Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

Partagez
 

 D'or et de givre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 269
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

D'or et de givre Empty
MessageSujet: D'or et de givre   D'or et de givre ClockSam 4 Aoû 2018 - 17:03
La première chose que vit le Nombre en s'extrayant du compartiment étroit de sa capsule fut un désert de rouille. Une étendue sablonneuse à perte de vue, surplombée par un astre d'or, à l'odeur de souffre et imprégnée de sang. Un bourdonnement incessant résonna dans son casque tandis qu'il entamait la traversée du désert qui s'offrait a lui comme seule direction à suivre, droite et silencieuse, entre le ciel immense et la terre brûlante.




Un pas. Puis un autre. Il finit par ne plus en tenir le compte au bout de quelques temps, laissant son subconscient le guider de lui-même à travers l'immensité des dunes. Seul son prochain objectif comptait réellement, habitant ses pensées et ses gestes jusqu'à ce qu'il soit accompli, avant de passer au suivant. Une continuité logique, une destinée toute tracée, une itinérance programmée dans laquelle il s'était enfoncé à mesure des décennies et qu'il perpétrait comme si elle était son unique et indiscutable raison d'être. Pour ce faire, il avait fait de son corps la plus mortelle des armes, et de ses armes les outils les plus redoutables que l'on puisse mettre entre les mains d'une entité douée de conscience. Ces mêmes outils étaient devenus à force de pratique une prolongation de ses membres et de son esprit ; il savait d'instinct comment se mouvoir, quand porter une offensive ou se défendre, et ce peu importe l'adversaire qu'il avait en face. Tout comme sa maîtrise des armes, sa maîtrise des mots n'en demeurait pas moins affûtée : qu'il s'agisse de pourparlers aux enjeux décisifs ou de négociations politiques requérant son expertise funeste, sa langue pouvait se révéler aussi agile que ses gestes, et ses silences aussi tranchants que le fil de sa lame. Tout résidait dans le fait de s'approprier le moment présent. Ne faire qu'un avec l'instant. Agir au moment le plus opportun. S'assurer qu'à tout moment, le karma soit en sa faveur ; et dans le cas contraire, faire en sorte que ça soit le cas. Lui-même ne saurait décrire comment ressentir de tels phénomènes tant il s'agissait d'un sixième sens. Avait-il fini par ne faire qu'un avec l'univers, après tant de temps à le parcourir ?

" 止 "

Brusquement, il arrêta sa marche. Il avait déjà franchi de nombreuses lieues sans s'interrompre un seul instant, conséquence logique de son endurance hors normes et du port de cet équipement qui, comme une seconde peau, lui permettait de s'adapter aux climats les plus impraticables et lui assurait une résistance accrue sans laquelle il ne pourrait faire jeu égal avec ses adversaires désignés. Avait-il marché plusieurs heures ? Plusieurs jours ? Plusieurs mois ? Tel le ruissellement des grains de sables sous ses foulées, le cours des secondes filait à mesure qu'il marchait sur cette longue route avec l'horizon comme seule limite ; depuis le temps qu'il était existait en cet univers, le rythme des heures lui était devenu indifférent  quand bien même ce dernier jouait un rôle essentiel dans le bon déroulement de sa mission

" ... "

Le temps reprit son cours, et avec lui la silencieuse avancée du Chasseur de l'Arche ; seul un continuel vrombissement dans son système auditif accompagnait son inexorable marche. Pourtant, nulle brise ne pouvait adoucir la chaleur étouffante qui alourdissait l'atmosphère à mesure qu'il semblait se rapprocher d'imposantes fortifications richement décorées au sein desquelles devait se trouver, si ses renseignements étaient exacts, le palais royal de Héra. Là était donc sa destination : une prouesse d'architecture et d'opulence empreinte d'une mythologie fascinante, érigée au sommet de la dune la plus imposante des environs, bâtie sur d'indicibles sacrifices, construite dans l'asservissement et la honte.




Sous son casque, son système d'analyse se recalibra alors qu'il dépassait les larges portes grandes ouvertes de la cité royale, scrutant passivement les environs en quête de points de repères afin d’établir une cartographie mentale des lieux, nécessaire a la planification de manœuvres en tout genre  offensives comme défensives. Prendre connaissance du terrain sur lequel il s'engageait était une partie essentielle à la préparation de sa mission. "Connais ton ennemi et connais-toi toi-même" ; l'art de la guerre et ses multiples subtilités guidait les agissements de l'assassin et lui assurait systématiquement une gestion optimale des événements. Il ne devait pas seulement sa réputation à son talent sans égal lorsqu'il s'agissait de manipuler toutes sortes d'arme blanche ou sa connaissance professionnelle de n'importe quelle arme à feu ; il était également un fin observateur de tout type de topologies et saurait donc tirer parti des moindres configurations qui se présenteraient à lui.

" && "

Présence de gardes, bien armés, faisant des aller-retours sous l'ombre des bannières environ tous les vingt mètres. Bâtisses en pierres construites en strates, toits aisément accessibles. Foules denses et bruyantes, composées essentiellement de natifs de la planète et de tortionnaires aux ordres d'un roi tout-puissant, excellente source de renseignements pour quiconque y prête quelconque attention. Ruelles étroites mais rectilignes, offrant un labyrinthe d'issues en cas de retraite forcée. Toiles bariolées au-dessus d'étals abondants de marchandises ; excellents tremplins de fortune s'il devait engager une poursuite. Torches placées à intervalles régulières sur les murs de pierres finement taillées ; à la nuit tombée elles créeront un clair-obscur dans lequel le spadassin pourra se dissimuler avec aise, de jour elles feront office de diversion une fois renversées  il fallait toutefois garder à l'esprit que le moindre dommage sur l'environnement pourrait finir par lui porter préjudice : "Conserver les possessions des ennemis est ce que vous devez faire en premier lieu, comme ce qu’il y a de plus parfait ; les détruire doit être l’effet de la nécessité."

Ses foulées le menèrent vers le point culminant de la cité royale, croisant des mains tendues, des esclaves courbés, des hommes en sueurs, des vieillards épuisés, des enfants perdus, des éclats de voix, des échines courbées, des regards terrifiés, des reflets d'argent, des parfums envoûtants, des myriades de couleurs, jusqu'à ce que se dresse devant lui un ensemble de marches grandiose ; dernier rempart séparant la cité basse des hauts appartements de la royauté. Nul n'aurait su dire où est-ce que les grains de sable avait laissé place aux particules d'or, tant ces dernières recouvraient chacune des marches jusqu'à miroiter le moindre rayon de lumière. Majestueux, le soleil couronnait le sommet de cette architecture remarquable, divin gardien de ce palais royal qui avait vu défiler en son sein de nombreux règnes.

