Partagez
 

 Fiche de Aharon Zaryagnis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37152
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Fiche de Aharon Zaryagnis Empty
MessageSujet: Fiche de Aharon Zaryagnis   Fiche de Aharon Zaryagnis ClockLun 16 Juil 2018 - 17:31
Voilà ta fiche.


Fiche de Aharon Zaryagnis Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Aharon Zaryagnis
Aharon Zaryagnis
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 26/06/2018
Nombre de messages : 9
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Épée de Shama | Perception ralentie | Piété | Lueur royale
Techniques 3/combat : Flammes hurlantes de Shama
Techniques 1/combat :

Fiche de Aharon Zaryagnis Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Aharon Zaryagnis   Fiche de Aharon Zaryagnis ClockLun 16 Juil 2018 - 20:52
Merci Motta !


Aharon Zaryagnis

Fiche de Aharon Zaryagnis Tumblr_mx4ofw1PeW1skvtnto3_250

2500 ans
Masculin
Terrien
Bon


Aharon est un homme mesurant cent soixante-dix centimètres pour une masse soixante-quatre kilogrammes. Mince mais relativement musclé, sa force physique et son agilité ne laissent pas le moindre doute une fois qu'il porte un premier coup à son adversaire. Il possède également l'étrange pouvoir de percevoir le monde au ralenti (très ralenti, tel un slow motion), ce qui lui octroie des réflexes hors du commun lorsqu'il s'en sert. En revanche, hormis cette technique, Aharon n'a aucun pouvoir naturel d'ordre magique. Il peut bien évidemment contrôler son énergie pour ressentir celle d'autrui, et cetera, mais en dehors de ça, il reste un simple être humain. Or, à l'époque, les capacités que l'on retrouve aujourd'hui en tout à chacun n'étaient pas très répandues.


Calme et calculateur, Aharon semble flatteur, hypocrite voire arriviste au premier abord. De ce fait, il ne laisse que rarement bonne impression aux yeux des assidus - les autres le trouvant fort sympathique. En effet, il n'est pas le genre de révolutionnaire téméraire à se jeter dans la lutte contre l'oppresseur. Il préfère agir dans l'ombre, œuvrer de manière passive, si bien qu'il est parvenu à ne pas se faire remarquer. Afin de rester intouchable, il lui est évidemment nécessaire de se tenir à carreau en présence d'un supérieur. Cela vaut aussi dans les situations qui sont vaines d'office. C'est pourquoi l'alignement de ses intentions - ainsi que ses intentions en elles-mêmes - font l'objet d'interminables débats dans les tavernes où il passe. Pourtant, dans le fond, il s'avère sincèrement très gentil. Aharon est même très attentionné et protecteur envers ceux à qui il tient. De plus, il aspire à une vie des plus honnêtes et n'a jamais vraiment eu quoi que ce soit à se reprocher aux yeux de l'éthique.

Sa bienséance, sa sociabilité, son humour et son assurance lui octroient une éloquence et un sens de la diplomatie sans pareil. Si vous avez besoin d'un négociant, c'est à lui qu'il faut s'adresser ! On se demande d'ailleurs pourquoi ce jeune homme n'a pas choisi de devenir marchand : il aurait assurément fait fortune. Au lieu de cela, il livre des combats au Colisée d'Héra et joue le barde dans les tavernes. On ne sait pas vraiment comment il y parvient, mais ce jeune homme est toujours informé sur les actualités d'Héra. Par extension, sa sociabilité l'aide à cerner les gens au point de pouvoir prédire avec justesse leur alignement et donc évaluer leur sincérité quand ils s'expriment. À chaque fois que le karma lui donne raison sur quelqu'un, Aharon répond simplement qu'il peut "voir la Vérité".

Aventureux, Aharon est un grand voyageur. De la Terre à Héra, en passant par Metamol et Kanasa, Aharon a parcouru de fond en comble de nombreuses planètes qui n'ont maintenant que peu de secrets pour lui. La notion d'aventure est très importante pour lui et, sans ce goût prononcé pour celle-ci, il n'aurait pas supporté de vivre tant d'années...

