Partagez
 

 Poings liés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Haruka Tanibara
Haruka Tanibara
Ange
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 04/06/2014
Nombre de messages : 774
Bon ou mauvais ? : Bonne <3
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Shifting Shun Shi * Scar Dead * Jing Roses
Techniques 3/combat : Shrine of Turbulent Fang * Senju Koten Taiho
Techniques 1/combat : Loverdose

Poings liés Empty
MessageSujet: Poings liés   Poings liés ClockJeu 1 Mar 2018 - 20:00
Un tel scénario était-il prévisible ? La belle et incroyable Haruka qui se faisait enlevée sur la Place du marché par de sombres inconnus, qui l'eût cru ? Une personnalité comme elle ne pouvait pas se faire avoir aussi facilement quand même ? Si ? Peut-être que tout ça était prévu en fait, la belle avait affiché un sourire juste avant qu'on lui passe les menottes, comme si elle était confiante. L'ange avait cette manie de se montrer hautaine et sans craintes en toutes circonstances, mais tout de même ! La connaissant, elle aurait botté quelques popotins à ces messieurs en tenus de camouflage avant d'éventuellement rendre les armes. Mais soyons honnêtes, la petite teigne au regard condescendant que voilà n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, même après un âpre combat elle ne se serait jamais agenouillée devant la fripouille. Elle avait bien trop de respect pour elle-même pour faire plaisir à des nigauds, qui n'avaient rien de mieux à faire que de s'attaquer à plusieurs à une femme. Dommage pour eux que cette femme n'était pas n'importe qui.

Le sac brusquement enlevé de sa tête par un des guerriers fit plissé les yeux de la belle, qui redécouvrait la lumière du jour après plusieurs heures de vol. Elle ne savait pas dans quel engin ils avaient choisi de les emmener mais elle était sûre qu'il ne s'agissait pas d'un jet privé avec l'option mini-bar à l'intérieur. Le trajet avait été long et inconfortable, au point que la belle avait l'impression d'avoir dû se tenir assise contre un mur sans rien sous son fessier, à la manière de cet exercice physique qu'il n'était pas rare de voir chez les athlètes. Les secousses avaient aussi été récurrentes, comme si le pilote était un jeunot qui venait d'avoir son permis, et le trajet si long que Haruka regrettait de ne pas leur avoir réglé leur compte en les forçant par la torture à leur dire où était leur base. Ainsi elle aurait pu y aller en volant et pas dans ce vieux coucou dans lequel ils avaient été transportés. Ce manque de confort avait déjà suffisamment agacé Haruka Tanibara qui fixa d'un regard noir l'homme qui lui avait enlevé le sac.

"Et les bonnes manières alors ? On ne vous a jamais appris à bien traiter une dame ?"

Aucune réponse. Ce guerrier devait être un simple soldat qui ne savait pas faire autre chose qu’exécuter les ordres. Le type de tout à l'heure avec qui elle avait discuté n'était pas là, elle se demandait ce qu'il avait de mieux à faire que de l'accueillir. Après tout c'était lui qui avait décidé de les emmener ici, sans même leur expliquer le pourquoi du comment. Haruka soupira, elle était impatiente, mais elle pensa enfin à s'enquérir de l'état de ses trois camarades Magmas. Elle tourna la tête de chaque côtés et remarqua qu'ils étaient tous les trois par terre derrière elle, solidement attachés et assommés. Ils avaient dû comprendre que c'était Haruka qui prenait les décisions. La belle, puisqu'elle n'avait pas grand-chose à faire, analysa le lieu. Visiblement ils se situaient dans une cabane sombre, la seule fenêtre avait un volet entrouvert pour faire passer un peu de lumière, c'était d'ailleurs ça qui l'avait éblouit lorsqu'on lui avait enlevé le sac de la tête. Il faisait chaud, l’atmosphère semblait humide comme en attestait l'état général de la baraque, noircis par l'humidité. Des gouttes tombaient du plafond à seulement quelques mètres d'elle, il était troué à quelques endroits et l'extrémité des planches du sol se déformaient. Lorsqu'on marchait dessus on pouvait entendre un bruit relativement grinçant selon le poids de celui ou celle qui se déplaçait. L'ange n'avait pas envie de moisir comme cette cabane, mais malheureusement elle ne pouvait pas s'aider de ses armes, ils avaient prit soin de les lui confisquer.

