Partagez
 

 Hellfire <PV>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21749
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3530

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMar 22 Mai 2018 - 17:50
Prélude
"عفريت







Cet homme est un sacré génie ! Ses mises en scène sont incroyables. Il utilise peu de moyen et pourtant c’est vraiment bien filmé. Regardez le gros plan sur son expression lorsque ses victimes sont à l’apogée de la terreur ! C’est bien pensé. Ce type va forcément se faire remarquer par des producteurs pour un film ou des recruteurs pour du catch !

Et ils essaient de décrypter des choses dans les vidéos de ce mystèrieux père-noël fouettard. Ils reprennent ses vidéos et les critiquent, les commentent. Son visage reste agrafé sur les pages web comme s’il était la nouvelle “marchandise” à la mode. Bien sûr, il venait d’arriver, alors même si ses vidéos faisaient un carton sans précédent sur internet, les médias ne le prenaient pas encore au sérieux. La majorité des internautes ne prennent cela que pour du show. Un type qui veut se démarquer pour être recruter dans des tournois mondiaux dans sa discipline. C’est prit pour une vaste blague qui tente d'égayer la toile, aussi. Rien de bien sérieux si on analyse cela de derrière son écran d’ordinateur, bien au chaud derrière tous les commentaires humiliant envers les victimes de ce type, ou envers le mec lui-même. Qu’importe ce qui est dit, ils lui accordent du crédit. Trop de crédit. Des imbéciles vont essayer de reproduire les gestes maîtrisés de cet homme, comme d’habitude. Quand est-ce que la plèbe comprendra qu’il ne s’agit pas toujours d’un jeu, ce genre de vidéo ? Mais bien d’un message sectaire qu’ils font transmettre à grande ampleur aux agneaux et aux fragiles d’esprits. Ces derniers qui, perdu dans leurs vies, sans but et sans croyance, s’empresseront d'accourir aux pieds de la Wyatt Family pour trouver une raison d’être par la violence.

Il n’était pas rare de voir Claire stoïque. Mais de voir son visage aussi fermé, ça l’était. Ses yeux brûlaient d’une intense envie de cramer toutes ces bêtises liées au web. De sortir les gens de leur net-addiction et surtout de leurs addictions aux réseaux sociaux qui les font procrastiner toute la sainte journée. Scroller sur une page en errant comme des esprits dénués d’âme et d’intérêt véritable pour les autres ou les choses. Un spectacle sinistre, peu on réellement conscience de ce que cela signifie…Et à quel point ils accordent de la popularité à des groupes extrêmes sans s’en rendre forcément compte. La preuve en est: ce bonhomme barbu charismatique fait la une des vidéos web avec ses spectacles digne des plus grandes pièces de théâtre moderne.

La claymore, connue à Satan-City grâce à ses nombreuses aides dans divers domaine - l’aide aux gens démunis en leur apportant nourriture et savoir faire en matière de combat, protection de la ville à titre personnel et en donnant de son temps pour être militaire volontaire en renfort, dons de toutes ses récoltes d’argents pour des associations fiables d’aide et j’en passe - réussi à dénicher les meilleurs informateurs de la ville pour en savoir plus concernant la Wyatt Family. Ces derniers trouvèrent des pistes foireuses, rien de concret au niveau de possibles informateurs faisant partie du troupeau de Wyatt. Aucun d’eux ne semblaient être trouvable, même pas un seul instant écarté de leurs pairs. Aucun non plus ne semblait être disposé à devenir une taupe chez les Wyatt afin d’avoir un rapport de leurs activités. Tout les “proches” ou plutôt les gens aliénés par Bray lui semblaient entièrement dévoué… Comme s’ils étaient liés à un pacte démoniaque au mangeur de Monde.

Le Mangeur de Monde ? Un surnom qui claque. Curieux surnom cependant. Avait-il un passif qui justifiait d’un tel titre ? Quoi qu’il en soit, ce n’était pas un surnom de personne bienveillante, on pouvait en être assuré. Les seules “choses” concrètes qu’avaient pu trouvé les enquêteurs étaient…. les victimes des vidéos. Et encore… la plupart avaient fini en maison de fou ou se terraient chez eux en répétant, doucement, à voix basse, comme si ce n’était là que la plus pure des vérités inéluctables: “Il va revenir pour moi. Pour nous tous. Pour toi aussi.” Chaque fois, Claire restait perplexe. Pourquoi un seul homme aurait un tel pouvoir ? Celui de régner et de détruire des mondes et des personnes par sa seule volonté… Certes, Beerus avait un pouvoir semblable. Ce pourquoi Whis était là, à ses côtés, en guise de régulateur. Est-ce qu’il existait une autre entité aussi dangereuse, qui elle, n’avait personne pour veiller sur ses agissements ?

N’a t-il aucun antécédent enregistrer sur une autre planète ?” s’interrogeait la guerrière.

Croyez-moi, si aucun des meilleurs experts que vous avez engagé n’en a trouvé, c’est que ce type est… soit extrêmement prudent, soit issu d’ailleurs, soit… un dieu vivant.” répondait l’un de ses informateurs, plus qu’inquiet de ne trouver absolument rien de pertinent au sujet de Bray.

Dieu ou non, je ne le laisserais pas piétiner notre monde et nos planètes. Je vie pour préserver et restaurer l’essence de la nature de chaque planète ainsi que les êtres vivants qui y demeurent si ces derniers en valent la peine... Je ne le laisserais pas continuer de corrompre les personnes vulnérables à ses charmes. Chaque soir je rêve et j’entrevois ses desseins: il veut tout détruire… tous nous calciner. Il va déchaîné la colère des éléments mais… il va réussir à les défaire...Il n’existe plus aucun Dieu qui protège encore les planètes… Plus aucun être divin ne s’intéresse vraiment à ce qui a été… “dénaturé” par les mortels. Nous sommes livrés à nous-même.” Les yeux gris de la combattante se perdent dans le vide: ce soir à nouveau, elle connaîtra la Purification par les flammes à travers ses songes.

Heureusement, la guerrière avait pu sauver mentalement quelques-uns des traumatisés. En effet, le don longtemps exploité par Claire que de pouvoir lire dans la tête des autres servait maintenant. Il lui permettait de “soigner”, en allant à l’intérieur des esprits faibles, leurs soucis mentaux en balayant leurs vieux démons. Une aide cruciale qu’elle mettait au service de la ville et des nécessiteux. Par ce biais, la claymore avait pu voir les souvenirs des “malades” et donc voir de très près le visage de cet homme… Bray, le maître de toute cette supercherie. Il est gonflé d’autorité et de fierté. Son charisme assuré lui donne l’air d’un orateur sans faille. Ses yeux brûlent. Claire tente de voir plus profondément à travers ceux-ci dans les souvenirs enfouis des traumatisés mais…. Il n’y a qu’un vaste champ consumé par les braises. Il n’y a qu’Ifrit déchaîné qui se dévoile à elle à travers le regard de Bray.

Hellfire <PV> Lp1z

Chaque fois, elle sort haletante des souvenirs d’autrui. La guerrière en a vu d’autre, mais… jamais seulement ça. Seulement ce champ de mort aux braises encore rougeoyantes, aux plaines dévastées entièrement vidées de leurs énergies vitales. Avec pour seul champ les sifflements de cet homme sordide…Ses songes lui rappelaient chaque nuit ce qu’elle voyait chaque jour, à travers les souvenirs des victimes, dans les yeux de leur agresseur. Chaque nuit, les rêves s’amplifiaient et la mort ravageait l’essence des Mondes d’une manière pire que la précédente. Claire se réveillait en sueur. Connectée à l’essence des planètes et des éléments, la guerrière ressentait toutes les douleurs des mondes que piétinait Bray un à un dans ses rêves.

Imaginez vous être une planète. Être les éléments de celle-ci. Le vent, l’eau, la terre, le feu, la nature, les esprits, et aussi le noyau, le coeur de cet amas de vie flamboyant. Imaginez vous voir Ifrit en personne, brûlant à travers les yeux d’un être mortel, vous infliger les pires supplices. Vous vider de toute votre vitalité en vous consumant de ses flammes radieuses comme si cela était...le Jugement Divin.

Les cris étouffés de Claire se faisaient plus violent. D’habitude, la claymore n’a besoin de dormir que quatre heures tous les deux jours, c’est vrai. Les claymores sont particulières niveau métabolisme. Par exemple, celles-ci ne peuvent manger qu’une simple pomme par semaine et elles ne ressentent pas la faim. Manger est un luxe. Alors pourquoi dormait-elle chaque nuit en sachant que ses rêves s’empiraient ? Car chacune de ces nuits lui permettait de se rapprocher de la Terre. La planète bleue transmettait elle-même ses peurs à Claire, qui était réceptive à ses ondes, à ses craintes. La combattante était… le réceptacle de la Peur. Depuis son apparition, Bray était devenu l’abomination la plus redoutée par l’essence même de la Terre - et par extension celle de Claire également.

Ifrit est à la fois majestueux et terrifiant. La claymore le contemple, fasciné de pouvoir le lire si promptement à travers ses songes, à travers le regard de Bray. Tout va brûler. L’anarchie sera de mise. Pas de règles. La Terre se meurt. Puis Namek se meurt. Ensuite, c’est le tour de Métamol. De Dark. De Freezer, de….
LE MONDE BRÛLE DANS LES FLAMMES DE LA RÉDEMPTION.

Hellfire <PV> Kzzh

TEL’ DINA !” La combattante hurle dans la nuit ces paroles insensées qui sont destinées à la Terre elle-même, à toutes ces planètes en danger. Un langage perdu issu de ses origines premières qui ne sont pas inconnues à l’essence des choses immatérielles qui caractérisent les planètes et donc la Terre. Littéralement:"Ne meurt pas !" - La claymore, au fil des années à s’ouvrir aux planètes entièrement, à se connecter à elles, est devenue le véhicule de leurs émotions. Quand elle ouvre les yeux sur le monde réel, celui qui n’a pas encore été dévoré, elle se retrouve entourée de voitures. Le terrain est fait de terre, peu praticable, surtout pour des voitures… mais ce sont des tout-terrain. Il y a une vieille grange flippante, digne des films d’horreur.  Il fait nuit, bien évidemment. La combattante halète en revenant à la réalité. Encore un rêve. Mais cette fois, elle a réussi à aller jusqu’au bout. La combattante espérait obtenir ce résultat: la nature l’a mené jusqu’à lui. Somnambulisme utile. Elle est donc habillée de son armure traditionnelle, sa déambulation incontrôlée ayant également éveillé ses réflexes à cause de son rêve, son épée demeure dans sa main. Ses yeux étaient automatiquement devenu doré. Le vent tente de la réconforter en caressant son visage et ses cheveux, malgré ces affreuses spéculations de Ragnarok dans ses rêves. Mais l’effroyable Djinn à l’origine du carnage à venir est bien une partie réelle du présent. Cette dernière sent l’essence de la Terre l'englober, les éléments veulent lui signifier leur gratitude parce qu’elle ressent ce qu’ils ressentent. Claire comprend leurs inquiétudes… et elle veut les aider.

Hellfire <PV> Mpkq

Ce pourquoi, la lanterne qu’il brandit devant elle ne la fera pas flancher. Son regard devient dur, inflexible. Ses yeux prennent une teinte jaunâtre: celle du prédateur et pas de la victime. Ses yeux de reptile défient ceux de la Peur incarnée sans faiblir.

L’essence de cette planète m’a mené à toi, Bray Wyatt. Bien qu’aucun être divin ne daigne s’occuper des mortels, et aussi pathétique soit ma force comparée à la leur, je ne resterais pas là à te regarder tout réduire en cendres. Ce soir, je te fais face pour te mettre en garde: nous ne nous laisserons pas faire.” Nous. Elle est la porte-parole des éléments, de la nature, de la planète. Bien que son ton était ferme intransigeant, elle n'emploie pas de ton agressif pour autant. “Je ne souhaite pas avoir recours à la violence. Mais si tu ne veux pas entendre raison, alors tu ne me laisseras pas d’autre alternative. La lumière n’abandonne jamais personne. Il n’est jamais trop tard…

Son regard s’adoucit. L’espoir. Belle illusion pour les candides. Claire ne l’est pas et pourtant elle ne lui saute pas tout de suite à la gorge. Elle préfère lui accorder le bénéfice du doute. Est-ce que la Wyatt Family continuera de se terrer dans les ténèbres, avec pour seule source de luminosité la lanterne qu’il persiste à tenir dans ses mains ? Ne pourraient-il pas enfin se laisser baigner par la lumière irradiante de Solheim ?


(c) sweet.lips
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMer 23 Mai 2018 - 15:00

He's Got The Whole World In His Hands


Une simple ampoule au milieu d’une grange, illuminant de sa douce lumière la salle autrement plongée dans l’obscurité la plus totale due à la nuit noire dehors. Au milieu de cette même salle se trouvait une chaise à bascule, baignant dans la lueur, se balançant calmement au gré de son occupant. L’homme occupant ce siège en bois n’était autre que le patriarche de la Wyatt Family, il semblait absorbé dans ses pensées tout en chantonnant un air à lui-même, un air qui était bien trop familier pour quiconque gardait un oeil sur lui à travers les réseaux sociaux dont il se servait pour étendre son message. Il utilisait le meilleur outil de propagande de la société contre elle-même. La famille s'agrandissait de jour en jour grâce à elle alors que la majorité des gens voyaient ce phénomène comme un simple spectacle en ligne orchestré par un talentueux acteur, évitant ainsi la foudre du grand public. Bray voyait cela comme étant un bon moyen de départager les gens trop endoctrinés par la machine pour pouvoir défaire le vrai du faux et ceux qui résistaient à son poison pourtant si confortable.

Ceci semblait être une nuit calme pour le meneur barbu… il n’était pas parti arpenter les bois avec ses frères et ses sœurs pour trouver de possible disciples à sa cause ou des gens qui pourraient servir d’exemple, comme le pauvre Kyabe il y a cela quelques jours. Il semblait être comblé pour le moment, mais qui sait ce qui pouvait vraiment se passer dans l’esprit corrompu du berger ? Il souriait comme s’il était en transe. Seul le son de sa voix et du grincement de la chaise à bascule brisait le silence environnant en une mélodie hypnotisante… enfin, jusqu’à ce qu’un bruit de pas sur le vieux plancher de la grange y mette fin. Un homme, habillé dans un combinaison noire avec un masque de mouton, rentra dans la tanière du monstre.


“Elle est là.”

Sur un ton neutre, voir même sans émotions, il venait d’informer son guide jusqu’au Paradis de l’arrivée de sa prochaine victime. Le Mangeur de Monde se mit à rire courtement avant de se lever de son siège en bois et de prendre l’anse de sa fameuse lanterne qui se trouvait à côté de lui, avant de l’allumer calmement et de se diriger vers l’extérieur. Seule la lumière qu’il tenait entre ses mains éclairait les ténèbres qui les entouraient, comme si le prophète à la longue barbe détenait l’espoir de voir à travers la noirceur de ce monde. Il s’avança dans le terrain vague que Soeur Abigail avait nommé son chez-soi. Dans ses pas suivaient les moutons qu’il avait secouru de la peste contagieuse de la société, suivant le berger vers l’indésirable qui s’était ramené sur leurs terres sans aucune forme d’invitation de la part de l’ange dans la poussière.

La lumière de la lanterne dévoila enfin le parasite qui avait eu le cran de se ramener jusqu’à lui : la dénommée Claire, dans sa tenue de combat avec son épée à la main, les yeux brillant d’une lueur dorée et le vent soufflant délicatement pour elle alors que c’était une bourrasque pour l’Homme aux Mille Visages. Ce visuel, en plus de la réputation de la claymore, aurait intimidé plus d’un malfrat mais comme on le sait bien, Bray n’est pas du genre à se conformer au moule de la généralité. C’était un prédateur contre une autre, aucun d’entre eux n’allait être la proie apeurée et facile. Son sourire s'agrandit de plus en plus alors que la justicière expliquait la raison de son arrivée en ces lieux dits maudits par les pauvres qui avaient eu le malheur de s’y aventurer sans être un membre de la Wyatt Family. L’essence même de la Terre l’avait conduit jusqu’à lui et bien qu’aucun dieu ne prendrait le temps de s’occuper des mortels, ils ne se laisseront pas faire par les ambitions de l’anarchiste. Elle continua en disant qu’elle ne voulait pas avoir recours à la violence mais qu’elle y sera forcé si il refusait d’entendre la voix d’une lumière qui n’était pas la sienne.

Une éclat de rire fut la réponse du patriarche alors que ses apôtres la fixaient, certainement pour agir en cas d’attaque de la part de la guerrière. Il fut complètement plié face à ce discours, avant de poser sa lanterne à terre et d’applaudir comme un fan endiablé par la performance de son actrice favorite. Le dernier claquement de main fut particulièrement bruyant, comme une demande à l’attention dans une grande audience. Alors qu’il était sur le point de s’adresser à celle qui se trouvait en face de lui, plusieurs caméramans masqués comme le reste de la famille se mirent en position pour prendre l’action, filmant la scène de divers angles, certainement pour le mécontentement de Claire.


