Partagez
 

  [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockJeu 28 Juin 2018 - 1:42
Une fleur et un dragon. Non, il n'y avait pas Tobi dans ce topic ! Mais il était présent, dans nos cœurs. Bref, ce combat serait donc entre une Déesse de la flore et une créature draconique au corps de femme. Le match aller sans doute être intéressant ! Surtout avec les personnalités explosives des deux demoiselles. Il ne restait plus qu'à voir l'arrivée de ces dernières en laissant également l'affrontement débuter une fois que les bracelets seraient équipés. C'était enfin bon ?

"Bonjour à vous deux ! Amaryllis, Zirah, vous êtes adversaires pour aujourd'hui ! Ce tournoi n'autorise pas la mort, donc... Amusez-vous dans un affrontement titanesque ! Vos pouvoirs sont limités avec les bracelets. Vos forces sont donc à égalité... Bonne chance !"

Retournant dans ses cailloux, il n'avait plus rien à ajouter et pouvait laisser part au combat en cours ! Que la meilleure gagne !
Zirah
Zirah
Autres Races
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017
Nombre de messages : 215
Bon ou mauvais ? : Chaotic neutral
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sonikkuhauringu / Furemubureka /free fire
Techniques 3/combat : Feu d'enfer / Armurerie Dimensionnelle
Techniques 1/combat : Konetsu Purazumaboru

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockJeu 28 Juin 2018 - 23:40
Une bien belle journée qui se profilait devant Zirah. La Thyrionis l’avait commencée par une bonne raclée a quelques personnes pensant venger leurs biens qu’elle avait détruit la veille. Si on pouvait même plus rigoler avec des vies insignifiantes et inutiles, enfin bref, elle avait ensuite détruit la petite ville d’où ils venaient pour être sûr d’avoir la paix. C’est quand elle se balader dans les ruines encore fumantes qu’une lueur divine apparut dans le ciel avant de lui parler d’une voix masculine.


“Félicitation Zirah! Vous avez été choisi pour participer au tournoi du destin. Veuillez acceptez cette invitation. Si vous gagnez vous remporterez de belles récompenses.”


“Ah! Ben si y a des récompenses je viens avec grand plaisir et puis je vais pas dire non à une occasion de m’amuser~”


C’est donc dans un flash de lumière qu’elle fut téléportée dans une petite pièce avec une table devant elle. Dessus se trouvait un drôle de bracelet qu’elle prit pour mieux l’observer. Il était doré avec de jolies arabesques et un gros joyaux noir en son centre.


“ Lors de votre combat, vous devrez porter ce bracelet par soucis d’égalité avec les autres participants. Vous avez interdiction de tuer votre adversaire, sinon tout est permis.”


“Parfait! Oh puis- je vous demandez un tout petit quelque chose avant de commencer~?”




Thème:
 



L'ambiance était enflammée, le dernier combat avait hypé les spectateurs au vue des cris et des acclamations. Le résultat était inconnu et franchement la Thyrionis s’en foutait pas mal, ce qui comptait là, maintenant était son propre combat. Les notes d’une musique rock se firent entendre dans l’arène et imposa le silence dans les gradins. Arrivant en rythme avec avec le tempo des notes, se déhanchant et charmant les hommes et femmes des gradins, Zirah fit son entrée avec classe et surtout avec sa sensualité bien connue maintenant. Une fois son petit show fini, elle daigna enfin poser son regard sur son adversaire. Une femme possédant une chevelure aussi rouge que la peau de la reptile. Un léger sourire apparut sur ses lèvres alors qu’elle fit une petite révérence à la belle rouge en face d’elle.

“Offrons leur un beau combat~”

Elle se mit en place de défense et attendit l’action de son adversaire, lui réservant de belles surprises.
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockDim 8 Juil 2018 - 19:46
"Vous insinuez donc que j'aurais l'occasion de tester mes compétences auprès d'adversaires bien différents?
-Et vous aurez une récompense si vous-"


Le messager fut coupé par la soudaine inattention de la jeune femme. Puis une main s'éleva à hauteur d'épaules, oscillant de gauche à droite. Comme pour marquer son geste, Amaryllis en vint alors à des explications d'un autre genre: un ton sec. Ou aussi récapitulatif que celui de son accompagnateur actuel. Tout dépendait des points de vue.

"Le prix ne m'intéresse pas." Je veux simplement savoir de quoi je suis capable sous cette forme humaine..Percer le mystère de ce qui me différencie tant depuis le début...

L'offre avait été ainsi acceptée. Depuis ce long couloir ombragé qui l'abritait, son oreille filtrait les notes d'une musique rock, à la fois agressive et tonique. A l'écoute de la ola que le public de ce tournoi vouait à Zirah, Amaryllis en déduisait que la première concurrente semblait déjà jouer avec la population...Lentement mais sûrement, son délai d'anonymat s'écoulait et avec lui, la jeune femme entrerait dans la lumière.


Il était temps.

En un tempo soutenu, les pas s'enfilèrent sans une once d'hésitation, une pointe de délicatesse nimbant sa démarche chaloupée. Lorsqu'Amaryllis franchit enfin les limites de l'arène, une brise agréable l'accueillit, caressant ses joues avec douceur. Derrière elle, s'étendait une cape au gré du vent. De jaune et de noir, sa prestance rappelait celle d'une abeille et ses mèches carmines, une oriflamme personnelle.

La demoiselle approchait. Indéniablement. Et alors, le public initia ses acclamations.

 Autoritaire mais pétillante sous ces festivités martiales, on eut rarement perçu la fleur en si bon jour; tant et si bien que cette dernière s'approcha sans timidité des barrières séparant la foule du terrain ensablé. Les salutations se sublimaient, s'accentuaient de part et d'autres. Tout semblait se métamorphoser et avec l'arrivée de la dernière combattante, le combat imminent faisait tressaillir les êtres de ces lieux. Un instant de flottement étiola l'ambiance dantesque imposé par Zirah. Lèvres closes. Le regard de la belle s'attarda sur un spectateur et une idée fleurit dans son esprit mutin. Ce fut alors l’apparition d'un soupçon de malice dans la lumière de ses orbes faits d'azur.

Ainsi, Amaryllis stoppa sa course devant un homme.

Bouche bée, ce dernier semblait l'observer dans une étrange béatitude. Il ne vit pas les pétales se former depuis la manche d'une main gantée et ne réagit qu'en marionnette lorsqu'il reçut une rose blanche entre ses doigts, perdu dans son propre dédale de bafouillages. Un battement, un regard perdu. "Moi?" Oui toi. Lentement mais sûrement, le charme de sa présentation opérait sans fioriture aucune; en son sillage, une noble fragrance en appelait à la contemplation et à une idolâtrie presque mystique.

"OH! Il semblerait que nous ayons une combattante joueuse par ici, suffisamment pour dédicacer une rose blanche tel un chevalier à sa demoiselle de coeur haha!" Tout en rejoignant le centre de l'arène, Amaryllis dressa une main gantée vers les cieux, remerciant la foule pour deux. "Veuillez encourager notre deuxième combattante, Amaryllis!"

