Partagez
 

 Mary had a little lamb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockLun 7 Mai 2018 - 13:55
“Mary had a little lamb
It's fleece was white as snow, yeah
Everywhere the child went
The lamb, the lamb was sure to go, yeah”


Cette mélodie pouvait se faire entendre à travers la forêt alors que le soleil était en train de se coucher dans cette partie du globe. La lumière orange venait recouvrir chaque arbre et chaque plante de la zone alors que la brise du soir venait agiter gracieusement leurs feuilles. Le lieu avait une certaine aura assez malaisante malgré sa beauté. Probablement à cause de la berceuse chantée par le mangeur de mondes en personne. L’homme se déplaçait parmi la flore, une lanterne à la main, suivi par quelques-uns de ses frères et soeurs, tous portant un masque de mouton alors qu’il chantonnait la comptine. Où pouvaient-ils aller ainsi ? Nul ne le savait.

“He followed her to school one day
And broke the teacher's rule
And what a time did they have
That day at school”


La promenade semblait sans fin, le faux prophète marchait toujours tout droit avec sa lanterne qui éclairait la voie. On pouvait voir l’un des partisans du nouveau visage de la peur tenir une caméra, peut être les Wyatts avaient un message à donner au monde mais pour cela, il fallait trouver un lieu propice à l’enregistrement ? Ou était-elle là au cas où quelque chose d'intéressant se produirait ? Nul ne le savait.

“Tisket, tasket, baby alright
A green and yellow basket, now
I wrote a letter to my baby
And on my way I passed it, now”


La lanterne se balançait de droite à gauche et la flamme continuait à brûler sans aucun problème malgré l’agitation. La marche semblait pourvoir durer une éternité avant que trois hommes armés ne se montrent devant lui. Bray arrêta le pas et sa mélodie qu’il rabâchait depuis tout à l’heure, de même pour les hommes aux masques d’agneaux. Droit comme un bâton, il observait les idiots qui se tenaient en face de lui : un groupe composé d’un humain, d’un chien anthropomorphe et d’un extra-terrestre bleu d’origine inconnue pour le visage de la peur. Celui qui était au centre, l’alien, commença à se diriger vers le barbu, tenant son couteau du bout de la lame.

“On a entendu parler de toi et de ton petit culte. Je suis navré de vous annoncer que votre cirque finit maintenant.”

Il jeta l’arme en l’air avant de le rattraper par le manche, prêt à agresser la menace que pouvait représenter le patriarche. Ce dernier se mit à rire tel un enfant, avant de souffler d’un coup sur sa lanterne. D’un coup, la forêt qui était jusque là illuminée par le soleil laissa place au noir le plus total. Seules quelques loupiotes éclairaient le lieu. Les vaillants adversaires de la Wyatt family furent surpris par le changement drastique de luminosité. Avant qu’ils ne puissent comprendre ce qui se passait, comme si cela était possible, la lumière du soleil était revenue mais les choses venaient de changer pour le pire. Les collègues du porte-parole étaient maintenant bloqués par les moutons de Wyatt, ils étaient pris en Full Nelson et désarmés, ils semblaient avoir du mal à se sortir de la prise pourtant si basique. Celui qui avait eu le courage de l’ouvrir eut à peine eu le temps de comprendre qu’il était maintenant encerclé par les disciples qu’il se prit une vicieuse Clothesline de la part du mangeur de mondes. Il tomba violemment contre le sol avant qu’il se fasse relever de force et envoyé la tête la première contre le tronc d’un arbre. Le pauvre type était complètement sonné à ce point, mais ce n’était pas encore fini pour le malheureux. Bray le saisit par la tête et l’amena au centre du cercle que ses frères et sœurs venait de former avant de lui donner un terrible Uranage. Le pauvre corps de sa victime rebondit contre le sol tant le choc était violent : cette fois, il n’était plus sonné mais complètement inconscient, il ne sera plus capable de faire quoi que ce soit pour un bon moment. Le prophète se mit à genoux et tendit ses bras comme pour former une croix. Il se mit à regarder le ciel et cria de toute voix :

“SUIVEZ LES BUSES !”

Le hurlement fut tellement fort que tous les oiseaux environnant le lieu s’envolèrent, effrayés. De même pour les animaux, le plus inoffensif comme le plus grand des carnivores prirent la fuite sans plus attendre. Un spectacle pour le moins intimidant pour les deux survivants. Le chien réussit à se dégager par la suite, donnant un coup de tête à la personne derrière lui avant de foncer vers Bray en essayant de lui assigner un coup de poing dans la tempe. Son expression déterminée avait laissé place à un visage terrifié et son rythme cardiaque était très élevé, au point qu’il pouvait exploser d’une seconde à l’autre : il se battait désormais pour sa survie, le prédateur était devenu la proie. L’ange dans la poussière se releva rapidement et attrapa le poing de son assaillant avant de lui prendre le bras entier et de le placer derrière sa tête, le retournant entièrement pour le positionner en Reserve STO. Il regarda dans le blanc des yeux de celui qui était encore pris au piège avant d’embrasser le front du chien et l'envoyer valser la tête la première contre le sol avec une rare brutalité. Le baiser de Sœur Abigail a été donné. L’anthropomorphe était au sol, semblant sans vie. Il ne restait plus qu’un seul debout. Bray Wyatt le fixa dans les yeux.

“Relâchez-le, mon frère”

A peine l’ordre donné, il fut libéré. Celui qui voulait arrêter le culte était maintenant terrifié en face du prophète. Bray Wyatt s’avance à son tour vers lui, il était en face, en parfaite position pour l’attaquer mais il ne fit rien. Il s’approcha de l’oreille de l’humain tremblant telle une feuille, et il lui murmura ces quelques mots :

“Cours ! Et dis leur... que nous arrivons, l’ami.”

Le type ne se fit pas attendre, fuyant à toute course alors que Bray s'esclaffa encore une fois avant qu’il ne soit plus dans son champ de vision. Son rire se transforma en un ricanement sordide, tel un enfant taquin qui aurait commis une bêtise, pas comme un adulte qui venait de démolir physiquement et psychologiquement deux autres personnes à lui tout seul.
Kyabe
Kyabe
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2018
Nombre de messages : 106
Bon ou mauvais ? : Je défendrais ceux qui en ont besoin !
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Energy Kick / Ki Explosion / Garrick Cannon
Techniques 3/combat : Impulse Rush / Energy Shield
Techniques 1/combat : Big Bang Cannon

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockLun 7 Mai 2018 - 15:09
Kyabe se réveilla en sursaut. Il lui fallut un bref moment avant que son corps ne retrouve ses repères et que son esprit lui rappelle où est-ce qu'il se trouvait, dans cet abri naturel à peine éclairé par la lumière du crépuscule.

Après avoir triomphé des épreuves de la Super Eau Sacrée, il avait profité d'un copieux repas en compagnie du sage Karine et de sa partenaire Kale, avant de voir leurs chemins se séparer car son amie souhaitait continuer son entrainement auprès de l'ermite félin. De son côté, le pacifiste lui avait juré qu'il reviendrait la voir en compagnie des autres originaires de l'univers 6. Bien que ces retrouvailles avec la gentille Kale lui avait redonné espoir, il ne pouvait se résoudre à regagner sa dimension d'origine tout seul... il avait des promesses à tenir, et sans ça, il ne saurait dans quelle direction aller.

Il était donc reparti, fort de ce qu'il avait vécu, laissant pourtant à contrecœur sa camarade derrière lui, toujours sans se douter qu'ils ne pourraient jamais rejoindre la même dimension en raison de leur appartenance à des chronologies différentes. Ce fut donc l'esprit léger et rempli d'une vigueur nouvelle qu'il avait décidé de rallier la ville, se fiant à son excellent sens de l'orientation pour ne pas se perdre. A mi-chemin, il avait profité d'une cavité dans la roche pour reposer ses jambes, mais s'était assoupi sur la digestion du festin qu'il ne s'était pas privé d'engloutir quelques heures plus tôt.

Le natif de Sadala secoua sa tête de gauche à droite pour chasser les dernières bribes de sommeil qui pesaient sur son cerveau. Il s'étira consciencieusement avant de reprendre la route, tâchant de suivre la direction du soleil couchant. Il espérait rejoindre Satan City avant que la nuit noire ne tombe, afin de trouver une auberge dans laquelle passer la nuit et une boutique pour acquérir une tenue plus adaptée. S'il rassemblait suffisamment de souvenirs, peut-être parviendrait-il a se rappeler de l'emplacement de la Capsule Corp. et ainsi mener l'enquête concernant Vegeta auprès de sa gérante ?