“Voici donc la fameuse Claire dans mon humble demeure. Ta réputation te précède, l’amie. Une justicière gardant un oeil ouvert pour protéger la veuve et l’orphelin, aidant les plus démunis à se défendre et à pouvoir trouver un once d’espoir dans leurs misérables vies en les conduisant directement dans la mâchoire putride et malfamée du système !”


Il se baissa pour reprendre sa lanterne et la tenir entre ses deux mains. Son regard se posa dessus avant de se planter à nouveau dans celui de la bien-pensante.


“Tu dis que la lumière n’abandonne personne ? JE suis la lumière qui coupe à travers l’obscurité créé par la machine, JE suis celui capable de guider quiconque souhaitant la rédemption, JE suis le bienfaiteur dont ce monde a désespérément besoin pour enfin se libérer des massives chaînes qui entravent péniblement l’Homme et ses semblables du poison qui le ronge. Laisses-moi te faire une contre-offre, Claire : écoute plutôt le son de ma voix et laisses-moi te guider vers ce qui est véritablement juste. Laisses-moi te libérer de la vision faussée qui t’a été donnée. Ensemble, notre main salvatrice pourra sauver ce monde de la déchéance.”

Il tendit une main en direction de la claymore, laissant l’autre tenir la lanterne, l’invitant à la prendre pour se faire guider à travers la vision tordue mais hypnotisante du Mangeur de Mondes. Son sourire et sa voix semblaient suffisamment sincères quant à son offre, il semblait voir l’un des siens en la claymore. Mais est-ce qu’elle accepterait l’offre du berger pour autant ?



Dernière édition par Bray Wyatt le Mer 30 Mai 2018 - 9:43, édité 1 fois
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21749
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3530

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMar 29 Mai 2018 - 16:12
Prélude
"عفريت


Le regard de la membre de la z-team ne reflète que son envie de justice. Cette dernière se tient droite comme un piquet, ce qui allonge un peu plus son corps élancé. La claymore ne reste pas si impassible dans ses traits faciaux pour une fois. Cette dernière semble déterminer à écouter et à remédier aux souffrances de la Terre elle-même. Si la nature devait, à l’avenir, en pâtir des actions de Bray, cela signifie que les êtres vivants eux aussi mangeront chaud. Brûlant même, vu ce qu’il escompte de faire de ce monde. La guerrière regarde l’entrée très théâtralisé de l’homme, pas sans broncher, non. Le regard de la combattante ne se fait pas hostile pour l’instant, elle ne veut que l’alarmer quant au fait qu’elle ne le laissera pas commettre ces horreurs dont elle a tant rêvé. On peut lui reconnaître au moins ça; il a le sens des grandeurs, il a le sens du spectacle. Des caméras les filment sous plusieurs angles. Le regard de la claymore se jette en coin pour regarder littéralement les “moutons” qui tiennent les caméras. Ils se placent certainement à des angles stratégiques pour rendre la scène “epic”. Claire n’y connait rien mais après avoir observé les précédentes vidéos de la Wyatt Family sur internet, il n’y a aucun doute que chaque angle est minutieusement calculé pour rendre chaque “mini-film” badass et mettre en lumière leur chef et sauveur, aka “Le Père”. (Coucou ceux qui ont fait Far Cry 5 (Mais John Seed c’est le meilleur déso :3))

Sa lanterne lui donne un air lugubre et à la fois terrifiant. Pas étonnant que ses victimes ressortent de leurs “expériences” avec Bray complètement sifflé de la casserole. La claymore se tait pour l’instant. Elle analyse les moindres détails du physique du Saint: à l’ombre de la faible luminosité émanant de sa lanterne, il ressemble au bras armé de la mort. Ou à la grande Faucheuse elle-même. Ses pupilles sont aussi noirâtre que son âme qui s’y reflète, là où réside ce cher Ifrit qui l’habite et le ronge, fantasmant sur des désirs de conquête et de brasier colossal pour propager sa divine parole. Claire peut ressentir jusque dans ses tripes ces faits. Bien que sa position droite et confiante gonfle le thorax de la guerrière comme si elle était invincible, on la sent tendue quelque part. Déboussolée, encore, par tous ces cauchemars que lui avaient transmis la Terre par crainte de la réussite de Bray. Personne n’est infaillible. Même si Claire portait ses entraînements surtout sur la maîtrise de son “moi intérieur”, c'est à dire sur le contrôle et le domptage de ses émotions, elle n’était pas invulnérable. Personne ne peut prétendre l’être.

Il riait, il applaudissait. Cet homme était digne de sa réputation grandissante: il était fait pour les représentations et la comédie sur scène. Son visage s’étirait au gré de ses ressentis si naturellement qu’on savait qu’il ne s’agissait pas d’un simple show quand on se tenait en face de lui. Claire l’observa en silence malgré ses railleries, ce genre de chose ne l’atteignait plus depuis longtemps. Ses paroles, à contrario, digne d’un mélange de Narcisse et d’Arès le tout puissant Dieu de la guerre, faisait naître une sorte de pitié à l’égard de Bray dans le coeur pur de la guerrière. Pas une pitié ressentie par un être vicelard pour se moquer. Un véritable sentiment d’inquiétude de crainte de ne plus pouvoir l’aider, à ce stade. Il lui aurait fallu de quoi remonter dans le temps, pour pouvoir atteindre cet homme dans son enfance, et surement le faire changer de destinée. Un sentiment d’admiration est également présent: son pouvoir de séduction de la populace reste exceptionnel. Même la moindre de ses intonations semble méticuleusement étudié.

La main du prédateur s’est tendue. La claymore le regarde de ses grands yeux ambrés. Elle considère son offre. Cette dernière plante sa lourde épée signature dans le sol.

Chapeau bas. Tu sais convaincre tes interlocuteurs sans même véritablement essayer. Tu as un don, c’est indéniable.

La claymore sourit. Elle avance sa main, sans hésitation, vers celle qu’il lui tend. Lorsque celle-ci rentre en contact avec la grande poigne de Bray, Claire se noie dans les souvenirs de ce dernier. Dans son esprit se bouscule le passé et les pensées du Mangeur de Mondes. Mais malgré ces visions putrides qui envahissent et menacent de dévorer, à son tour, Claire, elle résiste. Le sourire sincère sur son visage persiste, et sa petite main douce et délicate se glisse dans celle du géant. La paume duveteuse de la guerrière est chaleureuse. Alors qu’elle lutte contre le côté sombre de Bray dans sa tête, qui tente de la faire succomber, lui de son côté peut ressentir au plus profond de son âme la bonté et l’altruisme sans frontières de la claymore. Par cette poignée de main, de concert ils ressentent la cohésion, la concordance parfaite de leurs deux natures, comme un orphéon de saveurs et de savoirs. Ils ne peuvent plus ignorer ce qu’une telle synchronisation leur apporterait. Ce qu'elle apporterait dans toute la galaxie. La paix. Son désir profond de l’aider, de le sauver, d’en faire un porteur de la lumière du bien se répand dans l’esprit de “l’obscur”. Pendant que le désir profond de montrer la véritable voie à suivre à Claire, d’en faire sa partenaire pour enrayer ce monde peu vertueux et son envie d’en faire une porteuse de lanterne pour suivre la véritable voie se manifeste dans l’esprit de la “lumière”. Une telle spiritualité opère entre eux.... La chaleur bienveillante qui se dégage de la paume de la main de Claire rencontre la poigne inflexible aux rêves enflammés de Bray, et pourtant, ce moment est d’une harmonie majestueuse… Comme si ces deux mondes étaient en parfaite osmose. Parce qu’ensemble ils forment… l’équilibre.

Ce moment de transe intense se termine. L’énergie de Claire se déploie d’un coup comme une tornade enragée autours de la guerrière. Le chakra crépite avec une férocité telle que les hommes de Bray, moins costaud que lui, se font balayés par la bourrasque. Les caméras volent dans tous les sens. La transformation god blue de la guerrière vient d’être libérée. D’un coup, ils ne ressentent plus du tout son énergie pourtant si bestiale et grandiose. Avec autant de force que ce phénomène, Claire tire le bras de Bray vers elle. Son regard si mièvre se mue en une expression abrupt pleine de hardiesse. Leurs fronts se rencontre en une collision digne de la rage de deux titans qui s’affrontent. Le poing droit de la combattante semble s’enfoncer du même coup, violent et plein d’entrain, dans le plexus solaire de Bray. L’a t-elle brisé à cause de sa tempétueuse action ? Probablement, cela l’a fait volé sur des mètres et des mètres, brutalement.

Toute cette plénitude entre nous… Tu aurais pu être un élu pour ramener l’équilibre dans ce monde Bray !” s’égosillait Claire. Ses yeux étincelaient comme des joyaux, bordés par le chagrin.

La combattante avait l’impression que ses cordes vocales s’entortillaient pour nouer sa gorge. Ils venaient de vivre une exaltation si vive, une extase pleine de l'allégresse de cet équilibre promis par leur alliance que c'en était un ravissement pour la nature comme pour leurs âmes. Même si cette poignée de main avait fait connaître et éprouvé à Bray ce que cela ferait s’il écoutait Claire, elle savait qu’il n’entendrait pas raison. Parce que cette dernière s’était mise à sa place en lisant dans ses souvenirs et son passé. La guerrière avait appréhender ses réflexions internes, sa logique, son raisonnement, le pourquoi du comment il en était arrivé jusqu’ici. Comprendre et être à l’écoute du “moi profond” des autres, c’était ce pourquoi Claire vivait - en plus de vouloir continuellement apprendre, de tout et de tout le monde. Si seulement toute sa bonne volonté suffisait à faire changer la conscience de Bray…

Les Hommes (et donc femmes, le grand “H” n’étant pas là par hasard) appartenant à la Wyatt Family, après avoir regagné leurs esprits, sortirent les armes pour se jeter sur l’attaquante. Les yeux de cette dernière étaient à présent clos. Faire le vide, se concentrer. Libérer son potentiel consciencieusement pour mieux en faire usage. Ses nombreux entraînements quant à sa propre spiritualité servaient à savoir se maîtriser dans ce genre de situation. La plèbe des moutons se jetèrent au cou de la claymore après avoir aboyé des menaces à son encontre.

Comme si rien ne pouvait l’atteindre, comme si l’illusion qu’elle était d’une force sans égale, son corps semblait se mouvoir et se dédoubler sans tous les sens en esquivant chacun des coups des hommes de Bray. Ils étaient une quinzaine à essayer de la lyncher. Pourtant, les yeux fermés, son corps se tordait avec une souplesse incroyable dans tous les sens, ne les laissant que toucher le vide. Tout comme l’agent Smith, la claymore usait d’une vitesse sans pareille pour éviter les coups. Dodging bullets. Un à un, ses hommes se faisaient assommés, lorsque la jeune femme commençait à se défendre. Claire n’usait que de techniques de self-defense si l’on observait de près ses mouvements contre ses adversaires. Parce que cette dernière ne voulait pas les tuer, eux non plus. Ce n’était pas la solution. Bientôt, tous les suiveurs de Bray finirent désarmés et dans un profond sommeil.

Cette dernière n’avait pas hésité à déployer toute sa force d’un seul coup, en libérant son potentiel lié à sa forme divine, apprise chez Beerus. La combattante désirait tuer le projet de Bray dans l’oeuf, c’était plus prudent, et peut-être que sa puissance le dissuaderait de persister… Un espoir dérisoir, certes. Elle ne comptait pas tuer le Mangeur de Monde non plus. Claire ne se croyait ni juge ni Déesse. Tout ce qu’elle désirait, c’était l’emmener dans un endroit où il ne pourrait pas faire plonger ce monde dans la noirceur totale… avec pour seule lumière...
l’immense conflagration qu’il ferait de la galaxie.


(c) sweet.lips
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMer 30 Mai 2018 - 20:30

He’s Got The Whole World In His Hands

Un faible rire sinistre pouvait se faire entendre à travers le terrain vague alors que la Claymore acceptait la poignée de l’ange dans la poussière et qu’elle plantait son épée dans le sol. Alors que leurs deux mains se joignirent, le sourire sincère de Bray se transforma en un rictus de prédateur. Beaucoup aurait pu s’y attendre à ce moment à un coup de maître de la part du berger et qu’il profite de l’occasion pour mettre hors d’état de nuire la justicière en face de lui avant même que le conflit ne commence. Mais autre chose se produisit : le combat avait déjà commencé mais sous une forme que les spectateurs ne pouvaient percevoir. L’affrontement se fit d’abord à l’intérieur des deux protagonistes, leurs essences même s’échangeant la vision du monde qu’ils avaient. La pureté contre la corruption. Le feu contre la brise. L’altruisme face à la détermination. Deux idéologies différentes mais tellement similaires par moments. Bray pouvait ressentir ceci en Claire, la bienveillance qu’elle avait en elle, la volonté de vouloir faire le bien et délivrer justice. C’était quelque chose que le nouveau visage de la peur ne pouvait pas ignorer mais il ne se laissa pas charmer par les vertues de son opposée. La vision du monde de Claire était empoisonnée par ses propres idéaux, elle ne semblait pas réaliser le mal qui rongeait les Hommes et leurs semblables de l’intérieur. Après tout, elle n’avait pas eu les enseignements de Soeur Abigail, elle était encore dans l’ignorance la plus totale de ses mots salvateurs. Mais avec un peu d’enseignement, elle ferait une excellent membre de la Wyatt Family et ensemble, ils pourraient sauver ce monde voué à la décadence en détruisant la machine et en disposant des tortionnaires qui la dirigent. Ceci aurait été le scénario idéal pour Bray Wyatt ; un nouveau mouton à la bonté inquestionnable convertie à ses idéaux…

Mais, coup de théâtre, la poignée de main ne marqua pas à une alliance entre les deux titans, bien au contraire. D’un coup, l’énergie de la claymore se décupla soudainement, prenant par surprise le Mangeur de Mondes. Les éléments autour d’elle se mirent à s’agiter, créant une bourrasque qui balaya brutalement les frères et soeurs de Wyatt, lui-même fut forcé de poser un genou et sa lanterne à terre pour supporter la puissance de l’énergie dégagée par la guerrière. Les caméras s’envolèrent avant de retomber au sol violemment, les cassant dans la procédure. Son expression, auparavant sympathique, changea pour un visage mêlant effroi et colère. Avant qu’il ne réalise ce qui se passait réellement, il essaya de tirer violemment sur le bras de Claire pour certainement la mettre dans une position désavantageuse, mais sa puissance surpassait la sienne et l’instant d’après, ils se retrouvèrent front contre front. Leurs regards se croisèrent, l’Homme aux milles visages put voir toute la hargne dans l’esprit de celle dont il voulait faire son apôtre. Avant qu’il ne puisse réagir, un terrible coup lui fut infligé au niveau de la poitrine, le projetant sur plusieurs mètres dans l’obscurité.

La lanterne aux pieds de Claire était la seule chose qui éclairait la sombre scène, avec plusieurs membres du culte bordant le bout de l’éclairage, prêts à bondir sur celle qui avait osé défier leur guide à travers les ténèbres. Ils tentèrent de la maîtriser, jouant sur le jeu du nombre pour la subjuguer mais peu importe leurs attaques, elles semblaient complètement inefficaces face à la combattante à la longue épée. Chaques coups et chaques prises finirent à chaque fois dans le vide, avant que la Claymore ne réplique à son tour et ne les assomme pour un bon moment. Le vent se leva à cet instant précis, balayant le terrain vague violemment. La flamme succomba finalement aux éléments, laissant le lieu complètement dans la pénombre…

Mais une lumière se fraya dans les ténèbres, plusieurs mêmes. Ces lumières étaient celles des véhicules. Au centre de tous ces feux se trouvait Bray Wyatt, le ventre au sol, qui se releva lentement comme si le coup avait bel et bien laissé des impacts. Il n’avait plus son chapeau, celui-ci étant tombé par terre après la puissante offensive de l’être à l’aura divine. Une fois debout, il regarda directement la Claymore, elle, à peine éclairée. Son expression était lugubre, laissant seulement un sentiment de dégoût et probablement, des envies meurtrières envers la justicière.


“J’aurais pu être un élu? Mais j’ai été choisi bien avant que je sois né pour ramener à ce monde ce qui lui est dû. Toi qui parle tant d’équilibre, comment veux-tu ramener l’équilibre à une balance qui est complètement cassée ?. Tu n’arriveras à rien sans comprendre cela : ton envie d’équilibre dans le monde ne restera qu’un rêve, et MOI SEUL PEUT Y REMÉDIER! MOI, BRAY ! WYATT ! “

Était-ce là dans la folie, dans l’égomanie, ou dans la pure panique que le nouveau visage de la peur disait ses mots? Il se tenait en croix, les bras et les jambes écartés, avec la lumière l’éclairant de dos.

