Partagez
 

 On va faire joujou ! [PV : Buu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dark Jewel
Dark Jewel
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 3160
Bon ou mauvais ? : Bon... le goût du sang !
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Jelly R, Canon destructeur, multiplication V2
Techniques 3/combat : Carrier Portal, Prestidigitation
Techniques 1/combat : Full Adapt

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockMar 5 Mar 2019 - 22:26



« Salut les fiiiiiillles ! J’espère que vous allez bien ! Moi en tout ça va suuuuupeerr depuis que je prends YoupiHealth, une boisson qui fait mincir en 3 secondes si on la prend tous les jours pendant un an ! J'vous jure c'est grave efficace ! En plus, vous avez 10 pourcent de promo si vous mettez le code « sarahjamé213 . 10 pourcent ! Vous vous rendez compte, c'est une offre incroyable ! Genre… si vous achetez un produit à 10 Zénis ça devient geeenre… *1,2,3,3..nanana..10*…Rien wesh ! Mais wallah c'est gratuit ! Enfin bref, on se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle vidéo vlooooog à Satan City ! On va voir ce que ce pays nous réserve ! Suivez moi… Eeet vas-y coupe là. Maintenant Clément tu filmes ce bâtiment lumineux là-bas. Tu rajoutes deux trois effets avec la musique. Tu ralentis quelques trucs et tu poste. Puis on se retrouve à la maison pour ta p’tite récompense tu connais. »

« D'accord bébé ! »

« Ok mais fais vite je n'ai pas que ça à faire. J’appelle Anissa deux secondes le temps que tu finisse »

« Euh… C'est normal qu'il y ait un homme habillé en noir et rouge qui vole prêt de la tour de lumière ? »

« Deux secondes Ninou, y a micro-kekette qui me fait chier… Quoi ? Ça c'est un camion qui vole. T'es bête ou quoi ?! T'as jamais vu un Airbus toi ? Bref continue. Du coup, je disais… »

« Euh… ok. »

Intéressons nous donc à l'histoire de cet Airbus si particulier… Il venait de revenir d'un monde parallèle où aventure et excitation étaient au rendez-vous. Et, poursuivant sa quête, il décida d'aller récupérer quelques affaires que Lenny avait laissées à Satan City peu de temps auparavant. Se servant du petit robot à l’albe carcasse comme GPS, il se dirigeait vers le lieu indiqué. Ayant une petite faim (vraiment toute petite) après près de deux jours de voyage, il descendit vers une pâtisserie pour prendre deux, trois… ÉTAGÈRES DE GÂTEAUX BIEN GARNIS. Mais arrivé devant le magasin, il vit que chaque espace censé contenir de la nourriture… NE CONTENAIT AUCUNE ESPÈCE DE NOURRITURE !

L’écarlate, assez intrigué par cette histoire, se munit de cinq couteaux de cuisine posés sur l'un des guéridons de cette salle familiale, qu'il chauffa préalablement à blanc grâce à une agglutination de feu créée au niveau de sa main dextre. Une fois cela fait, il fixa le caissier au mur en plantant une lame sur chaque bras et sur chaque jambe. Il ne lui restait donc qu'une arme blanche avec laquelle il visa la calebasse du pauvre homme en affichant une risette de gamin avant de se prononcer sur un ton à la fois amusé et terrifiant :

« Tu sais ? J’étais très bon au lancer de fléchettes étant petit !»

L’hôte de caisse, pris de panique, répéta à plusieurs reprises :

« Je vous en supplie ! Laissez moi la vie sauve ! »

Le redoutable membre des maléfiques ricana d'abord. Ensuite, doucement, il leva le doigt en l'air, et, fixant son insignifiante proie désabusée, il lui fixa un ultimatum :

« Je veux bien. Mais à une seule condition… Que tu me donne l’identité de celui qui a fait ça. »

« Euh… euh… je ne connais pas son nom. Mais je peux vous dire où il est ! Il est à l’épicerie de la rue suivante… C'est une grosse boule rose vivante qui avale tout sur son passage… »

« Ah je vois. Merci. »

Il tourna alors le dos à sa cible et, comme s'il avait des yeux derrière la tête, il lança du bout des doigts la dernière lame avec une puissance telle que cette dernière fendit la tête du caissier en deux en même temps que le mur auquel il était collé. Cela étant fait, toujours avec sa a grimace d’azimuté, il prononça quelques mots révélateurs du vice absurde qui l’habitait :

« J'ai demandé l’identité. »

Par la suite, il se précipita vers l’épicerie indiquée avec enthousiasme. Et c’est en marchant tranquillement que l'endroit qu'il cherchait apparut tout seul : une déflagration retentit. Elle provenait d'une zone proche du protagoniste qui s'y dirigea. Une fois arrivé, il s'assit par terre en face du magasin et bigla le spectacle qui s'offrait à lui, comme attendant que ce qui ressemblait à un Majin finisse son casse-croûte.

