-15%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
312.99 € 369.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les Légendes de Héra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Les Légendes de Héra Empty
MessageSujet: Les Légendes de Héra   Les Légendes de Héra ClockLun 26 Fév 2018 - 0:46


Une semaine était déjà passée depuis la prise de pouvoir de Freezer, les choses étaient allées très vite, comme un éclair, une tempête ou une marée, la totalité de l’ordre de la planète avait été balayé. Le responsable était un homme mauvais, un monstre cruel aux intentions les plus égoïstes et perfides, incapable de comprendre la souffrance d’autrui ni le désarroi de ses victimes, un Tyran au cœur froid et pourtant blanc comme la neige. Cette créature animée par le pur sadisme du diable lui-même marchait dans un jardin meublant l’arrière du palais d’or, la nuit portait avec elle un fleuron d’étoiles illuminant les coupoles dorées de la proéminente structure imposant à la fois pouvoir et crainte. Le Seigneur redouté de cette planète n’était pas seul dans sa balade, trois hommes le suivaient, ils traversaient ensemble et en silence les haies de fleurs aux couleurs chaudes, les voies pavés, tout cela sous la lumière rassurante de lampes à huile posées le long des chemins. Traversant sur sa longueur le jardin aux air tropical, le cortège parvint à une rembarde signalant la fin du jardin, cette dernière était un demi mur en pierres taillées brunes donnant sur un vide de cent mètres.

Ce vide n’était autre qu’une partie de la ville, le palais était un lieu en hauteur, construit sur une colline pour des raisons religieuses, le monument était visible à plusieurs kilomètres de distance. C’est donc depuis ce lieu d’observation luxueux que ce retrouvait l’Empereur du mal ainsi que trois de ses serviteurs. Depuis leurs positions, les hommes pouvaient distinctement voir plusieurs chantiers, ils étaient très lointains, peut être dix kilomètres, ces constructions encore sommaires firent discrètement sourire le plus prestigieux des personnages.

Petit et cornu, le Maître des lieux était paré d’une armure similaire à celle des guerriers de l’espace, arborant en plus de cet accoutrement commun une cape bordeaux descendant jusqu’à ses mollets, son regard qui était fixé sur les chantiers distants changea de cible, tirant sur l’acolyte à sa droite. L’homme en question était un soldat, un extraHérestre à la peau turquoise, chauve et assez grand, portant lui aussi un plastron similaire à celui des guerriers de l’espace, il semblait attendre les questionnements de son Maître, il était attentif.  C’est donc d’une voix calme et même reposée que le Tyran planétaire s’exprima.

« On en sommes-nous ? »

Gloussant à l’audition de la voix de son supérieur, le soldat fit son rapport immédiatement, répondant donc de manière carrée, procédurale, inexpressive, telle que le Maître voulait l’entendre.

« Seigneur, les matériaux ont tous étés acheminés, dans trois semaines, les premières usines seront construites, nous préconisons une semaine de mise en fonctionnement. »

Hochant la tête sans autre forme de réponse, l’être blanc porta de nouveau son regard vers les constructions, posant une deuxième question sur un ton identique à son précédent.

« Et au sujet des esclaves ? »


« Environ 8 000 enfants peuplent déjà les baraquements, ils pourront immédiatement s’adonner au travail physique. »

Un silence intervint, pensant et bien plus long qu’il en à l’air, coupant pendant cinq secondes le souffle du serviteur qui avait peur de n’avoir pas satisfait son Maître, mais il n’en était rien, l’Empereur était content du respect des délais. D’un geste de main balayant de trois à gauche sa vue, le Seigneur galactique mis fin au silence, ordonnant un retour au palais.

« Très bien, retournons à l’intérieur. »

Après quelques instants de marche, le groupe revint au niveau de la salle du trône, depuis la première visite de l’armée impériale, certaines choses avaient changées dans le décor pourtant toujours splendide de la salle d’or. Aucune femme n’errait plus dans ses lieux militarisés, seuls des gardes traversaient la salle du trône, également, des bannières du sceau Cold avaient été disposées dans l’enceinte du bâtiment, criant au monde le changement brutal de direction. Bien que rien d’autre n’ait changé, l’air semblait plus pesant, les couleurs semblaient moins chaudes, refroidies par la noirceur du cœur du Tyran.


