Partagez
 

 Les élections terriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJ
PNJ
PNJ
Masculin Age : 13
Date d'inscription : 02/01/2019
Nombre de messages : 2

Les élections terriennes Empty
MessageSujet: Les élections terriennes   Les élections terriennes ClockDim 10 Nov 2019 - 18:23

La Terre réparait les lourds dégâts qui lui avaient été causé, petit à petit. Chaque terriens, membre de l’armée ou simple civil, tout le monde s'entraident afin de rebâtir leur patrie depuis la guerre.

Mais il est l’heure de retrouver une voie à suivre. Un chef pour les mener à nouveau. Un dirigeant fiable, quelqu’un qui leur redonne de l’espoir. C’est dans ce but qu'aujourd’hui, les terriens ont décidé d’ouvrir des élections.

Les médias n’en ratent pas une miette: c’est une femme d’un mètre soixante qui fait office de porte-parole pour le peuple. Sa petite taille est éclipsée par le feu ardent qui brûle dans ses yeux, dans son âme. Ce même feu fait miroir à celui de tous ses compères. Elle déclare, à la télévision intergalactique, en compagnie de ses frères et sœurs:

Nous ouvrons des élections. Nous recherchons un dirigeant digne de notre planète et de nos valeurs. Chacun peut venir s’inscrire et présenter son programme, ses ambitions pour notre belle Terre. Nous voterons, chacun d’entre nous, chaque né terrien et résidents terriens, afin d’élir celui en qui nous plaçons notre confiance pour redorer notre blason. Nous fermerons les inscriptions dans quelques semaines et nous passerons aux votes.

Chaque personne qui vient pour se présenter doit signer quelques papiers bateau: nom, prénom, dans les grandes lignes votre programme, si vous possédez d’autres planètes, votre méthode de gouvernance. Vos projets, en somme.

Tous ceux qui veulent voter doivent prouver le fait qu’ils sont né terrien par leur carte d’identité ou, le cas échéant, en ramenant leur justificatif de domicile.

[HRP: Consultez les News du 10/11/2019 pour en savoir plus]
Draven
Draven
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/05/2019
Nombre de messages : 12

Techniques
Techniques illimitées : Contre favorable
Techniques 3/combat : Cobra Clutch /// Disqualification
Techniques 1/combat : Ola public!

Les élections terriennes Empty
MessageSujet: Re: Les élections terriennes   Les élections terriennes ClockLun 18 Nov 2019 - 15:10


"Je me nomme Draven. Je n’ai jamais su mon prénom ni mon nom de famille. J’ai très vite été séparé de mes parents étant enfant pour intégrer un orphelinat."


"Je suis désolé monsieur mais vous devez posséder un nom pour ce genre de procédure. C’est obligatoire."


"Comment fais-je ? Dois-je inventer mon identité ?"



Ceci est l’histoire que je vais vous conter. Mon histoire, l’histoire d’un petit homme né en banlieue, s’étant fait commentateur de combats et vivant de sa passion, mais qui ne sait pas qui il est. Qui suis-je ? Cette question il se la posa tout au long de son voyage mais trouvera-t-il seulement sa réponse au bout de sa quête ?

C’est en ces temps de désespoir et de défaite que notre ami put observer sous tous ses angles sa chère Terre mère qui lui donna tant, ses gens qui la peuplaient, les valeurs qui les régissaient et les flammes qui embrasaient leurs cœurs. Jour après jour, semaine après semaine il marcha. Il se repentit, aida de son possible chaque citoyen, chaque brique tombée au sol, chaque sillon de terre bafouée, chaque enfant en pleurs. Il creusa la terre, bâti des murs, contempla la beauté de la solidarité des Hommes d’ici. Il devint un homme nouveau, un homme valeureux, un homme digne. Un homme du peuple, dont il s’excluait pendant si longtemps. Draven ne pouvait souffrir le malheur de sa Terre, il fera tout ce qu’il pourra pour redonner foi en sa planète.

Après ce pèlerinage exténuant et intense, il se tourna vers lui-même, face à sa vie, à ses travaux, à ses accomplissements. Nulle ne fut pas son aberration lorsqu’il comprit que ce voyage qu’il venait d’accomplir pendant plusieurs mois à travers les continents, n’était que le point de départ d’un nouveau lui. Un homme grandit, un homme tourné vers le monde, conscient du monde et intéressé par l’unicité de son peuple entier. C’est ainsi qu’il navigua de terres en terres inconnues, bravant à chaque reprise les obstacles de la déchéance de la planète. Tout ce qu’il fit, il le fit pour le peuple, car nul Homme ne pouvait rester inactif face à cette situation. La Terre renaîtra de ses cendres. Il est temps de remettre les Hommes à leur place.

Il prit congé pour mieux raviver la flamme des Hommes. Il prit congé pour mieux réunir les Hommes. Il prit congé pour mieux guider les Hommes. Il prit congé pour mieux devenir un Homme.

Nous sommes à l’aube du changement. Des élections se préparent et un dirigeant devra porter sur ses épaules le fardeau pesant de la Terre et de ses citoyens. C’est en ce jour bien précis que notre commentateur repris son micro et c’est en ce jour bien précis qu’il l’utilisera pour redonner vie en chacun des Terriens.

Il est 6h31 du matin. Il reprit la route en direction du grand Nord, là où les gens d’esprit se retrouvent. Il rejoignit la ville. Il souleva avec lui le peuple. Une horde de cris l’acclamaient pour ce qu’il faisait, rues après rues pour chaque citoyen en difficulté. Cependant il n’était pas le seul, toute la ville s’aidait elle-même, alors pourquoi cet étranger attisait tant la curiosité et l’espoir des gens? Il ne répondait rien à cette question. Il leur promettait que dans peu de temps la réponse leur serait révéler.

Il est 13h15. La place de la ville est déserte, à peine quelques ouvriers installent les tribunes. Ce sera un live rediffusé sur la terre entière, traduit dans toutes les langues, posté sur toutes les chaînes car cette émission sera la plus importante de la nouvelle Terre. Draven s’y posta, tel un piquet il attendit, observa tous les déplacements des ouvriers, leur proposa son aide. Les directeurs le débusquèrent entre deux plaques servant de mur au plateau.



"Qu’est-ce que vous faites ici ? Dégagez ! C’est un lieu de travail pas une œuvre de charité !"