*Il me rappelle drôlement Nira celui-là. Je sens qu'on va s’amuser !*



Dernière édition par Dark Jewel le Dim 31 Mar 2019 - 22:02, édité 2 fois
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 2018
Date d'inscription : 16/01/2019
Nombre de messages : 24

Techniques
Techniques illimitées : Soin / Majin Kamehameha / Boule d'énergie
Techniques 3/combat : Soin extrême / Super Majin Kamehameha
Techniques 1/combat : Soin ultime

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockDim 10 Mar 2019 - 13:58
Buu était content, il avait pu durant sa promenade faire sa visite des différentes pâtisseries du coin. Grâce à l’argent de Mr Satan et un petit message qui lui permettait de prendre ce qu’il voulait. Buu avait encore du mal avec le concept de l’argent mais les gens qui s’occupaient des pâtisseries étaient toujours content après.
Il en était à sa troisième déjà. Après tout il était encore en train de grandir et devait beaucoup manger… Non en fait il était juste gourmand et ADORAIT tout ce qui était sucrerie. D’ailleurs, il ne devait pas être le seul car il voyait des enfants également en réclamé. Avec encore une sucette dans la bouche, il entra dans sa quatrième pâtisserie. Celle où il se rendait le plus régulièrement et où il était reconnu directement.

« Bonjour Monsieur Buu ! L’habituel ? »
La voix venait du vendeur, un vieux monsieur qui tenait cette boutique depuis très très longtemps de ce qu’il avait compris. Il avait toujours préparé un sac en avance contenant plusieurs kilos de bonbons -de quoi tenir quelques minutes-. Buu s’apprêtait à le prendre quand soudain.
« La caisse et plus vite que ça ! »
Un homme était entré, cagoulé et tenant un pistolet visant le caissier qui aussitôt prit peur. Le Majin observa quelques instants ce qu’il se passait, un peu confus par les évènements quand il comprit.
« Toi, vilaine personne. »
Dit-il simplement en se plaçant entre le caissier et l’homme.
« Qu’est ce que tu veux toi, tu veux crever ? »
Pour toute réponse, le Majin eu un petit sourire puis avança d’un pas en avant. Le voleur tira alors. Vidant son chargeur sur le Majin qui ne ressentit absolument rien, les balles disparaissant dans le corps rose de celui qui fut autrefois le destructeur de la Terre.


« Qu’est… QU’EST-CE QUE… »
Inutile de dire que le vilain était surpris et commença à paniquer.
« M… MONSTRE ! BOUFFE CA ! »

Il sortit alors un petit objet avec une goupille, une grenade. La dégoupilla et… Ho et puis vous savez comment cela va se terminer. Notre Héros attrape la grenade dans sa main, cette dernière explose mais la résistance de la main du Majin est tel que l’explosion se fait à l’extérieur du magasin et le voleur est assommé par le choc, mais encore en vie. Les forces de polices sont prévenu et le caissier remercie chaleureusement Buu qui s’apprête à partir… Sauf que… Et bien Dark Jewel était là. Et Buu pouvait sentir que ce type n’était pas du genre à être le gentil. Imitant le héro dans le manga qu’il avait lu plus tôt, il fit face à Dark Jewel… Puis prenant sa voix la plus intimidante possible… C’est-à-dire sa voix habituelle.

« Quoi toi vouloir ? »
Dark Jewel
Dark Jewel
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 3160
Bon ou mauvais ? : Bon... le goût du sang !
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Jelly R, Canon destructeur, multiplication V2
Techniques 3/combat : Carrier Portal, Prestidigitation
Techniques 1/combat : Full Adapt

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockMar 12 Mar 2019 - 0:06


Ah l'enfance ! Cette courte période de la vie que l'on néglige en la traversant et que l'on ne peut oublier en la dépassant… Une période qui rend les patriarches nostalgiques et leurs petits enfants euphoriques de par la liberté extravagante qu'elle procure… Une période où l'on fait des choses que l'on ne regrette jamais mais que l'on envie à jamais. Jamais ! Jamais un adulte ne pouvait ressentir à nouveau le bonheur d’un lardon. Mais dans un univers où planètes et galaxies disparaissaient pour un riz pas assez cuit, il ne fallait jamais dire « Jamais » trois fois de suite. Et c’est bien pour cela qu'il existait encore des gens qui goutaient à la vie en la savourant, s’accordant le droit de faire ce qu'ils aimaient faire et de faire taire ceux qu'il n'aimaient guerre, en abattant sur eux le tonner de leur colère, quitte à déclencher conflits et  guerres, et croyant en cette liberté dur comme fer.