La cité basse était un lieu très actif, c’était un quartier résidentiel proche du marché, un lieu très animé de jour, presque autant que de nuit, en effet, jamais la ville ne dormait, chacun trouvait une occupation à n’importe quelle heure. Illuminé par des torches posées contre les murs de la plupart des bâtiments, les passants discutaient discrètement, les échoppes étaient encore ouvertes et l’odeur de pâtisserie se faisait déjà sentir dans principales avenues. Malgré la venue du terrible Tyran galactique, la vie semblait encore inchangée, pour le moment, dans ce quartier si actif de la cité, l’activité tardive de ce secteur pouvait réchauffer le cœur de n’importe quel voyageur. L’homme dont nous allons désormais parler et bien différent du nouvel Empereur, cet inconnu n’était pas un Héra, à vrai dire il ressemblait trait pour trait à un humain à l’âge moyen. Ce simple personnage portait une imposante armure dorée de plates, il portait une cape courte descendant jusqu’à ses hanches et un bras de tunique renforcé par des jambières et bottes au style du reste de la tenue. Des avants bras de cuir ainsi que des gants armurés protégeait cet épéiste aux cheveux blanchissants, il avait les cheveux attachés et portait un bouc fin mais notable. Assez grand, l’homme avait la carrure d’un soldat, d’un guerrier, il s’avançait dans les ruelles plutôt que les rues pour éviter le regard curieux ou plutôt dérangé des gardes en vue de son accoutrement.

Pas à pas, le combattant se dirigeait vers le palais d’or, s’approchant peu à peu des cents marches, un passage obligé pour quiquonque voudrait rejoindre le point culminant de la cité. Rapidement rendu face aux marches qui n’étaient pas immédiatement couvertes de gardes, l’homme pris de sa main droite un discret talisman qu’il portait au tour de son cou, regardant un instant les étoiles, il communiquait un regard de certitude et d’espoir aux astres. Après quelques instants, il relâcha la petite pierre rougeâtre qu’il avait autour du cou, commençant à monter les marches sans se retourner.

Poursuivant une ascension vers un destin qui allait être commun avec celui du monstre qui avait profané cette planète, le guerrier se savait préparé à tenter tout ce qui était en son immense pouvoir pour changer l’avenir des hommes et des femmes peuplant ce monde innocent. Mais la route de l’homme fut coupée par un premier adversaire, un garde qui semblait être posé au bout des marches, un guerrier mesurant bien trois mètres de haut, une grande hache de guerre dans les mains. Le serviteur du Tyran respirait fort, il avait un visage animal similaire à celui d’un taureau, cet esclave de l’envahisseur n’était qu’une pâle copie du minotaure. Ce monstre de muscle soufflait de son museau, grommelant un charabia incompréhensible avant d’interpeler le voyageur sur un ton froid, fort et mauvais.

« Hey toi ! Descends ! Les chiens dans votre genre restent au sol ! »


Le colosse se rapprocha directement du guerrier à l’apparence humaine, les deux êtres se faisaient face, ils s’étaient tous les deux arrêtés de marcher. D’un geste lent et consciencieux, l’épéiste mis sa main droite auprès de sa hanche gauche pour y attraper le manche de sa lame rangée dans un fourreau rigide. Cette action de contestation fit rire le gigantesque taureau qui ricana un instant avant de rétorquer sans aucune phase de réflexion à son opposant.

« Tu veux te battre ? Ouais ! Approche sale miséreux, tu ne seras pas le premier que je massacrerais. »

Un peu plus loin, plusieurs soldats aux physiquement bien plus modestes observaient la scène, ils étaient postés à plusieurs lieux en hauteurs, loin derrière le minotaure, discutant à voix basses entre eux du terrible sort qu’allait subir l’humain. En effet, Trogg était le nom de l’adversaire du guerrier en armure doré, c’était un monstre mutant instrumentalisé en machine de guerre, une terreur de force et de cruauté capable de vaincre vingt loups d’un seul coup de poing. Le colosse mit ses menaces à exécution, levant de ses deux mains sa hache de guerre en fer grossier, cependant, le monstre fut figé, il ne pouvait plus bouger, l’inconnu avait rapidement dégainé son épée, après cela, Trogg avait été incapable de bouger. Puis le corps du monstre fut séparé en deux parties au niveau du torse, le géant s’écroula au sol sans un mot, mort sur le coup d’un attaque fantôme qu’il n’avait pas vu venir, ni lui, ni les vermines qui avaient observés la courte confrontation. Ces couards de soldats avaient d’ailleurs disparu en un instant, ils s’étaient empressés de se rendre auprès de leur Maître pour lui faire part du danger imminent.

