Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

Partagez
 

 Pétale réglementaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockSam 23 Juin 2018 - 13:15
Le Cold venait de recruter la nature en personne, l’avatar d’une pensée responsable de la flore, sans s’en rendre compte, il venait de s’allier avec un être plus proche du divin que lui-même n’en sera jamais. Mais aveuglé par sa propre puissance, son propre charisme et son unique despotisme, le cruel tyran n’avait pas prêté attention à ces détails, pour lui, il ne s’agissait que d’un talent, un élément essentiel à intégrer à son armée, cette fois il avait fait un excellent choix. Les deux êtres se profilaient donc devant les lourdes et imposantes portes du palais d’or, une construction datant d’avant l’arrivée du démon du froid, évidement, cette beauté architecturale n’a jamais été retirée. Ornées d’or, d’un fond de marbre et d’au moins 5 mètres de haut, l’entrée ne cachait pas quoi que ce soit de moins beau, les couloirs étaient décorés de tableaux, sculptures et tapis du précédent régime de Héra, celui du vieux sultan. En parcourant les couloirs, l’empereur pouvait à la fois parler de l’admiration qu’il éprouvait pour ces décorations, comme de son dégout.

« Le précédent dirigeant avait tout construit lui-même, impressionnant, mais quel gâchis de ressources. »


Avouait sans détour le cold en parcourant les couloirs, l’objectif était de se rendre dans le bureau de l’empereur, Freezer pourrait ensuite faire quelques propositions intéressantes. Dans le palais, le plus grand des calmes s’imposait, un silence de mort, les quelques serviteurs dans les couloirs n’étaient que des héras qui nettoyaient les lieux dans le silence, saluant discrètement leur maitre de courtes révérences. Evidemment, le seigneur était très heureux de l’ordre en présence, ce n’était pas comme dans les sociétés saiyan ou humaine ou tout le monde s’entre-tuait, ici dans ce régime autoritaire, tout le monde restait droit, dans le cas contraire, la punition était lourde. C’est ainsi que guidés par la peur, les habitants allaient progressivement êtres filtrés, il ne restera que des serviteurs dociles, le plan était parfait, comme pour les croisements de chiens, l’on ne garde que les portées obéissantes, le reste, on le jette.

Finalement, au fil de quelques minutes de traversée de couloir, le tyran poussa les portes du bureau, une salle aux murs bordeaux, les décorations n’avaient pas encore étés changées, heureusement, le Cold avait au moins ordonné l’installation de matériel pour faire ce qui lui chantait. C’était pour cela qu’un ordinateur était présent sur le bureau, ce dernier permettait à l’empereur d’appliquer les lois qui lui chantait, du moins, si la connexion au réseau était réussie. Ecartant les bras en s’avançant dans la pièce d’une grande taille, décorée de vielles bibliothèques, d’une cheminée et de nombreuses babioles, le fils d’artic prit la parole de nouveau.

« Voici le bureau de l’ancien sultan, c’est ici que j’applique les lois avec mes généraux. Je n’ai pas non plus toucher à cette vieille et inutile décoration. »

Le démon du froid tournait autour du bureau, faisant de nouveau face à son invitée.

« Si je t’ai mené ici, c’est pour te donner une chance inouïe, tu vas voir. »

Affirmait le Cold en poussant un petit rire, tendant à sa nouvelle serviteur une feuille de papier sur laquelle était inscrite les lois de Héra, les principales du moins, celle qui étaient inscrites un peu partout en ville. (les lois en question sont présentes dans le rp suivant :https://rpgdbz.jeun.fr/t17400-lois-de-hera) Sur ce document, Amaryllis pouvait remarquer que la loi N°6 était rayée, sinon les lois étaient les mêmes qu’en ville, elles étaient donc cruelles et injustes, poussant au rendement maximal, cela n’allait pas empêcher le tyran de venter ce règlement.

« Comme tu peux le voir, ce règlement prend en compte la rentabilité de l’empire uniquement, aucune loi en faveur du peuple, ni de la nature, et c’est là que tu vas pouvoir entrer en jeu. »

Le regard de Freezer était toujours plutôt jovial, il était content de son petit manège, il allait donner des choix à la dame nature pour mieux la cerner, savoir ce qu’elle ressentait pour la nature mais aussi pour la condition humaine.

« Je vais te donner une occasion unique, tu vas avoir le droit d’ajouter une loi, ces lois sont de mon ordre divin, elles sont absolues, néanmoins, je vais t’autoriser à en promulguer une en mon nom, ou à en modifier une sujette au peuple. »

La maîtresse de la flore avait donc entre les mains un texte sacré, une bombe, ce document scellait le destin du peuple, elle pouvait ajouter une loi ou proposer la modification d’un autre, son choix allait être très important. D’un côté elle pouvait renforcer la protection de la nature si grand bien lui chantait, elle pouvait imposer n’importe quoi, sous l’aval de Freezer évidement. Cependant, si elle se sentait plus humaine, Amaryllis pouvait modifier une loi qu’elle trouvait trop injuste pour les pauvres habitants de la planète et ici se jouait toute l’analyse de l’empereur, cette dame de ronce ressentait une quelquonque hargne contre le peuple ? Ou au contraire, l’adorait-elle ? Le tyran n’avait pas les moyens de le savoir, c’est pour cela qu’il a procédé à la mise en place de ce grand cadeau, la protectrice devait sentir le poids du pouvoir sur ses épaules, la charge de changer, quoi qu’il arrive, le destin d’Héra, en effet, sa loi pouvait avoir une importance capitale.

Il faut savoir que quoi qu’il arrive, comme Freezer l’avait dit, les usines de son industrie allaient devenir moins polluantes pour moins gêner la fleur, un autre acte chevaleresque, pourquoi le fils d’artic était-il considéré comme « mauvais » ? Le peuple était droit, la rentabilité pleine, la croissance de la population diminuait, était-ce vraiment une mauvaise condition ? Aux yeux du souverain, non, le Dieu d’or se fichait du peuple d’Héra, le bien être de ces derniers ne rentrait pas en compte dans l’équation, ils n’étaient que des outils bons à jeter, comme toute chose. Fixant toujours d’un sourire en coin son interlocutrice, le démon du froid attendait patiemment la réponse de cette dernière, l’amenant quand même à répondre par quelques mots sans la moindre animosité.

