Partagez
 

 La Légende de Shenron!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 942
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2390

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

La Légende de Shenron! Empty
MessageSujet: La Légende de Shenron!   La Légende de Shenron! ClockSam 28 Juil 2018 - 2:52
Musique

Voilà plusieurs jours que nous avions défait Chilled et Freezer en venant en aide à Baddack. Kaito ne montrait toujours aucun signe de vie. De mon côté, j'avais continué de m'entraîner, perfectionnant mes stratégies de combat et mes techniques. Je m'étais bien remis de mes blessures grâce à un remède miracle qu'on m'avait administré, un liquide de couleur bleue qui m'avait guéri mes blessures légères et qui avaient réparé mon bras et mes jambes en un temps record. Bien sûr, il me faudrait encore du temps pour être à 100% de mes capacités. 

Quelques jours plus tard, mon état s'était encore amélioré. Je bougeais comme avant et j'étais enfin apte à reprendre du service. Je sentis même que j'étais devenu plus fort. La capacité de régénération des Saiyans était fascinante, le corps d'un Saiyan était fascinant, je m'en étonnais chaque jour. 

Alors que je déambulais dans Conton City, profitant d'une pause bien méritée après un bon entraînement, je reçus un message sur mon appareil de communication que Chronoa m'avait confié. C'était la Kaiô Shin du Temps qui requérait ma présence au Nid du Temps immédiatement. Aussitôt, je m'envolai et arrivai quelques secondes au Nid du Temps. Je poussai les grandes portes d'entrées de la salle circulaire au milieu de laquelle se tenait Chronoa.

"Ils sont enfin passés à l'action!" dit Chronoa d'un ton inquiet. "Renko, je vais devoir t'envoyer immédiatement dans une nouvelle temporalité. Je te demanderai d'y rester un long moment. En effet, Drichi et sa bande ont décidé de s'en prendre à un Saiyan vivant sur Terre qui répond au nom de Son Gokû. Ta mission sera de veiller à ce qui ne lui arrive rien, tout en préservant les événements de l'époque en question. Quand un événement de l'histoire aura été modifié, je t'enverrai les instructions sur ce qu'il faut réparer. Tu as bien tout compris?"

J'acquiesçai. Chronoa me tendit un parchemin, celui qui servirait à m'envoyer à l'époque voulue. Je le saisis et le tins fermement dans ma main puis, fermai les yeux. En une fraction de seconde, je me retrouvai sur la planète Terre, dans l'univers 7. J'avais atterri en plein milieu d'un chemin de terre. Au loin, je vis très vite un petit garçon, portant un énorme poisson sur son épaule, approcher. J'allai vite me réfugier derrière un arbre afin de ne pas être vu. Au fur et à mesure qu'il avançait, je pouvais mieux distinguer ses traits. Au début, ce n'était qu'une petite silhouette au loin mais après, je reconnus la coiffure de Baddack et la queue de Saiyan. Aucun doute possible, j'avais trouvé Son Gokû. Alors que ce dernier rentrait tranquillement chez lui afin de dévorer ce poisson qu'il venait de pêcher, un étrange appareil vint le percuter. C'était une espèce de machine avec deux roues. A l'intérieur, en sortit une jeune fille au cheveux bleus.


"Oooh, non, je l'ai percuté!" dit-elle paniquée.

"Enfoiré de sale monstre!" dit Son Gokû, se tenant la tête, précisément là où l'engin l'avait percuté. 

"Il est en vie!" se réjouit la jeune fille. 

"Hein, un démon bizarre est sorti du ventre du monstre. Si tu veux me voler ma proie, je ne te laisserai pas faire!" 

Gokû sortit son bâton de son fourreau accroché à son dos et fonça sur la jeune femme. Celle-ci prit peur et par pur réflexe, sortit une arme à feu et tira sur le Saiyan. Elle tira trois fois et les trois balles firent reculer le petit garçon, qui se tenait la tête de plus belle.

"Aie aie aie, c'est quoi, ça, de la magie?!" dit Son Gokû.

"P-Pourquoi n'es-tu pas mort?" lui dit la jeune fille, pétrifiée par la peur. 