“Comprends cela, Claire : tes idéaux sont mal placés ! Tu souhaites le bien d’un monde mourant et malade sans y voir le remède à sa condition. La chute du système mis en place est ce remède et je serais celui qui lui procurerait en temps voulu. Mais je sais déjà que tu ne m'entendras pas, tu es l’un de ces “héros” qui refusera de voir les erreurs dans leur façon d’agir. Un cheval blanc qui gagne encore et encore, à l’OVATION générale. ”

Ses bras chutèrent avant qu’il se mette à rire nerveusement. Il enleva sa veste en cuir, il était maintenant en tank top, prêt à l’affrontement. Il commença à s’avancer de quelques pas avant de s’arrêter net. Il venait de réaliser quelque chose qui n’était pas net chez sa opposante. En dehors de ces compétences hors normes à esquiver les attaques des adversaires, bien sûr.

“Soeur Abigail m’avait parlé de ça. Je m’attendais pas à ce que l’un des élus de la société la plus corrompue qu’il soit vienne à moi aussi rapidement. Je ne te pensais pas ainsi, Claire. Mais j’aurais du me douter de quelque chose. Je mettrais fin rapidement à cela.”

La noirceur dans ses yeux semblait devenir encore plus profonde, alors que son expression glaciale réussissait néanmoins à transmettre le feu qui vivait en lui. Il était déterminé à voir ses idéaux se réaliser et aucun obstacle, aussi grand soit-il, allait l’en empêcher, pas même une justicière aux pouvoirs divins. Il s’élança aussitôt dans sa direction dans l’espoir de la percuter avec une vicieuse corde à linge. Suivant cela, si le coup avait été réussi, il la prit par la tête et lui donna plusieurs coup de poing au niveau de la tempe pour la sonner rapidement avant d’essayer de lui donner un violent coup de tête. Enchaînant cela, il la saisit en espérant l’avoir assommée et plaça sa tête sous son bras, entoura son corps avec ses bras et le souleva en l’air avant de l’envoyer s’écraser violemment contre le sol : l’efficace Uranage venait d’être utilisé, si elle n’avait pas paré cette technique d’une manière ou d’une autre.
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21749
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3530

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockVen 1 Juin 2018 - 11:02
Prélude
"عفريت


Spoiler:
 

La tempête s’était levée. Les deux parties n’allaient pas se faire de cadeau. La claymore convoitait Bray pour la puissance salvatrice qu’il pourrait avoir sur le monde. Il la convoitait parce qu’ils pourraient sauver l’univers du dénis, ensemble. Mais les choses ne pouvaient que rarement être comme dans nos fantasmes les plus désirés. Ce soir, la funeste destinée d’un des deux guerriers serait de mise. Il n’y aurait pas de pardon, il n’y aurait pas de pitié. Claire avait lu en Bray à quel point il était impitoyable, et la claymore comptait bien lui rendre la pareille. En cette douce soirée, elle n’escomptait à la base que de pouvoir discuter. Essayer de percevoir la moindre faille chez lui afin de le faire changer de point de vue sur les choses. Mais leur précédent contact, si puissant et fusionnel, lui avait fait comprendre que rien ne pourrait le faire dévier de son chemin. La guerrière se savait impuissante face à beaucoup de choses, et ce même malgré sa grande implication pour comprendre les autres formes de vies. Bien qu’elle avait passé son temps à donner du sien dans le but d’aider ceux qui le méritent, Claire ne pouvait malheureusement pas toujours épauler tout et tout le monde. Ni préserver l'entièreté de l’univers….

La combattante gardait les yeux fermés, malgré le bruit que faisait le colosse en se redressant. Cette dernière percevait les ondes réconfortantes de la planète, malgré sa tristesse évidente interne. Le vent continuait de souffler dans les cheveux de la guerrière comme la plus douce des caresses. Cette dernière finit par ouvrir, doucement et difficilement ses paupières pour faire face à la réalité. Bray ne pouvait pas être sauver de sa condition. Il ne souhaitait pas l’être, par ailleurs. Le géant s’entêtait à suivre son chemin, celui qu’il croyait bon pour le bien de tous en propageant l’anarchie. Les seules lumières éclairant la scène étaient celles des phares des voitures, dont les spot se concentraient sur le Mangeur de Monde comme s’ils étaient bel et bien à une représentation de catch. Il s’était relevé et ouvrait les bras en grand, comme s’il était la voie de toute une génération, le donneur de l’absolution pour chaque “petit veinard” qui était toujours en vie durant sa venue.

Je suis désolée que nous ne puissions pas concevoir le monde de la même façon. Et je suis navrée que tu ne crois pas que je puisse changer ma façon de pensée si tu me montrais des choses pertinentes…” Cette dernière baissa légèrement la tête, le regard mélancolique. “La vérité, Bray, c’est que chaque soir l’esprit des éléments et de la Terre elle-même me fait part de ses peurs. J’ai vu à travers mes songes ce que tu projetais de lui faire. De nous faire à nous tous… Comment peux-tu croire que le chaos réglera la corruption qui ronge notre monde ?” Cette dernière releva la tête. Ses yeux ambrés, porteur de sa grande destinée, tel ceux de ce cher Illidan, croisèrent ceux du colosse. “On ne peut pas régler le coeur du problème en détruisant la globalité !” Les larmes qui longeait le bord de ses yeux semblaient s’intensifier au moment où elle s’écriait ces paroles. “....Il faut démanteler un à un les esprits viciés qui veulent du mal aux autres. Pas tirer un trait définitif sur l’ensemble…

Ce dernier venait de retirer son blouson de cuir, afin d’être plus à l’aise pour les hostilités. La combattante fronça les sourcils, passant son index droit sous ses yeux, d’où les larmes, dû à la fatalité de la situation, s'écoulaient à présent. Il s’approcha de quelques pas. Le visage et le corps de la combattante avaient changés d’apparence depuis qu’elle s’était transformée en libérant son aura divine. Cette dernière avait des dents digne d’un cannibal, des jambes allongées en sabot pour accroître ses facultées liés à la vitesse. Le bras gauche entièrement transformer en un immense amas rougeâtre aux terminaisons en longues pointes. Son bras droit était quant à lui, intacte. Mais dans son dos du côté droit, de longues pointes métallisées bourdonnaient comme s’ils s’agissaient là des ailes d’un insecte. C’était là la transformation qui s’accompagnait avec le total de la puissance de la claymore, une fois libéré.


Hellfire <PV> 31a0fd12


La combattante ne profita pas du fait qu’il parlait pour lui sauter à la gorge. Claire resta calme, à sa place, les bras le long du corps. Ses yeux d’or restaient planté dans ceux de Bray. Le regret s’y lisait. Des sentiments purs émanaient d’elle, même plus encore maintenant, malgré son apparence démoniaque.

J’ai peut-être maintenant l’apparence d’un monstre.... Pourtant cela ne dépeint pas ma nature profonde. Je persiste à croire que toi aussi tu n’en as que l’apparence.

Bien entendu, Bray n’était pas hideux dans le sens “laid” physiquement. Enfin en tout cas, pas à mes yeux lecteurs. Il est sexy Bray Wyatt avec sa barbounette !... Non ? Bref, cela n’avait avoir qu’avec la nature malsaine de ses plans.

Il s’élança vers la claymore de front, alors que cette dernière avait libéré tout son potentiel… était-il suicidaire ?

Je ne te conseil pas de faire ça Bray... Ne sous-estime pas l’entraînement que m’ont donné les Seigneurs Beerus et Whis.

S’il ignorait qui ils étaient, Bray ne tarderait pas à l’apprendre. Un lasso, dégageant une aura bleutée, venait de se matérialiser dans son bras valide. Lorsque Bray fut à portée et qu’il tendit fermement son bras pour faire sa corde à linge, la combattante s’envola dans les airs rapidement grâce à l’appuis de ses jambes dont les pieds étaient à présent des sabots. La boucle coulissante du lasso venait probablement d’entourer le bras du colosse durant son geste. La guerrière tira un grand coup sur le lasso magique, généré par sa technique “Fen’harel’s elgar”, dans le but de ramener le tyran à elle de façon brusque. Bray se retrouva peut-être tiré dans les airs lui aussi, du coup. La claymore l’attendait, la paume de la main droite ouverte, une pointe concentrée de son chakra à l’intérieur. La paume devait percuter le nez du géant brutalement lorsqu’il serait tiré dans les airs vers cette dernière. Le lasso disparut immédiatement après qu’il ait remplit “sa mission”. Un petit bourre-pif pour affoler le souffle du géant. La plante de son pied gauche tenta de s’écraser dans l’estomac du Père pour le faire repartir dans l’autre sens, aussitôt était-il arriver, il y a quelques secondes à peine, pour se manger peut-être ce fameux coup dans les narines.

Puisque Bray ne savait pas voler, soit il s'était prit le coup dans le nez, soit il avait fait une quelconque pirouette pour atterrir au sol sans trop de dommages collatéraux. La claymore le suivi en se posant à nouveau au sol. Plus résistant qu’un simple mortel - et de carrure plus balèze, aussi - Le catcheur venait de surprendre Claire par sa célérité. Malgré la facilité avec laquelle la combattante venait d’esquiver la première moitié de l’enchaînement du colosse, ce dernier n’avait pas dit son dernier mot. Lui aussi avait réussi à encaisser et/ou à esquiver. Il n’avait pas hésité une seconde à l’attraper par la tête, malgré le danger que représentait les pointes de son bras gauche et celle bourdonnant dans son dos. Les pointes tentèrent de venir empaler l’agresseur de Claire, mais elles ne firent que le frôler. La claymore se retrouva projetée avec brutalité contre le sol devant Bray, face la première. Bizarrement, c’était son crâne qui avait le plus mangé dans l’histoire. Elle serra les dents et fit un bond très agile pour se relever: ce n’était que le début des réjouissances, la combattante était encore en pleine forme. D’ailleurs, il fallait que Claire en profite tant que c’était encore le cas.

Bray ne devait pas s’attendre à une promptitude pareille pour se relever. La “poussière” soulevée sur le terrain faisait de l’ombre à la claymore, quelque peu dissimulée sous cette dernière. Elle en profita pour se Transposer et apparaître à plusieurs mètres afin de s'éloigner du colosse, toujours dans le nuage de "poussière". Des flammes noirâtres se distinguaient, plus ou moins (difficile à dire dans la nuit, mais avec les éclairages des voitures !) sur le terrain recouvert par l’amas de “brouillard terreux”. Ces dernières étaient particulières. Des formes étranges se dissociaient de ces flammes d’ébènes. Des visages. Des bouche déformées par des cris que l’on ne pouvait pas entendre. On aurait dit que les âmes putrides des gens mauvais qu’avaient tué Claire dans le passé, étaient condamné à exprimer leur peine à travers les flammes de la guerrière. Ces mêmes flammes qui les avaient envoyés aux Enfers. Il s’agissait de sa technique "Purification", envoyée sur Bray à travers le nuage poussiéreux pour tenter de le surprendre.

Vicieusement, la combattante avait usé de ta technique “Transposition” pour ne laisser qu’un leurre à la place de sa position au sol. En contrepartie, la blonde était apparue en hauteur, sur le flanc gauche de Bray, avec un coup de genou lancé vers l’avant qu’elle essaya de placer dans la bosse de bison du colosse. (dans la nuque) Suite à ce coup, la guerrière tenta de donner une grosse “gifle” à Bray en balançant tout son bras gauche, plein de pointes, pour tenter de balayer le catcheur. (et le griffer au passage ! façon Stukov dans HOTS avec son ultime "Flailing swipe") Celle-ci se téléporta à l’endroit où il aurait dû être expulsé pour enfoncer son coude du bras droit dans le ventre de Bray. Si cette action avait porté ses fruits, le coude de Claire enfoncé dans son ventre ferait un mouvement rotatif vers le haut, histoire de lui remonter l’estomac au passage. (au risque qu’il lui dégobille dessus ! ) La guerrière activa, par la suite, sa technique: “l’inflexible”. Son corps entier comme en surbrillance à présent: cela voulait dire qu’elle serait protégée face à une prochaine attaque de la même puissance. Claire était toujours prévoyante, et avec un type aussi herculéen que Bray, il valait mieux !


(c) sweet.lips
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMar 5 Juin 2018 - 9:11

He’s Got The Whole World In His Hands

Le duel des deux idéologies qui tenaient au coeur de chacun d’entre eux continua par la parole : l’Ange dans la poussière se définissait comme étant le seul remède efficace à la corruption de ce monde, néanmoins il ne disait pas comment. La justicière, quant à elle, se voyait désolée que leurs visions du monde puissent être si différentes, et par la conviction du berger que rien au monde ne pourrait enrayer dû à la popularité qu’elle gagnait de ses actions bénévoles. Elle lui dévoila que les éléments et la Terre elle-même lui faisaient part de ses craintes envers le prophète : le Chaos le plus total. Pour elle, c’était en mettant fin aux éléments disparates un par un que le monde sera sauvé, pas en le brûlant tout entier. Un discours larmoyant pour la Claymore mais qui semblait laisser indifférent le mangeur de mondes : pas de réponse grandiose ou de rire malfaisant, comme si tout cela était tombé dans l’oreille d’un sourd.

L’apparence est un aspect important dans la manière que les gens appréhende les choses. Le physique de Bray Wyatt pouvait créer de l’inconfort voire de la peur, mais comparé à quoi ressemblait Claire en ce moment-même, le berger passait pour un agneau inoffensif en comparaison. Elle avait maintenant le corps d’un monstre hideux, des sabots en guise de pieds et une sorte d’aile en chair griffue rouge en guise de bras gauche, de longues pointes métalliques dans le côté droit de son dos et des dents aiguisées dignes ce celles d’un vampire. La seule chose qui semblait encore humain chez elle était son torse, sa tête et son bras droit. Une monstruosité qui aurait fait fuir en hurlant la grande majorité des gens, mais le nouveau visage de la peur n’était pas un être intimidable aussi facilement. Il décida tout de même d’ouvrir les hostilités.  




Il fut le premier à lancer l’assaut, que ce soit par abnégation ou par surplus de confiance, envers la créature. Même les avertissements de poids de la femme aux pouvoirs divins ne furent assez pour stopper son élan, peut-être était-il tout simplement inconscient de qui la guerrière parlait. Malgré sa tentative d’approche, ceci ne fut pas assez pour stopper net le monstre en face de lui, qui s’envola dans les airs avec aisance. Le combattant au tank top sombre fut surpris par l’agilité de la créature, et davantage par le lasso qui venait d’entourer son bras. Il fut tiré brusquement vers les cieux par l’abomination : ce fut un miracle que l’épaule du prophète ne se soit pas faite pas déboiter vue la puissance derrière. Une fois les pieds décollés du plancher des vaches, il vira sa tête vers le côté, prêt à recevoir un coup quelconque. Il fut accueilli par la paume de la guerrière au niveau de sa joue, sa mâchoire venant de prendre la majorité du choc. Malgré ses précautions prises pour ne pas recevoir une attaque frontale, il était néanmoins sonné par la frappe de la guerrière, laissant une ouverture dans sa garde pour la prochaine. D’un puissant coup dans l’estomac, il fut brutalement renvoyé contre le sol, le dos le premier. Un peu de poussière et de crasse furent dégagées par le choc du corps du patriarche de la Wyatt Family contre la terre, mais pas assez pour le dissimuler.

À ce stade, un terrien lambda serait déjà mis hors d’état de nuire, possiblement même mort, et c’était peut-être l’impression que Claire avait pu avoir en voyant le corps sans mouvement de son adversaire. Mais aussitôt que ses sabots touchèrent le sol, l’Homme aux millions de noms se releva et courut rapidement vers elle pour l'accueillir à son tour avec un Uranage. Malgré le risque que c’était de la prendre sous cette forme, il le fit sans aucune hésitation ou appréhension. Son corps chuta violemment contre le sol, relevant mystérieusement davantage de poussière qu’auparavant. Le berger s’apprêtait, encore une fois, à dire à quel point Claire avait tort et à vanter la supériorité de ses projets pour l’Univers, mais avant même qu’un seul mot ne puisse sortir de sa bouche, il put apercevoir à travers l’écran de fumée la Claymore se remettre aussitôt de son offensive. Ceci allait être une longue confrontation, il le savait bien. Un rictus à mi-chemin entre un sadisme à peine caché et un fort mécontentement pouvait se lire sur ses lèvres avant de disparaître pour que son visage adopte un air sinistre, dépourvu de toute émotion autre que le mépris.

