Le CrocoDeal du moment :
[Cdiscount à volonté] ...
Voir le deal

Partagez
 

 Assurer sa domination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 894
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Assurer sa domination Empty
MessageSujet: Assurer sa domination   Assurer sa domination ClockDim 18 Fév 2018 - 13:28
Le triomphe, la gloire, la fortune, le pouvoir, voici ce que la belle planète Héra tendait aujourd’hui à son nouveau Dirigeant, c’est après la destruction de l’armée planétaire et la, sans doute, mort de Wulhut que les forces de l’Empire Cold s’étaient diriger dans le palais d’or. Cette structure magnifique était le cœur névralgique du pouvoir du Sultan, centre éminent du pouvoir directif de cette planète prometteuse qu’était Héra, aujourd’hui, Freezer en était Roi, personne d’autre que le vieux Sultan ne pouvait s’opposer à lui. Suivit d’une centaine de soldats disponibles ainsi que de Rellum, Lava et Brazier, le Tyran galactique avait passé la grande porte du palace, traversant un couloir extravagant ses décorations fortunées d’or et de diamant était imposantes, le sol était marbré et d’une grande finition, de grands chanceliers décoraient chaque mètre de plafond. Les quelques gardes survivants dans le palais faisaient parti de l’armée régulière de la planète, en effet, la garde royale d’élite était déjà vaincue, c’est donc une dizaine de guerrier Héra qui protégeaient la dernière porte avant la salle du trône.

De sa prestance naturelle, Freezer s’avançait calmement, lui qui menait la marche, des quelques adversaires qui eux reculer continuellement jusqu’à être bloqué par la porte qu’ils étaient censés protéger. Le regard du modeste groupe de défenseurs indiquait bien des choses, ils savaient tous que c’était la fin, qu’ils n’avaient aucune chance, la terreur était totale, ils n’attendaient en fait qu’une occasion pour s’enfuir. Piqué d’une incapacité à contrôler ses émotions, l’un des soldats du palais se rua sur le Cold, les larmes aux yeux, hurlant à plein poumons.

« Enfoiré ! Crève ! »

Avant même que le pauvre homme bleu n’approche il fut exécuté par un rayon de la mort rapidement exécuté par le Cold en personne, le Seigneur galactique avait démontré en un instant que la dizaine de gardes n’avait strictement aucune chance. Le pauvre assaillant chuta au sol sous le regard effrayé de ses collègues, un deuxième prit la parole au nom de tout les autres, il avait la voix tremblante et déposait ses armes.

« E-écoutez … m-monsieur ! Nous, enfin on n’a pas envie de nous battre hein ! Heu… On n’avait pas le choix… on a étés enrôlés de force ! Voilà … c’est ça ! »

Bien que cela soit surement un mensonge, Freezer allait y croire, il avait une parfaite idée de quoi faire des quelques soldats qui semblaient trahir leur Sultan. D’un ton calme et conciliant, le frère de Cooler prit la parole.

« Bien, alors, ouvrez la porte, et entrez dans la salle du trône avec nous. »

Hochant la tête, les traitres ouvrèrent la grande porte, permettant à tous les protagonistes d’observer une salle gigantesque respirant l’opulence, des statues en or, des tas de joyaux, de rubis, d’opales et de belles femmes jonchaient le hall.  Excentré de la salle, de trône du Sultan était au fond de la grande pièce, un vielle homme y été assis, c’était un Héra, il semblait assez vieux, il avait une longue barbe rousse, il portait un énorme couvre-chef de tissu orné de joyaux et portait une tenue d’un blanc parfait au style oriental des émissaires.

(Ce style en gros)
Spoiler:
 

A la vue de l’arrivée du Tyran de la famille Cold, les femmes, prisent de panique, prirent la fuite par un accès situé derrière le trône, laissant cette faire cette pathétique fuite, le démon du froid préféra se diriger vers le fameux Sultan, ce vielle homme qui était protégé de deux gardes. Rapidement, les deux hommes protégeant leur Maître dégainèrent leurs épées, contrairement aux autres gardes, ceux-ci étaient des élites, et même bien plus à en juger leurs armures. En effet, les deux combattants étaient protégés d’une armure d’un matériau similaire à l’or, mais ce dernier brillait moins et semblait plus résistant pour qu’il puisse servir sur une tenue de combat. Le niveau de détail des armures était affolant, des gravures, des symboles, des formes arrondies et sans bavures, leurs tenues étaient magnifiques, Freezer devait l’admettre. Ces deux guerriers semblent peurs s’interposèrent entre le Cold et le Sultan, quel dommage, ils allaient devoir mourir, commençant à lever sa main droite, le fils d’Artic fut interrompu par le vieux Sultan lui-même.

« Attendez ! »


La voix de l’homme assis sur le trône était fidèle à l’âge avancé de ce dernier, il semblait parler à ses gardes, non à Freezer.

« Ne l’affrontez pas, il est trop puissant, fuyez ! »

L’un des imposants homme en armure se retourna, parlant d’une voix grave résonnant de son propre casque.

« Comment ? Mais nous sommes nés pour vous servir. »


Agitant la tête, le Sultan rétorqua directement.

« Non, votre vie est précieuse, partez, c’est un ordre que je vous donne ! »

Se regardant un instant, les deux gardes hochèrent la tête, répondant à leur Sultan qu’ils semblaient servir avec tant de ferveur.

« Bien Majesté, nous vous disons donc Adieu. »

Commençant à partir, les deux guerriers du vielle homme virent les dizaines de traitres dans les rangs du Cold, ils s’exclamèrent alors.

« Vous ! Bande de traitres, vous paierez vos crimes, nous éveillerons le Dieu du sable et vous expierez vos péchés ! »

Levant simplement sa main droite, Freezer ordonnait à ce qu’on ne touche pas à ces deux soldats, ils étaient inutiles et quittaient rapidement la salle en passant derrière le trône comme les femmes précédemment. Seul le Sultan gisait maintenant sur le siège revenant de droit à Freezer, le pauvre homme faisait face au démon du froid, deux démons de la chaleur, un robot surpuissant et une troupe d’environ 100 hommes, c’était sa fin. Mais plutôt que d’éliminer directement l’Héra, Freezer se tourna vers la troupe de traitres.

