Partagez
 

 Dalles froides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fovea
Fovea
Autres Races
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 11/03/2018
Nombre de messages : 35

Techniques
Techniques illimitées : lecture - réflexes amélioré - fusion distante
Techniques 3/combat : maîtrise des flux énergétiques - explosion
Techniques 1/combat : gèle

Dalles froides Empty
MessageSujet: Dalles froides   Dalles froides ClockMer 1 Mai 2019 - 11:29
Les pieds nus de Fovéa étaient gelé, les dalles de ce château étaient glaciales. Fovéa n’aimait pas ce château, il était ancien et de nombreuses choses oubliés semblaient y roder. Pourtant, elle était attiré, comme si l’une de ces présences l’appelait. Il aurait été compliqué de déterminer si le hérissement caractéristique sur ces avants bras était dû à la température où aux présences indiscernables. Cependant, il régnait ici comme une atmosphère familière, inexplicable.

Comme à son habitude dans des cas de stress ou de doute, Fovéa porta ses doigts au livre qui pendait, accroché à sa ceinture pour l'effleurer. Elle essayait d'esquiver son histoire, son devoir de nouvelle/future maîtresse des flux énergétiques depuis quelques années maintenant mais elle semblait toujours rappelé à eux. Elle avait commencé par faire le tour complet de la terre jusqu’à ce lasser et fuir dans l'espace, toujours plus loin du monastère, de sa maîtresse et de ces devoirs.

Pourtant il lui semblait être refusé ce besoin d’oublis, d’être caché, seul avec elle même. Fovéa entreprit de fluidifier sa respiration dans la forme d’un rythme lent et profond.

“Il est temps de travailler un peu” soupira Fovéa.

Fovéa, à mesure qu’elle avançait dans les couloirs, toujours la main posé sur la présence rassurante qu'était son livre ce connectait, ce syncronysait de plus en plus avec le lieux et les différents courant d'énergie qui le traversait. Elle avançait à l’aveuglette, absorbant, recyclant, dispersant les courant énergétiques qui pullulaient en ces lieux. Ce lieu était chargé d’histoires oubliées, de tragédies et d’événements comme seuls les châteaux et lieux de noblesse savaient regorger.

Fovéa grelottait, le froid était toujours plus intense. Sur la ligne entre conscience et inconscience provoqué par la transe nécessaire à l’accomplissement de son travail, Fovéa était parcourus d’un pincement au coeur. Elle se sentait complètement dépassé par son destin et ces devoirs de maîtresse des flux énergétiques. C’était la première fois de son existence qu’elle faisait une action réel correspondant à ce à quoi elle avait toujours été préparé :

Maîtriser les flux énergétiques.

La tâche était particulièrement ardu étant donné qu’elle n’avait jamais complété sa transformation, par peur et qu’elle n’était, elle en avait que trop conscience, Maîtresse des flux énergétiques qu’en titre uniquement. Elle se sentait mal quand cette idée traversa son esprit embrumé. Elle n’était qu’une impostrice. Elle n’était pas vrais.

Elle finit par rentrer dans une salle, grelottante, exténué, couverte de sueur.

Fovéa sortit instantanément de sa transe en remarquant la pièce où elle se trouvait. Il s’agissait d’une grande chambre au milieu de laquelle se trouvait un lit colossal habité par une femme d’age mure, peu vêtu, au corps marqué par le temps et les épreuves. elle avait l’air triste et un aspect solaire dont se dégageait un charisme incommensurable. Cette femme était une reine, cela ne faisait aucun doute à l'esprit de Fovéa. La grâce et la majesté de la femme couché la frappa de pleins fouet, ajoutant à la décontenance et à la gêne de Fovéa.

Fovéa la regarda fixement sans trop savoir quoi dire. Elle se sentait gêné de faire irruption dans ce qui semblait être un moment et lieu on ne peut plus intime. Elle ouvrit la bouche et prit une posture très protocolaire, presque cérémonieuse. Bombant le torse et parlant juste un brin trop fort. Elle cherchait tant à justifier sa présence qu’à masquer sa gêne, faire comme si son irruption dans une chambre royal était normal

“Bonjour, Je suis Fovéa, l’actuel Maîtresse des... ”

Elle bloqua légèrement sur sa propre phrase. Méritait-elle de s’auto proclamer quelque chose dont elle n’était pas digne, qui lui faisait si peur ? Elle se détestait quand elle agissait en impostrice comme elle le faisait maintenant. Elle se mordit la lèvre inférieur pour ce sortir de cette pensée et reprit.

“L’actuel Maîtresse des flux énergétiques. Je pratique quelque chose de proche de ce que vous appelleriez un exorcisme.”

En y repensant, Fovéa n’aurait pas dut pouvoir rentrer dans une chambre royal aussi simplement. Il y aurait dut y avoir des gardes, quelqu’un pour l'empêcher de troubler la quiétude et le sommeil royal. Elle regarda en arrière pour voir deux gardes visiblement inconscient devant la porte encore ouverte.

*Non non… non.* Elle comprenait qu’elle avait probablement assommé ces gardes, ou pire, pendant son état de transe. Elle regarda alternativement les gardes et la reine songeant qu’elle avait probablement causé un incident diplomatique. Elle devrait peut être présenter ces excuses ou risquer l’ire d’une planète entière.

Pourtant, même embarrassé, dans le tord et peut importe quelle autre état, Fovéa restait fière. Elle ne voulait pas s'excuser ! Aussi finit-elle par bafouiller sans réfléchir comme une espèce d'excuse n’en étant pas une, détournant le regard de la reine.