S’apprêtant à tenter une seconde offensive, il put la voir immobile à travers l’écran de poussière qui les séparaient. Profitant de cet instant durant lequel il la pensait inattentive, il bondit sur elle mais alors qu’il était maintenant à terre prêt à enchaîner les coups au sol, elle n’était plus là : il s’était fait bêtement avoir par un leurre. En même temps, c’était la première fois que ce genre de technique était utilisée contre lui, la majorité de ses adversaires étaient de simples terriens, pas des combattants aux pouvoirs surhumains et expérimentés sur le champ de bataille. A peine eut-il le temps de se relever qu’une vision d’horreur l’assaillit à travers la poussière qu’il l’entourait à présent : des flammes noirâtres firent leur chemin vers le nouveau visage de la peur, des visages criants d’effroi pouvaient être distingués dans le feu des ténèbres. Surpris par la manoeuvre, il n’eut le temps de faire quoi que ce soit avant de se faire consumer par le brasier infernal. Il hurlait, il souffrait le martyr, il se roulait au sol par pur instinct de survie pour éteindre les abominables flammes porteuses de son malheur, bien que c’était en vain, sa souffrance n’étant qu’une simple impression donnée par les rayons d’énergie déguisés en torrent flamboyant. Il peina ensuite à se relever, lentement. D’abord sur un genou et une main sur le seul  avant de se redresser entièrement. Il semblait avoir du mal à tenir debout suite à l’affreuse expérience qu’il venait de vivre. Il pouvait voir la Claymore, encore une fois immobile avec ses yeux en or. Non, il n’allait pas se faire avoir cette fois, il n’allait bêtement sauter dans le même piège une fois de plus. Néanmoins, tout ça ne l’empêchait pas de continuer à la fixer avec tout le mépris qu’il avait.

Le subterfuge avait eu son effet, car il n’eut le temps de voir la justicière se faufiler sur sa gauche pour lui donner un coup dévastateur au niveau de la nuque, avant de se faire propulser et lacérer par l’énorme excroissance griffue qui lui servait maintenant de bras gauche. Il était envoyé en ligne droite, aucune interférence entre lui et le prochain coup de la monstruosité mais… Blackout ! Le peu d’éclairage qui subsistait disparut pour laisser place au noir le plus total. Seules les quelques lucioles qui offraient très peu de luminosité semblaient briser cette obscurité des plus intenses. Puis la lumière fut. Bray Wyatt était derrière son adversaire, debout, son corps battu et sa respiration lourde. La marque de la “gifle” avait laissé des traces : tout le côté gauche du berger était ouvert, sanguinolent, même sa joue avait été touchée. Il ressemblait bien moins à un humain et davantage à un monstre, dorénavant. Il posa sa main sur la plaie de son visage pour y voir le rouge de son propre sang et eut un rire nerveux, comme s’il n’était pas habitué à voir une telle hémorragie. Il releva son regard vers l’héroïne. Elle brillait comme un joyau rare, ce qui ne signifiait rien de bon pour le mangeur de mondes. Il tenta de la faire pivoter sur elle-même pour l’avoir en face de lui et ainsi lui donner une manchette qui aurait été normalement dévastatrice, mais elle réagit pas. Il réesseya plusieurs fois : sans succès. Elle était comme fait d’acier. L’accusateur recula de quelques pas avant de se mettre au sol et de faire sa pose signature, l’Araignée. Peut être que la peur que cette technique pouvait inspirer chez les autres serait suffisante pour interrompre la concentration inébranlable de la combattante. Qui sait, peut être même que son corps recouvert de sang rendrait l’impression plus marquante !
 
Surbrillance ou pas, l’homme aux milles visages se mit à rouler sur lui-même avant de se relever et reprendre l’assaut sur Claire. Il asséna de nouveau des manchettes au niveau du menton de la combattante : une première, une seconde et une troisième, avant de lui saisir la tête et de la baisser suffisamment bas pour essayer de lui faire manger son genou en pleine face. Profitant du possible choc causé par cette attaque, il attrapa son seul bras encore humain et l’envoya contre l’une des voitures qui bordaient le terrain vague. Il ne continua pas directement son assaut néanmoins, sûrement fatigué suite à la Purification et de son sang qui coulait à flots. Mais ce temps de répit ne dura pas longtemps : il avança vers la guerrière inhumaine et essaya de lui enfoncer le crâne dans l’une des fenêtres de la voiture de toute ses forces. Ayant réussi ou non, il se mit à grimper sur le véhicule à ce moment-là pour se mettre sur le toit. Il prit une pose ressemblant à celle d’un chevalier avec une longue épée enfoncée dans le sol, imitant son adversaire lorsque cette dernière avait exécuté un geste similaire.


“Tu peux essayer d’enlever petit à petit chaque couche corrompue du système, vaillamment, mais comment réagiras-tu quand tu réaliseras qu’elle est corrompue jusqu’à la moelle ?”

Il reprit sa pose, les bras et les jambes écartés, la tête levée vers les cieux en hurlant de toute ses forces.

“La seule solution pour sauver ce monde est de le libérer des chaînes qui l’entrave, qui le subjugue, et de lui faire goûter à quoi ressemble véritablement la liberté !”

Sa voix redevint soudainement calme l’instant d’après, et son regard se posa sur sa proie.

“Mais pour cela, la machine doit être démantelée. C’est un monde froid et cruel dehors, l’amie. Elle me l’a dit. Et tout cela est la faute de ces dégénérés qui continuent de dicter les règles unilatéralement ! Et c’est seulement une fois qu’on se sera débarrassés d’eux que l’Humanité sera vraiment libre.”

Pendant son discours, Claire n’allait pas être seule pour autant : un membre de la Wyatt Family arriva pour lui tenir compagnie pendant que le patriarche déblatérait son idéologie. Il était d’une carrure plus baraqué que Bray lui-même, et il tenta de la prendre sur ses épaules avant de courir en cercle et de lui river les omoplates avec une puissance proche du surhumain. Suivant cela, l’homme disparut dans l’ombre comme s’il n’avait été qu’un fantôme. Toujours perché sur sa voiture, l’ange dans la poussière prit son élan et sauta le postérieur en premier sur le ventre de la Claymore, malgré le risque engendré par la manoeuvre sur un monstre avec divers façons de contrer toutes aussi douloureuses les unes que les autres. Il s’agissait d’un Running Senton.

Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21749
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3530

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockJeu 7 Juin 2018 - 16:48
Prélude
"عفريت


Les flammes noirâtres de la Purification avaient submergé le colosse. Les visages semblaient s’accrocher à lui et rentrer à l’intérieur de son corps et de ses veines comme si elles désiraient s’approprier son enveloppe charnelle. Ou le dévorer de l’intérieur. Elles avaient calciné sa chaire et une partie de ses vêtements, d’une manière plus violente que d’autres offensives de Claire. Tout simplement parce qu’il s’agissait de l’une de ses attaques signatures des plus fortes. Cette dernière regardait Bray se rouler par terre pour essayer de minimiser les dégâts et la douleur. Un réflexe des plus logiques, pendant que cette dernière ne perdit pas son temps à lambiner et l’enchaîna. Ce dernier avait fait les frais de ses deux coups suivant, et la douloureuse expérience du coup à la flailing swipe de Stukov. Aussitôt s’était-il manger la gifle, aussitôt le noir total recouvrit la zone. D’ordre général, les claymores voyaient dans le noir le plus total sans aucun soucis. La différence ici était que le noir absolu était provoqué par le Black out, une technique de Bray, et de ce fait, Claire devenait aveugle dans le noir comme n’importe qui. Sa capacité de vision nocturne qui découlait de son appartenance à la race des claymores ne pouvait pas être plus fort qu’une technique.

Fort heureusement, la combattante était prévoyante et avait activé son pouvoir, l’inflexible, qui la rendait imperméable à tout dégâts, hormis ceux d’équivalence à la puissance de cette technique. Alors, son coeur fit un bond en sentant l’aura de Bray - jusqu'ici couverte comme sa vision par sa technique Black Out, sinon ça serait trop facile de pouvoir repérer quelqu’un par son aura de façon évidente tout le temps et éviter ses coups comme ça, bref -  à nouveau apparaître, et juste dans son dos. Un frisson désagréable, glacé et comme l’impression qu’un scolopendre remontait sa colonne vertébrale venait de s’emparer du corps de la guerrière pour son plus grand dégoût et désarroi. La jeune femme fit immédiatement volte-face avec un petit cri aigu dû au à la surprise et à la peur mélanger. Ses yeux devinrent deux billes rondes lorsqu’elle remarqua le visage balafré de Bray qui lui donnait encore plus un air de dégénéré. Franchement, il y avait de quoi se barrer en courant et de faire des cauchemars pendant des mois. La claymore déglutit difficilement en guise de réponse naturelle face à la terreur que lui inspirait le visage et le regard du géant.  Cela dit, quelqu’un comme Hidan aurait trouver cette scène particulièrement sexy, je tenais à le préciser ! (huhu)

Le colosse tenta de lui envoyer une manchette. Comme si elle était une pièce de métal (oui-oui référence à un boss dans WOW messieurs dames, je vous laisse deviner lequel sachant qu’on parle là de la croisade écarlate hihi) le coup ne fit que “glisser” sur sa peau aussi dure qu’un diamant. Le barbu répéta ses coups, qui étaient d’une brutalité vivace et impressionnante malgré le fait qu'il ne puisse actuellement pas réellement l’atteindre avec ce type de manœuvre. Ceci dit, la jeune femme n’avait pas réagi tout de suite à cause de la trouille que lui avait flanqué Bray en se pointant derrière elle. Entre la lueur de cinglé dans ses yeux, son sourire, sa main sur sa face ensanglantée… on aurait cru un remake avec Krueger qui vient hanter vos songes, sauf que Freddy a trouvé un remplaçant bien plus terrifiant que lui. (ou que Terry le terrifiant d’ailleurs, pour ceux qui ne vomissent pas assez avec la pluie de références à Rick&Morty héhé)

Niveau crise de panique, Claire était servie. Bray recula de quelques pas. Elle s’attendait à ce que ce dernier s’élance pour lui balancer une attaque encore plus rude que ses coups au corps à corps. La combattante durcit ses abdominaux par réflexe, prête à recevoir un coup digne de briser sa technique… et là, le drame. Encore un remake d’un film à l’époque bien effrayant, l’exorciste, avec la petite fille qui descend les escaliers en araignée comme le fait le Mangeur de mondes, là… brrrr. Non seulement il avait l’air formidablement inhumain et menaçant dans cette position, mais en plus la tronche qu’il faisait pour habiller la scène était épouvantable à un point cauchemardesque. La claymore s’était faite duper par ce pouvoir très singulier, qui la fit reculer, naturellement, de quelques pas, une expression horrifié sur les traits de son visage. La stupéfaction était telle que la combattante trébucha vers l’arrière et se rattrapa maladroitement sur les paumes de ses mains avant de toucher le sol avec son derrière. Son corps ne scintillait plus comme auparavant: sa concentration pour maintenir sa technique avait été bafouée par l’hallucinante pose renversante de Bray !

Le monstre fit une roulade et charge un nouvel assaut contre la claymore. Cette dernière venait à peine de se remettre sur pieds qu’une triade de coup en pleine face venait lui faire percuter le sens de la réalité tout en la sonnant. Ce n’était pas comme si son esprit tintinnabulait déjà à cause du précédent acte du colosse ! Sa vision s’était dédoublée à cause du choc reçus par les coups et le traumatisme précédent. Elle cracha une salve de sang sur le tank top de Bray, alors que sa tête cogna avec force contre le genou de ce dernier, de quoi la faire fermer les yeux d’un air plus que crispé. La souffrance la fit haleter fortement et cracher encore plus de sang. Reprends-toi bon sang ! La guerrière usa de son Dodging Bullet pour esquiver habilement le coup qui aurait dû l'envoyer valser contre l’une des bagnoles. Le Mangeur de monde souffla quelques instants lui aussi, avant de retourner près de son adversaire pour tenter de lui briser le crâne contre l’une des vitres d’une voiture à proximité. Dépassée par cette phase du combat à cause des séquelles des visions d’horreur précédentes, ses sens en alerte l’avait fait échanger sa place contre un leurre, afin qu’elle puisse reprendre ses esprits, à plusieurs mètres du géant. Grâce à cette Transposition, son crâne avait évité de se faire exploser dans une vitre.

Un genou au sol, la Claymore était donc apparu à plusieurs pas du chef de la Wyatt Family. Cette dernière, essoufflée, en profita pour reprendre des grandes bouffées d’oxygène, et essuya du revers de sa seule main valide le sang qui bordait ses lèvres. Malgré la douleur qu’ils s’infligeaient, son regard envers Le Père n’était toujours pas haineux ou accusateur, contrairement à lui. Celui-ci était, par ailleurs, monter sur le toit d’une des voitures, prenant une pose héroïque digne d’un paladin vertueux à la Claire. Le géant avait reprit la parole pour exposer son point de vue. Cette dernière en profita pour recentrer ses idées correctement et se remettre d’aplomb, se relevant de sa position de faiblesse. Une fois debout et droite comme un i, comme toujours, la guerrière observait d’un oeil attristé Bray se donner en spectacle. Le visage relevé vers les cieux, jambes et bras distancés de leurs points d’ancrage naturels, il beuglait à la face du monde sa philosophie.

Si tout est aussi vicié jusqu’aux entrailles, comme tu le clames…Pourquoi existe t-il des gens tel que moi qui se battent pour faire le bien autours d’eux ?” Une question simple, brève, face aux convictions du colosse qui résonnaient comme un écho autours d’eux.

Des lumières entouraient la zone, les moutons de Bray étaient partout. Ils avaient même dû redémarrer les caméras ou en prendre des nouvelles. C’était même certain. La claymore regarda autours d’elle en fronçant les sourcils: comment tout ses gens pouvaient-il se laisser embobiner par Bray, aussi charismatique soit-il ? Et surtout, comment pouvaient-ils cautionner l’idée de tout réduire en cendres ?

Un véritable mastodonte s’approcha sans peur de la combattante. Celle-ci concentra son énergie dans son bras monstrueux, alors que cet homme lui fonça dessus d’une manière agile, afin de la soulever et la prendre sur l’une de ses énormes épaules. La Claymore planta avec férocité les pointes de sa “main” griffue et difforme dans le dos de l’homme. La chaire et le sang du malheureux imbiba les pointes de son bras monstrueux, et pourtant….comme en guise de réaction, le titan se jeta en direction du sol avec le dos de Claire comme principal point d’impact pour l'atterrissage. L’offensive agressive de la blonde n’avait pas détourné l’homme de mains de Bray de son but.

Le souffle court. Ses yeux se ferment, hautement chiffonnés par la souffrance. Craaaaac le dos. Plus de souffle. Suffocation obligée. Son cri ne fait aucun bruit puisque sa respiration est inexistante à ce moment-là. Cette dernière serre les dents et se dandine au sol comme une tortue retournée, incapable de se sortir de ce piège. Le grand type plus costaud que son chef a disparu comme s’il n’avait jamais existé. Est-ce qu’il s’agissait d’une hallucination ? La douleur ne l’était pas, dans tous les cas. Elle serre les dents, plus fort. Ses yeux dorés s’ouvrent à nouveau sur le monde pour voir Bray lui sauter dessus.

Premier réflexe: tendre les genoux vers le point d’impact du fessier du monstre. Non seulement cela ferait atterrir ses fesses sur du dur, parce qu’elle est quand même musclée la demoiselle ! (peut-être qu’il aime bien ce qui est endurci, et là ça serait la galère !) mais en plus cela permettait à Claire de détendre ses abdominaux et son dos après ce qu’elle venait de se manger. Cette dernière usa de sa magie via sa technique Fenharel’s Elgar pour faire apparaître des pointes large et haute sur le dessus de ses genoux repliés, en espérant que Bray dévie sa trajectoire ou se bouffe dans son fessier ces magnifiques décorations digne d’une pratique sadomaso douteuse. (au mieux !)

La blonde se tourna sur le côté pour vomir une nouvelle vague de sang. Cette dernière se releva difficilement, en se tenant le dos comme une mamie, en même temps bonjour le coup barbare que lui avait infligé le malabar de Bray. Dans sa main valide venait d’apparaître un long bâton grâce à son pouvoir Fenharel’s Elgar, comme ceux des pratiquants de la discipline du bojutsu. Ce n’était pas encore le bout du tunnel pour une combattante avec autant de galon que Claire. Elle s’était entraînée durement pour ce genre de confrontation féroce. Celle-ci se Transposa à nouveau immédiatement pour éviter de se faire enchaîner la tronche comme auparavant, réapparaissent en face de Bray mais dans les airs. Cette dernière était légèrement penchée vers l’avant, parce que son bras valide était retombé vers le bas avec violence, pour essayer de taper avec le bâton directement sur le crâne du colosse ! Comme un vieux maître qui veut sermonner son élève abruptement. (Imaginer ce possible scénario à la fois de remontrance et à la fois comme pour dire: “tu devrais changer ta façon de voir les choses petit garnement !” où Claire frappe le crâne d’un type monstrueux comme Bray m’a fait me bidonner mentalement… J’étais obligée de retranscrire mon idée dans le combat XD !)