« Tu as l’occasion de changer les choses, pour toi, ou les autres. »

Le tyran ricanait alors, la dame de ronces devait avoir un sacré dilemme en tête. Dans la pièce, le calme était de plomb, rien ne pouvait distraire la belle dans ses pensées, sauf peut être le regard perçant de Freezer qui lui, attendait, riant intérieurement de son propre sadisme.

*Montre-moi, montre-moi que tu n’as pas de cœur… Hinhinhin…*


Pensait-il.
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockJeu 28 Juin 2018 - 2:32


Chaque tableau peint avec ardeur, chaque morceau d'architectures dressés fièrement dans ces couloirs et chaque ornement délicatement sculptés au couteau rappelait Amaryllis à l'ordre. Toutes les informations environnantes se résumaient finalement en un petit cocon ordonné quoique sévère du souverain actuel. Harmonieux mais sans liberté. Sans saveur. Finalement, cette "maison" la condamnait ainsi à prendre une toute autre base de réflexion. Las de cette mascarade, ses yeux d'ambre se posèrent sur les pourtours bien bâties d'un homme d'Héra, secrètement en détresse. Les salutations d'une humanité apeurée avait à la fois l'amer arrière-goût de la docilité et la douceur d'une plus parfaite politesse. Les serviteurs exécutaient la révérence traditionnelle, mais c'était précisément cette même révérence qui les consumaient de honte et d'humiliation. Quand bien même la Rousse n'exhibait pas son avis au côté de son allié du jour, le peuple de cette planète ne pouvait pas cacher cet état de faits. Pas à elle. Mais, prise dans l'ouroboros de ses choix imposés, la belle suivait les pas du Cold, déambulant le long d'un couloir semblable à un dédale prospère, emplis de souvenirs gris. En silence. Un mutisme que Freezer ne partageait pas. Bavard, impatient, ou impossiblement amical, peu importait ce qui motivait réellement le démon du froid, ce dernier était actuellement d'humeur à lui montrer ses biens, tel un enfant gâté exposant ses jouets avec gaieté.  

Bien que distraite, son oreille était aux aguets, comme réceptive. Amaryllis écoutait et, coupée de cette atmosphère lourde ou chargée de secrets par les propos dénués de la moindre sensibilité du Cold, la demoiselle remerciait presque inconsciemment de tenir avec lui une conversation. Ca, plutôt que de se perdre dans les méandres d'une nostalgie qu'elle ne désirait pas comprendre. Freezer désirait parler du sultan aujourd'hui six pieds sous terre? Soit.

« Peut-être devriez-vous être heureux qu’il vous ait légué quelque chose de beau…Bien des rois sont aveuglés par leurs richesses et leur pouvoir, au point d'en saccager jusqu'à leur propre possession... », répondit-elle d'un ton distrait mais sans animosité aucune cette fois-ci, ses doigts jouant avec l'escarboucle attachée à son cou. Amaryllis, ne faisant pas de distinction, considérait cet ancien sultan au même titre que Freezer. Et peut-être à raison: l'ancien gouverneur était déjà un oppresseur. Une proie qui avait laissé sa place vacante. Il aurait donc été injuste de pleurer cet être ayant passé l'arme à gauche.

Claquement imprévu. Les portes d'un bureau encore envahis d'anciens vestiges s'ouvrirent à elle, le Cold l'invitant par sa présence à s'y aventurer pour entamer les premières négociations. Ordre? Mise en garde? Amaryllis n'avait pas la prétention de savoir ce qui se tramait tout bas dans les méninges de son "chef" actuel. La joie que Freezer affichait ouvertement la semait dans ses propres devinettes. Guilleret, il prit la direction des écrans blafards accrochés au mur, vérifia brièvement les informations inscrites en ce qu'elle reconnut être des formalités, et lui tendit une simple page. Tout naturellement, elle prit un fauteuil à l'opposé et s'y assit, subtilisant la feuille qu'il lui tendait entre ses doigts. Ce fut non sans curiosité qu'elle y piqua son nez, volontairement intriguée par cette "chance" que le monarque lui promettait. Y était inscrit ... "Les lois de Héra".

-Vous m'y autorisez? , questionna-t-elle après un hoquet de stupeur.

Ses yeux écarquillés rencontrèrent les siens, cherchant à y déceler la moindre petite parcelle mutine qui lui prouverait l'existence d'une farce. Changer une loi. Une aubaine inespérée, mais risquée et...Probablement intéressée de la part de Freezer. Qu'étaient-ils donc pour ce souverain? Mais surtout, qu'était-elle actuellement dans ce compromis? Un pantin désarticulé? Une poupée qu'on malmenait, dont la conscience humaine était d'ores et déjà mise en jeu pour mieux lui faire cracher des vérités qui lui étaient inconnues? En dépit de la proposition très alléchante qu'il venait de lui offrir, la jeune femme n'était pas dupe. Naguère lasse, la voilà résolue à prendre la manette en main. Et assurément, elle jouerait le jeu. La Rousse n'était pas de celle à refuser les défis; cela se lisait à même son minois. En cela, Freezer comme Amaryllis n'étaient pas si différents.

« Au risque de me répéter, j'ai prêté serment et je ne remettrais pas en question votre gouvernement. », fit-elle afin d'établir les premières bases, prêtant à l'honnêteté ses premières vertus de confiance. Bien qu'elle était impliquée dans  cette scène, la Fleur était aussi à ses côtés en tant que spectatrice, promise à voir s'élever les fondations de ce Cold. Et que voilà un souverain très confiant... Son estime de lui-même était-elle une faille récurrente ? L’ombre d’un sourire s’esquissa sur les lippes d’Amaryllis. Une audace presque touchante, mais synonyme d'échecs également. « Je ne suis pas juriste, mais vous êtes amusant dans votre excès de confiance...»

Peut-être était-ce là la seule once d'humanité que venait de lui montrer Freezer, en un sens. Elle entreprit la lecture du premier article et n'y rencontra qu'un mur bien abstrait. Quoique pompeux.

"Passons le premier article, ce n'est pas une nouveauté en soit. C'est certainement le pire de tous après tout..."

Avec espoir, son regard défila sur le reste des inscriptions qui ornait la page albâtre. Hélas, la belle déchanta bien vite. Demeura coite. Une part d'elle-même l'avertissait, lui sommait qu'il s'agissait d'une liste des horreurs. Une autre se montrait passablement stoïque vis-à-vis de ces prises de décisions. Son jugement coula le long des articles qui composaient la feuille, et si Amaryllis tenta dans un premier temps de garder un visage calme et composé, la Fleur ne put voiler la moue blasée qui s'esquissa sur son visage à la fin de sa première lecture. Le cœur des Hommes était si sombre qu'elle doutait encore partagée la moindre similitude avec eux...