“Vos gardes aurait pu agir avec précaution aussi.”

Fovéa reprit ses esprit en un instant quand elle ressentit l'énergie qui l’avait attiré ici. S’oubliant complètement, comme à son habitude quand la curiosité la frappait. Elle monta sur le lit avec ces pieds nus probablement plus sale que la décence me laisserait décrire et monta jusqu’à la reine alors que ces yeux brillait de plus en plus métaphoriquement comme physiquement parlant. Dans l'excitation elle lâcha mi chuchotant :

“Une présence vous suis en permanence. Une énergie qui n’est pas la vôtre y est intrinsèquement lié. Est-ce que je peux...” dit-elle sans finir sa phrase tout en plaquant son front contre celui de la reine en fermant les yeux et imitant la respiration de la reine.
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6344
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

Dalles froides Empty
MessageSujet: Re: Dalles froides   Dalles froides ClockLun 6 Mai 2019 - 16:25
L'instant de réconfort de l'ange avait été bref, mais il était la promesse d'un avenir meilleur, ce qui était une première depuis longtemps pour Tytoon. Cependant, l'ange ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'à chaque fois que le bonheur semblait lui sourire une chose lui arrachait... Elle avait peur qu'il arrive quelque-chose à Majin Végéta, et la réunification des boules pourrait être une épreuve plus que dangereuse.
Impossible pour elle de se rendormir depuis que le Majin était parti. Quelle tristesse, elle était digne de ses femmes de soldats qui se tourne les sangs en attendant le retour de leur époux. C'était inacceptable.
Alors, elle planifia sa journée, depuis son petit oreiller satiné : elle s'entraînerait et commanderait une nouvelle tenue de combat. Il fallait qu'elle assure à nouveau, et se prépare au pire... Il fallait être réaliste, elle n'était plus la guerrière qu'elle avait été et était surpassée. Les guerres étaient devenues de plus en plus difficiles et éclatait avec des violences sans précédent... Quelque-part elle comprenait très bien que Fugma et MV songent à mettre fin à la course aux dragonballs pour limiter les dégâts. Et si Anko venait à revenir... Quel monde connaitrait-il ? Pourrait-il vivre sans craindre d'être assassiné chaque jour par les ennemis des maléfiques ? Quel voeu Motta formulerait ?

Rah elle devait se changer les idées : et l'univers l'entendit car un bruit dans devant sa porte attira son attention. L'ange en nuisette se redressa et constata que ce qu'elle avait pris pour une femme de ménage impoli était une jeune femme pieds nus, l'air perdu et essoufflée.
Elle n’eut pas à demander qui était la jeune femme puisqu'elle se présenta. Tytoon, pas sûre de comprendre se contenta d'un regard incrédule : pourquoi une exorciste était entré sans être annoncée dans la chambre royale ? L'ange aperçut alors dans le couloir la silhouette d'un garde allongé. Cette Fovéa n'était pas n'importe qui mais l'ange, trop orgueilleuse se refusa à la moindre crainte et continua de la fixer avec fierté, et une once de reproche.

La Maîtresse des flux énergétiques lança un regard aux gardes au sol à son tour avant de leur reprocher un manque de précaution. Tytoon ne put retenir un soupire sonore teinté de consternation : l'ange était amie avec plusieurs personnes travaillant au château, et même si ce n'était pas le cas l'affront était insupportable.
"Vous êtes sérieuse ?" s’offusqua Tytoon dans une caricature de sourire sidéré. "Que faites-vous ici ? J'espère pour vous qu'aucun des employés n'est ne serait-ce blessé... Vous ignorez sans doute qui je suis pour avoir eu la folie de penser pouvoir..." Mais l'ange s'arrêta constatant que Fovéa marchait vers elle sans l'écouter. Une exorciste ? Manifestement c'était elle-même qui devait être perturbée. L'ange vit alors son invitée surprise monter sur son lit sans la moindre gêne protocolaire. Plus intriguée qu'apeurée Tytoon se laissa approchée : si c'était comme ça qu'elle aurait ses réponses, eh bien allons-y : elle excellait au corps à corps et puis pour une utilisation de pouvoirs psychiques, un exorciste n'était pas ingérable. L'arrogance de la guerrière était sans doute la plus grande force mais surtout sa plus grande faiblesse... heureusement aujourd'hui elle ne mettrait en danger personne d'autre qu'elle-même en laissant cette inconnu murmurer tout contre elle. L'instant d'après, sans avoir pu refuser la demande de Fovéa qui n'avait pas attendu l'aval de la Reine officieuse, leurs fronts furent collés l'un à l'autre. La peau de la brunette était collante et humide : sa transe et son exercice étaient manifestement difficiles à endurer et l'ange jugea bon de ne pas la déranger d'avantage...