L'apparence du tueur d'obsidienne se modifia légèrement, troquant le "Sang et Rouille de Bandit" soigneusement choisi pour voyager en toute discrétion pour un "Zone d’Ambiguïté Morale" plus sobre et plus élégant — s'agissait-il d'une simple fantaisie dans le but de mieux se faire voir, ou d'un message subliminal a l'intention de son futur interlocuteur ? Difficile de sonder l'esprit du Nombre, aussi profond et complexe que l'inconnu dans lequel on n'oserait s'aventurer, de peur d'apprendre des choses qu'il ne valait mieux pas savoir. Mais Zer0 ne connaissait pas cette peur ; il désirait ardemment, bien au contraire, comprendre les tenants et aboutissants du monde qui le voyait exister et poursuivre, lentement mais surement, sa destinée spectaculaire. 

Quoiqu'il en soit, il se tenait désormais en haut des marches vertigineuses que nulle personne ne l'avait vu grimper  confondre les gardes à chacun des avant-postes s'était révélé être une formalité grâce à ses leurres. Il profita des dernières secondes restantes de cet état intangible pour dématérialiser sa mitraillette et franchir d'un pas imperturbable les derniers mètres qui le séparaient de la grande cour intérieure, se laissant imprégner quelques instants du charme des fastueux ornements qui rendaient le lieu aussi démesuré que mystique.




Son ombre s'étendit jusqu'à ne faire qu'une avec celles des piliers qui encadraient la salle du trône. Sur ce dernier était juché un être aussi doré que les pierres du palais depuis lequel il dirigeait son monde, et aussi perfide que le dispositif de protection qui avaient manqué de blesser le Nombre alors qu'il  pénétrait l'enceinte du monument  quand bien même il avait officiellement obtenu audience en ces lieux. Cela en disait long sur les intentions du despote avec qui il s'apprêtait à dialoguer ; il était ardu de négocier avec des êtres aussi imbu du pouvoir qu'ils se sont eux-mêmes octroyés, mais raisonner de la sorte avec des puissants pouvait promettre une récompense qui n'avait d'égal que la démesure de leurs idéaux, pour peu que les bons arguments soient sortis aux moments opportuns.

Le souverain de froid et d'or scintillait de mille feux alors qu'il se redressait, s'étant visiblement attendu à ce qu'une telle visite lui soit rendue. Instantanément, Zer0 fit preuve d'une certaine solennité à son égard en penchant légèrement la tête en sa direction, sans pour autant s'incliner, lui signifiant qu'il appréciait avoir obtenu audience auprès d'une figure aussi éminente que l'héritier de l'Empire Cold. Mais ce simple geste, pourtant dénué de toute obséquiosité, allait marquer l'instant très précis a partir duquel leur négociation débutait ; dès lors, il ne sera qu'une question de minutes avant que le spadassin puisse déterminer si cette rencontre allait lui apporter ce qu'il avait besoin de savoir : dans le cas contraire, il devra se préparer a faire face aux éventualités les moins enviables  qu'il s'agisse d'engager une bataille ou de battre en retraite. "Celui qui excelle à résoudre les difficultés le fait avant qu’elles ne surviennent."

"Je vous remercie / De m'avoir accordé cette entrevue / Parlons affaires, à présent."
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre ClockSam 4 Aoû 2018 - 19:16
Installé depuis maintenant quelques mois, L’impitoyable Freezer avait lancé des plans à grandes échelles pour s’accaparer le contrôle total sur la planète, infrastructures et lois évoluaient donc chaque jour, déstabilisant le quotidien des misérables habitants locaux pour le bien de la trésorerie Cold. Tous les plans de l’empereur semblaient se dérouler comme prévu, les chantiers miniers, avenir économique d’Héra, étaient en avancement et seraient bientôt actifs, les sacrifices des solstices avaient eu lieu, les créatures de Rellum hantaient les rues, Zarbon faisait régner la terreur. Assis sur son trône démesurément grand, le Tyran reposait sur ce qui lui revenait de droit en tenant dans sa main droite une tablette holographique lui faisant entrevoir bonnes nouvelles sur bonnes nouvelles. Comme prévu, la population était muselée et impuissante, les paysans d’Héra acceptaient finalement leur condition d’outils, de choses jetables dont la seule vraie utilité par rapport aux machines repose dans leur faible cout.

Le sourire aux lèvres, le Cold poursuivait la lecture de ces statistiques, de ses victoires, de toutes ces bonnes nouvelles dont il appréciait s’accaparer le mérite, aux yeux du seigneur galactique, tout lui revenait de droit, lui qui était le Dieu d’Héra et bientôt le seul Maître de l’univers.  Aujourd’hui, le démon du froid attendait un invité des plus mystérieux, un dénommé Zer0, un inconnu aux yeux de l’empire galactique qui s’efforçait pourtant de simuler une connaissance totale des personnalités de l’univers. Ce personnage avait réclamé audience pour s’entretenir avec le Tyran en personne, occupé régulièrement au palais par ses recrutements et ses supervisions, Freezer ne pouvait pas se déplacer, privilégiant la pérennité de son empire avant la conquête instables de d’autres monde. Il fallait aussi dire que la curiosité du cadet de la famille était piquée par ce surnom intriguant et ce manque d’informations, cela lui remémorait l’assassin Hit, une heureuse rencontre qui lui avait permis de se débarrasser de Frystia.

C’est peut-être les traits caractéristique « similaires » des deux assassins qui avaient donc amenés l’être paré d’or à accepter si simplement un tel rendez-vous, osant espérer retrouver dans cette audience le guerrier rapide et efficace qu’était l’homme de l’univers 6. Cependant, l’heure du rendez vous n’était pas très claire, il s’agissait simplement d’une plage d’horaire de deux heures dans un après midi ou régnait un soleil de plomb, bien qu’a l’abris dans son palais ou régnait l’opulence et le luxe, Freezer n’appréciait pas attendre. Néanmoins, ce temps mort permettait au souverain de réfléchir à ses prochaines actions, c’est-à-dire un établir un prochain objectif de guerre ; Le fils d’Artic avait plusieurs idées de conquêtes, en premier lieu lui venait la Terre, ce havre de paix ridicule, lieu de rencontre des plus naïfs et stupides habitants de l’univers. Cette fameuse planète bleue était la résidence de Son Goku, ce vil guerrier de l’espace qui avait autrefois vaincu le Tyran, une défaite humiliante qui saura être vengée, bien que seul dans la salle du trône, le pseudo-Dieu ne pouvait s’empêcher de grommeler seul, frustrer de se remémorer de tels instants.

