Partagez
 

 Fiche de Janus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37142
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Fiche de Janus Empty
MessageSujet: Fiche de Janus   Fiche de Janus ClockMar 24 Juil 2018 - 23:43
Voilà ta fiche.


Fiche de Janus Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Janus
Janus
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 19/07/2018
Nombre de messages : 22
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Création | KaïKaï | Quasar
Techniques 3/combat : Projection | Catastrophe Ultraviolette
Techniques 1/combat : Armure Métaphysique

Fiche de Janus Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Janus   Fiche de Janus ClockMer 25 Juil 2018 - 12:07

Janus

Fiche de Janus Screen10

410
Masculin
Shinjin
Inconnu


D’aucuns diraient que Janus n’est qu’une pâle copie de son ainé Netpune, simulacre éhonté d’une figure divine. Et bien qu’il soit incontestable qu’ils partagent le même phénotype, il demeure quelques différences entre eux. A commencer par leurs accoutrements ; Pour se démarquer de Neptune qui revêt la tenue traditionnelle Shinjin aux tons unis, Janus se démarque par des couleurs non-orthodoxes. Sa garde-robe étant constitué d’un unique pourpoint matelassé mauve aux reflets nébuleux orné de maintes étoiles, bordé de liserés violet d’évêque et serré à la taille par une ceinture d’étoffe d’un carmin chatoyant. En dessous duquel se découvre un maheutre blanc duveteux, rembourré au niveau des épaules et succédé de bandages carmin eux aussi recouvrant les poignets. L’ouverture élargie du pourpoint à l’entrejambe libère des chausses amples faites de satin laiteux, elles même pourvues de brodequins assortis aux bandes mauves : bottines d’étoffes couvrant l’entièreté du pied jusqu’aux tiers inférieurs des tibias. Autant de termes diablement techniques pour définir le nec plus ultra de l’accoutrement. En dehors de son apparat vestimentaire, nul besoin de s’attarder sur sa physionomie : il est effectivement la réplique conforme de Neptune. La même stature enfantine peinant à atteindre le mètre-vingt, la même expression moqueuse, les mêmes oreilles acuminées parées de boucles d’oreilles éclatantes… Mais surtout, la même frimousse bouffie, illuminée par de petits yeux dont la malice étonne. L’unique dissimilitude étant la teinte subtile de ses prunelles, oscillant entre le rose et l’orange. Janus partage également avec ses contemporains la crète iroquoise grisonnante caractéristique, bien qu’elle soit légèrement plus clairsemée que son homologue. Enfin, le shinjin arbore une démarche gracieuse, composée de mouvements amples mais exacts, cette attitude lui donnant des airs d’enfant qui imite grossièrement ses parents. Ironique, quand on sait que le jeune homme court sur ses quatre cent-dix ans.


On s’imaginerait qu’un individu de son aspect serait quelqu’un de sournois et puéril. Il n’en est pourtant rien. Ce dernier, s’est vu dispensé dès sa naissance la quintessence de l’enseignement Kaioshin et ce faisant, Janus est épris d’humilité, de flegme, de justice ainsi que de sagesse. Fait surprenant pour un aspirant Kaioshin, il est animé d’une candeur authentique qui le conduit à l’émerveillement continuel. Cet aspect a développé chez lui un sens aigu de l’observation, suscité par de longs moments passés à contempler les créations divines. Cela pourrait être considéré comme une bonne chose, seulement, de cette ingénuité découle une certaine naïveté qui peut porter préjudice. Pour la même raison qu’il partage une apparence analogue à Neptune, le shinjin souffre d’une certaine instabilité émotionnelle et de troubles de la concentration. Très vite repérées par ses mentors, ils lui ont appris à endiguer autant que faire se peut ces tares mentales par le biais de la méditation. Aujourd’hui bien que très peu prononcées, elles subsistent toujours, au plus profond de son palais mental. Malgré qu’il nourrisse un respect considérable pour ses pairs, il ne peut s’empêcher de jalouser leur perfection tout en exécrant leur passivité insultante à l’égard des mortels. De ce fait, il arrive à Janus de s’éclipser de la forteresse de solitude placide des Dieux pour rendre visite à leurs créations, prenant un malin plaisir à naturaliser un échantillon représentatif à la volée. Ces escapades sont d’autant plus périlleuses que ses compétences martiales sont pour ainsi dire inexistantes et s’il venait à être blessé, il serait vivement réprimandé pour avoir enfreint la loi céleste.
Car les Kaioshins ne doivent pas intervenir outre-mesure dans le développement dans leurs créations. :
 