L'espace d'un clignement d’œil, il se retrouva dans le noir complet. Surpris, il leva la tête vers le ciel pour espérer voir les étoiles afin de se guider mais en vain : au lieu de cela, c'est comme si les astres en question avaient pris place tout autour de lui au cœur des branchages, étincelant de mille feux avant de mourir dans la lumière du soir aussitôt revenue. Il se propulsa dans les airs, dépassant la cime des arbres d'un bond leste afin d'avoir une meilleure vue sur les environs. Seules les illuminations de Satan City étaient visibles à l'horizon, lui indiquant la direction qu'il devait prendre. Il reposa pied à terre, et ce fut à ce moment précis qu'il entendit un rire.
 
Un rire d'enfant, qui se mua rapidement en un monstrueux ricanement.
 
Il voulut faire volte-face, mais n'y parvint pas. Il sentit des doigts se poser sur ses épaules, et fut envahi d'une impression d'inconfort. Le mugissement du vent dans les feuillages devint un ensemble de voix qui murmurait des choses incompréhensibles à ses oreilles. Il serra les poings, mobilisant son courage face au sentiment de peur qui tentait de s'infiltrer en lui. Il sentait que son aura naturelle cherchait à repousser une force invisible dont il ne pouvait voir la forme, mais de quoi s'agissait-il ?

Il put enfin bouger. Il se retourna et tomba nez-à-nez avec un masque de mouton, seul dans la pénombre. Une goutte de sueur perla le long de sa colonne vertébrale.

"Qui êtes-vous ?" risqua le jeune saiyen, incertain d'à qui il avait affaire.
 
Il prit une grande inspiration et fit un pas en avant pour prouver qu'il n'avait pas peur. Le masque continuait de le fixer.
 
"Montrez-vous. J'ignore ce que vous me voulez, mais vous ne m'impressionnez pas" poursuivit-il, haussant le ton pour bien se faire entendre.
 
Le temps d'un battement de cœur suffit pour que des dizaines d'autres masques se mettent à l'encercler, comme un troupeau de proies ayant encerclé leur potentiel prédateur. Kyabe eut un bref sursaut mais se ressaisit rapidement, prêt à agir. Ses pieds restèrent néanmoins fermement ancrés dans le sol, lui-même ne savait pas si cette étrange sensation pesante continuait à restreindre ses mouvements ou si le nombre impressionnant de fidèles l'empêchait de prendre la fuite tant ils ne lui laissaient aucune issue.

En leur centre se tenait un homme à la carrure impressionnante, le dépassant d'au moins deux bonnes têtes. Il tenait dans sa main une vieille lanterne, et à ses pieds gisaient les corps inconscients de deux autres guerriers. Étaient-ils encore en vie ? Les rires d'enfant cessèrent dès l'instant où ses yeux se posèrent dessus, et le courage qui brûlait au fond de lui manqua de s'éteindre alors que peu à peu, la lune semblait se dissimuler elle-même derrière d'épais nuages. 

Un silence presque surnaturel s'installa aussitôt : l'homme aux allures de prophète allait prendre la parole.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockMar 8 Mai 2018 - 14:38

Une nouvelle victime venait de se montrer en face du mangeur de mondes. Encerclé de toutes parts, il était seul face au troupeau de masques de moutons et d'agneaux qui le fixaient constamment, certains la tête légèrement penchée sur le côté tout en l’observant. Il certifiait qu’il n’était pas impressionné par le groupe mais son comportement le trahissait, déjà sur la défensive alors qu’il n’était que le sujet de regards pétrifiants. Bray Wyatt lui-même l’observait pendant quelques secondes alors que la brise disparaissait petit à petit, laissant place à un silence de mort. Il se mit à rire d’une façon tellement sinistre que même la lune semblait vouloir se réfugier derrière les nuages qui passaient pour témoigner de la scène.

“Tellement jeune, tellement dans la fougue de l’âge !”

Il enjamba les deux hommes qu’il venait de briser comme s’ils n’étaient rien qu’un vulgaire tas de bois sur son chemin. Il avança vers l’étranger avec le sourire aux lèvres et un regard qui pourrait faire trembler l’armée la plus stoïque. Il se baissa à la hauteur de son auditeur à l’accoutrement bizarre et essaya de mettre sa main sur son épaule droite d’un mouvement lent mais bizarre, gigotant subtilement le bout de ses doigts.

“Tu sembles bien loin de ton troupeau, jeune agneau…”

Il se releva suite à ces quelques mots, marquant la différence de taille entre le béhémoth et l’enfant. La brise se mit soudainement à reprendre son cours, traversant chaque feuille et chaque plante, faisant ce bruit si familier mais si apeurant. Il serra sa prise sur l’épaule de l’inconnu, au point d’en être inconfortable pour ce dernier.

“Permets-nous de t’assister !”

Il poussa d’un coup son interlocuteur contre l’un de ses frères et soeurs masqués, qui plaça à son tour ses deux sur ses épaules, sans force, comme une mère avec son enfant sur une photo de famille. L’ange dans la poussière, quant à lui, se retourna et se dirigea vers les inconscients qui avaient essayés de l’attaquer avant l’arrivée du second protagoniste. Il les regarda avant de tendre une seconde fois ses bras tel une croix, alors qu’une bourrasque de vent froid venait de faire son entrée en scène en balayant la forêt derrière le nouveau visage de la peur. Sa longue barbe, sa chemise en cuir brun et sa lanterne se balançèrent au gré du vent alors que le prophète riait à gorge déployée avant de s’arrêter brusquement.

“Tu peux m’appeler Bray Wyatt, mais je viens avec un million de noms : le séducteur, l’accusateur… le destructeur ..! Et toi, comment t'appelles-tu, l’ami? “

Dit-il en se retournant encore une fois vers lui. Cette fois, son expression était neutre, mais son regard froid semblait pénétrer dans l’âme de celui qu’il fixait, de quoi donner des frissons dans le dos.
Kyabe
Kyabe
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2018
Nombre de messages : 106
Bon ou mauvais ? : Je défendrais ceux qui en ont besoin !
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Energy Kick / Ki Explosion / Garrick Cannon
Techniques 3/combat : Impulse Rush / Energy Shield
Techniques 1/combat : Big Bang Cannon

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockMar 8 Mai 2018 - 16:28
A peine eut-il le temps de réagir que le Sadalien se trouva poussé et attiré de tous les côtés, oscillant jusqu’à perdre l'équilibre, avant d'être retenu par une accolade brusque mais sans force qui l'obligea à cesser de bouger. Il voulut se dégager de l'étreinte dans laquelle il se trouvait mais n'y parvint pas — il ne sentait aucune intention de lui faire du mal, malgré son intuition qui lui intimait de fuir au plus vite. Étaient-ils dangereux, ou simplement fous ? N'était-il pas entrain de faire un mauvais rêve, tout simplement ? Pourtant, le toucher que le prophète avait initié quelques secondes plus tôt était définitivement réel, les perturbations qu'il avait ressenti dans son aura à ce moment-là n'avaient pas pu le tromper, sans parler de la sensation d'inconfort sordide qui semblait s'être immiscée dans les moindres pores de son épiderme, et cette mélodie qui semblait provenir de partout et nulle part a la fois.

De nouveau, l'homme aux allures de monstre éclata d'un rire tonitruant, avant de reprendre son discours et se présenter :

"Tu peux m’appeler Bray Wyatt, mais je viens avec un million de noms : le séducteur, l’accusateur… le destructeur ...! Et toi, comment t'appelles-tu, l’ami ?"

Bien qu'essayant de ne pas trembler comme une feuille, Kyabe ne dérogea pas à sa politesse naturelle et conserva un calme absurde alors qu'il répondait à celui dont la lanterne semblait ne jamais pouvoir s'éteindre malgré les fortes bourrasques qui animaient les branchages tout autour d'eux.

"Mon nom est Kyabe. Kyabe de Sadala. Je suis..."

Il s'arrêta un instant. Le dénommé Bray Wyatt le fixait avec une telle intensité qu'il sentit son âme être fouillée. Cette intrusion provoqua un léger un haut-le-coeur qu'il essaya de contenir du mieux qu'il put. Était-il entrain de le sonder, ou était-ce juste son propre corps qui réagissait instinctivement à tous les stimuli qu'il recevait ? Il chercha à remplir ses poumons d'air tandis qu'il continuait à décliner son identité.

"J'appartiens au peuple saiyen de l'Univers 6, et je cherche en effet un moyen de rentrer parmi les miens."

Il eut en mémoire sa rencontre avec l'ectoplasme aux allures de messager des Enfers, qui contre tout attente avait apporté plus de pistes à sa quête qu'il n'avait pu l'imaginer. Dans sa naïveté naturelle face aux apparences, le natif de Sadala espéra que son interlocuteur pourrait également lui fournir quelques indices — après tout, il savait désormais qu'il se trouvait sur la Terre de l'Univers 7 mais il n'avait toujours aucune idée d'où se trouvait Vegeta, ni comment retourner dans son univers d'origine.

"Je suis également... à la recherche de quelqu'un."

