Partagez
 

 [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 994

Techniques
Techniques illimitées : Star Dust
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : Space Oddity

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockMer 21 Fév 2018 - 9:31
14:41


Bordel, tu parles d’une heure pour se lever. Williams Auguste, mesdames et messieurs, fidèle à lui-même. Vous me direz que sa vie de joueur de Poker lui force la main pour ce décalage digne des plus grand fêtards, mais je compte pas cela comme une excuse, il peut faire largement mieux que cela. Surtout que cette soirée a pas été remplie de grands rebondissements sur la table ronde et verte décorée de jetons, de cartes et de larmes. Il s’en est encore ressorti avec masse d’argent au déprimant des finances de ses collègues de jeux. Sérieusement, vous pouvez me dire en quoi c’est une bonne personne alors qu’il base sa vie sur le malheur des autres? Je vous jure…

Il passa lentement ses deux mains contre son visage en baillant comme le dernier des déchets, relevant son buste du chaleureux matelas et laissant tomber de son torse nu la douce couverture qui le recouvrait durant cette dure matinée. Il se massa son front longuement comme si il avait mal à la tête, avant de presser un bon coup dessus tout en redescendant le long de son faciès la paume de sa paluche. Le réveil semblait difficile pour notre protagoniste du jour, il peinait à lancer ses jambes sur le coté du lit pour se retrouver en position assise, faut dire qu’il avait bu un peu d’alcool la nuit passée. Il est peut être pas alcoolique mais il n’est pas contre quelques verres pour autant, surtout après une pêche aussi aisée du papier vert tout puissant.

Parlant de vert, il se retrouvait maintenant en face de son chevet avec la fameuse pierre qui avait changé sa vie. Il la regardait d’un regard haineux, comme si cet objet était responsable de tous ses malheurs, présents ou passés, voir même futurs. Il la fixait comme si ça allait changer quelque chose à ce qu’elle lui avait gracieusement donné. Le pouvoir de connaître la vie de quiconque, savoir avec précision les maux qui les hantent pour les soigner ou les utiliser contre eux, analyser ce qui ont fait d’eux ceux qu’ils sont aujourd’hui. Beaucoup seraient capable de tuer pour cela, j’en serais capable. Mais Monsieur Auguste le vivait mal. Sûr, n’avoir aucun contrôle sur ça : un simple toucher accidentel comme une bousculade au milieu de la rue qui l’envoie dans un flashback démoralisant sur la condition humaine ou dans une vie à succés qu’il ne connaitra jamais réellement : à de quoi te rendre haptophobe. Mais merde, si c’est le seul prix à payer, je serais prêt à la prendre ta foutue relique, tout comme pas mal de lecteurs, j’en suis persuadé!

Il la ramassa d’une main et s'apprêta à la jeter par la fenêtre encore fermée de sa chambre mais il n’avait pas la force, pas la foi de la lâcher en direction de l’extérieur. Il la serra davantage comme si il avait la force de la briser mais rien n’y faisait, elle semblait indestructible… Ou soit il était trop faible pour la briser. Connaissant sa puissance, je dirais que c’est la seconde option mais la première reste toujours plausible. Il finit par l’envoyer brutalement contre le sol, sur le tapis qui était installé devant son lit. J’assume que c’est symbolique de quelque chose, de sa frustration face à un pouvoir qu’il aurait jamais voulu avoir ou un truc du genre.

Il la délaissa alors qu’il se levait pour faire sa petite toilette de l'après-midi : passer de l’eau sur son visage et se brosser les dents. Aujourd’hui, pas de petit déjeuner apparemment, il devait pas se sentir de manger. Il s’habilla de la même manière que d’habitude. Des baskets, un chino et un t-shirt noirs, une hoodie rouge et sa casquette fétiche. C’était son style, même si je suis choqué qu’il ne se soit pas encore fait inspecter sa baraque par la police avec un tel accoutrement.

Il s'assoit à son bureau, tapotant sur son ordinateur pour regarder les dernières nouvelles du monde. Hera qui se fait envahir par le tyran Freezer, je me demande si la résistance de la planète sont heureux de passer d’un salaud à un plus gros connard. D’ailleurs, la flèche d’Argent de la Stinger Industry s’est crashé sur cette même planète, laissant derrière lui une tempête de sable qui a traversé toute la planète… Et ben, ils sont chanceux sur cette planète. Il y avait aussi des nouvelles sur le fameux tournoi de Dösatz qui tournait en boucle, des combats exceptionnels et dont un qui s’est finit bien trop vite. Sérieusement, il pensait à quoi l’ancien champion de la compétition? Je suis sur qu’il serait intéressé de le toucher, notre ami.

*C’est le dernier type que j’aimerais rentrer en contact avec. Ce “Hidan” est un taré, je veux même pas imaginer tout ce qui doit bercer son quotidien… “Ce que l’homme apprends pas par la sagesse l’apprends par la douleur”, tu parles d’un dicton de sociopathe!”

Ou pas. Quand je vous disais que le type était fade. Il continua son voyage à travers la toile, enchainant vidéos d'intérêt diverses et variés, comme des let plays aussi intéressant que lui ou encore une neuvième vidéo de critique filmographique fait par des incompétents qui pense avoir la science infuse. Après deux heures a passé à rien faire digne d’intérêt. Il se leva de sa chaise et se dirigea vers la pierre, qui était resté là à illuminer la chambre de sa couleur verdâtre. Les mains dans les poches, il la regarda pendant un instant, se demandant sûrement qu’est-ce qu’il pouvait bien en faire. La vendre, la jeter, la brûler, l'exploser? Tellement d’options à coup sûr mais une seule semblait être raisonné. La garder. Me demander pas pourquoi, peut être était-ce un sorte d’addiction au minerai ou comme une sorte de responsabilité qu’il se donnait de garder un tel artefact loin de mains plus mauvaises que les siennes. Il ramassa la pierre et la mis dans la poche droite de son pantalon. Une fois ceci fait, la lumière qu’émettait le minerai s’arrêta. Heureusement pour lui, il pourra cacher plus facilement l’objet. Il attrapa l’argent qu’il avait gagné de la nuit d’hier, s'arma d'une clope dans son bec et quitta sa maison pour se balader dans la capitale de l’Ouest. Qui sait, quelque chose d'intéressant pourrait s’y produire.