"Il en faut beaucoup plus pour me tuer. Mon corps est plus dur que l'acier." Gokû fit tournoyer son bâton entre ses mains et le pointa vers la jeune femme. "Sale démon, je vais te supprimer." la menaça-t-il.

La fille leva les mains en l'air en signe de reddition.

"A-Attends, je ne suis pas un démon mais une humaine."

Au même moment, Gokû fracassa une vitre de l'engin motorisé avec son bâton. Il avait volontairement dévié son coup.

"Une humaine? Vraiment?" demanda-t-il. 

"Bien sûr que oui!" répondit la fille, brutalement. "Regarde, je suis comme toi." continua-t-elle, calmement, cette fois-ci.

"Pourtant, tu as l'air plus faible."

"C'est normal, je suis une fille."

"T'es une fille?"


"Quel paysan... Tu n'as jamais vu de fille?"

"C'est la première fois que je vois un autre être humain que grand-père. Les filles n'ont pas de queue?"

La jeune fille s'étonna de la question et fit un mouvement vers la gauche, constatant ainsi que Gokû avait une queue dans le bas du dos. Gokû courut ensuite vers sa droite.


"Ah, c'est grand-père."

Il ramassa une boule orangée dans laquelle étaient incrustées deux étoiles rouges. La fille lui expliqua que cette boule était à elle et non à son grand-père. Gokû comprit rapidement qu'elle disait vrai car la boule de son grand-père avait quatre étoiles et non deux. Soudain, la fille se mit à courir en direction de la maison de Son Gokû et ce dernier, reprenant son poisson, la suivit. De mon côté, je les suivais discrètement tout en restant dissimulé. Bien sûr, le chemin se dégageant de tout arbre ou autre cachette, je dus prendre mes distances et, par conséquent, je ne pouvais plus entendre ce qu'ils disaient. Quand ils arrivèrent dans la maison de Son Gokû, un avion s'envola et la fille, faisant apparaître un autre engin volant par le biais d'une petite capsule, fit embarquer Son Gokû et tout deux partirent dans la même direction que le premier avion.

De mon côté, je m'interrogeais. A quel moment Drichi et sa bande allaient-ils se manifester?
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 942
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2390

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

La Légende de Shenron! Empty
MessageSujet: Re: La Légende de Shenron!   La Légende de Shenron! ClockDim 29 Juil 2018 - 22:53
Les deux objets volants entrèrent dans une course poursuite effrénée. Je continuai à les suivre discrètement de mon côté. Très vite, il y eut des échanges de tir des deux côtés. Les premiers tirs vinrent du vaisseau des poursuivis. Une femme rousse sortit ce qui s'apparentait à une arme à feu et tira sur ses poursuivants. L'aile droite de l'avion de ces derniers fut endommagée et l'engin fit un piqué avant de remonter et de tirer à son tour. L'aile droite des poursuivis fut elle aussi endommagée. La poursuite s'arrêta brusquement lorsque la femme rousse sortit un lance-roquette et vint abattre ses opposants d'un tir. 

"Non!" me dis-je.

J'étais craintif sur le coup. Mais, très vite, je repris mes esprits. Comment une simple explosion d'avion pouvait-elle tuer un Saiyan, aussi faible puisse-t-il être? D'ailleurs, après l'explosion de leur avion, je retrouvai vite du regard le Saiyan, tombé dans la rivière, et son acolyte, accrochée à une branche juste au-dessus à moins que, non, c'était plutôt le bâton du jeune Saiyan qui était planté dans la paroi en pierre. Ses gémissements me parvenaient.

"J'ai fait pipi dans ma culotte." gémit-elle.

Après cet épisode ô combien tragique pour la jeune demoiselle, le Saiyan sortit de l'eau et alla aider la fille capricieuse. Cette dernière sortit à nouveau une capsule et  fit apparaître ce qu'on appelait sur Terre une voiture. Tout deux y grimpèrent et roulèrent jusqu'au crépuscule. Heureusement pour moi, les chemins qu'ils prirent étaient parsemés d'arbres. Je pus donc les suivre tranquillement, sans risque de me faire repérer. 

