-24%
Le deal à ne pas rater :
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
189.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le Guerrier Millénaire [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Orrive
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Méchant.
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockMer 11 Juil 2018 - 18:35
La réponse aux inquiétudes de Hellzetsu s'était solidifée par sa mort, sa décapitation, voir même sa désintégration, le cadavre ensanglantée et déçu de son vieux copain était maintenu par Orrive qui suiva une route pour aller dans les déserts chauds et dangereux pour quiconque sauf le Super Guerrier de Vegeta.

"Hop !"

Dit-il avec un sourire innocent tout en lançant le cadavre sali et difforme de Hellzetsu sur le sable chaud et fin, les Loups Fous regardaient la scène avec un silence toujours aussi dominé et sans personnalité, Orrive ouvra une crevasse autour des personnes présentes pour la fête en déchaînant une aura monumentale doré et laissant ses cheveux se lever aux vents et devenir dorés à leur tour, passant en Super Saiyan et jetant le livre sur les appels démoniaques au dessus de Hellzetsu tout en criant.

"Démons des temps anciens, je m'approprie ton pouvoir et ta personne, vient à moi et sert le Super Saiyan que je suis."

Le livre se mit à s'ouvrir et laisser les pages se tourner toute seul dans un sens puis dans l'autre, avant de voir une étincelle se créer avant qu'une flamme n'enveloppe le manuscrit et ne se mette à embraser le corps de son bon vieu copain désormais mort.

"J'espère que le monde est prêt pour moi."

Les Loups Fous se mirent à genou comme pour prier la protection de leur dieu à tous, une sorte d'énorme lumière violette se créa dans les cieux et un portail s'ouvrit comme pour dire attention, ou pour souhaiter la bienvenue, Orrive était le bienvenu ! S'avançant fièrement vers le portail tout en mordant sa lèvre inférieur d'excitation, il s'ancra dans le monde nouveau, le monde ancien ou il n'y avait ni Loup Fous, rien, juste des Saiyans moins avancées et moins intelligents avec des tenues barbares et dont le regard était empli de fascination, de crante, de jalousie.

"Bonjour, vous n'me connaissez pas, je suis le Super Saiyan de la légende."

Les Saiyans prirent une mine déconcerté et l'un d'entre eux répondit.

"La légende ? Qu'elle légende ?"

Orrive ferma les poings et sourit en montrant grand ses dents.

"Dites-nous, vous venez nous sauver contre le terrible Frieza ?"

Le Super Saiyan de la légende approcha du guerrier qui se mit à reculer de peur.

"Je pourrait, mais j'ai choisit un autre chemin, moi-même. Je n'sert pas votre race, juste mes propres intérêts."

Il déchaîna ensuite le fruit de sa folie et envoya plusieurs boules d'énergies dorés transpercer le torse de chaque Saiyan pour les tuer sur le coup.

"Hahahahaha ! Ils sont trop mignons, ils veulent quelqu'un qui les sauve, et moi je veux des gens qui me servent, pas des gens que je sert."

Mais le traître sentit une énergie inhabituelle se propager de la plus haute montagne, il concentra son énergie pour se rendre la-bas en moins d'une seconde avec son vol terrible et rapide.

"Toc Toc Toc !"

"Entrez."

Orrive brisa la porte avec un coup de pied pour marcher à l'intérieur du sanctuaire dans le-qu'elle un démon l'attendait, il portait une tenue de moine et une capuche recouvrant son visage.

"Je suis le Grand Sage."

Cela ne disait rien au Super Saiyan qui s'apprêtait à partir, mais le Grand Sage le retenait.

"Assez-vous, nous devons parler."

Orrive était impatient de retourner dans le monde normale et dit.

"Que me voulez-vous ?"

Le Grand Sage prit une mine gentil puis dit.

"Je l'sais, vous êtes le Super Saiyan de la légende, n'est-ce pas ?"

Orrive restait silencieux à mesure que le Grand Sage continuait ses paroles.

"Je voit en vous, vous faites partie de la race des Annunakis, peuple qui croit avoir crée l'Univers, mais qui s'est fait bannir pour ses mauvaises actions, ils ont tenté de redevenir les dieux qu'ils étaient .. jusqu'à votre naissance."

Le Super Saiyan de la légende se leva puis dit.

"Je n'ai pas le temps pour ce genre de chose."

Le Grand Sage récidiva et dit ces mots.

"Je sais que vous devez partir vite, quand le corps de votre victime sera entièrement brûlé, le portail se refermera. Mais je vous assure, je peux faire de vous un dieu, si vous travaillez avec moi."

Orrive se tournait puis répondit.

"Je sais ce que vous voulez dire par "avec moi", et je n'tomberait pas dans votre jeu. Sachez que je suis déjà un dieu, le dieu de moi-même."

Le Super Saiyan attrapa le crâne du Grand Sage puis dit les dernières paroles que ce dernier allait entendre.

"Maintenant je n'ai plus besoin de vous, sortez de ma vie et laissez moi tranquile."

Il retira le crâne du Grand Sage pour le tuer et l'expulser en enfer, Orrive sortit du sanctuaire et regardait le portail se fermer.

"Oh merde !"

Il voulait certes devenir le premier Super Saiyan de la légende mais pas rester ici pour toujours, alors ni une ni deux il vola du mieux qu'il pouvait pour entrer dans le portail le plus vite possible, sortant de l'époque ancienne et arrivant dans le présent, atterrissant devant les Loups Fous, prés des cendres de Hellzetsu.

"Hmpppfh, vous ne voyez rien de différent n'est-ce pas ?"

Un Loup Fou répliqua.

"Euh, non, Grand Super Saiyan."

Orrive prit le livre sur le Super Saiyan de la légende écrit par des Saiyans et le montra aux Loups Fous, sur ce dernier n'était plus dessiné l'ombre d'un Homme avec les cheveux dans le vent, mais un Homme avec une armure verte et des cheveux dorés, représentation d'Orrive. Il n'avait certes pas le bon nombre de mèche et le dessin n'est pas totalement colorié, mais c'est la preuve qu'Orrive était devenu le Super Saiyan de la Légende, toutefois son nom n'était pas marqué, donc personne ne pourrait savoir que c'était lui, mais ça ne le dérangeait pas, il ne faisait ça que pour lui-même, se sentir au dessus des autres, ce qu'il était.

[HRP : Ce RP est écrit et préparé depuis bien longtemps, et malgré ça j'ai tenu à demander l'avis d'un membre du staff, je n'ai toujours pas eu de réponse officiel, il me semble. Orrive qui utilise une machine à remonter dans le temps pour devenir le tout premier Super Saiyan n'influencera en aucun cas le background du forum, ni les autres joueurs, c'est comme Wulhut qui avait des villes entières consacrés à son culte, c'est juste pour alimenter le côté sectaire, vous pouvez limite retcon ce RP dans la mesure ou il n'y a personne de vivant pour témoigner du fait qu'Orrive soit le tout premier Super Saiyan, il fait ça seulement pour se sentir comme le Super Saiyan le plus légitime qui soit, en gros y'aura même pas d'histoire de culte ou de ville qui le vénèrent, pas la moindre influence sur les autres personnages joueurs. Je suis malgré tout prêt à supprimer le RP si le staff juge que c'est nécessaire, donc pas de débat stérile car ça ne touchera ni la puissance d'Orrive, ni son entourage, rien d'autre que son background pûrement personnel]
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockMer 18 Juil 2018 - 22:17
Dans cette chronologie, six mois environ s'étaient écoulés. Néanmoins, Trunks avait vieilli de cinq ans. C'est pourquoi il eut réellement l'impression de revenir à une autre époque. Après avoir finement complété l'initiation et la formation de Chronoa sur les deux dernières années, le meneur de la Patrouille du Temps avait acquis beaucoup d'expérience. Cet homme différait de l'ancien infecté par le sérum noir de Demigra et épris de Celerya. Cet homme différait du jeune homme optimiste et sérieux au triste passé. Cet homme différait.

Le futur commence aujourd'hui.

Aujourd'hui fut le premier jour où Trunks remit les pieds sur le sol de Coton City. Les passants reconnurent sans difficulté l'ancien dirigeant de la police temporelle malgré un accoutrement radicalement différent. Civils comme policiers, une nuée de curieux murmures parcoururent rapidement l'intégralité de la ville. Lesdits murmures évoluèrent en brouhaha avec vélocité, remplaçant même le constant mais naturel vacarme urbain. Si les sceptiques et quelques mauvaises langues ne manifestaient aucun enthousiasme, ils furent aisément couverts par la visible approbation générale.

Guidé par son habituel sérieux, n'ayant guère le temps pour les interactions légères et sympathiques, Trunks n'avait qu'une hâte : reprendre son travail. En effet, il donnait avant tout raison au scepticisme partiel de la foule, minoritaire mais certain. Ses premières tâches étaient donc de regagner la confiance de ses collègues, ainsi que de redevenir digne d'être le second de Dame Chronoa, Kaïo Shin du Temps. De ce fait, c'est auprès de cette dernière que Trunks se dirigeait et il ne comptait certainement pas s'arrêter pour s'expliquer à ses pairs. Lorsqu'il la trouva, c'est elle qui engagea la conversation.