*Ces types n'ont vraiment aucun goût pour la déco, j'espère que leurs habitations ne ressemblent pas à ça parce que ça craint ! Je veux bien qu'ils se servent de ce taudis pour amener leur prisonniers mais ils pourraient quand même faire un effort, niveau hygiène ça n'a pas l'air d'être au top non plus. Au moins ils ont compris que je dirigeais ces trois là, ils ne sont pas complètement stupides c'est déjà ça. Au moins ça veut dire qu'on pourra discuter un peu de ce qui se passe ici et peut-être voir ce qu'il est possible de faire... Bon et sinon ils attendent quoi pour venir me voir ? J'imagine bien que d'emprisonner une jolie femme comme moi doit être un réel plaisir pour ces pervers, j'espère qu'ils ne me matent pas en cachette derrière un écran ! J'ai pas l'intention de faire de vieux os ici, ils pensent que je me suis faite avoir mais j'avais tout prévu ! Il fallait qu'ils m'amènent jusqu'à leur base, parce que jusqu'ici les recherches n'avaient pas aboutis... Mais au moins maintenant je suis sûr que ce sont eux. J'espère juste qu'ils ne vont pas me faire languir encore longtemps ici, je n'ai pas que ça à faire moi ! Si ça continue je vais devoir me libérer toute seule et je serais bien moins conciliante. Ils ont eu l'intelligence de me priver de mes armes, ce ne sont pas totalement des demeurés c'est déjà ça. Ce qu'ils ne savent pas par contre c'est que je n'ai pas besoin de ça pour me sortir de là. Aaah les hommes ! Toujours en train de nous sous-estimer ! Quelle bande de machos !*

"Hey ! Toi ! Tu pourrais m'apporter un thé glacé ? Je sais pas si t'es au courant mais au niveau hospitalité vous êtes vraiment à la ramasse !"

Une nouvelle fois le guerrier ne répondit pas, il restait bras croisés près de la porte et ne réagissait pas aux provocations de Haruka. La belle commençait de plus en plus à s'impatienter et elle avait très envie de se détacher par sa simple force. Elle le pouvait, après tout ces menottes étaient certes très solides mais elles ne la privait pas de ses pouvoirs. Ses kidnappeurs ne savaient pas encore à qui ils avaient affaire. Ils devaient penser qu'elle était une simple gêneuse qui les recherchaient pour une raison qu'ils ne connaissaient probablement pas. Mais ils avaient noté qu'elle pouvait être dangereuse, comme elle l'avait démontré sur la Place du Marché. La question qu'elle se posait c'était pourquoi ils n'avaient pas tenté de la tuer ? Oui, tenter parce que pour y arriver c'était une autre histoire... Cette question allait peut-être justement avoir sa réponse. La porte s'ouvrit et l'homme qui s'était adressé à elle à la Place du Marché avant de l'emmener ici refit son apparition. Haruka releva la tête, haussant les sourcils et le toisant du regard d'un air supérieur.

"C'est pas trop tôt ! Vous faisiez quoi ? Une partie de cartes ? Vous allez pas me dire qu'une jolie femme comme moi ne vous intéresses pas ? Je sais que vous mentirez !"

Il s'avança, la regardant droit dans les yeux avant de les détourner en se dirigeant vers le fenêtre, regardant à travers.
"Nous savons que vous nous cherchez depuis quelques temps. Mais ce que nous savons pas c'est qui vous êtes et dans quel but vous faites ça. Alors ça va être très simple, vous allez nous dire ce que vous nous voulez ou sinon on vous obligera à nous le dire par la force."