Soudain, des cris de fillettes retentirent, un appel à l'aide. La voiture dans laquelle se trouvait Son Gokû s'arrêta brusquement et c'est en m'avançant que je vis qu'en face d'eux, Gokû, la fille et la fillette qui criait, se trouvait ce qu'on appelle un Oni, une créature à la forme humanoïde, à la taille généralement gigantesque, deux cornes sur le front, une chevelure ébouriffée, un teint rouge sang et une tête hideuse. Malgré la taille imposante du monstre, Gokû ne se défila pas et alla l'affronter.

"Je suis Son Gokû et mon grand-père m'a dit que c'était pas bien de maltraiter les plus faibles." dit-il au monstre.


"Ne me fais pas rire, minus. Je vais te montrer un aperçu de ce qu'est la douleur." répondit l'Oni, ponctuant sa phrase d'un rire gras.

Le monstre continua en menaçant Gokû mais ce dernier ne prit pas peur et lui intima de l'attaquer s'il osait. Le monstre changea alors de forme et fut transformé en une espèce de robot géant tenant dans sa main gauche un bol dans lequel il y avait un liquide très chaud. Il tenait dans son autre main deux baguettes en bois, servant généralement à ingérer de la nourriture. Ce monstre n'était donc rien d'autre qu'un simple métamorphe. Il en existait quelques-un sur Terre mais j'avais appris qu'ils étaient généralement très faible. J'en conclus donc que ce n'était ni un adversaire pour Gokû, ni une proie intéressante pour Drichi. D'ailleurs, il ne s'était toujours pas manifesté. Je ne savais pas quand il le ferait. En revanche, je savais qu'il était là, quelque part, à guetter le moment opportun. Quand une personne tente de changer le court du temps, Dame Chronoa en est immédiatement informée grâce au parchemin qui dégage une énergie bizarre. Celui de cette temporalité avait changé. Le mieux que nous puissions faire était de nous amener à une époque juste avant le changement et tenter de remettre les choses en ordre. Bien sûr, je me doutai aussi que Drichi ne ferait pas qu'un seul changement dans cette temporalité, surtout s'il voulait tuer Son Gokû. Ainsi, je devais être vigilant à chaque fois que le petit Saiyan rencontrerait un ennemi ou même un simple adversaire. 

Pour en revenir au métamorphe, cet imbécile se brûla le pouce gauche en l'immergeant dans le liquide bouillant, prouvant ainsi sa faiblesse à Gokû, qui s'empressa d'ailleurs de le lui faire remarquer. Des goûtes de sueur perlaient sur le front du métamorphe qui demanda ensuite à Gokû d'abattre un arbre pour lui prouver sa force. Le Saiyan s'en approcha et l'abattit d'un seul coup. Le métamorphe, maintenant totalement en sueur, se transforma en chauve-souris et tenta de s'enfuir. 

"Attends!" cria Son Gokû.

Son Gokû se mit ensuite à sa poursuite et le rattrapa en un temps record. Il découvrit alors que le métamorphe avait pour forme originelle celle d'un petit cochon. Dans l'espèce de crevasse où ils étaient tous les deux tombés, le cochon commença à montrer des signes de panique. Gokû, lui, bien sûr ne comprenait pas grand chose. La face de jambon se fit alors tirer dessus par une arme à feu. Là, en haut de la crevasse, se tenait un homme au teint halé, au cheveux noirs qui lui arrivaient jusqu'aux épaules. Cet homme portait une tenue dont le haut était sans manche et de couleur verte, avec le Kanji signifiant "agréable/plaisant", un pantalon orange, une ceinture blanche et des bottes marrons. Il portait également une cimeterre. 

"C-C'est Yamcha!" dit le cochon, en totale panique. 

Cet être n'était pas très fort, mais rivalisait avec Son Gokû. Je devais rester sur mes gardes, Drichi pouvait arriver à tout moment. Sur son épaule, Yamcha tenait une espèce de petit chat qui répondait au nom de Puerh. D'après ce que j'entendis, c'était lui aussi un métamorphe. Il avait fréquenté la même école que le cochon, dont le nom était Oolong. Ce dernier avait été renvoyé pour avoir volé la culotte d'une professeur. Je trouvais les terriens vraiment étranges. Ceci dit, il existait des dieux bien plus pervers que ce cochon. 