« Vous, approchez. »



Hésitant, les quelques soldats qui avaient trahis leur Maître Héra se regardèrent, ils sentaient bien qu’il n’allait pas se passer de bonnes choses pour eux, malgré tout, ils se rangèrent à coté de Freezer, face au Sultan, d’ailleurs le leader Héra intervint oralement avec une once de colère.

« Freezer ! Laisse-les en dehors de tout cela ! »

Vaillant, le vielle homme n’avait pas encore idée du plan cruel et maléfique du Maître de l’univers qui esquissa un fin sourire, ricanant un instant avant de prendre la parole.

« Hohoho, ils ont un rôle à jouer vielle homme. »

Freezer se tourna, s’adressant maintenant aux quelques soldats traitres à ses côtés.

« Pour prouver votre loyauté envers moi, je veux que l’un de vous tue le Sultan de la pointe de son épée ! Si vous refusez, mes troupes détruirons vos familles ! »

Les guerriers censés défendre le trône pâlirent immédiatement, le Tyran Freezer n’était pas la moitié d’un monstre, il ne comptait pas tuer les traitres, mais bien les faire souffrir moralement. Avec le poids de leurs femmes, de leurs enfants sur les épaules, ils n’avaient pas d’autres choix que de tuer leur Sultan. C’est ainsi qu’un des hommes s’approcha du vieux Hera, une épée courte dans la main droite, tremblant, couvert de sueur, le regard terrifié.

« Je... Je… je… Je ne veux pas… Je suis désolé Maj… »


« Je comprends, fais ce que tu as à faire. »

Le Sultan semblait accepter son sort, cela devait lui demander un grand courage, ou un grand désespoir, que ce soit l’un ou les deux, le pauvre Héra était fini, le soldat levait son épée, prêt à déchirer son dirigeant bien aimé. Cependant, le soldat traitre ne faisait rien, il avait la main droite tenant son épée levée, prêt à l’abattre, mais n’osait pas tuer, quelle ironie, un soldat incapable de massacrer un vieillard. Faible, l’homme lâcha son arme, se retournant à genou face au Tyran galactique, les larmes aux yeux.

« Pi… Pitié épargnez nous ! Laissez au moins ma femme et mes enfants en vie, je vous en prie ! Je ne peux pas faire ça ! »

D’un regard hautain et sadique, Freezer répondit à cet homme en plein désarrois.

« Je vois, tu refuses donc un de mes ordres alors que j’ai eu la bonté de t’épargner. »

Agitant la tête follement, le suppliant parlait très rapidement, tentant de rattraper ses paroles.

« Non, je veux juste dire que… je suis faible… s’il vous plait laissez-moi ! »

Pris d’un soudain sourire, le Cold s’exclama tout fort.

« Qu’on m’apporte sa femme ! »


Evidement, ce sont les autres traitres qui étaient visés par cet ordre, ils allèrent donc à l’arrière du palais récupérer certains réfugiés, ils revinrent à peine deux minutes plus tard avec une jeune et belle Héra aux longs cheveux en robe, celle-ci était en larmes, comme son mari. Tenue par deux gardes traitres, la jeune femme avait une épée sous la gorge, prête à se faire massacrer au moindre faux pas de l’homme. Souriant et toujours empli d’un air aussi cruel, le fils d’Artic reprit la parole.

« Tu as le choix sous les yeux misérable ! Dépêche-toi de choisir ou les deux meurent ! »

Outré par la méchanceté sans nom de Freezer, le Sultan se leva immédiatement en interpelant celui qui avait détruit son armée.

« Freezer, tu n’es qu’un monstre, tue moi toi-même au lieu de faire souffrir des innocents ! »


Sans répondre, Freezer observait plutôt le soldat au sol, le traire était paralysé par la terreur la plus totale, reprenant lentement son épée au sol en regardant son Sultan d’un regard de tueur.

« Je… n’ai pas le choix. »



* Ce regard, qu’est-ce qu’il lui arrive ?! *


Le suppliant leva rapidement son épée, puis l’abattu contre le torse du son chef absolu, le vielle homme chuta au sol directement, le sang coulant à flot de son abdomen, ce dernier badgeulait et bredouillait comme il le pouvait quelques mots pour le soldat l’ayant tué.
 
« Tu… n’as rien fait de mal… Je… »

Manquant de temps, le pauvre Sultan était déjà mort, la gorge noyée de son propre sang, tombant a genou de nouveau, le défenseur renégat s’écriant avec air perdu et plein de désarrois.

« Qu’est-ce que j’ai fait ?! »


Freezer ricana un instant, puis son petit rire devint une dantesque moquerie au monde entier, un rire fou et grandiose de cette scène tragique magnifique, le rire maléfique du Seigneur galactique résonnait dans la salle entière, ainsi que dans le cœur des quelques traitres qui étaient terrorisés. Puis, au bout d’une dizaine de secondes de fous rires, le Cold s’interrompit, donnant un ordre clair et simple sur un ton dur et froid.

« Tuez la femme. »

L’assassin du Sultan se retourna immédiatement vers la femme en hurlant.

« Quoi ? NOOON ! »

Les gardes, de sang-froid, avaient égorgés la pauvre innocente, le tueur était désormais veuf. Se retournant avec un regard empli de haine et d’une intense colère, le soldat à genou se releva, levant son épée pour tenter de pourfendre Freezer comme il l’avait fait pour son Maître.

« ENFOIRE DE MERDE ! MEURS ! »


Freezer leva alors sa main droite, et d’un carnassier et sadique sourire, il menaça d’un rayon de la mort le pauvre soldat, le regard du Cold était indescriptible, décoré d’une singulière cruauté.

Spoiler:
 

Avant que le guerrier Héra ne puisse toucher le Tyran ce dernier tira un rayon mortel qui traversa le torse du misérable qui s’écroula sur le sol, en plus d’avoir tuer son chef et d’avoir perdu sa femme en trahissant son armée, le soldat avait aussi perdu la vie, cet insecte ne méritait pas mieux de toute manière. Se tournant vers la dizaine de renégats de l’armée de Héra, le Cold posa une rapide question tenant plus de la rhétorique que de l’interrogation réelle.