Notre protagoniste déposa lentement les affaires qu’il était en train de transporter avec force et dévouement. Puis il se retourna vers ces deux hommes en beaux habits, cravate resserrée, chemise impeccable, veste bien taillée et pantalon cintré. Le contraste gênant que Draven leur offrait, leur donna une bouchée d’air suffocante. Sa veste rouge troquée pour un manteau plus chaud, sa chemise en lambeaux détourant ses muscles forgés par le temps et le labeur, sa cravate lui servant de bandage sur la jambe droite et pour finir sa moustache en pagaille. Rien n’était rassurant lorsque l’on regardait cet homme. Il avait pourtant dans les yeux toujours cette part de sympathie inhérente.



"Messieurs, je vous prierai de vouloir m’excuser, ses hommes semblaient avoir besoin d’un atout en plus dans leur équipe. J’ai donc su me porter volontaire pour cette tâche. Si l’envie vous en vient, alors je pourrais tirer ma révérence et laisser ici ma place, je ne voudrais en aucun cas être sujet d’un malentendu."

Les deux programmateurs ne savaient que répondre. Ils tentèrent toutefois d’intervenir, l’on ne peut laisser un inconnu sur ce genre de chantier.

"Euh… m'sieur Draven, vous p'vez m’apporter la caisse à outils bleue s’iou plaît ?"

Une voix venait de s’élever dans le chantier, un ouvrier en toute légalité assurément. Un moment de silence s’en suivit, le regard fier de Draven les surplombait. Les directeurs ne purent que s’y résigner.

"Allez-y, mais n’oubliez pas qu’on vous garde à l’œil."


"Ce fut un plaisir messieurs." leur répondit-il en tendant franchement sa main droite.

Une poignée de main après l’autre, il récupéra son fardeau ainsi que la boîte à outils et il rejoignit son coéquipier de la journée. Tous ces efforts ne furent pas vains car dans la soirée, le plateau fut finalement achevé. L’on pouvait y voir une grande table blanche, entourée de plusieurs fauteuils dont un central, probablement la présentatrice de l’émission. Des écrans de partout illuminaient la régie prête à l’action. Des dizaines de personnes étaient réunies ce jour-ci pour une des plus grande journée de l’Histoire de la Terre. Pour son renouveau, il fallait mettre le paquet alors voilà que dans une des villes les plus connues du monde, sur une des plus grandes places, se tenait ce plateau de télévision installé pour l’occasion.

Il est 19h43. Les candidats se présentent un par un pour leur discours. Malheureusement pour eux, il y a déjà quelqu’un, inscrit bien avant qui que ce soit, attendant son tour avant tout le monde. Une magnifique veste rouge, une chemise bleue nuit, une cravate noire autour du cou, une ceinture dorée et un pantalon de marque. Cet homme tenait dans sa main un long micro qui semblait avoir vécu mais qui avait gardé de sa superbe. Il tenait également dans ses mains un dossier gribouillé, raturé, rayé, mais parfait. Combien de temps y avait-il passé ? Des heures ? Des jours ? Des semaines probablement. Un plan prévu depuis des mois. Une motivation sans faille. Une dévotion à toutes épreuves et le voilà. Devant les planches, notre premier candidat à l’élection présidentielle de la Terre va dérouler son discours. Toute la planète les attend, ces Hommes, ils sont l’avenir de la planète alors tout doit être prévu. Tout doit être parfait pour que la Terre remonte sur les devant de la scène.


Il est 20h.

"Bonsoir et bienvenue à tous et à toutes sur notre émission qui sera totalement consacrée ce soir mesdames et messieurs aux candidats pour l’élection du dirigeant de notre planète Terre. Je suis Sophie Bryat et aujourd’hui nous allons accueillir tous les candidats les uns après les autres pour qu’ils présentent leur programme. Nous nous retrouvons dans quelques minutes pour commencer la soirée. Merci à tous de votre écoute."

La régie était en ébullition, la présentatrice n’en pouvait plus, l’angoisse se lisait sur son visage alors qu’une maquilleuse venait refaire ses lignes déjà parfaites. L’on me fait signe d’entrer. Je pose un pied sur le plateau. Je m’avance, et prend place sur un siège aux côtés de la présentatrice. Mon micro a été ajusté spécialement pour moi sur le bureau. Je suis le seul à en avoir un différent. Ils me demanderont sûrement pourquoi, ou pas d’ailleurs. En tout cas c’est l’heure du grand spectacle. Cette fois-ci pas de combattants aux muscles brillants, pas de cloche pour sonner la fin, pas de ring pour se battre. Tout n’est que mots, phrases, sens, émotion, compréhension, peur, contrôle, vibration, entente. Le monde entier va pouvoir m’écouter. On reprend l’antenne.

"Bonsoir Monsieur Draven, nous avons la joie de vous accueillir ici ce soir, vous avez été le premier inscrit pour cette élection mais n’avez pourtant aucun parcours politique, aucune notion de pouvoir, toutefois vous voici sorti de nulle part. Et bien c’est à vous, le monde vous écoute et que la chance soit de votre côté."

Je me saisis de mes feuilles.