Très vite, Yamcha sortit son arme de son fourreau et Gokû en fit de même. Un combat entre un Saiyan et un voleur allait s'engager...
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 942
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2390

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

La Légende de Shenron! Empty
MessageSujet: Re: La Légende de Shenron!   La Légende de Shenron! ClockMer 1 Aoû 2018 - 1:10
Yamcha courut en direction et, décrivant un arc de cercle horizontalement, visa Son Gokû. Ce dernier esquiva le premier coup puis, para les suivants avec son bâton. Yamcha mettait toute sa volonté dans ses attaques mais il ne parvenait pas à toucher le petit Saiyan. L'enfant esquiva alors un dernier coup et pris de la hauteur sur une colonne en pierre. Le voleur le suivit et les deux protagonistes se retrouvèrent sur une plate-forme faite de roche. Le combat reprit de plus belle et Son Gokû prit l'ascendant grâce à son bâton.

"Allonge-toi, Nyoi bô!" cria-t-il.

Le bâton se mit alors à s'allonger et vint frapper le ventre de Yamcha qui, surpris par cette attaque, ne put riposter. Le voleur se retrouva au sol, allongé sur le dos. C'est à ce moment précis que tout bascula. En effet, une énergie maléfique prit de façon soudaine le contrôle du corps de Yamcha. Ce dernier fut entouré d'une aura noire et ses yeux étaient devenus aussi rouges que le sang. Il se releva avec une rapidité hallucinante et fonça vers Son Gokû. Sa vitesse et sa force ayant été augmentées, il n'eut aucun mal à mettre Gokû au tapis. Au côtés du voleur vint se placer une autre personne, un démon. Je ne connaissais pas celui-ci. C'était un démon au teint pâle, portant une armure protégeant l'entièreté de son corps, excepté la tête. Les deux ennemis de Son Gokû étaient prêts à le tuer. Je me devais d'intervenir. Je bondis hors de ma cachette et me dirigeai vers le Saiyan, son adversaire possédé et mon ennemi.

"Que crois-tu faire?!" dis-je au démon, tandis qu'il s'apprêtait à frapper l'enfant Saiyan.

Je m'envolai et fonçai à toute vitesse pour l'empêcher de donner ce coup de poing. J'écrasai alors mon pied sur son hideux visage, et le démon fut propulsé au loin, s'encastrant dans une paroi de la crevasse. Il ne restait donc plus que le Yamcha possédé face à nous. Je me tournai vers Son Gokû.

"Tu peux te relever?" lui demandai-je.

"Oui...Mais, t'es qui, toi?" me répondit le Saiyan.


"Attention, l'autre affreux revient." répondis-je, calmement, éludant la question de l'enfant.

Le démon revint se placer aux côtés de Yamcha, se tenant le nez, dont un peu de sang d'une couleur mauve avait coulé. Sans un mot, il se mit en position de combat et me défiait du regard. Je lui répondis par un regard montrant ma confiance en moi, et me mis en position de combat à mon tour. Pour ce combat, je devais à la fois me débarrasser du démon et affaiblir Yamcha jusqu'à ce qu'il soit à peu près revenu à son niveau d'antan. Ainsi, leur combat pourrait continuer, le déroulement demeurant inchangé. Bien sûr, je n'oubliais pas que le démon ne devait pas mourir ici, bien que je me demandais si ça ferait une quelconque différence auprès d'Enma. Mais je devais m'en tenir aux ordres de Chronoa. 

