Partagez
 

 Un souverain protecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 45
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur ClockMer 19 Sep 2018 - 16:17


Un souverain protecteur



Une arrivée aussi fracassante que la chute qu’ils avaient subi auparavant marque leur entrée dans le centre de régénération. Setsuka n’avait pas prit la peine de rentrer par les portes traditionnelles. Pour avoir déjà visité ce lieu lors de son arrivée sur la planète, elle sait pertinemment où se trouve les machines. D’un coup de pied musclé dans le mur, la saiyan avait fait s'écroulé une partie conséquente de celui-ci pour les faire rentrer au plus vite. Le temps est primordial dans ce genre de situation critique.

Son cerveau se remémore ses quelques visites au centre de régénération ces derniers jours, après ses entraînement auprès de ses collègues saiyan. Celle-ci fait attention à bien placer le corps de son compagnon dans la cuve, les larmes toujours au bord des yeux. Mais il n’est pas l’heure de s'effondrer en pleurant, alors son visage prend un air sérieux pour combattre ses peurs et sa douleur.

Tiens le coup Sharotto, je t’en prie… tes amis ont besoin de toi, ton peuple a besoin de toi… j’ai besoin de toi…

Chuchote t-elle en glissant l’une de ses mains dans les cheveux du Roi pour lui donner une caresse attentionnée, malgré son air désespéré.

Après avoir relié correctement les dispositifs au corps de Sharotto, celle-ci démarre le programme pour le soigner. Son coeur bat à tout rompre, elle sent encore ses battements dans son cou fébrile. Son corps tremble maintenant davantage, comme s’il peut enfin relâcher la pression après avoir dû mobilisé tant de concentration pour essayer d’aider Sharotto.

Des gardes débarquent à toute hâte dans la pièce peu de temps après. Ils poussent Setsuka pour observer l’état de leur souverain. L’un d’eux attrape par le col la saiyan à la volée. Ses yeux d'un bleu profond quittent quelques instants Sharotto du regard pour découvrir le garde qui la tient avec autant de fermeté.

Le Roi va probablement mourir de ta faute ! Ta vie ne vaut pas la sienne, tu aurais dû agir en bon soldat et rester à l’arrière !

Vocifère t-il en la foudroyant du regard. La jeune femme baisse les yeux et n’ose rien dire. Elle se sent déjà assez mal comme ça pour en rajouter et partir dans des joutes verbales avec qui que ce soit, surtout que ce garde a raison. Il finit par la relâcher pour aller discuter de l’état de leur seigneur avec ses collègues.

Setsuka demeure en face de la cuve, les mains posées contre la vitre à attendre. Son regard plein d’espoir fixe les yeux de Sharotto, guettant l’instant où il pourrait les ouvrir. Des heures s’écoulent, et pourtant la saiyan ne bouge pas. Les gardes se relaient la garde de l’endroit où se régénère leur souverain; mais il est tard et ils se sont assoupi… Mais pas Setsuka.

Ses yeux brillent, animé par l’espoir et par l’amour qu’elle porte à son ami. Dans sa mémoire tourne en boucle les souvenirs de leur rencontre, la gentillesse, la compréhension et la douceur de Sharotto. Son ventre est noué au même titre que sa gorge. Elle n’a plus assez de liquide lacrymal pour pleurer. Son coeur n’a jamais relâché la pression excessive qu’il fait subir à son corps depuis toutes ces longues heures d’attente dans le doute.

"Je t'en prie, réveilles-toi Sharotto...Ne nous laisse pas...je suis tellement désolée..."

Chuchotait-elle pratiquement toutes les dix minutes, les yeux cernés par la fatigue. L’exaltation causée par l'espérance continue de faire trembloter son corps tâché de son propre sang. 

Mais il lui serait impossible de le laisser là et de partir. Alors, elle attend. Ses mains qui persistent à s'appuyer contre la vitre froide de la cuve ne sont pas prête de la lâcher. L’adrénaline la tient debout, la faute qui est sienne l’empêcherait de toute façon de dormir…et ses bons sentiments envers Sharotto également.  