"Bonsoir à tous, je suis Draven. Certains d’entre vous m’ont peut-être déjà vu animer de grands spectacles. Ce temps est aujourd’hui révolu. Je suis assis sur ce siège pour vous exprimer mes peurs et mes idées quant à la situation plus que précaire dans laquelle nous retrouvons ce soir notre planète. Vous n’êtes pas sans savoir que des milliers de personnes souffrent chaque jour de l’attaque qui eut lieu. Des milliers d’hommes et de femmes ont vu leur vie détruite. Ils ont du tout recommencer à partir du néant qu’on leur a offert. Ils ont du renaître de leur cendres, rebâtir leur maison, soigner leurs enfants, ils ont dû se battre pour retrouver leur vie normale. Ces gens, je les ai côtoyés, je les ai vu, je les ai compris et c’est exactement pour cette raison que je suis devant vous ce soir mesdames et messieurs. Je vous demande de comprendre que le monde est en ruine mais que le chantier détient bien plus d’ouvriers que vous ne pouvez le penser. J’ai compris il y a bien longtemps que mon devoir et l’essence même qui me maintient en vie est d’offrir le bonheur aux gens que je croise, qu’ils soient de n’importe quelle couleur de peau, qu’ils soient de n’importe quelle religion, qu’ils soient de n’importe quelle ethnie, et ça messieurs dames nous l’avons tous au fond de nos cœurs. Cette force est la force de l’Humanité toute entière. Car après avoir voyagé pendant plusieurs mois j’ai pu rencontré des centaines de personnes qui ont perdu cette soif de bonheur, qui avaient abandonné leur quête. Mais nous ne pouvons pas laisser la planète dans cet état. Nous, les Hommes avec un grand H, ne pouvons laisser mourir l’Humanité. Nous devons la conserver, la faire renaître. Nous devons nous prendre en main, nous devons redorer le blason de notre merveilleuse Terre. Nous sommes des combattants, nous avons toujours combattu ce qui nous arrivait, nous avons toujours surmonté les obstacles de la vie. C’est là l’essence même des Hommes. Alors je vous demande mesdames et messieurs, de prendre cette responsabilité en main et de la faire renaître en vous. Ce soir vous comprendrez que ce n’est pas perdu. Que l’espoir de la liberté est toujours présent et qu’il faut se serrer les coudes dans tout ce que nous ferons. Je vous présente donc ce soir, ce pourquoi j’ai traversé des pays, ce pourquoi je me suis donné les moyens d’être ici et ce pourquoi je pense être un candidat pour cette élection. Voici donc mon programme. Voici ce que je compte faire pour la Terre, pour son peuple et pour l’Humanité entière.




Premièrement j’invite chaque homme et chaque femme a reprendre leur vie. De continuer à faire ce qu’ils faisaient pour montrer à ses Saiyans que nous ne sommes pas impressionner par leurs actes. Nous sommes les Hommes et nous continuerons de vivre. Nous continuerons à ressentir de la joie, de la colère, de la tristesse aussi mais jamais nous ne vivrons dans la peur. Alors levez la tête peuple de toutes les nations et montrez leur que jamais nous ne faillirons.
Cependant la Terre ne pourra retrouver une place digne de ce nom si nous ne faisons rien de plus. Alors voici comment je pense pouvoir redresser la barre. Nous avons besoin d’une nouvelle économie, une économie qui pourra dépasser de loin les revenus que nous pouvions générer autrefois. Pourquoi ? Car celle-ci aurait comme plus grand contributeur, les autres planètes et autres peuples que celui de notre Planète Bleue. En effet, si nous voulons sortir de cette impasse, si nous voulons reconstruire nos maisons, si nous voulons continuer de vivre et d’être heureux de vivre alors il nous faut cette aide. Mais ne vous y trompez pas, ceci n’est pas de la charité bien au contraire, la Terre et nous Terriens seront les garants de cette économie car nous allons exporter quelque chose aux différents peuples exoplanétaires. Des ressources de luxe ? Non. Des trafics en tout genre ? Non. Nous allons exporter notre savoir et notre maîtrise. Nous allons exporter à la galaxie entière notre manière de nous battre comme nous le faisons chaque jour pour nos proches. La Terre deviendra une des plaques tournantes les plus imposantes, les plus organisées que quiconque. Aujourd’hui mesdames et messieurs je vous propose que la Terre devienne un lieu pour les plus grands tournois de la galaxie. Tous les meilleurs athlètes se rejoindraient pour des compétitions au sommet. Nous pourrions accueillir le plus grand nombre de spectateurs et générés ainsi des sommes astronomiques. Nous créerions également une nouvelle compétitivité entre peuple pour organiser les meilleurs tournois de l’univers. En somme nous développerions notre tourisme sportif à sa plus grande capacité.
Deuxièmement cette exportation et ce développement rapide créerons des milliers d’emplois qu’ils aillent de simples ouvriers à architectes tout le monde pourra y trouver sa place. Chacun pourra participer aux tournois en tant que visiteurs ou sportifs. Cette économie touchera tous les habitants de tous les peuples terriens. Mais bien sûr il nous faudra de la sueur et du temps pour bâtir de telles structures accueillant à la fois les Hommes et les peuples venus d’autres planètes. C’est pourquoi je vous parlais tout à l’heure de l’unicité des Hommes. Si nous ne travaillons pas ensemble, nous ne pourrons pas achever cet objectif dément mais réalisable. Alors comment réunir ces Terriens me direz-vous ? C’est ce que nous allons voir immédiatement.
Mon troisième point relate de ma politique interne, de mes engagements, de mes responsabilités ou encore tout simplement la manière dont je dirigerais notre planète. Je n’ai que trop vu les injustices de ce monde, et ne saurais que trop bien réparer cela. En remaniant, tout d’abord, notre économie comme expliqué auparavant, mais peut-être également revoir notre système de justice intégralement pour laisser plus de voix aux peuples. Référendum sur référendum les citoyens auront leur mot à dire. Les décisions des gouvernements seront prises avec l’avis de tous, sans jugement de couleur, de religion ou d’orientation sexuelle. Tous ont leur mot à dire. Tous ont un avis sur la question. Tous pourront se faire entendre. Nonobstant, comprenez que le but est de s’unir pour avancer, et non de se marcher sur les pieds pour s’écraser. Pour vous prouver ma bonne foi, je m’engage à personnellement aidé à tous les travaux dont je viens de vous parler avec ferveur. Je m’engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour vous redonner vos vies et de les améliorer au maximum. Je m’engage à ne pas être un président qui guide des Hommes mais d’être un Homme parmi les siens.


Ce n’est, ici, que quelques exemples de ce que nous pourrons accomplir ensemble, sur cette Terre.


Le choix est désormais entre vos mains. Vous, peuple de la Terre, réfléchissez à cela, écouter mes camarades qui arrivent. Ne rester pas sans rien faire, nous pouvons tous faire quelque chose.


Merci à vous tous pour votre écoute. J’en ai fini."



Qui suis-je ? Je ne sais pas. Je ne suis pas. Je pense être. Alors qui pense-je être ? Je pense être un Homme. Je pense être un Homme de bien. Je pense être un Homme qui a le devoir de guider ses confrères. Je pense être un Homme qui a le pouvoir de faire changer les choses pour que tous les Hommes soient heureux. Je suis Draven, je suis un Homme.
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12908
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 220 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

Les élections terriennes Empty
MessageSujet: Re: Les élections terriennes   Les élections terriennes ClockLun 23 Déc 2019 - 16:23
Une planète torturée, un peuple dévasté, tout à reconstruire. Le magma avait déjà vécu cette situation avec la planète Magma plusieurs… sauf que la première fois il fut le responsable. Depuis cette époque beaucoup de choses se sont écoulés, et Fugma avait déjà réparé ses erreurs en sauvant sa planète natale. Il avait donc du vécu, et cette situation chaotique ne lui faisait pas peur. C’est pour cette raison qu’il s’avança d’un pas déterminé en direction de ce bâtiment administratif.