... Une présence qui la suivait ? Elle avait trop envie de comprendre qui était cette prêtresse et ce qui l'amenait ici pour interrompre la manipulation... Ce n'était pas comme si l'ex-défenseuse n’avait pas déjà expérimenté des sortilèges sur son esprit, et la probabilité que son aura puisse troubler une jeune medium était plausible.
Une énergie qui n'était pas la sienne... Elle eut une pensée pour Béjita, chose bien ironique compte tenue qu'elle venait de consumer sa relation avec un autre homme. Elle eut une pensée pour Gohen aussi, et elle se rendit compte qu'elle n'avait plus de sentiment pour ces deux-là, ou pour aucun autre de ses "amours" passés. C'était dingue à quel point elle avait tirer un trait sur son passé... Et cette pensée la rassura, étonnamment. Alors ses pensées se tournèrent vers un énième être : elle ne put s'empêcher d'imaginer l'esprit de son tout petit resté près d'elle. Elle se figura son petit garçon s'appelant sans qu'elle ne l'entende, pouvant l'approcher mais ne pas la toucher, vivant sans réconfort depuis des années. Pourquoi, pourquoi se torturait-elle ainsi ?! C'était impossible mais elle ne pouvait s'empêcher de penser au fait qu'Anko était possiblement quelque-part, seul, effrayé et c'était bien pire que de l'imaginer mort, simplement. Fovéa et elle partagèrent alors le même halètement soudain causée par Tytoon qui ravalant sa salive espérait ravaler cette idée noire. Entendre la femme la copier sans latence la surprit : elles étaient donc déjà connectée ?
Tytoon qui était perdue dans des angoisses intimes se sentit menacée et enfin de l'adrénaline fit battre son cœur un peu plus vite : devait-elle arrêter Fovéa ? Trop curieuse, elle se retint, mais la crispation de ses muscles dans ses bras témoignaient qu'elle était prête à agir à la moindre menace.


*Page Wiki*
Dalles froides 13762610Dalles froides Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (alliance maléfique), lunettes de soleil, vaisseau 5 places, naginata (lance à lame courbe), dragonball à 2 étoiles.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf s'il est porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Fovea
Fovea
Autres Races
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 11/03/2018
Nombre de messages : 35

Techniques
Techniques illimitées : lecture - réflexes amélioré - fusion distante
Techniques 3/combat : maîtrise des flux énergétiques - explosion
Techniques 1/combat : gèle

Dalles froides Empty
MessageSujet: Re: Dalles froides   Dalles froides ClockMar 7 Mai 2019 - 22:28
Les sourcils froncés, Fovéa avait beaucoup de mal à comprendre l'énergie lié à la reine. l'énergie semblait faire le tour complet du khi de la reine, sans jamais s’enraciner profondément mais toujours enchevêtré de tel manière qu’il était compliqué d’en comprendre les contours et limites. Ce n’était bien sûre qu’une question de temps avant que ce casse tête soit résolus, cependant, ce n’était pas ce qui rendait Fovéa confuse. Non… Cette énergie avait la particularité de ressembler de très près à l'énergie de Fovéa… D'extrêmement près, trop pour que ce soit un hasard.

L'énergie de la reine était elle même très intéressante. Bien que n’étant pas le but de la jeune maîtresse des flux énergétiques, cartographier les différentes énergie de la reine lui avait donnée beaucoups d’informations sur cette dernière. La reine et son expérience dans les expériences psychiques lui permettait peut être de comprendre dans quelle territoires de plus en plus intimes Fovéa mettait ces pieds.Il s’agissait à peu de chose près d’une fusion entre la reine et Fovéa, mais unilatéral. Fovéa était un livre bien fermé.

Fovéa se redressa d’un coups et effectua une mini danse de la victoire qui consista en un remuement un peu étrange de tout son corps de manière un peu élastique, les yeux fermées. En remarquant le changement de luminosité dans la pièce, Fovéa s'interrogea sur la quantité de temps passé. Quelques heures tout au plus se dit-elle incertaine.

Elle plongea ses yeux dans ceux de celle qui était désormais tout sauf une inconnue. Elle était souriante. Radieuse même.

“Ce sera fini dans une dizaine de secondes, le temps que j’absorbe cette énergie. Tu devrais pouvoir lui parler un peu à travers moi avant que je recycle son énergie….”

Fovéa était visiblement heureuse de ce qu'elle faisait. Elle avait l’impression d'être "capable" pour la première fois depuis un bout de temps. Aussi bien sure ça curiosité chronique la rendait extatique de toutes les nouveautés qu'elle apprenait, après tout, il s'agissait ici de son premier "exorcisme". Aussi elle s'était entiché de la reine et était heureuse de faire des trucs avec elle, d'apprendre à la connaitre, même si c'était plus à travers ces pouvoirs de lecture que de vrais interactions sociales. La solitude de vie qu'avait connus Fovéa l'avait rendus socialement peu capable et le fossé entre elle et les gens ne s'était qu'accentué avec ces pouvoirs, faisant d'elle quelqu'un de socialement "compliqué".

“lui”, de son côté se sentait scruté depuis maintenant un bon moment… “Il” n’était pas certaine de grand chose, il n’avait pas vraiment de conscience à proprement parler. “Il” n’était qu’une présence résiduelle, vestige ancien oublié d’un autre temps. Ce n’est qu’en se faisant aspirer progressivement qu’une forme de réminiscence d’identité “lui” revint, réveillé par la personne qui l’avait absorbé.


"il" avait comme l'impression de se réveiller d'un très long rêve. "Il" avait été dormant pendant si longtemps. Il y a 12 ans, pour lui, c'était hier... avant hier tout au plus.

Tytoon avait pu remarquer un changement de traits. La personne en face d’elle n’était plus la même. “Il” leva les yeux vers elle. Il leva les yeux vers Tytoon puis, une fois passé la surprise, eut un sourire en coin amusé.

“tu es vieille...”

“Il" avait dit ça calmement, avec le manque de tact qui l'avait souvent caractérisé de son vivant.“Il” observa longuement ces mains avant de les porter à son visage, puis de faire le tour de son corps, l’air visiblement confus.