Assurément, la sensualité indomptable et l'élégance sauvage des deux guerrières partageaient le cœur des spectateurs, mais qu'importait pour qui d'entre elles les encouragements de ces humains vacillaient, la victoire était à portée de mains. La Dame aux corolles leva sa large épée en face d'elle,répétant sa propre litanie. Avec honneur, elle fit s'écouler le sang le long de sa lame, en guise de salutation. On eut dit une tradition respectueuse; celle d'un soldat ayant été autrefois témoin des victoires et des défaites. Mais déjà, les questions se succédaient dans les esprits avides des gradins: Pouvait-elle se battre avec une telle arme? Quelle était sa force? Ô, le jeu des apparences était bien trompeur. Après tout, n'avait-elle pas été recrutée par Freezer lui-même? Ses bras œuvraient déjà à supporter le poids de cette arme aux origines incertaines. A son image. 

Sous un sourire pâle qui était le sien, Amaryllis signa une révérence caricaturée à son adversaire. ses prunelles se fondirent dans ceux mordorés de la belle, capturant l'instant de défiance qui éveillait quelques papillonnements incertains.

De l'amour? Non. Mais de l'adrénaline, certainement. Après tout, on racontait que la bataille était tel une danse et que les hostilités faisaient se lever le masque du guerrier. Celui que lui adressait sa partenaire actuellement lui paraissait être honnête. Une belle créature, si ses écailles ne mentaient pas. L'évolution était parfois un mythe fort déroutant...Qu'il était dommage de constater la corruption de cette part humaine...Mais peut-être se trompait-elle. Prise dans ses contemplations, Amaryllis coupa court à ses réflexions et de ses deux mains, prit le manche de son épée. Prête à en découdre, un sourire ourla ses lèvres rosées avant de répandre son avis partagé.

"En effet. Amusons-nous..."


Balayant le vent du tranchant de sa lame, la rousse instaura un climat particulier, utopique et presque bucolique. Le Ki qu'elle décupla envahit l'arène et trahit un semblant de bestialité entre ce parfum floral, ce déplacement instantané et cette lame lourde qui semblait se faire répandre les graines de la guerre. Le coup fut particulièrement violent, vif et surprenant, effaçant au préalable toute trace du rituel de sang qu'elle avait effectué quelques minutes plus tôt sur son épée. Et, s'il existait des pétales en cette arène, alors seules quelques gouttes de vermeil éparses pouvaient prétendre à ce titre. Ce coup aspirait au choc. Mais surtout, il aspirait à faire de ce terrain un terrain de jeux pour la Dame aux corolles.

"Je serais ravie de voir un peu l'étendue de ta force...", souffla-t-elle avec douceur.

Elles luttaient, mais l'air se faisait printanier. Des grains de pollens minuscules et chargés de Ki chargeaient l'atmosphère environnante pendant qu'Amaryllis initiait la danse des lames et des poings. Les coups portés s'entrechoquaient avec habileté, sous couvert d'une rapidité d'ores et déjà un peu plus effacée.

L'avenir de ce combat demeurait incertain, mais empreint de risques. Les ronces de Ki faisaient généralement leur office, puisant dans les forces et dans la lutte de la belle rougeâtre pour imposer l'épuisement. Une fois parasitée, le jugement s'avérait fatidique. Plus la lutte s'intensifiait, plus ces plantes invasives et tenaces se développaient. Nul doute, ce combat était placé sous le joug de la valse et de la stratégie. Et tous parleraient de ce tournoi des plus singuliers.

Et tous parleraient d'un Dragon et d'un chevalier à la Rose.

Citation :
Amaryllis se bat visiblement sous forme humaine dans ce post
x3 pollenique utilisée
Thorn and vines - Epée affiliée
Zirah
Zirah
Autres Races
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017
Nombre de messages : 215
Bon ou mauvais ? : Chaotic neutral
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sonikkuhauringu / Furemubureka /free fire
Techniques 3/combat : Feu d'enfer / Armurerie Dimensionnelle
Techniques 1/combat : Konetsu Purazumaboru

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockLun 9 Juil 2018 - 9:30
L’ambiance était électrique, une tension palpable envahissait l'arène, les spectateurs étaient envahis d’une euphorie maladive alors que les deux combattantes venaient de faire leurs entrées en musique. La première, Zirah avait opté pour un style rock aux basses lourdes pour rythmer ses pas. Se déhanchant avec style et une aisance à toute épreuve, la Thyrionis avait fait le tour de l’arène, distribuant clin d’oeil et baiser à la volée rendant sûrement jalouse bon nombre de femmes aux vues des hommes qui en redemandent. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et finalement elle mis fin à sa présentation en même temps que les dernières notes de musique puis attendit son adversaire qui ne mit pas longtemps à arriver.

Une musique lente et soutenue prit place et une belle plante fit son apparition, des cheveux écarlates comme la peau de la simili-dragonne et un teint pâle comme la porcelaine. Seigneur qu’elle était belle et désirable. La regardant défiler sur le rythme lent et languissant de la musique, la belle inconnue continua son show, donnant même une rose blanche à un heureux élu qui n’en revenait pas lui-même. La belle laissait un très agréable parfum envoûtant, Zirah se retrouva à la respirer longuement, fermant les yeux pour l’apprécier encore plus, un parfum de fleurs et de champs à perte de vue, des arbres fruitiers aux branches chargées de fruits juteux et parfaitement mûrs. Voilà à quoi lui faisait penser ce parfum si délicat mais fort à la fois. Rouvrant les yeux, elle les fixa sur la dénommée Amaryllis, présentée par le commentateur. Amaryllis, un nom qui sonne avec beaucoup de fraîcheur dans la bouche ardente de la Thyrionis. Elle eut un sourire de satisfaction, cette femme allait être des plus intéressantes à combattre.

Dégainant une lame carmine, la belle plante vint s’entailler dessus avant de la lever en face d’elle, les gouttes du liquide vital venant lentement glisser sur la lame effilée avant de finir leur course sur le sol, faisant éclore des pétales carmine sur la pierre blanchâtre du ring.
Zirah s'autorise une révérence royale que lui rendit la plante écarlate mais plus sur le ton de la caricature ce qui ne fit que grandir le sourire déjà large de son adversaire draconique.


thème:
 


Les présentations maintenant faites, il était temps de rentrer dans le vif du sujet, le combat. L’ambiance florale instaurée par le show de la plante devint encore plus présente quand celle-ci balaya l’air de son arme, envoyant le sang dans le sillage et décorant encore plus les dalles autour d’elle. Zirah de son côté fit monter la température d’un cran tandis que dans son dos un concert de craquements se faisaient entendre alors que sa peau semblait se soulever comme si une multitude de petits êtres tentaient d’en sortir. C’est finalement dans une gerbe sanguine que le résultat de cette attente fut visible. Une paire d’ailes écarlates à la membrane d’un rouge translucide avait retrouvé leur légitime place au niveau des omoplates de l’être rougeâtre. Souriante comme jamais, Zirah vint claquer sa queue sur les dalles alors que son regard devenait plus bestial et acéré. Elle donna une puissante impulsion et décolla créant un mur de vent assez violent mais sans danger pour la belle Amaryllis. Le combat s’annonçait des plus beaux, un mélange de voltiges et d’attaques rapides entre les deux femmes, l’une étant une plante aux épines acérées et l’autre un être volant maîtrisant l'élément flamboyant qu’était le feu.