Tout ce qui séparait à présent le magma de sa candidature était ses nombreux bouts de papiers à remplir. Il soupira un instant, se rappelant des nombreux papiers qu’il avait dû traiter sur sa planète. Bien entendu il s’était préparé à ça et il attrapa un stylo pour remplir son formulaire. « Godou Hi Seiyoku plus connu sous le nom de Fugma. ». Cela commença aussi bien que pour Draven, le magma ayant l’habitude d’utiliser un surnom pour se présenter. Il marqua tout de même son véritable nom pour la paperasse, mais il était bien entendu uniquement connu sous son pseudo.

Il rentra par la suite dans les détails, évoquant ses idées, son parcours. Étant déjà dirigeant de la planète Magma, il avait de quoi écrire. Il continua par évoquer la structure de son équipe. En effet le magma avait décidé de mettre non pas en avant sa personne mais un groupe, mais pour être plus précis son alliance. Nul ne peut diriger seul une planète, et Fugma comptait bien sur son équipe pour l’aider, bien entendu en cas de victoire. Il mit en avant deux noms : celui de Gin et de Darkus. Le second est bien connu de la population, vu qu’il était l’ancien roi de la planète. Une équipe avec du vécu, qui avait donc beaucoup à apporter à la Terre, et ça tombe bien elle avait grandement besoin d’aide.

Le magma déposa son dossier, et s’en alla déterminé à continuer dans sa démarche. La prochaine étape allait être bien plus complexe : un direct dans lequel il allait devoir s’exprimer à la population. C’était la meilleure solution pour qu’il se fasse entendre directement par toute par la population, et ça tombait bien c’est ce qu’il souhaitait. Il s’éloigna ensuite de ce lieu, se préparant donc pour la rencontre fatidique.

Fugma attendait patiemment le début de la présentation. Dans quelques minutes, ils allaient tous présenter leurs idées. Il jeta un œil autour de lui, et ne remarque aucune tête familière. Il était donc difficile pour lui de savoir s’ils étaient de crédibles candidats ou même d’honnêtes. Il partait donc dans l’inconnu, mais par chance il n’était pas le premier à passer. Fugma fixa du regard un étrange type à la veste rouge. Il avait plus un look de présentateur de téléréalité, mais pourquoi pas. Après tout, il ne faut juger une personne sur son apparence. Fugma comptait donc écouter attentivement ses idées, ce qui lui permettra de faire un véritable avis sur la personne.

Le moment de vérité arriva et ce fut ce fameux Draven qui fit le premier à se la coller. Fugma croisa ses bras, tout en gardant fermement sa feuille de notes. Un nouveau combat venait de démarrer, et cette fois-ci aucun sang ne coulera.

« Bonsoir et bienvenue à tous et à toutes sur notre émission qui sera totalement consacrée ce soir mesdames et messieurs aux candidats pour l’élection du dirigeant de notre planète Terre. Je suis Sophie Bryat et aujourd’hui nous allons accueillir tous les candidats les uns après les autres pour qu’ils présentent leur programme. Nous nous retrouvons dans quelques minutes pour commencer la soirée. Merci à tous de votre écoute. »

On y était ! Draven commença son discours, annonçant au passage qu’il était un ancien commentateur, ce qui confirme au final l’impression de Fugma. L’homme commença par un long monologue soulignant la difficulté actuelle suite à la guerre et qu’il fallait se prendre en main. C’était un discours en soit émouvant, mais n’apportant rien dans la finalité. Son objectif était sans doute de capter les gens en touchant là où cela fait mal. Une introduction lui permettant d’entrer dans le vif du sujet.

Il expliqua ensuite son objectif : faire de la terre un grand complexe sportif qui serait réputé dans l’univers. Le magma ne put s’empêcher de grimacer suite à cette idée. Elle part en effet sur un excellent fond, mais au final ce serait tenter de concurrencer Dosatz. Cette planète ayant déjà une brillante économie, et une sacrée réputation, ce serait quasiment suicidaire car très potentiellement investir à perte. Et actuellement la planète n’a pas vraiment besoin de ça.

Il arriva finalement à son dernier point, et pour ce-dernier, Fugma n’eut pas grand-chose à critiquer. Il avait totalement raison, les gens ont besoin de pouvoir se sentir concerné, et cette élection était le parfait premier pas vers cet objectif : une planète où les gens se sentent chez eux. Le terrien s’éloigna, laissant à présent la place à Fugma. Le magma resserra sa cravate et s’avança sur le plateau dans son beau costume et prit place à son tour au côté de la présentatrice. Il ne put s’empêcher de toucher nerveusement sa cravate. Contrairement à Draven, il n’était pas habitué à ce genre d’évènement, légèrement stressé. Néanmoins au bout de quelques secondes il commença à se calmer, juste à temps pour son tour.

« Bonsoir Monsieur Fugma, nous avons la joie de vous accueillir également ce soir. Vous êtes le second inscrit pour cette élection. Vous avez un parcours politique assez incroyable étant donné que vous êtes à la tête de deux planètes ainsi que d’une organisation ! On pourrait se demander si vous seriez capable de gérer en plus la Terre ! Bref, c’est à présent à vous et je vous souhaite également bonne chance. »

Le magma posa sa fiche de notes face à lui et prit une grosse inspiration. Il avait préparé ce moment, il ne restait plus qu’à appliquer tout cela. Après quelques secondes de latences, Fugma se lâcha dans le grand bain.

« Citoyens, citoyennes de la Terre, bonsoir. La Terre est une planète malade mais surtout très vaste, et il est inconcevable qu’une seule personne puisse réussir à mener un tel projet. Si je suis là, ce n’est donc pas pour me présenter individuellement mais pour vous présenter un groupe.