"Un ami" faillit-il rajouter, mais Vegeta était bien plus qu'une connaissance amicale pour lui, plus encore qu'un mentor ; il était un repère à part entière dans sa vie, un objectif qu'il gardait à l'esprit lorsqu'il devait combattre des adversaires ou défendre des innocents... Il était celui qui avait fait de lui le saiyen qu'il est aujourd'hui, bien qu'il ait encore beaucoup à apprendre pour espérer déclarer un jour marcher dans ses traces.

Qu'allaient pouvoir lui dire le mangeur de mondes et ses apôtres au sujet de l'objet de ses recherches ? Il était prêt à se défendre face à la montagne de muscles qui l'ensorcelait du regard à mesure que les secondes passaient, mais il espérait ne pas avoir à en venir à des solutions aussi radicales à chaque fois que ce cas de figure se présentait.


Dernière édition par Kyabe le Jeu 10 Mai 2018 - 0:17, édité 1 fois
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockMar 8 Mai 2018 - 23:55
L’aura intimidante de l’ange dans la poussière avait eu son effet sur le jeune agneau qu’il avait trouvé dans la forêt. Son regard glacial l’avait interrompu durant sa présentation, le faisant se stopper en plein milieu de sa phrase. La peur qu’il inspirait à sa proie le fit ricaner comme une petite fille avant qu’il ne détourne son regard quelques secondes comme s’il était gêné. Mais il ne détourna pas son attention bien longtemps, le même regard toujours aussi froid et l’expression toujours aussi morte. Il le fixa continuellement jusqu’à ce qu’il ait fini de se présenter et qu’il mentionne sa venue d’un autre univers. Le prophète fit un signe de la tête, un “oui” au frère qui tenait l’enfant par ses épaules. Aussitôt, il le lâcha et le cercle entier recula un peu, mais pas suffisamment pour offrir une sortie facile au le saiyan par voie terrestre. Le brave mentionna ensuite qu’il recherchait quelqu’un, sans donner davantage de précisions pour le mangeur de mondes. En un battement de cœur, un sourire s'afficha sur Bray Wyatt, un sourire enfantin qui ne collait pas du tout avec sa carrure monstrueuse. Le mix des deux renvoyait une image troublante. Un second battement plus tard, ses yeux étaient grands ouverts et toujours autant ancrés dans ceux du guerrier qui n'appartenait pas à ce monde. Il se mit à bouger de droite à gauche comme un animal en cage pendant quelques secondes tout en commença un discours.

“Tu sais, petit, il y a beaucoup de choses qui ne vont pas dans cette univers. Le poison de la société a vraiment pris en otage la conscience de toutes les créatures qu’il a touché, peu importe leurs origines ou leurs espèces. Et c’est mon travail de redresser les torts et libérer les âmes des pauvres gens qui ne peuvent faire autrement que de souffrir sous l’influence de la machine car ils n’ont pas la force de se libérer. Toi, en revanche, tu sembles pouvoir y échapper… souhaites-tu être libéré et avoir la réponse à toutes tes questions ?”

Il tendit sa main vers son interlocuteur, l’invitant à le rejoindre mais allait-il le faire malgré le charabia sans cohérence et surtout sans rapport avec ce que le jeune agneau lui avait dit ? Peut-être que l’homme aux mille visages voyait quelque chose en lui comme étant susceptible d’en faire son apôtre. Néanmoins, un événement perturbateur à ce sinistre cirque se fit entendre : le bruit distant d’un homme qui se démenait du mieux qu’il pouvait pour se relever. Bray se retourna pour voir que l’alien s’était réveillé plus tôt que prévu et qu’il rampait vers la lame avec laquelle il l’avait menacé. Le mangeur de mondes fit un signe de la main d’attendre à son potentiel futur partisan, avant de s’avancer lentement tel un prédateur qui jouait avec sa proie.

Il posa sa lanterne au sol et frappa d’un coup de pied l’arme blanche sous le nez de l’extra-terrestre, qui leva la tête pour voir son bourreau le regarder de haut avec un sourire aux lèvres, tel un gosse face à son jouet favori. Il l’attrapa par la tête soudainement, le forçant à se relever et lui donna trois manchettes au niveau du torse, chaque coup devenant progressivement de plus en plus fort, le dernier retentissant à travers la forêt. Il jeta son regard vers l’un de ses frères et envoya le punching-ball dans sa direction, avant que l’homme au masque de mouton ne fonce vers la pauvre victime pour lui administrer une dangereuse big boot dans la face. Celui qui voulait arrêter la Wyatt Family était de nouveau à terre et dans les vapes. Le nouveau visage de la peur se baissa au niveau de l’homme, l’observant de haut en bas.


“Tu dois les avoir avant qu’ils ne t’attrapent.”

Il pris le corps inconscient dans ses bras à une vitesse surprenante et le mit dans l'infâme prise du Sister Abigail’s Kiss, avant de l’embrasser sur le front et envoyer son crâne directement contre le sol avec la même brutalité que la première fois. C’était du pur acharnement. Cette fois, il était assuré qu’il ne reviendrait pas le déranger davantage avant un bon moment. Il se retourna une nouvelle fois, le même sourire aux lèvres et se dirigea de manière détendue auprès de Kyabe.

“Tu vois ces gens ? De simples pions de la machine qui ne connaissent pas mieux. Tu es au-dessus de cela, l’ami.”

Il s’approcha de plus en plus du saiyan, avant de se pencher vers lui et de lui murmurer à l’oreille ces quelques mots.

“Tu es spécial, tout comme nous.”
Kyabe
Kyabe
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2018
Nombre de messages : 106
Bon ou mauvais ? : Je défendrais ceux qui en ont besoin !
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Energy Kick / Ki Explosion / Garrick Cannon
Techniques 3/combat : Impulse Rush / Energy Shield
Techniques 1/combat : Big Bang Cannon

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockJeu 10 Mai 2018 - 2:24
Celui qui s'était présenté comme le Destructeur de Mondes leva une main vers Kyabe, lentement. Par ce seul geste, à la fois potentiellement menaçant et d'une tranquillité étonnante, il venait d'assurer une fois de plus sa mystérieuse emprise sur le jeune homme en face de lui : ce dernier resta un instant silencieux, suivant du regard le contact initié à son encontre. La voix du patriarche résonnait dans tout son cerveau en un écho hypnotisant, mêlé au bruissement dans les feuilles et à cette mélodie enivrante qui flirtait avec les frontières du surnaturel.

Un événement vint cependant rompre le charme : l'un des deux brigands évanouis à terre était conscient et tentait de se remettre d'aplomb, rampant avec difficulté vers la lame plantée dans le sol quelques mètres devant lui. Calmement, le bourreau fit signe à son interlocuteur de rester immobile, avant de dodeliner en direction de sa victime. La nuque de cette dernière fut brutalement saisie, son torse frappé à répétition si bien que des bruits de côtes brisées retentirent douloureusement, puis son corps entier fut projeté sans ménagement en direction d'un des partisans masqués, qui à son tour lui asséna un terrible coup de talon en plein dans la tête pour le renvoyer d'où il venait. A la plus grande sidération de Kyabe, le meneur de la famille Wyatt ne comptait pas s'arrêter dans son acharnement en si bon chemin et entreprit de murmurer quelques mots à l'intention de son souffre-douleur avant de le prendre contre lui, déposant un baiser contre son front sous le regard déconcerté de son spectateur, et de l'envoyer valser dans les tréfonds de l'inconscience pour le laisser inerte comme un patin de bois.

Le saiyen cligna des yeux, stupéfait par la violence avec laquelle tout cela s'était déroulé en quelques instants. Le monstre à l'apparence humaine disparut des alentours avant de réapparaitre par intermittence, s'approchant toujours plus près de lui avec une lenteur déconcertante, jusqu'à le surplomber du haut de son impressionnante stature.

“Tu vois ces gens ?" lui demanda-t-il en désignant les deux bandits à terre. "De simples pions de la machine qui ne connaissent pas mieux. Tu es au-dessus de cela, l’ami.”

De nouveau, sa voix susurra à ses oreilles sa fascinante doctrine.

“Tu es spécial, tout comme nous.”

Spécial ? Kyabe ignorait en quoi il était spécial, mais il était évident que l'on cherchait clairement à semer le doute dans son esprit. Par la passé, il avait été amené à démanteler des tas de sectes ou de groupes de bandits lorsqu'il patrouillait au sein des Forces d'Elite de Sadala ; il était donc assez bien rôdé aux tactiques de persuasion de ces derniers. Le discours de l'Homme aux Mille Visages était bien construit dans la forme mais n'avait aucune cohérence sur le fond, ce qui tira le saiyen de sa crédulité : il était bel et bien face à un berger fanatique et son troupeau de cultistes, à l'esprit très probablement corrompu par une idéologie qui semblait à la fois évocatrice et complètement délirante. Même s'il était tentant d'accepter sa proposition, le pacifiste devait garder à l'esprit qu'il se mettant en danger s'il agissait de la sorte.