Vient ensuite l'aspect intellectuel : outre son éducation et son instruction royales, Aharon a accumulé une quantité incommensurable de connaissances dans tout domaine à force de s'aventurer à travers différentes planètes. Même la fortune de Stinger ne pourrait acheter son cerveau s'il était vendu par un quelconque moyen sur le marché noir ! Malgré cela, il ne peut pas encore prétendre tout savoir sur tout, loin de là. On ignore toujours une quantité infinie de choses et l'omniscience ne sera probablement jamais accessible, même à son niveau. En effet, si même l'élu des dieux du Feu (et dérivés) ne possède pas la connaissance absolue, quel mortel peut y prétendre ? De plus, Aharon possède une mémoire et des capacités intellectuelles hors du commun, en tant qu'élu du Feu. Ainsi, derrière son aspect chaleureux se cache un vrai génie : n'espérez donc pas le berner, haha !

La piété est un autre signe distinctif fondamental d'Aharon. Entièrement dévoué aux dieux ardents qui l'ont élu, a fortiori de Shama (cf Histoire), il a toujours cru, crois toujours et croira toujours en leur existence bienveillante. Il se soumet volontiers à leur volonté et fait de sa servitude une fierté. Il en la revendique cependant pas publiquement parce que cela ne sert à rien : sa foi est inébranlable et ceci lui suffit. Pourquoi essayer de convaincre autrui ? L'important pour lui est simplement de maintenir son honorable loyauté, bien qu'il soit le dernier être vivant de l'univers à être encore "affilié" aux divinités dont il est question.

Le feu, tel son élu - à moins que ce ne soit dans le sens inverse -, a également des facettes bien moins positives. Par exemple, les coups de colère d'Aharon sont d'une ardeur qu'il est difficile de décrire en détails de manière claire. Vous le verrez à l'oeuvre s'il surprend quelqu'un en train d'abuser de son pouvoir sur autrui et qu'il n'a pas besoin de jouer sa petite comédie hypocrite et flatteuse précédemment décrite. Sachez simplement que, qui que vous puissiez être, croyez-moi, vous préféreriez ne pas expérimenter. Disons que les rares fois où Aharon incendie quelqu'un, ce dernier ne l'oublie jamais - et ne recommence jamais non plus. Par extension, n'oublions pas non plus le côté passionné de manière plus générale ! Ses intenses émotions ne sont jamais retenues, bien au contraire. Le pire est en amour : sous cet état; il brûle toujours d'une passion presque létale tant elle est puissante et insurmontable. Fort heureusement, n'ayant jamais digéré la mort de Shama, cela ne lui est arrivé qu'une seule fois dans sa vie... De toute façon, au vu du désastreux succès qu'il a avec la gent féminine, il vaudrait mieux pour tout le monde que cela ne lui retombe jamais dessus !

En revanche, vous savez tous très bien que l'on ne parle pas de tous les aspects du feu si l'on évoque pas les pratiques qui font suer les catholiques traditionnels clichés. Certes, cela fait également suer les deux qui s'y mettent, mais pas dans le même sens. Aharon aime beaucoup ces pratiques, d'une part à cause de sa solitude (et/ou son succès inexistant), d'autre part et surtout par goût pour les formes ! Éternel amateur de fortes poitrines, il n'est ni rare ni surprenant de le trouver dans des enseignes y étant dédiées sur la planète Héra. C'est le feu !


Vous êtes dans une taverne, à Héra. Un étrange et jeune être humain à la chevelure blonde débarque. Il dit passer en tant que conteur parce que dernièrement, il n'a fait que le barde.

"Hey ! Ne serait-ce pas ce cher Zaryagnis ! Le Feu de notre superbe Colisée ! Comment s'est passé ton duel hier ? T'as l'air, une fois de plus, d'avoir réussi à l'épargner sans trop galérer comme toujours, haha !"

"Ouais, c'était moins chiant cette fois ! Faut dire aussi qu'ils ont l'habitude, avec moi !"

De ce que vous entendez, on l'appelle Zaryagnis, "le Feu du Colisée". Si vous connaissez la Terre, vous vous dites sans doute qu'il porte un prénom peu commun. Sinon, cela vous paraît peut-être complètement étrange.

Acclamé par les habitués du coin, Zaryagnis se lance, "une fois de plus", dans la narration d'une vieille légende terrienne soi-disant perdue. Il serait le dernier et le seul à la connaître sur le bout des doigts - hormis ceux qui ont entendu des millions de fois son histoire. On vous chuchote que malgré l'absence d'authenticité, ce mythe reste toujours agréable à écouter.

