Partagez
 

 Bar "Chez tonton Alri"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 145
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockJeu 26 Sep 2019 - 1:42
Alricaus était prêt à tout pour retrouver Gohen, celui à qui il lui doit la vie. Prêt à tout, même à afficher aux yeux de tous, son plus lourd secret. Ce sacrifice était sans doute suffisant pour convaincre Enki qu’ils partageaient tous les deux le même objectif. Il rajouta du contexte, histoire d’avoir l’argumentaire le plus béton possible. Il ne restait plus qu’à observer Enki, sa réaction allait en dire long.
 
Ce dernier semblait abasourdi. Sa mauvaise élocution montra un mélange de respect et de peine comme le prouvait sa crainte qu’Alricaus garde sa transformation et son vouvoiement involontaire. L’ancien pilier afficha un léger sourire et leva ses bras, faisant disparaitre ses ailes. Il n’avait en effet plus besoin de rester sous cette forme. Cela ne devrait pas avoir véritablement trop d’impacts, Alricaus n’ayant pas gardé sa forme suffisamment longtemps, et Dosatz se trouvait être une planète pluriethnique. Sa plus grosse crainte était Enki, mais il était à présent soulagé de voir qu’il semblait bien dans son camp.
 
Enki prit finalement la parole, et donna une information primordiale : il avait bien caché Gohen. Le sourire qui était resté longtemps ancré sur le visage se retira pour laisser apparaitre l’étonnement. Pour la première fois, il avait enfin une véritable piste pour l’ancien roi des démons. Bien entendu il ne cria pas victoire trop vite, les paroles du démon sous-entendant qu’il l’avait hébergé et par extension qu’il ne devrait pas savoir où il était. Il fallait continuer la conversation et creuser. Il allait peut-être trouver l’élément déterminant ! Il ne répondit pas à la question sur Gohen, préférant expliquer dans un premier temps son parcours.
 
« J’ai croisé un tas de personne pour en arriver là, tu en connais peut-être l’un d’eux ? Voici une liste non exhaustive des gens que j’ai croisé. Doki, Kheylia, Geburah, Haruka, Hidan, Leixy, Cinnsylach et un Freddy. J’ai rapidement appris grâce à Haruka et Hidan que tu étais lié à Gohen. Je suis donc parti à ta recherche et se sont les 3 derniers m’ont permis de trouver ton bar. »
 
Alricaus commença par détailler son aventure, le plus brièvement possible, et montra par extension sa bonne mémoire. Il ne lui restait à présent plus qu’à lui expliquer pour le bar :
 
« Je suis resté dans le environs pour te surveiller, mais également pour chercher à obtenir des informations. Je n’ai hélas eu aucune véritable nouvelle hormis des rumeurs sans fondements. Mais il est vrai que j’aurais pu faire ça depuis ton bar, néanmoins je voulais être sûr d’attirer l’attention et … disons que cela restait plus divertissant. »
 
L’hybride afficha un léger sourire, qui n’avait pas regretté un seul instant son aventure surtout en voyant qu’Enki semblait encore un tantinet rancunier à ce sujet.
 
« Je vais te rassurer, je vais fermer le bar. »
 
Alricaus lui envoya une paire de clé, appuyant ainsi ses propos. L’hybride retira son sourire, décidant de retourner sur le sujet qui l’importait le plus : Gohen.
 
« Tout ce qui m’importe c’est de retrouver Gohen. Je vais être honnête, ma démarche est purement égoïste. Suite au départ de ce dernier, j’ai reçu un tiers du royaume de Gohen, et je m’étais juré d’être son digne héritier. Contrairement à Phoenix et Hécate je me sentais incapable d’assurer le trône. J’étais certes respecté, mais il me manquait quelque chose. Un vide c’était créé, qui grandissait sans cesse chaque jour. Cela devenait de plus en plus insupportable.
 
Un beau jour alors que je me baladais, j’ai surpris des démons échanger. Ils voulaient retrouver Gohen, et celui qui ramènerait son cadavre serait alors son digne successeur. Ma seule envie fut à ce moment de les détruire, mais c’est dans cette vision de l’honneur que je trouvai la lumière. Oui, car c’est à ce moment-là que j’ai compris, que ce vide provenait tout bêtement de l’absence de Gohen. Cela peut paraitre bête, mais pour un démon ce genre de sentiment est rarement envisagé. Il m’a élevé, tel un père que je n’ai jamais eu. Il était de mon devoir de le retrouver et de lui rendre la pareille. C’est donc ainsi que je décidai de tout abandonner pour retrouver la seule personne qui représentait quelque chose pour moi. Je l’aiderais, qu’importe ses convictions. Gohen perdurera, il était le seul digne d’être roi.
 
J’ai abandonné mes privilèges, pour le roi.
J’ai parcouru tout l’univers, pour le roi.
Je cherche à le protéger pour mon propre bien, pour le roi.
Je le protégerais des autres, pour le roi.
Pour le roi, pour le roi, pour le roiiiiiiiiiiii ! »
 
Alricaus laissa échapper plusieurs larmes, alors qu’il était en train de totalement s’ouvrir à Enki. Il attrapa rapidement son bras gauche, essuyant ses larmes. Il reprit ensuite le contrôle de son esprit, pour reprendre un discours bien plus limpide. Il voulait à présent questionner Enki, afin de savoir les informations qu’il avait au sujet de Gohen.
 
« Sinon quand as-tu vu et où tu as vu Gohen pour la dernière fois, comment te paraissait-il ? Où le cachais-tu ? Mangeais-t ’il équilibré ? Je sais que quand il est stressé il a tendance à ne pas finir son assiette. Je ne compte plus les jours où mes larmes se sont déversés dans ses restes ! »
 
Alricaus ne put s’empêchait de repartir dans son propre délire. D’une certaine façon il était en train d’évacuer tout le stress qu’il avait gardé pendant toutes ses années.
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2251
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1840

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockLun 14 Oct 2019 - 9:14
Il subsistait encore de la crainte dans le regard d'Enki qui semblait sonder de ses sens les kilomètres alentours, craignant l'apparition d'un ange ou d'un démon. La paranoia qui avait poussé le patron à fermer son bar pour isoler l'enfant gohen endormi avait resurgit, mais le contexte était autre et bientôt il se força à se détendre, se concentrant sur les paroles d'Alricaus.
l'hybride prononçait des noms inconnus mais bientôt celui d'Haruka fut prononcé. Si plus tôt Enki avait ressentit de l'inquiétude, c'est clairement une vague de sueur froide qui lui parcourut la colonne.
Alricaus avait donc bien attiré à lui la tueuse de démon.
Aussitôt après, alors qu'Enki était encore sous le choc, il entendit le nom d'Hidan. Les autres il ne les connaissait pas.

Enki passa de la peur à la gêne. Hidan... Comment allait-il ?
Bon mais son inquiétude majeure n'étais pas là...!
Haruka. Alricaus avait croisé Haruka : c'était exactement la crainte première qu'Enki avait eu. Pour des dizaines de raisons !
- Haruka attaquait à vue les démons. Alri se faisait passé pour l'un d'eux. Ils s'étaient potentiellement battus. Et Alri était encore vivant... Qu'en était-il Haruka ?- Alricaus cherchait toujours Gohen et ce dernier était avec Haruka aux dernières nouvelles... Donc Haruka avait perdu Gohen. Dans quelles circonstances ?
- Alri avait mis la main sur Haruka en le cherchant : Elle devait donc être sur ses traces aussi... Enki lui avait donc attiré des ennuis et potentiellement laissé inquiète. Oh Haruka... !