"Bonjour, Trunks ! Quand je te vois, je me dis que tu as vraiment repris du poil de la bête en "cinq ans" ! Surtout avec les deux dernières années qu'on a passées ensemble. Cela fait très plaisir à voir ! Je suppose que les autres policiers ne sont pas tous unanimes sur ma position, mais c'est compréhensible et temporaire. Je sais que tu sauras naturellement regagner leur confiance."

Suis-je vraiment digne de tant d'estime ?

"Dame Chronoa... Je ne pense pas mériter un tel enthousiasme, mais je vous serai éternellement reconnaissant pour la confiance que vous m'accordez. J'avais laissé tomber le flambeau, mais je le reprendrai comme il se doit. Vous pouvez compter sur moi ! Je suis plus motivé que jamais à reprendre le travail !"


Cet enthousiasme n'était pas crédible, et Chronoa n'était pas dupe. Les deux êtres manifestaient toujours une certaine complicité et se comprenaient entièrement. Trunks se sentait vide, ne sachant pas quoi devoir ressentir, et sa supérieure n'en doutait aucunement.

"Je suppose que dans le cas présent, le seul moyen de t'apaiser est de t'auto-satisfaire... Soit. Comme tu le sais au fond de toi, je te fais déjà pleinement confiance. Je vais donc te confier une mission pour laquelle je cherchais justement une personne disponible. En plus, tu as largement le niveau cette fois, ça te changera donc des débuts de combat désavantagés. Attention toutefois : ne sous-estime pas ton prochain adversaire ! Il est très dangereux et, bien que tu sois un peu plus fort, il conserve de bonnes chances de victoire contre toi !"

"Ne vous en faites pas. Je ne me ferai pas avoir. Au contraire, peu importe ce dont il s'agit, je me tiendrai prêt et consciencieux !"

"Ooooh, ne serait-ce pas mon bras droit que je reconnais là ? Irais-tu donc déjà un peu mieux ?"

L'embarras, qui lui en revanche ne sortait de nulle part, s'incrusta dans la conversation.

"Ah, heu... Disons que... Cela m'a rappelé l'esprit de la Patrouille d'autrefois... Les bons souvenir de Tokitoki, Kaito, ou encore..."

...Celerya.

"...Nos autres partenaires."


"Je vois, je vois... Bon, du coup, le briefing de la mission - parce que c'est assez urgent : un guerrier nommé Orrive a remonté le temps et créé une chronologie parallèle où il devient le Super Saiyan de la légende sur Vegeta. Il y tue également des innocents, ce qui affecte grandement la généalogie. Nous devons préserver l'équilibre de cette nouvelle chronologie au cas où les répercussions s'avéreraient désastreuses. Regarde ce parchemin, tu y observeras la scène en détails."

Ceci fait, Chronoa reprit la parole en donnant ses consignes.

"Comme tu peux le voir, ce Super Saiyan est dangereux mais ne doit être tué qu'en dernier recours. Tu l'as expérimenté toi-même : il en faut peu pour revenir parmi les vivants. L'idéal serait donc de le capturer et de le sceller une bonne fois pour toutes. Je vais t'envoyer au moment où il s'apprête à tuer ses compères du passé. Tu vas dévier les kikohas envoyés en t'assurant qu'ils ne provoquent pas de véritable dommage. Ensuite... Il y a peu de chances que tu résolves ce souci par le combat, mais tu t'en doutais déjà, n'est-ce pas ?"

"Effectivement. Comptez sur moi !"

Chronoa lui adressa son habituel sourire confiant.

"Allez, je te sais capable de réussir. Bon courage !"

Sur ces mots, Trunks dégaina son épée puis fut envoyé au moment de l'interaction entre le dénommé meurtrier Orrive et les saiyans contemporains de l'époque. Grâce à son altitude et son énergie masquée, Trunks exécuta un atterrissage rapide mais discret au dernier moment. Plutôt que de dévier les kikohas, il décida de les parer avec son épée en les tranchant sur place. Ainsi, personne ne subirait quoi que ce soit.

"Partez loin d'ici, je m'occupe de lui. De tels projectiles allaient vous tuer."

Alors qu'une explosion de fumée masquait le groupe, les saiyans partirent en ravalant tant bien que mal leur célèbre fierté. Par la suite, l'ouïe de Trunks lui transmit une réplique pleine de condescendance et d'arrogance envers ceux qu'il croyait avoir tué. Afin de ne pas perdre de temps, le policier du temps chassa aussitôt la fumée poussiéreuse en soulevant le vent d'un violent geste dans l'air. Il rétorqua alors sur un ton déterminé... Déterminé à accomplir sa tâche du jour.


"Figurez-vous que quelqu'un les sauvera. Pas de Freezer, mais de vous. Il sauvera par la même occasion ce monde dont vous menacez l'équilibre en remontant le temps. Par votre voyage, vous avez commis le pire crime possible, que même les Dieux n'oseraient envisager. En tant que patrouilleur du temps et au nom de la Kaïo Shin du Temps Chronoa, je vous déclare en état d'arrestation."

Le regard de Trunks se durcit, plus sérieux et sinistre qu'à son habitude.

"Et vous avez tout à perdre à résister par la force."

Bien évidemment, l'épéiste ne s'attendait pas à engager une conversation et demeurait secrètement prêt à recevoir un éventuel assaut instantané.


Dernière édition par Trunks (Futur) le Jeu 19 Juil 2018 - 18:10, édité 2 fois (Raison : Suppression titre du sujet dans le post)
Orrive
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Méchant.
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockJeu 19 Juil 2018 - 3:52
Le Légendaire Super Saiyan avait traversé un portail crée par ses soins à l'aide d'un livre, de feu, et du corps de ce bon vieu Hellzetsu, Orrive ne pouvait se résoudre à être un guerrier conventionnel, le chien fou, chef de toute une meute de barbare, avait comme but de devenir le premier Super Saiyan a n'avoir jamais existé.

Ses Loups fous restaient à l'extérieur du portail, dans le présent .. enfin le futur du passé dans le-qu'elle est Orrive et qui est son présent, oh mais tu va arrêter tes questions, oui ? Non mais ! Dans tout les cas, sa réelle apparence était masqué par le voile doré et transparent du Super Saiyan, à moins que ce ne soit sa réelle apparence, auquel il était destiné à être depuis toujours ? Orrive ne croyant pas au destin, il était pragmatique, et n'avait pas besoin de magie, mais il est claire que le Super Saiyan était fait pour lui, et que si il avait changé l'histoire ce n'est pas seulement par sa force, mais aussi parce-qu'il en avait l'étoffe.

Il vit soudain derrière lui un groupe de Loup Fou, ceux chargé de protéger le portail, atterrir et dire.

"Super Saiyan de la Légende ! Il semblerait que quelqu'un vous ait suivi, attention !"

Et passons les détails, la vie ne se déroule pas toujours comme on veux .. et oui, sinon ce serait trop drôle, n'est-ce pas ? Donc à la place de devenir le condescendant, voyou, perfide, délétère, et dingue guerrier promis qu'il n'avait même pas eu à travailler pour devenir, quelqu'un arriva, de façon sobre et cynique, rabat-joie et machinale, qu'est-ce qu'il voulait, encore ? Il prit une épée pour dévier ses coups et sauver les gentils.

"Plaît-il ?"

Et se déclara vainqueur d'un combat qu'il avait demandé lui-même, il dit qu'il allait arrêter Orrive de façon si innocente et mignonne, et prit une pose de guerrier Sentai .. non j'rigole, mais il aurait pu ! Au finale Orrive s'esclaffa de rire incontrôlablement.

"Hahahahaha ! Ahahaha ! Bravo !"

Il se mit à applaudir avec une admiration et une gaminerie très bien jouée, dans son discours de champion de l'éternel, il avait aussi mentionné qu'Orrive allait perdre par la force, ce dernier prit lunatiquement une mine beaucoup plus dérangé.

"Hey, tu vient aussi devenir le Super Saiyan de la légende ? Je n'craint que la fête ne soit déjà finit chérie, revient plus tard."

Dit-il sachant que Trunks a déjà mentionné être ici pour sauver le monde de l'apocalypse, mais Orrive n'en avait pas conscience, preuve qu'il n'écoute pas quand on lui dit. Mais face à l'impassibilité de l'opposant, le chien fou déploya son charisme à toute épreuve.

"Oh, tu voulait que je le demande poliment, c'est ça ? De grâce, je me languis de la caresse du vent solaire et te demande de partir."

Voilà, espèrant que Trunks serait attendri par le tact et la dextérité du malade mentale, et si ça ne suffisait pas, le chien fou crierait sans crier garde (ce qui est con.)

"Aouuuuuuuuuh !"

Et oui, un cri de Loup, comme pour appeler sa meute, mais en vérité cela consistait en quelque-chose d'autre, les Loups Fous prirent leur hache et se suicidèrent un par un, si Trunks essayait de les empêcher et bien ils arrêteraient leur respiration, et me dites pas que l'autre abruti a des bouteilles d'oxygènes sur lui ! Dans tout les cas les esprits s'éveillèrent et des Loups à l'apparence fantomatique rouge firent leur apparition, et foncèrent ni une ni deux pour attaquer Trunks et mordre son corps.