Du coin de l’œil, elle aperçut un serviteur se mouvoir tel un fantôme dans la salle. Silencieux et tête baissée, ce dernier s'arrêta sur le côté à hauteur du bureau, déposa deux coupes dorées sur la surface plane et lisse du bureau, et proposa machinalement un verre de vin. Vin qu'elle ne dédaigna nullement.

« Je ne sais pas ce que vous attendez véritablement de moi dans cette histoire, mais je suis...Eh bien, étonnée que vous me donniez une telle occasion. Parce que je ne suis pas certaine que les lois que je désire promulguer aillent en votre sens...» Un murmure, tandis que son observation se perdait dans le vermeil de sa liqueur. En cet instant, la vision de la couardise l'agaçait profondément car elle lui rappelait son échec cuisant, et ce fut sur un soupir qu'elle reprit le fil de ses mots. « Ca, en dépit que la plupart des Hommes m'évoque parfois la qualification de "personnes", et puis parfois de..."choses". Je pourrais même parler de "tas de boue".  », s'emporta-t-elle, faisant fuir le serviteur présent dans la pièce en un dernier tapotement taquin au bras. Un poil menaçant, également. La demoiselle avait parfois mauvais caractère et le poids des choix, cornéliens et lourds à souhait, faisait partie de ces moments mordants. L'entreprise eut au moins le mérite de raviver un sourire satisfait sur ses lippes rosées, tant et si bien qu'on eut dit une fée des eaux, ravie de son effet mais plus encore d'avoir retrouvé une conversation privée.

"Un choix..."

Dubitative, la demoiselle pesait le pour et le contre, continuant à triturer la pierre à son cou. Elle avait déjà essayé d'agir au nom du peuple précédemment, la Roue ne devait-elle pas tourner désormais, théoriquement? La pousser à trahir l'un ou l'autre camp relevait probablement d'un génie machiavélique. Les choses s'accéléraient rapidement, si rapidement...Paupières closes, Amaryllis fit le vide dans son esprit, écouta son instinct et chassa ses doutes et toute émotion parasite. Le crépitement des flammes devint sa muse, berçant ses plus folles idées.

« Mais je sais aussi que c'est une aubaine... », songea-t-elle.

Les sentiments partagés qu'elle entretenait vis-à-vis de l'humanité était un réel frein dans la mise en marche de ses plans. Que devait-elle sauver? L'homme et sa bêtise continuelle ou...Cette voix qui l'appelait depuis le début? Qui lui sommait de gagner en puissance, pour ne serait-ce que rétablir l'équilibre?

« Le sang est la vie et la vie est mon pouvoir. Je choisis d'ajouter une loi. » Un sourire carnassier se peignit sans fard sur son visage. Après tout, elle n'avait pas le choix. A long terme, ce qui filait en goutte vermeil de ses plaies devenaient un poison pour les autres créatures, qu'importait sa capacité à insuffler la vie, elle n'avait jamais été une plante médicinale. Néanmoins, tel n'était pas le cas pour le reste de l'humanité, et même les quelques créatures divines qui continuaient à joncher le sol aspirait tout bas à avoir un minimum de reconnaissance. « Afin de sensibiliser la population à la protection des lieux de la flore ainsi qu'à son développement, sans pour autant que vous ne perdiez le contrôle de ces territoires, voici la loi que je propose : Les lieux régis par la flore seront soumises à des règles d'encadrement strictes, placés sous ma protection, et exigeront des offrandes végétales sinon humaines en provenance de chaque secteur les jours de solstices...Des jours de fêtes que l'on pourrait porter en votre honneur. Ou au nom de la prospérité. Prospérité. Le terme fit naître un doux rictus, tant celui-ci cachait jusqu'à sa propre identité. "C'est une piste à développer, mais probablement à suivre, je pense, plutôt que de "gaspiller inutilement les ressources". Une goutte, pour une fleur...»

La jeune femme n'était pas partisane de la violence gratuite, mais il fallait s'adapter à cette population, le peuple de Héra ne s'étant jamais hissé au rang des pacifistes et des tendres, bien nourris et fortement peuplés. N'importe quel être un tant soit peu censé en subissait la morsure à chaque instant. Mais tout pour gagner en efficacité. Que ce soit pour améliorer grandement les rendements ou pour punir les hommes, la loi aurait pu paraître injuste mais la Fleur ne percevait pas les choses du même regard. Un tri dans cette humanité était déjà en marche et mieux valait tard que jamais. Toute emmitouflée dans les pétales carmines de ses ailes, Amaryllis agitait délicatement la coupe de vin entre ses mains.

« In vino veritas. », s’exclama-t-elle en buvant sa première gorgée avec délectation.

Eux tous, sous l'oriflamme d'une fleur écarlate.


Dernière édition par Amaryllis le Dim 1 Juil 2018 - 22:13, édité 3 fois
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockJeu 28 Juin 2018 - 17:28
Le plan de Freezer était en marche, ce qui était à la fois un cadeau et un test des plus perfide allait bientôt donner ses premiers résultats. Le fond était aussi simple que la forme, Amaryllis avait l’occasion de changer les choses dans son sens, de faire avancer les lois de Héra dans son intérêt, l’objectif pour le Cold étant évidement de voir ce que désirait la fleur, sur quoi se portait ses projets. Sans surprise, la proposition du bon empereur provoqua la stupeur de la nouvelle servante, cette réaction était complétement compréhensible, à peine était-elle arrivée dans les rangs du Tyran qu’elle avait des privilèges. Heureusement, le Maître de Héra ne laissait rien au hasard, son coup était calculé, il était sûr de lui, hochant là tête en approbation du questionnement d’Amaryllis, oui, elle avait le choix, l’espace d’un instant, elle avait le pouvoir.

Mais la dame nature jouait la sécurité, le démon du froid paré d’or ne s’attendait pas à ce qu’elle rappelle avoir jurée allégeance à sa personne, mettant en avant qu’elle n’est pas sensée changer les lois, c’était clairement véridique, mais Freezer offrait une chance exceptionnelle. La protectrice de la flore ajouta que l’excès de confiance de l’empereur était amusant, le souci était plutôt le manque de clairvoyance d’Amaryllis, il valait mieux s’expliquer.