"Je ne fais que suivre ce que mon cœur me dicte..." murmura-t-il en retour, mordant sa lèvre inférieure pour ne pas trembler.

Aussitôt dit aussitôt fait : il concentra tout son ki au niveau de sa poitrine et le relâcha d'un seul coup, créant une bourrasque suffisamment puissante pour repousser le meneur et ses partisans sur plusieurs mètres, mais pas suffisamment pour les blesser d'une quelconque manière. Il se répétait à l'intérieur de lui que ce n'était pas le moment de se laisser dominer par la peur, sinon tout ce qu'il avait enduré depuis son retour du Néant aura été en vain. Mais il ne comptait pas non plus rester les bras croisés alors qu'il se sentait menacé.

"... et il me dit que cette machine dont vous parlez n'est qu'une tromperie. Des gens sont protégés des malfrats et en sécurité grâce aux lois. La société n'est pas aussi mauvaise que vous le dites !"

Il ne comptait pas initier un quelconque affrontement, mais avec cette réaction instinctive qu'il avait eue, la scène allait forcément prendre une tournure décisive.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockJeu 10 Mai 2018 - 23:34
Bray Wyatt était d’une violence exceptionnelle avec ses victimes, il leur faisait vivre l’enfer sur Terre, autant que physiquement que psychologiquement sans pour autant les tuer.  Le monde est froid et cruel, et le seul moyen de survivre était de l’être davantage encore ; telle était l’une des nombreuses philosophies que Sœur Abigail lui avait appris. Mais étrangement, la famille Wyatt ne semblait pas vouloir la mort de leurs adversaires, juste leur souffrance. La façon dont le prophète avait disposé de son agresseur était un exemple de cela. Il était sans merci mais loin d’être un meurtrier. Cette violence était également une partie intégrale du recrutement dans le culte, et c’était ce que l’agneau allait rapidement comprendre.

Depuis le début, le Mangeur de Mondes terrifiait et charmait Kyabe par l’aura qu’il dégageait et son charisme hypnotisant. Peu importe ce qu’il voyait en lui, il semblait déterminé à lui faire rejoindre son troupeau. Les quelques mots qu’il venait de susurrer à l’oreille du saiyan le démontraient bien. Les choses semblaient aller dans la direction de l’homme aux milles visages, au point que le guerrier pourtant expérimenté devait cacher la terreur qu’il éprouvait par rapport à lui. Néanmoins, après que le natif de Sadala ait dit qu’il suivait ce que son cœur lui dictait, pour le plus grand plaisir du séducteur, ce dernier décida finalement de montrer un signe de résistance en dégageant le cercle de moutons et leur berger, créant lui-même une bourrasque autour de lui avec son ki.

Le monstre barbu recula de quelques mètres avant de tomber sur un genou pour se stabiliser au sol. Il était maintenant à côté de sa lanterne, qui brillait encore de mille feux, et son premier réflexe fut de la reprendre en main. Il se releva, la tête vers le sol et son visage caché par son chapeau. La seule chose encore visible du point de vue de Kaybe était sa longue barbe et sa bouche, qui semblait sourire de façon satisfaite. Quant aux partisans du chef, ils avaient soudainement disparu dans les bois suivant la bourrasque. Est-ce qu’ils étaient maintenant seuls ou est-ce qu’ils attendaient parmi la pénombre une occasion de frapper ? Nul le savait, à part peut être le chef de la Wyatt Family lui-même.

Kyabe commença à dire que la fameuse machine dont le patriarche parlait n’était qu’une duperie de sa part avant de s’aligner du côté de la société, disant que les lois instruites par celle-ci protégeaient la population des malfrats en tout genre. Que Wyatt exagérait ses défauts. Ce dernier commença à ricaner avant de relever sa tête pour montrer une expression glaciale. Il cessa de rire et son regard de tueur aurait été suffisant pour transformer en pierre quiconque oserait le regarder directement dans les yeux. Il le fixa durant ce qui pouvait être une éternité avant d’afficher un sourire sinistre.


“Tu es encore bien ignorant du monde qui t’entoure. Penses-tu réellement que la machine va t’aider à retrouver ton ami et retourner chez toi ? Non, elle te mentira et te guidera vers de faux espoirs alors que je t’ouvrirais le chemin vers le paradis et la réponse à toutes tes questions !”

Il se retourna, se mettant de dos à son interlocuteur tout en lâchant un petit rire inquiétant. Il leva la tête vers les cieux, comme s’il regardait vers l’infini de l’espace. Le vent se remit de souffler de plus belle alors que le prophète levait ses bras lentement comme un vautour avant qu’il ne soit en position de croix avant de rire hystériquement comme un fou dangereux, enfin, n’est-ce pas ce qu’il était en fin de compte ?
 
“Ce monde est plongé dans le mal, les gens qui font partie de la société survivent, ils ne vivent pas véritablement. Ils sont en cage, ils ne connaissent rien de mieux car ils n’ont pas le choix et c’est aux gens comme moi de leur ouvrir les yeux !  Et c’est seulement en écrasant le serpent qui répend son poison de partout que je pourrais mettre fin à cette infection qui les pourrit petit à petit de l’intérieur jusqu’à ce qu’ils deviennent de simple coquille vides, obéissant sagement aux costards-cravates qui orchestrent ce cirque !”

Le débit de sa voix s’accelérait et montait en puissance alors qu’il faisait discours, au point d’en hurler la fin. Il restait de dos face à son interlocuteur, il attendait sûrement une réaction de la part du saiyan.
Kyabe
Kyabe
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2018
Nombre de messages : 106
Bon ou mauvais ? : Je défendrais ceux qui en ont besoin !
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Energy Kick / Ki Explosion / Garrick Cannon
Techniques 3/combat : Impulse Rush / Energy Shield
Techniques 1/combat : Big Bang Cannon

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockSam 12 Mai 2018 - 1:30
Le meneur de la famille Wyatt se tenait dos au saiyen, bras écartés tel le martyr qu'il prétendait être. Le vent hululait entre les feuillages mais la flamme de sa lanterne restait infatigable, projetant son ombre dans toutes les directions jusqu'à ce qu'elle ne fasse qu'un avec la nuit noire qui avait de nouveau envahi la forêt.

Kyabe frissonna sous sa tenue, cherchant du regard avec appréhension le reste de ses fidèles sans pouvoir distinguer leurs silhouettes dans la pénombre. Il redoutait d'être tombé dans un piège mais savait pertinemment qu'il s'y était laissé mener. Mais ne dit-on pas que pour atteindre la bête, il faut être prêt à pénétrer dans son antre ? En l'occurrence, le Sadalien se sentait comme un loup dans la bergerie — une bergerie bien plus dangereuse et plus fourbe que lui. Fuir semblait être la solution la plus évidente pour échapper à l'emprise sous laquelle il se trouvait, mais son intuition lui assurait qu'il n'allait pas s'en sortir aussi aisément qu'il l'aurait souhaité. Converser plus longtemps avec le cultiste n'allait qu'attiser sa démence et finir par provoquer sa colère, chose que Kyabe souhaitait éviter. Allait-il avoir le choix, cependant ?

Il fit un pas en arrière, fléchissant sa jambe gauche. S'il parvenait à se propulser vers les cimes en profitant de l'inattention du patriarche, il aura sûrement une chance de s'en tirer indemne. Mais en levant la tête, aucune étoile ne brillait suffisamment fort pour lui offrir le repère dans l'espace dont il avait besoin. Il tenta de faire le vide dans son esprit et de mobiliser ses instincts, mais il se sentait perturbé ; l'homme en face de lui ne bougeait pas et, par sa seule inertie, créait une image inquiétante qui ne parvenait pas à se détacher de son cerveau. Il se sentait épié, mais il n'y avait personne aux alentours. Il se sentait malmené, mais personne ne le touchait.

Il fit un second pas en arrière. Sa respiration saccadée s'apaisa mais il demeurait sur ses gardes. Le discours du Destructeur de Mondes résonnait dans sa tête comme une litanie entêtante dont chaque mot revenait en boucle encore et encore dans son esprit. Cet homme semblait avoir un tel ressentiment envers le système en place que son raisonnement en devenait persuasif. Mais le Sadalien ne connaissait pas la réputation du gouvernement terrien de l'univers 7 et n'avait comme seule référence que la monarchie prospère de sa planète d'origine. Le Roi de Sadala était un homme fier et valeureux mais également très proche de son peuple, si bien que ce dernier ne restait jamais bien longtemps dans la nécessité : Kyabe avait donc totalement confiance en son souverain et ne pouvait concevoir une société où les populations seraient délaissées, les habitants malheureux ou les dirigeants corrompus.