Il fallait qu'Enki sache ce qui s'était passé entre le pilier de Gohen et elle sauf qu'il n'avait aucune confiance dans l'hybride. Si jamais Alri avait tué Haruka et qu'Enki s'en inquiétait, le blondinet le cacherait pour continuer d'avoir ses bonnes faveurs.
Il fallait qu'il reste neutre.
"Je ne connais que Haruka et Hidan. Deux personnalités bien différentes, je me demande dans quel contexte tu les as croisé. ... Ils sont tous les deux du genre robustes, que tu sois encore en vie est déjà surprenant."
Mais en même temps c'était con, si Alricaus avait croisé Hidan et Haruka en le cherchant ils avaient sans doute dû parlé de lui. Et donc Alri savait qu'Enki n'était pas leur ennemi. Mais alors Alricaus et eux avait parlé de lui et...

"Oh mon dieu me dit pas que ton indic qui a dit que j'étais musculeux et pédophile c'était Hidan ?!"
Réalisa d'un coup Enki scandalisé.
Alri s'expliqua sur ses motivations et son parcours, laissant à Enki le temps de trouver comment poser les 1000 questions sur Hidan et Haruka qui lui parasitait le coeur.
Surprenant à nouveau le dözatzien, Alricaus lui jeta les clefs de son bar. Sérieux ? Enki regarda les deux trousseaux. C'était ironique : il n'avait pas les clefs de son propres bar puisque c'était Haruka qui les avait. Erf.

Enki garda les clefs dans sa main et continua d'écouter le laïus de l'hybride. Il était donc le derniers des trois héritiers du territoire de Gohen. Puisque Phoenix avait été tué, Hécate était donc la dernière encore présente à l'appel dans le monde démoniaque.

C'est alors qu'Alricaus montra ce qui sembla être son vrai visage : ému aux larmes il se perdit dans une élucubration romanesque sur son amour envers son Roi. Enki était dévoué à Gohen mais ce type là, était fanatique. Un grand taré même.Enki ne savait plus quelle expression avoir, perdu entre la peur, le dégoût, la compassion, la colère et... Il en avait vu des démons fêlés, mais dans ce genre là c'était nouveau. Comme quoi avoir le sang mêlé devant rendre instable.
Bon, mais les pleurs de son interlocuteurs ne l’émurent pas : Enki avait bien trop à dire.

"Oui bon ça va calme-toi. J'ai compris !"
Enki plissa les yeux. "Tu pleurais quand il finissait pas son assiette... Mais en fait c'est à cause de toi qu'il est parti du monde des démons non ?"

Bon, allez, le plus simple était d'être honnête... Il y avait trop d'inconnues dans l'équation. Il soupira et avoua : "La dernière fois que j'ai vu Gohen, il était avec Haruka. On a tous les trois été pris dans un combat et j'ai dû les abandonner pour faire face à ..." Enki réalisa qu'il parlait à un pilier. "... à Phoenix. Ainsi que sa seconde, Lilith." Enki ressentit une boule dans le ventre en repensant au bruit du crane de cette dernière s'écrasant sous la poigne d'Olivier. "Gohen et Haruka sont restés avec une seule adversaire, une gamine dont j'ai oublié le nom : je pense que l'un comme l'autre ils étaient capables largement de venir à bout d'elle sans problème. Ma plus grande peur c'est plutôt qu'Haruka ait attaqué Gohen en découvrant qui il était mais si tu l'as croisé et que tu ne sais pas où il est, tout va bien je présume." Il grimaça. "Mais elle ignorait où il était puisque tu es encore à sa recherche."
Bon tout ceci n'était pas super réjouissant, alors face à la pleureuse face à lui il se sentit obligé de dire un truc rassurant. "Mais avant tout ça, Gohen allait bien. Enfin, d'une certaine manière. Cette dernière décennie on s'est pas mal croisés lui et moi... Et il est arrivé pas mal de trucs. Je crois que Gohen était fatigué de son rôle, fatigué de lui-même. A deux reprises il a fuit sa propre identité : un jour il a décidé de m'appeler alors qu'il avait changé de corps pour celui d'un gamin. Il en avait même pris le caractère, bien qu'au fond notre Roi était toujours bien là. Je pense qu'il avait besoin de vacances en quelque-sorte." sourit Enki en rependant à la petite bouille sur laquelle il avait veillé presque un an. "J'ai pris soin de lui, et c'est pas pour me vanter mais avec moi il finit ses assiettes." s'amusa, taquin, le barman. "Gohen n'était pas diminué physiquement, il avait gardé sa puissance. Il est probable qu'il se soit juste isolé pour se reposer. Il a passé des mois à dormir avant tout cela... J'ignore si c'est son nouveau corps ou son envie de prendre des distances mais il était rarement éveillé." Enki se voulut rassurant dans ses paroles et garda un fin sourire le long de ses paroles.
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 145
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockMer 16 Oct 2019 - 1:00
Alors que Alricaus énonçait les noms, il s’amusa à lire l’expression sur le visage d’Enki. Il remarqua que la paire Haruka et Hidan fit son effet, et il eut justement confirmation lors de la réponse du démon. Il fut même plutôt inquiet sur ce qu’aurait pu dire Hidan. L’hybride se chargea alors de détailler ce passage de son histoire.
 
« Ma rencontre avec Haruka fut très … électrique. Il faut dire qu’elle est un tantinet narcissique, ne penses-tu pas qu’on devrait pouvoir uriner en paix ? »
 
Alricaus avait rencontré Haruka alors qu’il était en train d’uriner, sa rencontre était pour le coup assez atypique.
 
« Nous sommes parti à la recherche d’informations sur Dark, et on a croisé Hidan. Ce dernier te cherchait d’ailleurs, il voulait récupérer quelque chose, et potentiellement plus, mais bon ça après ça ne me regarde pas. Il m’avait juste dit que tu étais inoffensif uniquement en apparence et .. ah oui ça me revient ! Je crois qu’il m’avait bien parlé de pédophilie en effet, désolé. Ne t’inquiètes pas, ça restera entre nous. » Alricaus accompagna sa réponse d’un clin d’œil et repartit sur son histoire. « Mais c’est lui qui m’a permis de faire le rapprochement entre toi et Gohen. Et par acheminement je suis arrivé ici. »
 
Alricaus avait ainsi synthétisé son périple, lui montrant ainsi qu’il n’était en effet pas leurs ennemies, même si Haruka devait garder une certaine amertume en son égard. Juste après l’hybride lui donna ses clés, ce qui surprit le démon, mais n’ajouta aucun commentaire. Il se lança ensuite dans un long monologue, relâchant toute sa pression, l’espace d’un instant. Suite à ça, Enki semblait dubitatif et répondit. Le demi-ange ne put s’empêcher de sourire en entendant le pique de la part du démon.
 