« Je calcule mes moindres faits et gestes, je ne fais pas preuve d’assez d’inattention pour faire un quelquonque excès de confiance, tu te doute bien qu’une proposition stupide ne sera pas retenue. »

Rétorqua le nouveau Dieu en fixant son invitée d’un air autoritaire, pensait-elle vraiment que le Cold ne faisait pas attention à ce qu’il faisait ? Qu’importe, l’heure était au choix, Amaryllis restait calme, les yeux rivés sur le texte, absorbée dans un silence de fer par l'importance de ses prochaines paroles, elle qui goutait à une autorité et un pouvoir absolu le temps d'une minute. Découvrant sans doute le poids de son choix, la dame florale semblait immobile, coupée du monde, dégageant vaguement des expressions faciales lors de la lecture de son texte, toutes traduisant une analyse assidue de la situation de l'empire.

Un gouvernement ferme et dur, tuant les rebelles dans l’œuf, telle était la manière d’agir de ce dernier, avec à sa tête le terrible Freezer, une organisation de fer, une poigne tout aussi solide. Pendant que les deux personnages dialoguaient, un serviteur vint proposer des coupes de vin aux deux protagonistes, un pauvre Héra en tenue de valet, il posa un plateau sur le bureau du Tyran, disparaissant sans un homme, saluant juste son ravisseur de manière cordiale. Grand amateur de vin, le fils d’Artic pris l’une des coupe, buvant à sa propre santé, observant malicieusement Amaryllis faire son choix, elle qui affirmait ne pas forcément promulguer une loi allant dans le sens, ceci n’était qu’un détail dans le plan du Cold.

En effet, Freezer ne cherchait pas une loi l’avantageant, mais plutôt une qui avantage Amaryllis, ainsi, elle allait naturellement être plus attachée au régime en place, ceci allait aussi permettre au démon du froid de savoir quel était la nature du cœur de la dame nature, quels traits cache-t-elle encore. Puis, au grand bonheur du Dieu doré, la servante avouait être traitée par les hommes comme un sous être, un « tas de boue », une dénomination terrible, Freezer jubilait intérieurement, elle éprouvait un certain mépris des êtres humains, le machine se mettait en marche. Convaincu que son dessein était le bon, le Tyran laissait son invitée réfléchir, elle qui devait se retenir de choisir l’égoïsme le plus total d’une loi touchant des milliers, voire des millions d’habitants, l’empereur n’attendait que cela, que les défenses de la plante tombent, qu’elle succombe au luxe du pouvoir. Le meilleur moyen d’accorder quelqu’un à un régime n’est-il pas de lui faire apprécier ?

Amaryllis ne tint pas plus longtemps, comprenant l’unique chance qu’elle avait d’avoir le respect qu’elle méritait des hommes, proposant une loi surprenante : des sacrifices humains, voilà qui ramenait là douce fleur à sa véritable identité de créature. La protectrice de la flore pouvait donc dévorer de ses écorces le sang des plus miséreux ? Voilà qui était intéressant, confortant le Cold sur l’idée que la dame nature était plus une fleur de sang qu’une fleur de lys mais aussi qu’elle a pensée à elle avant les esclaves d’Héra. Le spectacle était fantastique, le sourire d’Amaryllis était délicieux, l’on pouvait comprendre toute sa bestialité intérieure, cette pauvre femme semblait avoir cessée de lutter avec cette envie qui résidait en elle, une belle victoire du Tyran : retirer l’humanité de ses serviteurs.

Comment refuser une telle proposition de sa servante ? Freezer n’allait pas refuser une si simple chose que des sacrifices, qu’elle se délecte de ce qu’elle souhaite, spectacles, vins ou pires choses… D’un air conciliant, en accord avec les dires de son invitée, le fils d’Artic pris une gorgée de vin avec elle, accordant que la loi était parfaitement acceptable.

« Je vois, tu souhaite la reconnaissance dans des sacrifices, ne t’en fais pas, tu auras ce que tu souhaites, en tout cas, je suis content que tu traite cette populace comme elle le mérite, inspire-leur la peur et ils te rendront un respect et une foi aveugle. »

Freezer était peut-être un très bon professeur de philosophie Tyrannique, en tout cas, les effets qu’il a mentionnés s’appliqueraient inexorablement à Amaryllis à présent, pour son grand bonheur, autant à lui qu’à elle. Le Cold allait pousser un peu le raisonnement de la fleur, elle qui semblait avoir souffert de l’arrogance des hommes, des misérables impuissants, le Seigneur galactique avait bien compris pourtant que la femme décorée de ronces était meurtrière, pourquoi ne les a-t-elle pas supprimés ?

« Les hommes t’ont traitée comme chose ? Ohoh, comment est-ce possible ? Tu as taillé en pièces mes gardes, pourquoi n’avait-tu pas tuée ces hommes ? »

Attendant la réponse de la femme fatale, le démon du froid ira de sa petite morale.

« Ne te laisse pas marcher dessus par des misérables plus faibles que toi, tout ceux qui ont moins de force que toi doivent être tes subornés, mes plus proches serviteurs possèdent tous une grande puissance et ainsi en général, un grand pouvoir. »

Zarbon était un parfait exemple, Rellum également, ils possédaient de grands pouvoirs, supérieur à Amaryllis, cependant, Freezer sentait quelque chose de différent chez elle, elle n’était pas une créature comme les autres, c’est pour cela que le Cold compte la garder à l’œil. En tout cas, la loi allait être promulguée comme le démon du froid l’avait mentionné, ce dernier avait hâte de voir l’évolution de la fleur dans son nouveau milieu, et pour ça, il avait une quête à lui confier. Laissant quelques secondes de vide, souverain de la planète fit quelques pas en ricanant doucement, il savait exactement ce qu’il allait demander à la belle, mais pour cela, il voulait assurer sa victoire, il annonça donc sur un ton déterminé et calme.

« Bien, maintenant, je vais te donner une première mission, tu te sentiras totalement concernée. »

Amaryllis allait pouvoir réaliser ce qu’elle savait visiblement très bien faire, tuer, danser avec la vie des ignorants.