"Bon, tu voit c'est pas moi qui t'attaques, comme ça au cas où, tu pourra pas porter plainte, n'est-ce pas ?"

Orrive se mit à sourire et à jubiler en voyant Trunks attaqué par les Loups Fous, il n'avait aucune chance de les contrer à moins qu'il ne se décide à passer au sérieux et à se transformer en .. merde, il n'avait peut-être pas cette forme.

"Ne soit pas jaloux, je suis le Super Saiyan de la légende, et oui. Au passage ne cherches pas à me tuer, c'est impossible, même cet abruti de Demigra a essayé, et me revoilà ressorti d'enfer !"

Mais d'un côté il avait un-peu pitié de ce Trunks et de sa mine tristoune, toujours négatif et pessimiste, il connaissait ce genre de profil psychologique, et n'aimait pas particulièrement voir des gens aussi peu commode d'esprit rôder autour de lui, Orrive n'était pas vraiment dans la psychanalyse de bazar, mais il pensait pouvoir prodiguer des conseils à Trunks, pendant que celui-ci se faisait attaquer.

"T'as pas l'air bien dans ta peau, que dirait-tu que je te raconte une blague ? Et bien une femme a frappé à ma porte toute la nuit, qu'est-ce que j'ai fait ?

Orrive restait statique en attendant une réponse intelligente de la part de Trunks .. pas trop quand-même, sinon il allait lui niquer sa vanne, le guerrier du futuuuuur allait-t'il trouver une réponse à cette devinette rigolote à temps ? Découvrez le dans les prochains épisodes Trunks get a hole in his Trunks .. ça aurait du être le titre de ce RP.
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockVen 20 Juil 2018 - 13:37
Trunks ne fut pas pris au sérieux par le dégénéré qui lui faisait face. Ce dernier rugit d'ailleurs tel un loup appelant sa meute. En conséquence, les "Loups Fous" se suicidèrent sous le regard médusé du patrouilleur puis se transformèrent en esprits lupins de couleur rouge. Ils se ruèrent alors sur lui. Trunks ne parvint même pas à définir le plus déconcertant entre l'obsession d'Orrive pour la légende du Super Saiyan et ceux qui se suicident pour attaquer quelqu'un. Comment et pourquoi pouvaient-ils suivre un tel être vivant ? Comment et pourquoi allaient-ils jusqu'à sacrifier leur vie pour cela ? De plus, le cruel chef de la meute n'hésitait visiblement pas un seul instant pour les utiliser. Ceci n'améliora guère l'humeur du demi-saiyan.

Je ne pensais pas devoir m'en servir si tôt, mais je n'ai visiblement pas d'autre choix si je veux m'économiser face à ces cinglés.

Toujours prêt à recevoir un assaut, Trunks profita de la seconde qui séparait le bond des loups et leur arrivée sur lui pour élever son ki au maximum sans déployer d'aura. Par la suite, il se déconcentra délibérément et laissa tant bien que mal son instinct le guider. En lui octroyant un contrôle temporaire de son corps, Trunks put esquiver et parer ces attaques sans beaucoup bouger de son point d'atterrissage. Après cette démonstration d'instinct surnaturel, il riposta par réflexe de toutes ses forces sur chaque esprit. Il ne se demanda pas si cela allait les tuer, puisque leur vitalité avait déjà quitté ce monde au moment-même où ils mirent fin à leurs jours. Au contraire, Trunks apporta peut-être un repos paisible à leur âme après un tel élan de folie.

Suite à cela, le policier du temps concentra à nouveau son attention sur le malade mental qui troublait tant l'équilibre du Temps. Il ne savait pas ce que ce meurtrier attendait de lui, mais il conservait une ferme intention d'utiliser son énergie avec parcimonie. Il ne se transformerait pas non plus en Super Saiyan à moins d'y être contraint, car il souhaitait mesurer ses capacités sans se transformer. Cela ne l'empêcherait donc pas de canaliser l'intégralité de sa puissance dans les quelques coups et parades qu'il allait porter durant ce combat.

Pour en revenir au nouvel ennemi de Trunks, il avait définitivement de gros problème d'écoute. En revanche, la mention de Demigra inquiéta l'épéiste. Orrive se serait donc déjà confronté à Demigra par le passé ? À en croire son propos, il perdit et tomba en Enfer. Bien qu'il fût d'accord avec l'adjectif utilisé pour qualifier Demigra, Trunks ne pouvait se résoudre à laisser partir le criminel. Le Dieu Démon de l'univers 7 avait causé bien des troubles durant sa période d'activité, et il fallait nettoyer un maximum de traces de son passage.

Voilà une raison de plus de l'amener à Dame Chronoa.

"Je me fous complètement du Super Saiyan. Cette transformation est de toute façon dépassée. Je ne cherche pas non plus à vous tuer, sans quoi je vous l'aurais directement fait comprendre, au lieu de vous déclarer en état d'arrestation."


À en croire sa pleine confiance en lui, Orrive semblait convaincu d'avoir cerné Trunks et lui adressa une blague pour le dérider. Celui-ci n'était pourtant pas fondamentalement négatif. À moins qu'Orrive sous-entendit qu'il manquait de confiance en lui plutôt que de positivité ? Peu importe : Trunks se sentait au contraire bien dans sa peau, malgré son remord de ne pas avoir bien accompli son devoir par le passé.

"Rassurez-vous, je me sens parfaitement bien... Du moins, cela sera certain une fois que vous serez neutralisé !"

Néanmoins, afin de bien faire, Trunks décida de ne pas attaquer en premier. Selon la manière dont il gérerait l'offensive adverse, il parviendrait peut-être à asséner le premier coup, mais il tenait cette fois à rester en situation de légitime défense. Quoique finalement, cela n'importait aucunement dans le cas présent, c'était surtout pour sa propre conscience. Malgré l'emploi de deux termes pour le qualifier - policier ou patrouilleur -, il conservait un rôle non pas inquisiteur mais protecteur de l'équilibre. Toutefois, si Orrive continuait à jouer sur les mots et à lui lancer des esprits lupins en disant que l'attaque, d'un point de vue littéral, ne venait pas de lui, Trunks finirait par n'avoir d'autre choix que d'employer la force de sa propre initiative.

"Vous regretteriez vraiment de résister à votre arrestation, ou à votre renvoi chez vous en cas de clémence malgré vos intentions..."

En effet, Orrive n'avait encore rien pu altérer de façon sérieuse pour le moment.
Orrive
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Méchant.
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockVen 20 Juil 2018 - 19:46
Orrive faisait aujourd'hui face à un guerrier aux cheveux bien coiffés et une discipline impeccable, typiquement le genre de personne forgé par une société chialeuse et faible, au final Trunks était un Homme de main de quelqu'un qu'Orrive ne cherchait pas à connaître et qui travaillait pour le temps .. contre son gré, certainement, au vu de sa mine sans ambition et de ses répliques de dépressif.

Bien qu'il faisait des blagues et détendait l'amtosphère, le Super Saiyan de la Légende savait parfaitement ce qui amenait cet Homme ici .. il était jaloux ! Jaloux de son pouvoir, de sa prestance, de la pression qu'il exerce sur une meute pourtant sans crainte ! Sinon, pourquoi lui gâcherait-il son rêve ? Le traiterait de monstre sans coeur et sans sentiment ? Orrive avait détruit sa race contre son gré, avait tué son maître et mit fin à une civilisation entière, c'était de l'amour et une douleur que le chien fou se rappelait toujours, au final il n'était que ce que le monde avait fait de lui, à qui la faute ?

Mais c'était une histoire que le Super Saiyan de la Légende avait depuis bien longtemps oublié, enfant isolé, puis monstre qui pouvait le monde dévorer, poursuivi par ses vices du passé, il avait compris que contenir le monstre en lui était faible, pourquoi personne n'était content pour lui ? Etait-ce parce-qu'ils étaient trop occupé à tenter de lui survivre ? Dans tout les cas ces balivernes n'intéressaient personne ici et Trunks pouvait penser être le héraut de la fin des temps si il le pouvait, Orrive, quant à lui, donna la chute de sa blague, dans un rire qui cachait une profonde folie.

"J'ai fini par la laisser sortir ! Hahaha ! Ahahahaha !"

Mais face à l'impassibilité de l'asociale, le chien fou s'apprêtait à donner le feu vert pour les hostilités, ayant remarqué que celui-ci avait déployé une force remarquable pour esquiver ses esclaves .. sinon vous imaginez dans le cas ou il serait mort sans donner d'amusement à Orrive ? Se serait beaucoup moins drôle.

"Quoi ? Qu'est-ce que tu comptes dire ? Soit gentil pas méchant c'est pas gentil d'être méchant ? Agrugru !"

Dit le Super Saiyan de la Légende en faisant un geste de ses poings fermés face à ses paupières, comme pour sécher les larmes d'un bébé qui n'était autre que Torankusu.