"Salutations, brave gens ! Daignez écouter les récits perdus d'un jeune et honnête barde qui connaît des mythes vieux comme la civilisation terrienne !"

Les habitués expriment bruyamment leur intérêt pour la légende qu'ils connaissaient si bien.

"Cette histoire remonte au temps où la magie, plus précisément élémentaire, était à peine découverte et approfondie sur Terre.

On dénombre quatre éléments sur la planète Terre : le feu, l'air, l'eau et la terre. Or, en -3000, le destin voulut que quatre peuples nomades décident de se dévouer entièrement à un élément. C'est ainsi que parurent de nombreux mythes liés aux dieux élémentaires que la majorité des humains de notre époque connaissent. Férus de leur élément respectif, ces peuples se sédentarisèrent de part et d'autre de la planète. Ils devinrent alors des États dits élémentaires et parvinrent à développer une première forme de magie. Fiers et possessifs, ils ne partagèrent jamais leurs découvertes dans ce domaine, ce qui en retarda sérieusement le développement sur Terre. Et aujourd'hui, je vais vous parler du pays lié AU... ?"


"FEU !"

"PARFAIT ! Je vois que nos habitués suivent toujours ! Quant aux nouveaux, bienvenue encore une fois ! Écoutez attentivement si vous ne voulez pas perdre le fil !

Durant toute l'ère du pays du feu, les mœurs ne changèrent jamais. Incroyable, n'est-ce pas ? Tout ce temps passé avec les mêmes coutumes, le même style de vie, et cetera, comme si la progression de l'Histoire et des pays extérieurs n'influençaient pas leurs traditions ! Ce ne fut pourtant jamais faute d'ouverture d'esprit, bien au contraire : peu après sa fondation, on y trouva rapidement des entités originaires de nombreux pays proches.

Les citoyens du Feu partageaient tous de nombreux traits de caractère qui sont aujourd'hui connotés à ce dernier. Ils seraient donc à l'origine même de ces connotations ! Ainsi, certains étaient souvent en rut, d'autres étaient très chaleureux et conviviaux ! Les uns s'avéraient pourvus d'une intelligence hors du commun, les autres de vastes connaissances - sans parler des vénérables sages ! De grands chefs militaires furent également très ardents voire agressifs sur le plan... Militaire, justement. Cependant, les habitants étaient tous unis par un seul et même lien : la passion. Leurs émotions étaient d'une rare intensité, d'où leur association à ce terme. On pourrait même être qualifié de signe distinctif !

Bien entendu, les flammes ont leur défauts, et la fougue qui consumait leurs cœurs, quelle que soit la forme, avait aussi de très néfastes conséquences selon les situations. Je vais vous épargner les descriptions péjoratives du feu, elles sont trop évidentes pour la doxa et je ne voudrais pas qu'on les retienne comme des précisions importantes.

J'oublie d'ailleurs un élément important : le régime ! Non pas diététique, mais politique ! Le peuple du Feu vivait sous une monarchie absolue mais progressiste ! La famille royale, parmi les premières de l'Histoire à posséder un nom de famille, choisit "Zaryagnis". C'est une contraction un peu longue à expliquer. De toute façon, vous aurez bientôt oublié. Au moins, quand vous me verrez au Colisée la prochaine fois, vous saurez d'où vient mon pseudonyme !"


Zaryagnis n'est donc pas son vrai nom...

"Vous noterez que j'ai énoncé une idée sans la développer. Saurez-vous m'indiquer lequel, tels de chers auditeurs bien attentifs ?"

"Le mélange culturel !"

Vous remarquez que de nouvelles voix se sont ajoutées à celles des habitués.

"Effectivement, les "entités originaires de nombreux pays proches" ! En effet, malgré une grande avance sur tous les plans - dont magique, bien entendu -, les États frontaliers puis ceux plus éloignés entretinrent d'étroites relations avec celui du Feu. Tous le firent dans l'espoir, un jour, d'hériter des connaissances en pyromancie.

Néanmoins, avec les nombreuses routes commerciales établies, une grande phase d'acculturation transforma positivement le pays. Elle commença assez brusquement au bout d'un millénaire. Pendant celles-ci, la foi et la religion se développa énormément. Le peuple du Feu accepta toutes les croyances liées au foyer, à la chaleur, au feu, aux volcans, au soleil, et autres thèmes ayant un rapport avec cet élément. Les gens en firent alors le Panthéon Ardent.