"Kidnapping, séquestration... On est déjà dans la manière forte non ?"

Il se tourna et la regarda.
"Il nous fallait vous neutraliser. Vous commenciez à faire trop de bruit en ville, il était de notre responsabilité de vous stopper. De plus si vous nous cherchez, autant prendre les devants avant que vous ne découvriez notre base."

"Euh... Mais on n'est pas justement dans votre base là ?"

"Non. Pas notre base principale mais nous avons d'autres repaires. Je ne vous révélerait pas notre position exact. Mais ce que je peux vous dire c'est qu'on ne vous laissera pas venir jusqu'à notre QG."

"C'est sensé. Et sinon si je vous gênes pourquoi ne pas m'avoir déjà tuée ?"

"Nous ne sommes pas des criminels, simplement des gens qui s'opposent au Sultan. La sécurité est aussi notre préoccupation. Et vous n'êtes pas d'ici, vous causer du tort aux citoyens... Peut-être êtes vous envoyé par le Sultan qui n'arrive toujours pas à nous localiser ? Vous allez répondre à mes questions maintenant. Alors que faites-vous ici ? Quelqu'un vous as-t-il envoyés ?"

"Je suis génia... Je suis Haruka Tanibara, et je commande ce petit groupe derrière moi. Je ne connais pas votre Sultan tout pourri là. Mes hommes et moi sommes venus ici par curiosité. Mon idée était de vous trouver, les rebelles, et de voir ce que vous valez."

"Pourquoi ? Dans quel but ?!"

"Eh bien, disons que j'aurai quelque chose à vous proposer..."

Haruka afficha un grand sourire, toujours aussi sûre d'elle. Qu'avait-elle derrière la tête ? Le guerrier Héra fronça les sourcils, semblant se poser les mêmes questions que vous, chers lecteurs. Comment les choses allaient-elles se dérouler désormais ?
Haruka Tanibara
Haruka Tanibara
Ange
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 04/06/2014
Nombre de messages : 774
Bon ou mauvais ? : Bonne <3
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Shifting Shun Shi * Scar Dead * Jing Roses
Techniques 3/combat : Shrine of Turbulent Fang * Senju Koten Taiho
Techniques 1/combat : Loverdose

Poings liés Empty
MessageSujet: Re: Poings liés   Poings liés ClockVen 2 Mar 2018 - 23:42
Même si elle était emprisonnée, Haruka Tanibara gardait une sérénité qui lui permettait de faire face à ses ravisseurs sans la moindre peur. L'ange ne se sentait jamais inquiétée, en fait, que ce soit ici ou ailleurs c'était pareil. Elle avait une telle confiance en elle qu'elle était certaine de pouvoir se sortir de n'importe quelle situation, et de le faire seule en plus. C'était pas simplement le fait qu'elle était très sûre d'elle de nature mais aussi son vécu qui faisait qu'elle était comme ça. Par le passé elle avait combattue de nombreux démons et autres criminels, se trouvant très souvent dans des situations délicates qui risquait de la mettre en péril et malgré tout elle s'en était toujours sorti indemne. Et pourtant elle se débrouillait très souvent seule pour s'en sortir. Parlons aussi de sa spécialité, l'infiltration dans le camp des démons. La brunette avait fait ça durant de nombreuses années, s'intégrant dans des clans de démons afin de les détruire de l'intérieur. Un peu comme les flics qui sont sur couverture pour une opération top secrète. Pour Haruka c'était pareil, elle l'avait de très nombreuses fois, goûtant de très près aux méfaits de ces crapules qu'elle haïssait. Elle en avait gardé des séquelles d'ailleurs, puisque la belle n'agissait plus depuis longtemps comme une ange pleine de bonté avec des manières propres à ceux de sa race. Haruka était devenue plus dure, plus impitoyable, n'avait pas peur de se salir les mains pour faire la justice. Sa personnalité avait changée depuis, peu de gens la connaissaient d'avant pour savoir qu'elle n'avait pas toujours été comme aujourd'hui. Cette façon d'être allait cependant pouvoir encore lui permettre de se sortir d'un mauvais pas.