Il déchaîna par la suite une aura doré comme pour menacer l'ennemi, il tira sans crier garde un Kikohas qui avait pour but d'attirer l'attention du guerrier du réel danger, la vérité c'est que pendant que Trunks était occupé avec le Kikohas, le chien fou fonça en utilisant toute la vitesse du Super Saiyan pour arriver discrètement dans son dos et frapper sa nuque de son coude droit, ne relâchant pas la pression et enchaînant les coups de poings et les coups de pieds dans son dos, Orrive se tenait prêt à toute offensive pour esquiver une hypothétique attaque de son adversaire, bien qu'il ne semblait pas dans une position d'attaque, Orrive tira ensuite des Kikohas partout autour de Trunks pour l'aveugler avec une fumée dérangeante, il vola ensuite vers le ciel et chargea une Super Vague Déferlante qu'il tira sur sa proie pour la tuer, levant des parties du sol et créant une explosion et un cratère immense.

"Hey, t'es pas dans ton assiette ? Car je croit que t'avais juré que t'allait me battre."

Orrive se mit à remuer sa queue et à mordre sa langue de démence, d'impatience, mais surtout d'appétit.

"Je lit dans ton regard 

Citation :
mais euuuh pourquoi il est trop méchant

Ce à quoi je te réponds : Mais t'as raison au fait ! Du coup on va faire un truc bien, je te laisse partir sans chichi ni blabla, j'ai envie de me montrer clément pour la journée mondiale de l'huile d'olive .. ou des ammoniaques cosmopolites, y'a une journée à tout de toute façon !"

Le sage et timide nouveau copain d'Orrive allait-il accepter le deal, ou alors ferait-il cas de sa fierté mal-placé pour mourir dans l'honneur et la bravoure, ce qui est con, puis-ce que personne nous ne regarde. En tout cas Orrive mit une poing sur sa paume et tapa le sol de son pied comme un personnage de dessin animé pour dire "J'attends."
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockSam 11 Aoû 2018 - 20:55
[HRP : Sincrèement désolé, IRL de merde]

Orrive ne comprenait pas les conséquences de ce qu'il tentait d'accomplir. Trunks n'était malheureusement pas garant du "Bien", et le manichéisme n'avait aucun lien avec la gravité de la situation présente. Des catastrophes sans nom risquaient de se produire suite à la moindre altération des faits historiques, indépendamment de l'alignement de la personne.

"Le Bien et le Mal n'ont rien à faire ici. Ce n'est pas le problème. Je serais intervenu même si votre objectif était noble : le problème de vos intentions est qu'elles nécessitent une altération de l'Histoire."

Sur ces mots, l'impudent Orrive envoya un kikoha au visage de Trunks qui le dévia aussitôt. Cependant, bien qu'il le perçut, ce dernier ne fut pas en mesure de parer à temps l'attaque "surprise" du criminel. La douleur d'un coup dans la nuque l'empêcha de se retourner pour gérer la salve suivante, cette fois destinée à son dos. Néanmoins, pour compenser sa perte d'initiative, Trunks eut le réflexe de concentrer davantage son énergie pendant qu'il subissait l'assaut en mêlée d'Orrive. Ainsi, sa prochaine attaque serait plus rapide à charger.

Le fou envoya une multitude de kikohas volontairement mal visés dans le but de gêner Trunks avec la fumée produite par les petites explosions engendrées. Cette astuce était beaucoup trop classique pour que l'épéiste se laisse berner. Il prit donc de l'altitude pour rejoindre son opposant. Tandis que celui-ci préparait une puissante vague déferlante, Trunks illumina ses mains de ki avec ce qu'il avait rassemblé. Le patrouilleur écarta aussitôt les bras et intensifia la charge d'énergie. Dans les secondes qui suivirent, les deux rayons s'entrechoquèrent et créèrent une vaste explosion aérienne. Cependant, Trunks ne se battant pas de tout son être, il fut projeté beaucoup plus loin par le choc et s'écrasa au sol. Le policier du temps se remémora alors la douleur que l'on pouvait ressentir lorsque le dos était longuement éraflé malgré le bon état des vêtements. Au contraire, même : le frottement du tissu étaient à l'origine d'un picotement des plus désagréables... Sans parler des dommages subis à cause des coups de tout à l'heure.

L'aveuglement du dégénéré par la soif de sang évoquait de nombreux souvenirs en la mémoire de l'agent. La très chère Celerya, lorsqu'elle était sous l'emprise de ce maudit sérum, ne vivait que pour ça. Trunks lui-même aurait fini par étancher ce besoin s'il n'avait pas été scellé quand il fut atteint à son tour. Toutefois, la différence dans le cas présent était l'aspect naturel de ce désir en Orrive : rien ne le forçait à agir ainsi. Sa salvation, s'il meurt un jour, ne sera aucunement défendable.

C'était prévisible : les mots ne le feront pas raisonner. D'ailleurs, je ne voulais pas m'en servir, mais peut-être que le battre à son propre jeu le calmera...

"Ne sous-estimez pas un policier du temps. On ne m'aurait pas envoyé ici si l'on ne me savait pas capable de vous battre."



Alors qu'il se tenait droit face à un Super Saiyan en train de s'impatienter, Trunks libéra son aura et sa pleine puissance. Intensifier le rythme était la meilleure chose à faire pour vaincre Orrive, puisque la véritable réussite de la mission nécessiterait aussi de le dissuader de réessayer. Ses cheveux et son aura arborèrent peu à peu une teinte dorée. Les cheveux hérissés, l'allure d'un guerrier doré, Trunks était sous sa forme de Super Saiyan. Afin de surprendre son adversaire avec une idée simple mais efficace, le bras droit de Chronoa enchaîna successivement le Super Saiyan Dai Ni Dankai puis le Super Saiyan Dai San Dankai. Le volume de ses muscles connut une croissance sans précédent. Bien qu'il ait déjà fait quelque chose en entraînement pour compenser un tant soit peu la perte de vitesse, Trunks ne faisait certainement pas le poids dans ce domaine sous cette forme. Certes, il était proche d'Orrive, mais cela ne suffirait pas.

Malgré ce désavantage, il chargea aussi vite qu'il put... Mais aussi lourdement que possible. En effet, Trunks souhaitait susciter en son ennemi un excès de confiance en soi - ce qui n'était pas difficile - puis, au moment où il esquiverait, le surprendre. S'il ne bougeait pas, Orrive encaisserait de lourds dégâts. S'il se déplaçait, Trunks utiliserait soudainement le Super Saiyan Full Power pour retrouver sa vitesse maximale et l'atteindre en un éclair après un éventuel virage. Le patrouilleur avait déjà utilisé cette astuce de façon défensive face à son père, dans une autre ligne temporelle.

Ceci fait, il prévit d'asséner par la suite une nuée de coups au corps-à-corps se terminant par un Shining Sword Attack. Effectivement, après un dernier coup de pied, Trunks dégaina sa bonne vieille épée pour décocher une multitude de tranches en faisant attention à ne porter aucun coup létal, puis termina sur une petite vague déferlante.

Cela ne suffirait évidemment pas à terrasser le "chien fou", mais cela permettrait à Trunks de jauger les capacités défensives d'Orrive. Il se tint également prêt à recevoir un assaut, plus sérieusement cette fois. Son dos et sa nuque demeuraient présents pour lui rappeler qu'il n'avait pas grand avantage dans cette confrontation. Chaque ruse était très simpliste mais il coulait de source que les combattants s'avéreraient plus ingénieux dans les instants à venir.
Orrive
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Méchant.
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockDim 12 Aoû 2018 - 10:03
La chaleur de ce désert immense et doré n'avait de cesse de faire monter l'adrénaline du chien fou d'avantage, il ne savait même pas que c'était possible ! Mais la meilleur c'est que ce bon petit Trunks voulait stopper le Super Saiyan de la Légende de devenir tout ce dont il a toujours rêvé d'être, ou plutôt tout ce dont le monde avait besoin, si il y'avait des méchants, c'était parce-qu'il y'a des gentils, des gens dévouant leur vie aux autres, combattant les terribles intellectuelles qui ont compris que la loi de la jungle s'applique à tout les niveaux. Mais c'était drôle, écraser des petites fourmis ramassant leur nourriture sans aucune autre fatalité que passer un bon moment, ce pourquoi Orrive ne prenait pas au Sérieux une seul seconde ce combat ..

Mais peut-être aurait-il dû ? La transformation de Trunks en Super Saiyan avait surpris le chien fou qui pensait dés lors que son grade a été profané, un visage laissant tomber ses couleurs dans le brouillard, rien de certain dans son regard .. il se sentait si faible et provoqué, pourquoi avaient-ils besoin de faire de lui le monstre qu'ils redoutent tous ? Pourquoi ne peuvent-ils pas se contenter d'acquiescer ? Pourquoi ne peuvent-ils pas accepter leurs quatre vérités ?

Le Chien Fou grogna et admira le spectacle, jaloux et déçu, d'un Super Saiyan transcendant ce stade, il était désormais quatre fois plus musclé, et à l'instar d'un véritable adversaire, se précipita avec confiance et esprit bon enfant vers le génocidaire.

"Encore quelqu'un qui veux s'faire tuer, bon travail."