Toutes ces divinités, inventions de l'esprit humain, y étaient présentes ! Il était perpétuellement mis à jour au fil des siècles. D'Apollon à Râ en passant par Vesta, Héphaïstos ou encore Agni, je mets quiconque au défi de trouver un oubli ! De plus, certaines croyances telles que les gréco-romaines ont été originellement inspirées par le Panthéon Ardent. Même à l'autre bout de la planète, les émissaires avaient quelques contacts ! Cependant, extérieurement comme intérieurement, on reprochait beaucoup l'absence d'originalité du peuple. Ça vénère des dieux d'un peu partout, mais c'est pas foutu de trouver ses propres croyances !

Aux alentours des années -1950, gouverna Isaac Zaryagnis dit "Isaac le Fou". Son surnom et la naissance de la croyance signature du peuple sont intimement liées ! Cet homme crut toute sa vie être guidé par une déesse sortie de NULLE PART ! TOUTEFOIS, elle existerait vraiment ! C'est juste que personne n'y croyait ! Allez, les habitués ! Je veux un S ! Je veux un H ! Je veux un A ! Je veux un M ! Je veux un autre A ! Pour..."


"SHAMA !"

"Une déesse à l'apparence humaine et féminine, dont le charme serait incontestable ! Elle incarnerait toutes les connotations au feu, en son seul et unique être ! D'un intellect sans égal, d'une splendeur mythique, cette âme flamboyante mêlait désirs torrides, chaleur réconfortante, émotions passionnées, ABSOLUMENT TOUT ! Une divinité exceptionnelle ! Bien que tout le monde se soit foutu de sa gueule, le monarque la fit reconnaître de force par absolutisme. Les moins sceptiques finirent par envisager l'existence de Shama et en firent rapidement la principale divinité de leur religion. Suite à cette ascension fulgurante en terme d'influence, la fabuleuse déesse du Feu aurait décidé de se montrer aux yeux de tout le peuple. Ainsi, même les gens réfléchis furent contraints de croire à son existence ! Néanmoins, elle disparut dans les quelques secondes qui suivirent son apparition.

Suite à cette étonnante surprise, Shama devint - sans surprise cette fois - l'entité divine principale du pays du Feu."


"Eh, Zaryagnis, il s'appellait comment, ce putain de pays ?"

"Nul ne le sait. Le pays du Feu est le seul dont j'ai retrouvé l'histoire, et même son nom manque.

Tandis que le pays du Feu prospérait encore et encore, un phénomène inattendu se produisit aux alentours des années -1500. Ce phénomène marquerait la fin de cette ère. Au cœur de la nation de la pyromancie naquit un prince... Comme les autres. Il s'en sortait en escrime mais était incapable de réussir à utiliser la magie malgré sa maîtrise indéniable toute théorie magique. À ce niveau-là, il était le plus lambda des êtres humains ! De ce fait, il attira la honte sur sa famille, malgré son caractère très représentatif de la connotation du feu et sa foi on ne peut plus pure envers le Panthéon Ardent. Prénommé Aharon, le jeune Zaryagnis fut traité comme un paquet de linge sale durant son enfance ! On en faisait un guerrier érudit et compétent pour l'honneur, mais il n'aurait matériellement pas grand-chose à cause de son inaptitude à la magie ! D'ailleurs, il participa à de nombreuses rencontres diplomatiques, notamment en Égypte, car sa famille rêvait de lui trouver un bon parti pour s'en débarrasser.

Ce dont personne ne se doutait - fallait pourtant être très con pour manquer ça -, c'est que Shama, dans sa grandeur, fut prise de pitié pour le petit prince et il en fut de même avec certaines autres entités divines telles que Vesta. Ses fidèles oublièrent l'importance du foyer et de la chaleur du réconfort ! Les dieux ardents, venus des quatre coins du monde, se rassemblèrent brièvement sur demande de Shama. Après explication du cas, ils choisirent de faire de cet humain un de leurs élus. Bien entendu, afin d'éviter l'hypocrisie, Shama préféra ne pas se montrer en public une deuxième fois pour le proclamer.