Comme la présentatrice l’a annoncé, je suis à la tête d’une alliance se prénommant Ganshou et notre objectif est d’aider les planètes à retrouver la paix. Nous sommes 6 venant de divers endroits de la galaxie et nous partageons tous ce même objectif, et nous ne sommes pas restés insensibles aux derniers événements, d’où notre candidature. La moitié d’entre nous aura pour mission la planète Terre. Ces 3 personnes seront les têtes d’affiches de notre liste électorale. »

Fugma commença directement par ce qui lui semblait le plus important : faire comprendre aux gens qu’il venait avec une équipe déjà rodé. Oui il n’était pas là pour présenter Bob le bricoleur du dimanche.

« La première personne est Gin, un résident terrien qui puise sa force dans sa détermination. Assez discret malgré son puissant gabarit il saura faire de son mieux pour guider les terriens. Son objectif sera d’apporter sa sagesse. »

Fugma ne détailla pas d’avantages, Gin étant au final quelqu’un d’assez discret, il était donc difficile d’en dire des tonnes.

« La seconde personne est moi-même, Fugma. Actuellement chef de la planète Magma et Metamol, j’ai donc l’habitude de gérer une planète. Mon objectif sera rendre notre projet le plus cohérent possible grâce à mes expériences et mes relations. »

Etrangement le magma décida de d’évoquer en second. Mais son choix était loin d’être un hasard car il cherchait à mettre en avant la troisième personne.

« La troisième personne est sans aucun doute la personne que vous connaissez le plus, c’est Darkus. Comme vous le savez déjà, Darkus fut l’ancien roi de la Terre. Bon vivant, il a toujours eu énormément d’estime pour cette planète. Alors que la Terre était en train de se faire prendre en silence, il continuait à se battre pour cette dernière, mais fut contraint d’abandonner par manque de soutiens. Mais aujourd’hui les choses sont différentes car il a à présent, son soutien.

Son objectif sera son expérience passée, mais aussi d’apporter sa vivacité pour aider cette planète à retrouver ses couleurs. Pour terminer il sera le visage de notre projet, en étant la personne séjournant dans le château de la terre. »

Darkus avait beaucoup apporté à la Terre pendant ces nombreuses années, et Fugma savait qu’il serait la personne adéquate pour ce projet. Il n’était pas inconnu et se trouvait être quelqu’un de confiance. En effet à cause des derniers événements, la planète était dans le doute et les gens pourraient avancer sereinement dans ces conditions.

« Ensemble nous aurons comme objectif d’aider à la reconstruction de la Terre, mais bien entendu on pourrait être aidé par d’autres membres, mais aussi par d’autres terriens. Notre objectif est de pouvoir travailler ensemble pour redonner à la Terre sa splendeur.

Maintenant que j’ai présenté notre équipe, je vais expliquer brièvement notre projet pour la Terre. »

L’introduction fut finalement terminée, mais comme pour Draven elle fut plutôt longue. Néanmoins Fugma avait cherché à surtout décrire l’équipe pour savoir à quoi s’attendre, les terriens n’avaient pas envie de retrouver les successeurs des black feathers. La transparence restait donc la meilleure solution.


« Notre objectif principal est simple, sortir la planète de cette crise. C’est un plan en trois étapes.

La première étape est la stabilisation. Il faut partir sur des bases saines. Pour celà il vaudra forcément veiller à ce que la population soit déjà hors de danger, et qu’on ait pas de malotrus qui profitent du chaos actuel pour s’installer. Je ne vais pas me cacher, cette est déjà en cours. Actuellement Gin accompagné par un autre membre sont en train de s’occuper de cette phase. La Terre ne pouvait pas attendre les résultats d’une élection.

La seconde phase est la reconstruction. Une fois les terriens hors de danger, notre objectif sera de remettre en place la planète. Notre objectif est que la Terre reste le moins longtemps possible dans ce chaos actuel. Bien entendu, cet étape ne sera pas rentable, mais elle est obligatoire, néanmoins j’ai un plan pour amoindrir les coûts et de réduire le temps de construction. Nous avons besoins de trois éléments pour arriver à ce but : les plans et des ressources humaines et physiques.

Il est difficile d'envisager de tout reconstruire sans les plans pour les bâtiments. Oui cela demanderait un temps considérable, mais pour combler ce problème nous comptons utiliser l'immense base de données se trouvant sur metamol. Nous possédons une grosse partie des plans de la planète. Il nous suffira de les utiliser pour reconstruire à l’identique. Pour compléter les informations manquantes on comptera sur la capsule corp, et tout autre personne ayant des plans non divulgués.

Pour les ressources humaines, on comptera sur vous. C’est le moment d’être solidaire. De nombreuses personnes ont perdus leur travail et leur foyer et c’est grâce à ça qu’on arrivera à les reconstruire. Bien entendu tout travail sera rémunéré, cela me semble juste. Pour compléter je compte envoyer la grosse majorité des robots de Metamol, afin d’aider aux tâches les plus difficiles physiquement.

Pour les ressources physiques nous allons compter une nouvelle fois sur la réserve importante que nous avons sur Metamol, mais également une nouvelle fois sur vous pour les récolter ou les construire, offrant ainsi un autre métier. Tout cela apporte donc un plan d’action permettant de rapidement remettre sur pied la Terre, en offrant en parallèle aux Terriens un foyer et un revenu à l’aide de Metamol mais également de vous. Car oui vous êtes au cœur de ce projet.

Et nous allons venir au troisième point : le retour de la Terre. Notre objectif sera de protéger la Terre, mais également d’aider cette dernière à retrouver confiance en elle. A ce moment là, la Terre aura une dette importante, mais nous comptons utiliser cette expérience accumulée comme une force. La Terre peut devenir une plateforme de construction, livrant ainsi aux quatres coins de la galaxie. Un projet qui me semble viable.

Bien entendu, cette phase va concerner également la gestion de cette planète, en laissant les Terriens la possibilité de s’exprimer. Néanmoins, je préférerais laisser parler Darkus sur ce sujet, car il serait justement en charge de la politique Terrienne. »

Darkus fut son entrée sur le plateau, Fugma lui faisant de la place pour s’installer à ses côtés. Il semblait logique que Darkus se présente ouvertement aux gens, étant donné son rôle important qu’il aurait en cas de victoire.