Ce fut donc avec un certain scepticisme que le jeune combattant abordait la complainte fanatique qui lui était dictée, cherchant à semer le doute dans sa tête. Ce triste spectacle attisait la compassion naturelle du pacifiste, mais il était hors de question de se laisser avoir. Un seul instant d’hésitation et le monstre déguisé en civil qui se trouvait dos à lui pouvait tout à fait se retourner et lui faire subir le même sort que les malfrats avant lui. Les négociations étant impossibles, il ne perdit pas plus de temps et bondit lestement dans les airs, pensant profiter de ce moment de distraction pour que le prophète autoproclamé ne se rende compte de rien.

Mais à peine eut-il décollé qu'un spectacle effroyable s'offrit à ses yeux : celui qu'il cherchait à fuir s'était brutalement penché en arrière, son corps se tordant dans une position inconcevable, son regard vide comme le plus profond des trous noirs. Kyabe s'exclama sous le coup de la peur, alors qu'on profitait de ce bref instant pour lui saisir les chevilles et le ramener à terre avec force. Il heurta le sol et resta étourdi quelques secondes avant de se dégager et rouler sur le côté. Tout autour de lui se dressait de nouveau le troupeau de moutons, lui bloquant le passage, prêt à intervenir de nouveau au moindre geste.

"Laissez-moi passer !" cria Kyabe en concentrant son énergie et distribuant une salve de ki à leurs pieds pour les faire fuir.

Combien était-ils ? Ils avaient l'avantage du nombre, pour sûr, mais ils ne ne possédaient probablement pas la même expérience en terme de combat que le saiyen au potentiel désormais éveillé. L'heure était-elle venue de mettre à l'œuvre ce gain de puissance précédemment acquis ? Il n'était pas certain d'en sortir sain et sauf mais allait dans tous les cas faire ce qu'il savait faire de mieux : neutraliser le plus gros de la menace et mettre à contribution les autorités locales si nécessaire. Mais la menace en question semblait déterminée à ne pas laisser le loup quitter le troupeau si facilement, et ce dernier pourrait peut-être bien y laisser la peau...
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockSam 12 Mai 2018 - 15:22
[HRP : Nous avons convenu que tous les coups sont permis et que nous pouvons utiliser plusieurs fois nos techniques dites “limités”. Profitez bien du show.]

Bray Wyatt était de dos à sa cible, lui offrant clairement une offensive facile à son égard. Bien nombreux seraient ceux qui, parmi les résistants à ses discours, auraient tenté leur chance pour le faire taire une bonne fois pour toutes. La seule chose était que si la personne faisait le moindre faux pas, ses frères et soeurs interviendraient pour lui prêter main-forte et l’écarteler. C’était une invitation cachée du berger à mener sa cible à l’abattoir, en quelque sorte. Néanmoins, Kyabe n’était pas comme les autres, il était spécial. Au lieu d’écouter ses pulsions de survie et de combattre celui qui le terroriser jusque là, il tenta de fuir alors que le prophète ne pouvait pas le voir.

Néanmoins, quelque chose paralysa le brave : un spectacle des plus grotesques venait de s’offrir sous ses yeux. Le Mangeur de Mondes se laissa tomber en arrière avant de stopper sa chute avec ses bras. Sa position était semblable à celle d’une araignée, comme si ce dernier était devenu possédé par une force extérieure, si ce n’était pas déjà le cas. Il avança lentement de quelques pas alors que l’agneau se faisait ramener au sol par ses fidèles sans aucun ménagement cette fois. Le temps que le saiyan se remette de la brutalité du coup, l’homme aux mille visages reprit une posture normale, maintenant debout, dévisageant celui qui avait tenté de s’envoler pour sauver sa tendre vie. Le guerrier ordonna qu’on le laisse passer, la peur semblait commencer à prendre le dessus  alors qu’il envoyait des salves de ki en direction des gens masqués pour les faire reculer.

C’était une belle initiative de la part de l’originaire de Sadala mais sans grand succès. Aussitôt les salves disparurent, ils se rapprochèrent, cette fois de plus en plus proche du jeune sot. Ils tournèrent tous leurs regards vers le patriarche. Ce dernier était maintenant contre l’un des arbres de la forêt qui allait bientôt devenir l'amphithéâtre d’une cruelle représentation. La seule chose qu’il fit fut de bouger sa tête de haut en bas à l’intention de ses partisans : le coup d’envoi était lancé.

La douzaine d’hommes aux masques de mouton perturbant se mirent à se ruer vers Kyabe, l’un d’entre eux le saisit par derrière et fit de son mieux pour l’immobiliser alors que ses confrères le frappaient à tour de rôle. Des coups dans le ventre plus ou moins violents selon l’attaquant, des coups de poings fermés au niveau du visage, des manchettes au niveau du torse : tant d’attaques variées qui démontraient la brutalité de la Wyatt Family. Au bout d’un moment, celui qui l’entravait lâcha prise et ils se mirent tous à l'assaillir au sol de puissants de coups de pieds d’un peu partout, comme un groupe d’enfants violents qui se déchaînaient sur leur bouc émissaire. Le chef, quant à lui, observait ce massacre avec allégresse, applaudissant audiblement les gens qui étaient sous son charme pour la maltraitance de l’étranger.

Les attaques s’enchainèrent, le regard vide des masques qui fixaient leur victime ne faisait qu’amplifier la cruauté inhumaine de cette agression. Mais ils s’arrêtèrent soudainement alors que le berger s’approchait de la pauvre bête malmenée. Il s’accroupit et prit l’infortuné par les cheveux pour faire en sorte que son regard de mort croise le sien. Il sourit et lâcha un rire d’enfant qui aurait pu être qualifié de mignon si ce n’était pas dans la circonstance actuelle. Ses frères et soeurs se retranchèrent derrière le boucher à l’unisson.


“Bienvenu dans mon monde, Kyabe.”

Il le souleva avec force pour le remettre sur pied avant de lui donner un violent de coup de poing en pleine face. Avant qu’il puisse récupérer, il le prit par la tête et l’envoya contre un arbre non loin d’ici.

Une ! Deux ! Trois ! Quatre ! Cinq !

L’arbre avait autant souffert que le pauvre combattant fut perdu dans un monde qui lui était encore inconnu : celui de la démence. Il enchaîna cela en le prenant d’un coup vif, le soulevant et le faisant pivoter en l’air pour faire craquer sa colonne vertébrale sur son genou. Il le laissa s’écrouler tel un cadavre. Il se releva et recula, tout en gardant son regard planté sur sa cible. Pourquoi ne pas continuer ? Le berger se rapprocha de l’un de ses apôtres et colla sa tête contre la sienne en lui murmurant quelques mots. Ce dernier se ramena vers le saiyan de l’Univers 6, prêt à continuer le massacre.
Kyabe
Kyabe
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2018
Nombre de messages : 106
Bon ou mauvais ? : Je défendrais ceux qui en ont besoin !
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Energy Kick / Ki Explosion / Garrick Cannon
Techniques 3/combat : Impulse Rush / Energy Shield
Techniques 1/combat : Big Bang Cannon

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockLun 14 Mai 2018 - 14:21
"Bienvenu dans mon monde, Kyabe."

Le saisissant par les cheveux avec force, le patriarche plantait son regard dans celui du Sadalien comme un poignard dans son âme. Endolori, tremblant, il s'était laissé prendre au dépourvu par ses adversaires supérieurs en nombre sans avoir eu le temps de réagir. Son corps se sentait lourd, et son esprit confus. La fuite était sa seule chance de s'en sortir indemne mais ses réflexes de pacifiste prenaient encore le dessus sur ses impulsions de combattant. Il était conscient qu'une atmosphère malsaine régnait en ces lieux et l'empêchait de se mobiliser pleinement, preuve que le berger dément tenait plus du monstre surnaturel que de l'homme ordinaire.

Il se prit un coup de poing d'une force magistrale dans la face. La concentration de ki au niveau de son visage empêcha ce dernier de se retrouver ensanglanté trop vite, mais elle n'en fut pas moins perturbée et menaçait de se disperser, le laissant vulnérable à la prochaine attaque. Son cou craqua bruyamment alors qu'on le forçait à heurter le tronc d'un arbre à répétition. Un ! L'écorce d'ébène s'effrita tant le choc était abrupt. Deux ! Il fléchit ses jambes pour tenter de se redresser et ainsi pousser son agresseur, mais il fut trop désorienté par la violence du premier coup pour se dégager aussi rapidement. Trois ! Ses mains parvinrent enfin à se poser contre ce sur quoi on s'acharnait à le marteler. Quatre ! Il reprit son souffle et essaya de rassembler son énergie dans ses paumes pour  préparer un Cannon Garrick, mais un ultime coup eut raison de lui avant qu'il ne puisse la relâcher. Cinq ! Son corps tout entier fut tiré en arrière avant de se souleva dans les airs et de retomber sur le dos contre le genou de son adversaire. Une vive douleur le traversa comme si on l'avait transpercé de part en part ; il ne put contenir un râle de souffrance tandis qu'il se laisser tomber à terre comme une bête meurtrie criblée de flèches.