Et parmi ces mômes inchangés, il y avait ce monstre carné et glouton, là-bas, exposant son bide tel un trentenaire en pleine dépression, qui mangeait à n'en finir comme s’il était à la sortie d'une hibernation loin d’être éphémère. Et c’était quelqu'un qui, en quelque sorte, lui ressemblait, qui l’observait à travers l'imposante faille qu’une fulmination survenue avant son arrivée sur les lieux avait créée. Une personne qui, selon les règles traditionnelles d’un monde de pseudo-justice où la notion de mal était gravement dénigrée au profit d'un héroïsme admiré par la majorité auquel celle-ci n'appartenait d’ailleurs pas, pouvait être qualifiée de « hors la loi », de « scélérat » ou encore de « parasite » et qui observait son duplicata -sans considérer la présence d'un cerveau sans doute englouti par une agglutination de chewing-gum trop importante- finir son petit  en-cas.

Une fois la scène d'exposition achevée, il était donc temps de commencer l’intrigue !

« Quoi toi vouloir ? »

Et c'est par cette question que notre cher génie rose l'avait amorcée. Alors, Dark Jewel se devait de répondre de manière à égaler son niveau d'intelligence faramineux. Il exprima donc ses intentions clairement en une seule phrase en tentant tant bien que mal de ne pas trop brusquer son interlocuteur à l'air enfantin :

« Moi – vouloir – prendre – ta maman – par – le cul. »

Et voyant très bien que le Majin était loin d'être compréhensif, il lui éclaira les idées en éclairant la vision de l’épicier auquel il semblait tenir tant en l'envoyant au paradis des épiciers gentils et inutiles dont la mort, normalement et raisonnablement insignifiante, entraînait la colère des héros : là-bas c'est sûr, il n'allait pas manquer de lumière ! Et si vous demandez comment, c'est simple il n'a eu qu'à transpercer sa tête avec un laser qui fait mal ! Hahaha ! Mais attention ! Ça ne marche que si on a un cerveau bien évidemment ! Sur ce coup, notre ami obèse pouvait remercier son créateur.

L’homme aux mille génocides était provocateur certes, mais ne lui en voulez pas, il voulait vraiment taper dans un punching Ball mobile. D’après les dires, ça musclait beaucoup tout en améliorant l'endurance ! Il savait très bien ce qu'il faisait et ses stratégies de combat mêlées à la surnaturelle puissance qu'il avait acquise lui donnaient raison et le rendaient invincible dans cet état là. Mais il ne comptait pas faire pleurer un être aussi mignon que ce gros Majin.

Il se craqua le cou, une risette terrifiante aux lèvres, et se dit :

*Juste un petit entraînement sans forcer, ça ne fait pas de mal.*

On avait dit d'éviter de le faire pleurer voyons ! Il fallait se mettre à l’évidence, on ne pouvait pas rencontrer ce sombre type sans souffrir le martyre…

 


Dernière édition par Dark Jewel le Mer 13 Mar 2019 - 19:48, édité 2 fois
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 2018
Date d'inscription : 16/01/2019
Nombre de messages : 24

Techniques
Techniques illimitées : Soin / Majin Kamehameha / Boule d'énergie
Techniques 3/combat : Soin extrême / Super Majin Kamehameha
Techniques 1/combat : Soin ultime

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockMer 13 Mar 2019 - 14:38
« Moi – vouloir prendre – ta maman – par – le cul. »
La réponse laissa interroger le Majin quelques secondes. En effet, il ne comprenait ni le sens de la provocation, ni l’utilité. En fait il ne se rendait même pas compte qu’il s’agissait d’une provocation. D’autant plus que Buu n’avait même pas de Mère.
Alors qu’il allait répondre ce fait. Il vit avec horreur un laser transpercer la tête du pâtissier.