Le corps aux muscles sans précédents de Trunks tentait de faire se dessiner sur le visage d'Orrive une expression de peur, mais jamais il ne s'abaisserai à ça et se contenterai d'éviter chaque attaque du gros balourd sans grande difficulté, il regarda ensuite son corps maigrir et se dit qu'il était temps de lui prouver que le chien fou demeurait à un niveau nettement supérieur à ce lâche, il libéra une force immense qu'il ancra à l'intérieur de chacun de ses muscles pour surprendre Trunks qui ne s'attendait pas à ce qu'Orrive puisse utiliser une telle forme, puis frappa le poing de l'opposant avec force et rage ce qui aura certainement pour effet de le pousser et lui faire poser des questions sur sa position dans ce combat. La ruse de devenir plus rapide après un instant ou il avait sacrifié cette attribut ne marchait pas sur lui, et la force physique qu'avait déployé avec surprise Orrive n'aurait sans aucun doute pas la moindre difficulté à briser le bras de sa proie.

Mais ce n'était pas fini puis-ce que le "patrouilleur du temps" fusa ni une ni deux vers son meurtrier et enchaîna les coups de poings tous plus rapide les un que les autres, avec la force du Super Saiyan amélioré, il n'arriverait certainement pas à esquiver le moindre d'entre eux, mais la tâche de les contrer avec sa propre force avait l'air d'une alternative prometteuse ce pourquoi il se mit à repousser les attaques de l'adversaire avec une certaine dextérité, mais maintenir un tel corps était douloureux en l'état et il ferait mieux de reprendre son Super Saiyan normale si il comptait avancer dans ce combat à long terme, il regarda Trunks le frapper avec un coup de pied qu'il réussit à encaisser, puis lui envoyer une multitude de coups d'épées pour le couper en rondelles, mais le Super Saiyan de la Légende ne se laissa pas faire et créa autour de lui un champ de télékinésie pour contrer chaque coup avec sa pensée, suite à quoi une vague déferlante fusa vers Orrive et détruisit son champ de télékinésie ce qui réinitialisera les positions dans le combat. Le guerrier aux cheveux d'or et de lumière sentit monter en lui une forme de joie, indépendante d'une hypothétique victoire, mais sa découverte de ce nouveau stade avait enrichi ses connaissances et son apprentissage du Super Saiyan.

"Bon, avant d'te tuer j'aimerais te remercier sincèrement, grâce à toi mon corps a découvert une toute nouvelle forme de puissance que je n'avais jamais soupçonné en moi, si tu veux on peux prendre une photo pour l'album que je vendrais dans le marché noir, mais il me faut ton consentement."

Et oui, droits à l'image, Orrive ne voulait pas se retrouver avec les vilains policiers aux trousses .. si il ne les avait pas déjà tous tué.

Dans tout les cas le Super Saiyan de la Légende fusa avec force en s'expulsant de sa jambe droite sur le sol ce qui aura pour effet de jeter de la poussière derrière, mais pendant qu'il se déplaçait ses muscles fondirent et il revint en Super Saiyan basique, sautant tout autour de Trunks pour le déstabiliser et l'électrocuter dans une décharge psychique auquel il ne s'attendait pas ? Cette dernière avait pour effet de compresser tout ses muscles et de le faire se tordre de douleur, ah et évidemment le clouer sur place et empêcher tout mouvement, ce qui laissai au chien fou l'occasion de tirer plusieurs Kikohas sur son corps pour le brûler et le réduire en miettes, il n'était pas sûr que cet attaque allait marcher mais qui n'tente rien n'a rien.

Par la suite, il créa une nouvelle décharge psychique dans le creux de ses mains qu'il tira vers Trunks pour maintenir la paralysie, avant de déchaîner pour la seconde fois le Super Saiyan Dai San Dan Kai qu'il venait de découvrir, pour fuser vers lui et frapper son menton d'un coup de coude dans le-quel il avait placé toute ses forces, avant d'enchaîner sur un coup de genou bien placé dans le dos qu'il sera certainement difficile d'esquiver, pour ensuite abattre ses deux poings sur le ventre de Trunks pour lui faire cracher ses tripes tout cela bien évidemment alors qu'il était cloué au sol, mais c'était mignon, car non content de lui avoir appris une nouvelle transformation, le guerrier du futur lui avait aussi appris une nouvelle stratégie. Dans tous les cas le Chien Fou fit plusieurs saltots arrières en revenant en Super Saiyan classique et se demandai bien comment son nouveau jouet allait faire pour s'en sortir.

[HRP : Dans ta fiche de technique il est dit que le coup de pied, les coups d'épées, et la vague déferlante font tous partie d'une seul technique : "Le Shing Sword Attack", donc je les ai considéré comme tel et les ais contré avec une seul illimité à moi, n'hésite pas aussi à me dire si je n'ai pas pris en compte quelque-chose ou si tu trouve ce post trop grosbill, je l'ai écrit en vacance alors que je vient d'me réveiller et je suis fatigué, donc peut-être que quelque-chose m'a échappé.]
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockLun 20 Aoû 2018 - 18:26
[HRP : Rassure-toi, tu as parfaitement compris pour Shining Sword Attack, il n'y a donc pas de grosbill]

Certes, Trunks ne s'attendait pas à ce qu'Orrive sorte soudainement le même stade de transformation que lui, mais cela ne changeait logiquement rien au succès de l'astuce. Lorsque les poings s'entrechoquèrent, Trunks utilisa quand même le Super Saiyan Full Power et retira son bras droit lors d'un déplacement latéral par la gauche - ou la droite d'Orrive, en d'autres termes. Il n'était aucunement nécessaire d'être un génie pour se douter instinctivement que son bras se serait cassé s'il l'avait laissé.

Malgré la précision des coups du policier, le criminel parvint à encaisser chacun d'entre eux sans vraiment en souffrir. La seule douleur qu'il ressentit sur le moment s'expliquait par son absence d'habitude et aisance avec sa nouvelle forme. Cela impliquait donc qu'il venait de l'atteindre. Trunks s'en réjouit intérieurement, car ce détail constituait toujours une information positive supplémentaire à ses yeux. Néanmoins, le guerrier fou repoussa également la Shining Sword Attack, ou attaque à l'épée étincelante pour les anglophobes, grâce à ce qui semblait être un champ de force. Ainsi, Orrive se révélait capable de connecter quelques neurones pour utiliser des techniques psychiques. Cette révélation fut pour le moins inattendue.

Par la suite, la brute puérile mêla gratitude et sarcasme, mélange peu courant, dans une seule et même phrase. Même sincère, il demeurait incapable d'être sérieux. Au moins, cela confirma les suppositions de Trunks sur la nouveauté du Super Saiyan Dai San Dankai aux yeux d'Orrive.

"Finissons-en !"

Trunks comptait utiliser une technique mais Orrive, dans une ruée agressive, le contourna puis lui envoya une décharge électrique. Celle-ci lui infligea une intense douleur qui paralysa tout son corps. Le patrouilleur ressentit alors maints chocs énergétiques : son adversaire lui décochait une salve de kikohas. Son dos, déjà atteint tout à l'heure, lui fit expérimenter un supplice certes court mais très intense.

Alors que la paralysie commençait à s'estomper, le chien fou prévit de tirer une seconde décharge. Toutefois, Trunks avait lui aussi pu accumuler de l'énergie. Il la libéra sur-le-champ en créant un imposant nuage noir au-dessus d'eux.

Moi aussi, je peux électrocuter les gens.

"JUGEMENT DU TEMPS !"


Sans esquiver la décharge, Trunks sut contenir sa douleur. Un immense éclair de couleur mauve s'abattit alors sur Orrive tandis qu'il fusait sur lui, transformé à nouveau en Super Saiyan Dai San Dankai. Cette opportunité s'avéra parfaite pour le bras droit de Chronoa : le surdéveloppement musculaire de cette forme favorisait la circulation de l'électricité. S'il était efficacement foudroyé par cette technique de Trunks dite "puissante", le dégénéré n'aurait probablement pas le temps de l'atteindre avant que le policier ne retrouve sa mobilité. Ce dernier fit donc un long bond en joignant ses mains de côté, la paume de l'une sur la face extérieure de l'autre. Il matérialisa ensuite de l'énergie violette puis tendit les mains devant lui pour libérer ce que l'on appelle couramment un Canon Garric, afin d'anticiper l'assaut au corps-à-corps qu'Orrive prévoyait d'exécuter.

Suite à cela, Trunks rassembla ses forces restantes, au risque de le regretter après, en son épée. Déterminé à l'emporter, il ne perdrait jamais courage malgré ses difficultés dans ce combat. Au contraire, il en avait vu d'autres et ne s'autorisait pas à tomber face à Orrive. De ce fait, il ne conservait son moral et son optimisme au sujet du combat, mais le renforçait. Ceci enveloppa son corps d'une épaisse aura bleue et agrandit la lame elle-même. Gorgée de puissance, l'épée de Trunks étincelait avec une splendeur saisissante. La lumière de son être éclairait intégralement le champ de bataille.

Le Guerrier Millénaire [PV] Trunks-sword-1527746898402

Bien qu'il ne pusse alimenter sa technique qu'avec ses propres forces, elle n'en était pas beaucoup moins efficace. Trunks venait de dévoiler sa carte ultime dès le début du combat, parce qu'il se sentait davantage confiant s'ils étaient tous deux à bout. Parallèlement à cela, il puisa dans sa vitalité pour trouver le courage de lancer un deuxième Jugement du Temps sur le criminel. Trunks se rua ensuite droit sur lui, pour lui asséner un enchaînement redoutable à l'épée, semblable à Shining Sword Attack. Cependant, à la différence de cette technique, il termina cette fois sur un coup d'estoc au niveau du ventre - si la taille de la lame laissait supposer que cela ne couvrait que le ventre. Malgré la violence de cette offensive, Trunks fit attention de ne pas atteindre le cœur pourtant situé presque au centre du torse, légèrement sur la gauche. Si la largeur verticale de la lame couvrait plus que le ventre, alors le policier avait visé plus bas.