Des pas s'éloignèrent, lui laissant un peu de répit. Son bourreau était fermement décidé à lui faire passer un sale quart d'heure et à lui faire entrevoir une facette de ce monde dans lequel il semblait se complaire à vivre. Un univers de terreur comme Kyabe les détestait tant. Le disciple de Vegeta n'était pas naïf au point de croire que le bien triompherait sur le mal quoiqu'il advienne, mais son cœur était épris de justice et sa nature pacifique croyait volontiers en des lendemains paisibles. S'il s'était enrôlé auprès des Forces de Défense de Sadala et s'il avait tant œuvré pour faire ses preuves, c'était paradoxalement pour faire régner l'ordre par sa simple présence et ainsi avoir recours à la violence le moins souvent possible. Il combattait pour défendre les populations en danger, pas pour défendre sa propre vie. Mais qu'en était-il, après toutes ces dernières péripéties qui l'avaient fait hésiter tant de fois ?

Il se releva péniblement alors qu'un des partisans masqués se dirigeait vers lui pour prendre le relais. L'impact des coups reçus plus tôt continuait à bourdonner dans sa poitrine et son cerveau, l'éprouvante sensation s'accentuant alors qu'il se forçait à gonfler ses poumons pour reprendre son souffle. Il devait se calmer, concentrer son ki, faire briller de mille feu la flamme qu'il sentait brûler dans son cœur. Il avait triomphé d'épreuves ardues, vaincu des opposants gigantesques, confronté ses peurs, bu la Super Eau Sacrée ; il était donc supposé avoir regagné son potentiel perdu, n'est-ce pas ? Son aura s'intensifia, et une énergie lumineuse vint éclairer les alentours. Ce n'était pas le Super Saiyen, mais simplement sa force naturelle qui avait été amplifiée grâce au breuvage divin acquis une demi-journée plus tôt. Combattre, ou fuir. La seconde option étant désormais hors d'atteinte, il lui fallait donc se lancer dans la bataille.

Le saiyen lança un regard déterminé à son prochain adversaire, suivit d'un coup de pied sauté en pleine tempe. Sonné par la rapidité du coup, ce dernier perdit l'équilibre avant de s'écraser au sol, visiblement assommé. Ses alliés se ruèrent vers leur victime, qui effectua une parade à l'aide d'une barrière d'énergie avant de les confronter un à un au corps-à-corps, mêlant des esquives adroites et des kikohas à bout portant, et finir par les renvoyer dans les ténèbres à l'aide d'un Cannon Garrick bien placé. Plus il bougeait, plus il se sentait à l'aise dans ses mouvements et la gestion de son énergie : les effets bénéfiques du nectar sacré se faisaient ressentir.

Un fidèle plus corpulent que ses comparses l'attrapa par les épaules, Kyabe se dégagea de son emprise tel un serpent et le rua de coups jusqu'à ce qu'il chancelle : il le propulsa dans les airs à l'aide d'un coup de pied chargé de ki avant de se téléporter dans son dos et de lui asséner un puissant coup dans la nuque pour le faire tomber. Une nuée de boules de ki apparut autour de ses doigts et il bombarda sa cible avant qu'elle ne puisse se relever : l'enchainement avait été tel qu'il ne lui avait pas laissé un seul instant de répit. Combien en restait-il ? Il était dans les airs mais n'avait pas pour autant une meilleure vue de l'endroit dans lequel il combattait.  Ses opposants ne semblaient être que de simples humains, au final. Mais il ne pouvait pas en dire autant du chef de leur famille, et s’il voulait sortir victorieux, c’était de lui dont il fallait se débarrasser.

Ne se laissant pas distraire par les lueurs en contrebas, il commença à rendre la pareille au meneur du troupeau : tout d'abord en prenant avantage de son environnement en se glissant dans l'obscurité et lançant des kikohas qui semblèrent être tirés de tous les côtés, puis en se déplaçant tout autour de lui en feintant des coups de pieds visant à le déstabiliser. Durant ce temps, le Cannon Garrick qu'il était entrain de charger fut enfin relâché en direction de son dos, l'envoyant valser dans les branchages malgré sa lourde stature.

Le saiyen reprit son souffle. Il n'avait plus peur. Il était excédé. Excédé par le comportement sectaire du Dévoreur de Mondes, excédé par sa vision des choses démesurée, excédé par le Mal qu'il représentait. Il n'avait plus de raisons de se retenir, même si la perspective de mettre à mal la vie d'autrui lui déplaisait —
quand bien même cette tierce personne serait armée des intentions les plus viles.

"Ce monde qui est le vôtre n'est que le reflet de votre indifférence envers ce qui est bon. Je ne perdrais pas face à quelqu'un qui menace l'intégrité des populations !"
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockMar 15 Mai 2018 - 12:30
Alors que le front de Bray Wyatt touchait celui de l’un de ses frères, un autre de ses partisans se mit à faire quelque chose de bien plus infâme que de massacrer un parfait inconnu à la recherche d’informations : posant un genou au sol, il mit en joue toute la scène avec une arme terrible. Cette arme était l’outil parfait pour toute bonne personne voulant manipuler la populace selon ses idéaux et ainsi laver leurs cerveaux aisément. Cette arme abominable était une camera. Tout ce qui allait se produire à partir de cet instant allait être diffusé sur tout l’internet pour que chacun puisse témoigner de la puissance du Mangeur de Mondes. Bien sûr, un tel événement était immanquablement une source d'engouement. Que ce soit pour la douleur des combattants, la violence du spectacle ou pour l'intérêt que suscitait la doctrine du patriarche. Un tel événement mérite des commentateurs. Et nul ne sait comment mais sur ce beau site sur lequel le massacre allait être retransmis, des gens étaient payés pour suivre et commenter en direct les actions du fou dangereux.

“Bienvenue à tous dans cet incroyable combat opposant Bray Wyatt, le Mangeur de Mondes, et Kyabe, l’étranger venu d’un autre univers. Enfin, du moins, si nous croyons ses dires. Qu’est-ce que tu en penses, Geoffrey ?”

“Peu importe si il dit la vérité ou non concernant ses origines, regardez-le moi. Nous venons à peine de commencer la diffusion et il est déjà en lambeaux face au faux prophète. On dirait qu’il le réalise lui-même et préfère envoyer l’un de ses “frères” finir le boulot à sa place ! J’aurais limite pitié pour le pauvre garçon si il ne s’était pas jeté dans la mâchoire du loup lui-même !”

“Comment tu sais ça ? On vient à peine de recevoir la diffusion ! “

“Ta gueule Eliot, je sais ça mieux que toi, c’est déjà un miracle qu’on bosse ensemble.”

“En attendant, le mouton est en train de se rapprocher de sa victime et… ah, le voilà entrain de se relever péniblement.”

“Pour retourner bouffer la poussière à coup sûr, regardez-moi ce corps fébrile ! Je ne serais pas surpris qu’il perde son équilibre au moindre coup de vent.”

“Eh mais, qu’est-ce qui se passe ? C’est moi ou… il dégage une sorte d’aura autour de lui ? Des étincelles parcourent tout son corps !”

“Ah ok, apparemment l’homme aux mille visages a engagé l’équipe d’effets spéciaux des Cell Games pour faire apparaître son adversaire plus puissant et se donner de la côte. J’apprécie l'initiative, mais c’est un poil ridicule.”

“Qui te dit que ce n’est pas ce qui se passe réellement ? Tu as pas vu les tournois de Dosätz ou quoi ?”

“Si je veux voir des effets spéciaux pompeux, je me materais des films faits par des fans sur le net, pas un show truqué venant d’une planète lointaine. De plus, même si c’était possible, ce physique fragile ne tiendrait pas toute cette soi-disant puissance. ”

“Et comment tu expliques ça alors qu’il est en train de se faire toute la Wyatt Family à lui tout seul?”

“Un coup de chance, rien de plus. Je te rappelle qu’on parle de Bray Wyatt, il faudra bien plus que ça pour le mettre au tapis.”