Vint aussi à l’esprit de l’empereur l’idée de soumettre le royaume du voisin : Kanasa, le Roi des kanasiens n’était autre que ce bon vieux Vegeta, l’ancien serviteur de Freezer semblait s’être assuré une place de Tyran dans sa localité. Néanmoins, il va rapidement devenir impératif de se débarrasser de ce dernier, si Freezer attaquait la Terre, rien ne garantissait que ce macaque de saiyan ne s’attaque pas à Héra pour imposer sa pseudo légitimité royale. Le Tyran tapotait du bout de l’index de sa main droite un des accoudoirs de son trône de marbre, fixant le sol, l’air sévère, les mouvements stratégiques de ses forces allaient devoir être minutieuses, prendre le risque d’attaquer Majin Vegeta pouvait aussi provoquer une attaque des Terriens sur Héra, le Cold semblait piégé, il allait devoir trouver une solution pour remédier à la faiblesse de ses défenses planétaire.

Heureusement l’introspection frustrante du seigneur galactique fut interrompue par un garde qui vint s’agenouiller aussi cordialement et respectueusement qu’il le pouvait, il était rentré dans la pièce sans que l’empereur ne le remarque.
« Maitre Freezer, toujours aucune trace de votre invité dans la ville, je ne pense pas qu’il va venir désormais. »

Le Cold se frottait le menton, finalement, cet inconnu n’était qu’un pitoyable menteur désirant faire perdre un peu de son précieux temps à Freezer, le maitre des lieux allait donner sa sentence pour cet être aussi irrespectueux que suicidaire.

« Bien, dans ce cas charge Zarbon et Tundra de l’éliminer. »

Hochant la tête, le garde qui n’était autre qu’un membre de la race de burter se leva avant de se diriger vers la sortie pour informer les concernés, cependant, au même instant, l’intéressé apparu de manière absolument imprévue à l’entrée du palais. Le Cold ne portait pas un regard amical envers son invité, ce dernier ne semblait pas bien fort, sa carrure n’était pas très épaisse et il ne dégageait presque aucune énergie, au moins, il avait le charisme visuel sobre qu’avait Hit. Le calme dominait le palais d’or, l’assassin monochrome et le tyran coloré se faisaient face, les discussions allaient finalement démarrer.

Pour engager la négociation en bon uniforme, Zer0 fit une simple courbette administrative pour saluer le Dieu, un geste minimal mais acceptable pour Freezer, lui qui était connu pour sa grande tolérance. D’une voix transformée par son casque mais reconnaissable comme grave, l’individu remercia le Tyran pour la mise en place de l’entrevue, déclarant qu’il était désormais possible de parler affaires. Cependant, avant que les échanges ne commencent vraiment sur le sujet principal, le frère de Cooler avait deux questions évidentes.

« Tu me sembles poli, mais pourtant tu ne décline pas ton identité, comment te nommes tu ? d’où viens-tu ? Toi qui cherches à attirer mes faveurs, montre-toi conciliant à mon égard. »

Il n’y avait plus qu’eux dans la salle, les choses allaient devenir intéressantes.
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 269
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre ClockLun 6 Aoû 2018 - 19:56
Un rayon de lumière vint traverser la coupole de verre érigée à l'aplomb de la cour centrale du palais et tomba sur les épaules scintillante du démon du froid. Le souverain autoproclamé de Héra n'était pas bien imposant par sa taille ou sa musculature, mais il avait une prestance indéniable qui le rendait captivant, assis avec majesté au centre de ce trône pourtant bien trop grand. Ainsi nimbé d'une auréole aussi dorée que ses intentions étaient sombres, il apparaissait aux yeux de son peuple tel une entité divine aux pouvoirs démesurés s'arrogeant le droit d'agir comme bon lui semblait sur les terres qu'elle foulait de son exceptionnelle présence. Mais son visiteur du jour ne pouvait se laisser duper par de telles apparences, quand bien même il admettait le charisme débordant de l'empereur galactique : lors de ses innombrables voyages à travers l'espace et le temps, il avait déjà eu affaire à des simulacres de messies qui se pensaient l'égal des dieux alors que leur seule preuve de puissance résidait en l'asservissement de planètes entières et à la domination idéologique des populations — ce qui tôt ou tard finissait par se révolter contre eux, ainsi l'histoire se répétait.

En voyant arriver l'étranger drapé de ténèbres dans son domaine étincelant, le tyran ne daigna nullement se déplacer hors du faisceau qui l'illuminait tel l'un des trésors de cette citadelle antique autour de laquelle cohabitaient l'opulence et la misère, pour lui offrir ne serait-ce qu'un accueil en toute sobriété. Immobile bien au contraire, il se contenta de s'adresser d'un ton désintéressé à celui qui avait foulé les contrées arides de son royaume pour quémander un peu de son précieux temps. Mais toute évidence, l'aigrefin au regard sardonique n'avait pas de temps à perdre et il en était de même pour le mystérieux messager. Ni l'un ni l'autre ne souhaitait s'éterniser sur ces négociations au risque de perdre le fil de leur propre temporalité ; mais le Nombre n'avait que les connaissances de cet odieux personnage comme seules sources de renseignements quant à l'endroit où s'était enfuit l'entrepreneur mégalomane qui lui servait d'antagoniste.

"L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat" : c'est sur cet invariable principe que Zer0 s'appliquait entamer chaque pourparler dans lequel il devait s'impliquer. Si celui avec qui il traitait semblait hésitant, il fallait se montrer plus offrant ; s'il ne se montrait pas enclin aux compromis, il fallait faire en sorte d'aller dans son sens. Un consensus n'était jamais bien difficile à avoir ; sous ses airs énigmatiques et peu engageants, le messager du karma en savait bien trop aux yeux du monde — et à la fois bien des choses continuaient de lui échapper. Un renseignement contre un autre. S'il fallait amadouer de la sorte l'avarice de son interlocuteur, il n'hésitera pas à mettre en avant des arguments persuasifs. Mais pour l'instant, il lui fallait faire preuve de patience.

"Ôter les existences / Est un art à part entière / Dans lequel j'excelle."