“Combien d’année…” souffla-t-il. *Gero m’avait annoncé que j’allais réincarner mais… Ce corps… si faible. Comment pourrais-je vaincre Gogéta avec ça... Enfin, je l'ai bien mérité...*

Il balaya la pièce du regard rapidement avant de s'arrêter sur Tytoon à nouveau. son visage se tordit en une grimace étrange. Son dernier souvenir était celui de l'ange transformé en pierre. En s’endormant/mourant, il ne s'attendais clairement pas à se réveiller devant elle. 

“ça fait longtemps Tytoon… Enfin, de ton point de vue j’imagine. Je suis… content de voir que tu vas bien. La dernière fois que je t’ai vu, tu étais une statue…”


Il eut l’air songeur puis ramena son regard vers Tytoon, avec un sourir léger. Il ce sentait plus faible qu'il ne l'avait jamais été, mais en voyant Tytoon en pleine forme, vivante, bien que vieille, il sentait que c'était le plus important. Il ce sentait tout de même un peu amère profondément. La perte de son corps l'affectait un peu, mais il voulait s'assurer que son amie aille bien en priorité

“Le temps à l’air de ne pas t’avoir fait de cadeaux. Tu veux peut être en parler ?"

Il jeta un œil au gardes qui semblait ce réveiller et leurs ordonnât de ramener du thé et des gâteaux.
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6344
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

Dalles froides Empty
MessageSujet: Re: Dalles froides   Dalles froides ClockVen 24 Mai 2019 - 15:52
Fovéa était entrée grelottante et en nage mais à présent c'est Tytoon qui frissonnait. Chaque pore de la peau de l'ange semblait vouloir s'ouvrir pour libérer tout ce qui pourrait l'être... Et le ciel savait si Tytoon retenait en elle mille-et-un sentiments, peurs, blessures et colères refoulés. Et la petite exorciste l'avait bien dit, autre-chose se terrait en elle : Quelqu'un d'autre.
La reine voyait la respiration de Fovéa devenir de plus en plus forte et saccadée, ne sachant plus si c'était parce que la maîtresse des flux énergétiques se dépassait dans l'effort ou si elle ne faisait que mimer les expirations fortes de l'ange qui se sentait de plus en plus fatiguée. Envie de lâcher prise, envie de s'ouvrir et en même temps... Non. Non...
Qui était Fovéa ?
Tytoon était un nœud de mystères et de mensonges depuis des années et voilà qu'une inconnue s'imposant dans sa couche pouvait lire en elle comme dans un livre ? A croire que le lit royal kanasien était un artefact démoniaque qui permettait quiconque de fouler son intimité, quelle qu'en soit la méthode ! La Reine crispa sa main sur le drap et alors que la soie était prisonnière entre ses phalanges elle leva une main tremblante sur l'épaule de la jeune femme devant elle. Elle songea à la repousser, mais n'y parvint pas. Pas par manque de force mais par manque de volonté.
Une chose... une chose en elle voulait que cela continue. Un soulagement. Une porte ouverte. Une issue. Non. Une entrée. Vers une libération. Un confessionnal. Elle avait envie de parler. Non. Elle avait envie qu'on lui parle. Non. C'était pas ça c'était... autre-chose.
Comme l'envie d'aller voir la lumière au bout du couloir. Comme l'envie de s'approcher du vide au bord du précipice. Non pas l'envie. Le besoin.

Elle sentait que tout ce qui était "elle" était exposé à la demoiselle. Que le passé, le présent, l'inavoué, le déformé, l’amplifié et tout ce qui avait été tut était à présent à la merci du troisième œil de l'exorciste. Est-ce que cette fille avait été envoyé par cette femme ? Celle qui semblait savoir tant sur elle ? L'univers décidait-il de lui envoyer cette semaine tous les êtres capables de s’immiscer dans les secrets qu'elle gardait sans même les connaître elle-même ? Qui étaient ces sorcières qui défilaient jusqu'à elle sur Freezer et à présent sur Kanasa... Fovéa pourrait voir qu'une consœur avait rendu visite à la Reine il y avait peu mais cela n'avait pas l'air d'être l'intérêt de la jeune fille : la demoiselle allait et venait dans son être, se baladant, explorant. Jusqu'où allait-elle ? Allait-elle ... au delà de ce que Tytoon pouvait voir de sa propre vie ? Tytoon devait-elle l'en empêcher ?

Le personnel avait été alerté par l'intrusion et d'autres gardes étaient parvenus à eux ; hésitant à passer la porte ouverte de la chambre, il regardèrent la scène des deux femmes dans la couche du Majin.
Tytoon était consciente et n'appelait pas à l'aide : sachant que la guerrière était bien plus apte à corriger une intruse qu'eux, ils s'abstinrent mais restèrent dans le couloir prêts à intervenir au moindre appel... En attendant, ils aidaient les gardes seulement assommés à se remettre de leurs évanouissements.

Tout ceci la Reine n'en eut pas conscience pourtant, absorbée dans une transe vide qui elle ne lui donnait rien à voir. Elle ne voyait rien de ce que pourrait entrevoir Fovéa, ne gagnant pas de sens supplémentaires, et même ne captant même plus ce qui se passait autour... Cela était familier... Savoir que quelqu'un savait tout de son être mais ne plus voir au dehors... C'était comme dans ce néant où elle avait passé des mois avec Enki.
Perdue dans cette pensée elle sursauta donc quand Fovéa se redressa pour gesticuler, toute contente.