18:12

Combien de personnes avait-il bousculé malencontreusement durant sa balade dans la grande ville? Bien trop au goût du futur haptophobe. Il avait vécu tellement de vies de tellement d’horizons. Parents aimants et abusif, enfance sous le bouclier de la popularité ou sous le glaive de l'harcèlement, des histoires d’amour à leur apogée et des cœurs brisés. C’était assez pour faire tourner la tête de quiconque incommodé… Est-ce qu’une semaine était une durée suffisamment longue pour en devenir habitué à ce pouvoir? Bonne question, mais je ne saurais vous le dire mais à la vue à la gueule de Williams, ce n’était pas assez pour lui. Il s’était placé à une table d’un bar, en train de fumer une cigarette tout en attendant son bon café. Il regardait d’un air blasé tout les gens qui s’approchait de lui, comme s’il les jugeait sur leurs existences qu’il n’avait pas encore vécu. Il finit sa clope et la jeta sans intérêt sur la voie publique. Il bâilla encore une fois et plaça son coude contre la table en face de lui et installa sa tête dans sa main droite de façon perpendiculaire avec son support. Il a fallu, quoi, deux secondes avant qu’il sorte une clope de son autre main de sa poche gauche et de la placer dans sa bouche. Il l’alluma pas celle-ci, par flemme. Il regardait encore les gens passaient en attendant ce foutu breuvage. Qui sait, peut être quelqu’un lui demandera quelque chose pour pimenter cette journée. Tant que la personne était pas tactile, ça serait un bon changement de rythme.
Le Renard Rusé
Le Renard Rusé
Demon
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/02/2018
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fire-Punch / Téléportation / Illusion
Techniques 3/combat : Atomic Fire / Free-Fire
Techniques 1/combat : Cellule de Feu

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockMer 21 Fév 2018 - 16:21
Le Renard venait de quitter l'hôpital de Satan-city. Dans un mouvement héroïque, il avait sauvé un petit homme avec une queue de singe d'une mort certaine. Le gamin avait raconté qu'il avait affronté un de ces démons malfaisant, mais il avait réussi à l'envoyer dans le royaume d'Enma. N'ayant pas plus de temps à perdre ici, il était sauvé et Fox devait retrouver son ami le Loup ! Il venait de quitter l'hôpital, il avait fait un petit tour dans sa maison afin de récupérer sa voiture. Il allait dorénavant continuer ses recherches pour retrouver son rival et ami, Wolfgang. Le rusé gardait toujours dans une de ses poches une photo de son compatriote des contes, au cas où quelqu'un le reconnaîtrait lorsque l'avocat de renommé leur demandait si il connaissait quelqu'un avec ce visage. Il grimpa donc dans sa petite décapotable avant de sortir une clope de son paquet de tabac et de l'enflammer avec son briquet. Une fois allumé, il laissa échapper la fumée et de mettre son bras gauche en accoudoir sur le rebord de la fenêtre. Il comptait se rendre dans un bar réputé pour les rumeurs un peu plus à l'ouest.

La route dura de longues minutes, peut-être des heures mais Le Renard n'avait pas fait pas tellement attention, bercé par la musique résonant de manière forte et par le vent. Il avait toujours une cigarette dans la gueule, il avait sûrement changé depuis le temps. Fox tourna encore au travers de quelques ruelles avant de garer sa voiture dans un parking dédié au bar nommé : Le bouche à oreille. L'endroit idéal pour Maitre Renard. Il marcha sur quelques mètres avant de pousser le bâtant de la porte. Le bar était assez plein, des gens circulaient en cherchant une place, des serviteurs plaçaient des clients et passaient leurs commandes. L'avocat avait repéré une table avec qu'une seule personne assise dessus, il se dirigea donc vers celle-ci. Tirant la chaise en face de l'homme, il s'adressa à lui en souriant :

"Si vous me permettez, il n'y a plus beaucoup de place de libre, alors je viens ici, si ça ne vous dérange pas."

Il s'assit donc en face de ce jeune terrien, s'installant confortablement avant de faire signe à un serviteur.

"Ce sera un verre de whisky pour moi s'il vous plaît !"

Il attendit quelques minutes, sans parler, Le Renard patientait de recevoir sa boisson assez rafraîchissante à son goût, il avait découvert cet alcool en arrivant dans son monde, pour son plus grand plaisir. Après cela, sa boisson arriva enfin, il remercia le serviteur d'un signe de tête avant de boire une gorgée et de caler le verre entre ses doigts. Il se retourna ensuite vers le jeune humain, avec une clope éteinte dans le bec.

"Je suis Fox Firecoat, avocat à Satan-city, on me surnomme souvent Maitre Renard pour ma malice, bref. Je recherche quelqu'un, tu l'as croisé ou pas ?"


Il sortit après ces petites paroles douces la photo de Wolfgang.

Photo:
 

Il scruta ensuite la réponse du terrien dont il ne savait pas le nom. Il espérait trouver une piste sur son acolyte de jeu. Qu'allait lui réserver la suite des évènements ?
En ligne
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 994

Techniques
Techniques illimitées : Star Dust
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : Space Oddity

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockJeu 22 Fév 2018 - 18:08
18:13


Et voici notre interlocuteur du jour, et je dois dire que c’est un joli morceau : une crinière rousse en bataille et un visage pas dégueulasse à l’oeil, avec un magnifique costard pour couronner le tout. Il m’a l’air fort sympathique. Et on a de la chance, il semble vouloir passer plus de quelques secondes en la présence de Williams, le petit chanceux.