La blonde posa les pieds au sol suite à ce moove. Ensuite, la jeune femme transforma le bâton pour en changer la terminologie, toujours grâce à Fenharel’s Elgar. Le bâton avait maintenant une lame aiguisée sur son manche, comme une hallebarde ou un naginata. Avec son arme modifiée, la combattante frappa dans les deux chevilles du monstre avec agilité, à tour de rôle pour les fragilisées, avant d’essayer de le balayer d’un mouvement rotatif de l’arme dans ses jambes. Peut-être était-il tombé ou avait-il esquivé, dans tous les cas, la pointe du naginata tenta de se planter dans les côtes, puis le plexus solaire, puis le coeur, et enfin dans la pomme d’Adam du géant. Claire visait ses “points vitaux” localisé dans son tronc.

Mettant de la distance entre-eux via une vrille gracieusement effectuée vers l’arrière, la combattante troqua sa hallebarde contre une lance digne d’une Amazone. Toujours via son Fenharel's Elgar. Une fois qu’elle atterrit sur le sol - la jambe droite fléchie vers l’avant et l’autre jambe en arrière, avec la pointe du pied, comme une danseuse classique, parfaitement verticale à la pesanteur - son bras encore humain catapulta avec célérité la lance, dont la destination était le pectoral gauche du Mangeur de mondes.

Suite à ce geste hommage à Diana, La claymore sautilla vers l’avant dans le but de se remettre correctement sur pieds, et d’entamer une course véloce en direction du colosse. En cours de route, la blonde s’envola, sa course au sol ayant donné une impulsion de vitesse le vol. Claire essaya d’attraper le géant par les cheveux de ses deux mains pour le soulever dans les airs avec elle. Si cela avait réussi (aïe les cheveux déjà!) la jeune femme le tirerait loin dans le ciel et le jeterait, une fois assez haut, contre l’une des voitures tout en bas, énergiquement. Si sa tentative de le soulever dans les airs avait échouée, alors Claire aurait tout de même foncer loin et haut dans le ciel, s’enfonçant parmis les nuages, mais sans Bray.

La combattante, une fois très haut dans le ciel, stoppa sa course effrénée. La vue d’ici était paradisiaque et réconfortante, un brin d’air agréable pour l’encourager à continuer de se battre. Ce serait de cette distance qu’elle balançerait Bray si elle l’avait choppée - et dans tous les cas, elle viendrait tout de même si haut dans le ciel, avec ou sans lui à balancer d’ici. La claymore changea de position dans les airs (après avoir éjecté le géant dans le cas où elle avait réussie à le traîner jusqu’ici, ce dernier probablement en manque d’air si c’était la première fois qu’il arrivait à une telle distance dans les cieux), pour se retourner entièrement et descendre en piqué vers le sol. (Afin de suivre la trajectoire du géant pendant sa descente dans le cas de figure où elle l’aurait lâché d’ici. Sinon, juste elle descend en piqué vers le sol dans sa direction) les paumes des mains braqué sur Bray dès qu’il serait visible… pour que d’une lueur noirâtre consumant les ténèbres eux-même, une nouvelle vague de Purification tente de venir le percuter.

Par la suite, Claire remonta dans le ciel en hauteur. Ses yeux d’or fixaient Bray de haut, et pourtant ils ne dégageaient aucun sentiment de supériorité quelconque. Il n’y avait là qu’une expression magnanime, une mansuétude dont personne ne pouvait douter.

Comment peux-tu être indifférent à l’expression de la souffrance chez les autres, Bray ? Lors de notre connexion si puissante, j’ai senti à quel point tu es toi-même sensible… mais tu enfermes ta raison et tes sentiments dans la noirceur. Je peux comprendre ce que tu ressens ! Moi aussi je me suis déjà laissé envelopper par les ténèbres !” Ses yeux ne cessaient de scintiller à cause de l’émoi provoqué par toute cette histoire, l’âme de Claire ne pouvait pas rester indifférente dans une telle situation. “ Tu devrais méditer et écouter. La quintessence même de la planète pourrait t’apporter une paix intérieure qui te montrerais que l’anarchie n’est pas une solution…Je comprends ce que tu veux me dire. Je vois moi-même ce que les puissants font depuis des décennies. J’ai souhaité, également, détruire  absolument tout, pour mieux reconstruire, à une époque...mais si tu souhaites le bien des autres, alors tu dois savoir prêté une oreille attentive à leurs souffrances.” Sa bienveillance semblait émaner de la blonde comme une aura perpétuelle. “ Il m’est impossible de rester sourde face aux sentiments...Et au fil des années, on comprend que même une renaissance du monde ne pourra pas éviter le Mal. Il revient toujours...Ce pourquoi la lutte pour le contenir doit être un combat quotidien.

Du sang s’était écoulé sur son visage, particulièrement le long de ses yeux. Elle avait un air d’un certain sauveur dans une tout autre réalité… celui qui s’était soit disant sacrifié pour les péchés des autres. Son dos était bâfré de blessures à cause de l’intervention du mastodonte de tout à l’heure. Son armure était déchirée à plusieurs endroits. On voyait mieux ses plaies à la lueur de la lune qui semblait baigner Claire de sa bénédiction, de sa lumière si douce, pour apaiser ses douleurs physiques bien présente. On pouvait dire que Bray était sur le bon chemin pour mettre en difficulté la bienfaitrice à l’aura divine.

(c) sweet.lips
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockVen 8 Juin 2018 - 18:45

He’s Got The Whole World In His Hands

Perché sur le toit de la voiture comme s’il était au sommet du monde, Bray Wyatt avait formulé haut et fort sa façon de voir le monde et ce qu’il avait comme plan pour ce dernier. Sa solution était l’anarchie la plus totale, mais jusqu’où précisément ? Allait-il se limiter à sa planète natale ou souhaitait-il étendre ses idéaux à travers toute la galaxie ? Lui seul le savait, mais dans tous les cas, le monde sera pour toujours changé si il parvenait à ses fins, que ce soit en positif ou en négatif… La Claymore voyait clairement le mal si le berger parvenait à ses fins en dépit des nombreux avertissements de la planète à son égard. Elle lui posaune simple question, dans l’espoir de lui prouver qu’il avait tort. Si le monde était aussi corrompu qu’il le prétendait, comment des gens comme elle pouvait encore exister ? Le mangeur de mondes semblait amusé, riant dans sa barbe. Clairement, c’était en réponse à ses dires, et non à son sbire qui s’approcha d’elle pour lui infliger une douleur des plus intenses. Malgré la tentative de la justicière de se défaire du mastodonte avec l’aide de sa griffe géante, elle ne pouvait résister à sa puissance dantesque alors qu’elle se faisait envoyer le dos en premier contre le sol. Elle criait de douleur et le prophète pouvait clairement voir cela, son visage montrait clairement la satisfaction de voir son adversaire souffrir le martyr. Bien qu’il n’était pas un meurtrier, ceci ne l’empêchait pas d'être un sadique impitoyable : voilà certainement ce qui différenciait les deux ennemis. L’une ne prenait aucun plaisir à se battre alors que l’autre vivait dans la brutalité.

Suite à la position au sol de la guerrière, le prophète jugea bon d’achever son oeuvre en l’écrasant de tout son poids : il s'apprêtait à faire son saut majestueux sur la créature avant de voir qu’elle lui préparait un atterrissage des plus brutaux : des piques hautes et pointues l’attendaient a son point de chute. Ceci n’échappa pas au prophète, qui était sur le point de sauter, qui préféra alors bondir au-dessus de sa cible à la place de se faire percer le postérieur violemment dans une scène pouvant paraître humoristique en premier lieu mais qui aurait été tout aussi douloureux : se retrouver avec le fessier et la jambe droite complètement empalés sur des piques sanglants était une perspective qui ne lui plaisait guère . Survolant le danger, il se retourna pour voir la monstruosité humanoïde vomir son propre sang et se relever difficilement. L’assaut du frère de Wyatt l’avait salement amochée, peut-être même plus qu’il ne l’espérait. Profitant de la faiblesse de Claire, il tenta de la saisir par la tête avant de lui donner un coup de coude dévastateur dans la mâchoire. Malheureusement pour lui, il s’agissait encore une fois d’un leurre qui l’avait trompé. La frustration se lisait sur son visage sanguinaire, son regard brutal et ses dents serrées. Il chercha instinctivement la créature au niveau du sol avant de lever la tête pour la voir planer dans les airs avant de se prendre un coup de bâton sur le haut du crâne. Un genou à terre et un main sur l’impact du choc, un terrible mal de tête fut sa récompense pour s’être fait duper aussi facilement. Ce fut un miracle qu’il ne soit pas fait exploser la boîte crânienne tant le choc de l’attaque fut violent

La douleur allait le laisser grand ouvert aux prochaines attaques, et ce que lui réservait l’héroïne était pour le moins vicieux. Le bout de son bâton venait de se transformer en une lame aiguisée, avec laquelle elle attaqua les chevilles du nouveau visage de la peur avec aise, ce dernier étant trop sonné pour faire quoique ce soit à part se plaindre audiblement de la souffrance qu’il subissait. Il se releva d’un coup pour essayer de l’interrompre dans ses mouvements, bien qu’il peinait à rester debout suite aux offensives de la Claymore, mais il fut aussitôt renvoyé à terre par une rotation de l’arme au sol. Désorienté, en position de faiblesse et avec la guerrière prête à le percer de toutes parts, vous pensiez que c’est la fin pour l’ange dans la poussière ?

BLACK OUT ! L'obscurité la plus totale revint à la charge pour sauver son maître d’une fin certaine. Dans l’ombre, la combattante à l’aura divine rata ses tentatives d’empaler les points vitaux du titan alors que ce dernier se déplaçait à travers la noirceur afin de trouver un coin pour récupérer son souffle. La lumière revint, et avec elle la vision de Bray Wyatt : il était complètement ensanglanté de la tête aux pieds et clairement fatigué, il prenait à son tour de grandes respirations dans l’espoir de récupérer un rythme cardiaque régulier malgré l'hémorragie qui s’écoulait de son corps.

Peut être qu’il allait enfin avoir un break suivant cela, un moment pour souffler. Mais il avait tort : l’envoyée de la Terre n’en avait pas encore fini avec cette confrontation. Elle envoya un javelot formé par sa magie en plein le pectoral gauche du pauvre terrien lunatique qui essayait de son mieux de reprendre des forces. La célérité de la lance le fit reculer de plusieurs pas avant qu’il ne s’écroule, la pointe l’avait carrément transpercé et était resté bien plantée à l’intérieur du patriarche. Alors qu’il serrait les dents tel un chien fou pour ne pas laisser la satisfaction à son adversaire de l’entendre crier de douleur, il se fit prendre encore par surprise par son adversaire qui ne lui laissait définitivement aucun temps de repos. Elle le prit par les cheveux pour le propulser dans les airs, le chef de la Wyatt Family lâcha finalement son premier cri depuis qu’il s’était fait dévoré par les flammes noirâtres de la créature. Une fois dans les cieux, il fut expédié sans ménagement sur l’un des véhicules, ce qui déclencha une alarme stridente alors que Claire observait les lieux depuis la cime des arbres.

Bray Wyatt avait toujours la lance dans son pectoral, l’épinglant contre le véhicule, ne lui laissant aucun moyen de s’échapper. Il pouvait voir la justicière s’approchait pour un dernier assaut. Il était dans les confins de l’inconscience à ce point, complètement assommé par la propulsion qu’il venait de subir. De façon inattendue et instinctive, son corps se mit à bouger pour se mettre en position de l’Araignée : mais avec la lance toujours plantée dans son corps, il fit cela au détriment de lui-même. Il hurla de plus en plus fort alors que son torse s’élevait lentement vers le ciel. La douleur était insoutenable mais il savait qu’il pouvait connaître bien pire de ses mains, enfin, surtout de ses flammes. Que ce soit par pure terreur ou par pure stratégie, Claire décolla dans les airs, bien au-dessus du prophète alors que ce dernier lâchait enfin la position pour laisser son corps libre, sans mouvement en dehors de son ventre qui se gonflait et dégonflait pour que le maximum d'oxygène parcoure son corps désormais rouge de son propre sang.

Ses frères et sœurs s’approchèrent de leur guide et se mit à plusieurs pour retirer le javelot. Il criait audiblement pendant l’extraction de l’arme de lancer. Au moment où la lance fut retirée, elle disparut à la confusion général, sauf peut-être celle de Claire. Les mouvements des fidèles montraient clairement l’inquiétude qu’ils avaient quant à l’état de leur meneur, restant proche de lui alors que ce dernier tentait de se remettre debout, lentement, ayant besoin du support de ses apôtres pour rester droit avant qu’il ne parvienne à se rétablir du mieux qu’il pouvait. Pendant ce temps, c’était au tour de la championne de la planète de prendre la parole. Elle le condamnait pour sa soit-disant indifférente à la souffrance des autres et enferma sa raison et ses sentiments dans les ténèbres avant de tenter de se connecter à lui en disant que la même chose lui était arrivé. Normalement, Bray aurait encore éclaté de rire face aux dires de la moralisatrice, mais...


"FERME-LA !”

Vacillant entre la douleur et la colère, son esprit n’était pas suffisamment réceptif pour entendre la plainte de la guerrière. Son visage était ensanglanté et ses yeux brûlaient d’une hargne infâme, mélange subtil de la souffrance de son corps et de la frustration de son esprit. Il ne souhaitait qu’une seule chose : qu’elle se taise alors qu’il essayait de reprendre son souffle. Mais l’ordre du patriarche envers son interlocutrice fut en vain car elle continua son discours. Elle était au bord des larmes tandis qu’elle persistait à vouloir le sauver de sa vision pervertie du monde. Il fut un moment, Bray voulait convertir la sainte à sa cause, de la détourner de l’emprise de la machine, mais maintenant… cette volonté était remplacée par un désir de la vaincre et de la faire taire. Personne ne lui avait fait connaître autant la douleur que celle qui osait le confronter tant idéologiquement que physiquement. Il la dévisageait, les pieds ancrés sur terre, alors qu’elle volait dans le ciel. L’expression de Claire montrait de l’émoi et son esprit magnanime… malgré l’enfer qu’elle venait de faire vivre à son adversaire.

Il était temps de faire de sorte de rabattre son caquet. Il ouvrit une des portes du véhicule dans lequel il s’était écrasé auparavant et l’arracha violemment. Comment pouvait-il avoir autant de force après le tourment qu’il venait de vivre ? Sûrement l'adrénaline qui le gardait debout, à ce point. Il l’envoya avec force dans la direction de l’ange bientôt dans la poussière. Ceci fut nécessaire pour la déloger des cieux et de la ramener sur le plancher des vaches. Bray la réceptionna directement avec un Uranage sur le sol alors que l’un des membres de la Wyatt Family imposant sauta de la voiture cassée pour l’écraser de tout son poids. Suivant cela, un énième BlackOut offrit une possibilité de fuite pour son frère en cas de pépin ou de protection contre une éventuelle riposte du monstre justicier. La lumière réapparut, et aussitôt le berger était déjà sur elle, enchaînant les coups de poings dans la face dans le but de l’avoir sur ses genoux. Une fois qu’elle fut immobilisée, il prit sa tête dans un facelock avant de la soulever de toutes ses forces pour se laisser tomber sur le dos, planquant le haut de son crâne contre le sol : un DDT des plus classiques. Une fois à terre, et en espérant que la claymore ne se soit pas dégagée au dernier moment, il se releva et essaya un Running Senton au niveau du torse pour vraiment marquer le coup.

Que le coup ait été réussi ou non, il se releva et reprit la tête de Claire encore une fois entre ses mains. Il la frappa d’un coup de tête épuisé contre son front. Il planta son regard rempli de rage et de détermination dans le regard doré et bienveillant de la guerrière. Il colla sa tête contre la sienne. Sa respiration lourde s'accéléra. Il se mit à rire. Un fou rire terrifiant.


“As-tu… As-tu réfléchi à la raison pour laquelle le mal revient constamment ? À ton avis, qui pourrait arrêter cela mais refuse de le faire ? Tu devrais avoir la réponse à cette question, au vu de ton absence de ki !”

Aussitôt qu’il eut dit cela sur un ton menaçant, il tenta de la soulever brutalement et la jeta sur le pare-choc d’une des voitures sur le terrain. Elle était placée pour continuer le massacre mais il s’arrêta, posant ses mains le long de ses jambes tout en respirant de plus en plus bruyamment… Bray Wyatt avait beau être un monstre parmi les hommes, rien l’avait préparé à une telle confrontation.
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21749
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3530

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMar 12 Juin 2018 - 18:18
Prélude
"عفريت


Ce “terrien” n’avait rien d’un des leurs. Sa résistance à la souffrance et surtout, à la sentence de la mort étaient incroyables. Bray était l’un des rares êtres vivants capable d’encaisser des coups de massues dans la tronche en continuant de se relever pour se battre, tout comme la claymore. Les deux s’envoyaient des coups de pavés dans la gueule mais n’arrivaient pas à voir le bout de leur affrontement de titans. La capacité de survie de l’un comme de l’autre s’avérait extraordinaire, malgré tous les efforts des deux parties, on n’arrivait pas bien à les départager. Claire était baignée par son aura divine depuis le combat, et même ce fait ne suffisait pas à lui donner un avantage quelconque sur sa cible. Le colosse semblait au-dessus des lois des Dieux eux-même, capable de résister aux assauts pénibles de la combattante à la tignasse blonde tout en continuant à se battre. La guerrière ne cachait pas le fait qu’elle soit impressionnée par la détermination et la constitution si robuste de Bray. Elle l’admirait en ce sens, et Claire se reconnaissait là, d’ailleurs, en lui. Tous les deux étaient d’inflexibles personnes capable de se saigner jusqu’au bout pour protéger leurs idéaux. Mais comment finirait cet affrontement, qui de part sa puissance aussi colossale que la stature de Bray, résonnait jusqu’aux tréfonds de la Terre elle-même ?