Les élections terriennes Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
MαΓκ II
MαΓκ II
Autres Races
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 443
Bon ou mauvais ? : On sait pas trop
Zénies : 1280

Techniques
Techniques illimitées : Perce-Temps / Chrono-Bond / Kaboom !
Techniques 3/combat : Pose Dramatique / Temps Mort
Techniques 1/combat : Coup en Traître

Les élections terriennes Empty
MessageSujet: Re: Les élections terriennes   Les élections terriennes ClockMar 24 Déc 2019 - 0:28



Et Darkus fit son entrée sur le plateau. Il passa à travers les rideaux, fit sa révérence à l’orchestre du plateau télévisé et embrassa Fugma pour montrer l’amour qui les unissait face au monde entier. Mais c’était étrange… Darkus semblait plus noir que d’habitude. Il était plus noir que d’habitude. Enfin, c’est pas moi qui le dit, c’est vous, hein ? Moi je juge pas la couleur de peau. Ou de carapace. Il était très insectoïde ici, mais on va pas faire de racisme anti-extraterrestre en plus. C’est pas comme si les gens se souvenaient de son apparence. “Vous vous souvenez de Darkus, pas vrai ?” Bah non, pauvre con, avec la magie de la propagande, les gens oublient assez rapidement. Et c’était très propagandiste ce que tonton SK venait de faire à la Terre. Ah, et puis il y a eu les bombes. Est-ce que c’était prouvé que c’était pas la faute aux Saiyen, ça, d’ailleurs ? Rameuter un guerrier de l’espace sur la plateau ferait des huées. Ah, mais voilà que l’ancien roi de la Terre se rapproche d’un micro au milieu de la salle.

”Nan, j’déconne, c’est pas moi, Darkus.”

Rires dans l’assemblée. Bah oui, lui, tout le monde le connaît. C’est Maruko Odo ! Et c’était probablement pour ça que la présentatrice ne le dégageait pas.

”Moi, tout le monde me connaît. C’est Maruko Odo. Vous vous souvenez probablement de moi comme la personne ayant empêché la destruction de la capitale de l’ouest par Zamasu et son acolyte fleurie. Ou bien l’inventeur des Luminosauveteurs ayant permit l’évacuation des victimes des attaques du vingt-huit Août. Oui, chers spectateurs, je suis probablement la raison pour laquelle vous avez survécu à ce triste et tragique cataclysme… Ah, et l’E3 ? L’Ède Économique Exclusive ? L’extraction des victimes de guerre et leur relocalisation sur des planètes inconnus des dictateurs ? C’est moi aussi. Ouais. Je pèse, sans vouloir trop frimer. J’peux frimer quand même, c’est pour la bonne cause, hein ?”

C’était un moment où il se trouvait être assez content d’être le mec le plus grand de la salle. C’était super déconcertant de le voir gruger la file d’attente, de ne pas s’être positionné avec les autres, et d'assumer le rôle d’un connaud aléatoire au moment critique de son entrée. Mais on s’en branle.

””Mais, Maruko, t’étais où, frérot ? Il y a des bombes et t’as pas fait un seul discours comme les autres tocards de milliardaires ? Pas même un petit tweet pour insulter les Saiyen ?” Ouais, j’étais occupé à combattre des méchants dans une autre dimension. Est-ce que je dis la vérité ? Qu’est-ce qu’on s’en branle, je suis de retour !”

Quelques applaudissements. Il prend le micro dans sa main et commence à marcher dans le plateau.

”Bon, avant de commencer tout le discours, j’aimerais commencer par glisser quelques condoléances. J’ai été plus que touché en apprenant la catastrophe ayant touché votre planète. Et ouais, même Maruko s’est mis à pleurer. Mais c’est la vérité ! C’est pas seulement les milliards de… de vie, parties en fumées qui m’ont mis une claque au coeur. C’était l’attaque complète contre tout ce que l’humanité et la Terre représente. Tout votre héritage culturel. Vos films. Votre musique. Votre littérature, que ce soit bande dessinée ou romans ou poésie ou autre. J’ai dévoré toute vos créations durant ma vie. Que ce soit les blockbusters, les films d’actions, les Marvel, les Harry Potter, tous les trucs nuls et pourtant funs, j’ai dévoré tout ça autant que les trucs un peu plus indépendants. Un peu plus artistiques. Ouais, j’ai maté les Scorsese, les Lynch, les Fincher. Tous ces voyages différents. Cette barbarie commise non pas seulement sur vos vies, mais vos héritages. Tout ce qui vous a précédé. Votre patrie, votre planète, l’entièreté de votre patrimoine et de vos sciences. C’était… C’était juste cruel.”

Il avait perdu son énergie, un instant, regardant sur le côté, affecté véritablement par toute cette violence inutile qui avait touché cette planète.

”Et après les Ganshous veulent vous faire bosser plus… mais c’est pas encore l’heure à ça. Non, non ! c’est carrément l’heure à ça !”

Il s’approcha rapidement de Fugma et le toisa dans les yeux.

”Tu t’entends parler ? “On a besoin de vous pour les ressources humaines, pour aider à la construction, votre travail sera rémunéré”... T’es sérieux, mec ? T’as pas entendu ce que Draven a dit ? Les pauvres ont même pas de foyer et tu veux déjà les faire bosser et gagner de l’argent qu’ils pourront pas utiliser parce qu’ils se feront attaquer par des… par des putains de brigands et de pillards ? Lui, Draven, il a rien pour les aider. C’est pour ça que son speech est centré sur le tourisme. C’est parce qu’ils ont besoin des autres pour être aidé. Ils ont besoin d’investissements. Ils ont besoin de travailleurs d’autres planètes ! Ils ont besoin d’une sécurité d’une autre planète ! “Les robots c’est que pour les tâches les plus difficiles”. Ta dette tu peux te l’enfoncer dans le cul, ordure ! Et tes associés… Personne connaît le premier, et le troisième c’est un ancien roi ? Tu crois que les terriens en ont pas marre des rois extraterrestres ? Tu penses pas que c’est pour ça qu’ils créent une “élection” ? Non ?”

Il se retourna un instant, regardant la caméra et reculant en diagonale pour laisser les spectateurs voir le futur dictateur s’il était élu.

”Vous trouvez pas qu’il a les cheveux de SK, d’ailleurs ?”

D’un retournement splendide rappelant peut-être un certain roi de la pop, il se rapprocha alors de Draven.