Il redressa la tête et relâcha la tension dans ses épaules, permettant à son corps d'adopter une pose un peu plus détendue pour montrer au maître des lieux qu'il n'avait, a priori, aucune intention hostile à son égard. Il lui fallait adapter son langage à son interlocuteur s’il souhaitait être pris en bonne considération.

"Mon nom est Zer0. A votre service."

Il accompagna cette révélation d'un "0" projeté directement depuis son casque à une dizaine de centimètres de sa visière ; une signature bien caractéristique du curieux personnage qu'était le chasseur de l'Arche.

Un moment de silence. Le Nombre laissa quelques secondes au conquérant de multiples planètes pour apprécier l'information qui venait de lui être fournie : un instant de battement essentiel qu'il ne mieux valait toutefois pas prolonger trop longtemps. En-deçà, ce serait une atteinte au pluralisme politique pourtant nécessaire à la conclusion de toute accord ayant de tels enjeux ; au-delà, le spadassin perdrait le monopole du dialogue instauré et laisserait ainsi son opposant prendre l'ascendant sur le fil de leur discussion. Ce fut donc après avoir silencieusement battu la mesure de sept secondes qu'il ouvrit avec douceur ses quatre doigts, matérialisant au creux de sa main si atypique le localisateur ECHO dérobé quelques jours plus tôt à son homologue au masque de fer et aux moeurs artistiques.

"Je suis à la recherche de quelqu'un. Je pense que ma quête devrait vous intéresser."

Il attendit à nouveau quelques secondes, scrutant avec une grande attention la réaction du seigneur du froid, avant d'enclencher d'une simple pression l’une des pistes audio sélectionnée au préalable. "L’art de profiter du près et du loin consiste à vous tenir continuellement sur vos gardes pour ne pas être surpris, et à veiller sans cesse pour épier le moment de surprendre votre adversaire."

_"Bonjour, vous ne me connaissez sûrement pas encore, je suis le Seigneur Freezer, grand Maître de cet univers."

En mettant le tyran face à une preuve concrète de ce qu'il avançait, il allait s'assurer d'obtenir son attention ; un risque volontaire qu'il était en mesure de maîtriser. De tels êtres savent toujours se montrer intéressés lorsque les arguments sont percutants, il allait donc tirer parti de cette possibilité sans plus attendre.

_"Je sais que vous avez tenté de retourner un de mes serviteurs contre moi."

Allait-il s'indigner ou au contraire se montrer surpris ? Zer0 prit un instant pour savourer ce léger doute qui planait inéluctablement dans des moments comme celui-ci. Comprendre la psychologie de son interlocuteur était indispensable pour mener à bien leur échange ; en détournant son attention sur la diffusion de cet enregistrement, il s'octroyait de précieuses secondes durant lesquelles il allait pouvoir relever quelques indices — rythme de respiration, subtilités du langage corporel, gestes nerveux, variations dans l’intonation. Nulle intention pourtant de le duper ; ses intentions étaient claires et nettes, il n'avait rien à cacher.

_"Voilà donc ce que je propose, une discussion, rien de plus, sachez que je possède plusieurs planètes, mais aussi une flotte de combat. Et si je ne l’ai pas déjà dit, je suis le Maître de cet univers."

Ainsi, il venait de lui prouver qu'il était en possession lui aussi de suffisamment d'informations au sujet de celui à qui il s'adressait, et que la pertinence de sa requête. Si les bribes de conversations précédemment retransmises évoquaient quelques souvenirs à Freezer, ce dernier n'aurait alors aucun doute quant aux raisons de sa visite... Cela fait, ils allaient pouvoir entrer dans le vif du sujet ; l'assassin accéléra la cadence et avec elle la lecture de l'enregistrement ECHO, jusqu'à ce que la voix délicieusement insupportable du Beau Jack retentisse dans toute la salle.

_"Maître de cette galaxie ? Bizarre, mes agents ne m’ont donné aucune information concernant votre armée ou votre emprise dans cette galaxie, surtout sur les planètes de valeur, mais très bien, je peux voir là l’incompétence de mes associés !"

Des morceaux choisis avec pertinence, malgré le peu qu'il y avait à en tirer. Il en allait de l'impression que son discours allait laisser sur son auditeur, à savoir si ce dernier allait voir un intérêt à sa demande ou s'il allait juger que sa présence n'était qu'une perte de temps.

_"Je vous propose deux choix, Freezer. Soit on gaspille nos ressources à se faire une guerre intergalactique qui finira dans des décennies, soit vous utilisez vos ressources pour localiser ces reliques et les reprendre de la main des bandits, tout comme je le fais à présent. Réfléchissez-y ; qui a en sa possession les Dragon Balls en ce moment même ?"

Les Boules de Cristal. Reliques millénaires aux pouvoirs surpassant l'imagination, capables de réaliser les voeux les plus chers. Lorsque Zer0 avait été mis au courant de leur existence, il ignorait encore que le Beau Jack se trouvait à ce moment-là dans cette galaxie, à leur recherche. Ouvrir les Arches n'était visiblement pas assez ambitieux pour satisfaire sa cupidité machiavélique ; encore fallait-il qu'il mette la main sur des artefacts aux conséquences toujours plus démesurées. Sa volonté de soumettre l'univers tout entier n'avait décidément pas de limite, mais c'était en cela qu'ils se trouvaient un point commun ; des êtres insatiables, à la destiné hors norme, qui ne sauraient accueillir la fin de leur existence avant d'avoir exploré toutes les opportunités que ce monde pourrait offrir — à la simple différence que l'un d'entre eux avait plus vu de ce qu'il en état de ce plan de l'existence que l'autre n'en verra jamais, même dans ses rêves les plus fous.

_"Donc, pensez-vous qu’une guerre entre nos deux armées vaille le coup alors que ces malades sont en train de les ramasser une par une pour les perdre en des lieux certainement en notre défaveur ? Autant réserver cette confrontation pour quand il ne restera que nous deux dans la danse, non ? Prenez un moment à y réfléchir.”

Ainsi s'acheva cette diffusion succincte, telle qu'elle avait commencé ; c'est-à-dire d'une modeste pression sur le formidable bijou de technologie qu'était l'enregistreur ECHO. De nouveau, le silence s’empara des couloirs du palais, laissant les deux acteurs de la scène préparer leurs prochaines tirades. L’un d’eux prit néanmoins la parole au bout d’une poignée de secondes, afin de conclure convenablement le discours qu’il avait précédemment initié.

“L’homme que je dois contacter est le président d’Hyperion. Lui et moi avons… une affaire à régler.”