Rikki
Rikki
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 20/07/2018
Nombre de messages : 68
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1040

Techniques
Techniques illimitées : Buster Ray • Jaberin Ikari • Sphère d'énergie
Techniques 3/combat : Souffle de Ki • Double Sunday
Techniques 1/combat : Final Flash

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Re: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur ClockDim 23 Sep 2018 - 1:05
Peut être mais où était il ? Quelqu’un l’avait sûrement récupéré mais pour l’emmener où ?! Il était sûrement couvert de blessure et une âme bienveillante l’avait emmené aux salles de soins. OuIl n’est pas mort. Il n’est pas mort. Il n’est pas mort. Ce sont les mots qui résonnaient sans cesse dans sa tête depuis qu’il avait quitté le champ de bataille pour se rendre au centre de régénération, suivant son instinct qui lui indiquait qu’il était toujours en vie et qu’un confrère de confiance l’avait déposé dans une cuve. Il était inimaginable pour Rikki de perdre son frère alors qu’il venait à peine de revenir à la vie, étant gracié par Enma. Pour lui, Sharotto avait acquis une telle puissance qu’il ne pouvait ni perdre ni mourir. Et c’est grâce à cette conviction qu’il était sûr que le dyarche était en vie et en sécurité. Si la personne qui l’avait sauvé se trouvait toujours sur place, il ne manquera pas de la remercier, il lui était redevable, quiconque c’était. Il volait à une vitesse folle, une vitesse qu’il atteignait pour la première fois, la vie de son frère devait sûrement être liée à cela. Le centre était déjà en vue, le Saiyan y serait dans quelques secondes. Ces seconds passées, il atterrit sur le toit en essayant de détecter l’énergie de son grand frère. Il était là ! Il était en vie et dans ce centre, Rikki ressentait son énergie ! Une autre énergie se trouvait juste à côté, et ils étaient juste en dessous, une voix féminine murmurait des choses inaudibles. C’était sûrement celle qui a sauvé Sharotto… L’ex-élite lévita pour redescendre jusqu’au sol et se retrouver près de la faille qu’avait créé Setsuka en arrivant ici. Il entendait désormais ce qu’elle disait : elle priait le monarque de se réveiller en rajoutant qu’elle était désolée. Doucement et en silence, le ressuscité s’approcha d’elle en posant une main sur son épaule.

- Pourquoi es-tu désolée ? Tu viens de le sauver et il te devra beaucoup, tout comme moi. Il se réveillera j’en suis sûr.

Il tenta de sourire, comme pour la mettre en confiance. Il se retourna vers la cuve pour poser également ses mains sur la vitre.

- Je suis son frère, Rikki. Je te suis redevable de l’avoir sauvé, tu auras notre gratitude à tous les deux. Pour l’instant, tu peux te reposer je reste éveillé jusqu’à ce qu’il ouvre les yeux.

Maintenant qu’il était arrivé, elle pouvait dormir jusqu’au Retour du Roi. Un poids s’enlevait de la poitrine du fils de Tamegi : Vegeta avait gagnée la bataille et son frère était sain et sauf. Il n’y avait plus qu’à attendre que son frère sorte de son confort !



Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Re: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur ClockDim 23 Sep 2018 - 18:53


Défilant en chaîne, sans vraiment avoir de sens logique, des brives éphémères de lumières jaillisaient devant le dyarque. Ces flashs lumineux fort en intensité masquaient en réalité des souvenirs, des moments importants de la vie de l'homme qui les percevait. Pourtant il ne voyait rien d'autre qu'un blanc immaculé. De cette situation plus qu'anormale, le guerrier devenu roi ne trouvait aucune étrangeté à cette scène. Il se sentait simplement à l'aise, comme si tous son être était apaisé devant toute cette chaleur. Oui, il ressentait une douce chaleur le caresser, comme si son corps flottait, léger, abandonné de toute notion de sens physique. Son esprit apaisé vascillait dans un flux semblant intemporel, il n'avait qu'une sensation de bien-être l'entourant et l'innondant. Jusqu'à lors il n'avais rien remarqué autour de lui que cette lueur aveuglante, mais il semblait se trouver sur un sentir, un chemin ou de nombreuses lueurs formaient une fille indienne. Lui même entouré par cette longue fille suivait comme par habitude ou simplement par influence l'avancée de la liste. Il devait le faire. Ce n'étais pas comme ci il pensait vraiment, mais l'esprit du dyarque semblait comme endormie, manipulé par un état second et très incohérent de l'attitude habituelle de celui ci.