”Respect à toi, par contre, mec. Genre sérieux, tu veux tenter de faire des tournois sportifs pour détrôner Dösatz qui a toujours le même roster de combattants, moi je dis respect. Franchement, si t’es élu, j’investis en toi direct. J’te file tout le matos pour éviter de crever ton peuple. Tiens, tant qu’on y est...”

Il revint alors au centre de la scène.

”Si les spectateurs se mettent à regarder à travers leurs fenêtres, là maintenant tout de suite, ils verraient peut-être mes luminosauveteurs s’atteler au largage de caisses de soins et de nourritures, accessibles à tout le monde. En fait, il y a en a problème tellement que même les brigands y trouveront leurs comptes. Parlant d’eux, mes Luminosauveteurs sont suffisamment perfectionnés pour résister à tout ce qui est EMP, hack, et autre connerie du niveau technologique improvisé de ce genre de voleurs. Ils sont capables de reconnaître la violence d’un être humain envers un autre, et pourront neutraliser toute tentative d’attaque sur votre prochain. Allez vous servir, allez choper ce qu’il faut pour votre bébé, pour votre mère, pour tous ceux qui ont besoin de bouffe ou de médocs, vous avez le champ libre ! Alors, est-ce que je fais ça pour être élu ? Non.”

Silence alors qu’il baisse le micro et regarde le public de gauche à droite, avant de regarder la caméra à nouveau.

”Un peu quand même.”

Légers rires.

”Mais c’est pas parce que je serais pas élu que je m’arrêterais. Ah ! Parce que pour ceux qui ont loupé un épisode, moi, Maruko Odo, je me présente officiellement aux élections.”

Ovation. Il sourit et fait quelques autres révérences pour remercier le public.

””Mais qu’est-ce que tu ferais une fois président, frère ?” Bah écoutez, d’abord je vais m’arranger pour redistribuer officiellement ma thune dans les caisses de l’état. Qu’importe ce que je fais je m’arrête pas d’être milliardaire, donc autant que ça continue de servir toutes ces conneries. Vous, vous en avez vraiment besoin. Tous autant que vous êtes. Tant qu’on parle d’économie, je vais complètement l’abolir.”

Il se redresse alors vers l’arrière, faisant une grimace, s’imitant en train d’entendre ce qu’il venait de dire.

””Mais qu’est-ce qu’il dit, lui ? Abolir l’économie, c’est quoi ça ? Il est pas un peu con sur les bords ?”

Il reprend sa pose initiale.

”Par ça, je veux dire : Vous aurez tous le même accès à tous vos besoins humains. Accès à la nourriture. Accès à l’eau. Accès au logement. Accès à la santé. Accès à la sécurité. Accès aux transports. Accès au loisir. Accès à Internet. Vous aurez tout ça. Gratuitement. Sans avoir besoin de payer quoi que ce soit. Je m’occupe d’enrichir la planète à l’échelle interstellaire, vous vous occuper de récupérer de toute la merde que vous avez vécu ! Sérieusement, il vous faut une pause ! Mes robots peuvent s’occuper de tout reconstruire, de tous vous soigner, j’ai des employés internationaux, interplanétaires pour vous venir en aide sur le terrain, j’ai la meilleure équipe de scientifiques de l’univers pour développer tout ce qui est nouvelle technologie pour vous venir en aide. Oui, j’engagerais tous les volontaires, mais je ne forcerais personne. Reprenez des forces avant de vous relancer dans tout ça.”

Il regarde de droite à gauche.

”Je sais quel regard on me lance. “Mais il y en a qui vont jamais recommencer à travailler, Monsieur Odo”. Je sais. Je m’en fiche. On devrait tous s’en ficher. La majorité continuera de bosser. C’est toujours une minorité qui va casser les couilles. Et puis, tous les traumatisés, tous les handicappés, tous les malades mentaux, il faut s’occuper d’eux. Oui, ils pourront pas aider autant que les plus sains. On s’en fiche. J’ai déjà tout garanti. Au niveau de tout ce qui est besoin, je le garantis aussi. J’ai des centaines de milliers d’employés fournis des meilleurs ordinateurs capable de trier vos demandes et vos besoins pour vous garantir le meilleur confort. Ma technologie est garantie invincible à tout ce qui est piratage ou autre attaque, comme je l’ai dit avant. Donc... détendez-vous.”

Il avait expiré tout en poussant l’air en face de lui, comme pour inciter son audimat à se craquer les doigts et le dos et peut-être prendre une pause.

”Ah, et j’ai une dernière surprise. Vous connaissez probablement la scientifique Némor. Elle est morte, à présent.”

Il se tait un instant. Il n’était pas triste du tout, mais il savait qu’elle avait un trucmuche zarb pour contrôler les esprits terriens et leur faire croire qu’elle était super cool. Elle ne l’était pas. Mais il fallait faire semblant de laisser quelques secondes de silence pour le respect, vous savez ?

”Il y a eu quelques partenariats entre ses entreprises et la mienne. Quelques partenariats amenant à la possibilité qu’arrive dans ma possession rapidement un nouveau modèle de machine à cloner. Oui ! Avec transfert d’âme et tout et tout ! Il se pourrait que je trouve petit à petit un moyen de ramener à la vie plusieurs des victimes du cataclysme. Et je le répète, qu’importe si je me fais élire ou pas, je laisserais ça dans les mains des terriens. Tout ce que je peux faire pour la planète qui a bercé ma vie.”

Il plaça une de ses mains dans sa poche. Il lança un regard noir à Fugma.

”Ouais, j’ai fini, tu peux faire rentrer ton futur dictateur, maintenant.”

Il lui jeta le micro vers le torse, pour qu’il l’attrappe ou pas. Il avait fait tout son discours sans notes. Il se trouvait impressionnant. Il alla s’assoir près de Draven, ou qu’il soit, avant de lui dire discretos :

”Par contre t’aurais jamais dû vendre ton image à Riot, mec, ils ont fait énormément de merde avec.”
Bray Wyatt
Bray Wyatt
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 02/05/2018
Nombre de messages : 66
Bon ou mauvais ? : Je suis le rouge dans le blanc et le noir
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Neck Snap / Fiendish Uranage / BlackOut
Techniques 3/combat : Mandicle Claw / Sister Abigail
Techniques 1/combat : Do not provoke HIM

Les élections terriennes Empty
MessageSujet: Re: Les élections terriennes   Les élections terriennes ClockMar 24 Déc 2019 - 10:45
Vraiment des excellents discours, les amis. Yowee Wowee ! Hahahaha ! Je pense que tout cela demande une édition spéciale de Firefly Funhouse, n’est-ce pas ?!”
 