Elle décida plutôt de se matérialiser face à lui seul sous forme humaine, un jour, alors qu'il devait avoir quelque chose comme quatorze ans. Depuis cedit jour, elle le conseilla, réconforta, éclaira, accompagna régulièrement pour faciliter son quotidien. Aharon ne put cependant jamais dévoiler ce lien afin de ne passer ni pour un fou ni pour un mythomane. Shama lui fit rapidement don d'une relique pouvant prendre maintes formes et permettant d'utiliser des pouvoirs enflammés dignes de la déesse. Elle l'entraîna ensuite à s'en servir et lui apprit même à éveiller le vrai pouvoir de la relique. En effet, celle-ci permettait de revêtir de l'équipement octroyant des capacités dignes des esprits de feu, élémentaires de feu, et cetera. On pourrait même supposer un dieu du feu, au vu de l'attachement que Shama portait à ce jeune homme !

Vous vous doutez que, tel les protagonistes de tout bon mythe, Aharon et Shama s'éprirent éperdument l'un de l'autre.

Le problème vint à l'âge de vingt ans, lorsqu'on voulut redoubler d'effort pour marier le prince déjà trop vieux pour être puceau selon eux. Malgré un succès inexistant avec le genre féminin qui entravait drastiquement cette histoire de mariage, les Zaryagnis ne désespéraient pas. Ils démultiplièrent les rencontres généreuses en Égypte et lui firent savoir tout ce qui pouvait être su sur l'étoile de l'époque : Néférourê. Bien qu'oubliée, cette femme fut un modèle moral et physique pour tout son siècle !"


"Attends, pourquoi l'Égypte ?"

"C'était le pays qui combinait le mieux "partis intéressants" et progrès aux yeux de la famille royale ! De toute façon, ça n'a jamais marché. En plus, Néférourê est morte peu de temps avant la fin de l'histoire.

Toutefois, Aharon et Shama ne pouvaient se résoudre à accepter une telle chose ! La déesse, dont l'existence était due aux fidèles, ne pouvait pas se permettre de devenir autoritaire "pour si peu"...

Après réflexion, Aharon tenta un jour une fugue ! Sauf qu'il se fit rapidement repérer ! Et là ! Tout à coup ! Toute la garde se mit à ses trousses ! Une course-poursuite effrénée ! Une vitesse fulgurante ! Un caillou de merde ! Une chute ! TOUT ALLAIT BEAUCOUP TROP VITE ! La garde le rattrape ! Des passants, de plus en plus nombreux ! Une foule entière regarde la scène !

Shama apparut alors aux yeux de tous, pour la deuxième et dernière fois. Elle s'interposa devant une garde consternée. Enfin, consternée, mais ensuite médusée lorsque le secret fut révélé. En effet, ils furent tous jaloux qu'un tel merdeux devint l'élu de la glorieuse Shama. La foule hua alors la déesse et la renia parfaitement consciemment. Les gardes déchaînèrent leurs attaques sur elle qui, à cause de cette chute soudaine de foi, devint trop affaiblie pour faire quoi que ce soit. Humiliée, vilipendée et conspuée, elle ne fit pas long feu poignardé de toutes part par les lames des gardes - au sens littéral du terme. Aharon hurla de rage avant d'accourir près du cadavre qui perdait en opacité au fur et à mesure que la foi diminuait.

Dans un accès de rage et de rancune, Shama sacrifia son dernier souffle d'existence pour offrir un grand pouvoir à son seul élu. Ainsi, tant que celui-ci aurait la foi, elle existerait vaguement et la relique serait toujours utilisables. Dans l'espoir d'être vengée, elle éveilla le plus puissant niveau de la relique liée à Aharon.

Depuis ce moment, on prétend que le pays du Feu disparut soudainement du monde, avec tous les souvenirs que les gens extérieurs en eurent exceptés les mythes."


Un bruit de déception se fait majoritairement entendre dans toute la taverne.

"La cause la plus probable serait une légende encore plus douteuse : dans un élan de colère, Aharon aurait usé de ce pouvoir pour détruire complètement le pays. Des flammes auraient alors formé un phénix sur sa main, tel un sceau. Une tâche d'ordre universel lui aurait alors été incombée : briser le sceau. Celui-ci recréerait alors la nation qu'il avait détruite, dénuée de toute population, à l'endroit où il se trouverait sur le moment. Aharon aurait alors arrêté de vieillir, mais aurait disparu et voyagé afin de noyer son chagrin suite à la perte de Shama qui n'avait même plus de quoi se matérialiser où que ce soit.

