-24%
Le deal à ne pas rater :
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
189.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'oeuvre du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 305
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

L'oeuvre du mal Empty
MessageSujet: L'oeuvre du mal   L'oeuvre du mal ClockSam 1 Sep 2018 - 10:49
Le Palais d'or... cet endroit si convoité est rempli des plus grandes richesses de l'histoire de l'univers. C'est un lieu ou les plus puissants avares se sont rencontrés, nombreux se sont entre-tués pour obtenir le simple droit de fouler le sol d'une si belle demeure mais ne vous méprenez pas sur l'apparence de cet endroit. Le monde entier a mille fois pu constater que ce magnifique bâtiment doré qui reflète la lumière des étoiles n'était rien d'autre qu'un repaire de plus pour le Malin. Avarice, Luxure, Orgueil, Acédie, Envie, Colère et Gourmandise étaient tous présents. Les sept péchés capitaux s'étaient installés depuis des centaines d'années dans ses lieux maudits par ses propres résidents. Au fil des générations, les sultans qui jadis résidaient ici ont tous eut le droit à une mort spectaculaire : certains ont été traqués, brûlés, écartelés, torturés par leur propre peuple tandis que d'autres se sont simplement étouffés dans leur propre masse graisseuse. Tragique, n'est-ce pas ?

« Libre à nouveau. » soufflait une voix lugubre, résonnant en écho.

Une nouvelle apparition sinistre, le retour du diable dans les mondes des mortels, le présage d'une autre tragédie. Tout était lié. Les pauvres inconscients qui pensaient que le jeu du diable était terminé ne pouvaient que se lamenter sur leur propre sort car cette petite partie amusante n'était rien d'autre qu'une expérience, une simulation qui avait pour but de tester l'efficacité de ses pouvoirs sur les vivants. Même si ce jeu n'a pas pu se terminer comme le vil sorcier l'aurait désiré, il n'en demeurait pas moins satisfait car il savait désormais quelles erreurs n'étaient plus à commettre pour son prochain spectacle ensanglanté... et le maître des lieux allait devenir un élément essentiel pour ce projet des plus fous. Après-tout, lui aussi pouvait être considéré comme un démon de la pire espèce alors pourquoi ne pas partager avec lui le plaisir de regarder des galaxies entières souffrir de ses méfaits ?

« Je reviens parmi les vivants. » annonçait alors cette même voix sinistre.

Quoi qu'il en soit, il fallait plutôt se concentrer sur cette faille temporelle qui venait tout juste d’apparaître au beau milieu de la salle du trône. Les gardes étaient en alerte et alors qu'une sombre silhouette se présentait au devant de ce portail instable dont les obscures couleurs se mélangeaient. D'étranges lueurs violacées, noires et rougeâtres se reflétaient à l'intérieur de ce qui semblait être un trou de vers miniature mais ce qui avait pour don d'effrayer ceux qui regardaient à l'intérieur, c'était ses yeux rouges qui rayonnaient dans l'obscurité. Ses pupilles semblaient réclamer les âmes des mortels. Au fur et à mesure que cette silhouette s'approchait du portail, les pleutres reculaient pas à pas. Finalement, le sorcier aux cheveux roux se décidait à sortir de sa dimension et s'est en sortant dans l'ombre qu'il pouvait enfin humer l'air de cette vaste et somptueuse résidence... seulement voilà, pour beaucoup de personnes ici, il était un intrus et toutes les armes étaient déjà braquées sur sa personne.

« N-N-Ne b-bougez pas ! Déclinez votre identité ! » s’écriait l'un des moins apeurés.

Supporter la simple présence du malin était une rude épreuve psychologique pour de nombreux mortels. Pour vous donner un exemple, les plus faibles pouvaient se sentir comme des lapins cachés dans la tanière du loup ; de pauvres petites choses incapables d'en réchapper car ce dernier était en train d'attendre sagement à l'entrée de sa demeure pour y cueillir ses victimes. Autant dire que de nombreux soldats étaient tétanisés par leur propre peur. Demigra, lui, approchait de celui qui l'avait interpellé et ce sans la moindre pression. Les armes étaient pourtant toutes dirigées en sa direction mais le dieu-démon n'en avait que faire. Rien n'était plus amusant pour lui que d’expérimenter la terreur en ce moment même. De pauvres petits agneaux tremblotants étaient en train de menacer leur propre prédateur. Difficile de trouver plus risible qu'une situation comme celle-ci n'est-ce pas ?