« Cela vous à bien servi de leçon j’espère ? »


Tremblants et ayant sans doute perdu toute volonté, les guerriers ayant trahi le Sultan hochèrent mollement la tête, Freezer quant à lui se tourna vers ses soldats, donnant un ordre global simple le temps de mettre en place le régime.

« Bien, la planète est maintenant à nous, allez le clamer à la population, tuez tout résistant sans sommation et contacter nos bases d’approvisionnement pour que nous soyons fournis de plus d’hommes et de matériel. Placez la bannière de l’Empire Cold partout sur la planète ! »

De multiples « Oui Seigneur » se firent entendre, puis la centaine de soldats prit la direction de l’extérieur, emportant également les traitres restants qui deviendront des soldats de l’Empire malgré eux. Reprenant un air plus détendu, ou plutôt plus habituel, le Cold observa la salle, découvrant un escalier menant à l’étage supérieur, il devait bien il y avait une de réunion là-bas.

« Bien, je voudrais voir chacun d’entre vous en privé, en premier, Lava. »

Le nouveau leader de la planète fit un glorieux escalier magnifiquement décoré, encore souriant de son massacre aussi cruel que spontané, atteignant rapidement une salle de taille moyenne doté d’une grande talle à 8 places. La pièce était au thème du reste du palais d’or, à savoir, de l’or, des pierres précieuses, une cheminée généreuse de taille et diverses décorations opulentes. S’asseyant sur une des chaises, le Cold attendait simplement la venue de l’un de ses plus fidèles alliés, en effet, le Roi des démons de la chaleur (qui sont des démons du froid) avait toujours été aux cotés du Tyran, obéissant et découvrant les intérêts de Freezer communs aux siens, le père de Brazier était un élément utile. Quand ce dernier pénétra la salle dorée, il sera directement invité à s’assoir, Freezer prendra la parole, calme, plutôt soulagé que la victoire soit enfin sienne.

« Comme tu as pu le voir, la victoire est totale, personne ne peut me résister, tous à supplier et à implorer mon pardon, quelle bande de misérable. »


Ricanant assez noblement pendant quelques secondes, Freezer repris d’un air plus sérieux.

« Des ressources seront bientôt acheminées pour que ma bannière soit postée sur la planète entière, ainsi qu’une seconde armée pour renforcer la première. Comme tu dois le savoir, il va falloir construire de nombreuses usines sur cette planète, son intérêt n’est que commercial. »

En effet, Freezer n’avait pas choisi cette planète pour en faire un havre touristique, bien au contraire, il voulait en faire l’usine de l’univers, une planète de production brute, ou les habitants ne seront tous que des travailleurs esclaves de la Tyrannie du Cold.

« Il faudra aussi mater cette population ingrate, leur montrer qui est-ce qui dirige ici, j’en donnerais la directive à mes soldats, ainsi qu’à Rellum. »

Pour que la population soit sous contrôle, il était également nécessaire d’instaurer la terreur, il fallait un listing de règles cruelles et impitoyables afin que les misérables habitants n’aient même pas l’idée ou l’espoir de se rebeller un jour.

« Je vais établir des règles draconiennes sur ce monde, les paysans vivant ici vont voir leurs vies changées, j’aurais quelques projets pour Rellum à ce sujet. »

Le fils d’Artic allait maintenant parler d’un sujet qui plairait d’autant plus à son allié, la création d’une base, un campement avancé ou pourrait se nicher Lava et son fils, mais aussi un quai assez grand pour que le Tyranique puisse s’y poser.

« J’ai d’ailleurs une récompense pour toi Lava, il s’agit d’une base avancée que je te propose, un camp de plusieurs bâtiments que tu pourrais construire sur une position isolée de la planète, une base qui serait secrète et où tu ne serais pas dérangé. »

A l’image de l’Australie, Héra n’était habité qu’autour des zones fertiles des oasis, autrement, des milliers de kilomètre de désert pouvait séparer les villes. Lava avait l’opportunité de posséder 1 ou 2 km de terrain plat ou il pourra construire une base, ou un manoir, voir quelques bâtiments pour former une petite ville de quelques milliers d’habitants, il avait ce choix. Laissant à son collègue le loisir de répondre, Freezer répondra aux questions dans la mesure du possible, mais il y avait peu de doutes que le démon de la chaleur refuse l’offre du Tyran.

« Bien, je vais maintenant parler à Rellum, demande-lui de venir, je pense qu’il sera heureux que je prête attention à lui. »


Lava avait désormais le droit de construit une base-relais ou il le souhaitait dans le vaste désert de Héra, montagneuse ou sous terre, l’allié de Freezer avait juste la tâche d’ériger un campement discret.
Normalement, Rellum devrait très rapidement arriver auprès de Freezer, étant donné qu’il était un simple robot, Freezer ne l’invita pas à s’assoir, cela était inutile, il allait directement passer aux choses sérieuses.

« Tu t’es bien battu Rellum, mais j’ai d’autres choses à te demander désormais. Je veux que tu mène un projet de recherche auquel je tiens. »

Pour être plus clair, disons que Freezer voulait trouver un nouveau moyen de provoquer la terreur chez la population, il fallait donc créer quelque chose d’assez abominable, d’assez inhumain, que ce soit un virus, un monstre, un bâtiment, quoi que ce soit, mais qui impose une intense terreur.

« Je vais mettre à ta disposition tout le matériel de mon empire, les soldats vont également d’obéir pour que tu réalises mes ambitions : Je veux que tu conçoives un moyen de terreur, une arme, qu’importe, quelque chose qui impose la terreur aux yeux de ces misérables. »

Les moyens mis à disposition de Rellum étaient maximums, son rôle était d’assurer la domination du Cold sur la planète en toutes circonstance en rappelant à la population, par n’importe quel moyen, qu’elle était soumise et impuissante.