Le combat reprit très vite. Le démon et Yamcha foncèrent sur Son Gokû, m'ignorant totalement. Il voulait en finir en un seul coup. Hélas pour eux, c'était mal me connaître. Je me mis entre Gokû et ses assaillants, et arrêtai chacun de leur coup de poing avec mes mains. Ensuite, utilisant toute ma vitesse, je donnai un coup de pied à l'abdomen du démon et fit reculer Yamcha avec un Kiai Gan. Tout deux tombèrent au sol. Sur le coup, je fus déçu car ce démon était hyper faible. J'enchaînai alors par l'utilisation de mes pouvoirs de télékinésie pour soulever Yamcha, toujours au sol, et par un gros coup de pied (cependant maîtrisé) l'envoyant au sol à nouveau. C'était déjà fini pour l'emprise sur Yamcha. Ce dernier avait été si affaibli par mon seul coup de pied qu'il ne pouvait déjà plus retenir l'emprise de Drichi. L'aura noire et les yeux rouges disparurent, laissant voir un Yamcha légèrement blessé et complètement déboussolé.

"M-merde!" dit le démon, avant d'ajouter: "on se retrouvera."

Il disparut à travers un portail. A mon tour, je bondis et allai à nouveau me cacher parmi les arbres, gardant toujours un oeil sur Son Gokû. Les derniers événements ne semblaient pas avoir enlevé à Yamcha et Gokû l'envie de se battre l'un contre l'autre. Leur combat reprit rapidement et Yamcha mit rapidement Gokû au sol grâce à un coup de pied suivi de plusieurs coups partout sur le corps. Ce dernier, en se relevant, se tenait le ventre et semblait se plaindre. Le combat s'arrêta net quand la voiture de laquelle sortit la jeune femme aux cheveux bleus arriva. Le voleur prit alors immédiatement ses jambes à son cou.
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 942
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2390

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

La Légende de Shenron! Empty
MessageSujet: Re: La Légende de Shenron!   La Légende de Shenron! ClockMar 21 Aoû 2018 - 23:47
Musique

Le soleil nous berçait une nouvelle fois de ses doux rayons, marquant ainsi le début d'une nouvelle journée. Son Gokû et ses compagnons se mirent en route en direction de la maison d'un certain Kame Sennin, un vieil ermite qui vivrait reclus sur une île au beau milieu de l'océan. D'après ce que j'ai pu entendre de leur conversation, mon oreille collée à leur espèce d'habitation, c'est que Kame Sennin, aussi appelé Muten Rôshi, était un maître en arts martiaux qui jouissait d'une certaine notoriété dans le milieu. La petite fille qu'avait rencontrée Son Gokû et les autres ne tarissait pas d'éloges sur cet homme, clamant même que ce dernier pourrait être la solution idéale à tous les problèmes que rencontre le village dont la fillette est originaire. En effet, là-bas, un certain roi Gurumes aurait tout saccagé pour le plaisir de pouvoir s'empiffrer, à tel point qu'à force de dévorer tout ce qu'il avait sous la main, il devint un monstre hideux.

Après avoir parcouru une bonne partie du chemin grâce à un moyen de locomotion qu'on appelait "voiture", la jeune fille ordonna à tout le monde de sortir et rangea l'engin dans une minuscule capsule semblable à ce qu'elle avait déjà utilisé plusieurs fois auparavant. Peu de temps après, elle en sortit une autre et la jeta, ce qui fit apparaître un bateau de couleurs jaune et rouge sur lequel le mot "Capsule" était inscrit. Ce mot, je me souvenais l'avoir vu lors de mon bref passage sur Terre, sur un énorme bâtiment. J'imagine donc qu'elle avait un rapport de près ou de loin avec cet endroit.

L'appareil traversa l'océan à une vitesse déconcertante pour une création terrienne et approcha d'une île sur laquelle il n'y avait qu'une seule maison, de couleur rose et au toit rouge. Les mots "Kame House" pouvaient être lus sur la devanture. Aucun doute possible, ils étaient arrivés chez le fameux Kame Sennin. Etant donné que le but était de ne pas trop me faire remarquer, je devais suivre discrètement et surtout rester à bonne distance, surtout quand l'on se trouve dans un espace aussi ouvert. Je ne pus donc saisir les échanges de paroles qui se déroulaient sur l'île mais de toute façon, un autre événement vint me détourner de mon objectif principal.