Sentant des petites particules de ki se balader un peu partout sur le ring, Zirah préféra rester en l’air, elle ne savait pas ce que pouvaient faire ces particules et il était certains que certaines d’entre elles avait touchée la Thyrionis, impossible d'éviter autant de particules. Néanmoins elle pouvait les renvoyer par de grands courants d’air fait à partir de ses ailes immenses. Une fois la zone décontaminée, elle fonce sur sa cible, voltigeant entre les vignes et les ronces, démontrant une grande maîtrise de la voltige et de l’esquive. La distance maintenant plus petite c’est avec un grand sourire que la belle dragonne ouvrit la bouche pour lâcher un cri strident. Un cri assez puissant pour être visible par onde sortant de ses cordes vocales, un son fait pour paralyser son adversaire et l'empêcher de tenter une attaque. La simili-dragonne en profite par la suite pour venir cueillir la belle plante d’une patte dans le thorax et par une forte pression l’envoyer droit dans le mur derrière elle avant de reprendre l’altitude. Le combat allait être long mais ce que ne savait pas la voltigeuse était que le pollen de ki commençait à lentement faire son effet de sangue. Allait-elle se brûler les ailes comme Icare l’avait fait avec le soleil?
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockMar 17 Juil 2018 - 18:35
"Tous se souviendrait du Dragon et du Chevalier à la Rose."

La promesse d'un spectacle fabuleux faisait s'élever dans le cœur des spectateurs deux émotions bien distinctes: Joie et Allégresse.  La mort ne verrait pas le jour en ce lieu, mais tel n'était pas le cas de sa comparse de vie, Sang, qui se refusait un tel exil...Capricieuse, cette entité s'était rebellée depuis le début des hostilités. Ainsi, le vermeil continuait à laisser planer son ombre évocatrice, et chacune de ses apparitions furtives sonnait le tocsin des combats d'arène. La foule elle-même nageait en plein délire, mais tous se gardaient bien de se juger les uns aux autres: on ne prônait pas la violence en un tel lieu, mais un Art. Un spectacle entre victoire et défaite; une quasi opposition qui inspirerait un dénouement à parts égales. Bien d'illustres fantômes des temps anciens auraient su conter les mythes et légendes qui étaient les leurs; mais ceux-là n'étaient plus de ce monde, hélas. Il appartenait donc aux vivants de prendre la relève, afin de se sustenter des événements qui se jouaient de leurs sens au moment présent. Car écouter sagement un conte était une chose, en vivre une passionnément relevait d'un tout autre niveau.

Fruitée, boisée; de fleurs et de champs. L'odorat de Zirah la rendait à la fois naïve et alerte. Et, tyranniquement, le parfum capiteux des albâtres roses continuait à flotter sur le terrain, dès lors ensablé par les joutes martiales.

Une odeur envoûtante, vivifiante et pleine de malice...

Etait-ce une tricherie de sa part? Cela rappelait à la Rousse que les Hommes haïssaient ce genre de petites taquineries. Mais Zirah n'était point humaine et Amaryllis n'était point dupe. La créature draconique qui lui faisait face fit bien vite éclater ses ailes de nuit dans une gerbe de sang, sous la lueur éthérée de l'astre du jour. Déjà bien hâtée par le coup d'épée porté contre son ennemi d'écailles, la foule se permit d'acclamer fortement les deux guerrières qui évitaient tant bien que mal les coups de leurs adversaires, oscillant entre distance pour l'Ailée et proximité pour la Terrestre.

Malgré tout, le fer ne pouvait être croisé sans un second épéiste et le moindre impact porté par cette femme était fatidique. Zirah devait donc compter sur son agilité pour échapper à la froideur et la lourdeur de sa lame. Néanmoins, une stratégie bien élaborée n'empêchait pas la survenance d'un point de rupture...Arme bien dressée, Amaryllis s'était préparée à tout. Le galbe droit et le menton haut, son assurance ne l'avait pas quitté. Coup de queue, vent violent, et crocs acérés...Peu importait. La Fleur s'était préparée à tout, oui. Sauf à cette attaque.

Ainsi, lorsque la Thyrionis chargea sur sa petite forme en un battement d'ailes, la Fleur encaissa le Cri de plein fouet. Distraite, Amaryllis sentit son épée lourde lui filer entre les doigts et sans plus tarder, les premiers cliquètements métalliques martelèrent  le terrain pour juger l’inattention de sa porteuse. Puis, en un ultime blâme envers la Fleur, elle alla s'éclater en une dizaine de ronces indomptables et inoffensives. Bien vite, ses deux mains s'étaient portées sur ses oreilles et ne les avaient pas quitté. Quelle était cette immonde ultrason qui faisait presque rompre ses tympans? Il lui sembla entendre ce cri pendant un long moment..Un trop moment, puisque les lèvres de l'Ailée étaient désormais closes et que cette dernière chargeait vers elle. Désarçonnée, la guerrière florale ignora le filet de sang qui coulait le long de sa mâchoire et réunit toute sa concentration. D'ores et déjà alertée, il n'y avait plus aucun doute à ce sujet: Amaryllis devrait compter sur sa vue et son instinct pour vaincre, son ouïe ne serait plus une carte-maîtresse désormais. Ses dents crissaient sous le poids de la douleur et son visage s'en froissa d'une seconde à l'autre.

Tant pis. La fleur montrerait patte blanche, pour cette fois-ci...

Zirah vint ainsi loger lourdement son poing dans son thorax. A cet impact, tout son corps humain sembla frémir, puis se décomposer en un millier de corolles carmines, chargeant l'air de cette presque-illusion. Lentement mais sûrement, son regard d'or s'aiguisait. Scrutait. Celle qui parait la rose blanche semblait s'être dissipée sous un nuage de pétales, éphémère et trompeur. Aux yeux des spectateurs, la gravité avait été suspendue et le poids de ce monde, lui, avait été annulé par la légèreté. Seules demeuraient l’Ailée, ainsi que de magnifiques corolles virevoltant dans les airs.

Où était passé le Chevalier à la Rose?


Réapparue...

Dessinée au gré des brises et au passage discret et solitaire des pétales, "quelque chose" réapparut depuis le sol. Ni derrière, ni devant, mais dans un angle mort du Dragon. Ou plutôt était-ce "quelqu'un". Un "quelqu'un" de méconnaissable mais de familier. Un "quelqu'un" exempt de toute métamorphose, dont les quelques pétales qui flottaient sur l'arène trahissait succinctement ce qui auraient pu être sa véritable forme. C'était tout au mieux une humanoïde, et cette silhouette ni-humaine ni-florale s'était aussitôt formée en un mirage déconcertant pour mieux revenir à l'état normal.

Ou pour mieux asséner ses premiers coups fatales.

Sans plus tarder, deux dagues se formèrent dans ses paumes levées et tailladèrent frénétiquement la chair de son adversaire, du creux de ses épaules jusqu'à ses ailes courbées. Précise et festive, on eut dit un matador qui entravait à petit feu les forces et la concentration de son taureau en frappant des points précis, sans pour autant perdre de vue les objectifs qu'il s'était fixée précédemment...