« Tu vas donc recevoir le droit de construire un laboratoire ou bon te semble, en ville ou ailleurs, j’attends rapidement de tes nouvelles. »


Rellum pouvait maintenant poser ses questions, le Cold u répondrait comme il pourrait, mais il y avait de grandes chances que le robot ne face que des éloges à la générosité incroyable du Seigneur galactique. Logiquement, la machine devrait prévenir Brazier de la nécessité de se présenter devant le nouveau Maître de la planète, le démon de la chaleur ressemblant à Lava ne devrait pas tarder à arriver. Quand il entrera dans la salle, il sera invité à s’assoir, après cela, Freezer prendra la parole, du même air conciliant et bienveillant qu’avec son père.

« Bien le bonjour, Brazier. »

Ne connaissant pas bien le démon de la chaleur, Freezer voulait juste poser quelques questions afin de cerner ce dernier.

« Alors, en premier lieu, je tiens personnellement à te féliciter, tu t’es bien battu contre ce misérable Wulhut. »

D’un petit rire complice, le Cold marqua une courte pause avant de reprendre.

« J’aimerais te faire une proposition, vois-tu, je recherche des lieutenants pour mon armée, tu serais un excellent candidat, tu aurais la possibilité de donner des ordres à certains de mes hommes, et tu pourrais me servir, qu’en penses-tu ? »

Une proposition qui pouvait apporter la gloire et la richesse à Brazier, il fallait bien noter que ce dernier n’était Prince que d’un monde fantôme qu’il ne pouvait plus rejoindre, rejoindre l’armée, ne serait-ce que temporairement pouvait lui apporter beaucoup. Quelque soit la réponse, le Cold réagira directement, en bien ou en mal, répondant aux questions du fils de Lava dès que cela sera nécessaire. Finissant la discussion, le Tyran posa une dernière question au jeune démon de la chaleur, en fait, c’était plutôt une remarque, sans animosité bien sûr.

« Tu sembles d’ailleurs très attaché a ton père le Roi, vos traditions de transmission du pouvoir fonctionnent de quelles manières ? »


Après cette réponse, Freezer n’aura plus rien à dire et laissera Brazier partir. Quelques minutes plus tard, Freezer rejoignit le centre de communication du palais d’or, comme toutes planètes, un centre permettant d’alerter toute la planète par un message était disponible, le Cold allait simplement l’utiliser. Communiquant à l’aide d’un grand micro, le Seigneur du mal se faisait maintenant entendre dans la capitale entière, les oreilles de chaque habitant allaient perdre immédiatement espoir en leur libération.

« Ohohoh ! Bonjour à tous, je suis votre nouveau Maître, le Seigneur Freezer, à partir de maintenant, vous êtes des esclaves de mon empire, comme vous l’avez vu, chaque résistant sera immédiatement exterminé, je suis votre Empereur tout puissant. »

Le message était passé pour les habitants qui n’auraient pas encore été prévenus par les militaire, la transition du pouvoir était maintenant effective, Freezer était le nouvel Empereur. Désormais, le Cold n’avait plus qu’a attendre l’arrivée de son matériel et de ses nouveaux hommes, il pourra ainsi lancer la restructuration de la planète, comprenant une industrialisation massive.
Roi Lava
Roi Lava
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 14/06/2016
Nombre de messages : 224
Bon ou mauvais ? : Roi.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Hellgate Slasher/Téléportation
Techniques 3/combat : Couronne Rouge/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Puissance Colossale

Assurer sa domination Empty
MessageSujet: Re: Assurer sa domination   Assurer sa domination ClockDim 18 Fév 2018 - 18:10
La victoire... C'est ce qui attendait les deux alliés au fond du chemin. Le puissant Lava n'avait pas eu besoin de combattre Wulhut. C'était inutile, avec Brazier et Rellum, le match était déjà fini. Surtout que Freezer s'en était mêlé ! Il avait totalement ratatiné le démon du froid sans la moindre forme de respect. De toute manière, un être tel que lui qui osait défier les Dieux ne méritait que cela. Encore une fois, il avait pris une bonne correction ! Et c'était sûrement le moment de dire qu'il avait perdu la vie dans ce combat à sens unique. Le démon de chaleur, lui, observait surtout son fils. Brazier se battait bien ! Il n'avait pas peur et sa motivation montrait bien là toute l'étendue de ses facultés. Il était le fils légitime de Lava... Un enfant parfait ayant appris dès son plus jeune âge à étendre et montrer son pouvoir aux autres. Le jeune démon épatait vraiment son père... Mine de rien, Brazier avait de très bonnes stratégies. Mais rien n'empêche Lava de se soucier de son fils, aussi fort soit-il... Bien que ce monde avait énormément diminué la puissance de Brazier comme Lava au départ, il allait vite regagner cette puissance qu'il avait, jadis, posséder.

"Tss... Comme si ce minable Wulhut pouvait faire quelque chose contre nous. Brazier, allons-y. La victoire est à nous."

Quittant les lieux du combat pour rejoindre son allié dans le Palais d'Or. Ce bâtiment avait vraiment de quoi impressionner ! Enfin, impressionner les pauvres, surtout. Heat-City avait de quoi rendre dingues les plus riches de l'Univers ! La cité la plus majestueuse et chaude de tous les temps était à la pointe de la technologie et le Palais de Lava possédait bien plus de secteur que toute une ville réunit... C'était une forteresse impénétrable avec une puissante armée à la tête. D'ailleurs, c'était bien l'endroit que les Saiyans ont eu le plus de mal à attaquer, même en Super Saiyan ! De quoi vous donnez une idée de la titanesque résistance de ce lieu... Enfin bon, ici, nous sommes loin d'une planète avec une technologie avancée. Lava et son allié avaient rapidement traversé la porte, passant le long couloir de richesse du sultan. Il n'y avait plus grand monde là-dedans ! Si ce n'était que quelques gardes qui venaient tenter désespérément d'empêcher le groupe de prendre ce monde.