« Je-Je-Je vais tirer ! Ne bouge plus ! » insistait le soldat, pris de panique.

Il n'aura pas fallut longtemps avant que celui-ci se serve de son arme aux aspects futuristes pour faire feu à bout portant sur le maître du temps qui de toute évidence, parvenait sans problème à dévier les tirs en s'aidant uniquement de l'ongle de son auriculaire. Cela lui semblait tellement simple qu'il en profitait pour cacher un braillement avec sa main libre. Cette simple action avait pour but de démontrer l'immensité du gouffre qui séparait des misérables mortels de si bas niveau à un dieu capable de les écraser sans même y prêter attention. Un large rictus apparaissait désormais sur le visage pâle de cet être perfide, ce dernier dirigea son bras en direction de celui qui avait fait délibérément ouvert le feu sur lui et referma sa main sur le tendre cou de ce tireur alors qu'il le soulevait à plus d'une vingtaine de centimètres au dessus du sol. Nous pouvions alors assister à une danse macabre. La proie étouffante qui se débattait vainement entre les griffes du diable. Le soit-disant guerrier agitait ses jambes encore et encore tandis qu'il faisait tout son possible pour écarter la main du Malin de son visage mais l'emprise que celui-ci avers sur lui était trop forte et l'air lui commençait déjà à lui manquer.

« Seigneur Freezer ! Venez-vite !» s'écriait soudainement un garde, d'une voix affolée.

La simple fait d 'évoquer ce nom eut pour effet d'attiser l'attention de ce démon. Celui-ci relâchait finalement son « jouet » qui semblait presque sans-vie. Il s'en était fallut de peu pour lui. Tandis qu'un groupuscule de gardes paniqués quittaient la pièce, l'invité surprise se mettait à ricaner sadiquement pour annoncer sa présence dans tout le château. Un rire sadique résonnait alors dans l'immensité de cet édifice alors que la terreur s'y installait en l'espace d'un instant. La seule présence de Freezer sur cette planète était déjà quelque chose d'inquiétant alors imaginez si d'autres personnages dans le même genre venaient à faire leur apparition ici, du jour au lendemain ? Ce serait le présage de la fin, la toute fin. De sombres nuages commençaient d’ores et déjà à s'accumuler au dessus des lieux, la capitale de ce monde semblait alors menacée par l'oppression d'un ciel obscurcis par le mal, présageant ainsi le début d'une apocalypse... mais pour qui ? Nous le saurons très bientôt car l'une des plus grandes conspirations de cette galaxie était sur le point d'être fomentée.
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 900
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

L'oeuvre du mal Empty
MessageSujet: Re: L'oeuvre du mal   L'oeuvre du mal ClockSam 15 Sep 2018 - 21:20
Voilà qui était bien déplaisant, à peine Freezer avait-il eu le temps de conclure sa note à l’égard de son assassin qu’il se retrouvait déjà interpelé par l’un de ses hommes, ce dernier semblait apeuré, essoufflé et débordé par une situation encore inconnue au Tyran. Après avoir laissé Zer0, le Cold s’était rendu dans son bureau qui était situé au premier étage du palais d’or, le seigneur galactique lisait des rapports d’avancement de son industrie, des opérations, un travail qu’il se devait de faire pour maintenir son empire, il en était l’élément directeur. Plongé dans sa lecture, le démon du froid fut surpris de voir une entrée aussi brusque dans son office, adressant un regard noir à l’arrivant qui n’était qu’un simple garde en armure réglementaire, un pion dont l’existence ne tenait qu’au bon vouloir du Dieu. Comprenant le danger de la situation présente, le misérable se jeta au sol de manière presque instinctive : peut-être avait-il compris que le fils d’Artic était bel est bien le plus dangereux des protagonistes voyageant sur cette terre désertique. Sur le ventre, représentant bien le cerf qu’il était, le fauteur de trouble annonça la nouvelle au Cold qui ne réchauffait clairement pas son visage.

« Maître ! Un être étrange est apparu dans la salle du trône… Il a les cheveux rouges ! Nous ne sommes pas assez fort pour l’arrêter. »


Fronçant son regard en imaginant un mauvais présage, le Tyran adressa la parole au déchet d’un air aussi nonchalant qu’hautain.