Traversant les couloirs en hâte, la dizaine d’aliens en armure Saiyan au styles divers et variés se ruèrent à la salle du trône, en parallèle, le guerrier sans nom avait poursuivi sa marche, contournant le colosse qu’il avait vaincu sans mal, rangeant sa lame, grimpant les dernière marche.

Le Tyran était assis sur son trône, buvant son vin en toute tranquillité, l’esprit occupé par l’ensemble des projets qu’il avait entrepris, espérant leur fonctionnement dans les plus brefs délais, pour lui, seule la rentabilité comptait, l’aspect humain était un poids, un facteur négligeable qui arrangeait les plus faibles. L’Empereur du mal fut dérangé par une nouvelle qui allait avoir de terribles conséquences, une escouade de soldats effrayés se jeta à ses pieds, implorant son aide immédiate face à une terrible menace.

« Maître ! Un étrange homme approche ! Il à vaincu Trogg d’un seul coup ! »

Curieux, l’être à la peau d’ivoire leva les yeux, un habitant sur cette planète disposait d’un pouvoir assez grand pour tuer aussi rapidement un monstre aussi dangereux ? mais qui était-il ? Cependant, ce n’était pas aujourd’hui l’heure des réponses, plutôt celui du jugement, de la confrontation, le dominateur galactique pouvait désormais voir de ses propres yeux cet inconnu, ce dernier faisait ses premiers pas dans la salle du trône, l’air neutre, l’arme rangée.

« C’est lui ! Fuyez ! »

Hurlant un lâche et pathétique guerrier en prenant la fuite, courant vers une sortie auxiliaire de la salle du trône. Comprenant le danger imminent, le Maître des lieux se leva de son trône, fixant l’homme qui était assez fou pour lui faire face, interrogeant ce dernier avant de faire quoi que ce soit sur un air conciliant, amical tel qu’il savait le faire.

« Bonsoir étranger ! »

Le nouveau propriétaire du palais d’or avait un grand sourire faussement réjoui de la venue de cet épéiste mystérieux.

« Qui est-tu donc ?»

Interrogeait le Tyran face à l’être neutre qui relevait lentement son regard vers lui, celui qui avait vaincu Trogg avait un regard froid, ferme et rempli de courage

« Je suis celui qui va te détruire. »


Affirmait simplement l’homme en plaçant sa main sur son fourreau.
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Les Légendes de Héra Empty
MessageSujet: Re: Les Légendes de Héra   Les Légendes de Héra ClockJeu 1 Mar 2018 - 22:19
Freezer avait durci son regard en écoutant la provocation ouverte de l’inconnu avec lequel il conversait, cet homme, ce voyageur, que pensait-il obtenir en abattant le Tyran, mais surtout, par quel miracle voulait-il dominer le légendaire Cold ? Un petit silence s’installait après cette déclaration de l’épéiste, les regards de toute l’assemblée constituées de gardes planétaires et de l’empire étaient tournés vers l’Empereur remis en question. Face à cette accusation et après donc une dizaine de seconde ou le temps semblait être interrompu étant donné que personne ne bougeait ou parlait, le Cold se mit à rire seul, se moquant de la situation présente ridicule, mais aussi de celle de son potentiel adversaire à l’avenir, Freezer rigolait à pleins poumons. Le démon du froid eu un beau fou rire, puis répondit à ce guerrier du dimanche qui semblait correctement déterminé en vue de son regard de braise.

« Je vois, on dirait que tu n’as pas froid aux yeux on dirait. Ohohohoh ! Je vais reposer ma question, et si tu ne me réponds pas, je te tuerais sur le champ, compris ? Profite de mon cadeau et écoute bien ; Qui est-tu ? »

Cynique, Freezer n’avait aucune honte de se moquer à l’avance de son opposant en ayant la grâce de lui laisser une chance de simplement répondre aux questions car, il faut bien le dire, le Cold était curieux de savoir qui était cet être humain en armure d’or. Le mystérieux guerrier mis sa main droite sur son fourreau sans répondre, dégainant lentement une lame d’une grande brillance orangée, cette épée n’était clairement pas normale, elle avait sans doute un enchantement. Sans crier garde, l’homme usa de son arme pour donner un rapide coup horizontal, une taille, en direction de Freezer et malgré la distance d’environ 8 mètres qui les séparaient, le danger allait bien être présent. En effet, le coup porté dans le vide projeta un intense fil d’énergie, une sorte coup de vent supersonique et coloré d’un orange brillant comme l’épée d’où il sort.

