Partagez
 

 Le discours du père castor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Empereur Palpatine
Empereur Palpatine
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 19/01/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Coté obscur
Zénies : 960 Credits

Techniques
Techniques illimitées : Eclairs de force | vitesse | mouvement par la force
Techniques 3/combat : Soins | Doute
Techniques 1/combat :

Le discours du père castor Empty
MessageSujet: Le discours du père castor   Le discours du père castor ClockLun 29 Juil 2019 - 17:20
Des débris, de la fumée, des cris, tout souvenir avait une sorte d’immuabilité. Le lycée Orange star n’y échappait pas. Ses hauteurs étaient six pieds sous terre, de même de ses étudiants, un triste sort provoqué par la folie d’incapables bien loin de se soucier des conséquences à long terme de leurs actes. Dans ces poussières de rêves, le Chancelier se tenait droit, dans sa tenue la plus cordiale : Une robe traditionnelle des diplomates galactiques, un habit qui le reconnaissait comme un homme du peuple ; enfin, qui lutte avec. Car oui, Palpatine cachait bien son jeu et n’avait nullement révéler sa vraie nature, ses alliances ou son alignement, mystérieux comme le destin, à ceci près qu’il avait quelques ambitions. Elles n’étaient pas bien loin, c’était cette planète, la Terre ressemblait en tout points à Naboo ou Aldebaran, un monde ou la végétation était riche sans être dangereuse. Une zone confortable en termes de températures avec de rares intempéries uniquement.

Le vielle homme marchait au milieu de ces décombres, suivit d’une dizaine de ses meilleurs hommes. L’Empereur avait écarté ses navires du reste du blocus qui d’ailleurs s’était défait après l’explosion des bombes, il était donc venu en navette simple sur Terre. Sheev voulait démontrer sa proximité avec les terriens et aider le Beau Jack à prouver sa légitimité en temps que nouveau maître des terriens. Car le maître Sith savait bien que la prise de pouvoir de son meilleur allié lui donnera à lui aussi les privilèges de gouvernance, un luxe dont il ne se priverait pas. L’heure était donc à l’image et la forme, il était bon de rester à proximité de la plèbe, quand elle vous voit, elle vous aime, surtout quand vous apportez du matériel. Ainsi, les troupes impériales par le biais de plusieurs navettes vinrent porter des secours de premiers soins aux blessés, mais aussi aider celles du Beau Jack dans leur soutien à la populace.

Attentif aux élocutions de son partenaire, mais aussi de ses détracteurs, le propriétaire de l’étoile noire pouvait se passer d’un discours lui aussi, offrant un cordial soutien à son allié. Deux de ses gardes portaient donc une caméra et un micro, oui, c’était deux stormtroopers équipés comme des hommes du cinéma. Cette scène ridicule ne serait évidement pas diffusée à la population, c’est eux qui tenaient les caméras, et en fond n’était visible que quelques gardes rouges impériaux, mais aussi des civils nourris, un camp de réfugiés, quelques ruines. L’emplacement n’était pas choisi au hasard, tout avait un sens et le malin Sheev avait tout donné pour mettre en avant sa proximité avec le rescapé, comme pour dire que lui aussi y était. Toutes fréquences, tout canaux, c’était l’heure de se lancer dans un spitch, une compétition à qui aura l’air le plus aimable, concret et utile.

« Peuple de la Terre, je m’adresse à vous avec les plus grands regrets pour cette terrible tragédie. Ce Roi fou et ces saiyans ont troublés l’équilibre de la planète en réglant leurs comptes en détruisant vos villes et vos familles. Je comprends bien évidement la méfiance, le rejet et la haine que beaucoup doivent avoir pour les uns ou les autres, mais n’oublions pas que le plus important reste de construire l’avenir. Il faut rebâtir vos cités et offrir un deuil respectable à vos morts. Mais je ne viens pas faire pareille élocution sans raison. »

La voix du l’homme avait la maturité et le calme de celle d’un grand père aimant, peut être était-ce un réel avantage pour se faire entendre, ou bien au contraire cela lui porterait préjudice ?

« Je dirige une grande société d’exploration spatiale et de protection de convois, j’ai décidé de protéger chaque convoi humanitaire en direction de la Terre, mais je vais aussi transférer au gouvernement terrien des fonds pour aider à la reconstruction des villes. Aucune alliance maléfique ne menacera la reconstruction, ni aucun pirate, et l’argent que je vous offre vous permettra de vous chauffer et vous nourrir. »

Quelques millions de Zenies, ce ne sera pas assez pour sauver tout le monde de la faim, mais Palpatine faisait ici une part très appréciable du travail de protection des civils, tout ça en plus des efforts des autres méga corporation permettrait un rétablissement éclair de la planète. Mais il fallait maintenant parler du loup, elle qui s’opposait verbalement au beau Jack, il serait de bon ton de la remettre à sa place avec un tact maîtrisé.

« Je veux aussi commenter les ébats diplomatiques qui opposent la générale des forces armées et le Beau Jack, j’ai écouté attentivement vos discours et je vous appelle au calme. Madame Karuzaki, je vous convie à la retenue, vous avez été la première à menacer à mort ceux qui viennent, sans contrepartie, donner leur aide aux terriens en danger. Pensez à votre peuple et laissez ces enfantillages de pouvoir de côté, ne serait que le temps que la situation des sans-abris s’améliore. »


Il marquait une petite pause avec un air quelque peu désolé.

« N’oubliez pas que la Terre à énormément souffert, sans doute comme vous madame, je vous en prie, faites confiance à ceux qui tendent leurs mains pour vous porter secours et limiter les dégâts d’une pareille tragédie. »

Le vieil homme allait maintenant terminer, redressant son regard avec une assurance plus marquée.

« J’aime la démocratie, et je souhaite que le peuple terrien puisse en profiter après tant d’années de dictat. Mais avant d’en parler, faisons-en sorte que chacun puisse manger, dormir et voter sans risquer sa vie. »

Voilà une élocution gentillette histoire de calmer la louve, Palapatine avait tout fait pour se faire passer pour une sorte de père Fouras de l’espace. Espérons que cela suffise à calmer les gens quant aux mauvaises appréhensions que pourraient leur donner Narumi. Cette femme n’était clairement pas une politicienne à son franc parlé, elle craquerait un moment ou un autre si elle continuait à affronter un vicelar comme le Beau Jack. Prochaine étape maintenant, saboter l’autorité de madame.

Lisez le prochain poste.  



 
Le discours du père castor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Lycée Orange star-