« J’aurais peut-être dû éviter de forcer sur les légumes. »
 
Alricaus ironisa, mais savait ouvertement que son départ n’était en aucun cas lié, s’il aurait été le poids, il se serait charger de l’éliminer tout simplement, comme il avait eu l’habitude de faire toutes ces années. Il entendit ensuite l’histoire, intéressante d’Enki, narguant des informations qu’il n’avait pas. Il évoqua en outre la rencontre d’Haruka et Gohen, alors que cette dernière n’était pas au courant de son identité
 
Le plus surprenant arriva: des nouvelles du monde des démons. Phoenix était venu en personne, accompagné de la folle, Lilith. Cette rencontre n’était pas si ridicule, Phoenix était le successeur de Serafino, et il voulait peut-être se frotter au némesis de son père, et vu qu’Enki se trouvait en face de lui, il n’avait pas dû arriver à ses fins. C’était tant mieux pour ce vieux gamin prétentieux que l’hybride ne pouvait pas supporter.
 
On arriva finalement au cœur de l’histoire, et l’histoire d’Enki se rejoignit avec celle d’Hidan, montrant la véracité de ses dires. Ce dernier avait donc bien pris l’apparence d’un jeune homme, sans doute fatigué de son rôle. Quoi qu’il arrive tout semblait bien.
 
« J’ai une question suite à ton explication, qu’est-il advenu de Phoenix, tu as fait le doublé ? D’ailleurs comment ça se passe là-bas, ce n’est pas trop le bordel ? Un successeur se distingue pour le trône ? »
 
Alricaus n’avait qu’une peur : qu’un des opposants à Gohen prenne le pouvoir : ce dernier pourrait ainsi avoir tout un royaume à sa disposition pour rentrer à la chasse au roi, se demandant aussi au passage ce que le troisième pilier était devenu. Alricaus se renconcentra ensuite sur Gohen, le cœur du sujet.
 
« Merci pour tes réponses en tout cas, je dois t’avouer qu’Hidan m’avait déjà évoqué cette histoire d’enfance, mais cela me permet d’éclairer des zones d’ombres. En conclusion la dernière apparition de Gohen était face à Haruka, et comme Haruka le cherchait encore suite à cette rencontre elle ne l’avait pas reconnue à ce moment-là et, donc il a quitté le lieu tranquillement. Suite au discours d’Hidan elle avait fait le rapprochement, et elle voulait le retrouver pour le zigouiller. Par chance on n’a rien trouvé. »
 
Alricaus permis ainsi potentiellement à Enki de remplir une zone d’ombre, mais cela ne changeait pas le problème : où était ensuite parti Gohen ? S’il gardait une apparence d’enfant il pouvait se cacher n’importe où facilement, néanmoins il avait choisi Enki. Sans doute qu’il avait besoin d’une personne de confiance. Avait-il fait la même chose et retrouvé une autre personne ? Cela serait forcément une bonne piste. Et l’hybride avait l’idée parfaite en tête.
 
« Gohen a passé beaucoup de temps dans ton bar, je pense qu’il serait intéressant d’aller y jeter un œil ? En plus se serait l’occasion pour moi de le découvrir ! J’attendais ta venue pour y aller. »
 
Alricaus ne savait pas qu’Enki n’avait plus la clé du bar, et qu’ironiquement la personne qui l’avait était Haruka. Quoi qu’il arrive il restait sans doute d’autres solutions pour pouvoir passer cette porte. L’hybride garda son sourire, attendant impatiemment la réponse d’Enki.
 
(Alors, si par hasard Haruka est dispo, ce serait très marrant qu’elle puisse débarquer maintenant ahah).
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2251
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1840

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockVen 1 Nov 2019 - 1:53
Désolé du double post, j'avais oublié un petit truc  :p

Une bouteille empreinte
Les six soleils alignés
Un destin en demi teinte
Un empire dévasté


Sur Hestia reside le temps
Dans les destins mêlés
Se melangent les elements
Sans élans réfrénés


Rattrapés par le passé
Devancés par le futur
Nous ne sommes que l'erzatz de nos êtres futur
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2251
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1840

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockSam 2 Nov 2019 - 22:32
Enki était d'un coup très concerné par ce que disait Alricaus à propos de ses rencontres avec Hidan et Haruka. Le blondinet évoqua le côté narcissique de l'ange, soutirant un sourire à Enki, se rappelant de la démesure avec laquelle la jeune femme avait évolué à chacune de ses déclarations.Le barman se contenta uniquement de plisser les yeux, suspicieux, quand son interlocuteur invoqua le droit d'uriner tranquille... Encore sans doute une ânerie incompréhensible de ce type qui voulait sans cesse l'énerver avec des inventions complétement invraisemblables. Inutile d'essayer de comprendre.
Enfin le récit des aventures d'Haruka et d'Alri avancèrent et Enki compris alors qu'Hidan et Haruka s'était croisés. L'expression d'Enki devait parler pour lui : il avait du mal à avaler sa salive et la nouvelle. Beaucoup trop d'inputs arrivaient à lui d'ailleurs, entre la rencontre de ses deux personnes complétement incompatibles, le fait qu'Hidan le cherchait et qu'il avait déclaré qu'Enki était tout sauf inoffensif... Au point que quand Alri parla à nouveau de la pédophilie, Enki ne savait plus trop si il devait prendre ça comme un énième sarcasme ou une preuve qu'Hidan était amer à son propos.
"Hidan..." Enki était clairement perdu dans ses pensées. Le bellâtre le cherchait ? ... Enki frissonna, ne sachant si c'était d'excitation ou de peur. Il leva à nouveau les yeux vers Alri, se rendit compte qu'il faussait compagnie à son confrère barman. "C'est donc lui qui a vendu la mèche à propos de Gohen..." Enki se remémora les journalistes incroyablement bien renseignés à propos du Roi Démoniaque qu'il avait croisé lors de sa soirée avec le SM... Mais du coup, l'oeuf ou la poule ? Hidan était un personnage connu et populaire qui avait un réseau vaste...
Quoiqu'il en était Alri l'avait trouvé. C'était sans doute ... Une bonne chose.
"Comment vont-ils ? ... Hidan, et Haruka ? Ils ne se sont pas battus ?" S'inquiéta Enki, en toute logique puisque l'ange voulait tuer à vu tous les démons qu'elle croisait. "C'est un miracle que ces deux-là aient pu même communiquer." Oh il paierait vraiment très cher pour pouvoir obtenir un enregistrement de cette entrevue ! Que s'étaient-ils tous dit à son propos ?!
Haruka qui avait vu en lui un homme bien mais qu'il avait abandonné pour sauver les cratiides... et Hidan qui... Bref ces deux-là qui ne mâchaient ni leur mot ni leurs pensées... Oh là là... Rien que d'imaginer les ragots sur Enki que tous avaient dû partager pour dresser son portrait à Alri... C'était si gênant !
Heureusement Alricaus et Enki avaient beaucoup à se dire et le débat continua, pour le plus grand bien du cerveau et du coeur d'Enki qui étaient à deux doigts de partir en vrille.La restitution de la bataille contre Phoenix interpella forcément Alricaus qui demanda plus de détails à son tour.Il lui demanda s'il avait continuer son combo en tuant le successeur de Serafino... Enki s'immobilisa une seconde : était-il responsable de la mort de Phoenix ? Finalement, le fardeau était partagé à plusieurs mais... Quant à Sérafino c'était manifestement Gohen qui l'avait tué non ? Meh bon c'était pas si important, Enki portait la croix de ses deux morts de toutes façons. Ils étaient mort après s'en être pris à lui. Et puis de toute façon, il se sentait coupable et était désigné responsable pour les deux meurtres populairement... "En effet, je suis désolé de t'apprendre que Phoenix n'a pas survécu. C'est Hécate qui gère les deux royaumes à présent : tout s'est fait à l'amiable après la mort de ce dernier et elle a même su rallier à elle un pilier de Phoenix. Je pense qu'elle gère parfaitement son territoire... Si tu tiens au tiens tu as du soucis à te faire." Sourit Enki dont le respect envers la démone était manifeste.
Alricaus expliqua alors qu'Hidan avait été l'indic principal sur l'état de Gohen : Hidan était donc véritablement redoutable, on ne lui cachait rien. Nouveau frisson... Quant au reste :
"Eh bien, heureusement que vous n'avez pas mis la main sur Gohen en effet"
pensa Enki, imaginant Haruka et son Maître se battre... Diantre qu'il avait bien fait de ne pas dire à la chasseuse qui était le petit garçon en réalité ! ... "Je vais me faire passer un sacré savon..." se plaint Enki en imaginant déjà les sévices que la belle lui ferait subir quand il la retrouverait. Mais même si il la craignait réellement, il n'avait pas moins envie de la retrouver. Au contraire, il avaient encore plus de raisons de la revoir !