« Mes éclaireurs ont repérés la principale base des rebelles, proche d’une oasis à l’est, ils pillent les ressources locales sans scrupule et mènent des opérations commando semant la cacophonie, il faut les éliminer, tous, je ne veux aucun survivant. Je ne te charge pas de cette mission seule, tu as un allié, il est d’ailleurs en route. »

Joignant ses mains dans son dos après avoir fini sa coupe de vin, Freezer n’attendait plus que Rellum, lui qui était déjà parti depuis quelques minutes, ce dernier devait déjà être dans le palais, cependant il était impossible de réellement savoir puisqu’il n’était qu’une machine. D’ailleurs, le Cold prévint, prudent.

« J’espère que tu n’as rien contre les robots. »

Le deuxième plan du Maître des lieux s’articulait, il allait maintenant être témoin de l’utilité de sa nouvelle recrue, elle qui semblait si prometteuse, elle avait tout intérêt à ne pas se révéler inutile, au risque de drastiquement décevoir son souverain et finalement perdre la vie.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 383
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1600

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockVen 29 Juin 2018 - 20:50
Survolant à toue toute vitesse entre le sable chaud et le soleil tonitruant, Rellum arrive enfin à la frontière de la civilisation. Cela lui fait bizarre de revoir des pâtés de maison cubiques, des marchés en plein effervescence ainsi que de l’activité humaine normale. En même temps cela fait des mois que le docteur n’a pas quitté son laboratoire où il se sentait dans son élément : un environnement scientifique. Il est néanmoins ravi de constater les progrès technologiques de la cité, notamment ce district spécifique converti en usine de raffinement de tissu carbonique, cela offrant à la fois un matériel de grande qualité et utilité ainsi qu’une source de travail lucrative pour les habitants. Cet exemple parmi tant d’autres pullule partout grâce, sans l’ombre d’un doute, au zèle irréprochable du capitaine Zarbon et à la simple présence de la suprématie du seigneur Freezer. Le cyborg pourrait presque en croire que son propre labeur de création de bio-soldats parait futile face à cette prouesse. Non ! Il a œuvré avec ferveur et fidélité, il est certain d’avoir contribué à la glorification de l’empire intergalactique !
 
Une bonne minute plus tard, l’être de métal arrive devant l’enceinte du palais d’or, le seul vestige du précédent régime qui mérite d’être conservé. Une beauté architecturale qui prouve le talent non négligeable des autochtones ainsi que leur droit de vivre. Même le célébrissime Cold a décidé de poser ses bagages dans ce monument ! Cependant quelque chose, qui attira l’œil du cyborg, fait tâche. Alors que le robot se posa sur le sol carrelé devant la massive porte d’entrée, celui-ci se retourna pour voir des soldats-opérateurs qui sont en train de démanteler une grande estrade. Y a-t-il eu un spectacle récemment ou une annonce cruciale ? Tout ceci semble bien suspect, et encore d’avantage lorsque les scanneurs de l’arrivant détectent des maigres résidus de chair et d’hémoglobine coincées entre des dalles … ceux-ci bien trop éloignées de la grande plateforme temporaire. Grandement intrigué, mais néanmoins ne sentant aucun danger urgent et devinant que si action il y a eut c’est trop tard pour intervenir, Rellum franchit le seuil d’entrée de l’antre du tout-puissant démon du froid. Il traversa à grande pompe les vastes couloirs du château, inutile de rêvasser face aux décors intérieurs qu’il a déjà eut l’occasion d’observer lors de la capture de la planète. Un souvenir somptueux. Finalement, le docteur atteint son but lorsqu’il entend la douce voie de son idole dans la salle d’à côté. Ni une ni deux, le fidèle toqua poliment à la porte et entra tout en faisant preuve de politesse en s’annonçant.
 
"Mes hommages seigneur Freezer, je viens pouuuuuuuuuuuuuuur …"
 
Bien que la présence d’une femelle végétale anthropomorphique puisse être un tant soit peu déstabilisant, c’est surtout le tout nouveau charisme et aura du seigneur Freezer qui étaient à deux pixels de faire sauter la carte son de l’androïde. Sa peau autrefois laiteuse est désormais soit d’une dorure à en faire pâlir de honte les soleils de la galaxie, soit d’une magnifique teinture mielleuse qui donne du relief à ce personnage pourtant déjà si visuellement omnipotent. Bien que les gemmes d’améthyste ne changent pas de coloris, leur forme sur les membres passent d’une belle plaque à d’authentique joyaux luisants d’un pourpre hallucinant. Et que dire de ce regard, par tout ce qui symbolise une divinité parmi les différentes cultures qui jonchent l’existence, c’est des rubis de malice, de souverain, de messie ! Une apparence dont il faudra plusieurs frames d’auto maintenance pour que l’androïde en supporte la beauté. Ce reboot étant fait, et s’étant prosterner sans s’en rendre compte, Rellum reprend sa phrase.
 
"Mes excuses … pour vous annoncer la pleine réussite de ma mission. Malgré des résistances de la part de l’hérétique culte du factice dieu des sables et de l’entêtement des rebelles, votre laboratoire est pleinement fonctionnel. Nous avons notamment pu débuter les reconversions des bio-renégats aussi nommé vulcans. J’espère que vous avez pu en apercevoir instaurer le respect qui vous est dût. Et conscient que la rébellion est une gangrène tenace, j’ai personnellement façonné un titan d’Héras, nommé Populus, qui leur fera ravaler leur orgueil pour comprendre votre évident droit royal."
 
Maintenant que cette bienséance nécessaire est faite, le cyborg arqua un regard intéressé à la présence florale non loin. Une femme, s’en est une sans aucun doute, mais ses ailes de pétales carmin et ses griffes roncières trahissent sa nature d’origine végétale. Ce genre d’alien existent dans l’univers, mais ce spécimen semble particulièrement unique. Aucun rapport de l’armada ne mentionne une telle espèce. Alors pourquoi y a-t-il un air de déjà vu ? Etrangement ce sont des fichiers personnels lorsque Rellum n’était qu’un simple ordinateur sur Terre qui refont surfaces. Pillywiggin écarlate ? Une coïncidence ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, elle n’est pas la priorité … seule la volonté suprême du seigneur Freezer prédomine.
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockLun 2 Juil 2018 - 13:37
La puissance. Une notion abstraite et inégale, qui renvoyait la demoiselle aux corolles des mois et des mois auparavant. Amaryllis n'avait jamais été créature à s'égosiller devant la lumière blafarde des tout puissants, privilégiant la sagesse de l'observation et de l'audace. De là, s'était maintenue un véritable carpe diem. Mais quelque chose différait, désormais. Maintenant que le pouvoir était à portée de mains, la fleur écarlate ne discernait plus véritablement cette croyance. Comment, en de si petites secondes, l'ensemble de ses certitudes pouvaient changer du tout au tout? Forte de son allégeance personnelle et bien ancrée dans sa nature, Amaryllis souriait, malgré tout. Malgré le poids de son rictus, malgré le tabou brisé de sa décision...Il y régnait désormais comme une allégresse pour le vermeil, jusque-là inconnue. Cette ombre sacrificielle n'était ni plus ni moins qu'un calice tachetée de sang, dont on ne s'abreuvait sous aucun prétexte. Mais même les plantes étaient soumises à leur propre science: sitôt la lumière se levait à l'horizon, que leurs têtes se tournaient vers l'astre du jour pour mieux en dévorer ses rayons et se nourrir de ce qu'on lui apportait à ses pieds...Et désormais, Freezer les lui apporterait, ces précieux rayons.