Comme d'habitude, la panique avait emporté les soldats, en laissant un se suicider dans le tas. Pour les autres, ils étaient dos à la porte, laissant l'un d'entre eux qui semblait un peu plus vieux prendre la parole. Comme quoi, les lâches font les traîtres ! Cette vermine avait avoué avoir été enrôlée de force dans l'armée du sultan... Freezer jouait le jeu, demandant aux survivants d'ouvrir la porte du trône et de venir avec lui et les siens. Comme prévu, la salle était à la hauteur du palais. Avec de nombreuses femmes en plus... Elles avaient d'ailleurs pris la fuite pour se cacher derrière le trône du sultan. Ce dernier était très cliché, en même temps d'être très vieux. Lava souriait... Enfin, impossible de voir son sourire derrière son couvre-bouche. Le démon de chaleur n'avait rien à dire, gardant juste les bras croisés en attendant que Freezer fasse sa petite affaire. Lava avait étrangement la flemme d'agir sur ce coup-ci... Il restait donc encore une fois en observateur. Bien sûr, si la situation l'exigeait, il s'en occuperait. La flemme ne voulait pas dire l'abandon, loin de là.

Deux gardes s'étaient désignées pour faire face à Freezer en le séparant de son but... Alors que le Cold allait s'amuser un peu, le gérant actuel d'Héra avait parlé, demandant à ses hommes de prendre la fuite. Après un début de refus, l'ordre du sultan était donné, obligeant ses deux guerriers à partir. Lava avait toujours les bras croisés, observant les deux gugusses parlaient aux dix traîtres, suite à quoi, ils s’enfuyaient simplement. Pour les guerriers traîtres, le Cold avait une petite idée pour eux ! Rejoignant donc le fils d'Artic, ils avaient reçu la consigne de prouver leur loyauté envers lui en tuant le sultan par eux-mêmes. La menace derrière était bien pire pour eux... Les familles de ses pauvres guerriers en subiraient les conséquences ! Alors qu'un courageux avait enfin l'audace de s'atteler à la tâche, la peur l'avait pris, le faisant lâcher son épée qui était prête à s'abattre sur le vieux débris. Implorant la clémence de Freezer, le lâche allait donc voir de ses propres yeux sa femme se faire tuer... Par les siens.

"Quel sens du drama Freezer ! J'adore !"

Lava souriait en applaudissant. La scène était quand même très belle à voir ! Cette fois, le traître était face à un dilemme. Prenant enfin son courage avec un véritable regard de meurtrier, celui-ci s'était préparé à faire tomber l'épée de Damoclès sur le sultan. D'un coup, l'épée ouvrait le torse du chef d'Héra, le laissant tomber au sol dans un véritable bain de sang de sa propre personne. Essayant rapidement de parler, le vieillard était enfin mort, noyé dans son propre sang... Quelle ironie ! Tuer par les siens ! C'était un très beau spectacle, cela dit. La scène du drama et l'histoire pouvait compter un bon dix sur dix avec un jeu d'acteur très réaliste ! En même temps... C'était ce qu'il se passait vraiment. Et pour compléter la scène, Freezer avait demandé l'exécution de la femme du traître ! Eh bim ! La gorge tranchée, la pauvre femme tomber au sol, morte. Dans un élan de rage, l'inconscient avait essayé d'attaquer le Cold. C'est donc par un petit rayon de la mort qu'il avait exterminé ce misérable... Quel destin tragique pour le traître.

La suite des évènements ne seront que des ordres simples pour rapidement faire comprendre au peuple d'Héra qui est le nouveau Roi et chef absolu de cette planète. Rapidement, les soldats du tyran s'exécutaient pour remplir la tâche qui leur avait été demander. Prenant les escaliers du nouveau palace de Freezer, le duo avait découvert une petite salle de réunion. Voulant voir en priver son allié, les autres devaient rester en arrière le temps que les deux "amis" discutaient. Pendant que les deux s'asseyaient, Freezer avait entamé la discussion en ce qui concernait la victoire totale sur cette planète. En effet, il n'y avait rien de plus qui pouvait empêcher Freezer de prendre ce monde ! Et comme Lava l'avait souvent dit, il n'était pas un traître. Il attendait juste des bénéfices pour l'aide qu'il avait apportée à son allié. Dire que cela faisait désormais 1 an qu'ils avaient combattu ensemble contre plusieurs menaces... Freezer était toujours sûr de lui. De plus, la stratégie de l'intimidation fonctionnait très bien avec le peuple Héra. Et de plus, ce monde allait avoir un intérêt très commercial et économique pour le tyran.

"Oui, ce monde est désormais à toi. Je sais que tu vas en tirer le meilleur ! De plus, avec la puissance des Héra's, il serait très facile de commencer des travaux très durs et éprouvant physiquement. Tu as des pions avec beaucoup d'endurance !"

Après ce petit échange, Freezer voulait récompenser Lava. Une base très avancée ? Ha ! Avec la technologie des démons de chaleur, c'est sûr qu'elle allait être très avancée ! En tout cas, cette petite ville ne sera qu'un avant-goût de toute l'immensité du véritable pouvoir technologique des démons de chaleur. Ce serait donc une base sur deux kilomètres... Ce n'est pas très grand, mais en tout cas, elle allait être bien chargée. En effet, il allait y construire une cité très avancée ! Si Freezer voulait un lieu secret, alors il allait être servi. En effet, la surface de la cité sera une petite ville de deux kilomètres pour les habitants et esclaves qui y travailleraient. Mais sous la surface de cette ville, il y aurait un grand complexe qui descendrait toujours plus bas pour différentes expériences... Vous voyez la base d'Umbrella Corporation dans Résident Evil ? C'est dans le même délire. Pour ce qui est des baies d'amarrages pour les vaisseaux et autres, un grand hangar serait construit dans une montagne pour permettre aux croiseurs de ce poser, avec en prime une technologie de camouflage pour empêcher les inconnus de voir ce hangar montagnard.

"Parfait. Je te préviendrai de l'avancement ! Il me faudrait juste quelques vaisseaux et soldats pour amasser des esclaves qui se mettront à l'ouvrage rapidement. J'ai déjà en tête l'idée et le style de cette base. Bien, merci pour ton offre Freezer. Je préviens ton droïde ! Je pense qu'il sera vraiment content !"