- - -

La majorité du troupeau était maintenant à terre, à l’exception des quelques enfants qui suivaient le berger et du cameraman qui filmait la boucherie. Ils étaient tous sonnés suite à leur assaut raté contre le saiyan. Leur meneur allait être le prochain sur la liste du guerrier, et il le savait bien. A la seconde où il s’approcha, la nuit devint encore plus sombre, seule la lumière des kikohas parvenait à frayer leur chemin à travers l’épais brouillard de ténèbres qui protégeait l’ange dans la poussière. Ceci rendait la précision des kikohas assez hasardeuse pour l’originaire de Salada, seule une poignée d’entre eux toucha le Diable, de même pour les coups de pieds. Mais il se prit l’une des attaques en plein visage, laissant une ouverture suffisamment grande à son adversaire pour lui envoyer une puissante vague déferlante dans son dos. Malgré sa carrure surprenante, il fut projeté dans les ombres, laissant son opposant seul pendant quelques secondes dans le plus complet des silences, sans aucun repère possible. Tout d’un coup, le rire de l’accusateur se mit à résonner autour de l’agneau, un rire hystérique qui semblait s’amplifier avant de s’interrompre pour laisser place au message que le prophète avait à l’intention du combattant perdu.
“J’ADORE ÇA ! J'ACCUEILLE AVEC PLAISIR CETTE GUERRE !”

Son hurlement atteignit un taux de décibels si impressionnant que tout un stade aurait pu l’entendre sans l’aide d’un microphone. La lumière de la lune et des étoiles finit par revenir, permettant enfin de voir quelque chose malgré la pénombre. Bray Wyatt se tenait derrière Kyabe. Le caméraman avait également bougé devant lui, comme s’il savait où le prophète allait être. On pouvait les impacts du Canon Garric dans son dos, son tank top troué par le ki et la marque de brûlure dessus.

Le destructeur retourna brutalement le pauvre avant de lui donner un coup direct au niveau de l’oesophage, la main plate. Il poursuivit son geste en le prenant par la gorge, resserrant ses doigts dessus, avant de se laisser tomber en arrière tout en projetant son adversaire dans sa lancée contre un arbre. Il se releva rapidement et jeta un regard froid vers la caméra avant de sourire de façon enfantine. Il se retourna vers son adversaire de son jour, probablement encore sonné suite à sa projection contre le solide tronc de bois. Il se mit sur lui avant d'enchaîner trois coup de poings fermés sur le front, chacun amplifiant en force avant de le prendre par la tête et la cogner deux fois contre le sol. L’arrière de la nuque allait être la partie du corps qui allait malheureusement souffrir le plus de cette dernière offensive. Il s’approcha sa tête de sa victime pour lui sussurer ses quelques mots.


“Ils te laisseront jamais réussir tes objectifs, seul moi peut t’aider à rentrer chez toi, l’ami.”

Il plaqua le crane de Kyabe contre le sol alors qu’il se relevait avant de le relâcher une seule seconde et de lui écraser la tête avec son pied. C’est à ce moment qu’il laissa un moment de répit pour le pauvre saiyan, préférant jouer avec l’audience derrière la caméra qui pouvait témoigner du massacre que le berger devenu boucher orchestrait. Il s’approcha de plus en plus du réticule avant d’avoir son visage en gros plan sur la vidéo.

“Je peux vous offrir votre salvation ou votre annihilation ! Je vous demande de réfléchir et puis d’écouter votre coeur attentivement. Préférez-vous suivre le chemin pavé jusqu’au Paradis ou pourrir dans les tréfonds de l’Enfer ? Le choix est le vôtre.”
 
Le message était passé, suivi de son fameux rire inquiétant et satisfait. Il se dirigea encore une fois vers sa victime, qui avait eu largement le temps de récupérer entre temps et de se remettre au combat. Néanmoins, le prochain coup de Wyatt allait certainement le troubler : il prit le chien assommé dans ses bras comme un vulgaire sac à patates et le jeta directement vers le justicier avec une force prodigieuse. Il n’allait pas pouvoir le réceptionner avec douceur, ceci était certain.
Kyabe
Kyabe
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 30/01/2018
Nombre de messages : 106
Bon ou mauvais ? : Je défendrais ceux qui en ont besoin !
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Energy Kick / Ki Explosion / Garrick Cannon
Techniques 3/combat : Impulse Rush / Energy Shield
Techniques 1/combat : Big Bang Cannon

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockVen 18 Mai 2018 - 0:52
Debout au milieu de ses adversaires mis hors d'état de nuire, Kyabe sursauta en voyant l'un des apôtres restants braquer vers lui un objet mécanique. Il s'attendait à ce qu'on le menace d'une arme à feu ; mais contre toute attente, ce fut une caméra qui fut pointée vers lui. Ses ennemis cherchaient-ils à le déstabiliser psychologiquement ? A l'idée d'être retransmis en direct comme participant à un combat dans lequel il se montrait désavantagé, l'énervement du jeune saiyen monta d'un cran. Ces fanatiques ne connaissaient décidément aucune limite dans leur morale, tout en prétendant pouvoir libérer les populations du joug  d'une société corrompue comme Kyabe n'en a jamais connue. Quel déshonneur ! Il fronça les sourcils et serra les poings, visiblement plus agacé que jamais. Dans son dos, il avait déjà senti la présence du meneur de la famille Wyatt avant même que la voix tonitruante de ce dernier ne se mette à l'assourdir ; même les branches des arbres s'étaient recroquevillées sur le coup, laissant entrevoir dans la pénombre les lueurs autour d'eux.

Il fut saisi par l'épaule et il eut comme premier réflexe de faire volte-face. Erreur fatale. Instantanément, son adversaire le saisit à la gorge et lui asséna de la paume de son autre main une frappe particulièrement violente sur le torse, avant de l'envoyer valser par-dessus sa tête en direction du premier tronc d'arbre venu. Le Sadalien eut le temps de concentrer son ki dans ses jambes afin d'accompagner le mouvement et ainsi amoindrir les dommages causés par la chute brutale qu'il venait de subir. Le temps de se réceptionner ne lui fut pas donné qu'il dût aussitôt encaisser une série de coups de poings phénoménale suivie d'une prise au niveau de la nuque qui survint au moment où son Energy Shield disparut : le monstre qui lui servait d'opposant était aussi massif qu'une montagne et agile qu'un félin. Tout ce qui allait à l'encontre de ce qu'il prêchait n'était bon qu’à être détruit, comme il était si bien entrain de le rappeler face à la caméra dirigée sur son visage alors qu'il piétinait allègrement la tête du saiyen sous sa botte.

"Je peux vous offrir votre salvation ou votre annihilation ! Je vous demande de réfléchir et puis d’écouter votre cœur attentivement."

La pression des doigts du patriarche brûlait encore au niveau de sa gorge, bien qu'il parvienne à respirer normalement malgré la douleur qui tapait l'arrière de son crâne.

"Préférez-vous suivre le chemin pavé jusqu’au Paradis ou pourrir dans les tréfonds de l’Enfer ? Le choix est le vôtre."

"Je préfèrerais encore un monde dans lequel les fous dans votre genre ne peuvent voir la lumière du jour..." articula Kyabe tandis que son tortionnaire s'éloignait de lui, relâchant enfin la pression sur son visage.

Le disciple de Vegeta roula lentement sur le côté avant de se relever d'un bond, le coeur battant dans sa poitrine, étonné de la rapidité avec laquelle il récupérait désormais de ses blessures. Son aura repoussait les ténèbres avec vigueur, soulignant la détermination qui n'avait cessé de l'animer depuis qu'il avait bu la Super Eau Sacrée et retrouvé le temps de quelques heures son amie d'une autre dimension. Il se sentait plus fort ! Mais il savait qu'il ne l'était pas encore suffisamment pour parvenir à vaincre aisément des antagonistes comme celui qui lui faisait face en ce moment. Si seulement il était capable de se transformer en Super Saiyen comme son mentor lui avait appris... Mais il ne parvenait plus à ressentir suffisamment de rage pour ce faire, son caractère pacifique de nature ne faisant pas de lui quelqu'un prompt à ce sentiment ambivalent qu'est la colère. Même en face de quelqu'un qui se permettait d'endoctriner les foules et mettre en danger les populations, il ne parvenait pas à atteindre cet état d'émotion intense, favorisant les négociations et une approche du combat n'impliquant pas ses propres ressentis. Cependant, depuis sa rencontre avec le prince des saiyens, sa vision des choses avait été chamboulée et il s'était montré intrigué envers cette mentalité belliqueuse qui caractérisait si bien ses homologues de l'univers 7. Lui qui avait toujours versé dans la protection, il s'était trouvé face à des saiyens qui privilégiaient la montée en puissance comme moyen d'exprimer leurs ambitions : ils avaient le même but, mais avaient emprunté une autre voie pour y parvenir. Marchera-t-il un jour dans leurs traces — non pas devenir plus fort pour dépasser tout être vivant dans cette galaxie, mais pour pouvoir protéger ces mêmes êtres contre ce qui les menace ?

