Partagez
 

 Le dernier compte à rebours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zamasu
Zamasu
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 18/10/2016
Nombre de messages : 183
Zénies : 2000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche | Lances divines | Creation | Illumination
Techniques 3/combat : Arme d'énergie | Téléportation
Techniques 1/combat : Supernova

Le dernier compte à rebours Empty
MessageSujet: Le dernier compte à rebours   Le dernier compte à rebours ClockLun 19 Aoû 2019 - 17:05
Il pleuvait la mort, une catastrophe sans nom dans un monde en proie aux pires hérésies. Les dieux généreux apportaient la vie, la sérénité, l’espoir. Les démons n’auguraient eux que le chaos et la tristesse, l’avarice et la malice. Ce torrent d’injustice traversait l’âme du vénérable héros, celui sur lequel incombait la tâche de sauver l’univers. Seishiro kaisai, voilà un nom ayant causé les pires exactions, par pur plaisir de détruire, il avait condamné la vie. Qu’importe que cette dernière soit noble, juste ou méritante, personne d’autre que les hauts juges divins ne pouvaient s’accorder le droit d’une telle extermination. Ce représentant des plumes noires se prendrait-il pour un Dieu ?

Il n’en serait jamais un. Quel fou pouvait penser atteindre le statut supérieur en semant mort et carnage. Les démons ne le comprendraient jamais, et nul autrement que par leur destruction le monde pourra en être sauvé. Cette frustration de n’avoir pu agir retenait le justicier d’un court sanglot, cette ténacité qu’il avait à la tâche de protéger son univers le rendait très émotif. C’était sa raison d’exister, Zamasu n’avait rien d’autre pour lui que cette conviction de vaincre le mal par tous les moyens. Parcourant quelques ruines, le champion des cieux portait son regard vers les cendres fumantes, les corps pétrifiés dans la douleur, les restes d’habitations autrefois  joviales. La mort faisait partie intégrante du cercle de la vie, mais nul n’avait le droit de le presser par égoïsme. L’attrait qu’avait Sk sur la Terre ne reposait que sur des ressources fossiles, une armée solide, une gloire futile.

Les valeurs de celui ayant fui la planète n’étaient donc guère appréciables, le contrôle, la domination, ce n’est pas un être maléfique qui la méritait, surtout pas un imbécile capable de supprimer ses propres atouts. Le ciel était gris, le calme était plat, le monde était bien plus triste sans sa nature adorée. Plus d’animaux, plus d’arbres, plus de fleurs, l’espace d’un instant l’immortel fixa la fleur accrochée à son torse, éventuelle survivante des cruels événements, mais aussi le cadeau d’une chère. Car oui les pensées du Kaioshin n’allaient pas qu'à son devoir de justice, mais aussi envers celle qu’il appréciait, la seule d’ailleurs. Comment se portait Amaryllis ? Elle qui vivait habituellement des jours heureux sur la Terre.

La terreur des bombes et leurs impacts sur la nature avaient sûrement affaiblis le symbole de naturel de la fierté. Le rival de Kaito gardait cette inquiétude dans un coin de son esprit. c’était bien contre lui de faire de pareil écarts pour “quelqu’un” mais c’était tout aussi rare qu’il porte une telle considération envers un autre être vivant. Amaryllis représentait une combattante résolue et convaincante, sa manière de voir le monde et son naturel était charmant, puissant.

Aucune trace d’elle ici cependant, incitant le Kaio à se changer les idées en observant loin d’ici les fondements ébranlés d’un château réduits en miettes. La moitié de l’habitation royale avait été soufflée par une attaque d’énergie, un juste retour de pièce contre le Roi déchu. Le Dieu tout puissant comptait bien finir la punition qui avait été infligée à ce démon peu scrupuleux, tous les représentants de cette espèce maléfique devaient disparaître, de toute façon. Cependant, impossible de localiser ce dernier dans la galaxie entière, de sa grande sensibilité magique, Zamasu pouvait ressentir les énergies à longue distance, sans pour autant repérer l’auteur du drame. Ce dernier avait-il fui dans une autre dimension ? Peu probable, le justicier savait bien que son adversaire n’en était pas capable. Il était donc peut être décédé, tué par un protecteur de la Terre. Si tel était le cas, l’immortel s’en retrouvait rassuré. En l’absence de l’énergie du mauvais, Zamasu devait néanmoins assumer que Seishiro kasai avait surement disparu pour de bon, emporté dans sa propre folie. Ainsi, le héros de l’univers n’allait pas se lancer à sa poursuite, mais à celle de d’autres représentants du mal. Une énergie sombrement démoniaque se mêlait au flux normal du temps depuis plusieurs mois, une émanation décrivant l’action d’un Dieu malfaisant sur la trame présente.

Qui donc pourrait ainsi agir à saccager l’ordre des choses ? Certainement ce diable de Demigra, reconnu par tous comme le responsable de bien des malheurs. Il existait d'autres malheureux provoquant la tout-puissance de Zamasu, Towa, Leech, Satan, Super Wulhut 2… Ces dieux, eux aussi ne payaient rien pour attendre. Mais le premier de tous à payer serait certainement ce maudit démon roux, enfermés depuis des millions d’années dans un des rares actes sensés des Kaioshins du temps, ce furieux tentait de récupérer ses pouvoirs. Il n’en serait rien, il allait bientôt connaître le même sort que chaque adversaire de l'ultime divinité.

Car pour l’unique héro, nul besoin de préparations ou d'entraînements, il disposait déjà d’une force illimité, d’une sagesse savante et d’une droiture irréaliste tant que parfaite. Et finalement, à l’aide de son anneau du temps, il était capable de voyager dans toutes les temporalités qu’il voulait, l’éternel pouvait traquer le démon roux qu’importe sa cachette. Il ne serait évidemment pas simple de retrouver cet ennemi vicelard et lâche, mais à force d'efforts, le combattant aux cheveux d’ivoire retrouverait le maître du mal dans sa dernière tanière.

“C’est votre tour, vils démons. Vous pourrez supplier, vous pourrez paniquer. Mais jamais vous ne pourrez échapper à votre sentence.”


La mort, voilà ce qu’il fallait infliger aux serviteurs des ténèbres anciens, et rien ne pouvait retenir Zamasu de dés maintenant appliquer son plan noble. En tendant son  bras droit dans le vide se déroulant devant lui, le justicier fit appel aux pouvoirs incroyables de son artefact magique.

“1 an !”

Ainsi commençait une traque limitant progressivement les cachettes accessibles à Demigra et ses associés. L’être né de la fusion allait devoir longtemps voyager pour trouver le démon qu’il cherchait, mais l’effort était rentable dans la mesure ou le Kaioshin pouvait sauver le monde. Quelques heures, quelques jours, quelques mois, combien de temps faudra t-il à Zamasu pour parfaire sa vengeance ?

Il approche, les démons pouvaient le sentir, univers après univers, galaxie après galaxies... Le souffle d'une justice aussi téméraire que radicale se profilait dans l'horizon brumeux du destin. Serait le vent tragique annonçant la rechute dans l'ombre de l'ordre démoniaque ?
 
Le dernier compte à rebours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-