Lézardant toujours dans une sorte d'utopie d'apaisement, un seul détail vint troubler la somnolence énigmatique du roi. Sur cette longue traversé de calme, une erreur chromatique vint directement concentré la vision du dyarque en ce point. Quittant ainsi sa sérénité grandissante, l'attention fut porté à ce contraste dérangeant. Cette couleur interessait fortement le saiyan, ou plutôt la chose qu'il était actuellement. Si vous n'aviez pas encore compris, son corps, le roi en était dépourvu, pourtant et ce toujours aussi paradoxalement la situation lui semblait plausible et totalement rationelle. Il quittait le sentier, pour s'approcher de cette forme ombreuse, sa quiétude invincible prenait fin suite à ce revirement de mouvement. Comme attiré par la peur elle même, son âme filait de plus en plus près, et à chaque fois que la distance se grignotait, l'intensité de crainte le parcourant se renouvelait. Devenant la limite de l'acceptable, le rapport entre cette forme étrange et lui ne représentait plus rien, mais pris de torpeurs insoutenables alors, il s'en tourna, pour de nouveau se conduire jusqu'au chemin.

*Tu choisis donc de fuir...*

Cette pauvre chose qui flottait dans un océan d'inconnu s'arrêta, il était comme omniscient en cet instant, comprenant que cette voix appartenait à la forme brumeuse. Une dernière fois, il se tourna, pour regarder à nouveau ce qu'il redoutait, et ça la qu'il se vit. Dans l'opaque fumée, se dessinait une scène angoissante, une scéne suréaliste. Il... se voyait, lui, dans une capsule de régénération. Cette vision l'horrifia. Il ne pouvais expliquer toute cette épouvante éprouvé. Il ne pouvais expliquer ce qu'il voyait. Il ne pouvais expliquer... Pourquoi... Pourquoi est ce qu'il se voyait lui même.

*Choisis... judicieusement*

Dépourvu en l'état d'un coeur, son être pourtant était marqué d'un rythme cardiaque qui affolait tout ses sens. Errant ici, sans réponse, avec comme seul désir de retrouver le repos salvateur qui l'innondait, sa vision ne voulant pourtant pas se détourner de cette image inconvenante, et ce au combien elle lui inspirait terreur. Une fièvre naissante emportait alors les pensées de cette pauvre chose immatérielle. Une démance apparaissante le torturant au plus profond de son être. Une névrose totale qui fit qu'elle entraîna l'âme à travers cette image.

De l'autre côté, dans le monde des vivants, le roi ouvrit les yeux. Dans cette même mesure, son aura explosa littérallement la cuve, tandis que son visage transpirait l'affolement ressenti de l'autre monde. Il n'était pas encore totalement conscient de son retour à la réalité, les genoux au sol et ses bras tendues supportant son poids pour éviter qu'il ne s'écroule, Sharotto était revenu. Ses pupilles écarquillés, sa respiration énergique, et ses muscles crispés, laissait la place à un spectacle malplaisant.
Setsuka
Setsuka
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 10/08/2018
Nombre de messages : 45
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1200

Techniques
Techniques illimitées : Création, Zanzōken, Laser de Gaksa
Techniques 3/combat : Aura bestiale, Mantra féroce
Techniques 1/combat : Esprit de Menolos

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Re: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur ClockVen 28 Sep 2018 - 12:38


Un souverain protecteur


Une main chaleureuse se pose sur son épaule. Setsuka sursaute, tourne sa tête pour apprécier l’individu qui la touche de la sorte. Ses yeux cernés par le manque de repos s'agrandissent avec l’effet de surprise. Elle a un peu peur qu’il s’agisse d’un autre saiyan venu pour la malmenée. Mais l’inconnu se montre rassurant. Ses paroles sont d’une gentillesse peu commune chez les saiyans; du moins d’après ce qu’elle a pu en voir depuis son arrivée ici. Les battements effrénés du coeur de la lionne se calment.

Bonsoir…

Chuchote t-elle poliment, l’air toujours à moitié absent.

Les yeux de la saiyan analysent de haut en bas le nouvel arrivant. Elle a encore du mal à différencier les hommes des femmes. Setsuka se réfère au fait qu’un individu à une bosse, ou pas, au niveau de son entrejambe pour en comprendre le sexe. Une technique maladroite, mais il n’est pas évident pour elle de savoir faire la différence. Les femmes qui l’ont élevé avaient des carrures et des pectoraux, pour certaines,  semblables à ceux des hommes. Ceci dit, la saiyan ne comprend pas que cela puisse être gênant, son analyse visuelle un peu trop détaillée des personnes qu’elle rencontre.

