Partagez
 

 Pas de bol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yukko
Yukko
Demi-Sayen
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8601
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3910

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

Pas de bol Empty
MessageSujet: Pas de bol   Pas de bol ClockMer 1 Mai 2019 - 22:45


Ainsi donc, la participation de Yukko au grandiose tournoi de Dösatz touchait à sa fin. Une fin prématurée, au grand malheur de la jeune fille qui s’était vue refuser l’accès aux demi-finales à l’issue d’un affrontement dantesque. Malgré ses plus braves efforts, Darkus était parvenu à l’emporter. Le style de combat on-ne-peut plus particulier du monarque déchu avait eu raison de l’adolescente qui en gardait dans la bouche un goût très amer.

Yukko avait préféré décliner l’aide du personnel soignant, ne souhaitant pas se retrouver clouée dans un lit d’hôpital. Cette idée ne l’enchantait aucunement et compte tenu son état, c’était certainement ce qu’il lui serait arrivé si elle n’avait pas daigné refuser leur intervention. Déjà que son temps dans le monde des vivants était limité, triste réalité que son abracadabrante auréole ne cessait de lui rappeler, loin d’elle l’envie de passer la poignée d’heure qui lui restait dans la stérilité d’un centre hospitalier. Pour autant, son état était quand même assez grave. Le combat qu’elle venait de mener avait été d’une rare violence, du jamais vu dans l’histoire des Arts Martiaux, et une trop grande quantité de son précieux sang s’affairait à orner la surface balafrée de l’aire de combat. En quittant les lieux, la jouvencelle s’était tout de même servie dans l’outillage de premier secours des staffeux du tournoi, se privant au passage de leur permission.

L’heure tardive avait vidé le parc de la majorité de ses occupants, laissant à Yukko tout le loisir d’opérer son rafistolage de fortune. Malgré le temps qu’elle passait à se battre, la gamine n’y connaissait que très peu en soins préhospitaliers, un héritage de son talent qui lui permettait de s’en sortir généralement indemne.

« Plus maintenant… Ricanait-elle entre deux soubresauts de douleur.

Finalement, peu de ses derniers combats ne s’étaient soldés par une victoire de sa part. La chance devait l’avoir abandonné pour de bon, car malgré ses progrès constants, le succès continuait à lui échapper. Le couvre-chef interdimensionnel qui trônait au sommet de sa tête blonde en était l’ultime témoin, mais même lui ne parvenait à la décourager. Elle restait convaincue de n’être que dans une mauvaise phase, rien de plus qu’un obstacle de plus sur son chemin semé d'embûches, et rien que sa persévérance ne saurait dépasser.

Persévérance ou non cela dit, son moral n’était pas à son meilleur. Tout le monde avait besoin de temps à autres de se sentir valorisé et Yukko se disait qu’il était bien temps que son tour n’arrive. Enfin, au bout d’un petit quart d’heure entrecoupé de brefs grommellements, la lycéenne mettait fin à sa séance de raccommodage improvisée. De nombreux bandages apposés maladroitement au possible venaient décorer ce que ses amples habits ne pouvaient recouvrir. Par chance, elle qui ne portait rien de particulièrement compliqué comme vêtements et n’était pas très regardante d’une manière générale vis-à-vis de son look n’eut aucun mal à remplacer les quelques lambeaux qui avaient survécu à la bataille.

« Ça aura été marrant le temps que ça a duré. »

Tant qu’elle était dans le parc, Yukko allait en profiter pour rendre visite à son petit kiosque à crêpes préféré. Les mets que préparaient le tenant de l’endroit pouvaient sublimer le palais de n’importe qui et ne connaissaient aucun égal. Le secret de la préparation de sa pâte et de la parfaite cuisson de son produit phare était la convoitise de bon nombre de chefs étoilés, enfin en tout cas c’est ce que s’imaginait la demi-Saiyan. La vérité était tout autre évidemment, puisque le maestro de la saveur n’était en réalité qu’un illustre inconnu dont la célébrité ne s’étendait qu’à la poignée d’hectares que recouvrait le parc. Et en ce point, le marmiton et la gosse se ressemblaient énormément.

Révérée sur le ring, les acclamations de la foule en délire prenaient immédiatement fin une fois en dehors de l’arène. Quand bien même le tournoi de Dösatz pouvait se vanter d’un audimat battant tout records, vous auriez bien du mal à trouver quiconque dans la rue en train de clamer le nom de la jouvencelle. Sa notoriété avait pour limite la surface de combat et pas plus. Et finalement, ce n’était pas pour lui déplaire. Ces moments de calme entre les batailles étaient ceux que Yukko apprenait pas-à-pas à apprécier et elle n’aurait pas supporté que sa soudaine renommée vienne lui ôter ce petit plaisir. La popularité s’accompagnait de bien des hauts et des bas, et la super guerrière n’était pas encore prête à vouloir s’encombrer de tels ennuis potentiels.

Ses pas hasardeux, rendus plus pénibles qu’à l’accoutumée par ses nombreuses blessures, finirent par la mener là où se trouvait usuellement le kiosque de ses désirs. Manque de chance, histoire de finir ce début de soirée maussade sur une note du même ton, la voiturette à nourriture avait disparue. Voici donc que la gamine se voyait privée de son petit plaisir coupable. Ce n’était vraiment pas son jour, marquant sa pensée d’un long soupire. Heureusement qu’il touchait à sa fin.
 
Pas de bol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole :: Parc-