Drôle de réveil. Elle avait mal à la main, et était resté le bras tendu et la soie dans sa main crispé tout le long : et vu la crampes qui lui lacérait l'avant-bras cela avait duré un certain temps.
Le sourire béat de la jeune brunette s'étira encore un peu pour expliquer que la manœuvre était proche de finir et qu'avant la fin de l'exorcisme elle pourrait parler à son invité clandestin.

"A travers vers toi ? Je dois faire quoi ? Te poser des questions ?"
demanda Tytoon ne comprenant pas ce que Fovéa voulait dire par là. Elle se massa la main, se donnant une contenance alors qu'elle était complétement larguée et impuissante durant cet épisode mystique imprévu. Fovéa n'avait pas répondu alors l'ange alla pour poser une nouvelle question et ouvrant la bouche tourna posa son regard à nouveau sur la frimousse de l'exorciste.

Elles se regardèrent toutes deux. Comme on regarde quelqu'un que l'on croise dans la rue. Ce n'était plus Fovéa. Si Tytoon était plutôt confiante et se refusait au moindre geste trahissant une inquiétude, elle se rendit compte qu'elle avait envie de reculer, se mettre sur ses gardes : Qui était devant-elle ? L'ignorance était la pire des armes, la plus effrayante, et la guerrière avala sa salive, digne mais sur le qui-vive quand elle vit le petit sourire se dessiner sur une bouche d'emprunt.

"Tu es vieille."

L'ange qui ne s'était pas attendu à cette remarque plissa ses yeux : elle ne bougea pas quand ce "quelqu'un" découvrit où il était.
Ce quelqu'un la connaissait et n'avait pas peur d'elle, autrement se réveiller face à elle ne l'aurait pas aussi peu affecté. La voix de Fovéa qui avait une intonation complétement différente ajouta de nouvelles paroles, de nouveaux noms. Gero... Gogéta.

La poitrine de l'ange se gonfla dans une inspiration. Cette personne qui regardait à présent autour d'elles parlait de combattre Gogéta... En effet cela faisait plusieurs années que cette histoire était finie. Cela remontait à des temps bien lointain où elle était encore une défenseuse. Un temps oublié, un temps enterré.
Il/elle reprit la parole, et son regard sa transperça quand il prononça son nom. Cette posture, cette attitude, tout était familier et étrange à la fois. Où avait-elle vu ces gestes la dernière fois... La dernière fois... Une statue ?

La guerrière devait avoir une drôle d'allure alors, toujours assise sur son lit, les yeux ronds. Elle était spectatrice et n'arrivait pas à dire la moindre chose : un fantôme lui parlait, littéralement. C'était si improbable qu'elle n'osait remuer un muscle de peur de se réveiller et rappeler à elle le monde réel.
“Le temps à l’air de ne pas t’avoir fait de cadeaux. Tu veux peut être en parler ?"
Un ami ? Un allié même. Elle sursauta encore quand l'inconnu fit un signe aux gardes pour faire venir à eux du thé et de quoi grignoter. Il avait parlé à d'autres gens qu'elle, et c'était comme avoir la preuve qu'elle ne rêvait pas. Tout ceci était réel, "quelqu'un" était là, dans sa chambre, à parler d'une époque révolue et dépassée, et était manifestement obsédé par ses rides et son air fatigué.

"... Un café pour moi." Ajouta l'ange. "Manifestement j'ai l'air fatigué." Dit-elle a ses gardes, aussi pour les rassurer. C'était n'importe quoi. Toute cette scène était du grand n'importe quoi... Mais ce n'était pas comme si elle n'y étais pas habituée. Elle fixa la non-Fovéa avec un air incrédule, cherchant quoi dire. "Je... C'est...." Elle se leva enfin de son lit et un peu à la manière qu'il/elle avait eu de prendre connaissance de son nouvel habitat, elle semblait faire des mouvements pour reprendre possessions de ses esprits. Elle s'arrêta rapidement pour faire face à cette silhouette improbable : Fovéa était droite et nonchalante à la fois, habillée d'une assurance qu'elle n'avait pas eu avant. "Non mais, avoue que d'être tiré de son lit par un revenant n'aide pas à avoir l'air frais !" Dit-elle ne trouvant pas choses plus sensées à dire face à tout ça.

Aldenice porta un plateau avec un service en argent magnifique : la bonne avait un regard rassuré en voyant que sa Reine était dans une discussion qui n'avait pas l'air trop dangereuse. D'autres employés suivirent avec la boisson et des biscuits kanasiens avant de refermer les portes.

L'ange ne songea pas du tout à se servir, sondant son esprit pour comprendre qui était là. Il n'y avait qu'une personne qui combattait avec les défenseurs qu'elle n'avait pas revu après son réveil du néant dans lequel elle avait cru être plongé à nouveau durant la transe... Ce n'était peut-être pas un hasard qu'elle eut des réminiscences de ce temps.
Elle leva un index hésitant vers son invité, comme pour annoncer une théorie : Tytoon hésitait. Pas par peur d'avoir faux, par peur d'être déçue si ce n'était pas cela. Était-ce ... possible ?