Cet homme, visiblement, dit être le frère de Sharotto. Les gardes dans le fond de la salle qui se sont réveillé ne semblent pas le contredire. Elle se souvient pourtant de sa discussion avec Sharotto concernant son frère… décédé, répondant au même prénom que cet homme. Perturbée, Setsuka lui lance un regard dubitatif.

La saiyan, naturellement méfiante surtout envers les hommes à cause de l’enseignement misogyne de ses parents adoptifs, semble se détendre. Le fait qu’il soit de la famille de son ami joue inconsciemment. Même si Sharotto est un homme, il a su gagner la confiance et le respect de la sauvageonne. Et bien que cette histoire concernant la mort de Rikki ne soit plus d’actualité et qu’il reste des zones d’ombres à éclaircir, il faut d’abord se concentrer sur l’état de Sharotto.

Setsuka se mit à sourire faiblement. L’attitude de ce jeune homme lui donne une lueur d’espoir.

Enchantée Rikki. Sharotto m’a déjà parlé de toi, mais pas comme si tu étais… vivant. Je suis contente que tu le sois ceci dit. Je sais quelle importance tu as dans le coeur valeureux de mon ami. Quant à moi, je m’appelle Setsuka, je viens de la planète Görana… même si je suis une saiyan. J’ai fait parti de ce programme qui visait à envoyer les enfants conquérir... des planètes.

Troublée de base par l’état de Sharotto, sa confusion est encore plus visible à ce moment-là. Ces histoires que lui avait raconté le roi sur leur peuple et les tueries ne la laisse toujours pas de marbre. Celle-ci chassa ces mauvaises idées en secouant doucement la tête.

C’est grâce à ton frère si je suis ici… Je suis nouvelle dans le coin, ça ne fait que deux semaines que je suis arrivée sur Vegeta. Je préfère rester auprès de lui, je ne me vois pas le laisser simplement là... Et c’est lui qui m’a sauvé la vie, pas l’inverse malheureusement... J’aurais dû écouter le garde…mais ta douceur me fait du bien. Merci.

Elle lance un regard reconnaissant à Rikki. C’est vrai qu’en observant ses traits faciaux, il a des ressemblances évidentes avec son frère. Il a l’air aussi gentil et avenant que Sharotto, par ailleurs. Il a réussi tout de suite à détendre Setsuka.

Un silence de quelques secondes s’instaure à peine que la sauvageonne se retrouve expulsée contre le mur à l’autre bout de la pièce. La cuve où se régénère Sharotto vient d’exploser. Sonnée, son premier réflexe est de relever la tête et de s’appuyer sur le sol et le mur pour se relever aussi vite que possible.

C’est avec stupéfaction que son regard capte son ami au sol. La saiyan accourt alors vers lui. Elle s’abaisse à son niveau, posant ses genoux contre le sol. Ses mains s’avançent lentement vers les joues de Sharotto. D’une infinie douceur, ses paumes rencontrent les joues du roi, et lui relèvent la tête, gentiment.

Sharotto… tu es en sécurité, nous sommes là mon ami !

Émue, elle tente de rassurer son acolyte, en caressant du bout de ses pouces les joues du saiyan régent. Setsuka le cherche du regard quelques instants. Le bord de ses yeux noyés à nouveau par les larmes qui, jusqu’ici, n’arrivaient plus à affluer.

La jeune femme entoure la nuque de son ami de ses bras et l’enlace pendant quelques secondes. Son coeur semble, au même moment, se délier de toute la pression tenace qui l’oppresse.

La saiyan fait cesser son accolade. Elle se positionne du côté droit de Sharotto et passe sa tête sous son bras. La guerrière veut l’aider à se relever, passant son propre bras dans le dos de son ami pour le soutenir.