Car un accord se scellait, tacitement. Oscillant entre croissance et prospérité.

Cette faveur rêvée était telle une main tendue, saisie en plein vol. La seule qu'on lui eut faite de toute sa vie d'Errante, car la compassion n'était pas une vertu spontanée pour Amaryllis, toute éprise de cette partiale neutralité qui la régissait. Ajouter une loi. Les sentiers battus étaient d'ores et déjà révolus. Une aubaine inespérée pour qu'enfin, l'Ecarlate puisse se révéler sous un jour nouveau. Ou l'aube d'un renouveau. Hélas, cette proposition ne serait pas sans contrecoup. Amaryllis en était consciente. Mais Amaryllis continuait, fut-ce en empruntant un chemin sinueux. Après tout, on ne refusait pas les rayons d'un soleil, en particulier les jours d'un solstice...

Jours de Félicité et de Dévouement.

Finalement, Freezer n'était pas en tord: si le rouge la seyait autant, c'était bien parce que la témérité de cette teinte détonnait en ville, en forêt et sur le champs de bataille. En outre, sa forme écarlate était criante d'attention, ses remerciements, plus sincères qu'auparavant, et ses paroles, assurément moins arrogantes. Elle ne tremblait ni ne trépignait mais sa voix était ponctuée d'une joie à la fois amère et satisfaite.

"Je vous en remercie, jeune seigneur Cold. Ces sacrifices ne seront pas vains, ce qui vit s'en abreuvera avec respect et devoir. Ces fêtes seront parmi les plus festives et les plus ordonnées. Je vous le promets.",
répondit-elle poliment, non moins ravie de voir sa requête acceptée par un élan de générosité. Qu'importe ce qui en résulterait, ce premier pas était voué à la félicité; bientôt, des regards émerveillés se tourneraient vers un paysage inconnu, touchant les justes notes de cette planète. Amaryllis n'en doutait pas, ne se dépareillait pas de ce rictus qui lui fendait le visage. Pour autant, cette humanité sous-jacente revint rapidement se glisser dans la conversation, l'appelant à répondre aux quelques propos insinués par Freezer. Apte à la comprendre ou non, Amaryllis se permit de reprendre une gorgée de sa coupe, sa seule thérapie à disposition.

"La différence effraie. J'aurais eu l'impression de me venger personnellement et humainement, si j'avais tué tous ces hommes. Je ne suis pas certaine d'apprécier véritablement leur mort, ni même de les pleurer, je préfère en être...indifférente. Autant que possible. Et puis... ce sont des insultes partagés avec l'humanité.", répondit-elle avec douceur. La Fleur était une femme qui aspirait à ne pas ressentir le tremblement des sanglots, les joies hasardeuses, et tout autre inconvénient trop humain, trop émotif, peu aisé à maîtriser dont on l'avait pourtant doté. Après tout, cette petite voix lui chuchotait au creux de l'oreille que seuls les miséreux pouvait qualifier de tels ressentis. Et était-elle de ces miséreux? Non. Certainement pas. Sa condition la hissait au rang des petits régisseurs, désormais. Danser avec la Mort n'était pour autant pas une règle abolie, pour celle qui se complaisait dans l'imprévisible. "Et j'ai longtemps pensé qu'en me vengeant ou en prenant un parti pris, je faisais ce qu'ils avaient toujours attendu de moi. Je ne veux pas être une arme de destruction pour le compte de l'humanité et seulement pour elle, pour ses envies et pour sa cupidité. Je veux agir pour quelque chose de plus grand."  

Un courroux inavoué. Pourtant le vin n'était pas âpre en bouche mais capiteux. Et c'était là que reposait l'ivresse de cette acceptation pour les grands solstices. Le regard azuré de cette dernière coulissait sur la coupe que le dieu doré partageait avec elle, constatant à la dernière minute qu'elle s'abreuvait des paroles de son vis-à-vis avec une attention toute particulière. Confortablement assise sur l'un de ses sièges, Amaryllis se prit à réfléchir sur cette armée qu'elle rejoindrait. Tardivement. Déjà, mille et une idées s'entrechoquaient dans son esprit; clichés comme extravagances étaient les maître-mots de son imagination. Étaient-ce tous des hommes au QI inférieurs? Des sanguinaires? Ou se faisait-elle de bien vaines idées? Peut-être divaguait-elle, la rousse était têtue et ne tenait pas encore de hâte à rencontrer ses camarades. Sans être solitaire, la Fleur savait pertinemment que son regard serait déçu, comme à chaque fois.

"Un repère rebelle..." Voilà une douce ironie. L'envoyer éliminer la totalité de cette force lui rappelait son face-à-face au Palais d'Or. Elle contemplerait ainsi les électrons libres de cette planète lutter de leur mieux, et seule la Loi du plus Fort l'emporterait. L'un se nourrirait de l'autre, et l'autre perdrait sa vie. En cela, Amaryllis semblait presque impatiente de faire ce qu'elle savait mieux le faire. Danser avec la Mort, sinon se relever bien vite pour valser, valser et pourfendre! En une vaine révérence, la rouge créature se signa de son intention. "Ce sera fait. Ils seront éliminés un à un."

La perspective d'avoir un allié pour cette première mission l'agaçait. Pourtant, le Cold signifia rapidement la Nature de ce dernier, comme s'il s'attendait à une quelconque réaction négative de sa part. Aucune.

"Je n'ai rien contre les robots.", affirma la jeune femme, dévoilant ses plus obscures opinions.