 
À travers tout les haut-parleurs du studio, les participants et les spectateurs purent entendre la voix chaleureuse de leur présentateur préféré. Des regards confus furent certainement échangés. Quelque chose n’allait pas. C’était peut être une mauvaise blague de la part d’un stagiaire dans les coulisses. Mais les écrans n’allaient pas mentir. Peu importe que vous soyez dans les coulisses ou sur scène, il y aura certainement un dispositif pour voir et entendre l’ami des petits et des grands ! Et ce fut ainsi que les choses commencèrent. 
 
Cette fois, aucune musique enfantine et joyeuse pour accueillir ce nouveau logo avec Bray Wyatt dessus. Les têtes bougeaient au rythme de leur thème mais rien ne pouvait se faire entendre.
 
Ceci est un épisode spécial de Firefly Funhouse.”
 
Une voix-off jusqu’à là jamais entendue. Elle était sobre et sérieuse. Aucun signe d’enjouement ou de bonheur. Les choses allaient être importantes. Le cast allait parler des élections. Un sujet d’adulte et peu amusant. La transition se fit vers le mur normalement bleu ciel mais il était recouvert de tableaux de personnes avec des croix rouges sur les yeux. Des pleurs pré-enregistrés pouvaient se faire entendre devant le mémorial. La caméra passa lentement sur la majorité des victimes des bombes de l’ancien roi de la Terre. Un par un. Certains pourront y voir des amis, des béguins, des ennemis et de la famille qui servait de décoration. Personne n’avait pas été touché par cette horrible événement. Mais la caméra s’arrêta en particulier sur un set de cinq tableaux. Quatre hommes barbus aux vêtements rustiques entourant un masque de mouton. La caméra se mit à reculer pour enfin montrer le présentateur habillé de dos, dans un costume violet. 
 
On ne vous oubliera pas… que vos âmes atteignent le firmament… enfin, sauf si vous avez était méchant. J’imagine que dans ce cas, que vos âmes atteignent le Tartare.”
 
La voix était rempli de remords et de tristesse. Un vaillant respect envers toute ses hommes, femmes, animaux anthropomorphiques et autres étrangetés au milieu qui avaient perdus leurs vies d'un doigt sur un simple bouton. Il se retourna pour révélant une chemise vert pour allez avec sa veste. Son regard ne confrontait pas à la caméra, il se dirigeait vers la table en face de lui. Tout le matériel pour une bonne élection. Des feuilles avec les noms des candidats, qu’ils soient encore arrivés ou non. Une boîte en verre pour accueillir les bulletins et une longue liste des survivants qui pourraient encore votés. Il releva la tête vers l’objectif, son visage meurtri par la peine.
 
Nous avons tellement perdus dans cette guerre de quelques minutes. Les gens n’ont pas encore eu le temps de soigner leurs plaies béantes. “


Mais qu’est-ce qu’on a en faire ? C’est les élections ! Hahahaha !”
 
Le changement fut immédiat, que ce soit dans le ton de sa voix ou sur son visage. La simple notion des élections semblait le surexciter ! Il tenait à peine sur place avec le plus magnifique des sourires et il regardait directement la caméra avec énormément d’entrain.
 
Pour ce qui me connaisse pas, le nom de votre humble serviteur est Bray Wyatt. Et en ce jour électorale, je tiens à vous informer sur comment voter.”
 
 
Mais avant tout, je dois vous annoncer une chose. Je me présenterais pas aux élections terriennes.”
 
 
Je sais, c’est triste mais je dois m’occuper de mes lucioles et de mes amis, ici, à la Firefly Funhouse. Pas à les manipuler pour mon propre gain et profit.”
 
Du venin pouvait se faire sentir à la fin de cette phrase. Un certain dédain aussi clair que de l’eau de roche.
 
Alors, pour commencer, voici des règles très importantes. Premièrement : n’écoutez pas à un seul mot de ce qu’ils disent. C’est du vent. Même pas du pipeau. Ce dernier est plutôt plaisant aux oreilles, non ? Deuxième règle : il faut se baser uniquement sur le physique et le sourire. On sait tous que c’est la seule chose qui est cruciale. Aussi pourquoi je ne suis pas autorisé de participer à ses élections, j’aurais rendu le procédé inutile ! Troisièmement : votez pour celui avec lequel vous pourrez le plus vous plaindre suivant la première année de mandat. Et pour finir : ne votez pas pour le reptilien ! Les reptiliens ont déjà envahi notre société, il ne faut pas leur donner le pouvoir juridique !”
 
Il sortit une liste d’en dessus la table avant de la lire de prêt avant qu’une ampoule souriante apparaisse au dessus de la tête avant de s’écraser sur l’urne en verre.
 
J’ai failli oublier le plus fun dans les élections. Ridiculiser les participants à chaque mots qu’ils disent. Mhhhh… je me demande combien de fois à été dit le mot “pomme” ou “projet” ? Hahaha ! Tu l’as dit six fois, Fugma !”
 
Il continua à rire avant que celle-ci s'atténue petit à petit avec son expression presque enfantin. Maintenant, son visage était dur et inquisiteur. Son regard perçait à travers chaque pauvres âmes qui avaient le malheur de regarder.
 
Néanmoins, voulons-nous un nouveau dirigeant qui gagnera notre confiance avant de la trahir à nouveau ? C’est bien beau de reconstruire sous le gantelet de fer d’un autre, mais cela ne conduit à la destruction nouvelle de tout ce que vous aurez achevés. Et si l’anarchie vous terrifie tant, Il s’assurera que le prochain costard-cravate égoïste qui vous manipulera se tienne droit ! Ouvrez-vous à moi !”
 
Les statiques furent de retour pour fermer le show. À travers celle-ci, pour un court instant, on pouvait voir un sourire démoniaque sur une peau sans pigmentation avec un rire effroyableL’avertissement au futur chef de la terre, peu importe le régime, a été donnée et la possibilité d’une anarchie dans le sens politique du terme commençait à germer dans la tête de certains téléspectateurs.
Contenu sponsorisé

Les élections terriennes Empty
MessageSujet: Re: Les élections terriennes   Les élections terriennes Clock
 
Les élections terriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-