Le filet, cette impulsion se dirigea à une vitesse folle vers Freezer qui fit un rapide bond en avant, prenant évitant le coup porté à distance qui scinda en deux le trône de l’ancien sultan ainsi que deux gardes qui étaient aux côtés du Tyran. Se posant en urgence au sol, le Cold pris une mine plus sérieusement, n’ayant le temps de parler à cause de plusieurs autres coups de lame projetés par son adversaire. Avec une vitesse déconcertante, l’inconnu alignait des centaines de coup tranchés différents, horizontaux, verticaux et dans les diagonales, donnant un vrai enfer de découpe. Usant de son vol et de sa vitesse supérieure, Freezer évitait les nombreuses frappes pendant que le décor immobile se faisait découper en morceaux, les chandeliers tombaient, les gardes étaient réduits en morceaux, le mobilier était détruit.

Après un certain nombre de frappes, l’homme à l’épée s’interrompit, comprenant que sa tactique n’était sans doute pas la bonne, profitant de cette occasion, Freezer tendit rapidement sa main droite vers son adversaire pour user de sa Psychokinésie sur lui, le pauvre guerrier en armure était immobilisé. L’inconnu semblait surpris et énervé des pouvoirs du Cold, cela se lisait sur son regard empli de colère, Freezer en jubilait pensant la victoire déjà acquise.

« Alors, on pensait pouvoir me vaincre ? Maintenant tu vas dire qui t’a envoyé me tuer. »

Sans se débattre, le courageux épéiste répondit sur un ton assez froid, mais empli d’un grand calme, il semblait que pour lui, la situation était sous contrôle.

« C’est le peuple bienveillant de Héra qui m’envoie te vaincre. »

L’armure de l’inconnu se mit à briller de mille feux, aveuglant presque des protagonistes de la salle sans épargner le démon du froid qui fronçait les yeux du mieux qu’il pouvait. Suivant cette incroyable lueur, l’homme dégagea un puissant champ d’énergie qui brisa le lien de Psychokinésie, mais sa libération n’était pas la seule chose qui allait se produire. Dans le dos du combattant aux cheveux blanchissants, de grandes ailes de lumière étaient apparues, celles-ci étaient d’une taille imposante et d’un blanc pur.

Spoiler:
 

Le guerrier pris la parole de nouveau, sur un ton bien plus autoritaire et expressif.

« Je suis Orion, un archange au service de sa majesté Azir Dieu des dunes ! »

Freezer était réellement étonné, son visage ne pouvait contenir sa stupeur qui était désormais parfaitement visible, il ne savait pas qui était ce Dieu des dunes, peut-être était-ce le fameux Dieu du sable qui prenait sa revanche ? Ridicule, aucun Dieu ne vaincrait le puissant Seigneur Cold. D’un air vite rassuré et confiant, l’Empereur du mal annonçait sa victoire prochaine.

« Ton armure peut briller autant que tu veux, tu n’auras jamais une chance contre moi. »

Chargeant vers son adversaire, Orion exécutait plusieurs attaques à l’épée avec une grande précision, des estocs, des tailles, des coup circulaires, l’arsenal était large et le Cold usait de rapidement mouvement glissé en arrière ainsi que de d’autres latéraux pour éviter les assauts successifs. Profitant d’une courte ouverture, le Cold fit un bond en arrière, tirant de multiples rayons de la mort vers le torse de son opposant, criant à la perte de ce dernier.

« Meurt misérable ! »


Levant en vitesse son bras gauche, l’archange créa une sphère protectrice, une sorte de bouclier parant les rayons qui ricochèrent simplement contre la barrière d’énergie, un beau spectacle mais aucun résultat au final, l’adversaire était encore intact. L’ange pointa ensuite de la pointe de sa lame le Cold, tirant un énorme rayon d’énergie doré instable, ce dernier ravageait tout sur son passage, menaçant d’atomiser Freezer qui usa d’une bonne partie de son énergie pour user de sa technique NovaStrike. Le rayon d’Orion heurta donc la barrière violette du fils d’Artic qui tenait bon malgré la force du courant énergétique qui frottait son bouclier, mais finalement, le rayon disparu, la barrière avec.