En admettant que cette idée ait fonctionné, Orrive aurait un pied dans la tombe et il faudrait très rapidement le ramener et le soigner avant de le sceller, pour ne pas échouer la mission. De toute façon, les adversaires de ce niveau ne se laissent jamais atteindre si facilement même par une attaque ultime, a fortiori s'ils sont du même niveau que l'attaquant, n'est-ce pas ?

Quoiqu'il advint, Trunks ne put maintenir l'Épée de l'Espoir suite à son enchaînement. Il était très sérieusement épuisé, désormais.
Orrive
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Méchant.
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockLun 20 Aoû 2018 - 21:42
Le cheminement de ce combat était soporifique et étouffait notre gentil chien fou qui restait sans bailler pour ne pas paraître incongru .. mais non, il s'en fout ! Dans tous les cas il semble déchaîné et ne détient aucune dextérité dans la gestion de ses stocks d'énergies, mais la vérité c'est qu'il attaquait avec parcimonie et ne voulait pas perdre, d'aucuns aiment le défi, d'aucuns sont des cons. Au diable l'honneur ! Orrive doit tuer ce boulet, et ça tombe bien, derrière ses mèches fondants sur un visage inquiet sombrait un regard intimidé sous le joug du chien fou, sans surprise.

Il venait tout juste d'avoir de cesse de se poser la question qui le dérangeait : Pourquoi Trunks ne voulait pas son bonheur ? Parce-qu'il avait prévu de tuer deux trois cons ici ? Parce-qu'il en avait tué deux ou trous millions de plus sur Terre ? Non, cet abruti insistait avec le fait que modifier le temps était un crime puni par les dieux .. mais avait-il au moins saisi des lors qu'Orrive est un dieu en lui-même ? Tous ceux qui se mettent sur le chemin du Super Saiyan de la Légende le payent de leur vie .. mais la version officielle c'est que personne ne s'est jamais mis sur son chemin .. jusqu'à aujourd'hui.

Trêve de bavardage, place à la torture, bien que l'impressionnante efficacité au combat de Trunks lui ai permit de stopper le coup de poing brutal et carré du chien fou grâce à un éclair violet sorti d'on-ne-sais-où, Orrive ne pouvait décemment pas lui donner du crédit.

"Comment tu veux que j'te prenne au sérieux ? On dirait un vendeur de canne-à-pêche chez Intersport."

Car oui, la grondante et nauséabonde fumée avait préparé Orrive à l'assaut du policier du temps, ce pourquoi il contra avec un certain sérieux peu probable chez lui l'attaque grâce à sa dôme de protection, en espérant que ça n'vexerait pas Trunks.

Mais ce dernier récidiva avec un rayon d'énergie très conventionnel qu'Orrive réussit à dévier pour qu'il touche son propre lanceur grâce à sa télékinésie, peu après, une énergie écarlate et candide se libéra de son épée charmante et longue, l'aura éthéré défilait comme une fanfaronne sous les yeux détaché masquant une grande curiosité du Super Saiyan de la Légende, mais Trunks n'avait pas l'air de comprendre que plus une ruse est utilisée et plus elle devient obsolète, ainsi, ne tentant pas de camoufler la fumée pourpre interrompant encore le combat, Orrive se vit obligé d'utiliser une deuxième fois sa dôme de protection .. ce qui commençait sincèrement à lui sucer son énergie comme avec une paille, à ce niveau même maintenir le Super Saiyan allait s'avérer énervant et compliqué ..

Dans tout les cas le faux Super Saiyan et usurpateur insolent tenait au creux de sa main l'instrument de la victoire .. enfin c'est sans doute ce qu'il vous répondra si vous lui demandez, Orrive regarda le sabre le menacer .. prenez garde messieurs dames ! Sauf qu'un vrai guerrier, en plus d'être invincible, doit savoir réserver le meilleur pour la fin, et créant dans ses mains une boule d'énergie bleu et noir délétère et intense, il révéla le clous du spectacle et la propulsa pour la laisser fuser vers le sabre du vagabond au manteau .. une idée lui traversa l'esprit, quelque-chose que Trunks ne cernerait certainement pas.

Caché derrière l'immense, lumineux, et pourtant si sombre astre, il se mit à retirer ses vêtements, attention, on est pas sur un RP de Kaito par contre, vous allez vous calmer, ça veux dire son armure, ses gants, et quelques autres pièces protectrices qu'il jeta par terre, il se mit aussi à mordre sa peau pour enduire de sang ses habits au sol, repeignant la scène basique pour faire croire à une mort en ajoutant la cerise sur le gâteau, un morceau de ses cheveux bleu dés l'instant ou il fit fit disparaître le Super Saiyan, Orrive était mort, haha ! Et caché par ce qu'appellent certains une "lutte entre deux vagues d'énergies", il avait tout le temps d'élaborer cette petite scène sans être vu par un Trunks trop occupé à essayer de .. que sais-je, découper la boule, en faire un bon jus d'orange en cette période hivernal ? Il se mit ensuite à cesser le feu en laissant sa propre boule toucher l'endroit de sa mort tragique, pour ensuite camoufler toute son énergie déjà bien discrète en forme de base pour traverser la fumée ni vue ni connu sous le thème de la panthère rose, s'attendant à une fatalité dans la-qu'elle il arrive plusieurs mètres derrière Trunks sans que celui-ci ne se doute de quoi-que-ce soit et croit Orrive arrêté et détruit, mais, lui laissant le temps suffisant d'assimiler sa mort, et pourtant l'interrompant avant qu'il ne devienne trop intelligent pour se rendre compte de la supercherie, le Super Saiyan de la Légende utilisa une décharge électrique de façon discrète et sobre pour clouer Trunks sur place encore une fois, déployant le Super Saiyan et profitant de sa vitesse maximisée, il frappa la nuque de Trunks avec un coup de coude dans lequel il avait mit toute ses forces, il enchaîna avec un coup de pied bien placé pour lui refaire une côte, poussant ses souffrances au maximum en glissant sur son côté droit pour toucher d'un coup de poing violent et rapide son ventre, il le frappait pour le tuer, et tenta de le propulser avec une Super Vague Déferlante en plein dans son visage. Orrive le détestait. Beaucoup. Passionnément. A la folie.

"Tu es né pour mourir .. tu es une faible larve subissant des règles, tu n'es qu'un vaut-rien, les gens à mon instar font des jaloux et des ennemis, puis les écrasent, et mes chiens s'en réjouissent."

En parlant de chien, il poussa un cri de loup et fit apparaître des Loups Rouges, esprits des esclaves qu'il avait tué, pour mordre Trunks dans les jambes, dans la nuque, partout, le déchiqueter, le tuer, il le fallait, il le voulait.
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockSam 8 Sep 2018 - 15:52
Suite à la parade d'Orrive, le choc d'énergie généra une immense explosion. Il ne resta de sa position que des mèches de cheveux bleus et des vêtements.

C'était étrangement... Facile ? Comment a-t-il pu flancher aussi subitement ? Malgré son état, il était encore d'attaque... Cachait-il donc son jeu à ses risques et périls ?

Trunks comprit que son adversaire cachait effectivement bien son jeu - quoique dans le sens inverse de ce qu'il entendait par-là en l’occurrence - lorsque ce dernier lui décocha une troisième décharge électrique. Paralysé par la technique, l'épuisement et la douleur, le policier du temps s'avéra à la merci d'Orrive. Le chien fou lui asséna un violent coup dans la nuque, emplacement idéal puisque déjà atteint précédemment. Ses côtes puis son ventre se succédèrent pour recevoir les frappes passionnément enragées de l'ordure. L'attaque au ventre lui arracha même une gerbe de sang par la voie buccale. S'ensuivit alors une très puissante vague déferlante qui annihila temporairement toute confiance en Trunks pour gagner ce combat. Il lâcha sans doute son épée en valsant.

Gisant plus loin, sans transformation, le subordonné de Chronoa entendait déjà des esprits arriver pour l'achever.

Cela faisait des années qu'il n'avait pas été confronté à la mort. Cela faisait des années qu'il n'avait pas eu d'adversaire puissant, bien que celui-ci ne fût pas le pire, loin de là. Cela faisait des années qu'une dangereuse infection ne s'était pas manifestée en lui, au point de la croire guérie.

Maintenant, tout cela devint désormais très récent. Trunks ressentit une surcharge d'adrénaline, accompagnée d'un fort pincement - non, d'une poigne de fer au cœur. Ses pupilles virèrent au rouge des plus vifs. Son aura, bientôt indescriptible, aurait alors inspiré une forte oppression, intimidation et désemparement à une personne ordinaire. Floue, trouble, insondable, la nature de son aura se révélait difficile à mettre en lumière sous cet état. Bien entendu, il était impossible de prédire l'effet sur Orrive tant celui-ci était détraqué.