Rikki
Rikki
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 20/07/2018
Nombre de messages : 68
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1040

Techniques
Techniques illimitées : Buster Ray • Jaberin Ikari • Sphère d'énergie
Techniques 3/combat : Souffle de Ki • Double Sunday
Techniques 1/combat : Final Flash

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Re: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur ClockMer 3 Oct 2018 - 21:33
Son frère allait s’en sortir il en était sûr, il ne pouvait pas l’abandonner quelques minutes après l’avoir retrouvé alors que son frère avait été dans le monde des morts pendant de longues années.  Il n’abandonnerait pas ses proches, il allait s’accrocher. Une femme se trouvait près de la cuve, une Saiyanne il semblerait. C’était vraisemblablement elle qui avait sauvé Sharotto en l’emmenant ici, évitant ainsi une mort certaine pour le Dyarque. Apparemment, elle vivait plutôt mal ce qui arrivait à leur bon roi, elle semblait triste. Descendant de son perchoir où il se cachait, il déposa une main sur son épaule et lui glissa des mots doux et radoucissant. Naturellement, il se présenta, dévoilant son identité comme étant le frère de Sharotto. Elle répondit avec politesse en disant que le roi de Vegeta avait déjà parlé de lui mais comme un défunt, elle rajouta qu’elle était ravie que ce n’était pas le cas. Elle se présenta également, mentionnant sa planète natale et son nom, Setsuka, racontant qu’elle avait été envoyée sur une planète pour la conquérir.  

- En effet, je suis revenu à la vie il y a peu, gracié par Enma. Tu as été envoyé sur une planète pour la conquérir ?  C’est ce qui a fait ma mort, le King Vegeta m’a envoyé dans une mission suicide, inquiet de mon grand potentiel.

Rikki vouerait une rancune éternelle vers l’ancien monarque des Saiyans, il valait mieux qu’ils ne se croisent pas. Ce changement de régime soulageait l’ex élite à vrai dire. Bref, Setsuka racontait qu’elle était sur la planète depuis seulement deux semaines, grâce à, justement, le Dyarque. Elle avait préféré rester avec lui, disant que c’était lui qui l’avait sauvé et non l’inverse.  

- Je refuse que tu dises cela, s’il y a encore un espoir qu’il se réveille, c’est bien grâce à toi ! Sans toi, il aurait sûrement succomber à ses blessures sur le champ de batailles. C’est donc à moi de te dire merci…

Ils s’échangèrent un regard, se rassurant l’un et l’autre, gardant espoir de revoir leur être cher jaillir de cette cuve, sain et sauf, prêt à gouverner son peuple à nouveau. Les retrouvailles entre les deux frères avaient malheureusement brèves mais d’un autre côté ils avaient pu fêter cela d’une victoire de leur patrie contre ces maudits robots du ruban rouge. Les représailles n’en seraient que plus violentes, ils allaient se venger pour leur faire payer l’affront qu’ils avaient commis  en attaquant les Guerriers de l’espace sur leurs terres, ravageant des villes et une partie du peuple. C’est avec un regard vide qu’il fixait le visage de son frère à l’intérieur de la cuve, les yeux clos. Heureusement ils avaient gagné, sauvé des vies et ils étaient tous les deux sain et sauf. Enfin, pour Sharotto rien n’était sûr mais Rikki y croyait dur comme fer. Alors qu’il était plongé dans ses pensées, la cuve explosa, son frère entouré d’une aura. Après qu’il se fut calmer, Setsuka accourait vers lui pour l’enlacer. Le fils de Tamegi contemplait la scène et se mit à réfléchir, était ce la nouvelle compagne du super Saiyan ? Peut-être pas encore, mais cela y ressemblait. Il les laissa quelques secondes dans leur moment d’intimité puis ce fut son tour. Il s’approcha de son frère et le prit dans ses bras en lui susurrant quelques mots à l’oreille.

- Je savais que tu allais te réveiller mais je t’avoue que j’ai eu peur de te perdre alors que je faisais mon grand retour ahah. Saches que tu dois beaucoup à  ta petite amie grand frère, elle t’a sauvé…

Ils s’écarta pour le laisser respirer un peu, il lança un regard joyeux vers la Saiyanne.

- Je te l’avais dit !

Ils se retourna vers Sharotto, le sourire aux lèvres.  

- C’est quoi la suite ?
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Re: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur ClockJeu 4 Oct 2018 - 19:07



Il ne fallut au roi que quelques secondes pour simplement revenir à lui. Dans son nouvel état de clarté et de conscience il compris presque immédiatement ce qu'il venait de se passer, alors que rien ne pouvais lui donner réponse, comme si le savoir et la logique réondait simplement naturellement faisant de lui quelqu'un d'omniscient pour une très courte durée.
La salle de soin abritant le guerrier était dans un état lamentable suite à sa déferlante puissance incontrôlé. Les débris de verre au sol était mélangé à l'eau régénératrice qui habituellement verte avait pris une légère teinte couleur écarlate, sans doute le sang du dyarque qui avait baigné un long moment dans le liquide. Son souffle était haletant, objectivement on aurait même pensé que le système repisratoire avait du dysfonctionné, pourtant la seule raison à cet essouflement étais ce qu'il venait de traverser.

Avant même de pouvoir reprendre tranquillement contrôle de son corps, la jeune guerrière qui avait assisté le combat entre le cyborg et le saiyan vint se blottir contre lui. Un acte simplement anodin qui pourtant chez les saiyans se voyait d'un autre oeil. Ce peuple qui a la facheuse réputation de n'éprouver que peu d'égard ou de sentiments envers les leurs se faisait contredire par la fameuse Göranienne. Ces gestes si empathiques, si affectueux semblaient donc réveiller des interrogations, aussi gênant que cela pouvait paraître c'est ce que son frère lui glissa à l'oreille qui viens confirmer tout ce qu'il viens d'être expliqué ci dessus. Rikki pensait peut être que les deux avait une liaison plus personelle, plus passionelle, pourtant il n'en n'étais rien. Au moment de l'action, le pauvre guerrier saiyan ne se souvenait toujours pas de la jeune femme qu'il avait secouru de Görana. Au delà de ça, il avait simplement trop de choses en tête pour l'instant pour se permettre de tergiverser sur des sujets comme cela. Il se contenta donc de l'aide qui lui étais offerte pour le relever, le temps qu'il retouve pleinement possession de son corps.

« Je... Merci. »

Sharotto n'avais pas manqué le visage blafard de la saiyanne, même si il étais roi, cette mine attristé semblait caché quelque chose d'autre, était-ce en rapport avec cette étrange sensation qui lui dictait que cette femme ne lui étais pas inconnu ? Peut être bien, cependant pour l'heure la situation de crise qu'avait traversé Végéta occupait seule ses pensées. Il tenait enfin debout. Il sortait finalement de sa convalescence et remercia Setsuka de son appui. Sa tenue était en lambeaux, c'étais même miraculeux qu'elle ne soit pas totalement dégradé. Zieutant rapidement dans la réserve, il ne restais plus que des débardeurs classique de couleur noir au col montant, soit, de toute manière cela ne peux être pire que sa tenue actuelle. Il saisit l'uniforme, prenant soin de changer son bas également délabré. Rikki vint alors demander de manière naturelle ce qu'il allait se passer à présent. Certes l'ennemi étais en déroute, d'après ce qu'il avait déduit, mais en contre partie l'armée et le peuple n'allait pas en rester la. Sharotto savait qu'il devait convoqué son homologue ainsi que le général des armées, une idée lui trottait en tête, mais il serait mentir de mettre cela au singulier, il avait un bon nombres de choses dont il voulait parler avec eux, et tant de choses à leur confesser en privé.

– Roi Sharotto, je suis désolé de mon intrusion mais le Roi Pythar est arrivé sur Végéta il y a quelques minutes, il dit vouloir vous parler au quartier général coupa ainsi un soldat paniqué par la probable réaction instinctivement violente du saiyan.

Fort heureusement pour lui, Sharotto n'étais pas ce genre de leader. Sans etonnement Pythar avait pris les devants, voila qui étais parfait, l'ancien guerrier de caste élite ne voulait pas attendre plus longtemps pour faire se débriefing capital pour l'avenir des guerriers de l'espace.

« Je dois me rendre à cette entrevue. Vous deux, allez au château, si vous souhaité rester éveiller pour attendre mon retour on se revoit d'ici une heure approximativement. Je suis désolé de vous laisser en plan comme ça, mais je dois faire passer les évènements de cette soirée avant mes propres envies personelles. »

posant sa main contre l'épaule de son frère, et regardant dans les yeux une dernière fois les deux autres protagonistes, il sortit de la salle de régénération, bien déterminé à prendre les devants sur la nouvelle menace.

Contenu sponsorisé

Un souverain protecteur Empty
MessageSujet: Re: Un souverain protecteur   Un souverain protecteur Clock
 
Un souverain protecteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Centre de régénération-