Alors que j'étais placé haut dans le ciel pour ne pas me faire voir, trois individus vinrent me rejoindre. Parmi eux, je reconnus le démon que j'avais affronté la veille. Il était face à moi, entre les deux autres démons. A sa droite, l'énergumène était beaucoup plus grand que lui, environ deux mètres et sa carrure était très imposante. Il arborait deux espèces d'antenness d'environ cinq centimètres, sur le menton de son visage oblong. Le blanc de ses yeux était imbibé de sang et son regard noir, perçant, dégageait une certaine noirceur d'âme chez lui. Il avait la peau violacée et portait une simple bure noire. Il serrait son poing droit, signe évident d'une envie de se battre. L'autre démon, quant à lui, était plus petit, plus mince, presque rachitique, et arborait une chevelure d'une couleur aussi noire que le plumage d'un corbeau. Sur son visage rond et rubicond on pouvait lire toute la malice de ses deux petits yeux en amandes, dont les pupilles étaient jaunes, et de son sourire. Entre ces éléments, on dénotait une absence de nez chez ce personnage, ce qui le rendait, à mon sens, parfaitement ridicule. 

"Tu m'as peut-être battu hier mais sache qu'aujourd'hui, ça ne se reproduira pas!" dit le démon du milieu."Fais tes prières!" ajouta-t-il ensuite.

"Tu crois que deux démons de basse classe pourront changer quoi que ce soit?" répondis-je.

"La ferme!" dit le démon de droite, le ton de sa voix plein de rage.

Suite à cela, le plus massif des trois fonça sur moi et élança son poing droit en direction de mon visage. Je pus très facilement lire la trajectoire et esquiver d'un simple mouvement de tête.

"C'est tout?" dis-je au démon, sur un ton moqueur dans le but de le provoquer.

Il répondit par un coup de pied gauche qui visait mon abdomen. Je pus très facilement contrer le coup grâce à mon bras droit. Je répliquai d'un coup de genou gauche dans son abdomen, à la différence que, moi, je touchai ma cible du premier coup. Le démon se tint le ventre, le visage tordu par la douleur. J'étais en train de m'amuser avec ces gars, tout en gardant un oeil sur Son Gokû, naturellement. C'est alors que Chronoa m'appela à travers l'appareil de communication qu'elle m'avait remis.

"Renko, tu dois revenir au Nid du Temps, c'est urgent! Les acolytes de Drichi font des siennes dans une autre temporalité." dit-elle, paniquée.

"Mais, Dame Chronoa, et la mission? Les sbires de Drichi sont aussi ici. Je ne peux tout de même pas abandonner Son Gokû à son sort!"

"J'enverrai un autre patrouilleur à ta place pour terminer cette mission. En attendant, reviens vite au Nid du Temps!" répondit-elle.

"Entendu...Je termine tout de même ce que j'avais commencé." répondis-je en coupant mon appareil de communication. "Bon, les minables, je n'ai pas le temps de jouer avec vous. Aussi, vais-je vous faire l'honneur de vous montrer ce qu'est la puissance avant que vous ne disparaissiez de ce monde."

Quand j'y repensais, je me disais que tuer un démon n'aurait aucune incidence sur la temporalité, étant donné que les corps des gens mauvais ne demeuraient pas après la mort. Pour vite terminer ces adversaires de pacotille, je me transformai en Super Saiyan et fonçai à toute vitesse sur chacun de mes adversaires. Il ne durent pas lire mes mouvements, car aucun des trois n'a pu bouger avant que je les terrasse d'un simple coup de poing, un par un. Les corps sans vie de ce que je ne pouvais même pas qualifier d'adversaires tombèrent dans le grand bleu. Par la suite, je sortis mon parchemin du temps et retournai au Nid du Temps pour une prochaine mission.
Contenu sponsorisé

La Légende de Shenron! Empty
MessageSujet: Re: La Légende de Shenron!   La Légende de Shenron! Clock
 
La Légende de Shenron!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelque vilains dans la Légende
» [UPTOBOX] La Légende de Bruce Lee [DVDRiP]
» Légende sur la Vouivre
» "Comment devenir une Légende" par Deag Jörgan
» Légende du Ver de lambton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-