Trunks, jusque-là, fut trop mou. Trunks, jusque-là, n'appliqua pas le conseil du Dieu de la Destruction de l'Univers 7, Beerus. Il était temps de libérer son instinct, d'arrêter d'agir aussi lentement. Envoyer de gros assauts ponctuellement ne menait à rien. Il fallait créer une pression pérenne sur son adversaire. Tant que la raison gardait à l'esprit de ne pas tuer la cible, qu'est-ce qui lui interdisait d'obéir majoritairement à son instinct ?

Une pensée, ou plutôt une personne, lui revint à l'esprit : Celerya.

Ah, c'est vrai... C'était elle, mon moteur, quand j'étais comme ça...

Néanmoins, au lieu de lutter contre le sérum tel un hydrophobe luttant contre le courant, il serait peut-être plus constructif de l'amener à coopérer. Afin d'acquérir une véritable stabilité, il est nécessaire d'établir une harmonie entre les différentes parts de soi. Si l'on adopte un état d'esprit qui va "avec" l'eau au lieu de lutter contre, on nage alors beaucoup plus facilement. Cependant, un dernier problème l'empêchait de se relever : le corps et l'esprit étant indéniablement liés, comment l'esprit à lui seul pourrait-il relever le corps, alors que l'état de ce même corps déteint sur celui de ce même esprit ? Il suffit que le corps agisse de "lui-même" avec le même objectif que l'esprit. Beaucoup de héros sauvent les gens par réflexe, n'est-ce pas ? Trunks, lui, sauve leur équilibre temporel par réflexe.

Le sérum noir, bien qu'il soit sinistre et redoutable au premier abord, pouvait ne devenir que redoutable une fois que le porteur maintenait une certaine santé mentale. Quel ami de Trunks supporterait de le voir dans cet fou comme au moment de son infection ? L'agressivité accrue avait une cible. Toutes les facettes du patrouilleur tombèrent d'accord et sa stabilité en devint authentique, au lieu de résulter d'un compromis. Trunks ne regrettait même plus d'être infecté et préférait en voir le côté positif : il avait un éternel souvenir de Celerya, à défaut d'avoir une réciprocité amoureuse. Cela le consolait.

Alors qu'il venait à peine de se relever, ses réflexes, qu'il transcenda temporairement, lui permirent de gérer l'assaut des esprits et de leur rendre leur repos. Cette technique était définitivement utile. Durant l'instant qui suivit, le poing de Trunks fusa sur le ventre d'Orrive, suivi du pied gauche qui vint tester la solidité de ses parties génitales. Le policier du temps sourit avec mépris.

"Qui serait jaloux d'un lâche qui utilise les autres pour commencer et achever le sale boulot à sa place ? Je préfère encore être une larve qu'un petit con qui n'existe qu'à travers son malheureux Super Saiyan !"

Si le Trunks sous sérum avait un pied dans la folie, alors Orrive y sautait volontiers avec les deux. Ce type n'allait certainement pas sortir de là. La douleur provoquée par le moindre mouvement ne faisait qu'agacer davantage l'épéiste désarmé. Ce sentiment négatif favorisait donc la combativité suicidaire offerte à l'instant par le sérum.

De toute façon, j'ai des senzus. Je n'aurai qu'à en manger un après le combat.

Sur cette pensée, Trunks décocha un coup de genou droit dans le menton d'Orrive, puis enchaîna avec une balayette avec sa jambe gauche tout en lévitant à une dizaine de centimètres du sol. Ceci fait, il enfonça son poing droit de toutes ses forces sur le visage du chien fou afin de le rediriger tête la première vers la terre. Le choc fut tel qu'il créa un petit cratère.

"Non létal, et signé le vaur-- !?"

Trunks s'interrompit en vomissant une ou deux gerbes de sang par mégarde.

Tant qu'il ne s'enfuit pas et que Dame Chronoa est satisfaite...
Orrive
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 487
Bon ou mauvais ? : Méchant.
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockSam 8 Sep 2018 - 19:23
Le regard de Trunks implorait une pitié et un pardon qu'Orrive pouvait comprendre en le regardant pisser le sang, dur d'être confronté à tout ce qu'il y'a de mieux, de plus charismatique, puissant, et dextére que l'on ne sera jamais .. Il lèverai presque la patte si on lui demande, les attaques répétées du Super Saiyan de la Légende avaient pétrifié le cloporte qui pensait dés lors que le combat était fini .. et il avait raison !

Mais le chien fou n'avait pas besoin d'y aller fort avec le sensible et jeune Trunks ? N'était-t'il pas quelque part triste et pleins de remords suite à l'usage ses techniques meurtrières ? Il afficha une mine chamboulée et joua la carte de l'empathie, pour la déconne et la provocation, sans-doute.

"C'est pas faute d'avoir répété, chialeuse. Je veux devenir le seul véritable Super Saiyan, alors je serais le véritable Super Saiyan, et tu n'as rien contre ça. Maintenant tu peux piocher dans tes dés pour savoir si j'te laisse te barrer sans chichi ni blabla .. ou si je vais devoir te trouver une bonne pierre tombale."

A la dernière syllabe Orrive incanta dans le creux de sa main un filet de lumière bleuté et électrique suite à la pulvérisation de ses sanguins Loups Fous, mais le guerrier de la paix et de l'amitié n'avait pas fini son cirque et créa autour de lui une aura puante et diabolique .. était-ce là une façon pour lui de dire "J'suis gentil, mais faut pas me marcher sur les pieds quand-même" ? Pathétique.

Il fusa vers le Super Saiyan de la Légende qui était bien embêté puis-ce-que cela retardait son attaque .. ou alors lui offrait l'occasion de la rendre plus puissante sans que le maudit n'en sache quoi-que-ce soit ? Un coup esquivé, puis un coup paré, une micro-seconde durant laquelle Orrive était passé en Ultra Super Saiyan pour asséner un puissant coup d'coude au menton de la victime, avant de reprendre sa vénérée et classique forme de Super Guerrier. De son côté Trunks s'était gravement mordu la langue après les mots qu'ils avait prononcé, n'avait-il pas l'intelligence de pleurer, fuir, ou de jouer sa vie ? Quel dommage .. A la place il se contenta d'insulter son interlocuteur, ce qui n'était pas bien malin vu sa position dans l'combat.

"Tu vas t'excuser .. tout-de-suite."

Orrive abandonna toute forme d'émotion ou de jeu d'acteur, cette fois c'était la goutte d'eau qui avait fait versé l'échantillion de sang, le guerrier de l'alliance temporel pouvait contempler sur la face visible du chien fou une ombre se dessiner, quelque-chose qui, pour une raison mystérieuse, recouvrait la zone et annonçait déjà l'arrivée d'un moment clé dans ce combat,  un truc grave pour le morveux, si son audace et son côté suicidaire prenait le dessus, il se retournerait et admirerait le spectacle d'une immense pierre de plusieurs dizaines de mètres menacer de mettre un terme à ses souffrances, tout cela contrôlé par la paume d'Orrive et ses talents psychiques, on appelle ça : La Télékinésie.

Qu'elle l'ait touché, massacré, broyé, décapité, écrasé, qu'il se prenne l'attaque était une fatalité au vu de son faible niveau d'énergie, de calme, et de la discrétion d'Orrive lors de ce tour de passe-passe, ce dernier dit ensuite pour mettre fin à la discussion et acheter à Trunks un ticket sans retour pour l'au-delà :

"Va pour la pierre tombale."