"Fourbe chevalier", s'écriait certainement une partie du peuple. Malgré la beauté de ce spectacle, aucun temps mort n'avait été accordée à Zirah et bien qu'Amaryllis portait ses frappes furtives pour alourdir chacun des mouvements de la belle Thyrionis, les blessures n'en restaient pas moins bénignes mais fort volontaires, si ce n'était présentes. Car il n'existait aucune blancheur et aucune plume destinée aux sang-froids. L'impulsion de la jeune femme continuait à faire planer ses ailes à demi-écloses, faisant s'envoler dans le vent sa chevelure aussi rousse que le feu d'un solstice. Telle une assassin, Amaryllis s'était dressée là où on ne l'avait jamais attendu. Force était de constater que ce tour de passe-passe avait opéré son effet, et cela se faisait ourler sur ses lippes carmine un sourire contenté.

Mais parfois, la loyauté résidait là où elle était absente; aussi un avertissement était de mise.

"Observe...Juste ici.", pointa le "Chevalier à la Rose" en direction de l'épaule du Dragon, déjà rongé par un mal que la Fleur savait provisoire. Après tout, ce match n'était pas un combat à mort, mais cette épée de Damoclès qui planait au-dessus de sa tête était un compte à rebours. Une mise en garde avant que celle-ci ne céde au bras de Morphée, affaiblie et dévorée par une malédiction ancestrale, légère et douce. Et, tout en pesant ses mots, l'Amarillys reprit la parole, sa voix s'étant muée en un accent mêlant humanité et sifflements divins que le Dragon pouvait désormais qualifier grâce à une Bête; celle qui sommeillait toujours au plus profond d'elle-même. Peut-être en aurait-elle été intimidée, honorée ou indifférente. Mais un esprit de la Forêt arborait un masque humain et menait avec elle une danse des poings. "Ta violence te juge, je crois bien..."

Amaryllis pointa les ailes de la jeune femme, prise dans un filet d'entrelacs lumineux, entre vignes et fleurs, dont les épines et les lianes redoublèrent de force et de croissance suite aux paroles du pseudo Chevalier. La Fleur ne doutait pas de leurs liens acérées ou de la ténacité de ces mauvaises herbes, aussi, lutter contre cette végétation fictive était un gaspillage de temps et d'énergie pour la reptile. Le libre arbitre imposait ainsi deux choix: Ou ce lézard antique se laissait consommer petit à petit, faisant fi de cette végétation, ou il se verrait contraint à dépenser son énergie pour évanouir ces pousses invasives.

Bien vite, Amaryllis prit de nouveau de la distance pour forger cette fois-ci une lance, car des ronces de Ki dévoreraient bientôt le bras de la Rouge.

La Flore reprenait ses droits.

Citation :
-Conséquence du pollénique x3
-Petal Clone
Une odeur plane sur le terrain. Une odeur de fleurs. Mue par son instinct, Amaryllis se substitue à un clone de taille réelle et fait de pétales pour échapper ou tromper son ennemi.
Ce clone se dissipe en une centaine de pétales une fois touché.


Dernière édition par Amaryllis le Sam 28 Juil 2018 - 23:17, édité 2 fois
Zirah
Zirah
Autres Races
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017
Nombre de messages : 215
Bon ou mauvais ? : Chaotic neutral
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sonikkuhauringu / Furemubureka /free fire
Techniques 3/combat : Feu d'enfer / Armurerie Dimensionnelle
Techniques 1/combat : Konetsu Purazumaboru

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockSam 28 Juil 2018 - 17:21
Le combat avait enfin commencé, une danse rougeoyante entre un être floral à l’allure chevaleresque et son adversaire de toujours, créature ailée et cracheuse de feu, le dragon.
La foule était en délire devant cette valse à la chorégraphie instinctive mêlant voltige, esquive et croisement du fer, le tout enrobé d’une senteur persistante mais toute aussi mystique. La scène semblait irréelle dans un sens, un opéra entre le combat de la Reine nature contre le feu dévorant de la Passion. Deux entités, deux championnes, deux élues combattant pour la suprématie de leur idéologie, leurs convictions, leurs croyances.

Le premier acte avait commencé depuis un moment déjà mais les deux parties semblaient se juger entre estocs et esquives, vignes et voltiges. Les deux êtres se fixaient du regard, calculant la prochaine attaque, le moindre mouvement qui trahirait la tactique de l’opposant. Mais la ruse eut raison de la vigilance du chevalier. De sa voix stridente, l'infâme reptile avait cloué la bretteuse sur place, l’obligeant à abandonner son épée pour protéger ses oreilles sensibles. Le premier sang fut versé et le premier contact donné par l’être ardent. Le premier acte était clôturé.




Cependant, le contact avec la chair de son adversaire fut bref car celui-ci éclata en un millier de pétales carmins, créant un instant de flottement dans le temps, un instant magique, poétique, un bref moment qui lança le deuxième acte de cet opéra.
Le dragon fut surpris et envoûté par cette technique aussi esthétique que trompeuse. Comme un chat hypnotisé par le rayon d’un laser, Zirah ne pouvait quitter des yeux cette formation tourbillonnante et rougeoyante et c’est bien trop tard qu’elle vit la forme du chevalier se reformer, armée de deux dagues effilées qui laissèrent sur sa peau carmine deux morsures ardentes et douloureuses. Un cri, un geste de défense, tel un animal pris au piège et acculé par le chasseur. Elle était passée de prédateur à proie en l'espace d’un instant.

Les attaques étaient rapides, précises, nullement là pour la tuer mais pour l’affaiblir sur la durée, la faire saigner et l’épuiser alors qu’elle tentait de frapper en retour cet être aussi fourbe qu’elle l’était elle-même. Elle ne trouva son salut que dans une onde de choc venteuse, obligeant le chevalier à la rose à reculer et à se protéger. Décollant malgré la douleur qui assaillait son corps de toute part, Zirah porta un regard féroce sur la belle plante. Une envie de la brûler vive se fit sentir, mais où serait l’amusement si le combat se terminait aussi vite?

La belle rose lui fit néanmoins part d’une chose, désignant les vils ronces poussant sur elle et lui aspirant vitalité et énergie. Encore une fourberie, mais qui fit sourire la sulfureuse. Elle s’était fait avoir, elle qui pourtant baignait dans la ruse et la malice. Force était de constater que son adversaire savait aussi bien manier les armes que l’art de la manipulation. Cela ne fit qu’augmenter l’envie de combattre de Zirah, qui prit une pose théâtrale. Bras tendus, pattes pointant vers le sol et ailes ouvertes à leur maximum, un feu bleuâtre prit naissance sur les ronces parasites avant de se propager sur ses blessures, laissant une peau vierge et neuve. Elle avait choisit de sacrifier un peu de son énergie pour détruire ces entraves et refermer ses blessures plutôt que laisser son sang continuer de couler.  L’acte deux s'achèva enfin.

Les flammes d’un bleu éclatant vinrent se loger aux creux des mains de leur créatrice qui posa un regard sérieux et acéré sur cet être mystérieux. Beaucoup de questions se bousculaient dans sa tête. Qui était-elle réellement? Quel était son but? Etait-elle réellement là pour les récompenses ou bien cherchait-elle des adversaire dignes d’elle? Peu importe l’issue de ce combat, Zirah espérait qu’elle aurait des réponses rapidement.