La combattante de la Z-team flanchait. Alors qu’elle arrivait des cieux tel un Aigle Royal effectuant une majestueuse descente en piqué, le corps de Bray empalé par sa lance signature des Amazones réagit au tac-au-tac. Sa technique de Purification fut stoppée par le corps désarticulé du Père, qui se contorsionnait comme le plus logique des réflexes d’une manière méphistophélique, une fois de plus. Voir la lance trembloter rapidement dans son torse ensanglanté alors que ses membres se tordaient épouvantablement de la sorte lui donnait la nausée. Autant avec du recul, cette pose était rocambolesque et inconcevable pour un géant de sa taille à éxécuté, autant pour quelqu’un aussi sensible à la douleur des autres que la combattante, c’était visuellement insoutenable. La guerrière tournait de l’oeil, préférant battre en retraite dans les cieux avant de sombrer dans l’inconscience. Entre la position démente de Bray et le fait qu’il devait lui-même s’infliger plus de souffrance en se contractant de la sorte, la blonde ne supportait pas ce genre de scène pleine d’affliction. Mentalement comme physiquement, son corps s’était raidit subitement quand ses pupilles transmettèrent la nouvelle vision d’horreur à son cerveau.

Le haut-le-coeur reprit les entrailles de la belle lorsque son regard attristé se posa sur le géant, dont les partisans affolés venaient l’aider à retirer la lance coincé dans son thorax. Le voir crier de la sorte à cause des sensations si négatives qui pourrissaient son corps donnait envie à Claire de l’aider. Mais elle savait qu’il n’y avait rien de pire pour humilier un combattant aussi fier que lui, alors la blonde resta dans les airs, se forçant à observer le spectacle malgré le fait que ça la répugne. Il faut assumer ses actes et leurs conséquences. Détourner le regard ne changerait pas ce qui arrivait sous ses yeux peinés. La claymore déliait sa langue pour exprimer le fond de sa pensée, malgré la rage évidente de son adversaire qui lui beuglait dessus de fermer sa mouille. Le regard bienveillant de la guerrière ne s’était pas éteint. Et jamais il ne s’en irait.

La “toute-puissante” ne lâchait pas Bray du regard. Cette dernière était époustouflée de voir le Père encore en état de se battre, arrachant brutalement une porte du véhicule où il s’était écrasé. Estomaquée par la résistance à toute épreuve du colosse, la porte la rasa de près, créant une entaille le long de sa joue gauche à son passage fulgurant près de la claymore qui n’eut d’autre choix que de se poser rapidement au sol pour esquiver le coup. Les grandes paluches du géant venait de la saisir avec vélocité lorsque la blonde se ramena sur terre. Cette dernière essaya de lui faire une clé de bras pour le retourner et contrer l’action du colosse, mais il était plus expérimenté que Claire ne pouvait l’être en matière de prises. La demoiselle fut contrainte de détendre son corps au maximum pour limiter les dégâts de sa chute, pourtant terrible. Son dos prenait cher dans ce combat, et son cri strident laissait supposer le bleu (violet à ce stade, voir parsemé de rougeurs même) immense qui parcourait son pauvre dos. L’intolérable géhenne se lisait au fond du regard de la belle, les traits de son visage si fin gâché par la torture qu’elle subissait. Le monstre physique qu’était la claymore tendit son bras ravagé par “la difformité” pour attraper Bray dans son aile, le compresser et l'aplatir comme une crêpe en guise de réponse, mais… les yeux de la belle ne captèrent qu’un mastodonte qui s’était élancé dans les airs au-dessus d’elle. Son corps se mit à luire sous l’effet de sa technique l’Inflexible, dernier recours face à ce titan de fer qui risquait de lui exploser totalement les os si elle le laissait faire au vue de la tonne de muscles que ce type représentait. Le coup fut heureusement contrer par sa technique de sauvetage.

Cette malédiction de la noirceur la plus totale, encore une fois… Même la vision nocturne obtenue grâce aux gènes démoniaques de la guerrière n’y changeait rien. Son bras de monstre s’appuya contre le sol pour aider son corps moite à se relever après toute cette lutte pour la victoire. Mais de quelle victoire parlait-on ? Le mince espoir d’éradiquer la menace que représente Bray de la surface de la vie mortelle ? Et si les Dieux ou on ne sait quel petit plaisantin le faisait revenir, comme Majin Vegeta et sa troupe machiavélique après leurs morts ? Malgré les chances pour que cela s’avère vrai, l’optimisme de Claire ne s’envolait pas, son envie d’épauler le monde ne pouvait pas partir du jour au lendemain en un claquement de doigt pour une telle supposition.

Son visage fut propulsé sur le côté gauche, puis le droit, sous les coups barbares de son opposants lorsque le peu de lumière autorisé par la nuit reprit le dessus sur le terrain. Sa mâchoire craqua comme une brindille sous son assaut musclé, provoquant au passage le saignement des nasaux de la belle, dont les traits faciaux crispés, encore, démontrait la douleur qu’elle subissait. Sa main encore humaine s’entoura d’une concentration de son aura Divine, ce qui donnait l’impression que son énergie crépitait autours de sa poigne. Celle-ci, envoya la paume de sa main à pleine puissance dans le plexus solaire du colosse, de quoi lui rappeler le tout début de leur combat ! Son autre bras en “aile de chaire” réceptionna les derniers coups de poings du géant pour protéger le visage bien sanguinolent de la claymore.

La tête entre les bras musculeux du géant, ce dernier se laissa tomber sur le dos, entraînant le crâne de la blonde dans sa chute pour la faire taper le sol avec violence. Le bras en chair fit tampon entre le sol et la pauvre tête de la jeune femme, heureusement pour sa tête qui sinon aurait probablement exploser en milles morceaux vu la brutalité du geste ! C’est donc son bras de chair dont certaines extensions en pointes venaient de se briser à cause de l’effet de claquement contre le sol qui avait prit les dégâts de l’action du Père. La jeune femme rugissait de souffrance, c’était tout comme s’il venait de lui briser des doigts ! Le sang gicla inévitablement à la face des deux combattants, la chaire de son bras déformé étaient ouverte d’une entaille tout du long à cause des gravats qui l’avaient pénétré durant la chute. Plusieurs pointes tombèrent mollement au sol, mutilées et fracturées par l’offensive du colosse, bien trop en morceaux pour que la guerrière ne puisse utiliser son don pour recoller ses membres.

Le géant, une fois debout, tenta un Senton en plein sur le buste de la combattante. Cette dernière usa de sa technique Dodging bullets, malheureusement pour cette dernière un poil trop tard. Une partie du corps de Bray s’écrasa sur ses côtes, fracassant deux d’entre-elles qui se recroquevillèrent à l’intérieur du corps peiné de la combattante dans un craaaac prodigieux. Des fragments disloqués de ses propres côtes se promenaient maintenant dans son abdomen. La guerrière pouvait serrer les dents autant qu’elle le désirait, cela ne l’empêcha pas de mugir comme un félin piétiné par un éléphant ! Quand au reste du corps de Bray, il avait dû s’affaler sur le sol.

Quoi qu’il en soit, les deux titans avaient fini par se relever. Claire en se tenant les côtes, ce qui en plus des pointes sur son “aile de chaire” l’avait vraiment charcuté, et Bray, certainement en peinant quant à lui à cause de la lance qui avait provoqué cette entaille profonde dans son torse. Une fois debout, la main de Bray se posa fermement sur la tête de la blonde. Cette dernière fronça les sourcils et serra les dents: à ce moment-là, comme si c’était une évidence, les deux guerriers se donnèrent mutuellement un nouveau coup de tête. Le choc fut démesuré, cuisant et féroce. Si la rage et la détermination se lisaient toujours dans le regard du Mangeur de mondes, la bienveillance et la détermination étaient elles aussi toujours le propre de Claire. Leurs fronts étaient collé et leurs respirations à chacun, lourde. Alors qu’il riait d’un air dément, Claire souriait d’un air débonnaire, presque maternel, ce qui pouvait paraître être une expression tout aussi dingue que celle de Bray.

Le ton hostile sur lequel il s’était exprimé alarma la combattante, qui de toute façon avait bien remarqué depuis le temps que Bray n’était pas qu’un simple terrien. Bien que cette pratique semblait profondément enragé son opposant, la combattante disparut pour laisser un leurre à sa place précédente - Merci la Transposition. Il valait mieux qu’elle use de ses pouvoirs pour s’échapper, son état était déjà déplorable, la blonde aussi avait besoin de quelques minutes. Cette dernière apparu assise en tailleur dans les cieux, bien en hauteur cette fois: un endroit où Bray aurait du mal à l’atteindre, ce pourquoi la claymore l’avait choisi. Sa main valide s’appuyait sur sa cuisse, et son bras de monstre dont perlait toujours du sang semblait se reposer à l’air apaisante du vent.

Je ne vais pas te contredire sur ce point…” Répondit la combattante qui haletait au même titre que son adversaire. “Je crois qu’un trop grand pouvoir facilite l’égoïsme et l’orgueil. Les dieux n’ont que faire des batailles des mortels, disent-ils souvent… et pourtant, ne sont-ils pas à l’origine de la création de la vie dans l’univers ?” Cette dernière ferma les yeux quelques instants. Le silence, seul les éléments pour murmurer à son esprit… La combattante profita de ces quelques minutes de plénitude pour canaliser sa douleur, l’appréhender, et reprendre une respiration couplé à l’adrénaline qui lui ferait se concentrer sur autre chose que sa souffrance. “Je ne prétends pas que je serais meilleure qu’eux si j’étais à leur place. J’ignore ce que cela fait d’être une forme de vie Divine, peut-être que je perdrais moi aussi de vue mon but premier…Mais, honnêtement, nous n’avons pas besoin des Dieux s’ils ne veulent pas nous épauler.” Ses yeux se levèrent vers le ciel. Un sourire chaleureux se dessina sur ses lèvres en ces temps troublés. Ses pensées affectueuses allèrent à Whis et Beerus, un duo des plus singuliers. “Nous n’avons besoin que d’âmes prêtes à se sacrifier pour le bien commun, pour l’équilibre, pour faire subsister la vie et le bien à travers les âges, au prix de la perte permanente de leurs consciences.

Ses yeux dorés s’abaissèrent à nouveau vers le colosse. La jeune femme se redressa, encore, inlassablement, déterminée au moins autant que son ennemi à poursuivre l’offensive. Là, dans les airs et dans la pénombre instaurée par cette nuit de pleine lune, son regard si doux contrastait totalement avec la scène.

J’ai senti en toi… cette émotivité.... qui t’a blessé jadis. J’espère qu’un jour, tu comprendras que la sagesse passe par le pardon, envers soi-même et aussi envers les autres, Bray...” L’ange à l’apparence d’un monstre était pourtant plus vertueuse et clémente que la race des êtres “blancs et ailés” eux-mêmes. Celle-ci persistait à croire en une part de bien chez le géant…

La jeune femme leva son seul bras "normal" vers le ciel. Un grand shuriken venait d’apparaître dans la paume de sa main. Cette dernière prit son élan, toujours dans les cieux, et envoya cette arme générée grâce à sa technique Fenharel’s Elgar.

dans les genoux de Bray. Un autre grand shuriken apparu suite à son premier lancer, et elle envoya celui-ci en direction du bassin du géant, de quoi le découper en deux s’il restait immobile. Quand le second shuriken s’envola à toute vitesse en direction de sa cible, Claire matérialisa cette fois-ci une arbalète dans sa main. Elle se servait de son aile de chaire pour maintenir stable l’arme, et visait de ses yeux d’aigle sa cible tout en tirant plusieurs carreaux à la suite, en direction des articulations du monstre, qui devait se mouvoir actuellement habilement pour esquiver ses deux précédentes offensives.

Cette dernière troqua l’arbalète contre une sorte de fouet à épines tout du long. La claymore fonça depuis les cieux en direction du chef de la Wyatt Family, brandissant son fouet pour essayer de l’enrouler autours du cou de ce dernier dans la volée. Si cela avait réussi, la Claymore le tirerait dans les cieux pour mieux le rebalancer contre le sol d’un coup abrupt. Que cela ait fonctionné ou non, la guerrière matérialisa plusieurs petits couteaux de lancé entre les doigts de sa main valide, tout en se dirigeant au sol. Tout ça toujours grâce à son pouvoir Fenharel's Elgar. La blonde les jeta en direction des yeux du Père pendant son atterrissage au sol près de sa symbolique épée de claymore longue de plus de deux mètres. Cette fameuse épée signature dont elle ne s’était pas encore servie durant le combat.

Claire venait de sortir son arme du sol sans aucune difficulté, faisant volte-face à nouveau vers son opposant. Cette dernière se mit à courir vers Bray sans redouter la collision visiblement. Lorsqu’elle fut à bonne distance pour l’action qu’elle prévoyait, la combattante sauta dans les airs en une majestueuse vrille. La claymore utilisa, quelques secondes après son saut, sa technique de Transposition afin de laisser un leurre à sa place. Celle-ci venait d’apparaître dans le dos du monstre, dans les airs, toujours en train d'exécuter une vrille. Son épée était tendue devant elle, le plat de la lame à la verticale, ce qui en somme veut dire que si vous approchez Claire de trop près pendant qu’elle accompli cette action, vous pouvez vous retrouver taillader de partout. (Pour l’imagination, cela ressemble au tourbillon du boss Hérode <Le Champion écarlate> dans WOW mais dans les airs !)

Cette dernière termina sa vrille en posant la plante de ses pieds sur les épaules de Bray, et en lui frappant la base du crâne de toutes ses forces avec le manche de son épée, si cette action avait effectivement porté ses fruits. Autrement, Claire se serait servi de sa technique Dodging Bullets pour esquiver la possible contre-attaque de son opposant. Par la suite, la claymore s’envola sur la diagonale gauche de Bray, son aura était concentrée dans ses jambes. Lançant son épée tel Tyraël dans le sol, mais sur le chemin du mastodonte, de sorte à ce qu’il soit forcé de bouger de là. Son arme s’était probablement donc planté à nouveau dans le terrain vague.

La claymore profita du fait que Bray se retrouvait logiquement obligé de bouger pour lui sauter à la gorge. Carrément, sans détours. La claymore s’était élancée sur lui à pleine allure. Ses jambes s’étaient coincée fortement autours de la taille du titan, ce qui aurait pu être une situation romantique dans d’autres circonstances. (Et avec d’autres personnes que ces deux sérieux gaillards !) Quitte à se prendre des coups dans le corps ou dans la tronche très violent, la jeune femme n’avait pas hésité une seconde à lui bondir dessus de la sorte. Un assaut imprudent et dangereux, pour les deux parti. Son aile de chaire tenta de planter les pointes qui subsistaient sur cette dernière, peu nombreuses, dans le dos du Père, tout comme ses pointes métalliques du côté de son bras valide. Les paumes de la main de Claire se posèrent sur le visage de son opposant, idéalement sur ses yeux.

Et là, le Sacrement. Sa toute dernière salve de Purification émanait de ses paumes de mains collées - en principe - sur le faciès du Père. Ses ongles s’étaient planté tels les griffes d’un félin audacieux et sauvage dans la peau de la trogne de Bray, laissant le rayon de flammes noirâtres tenter de brûler la face de ce dernier. Claire s’accrochait à lui comme une sangsue prête à aller jusqu’au bout pour parasiter son hôte de la manière la plus exécrable et épouvantable qui soit.

La dame s’était encore une fois échangé de place contre un leurre suite à cette action, atterrissant à plusieurs mètres du colosse, un genou à terre - probablement elle aussi bien blessée par son action, à décrire dans mon prochain poste. Impossible de savoir à l’heure actuelle si elle avait réussi à faire flamber la face du mastodonte de la même manière dont il prévoyait de faire cramer l’univers…

Les oreilles de la blonde captèrent des bruits en provenance de derrière elle.

Elle est là !

Claire ! Nous venons te soutenir jusqu’au bout contre ce monstre !