« Disparais. »

Relevant lentement son visage humain, le soldat fixa un instant les yeux rouge et l’expression impitoyable dut tout puissant, prenant immédiatement ses jambes à son coup pour fuir le grand bureau, laissant Freezer se rendre lui-même s’occuper de l’événement inattendu. Le Cold était paré de son armure royale, une armure similaire à celle qu’il avait donné aux guerriers de l’espace, cependant, cette dernière disposait du sceau de son armée mais également d’une cape rouge adaptée à la prestance du divin. Inutile d’ajouter sous quelle forme se présentait le frère de Cooler, d’un doré inhabituel aux yeux de Demigra, Freezer resplendissait, brillant de puissance, décoré de quelques détails pourpres aux mains et pattes ; Mais malgré son nouvel apparat, le seigneur d’Héra gardait le même sourire ampli d’une confiance et d’une roublardise sans pareille. C’est ainsi que se présentait le démon face à un autre, apparaissant sur la gauche du tout juste libéré, traversant ensuite la salle pour se rendre à son trône sans adresser un mot à l’invité non désiré.  

Quelques secondes furent silencieuses, les deux êtres s’observant sans doute dans un climat qui devait faire transpirer les gardes encore présents qui s’éclipsaient de la scène en emportant leur allié mourant. Freezer n’avait aucune idée de l’objectif de la visite de l’enfermé, ce qui était sûr néanmoins, c’est que bien des choses avaient changés, le Cold était devenu bien plus puissant et influent qu’il ne l’avait jamais été, mais également devenu un Dieu. Demigra lui ne semblait pas avoir changé d’un pouce, toujours le même teint pâle, les mêmes habits mélangeant les couleurs froides et chaudes, d’identiques cheveux dressés ridicule.

« Hohoho… ça fait longtemps, Demigra. »

Voici quel était le nom de l’arrivant, rassurant ou non les gardes encore présents en ce lieu saint.

« Je vois que tu n’as pas changé, mais j’imagine que tu dois déjà savoir les quelques changements qu’il y a eu de mon côté. »


Assis sur son trône de marbre ridiculement grand, Freezer haussa les épaules, l’air de rien, grand sourire aux lèvres tant sa confiance en la situation présente était grande.

« Tu es un Dieu démon après tout ? »

Déclarait rhétoriquement le démon du froid en ricanant, claquant des doigts de sa main droite pour faire intervenir un troisième personnage dans la salle, il s’agissait d’une sorte de majordome enflammé, un homme tout à fait discret, façon de parler.

Spoiler:
 
L’être de brasiers se tenait droit comme un piquet, attendant les instructions du Maître.

« Apporte-nous du vin, c’est un invité. »

Après tout, les visions prodiguées par l’être maléfique s’étaient révélées vraies, Freezer était bien devenu un être tout puissant et adulé, Demigra méritait donc l’hospitalité du Tyran comme témoignage de sa bienveillance. Le majordome hocha la tête distinctement, comprenant parfaitement l'ordre de son maître, disparaissant alors dans les couloirs, laissant les deux intéressants seuls.

« Alors, que vaut ta visite en ces lieux, tu es venu implorer mon aide ? Ou peut-être cherche-tu quelque chose de plus subtil. »

Demandait le Cold, toujours sur son trône lui rappelant l’importance qu’il avait sur ce caillou brulant qu’était Héra.

Rapidement, le majordome fit son grand retour, apportant aux deux êtres deux ballons de vin rouge, le serveur prit une attention toute particulière à offrir au Cold la premier des verres, servant ensuite le fameux Dieu-Démon pour ensuite repartir.



Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 305
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

L'oeuvre du mal Empty
MessageSujet: Re: L'oeuvre du mal   L'oeuvre du mal ClockDim 16 Sep 2018 - 19:57
Le roi des rois, le tyran qui se dressait au dessus de tous les autres mortels se montrait enfin. Plus confiant, plus fort et plus rayonnant que deux ans auparavant, ce dernier se dévoilait sous une toute autre apparence. Un corps aussi brillant que le palais dans lequel il se trouvait, une lueur écarlate dans un regard aussi froid que la glace et l'aura d'un dieu parmi les vivants... aucun doute là dessus, Freezer était enfin devenu ce qu'il avait toujours rêvé de devenir... mais à quel prix ? Quelle question stupide. Tous les moyens sont bons pour arriver au pouvoir et ça, le fils d'Artic le savait très bien car tel était la façon de faire du clan Cold. Les noirs desseins de ce démon du froid étaient ce pourquoi il s'attisait toute l'attention du diable ; son unique existence faisait de lui ce chef d’œuvre parfait que les humains appellent l'incarnation du mal absolu. Aussi calme qu'abominable dans sa façon d'être, l'empereur ignorait presque la présence du dieu-démon qui l'observait, le sourire aux lèvres, tel un ami de longue date bien que ce terme ne signifiait rien pour ces deux là.