"C'est ... toi, hein ?"
L'ange fit quelques pas, tournant autour de "lui", le toisant comme pour tenter de le reconnaître malgré les érosions du temps, bien qu'ici il s'agisse d'un corps totalement nouveau.
"Il est mort..." Elle s'arrêta, pensive. "...Enfin je crois." dit-elle. "Gogéta... a disparu depuis très longtemps." Tytoon qui aurait pu avoir l'air attristé par cette vérité ne sembla pas du tout affectée par ce qui avait pu arriver à Gogéta, complétement troublée par la présence devant elle... Elle avait énoncé cela comme elle aurait pu énoncer à voix haute n'importe quelle information relative à ton enquête en cours ; voilà qui pourrait surprendre quelqu'un ne l'ayant pas vu depuis une décennie. La tête bien ailleurs, désirant tirer au clair ses intuitions l'ange fit alors un pas vers le corps de Fovéa : ses jambes tremblaient un peu. "Tu serais... C'est toi...?" Elle n'avait pas été aussi émotive depuis un long moment, mais la présence d'une âme qui l'avait connu quand elle se permettait encore ce genre de faiblesse devait y contribuer : c'était presque agréable d'ailleurs de sentir... et de voir un regard... amical. Et, regardant le thé et la personne face à elle qui semblait complétement à côté de la plaque aussi elle ne put retenir un sourire, les yeux brillants. Il n'y avait personne d'autres...
"Tu... Tu es bien plus beau ainsi. T'es gagnant, crois-moi..." Elle retint une avalanche de sentiments qu'elle n'avait pas totalement identifiés avant de finir sa phrase, moqueuse mais reconnaissante. " Dis moi que c'est bien toi.. Cell Vezerta."


*Page Wiki*
Dalles froides 13762610Dalles froides Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (alliance maléfique), lunettes de soleil, vaisseau 5 places, naginata (lance à lame courbe), dragonball à 2 étoiles.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf s'il est porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Fovea
Fovea
Autres Races
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 11/03/2018
Nombre de messages : 35

Techniques
Techniques illimitées : lecture - réflexes amélioré - fusion distante
Techniques 3/combat : maîtrise des flux énergétiques - explosion
Techniques 1/combat : gèle

Dalles froides Empty
MessageSujet: Re: Dalles froides   Dalles froides ClockDim 9 Juin 2019 - 16:45
“Qui d’autre ?”

Souffla Vézerta un sourire légèrement goguenard sur le bord des lèvres. Les multiples hésitations de Tytoon, bien que compréhensible, semblait amuser l’ancien cyborg. Il était cependant toujours confus tant par son manque d’information sur la situation présente que par son nouveau corps. Il observa pensivement ces bras, assimilant ce que Tytoon venait de lui dire.

“Alors il n’est jamais revenus...” dit-il à lui même

La mine de Vézerta s’assombrit légèrement. Le “très longtemps” de Tytoon restait en écho bourdonnant dans ces oreilles. Surtout qu’il ne savait toujours pas combien de temps s'était déroulé depuis sa mort et rien que d’y penser le laissait un peu sur une sensation de vertige. C’était si étrange... à la fois, il avait la sensation que le temps entre maintenant et ça mort était continus, comme le reste de son existence. Tytoon et lui... c’était hier. Mais dans le même temps, il se sentait lui même tellement plus vieux... Comme après un trop long sommeil, où l’on perçoit dans une forme de malaise que beaucoup de temps c’est passé, sans pour autant pouvoir mettre le doigts sur ce temps tant il semble que hier ne se trouve finalement qu'à un battement de cil. Très vite pourtant, son esprit revint à son obsession de toujours, tandis qu’il sondait la galaxie.

“L’ironie dramatique est présente.” finit-il par rire ne trouvant aucune trace de Gogéta dans tous l’univers connue et inconnue “J’aimerais te présenter mes excuses pour toutes les mauvaises choses que j’ai fait...mais on sait tous les deux que ce ne serait pas sincère“

Il attrapa machinalement un gâteau qu’il fit tourner dans son thé, un peu distrait par le mouvement de spiral il ajouta d’une voix douloureuse

“Il aurait été quelque part, je me serait déjà élancé sur ces trousses. Toute cette quête de puissance, toutes les mauvaises choses que j’ai fait au nom de la puissance n’avait que pour but de l'arrêter et il était peut être déjà mort même à l’époque. J’aimerais te dire que je regrettes, mais je ne suis pas certain de plus regretter mes actes que d’être vexé par le fait qu’ils aient été si vain.”

En sortant le gâteau du thé, il eut la surprise de le voir complètement désagrégé d’y être resté trop longtemps.

“Au final, Gogéta était mort, et mon corps c’est désagrégé sous sa propre puissance. J’ai vraiment tout perdu. ha ha, j’imagine que depuis le temps, tout ça doit te sembler ridicule. J'espère que tu sais que malgré toutes les trahisons je t’ai toujours considéré comme mon amie.”

Il but une gorgée de son thé tout en jetant un oeil à son énergie qui entourait toujours Tytoon. Son énergie c’était presque enchâssé dans celle de Tytoon. Cela avait probablement ralentit sa croissance et semblait même pouvoir être dommageable pour l’intégrité de Tytoon sur plus long terme. Il soupira en attrapant un autre gâteau et en se servant un peu plus de thé, il soupira légèrement avant d’ajouter.

“Quand nous aurons fini notre petit goûté, Il sera temps que je te libère. Je… Il n’y a que moi qui le puisse et... Je n’en reviendrait pas cette fois. Je t’avais transformé en ancre pour ne pas mourir donc... mais je ne suis plus qu’un vieux reflet du passé. Je suis content de passer mes derniers moments... avec toi.”