Il y avait dans l’autre monde, sur un lopin de terre dérisoire qui aurait peiné à abriter une centaine de personnes et qui par conséquent pouvait difficilement être qualifié de planète, un jeune garçon (en apparences seulement) à qui la Nature avait donné des mœurs de mortel dans un corps qui tendait à la vie éternelle. Cela impliquant nombre de défauts qu’on attribue à l’humanité, incluant de la sorte tout ce qui fait son charme : l’éphémère outrecuidance de l’imperfection. Mais la Nature, qui était décidément d’humeur taquine lui attribua trait pour trait l’apparence de l’un des rares habitants de l’astre. Mais puisque ses desseins facétieux ont besoin d’être un tant soit peu justifiés, la condition particulière de ce jeune homme qui s’avérait être un Shinjin, une race de créature assurant un rôle de démiurge dans l’univers, trouvait son fondement il y a de ça fort longtemps. Cinq millions d’années pour être plus exact. Lors des évènements à la suite de la tuerie de Majin Buu qui avait entraîné la mort de quatres Shinjins primordiaux, l’arbre Kaïju, l’unique matrice de création de toutes les sous-espèces divines avait fait naître un fruit d’or afin de repeupler la plus haute sphère de l’au-delà. Fruit à forme inouïe qui est le seul parmi tous les fruits à donner naissance à des êtres exceptionnels. Cependant, un fruit mettant plusieurs milliers d’années avant d’arriver à maturation et après le retour de Majin Buu sur Terre, Netpune le nouveau Kaioshin suprême prit la décision de forcer la maturation du fruit au prochain cas de force majeure, dans la mesure où chaque aide était substantielle. Hors donc, ladite crise arriva peu de temps après, tandis qu’un groupuscule de dieux démons mené par Demigra et Leech en personnes fut formé aussi vite qu’il fut défait.

Seulement, le mal était déjà fait, Neptune avait contraint le fruit à éclore bien trop tôt, dans l’optique de le former aux arts Kaioshins le plus prestement possible. C’est je crois, la raison pour laquelle Janus s’est vu octroyé le phénotype du Kaioshin suprême ainsi qu’une pléthore de manies mentales indésirables. Le fruit n’ayant pas pu arriver à maturation, il fut obligé de donner naissance à un être hybride imparfait, un amalgame bâtard entre deux mondes. Néanmoins, la menace de la coalition démoniaque fut estimée par le vénérable arbre Kaïju comme bien supérieure à Majin Buu, son agrume sacré aboutit à une espèce doublement nouvelle de Shinjin. Etant donné que l’univers était censément menacé jusque dans son fonctionnement le plus fondamental par « l’ordre shuryo », que l’arbre avait créé un futur Kaioshin dont la tâche qui l’incomberait serait davantage de veiller sur les quatre forces fondamentales qui régissent le bon fonctionnement de l’univers 6 entier plutôt que de créer la vie.

Ainsi Janus était assis en tailleur dans une steppe abondante en herbes cramoisies qui se trémoussaient paisiblement au gré d’un vent pur qui contribuait à l’expansion de senteurs infinies, exhalant les effluves enivrants des arbustes environnants. La rumeur confuse d’un ruisseau environnant aux flots indigo accompagnait l’apprenti, s’adonnant à une méditation contemplative qui dépendait de la nature même du lieu, où les sens se répondent entre eux, comme s’ils avaient trouvés un équilibre symbiotique. On en entendait les formes, sentait les sons, goûtait les couleurs et voyait les odeurs. Une telle prouesse cognitive, la synesthésie absolue, n’était possible que dans cet éden affable où tous les stimulus sensitifs se confondaient tant l’endroit était plongé dans une harmonie imperturbable. Parmi toutes les espèces déjà endémiques à la planète Kaishin, régnait un arbre antique dont les racines s’enfonçaient profondément au cœur de la planète : Le Kaïju. Présent dans de nombreuses croyances sous diverses appellations cet arbre antédiluvien fendait le ciel et s’étendait aux confins de la terre, incarnant la sagesse universelle, cela ressemblait tout à fait cette origine où les dieux et par conséquent les mortels prennent profondément racine. Un arbre millénaire à l’écorce robuste et blanche sur lequel régnait un feuillage argenté profusément fourni. Au bout de ses branches croissaient des fruits aux formes et teintes innombrables, mais aucun éclat d’or à l’horizon. Chacun de ses fruits mûrirait après une longue attente en une des nombreuses sous-espèces peuplant l’arborescence incommensurable de la famille des Kaios. Mais ils seraient amenés à quitter ce locus amoenus peu après leur naissance. Car cette terre merveilleuse était le royaume des Kaio Shins, dieux de la création.