Quittant la salle de réunion, Lava avait simplement descendu les escaliers pour rejoindre Rellum. Lui montrant ainsi l'escalier, ce dernier devait facilement comprendre que Freezer l'avait demandé. Pendant ce temps, le Roi se tournait vers son fils. "Bon, après qu'il t'ait parlé, rejoins-moi à l'extérieur. Nous irons prendre un terrain pour commencer une base militaire !" Lava quittait donc les lieux, sortant du Palais d'Or pour se retrouver devant. Désormais, il attendait son fils pour partir. Lors du retour de ce dernier, le duo s'envolerait vers une autre partie de la planète, à la recherche d'un lieu propice au développement. Le Tyrannique était déjà appelé, rejoignant les deux démons à la recherche de la terre promise !
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 373
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1600

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Assurer sa domination Empty
MessageSujet: Re: Assurer sa domination   Assurer sa domination ClockLun 19 Fév 2018 - 17:00
C’est bien plus qu’une simple victoire, c’est un triomphe absolue. Il n’y a plus aucun opposant sur Héra qui puisse dire le contraire, que ce soit l’armée royale qui a vaillamment combattu au nom d’un dirigeant obsolète ou les imprévus tel que l’ange du froid qui s’imaginait pouvoir contrôler une planète entière uniquement par sa terreur. Ridicule, ce démon du froid dégénéré avait peut-être la puissance pour monter les marches mais pas la prestance nécessaire pour s’assoir sur un trône et gouverner. Rellum repense encore à ce qu’il aurait pu accomplir avec son être si sa psyché n’était pas aussi pervertie. En y repensant bien était-ce sa faute ? Est-ce sa faute s’il a été influencé par les races malveillantes qui grouillent dans cet univers corrompu ? Il a dut croiser des sayans, des démons ou peut être plus obscurs pour le mettre dans un tel état d’esprit néfaste. Heureusement que le seigneur est là et que de sa poigne de fer il éradiquera ces menaces une bonne fois pour toute ! Cela demande juste du temps et donc beaucoup de patience.
 
La troupe d’élite composée du bien entendu seigneur Freezer, du roi Lava, du prince Brazier, du cyborg Rellum ainsi qu’une poignée de fidèles serviteurs du frère de Cooler, tenta de pénétrer à l’intérieur du palais d’or. Et comme ce qui était prévu, des gardes impériales barrèrent la route armés uniquement de leur faible force ainsi que de leur loyauté égarée. Si seulement ils n’étaient pas endoctrinés de la sorte, ils sauraient que le bon côté se trouve devant eux. Un fou, trop imbibé de tromperie, se rua sur le légendaire démon du froid qui le balaya avec une aisance prononcée. Ca y est ! Les troupes adverses comprennent enfin qui ils font face. Leur sauveur ! Et d’une magnanimité exemplaire, le seigneur Freezer leur pardonna leur erreur d’être né dans le mauvais camp et leur offrit l’asile.
 
*Quelle preuve de bonté et d’intelligence !*
 
L’escouade ainsi agrandit, ils franchirent enfin la porte massive du bâtiment. Et quelle claque. L’endroit est tout simplement somptueux, aussi doré de l’extérieur que de l’intérieur, des colonnes de marbres crème sculptées à la main, un plafond en coupole décoré d’une peinture raffinée évoquant l’espace infinie ainsi que de diamants luminescents pour évoquer les milliers d’étoiles, des bassins d’eau d’un bleu aussi azuré que le ciel habités par des poissons aux robes arc-en-ciel. Oui ce palace, bien que très modeste en technologie, est un vrai petit bijou de créativité, preuve que les habitants de la planète savent faire preuves de talent et de bon goût. Qu’il est dommage qu’il leur ait fallu attendre l’arrivée de l’empereur de la galaxie pour pouvoir optimiser ce potentiel. Tout cela à cause de ce sultan, entouré de pauvres femelles réduites sans doute en des jouets sexuels. La fuite de ces dernières trahit bien l’importance factice du dirigeant. Seul restèrent deux guerriers injustement fidèle à leur pseudo seigneur.
 
Le cyborg se mit en posture de combat, prêt à défendre l’honneur inestimable de son maître. Ces deux-là semblent trop infectés pour être soigner de leur alignement. Alors que le robot allait répondre d’un tir oculaire, le sultan implora la pitié de ces deux laquais. Comment ose-t-il ? En plus d’être un politicien aux méthodes aberrantes il renie la valeur de ses valets qu’il a lui-même détruit dès la naissance. Cet être est stupidement ignoble … et incompétent ! Oui, incompétent, car en plus ses deux combattants ont accepté le désir futile de leur créateur. Non, ils doivent être purifiés de leur fardeau. Mais le brillant fils d’Artic accepta l’offre sous l’étonnement de Rellum encore une fois impressionné par tant de clémence et de malice. C’est certain, le démon du froid a une idée derrière la tête qui dépasse le pourtant complexe androïde qui annula la charge d’énergie carmine chargée dans sa lentille.
 
"A vos ordres, seigneur Freezer."
 
Après tout la cible est la grosse tête et non les bras. Cela n’aurait été qu’une perte de temps que de les abattre. Les deux guerriers déguerpirent non sans maudire au nom du dieu du sable. Ce détail tiqua Rellum au plus haut point. Une religion ? Cette ordure de sultan n’a rien trouvé de mieux que d’instaurer ou laisser prospérer une religion ? Quelle hérésie !
 
*Il faudra impérativement éradiquer ce genre d’abomination.*
 
Il ne reste désormais que le sultan, paré d’un luxe non méritoire, qui se fit passer pour la victime. La bonne blague, comment compte-t-il faire croire au monde entier une telle bêtise ? Ce n’est pas lui qu’il faut plaindre, mais la planète qu’il laisse lentement choir vers la déchéance. Ce qu’il faudrait, c’est le punir d’une manière exemplaire et radicale qui prouverait l’étendue de sa supercherie. Heureusement que l’éminent seigneur Freezer est très doué dans le domaine.
 