C'était avec assurance qu'elle s'adressait à celui qui semblait être le chef des rebelles Héras, celui-ci ne tombait pas dans le piège de la provocation, répondant à la femme aux cheveux courts de manière très calme et posée. En fait c'était plutôt lui qui avait avoué des choses et pas vraiment Haruka. Mais c'était peut-être sa façon de faire, il se disait sûrement qu'en révélant des informations l'ange aurait envie de faire pareil. Si c'était ça c'était une bonne stratégie puisque Haruka sembla commencer à raconter ce qu'elle voulait faire. Elle n'avait pas menti, d'ailleurs, en disant ce qu'elle cherchait notamment à la Place du Marché. Sa dernière phrase aurait probablement pour mérite d'attirer l'attention du Héra, qui la regarda d'un air interrogatif alors qu'elle souriait.

"Quelque chose à me proposer ? Vous êtes notre prisonnière vous savez, vous n'êtes pas en mesure de négocier quoi que ce soit."

"Vraiment ? Si c'était le cas je serais en train de me faire torturer par vos gros bras, non ? Si vous êtes là c'est que nous pouvons discuter..."

"Oui, mais discuter simplement de ce qui vous amènes sur notre planète à nous chercher. J'attends toujours une réponse plus précise..."

"Très bien, ce que je vous propose, c'est que l'on s'allie pour renverser ce sultan ! Je vous crois, vous vous battez pour survivre à sa tyrannie. Je peux vous aider pour ça, vous savez."

Il se retint de rire.
"Vous êtes sérieuse ? C'est vraiment ça votre but ?"

"Ben oui, vous croyez quoi ? Je ne suis pas une espionne ou je ne sais quelle bêtise de ce genre. J'agis dans mon simple intérêt... Et celui du peuple de Hera."

" Pfff ! Vraiment ? C'est ridicule ! Écoutez, j'en ai suffisamment entendu pour aujourd'hui... Si vous êtes sérieuse alors cette discussion est terminé. Et si vous nous mentez, je finirai par trouver la vérité. Sur ce..."

"Hum... Je vois. Vous ne voulez pas comprendre."

Haruka n'avait pas apprécié la réaction du chef Hera, qui se dirigeait tout doucement vers la porte de sortie. A ce moment là un craquement se fit entendre, suivis du bruit de pièces de métal tombant sur le sol. Le chef rebelle n'eut pas le temps de réagir après avoir entendu ça que la belle était déjà en action. Elle venait de casser ses menottes grâce à sa simple force et s'était rapidement levée de sa chaise où elle commençait à s'impatienter. Le garde fut évidemment le premier à la voir en mouvement puisqu'il la surveillait depuis tout à l'heure et justement c'était lui qu'elle avait prit pour cible. Elle s'était jeter sur le gaillard qui tenta un coup de poing en sa direction. Habilement, la brunette esquiva, laissant passer le coup pour attraper l'avant-bras de l'homme. Souple comme elle l'était, elle réussit à s'appuyer sur son bras pour passer tout son corps au dessus, afin d'amener ses jambes à percuter le visage du guerrier. Un coup de genou fut asséné en pleine face, puis elle enroula ses jambes autour de son cou pour le faire basculer et tomber violemment sur le sol de la cabane. Celle-ci trembla d'ailleurs sous le poids de ce guerrier rebelle très costaud. Elle ne s'arrêta pas là, se dirigeant aussitôt vers le chef rebelle, l'attrapant par le col alors qu'il se retournait. Haruka le plaqua contre la porte qu'il s'apprêtait quelques instants plus tôt à ouvrir et glissa sous sa gorge un couteau qu'elle avait piqué au garde qu'elle venait de mettre K.O. La brunette l'avait bien observé et avait noté qu'il portait une arme de ce genre, elle avait décidé depuis longtemps de s'en servir si les choses n'avançaient pas comme elle le souhaitait. Enfin maîtresse de la situation, elle s'adressa avec un grand sourire au guerrier Hera qu'elle avait prit en otage.

"Savez-vous pourquoi cette lame n'a pas encore traversé votre gorge ?"

"Argh... Je... Non..."

"Tout simplement parce que je vous crois quand vous sous-entendez que ce Sultan est une ordure de la pire espèce et je crois aussi que vous pouvez le renverser... Mais il vous faudra un petit coup de pouce <3"

"P... Pourquoi voulez-vous nous aider au point de vous en prendre à nous ainsi... ?"

"Hey ! Ho ! Je vous rappel que c'est vous qui nous avez emprisonnés ! Je ne suis pas une tendre, bien que je veuille vous aider je n'ai pas l'intention de me laisser faire. Ce que je viens de faire là, j'aurai pu le faire depuis longtemps mais j'ai préféré voir si on pouvait discuter. Et puisque vous ne m'avez pas écouté..."

"Ok, ok ! Et maintenant ? On discute comme ça avec un couteau sous la gorge ?"

"Maintenant que je n'ai plus les poings liés, on va discuter bieeeen sagement d'accord ?"

"Je n'ai pas l'impression d'avoir tellement le choix."

Il la regardait en fronçant les sourcils, il avait compris qu'elle était assez forte pour le tuer si elle le désirait. Il n'avait d'autres solutions que de l'écouter mais il n'était toujours pas convaincu, il acceptait avant tout parce que c'était la meilleure chose à faire pour lui pour l'instant. Haruka le regarda avec un regard fier et un grand sourire. Elle était sûre d'elle.
Haruka Tanibara
Haruka Tanibara
Ange
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 04/06/2014
Nombre de messages : 774
Bon ou mauvais ? : Bonne <3
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Shifting Shun Shi * Scar Dead * Jing Roses
Techniques 3/combat : Shrine of Turbulent Fang * Senju Koten Taiho
Techniques 1/combat : Loverdose

Poings liés Empty
MessageSujet: Re: Poings liés   Poings liés ClockDim 4 Mar 2018 - 23:00
Retournant la situation, Haruka Tanibara avait montré qu'elle n'était pas là par hasard. Son plan de se retrouver dans le repaire des rebelles en les laissant les menotter et les emprisonner avait fonctionné, bien que le seul bémol était qu'ils ne se situaient pas exactement dans la base principale des rebelles comme elle l'espérait. Mais c'était déjà un bon départ, elle était arrivée jusqu'à eux et c'était l'essentiel. Le plus dur restait cependant à venir, on la connaissait pour ne pas être délicate lorsqu'elle avait une idée derrière la tête et toute la difficulté résidait dans le fait de devoir convaincre ces rebelles de travailler avec eux. C'était plutôt mal parti, parce qu'après s'en être prit à ce grand gaillard qui la surveillait elle menaçait l'homme qui était aux commandes de ce groupe de rebelles. Il n'était pas certain qu'après avoir agit ainsi Haruka ait gagné leur confiance. Et pourtant, la belle était persuadée qu'elle arriverait à ses fins, parce que de la confiance en elle-même elle n'en manquait pas !

Alors qu'elle tenait toujours le chef sous pression avec un couteau sous la gorge pour qu'il l'écoute, elle le relâcha finalement, faisant un pas en arrière tout en le gardant à l’œil avec ses yeux rouges intimidants. Elle souriait, en gardant l'arme entre ses mains, touchant le bout de la lame avec son index. Le guerrier Hera n'était pas très rassuré et il la fixait avec inquiétude. Elle se dirigea vers le garde qu'elle avait mit K.O. et décida de s'asseoir dessus, au moins comme ça si il se réveillait elle en serait la première informée et un mauvais coup par derrière avait moins de chances d'être efficace.

"Bon, alors que voulez-vous me dire ? Je vous écoute."

"Dommage qu'il faille vous mettre un couteau sous la gorge pour obtenir votre attention. J'aurai vraiment préféré ne pas en arriver là, croyez-moi."

"Oui, j'ai compris... Bon ?!"

"Comme je l'ai dis je compte m'allier à vous. J'ai horreur de l'injustice et voir un sale type profiter de son statut pour servir ses intérêt personnels me débecte, vous pouvez pas savoir ! Je suis très sincère quand je dis que je veux le bien de Hera. Cependant, tout ça a un prix..."

"Ben voyons. J'attendais un truc de ce genre. Quel est votre source de motivation ? De l'argent ? Vous savez nous ne sommes pas bien riches. Les rebelles se contentent du peu, regardez un peu cette cabane... Vous l'avez dis vous même, elle n'est pas terrible hein ? Croyez-vous qu'on a les moyens de subvenir à vos besoins ? Et le trésor de Héra ? Quoi qu'il arrive, il ne vous appartient pas ! "

Le regard de la belle se durcit, et en un instant elle se téléporta devant le Hera, elle frappa violemment avec sa main juste à côté de sa tête, dans la porte derrière lui. Il sursauta alors que leurs deux visages étaient désormais très proches l'un de l'autre. Visiblement, Haruka n'avait pas apprécié les dires du guerrier mais ses craintes étaient logiques vu la façon qu'elle avait choisi de faire les choses.

"L'argent ? Pour qui me prenez-vous ? Je n'ai que faire de quelques pièces ou de quelques billets ! Mes conditions sont très simples : je réquisitionne votre armée pour mener à bien cette révolution. Je suis peut-être géniale mais je n'ai pas les ressources pour mener une bataille comme ça, alors donnez-les moi ! Faites de moi votre leader !"

"Quoi ? Vous n'êtes pas sérieuse ? Et vous pensez réellement qu'on va vous donner les pleins pouvoirs ?"

"Hum ! Vous avez plutôt intérêt en fait ! Cela fait combien de temps que vous affrontez ce Sultan ? Des années ? Des décennies ? Tout ça pour quoi ? Continuez à ramasser les restes ? Essuyez revers sur revers ? Compter vos échecs ? Excusez-moi de vous le dire mais ça n'a pas l'air très efficace. Vous semblez vraiment en manques de solutions... Mais ça tombe bien, j'en suis une ! L'univers est si grand que vous ne me connaissez sûrement pas mais je suis capable de faire des miracles vous savez. Je sais diriger des hommes, voyez les types qui sont derrières moi que vous avez attachés. Ils étaient réticents, comme vous, au début. Puis, ils se sont ralliés à moi, comprenant quelle femme incroyable je suis ! Vous le comprendrez à votre tour, ensuite... Sauf si vous refusez cette chance."

Ils étaient très proches l'un de l'autre, la tension était extrême, et il semblerait que le Héra commence à ne plus être trop sûr de lui, comme si son jugement était en train d'être altéré.
"On ne peut pas dire que vous y allez avec des gants... Mais vous avez raison, nous avons beaucoup de mal à tenir tête au Sultan. Il est beaucoup plus puissant et organisé."

"Alors, vous voyez ? Acceptez mon offre, vous n'avez rien à perdre ! Tout à gagner même ! Je veux simplement vous aider à atteindre votre but. Pour la justice. Ensuite, je m'en irais, laissant ce monde en paix. Faites-le pour cette cause que vous défendez depuis si longtemps."

Le guerrier semblait étrangement changer de point de vue, sans doute l'effet du don de Haruka, il ne la regardait plus comme avant.
"Vous avez peut-être raison... J'aimerais mais... Je ne peux pas !"

"Et pourquoi ça ? Vous avez fait serment ou quelque chose comme ça ? Vous savez ce n'est pas grave, vous resterez à la tête du groupe, je ne serais là uniquement pour mener les rebelles à la victoire ! Vous n'aurez qu'à suivre mon commandement."

"Le soucis... C'est que je ne suis pas le chef des rebelles !"

"Qu... Quoi ? Mais qu'est-ce que vous racontez ?"

"Je ne suis que son bras droit. Vous croyez vraiment que notre chef  en personne s'occuperait de problèmes mineurs comme l'intrusion d'une femme accompagnée de trois types dans la Place du marché ? Il a d'autres préoccupations, plus importante."

Haruka sembla énervée par cette nouvelle, elle frappa de nouveau la porte puis s'écarta de là. Elle se mit à tourner en rond dans la pièce, comme pour réfléchir alors que le guerrier Héra la regardait en s'interrogeant. Finalement elle s'arrêta et revint vers lui.
"Bien, alors amenez-moi à lui ! Je n'accepterait aucun refus ! Je dois m'entretenir avec lui !"

"Ce n'est pas si simple... Il est en mission spéciale et nous n'avons plus de nouvelles de lui depuis plusieurs jours. Nous ne savons pas comment le contacter, et l'endroit où il se trouve est sous le contrôle du Sultan, on ne s'y rends pas comme ça."

"Oh je vois... Il n'est pas fichu de venir me rencontrer pour ne pas risquer de se mettre en péril mais il trouve le moyen de se mettre dans une sale situation ? C'est ironique..."

"Il y a autre chose. Depuis peu le palais du Sultan a été attaqué par un envahisseur très puissant, nous ne savons pas trop ce qu'il s'y passe. Nos agents infiltrés ne nous répondent plus non plus. Soit par peur d'être découvert... Ou soit parce qu'ils sont morts. Nous croyons qu'il se passe la même chose avec notre chef..."

"Oh... Je vois. Il y a donc un autre joueur ? Hihi hi ! Il ne doit pas se douter qu'il y a plus grand que lui en ce monde !  Très bien ! Première chose, amenez-moi jusqu'à votre chef, que ce soit dangereux ou pas je m'en fiche. Je ne me lancerait pas là-dedans si j'avais peur du danger."

Il hocha de la tête en signe d'approbation, comme si soudain il était désormais aux ordres de l'ange. La belle lui ordonna de détacher les trois magmas qui étaient venus avec elle puis ils sortirent de la cabane. Haruka pu enfin découvrir là où ils étaient : une île tropicale déserte qui servait de repaire aux rebelles. Normalement l'archipel est sous le contrôle du Sultan mais cette île faisait exception car il n'y avait pas de population, hormis le camp top secret des rebelles. Le désormais sous-chef rendit à la belle ses armes puis fit une déclaration à ses hommes, c'était désormais elle qui était en charge des opérations. Finalement son don réussissait à convaincre tout ceux qu'elle croisait ou presque de se ranger de son côté. L'ange prit le temps de découvrir la base et le fonctionnement des rebelles, prenant aussi connaissance de leurs ressources. Puis, le désormais bras droit d'Haruka l'emmena dans la salle principale où d'habitude le chef faisait ses déclarations. Il lui montra un plan et lui expliqua où était leur chef. Haruka afficha un sourire.

"Bon... Eh bien ça risque d'être amusant ! Allons-y alors !"

Sur ces mots, ils se mirent en route. Un petit groupe de guerriers avaient été formés mais ils ne devaient pas être nombreux pour ne pas trop attirer l'attention. Ils quittèrent ensuite tous le repaire des rebelles. Mais où allaient-ils se diriger désormais ?
Contenu sponsorisé

Poings liés Empty
MessageSujet: Re: Poings liés   Poings liés Clock
 
Poings liés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Îles-