Rapidement le feu prit en ampleur avant de recouvrir les bras de la rouge, la température de l’arène augmenta également, était-ce un indicateur de la colère montante de la dragonne ou bien celle de sa détermination à vouloir faire mordre la poussière à ce chevalier tenace?
En tout cas, le troisième acte avait commencé. Un battement fugace de ses ailes et la voilà de nouveau partie à l’assaut de son adversaire? mais son air joueur avait disparu pour laisser place au sérieux. Les moments de jeux étaient fini. Esquivant les ronces et les vignes, elle finit par attraper la lance à pleine main, faisant fi du sang qui coulait de la blessure infligée par l’arme. Elle tira vers elle la rose, puis la fixant droit dans les yeux, elle lui posa cette simple question.

" Quel est ton but en venant ici? "

L’échange sera peut-être minime, soit à cause de la chaleur que dégageait la rouge soit par par la réponse du chevalier ou alors par l’attaque de l’une des deux combattantes. Cependant, le combat est loin d’être fini et l’acte continue encore.
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockMer 1 Aoû 2018 - 3:19
Parmi toutes les voies qui lui avaient été permises d'emprunter, Zirah avait choisi celle du sacrifice. Ainsi, le regard pers du Chevalier observait les flammes aussi azurées que celles des feux follets dévorer sa peau carmine, en un vaillant témoignage de courage et d'espoir. La combustion de ces plantes lui demanderait un effort colossale pour continuer à lutter avec autant de ferveur, et pourtant, cette lueur décidée qui perlait dans ces orbes félines traduisaient par avance que l'Ailée n'était pas de celle à faillir. "Enfin", songea Amaryllis. Enfin. Depuis combien de temps n'avait-elle pas pris autant de plaisir à croiser le fer? Un sourire fier et contenté s'était dessiné sur les lippes de la rousse, dont le visage renvoyait au calme et à une douce forme de sérénité. Malgré les innombrables tours de passe-passe qu'elles venaient de s'échanger, chacune des deux combattantes demeuraient respectables et respectueuses à leurs manières. Différentes, elles l'étaient. Opposées, également. Toutefois, les pas de ce tournoi se métamorphosaient en une complicité pour le moins atypique.

Alors, scrupuleusement, Amaryllis écouta les paroles de la jeune femme lorsque celle-ci vint à parer sa lame. Avec surprise, la Thyrionis s'intéressait à son cas, à ses choix. Et sûrement, cette dernière avait dû voir juste. Amaryllis ne pouvait trahir sa volonté: désintéressée. Elle ne demanderait aucun prix. Ni pour combler sa bourse de Zénies, ni pour un quelconque autre désir factice. Néanmoins, la Dame aux corolles choisit de profiter de cet instant de répit afin de faire plus ample connaissance avec ce fameux Dragon...Quitte à répondre honnêtement, en ne mâchant nullement les mots parfois durs que pouvaient prononcer les créatures comme elle.

"L'Homme et le temps est une poussière dans la vie d'un être immortel...Alors à quoi me servirait une rançon? Un prix? Je préfère profiter de l'instant présent, des festivités et de notre combat...Ca a un quelque chose d'appréciable...et d'authentique. Puis, quitte à dépenser un voeu, je le prendrais en réserve; pour une âme méritante."

Restait néanmoins à savoir s'il existait sur cette terre des "gens méritants". Un air désabusé et particulièrement explicite se dessina sur les fossettes de la rousse. Brièvement elle songea aux personnes qu'elle avait croisé récemment sur son chemin. Un voeu à offrir. Pour ce Baby Vegeta? Que Dieu ait pitié de son âme. Un jour, peut-être, apprendrait-il à voir l'importance des vies qu'il exterminait sans vergogne, reproduisant sans cesse ce pourquoi il luttait pourtant à l'origine. Il n'était qu'un être pitoyable, coincé dans un cycle sans fin, incapable de percevoir que les barreaux de fer n'étaient pas autour de lui, mais que la prison était en lui. Pour Freezer? Le rire tonitruant de ce dernier hantait déjà ses journées. Non. Pour ce robot? Non.

Non!

Le Monde n'était ni blanc, ni noir, ni entièrement gris, mais Amaryllis avait bien des choses à régler avant de songer à un désir qui lui permettrait d'accéder aussi facilement à un confort relatif et vain. En ces brèves secondes profilant une lutte entre Ki tremblotants, la Fleur se rendit compte qu'elle n'avait pas été très honnête avec son adversaire. Et assurément, coincée dans son douillet nid de neutralité, elle ne l'avait jamais véritablement été. Dépourvue de prénom humain, la jeune femme entama alors le début des présentations. Les vraies.

"Excuse moi de ne pas m'être présentée officiellement...Tout d'abord, je n'ai pas de noms, du moins, pas à ma mémoire. Les Hommes m'appellent l'Amaryllis depuis longtemps. Depuis que les Milésiens avaient chassé et opprimé les dieux jusqu'au Sidh lui-même. Triste avènement dont les Fleurs avaient été témoin. "... Mais sous cette forme, je ne suis sûrement que la personnification végétale de la Fierté des mortels...", souffla-t-elle doucement, inspirée par le crissement de leurs lames. Elle prit une pause, jouant avec son épineuse dague et faisant passer la manche entre ses doigts. Paré. Raté. "Ou un agent de leur Orgueil. Ironiquement, je suis redevenue le héraut des dieux de la Forêt. Aussi têtus et imprévisibles soient-ils."

"Mais n'aie crainte, que ton cœur soit sombre ou non ne te mènera pas directement dans de mauvais jugements. La Nature elle-même est influencée par ce qui la taille, en bien comme en mal, et je sens en toi un grand potentiel, fille du Feu...". Ces paroles résonnaient dans leurs regards entremêlés. Suite à quoi, sa silhouette s'éloigna de celle de la Thyrionis, suivi de peu d'un léger rictus, mutin et amusé. Faisant tournoyer sa lance au-dessus de sa tête avec adresse, cette dernière prit un pas rapide afin d'appuyer le poids de son arme contre cette paume.

"J'ai envie de tester ton courage, maintenant que nous sommes à égalité..." Derrière elle, ses ailes en corolles noires et rouges s'étirèrent de tout leur long, paraissant en appeler à leurs comparses qui gisaient au sol. "J'ai envie de me rappeler que cette qualité existe peut-être bien en vous. Tu n'es pas en si mauvais chemin...Et qui sait? Peut-être que tu contribueras à me rappeler des objectifs que j'avais quand une partie de moi était encore..."

A ces mots, la lance de Ki se convertit aussitôt dans cette paume rougeâtre, pour s'allonger en une lame courbée...ou plutôt une faux, dont l'esthétisme de sa forme était non sans rappeler les motifs en entrelacs nimbant sa traditionnelle épée lourde; celle qui avait tant suivi cette forme humaine; inconnue. L'arme qui venait de nouveau d'apparaître dans sa main semblait plus lourde, plus solide et plus décidée que jamais à trancher avec fourberie son adversaire, suite à sa parade.

"Humaine."

Déesse artificielle. Un cri martial et cristallin -le sien- fit soulever les pétales et tournoyer ces dernières sur tout le terrain. Lacérant, rugissant, une colère sourde et incompréhensible, à peine palpable, mais bien présente. Cette toute petite part de mortalité qui la composait faisait d'elle une hérésie, mais ce fait avait désormais été accepté par son esprit. Parfois, il lui arrivait de se demander qui était réellement cette autre personne, phagocytée depuis cinq années par sa présence. Celle qui somnolait. Celle qui lui imposait parfois des actes de clémence et de cruauté envers l'humanité. Celle qui avait fait l'exploit de survivre à l'expérience du Joueur de flûte...Après tout, l'amaryllis était une fleur empoisonnée et parmi toutes ses congénères, elle était la seule "en vie".