L’être supérieur blanc pur et d’améthystes ordonna l’un des anciens soldats d’Héra d’abattre son marionnettiste. Le patin trancherait lui-même les ficelles qui guidaient maladroitement ses membres. Néanmoins son bois est trop pourri et il refusa d’exécuter l’ordre de délivrance. Encore une âme corrompu et impossible à sauver.  Mais le démon du froid ne baissa pas les bras et fit venir la femme du soldat têtu, elle fit office l’objet d’un chantage nécessaire. Sa vie ou celle du sultan. Le résultat, bien qu’il mette un peu de temps pour arriver, fut tout tracé. L’épée guidée mollement par la main du guerrier s’enfonça lourdement dans le torse désormais sanguinolent du monstre politique. C’est une bataille psychologique pleinement remportée par le seigneur Freezer. Il reste néanmoins un petit souci à régler. En effet, il a fallu que le nouvel assassin fasse un choix alors qu’il aurait dut obéir aveuglément à son vrai maître. La logique voudrait qu’il subisse également une pénalité, c’est pourquoi l’empereur du malin ordonna l’exécution de la compagne. Cela peut sembler cruel, mais pas dénué de sens. Et, Rellum, étant le plus proche de l’innocente, choppa la tête pleureuse de ses deux mains d’acier froid.
 
"Ne sanglotez pas, c’est pour un avenir meilleur."
 


C R A C K
 


Le corps récemment sans vie de la femme tomba lourdement sur le sol carrelé du palace, la boite crânienne orientée dans un sens non naturel. Et malheureusement, l’époux ne comprit pas le pourquoi d’un tel acte et se rua vers le seigneur Freezer qui, comme si ça devenait une habitude, balaya l’ingrat d’un index punitif. Cette scène dramatique peut paraître injuste aux yeux de beaucoup, mais Rellum sait pertinemment que c’est un premier pas pour éduquer convenablement les autochtones. Certains comprendrons et seront récompensés, d’autres seront dans l’incertitude ou dans le flou et devront être redressés vers le droit chemin, les derniers seront irrécupérables.
 
Enfin, la cité appartient à l’armée du Cold ! Dès lors les soldats déambulèrent dans les rues pour débuter la traque des rebelles, bien qu’une telle tâche nécessite plus que de bêtes fouilles. Des bannières symbolisant la grandeur et l’omnipotence du démon du froid se levèrent à chaque grande place, marché et lieux communs. Tous savent que le temps d’un monde meilleur est en marche. C’est juste magnifique, tellement beau que le cyborg en verserait une larme huileuse de joie. Comment pourrait-on être plus comblé ? Une réponse simple et efficace. Le frère de Cooler montra son souhait de discuter du futur envers son allié Lava, le récent Brazier et … le fervent admirateur Rellum ! L’androïde en trembla de bonheur. Quel honneur !
 
Bien entendu, c’est le démon de chaleur senior qui passa l’entretien privé en premier, laissant son junior seul avec la machine. C’est l’occasion idéale pour enfin se présenter convenablement. La seule fois où Rellum et Brazier ont pu converser, c’était en plein combat et sur comment se débarrasser du pauvre Wulhut. Une situation et une méthode de rencontre plutôt unique en son genre, et il faut avouer que ce vaillant combattant aux traits ardent a fait preuve de beaucoup de talent durant la bataille. De sa voie gentleman, le robot pris les devants envers le prince qu’il respecte déjà beaucoup.
 
"Mes plus plates excuses, nous n’avons pas encore eut le temps ni l’occasion de faire plus amplement connaissances. Je me nomme Rellum, docteur et scientifique œuvrant pour accomplir la grande quête de domination libératrice du seigneur Freezer. Je suis impressionné de vos qualités combatives et votre aura royale fait bien écho à celle de votre vénérable père. Par ailleurs, j’avoue que ce dernier a beaucoup attisé ma curiosité à propos de votre histoire atypique ainsi que de votre technologie inconnue. Il me plaira d’en étudier et de m’en inspirer si vous me le permettrez."
 
Le duo d’acier brute et de chair brulante discutèrent un petit instant, lorsque Lava fit irruption. Il indiqua que c’est au tour de Rellum de s’entretenir avec l’empereur galactique. Le cyborg salua respectueusement le roi avant de gravir l’escalier qui déboucha dans une salle de réunion plus modeste en espace mais tout aussi luxueux que la salle du trône. Le splendide fils d’Artic attendait patiemment sur un siège confortable et digne de sa présence. Aussitôt, l’androïde courba l’échine métallique et mis genou à terre, preuve de son obéissance. Il ne dit rien, attendant la divine parole de son maître qui, justement, le félicita en premier lieu. Rien que ça mis du baume au pacemaker, et pas qu’un peu. En seconde lieu, l’empereur de l’univers fit un cadeau inestimable ! En effet, il souhaite que Rellum dirige et coordonne un projet scientifique très important. Dès lors, le robot répondit par l’affirmative débordant d’une rare fierté.
 
"Oui, tout ce qui permettra de vous faire honneur seigneur Freezer."
 
Le tyran interstellaire ricana, visiblement sensible à la flatterie, avant d’expliquer en quoi consiste la mission capitale. Créer un outil imparable qui puisse forcer les habitants d’Héra à se montrer plus docile au changement et à accepter sans grogner la révolution. Rellum comprend où il veut en venir et une légion d’idées saugrenues fourmillent dans ses processeurs. Reste à savoir laquelle sera le plus efficace. Le démon du froid le sortit de sa rêverie pour préciser qu’il lui donne carte blanche sur les moyens, main d’œuvre et matériel, et sur les lieux où installer un laboratoire digne de son nom. Aussitôt, le robot vit une évidence et une solution qu’il se devait de faire partager à son idole.
 