L’idée de disparaître pour de bon l’angoissait. Il n’avait pas d'âme à proprement parlé et rien ne subsisterait de lui. Rien. Il ne voulait pas mourir. La main qui tenait la tasse à thé tremblait légèrement, presque de manière imperceptible. Il ne voulait pas mourir, mais il n’avait que trop fait souffrir ces amis par ces trahisons répété. Sa vie ne valait pas qu’il y sacrifie Tytoon. En même temps, sa pensé revenait sans cesse à Gogéta. Etait-il vraiment possible qu’il soit tué sans laisser de traces ? Peut être devrait-il chercher un peu plus… Peut être...

Il jeta un oeil vers elle, stabilisant sa volonté et sa main. Il souria. Il bu une nouvelle gorgée de son thé en songeant qu’après tout il en avait assez de se démener. Tous perdre l’amenait à reconsidérer. Au final, le plus important était ces amis. Il se trouvait là, plus faible qu’il ne l’avait jamais été, dans le corps de cette terrienne et pourtant… Pourtant, il était heureux, le simple fait de boire du thé avec une vieille amie lui apportait plus de satisfaction et de plaisir que tout ce qu’il avait pu faire jusqu’à maintenant dans sa course au pouvoir. S’il avait eut une deuxième chance, peut être aurait-il sut être plus heureux.

Maintenant qu’il se sentait plus serein, les pensées de Vézerta revinrent complètement vers Tytoon.

“Tu veux me parler de ce qui te tracasse ? Autant m’épancher dans la nostalgie de la période des défenseurs serait amusant, j’ai l’impression que tu as besoin de parler à quelqu’un.”

Il souriait, bienveillant.
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6344
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

Dalles froides Empty
MessageSujet: Re: Dalles froides   Dalles froides ClockVen 12 Juil 2019 - 23:15
Voyant son invité sourire elle ne put s'empêcher de faire de même : son mimétisme était la conséquence de la difficulté de son esprit à générer une décision propre, complétement retourné par la réalité. Cell Vezerta était là. C'était une information impossible à traiter. En aucun cas elle n'était prête à ça et pourtant le ciel savait si elle était excitée par cette révélation. Il était là. Un allié, un défenseur était là. Elle n'avait plus personne de son ancienne "famille", et retrouver son ami disparu était un miracle. Voilà, le mot : un miracle.

Et le miraculé était lui aussi un peu secoué, apprenant qu'il avait raté une décennie d'événements et que son ennemi juré était introuvable.
Tytoon le regarda, assis, dans ce corps d'emprunt.

Le visage de Fovéa était bien plus expressif que le visage originel de Cell Vezerta, et elle décela alors bien plus facilement ce que cachait le cœur de son compagnon : Il avait un petit sourire figé mais vide et le regard absent. Il se sentait hors de coup, oublié du monde, sans réel place... Comme éjecté de la partie, cherchant à faire bonne figure. Elle connaissait cette expression, et ce sentiment. Elle l'avait déjà des milliers de fois ressentis. Elle se contenta d'être spectateur de ce coup qu'il venait de prendre, ne pouvant faire mieux que compatir silencieusement. Cell Vezerta n'est pas le genre de personne qui attends des câlins ou qu'on le plaigne... Et cela tombait bien parce que Tytoon n'était plus le genre de personne à dispenser ce genre de niaiseries dont elle avait abusé jadis.

Elle l'écouta simplement. Il vida son sac, posa des mots sur la situation, le bilan sur son existence. Oui, Cell Vezerta n'avait pas été un saint, et il l'avait même fait souffrir, parfois. Le sadisme dont il avait pu faire preuve aussi bien envers ses alliés que ses ennemis avait souvent échappé à l'ange mais ils avaient eu des moments bien à eux, et elle avait su voir en lui un autre être, derrières les couches d'ambitions, de maladresse et de précipitations : Il était un être complexe, profond, à part, marginal et quasi-paradoxal, et le fait qu'il ait réussit à s'accrocher à ce monde jusque là n'était pas si étonnant. C'était tout à fait digne de lui.
Quand il annonça qu'il la considérait comme une amie, elle sourit, touchée : c'était une surprise venant de celui qui avait été un outsider même au sein d'une alliance, mais en y réfléchissant bien, cela n'était pas si improbable.
L'ange le fixa avec tendresse, ne l'interrompant pas. Il expliqua qu'il s'était amarré à elle pour ne pas disparaître mais qu'il était tant de la libérer.

Il avait beau manger ses biscuits et boire son thé avec désinvolture, le regard de Fovéa trahissait une mélancolie et une peur bien réelle. C'était en réalité une chance qu'il ait le faciès de cette jeune fille frêle...

Tytoon, prenant une inspiration, vint s'assoir à la table où les douceurs avaient été déposées, face à lui. Elle se servit un café, et l'action était une bonne occasion de fuir son regard.

"Les défenseurs n'ont pas survécu longtemps sans toi... A moins que ça ne soit sans Gogéta. Peter, Bra, Crono... Ont aussi disparu." Elle souriait, à sa manière à lui. Le petit côté digne et élégant malgré tout. Prenant la tasse dans ses mains elle le regarda enfin. "C'est ironique en effet que tu m'aies choisi. Est-ce vraiment par amitié ?" Elle était reconnaissante c'était indéniable, mais l'amusement sur ses lèvres était aussi présent que la tendresse dans son regard. "Tu vivais pour le tuer... Et moi je me targuais d'être son ange gardienne." Elle eut un petit rire, assez dramatique au fond. "On a en effet tous les deux l'air un peu con maintenant qu'il est parti." Elle posa la tasse pour se saisir d'un gâteau. Bien que n'ayant pas faim du tout, elle avait besoin de se donner une contenance. Elle se demanda si lui aussi avait la gourmandise opportune. "Merci de ne pas m'avoir laissé pour l'éternité seule avec le poids du ridicule." Nouveau rire, le regard trahissant des pensées plus profondes. Tytoon laissa un temps avant de changer de ton. "Je crois que pour ce qui est de la traîtrise je suis mal placée pour te faire la morale. Et soyons francs, je trouve qu'au contraire, au vu de nos revendications et objectifs personnels nous aurions dû nous confronter bien plus toi et moi. Au lieu de ça tu m'as permis de te revoir..." La Reine le regarda, un peu plus sérieuse. "Je suis honorée d'avoir été tout ce temps... ta gardienne." S'amusa-t-elle.