« Bonjour Freezer. Ça fait maintenant deux ans que nous ne nous sommes pas vus. » acquiesçait le sorcier, l'air songeur.

Le maître du temps ne pouvait s'empêcher de se remémorer sa première entrevue avec le Freezer de cet univers. Dès le premier coup d’œil, le magicien aux cheveux roux a tout de suite su percevoir le potentiel qui se cachait en celui-ci. Clairvoyant de part sa nature divine, le Malin devinait aisément à quel point ce prodige avait le pouvoir d'écraser ses alter-ego. L'unique facteur qui différenciait cet alien à ses autres semblables n'étaient pas sa puissance et encore moins son ambition mais la voie qu'il avait décidé de suivre afin d'acquérir plus de puissance. Au moment même ou la vie de ce seigneur du mal aurait du s'arrêter, ce dernier a su mettre sa fierté de coté pour embrasser les ténèbres et obtenir une seconde chance ; celle de survivre à l'humiliation qui lui était réservée et de changer son destin. Bien évidemment, tout ne s'était pas toujours déroulé comme prévu pour le démon du froid mais cet enchaînement d’événements n'était rien d 'autre que la solution que Demigra cherchait à obtenir en modifiant le futur de ce monstre dont le cœur n'est que de glace.

« Je suis toujours le même, en effet... en revanche, toi tu as changé. » affirmait-il en désignant le monarque.

Le concept de temps et de changement était quelque chose que le dieu-démon ne connaissait que trop bien. Après-tout, il était l’usurpateur qui profitait de la faiblesse des kaïoshins pour s’accaparer leurs pouvoirs et régner en maître dans les mondes de l'au-delà. Tandis que Freezer en venait aux nouvelles, son interlocuteur affichait un grand sourire pour signifier son approbation. Il savait tout et suivait de très près le peu de personnes pour lesquelles il portait de l'intérêt. Le combat des frères ennemis, l'enfer du paradis, le passage en forme « golden » et l'ascension au rang de dieu sans oublier la conquête de cette planète dont les entrailles regorgent de ressources. Absolument toute l'histoire se trouvait dans la tête de cet être éternel dont l'unique objectif est de voir l'univers s'écrouler sur ses propres fondations. La dernière question de Freezer ressemblait plus à une affirmation qu'autre chose et celle-ci affirmait à quel point il portait de l'importance envers son invité. Vous vous en doutez ; ce n'était certainement pas par adulation mais par ambition qu'il l'écoutait en ce moment même.

« Tu te doutes que je ne suis pas venu pour une petite visite de courtoisie et tu as bien raison. »

Suite à cette confirmation, le visage du Malin semblait se métamorphoser ; un large sourire empli d'un sadisme sans égal ornait son visage aussi pâle que la peau d'un malade au précipice de la mort.

« Je suis venu t'offrir la clef de l'apocalypse. Ce que je te propose est un pacte : donne moi dix noms, dix personnes que tu souhaites voir disparaître à tout jamais et je te promet qu'en retour tu auras le droit au plus grand des spectacles. »

Ce qu'il voulait dire par spectacle, c'était une histoire écrite dans le sang et les larmes... car telle est la seule chose qu'il apprécie vraiment. Le démon au regard démentiel se complaisait dans sa propre folie et ne demandait rien d'autre que dix noms pour préparer son tout nouveau jeu. Demigra allait encore une fois porter main forte à Freezer et pourtant il ne demandait rien en retour. Pourquoi ? Parce qu'il possédait déjà tout ce qu'il voulait dans un sens et que dans un autre, rien de ce que ne possédait Freezer ne pouvait le faire frémir ne serait-ce qu'un peu. Nous avions ici deux êtres cruels et pourtant si différent : l'un était un tyran sans pitié tandis que l'autre était un extraverti théâtral mais là ou ils se rejoignaient, c'était bien sur le plaisir qu'ils prenaient à regarder les autres souffrir et l'univers s'autodétruire sous leurs regards. Le serviteur au corps de flammes revenait enfin c'était avec un grand plaisir que le sorcier se servait et savourait son verre de vin qui arrivait au meilleur moment.

« Je te promet que le résultat en sera plus que satisfaisant. » jurais l'invité sur un ton solennel.

Sur ses paroles, le Malin s'approchait du trône puis tendait la main. L'Empereur, quand à lui n'avait qu'à la saisir pour accepter ce contrat qui lui serait des plus bénéfiques et ainsi sceller le destin de ses pires ennemis. Si certains se souvenaient encore de ces tragiques événements étranges et inexpliqués que certains reliaient au « Jeu du Diable » alors sachez que ce jeu n'était rien d'autre qu'une première expérience dérisoire comparer à ce qui allait se passer. Vous le comprenez enfin : tout cela n'était rien d'autre qu'une série de tests visant à calculer et définir l'étendu des pouvoirs d'un dieu-démon sur les mondes inférieurs et le résultat de toute cette a été plus que concluant. La seule question que l'on pouvait se poser dans un tel moment était la suivante : Freezer, allait-il permettre à une telle tragédie de se reproduire ou alors allait-il renoncer à cette offre alléchante par pur caprice ? Après-tout, il demeurait l'une des personnes les plus imprévisibles de cet univers mais... qui serait idiot au point de laisser passer une telle occasion d’anéantir ses concurrents ?

Le choix te revient, Freezer.
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 900
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

L'oeuvre du mal Empty
MessageSujet: Re: L'oeuvre du mal   L'oeuvre du mal ClockJeu 20 Sep 2018 - 21:02
Freezer perdait du temps à mesure qu’il gagnait en puissance, voilà un effet bien étrange de son ascension au stade divin, il n’avait plus une seconde de repos tant il était pris pas son rôle de juge, de tout puissant, cette destinée à dominer autrui. Fort heureusement les rencontres prévues dans l’agenda du Seigneur galactique n’étaient pas des plus déplaisantes et une intervention surprise du démon roux donnait à la journée du Cold le potentiel d’être délicieuse. Accueillant Demigra comme un allié, il lui proposa du vin tout en amorçant la discussion sous le regard dubitatif mais sans importance des quelques soldats encore présent. Comme l’affirmait si bien le Dieu-Démon, les deux êtres maléfiques ne s’étaient pas vus depuis deux ans, en fait, depuis la bataille sur Namek, une terrible défaite, une humiliation inoubliable, mais un sacrifice nécessaire pour atteindre les sommets gravis par le Tyran. Rapidement vint la question de la raison de la visite, l’invité ne semblait pas vouloir perdre de temps, déclarant qu’il était en mesure de présenter un spectacle aux goûts du Cold en échange du nom de dix des personnes qu’il voulait voir mourir.

Quel pacte curieux, ce dernier ne semblait avoir aucune contrepartie sérieuse pour Freezer, il n’avait qu'à livrer des noms, au premier abords ce marché était suspect, méritant une remarque.

« C’est un pacte bien avantageux que tu me proposes là. »

Affirmait le Dieu doré d’Héra en ricanant, se couvrant la bouche pour simuler la courtoisie qu’il imposait à ses suivants.

Puis un petit silence survint, il fallait énumérer dix noms, mais qui choisir ? Le Cold se plongeait dans ses pensées, si une chose était sûre, c’est qu’il devait choisir les leaders des alliances, mais aussi quelques Rois de planètes pour faire le ménage : Tout l’intérêt était tactique. Effectivement, sans Roi ou alliance organisée, les planètes pourraient tomber comme des mouches sous le joug de l’empire, des victoires faciles ou le fils de Cold n’aurait peut-être même pas à se battre. Les chefs d’alliances étaient donc tous cible, soit :

-Son Gohan (Z TEAM)

-Fugma (GANSHOU)


-Monsieur Beau (NOUVEL ORDRE)

-Machine Vegeta (ALLIANCE MALÉFIQUE)

- SK (BLACK FEATHER)


C’était les alliances que connaissait le frère de Cooler, elles étaient déjà assez importantes pour qu’un tel coup de poignard les fassent redescendre sur Terre.  Mais il manquait de nombreuses cibles, il fallait en ajouter, autant piocher dans les Rois de planète, une idée tout aussi ingénieuse que la première. Néanmoins, certaines cibles n’allaient pas être bêtement sacrifiées dans ce jeu, Freezer veut s’occuper lui-même de certains de ses adversaires : Son Goku, Raditz, Frystia, Pythar, Darkus et Gast étaient donc privés du jeu, ces derniers méritaient une affaire personnelle. Ainsi… Un seul Roi s’ajoute au compteur.

-Sharotto (Dyarque des saiyans)

Le compteur arrivait à six personnages, il restait six cibles potentielles, Freezer se grattait le menton, il était en pleine réflexion, faisant sans doute attendre le diable roux, mais ce dernier se devait d’être compréhensif, si ce jeu pouvait éliminer les adversaires du Cold, c’était une aubaine. Se remémorant ses aventures les plus douloureuses, le démon du froid était envahi par les images, les échecs qu’il avait encourus, en premier lieu contre son frère lors de leurs premiers combats, mais aussi contre Son Goku, ce fameux guerrier de la légende qui semblait imbattable. Puis le Cold fut frappé d’un souvenir d’une rare frustration, alors qu’il voyait de nouveau son combat contre Vegeta puis Son Goku sur Namek, le visage d’un habitant local lui revenait, oui… Piccolo. Ce satané paysan avait fait perdre beaucoup de son temps au dominateur galactique qui eut à se métamorphoser pour dominer l’homme vert, celui-ci méritait de mourir.

-Piccolo (Celui qui allonge ses bras)

Il restait trois personnages à ajouter à cette liste de la mort, trois personnes qui pourraient très bien disparaître au plaisir du Tyran, cependant rien ne semblait lui venir jusqu’à ce qu’il se souvienne de l’existence du Roi Vegeta, mais aussi du fils de Vegeta et de sa femme, pourquoi ne pas tous les envoyer dans ce jeu ? Alors qu’il réfléchissait, un sourire sadique aussi sombre que fou se dessinait sur le visage mauvais de Freezer.

-Trunks (Enfant)


-Bulma (4 unités)


-Vegeta père (Malade et vieux)


Voilà, avec ces trois-là, la partie était équilibrée pour un amusement maximum, la famille Brief était la famille de Vegeta, elle méritait allégrement de payer pour sa sottise. C’est donc après avoir exposé ces noms que le Cold demanda l’avis de son compère, s’emparant de quelques gorgées de son vin le plus raffiné.

« N’est-ce pas amusant ? Je pensais important d’ajouter à ton jeu 3 éléments plus fragiles que les autres, les misérables héros devront faire des choix draconiens tant ils seront difficiles. »

Freezer ne pouvait s’empêcher de rire la gueule grande ouverte, imaginant à l’avance les cris de l’enfant désespéré, assassiné par son père qui se fichait pas mal de lui sous les pleurs de sa véritable femme, aurait-il dû cœur ? Aurait-il pitié ? Rigolait-il lui aussi ?

« Je pense que nulle part dans la galaxie tu ne trouveras mieux que cela, je veux tous les voir disparaître, s’ils se disparaissent tous, je n’aurais que trois ou quatre comptes à régler avant de devenir le maître incontesté de l’univers. »

Moquait-il le sourire toujours aussi profond et fou, serrant la main de son associé.





Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 305
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Chaînes du temps, Illusion, Flèche assaisonnée
Techniques 3/combat : Brèche temporaire, Influence démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

L'oeuvre du mal Empty
MessageSujet: Re: L'oeuvre du mal   L'oeuvre du mal ClockDim 23 Sep 2018 - 22:14
Il n'aura pas fallut plus d'une poignée de secondes et pour que Freezer prenne une décision. Suite à cette alléchante proposition, le tyran finissait par accepter l'offre du diable et concluait un pacte avec lui. Le prix d'un tel service ? Dix noms. Ni plus, ni moins. Il n'en fallait pas plus à un être aussi perfide que Demigra. Ce dieu-démon tout droit sorti des enfers savaient très bien ce qu'il voulait et surtout ce qu'il faisait. En agissant de la sorte, il avançait pas à pas vers son objectif personnel ; l’anéantissement total de l'univers tel que nous le connaissons aujourd'hui. Ce fou désirait réellement la fin de toute chose afin d'entamer un nouveau cycle de l'histoire, une histoire qui ne comprendrait que lui, les démons, les ordures de la pire espèce et ses propres créations. Avec ça, l'univers avait de quoi se méfier mais pour le moment, il suffisait d'être à l'écoute car les noms des futurs condamnés tombaient successivement. A la fin du compte, nous en arrivions à cette liste :

Son Gohan, le fils de Son Goku.
Fugma, le meneur de l'Alliance Ganshou.
Le Beau Jack, dirigeant du Nouvel Ordre.
Majin Vegeta, leader de l'Alliance Maléfique.
Seishiro Kasai, le chef des Black Feather.
Sharotto, roi des saiyans.
Piccolo, un namek parmi les terriens.
Trunks, juste un enfant agaçant.
Bulma, directrice de la Capsule Corporation.
Vegeta, le roi déchu des saiyans.


« Avec tout ça, ça fait dix. » affirmait le Malin, visiblement satisfait.

Une poignée de main suffisait à sceller le destin de chacun. Chaque mot, chaque nom s'inscrivaient aussi bien dans la mémoire de ce sorcier que dans cette mystérieuse liste. Si son détenteur avait demandé à Freezer de la remplir, il ne lui a toujours pas révélé ce qu'il comptait en faire avec exactitude mais ses mots étaient forts et cela laissaient bien présager quelque chose de secret et mauvais. Après-tout, ce dernier avait bien demandé les noms de personnes que son interlocuteur souhait voir disparaître... ceci dit, il ne garantissait pas la disparition de chacun mais « le plus grand des spectacles ». Qu'entendait-il par là ? S'il ne comptait pas détruire directement ses personnes alors à quoi cette liste d'individus pouvait-elle lui servir ? Un terrible événement était en train de se préparer et l’œuvre du mal ne pouvait pas être éternellement endiguée. Une fois de plus, l'univers allait être plongé dans le chaos et la destruction à cause d'instigateurs aux noir desseins dont le seul désir n'est autre que la propagation de la souffrance.

« Très amusant, en effet ! Ce sont d'excellents choix, Freezer. Avec tout ça, le spectacle va bientôt pouvoir commencer et je t'ai d’ores et déjà réservée une place aux premières loges ! » révélait-il, plein d'assurance.

Une masse informe d'énergie noire s'accumulait dans la main gauche du vil manipulateur. Celle-ci prenait doucement la forme d'une sphère et se métamorphosait en un bien étrange objet... c'était une boule de cristal ! Celle-ci contenait quelque chose en son centre, difficile de définir ce que c'était mais ça générait de la lumière à l'intérieur... au premier abord, on pouvait simplement penser qu'il ne s'agissait que d'une boule en verre inutile mais venant d'un dieu, cela ne semblait pas correct. Le démon du froid s'en doutait certainement, cet objet n'allait pas servir de simple décoration, bien au contraire car c'était cette chose qui allait permettre à l'Empereur Cold de profiter pleinement de la catastrophe qu'il venait tout juste d'enclencher. Provoquer un tel événement n'allait pas être sans conséquence mais c'était bien là tout l’intérêt de semer la pagaille et d'observer le résultat, n'est-ce pas ? Le diable quand à lui, allait avoir du pain sur la planche mais tout cela n'était que trop plaisant pour quelqu'un de son espèce.

« Bon, ce n'est pas tout ça mais j'ai du travail qui m'attends. » annonçait-il, tout sourire.

L'air pensif, il prit une pause de quelques secondes avant de rajouter un indice intéressant.

« Ah, j'oubliais... il faut que je te dise quelque chose avant mon départ : Majin Vegeta viendra te voir dans un futur proche. Tu sais ce que cela signifie, n'est-ce pas ? »

En faisant une telle révélation, le dieu-démon comptait bien utiliser cette information à son avantage et il ne comptait pas s'en arrêter là...

« Rassure-toi, il ne vient pas te prendre cette planète. Ce sont les Dragons Balls qui l'intéresse. Pour te faire un petit résumé, ton prochain invité cherche aussi bien à se venger des saiyans qu'à ressusciter son enfant. »

Il parlait sereinement mais un petit rictus moqueur se dessinait sur le visage de ce magicien complètement sadique... pas de doute là dessus, il avait une idée derrière la tête et il comptait bien s'en servir. A chaque fois qu'il avait un plan à exécuter, il affichait toujours ce petit sourire narquois et agaçant. Cette expression sur son visage ne pouvait que définir une chose : il comptait manipuler quelqu'un. Qui ? Pourquoi ? Cela n'avait pas d'importance. Même s'il savait que Freezer était assez fourbe pour se rendre compte que ce rouquin comptait plus ou moins l'utiliser dans la suite des événements, il avait tout intérêt à l'écouter car il était celui qui connaissait l'avenir. Bien évidemment, un individu venu du passé ou du futur ne pouvait pas forcément prouver les informations qu'il communiquait à autrui mais la meilleure option n'était pas d'ignorer tout ce qui a été dit jusqu'à présent puisque dans la cas contraire, cette révélation n'aurait rien changé à ce futur ou les batailles ne se sont jamais autant manifestées. L'Empereur allait-il seulement en tenir compte ?

« Si je te dis tout ça, Freezer... c'est parce que ton avenir est menacé. Le saiyan cherchera à obtenir ton aide pour obtenir les boules et il sera prêt à utiliser tous les moyens qui sont en sa possession pour que tu le suives dans son plan. Il te parlera de négociation, d'accords et de diplomatie mais tout cela n'est rien d'autre qu'une supercherie mal organisée. »


Ce grand menteur regardait bien l'intéressé dans les yeux afin de s'assurer que celui-ci avalait chacune de ses paroles. Tout ses récits imaginaires ne visaient qu'à faire dériver cette ligne temporelle vers une histoire bien plus tragique que l'originale. Son regard vif appuyait ses propos et ses paroles visaient à détruire toutes possibilités de négociations dans le conflit des boules de cristal. Si le Malin en arrivait là, c'était sans doute parce-qu’il ne souhaitait pas que le dragon sacré soit invoqué... ou du moins pas pour l'instant. Il savait très bien que les mortels continueraient de s’entre-tuer tant qu’aucun d'entre eux n'aura obtenu ses vœux et pour conserver ce plaisir, il ne pouvait pas laisser Shenron apparaître pour mettre un terme aux conflits. Cella dit, la prédiction du magicien des enfers allait tout aussi bien être utile à cet alien égocentrique puisque ses objectifs personnels concordaient pus ou moins avec les intentions de ce tyran cruel et sans pitié.

« Quand il aura obtenu ce qu'il cherche, tu tenteras de tuer Majin Vegeta mais celui-ci sera déjà au courant de tes véritables intentions et il t'éliminera avant même que tu ne puisses essayer. »

Cette information était fausse mais un semblant de vérité perdurait dans ses paroles. Après-tout, n'était-ce pas la façon d'agir des Cold qui a été mentionnée juste à l'instant ?

« Toutefois... il te reste encore une chance de survivre à ton destin. Fait moi confiance comme tu l'as fait la dernière fois que nous nous sommes rencontrés et je te promet que tu n'auras pas à retourner dans ce cocon qui t'attends au paradis. »

Sa voix semblait plus mature désormais. Le dieu-démon devenait finalement sérieux quand il s'agissait de choses importantes... ou alors n'était-ce qu'une autre facette qu'il voulait bien montrer ?

« Ne suit surtout pas les plans qu'il te proposera, fait lui comprendre que son plan d'action est complètement insensé et persuade le de livrer bataille. Ainsi, tes opposants s’entre-tueront sous tes yeux et tu n'auras plus qu'à prendre ce qu'il te plaît dans les ruines qu'ils auront laissées dernières eux. »

Cette recommandation sonnait presque comme un ordre, c'était comme si Demigra exigeait que Freezer et Majin Vegeta ne se lancent pas dans les négociations pour les vœux du dragon. C'était bien là l’œuvre du mal et celui qui l'incarnait n'avait pas du tout l'intention de rater son coup. Les premiers feux de l'apocalypse étaient sur le point de s’allumer et les flammes de la guerre allaient fortement contribuer aux ambitions des habitants des enfers. Sur ses mots, le sorcier détournait son regard vers le coté puis ouvrait un portail vers son monde d'origine, soit le Makaïoshinkai. Il se tournait alors pour la dernière fois vers son interlocuteur pour qu'il puisse prendre conscience des risques qu'ils l'attendent dans ce futur bien plus proche que l'on ne pourrait l'imaginer. Aux yeux du diable, Cold ne devait pas mourir. Il était comme une partie de lui qu'il désirait conserver et ce même à la toute fin. Après-tout, lui et les siens étaient les rares à parfaitement jouer le rôle pour lequel ils ont été conçu.

« Je dois te quitter à présent. N'oublie pas que tu es le seul à pouvoir changer ton destin. »

Sur ce dernier conseil, le diable disparaissait afin de préparer la suite de son tout nouveau jeu...
Contenu sponsorisé

L'oeuvre du mal Empty
MessageSujet: Re: L'oeuvre du mal   L'oeuvre du mal Clock
 
L'oeuvre du mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Palais d’or-