*Et merde… Par pitié, ne me demande pas une poignée de main. Tu as l’air le genre de type louche qui tente de cacher son histoire à travers une jolie gueule et des vêtements classes.”

Toujours aussi pessimiste, le bougre. En attendant, le gentilhomme a demandé s’il pouvait s’asseoir ici, tu vas le faire attendre encore longtemps avant de lui permettre de poser son postérieur sur cette chaise? Quel manque de tact! Il haussa des épaules pour répondre de façon désintéressée alors que l’homme à la coiffure de feu s’asseya devant lui et commanda un verre. Du whisky ? Il a bon goût, en plus. Sérieusement, il y a quoi à ne pas aimer chez ce type? Si j’en crois la gueule désabusée tirée par le joueur de cartes, on est pas du même avis.

Il reçu son café qu’il se mit aussitôt à boire sans plus attendre et sans laisser échapper un mot pour le magnifique homme en face de lui. Plusieurs minutes passèrent durant lesquelles les deux se faisaient face sans qu’une conversation s’ouvre. Williams avait son mug fermement empoigné dans sa main, enchainant courtes gorgées sur courtes gorgées tout en regardant du même air blasé la populace qui passait. Comment arrivait-t-il à se taire ainsi face à un aussi beau spécimen ? J’en ai pas la moindre idée. Pas un compliment ou une flatterie, rien. Qui sait, peut être qu’il est pas son genre. La seule chose qu’il fit dans ce laps de temps fût d’allumer sa cigarette, l’appel de la nicotine devait enfin avoir atteint son cerveau rempli de contes et d’histoires des vies de tant de personnes.

Le beau gosse reçut à son tour son breuvage et fit couler le liquide alcoolisé à travers ses jolies lèvres avant d’ouvrir les hostilités. Il se présenta enfin : Fox Firecoat, un nom qui lui collait bien ma foi, et son surnom était “Maître Renard”. Je vois exactement ce que tu as fais là ! C’était un avocat reconnu pour sa malice si on croyait ses dires. Pas sûr que ce soit la meilleure façon de se montrer sous son plus beau jour mais bon, ça change pas le fait qu’il soit magnifique à l’oeil.

*Je savais bien que tu étais louche; tu es un avocat! Laisse moi deviner, tu as cru que j’étais un dealer de drogues comme la majorité des gens qui s'approchent et tu veux te faire un client à secourir en avance? Tu risques d’être déçu, mon gaillard.*

Lui et ses suppositions, je vous jure... Non, il ne voulait pas s’assurer un nouveau travail pour faire fuir un homme malhonnête au profit de la grandiose parole de l’argent. Non, il recherchait quelqu’un. Il sortit de sa poche une photo d’une autre homme, brun et fort charmant, et…

*Couvert de sang! Dans quel pétrin je me suis mis cette fois…? Va falloir que je joue mes cartes correctement, si c’est possible… Réfléchissons!*


Ouais, ça ruine un peu mon délire avec autant d’hémoglobine sur la personne, ce n’est pas très… chouette, je m’excuse. Il recherchait un assassin? En quoi un gars paumé dans la vie comme Monsieur Auguste pouvait-il l’aider à retrouver ce genre de personne? Je veux dire, il a certainement un accoutrement louche, mais pas du niveau d’un meurtrier! Le jeune homme couvrit sa bouche, stupéfait, à la vue de tant de rouge sur une seule personne et son regard sauta sans cesse entre la photo de l’homme ensanglantée et son interlocuteur. Il finit de cacher ses lèvres pour boire une traite tout ce qu’il restait de son café avant de poser brutalement contre la table.

“Non, je connais pas cette personne. Il doit être impliqué dans un meurtre car bon, héhé, tout ce sang, wow… Pas l’air d’être la personne la plus amicale...”

Certainement pas une personne des plus sympathiques au premier abord mais l’habit fait pas le moine, si ça se trouve, c’est de la peinture rouge ou une photographie d’un acteur connu dans l’un de ses rôles. Tu sais comment il pourrait savoir ce qui se tramait derrière cela? Un simple contact! Allez, l’ami… Touche-le! Pas dans ce sens! Un simple contact et on sera certainement pourquoi il le recherche.

“Avec tout ça, j’ai oublié de me présenter!”

Il tendit sa main vers la personne pour lui proposer une poignée amicale. Oh, je vois ce qu’il compte faire... rusé comme un renard quand il veut, l’Auguste.

“Williams Auguste, vous avez peut être entendu parler de moi si vous êtes amateur de poker.”
Le Renard Rusé
Le Renard Rusé
Demon
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/02/2018
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fire-Punch / Téléportation / Illusion
Techniques 3/combat : Atomic Fire / Free-Fire
Techniques 1/combat : Cellule de Feu

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockSam 24 Fév 2018 - 14:52
Après un petit voyage en voiture pour se rendre dans un bar connu pour ses rumeurs. Le Renard y allait que dans un seul but : retrouver Le Grand Méchant Loup. En arrivant là-bas, il avait trouvé un bar rempli de monde, ce bouche à oreille grouillait d'activité, on pouvait le dire. Il avait cependant trouvé une place libre à une table qui était occupée par un homme. Poliment, Renard avait demandé si il pouvait s'asseoir près de lui, le terrien avait répondu d'un vague haussement d'épaules, Fox prit cela pour un oui. Il s'était donc aussi et avait commandé par la suite, un whisky. Pendant le laps de temps où les breuvages allaient être servit, les deux hommes n'avaient pas ouvert la bouche. Après quelques minutes de latences, son verre d'alcool était fin prêt. Il en profita pour savourer deux petites gorgées, avant de regarder Willams. Il s'était présenté, disant s'appeler Fox Firecoat, plus souvent appelé Maitre Renard. Il avait rajouter être avocat. Puis, il en vient au fait. Wolfgang. Oui, il avait montré la photo de son ami en demandant si il l'avait déjà rencontré. Monsieur Auguste cachait ses lèvres derrière sa tasse pendant de longues secondes jusqu'au moment tant attendu par le Renard arriva pour... rien. Oui, rien, Williams ne connaissait par Wolfie. Dommage, LRR espérait vraiment trouvé son rival ici même mais bon, il chercherait autre part, une autre fois. Le jeune terrien placé en face du démon supposait que LGML était lié à une affaire de meurtre vu le sang qui tachait ses habits.