Une quinzaine de civils armés venaient de débarquer sur les terres de la Wyatt Family, alerté par les vidéos retransmises sur internet. Le coeur de Claire commença à s’affoler: Partez. Mais sa gorge ne voulait sortir aucun son. Trop épuisée, trop d’adrénaline qui coule dans ses veines pour maintenir son corps en action. Leur soutien, leur gentillesse et leur courage était une source d'inspiration revigorante pour permettre à la blonde de tenir. Mais cet endroit n'était pas fait pour des civils, même ceux ayant un entraînement militaire ne pouvait pas rivaliser avec Bray... Elle aurait voulu tous les sauvés, elle aurait voulu…


(c) sweet.lips
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockDim 17 Juin 2018 - 14:26

He’s Got The Whole World In His Hands

Informations HRP:
 

Le sang, la brutalité et l'adrénaline : voici ce qui caractérisait cet affrontement titanesque entre la lumière et l’ombre. Le combat n’avait pas duré longtemps et pourtant, l'intensité que les deux combattants mettaient dans chacune de leurs attaques aurait pu faire penser qu’ils avaient échangé des coups des heures durant. Deux êtres à la détermination sans bornes dont les destins se sont entrechoqués pour un duel des plus dantesques, dont l’issue laissera une empreinte indélébile sur leur esprit.  

Les deux guerriers étaient en train de reprendre leur souffle chacun de leur côté : le prophète ancré sur la terre même, rouge de son propre sang qui s’écoulait tel un ruisseau sur sa peau, tandis que la divine était dans les airs, récupérant des assauts vicieux de son adversaire alors que le vent caressait doucement ses blessures pour la réconforter. Les éléments étaient contre Bray Wyatt, une bourrasque le gifla alors que Claire ne trouvait rien pour contredire son accusation envers les dieux. Elle admit que le pouvoir les rendaient orgueilleux et égoïste mais elle semblait les excuser car ils avaient crée l’univers dans lequel ils évoluaient. Un moment de silence était censé se dérouler suivant cela, mais la douce mélodie du vent fut interrompue par un rire dément bien que désabusé : celui d’un homme fatigué d’un combat qui, petit à petit, semblait être perdu d’avance. Il dura plusieurs minutes et semblait sans fin, constant, masquant même le bruit de la brise qui accompagnait sa championne. Suite à cet instant de calme, elle n’eut de cesse de défendre leur cause en disant que si elle était une déesse elle-même, elle perdrait de vue son but de défendre la veuve et l’orphelin, et qu’ils n’avaient pas besoin des dieux pour les épauler. Le rire s’amplifia. Elle n’avait décidément rien compris. La seule chose dont l’Homme avait besoin était de bonnes âmes prêtes à se sacrifier pour le bien commun. Bray finit par s’arrêter de rire avant de se redresser, regardant la gardienne dans ses yeux dorés alors qu’elle lui disait que sa sensibilité avait été heurtée et seul le pardon pouvait arranger les choses...

“Que de belles paroles… Comment peux-tu être aussi aveugle ? Que dis-je : tu vois le problème et tu décides de l’ignorer ! Ils nous ont créés et nous laissent sans rien d’autre que nous même ! Enfin, encore une fois, que dis-je, ils viennent de temps en temps pour qu’on fasse leurs bases besognes et ainsi satisfaire leurs orgueils, leurs vanités et leurs appétits ! Et que sommes-nous, mis a part de pauvres mortels, comment ne pas être tenté de faire de même ?! Et c’est ainsi que la machine opère, une cycle sans fin qui tourne, encore et toujours. N’est-ce pas là la définition même de la folie ? “

Ses yeux sombres la fixaient intensément mais ils n’étaient pas seulement remplis de colère, mais de mélancolie. Il semblait vraiment triste au fond de lui de voir que celle en laquelle il croyait voir une partenaire dans sa croisade envers le système était en fin de compte probablement plus corrompue par ses principes que les autres. Chacun voyait quelque chose chez l’autre mais aucun ne pouvait véritablement rappeler l’autre à la réalité. Ils étaient destinés à s’entretuer par conviction, malgré que chacun d’entre eux aient espoir en le fait que l’autre puisse se ressaisir et entendre raison.

Les festivités reprirent avec Claire qui, levant son seul bras valide vers les cieux, fit apparaître un shuriken dans le creux de sa main. Le temps pour le repos et la conversation venait de s'achever. Elle l’envoya en direction des genoux du mangeur de mondes, qui s’élança dans la trajectoire de l’arme avant de sauter par-dessus le projectile comme s’il faisait un Running Senton dans le vent. Maintenant qu’il avait le dos à terre, elle en envoya un second dans la direction du bassin de l’Ange dans la poussière qui n’eut qu’à rouler sur le côté pour esquiver une morte certaine. L’Homme aux Mille Visages s’attendait à une troisième attaque mais l’amazone des temps moderne décida de changer sa tactique d’approche en les remplaçant par une massive arbalète. Visant avec une précision sans précédent, elle toucha aisément chacune plusieurs des articulations qu’elle ciblait. Le terrien se retint d’exprimer la douleur qu’il ressentait par le biais de cris, serrant des dents tout en essayant en vain d’esquiver les tirs.

La fin du supplice pour l’humain en peine n’était pas encore fini : la guerrière utilisa encore de sa magie pour sortir cette fois-ci un fouet plein d’épines pour continuer la punition de l’anarchiste. Elle fonça tel un aigle sur sa proie, prête à lui mettre un noeud autour de son cou pour en finir une bonne fois pour toutes. Déjà que les dommages de l’attaque précédente rendaient le déplacement de ce dernier encore plus délicat, logique après tout, il semblait évident que cet ultime coup allait passer sans soucis. Et comme à son habitude dans un moment difficile qui semblait être perdu d’avance, un BlackOut survint encore une fois pour lui sauver la mise. Dans le noir le plus complet seulement éclairé par la faible lueur des lucioles, il était ardu de pendre un homme par le cou et encore plus de lui viser les yeux avec des couteaux de jets, davantage lorsque ce dernier semblait nager dans l’obscurité durant ces quelques instants de cécité totale. Il changea sa position, en profitant pour s’éloigner le plus possible de son adversaire. L’épaisse noirceur laissa finalement place à la pénombre et aux phares des véhicules encore en marche, laissant à Claire la possibilité de retrouver la position du patriarche : ce dernier se tenait debout, les bras ballants et clairement à bout de souffle. Il n’allait pas encore tenir longtemps si cet confrontation s’éternisait, il fallait qu’il puisse la mettre en position pour en finir, mais comment allait-il s’y prendre ?

Dans tous les cas, ce court instant d’inertie n’était pas encore un énième moment de répit car la Claymore sortit une gigantesque épée du sol. La façade impénétrable de Bray commençait petit à petit à s’écrouler, le nouveau visage de la peur ouvrit grand les yeux et recula de quelque pas. Il avait déjà évité la mort plusieurs fois, mais ceci allait signer son acte décès. Néanmoins, ce moment de faiblesse ne dura pas longtemps : alors que la vétérane s’élança vers lui, il fit de même, du mieux qu’il pouvait. Sa folie pouvait se lire sur son visage alors qu’il chargeait vers elle mais avant qu’il ne puisse être proche d’elle pour tenter quoi que ce soit, elle s'envola d’une vrille avec son épée dans les airs. Il recula de quelques pas avant de réaliser qu’il s’agissait encore d’un leurre posé par la créature. Il se retourna brusquement pour voir l’arme métallique suffisamment proche de lui pour le taillader au niveau du torse. Pour s’en sortir, il fit une roulade en arrière avec une aisance surprenante pour quelqu’un de sa carrure et surtout de son état de fatigue, mais il se releva avec bien moins de grâce. Quand il fut enfin debout, il avait la pointe des pieds de Claire sur ses épaules avant que celle-ci ne lui assène un choc brutal au niveau de la tête. Recevoir le manche d’une épée en plein haut du crâne n’était pas rien, mais avec toute la force d’un tel monstre comme elle ? Le titan s’écroula et du sang coulait sur son front : cette fois, sa boîte crânienne était fracturée. Ses mains étaient pressées sur le haut de la tête et sa respiration devenait de plus en plus forte et irrégulière. Il se tourna sur la droite dans un spasme douloureux, esquivant de peu l’arme qui venait de se planter juste derrière son dos sans même qu’il le réalise. Il était trop plongé dans son propre sang et dans la souffrance pour réaliser ce qui se passait autour de lui.

Mais malgré tout ça, il trouvait toujours la force de se relever, sa main droite dans ses cheveux bloquant l'hémorragie du mieux qu’il le pouvait. Son visage n’exprimait qu’une seule chose à présent : de la pure haine envers son adversaire. Mais avant qu’il puisse reprendre entièrement conscience du monde qu’il l’entourait, la Claymore se lança sur lui. Elle s’était refermée telle un piège à ours sur lui. Il n’avait rien pu faire, encore sonné par la puissante attaque qui lui avait fendu la tête. Il ne put que sentir les pointes de l’aile en chair du monstre s'enfoncer dans son dos, et il ne put réprimer un hurlement suite à toute la douleur engendrée. Il sentit la main de la guerrière au ki divin passer sur son visage et la mordit instinctivement tel un chien enragé. Il pouvait sentir ses ongles rentrer dans sa chair alors que son regard était grand ouvert, pour l’une des rares fois de sa vie le nouveau visage de la peur craignait pour son existence.

Le sacrement de ce duel, enfin, ça l’aurait pu l’être. Le membre monstrueux de la Wyatt Family qui avait réussi à exploser le dos de Claire plus tôt dans l’affrontement réapparut derrière elle pour la prendre en Full Nelson et d’un geste brusque, la forcer à se séparer de son guide dans la noirceur. Bray Wyatt tomba sur son ample postérieur suivant cela, sa main droite toujours sur le haut de son crâne et l’autre au sol. Il souffrait le martyr, c’était le cas de le dire, il saignait de toutes parts maintenant. Il ressemblait moins à un homme, et plus à une grosse machine rouge. C’était précisément à ce moment-là que des gens tiers au conflit se ramenèrent, armés et prêts à défendre leur héroïne. Un sourire des plus malveillants se dessina sur le visage du berger avant que la scène ne redevienne subitement plongée dans le noir : BlackOut !

Vous pensiez peut-être que l’avantage des armes allait renverser la balance définitivement du côté de Claire, mais l’avantage donnée par obscurité était un bien meilleur atout. Le temps que les lumières se rallument, plusieurs grognements et bruits de confrontation se firent entendre, un coup de feu fut même tiré mais ce dernier ne semblait pas éclairé pour autant le terrain vague. Et encore une fois, la pénombre revint pour montrer un scène qui devait être décourageante pour la justicière : les valeureux civils qui voulaient tant lui apporter leur aide étaient tous assommés à terre, alors les moutons de la Wyatt Family avaient récupérés les outils de guerre qu’ils avaient gracieusement pris avec eux. Le Mangeur de Mondes se trouvait au milieu de ce désastre dans sa posture habituelle, les bras en croix. Il souriait, malgré les efforts phénoménaux que son corps devait fournir pour le maintenir conscient. L’un des sauveurs se releva brusquement et tenta de charger le prophète.

“Sale malade !”

Mais aussitôt qu’il hurla ses mots, Bray se retourna soudainement et lui infligea une corde à linge dévastatrice pour renvoyer le malheureux pauvre au sol, dans les pommes. Quant à l’Homme aux Mille Visages, il était maintenant dos à son véritable adversaire. Il semblait attendre quelque chose, quoique ce soit, certainement une offensive de Claire provoquée par la vue de tous ces innocents vaincus sans sommation, profitant que l’Ange dans la poussière soit dos à elle. Qu’elle ait décidé de charger ou non, la lumière disparut encore une fois : un nouveau Blackout, que ce soit pour se rapprocher d’elle ou pour éviter une attaque de sa part.

Lorsque les ténèbres disparurent, ce fut le moment pour Bray Wyatt d’en finir. Il prit la Claymore en position pour un Sister Abigail Kiss, fixant l’horizon avec un air dément sur son visage recouvert de sang, avant qu’un autre des courageux se relève, plus lentement que le premier, et tente également de s’interposer. Malheureusement pour ce dernier, le géant fidèle à la Wyatt Family n’était pas encore parti et prit le suicidaire dans un Bear Hug. L’imprudent cria audiblement alors que ses os semblaient se briser dans les bras du frère de Wyatt. Claire pouvait normalement voir la chose de sa position. Le Dévoreur de Mondes baissa sa tête au niveau du front de la créature humanoïde et l’embrassa. Les éléments eux-même semblaient paniquer en cet instant. Le vent soufflait considérablement et la foudre s'abattit juste derrière eux comme si la nature elle-même voulait intervenir, mais il était déjà trop tard. Plus qu’une rotation avant que le jugement du berger n’achève le duel. Il envoya celle qui avait osé pénétrer son antre la tête la première contre le sol de toutes ses forces ! Peu importe si Claire réussissait à contrer l’attaque ou pas, ceci allait être la dernière offensive que le prophète pouvait se permettre de faire vu son état : c'était la fin du spectacle.

Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21749
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3530

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMar 26 Juin 2018 - 19:55
Prélude
"عفريت



Si Bray était véritablement attristé que Claire ne l’ai pas rejoint, la souffrance était profondément partagée. Chacun se faisait guider par son propre sens de la morale, par ses propres convictions. La claymore entendait bien les reproches et la manière de concevoir le monde de Bray. Il n’avait pas tort, elle le lui avait dit. Mais ce n’était pas pour autant que la blonde était prête à enterrer tout le monde gratuitement en guise d’opposition à la dictature divine. Cette dernière restait sur ses positions. Promouvoir la paix, le bien, au maximum, donner de sa personne pour tenter de satisfaire les autres et les épauler. Voilà ce qui l’animait et ce que ses tripes lui disaient de faire. Celle-ci n’oublierait jamais le visage du Père de la Wyatt Family, qu’importe le dénouement final de cette torture qui durait entre eux. Malgré ses sombres desseins, elle l’aimait, elle croyait au fait qu’il y ait du bon, de la clémence en lui, comme en chacun. La claymore l’avait vu, enfouis dans les tréfonds de l’âme tourmentée du mastodonte…

Ses shurikens avaient été esquivés subtilement par le chef du “gang religieux ou presque”. Les tirs de carreaux d’arbalète se montrèrent plus utile. Il peinait à les esquiver, et les embouts des flèches se logeaient subitement dans ses articulations. Le Blackout lui permi de s’extirper de sa condition difficile par la suite, face au fouet épineux. Malheureusement, il ne réussit pas à esquiver le manche de l’épée contre le haut de son crâne. Il s’était même écroulé de tout son long sur le sol. Mais… il était loin d’être vaincu pour autant. Peu importe ce que tentait la combattante, peu importe à quel point la souffrance et le sang venaient tâchés le corps et les vêtements du Père, il tenait bon. Sa résistance était des plus admirables.

Bien que l’une des pointes subsistante de son aile de chaire avait perforé le dos du géant, la main de Claire s’était fait ravagée par ses dents digne d’un cannibal. Ses crocs se plantèrent si profondément dans sa peau qu’ils atteignèrent ses muscles, et plus précisément son tendon du muscle extenseur des doigts. Il venait de lui déchiqueter ce muscle précieux, réduisant à néant l’utilisation correcte de sa main à l’avenir ! Le sang gicla abondamment à ce moment, dans la bouche du Père. L’expression faciale terrorisée de la combattante et son cri de souffrance puissant perça à travers ses propres dents serrées les unes contre les autres. Bray était un véritable monstre au combat, et son atout le plus probant était sa hargne. La puissance du claquement de sa mâchoire se refermant sur sa pauvre petite main avait à la fois choqué et pétrifier la guerrière, totalement à la merci de son agresseur.

Le bonobo encore plus grand et large que Bray qui l’avait éclaté tout à l’heure venait de, lui aussi, la surprendre. Ses mains s’étaient glissé sous les aisselles de la guerrière. Les mains du titan s’étaient rejointes derrière la nuque de Claire suite à ce geste. Un full Nelson, une arme si dangereuse que les cervicales de la demoiselle venaient de faire des bruits digne d’une pétarade fortement traumatisante. Les mugissements de la claymore pendant qu’elle se débattait pour se défaire de la prise prouvait son angoisse et sa souffrance fracassante. Ses os et son dos avaient déjà mangé la blinde lors de la dernière apparition de ce type, et là il venait limiter de lui briser la nuque. Cette dernière venait de se défaire de son étreinte en échangeant sa place avec un leurre, mais la brutasse n’avait pas dit son dernier mot, attrapant dans ses grandes paluches la blonde par la taille, broyant de ses doigts puissants ses côtes. Cette dernière enfonça ses deux sabots dans la tronche de son opposant, et aussitôt le terrain se retrouva à nouveau plonger dans les ténèbres. Son hurlement de douleur transperça les cieux alors que plusieurs de ses côtes s’étaient brisées en éclats sous la poigne féroce du fidèle au Père. Heureusement, le coup des sabots de satyr dans le nez avaient fait relâcher la pression du colosse sur son corps.