Sans perdre de temps à menacer plus, l’Empereur du mal se rua vers l’homme à l’armure d’or, lui offrant un très rapidement crochet du droit, puis un coup de genou gauche dans l’abdomen faisant reculer avec bien du mal l’être de lumière. Cependant, ce dernier était très rétabli, tentant de donner un coup de taille au corps à corps contre le démon du froid, une mauvaise idée, Freezer usa de sa frappe psychique pour repousser l’homme, sur le coup, son épée lui échappa voligeant à l’autre bout de la salle.

« Sans ton épée tu ne vaux plus rien ! »

Après cette petite provocation qui n’aura pas de réponse, Orion disparu dans un flash de lumière, arrivant sur le flanc droit de Freezer, donnant un grand coup de pied dans le flanc de ce dernier avant de lui faire une charge d’épaule, projetant le Cold plus loin au sol. L’archange pris la parole, désirant faire passer le message qu’il devait faire passer.

« Freezer, ton arrogance et son mépris des êtres vivants doivent être punis, j’ai été chargé de mettre fin à ton existence, plis toi à la volonté des dieux ! »

« On dirait que tu te débrouille sans arme aussi. »

Commentait le Cold en se relevant sans grand mal, la bouche en sang, ayant complétement ignoré les avertissements de son adversaire. Maintenant redressé, Freezer leva sa main droite tendue vers le plafond, formant un authentique disque de la mort, un disque violet tranchant tout au contact. Cette technique mortelle fut envoyée vers le chevalier de justice qui ne bougeait visiblement pas, attendant la mort sans doute. Cependant, avant le contact, Orion attrapa tout simplement le disque de ses deux mains, parvenant à arrêter ce dernier par sa simple force, maitrisant l’attaque du Cold, l’ange renvoya le disque sur Freezer qui se retrouvait face à sa propre attaque.

Evitant le disque renvoyé d’un saut agile, Freezer observait l’attaque s’enfoncer dans un des murs du hall, le traversant complétement, le démon du froid ne savait pas comment ce misérable avait réussi à renvoyer une telle attaque. Ayant baissé cependant sa garde, le Tyran reçu un coup de pied en plein visage, en effet, pendant qu’il regardait le disque partir au loin, Orion s’était déplacé pour frapper. Projeté au sol, le Seigneur galactique se releva, une expression de colère au visage. En prenant appui au sol, le puissant Cold se rua vers son opposant, s’entourant d’un nouveau bouclier, il allait utiliser la novaStrike pour attaquer cette fois-ci.

Comprenant l’attaque du démon du froid, Orion chargea dans sa main droite un halo d’énergie, prêt à cogner, mais cogner fort la barrière du Tyran, offrant un grand spectacle lumineux et infligeant un grand tremblement de terre à la planète. Mais bien évidement, la puissance du Cold était supérieure à n’importe quelle autre, ce pauvre archange n’avait aucune chance, et fut finalement balayé par Freezer pour être éjecté à l’autre bout de la salle. Dans sa chute, l’ange perdit ses ailes qui disparurent dans de multiples éclats, le Cold s’approcha du semble-t-il perdant du match. Bien qu’au sol et n’ayant plus de forces à cause d’une vaste blessure le long de son torse, Orion poursuivait ses avertissements auprès de Freezer.

« Ton mal absolu ne t’apportes rien… Laisse ces pauvres gens vivre en paix… »

Un soldat de Freezer qui était observateur s’approcha de la scène, il semblait avoir été admiratif de la prestation de l’ange et fit une action aussi irréaliste que courageuse en adressant la parole à son maitre vénéré.

« Maitre Freezer, peut-être ne mérite-il pas la mort, autant de laisser, il a perdu. »

Freezer interrogea son soldat avec une curiosité non dissimulée.

« Pourquoi je devrais le laisser en vie ? »

Hésitant, le sol répondit simplement.

« Je ne sais pas… mh, écoutez votre cœur. »

2 minutes plus tard

Le calme était revenu au palais, les réparations avaient étés ordonnées pour remettre la grande salle en ordre, devant le palais, un grand pic avait été installé avec la tête de d’Orion au sommet, Freezer avait écouté son cœur. Le reste de la nuit sera placée sous le signe du repos pour le Cold qui fit un rapide tour au centre de soin avant de se rendre dans sa suite impériale pour enfin se reposer.

Le Cold avait cette nuit vaincu un des archanges du royaume angélique, serviteur d’un Dieu régulateur, envoyé pour venger les habitants de Héra, malheureusement, la menace de Freezer était telle que ce puissant guerrier ne fut pas suffisant.

 
Les Légendes de Héra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Palais d’or-