Il était temps d'agir et le blondinet suggéra de chercher dans indices dans le bar de Tonton Enki. Le seul le vrai !
"On peut toujours... Je vais de toute façon finir par rentrer chez moi au bout d'un moment." Sourit Enki, espérant tout de même que Alri la groupie ne refasse pas une démonstration éloquente de son amour "POUR LE ROI" en voulant toucher tous les objets que Gohen avait pu toucher. ... (Parce que oui, on avait le droit d'uriner en paix.)
Regardant la porte de la remise dans laquelle ils étaient, le patron inspira, avant d'ouvrir la porte pour sortir de cette pièce dans laquelle ils s'étaient isolés.

"BON eh bien voilà une proposition digne de vous monsieur Alricaus ! HAHAHA" fit Enki en réapparaissant devant les clients/jury et les journalistes. Il fit tournoyer les clefs du bar d'Alri autour de son index, bien en évidence. "Me donner votre bar en échange d'une de mes recettes ! AHAHA Vous me flattez !" Enki leva un pouce vers Scully et Hitchy les deux braves amis, et annonça face à la journaliste "Ouah, quand vous avez dit que j'étais le plus grand barman de tous les temps j'étais les larmes aux yeux ! Mais vous êtes vous aussi un grand homme Alricaus !" Enki ignora la journaliste et passa à grands pas pressés la porte pour traverser rapidement la rue et ouvrir la serrure de son bar. Il anticipa un geste de la journaliste et lui fit un signe de la main : "Cette recette est un secret, il est évident que nous n pouvons pas vous laisser nous suivre ! Mais laissez-moi vous inviter à la réouverture prochain du bar ! Vous êtes tous les cinq invités, je paierai votre part !" Fit Enki dans de grands gestes avant de s'éclipser devant sa porte et de siffler vers la serrure : le chant du vent activa de l'intérieur les mécanique du verrou et la porte s'ouvrit sans clef.

Poussant la porte il fit signe à Alricaus d'entrer avant de referme derrière lui : il resta alors sur le pas de la porte, nostalgique, admirant tout ce qui n'avait pas changé, si on omettait la poussière.
C'est fou ce que ce lieu lui avait manqué. Son bar. Sa maison. Les banquette, les tabouret, le comptoir, les étagères ! La façon dont lumière du soleil décorait le carrelage, la vue de la rue depuis sa fenêtre... Les reflets des lustres, les ombres des chaises... Tout était parfait.L'odeur du lieu aussi... C'était comme si ce bar avait une aura, celle d'un vieil ami qui l'enveloppait d'amour et de bienveillance. En réalité, c'était ce qu'on devait appeler un foyer.

"Bienvenue chez Tonton Enki." Lâcha le démon, d'un coup ému et détendu. Vu à quel point Enki était ralenti par sa nostalgie, il était sûr qu'Alri agirait en premier.
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 145
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockDim 3 Nov 2019 - 17:54
La discussion avançait, et des informations fut donnés dans les deux sens. Visiblement Haruka et Hidan étaient deux sujets assez important pour le démon. Il voulait en savoir plus sur eux, bien entendu le demi-démon allait pouvoir lui répondre, mais hélas la rencontre datait un peu tout de même. Alricaus afficha un léger sourire et répondit :
 
« La rencontre date un peu, mais les deux allaient très bien et il n’y a pas eu de bagarre. Tu as des amis bien étranges tout de même. »
 
La phrase allait sans doute faire sourire Enki, Alricaus étant lui-même un cas. Enki avait peut-être un don pour ramener les personnes les plus étranges de l’univers, un don plus prononcé que pour être barman ? Ce n’était pas impossible, et je pense que cela devrait être sur la fiche de personnage avec les genoux d’aciers mais bref.
 
On arriva ensuite à ce qu’il se passait dans le monde des démons, une histoire au combien intéressante ! Phoenix était hélas mort, mais Enki ne précisa pas s’il avait tué, voulant sans doute dire qu’il n’était pas directement responsable de sa mort. Au final c’était Hécate qui avait récupéré le trône, et l’hybride répondit directement :
 
« De nous trois c’était la plus responsable, cela ne me surprend pas. Elle peut faire ce qu’elle souhaite de mon royaume, mais je lui souhaite bonne chance pour remettre de l’ordre. »
 
Alricaus était soulagé, c’était sans doute la meilleure chose à faire. En plus avec l’étrange Olivier, elle était quasiment intouchable. Il n’y allait donc pas avoir de recherches massives pour Gohen, c’était ça en moins. Tout de même l’hybride restait surpris de voir qu’Enki restait toujours lié à toutes ces histoires.
 
Le temps passa et la discussion se termina par la décision de rendre visite le bar d’Enki. Le démon accepta sans sourciller, pour le plus grand plaisir de l’hybride qui allait pouvoir snifer ses affaires. Ils passèrent devant tout le monde et Enki profita de ce moment pour se venger ce qui provoqua un léger rire de la part de d’Alricaus. Ce dernier joueur, décida de se prêter également au jeu :
 
« Mais tout cela je l’ai fait car vous m’avez demandé que je devienne ton maitre. Rester dans la même rue… cela briserait vos ailes, soyons honnête. Et je tacherais de rapidement te donner des améliorations à faire pour ton cocktail, comme promis ! »
 
Alricaus salua tout le monde au passage, ne comptant pas revenir ici, il avait fait le tour, mais il ne pouvait s’empêcher d’enquiquiner un peu le démon. Ils arrivèrent finalement devant une porte et Enki utilisa une technique pour l’ouvrir. L’hybride s’amusa de ce stratagème, lui qui aurait tout simplement pu utiliser la téléportation. Il entra à son tour regardant la salle, et ressentit une suite une atmosphère agréable.
 
« C’est un lieu remarquable, simple mais on ressent une puissance cachée. Un lieu à ton effigie. »
 
Alricaus regarda les environs, scrutant le moindre détail. Si l’hybride avait choisi de devenir barman pour titiller Enki, il se demandait pourquoi lui il avait choisi cette piste. Il regarda dans la réserve trouvant certaines boissons assez rares. Il se retourna et annonça :
 
« Une question me taraude. Pourquoi es-tu devenu barman ? »
 
Cela permettait de faire la conversation, le temps que l’hybride fasse le tour de la pièce. Il fit essentiellement la rencontre avec la poussière. Néanmoins il n’y avait aucune trace d’une information quelconque qui pourrait lui être utile. Serait-il possible qu’il ait fait tout ça pour rien ? Non il était trop tôt pour se dire ça.
 