Le Destructeur souleva le corps inconscient d'un des mercenaires qui avait tenté de lui faire la peau quelques minutes plus tôt et s'en servit comme un boulet de canon qui fusa droit vers le natif de Sadala. Ce dernier resta un instant déconcerté par cette manœuvre mais ses réflexes le poussèrent à bondir en avant, se servant de l'anthropomorphe comme un tremplin avant que celui-ci n'aille atterrir dans un buisson. Il fusa ainsi à grande vitesse vers le berger avant de lui décocher un coup de pied directement dans la tempe gauche, alternant avec l'autre jambe, puis d'effectuer un salto arrière suivi d'un Cannon Garrick à bout portant en direction de son torse : il essayait de prendre de la distance le temps qu'il puisse rassembler suffisamment d'énergie et préparer l'attaque qui devra fin à ce combat avant qu'il ne prenne une tournure dramatique. Il en profita pour envoyer un kikoha en direction du fidèle à la caméra, détruisant toutes traces de cette dernière afin que l’issue du combat ne puisse être diffusée plus longtemps.

"Ce combat s'arrête maintenant !"

Le Monstre se redressa. Ses vêtements étaient en lambeaux pour la plupart et une partie de son épiderme roussie, mais il semblait inarrêtable. Kyabe déglutit, alors que de nouveau des frissons agitaient son corps comme si des mains invisibles tentaient de l'attraper et de l'attirer dans les ténèbres ; mais encore une fois il n'y avait personne, et ce n'était qu'une hallucination induite par la peur irrationnelle qui planait au-dessus de son esprit. A ce même moment, une lueur naquit au bout de ses doigts tendus vers la lune, doublant de volume subitement alors qu'il toisait l'objet de son indignation. Il n'y avait plus un instant à perdre.

"Big..."

L'Homme aux Mille Visages ne bougeait pas. Etait-il étourdi ? Le moment était donc opportun. Il lui suffirait de prendre la fuite une fois que l'explosion aura eu lieu, lui permettant de faire suffisamment de dommages à son adversaire pour qu'il ne puisse se lancer à sa poursuite. Son ki était si ardent, luisant fort dans la nuit noire, que la détonation allait probablement être encore plus forte que lorsqu'il avait affronté le démon affamé quelques jours auparavant.

"Bang..."

Il eut une pensée pour la faune et la flore qu'abritaient cette forêt dans laquelle il livrait bataille : les dommages collatéraux que cette offensive dévastatrice allait causer seraient difficilement réparables, mais il savait qu'il y avait des compromis à faire dans un cas de figure comme celui-ci et qu'hésiter trop longtemps pourrait lui coûter la vie — à défaut de garantir la survie de son adversaire, mais désormais, il était conscient qu’il ne pourrait pas toujours sauver tout le monde.

"Cann—"

Il sentit son corps basculer d'un seul coup sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit : la sphère de destruction pure lui échappa des mains et vint se perdre dans le ciel étoilé, dernier signe de vie du saiyen avant que ce dernier ne soit définitivement envoyé dans les bras de Morphée.
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 52
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb ClockLun 21 Mai 2018 - 22:47

Un monde dans lequel les fous de son genre n’existent pas ? Bray Wyatt se mit à rire en entendant cette ineptie, clairement amusé par la réponse directe et colérique du saiyan. Riait-il de l’absurdité du monde idéal de son adversaire ou celle d’être d’être insulté de fou ? Ceci était une question à laquelle seul le mangeur de monde pouvait répondre. Alors qu’il se dirigeait vers le projectile inconscient qu’il allait lancer sur son adversaire, il se permit de commenter sur la réaction à chaud de son ennemi du jour.

“Tu as un sale caractère, n’est-ce pas ? “

Le ton de sa voix était amical, voir même agréable, comme si l’affrontement entre eux était comme une partie d’un jeu tordue. A peine ceci fut dit qu’il envoya le chien en direction de sa cible déjà debout, brillant de mille feux, offrant une lumière parmi les ténèbres qui engloutissaient petit à petit la forêt. La réponse du guerrier pacifique à l’arme improvisée ? Il sauta dessus pour s’en servir de tremplin vers le monstrueux berger. Cette vue fit glousser ce dernier : le héros n’était si héroïque que cela en fin de compte, il ignorait presque le bien-être de l’une des victimes du prophète. Sûr, il n’était innocent mais voici quelque chose que le combattant venu d’un autre univers ne savait point.

Kyabe se rua sur l’accusateur avant de lui donner un magnifique coup de pied au niveau de sa tempe gauche avant d’en donner un seconde. La puissance des coups fut telle que la montagne s’écroula sur ses genoux et se trouva sonnée, suffisamment pour laisser une autre ouverture au Sadalien pour lancer sa vague déferlante sur l’Homme aux mille visage en plein torse. Il la prit de plein fouet, le projetant sur quelques mètres avant de chuter violemment contre le sol. Le soi-disant pacifique envoya ensuite un kikoha vers ce qui n’était, au mieux, qu’un spectateur de la scène. Néanmoins, avant que le projectile ne touche le caméraman, l’un des enfants endoctrinés sauta pour se prendre le choc à la place de l’adulte qui ne fléchit point, de quoi donner des regrets au justicier. Son effort était non seulement vain, la diffusion n’allait pas s’arrêter de sitôt aussitôt, mais il avait également, par inadvertance, blessé un jeune innocent.

Ce petit événement donna suffisamment de temps à l’ange dans la poussière pour se relever, droit comme un piquet. Son regard dévastateur scrutait l’originaire de Sadala qui s’exclama que le combat se terminait maintenant. Le patriarche de la Wyatt Family gloussa en entendant cela, levant sa tête vers les cieux avant de planter une seconde fois ses yeux dans ceux de son adversaire. Le vent soufflait fort autour d’eux alors que le valeureux guerrier criait mot pour mot le nom de son attaque.


"Big..."

La lumière devint de plus en plus intense, entourant l’agneau de lumière tel une divinité descendue du ciel dans un effort de frapper le monde de sa justice. Là où ses apôtres se mirent à reculer face à l’énergie qui devenait de plus en plus ardente, Bray restait immobile, admirant le spectacle, souriant…

"Bang..."

À ce moment-là, l’attaque commençait à prendre de plus en plus forme, il était clair que ceci allait être bien plus puissant que tout ce que le saiyan avait envoyé jusque là. Le berger s’arrêta de sourire comme un enfant inoffensif et se mit à courir à tout rompre vers lui. Il ne semblait pas le remarquer pour autant, il semblait perdu dans ses pensées durant une seconde.

"Cann—"



Avant qu’il n’eut le temps de finir sa phrase d’accroche et d’envoyer la sphère mortelle vers le berger, ce dernier l’avait enfin pris dans sa position signature : Un reserve STO qui balança Kyabe en arrière et envoya son attaque dans les airs. La boule d’énergie si brillante s’envola dans l’espace, où elle fut absorbée par sa noirceur. Une lumière engloutie par les ténèbres : en voilà une belle métaphore à ce qui allait suivre. Un léger baiser sur le front du saiyan suivi un retentissant envoi de son crâne contre le sol. Il était maintenant complètement assommé, il n’était plus une menace quelconque pour le dérangé. À ce point, beaucoup s'attendait à la mort du juste par la main du tordu mais ce n’était pas ainsi que le faux prophète fonctionnait. Il voulait marquer ses victimes par la peur, non pas par la mort. Il le prit sur ses épaules et le posa délicatement contre un arbre : le fier guerrier était maintenant assis contre l’écorce, complètement inconscient. Il ressemblait plus à un pantin désarticulé qu’à un fier et valeureux combattant oeuvrant pour le bien et la justice.

“J’espère que ce petit cadeau te fera voir la nature de mes intentions, saiyan... Je sais qu’on se reverra, et à ce moment, tu auras compris que les seuls fou parmi nous sont ceux qui s’abandonnent bêtement à la société.”

L’un de ses fidèles s’approcha rapidement vers son chef, avec un masque de mouton en main. Bray le prit et le posa sur le visage endormi de son adversaire vaincu. L'apôtre à la caméra fit un zoom sur ce visuel pour le moins dérangeant : le brave agneau dans les vapes, pourtant si sûr de ses convictions, n’avait rien pu faire contre le berger fou.

“SUIVEZ LES BUSES !”

La caméra se coupa suivant cela : c’était la fin de la diffusion.

- - -

“Un autre mord la poussière de la main de ce dégénéré !”

“Je me demande lequel est le plus taré : monsieur “je sauve le monde en le brûlant, l’ami” ou le con qui a failli compromettre nos salaires en mettant fin à la diffusion plus tôt que prévu ?”

“... Tu as tes priorités bien définies, toi…”

“Je tiens à mon job, moi !”
Contenu sponsorisé

Mary had a little lamb Empty
MessageSujet: Re: Mary had a little lamb   Mary had a little lamb Clock
 
Mary had a little lamb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yseult et le reste du monde [72%]
» Fais-moi peur ... ¶ feat.mary
» Docteur Mary-Anne Mortais. [Terminée]
» MARY-ANN ♚ Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
» [0227] Mary Suzuki [PYROLI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: La forêt-