« Non ! »
Laissant complètement le sac de bonbon sur le côté, le Majin courut vers le pâtissier, voulant essayer de le sauver comme il avait sauvé Bee et Mr Satan il y a déjà bien des années. Mais cette fois, il était trop tard. La vie avait déjà quitté le corps du pâtissier. Le sourire qui était sur son visage il y avait encore quelques minutes avait disparu, laissant un visage figé dans une terreur face à ce qu’il lui arrivait.
Ce n’était pas le seul sourire à avoir disparu. Celui de Buu également, et ce dernier était désormais immobile. La pression de l’air autour de lui augmentait tandis que de la fumée commençait à s’échapper des différents orifices entourant son corps. Ses yeux étaient désormais visibles, ouvert et avec une colère sourde terrifiante. Puis…
Il disparut…
Et réapparut derrière le Demi-Saiyan maléfique le poing déjà lancé à pleine vitesse, prêt à transpercer le corps du Saiyan.
Dark Jewel
Dark Jewel
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 3160
Bon ou mauvais ? : Bon... le goût du sang !
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Jelly R, Canon destructeur, multiplication V2
Techniques 3/combat : Carrier Portal, Prestidigitation
Techniques 1/combat : Full Adapt

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockJeu 14 Mar 2019 - 0:11

* AAAAAAH ! LUI MÉCHANT ! AAAAAH ! LUI AVOIR TUÉ GENTIL MONSIEUR ! AAAAH… blablabla… phrases sans sens d'écervelé excité… AAAAH ! *

C’était sans doute ce qui se produisait dans la tête de cet excrément de licorne à ce moment-là. Et quoi de plus amusant pour l’écarlate que d’écraser la tête d’un adversaire dans cet état et de voir s’effondrer tout l'espoir que celui-ci, sous l'effet de la colère, s'était fait ?!

Alors Dark Jewel allait se faire un plaisir de vous présenter un petit tuto spécial sur « comment annihiler ses détracteurs en quelques minutes ». Cet affrontement s’annonçait être un bon moyen de distraction et avait débuté par une attaque dite « surprise » du Majin fou de rage qui apparut dans le dos du scélérat par téléportation.

*Il est tellement lent…*

C'est alors que par l’intermédiaire d'un toki tobashi, le protagoniste s’effaça du champs de vision de son opposant, se glissant facilement derrière lui, l’épée à la main, cisaillant le corps de ce dernier avec pour but de le trancher en deux. Tout cela en sachant que deux mains clonées sorties du sol venaient de l'immobiliser en lui saisissant les deux jambes fermement. L'assaillant connaissait très bien la race Majin puisqu'il avait, par le passé, fait la rencontre de Nira avec qui il s’allia et dont il développa fortement les capacités. Par conséquence, il était tout à fait au courant de la structure spéciale du corps de son  ennemi et savait très bien qu'une fois tranché, celui-ci se reformait promptement. Mais, allez savoir, ce monstre incompris cherchait surement uniquement à s'amuser un peu et prenait clairement ce combat pour de la rigolade, tout en restant malgré tout vigilant on ne sait jamais. Il voulait vraiment observer à nouveau ce phénomène extraordinaire de reformation corporelle avant d’en finir directement. Comme dit au préalable, ce dernier savait savourer la vie et on sait tous que pour savourer, il faut du temps.

Suite  au coup de flamberge très puissant, il lança une flopée de vagues d’énergie destructrices (canons destructeurs) pour qu'il puisse potentiellement pleuvoir de façon assez spéciale : vous voyez ? De quoi voir la vie en rose pour résumer !

Il recula ensuite quelque peu pendant qu'un nuage de fumée s’élevait suite à la fulmination précédemment déclenchée. Il plaça ensuite cinq clones devant lui pour le défendre, tout en ayant préparé une multitude de pièges et de stratégies qui allaient, à coup sûr, faire mordre la poussière à ce personnage farfelu… même s'il préférait les bonbons. Les duplicatas allaient lui être d’une grande aide, autant sur le plan de défensif qu'offensif.

Donc, l'obèse en chewing-gum allait-il résister à l’imposant Dark Jewel ? Et surtout… de quelle manière ne membre des maléfiques allait lui ôter la vie ?! L’ouverture du corps allait sans doute être à la fois dégoûtante et fascinante. On racontait que les individus de son espèce avaient cinq cœurs dont un au niveau la fesse droite. (l'absence de place justifierait donc l'absence de cerveau !). Qu'est-ce qu'on a hâte de voir ça !