« C’est où que Gohen séjournait ? Tu as une idée s’il aurait pu laisser ses affaires quelques part ? »
 
Alricaus se relança dans sa quête, espérant trouver le moindre indice, même le plus insignifiant. Il espérait trouver le chemin le menant directement à son roi. Mais hélas qu’il continuait de marcher tranquillement, il passa à côté d’une porte, fermée. Il ne posa pas vraiment de questions. Néanmoins il était très loin de se douter ce qu’il se passerait s’il venait à ouvrir cette dernière. Cette porte, était un raccourcit vers son objectif.
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2251
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1840

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockVen 15 Nov 2019 - 0:11
Enki se contenta de rire à la dernière riposte de son rival qui se targua d'être son nouveau maître en quittant les lieux. De toute manière le dösatzien n'en était pas à sa première bévue journalistique, et il était étonnée d'ailleurs que la reporter n'ait pas fait ressurgir les vieux dossiers d'Enki. Dans tous les cas le démon ne moquait un peu de tout ceci : il marchait vers son bar et il allait rentrer chez lui... A côté de ça, tout le reste était d'un coup bien futile.

Enki ramassa la pile de prospectus qui bloquait l'arrière de la porte. Il vit qu'il avait quelques lettres, des factures, mais une missive retint son attention : le papier était d'une qualité incroyable et semblait même avoir des propriétés interactives si ce n'étaient magiques. Il posa le paquet de courrier à trier sur son comptoir et laissa la lettre mystérieuse sur le dessus, bien décidé à l'ouvrir en premier quand le pilier du royaume démoniaque sera reparti.

Alricaus lui fit l'honneur de trouver son établissement remarquable. Il le complimenta d'ailleurs passage. Enki sourit, regardant avec tendresse ses propres murs.
"Et encore, il est dans un salle état : cet endroit est magique ! Si tu savais !"

Mais il y avait du pain sur la planche... nettoyer, rafraichir la déco, refaire les stocks, san doute aussi payer les factures, remettre aux normes... Rah l'union commerçante allaient sans doute lui réclamer des paperasses et autres détails administratifs avant la réouverture... Mais cela l'excitait de reprendre sa vie de propriétaire responsable.
"Une question me taraude. Pourquoi es-tu devenu barman ?"
C'est vrai ça, comment se faisait-il qu'il éprouve autant de plaisir à être juste un patron de bar ?
"Je ne sais pas... Faute d'avoir Gohen à servir je me suis mis à être serveur au sens large... J'ai toujours aimé composer des élixirs et j'avais besoin de ne pas être seul je suppose. C'était évident, je me suis à peine posé la question... Et puis avoir une place, un rôle dans cette dimension me tenait beaucoup à cœur. Je me sens enfin chez moi quelque-part."

Enki regarda alors son interlocuteur et constata qu'il s'en fichait un peu de la réponse, fouillant partout. Tonton Enki soupira. "Si tu t'attends à trouver un passage magique menant directement à Gohen tu vas être déçu..."
"C’est où que Gohen séjournait ? Tu as une idée s’il aurait pu laisser ses affaires quelques part ?"
Alricaus était vraiment insistant et obnubilé par sa quête. Il était inutile de résister.
"Notre Maître a séjourné dans ma chambre... J'avais scellé les lieux avec un sceau empêchant qu'il ne soit détectable et surtout que toute intrusion soit difficile. Mais Gohen est finalement sorti de lui-même quand Phoenix m'est tombé dessus."

Enki monta le raide escalier qui partait de l'arrière cuisine et qui menait à un étage en sous-pente. Les appartements d'Enki étaient modestes mais suffisant... Et il était si heureux d'y revenir ! Le couloir était bas et donnait sur trois porte. La première était une petite salle de bain, la dernière était un local remplit de babiole en tout genre. Au milieu, la porte fermée était la chambre du barman.
Le dösazien regarda dans le couloir le vieux matelas qu'il avait installé en face pour laisser à son Roi la chambre. Hors de question de dormir avec sa Majesté ! Il avait dormi des mois sur son mini futon à même le parquet. Un bivouac qui ne l'avait absolument pas dérangé, et ironiquement préparé aux conditions d'accueil bien moins mignonnes qu'il avait reçu chez Furfur.
"Bon, j'imagine que tu trouveras ça indigne de Lui, mais c'est ma plus grande pièce. Il y a dormi des mois... Sans en sortir."
Il ouvrit alors porte de sa chambre sans la franchir, laissant l'hybride passer en premier. (ou plutôt il n'eut pas le choix vu comment se dernier était à l'affut du moindre indice.) Un lit en 140, pas très large, était en face de la porte. A droite un dressing. Pas mal de livres ça et là, et sans doute beaucoup de choses qu'Enki aurait oublié... Ou non soupçonné.
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 145
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockMar 17 Déc 2019 - 1:15
L’hybride avait fait tant de chemin est cette porte qu’il allait ouvrir pourrait lui donner le dernier indice, celui qui le mènera directement à Gohen. Il tourna sa tête en direction d’Enki, celui qui allait le mener sur cette autoroute en ouvrant cette porte. Alricaus restait optimiste, il avait l’intime conviction qu’il trouverait une réponse ici. Oui, dans le cas contraire il aurait fait tout ce chemin pour rien, enfin pas vraiment il avait appris de nombreuses recettes de cocktails. Ironiquement sans Gohen Alricaus avait suivis pendant un même moment le même chemin qu’Enki. Ce dernier pausa la main sur la poigné et ouvrit la porte ainsi que tous les espoirs.
 
Alricaus était prêt à se ruer dans la salle, afin de trouver le petit détail qui lui permettrait de finalement retrouver Gohen. Il s’attendait à tout : fouiller dans la poubelle, sortir la loupe pour trouver des particules et même renifler tous les recoins s’il le fallait. Une multitude d’idée se multiplièrent dans l’esprit tourmenté de l’hybride. Une pléthore de possibilité, et pourtant il se retrouva dans une situation qu’il n’avait pas envisagée, ni même espéré. Gohen se trouvait là, en train de dormir paisiblement sur son lit.
 
« … »
 
Toutes les idées qui hantaient l’esprit d’Alricaus s’envolèrent, laissant un grand vide. Il ne sut trouver les mots, lui qui pensait trouver un chemin, il venait de trouver directement la sortie. Cela faisait 4 longues années qu’il attendait ce moment, tant d’année pour préparer ce moment, et pourtant il n’avait pas les mots. Il avait tout prévu pour le trouver, pas pour la suite. Le silence régnait, le temps pour l’hybride de se remettre un peu de ses émotions. Après de longues secondes Alricaus avança d’un pas hésitant et ne put cacher ses larmes.
 
« Go… »
 
Emporté par son désir il accourut auprès de son roi, se jetant à ses genoux.
 