"Eux et moi ne sommes pas si différents." A priori, cette décision lui faisait ni chaud ni froid. Victimes des recherches et de l'humanité, ceux-là ne portaient pour dénomination qu'une simple référence. Bien rares étaient les heureux nommés et bien insolente aurait-elle été à les dénigrer ainsi, quand elle-même ne portait pas d'autre nom que celui d'une fleur.

Toc. La porte fut toquée en un coup maîtrisé, signifiant la présence imminente d'un invité en ces lieux. Un haussement de sourcils s'esquissa sur le minois albâtre et carmin du bureau. Attirée par le bruit et l'arrivée de ce qui semblait être son partenaire, elle observa avec attention la silhouette faite de métaux et d'écrous qui se dressait devant elle, victorieuse et froide en tout point. Un instant d'hésitation, puis un crissement fait de "seigneur Freezer". Des dents presque crissées à l'entente de son discours. Intérieurement, la jeune femme retira ce qu'elle avait dit à propos des humanoïdes. Qu'ils étaient prévisibles. Qu'ils étaient froids et peu fiers. Ce Rellum n'avait pas fait bonne impression et toute nimbée dans son silence, Amaryllis semblait avoir perdu sa langue, redevenue silencieuse sitôt les mots laboratoire, culte, orgueil et droit royal prononcés.

Farouchement, la Fleur écarlate semblait s'être retirée sous un voile de nonchalance, laissant au Cold et au robot le soin de partager leurs nouvelles respectives avant de quitter cette salle avec hâte.

La plaie rougissante à son bras exigeait d'être pansée prochainement.
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockLun 2 Juil 2018 - 20:42
Les pièces se mettaient en place, les deux adversaires avaient pris place sur leurs sièges, tout ceci n’était que le fruit d’une imagination, les opposants étaient face à un jeu d’échec, l’un n’avait pas de visage, l’autre était Freezer. Sur cet échiquier qui les séparaient les pions se mettaient en place, encore une fois, la comparaison du jeu de table revenait, le Cold ne savait pas qui il affrontait, mais il voyait clairement dans le jeu de l’autre, il voyait clairement son inexorable victoire briller au loin. Maintenant qu’il avait fait preuve de générosité, le démon du froid allait pouvoir profiter de son acquisition, Amaryllis, cette femme mystérieuse aux propriétés et talents singuliers, elle qui n’était ni humaine, ni déesse, peut être que le Tyran était perdu par l’obscurantisme, ou qu’elle était la seule perdue. En tout cas, la fleur n’avait pas hésité à répondre à son Maître, lui qui lui avait demandé la raison de son inaction jusqu’à présent à l’égard de ses bourreaux, obtenant une réponse mitigée, dommage. Ainsi la dame florale s’affichait comme indépendante des hommes, mentionnant son détachement à la servitude qu’elle à pu avoir avec ses derniers, heureusement que Freezer était là pour sauver cette âme en quête d’aventures.

« Et je suis plus grand que n’importe quel « homme », en me servant, tu auras la lumière et le respect, ils ramperont à tes pieds. »

Confiait le seigneur galactique d’un sourire malicieux, rien de ce qu’il ne disait était faux, Zarbon en bon exemple avait un total contrôle des armées et de la population, lui ayant la confiance parfaite de son souverain. Mais avant de faire s’incliner le monde, il fallait faire plier le genou aux dernières résistances de Héra, quelques fous dont les idéaux sont aussi serpentueux que leurs paroles dénuées de sens. Le Dieu doré fit donc l’éloge de son plan, ne cachant pas l’aide qu’Amaryllis allait recevoir, le fidèle Rellum allait se charger d’assister la jeune femme, ensemble, ils devaient réduire en poussières la base des rebelles, bastion fantomatique d’une lutte mirage.  Exposant son idéal, Freezer fit une ravie, la nouvelle servante semblait loin d’être dérangée par l’idée de faire un massacre auprès des imbéciles s’opposant à l’empire, mieux encore, la présence d’un robot avec elle ne la dérangeait pas.

« Très bien. »


Commenta, amusé, le chef des lieux en observant la porte double du bureau s’ouvrir, dévoilant le colosse de fer qu’était Rellum, le plus froid et en même temps le plus dévoué serviteur de Freezer tant sa condition lui interdisait de le trahir. En pénétrant la pièce, le robot fut pris d’une soudaine attaque, peut être un beug informatique mais ce n’était que son cœur de métal qui s’échauffait, il était tout simplement impressionné par la nouvelle forme de son maître, ce qui était tout à faire légitime. Souriant face à cette indiscrète preuve de sa beauté et de sa magnificence, le Cold esquissa un sourire un peu plus large que précédemment pour montrer son appréhension face à la réaction de Rellum, laissant ce dernier s’exprimer.  

Bien heureusement, l’androïde ne venait pas seul, il apportait un lot de bonnes nouvelles : suppression de la résistance, construction d’un laboratoire, mise en place de la garde mutante, tout était réalisé en avance, Rellum était parfaitement productif. Il fallait bien dire que ce bon vieux serviteur gris avait le chic pour être apprécié du démon du froid en vue de sa productivité imbattable, mais également de son dévouement ridiculement appuyé, évidement ça ne dérangeait pas Freezer qui adorait les flatteries abusives et le travail rapidement terminé. Poussant un petit ricanement sans animosité face à son serviteur éternel, le Tyran répondit, amusé.

« J’aurais aimé avoir plus de serviteurs comme toi Rellum, encore une mission parfaitement opérée, hinhinhinhin. »

Coupant net son rire, Freezer repris, la mine toujours aussi amusée.

« Maintenant que tu as terminé ta tache, je vais te demander de réaliser une mission en présence de ta nouvelle alliée. »


Le souverain de Héra détourna le regard vers la belle fleur de sang.

« Vous allez tout les deux détruire cette base, revenez les mains tachées du sang de ces misérables. »

L’ordre était donné, le duo atypique allait pouvoir se mettre en route, le Cold avait bien planifier son opération, il espérait que Rellum et Amaryllis discutent et s’entendent entre eux, une bonne cohésion d’équipe n’est pas de refus, les conflits permanents entre Dodoria et Zarbon étaient fatigants.  Le duo pouvait donc partir à sa mission, de son coté, Freezer fit venir un de ses plus serviles et inutiles laquets afin de lui transmettre l’ordre d’appliquer la loi de la femme fatale, au moins il n’avait pas menti sur la teneur de son offre, très satisfait des résultats. En effet, le Dieu de la planète désertique savait maintenant que la fleur n’était pas du coté des petits hommes, et qu’au contraire elle en avait mauvaise expérience, de plus, son choix réglementaire ne faisait que confirmer au Tyran le mental percuté de cette dernière, victime d’inconscients, elle cherchait à s’affirmer, au détriment de ces derniers.