Son coeur battait la chamade et sa poitrine voulait décoller, ses cheveux se frottaient au vent intense produit par la course folle du Super Saiyan qui, à son arrivée, abattit son poing droit dans l'oeil gauche de Trunks, pour enchaîner avec un coup de genou en plein dans l'abdomen du minable, et finir son combo avec un stylé et inattendu coup de coude au beau milieux du nez .. Orrive le frappait pour le tuer, chaque attaque utilisait un Ki suffisant et létale, et le Super Saiyan de la Légende était loin d'avoir fini sa maltraitance envers Trunks puis-ce-qu'il utilisa son agilité pour sauter de part en part sans que le patrouilleur du temps ne voit autre-chose qu'une forme mal dessinée tracer un cercle autour de lui, un genre de dôme piégeant la proie et ne lui donnant pas le temps de se préparer pour la décharge psychique qu'Orrive ré-utilisa dans le but de bloquer tous les mouvements du garçon à la coupe au bol, il cria par la suite tout en volant vers son adversaire pour laisser des chiens fous apparaître de nulle part autour de Trunks et lui mordre les bras, les jambes, pour le retenir davantage, une fois Orrive face au lamentable, et ce n'était pas compliqué puis-ce-qu'il avait déversé l'absolue intégralité de sa vitesse, il utilisa le Super Saiyan Dai San Dan Kai pour lui briser le crâne en l'attaquant sur son front, il concentra ensuite toute son énergie sur sa jambe pour la sur-développer au niveau musculaire, et récidiver en lui attaquant son thorax dans un geste fort et habile, sentant sur sa peau le goût de la souffrance qui prenait Trunks et faisant s'en réjouir Orrive .. c'était succulent, son énergie était en chute libre, sa force avait déjà abandonné et il n'était plus qu'une frêle poupée d'entraînement, mais le Super Saiyan de la Légende ne prendra jamais le moindre risque et, utilisant l'assaut finale de son enchaînement avant que l'effet de décharge psychique ne s'estompe, il créa dans ses deux mains la même lueur bleu que tout-à-l'heure, fonçant à l'autre bout de la zone en tirant sur le bras de Trunks que ce soit avec ses bras ou avec sa télékinésie, un double attaque qui allait probablement se révéler être un massacre vu que le Trunks n'était plus en position de pouvoir lutter, fusionner une force transcendante et une technique qui servait d'aimant sur un corps immobile et vidé de toute force vitale signait-il l'arrêt de mort de Trunks ? Pour le chien fou c'était une évidence et le bras de Trunks n'avait d'autre choix que de céder à la pression et se faire couper en deux, ce pourquoi il ré-usa de sa vitesse maximale en abandonnant la musculature sur-développée et pointa le bout de son nez derrière sa cible, frappant sans retenue son dos grâce à ses deux jambes et à l'élan prit qui lui avait probablement accordée une force supplémentaire, sentant le craquement des Os sous sa botte qui le faisait jouir de l'intérieur, il tira plusieurs Kikohas sur le corps probablement inerte, ce qui ne l'empêchait pas de voltiger de l'autre côté de la zone pour s'écraser comme une crotte de rat, Orrive s'assit sur le torse de la traînée et ne lui laissa aucun répit en lui fracassant son nez de sa jambe gauche, il tenta de l'expulser par la suite avec un coup de pied droit en pleins dans son abdomen, spectacle qui fit se révéler un grand sourire incontrôlé sur le visage du malade mentale heureux de massacrer quelqu'un sans subir la moindre difficulté ou restriction .. que la vie est belle !

Mais comme un tigre, il n'avait pas envie de jouer, ce n'était pas un combat mais un meurtre, à la différence qu'Orrive ne fait ça que pour s'amuser .. ça tenait tout-de-même la route car dans le cas contraire il mourrait d'ennui. Mais ses ambitions saugrenue et complètement folle ne l'empêchaient pas de mettre dans de beaux draps le vilain garnement .. Il n'abandonnerait sous aucun prétexte avant d'avoir la certitude absolue que pas le moindre souffle de vie ne s'échapperait de la bouche de Trunks à compter de maintenant. Oui, la seul fin possible de ce combat était la mort du policier du temps.

"Je sais que ça n'va pas forcément te mettre en confiance vu ta position de soumise déjà acquise mais .. je voulait t'avouer quelque-chose."

Le Super Saiyan de la Légende relâcha un tant soit peu la pression en se mettant à utiliser de ses cordes vocales, ce qu'il avait arrêté de faire depuis longtemps pour massacrer sa pute, mais le  petit Trunks méritait de connaître la vérité. L'Aura d'énergie si singulière du Super Saiyan devenait intrinsèque et inhérente en s'ancrant à l'intérieur du corps de l'horrible, il avait compris quelque-chose que Trunks utilisait .. une forme de Super Saiyan lui permettant d'utiliser parfaitement son énergie et de garder son calme en toute situation .. enfin, autant que faire ce peut ! Mais voici le clous du spectale.

"Tadaaaam ! Super Saiyan de l'absolue, Super Saiyan maîtrisé, qu'est-ce que ça va changer de lui trouver un nom ?"


Super Saiyan Pleine Puissance, mais ça Orrive ne l'savait pas et n'était pas loin de s'en foutre. Il ne connaissait même pas l'existence des Senzus preuve qu'il vit reculé, mais si il venait à voir Trunks prendre le moindre objet, que ce soit un Senzu ou un collier de nouilles, il le détruirait grâce à un Kikoha car il le surveillait pendant qu'il prenait de l'altitude. Une flamme infernal s'échappa de la paume de sa main droite à mesure que la boule orange dégageait une chaleur et une énergie extra-ordinaire, c'était peut-être la technique la plus puissante qu'il avait utilisé pendant ce combat, son corps avait atteint une forme de force encore jamais révélé autrefois .. même si dans l'fond sa dangerosité n'augmentait pas vraiment au fil des transformations, c'était juste une façon pour lui de passer à pleine puissance et de n'laisser personne indifférent avec une forme que peu maîtrisent. Revenons à nos moutons : Le Rayon énergétique hyper puissant fusa à une vitesse faisant pâlir celle du Son, arrivant à destination pour défigurer Trunks sous le choc, avant de le laisser se faire annihiler par l'énergie déployée pour le tuer et le faire oublier de ce monde dans le sable et la poussière.


Orrive ré-atterrit dans le calme et la joie en contemplant Trunks se faire humilier par le dangereux, psychopathe, incontrôlable, et imprévisible Super Saiyan de la Légende. Il ferma les yeux et concentra ses forces et sa clairvoyance pour détecter si il restait la moindre trace d'énergie ou de vie au patrouilleur du temps, le laissant à découvert même si il voulait utiliser une pathétique ruse pour baisser son Ki, dans le cas ou le trouillard était encore en vie, Orrive ne se gênerait pas pour l'attaquer de plus belle et l'enterrer définitivement, si il voulait utiliser un objet, qu'elle-qu'il-soit, Orrive le détruira en une seul attaque pour éviter le moindre retournement de situation et rester le seul vainqueur légitime, et si il était vraisemblablement mort .. et bien Orrive s'en assurerait en l'attrapant par les cheveux et décapitant sa tête en utilisant une dernière fois son Super Saiyan Dai San Dan Kai. Dans tous les cas après ce combat il porta son armure, ses brassards, et ses jambières, ce n'est pas qu'il détestait rester sans cet accoutrement, mais il faut bien avouer qu'il lui va comme un gant.

[EDIT : J'ai eu l'accord de Kami pour utiliser le SSJ Full Power, il dit qu'il n'augmentera pas ma force et je suis tout-à-fait d'accord, c'est juste une façon d'améliorer le background d'Orrive et pour le style, sinon les transformations sont une façon de passer à pleine puissance, pas des boost.]
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] ClockSam 8 Sep 2018 - 23:10
[HRP : Ne vous étonnez pas, Orrive et moi nous sommes mis d'accord sur la suite]

L'instinct, quoique bien beau, fut on ne peut plus vain. Trunks vit flou en subissant la contre-attaque d'Orrive. Néanmoins, cette instinct lui permit de temporairement briser la télékinésie entre deux coups pour prendre un senzu dans sa poche, se recroqueviller et l'avaler au plus vite. Orrive essaierait sans doute de le détruire, d'où son choix de se recroqueviller afin de préserver le haricot magique. Ainsi, les éventuels kikohas arriveraient sur son corps.

Trunks ne fut pas en mesure de situer le moment exact où il ingurgita cette merveille, mais il semblait qu'il était sur le point de recevoir une sorte de double attaque. Son énergie serait bientôt restaurée, mais il avait symboliquement perdu le combat : les moyens utilisés n'étaient plus égaux. Néanmoins, l'honneur et la fierté guerrières ne valaient rien quand l'écoulement du temps lui-même était menacé. Seule la mission comptait.

Trunks encaissa les attaques suivantes en même temps qu'il se rétablît. Il demeura donc en forme en face d'un Orrive ayant tout juste atteint le Super Saiyan Full Power. Cet énergumène progressait dangereusement vite.

"Maintenant que j'ai lâché ma dignité guerrière pour le bon déroulement de ma mission, n'espère plus t'en tirer !"

Alors qu'Orrive préparait une Super Vague Déferlante, le policier chargea son énergie et la concentra en ses mains. Il les joignit pour libérer un Final Flash en guise de riposte.

"FINAL... FLAAAAASH !"

S'ensuivit alors une immense explosion d'énergie. Pendant ce temps, Trunks se transforma de nouveau en Super Saiyan Full Power et s'éloigna pour aller ramasser et rengainer son épée. Le criminel ne se montrait pas dupe et ne tomberait pas deux fois dans le même piège, alors autant finir franchement le travail. Le bras droit de Chronoa fonça bêtement sur lui, tout droit, en le bombardant de kikohas. Parallèlement à cela, il leva son autre membre pour invoquer un troisième et dernier nuage noir.

"JUGEMENT DU TEMPS !"

Après avoir foudroyé le chien fou, Trunks lui asséna un violent coup de pied sur son torse nu et vulnérable. Il dégaina ensuite son épée pour le faucher à de multiples reprises avant de terminer l'enchaînement sur une vague déferlante. Cette dernière Shining Sword Attack se révéla suffisante pour assommer Orrive. Il n'avait pas pu agir comme bon lui semble et n'avait donc pas pu laisser sa trace dans la légende du Super Saiyan. Ainsi, la mission était accomplie. Trunks embarqua Orrive sur lui et fut ramené à Coton City par Chronoa.

Le fait d'utiliser un senzu avait laissé en lui un vide encore plus vaste que l'endroit où les deux guerriers avaient combattu.
Contenu sponsorisé

Le Guerrier Millénaire [PV] Empty
MessageSujet: Re: Le Guerrier Millénaire [PV]   Le Guerrier Millénaire [PV] Clock
 
Le Guerrier Millénaire [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Désert-