"Bon et bien, tant pis. Euh, cette image est ancienne, elle doit sûrement être tâché. De plus, c'est un acteur connu pour jouer Le Grand Méchant Loup, ça doit être sûrement pour ça, en fait, qu'importe."

Ensuite, une attente de quelques secondes se fait attendre. Un blanc s'installe, enfin, jusqu'à ce que le jeune homme s'excuse pour ne pas s'être présenté avant. Il s'appelait Williams Auguste, son nom était connu dans le domaine du poker. Domaine qui n'intéressait pas tellement Maitre Renard.

"Enchanté, excusez moi, je ne suis pas très fan de poker."

Il attrapa ensuite la main de manière amicale avec toutefois de la fermeté sans se douter de rien.

"Sinon, vous ne connaîtrez pas des personnes capables de retrouver cet homme ?"

Il avait toujours sa main dans celle de son interlocuteur lorsqu'il posa cette question. Que lui réservait Williams en faisant cela ?
En ligne
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 994

Techniques
Techniques illimitées : Star Dust
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : Space Oddity

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockDim 25 Fév 2018 - 11:42
18:19

Les choses s’étaient gâtés rapidement, je dois dire. A cause de la simple photographie d’une personne recouvert de ce qui paraissait être du sang, Williams était maintenant suspicieux de la charmante personne en face de lui, comme si son label d’avocat ne suffisait pas de base pour le mettre de mauvais poil. Il avait d’abord assumé que Maître Renard était dans une affaire de meurtre, cherchant désespérément une piste vers un dangereux, bien qu’attractif, psychopathe mais les choses étaient devenues de plus en plus louches à ses yeux lorsque Fox Firecoat tenta de justifier la présence de l'hémoglobine sur l’homme brun : il prétexta d’abord que la photo était vieille et probablement tachée avant d’enchainer sur le fait qu’il s’agissait d’un acteur connu qui avait joué le rôle du Grand Méchant Loup dans une série ou un film qui était inconnu au bataillon de Williams, un fin adepte de la filmographie via critiques en ligne.

Par le sourcil relevé de ce dernier, il était pas dur d’en déduire que notre ami encapuchonné ne croyait en aucun cas à ce que le malicieux inconnu venait de lui concocter. Et moi non plus par la même occasion. J’aurais bien voulu accepter le fait qu’il s’agissait d’un rôle joué par un être incroyablement sexy, mais l’excuse qu’il s’agissait d’une vieille photo tachée? Vraiment? J’y crois pas, mais voyons un peu ce que le joueur de cartes au toucher fantastique en pense de tout cela.

*Très bien, résumons tout ce qui vient de se passer : ce type se ramène vers moi en prétendant être un avocat qu’on surnomme Maître Renard, il me montre une image d’un homme ensanglanté qu’il tente de justifier par l’âge de la photo et être un acteur jouant le rôle d’un personnage se nommait Le Grand Méchant Loup… Soit ceci est une très mauvaise caméra cachée, soit il y a anguille sous roche que je dois savoir. Et puis merde, si je dois rendre ce don donné par cette satanée pierre utile, c’est le moment!*

C’est suite à cette réflexion qu’il proposa une poignée de main à son interlocuteur, prétextant faire passer cette dernière pour une convention d’usage tout en se présentant à lui mais que nenni : ce simple geste allait ouvrir les portes des secrets derrière le passé de ce dénommé Fox Firecoat au grand jour, du moins pour Monsieur Auguste. D’un coup d’un seul, ne se doutant de rien, l’avocat à la crinière de feu si séduisante lui attrapa la main. Si c’était moi à la place du désabusé, mon coeur n’aurait fait qu’un tour mais malencontreusement pour lui, c’est sa cervelle qui n’en fit qu’un. Toute le vécu flasha à vitesse grand V devant les yeux du miraculé, chaque instant de la vie de celui qu’il tenait la main était maintenant son savoir. Ceci ne dura qu’une simple seconde dans le monde réel mais pour lui, ceci avait duré des jours durant lesquels il avait vécu chaque instant du démon qui se tenait en face de lui.

Le joueur de poker savait maintenant ce qui se tramait derrière cette recherche sans fin de la part du Renard Rusé. Plutôt étrange cette histoire, c’était bien en dehors de l’ordinaire pour Williams, sans mauvais jeu de mot. Ceci médusa pendant un instant le jeune homme à l’accoutrement louche ; lui qui pensait que les contes de fées étaient fictifs, le voilà qui était entrain de parler à un personnage qui sortait tout droit d’un de ces univers imaginaires. Néanmoins, il fut sorti de sa transe rapidement par la question que le renard déguisé en homme lui posa : si il n’avait aucune personne qui pourrait l’aider à retrouver le Grand Méchant Loup. Il lâcha la main de son interlocuteur et lui adressa un sourire amical. Je lui aurais adressé un regard aguicheur dans l’espoir de l’avoir dans mon lit, mais chacun ses goûts.

“Ben, si il s’agit d’un acteur, je suis certain que vous pourrez trouver des signes de lui sur une scène de tournage ou dans des lieux luxueux. J’en sais rien, je ne suis qu’un simple joueur de poker.”