Le shinjin ouvrit un œil. Extrait de sa torpeur méditative par le vrombissement distinctif de la transposition pratiquée par son mentor. Le bourdonnement, pourtant aussi infime que fugace avait réussi à briser l’état transcendantal dans lequel Janus était plongé depuis alors quelques jours. Ses oreilles frémirent d’inconfort. Si sa conjecture était exacte, et elle l’était toujours, Neptune avait conduit le Kaïo nouvellement éveillé vers le poste des frontières pour le confier au Kaio responsable de la galaxie de l’ouest. Ou peut-être était-ce celle de l’est ? Peu importait. Peu importait car cette accalmie dans sa formation signifiait qu’il allait pouvoir s’adonner au passe-temps sur lequel il mettait un mot d’ordre : L’observation et (si possible) la naturalisation des mortels. Compte tenu du fait qu’il n’avait que quelques heures, quelques jours tout au plus avant que son Maître ne revienne il devait faire vite. L’heure n’étant pas à la sélection à tête reposée d’un monde exotique, il disparut en destination de la Terre, planète à l’origine de la plupart des mésaventures du Kaioshin suprême. L’acte aurait pu être instantané si Janus n’avait pas lamentablement raté sa téléportation. Joie ! Il était tout de même parvenu dans l’ionosphère de la planète. Moins joie ! Il fut percuté par un débris volumineux de facture humaine qui l’envoya droit vers la surface de la Terre. Il déglutit, tout en pensant dans for intérieur qu’il aurait quand même préféré passer sa journée en communion avec les piafs, qui hormis leur fâcheuse tendance à lâcher du lest au-dessus des méditants, sont très amicaux et ne vous catapultent pas à mach six en direction d’un corps astral mité par des formes de vies parasitaires. Il caressa l’anneau chryséléphantin de ses potalas roses dans un soupir traduisant principalement l’embarras.





Création
Technique permettant la création d’objets, dont la seule limite est la connaissance de la structure moléculaire dudit objet.

- Janus ne peut pas faire apparaitre d’objets d’une très grande taille
- Janus ne peut pas faire apparaitre d’objets légendaires (Dragon Ball, Chaos Emerald, objets des boutiques)
- Janus ne peut pas user de la création pour manipuler le paysage (ex : transformer une maison en épée géante par exemple)



KaïKaï
La téléportation, aussi appelée "Déplacement instantané", apparaît dans l'univers Dragon Ball lorsque Son Goku l'apprend auprès du peuple Yardrat afin de pouvoir se déplacer rapidement d'un point à un autre. En effet, le principe de cette technique est de transporter son utilisateur à un autre endroit en une fraction de seconde. La destination doit néanmoins être connue ou alors elle doit abriter une forme de vie dégageant suffisamment de Ki pour qu’elle soit repérable partout dans l’univers.



Quasar
Technique similaire à la morsure du soleil, la différence résidant dans le fait qu’ici c’est tout le corps qui crépite dans une débauche de lumière blanche afin d’aveugler tout autour du Shinjin dans une zone d’une dizaine de mètres.





Projection
étant de maigre constitution, le shinjin projette son âme hors de son corps brièvement pour asséner des coups précis à l’âme de son adversaire. Ce qui permet en plus d’outrepasser la garde (il est néanmoins tout à fait possible de la contrer et ce facilement puisqu'elle est prévisible), de frapper à distance. La projection peut aussi être utilisée sur une personne, l’âme des mortels n’étant pas censée sortir de leur corps en dehors de la mort, la douleur et la confusion seront grandes. Portée effective d’une dizaine de mètres, au corps à corps seulement si sur une autre personne.



Catastrophe Ultraviolette
Crée une frêle lueur mauve de la paume, qui n'inflige pas de réels dégâts hormis quelques brûlures superficielles, mais qui plonge la cible dans un état de contradiction avec la physique classique. Soit elle émancipe la cible de la gravité planétaire, soit elle concentre les calories environnantes pour calciner l'adversaire.




Armure Métaphysique
S’enveloppe du ki divin et le comprime pour en faire une armure capable d’absorber des kilojoules ( les dégâts sont tout de même reçus ) et de la restituer en énergie potentielle qui sera libérée au prochain coup du shinjin, seulement, la troisième loi de newton dit que l'action est toujours égale à la réaction, c'est-à-dire que les actions de deux corps l'un sur l'autre sont toujours égales et de sens contraires. Cela veut dire qu’en libérant une telle quantité d’énergie, il sera propulsé en arrière et recevra un contrecoup équivalent.






Ki Divin
En tant que Kaioshin, Janus émet un Ki imperceptible pour les mortels.


Ragdoll
La condition de Shinjin permet à Janus de revenir directement là où il est mort une semaine après sans passer par Enma Daïô et l'autre monde. Pendant le temps de la réincarnation, le corps reste là où il a été laissé, comme une poupée de chiffon sans vie.


Janus
Janus
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 19/07/2018
Nombre de messages : 22
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Création | KaïKaï | Quasar
Techniques 3/combat : Projection | Catastrophe Ultraviolette
Techniques 1/combat : Armure Métaphysique

Fiche de Janus Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Janus   Fiche de Janus ClockSam 28 Juil 2018 - 21:21
Fiche mise à jour :

Modifications apportées : Nerf de Projection, Catastrophe Ultraviolette et Armure Métaphysique.

Projection --> N'outrepasse plus la garde (correction d'un abus de langage)
Catastrophe Ultraviolette --> Réduite à deux effets ; un défensif et un offensif (un par utilisation)
Armure Métaphysique --> Clarification de son fonctionnement

Commentaire des développeurs :
Fiche de Janus Giphy

Contenu sponsorisé

Fiche de Janus Empty
MessageSujet: Re: Fiche de Janus   Fiche de Janus Clock
 
Fiche de Janus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Personnages :: Fiche de personnages :: Anciennes fiches-