Elle se demandait si elle devait lui dire qu'elle voulait bien qu'il reste, qu'il survive. Fovéa avait dit qu'elle recyclerait l'énergie de Cell Vezerta une fois l'exorcisme fini... Y avait-il vraiment un moyen pour que son vieux camarade puisse demeurer avec elle ?
Et d'un autre côté il avait parlé de la libérer, sous-entendu qu'il allait volontairement partir... insinuant que Fovéa n'y arriverait pas. Soit il se sentait obligé et dans ce cas elle devait lui faire comprendre qu'elle n'avait cure de savoir qu'il vivait à travers elle... Soit il voulait s'éteindre et insister pour le faire rester serait mal poli.

La femme hésitant fut coupée dans ses dilemmes par son interlocuteur qui voulait qu'elle se confie.
Vraiment ? Cell Vezerta ? Il était le membre des défenseurs le plus détaché de tout sentimentalisme. Était-ce une fuite pour ne plus penser à ses propres émotions, lui qui semblait si fébrile en ce moment ?

Elle croqua le biscuit qui avait été trempé dans le café.

Ses peines, ses défaites, ses deuils, elle avait enfin tout digéré. C'était récent. Elle était enfin rentrée après une retraite en solitaire sur Freezer et avait enfin retrouver la force d'avancer. Fallait-il vraiment parler de tout ce qu'elle avait enfin surmonté ?

"Le résumé des années que tu as raté n'est pas très glorieux. L'univers se déchire toujours entre les mains des guerriers les plus puissants."
Elle se remémora leurs dernières rixes et sourit. "Tu seras peut-être ravie de savoir que le sceau de Gogéta s'est réveillé." Elle posa sa main sur son ventre. Cell Vezerta sentirait sans doute que le sceau n'était plus actif à présent. "Avec ou sans lui, j'ai ainsi fini par marcher dans tes pas... Au point qu'aujourd'hui je suis dans le camp de Majin Végéta." Elle leva les bras pour montrer le luxe de la pièce dans laquelle ils se trouvaient. "J'ai délaissé la Terre, je vis maintenant avec lui sur Kanasa. J'imagine qu'il serait ravi de savoir que tu es dans son château... Mais un peu moins s'il te surprenait avec moi dans notre chambre." Elle eut un petit rire digne qui n'avait vraiment rien à voir avec ce qu'elle avait été jadis : elle qui était jadis si exubérante, sans retenue était devenue... Une Reine.
"Nous avons eu un enfant lui et moi" ajouta-t-elle avec beaucoup moins de conviction que le reste, regardant le café danser dans sa tasse. "La guerre nous l'a malheureusement enlevé." Elle se reprit, un sourire forcé sur les lèvres, le regardant. "J'ai souvent imaginé qu'il avait pu te retrouver dans le royaume des morts. Que tu pourrais l'entrainer là-bas. J'ai toujours trouvé que tu avais été un parfait instructeur. Dommage." Fit-elle, ne pouvant plus prononcer d'avantage de mots sur le sujet.
Oui, dommage que Cell Vezerta ne soit pas avec lui : le plus grand déchirement de l'ange était d'imaginer Anko seul. Perdu dans un néant, sans personne pour lui tenir compagnie. IPourquoi parmi tous ceux qu'elle avait perdu elle avait espéré que ce soit Cell Vezerta qui puisse être avec lui ? C'était inexplicable. Peut-être qu"inconsciemment elle avait senti autour d'elle la présence de Cell Vezerta et l'avait identifié comme un protecteur. Peut-être simplement qu'elle savait qu'il était capable, au détour d'un petit déjeuner, de sentir quand "on avait besoin de parler à quelqu'un".
Même quand il l'avait trahi la seule chose qu'il avait voulu était de la convertir à sa cause via le sceau. Au final, elle avait fini par y céder... Est-ce qu'ils avaient alors vraiment été opposé lui et elle ? Elle avait même dû déjà, à cette époque, comprendre que MV et Vezerta étaient les êtres les plus loyaux, les plus censés. Elle avait été fière de faire parti des alliées de Cell Vezerta, et aurait du d'avantage l'écouter quand il semblait perdu dans une folie qu'avait condamné Peter.
Elle avait bien assez parlé... La tasse était vide à présent.


*Page Wiki*
Dalles froides 13762610Dalles froides Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (alliance maléfique), lunettes de soleil, vaisseau 5 places, naginata (lance à lame courbe), dragonball à 2 étoiles.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf s'il est porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Contenu sponsorisé

Dalles froides Empty
MessageSujet: Re: Dalles froides   Dalles froides Clock
 
Dalles froides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mains froides, coeur chaud.
» Pangasius
» trapped in a box.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Kanasa :: Château inconnu-