"Sans vouloir vous décevoir, j’estime que le laboratoire devrait être caché hors de la capitale pour deux raisons. La première : éviter que les âmes ne reconnaissant pas votre supériorité ne ralentissent point votre projet. La seconde : Ne pas vous déranger avec les bruits et les odeurs désagréables. Je propose donc d’installer le repaire scientifique là où il est possible de faire une pierre deux coups … au village antique, muni d’un grand temple, plus en retrait vers l’ouest. Je suis certain les anciens réseaux souterrains seront parfait pour votre œuvre. De plus, cela me permettra d’ébranler, voire d’anéantir, les fondations de la religion locale. Inutile de vénérer un faux dieu sablonneux alors que votre seule présence suffi à en expliquer la futilité."
 
La machine se redressa de toute sa hauteur, saluant militairement son supérieur, avant de redescendre les escaliers. En bas, il revit Brazier qui attendait son tour. Tel un majordome, Rellum indiqua les marches au démon de chaleur, puis sortit du somptueux palace où le sang a déjà été épongé. Son regard cybernétique se porta vers une lointaine silhouette à l’occident. Là-bas sévissent des cultistes qu’il va falloir déloger.
 
"Très bien, au travail."
Prince Brazier
Prince Brazier
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 23/10/2017
Nombre de messages : 112
Bon ou mauvais ? : Prince.
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Rayon de la mort // Warm Disk
Techniques 3/combat : Couronne Rouge // Psychokinésie
Techniques 1/combat : Dragon Warm

Assurer sa domination Empty
MessageSujet: Re: Assurer sa domination   Assurer sa domination ClockMar 20 Fév 2018 - 15:00
Le combat fratricide était terminé. Les deux combattants devant faire leurs preuves avaient humilié l'ange du froid avec une petite aide du Seigneur Freezer, ce dernier devait être mort à l'heure qu'il est. Ensuite, servant à rien de s'attarder plus longtemps devant le futur palais dédié aux affaires de
l'empire et de la planète, ils pénétrèrent donc dans le bâtiment. Les nouveaux dirigeants de la planète Hera y trouvèrent des traites qui leur ouvraient la porte après que Freezer ait quelques peu négocié avec les nouveaux soldats partisans de l'armée de Freezer. Les quatre guerrier débouchèrent ensuite sur une grande salle comportant le sultan et ses catins. Dans un élan de compassion, le frère de Cooler dit épargner la famille des hommes présents si l'un d'eux tuaient leur roi. Au début, ils étaient timides mais un homme finit par sortir du lot et s'avancer vers son supérieur. Allait-il avoir le courage de tuer le vieillard inapte à gouverner ? Et bien non... Il fallait s'en douter. Pour arriver à ses fins, le nouveau monarque appuya là où cela faisait mal, de manière intelligente en allant chercher la femme de cette homme. Le sultan fulminait à l'égard du Seigneur Freezer mais l'homme sous contrainte fut obligé de procéder au meurtre de l'ex-dirigeant d'Hera. Le corps tomba par terre et Brazier observait calmement le désespoir de l'Héra, la mort du sultan ne lui faisait ni chaud ni froid. Enfonçant le couteau dans la plaie, Freezer ordonna l'exécution de sa femme, elle finit donc la gorge tranchée. Ensuite Freezer demanda aux soldats renégats de clamer la domination de Freezer partout où il pouvait. Après cela, il demanda à s'entretenir avec chacun des alliés. Lava le premier, donc Rellum et Brazier se retrouvaient tous les deux, ils allaient sûrement pouvoir faire connaissance désormais. Il s'adressa avec respect au prince de la chaleur en disant se nommer Rellum, c'était un scientifique ainsi que Docteur travaillant pour Freezer, il salua ensuite les qualités combatives du prince. Il finit en disant qu'il était très intrigué par les coutumes et technologies des démons de chaleur et qu'il serait intéressé par le fait d'en savoir plus et de travailler dessus.

"Enchanté, mon nom est Brazier et je suis le fils de Lava. Et par conséquent, le prince des démons de chaleur. Je trouve que tu es un très bon combattant et que tu en as dans la tête, c'est certains. Notre technologie ? Je t'avoue qu'elle est très avancée par rapport à celle de ce monde. Je me ferai une joie de te faire découvrir tout cela quand nous aurons le temps !"

Il lâcha un petit sourire avant de le regarder partir car c'était son tour de parler avec son chef, Freezer. Lava était de retour et lui demanda de le rejoindre à l'extérieur après que leur allié ait parlé à Brazier. Un terrain militaire les attendait !

"Très bien je vous y rejoins père, nous revenons petit à petit à la technologie et la puissance du temps de Warm !"

Il attendait encore quelques minutes dans la pièce qui faisait office de salle d'attente en ce moment, avant que Rellum ne vienne et lui indique le chemin au travers les escaliers. Brazier le remercia d'un signe de tête puis grimpa au travers des escaliers. Le demon de chaleur entra dans la pièce en entendant Freezer le saluer. Le prince le salua une nouvelle fois d'un nouveau hochement de tête.

"Salutations Freezer. Nous voilà en possession de Hera, enfin je parle au niveau de l'empire."

Il prit ensuite place en face de Freezer en l'écoutant donner des informations sur l'instant présent. Brazier apprit qu'il recherchait un lieutenant pour diriger une petite partie de l'armée. Il continua en disant que Brazier était le candidat parfait, et qu'il pourrait donner des ordres à un millier d'hommes.

"Intéressant... J'accepte de devenir lieutenant de ton armée en continuant à servir notre empire. Ça ne m'enlèvera toutefois pas mon titre de prince, je préviens.

Freezer avait une autre question semblait il. Il demanda comment se passait la succession père fils chez les demons de chaleur.

"Et bien, je succède minutes père à sa mort. Ce que je ne souhaite pas mais ce serai comme ça, oui. Après nous avons une longue longévité comme vous, donc c'est pas avant longtemps. Si tu as rien d'autres à dire, je vais y aller, mon père m'attends pour une grosse affaire. À très bientôt Freeze."

Il se leva et se dirigea vers la sortie avant de descendre tout une ribambelle de marches puis de rejoindre son père à l'extérieur.
Contenu sponsorisé

Assurer sa domination Empty
MessageSujet: Re: Assurer sa domination   Assurer sa domination Clock
 
Assurer sa domination
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Palais d’or-