« Parfait. »


La phase 2, pendant ce temps, Freezer pouvait manigancer ailleurs, il devait fortifier son empire, trouver toujours plus d’alliés, qu’importe leurs sources, l’essentiel était la puissance, la domination *et moi.*.

Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 383
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1600

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire ClockJeu 5 Juil 2018 - 9:59
Bien que cela soit simplement son job d’avoir créé un vaste complexe scientifique ainsi que d’avoir mis au point un système élaborer de mutation d’autochtones récalcitrants, le docteur Rellum ne peut s’empêcher d’en tirer une certaine fierté. Après tout, qui parmi la totalité des loyaux serviteurs seraient capables physiquement et intellectuellement d’un tel tour de force ? Malgré tout le respect que l’androïde a envers ses congénères, il est bien le seul à pouvoir remplir la tâche. Certes, à un moment donné il a eu recours à un coup de main plus que bienvenue de la part du conseiller Zarbon pour conquérir les cryptes maudites de l’ancien temple. Une période difficile qui rendit les délais à respecter presque impossible. Heureusement que la ferveur assidue de l’être robotique lui permis de parvenir à temps à son but, et pour cela il mit toutes les codes et fichiers de l’éthique à la corbeille. Et quand bien même, est ce que les âmes têtues et irrécupérable de cette planète méritent que l’on s’émois ? Que nenni ! C’est plutôt un bonheur que de les remettre sur le droit chemin ce qui justifie des actions que certain osent qualifier de : crime contre l’humanité. Des attardés sans avenir.
 
Etrangement, l’androïde en viens à se comparer à feu docteur Willow, son créateur, son père, son mentor. Lui aussi n’hésitait pas à aller au-delà de la morale installée par l’homme pour parvenir à ses fins grandioses. Qu’il est dommage que des sayans ancrées dans leur stupidité l’aient pulvérisé en utilisant bêtement l’énergie de la planète Terre. Bon sang, comment un Kaio peut-il offrir son savoir à de tels individus. La pression sans doute. Quoi qu’il en soit, c’est une leçon à prendre en compte, et Rellum l’utilisera pour ne pas décevoir son maître ; le souverain absolue Freezer.
 
Ce dernier fit monter de quelques degrés la carte mère du cyborg en annonçant sa grande satisfaction. Non, mieux encore. Il désigne le carrément comme l’un de ses meilleurs éléments et que si possible il devrait se reproduire en série. Mais quelle belle journée. Hélas, si Rellum aurait été capable de se cloner il l’aurait déjà fait. Cette impossibilité de reproduction est due qu’à la base, ce Rellum est une erreur qui le rend trop complexe. En vérité, cette unicité lui octroie une forme d’orgueil qui ne lui déplait pas. Mais bref, une réponse de politesse est de mise face à autant d’éloge de la part de son idole.
 
"Merci de votre confiance seigneur Freezer, ma tâche ne serais pas accomplit sans votre commandement sans faille."
 
Cela parait être du grand guignolesque pour beaucoup, mais pas pour le robot qui pense réellement ces mots. Après cela, le seigneur Freezer présenta une nouvelle alliée qui s’avère n’être autre que la dame d’épine. Cette mystérieuse plante au corps d’amazone à l’air sauvage et désinvolte. Et alors qu’il amplifia son analyse de cette inconnue, il tomba soudainement sur la nouvelle loi d’Héra. Un verset écologique qui réclame ouvertement des sacrifices humains pour entretenir la faible végétation de la planète. Il n’y a aucun doute, sauf si grandiose coïncidence, que c’est cette femelle atypique qui a proposé ce texte au Cold … un texte déjà approuver. Pour accepter de sitôt une nouvelle venue, c’est que cette dernière doit être particulièrement exotique et puissante. Certes, grâce à cette loi la nature se développera et offrira des ressources non négligeables, mais l’androïde se devra de garde son œil carmin sur cette chose à pétales. Que ce soit par sécurité ou curiosité scientifique.
 
L’éminent démon du froid sortit son larbin de son occultation en lui fournissant l’ordre d’aller accompagner la demoiselle roncière et écraser une base rebelle. Rellum reçu aussitôt les détails de la nouvelle tache et comprend les moyens mise en place de la part du tacticien Cold. Cet attroupement de renégats proche d’une oasis orientale fait des prouesses en termes de saccage et de refus d’obéissance. Une banalité en temps normal, mais comment cette petite communauté est-elle parvenue à une telle ascension en si peu de temps ? Ont-ils reçu des fournitures de guerre de la part de l’extérieur ? Non, le trafic interplanétaire est trop bien sécurisé. Un leader né qui oserait faire front au seigneur Freezer ? Probable. Quoi qu’il en soit, c’est une infamie de plus qu’il faudra anéantir. Le cyborg fit un salut militaire envers son supérieur.
 
"Votre volonté sera faite seigneur Freezer. Ces misérables serviront d’exemples aux autres de leur espèce."
 
L’entité de métal se retourna pour aller s’entretenir avec la fille de sève, mais cette dernière a déjà lever le camp sans demander son reste. Quel manque de social, bien que l’acier et la flore sont deux éléments opposés, ils se doivent de coopérer pour mener leur mission a bien. Est-elle réellement intégrée à l’armée Cold ? Rellum possède quelques doutes qu’il devra combler. Sur ce, il pressa le pas non sans lâcher son inquiétude envers le supérieur démon du froid.
 
"Je veillerais à ce notre … invité se montre à la hauteur de votre magnificence."
 
Et le robot s’envola à son tour vers l’oasis, talonnant de loin sa partenaire. Si l’opération se déroule sans bavures, Rellum se devra d’interroger plus en amont les origines et les volontés de cette fleur. Espérons qu’elle tient du tournesol qui s’oriente vers un soleil doré que de la plante carnivore qui gobe tout ce qui bouge.
Contenu sponsorisé

Pétale réglementaire Empty
MessageSujet: Re: Pétale réglementaire   Pétale réglementaire Clock
 
Pétale réglementaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Palais d’or-