« Gohen ! C’est moi Alricaus comment-vous sentez-vous ? Vous avez l’air si fragile.  Vous n’avez pas froid dans ce corps ? Vous-voulez un gilet ou une tisane ? »
 
Le roi déchu continua de dormir, laissant une nouvelle fois Alricaus dans le silence. Tiraillé par ses émotions il se retrouva bloqué par ses accès, mais par chance pour lui, son roi était visiblement rentré dans un puissant réveil. Alricaus se releva, essuyant ses larmes avec sa manche et se retourna pour faire face à Enki, qui avouons-le, était totalement sorti de son esprit.
 
Gohen avait totalement changé, il était devenu un petit garçon fragile, comme l’avait décrit Hidan. Néanmoins même s’il avait caché son aura, Alricaus avait réussi à la reconnaitre à cette distance, il restait comme Enki particulièrement doué dans ce domaine. En effet il aurait très bien pu ne pas le reconnaitre, mais Alricaus n’eut pas le moindre doute, le reconnaissant de suite.
 
L’hybride garda le silence, et se retourna pour de nouveau observer Gohen. Son état l’attristait, il avait perdu sa grandeur. Alricaus s’y attendait, il c’était préparé à ça, néanmoins cela l’attrista tout de même. Heureusement, il était celui qui l’avait trouvé en premier, avant Haruka et les autres démons. Maintenant il ne restait plus qu’une chose à faire : le restaurer. Il ne pouvait pas rester dans cet état.
 
L’aura démoniaque d’Alricaus commença à sortir alors qu’il était en train de mettre en place son plan. Gohen manquait sérieusement de force, il devait lui en donner. Hélas s’il le faisait, il ne serait plus en état de le protéger. Il avait trouvé sa nouvelle mission, trouver des démons à qui transmettre la force à Gohen, comme des dons de sangs. Il n’avait pas le choix oui ! Gohen ne pouvait pas rester comme ça. Gohen ne pouvait pas être impuissant. Gohen ne pouvait pas être faible. Il ne pouvait pas être Gohen. Il se devait de sauver Gohen. Gohen est en danger. Il doit rapidement agir. Il se retourna subitement en direction d’Enki. Le visage de l’hybride avait partiellement changé, le rapprochant d’autant plus d’un démon.
 
Depuis toujours Alricaus a été tiraillé par ses deux origines. Son coté démon lui donnait la force mais également des pulsions. Son coté ange lui donnait la sagesse mais également des principes pouvant l’empêcher d’agir. Ces deux cotés lui permit d’atteindre un certain équilibre, son coté ange lui permettant de calmer ses pulsions, et ses pulsions de démons lui permettant de faire l’impasse sur ses principes. Ironiquement, il était ce qu’il se rapprochait le plus d’un mortel. Comme n’importe lequel d’entre eux, son existence n’a cessé de faire bouger la balance. Néanmoins, contrairement à eux, à tout moment il pouvait craquer. Pour la première fois, ce moment arrivait. Fragilisé par la trouvaille surprise, et par la vue de ce Gohen impuissant, Alricaus rechercha ses ressources de son côté maléfique, fermant entièrement la porte à son bon côté.
 
« … »
 
Le silence devint pesant, et l’aura de l’hybride inquiétante. Il était difficile pour Enki de savoir sur quel pied danser. Alricaus commençait à perdre sa raison, voyant en Enki une simple ressource pour permettre à Gohen de revenir son idole. Non, il ne pouvait pas être cet être fragile, il devait reprendre sa place en enfer, et redevenir le vrai roi. Malgré tout le respect qu’il avait pour Hécate, elle était très loin d’égaler Gohen.  
 
Alricaus commença à concentrer de l’énergie dans sa main droite, prêt à attaquer brusquement Enki. Il comptait se téléporter dans son dos et le prendre par surprise. Il jeta un regard tout autour de lui, afin d’observer son environnement, et ainsi maximiser sa chasse. Mais c’est à ce moment-là qu’il vu une tasse légèrement poussiéreuse qui trainait sur un meuble. C’est marrant comment un détail pouvait faire changer les choses.
 
Passé
 
Alricaus se trouvait dans le château de Gohen et marcha tranquillement avec une tasse de thé, et entra finalement dans le bureau du roi du démon, et il lui tendit. Gohen se retourna et lui annonça :
 
« Alricaus, es-tu heureux ? »
 
L’hybride rata de peu de faire tomber sa tasse, et répondit après quelques secondes d’hésitations :
 
« Je suis très heureux de vous servir, mon roi. »
 
Gohen se leva et reprit son discours :
 
« Non, je te demande ce que tu ressens vraiment. »
 
Prit de cour l’hybride perdit ses mots, n’arrivant pas à répondre. Gohen prit alors les devants et se décida de lui répondre :
 
« Alricaus, je sais que tu te demandes pourquoi je t’ai sauvé la vie. Je sais que cela te ronge l’esprit, donc je vais être clair avec toi. Dire que je n’ai pas vu en toi un gros potentiel serait mentir. Néanmoins j’avais aussi envie d’offrir la possibilité à un être qui semblait condamné à la mort d’avoir la vie. Alricaus es-tu heureux ? En pensant te sauver, je t’ai peut-être condamné. Je te laisse la possibilité de partir si tu le souhaites. Je ne te retiendrais pas, et je garderais ce secret. Bien entendu si tu te fais remarquer je ne pourrais rien pour toi. Quoi qu’il arrive je respecterais ta décision. »
 
Alricaus avança d’un pas déterminé et tendit sa tasse à Gohen.
 
« Pour rien au monde je souhaite vous abandonner. Le choix de vous suivre vient de mon propre libre-arbitre. »
 
Gohen attrapa sa tasse, heureux d’avoir visiblement réussi à retirer un poids à l’hybride.
 
Présent
 
Alricaus retrouva son humanité et fondit en larmes. Gohen avait confiance en lui, et lui avait même laissé la possibilité de choisir son propre destin. L’hybride voulait lui imposer sa propre vision. Il était sur le mauvais chemin. Gohen avait pris sa décision, celle d’abandonner son rôle, trop fatigué pour le porter. Il se devait de respecter ça. Car en réalité, ce n’était pas le roi qu’il idolâtrait, mais la personne. Alricaus se releva et prit finalement la parole :
 
« Désolé Enki, ce fut un long chemin difficile, mais pour Gohen aussi. Il mérite de trouver le repos qu’il souhaitait, et je compte l’aider dans cette direction. »
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2251
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1840

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockDim 29 Déc 2019 - 23:35
Enki tenait la porte de sa chambre ouverte, afin que son invité puisse y pénétrer. ... Sans contexte la situation était étrange, il fallait l'avouer.
Mais le moment n'avait rien de lubrique, et d'ailleurs l'ambiance changea instantanément quand le regard d'Alricaus sembla se figer à la vue de la pièce.
Enki s'étonna de la réaction de l'hybride et se demanda ce qu'il avait vu... Certes il avait abandonné le lieux depuis des années, et même avant son départ il n'avait pas trop pu ranger vu que Gohen dormait dans le lit mais quand même il n'y avait pas de quoi être choqué à ce point ! Curieux de comprendre, le tonton originel se pencha pour voir à son tour dans la pièce et imita à son tour Alri en écarquillant les yeux.

Gohen était revenu. L'enfant avait simplement regagné la chambre pour poursuivre sa sieste... Bien sûr, maintenant cela semblait logique... Enki resta sur le pas de la porte et lâcha un fin sourire attendri en pensant que son Maître avait choisi de l'attendre ici. Quelque-part c'était triste que Gohen n'ait pas trouvé compagnie ou force de reprendre sa vie après son départ... Mais la vision du jeune garçon paisible apaisa Enki bien plus qu'il ne l'inquiéta.