"Désormais, j'arpente un chemin en faveur des dieux, et j'ai des étapes à respecter. Mon épée est aujourd'hui confié à un souverain cruel, mais pourtant plus intéressé par des tâches concrètes que l'appât du gain. Néanmoins, mes temps de réflexion me sont comptés pour les prochains mois, voire les prochaines années à venir, d'ici là que je reprenne le titre et la nature qui me reviennent de droit...Alors, ce combat sera mon dernier acte de neutralité avant un bon moment. Je ne souhaite qu'en profiter."

Malgré la chaleur, Amaryllis initia son chant. Un terrible chant. Il rappelait que les demoiselles des forêts se montraient aussi belles que mortelles; que leur séduction scellait généralement le trépas des êtres trop fascinés par leurs personnes. Le tranchant des pétales entreprenait ainsi un ballet de feu et de taillades, dont la longévité oscillait entre la haute température du terrain et l'opposition qui s'y déroulait. Malgré tout, cela conférait au terrain une atmosphère des plus dangereuses.

"La fin du combat approche, et pourtant, j'aimerais avoir ta version, cette fois-ci. Qu'est-ce qui t'a amené à venir ici?"

Depuis l'épicentre de ce cyclone, on entendait le public s'exclamer à gorge déployée, pris de stupeur. Bien qu'en sécurité.
Zirah
Zirah
Autres Races
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017
Nombre de messages : 215
Bon ou mauvais ? : Chaotic neutral
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sonikkuhauringu / Furemubureka /free fire
Techniques 3/combat : Feu d'enfer / Armurerie Dimensionnelle
Techniques 1/combat : Konetsu Purazumaboru

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockMer 1 Aoû 2018 - 23:45
HRP: La technique que Zirah utilise dans cette réponse à était acceptée par le staff et ma partenaire. C'est une x3 qui est contrable par une technique de même puissance voir au dessus. L'arme ne sert que pour un tour avant de disparaître.




Le sang coulait lentement le long de son bras avant de finir sa course sur le dallage du ring,dans un ruissellement régulier. Pourtant, nulle douleur n’était visible sur son visage, juste un air sérieux, mais aussi curieux. Curieuse et impatiente de savoir la raison de la venue de son adversaire alors qu’elles luttaient pour avoir le dessus. Une lutte silencieuse mais tangible par la lance du chevalier et la main tremblante du dragon. Ce dernier avait d’ailleurs posé une simple question à son opposant, mettant en suspens l'atmosphère combative qui avait été installée. Un léger arrêt dans le temps, une bulle éphémère pour une simple récolte d’informations complémentaires.

La rose finit par lui accorder une audience, lui parlant de l’Homme et du Temps avant de lui donner une première information et pas des moindres, car elle affirmait être immortelle. Continuant sur la futilité d’avoir accès aux récompenses avant de rebondir sur le fait que leur combat était une chose qu’elle appréciait. Un léger sourire naquit sur le visage de la rouge, car le sentiment était entièrement partagé.

" Sache que j’apprécie tout autant ce combat que toi et que nous avons un point commun ... l’appréciation du moment présent. Tu ne dois pas être du genre à regretter tes choix passés ni à te poser mille questions sur un futur lointain, je me trompe ? "

Sa prise sur la lance se fit plus dure, augmentant l’écoulement de son sang alors que la flaque sanguine à ses pieds se retrouvait agrandie chaque seconde. Cela faisait bien des années que Zirah vivait au jour le jour en suivant ses propres règles. Elle avait montré tellement de visages aussi bien durant ses missions que dans la vie de tous les jours. Elle ne prenait jamais parti d’un quelconque conflit, tout ce qu’elle voulait, c’était vivre sa vie comme elle l’entendait. Depuis qu’elle avait posé les yeux sur Amaryllis, elle avait senti comme un lien étrange se former entre elles.

La discussion continua. Pas de réel nom, une existence allant au-delà du temps, une forme donnée par l’orgueil et la fierté des Hommes. Puis, enfin, le sujet que la dragonne n’appréciait guère, les dieux. Ces êtres Tout-puissants et qui n’avait comme passe-temps que de jouer avec les mortels. Zirah détestait les Dieux, tous les Dieux pour être exact, aucun ne trouvait grâce à ses yeux.

" Voilà qui est intéressant un héraut des dieux. Et puis-je savoir quelle est ta mission pour ces Dieux de la Forêt ? Dois-tu détruire toute personne ne respectant pas leurs visions étriquées ? "

Sa haine fit monter un peu plus la température, déjà étouffante, du ring. Alors que le chevalier avait décidait de tester le courage de la dragonne en transformant sa lance en une sublime faux, mais d’une dangerosité certaine alors que des ailes rouge aux liserés noirs faisaient leur apparition dans son dos comme une spectaculaire plante, des pétales s’en détachaient avant d’engager une lente descente vers le sol. La dame aux corolles expliqua ne vouloir que profiter de son dernier combat en toute liberté avant de servir entièrement un maître cruel.

" Eh bien, je vais me faire un honneur de te donner une entière satisfaction. Tu vas vivre le plus beau et intense combat de vie ma belle ~. "

Alors qu’un cyclone de pétales les entourées, Zirah recula de plusieurs pas avant de répondre à sa partenaire de combat.

" Moi ? Je suis là pour trouver des adversaires capables de me faire vibrer. De m’envoyer dans mes derniers retranchements. Je suis là pour la beauté des combats, pour l'adrénaline qui parcourt mes veines, le frisson de la victoire à portée de main, mais qui est pourtant encore loin. Voilà la raison de ma venue. "


Alors que le dragon se mettait en position de combat, le temps se figea soudainement. Un gel total alors qu’une voix spectrale s’élevait dans les airs. Un tourbillon de flammes écarlate fit son apparition entre Zirah et Amaryllis.

" Eh bien cela faisait longtemps ma petite Zirah. "

La voix était grave et surtout très désagréable à l’oreille. Une espèce d’écho métallique accompagnait la voix alors que son propriétaire sortait enfin des flammes. Un être bien bâti, à la peau meurtrie par des flammes bleues qui parcouraient son corps, formant de multiples arabesques et signes, langage maintenant oublié mais marqué à jamais. Ses yeux n’était que deux orbites d’un bleu flamboyant mais qui pourtant laissait passer des émotions, ici la joie et la satisfaction. Un profond frisson parcourut le corps du dragon alors que l’être de feu s’avançait lentement vers elle.

" Tu m’a manqué ma championne. Tu ne donne pas beaucoup de nouvelle, quelle tristesse. "

" Que me veux tu Kiranius ? Ne vois-tu pas que je suis en plein combat? Va-tu me faire chier à chaque fois que je trouve un adversaire avec un minimum d'intérêt? "

" Baisse d’un ton! Insolente! Je suis ton Dieu et tu me dois le respect! "

De nombreuses flammes vinrent entourer Zirah qui recula sous le coup de la surprise. Cependant son regard resta sur le dieu capricieux et reflétait une haine profonde pour lui.

" Ahahah! Ce regard … voilà pourquoi tu me plaît ma chère Zirah. Tu as de la chance, je suis de très bonne humeur, je vais donc te faire un petit cadeau. "

Le cercle de flamme qui entourait Zirah s'éleva alors dans les airs, prenant la forme d’une créature serpentaire avant de faire plusieurs fois le tour de la Thyrionis qui était sur ses gardes. Et sans crier gare l’être de flamme fonça droit vers la poitrine de la dragonne, rentrant en elle sans aucune difficulté. Zirah se crispa sous la douleur qui assaillait brutalement son corps, une chaleur insoutenable et de nombreuse veinures bleutées parcouraient son corps avant de disparaître soudainement, la laissant haletante et en sueur.

" En espérant que tu seras à la hauteur de ce présent. Maintenant détruit ton adversaire pour ma gloire! "

Il disparut dans un geyser enflammé puis à la disparition de la dernière flamme, le temps reprit son court. Pour Amaryllis tout s’était passé en un battement de cils, aucun indice sur la venue d’un être divin ni sur la soudaine faiblesse de Zirah qui respirait encore avec difficulté.

" Je me bat pour moi, espèce d’enfoiré … "


Essuyant sa bouche d’un revers de main, Zirah se redressa, posant un regard plus que déterminé sur la reine des corolles. Il était temps pour la scène finale de se jouer.

Tendant le bras droit sur le côté, elle fit apparaître une lueur bleue dans la paume de sa main. Un trou de ver apparut alors. Un trou pas assez grand heureusement pour permettre à un corps de passer mais un bras si. Ce qu’elle fit, plongeant son bras dans le trou, elle sentit une multitude d’objets passer puis un contact chaud se colla à sa paume. Elle referma la main dessus pour sortir l’objet.

C’était un grand chakram à quatre lames. D’un noir anthracite avec de nombreux sillon de flammes. Posant de nouveau son regard sur la rose. Elle fit tournoyer plusieurs fois sa nouvelle arme avant de la balancer avec force sur elle. L’arme fonça à grande vitesse vers la Reine des corolles dans un vol silencieux mais flamboyant, le vent généré nourrissant les flammes des lames. Zirah avait décollé puis récupéré l’arme que Amaryllis avait dû dévier. Elle n’attendit pas avant de relancer le chakram dans une trajectoire en courbe vers la droite mais comme on le sait, Zirah rests fourbe et claqua des doigts pour lancer un free fire sur le bras gauche d’Amaryllis et l'empêcher de parer l’arme de jet.

Les dernières minutes de ce tournois seront décisive, qui de la rose ou du dragon allait remporter ce combat de tous les instants?
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockVen 17 Aoû 2018 - 3:34
L'avenir; Garce de ses nuits! Ce démon infernal était de ces petites voix chevrotantes et insipides qui vous aboyaient des vérités implacables, de celles qui blessaient l'âme en plein cœur. Son poison était sa langue de vipère et son viseur mortel, ces plus petits vrombissements...alors saisis par l’œil d'un faucon. A l'oreille, le coffre de cette fourbe créature vous murmure généralement des mensonges d'outre-tombe. Pour Amaryllis, cela ne faisait aucun doute: Avenir était une vraie Banshee. Telles les Parques qui cisaillent les fils du Destin de ceux qui avaient osé parier leurs vies et ce, avant même qu'ils ne constatent leurs chutes précipitées, Futur était une personne indécise et incertaine. Tantôt influencée par la douceur de la Création, tantôt par la passion de la Destruction. Un chaud-froid sans queue ni-tête. Il arborait un visage de candeur malicieuse, floutée par les vicissitudes de la Vie. Au loin, chacun avait pu l'entendre. Mais tout le monde l'avait un jour déplorée. Ce rire, n'était-ce pas un rictus qui faisait couler un frisson le long de votre échine? Ou se faisait-il léger et cristallin? Ô, qu'Avenir était inquiétant. Zirah ne l'entendait peut-être pas. Pas encore. Peut-être n'écoutait-elle pas pleinement cet instinct sommeillant en son sein, pourtant déjà si présent et si puissant...Un Appel mordant...Ce fut sur ce souffle que les lèvres d'Amaryllis initièrent leur avertissement, ses mains toujours bien accolées contre la garde de sa faux provisoire.  

"Tu te trompes. Sais-tu que la Nature peut se montrer dépendante de ce qui la nourrit et la tue à la fois? L'avenir me fait peur. Très peur. Plus je l'observe, plus j'en perçois sa sombre spirale sans fin. Une spirale aussi noire que le charbon et la cupidité... Mon apparition en ce monde, tel que je suis actuellement, fait écho à cela. Je dois la maintenir saine, quand bien même la Vie est un Vin qu'il faut déguster au moment présent...C'est mon seul ordre."

Malgré les efforts inhumains de ses prédécesseurs, malgré les incessants combats qu'ils avaient tous menés, ce cycle ne s'arrêterait probablement jamais. Parricide. Meurtre et destruction. L'Homme était une créature si effrayante. Et pourtant, Amaryllis les affrontait aujourd'hui sous leurs traits. Dans le Feu et l'Ignorance. Dans une Lutte de tout instant. Bien que passagère et vouées à la catharsis des spectateurs, leurs blessures ne tarderaient certainement pas à mettre hors d'haleine les deux opposantes. Et visiblement, la respiration de Zirah se fit plus lourde d'une minute à l'autre...En apparence, ce n'était qu'un détail. Mais un détail fort étrange, car le charme de ses graines avaient depuis longtemps été brisé. La rousse ne put retenir une moue réfléchie face à cette constatation qui, pourtant, fut aussitôt mise aux oubliettes lorsque les mots de Zirah résonnèrent une ultime fois dans sa tête. Une fois de trop. Dieux...Certes, mais les Fleurs de l'Autre Monde ne se prêtaient pas aux mêmes allégeances que l'Homme. Pour qui la prenait-elle? Pour un sombre pantin?

"Très chère, tu apprendras que je suis peut-être liée de loin à certains d'entre Eux, mais qu'eux, les premiers dieux et mes parents j'entends, ne sont plus de ce Monde. Ils nous ont abandonné et nous ont laissé simplement en lien avec la planète. On a donc repris le flambeau, de nos mains invisibles. Je n'obéis pas à une volonté unique et je ne suis ni véritablement inférieure et inutile, ni supérieure et indispensable, comme d'autres pitoyables créatures aiment à se persuader pour arriver au sommet de leur hiérarchie. J'écoute un Tout composé d'êtres dont je suis fière, depuis les chants des aubépines aux cris des chênes ...et je n'en ignore aucune parole. Pas plus que je ne suis dénuée de jugement. Ce qui fait la puissance d'un dieu n'est pas son pouvoir, mais la croyance qu'on lui porte. Aveuglement, Amour, mais aussi Peur et Terreur."

La couronne était une fiction, respectée par les émotions humaines qui régissaient les drames de ces univers. Que ses yeux soient d'or ou d'azur, cette réalité ne changeait pas véritablement. Et pourtant, la Belle continuait à réagir en conséquence: il fallait composer son calme.

"Alors, composons", s'était-elle intimée. Les ailes de Carmin offraient ainsi au regard toute la splendeur de sa nature. A sa suite, un cortège de flammes l'entoura, une langue de feu, portant l'odeur agressive du souffre en son sillage. Les minutes suivantes pressèrent néanmoins le pas. Une main écarlate saisit le chakram avec ferveur et détermination. Puis sans prévenir, le froissement d'un anneau filant vint percuter sa faux de Ki en plein vol!  La confrontation ne sembla pas avoir bougé d'un iota bien malgré cette nouvelle astuce. Le crissement s'imposait et faisait écho à un pas en avant, synonyme d'offensives appuyées. Les dents claquèrent et les jointures blanchissent. Penultime croisement de lames. 

"Maintenant que je peux arpenter le monde, je peux agir...La seule question est de savoir comment. Trop de mois durant, j'ai écouté avec mélancolie les litanies des prisonniers. Trop de mois durant, j'ai vu la foi des Hommes se plier, encore et toujours, face à l'oppression."

Amaryllis s'étonna de l'apparition de quelques flammèches dansantes, presque bleutées par la haute température qui faisaient entrer en combustion la matière environnante. Ces mouvements paraissaient singuliers, presque guidés. Comme le prolongement d'un bras par une épée. Le constat fut alors fatidique: c'était à mille lieux de ce que la dragonne lui avait montré depuis le début de leurs joutes. Un souffle. Le temps pressait, mais lui manquait tout à la fois. L'arme qui gisait naguère dans sa main s'était depuis peu affalée au sol et lorsque sa main se dressa, ce fut le vide qui accueillit l'anneau plat. Le Carmin qui berça son épaule. Mais rappelons-le; ce match n'était ni celui d'un matador, ni celui d'un tournoi équestre. Le taureau ne mourrait pas à la fin et la tête d'un des deux Chevaliers ne rouleraient pas sur le sol. Les armes étaient donc presque jeter à terre aux premiers sangs dans l'esprit de la demoiselle qui, somme toute, cherchait davantage l'étonnement que la récompense.

"Tu as gagné cette manche, néanmoins les plantes crèvent mais les roses meurent."

Cette douleur lui rappelait qu'à l'instar des défaites, les petites victoires façonnaient les histoires. Elles étaient là pour feutrer le vrai du faux et ajouter de la couleur à ces étincelles de génie; remembrances de souvenirs. Les mémoires refirent alors surface. Doux parasites qui ne préviennent jamais. En passant ses premières années à observer l'humanité, Amaryllis avait tenté de quitter le Jeu. Mais l'humanité avait façonné son fléau, tout comme Dieu les avait forgé à leur image. De cela, la rousse en était certaine. Tandis que la foule semblait acclamer de manière bien différente l'offensive de l'Ailée, la jeune femme profita de ce moment pour en appeler à la clémence de ses créations. En un nuage pétillant de vie, le temps s'arrêta pour une deuxième reprise. La caresse de vent apaisait ses peines et voilèrent les premières plaies béantes de la guerrière, parée d'or et d'obsidienne.

"Je n'ai pas de semblables à mes côtés, aussi je compte briser personnellement le cycle de la destruction... tirer profit d'une foi quelconque qu'on me portera et...maintenir un semblant d'Equilibre. Je suis de ceux qui dansent les victoires au zénith et faiblissent au crépuscule. Souviens-toi de qui je suis. Car c'est la seule véritable destinée qui m'est tracée pour apaiser les sanglots de la planète...

Un seul et unique appui, et la Fleur divine s'élança en sa direction, accompagnée d'un battement d'ailes et des dernières gouttes de sang au sol qui, visiblement, avaient décidé de guider sa dernière lame en s'étendant sans aucune régularité linéaire. A la place, une toile semblable à celle d'une araignée, fourbe filet concocté par ses soins.

Oui. Amaryllis avait tenté de quitter le jeu. Mais le jeu était indissociable de la Vie.
Zirah
Zirah
Autres Races
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017
Nombre de messages : 215
Bon ou mauvais ? : Chaotic neutral
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Sonikkuhauringu / Furemubureka /free fire
Techniques 3/combat : Feu d'enfer / Armurerie Dimensionnelle
Techniques 1/combat : Konetsu Purazumaboru

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. ClockJeu 3 Jan 2019 - 16:47


Le dernier acte, les dernières actions et paroles allaient être joués et prononcés. Le temps manquait aux deux combattantes qui s’échangeaient paroles et regards entre le choc de leurs armes respectives. Leurs visions étaient différentes mais également jumelles sur certains points. L’une était une création divine, une création florale de toute beauté, mais possédant des épines acérées et un total libre arbitre, l’autre était un être mortel, de chair, de sang, d’écaille et qui pourtant supporter une présence divine non désirée, abject et souhaitant contrôler chacun de ses gestes et pensées. L’un était libre et l’autre enchaîné rêvant de sa liberté.

Le chakram finit sa course au sol avant de disparaître dans une gerbe de flammes bleutées, son utilité n’était plus. Zirah toujours dans les airs, tentait de retrouver un souffle normal, alors que son cœur pulsait fortement. Ses membres étaient lourds, la fatigue était pesante et commençait à brouiller la vue du dragon qui perdit en altitude. Alors les paroles de la reine aux corolles parvinrent jusqu’à elle. Cela la fit doucement sourire.

- Tu possèdes la chance de pouvoir agir comme bon te semble. Tu es libre de choisir ta voie et de t’y tenir. J’ai beaucoup de respect pour les personnes comme toi. Sûre d’elle et de leurs choix… Tu écoutes ce qui t’entoure et en prend note… En vérité que tu sois un être divin ou pas fais de toi quelqu’un de bien plus complexe et intéressant…

Le dragon finit par poser le pied au sol, pattes tremblantes sous son poids devenu en l’espace d’un instant beaucoup trop lourds. Néanmoins, elle gardait une posture digne, tête haute et yeux braqués dans ceux de la fleur. Elle sentit alors ses pattes être prises dans une entrave. Fausses paroles que la plante avait prononcée, le dernier coup allait lui être donnait. Le dragon allait tomber devant le chevalier comme à chaque fois. Cependant, Zirah n’allait pas faillir sans un dernier coup elle aussi.

Alors que la reine aux corolles s'élancer vers elle, épée prête à frapper, le dragon fit appel une nouvelle fois à son trou de ver, sortant de cet espace mystérieux une lame azurée qui vint rencontrer celle d’Amaryllis. Le choc produisit un bruit cristallin qui se répercuta dans toute l'arène. De nouveau proches, les deux combattantes se fixèrent du regard, mais celui de la dragonne semblait satisfait.

- Sache que moi aussi, je n’ai pas de semblable à mes côtés mais pas pour les mêmes raisons que toi … Nous sommes bien plus semblable que ce que je pensais … Tu parlais de tirer profit d’une foi qu’on te porterais ... Alors profite de celle que je te donne… J’ai très hâte de recroiser le fer une nouvelle fois avec toi… Amaryllis…

Le bruit d’une lame qui tombe au sol, suivit de celui d'un corps. Le dernier acte était maintenant fini, sonnant la victoire pour le chevalier face à son ennemi de toujours. Le rideau pouvait enfin être tiré.
Contenu sponsorisé

 [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Empty
MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.    [Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah. Clock
 
[Tournoi du destin, 1er tour] Amaryllis vs Zirah.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-