 
Buu
Buu
Majin
Masculin Age : 2018
Date d'inscription : 16/01/2019
Nombre de messages : 24

Techniques
Techniques illimitées : Soin / Majin Kamehameha / Boule d'énergie
Techniques 3/combat : Soin extrême / Super Majin Kamehameha
Techniques 1/combat : Soin ultime

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockVen 15 Mar 2019 - 14:52


Quand il vit disparaître d’un coup l’odieux personnage qui voulait prendre une mère inexistante. Buu était confus, quand il sentit l’épée le tranché en deux. Il le fut encore plus. Quand il sentit ses pieds être immobilisé un petit coup d’œil lui permit de voir des mains sortant du sol et l’immobilisant. Le rendant encore plus confus. Il fut tellement confus qu’il en retrouva la faculté de conjuguer les verbes !
« Qu’est-ce que… »
Il flotta quelques instants comme cela, se retournant vers son assaillant. Ho il était toujours furieux bien entendu et son regard ne le masquait pas. Mais il cherchait surtout à comprendre pourquoi cette énergumène pensait vraiment pouvoir le tranché en deux comme cela. Et aussi comment il avait pu disparaître de manière littéralement instantanée.

« Cela fait longtemps que je ne me suis pas battu.»
Dit-il avec un petit sourire trop innocent pour être rassurant dans les circonstances.
« Tu es méchant. Et tu va disparaître. Mais je vais un peu m'amuser avec toi. »

Son sourire devint alors un rictus mauvais tandis que ses pupilles redevinrent visible.
Spoiler:
 
Buu n'était certes plus le monstre qu'il était auparavant. Mais avait tout de même certaines émotions qu'il tenait sous contrôle en permanence  mais qu'il pouvait par moment laissé ressortir. Lui-même ne s'en rendait pas véritablement compte sur l'instant. Mais le Majin savait se montré sans pitié s'il le fallait.
Ses pieds prisent aux pièges se déformèrent alors, échappant aux mains de l’assaillant et le bas de son corps vint rapidement se reformer… Du moins en partie. Car la partie basse du corps de Buu ne se dirigea pas vers son propriétaire. Mais directement vers le Saiyan maléfique cherchant visiblement à s’introduire dans le corps du Saiyan par n’importe quel orifice qu’il pouvait trouver. Absorption ? Non, car Majin Buu après séparé sa partie maléfique de lui-même avait perdu nombre de ces pouvoirs. Notamment son rayon lui permettant de transformer des objets ou personnes en bonbons avec son antenne. Ou encore sa capacité à absorber les gens. Du moins, il pouvait encore le faire, mais il était désormais trop pure pour véritablement y songer… Ou alors il avait peut-être oublié ces pouvoirs comme Krillin oubliait son Kienzan… Ou Piccolo oubliait qu’il pouvait allonger ses bras. Aller savoir, il n’était pas devin, et lui-même ignoraient ces pouvoir chez les autres. Enfin bref!

Le Majin quant à lui avait reformé une nouvelle partie inférieure de son corps en fonçant vers le Saiyan, tentant cette fois de nouveau des coups de poings. Il aurait bien voulu réduire en poussière ce Saiyan, mais il avait fait la promesse à Goku, Mr Satan et les autres de ne pas utiliser d’attaque d’énergie en ville sauf en ultime recours. Et puis… Cela lui permettait de voir comment son adversaire réagissait. Buu était peut-être simplet sur bien des points. Mais il restait un des guerriers les plus puissants de l’univers… Ou en tout cas il l’était avant que le niveau général ne le rattrape.
Dark Jewel
Dark Jewel
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 3160
Bon ou mauvais ? : Bon... le goût du sang !
Zénies : 1360

Techniques
Techniques illimitées : Jelly R, Canon destructeur, multiplication V2
Techniques 3/combat : Carrier Portal, Prestidigitation
Techniques 1/combat : Full Adapt

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] ClockMer 27 Mar 2019 - 23:49


Quelque temps auparavant…

Satsori Matumaï était un jeune étudiant universitaire dont le trimard professionnel semblait bien tracé. Sérieux et attentif aux critiques de ses précepteurs, le jeune homme était en effet voué à un brillant avenir en plus d’être admiré de tous autant pour son charme et ses bonnes manières que pour son travail acharné… hormis, tout naturellement, ses détracteurs, avides d'attention et jalousant l'esprit de leur condisciple. Mais c'était là une chose futile à laquelle tout le monde avait droit, particulièrement au cours de  la vie estudiantine. Chose qu’il savait pertinemment et qui l'effleurait plus que tout autre chose. Ne tenant pas compte de la flopée d'obstacles qui lui faisaient face, il travaillait dur pour réussir l'examen de fin d’année qui allait lui ouvrir les portes du monde professionnel, lui qui rêvait de la vie des plus grands hommes d'affaire. Et cette épreuve, comme beaucoup d'autres compositions universitaires, était orale : il s'agissait d'une présentation s'appuyant sur un support écrit face à un jury loin d’être laxiste d’après les dires (à noter que celui-ci était obligatoire pour une potentielle réussite).