Si Freezer était aussi perfide que sa réputation le laissait penser, il n'hésitera pas à user de faux-semblants pour s’assurer de garder le contrôle sur d’autres empires concurrents, tirant parti d’une étroite collaboration dans un premier temps pour mieux s’en débarrasser par la suite. L’entrevue consultable dans l’enregistreur prêtant à penser que les deux hommes n’étaient pas en si bonne entente, la situation donnait toujours plus d’opportunités au tueur à gages d’obtenir aisément des informations sur sa cible de longue date — “Les habiles guerriers ne trouvent pas plus de difficultés dans les combats ; ils font en sorte de remporter la bataille après avoir créé les conditions appropriées.”

“Dans mon humble quête / Permettez-moi de solliciter votre assistance / Cela vous sera profitable.”
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre ClockMar 7 Aoû 2018 - 18:47
Centre ardent et brillant du palais antique doré, Freezer se montrait impérial comme à son habitude, l’air à la fois désintéressé et sévère, comme si pris d’un ennui trop fort, l’empereur pouvait ordonner la mise à mort de son invité. Une possibilité aussi cruelle que simple à mettre en œuvre pour le Tyran qui était devenu un Dieu, lui qui possédait tant de serviteurs, tant de richesses et de pouvoir, sans parler de sa propre puissance, contrairement à bien des souverains, le Cold gardait le contrôle absolu de la situation, par sa force et son intelligence.  De son apparat d’or, le démon du froid n’avait d’égal dans l’univers connu, rares étaient ceux qui pouvaient s’opposer à lui désormais, il avait atteint le plafond d’importance d’un être mortel, c’est pour cela qui s’élevait sur la voix divine, lui, le maître de la vie et de la mort.

Cependant, malgré toute sa force, tout ses alliés et toute sa flotte, le légitime empereur d’Héra était encore et toujours confronté aux problèmes qui le dérangeait autrefois : La résistance. Acharnés et stupides, cette combinaison mentale des indigènes opposés à l’empire avait tendance à forcer des affrontements qui ne faisaient perdre à l’empire que du temps ; Mais le temps vaut de l’or et notre bon seigneur est couvert de dorure, était-ce signe que s’attaquer aux rebelles le tuerait ? Rien n'est moins sûr, le Cold avait de nombreux plans, certains étaient déjà en préparation, d’autres détruisaient la base des rebelles au nord de la capitale. La visite du chasseur de l’arche allait aujourd’hui rappeler au Maître des lieux qu’aussi puissant qu’il soit, personne n’échappe à la plus minime des concurrences.  

Se manifestant de manière surprenante dans la salle, l’assassin se montrait courtois, amenant directement les deux acteurs à parler affaires, une intention louable, néanmoins, Freezer voulait savoir à qui il s’adressait, il était toujours bon de conserver les noms de ses visiteurs « au cas où ». En effet, le Tyran ne voulait pas s’encombrer de contacts inutiles ou déplaisants, il était donc préférable que ces derniers ne quittent jamais la planète beige. Heureusement, l’inconnu se présenta comme un fantôme sans historique, à l’image de Hit, cet invité portait un pseudonyme, Zero, ou plutôt Zer0 à en croire l’inscription holographique du casque de ce dernier qui semblait bon assassin mais mauvais écrivain.

Au moins, la présentation du tueur à gage n’était ni trop pompeuse, ni trop brute, maintenant l’intéressement du seigneur qui commenta modestement cette introduction aussi originale que courte.

« Je vois. Maintenant, exprime ta requête. »

Il était inutile pour le fils d’Artic de se présenter, il était peut-être la personnalité la plus connue et redoutée de l’histoire galactique, comme Zer0, il n’avait pas de temps à perdre dans des échanges de nouvelles. A la suite d’un silence marqué par le respect de l’invité comme de la patience de l’hôte, le chasseur de l’arche fit apparaitre un dispositif de communication, un petit émetteur logeant dans le creux de la main de ce dernier. Ce petit engin rappelait des souvenirs au Cold, il se remémorait de manière très vague d’avoir vu ce genre d’émetteur, c’était celui que possédait Beelax, lui qui était un traitre de l’armée Cold., une première pensée qui ne plaisait guerre au conquérant d’Héra. Mais bien que facile à contrarier, le souverain n’allait pas se révolter pour une simple arrière-pensée, fixant le dispositif d’un œil dubitatif, écoutant l’homme au casque sans interruption.

Ainsi, Zer0 se disait à la recherche d’une personne en particulier, affirmant que cette personne n’était pas inconnue aux yeux du Cold tout en activant l’émetteur. Légèrement surpris, le démon du froid se redressa lentement, interpelé par le personnage enregistré qui n’était autre que sa propre personne. Qu’est-ce que cela signifiait, ce tueur à gage était donc idiot au point de demandé à Freezer où se trouvait Freezer ? Ou avait-il eu cet enregistrement ?

La curiosité du seigneur galactique était piquée, écoutant sans un mot l’enregistrement dont il ne se souvenait que très partiellement, entendant de nouveau la voix criarde et insupportable du fameux « Jack », un imbécile qui avait manqué de respect en citant la présence du Cold comme non notable. Les mauvais souvenirs semblaient s’accumuler, des opposants « mineurs » et « faibles » que le Tyran s’était permis d’oublier tant ils sont misérables. Mais la remise en surface de tels gêneurs redonnait envie à Freezer d’agir et de sévir, éliminer ces deux fauteurs de troubles pourraient êtres de beaux exemples pour ceux qui les suivent.

L’enregistrement fut bien vite terminé, Zer0 dénonçait alors le Beau Jack comme sa cible, affirmant qu’il avait un compte à régler avec ce dernier, tant mieux, si le CEo d’Hyperion mourrait, Freezer n’en serait que plus heureux encore.  Cependant, la vraie demande était là, l’assassin voulait de l’aide dans cette quête, voilà une demande bien présomptueuse en sachant que le chasseur n’avait fait aucune offre de récompense.
Pour assister l’être en tenue sombre, l’empereur avait plusieurs pistes, dans son réseau militaire et planétaire, le Cold possédait de nombreuses stations et groupes d’éclaireurs, il n’était pas bien difficile de retrouver la trace des déplacements de l’égocentrique de Pandore. Freezer possédait aussi une vaste armée, mais à en juger par la discrétion et la solitude risible du combattant, la proposition tombait à l’eau. Le frère de Cooler n’avait « probablement » que des informations à proposer à son invité, mais peut être était-ce suffisant pour ce dernier ? Peut être ne cherchait-il qu’à localiser son adversaire ?  Reprenant le sourire d’un air aussi hautain que malveillant, l’empereur pris la parole à son tour.

« T’aider ? Pourquoi t’aiderais-je ? Qu’est-ce que tu as à me proposer ? »

Demanda d’un ton étrangement jovial et amusé le Tyran. Une fois sa réponse obtenue, le Maître des lieux fit la promotion de son assistance.

« Sache que je possède de nombreuses stations et planètes, il ne serait pas étonnant que je sois capable de te localiser ton fameux Beau Jack. »


Souriant avec malice, il allait même se montrer généreux et faire une proposition pouvant faciliter la tâche de Zer0.

« Je dois t’avouer que je n’ai pas apprécié sa prestation face à moi, alors voilà ce que je te propose. »

Freezer leva alors l’index de sa main droite au niveau de son visage vers le plafond, poursuivant ses dires comme si de rien n’était.

« Comme tu le sais, il m’a fait la proposition de « négocier avec lui », je suis donc capable d’organiser un rendez-vous en seul à seul en sa présence. »

Immédiatement, le démon du froid pointa son propre visage de son index.

« Il suffit que tu me donnes l’emplacement ou tu souhaite le rencontrer, et je pourrais l’y emmener. »

Coupant quasiment sa précédente phrase, le Cold fit imposition de sa condition pour qu’un tel plan soit mis en place, l’air averti et joueur.

« Cependant ! Je ne te faciliterais autant là tâche que contre une offre exceptionnelle, sans ça, tu devras te débrouiller seul. »


Le sourire de l’empereur s’agrandissait, décrivant le plaisir qu’il ressentait à dominer la scène, à établir des compromis, malgré la prestation de Zer0, Freezer trouvait tirait toujours son épingle du jeu.
Se leva de son trône, toujours aussi amusé, Freezer écarta ses bras, les positionnant au niveau de ses épaules, l’air narquois.

« Alors ? Qu’est-ce que tu as à me m’offrir, assassin ? »

Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 269
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre ClockMar 4 Sep 2018 - 15:27
Au cœur de son palais d'or, le souverain rayonnant était bien sûr de lui, virtuellement invulnérable au centre de son trône de lumière. Seigneur d'innombrables royaumes, conquérant impitoyable de maintes planètes, prodige émérite parmi les individus de sa race, héritier d'un destin pavé de prospérité et de cruauté, la simple évocation de son nom suffisait à semer une terreur dantesque dans les esprits et faire germer un irrésoluble sentiment de désespoir face à sa toute-puissance — qu'il s'agisse de son implacable flotte spatiale, ses ressources virtuellement infinies accumulées avec les décennies ou de sa maestria personnelle, fruit d'intenses années d'entrainement et de développement de ses limites. Ainsi il justifiait de son assurance débordante et de son omnipotence indiscutable envers quiconque foulait les limites sacrées de son domaine. Pourtant, le simulacre de déité savait faire preuve de discernement et ne laissait pas toujours son désir insatiable de domination prendre le dessus sur l'intégralité de ses humeurs ; il pouvait se montrer poli, élégant, et cacher derrière une façade conciliante une perfidie sans égale.

"Alors ? Qu’est-ce que tu as à m’offrir, assassin ?" insinua-il d'une voix doucereuse, son orgueil ainsi repu alors qu'il était persuadé de prendre l'intrus à son propre jeu en renversant la situation à son avantage.

Mais qu'il fasse la faveur de lui dévoiler l'information tant désirée ou non, la finalité demeurait la même pour le tueur silencieux : il poursuivrait son inlassable pourchas à travers la galaxie, à travers les univers s'il le fallait ; il avait tout son temps, même si la frustration de ne trouver aucune conclusion imminente à son dessein commençait à braver les limites de sa patience.

Un rictus narquois ornait le visage resplendissant de Freezer ; derrière son masque, Zer0 quant à lui restait impassible. Il observait les mouvements du monarque, essayant de comprendre quel rôle jouait son langage corporel dans l'expression du fond de sa pensée. Il avait appris avec l’expérience que les gestes pouvaient souvent trahir nombre de choses que les dires ne sauraient dissimuler, mais que l'inverse pouvait se montrer tout aussi véridique. Il avait affaire à un maître de la manipulation capable de jouer avec une grande aisance sur les deux tableaux. Mais quoi qu'il en fut, il n'avait strictement aucun souci à se faire sur l'issue de la négociation en cours : derrière ses démonstrations d'orgueil, il savait que son interlocuteur ne voyait aucun intérêt à mobiliser sa formidable puissance pour si peu ; bien au contraire il semblait se montrer intéressé par les dires de cet étranger à la requête singulière. "Si vos ennemis sont bruyants, fiers et hautains dans leurs discours, soyez certain qu’ils pensent à la retraite et qu’ils n’ont nullement envie d’en venir aux mains."

De nouveau, l'enfilade de corridors fut gagnée par le silence, un silence si absolu qu'il en devenait théâtral. Dans l'atmosphère ouatée de la vaste salle du trône, là où le tyran mesquin dominait la scène par une prestation grandiose et une maitrise impeccable de son discours, l'assassin laconique était à la fois l'acteur qui donnait la réplique à son futur collaborateur et à la fois le figurant qui observait sa propre mise en abîme jusqu'au dénouement de la représentation. Se pouvait-il qu'il soit en plus de cela le metteur en scène, dramaturge jouant à merveille son propre rôle, qui s'assurait que tout se déroule comme prévu jusqu'au prochain tombé de rideau ? Jusqu'à quel point le messager du Karma se donnait en spectacle, capable d'entrevoir la conclusion de ce qu'il entreprenait ? En réalité, même s'il se fiait à son vécu pour anticiper bien des choses, il savait pertinemment qu'il y avait dans tout cela une certaine part d'imprévu. Qu'il n'était pas omniscient, pas plus que celui qui se tenait en face de lui et qui pourtant s'arrogeait le droit de tout contrôler.

Il avait donc attendu patiemment que ce dernier mette un terme à son monologue pour s'exprimer à son tour, modulant sa voix jusqu'à obtenir un ton calme mais non sans fermeté — pour rappeler de façon subliminale qu'il n'était non pas question de se soumettre aux moindres caprices du roi doré, mais bien d'aller dans son sens afin que les deux parties aient à bénéficier de leur échange. Se montrer arrogant ne ferait que rendre caduque l'issue de leur débat.

"La tuerie critique / Est une discipline singulière / Donc je suis la Damoclès."

Que le seigneur du froid ne soit pas en bons termes avec son homologue mégalomane était une aubaine, Zer0 se doutant bien qu'aucune compensation matérielle digne de ce nom ne parviendrait à le satisfaire — quand bien même l'Eridium que le chasseur d'Arches transportait avec lui possédait d'incroyables propriétés, la quantité qu'il détenait ne serait jamais suffisante pour démontrer les nombreuses subtilités du minerai pourtant convoité par bien des personnes peu scrupuleuses aux quatre coins de l'univers. Ce fut donc tout naturellement qu'il se permit de lui suggérer ses services ; une opportunité dont il serait fort dommage de se priver.

Il leva doucement son bras pour montrer la paume de sa main, à hauteur de son visage.

"Je compte sur les doigts de ma main les cibles de mes contrats passés qui sont encore en vie à l'heure où nous conversons."

Pour les refermer aussitôt, sans une once de vantardise dans cette affirmation.

"Soyez assurés que je réserve une sanction mémorable au directeur de la compagnie Hyperion."

A défaut de déguiser sa véritable apparence derrière un voile de mystère, il ne comptait pas travestir la réalité de ses intentions plus longtemps. Il avait obtenu l’intérêt de l'empereur d'or et de givre ; il lui fallait désormais obtenir sa confiance s'il voulait conclure un arrangement.

"Je peux faire de même pour les quelques adversaires dont vous souhaiteriez vous débarrasser."

Tout au long de sa carrière d'assassin, le Nombre avait s'offrir au jeu de ses multiples employeurs sans jamais vendre son intégrité ; peu importe la méthode employée, il se devait de parfaire le déroulement de ses missions, même si ces dernières impliquaient de se salir les mains ou de salir la réputation de potentiels concurrents. A la fin, il demeurait imprenable, intouchable, intraçable, comme si son influence était une force extérieure que l'on ne pouvait prédire ou contrôler. Il se contentait de suivre ce que le moment présent lui dictait, même s'il lui arrivait parfois de s'arrêter pour contempler l'instant et trouver ainsi quelques secondes de répit dans la course folle des évènements. Il n'avait que faire de l'argent dont on le couvrait pour ses loyaux services — même s'il pouvait ainsi optimiser son équipement — car tout ce qui comptait pour lui était cette recherche inlassable de défis, ceux qui le pousseront à repousser les limites de son corps, explorer les confins de son esprit et tutoyer la frontière avec l'Au-Delà, qu'il s'agisse d'y envoyer ses opposants ou de se mettre consciemment sur le fil du rasoir. Telle était sa raison d'être, lui qui était voué à une existence bien trop longue pour la vivre à toute allure.

Qu'est-ce qui retiendrait Freezer de tirer parti d'une telle occasion ? Il n'avait rien à laisser, pas plus que Zer0 n'avait de temps à perdre a se rendre au fin fond du cosmos pour exécuter d'énièmes contrats. Au contraire ; les deux parties avaient tout à y gagner — à condition de jouer le jeu jusqu'au bout.

"Le trépas de vos concurrents / La certitude d'un règne sans opposition / Avons-nous là un arrangement ?"
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 903
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre ClockJeu 6 Sep 2018 - 18:12
La scène d’or et de givre avait bientôt déliée la langue fourbe du Tyran Freezer, lui qui riait intérieurement de la formation avantageuse du cours de la discussion, lui qui moquait ses adversaires aux futurs peu enviables. Malheur à eux, car le Maître de l’univers venait de recevoir une proposition alléchante à la portée de ses ambitions démesurées, dans un calme et une habilité sans faille, l’assassin faisait écho de ses prestations professionnelles, assurant tout aussi discrètement son efficacité. Le Cold avait enfin ce qu’il voulait, un nouvel agent, finalement, ce mystérieux personnage en tenue sombre n’avait rien de commun avec Hit, là ou ce dernier aurait demandé de l’argent et des richesses, Zer0 lui se dotait d’une faiblesse presque caricaturale pour les personnalités neutre de son genre.

« Tu veux te venger n’est-ce pas ? »


Affirmait le seigneur galactique, le regard empli d’une malice maladive, voilà ce qui rendait bien moins crédible ce chasseur de prime, néanmoins, sa prestation vocale restait suffisante pour conforter Freezer dans son choix. Le bandit de Pandore était donc en bonne voie d’obtenir ce qu’il voulait, néanmoins, le Cold devait choisir ses cibles, une délicieuse occasion de balayer les quelques poussières – plus ou moins importantes – tachant son système solaire préféré. Les premières idées qui lui vinrent à l’esprit n’étaient autre que la mise à mort de ce chien de Son Goku, ce misérable guerrier de l’espace l’avait vaincue de justesse, il méritait de lui aussi perdre la vie. Cependant, cette revanche-ci était totalement personnelle, Freezer comptait bien se charger lui-même de l’allier de Vegeta.

« Vegeta, mais oui, bien sûr… »

Voilà quel misérable était à abattre, ce satané Vegeta n’était pas une priorité absolue, mais ce misérable traitre devait payer le temps qu’il avait fait perdre au souverain de l’univers, cet assassin pourrait s’en charger. Ensuite, le démon du froid se remémorait la désagréable voix de Beelax, ce jeune fou qui pensait pouvoir le trahir, ce dernier avait fui il y a de ça un an, c’était déjà un an de trop, il n’avait pas fallu plus de trois secondes à Freezer pour trouver ses deux premières victimes. Cependant, même après plusieurs secondes d’hésitation, le Tyran ne parvenait pas à se décider sur une troisième cible, il y avait de nombreuses personnes qu’il désirait voir mourir, mais laquelle sortait du lot après ces deux-là ? Peut être le fils de Son Goku ? Peut-être Pythar ? Peut-être Fugma ? Eux aussi méritaient de mourir, mais qu’importe, le Cold se décidera plus tard. L’empereur, toujours illuminé et illuminant pris la parole sur un ton assez sévère pour en voir la rancune qu’il entretenait à l’encontre ses deux premières cibles.

« Le marché du sang est mon affaire et je pense bien que cette idée est là bonne. »

Freezer tendit son bras droit vers Zer0, affichant sa paume de main ouverte, dévoilant son index, son majeur et son annulaire, reprenant un air plus confiant et assuré.

« Je veux que tu élimines trois cibles tu entends ? Je veux que tu te débarrasse de trois adversaires dont je déciderais l’identité. »


Abaissant son bras droit, Le fils d’Artic conservait son assurance… et son arrogance.

« Tu n’auras pas le droit à l’erreur je te préviens. »

Précisait le Cold en ricanant quelques instants, glaçant d’avantage la pièce éclairée par le cœur froid du leader autoritaire.

« La première cible se nomme Beelax, c’est un démon du froid, il possède une force relativement faible, il est fuyard alors attention, je sais de quelques informateurs qu’il vit sur Freezer mais s’y rend rarement, il passe le plus clair de son temps sur Terre. »

Peu d’informations, mais elles étaient suffisantes pour un bon agent, le Cold n’en savait de toute façon pas plus, il voulait juste le voir mourir au plus vite. Puis vint la deuxième est plus puissante cible possible : Vegeta, lui qui était devenu un Tyran crains dans l’univers entier, Freezer en avait assez de jouer de l’ombre avec ce maudit usurpateur, de plus, lui aussi était un traitre au même titre que Beelax. Il méritait donc tout autant de mourir, ce singe puant allait recevoir le châtiment qui ne l’avait visiblement pas suffisamment humilié sur Namek.

« La deuxième cible ne sera autre que Vegeta, maintenant connu sous le nom de Majin Vegeta, je pense que tu en as déjà entendu parler, n’est-ce pas ? »

Un fou sourire fou s’emparait du visage déformé par le sadisme de Freezer, lui seul serait le Tyran dominant de l’univers, les concurrents devaient périr ! Pendant des années le représentant de la puissance dans la galaxie, le démon doré s’était fait dépasser par ce stupide « MV », aujourd’hui il était temps de remettre les pendules à l’heure.

« Mes gardes vont te remettre un émetteur, il te permettra de communiquer avec moi de manière directe, je te révélerais bientôt la position du beau Jack, nous pourront en discuter depuis cet émetteur, la troisième cible te sera révélée plus tard, mais ne t'en fais pas, ce sera intéressant. »


Mais qui était-ce ? Un héros au cœur pur qui n'avait rien à voir avec le neutre Beelax ou le méchant Vegeta. Mais inutile de se prononcer avant d'être sûr mais cela risquait de donner un coup fort du coté des défenseurs terriens. Avantagé par sa situation impériale, Freezer dévisageait d’un air hautain et malicieux l’assassin avec lequel il venait de signer un pacte de vengeance, il allait être sa lame le temps de 3 contrats, mais ces derniers n’étaient pas des moindres. Mais pour le moment, la discussion touchait à sa fin sur une résolue des plus positives pour les deux protagonistes. Se rasseyant sur son trône, le Cold avait fini de battre les mots, il était temps de profiter de l’arrangement fixé entre les deux êtres.

« Tu as peut-être des questions ? Sache que je n’ai aucun intérêt à allonger cette discussion, va, je t’informerais de la position du Beau Jack bien assez tôt. »

D’un sourire toujours aussi mauvais, le démon du froid se remémorait les souvenirs qu’il entretenait avec Beelax et Vegeta, eux qui allaient payer cher leur pseudo courage, cette bravoure fantôme qui n’avait repoussé l’échéance de leurs morts que jusqu’à aujourd’hui.

Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 269
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre ClockVen 14 Sep 2018 - 22:30
"Défi accepté."

Une déclaration brève et concise à l'image mystérieux assassin, une intonation ferme et résolue, un point qui marqua la fin de cet entrevue. Il n'y avait pas besoin d'en dire plus ; le contrat entre les deux parties était passé, un accord avait été conclu, et de nouvelles priorités s'étaient définies. Tout est bien ainsi, pensa Zer0, qui se permit de renvoyer à son nouvel employeur de passage l'inimitable "0" qu'il se plaisait à projeter dès qu'il jugeait une étape du cours des évènements suffisamment digne d’intérêt pour être marquée — ou voulait-il simplement s'assurer de laisser une forte impression auprès du souverain arrogant à qui il avait offert loyauté sans pour autant prêter allégeance ?

Le roi doré se rassit dans son trône de lumière, satisfait, le toisant d'un air condescendant. Les ordres avaient été clairement énoncés et les cibles désignées étaient de toute évidence à la hauteur présumée de cet étrange tueur à gages qui était venu à sa rencontre avec d'inhabituelles intentions. Il n'y avait aucun doute à avoir sur le fait que peu importe où ces dernières se trouvaient dans l'immensité de la galaxie, Zer0 saura se glisser dans leurs traces et mettre un terme à leur avancée comme il lui avait été stipulé. Néanmoins, seule la mercantile Dosätz lui avait été donnée d'être visitée par le passé lors d'un contrat particulièrement important, et il n'avait donc jamais eu l'opportunité d'explorer en personne les planètes du système dans lequel il s'était rendu, à la conquête de la seule personne dont il avait volontairement décidé de faire une affaire personnelle. Ceci dit, il était en possession d'une quantité d'informations formidable — fruit d'un temps inquantifiable passé à recueillir divers renseignements au gré de ses missions — qui allait forcément lui permettre de se repérer dans ce vaste univers, et repérer également ses futures victimes. Un jour, un an, une décennie, il n'était pas à ça près ; s'il venait à perdre la vie avant que son but ne soit réalisé, il s'assurerait de les poursuivre dans la mort.

D'une seconde à l'autre, Zer0 s'était effacé du tableau aussi vite qu'il y était apparu, alors que les gardes avaient à peine eu le temps de comprendre qu'il s'était saisi de l’émetteur avant de quitter la salle. Son objectif initial avait été accompli : stimuler les instincts de persécution du despote en échange de quoi celui-ci lui accorderait gracieusement les informations dont il avait besoin — en plus de lui offrir une mise a l'épreuve qui s'annonçait grandiose. Il avait su tirer avantage de l'art de la guerre qui dictait invariablement ses manœuvres de négociation, s'étant assuré de leurrer habilement son interlocuteur pour obtenir en fin de compte ce qu'il souhaitait et peu lui importait s'il arrangeait les desseins machiavéliques de ce dernier dans la foulée ; il avait feint le désordre dans ses principes d'ordinaire inébranlables, offert un leurre pour susciter son intérêt, simulé l'obéissance pour encourager son arrogance tout en s'imposant comme un atout incontournable. Et si le tyran galactique décidait de se défausser de lui au bout du compte, il ne ferait que se briser face à l’énigme qu'était le Nombre, aussi frêle qu'insaisissable, aussi redoutable que mortel.

"Tout combat est fondé sur la tromperie."




-> Suite : "Soif de Sang"
Contenu sponsorisé

D'or et de givre Empty
MessageSujet: Re: D'or et de givre   D'or et de givre Clock
 
D'or et de givre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Palais d’or-