On joue les idiots pour le moment? C’est pas amusant ça, tu connais toute son histoire. Tu as quelqu’un de rusé en face de toi, qui a su mener en bourrique tout ceux dont il a croisé le chemin. Sois le premier à le mettre mal à l’aise dans ce domaine, ça serait beau, tu ne crois pas? Allez!

Il regarda rapidement son café pour voir s’il en restait encore, bien qu’il l’ait finit nerveusement lors de l’entrée en scène de la photographie de l’apparence humaine du loup. En parlant de cela, ça voulait surement dire qu’il avait fait des siennes dans le monde réel… Ceci n’est pas bon. Qui nous dit que ce dernier tentera pas de lui faire la peau si il mène en bourrique Maître Renard ? Quoique, maintenant qu’il y pensait, leur relation était loin d’être une pure amitié, plutôt une relation à sens unique de la part de Fox Firecoat.

“Dis moi, pourquoi tu recherches cette personne? Par acte d’amitié ou pour te sortir d’un mauvais pas?”


Houla, un peu brusque comme question tu ne crois pas, Williams? Tu cherches à faire quoi, au juste, le faire douter de la recherche de son grand partenaire de jeu? La façon dont je viens de dire ça parait tendancieuse, je m’excuse…
Le Renard Rusé
Le Renard Rusé
Demon
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/02/2018
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fire-Punch / Téléportation / Illusion
Techniques 3/combat : Atomic Fire / Free-Fire
Techniques 1/combat : Cellule de Feu

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockSam 3 Mar 2018 - 11:13
Maître Renard était assis en face d'un humain, il s'était présenté puis avait demandé à cet homme même s'il connaissait l'homme qu'avait montré Fox via une photo. C'était bien évidemment Le Grand Méchant Loup mais malheureusement, Williams n'avait aucune idée de qui il était. Ce dernier avait même émis des soupçons en disant que LGML devait sûrement être mêlé à des affaires de meurtres vu tout le sang qu'il avait sur lui. Fox n'avait pas sortis une de ses plus belles excuses, au contraire, ça lui arrivait rarement mais comme tout le monde, il faisait des erreurs. Ayant oublié de se présenter avec cette histoire, Williams se présenta donc tardivement en disant être un grand joueur de poker. Loisir qui n'intéressait pas notre Renard, à moins qu'il soit sûr de gagner ou que cela lui rapporte quelque chose, m'enfin bon. Il avait abrégé ce sujet en attrapant sa belle main ensorceleuse. Fox avait demandé entre temps si quelqu'un pourrait l'aider à retrouver son ami. Le joueur de Poker répondit que s'il était acteur, Renard pouvait le retrouver sur une scène de tournage ou un endroit pour les riches.

"Ouais j'aimerai bien, mais il est trouvable nul part. J'espère qu'il ne s'est pas fouré dans une affaire où il est coupable ahah... Il s'attire beaucoup de problèmes tu sais ? Et c'est toujours moi qui doit le sortir de là."

Maitre Renard observait son interlocuteur éviter son regard en jetant un œil dans le fond de sa tasse... vide. Cependant, il avait une question, il demanda pourquoi Fox recherchait cette personne. Il émit deux propositions, soit par acte d'amitié ou bien pour le sortir d'un mauvais pas. Ces questions intrigua l'originaire des contes, Williams lui posait ces questions comme s'il connaissait la réponse, mais bon, Le Renard allait répondre à cela en cherchant une excuse.

"Et bien, sans lui je m'ennuie, alors j'aimerai bien le retrouver pour m'amuser un peu. Vu que je ne sais pas où il est, j'ignore s'il a des problèmes, l'avenir me le dira."

Cette fois, il avait avancé cela avec assurance, il n'y avait pas de défaillance dans sa voix mélodieuse. Il y avait une part de vérité dans ce qu'il disait, il s'ennuyait sans son camarade de jeu. Néanmoins, il était quasiment sûr que le Loup s'était retrouvé dans des mauvaises affaires, contrairement à ce qu'il venait d'avancer au Terrien. Alors qu'un serviteur passa près d'eux, le vieux avocat l'interpella.

"Hey ! Un autre de whisky pour moi s'il vous plaît. Et aussi, un autre café pour ce jeune homme, merci."

Ils patientèrent alors que leur commande parvienne jusqu'à eux, pas un mot passa entre les deux durant ce temps de latence. Quelques secondes ou de courtes minutes plus tard, le verre alcoolisé et le café furent servi. Bien, désormais, Firecoat prit la parole de sa voix mélodieuse.

"Bien, le café est pour toi. Maintenant dis-moi, tu prétends être qu'un joueur de poker, mais je ressens quelque chose de spécial en toi, qui es-tu exactement ?"

Il lui laissa le temps de répondre, de boire quelques gorgées de son breuvage, Fox de même puis il reprit.

"Serais-tu prêt à m'aider ? M'aider à retrouver mon ami, je sais que tu en es capable. Ça fera un peu de changements dans ta vie mec."

Une proposition direct c'est vrai, mais cette aide serait bénéfique pour le rival de Wolfgang. Une chose qu'il ne dit pas, c'est que ça permettrai de rembourser le café qu'il venait de lui acheter. Avec un petit sourire malicieux, il porta son breuvage auprès de ses lèvres et en savourant la saveur alcoolisé. Serein, il attendait la réponse du jeune Williams, qui semblait lui cacher des choses.
En ligne
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 994

Techniques
Techniques illimitées : Star Dust
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : Space Oddity

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockSam 3 Mar 2018 - 17:59
18:20

La conversation continua entre le joueur de Poker à la casquette noire et le charmant avocat à la coiffure de feu, tout cela pour mon plus grand plaisir même si le premier était légèrement tendu. En effet, l’humain venait de réaliser suite au don donné par la pierre verte qu’il ne parlait pas à l’un de ses semblables mais à une créature de conte de fées subtilement déguisée en homme. En plus d’avoir découvert toute la relation entre son interlocuteur et le fameux Grand Méchant Loup, ça devait être dur d’assimiler le fait que quelqu’un puisse autant se lier d’amitié avec un être qui a essayé de le tuer plusieurs fois, ou peut être est-ce de la jalousie de sa part ? J’espère honnêtement que c’est la dernière option.