Et ce jour-là était enfin arrivé, un jour de stress intense pour le brillant élève qui avait étudié à s'en arracher les yeux et veillé pendant plusieurs heures pour aboutir à un résultat exceptionnel, perfectionniste comme il était. Et pour adoucir une matinée plutôt agitée, un magnifique temps régnait dehors : des rayons de soleil avaient traversé les nuages de la veille pour venir se déposer sur les joues du bonhomme lui donnant un teint frais et l’enrobant d’une couche chaleureuse atténuant les intenses les tremblements qu'il affichait. C’était donc avec une conviction sans pareille qu'il sortit du petit appartement qu'il avait loué à la périphérie de Satan City, se dirigeant vers le centre-ville le cartable à la pogne.

Il prit la ligne 5 du vieux métro de la citadelle comme à son habitude. Et une fois à l’intérieur, ses paupière s’alourdirent à cause du manque de sommeil qu'il avait accumulé tout au long de l’année, mais aujourd’hui était le jour J, la dernière goutte de sueur et l'ultime souffrance… Il se promit donc de rester éveillé quoi qu'il arrive ! Arquant son dos sur la dure stalle du véhicule, il débuta une répétition de dernière minute et on le vit, le regard vide, chuchoter avec insistance le discours éloquent qu'il avait excessivement fignolé au préalable. Si certains punkys zyeutaient avec insistance notre ami dans le métro le prenant probablement pour un azimuté n’ayant jamais goûté à la joie de vivre, d'autres personnes, et principalement de séniles contadins venus visiter Satan-city, affichaient une risette nostalgique en repensant aux moments de leur jeunesse passés à étudier de la sorte.

« Elle est lointaine cette époque Jean-Pierre ! Hahaha ! » Dit l'une des vieillardes en s'appuyant sur un accoudoir lors d’une discussion avec son compagnon de toujours.

Le train s’arrêtait puis redémarrait, donnant à Satsori des haut-le-cœur, il avait l'impression de faire en six jours ce qu'il faisait usuellement en une heure. Mais il était enfin arrivé à destination et ces même gérontes le saluèrent et lui souhaitèrent la réussite avec du bon cœur.  Ce dernier, le sourire aux lèvres, les remercia alors avant de poursuivre son chemin et, bien qu'il fût en avance, il pressa le pas prévenant tout potentiel contretemps. Il avançait donc à grands pas dans la métropole bousculant les foules enragées qui bondaient les carrefours du cœur de cette fourmilière étouffante. Et, alors que, en voyant cela, certains maugréaient comme à leur habitude, d'autres, plus révérencieux, s'écartaient poliment de son passage ayant constaté la pression qui pesait sur le jeune homme, eux qui n’étaient là qu’en simples touristes. Le bruit des gens qui râlaient mélangé aux braillements des bébés dans les poussettes ainsi qu’aux vociférations des hommes d'affaire en colère au téléphone ne manquaient pas de déconcentrer l’étudiant qui, tant bien que mal, tentait de ne rien oublier en poursuivant ses répétitions intérieurement.

Une heure et demi était passée depuis le départ de Satsori et il était enfin arrivé à destination, le sac à la main et le sourire aux lèvres. Après s'être brièvement arrangé en se recoiffant et en renouant sa cravate à rayures, il entra dans l'ascenseur du building où  le test allait avoir lieu. Il montait les étages en même temps que son stress grandissait jusqu'au moment où il arriva au septième palier au niveau duquel se trouvait un femme derrière un bureau qui le pria de rejoindre la salle d'attente d'à côté. Il s’exécuta donc et rejoignit la pièce indiquée où il retrouve des camarades de classe, et malheureusement pour lui…. Ils n’étaient pas ses meilleurs amis du monde à vrai dire. Comme vous l'aurez deviné, il s'agissait des détracteurs évoqués tout à l'heure, qui, à son entrée, avaient le sourire d'un gagnant au loto : ils allaient pouvoir gâcher la vie de ce « parfait élève » sur lequel on devrait prendre » comme le leur répétait amèrement les professeurs à chaque cours. Et ceux-ci savaient très bien comment s'y prendre.

« Comme on se retrouve Satsori ! Vas-y, montre nous ton travail ! Il a l'air tellement bien fait !»

Le brillant étudiant comprit sur le coup et tenta de rejoindre la direction pour en informer la secrétaire, mais ses camarades de classe m’en empêchèrent , lui fermant la bouche avec leurs mains et le saisissant fortement avant de le plaquer au mur violemment. Le dit « chef de la bande » prit son cartable, l’ouvrit, et en sortit un paquet de feuilles qu'il jeta à travers la fenêtre arrière du bâtiment et qui atterrirent dans une ruelle étroite à côté d'une grande benne à ordures. Suite à cela, ils le relâchèrent en s'esclaffant de rire pour se moquer du pauvre homme totalement désabusé, qui se pressa de prévenir la femme de la réception. Cette dernière alla vérifier la véracité de ses dires mais, en demandant aux témoins, ceux-ci répondirent que rien ne s’était produit et que Satsori cherchait sans doute une raison à son manque de travail. Énervé, celui-ci lui indiqua la fenêtre afin de lui montrer la pile de feuille se trouvant en bas. Mais quelque chose d’étrange se produisit : elles avaient soudainement disparues ! Que s’était-il produit pour qu'une telle chose soit arrivée ?

« Elles étaient pourtant là je vous le jure ! »

Les plaintes de Satsori, sans preuves concrètes, avaient été considérées comme des excuses pour un décalage du contrôle au vu de son manque de préparation. Les moqueurs, quant à eux étaient fier de leur coup et ricanaient entre eux tout en s’étonnant de la chance qu'ils avaient eu à ce moment-là. Et oui ! Réalité sans tabou et sans théâtre, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

C’est ainsi que les rêves qui remplissaient l'esprit du  jeune homme s'évaporèrent, remplacés par un profonds dégoût ajouté à une haine sans pareille envers les responsables de cela. Il sortit donc du building la tête au sol et les larmes aux yeux , détruit par ce qui venait de lui arriver…

Au moment du baroud…

Et la question que tout le monde se pose  probablement est la suivante : où sont passées les fiches jetées par la fenêtre ? Et bien, il s’avérait qu’à ce moment là, un petit combat avait lieu non loin d'ici entre une créature aussi moche que faible et un demi-sayen destructeur au génie surnaturel et à la puissance démesurée. Sachez que ce dernier en est la cause principale. Voyant que l’affrontement était trop facile contre un type aussi faible il décida de ne pas le faire durer et de simplement faire souffrir son adversaire en le ridiculisant sans pour autant le tuer, car, malgré tout, il le trouvait rigolo et surtout car il était de bonne humeur aujourd'hui puisqu'il venait de retrouver son hypersword. Il allait le laisser devenir plus fort pour un probable futur affrontement moins… ennuyeux et facile. Et puis, il fallait bien trouver un amoureux pour Nira !

Bref, son plan était, comme d'habitude, aussi bien réfléchi qu’efficace : connaissant la race majin, il avait depuis plus d'une minute créé un carrier portal derrière le building d'à côté, chargé d'aspirer l'entièreté des bouts roses issus du corps du baroudeur antagoniste,  qui pouvaient lui permettre de s’échapper de son piège ou de se retrouver autre part,et ce avec précision, sans aspirer autre chose, tout en prenant la précaution de mettre une double couche du portail avec sa puissance maximale (ssj2+). Mais, malheureusement pour Satsori, ses fiches d’études, emportées par le vent y avaient atterri comme par hasard uniquement à cause des conditions climatiques.  

Lorsque la partie extérieure à Buu vint l'attaquer, il se contenta de d’esquiver grâce au Jelly R, laissant le morceau rose percuter le bâtiment derrière lui et se faire probablement absorber par la doublette de portails. Il observa ensuite l'idiot un peu trop énervé avec un sourire narquois avant de subitement prendre la forme de super sayen 2 laissant apparaître une pression pesante sur l’environnement de proximité qui, mélangée à une aura malfaisante extrêmement intense, inspirait la trémeur même aux guerriers les plus courageux de cet univers (ce qui, par ailleurs, eut justement pour second effet le renforcement des portails).

Il se posa alors au sol exposant sa puissance colossale et avançant à petits pas avant de lever sa main en l'air sans arrêter de fixer la boule de chewing-gum géante avec les yeux d’un fou bercé trop prêt du mur. Et en une fraction de seconde, il fit un geste du doigt et ce dernier se retrouva entouré d'un globe d'adapt faisant office de geôle. À l’intérieur de celui-ci, un portail apparut faisant entrer tous les restes de Buu sans exception à l’intérieur du piège. Il s’était donc retrouvé emprisonné sans issues possibles dans un combo d'attaques d'un guerrier des milliers de fois plus puissant que lui. Aucune de ses attaques n'allaient pouvoir le sortir de là : en résumé, il était clairement dans ce que l'on pouvait appelé « la merde ».

Et ce n’était pas fini ! Il claqua des doigts à nouveau transformant la grosse boule malléable en petit bonbon. En effet, celle-ci s'amenuisa fortement pour serrer le majin à tel point que celui-ci se vit de former et rétrécir. Il prit ensuite la dite « friandise » et se dirigea vers une femme avoisinant la trentaine qui dormait derrière un gros débris. Il la réveilla alors prenant un air tendre et agréable comme rarement (voire jamais) et lui dit :

« Salut madame ! Vous voulez un bonbon ? »

La femme, aussi naïve qu’euphorique en voyant une personne supposée « gentille et de confiance » venir la secourir après toutes ces fulminations, accepta l'offre au vu des maladies qu’elle portait ainsi que son manque abyssal d’énergie après une journée sans manger. Et malgré le fait qu'elle n'ait reçu aucun dégât, elle avait pris peur et s’était cachée derrière un rocher : elle était alors heureuse que tout allât pour le mieux à cet instant là… Enfin… Si on veut !

Vous l'aurez deviné, l’affilié de l'alliance maléfique n’était pas appréciable à ce point… et faire ce genre d'actions ne lui correspondait pas tant que ça… malencontreusement.

« D'accord… »

Il changea ensuite d'expression affichant à nouveau son sourire assassin en disant cette fois-ci en la tutoyant :

« Mais tu n'as pas précisé l’orifice. »

Il tourna le dos à la citadine la « sucrerie » à la main, et tira avec une pichenette cette dernière qui fut catapultée en direction de la dame promptement avant d’atterrir directement dans… son anus. Et oui ! Le choc pour une femme qui, du haut de ses 30 ans, n'avait jamais connu la levrette anale… mais, comme on disait dans le région, Dark Jewel « s'en battait les couilles » intensément.

Bref, le bonbon pénétra son corps à travers cet orifice, se coinçant dans les intestins de la trentenaire. L’écarlate prit ensuite le téléphone de celle-ci et composa le numéro des urgences médicales avant de prendre à nouveau ce ton « gentil » en se prononçant :

« Allo ? Venez vite ! Il y a ici une femme grièvement blessée au "ventre" ! L'adresse ? C'est la rue…. »

Après avoir signalé leur localisation, il raccrocha et esquissa un sourire avant de laisser la femme par terre et de s'en aller en quête d'une aventure plus… intéressante. Quant à Buu, un dilemme s’offrait alors à lui : une fois les radios et analyses réalisées par les médecins, l'objet sorti des intestins grêle de la pauvre dame et les souffrances horribles de Buu dans un environnement et des conditions très désagréables terminées, l’adapt était programmé pour exploser violemment, ce qui allait avoir pour conséquence la dévitalisation du corps médical entier ainsi que la victime en question, mais lui, grâce à sa régénération ultime, allait normalement s'en sortir. Ceci résumait le premier choix possible résidant dans le fait que le rose choisisse de simplement attendre. L'autre solution était de réaliser une tentative de sortie avant les opérations, ce qui aurait pour conséquence une déflagration à l’intérieur du corps de la femme et donc la mort de cette dernière uniquement. Il y avait peut-être d'autres solutions, mais la créature de Satan étant trop bête n'aurait pas la vivacité d'esprit lui permettant de s'en sortir autrement. L’hybride démoniaque avait donné du challenge a son adversaire et c’est le moins qu'on puisse dire ! Il ne voulait pas juste le tuer comme ça. Le laisser progresser pour une potentielle future rencontre plus distrayante était une meilleure option selon lui. Un adversaire d’aujourd'hui rigolo refoulé n'est que l'adversaire rigolo ET puissant de demain.

En conclusion de cette belle rencontre, comme l'auraient affirmé certaines anciennes victimes de Buu si elles  pouvaient encore parler, on pouvait dire que « ce n'est pas facile d’être un bonbon ! »
Contenu sponsorisé

On va faire joujou ! [PV : Buu] Empty
MessageSujet: Re: On va faire joujou ! [PV : Buu]   On va faire joujou ! [PV : Buu] Clock
 
On va faire joujou ! [PV : Buu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-