Le blondinet lui vivait l'émotion avec un cran au dessus et à deux doigts de défaillir s'était jeté à son chevet, le questionnant déjà pour de nouveau ordre et s'inquiétant du moindre mal que pourrait subit le Roi.
Enki le regarda et se reconnu un peu dans ce rôle... Alricaus n'avait donc pas menti. Il tenait vraiment à Gohen et les larmes dans son regard étaient sincère. Alricaus aimait Gohen sans limite, c'était manifeste. Enki sourit de plus belle : Gohen était connu pour avoir des ennemis et rivaux, et Enki l'avait toujours imaginé solitaire et maudit. Savoir qu'il avait un serviteur aussi dévoué depuis toujours était un soulagement.
"Je ne sais pas s'il entend... Pendant son sommeil il semble vraiment inaccessible. Mais rassure-toi, il va bien. Après tout, il est le grand Gohen."

Enki fit un seul pas, ne voulant pas s'immiscer dans ces retrouvailles qui touchaient profondément Alricaus. L'hybride avait beaucoup à encaisser, et Enki comprenait : il alla pour dire un mot apaisant au demi-ange quand il décela que son aura venait de changer. Enki qui avait tendu sa main vers son rival eut un mouvement de recul ; l'instant d'après, le regard d'Alricaus le transperçait.Est-ce qu'il avait dit quelque-chose de mal ? Enki baissa ses yeux vers la main de son invité et vit une sorte d'attaque se charger. Trop surprit pour bouger, Enki resta immobile. Tous ces réflexes étaient perturbés, trop proche du corps de l'enfant pour prendre le risque de riposter, et pas sûr de mal interpréter quelque-chose et... et Enki était parfois simplement lent.
... A moins que cela soit son instinct qui ait parlé pour lui, car le danger sembla s'évanouir dans un sanglot soudain d'Alricaus qui stoppa son attaque et recamoufla son aura.
« Désolé Enki, ce fut un long chemin difficile, mais pour Gohen aussi. Il mérite de trouver le repos qu’il souhaitait, et je compte l’aider dans cette direction. »
Enki regarda l'enfant, et tourna à nouveau son regard vers le demi-démon. Enki fit un pas de plus, et se stoppa devant son homologue serviteur.
"Gohen a de la chance d'avoir un ami fidèle et dévoué." Il prit une voix apaisante et un petit sourire amusé. "En fait, il en a même deux !"

Retrouvant ses habitudes, Enki vit le tour du lit, réajusta les draps, posant sa main sur le front du roi, et contrôlant sa respiration : les gestes étaient rapides, doux et précis... Démontrant qu'il avait quotidiennement réalisé ses étapes pendants de longs mois.
"J'ai eu du mal à accepter aussi... le voir ainsi. Mais je l'ai vu aussi juste avant fatigué et je crois que je préfère encore le voir sourire dans son sommeil. Il a besoin de temps mais il se réveillera, j'en suis certain : il l'a déjà fait une fois..."

Si la compétition du meilleur Tonton était encore en cours, Enki aurait gagné de nombreux points par sa capacité à ne pas céder à la peur et se vouloir rassurant et prévenant envers Alricaus. Le démon-cratiide avait cette force de sympathie, une simplicité qui faisait de lui un homme apaisant : le sourire sincère et compréhensif qu'il adressait à l'hybride était bien plus puissante que n'importe quel ultime imaginable... Enki était un type bien.
"Je suis heureux de rencontrer un autre fervent protecteur du Maître : le mieux que nous puissions faire est de lui faire confiance et de l'attendre, fidèle au poste, à son retour."

Il regarda l'enfant, avec tendresse. Ce petit gamin qui l'avait agrippé comme un papa et qui n'avait rien d'un Roi démon. "Il nous aura fait tourner au bourrique, c'est certain..." Il ajouta, plaisantant pour détendre l'atmosphère : "Bon j'espère qu'il y a une chambre cosy dans l'établissement que j'ai gagné cet aprem, parce que je suis à nouveau condamné à laisser mon lit." dit-il en parlant du bar d'en face.
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 145
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockMer 8 Jan 2020 - 0:07
Enki ne jugea pas Alricaus sur son pétage de plombs. Sans doute que lui-même était trop perdu. Ce dernier se bougea vers l’ancien roi des démons et s’occupa de lui, comme un écho d’une routine passée. Alricaus ferma les yeux un cours instant. Nul ombre de jalousie, juste un grand soulagement de savoir que Gohen fut bien traité. Enki rajouta ensuite qu’il avait ressenti la même chose, et qu’au final le plus important était son bonheur. Oui, après tant d’année de souffrance, il avait bien mérité sa retraite et Enki l’a bien guidé dans cette voie.
 
« Il a vécu tant d’années sans rêve, je pense qu’il a en effet bien mérité de rattraper son retard. Je serais le gardien de ses songes. »
 
Alricaus répondit à Enki par un sourire radieux, comme pour montrer que dans ce domaine il pouvait également briller. Le démon lui demanda s’il y avait une chambre confortable ce qui provoqua un léger rire de la part d’Alricaus qui lui répondit dans la foulée :
 
« Il y a LA chambre. Celle de mes rêves, et de tes rêves. Suis-moi. »
 
Ni une ni deux, l’hybride guida Enki jusqu’à cette dites chambre cosy, laissant ainsi un court instant le vénérable Gohen seul. Il ouvrit la porte, et montra une somptueuse chambre … remplis de posters de Gohen. Bien entendu ce n’était pas des goodies officiels, mais des montages effectués par Alricaus. Enki découvrait ainsi comment le demi-démon occupait une autre partie de son temps libre.
 
« Je te lègue ma chambre, je me contenterais de dormir sur un petit matelas à côté de Gohen. Sinon fais comme chez-toi, tu peux tout utiliser. »
 
En regardant de plus près on pouvait voir que la chambre était remplie de BEAUCOUP d’affaires Gohen. Une lampe qui ressemblait très vaguement à Gohen, un radiateur Gohen (oui) et même un shakeur Gohen ! Il y avait aussi des bonbons Gohen, mais ça c’était trop étrange pour être souligné. L’hybride s’avança vers Enki après avoir présenté rapidement son ancienne chambre, et arriva avec une brosse à dent Gohen que Alricaus tendit à Enki :
 
« Elle est neuve je te rassure. »
 
Alricaus montra le stock conséquent qu’il avait, de quoi régner en maitre dans la bouche et avoir un sourire d’enfer. Le demi-démon attrapa quelques affaires dont un matelas et s’en alla dans la pièce à toute vitesse. En réalité s’il avait montré la chambre c’était pour récupérer au passage ces affaires et se retrouver le plus vite possible auprès de Gohen. Enki était à présent condamné à avoir Alricaus dans ses pattes dans son propre bar.
 