Suite à sa réponse proche du sarcasme qui détailla des lieux où le loup pouvait être, le renard admit que son camarade de jeu était introuvable et lui avoua que si son ami était coupable d’un crime, il le sortirait de cette mauvaise passe comme à son habitude. Normalement, un tel aveu aurait choqué beaucoup de personnes, mais c’était pas le cas de Williams. Il avait vu l’histoire de Maître Renard, il savait bel et bien que c’était une habitude de sa part mais…

*Si ce Grand Méchant Loup est encore responsable d’un délit, il doit y répondre comme tout le monde, et je m’en fous si c’est un personnage de fable! Maître Renard l’a déjà sauvé trop de fois à mon goût, je dois le convaincre d’arrêter cela… Commençons par le faire douter sur la raison de son départ du monde d’où il vient, si j’ai une autre occasion qui s’ouvre pour le dissuader de continuer à sortir ce chien de mauvaises affaires, j’en profiterais.*


Et ben, en voilà un devenu déterminé à faire répondre la justice. Enfin, encore faut-il qu’il arrive à convaincre celui qui se fait appeler Fox Firecoat d’arrêter de défendre son ami, et je pense bien que ça sera des plus difficiles. Il lui posa la fameuse question en espérant que celle-ci fasse mouche. En effet, était-il venu vraiment pour retrouver son ami ou pour ne plus être l’ennemi n°1 du monde féérique? La réponse risque de vous surprendre.

De sa voix mélodieuse, le renard dit avec assurance que sans son ami, il s’ennuyait que bien trop et ignorant où il était, il ne pouvait pas l’aider à se sortir une nouvelle fois d’un mauvais pas. Ceci consterna Monsieur Auguste : comment ce type pouvait autant être dépendant d’un autre d’une quelconque manière? J’ai bien ma petite idée mais je me tairais dessus. Néanmoins, aucun doute qu’il disait la vérité cette fois. Le fumeur sortit sa clope de son bec avant de souffler la fumée amassée dans sa bouche dans l’air, comme il aimait tant le faire avant de la remettre à sa place alors que le gentilhomme commanda un second whisky et un café, certainement pour la personne en face de lui. Deux bonnes minutes passèrent dans le plus grand des silences, Williams était en train de cogiter sur la façon de convaincre son cher interlocuteur d’abandonner son obsession pour le loup.

Les breuvages arrivèrent enfin après ce long moment de réflexion durant lequel le café lui avait été servi, cadeau de Fox Firecoat. Quand je vous disais que c’était un être charmant ; il lui offrait déjà le café! Néanmoins, ceci vint avec une question de sa part, une qui allait sûrement changer la donne. Maître Renard avait bel et bien deviné qu’il y avait bien plus qu’un simple joueur de cartes en notre cher ami Williams. Ce dernier posa sa cigarette sur le cendrier de la table, avant de porter sa main droite a ses lèvres un instant, comme s’il était en train de réfléchir à une réponse. Et si on allait fouiller un peu dans ses pensées, une seconde fois ?

*Peut-être n’ai-je été pas assez subtil dans mon approche. Faut dire qu’avec une telle question, bien sur qu’il allait se douter de quelque chose, suis-je bête? Bon, maintenant, comment je joue ma main? Je lui dis directement la vérité sur mon don ou je bluffe complètement? Peut être qu’en étant honnête avec lui, je pourrais véritablement le convaincre d’abandonner son ami. Ça peut se tenter même si c’est risqué… Bon, cartes sur table, j’essaie!”

“Vous avez malheureusement raison… Je ne pourrais vous dire comment mais je peux connaître la vie des gens avec qui j’établis un contact, Maître Renard. Ma poignée de main n’était pas innocente, je voulais savoir si vous me faisiez tourner en bourrique ou pas.”


Risqué, c’est bien le mot. Déjà faudrait-il que le bel homme à la chevelure de feu le croit pour que son plan fonctionne. Après qu’il ait admis le pouvoir qu’il avait entre ses mains, littéralement, il prit la tasse de café qui lui avait été généreusement offerte et but en quelques gorgées son contenu. Pas sur que ça se boive ainsi mais bon, chacun ces pratiques. D’un direct sans précédent, Fox Firecoat proposa à l’homme qu’il a abordé il y a seulement quelques minutes de l’aider dans sa recherche du Grand Méchant Loup. Il fallait oser, j’aime bien!

Finissant son breuvage, il posa sa tasse et remit sa cigarette entre ses lèvres, fumant le bâtonnet mortel tout en regardant les gens passer, l’air pensif. Ceci dura une bonne minute qui devait apparaître pour une dizaine pour le démon qui attendait sa réponse.

“Avant que je te donne ma réponse, j’ai quelque chose qui me turlupine concernant ta relation avec ce fameux acteur.”

Dit-il sur un ton assez sarcastique à la fin de sa phrase tout en retirant sa clope de sa bouche encore une fois, la bloquant entre son majeur et son index.

“Pourquoi tenez-vous tant à l’aider, ce Grand Méchant Loup? De ce que j’ai vu, il n’a pas l’air d’apprécier grandement votre compagnie. Si c’est vraiment le jeu et l'adrénaline que vous recherchez, il y a bien nombre d’activités dans ce monde qui peuvent vous donner ces sensations sans que vous aidez un possible criminel, même si vous avez fait de cela votre job!”
Le Renard Rusé
Le Renard Rusé
Demon
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/02/2018
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fire-Punch / Téléportation / Illusion
Techniques 3/combat : Atomic Fire / Free-Fire
Techniques 1/combat : Cellule de Feu

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockDim 4 Mar 2018 - 21:13
La discussion était toujours au rendez-vous entre les deux hommes. Après avoir dialogué et répondu à certaines questions, Le Renard Rusé avait commandé une nouvelle tournée de breuvages. Un whisky pour l'avocat et un autre café pour le Terrien. Ils patientaient calmement que ça arrive mais Maître Renard quant à lui réfléchissait à la façon d'aborder le prochain sujet. Alors que les boissons arrivèrent, Fox entama sa question en disant qu'il savait que Williams n'était pas un simple terrien joueur de Poker, il lui demanda donc qui il était vraiment. Avec un semblant d'hésitation, le jeune Terrien mystérieux se résigna à dire la vérité. Il apprit au futé qu'il pouvait découvrir toute une vie avec un simple touché anodin. Intéressant... Firecoat ne savait pas quoi en penser, cet avantage pouvait-il lui servir si Monsieur Auguste se décidait à l'aider dans cette quête ? Cependant, il allait attendre un peu avant de lui proposer ceci.

"Je vois... plutôt intéressant comme pouvoir, mais ça doit être une contrainte pour toi par moments... J'ai une question, comment as-tu obtenu ce pouvoir ? Est-ce de naissance ou un événement est arrivé ?"

On pouvait dire que cette histoire intéressait l'avocat, oui. Après que Williams eut répondu ou pas, il passa à autre chose. Le Renard n'avait pas perdu de temps et avait demandé, juste après avoir appris cette nouvelle surprenante, si Williams accepterait de le suivre dans ses recherches. Il ne dit pas un mot pendant un moment, alternant entre sa cigarette et sa tasse de café. Une minute passa, une très longue minute pour au final répondre qu'avant de donner sa réponse, il voulait savoir quelque chose sur Le Grand Méchant Loup.

"Mmhf, je t'écoutes, vas-y."

Quitte à attendre, autant ne pas se gêner et faire comme lui. Il empocha son paquet de tabac de sa main droite et sortit une de ses garos. Sortant après cela, il sortit son briquet et enflamma le petit bâtonnet. Il fallait l'avouer, ce n'était pas très original après ce que venait de faire Williams, m'enfin bon. Qu'allait demander le petit homme sur son ami ? Il tira une bouffée d'air essentielle puis écouta ce qu'il avait à dire. Il commença par une première question, pourquoi Renard aidait LGML ? Et bien, il devait chercher ses mots, mais Monsieur Auguste n'avait pas finit. D'après ce qu'il avait vu à l'intérieur du Maitre, Wolfie ne portait pas Le Renard dans son cœur. Pas exactement, c'était plutôt flou, pas étonnant qu'il croit cela. Il finit par dire que si c'est le jeu ou l'adrénaline qu'il recherchait, il y avait d'autres manières de procéder plutôt que d'aider un criminel.

"Disons que sans lui, ma vie serait différente.  Elle serait maussade et ennuyante, ma vie a commencé à devenir excitante quand je l'ai rencontré. Hum... en terme d'événements je veux dire. Et puis, c'est pas vraiment un criminel, il veut bien faire tu sais. Il souhaite changer sa personnalité, et je vais l'aider. De toute façon avec tout ce que je fais pour lui, il m'est redevable. Mais je le répète, il veut changer, devenir bon. Bon après, j'm'en fou un peu mais ça me sera sûrement bénéfique et au moins ça pimente ma vie, de l'action c'est pas de refus."

Il sourit puis tira une nouvelle fois sur sa cigarette, avant de porter sa main droite vers son verre d'alcool. Il engloutit deux gorgées cul sec avant de reporter son regard dans celui de Williams.

"J'ai une autre question si tu veux bien, c'est le seul pouvoir que tu as, fouiller dans la vie des gens ? Ou tu as d'autres supeeers pouvoirs ahah ? Mec, tu peux tout me dire, entre nous."

Dit-il avec un sourire, suivit d'un clin d'œil qui en ferait tomber plus d'une. Tout en regardant son interlocuteur, l'avocat porta son verre à ses lèvres avec ce regard malicieux. Son verre était vide après cela, il ne lui restait que sa cigarette enfumée. Après avoir tirée une autre bouffée anti-stress, bien que Le Renard ne soit pas stressé en ce moment même, il reprit la parole, d'une voix calme et douce.

"Du coup, tu me suis ? Ça serait sympa mec ! Surtout que toi qui semblait hostile à l'idée qu'il soit un criminel, maintenant que tu sais qu'il veut devenir bon devrait peut-être changer la donne, enfin j'en sais rien. À toi de voir."

Il espérait qu'il le suive, ça ferait un peu d'actions, pour les deux. Surtout que LRR n'oubliait pas le café qu'il lui avait offert... Qu'allait décider ce terrien, le suivre dans une péripétie ou ne pas le suivre ?
En ligne
Williams Auguste
Williams Auguste
Terrien
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 20/02/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Il se dit bon
Zénies : 994

Techniques
Techniques illimitées : Star Dust
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : Space Oddity

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams ClockJeu 8 Mar 2018 - 12:55

*Il commence à devenir un poil trop curieux à mon goût, le renard. Il est hors de question que je t’en dévoile davantage. Si la pierre donne son don à n’importe quelle personne qui la touche, tu es pour le moment la dernière personne à qui je souhaiterais laisser ce pouvoir en main! Je suis certain que tu feras du chantage avec autant de connaissances.*

Pour une fois, et c’est pour dire, je suis en accord total avec Williams. En quoi ça le regarde la façon dont il est devenu plus qu’un simple terrien sans histoire? Je l’appréciais bien avant mais là, son joli visage et sa coiffure de feu ne vont pas être suffisants pour que je l’excuse de cela. Heureusement pour moi, même si le pouvoir lui est unique, il est pas suffisamment idiot pour vouloir en dire davantage à ce sujet. De plus, le type joue au poker pour vivre convenablement dans son appartement, il va pouvoir bluffer pour se sortir de cette situation. Il remit d’ailleurs sa cigarette entre ses lèvres pour fumer un bon coup, certainement pour l’aider à réfléchir à sa réponse à cette question particulièrement invasive.

“Je te raconte pas en quoi c’est inconvénient, j’aimerais honnêtement ne jamais avoir eu ce don. J’ai vu des choses qui ont de quoi te faire perdre foi en la société qui nous entoure. Et pour ta question, je te l’ai déjà dit, je ne sais pas comment j’ai obtenu ce pouvoir. Je me suis réveillé un beau jour et à la prochaine personne que j’ai malencontreusement bousculé dans le rue, je connaissais tout de son vivant. Je sais que ça parait invraisemblable mais ça l’est autant qu’un renard qui est devenu avocat.”

Bon, il a fait en sorte de lui donner une réponse convenable sans mentionner la fameuse pierre. Même au point de dire qu’il aurait jamais voulu avoir cette compétence, ce qui est un poil exagéré. Il ne sais pas comment profiter des choses qui lui sont offertes; en dehors d’un café, j’imagine. Enfin, le gentilhomme à la curiosité mal placée proposa à Monsieur Auguste de le rejoigne dans sa quête pour trouver son meilleur ami. Quelques minutes ensemble dont la majorité étaient dans le silence le plus total et il voulait déjà l’embarquer dans une quête incertaine, je trouve ça étrangement de bonne augure. C’était au tour de notre ami encapuchonné de le questionner sur le motif de ses recherches, après tout, la relation semblait être autant à sens unique que le fil du temps.

Après avoir déversé le fameux liquide alcoolisé dans sa bouche, Fox lui répondit tout simplement que sa vie était devenu largement plus excitante depuis sa rencontre avec le Grand Méchant Loup, en terme d’événements bien sûr… C’est bizarre qu’il précise cela, dommage que cet incapable de fumeur ne puisse pas lire dans les pensées, je serais curieux de savoir à quoi il est en train de faire allusion. Il enchaîna ensuite en défendant la cause de son partenaire de jeu en disant qu’il souhaitait changer et que ses actions étaient alimentées par de bonnes intentions avant d’admettre qu’il s’en foutait, tant qu’il y avait de quoi casser la monotonie du quotidien dans sa vie. La gueule que Williams tirait en disait long sur la défense de Maître Renard face à lui : il avait le coude posé sur la table et sa main qui maintenait sa tête avec une expression complètement blasée. Il ne semblait pas convaincu sur la possible rédemption du loup, après tout, vous savez ce que l’on dit : “la route vers les Enfers sont pavés de bonnes intentions”. Il tirait une seconde fois sur le bâtonnet mortel avant de l’écraser dans le cendrier en face de lui. Il devrait arrêter de fumer autant, ça ne sera jamais bon pour sa santé.

Le renard lui posa une autre question, et il s’agissait de savoir si notre ami avait d’autres pouvoirs que le toucher miraculeux. Certainement pour briser la glace, ceci le fit presque marrer alors qu’il secoua la tête de droite à gauche avec un sourire aux lèvres avant de le regarder.

“A part si tu comptes une habileté hors du commun à plumer mes adversaires sur la table de jeu comme un pouvoir, j’ai bien peur qu’en dehors de mon toucher, je sois aussi ordinaire que le serveur. Tiens, en parlant de cela… L’addition, s’il vous plaît!”

Alors que le garçon de café rentra de nouveau dans le bar pour chercher la note, le renard renouvella son offre de partir à l’aventure ensemble. Williams était clairement agacé par cela, il se frotta le creux des yeux, la tête légèrement penchée pendant une dizaine de secondes avant de reprendre le contact visuel avec le curieux. C’est vrai que partir à l’aventure lui ferait du bien, peut être arrivait-il à se démarquer de la masse ainsi, devenir quelque chose d’autre qu’un “simple joueur de poker”...

“Je vais répondre par la négative, Fox. J’ai du mal à voir ce que j’y gagnerais à t’aider à retrouver ton ami, voir même comment je pourrais t’aider à le retrouver, sauf en touchant chaque personne qu’on croise dans la rue dans un bête espoir de trouver des informations sur ton BFF. Et tu peux me croire, le moins j’aurai à utiliser mon don, le mieux je me porterai.”

Dommage, ça aurait été vraiment un bon changement de rythme dans sa vie de tous les jours. Mais il semblait plus intéressé à rien faire d’exceptionnel pour le moment, tu parles d’un flemmard. Surtout avec un aussi beau gosse, tu y gagnerais, tiens ! Sûr, il est un poil trop curieux mais bon, personne n’est parfait, surtout pas Monsieur Auguste. L’addition arriva enfin à la table et le protagoniste du jour y laissa 6 zénies, le prix des deux cafés qu’il venait de consommer.

“Je te remercie pour le second café mais je préfère payer ma part. Je te souhaite bonne chance dans la recherche de ton ami. De mon côté, je vais m'éclipser, à la revoyure.”

Non, ne pars pas maintenant, il est si beau à mater! Aaarf, d’accord, on y va. Il se leva de sa chaise et laissa Maître Sexy seul à la table pour s’enfoncer dans la foule et reprendre son trajet dans la capitale de l’Ouest. Eeeeeeeeeeeeet voilà qu’il vient de percuter quelqu’un d’autre. Amuse toi bien avec tes flashbacks intempestifs, Williams.
Contenu sponsorisé

[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Empty
MessageSujet: Re: [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams   [Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams Clock
 
[Capitale de l'Ouest][Libre] Le petit après-midi de Williams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PNJ] Infiltration sur invitation [Libre puis Van après Suna]
» Après-midi de détente [PV Cherise]
» Résumé progressif
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Après-midi au dortoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-