Lamentable, à terre, le corps entier dans une spirale infernale de douleur, la claymore entendait les coups de feux des civils, mais ses yeux normalement accommodé à la noirceur ne pouvaient pas percer à travers le BlackOut. Cette dernière aboya un “VA-T’EN !” à l’un des civils qui chargeait Bray, alors que ses yeux affolés découvraient le corps des autres, inconscient, peut-être mort, décorant le terrain boueux. Trop tard, la corde à linge dans sa mouille avait calmé définitivement celui qui avait insulté Bray. La claymore se releva avec beaucoup de difficulté, manquant de s’écrouler à chaque fois qu’elle faisait un pas pour se redresser. Un genou au sol et un sabot au sol, cette dernière allait mettre un moment bien trop long à se relever entièrement. Et puis… C’était trop tard… à peine eut-elle le temps d’observer et de prendre en compte ce qui se passait, que la pénombre oeuvra à nouveau en la rendant aveugle.

Alors que le peu de lumière fit son apparition de nouveau et que, le Père allait passer à l’offensive suprême, un civil courageux le chargea à nouveau. Ce dernier se fit exploser en beauté par un bear hug de la part de l’autre gros balèze qui n’avait de cesse de venir défendre Bray depuis tout à l’heure. Les os venaient de se fracasser dans un fracas atroce et pénible. L’émoi monta encore plus vite, les traits du faciès de la belle se tordaient de douleur pour elle-même mais surtout pour les autres et cette nouvelle victime du sombre Prophète. Son visage endolori était redevenu des plus humains à ce moment-là. Les larmes dévoraient ses joues rosies par la douleur. Trop faible pour agir sur le coup… trop faible pour tous les sauvés…


NON !



Hellfire <PV> Hqdefa10


Son aura se déploya avec force, soulevant une nouvelle bourrasque digne de la force d’une tornade. Ses dents pointues à cause de sa transformation démoniaque étaient durement serrées dans sa mâchoire. Son corps mutilé et estropié par ce combat digne des titans semblait écrasé lui-même par la force terrifiante qui venait de se libérer autours de la combattante. Cela n'empêcha pas les lèvres de Bray d'effleurer le front de la combattante, afin de lui apporter l’Absolution du Père...

Et soudain, que se passait-il exactement ? La paume de sa main humaine s’était écrasée contre le milieu du visage du géant, afin de repousser le coup de grâce qu’il lui promettait. Claire libérait sa propre ultime d’un seul bras. Une sorte d’énorme colonne de lumière dorée et brillante, vive, intense, céleste, un rayon angélique et cosmique, comme la réponse à toute la noirceur, sortait de sa main tremblante pour repousser le baiser de Bray. C’était Doomhammer, le goût paradisiaque et non amer de la balance de la justice. La lumière était tellement éclatante et fulgurante que toute l'obscurité dans le monde ne semblait pas résister à se transformer en lumière, ou à se faire engloutir par elle. C’était comme un flash flagrant et éblouissant que l’on pouvait voir de l’autre bout de l’univers, tellement les intentions de son hôte étaient pures et chastes.

Une scène magnifique. Claire, un genou au sol et un sabot fermement appuyé contre le terrain vague, la main tendue vers le faciès du colosse, sa paume recouvrant son nez et une partie de ses yeux et joues. Bray, en position dominante, debout et légèrement abaissé vers cette dernière à qui il voulait donner le baiser de l’inconscience. Le corps du Père semblait repousser la lumière angélique sans aucun mal qui souhaitait le percuter, et même pire: sous cette lumière, c’était lui qui semblait être un Dieu vivant.

Et tout le buste de la guerrière était tourné en direction des victimes civiles. Ses yeux larmoyants à cause de ce que le Mangeur de mondes leur avait fait subir transmettait à quiconque la regardait, l’étendue de sa bienveillance et de sa détresse. Son aile de chaire était tendue vers les martyrs inconscients ou quasiment, comme pour accompagner son envie puissante de leur venir en aide. Le vent, l’orage, les bruissements des arbres, tout semblait s’animer avec une volonté propre pour épauler Claire.

Es-tu sûre ? Disait une voix sage, presque qu’éthérée dans sa conscience à ce moment-là, comme si le temps s’était stoppé l’espace de cette question. Je sens que ton coeur n’exprime aucune hésitation. Tu considères la vie d’autrui plus importante que la tienne… nous allons t’aider. S’agissait-il des éléments, de la nature ? De la terre, des esprits ? De l’âme de toutes choses ? Claire avait fait de son être le réceptacle des humeurs, des songes, des peurs et des bonheurs de tous ces phénomènes, de toutes ces énergies. Elle était devenue… en quelque sorte, leur amie, leur refuge, une oreille attentive avec qui ne faire qu’un.

C’était là qu’une chose immatérielle et surprenante était survenue. On voyait la quintessence, comme l’esprit de Claire se matérialiser physiquement sous nos yeux. Son aura divine bleutée avait arrêter de danser tout autours de son propre corps. Elle s’était déplacée de Claire jusqu’aux civils au sol, et aux enfants courageux qui avaient suivi leurs parents jusqu’ici.

Ces derniers se retrouvèrent envelopper dans l’aura azurée scintillante de la guerrière. Leurs blessures furent restaurées. Le chakra entrait dans leurs corps et les traversaient de toute part en leur offrant un remède libérateur, apaisant, en les soignants de leurs douleurs physiques, mais aussi en chassant leur peur. Pendant que ces vertus bienfaitrices les sauvaient de l’emprise du Père, le corps de la claymore semblait flétrir. Son visage se creusa, ses veines étaient apparentes et d’un bleu pâle morbide. Claire criait de souffrance, inévitable, lourde et puissante, de son côté. Mais jamais son regard ne se détournait de son but: les sauver. Le fait qu’elle lance son ultime d’une seule main était un effort surhumain qui lui coûtait son bras. En effet, ce dernier devenait de plus en plus déchirés, en lambeaux, dégoulinant de tout le sang dont il était imbibé, à chaque secondes de plus que son ultime durait pour repousser le colosse. Au moment où son ultime prit fin, tous les mortels furent téléportés en sûreté loin d’ici, de retour à la lisière de Satan-City. Son bras humain venait de disparaître, engloutit lui-même par sa propre technique, bien trop féroce et vigoureuse pour être lancée de la sorte sans perdre son membre. Sa main sur le visage de Bray qui le repoussait avec sa propre ultime n’était au final qu’une manière de détourner son principal problème pour sauver autrui.  

Rassurée, son buste pivota de nouveau, faiblement vers Bray. Il ne lui restait plus qu’un bras. L’autre côté avait été réduit en bouillie par son attaque, il ne lui restait qu’un bout de son épaule droite… pas du tout beau à voir. La guerrière haletait, ankylosée et incapable de venir à bout de ce supplice. La chaire était calcinée et le sang tombait en de gros amas au sol, formant une flaque conséquente en quelques secondes. La souffrance était insoutenable, il est vrai. Son corps entier semblait être pris de tremblements violents, des spasmes incontrôlés et épouvantables à endurer. Mais qu’importe. Son souffle court fut interrompu par des quintes de toux sanglantes. Une posture navrante pour une combattante qui veut perpétuer et propager le Bien.

E-est-ce q-que... je suis en train de... mourir ?” Ses yeux dorés fixaient son épaule meurtrie en l’absence de son bras humain. Des bouts de celle-ci se détachent, emportés par la cadence du vent.  “...J-je suis en paix avec moi-même... j'aurais respecté mes convictions... jusqu'au bout.” Les larmes qui cascadaient le long de ses joues étaient peut-être aussi le renvoi d’une certaine crainte. Tout le monde craint la mort, parce que personne ne sait ce qu’il y a après cela… à part l’arrêt total de la conscience, normalement. Mais Claire était heureuse de s'être sacrifié consciemment pour venir en aide aux autres. “ Je suis désolée…” son aile de chaire se posa sur l’épaule du colosse, lentement et de façon inoffensive, réconfortante. “... de ne pas avoir pu t’aider comme tu l’aurais espéré… j'aurais voulu pouvoir me sacrifier pour ton bien, à toi aussi...Bray...Puisses-tu retrouver la lumière... à nouveau...

Son visage séraphique s’était relevé vers lui, celui qui avait fait plier le genou à celle entraînée par les Dieux. N'était-il pas alors celui qui méritait leur attention ? Ses grands yeux en amandes avaient repris leur teinte très spéciale, entre le gris et le bleu. Malgré toute sa peine, sa douleur physique comme mentale, elle souriait. Ne plus revoir Motta, ne plus revoir Fugma, ni Darcia, ni Akuma, ni ses bonnes connaissances, les gens bons de la Z-team… tout ceci était plus que pesant, mais… La blonde semblait sereine, comme si elle faisait confiance à son destin, comme si elle acceptait cette défaite et ce chemin qui la menait à la mort. De toute façon, qu’aurait-elle pu faire d’intelligent ? Prendre un senzu ? Peut-être. Mais la Terre, les éléments la baignaient de leurs caresses spirituelles. Elle se sentait étrangement… bien, apaisée. Même si Bray courait toujours dans la nature, la combattante comprenait que la vie ne s’éteindrait pas. Les membres de son alliance s’occuperaient de lui, tôt ou tard. Si elle n’avait pas été capable de venir à bout du mastodonte, ses forces alliés y arriveraient certainement. L’équilibre sera préservé…

Des sortes de tentacules terrestres sortirent de la terre. Ces dernières enlacèrent l’épée de Claire, planté à proximité d’elle. D’autres venait d’éteindre ses épaulettes, qui avaient été expulsées derrière la combattante, au sol. L’épée et les épaulettes se retrouvèrent engloutit par la Terre. La combattante regarda d’un air détendu et reconnaissant ce phénomène étrange de la nature se produire, sans bouger le petit doigt.

Inlassablement. Son regard était emplit de compassion et de respect pour la vie d’autrui, même pour la vie du colosse. Claire avait lu en lui ce que nul autre ne pouvait: son passé, son enfance, ce qu’il avait été. Et elle n’y avait vu là qu’une âme perdue, comme bien souvent…Celle-ci avait voulu creuser et toucher son esprit pour le sortir de là… Mais, elle avait été impuissante… Certes, mais jamais son amour pour les autres ne la quittait. Rares étaient ceux qui ne bénéficiait pas de son pardon absolu. Alors ses yeux attendris ne quittèrent pas ceux du colosse. Qu’importe l’expression satisfaite ou sadique qui pouvait lui servir actuellement de rictus… Jusqu’au bout, jusqu’à sa toute fin, Claire avait conservé le sourire. Elle avait conservé son humanité et son empathie jusqu’à sa mort.

Son corps entier s’était détaché par petits morceaux, en rythme avec le vent qui soufflait paisiblement et silencieusement. Les éléments, jusqu'ici déchaînés, semblèrent s'apaiser. Comme lors de la purge de Thanos, son enveloppe charnelle était retournée à la poussière. Son épée et ses épaulettes avaient été transférés par l’essence de la Terre elle-même jusque dans le jardin de la maisonnette de la claymore… Reposant ici comme un fier souvenir du symbole de la justice et de la bonté éternelle, vestiges d’une âme pure dans un monde chaotique.


Hellfire <PV> Ikp2
(c) sweet.lips
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 50
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Wyatt Family / Lariat / BlackOut
Techniques 3/combat : L'Araignée / Uranage
Techniques 1/combat : Sister Abigail's Kiss

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> ClockMer 4 Juil 2018 - 1:38

We All Fall Down

Le clou du spectacle, le dénouement, le grand final : voilà ce que devait être le “Sister Abigail Kiss” pour ce combat de titans à la volonté inflexible. Mais comme bien des histoires, un retournement de situation dans ce genre de moment n’est pas loin.

La guerrière déploya tout son énergie autour d’elle, provoquant un souffle qui en aurait balayé plus d’un hors de la scène mais ce n’était pas le cas du mastodonte qu’était Bray, qui, malgré la puissance dégagée à son encontre, réussit à embrasser le front de Claire du baiser destructeur. Mais à ce moment précis, la douce main de la justicière s’écrasa sur le visage du prophète et repoussa sa tête avec force avant qu’une colonne de lumière n’en jaillisse. La lumière intense aveugla le géant qui était pourtant en position de domination la plus totale. L’expression du nouveau visage de la peur, si elle était encore visible sous cet éclairage divin, témoignait de toute la panique qui l’envahissait. Bien que la technique ne semblait rien lui faire pour d’étranges raisons, peut-être la bénédiction de Soeur Abigail, il libéra sa victime de sa prise si efficace avant qu’il n’ait le temps de l’envoyer la tête la première contre le terrain vague. Il tomba d’abord à genou avant d’être entièrement à terre, ses deux mains recouvrant ses yeux éblouis du mieux qu’il pouvait. Il ne voyait plus rien, et seule son audition pouvait l’aider à comprendre ce qui se passait autour de lui, seuls les cris de douleurs de Claire pouvaient lui donner une indication de l’état de cette dernière. Il ne pouvait pas voir l’aura de la claymore quitter son corps pour recouvrir ses victimes, les soigner et les téléporter en sécurité, ni son enveloppe charnelle se détériorer progressivement en conséquence. Il ne pouvait qu’en déduire que ses frères et soeurs venaient d'intervenir dans l’action ou bien que la technique qui venait de lui agresser les yeux lui faisait souffrir le martyr.

Le temps que sa cécité temporaire ne cesse, il pouvait entendre son adversaire tousser douloureusement, comme si elle s’approchait de la fin. Et elle le savait : réalisant cela, elle le dit à haute voix. L’ange dans la poussière retira lentement ses mains de ses yeux pour voir progressivement la scène macabre qui se présentait devant lui. Bien que sa vision soit encore floue, il pouvait voir le manque du bras de son ennemie et l’énorme flaque de sang qui en découlait. Les spasmes et les tremblements de Claire lui firent rapidement comprendre que l’irréparable venait d’être commis. Le désarroi qu’il avait connu lorsque le Doomhammer avait failli sonner la fin de son existence n'était rien comparé à celui qu’il ressentait en cet instant, mais il ne pouvait rien y faire. Trop fatigué pour rapidement agir, il respirait lui-même lourdement dû à la perte de son propre sang, il tenta de se relever sans succès, le mieux qu’il pouvait faire était d’être à quatre pas en regardant la mourante.

“Non…”

Ce fut la seule chose qui réussit à s’échapper de sa gorge, avant que la guerrière dise être en paix avec elle-même. Les yeux du Mangeur de Mondes commençèrent à scintiller des larmes qui s’y formaient petit à petit. Il était impuissant face à cette situation et jamais il n’avait voulu en venir jusque là. Ce n’était pas juste… ça ne l’était pas. Sa tête se baissa vers le sol vermeil du sang que les deux ne faisaient que de verser, il tremblait énormément, ses paupières s’étaient refermées, peut-être le nouveau visage de la peur ne pouvait pas supporter une telle scène, peut-être encore moins d’en être la cause. Il sentit l’aile en chair de la guerrière se poser sur son épaule droite alors qu’elle se disait désolée. Il ne résista pas à cela, il mit même sa main gauche par-dessus, en la serrant fortement, comme si cela allait changer la donne. Elle aurait voulu le convertir à sa vision du monde et à son envie de reprendre espoir en celui-ci. Elle finit par lui souhaiter de retrouver la lumière un jour. Le berger éclata en sanglots sous le coup de l’émotion impossible à contenir plus longtemps. Il venait de mettre fin à la vie d’une personne bonne, bien que trop influencée par la machine qu’il recherchait tant à vaincre. Il rouvrit ses yeux pour voir le visage vieilli de la justicière et ses pupilles bleues. Elle paraissait plus inoffensive que jamais, rendant la dure réalité de la chose encore plus brutale pour le chef de la Wyatt Family. À ce point, le colosse s'effondra brutalement à terre, entre la fatigue physique et psychique.

Son expression était celle du désespoir à l’idée de laisser une telle vie s’en aller ainsi. Il ne souriait pas, contrement à sa victime. Son amour de la souffrance d'autrui ne s’étendait pas jusqu’à la mort, bien au contraire. Le vent soufflait calmement alors que le corps de la claymore partait en poussière, il pouvait sentir l’aile de la combattante s’évaporer sur la paume de sa main. Il faisait de son mieux pour la tenir, en vain, avant que sa main gauche ne retombe lourdement sur son épaule droite. Il s’écroula sur le côté, exténué. C’était la fin…

Ses paupières se referment alors qu’il continuait de pleurer. Ses apôtres se rapprochèrent de la scène pour voir l’état pitoyable de leur guide. Ils le portèrent en lieu sûr, là où il pourra guérir de ses blessures physiques… mais en aucun cas ce dernier ne pourra aisément soigner le traumatisme que cette rencontre aura laissé sur son psyché avant bien longtemps.

Contenu sponsorisé

Hellfire <PV> Empty
MessageSujet: Re: Hellfire <PV>   Hellfire <PV> Clock
 
Hellfire <PV>
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-