Une fois de retour, l’hybride dispatcha ses affaires et regarda une derrière fois Gohen, réalisant que tout ceci n’était pas un rêve, mais bien le début d’une nouvelle aventure. Il ne restait plus qu’à attendre, et Alricaus était du genre très patient. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’Enki possède la même patience, mais bon ça ne pouvait pas être pire que vivre avec Phoenix.
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2251
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1840

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 ClockVen 24 Jan 2020 - 23:21
Alricaus semblait décidé à reprendre son rôle de serviteur dévoué, prêt à veiller sur l'enfant-Roi endormi. Il s'apaisa en prononçant sa nouvelle mission, manifestement ravi d'avoir retrouvé sa place et sa raison de vivre aux côté du Maître.
Enki se rendit compte à quel point vouloir veiller sur un Démon surpuissant endormi, au point de ne mettre sa vie de côté, était excessif. Alricaus allait passer des journées à ne rien faire littéralement, possiblement pour l'éternité. C'était ... extrême ! Malsain peut-être.
Le cratiide allait lui dire, lui dire que la meilleure façon d'attendre le Maître était en vivant sa propre vie mais il s'arrêta... Enki se rendit compte qu'il avait fait exactement la même chose.

Dès lors il était mal placé pour l'empêcher de rester là, dans cette pièce... Alricaus avait le droit de choisir le même chemin que lui... Et peut-être qu'Enki avait réalisé à quel point il ne devait pas rester inactif à veiller sur Gohen parce que quelqu'un allait prendre sa place et le soulager de ce poids.
Si Alricaus avait pris la place d'Enki, il lui proposait en échange de prendre sa chambre : le jeu des inversion des rôles devint encore plus fragrant quand Enki constata, amusé, les dizaines de posters, photo, figurines à l'effigie de celui que tous deux vénéraient comme leur Roi.

"Heureusement qu'on a pas été colocataires sur le plan démoniaque." Ironisa Enki imaginant à quel point leur appartement aurait pu virer en temple flippant et à l'obsession du culte.
C'est en attrapant machinalement la brosse à dent et en voyant Alricaus partir avec un matelas qu'Enki réalisa, restant seul dans la chambre, qu'il ne venait pas réellement de se libérer du poids de la responsabilité de la surveillance de Gohen ; il venait d'hériter d'un deuxième squatteur !

Toujours la brosse à dent en main, il marcha hâtivement pour rattraper Alricaus qui venait de passer avec son futon devant le cameraman qui sirotait le fond des glaçons fondus de son cocktail. La journaliste voyant ce jeu de déménagement lui barra la route.
"Alricaus s'installe chez vous ?"
Enki entendit la phrase et réalisa que la journaliste avait raison.
"Alricaus s'installe chez moi...?" répéta Enki, sur le choc.
"C'est votre brosse à dent ?" Enki regarda l'objet qu'il avait en main. "Vous allez vivre ensemble ?"
Enki fronça les sourcils, se demandant effectivement où il allait dormir. Dans cette chambre du bar d'Alri ? Mais il ne pouvait pas être chasser de chez lui comme ça !
"Vous savez ce que ça veut dire ?" fit Enki en levant la brosse devant ses yeux. La journaliste fit non de la tête. "Que je suis en train de me faire pigeonner !"
Enki partit en trombe et retourna dans la chambre où dormait le Maitre où déjà le demi-ange était en train de s'installer.
"Attends Alricaus !" Fit Enki en le pointant de sa brosse à dent. "Je vois très bien ce que tu fais ! Tu voulais me voler ma clientèle et là tu m'as carrément volé mon appart !"
Gohen fit un petit bruit dans son sommeil, accaparant totalement l'attention de l'hybride.
"Dites-moi que je suis en train de rêver..." Fit Enki en comprenant qu'il ne délogerait pas si facilement le serviteur et le Maitre.
Le patron entendit alors du monde entrer dans l'établissement au rez-de-chaussée. Il regarda par l'escalier et vit la journaliste qui avait quitté le bar d'en face mais avait choisi de venir ici.
Dans un râle d'épuisement, Enki choisit d'affronter d'abord les problèmes du bat avant de régler les problèmes de son espace privé.
"Vite prends des plans du bar tout poussiéreux, cela va réveiller la nostalgie !" fit-elle à son cameraman. "Monsieur Dou, vous allez le rouvrir bientôt ? Est-ce que Alricaus va y travailler ?"
"Vous êtes du genre tenace..."
La journaliste qui avait pris le temps de se renseigner sur le passé d'Enki depuis le concours avait un large sourire. "Monsieur Dou, est-ce que la présence d'un autre homme sous votre toit ne va pas choquer votre ex-fiancé ?"
"Pardon ?" Fit Enki complétement perdu.
"Vous avez été fiancé à Hidan. Que s'est-il passé ?"
Ah bah oui, forcément. C'était évident que ça allait lui retomber dessus un jour cette histoire. Le démon prit une inspiration et se rappelant comment Hidan parvenait à se débarrasser des journalistes, il changea de stratégie.
"Bon, manifestement vous êtes brillante et on ne peut rien vous cacher. Vous êtes une excellente journaliste et j'ai un scoop pour vous. On va préparer une grande surprise ici, un super événement."
"Incroyable !"
"Oui, et si vous partez en me laisser votre carte je vous préviendrai en avant-premiere et vous serez les seuls à couvrir l'événement."
"Dites-nous en plus !"
"Hors de question. Si vous voulez rester dans la confidence il va falloir jouer le jeu et ne pas enquêter, attendre sagement mes instructions et quand nous seront prêt, vous serez les seuls prévenu de notre super surprise."
Enki prit un regard dur, invitant la femme et son employé à sortir immédiatement pour ne pas le décevoir... La stratégie fonctionna et Enki put fermer les deux bars avant de souffler enfin.

Il regarda la salle de son bar vide. Il était enfin chez lui, enfin si on mettait de côté les squatteurs. Il reprit son sourire et se demanda ce qu'il allait faire à présent.

Pour commencer il dépila son courrier : une lettre attira son attention... Un faire-part de décès.
"Boss Stinger... est mort ?" Fit Enki abasourdi.
Il laissa son bassin tomber contre le bar pour s'y appuyer. Le carton indiquait la cérémonie d'adieu mais ne mentionnait ni date d'émission, ni date de rendez-vous. On lui demandait simplement de venir.
Le pas lourd, Enki monta voir son invité.
"Bon, je crois que je vais faire un saut ailleurs... Je te confis l'établissement. Gohen aimait que tout soit bien lavé, tu peux ranger tout le bar." Fit Enki qui ne pensa pas un instant que cette arnaque marcherait.
Ce n'était pas exactement comme ça qu'il avait imaginé retrouver son foyer... Il n'avait pas envisager qu'il serait délogé et qu'il repartirait à l'aventure aussi vite. Mais il avait abandonné tant de monde ses dernières années qu'il se sentit obligé d'honorer ses invitations. Et puis il n'avait pas envie de rester avec Alricaus là tout de suite. Il se contenta de changer de tenue pour un costume un peu plus habillé vu les circonstances (et était ravi d'enfin balancer ces vêtements récupérés chez Phoenix) et après avoir mit quelques affaires en ordres et s'être préparer, il décida de filer.
"Mon numéro est sur le bar, si besoin." Fit Enki en quittant les lieux.

Le faire-part indiquait une adresse sur Metamol. Une planète où il n'avait jamais mit les pieds.
Enki prit sa veste et ravi d'être à nouveau libre d'aller où il voulait (sauf dans sa chambre !), s'envola vers sa prochaine aventure.
Contenu sponsorisé

Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" - Page 2 Clock
 
Bar "Chez tonton Alri"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole-