Partagez
 

 Ambroz libère son potentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ambroz
Ambroz
Terrien
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 242
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Kaméhaméha// Kienzan // Barrage d'énergie
Techniques 3/combat : Blades Fire // Kikoho
Techniques 1/combat : Kaméhaméha Ultime

Ambroz libère son potentiel Empty
MessageSujet: Ambroz libère son potentiel   Ambroz libère son potentiel ClockJeu 20 Mai 2010 - 22:00
Ambroz était tout juste arriver sur la planète Namek, il avait dans l’idée de trouver le grand chef de Namek qui pourrait libérer son potentiel énergétique. Le sabreur connaissait cet endroit car Tortue Génial lui en avait parler il y a longtemps de cela, mais Ambroz ne savais pas où se situait ce lieu puisqu’il n’en n’avait qu’entendu parler. Le guerrier aurait pu se fier à l’aura du grand chef mais il ne la connaissait pas et même si elle était plus ou moins puissante la distingué était difficile car il ne l’avait jamais rencontrer et le Namek était très vieux à ce qu’on lui avait dit donc parfois encore plus difficilement perceptible. Heureusement Tortue Géniale lui avait donner un autre indice, il lui avait expliquer à quoi ressemblait le lieu où il résidait, Ambroz se mit donc à la recherche de cet endroit qu’il ne connaissait que par sa description mais ce lieu devait sans doute être unique et assez facile à repérer.

Ambroz avait parcouru une distance assez grande, il avait survolé la planète depuis son arrivée sans s’arrêter mais aucunes des habitations qu’il avait pu voir ne correspondait à la description que lui avait faite Tortue Géniale. En effet le vieil homme lui avait dit que le grand chef des Namek vivait au sommet d’une sorte de colonne de terre assez spacieuse pour y avoir une maison typique de celles que l ‘on peut voir sur cette planète. Tortue Géniale lui avait aussi dit que les gens de ce monde était pacifique et qu’il ne devrait donc pas avoir trop de problèmes pour s’approcher du grand maître pour lui parler. C’est comme cela que le sabreur reconnu le lieu décris au bout d’un long moment de recherche, il l’avait vu au loin et avait accélérer sa course pour y arriver plus vite comme s’il était presser d’y être puis il arriva là-bas et se posa. Il put voir deux guerriers Namek le regarder fixement, l’un était plutôt grand et assez musclé tandis que l’autre était svelte mais aussi une musculature assez développée lui aussi. Tout deux ressemblait à des gens de cette planète: vert, oreilles pointus et antennes. L’un d’eux s’approcha alors qu’Ambroz n’avait pas bouger depuis qu’il s’était poser, il s’agissait du moins costaud des deux et il décida de prendre la parole d’un air méfiant:

"Eh toi là, qui es-tu, et que veux-tu ?"

Ambroz regarda le Namek, il n’avait aucune intention de se battre, il n’était pas venu pour ça mais son regard très sérieux laissait pensé le contraire ce qui ne jouait pas en sa faveur, il dit:

"Ne vous inquiétez pas, vous n‘avez rien à craindre de moi, je souhaite juste m‘entretenir avec le grand chef des Namek."

Le plus costaud des deux Namek regarda le terrien d’un air très méfiant, il s’approcha pour se mettre devant son compagnon et déclara:

"Ah ouais ? Tu ne m‘inspire pas confiance, je ne te crois pas."

Ambroz regarda son sabre et dit:
"C‘est mon sabre qui vous impressionne ? Ne vous en faites pas, je ne l‘utiliserais pas à part si vous m‘y obliger, mais il ne devrait pas y avoir de raisons puisque je ne suis pas là pour me battre et on m‘a dit que les Namek était pacifique."

"C‘est vrai, nous n‘aimons pas tellement nous battre. Mais on sais se défendre quand on est menacer…
Confie nous ton arme si tu veut entrer. Sinon passe ton chemin étranger si tu ne veut pas avoir d‘ennuies." Dit le grand Namek.

"Mais puisque je vous dit que ne compte rien faire de mal ! Je ne vous passerais pas mon sabre, il m‘est chère. Laissez moi simplement passer, je ne ferais rien de nuisible vous avez ma parole."

"On peut toujours le laisser entrer, au moindre problème on l‘abat sur le champ." Dit l’autre Namek.

"C‘est trop risquer, inutile de faire courir un tel danger à notre chef. Il n‘entrera pas !"

Ambroz regarda les deux Namek d’un air peu sympathique mais il ne bougea pas, il serrait juste très fort son sabre dans sa main gauche, prêt à dégainer, mais il savait bien que pour les convaincre il ne devait pas être violent, il avait cependant du mal à garder son calme. La diplomatie n’était pas vraiment son fort et son impatience commencer à avoir raison de lui. Soudain, la porte s’ouvrit sous le regard étonner des trois hommes, une voix vieille et faible prononça:

"Ne soyez pas si méfiant…Je ne sens rien en cet homme d’inquiétant. Laissez-le entrez je vous prie."

Ambroz regarda les deux Namek et fit quelques pas sans que l’un ou l’autre des deux gardes ne bouge puis il s’arrêta et leur fit un signe de tête avant d’entrer dans le bâtiment. Il vit alors un Namek imposant pas sa taille et son envergure, il compris de suite de qui il s’agissait, il mit un genou à terre en s’inclinant et dit:

"Je me nomme Ambroz, terrien. Pardonnez-moi de vous déranger mais j‘ai quelque chose à vous demander...On m‘a dit que vous pouviez libérer le potentiel énergétique cacher des personnes et…J‘aimerais que vous libériez mon potentiel si vous le voulez bien."

Pour une fois, il faisait preuve de diplomatie, sachant l’importance qu’avait le grand chef des Namek, il lui montrait tout son respect. Ce dernier ne répondit pas tout de suite, il regarda Ambroz de haut en bas pendant un instant puis souffla d’une voix fatiguée:

"Tu es un terrien ? Tu semble beaucoup plus fort que la plupart des gens de la Terre...Cela me surprend, tu n‘a d‘ailleurs plus grand-chose à libérer, tu as déjà un niveau très élever. Mais…viens, approche, j‘accepte de répondre à ta requête."

Ambroz fit un signe de tête pour lui montrer sa reconnaissance et s’approcha. Le grand chef des Namek posa simplement sa main sur la tête du guerrier et tout à coup une sorte de lueur autour de lui, comme un vent fort sortit du sol. Cela dura quelques secondes et à la fin le sabreur se sentit beaucoup plus fort, il se redressa et dit:

"Je vous remercie infiniment, maître. Je ne sais comment vous remercier, si vous avez besoin de quoique ce soit je vous aiderait. Encore merci maître."

"Je t‘en prie...Pour le moment je n‘ai besoin de rien mais je m‘en souviendrais. Bien, maintenant si tu n‘a rien d‘autre à ajouter je te demanderais de me laisser me reposer. Au revoir."

"Non, ce sera tout, merci. Au revoir."

Ambroz quitta la pièce sous le regard des deux autres Namek, il fit un léger sourire et s’envola dans le ciel dans une direction inconnue.
 
Ambroz libère son potentiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Namek :: Maison du Grand Chef-