Il n'utilisa jamais cet étrange pouvoir parce qu'il ne s'estima jamais digne de devenir roi, et n'aura jamais plus confiance en aucun peuple.

FIN ! Vous avez maintenant entendu un récit inédit ! Ouais, j'ai grave merdé aujourd'hui, sur le choix de mots, et tout, mais j'ai la flemme. J'comptais - et ne compte - même pas me faire payer, aujourd'hui ! Désolé, les nouveaux ! D'habitude, j'extrapole à mort en détails, mais je viens de me rappeler que j'avais pas mal à faire ce soir, du coup j'ai pas toute la nuit !

Ah aussi, retenez qu'en revanche sa foi envers le Panthéon Ardent et surtout Shama serait encore intacte ! En même temps, pour cette dernière, ça se comprend : ils ont un peu "tout" fait ensemble, si vous voyez ce que je veux dire ! Parce que bon, vous pensiez quand même pas qu'il allait rester puceau avec une telle relation et un caractère de feu, haha ! J'vous parie qu'il n'y a pas une seule chose qu'ils n'ont pas faite !"


Un grand rire général et beauf retentit.

"Pssssst, pssssst, ce serait pas lui, Aharon ? T'imagines, HAHA ! Ce serait trop classe, surtout que les noms qu'il donne à ses pouvoirs sont en fait tirés de cet espèce de récit perdu ! Comme son surnom ! Marrant, n'est-ce pas ?"

Vous lui répondez qu'il faut tout de même être un peu con pour croire à un mythe raconté par un gugus blond qui doit tout juste avoir la vingtaine et qui n'est qu'un pauvre gladiateur conteur en train de divertir une taverne sur Héra. Vous lui demandez ensuite s'il connaît le vrai nom de ce "Zaryagnis".

"Nan, il l'a jamais dévoilé."





Épée de Shama
Technique signature d'Aharon.

Forme d'épée de la relique de Shama. Le type d'épée est au choix.

Permet : Un maniement des flammes (ex : créer un mur de feu)
-Flammes Hurlantes de Shama (x3)



Perception ralentie
Technique signature d'Aharon.

Aharon peut percevoir l'écoulement du temps au ralenti à sa guise tel un slow motion afin de réagir avec une efficacité surhumaine.



Piété
Technique signature d'Aharon.

Une lumière radieuse jaillit autour de l'utilisateur, puis autour de la(/des) cible(s). Pouvant cibler un seul être comme plusieurs - moins efficacement bien sûr -, cette technique soigne les gens qui reconnaissent les croyances d'Aharon et blesse ceux qui n'y croient pas. Ainsi, cela inflige initialement des dégâts à n'importe qui. Aharon peut aussi l'utiliser sur lui-même.



Lueur royale (bonus racial)
Technique signature d'Aharon.

Crée une lueur étincelante mais illusoire autour du lanceur pour éblouir autrui. La source de l'illusion dépend de l'environnement.





Flammes hurlantes de Shama
Technique signature d'Aharon.

Requiert : Épée de Shama active

L'utilisateur donne un coup d'estoc droit devant lui. Un immense vortex de flammes apparaît instantanément et horizontalement sur une vaste zone.

Fiche de Aharon Zaryagnis Giphy




Aucune ultime




Aucun don Aucun don

Aharon Zaryagnis
Aharon Zaryagnis
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 26/06/2018
Nombre de messages : 9
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Épée de Shama | Perception ralentie | Piété | Lueur royale
Techniques 3/combat : Flammes hurlantes de Shama
Techniques 1/combat :

Fiche de Aharon Zaryagnis Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Aharon Zaryagnis   Fiche de Aharon Zaryagnis ClockDim 12 Aoû 2018 - 13:00
Petit up pour dire que ma fiche était finie et que j'avais volontairement laissé des emplacements libres pour le moment.
Contenu sponsorisé

Fiche de Aharon Zaryagnis Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Aharon Zaryagnis   Fiche de Aharon Zaryagnis Clock
 
Fiche de Aharon Zaryagnis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Personnages :: Fiche de personnages :: Anciennes fiches-