Partagez
 

 Un petit tour en ville [PV Hidan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockSam 3 Juil 2010 - 17:51
Après leur rencontre dans la forêt, Sanako et Hidan étaient partit pour la ville. Sanako ne savait pas vraiment ce qu'elle pouvait montrer à Hidan en ville. Il n'y avait pas tant de choses que ça à faire et Sanako ne savait pas ce qu'aimait faire Hidan. En tout cas il ne devait pas être du genre a aimer la lecture, tant pis pour la bibliothèque... Aller à la boulangerie n'était pas non plus une super idée. Ses parents lui avaient dit de faire ses devoirs alors s'ils la voyaient, ça risquerait de faire une scène devant Hidan. Pas besoin qu'il assiste à ça... Après il y avait la parc mais c'était surtout les enfants qui y allaient et il n'était pas grand. Sanako se dit alors qu'elle réfléchirait à ça plus tard et demanda à Hidan.

" Dit, ça fait quoi de toujours voyager ?? C'est pas trop dur ?? "

Demanda elle en le regardant et en continuant de marcher. Elle se demandait ce que ça pouvait faire de se déplacer tout le temps, d'un côté ça devait être bien de pouvoir aller où on veux, d'être libre. Pourtant ça devait aussi être dur par moments... En tout cas, Hidan devait être très courageux pour faire ça.
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockDim 4 Juil 2010 - 21:05
Moi qui en avais connu des villes, enfin des villages, je n'avais jamais vue ça : tout était d'une technologie vraiment très avancé. Y'a même des pubs qui défilent sur des gros panneaux un peu partout, et des écrans géants avec les nouvelles du jour. C'est étrange comme mode de vie, surtout que ça à l'air d'intéresser la majeur partie de la population, ce genre de truc bizarre. Dans mon temps y'avait rien de tout ça... On était répartis dans des villages, avec des bandeaux, et on vivait pour servir son village dans les lois réglementaires. Sauf pour ceux comme moi, ayant un talent digne d'un Rang S de déserteur, capable d'entrer dans l'Akatsuki. Du coup, c'est sûr que ça change : y'a pas beaucoup de végétation dans la ville, ni de barrière pour les protéger des attaquants, et je ne vois pas de force spécial en haut des tours. Apparemment, les terriens d'aujourd'hui possédant des facultés de combat doivent être en minorité. Les gens sont affamés des ragots et de la mode. Soit dit passant, d'une vie de mouton. C'est nul, vraiment. J'les comprends pas, à leur place, j'aurais espéré pouvoir recevoir un entrainement et devenir quelqu'un, plutôt que de se fondre timidement dans une masse de crétins. De toute manière, leurs vies bidesques, ils se les gardent. Moi, je préfère bouger, me battre, apprendre, voyager, puis peindre à mes heures perdues. Je n'ai plus rien à revoir techniquement, je suis au sommet de ma force, après plus de deux siècles. En étant à l’Akatsuki, il faut être quelqu’un d’affirmé avec son pouvoir, d’accomplit. Sinon, vous êtes inutiles et vous vous ferez vite éliminer. Un peu comme dans l’état actuel de l’univers, je pense. Si on ne sait pas un minimum se défendre, on se fait vite balayer. Ce pourquoi, faire des connaissances et se ranger près de personnes de puissance est conseillé. Même si je n’éprouve pas facilement de sympathie pour les personnes sans cœur et qui paraissent froide d’âme, je ne renie pas Majin Végéta, car lui, il est né pour ça. C’est son destin, il ne peut pas passer en travers, ni l’éviter. Tout comme moi. Je suis né pour servir, pour tuer, pour être utile à quelqu’un, mais je suis aussi capable de ressentir d’autre sentiment que le sadisme ou la haine. Et grâce à toi, Kakuzu, jamais, je ne renierais l’amour. C’est ce sentiment qui vous donne la force d’aller jusqu’au bout de vous-même. Quand on a quelque chose ou quelqu’un à protéger, peu importe le prix à payer, on se donne à fond. C’est ce que j’ai toujours fais, même si la cause ne semblait pas juste aux yeux de certain. On est tous dans ce cas, mais certain font mine de rien, parce qu’ils n’aiment pas exposer leurs ressentis. Afin que l’on garde d’eux l’image d’un froid guerrier sans remords. Mais je suis bien placé pour dire que même dans le plus froid des hommes réside un cœur, même s’il est fracturé. Bien qu’habituellement je sois grossier, j’ai quand même un minimum de choses dans la tête, mais je n’en fais rien paraitre, afin de garder moi aussi mon rôle. De toute façon, qui s’intéresserait aux autres ?

- Et bien... en réalité, je voyage depuis très longtemps. J'ai toujours vécu comme ça du plus loin que je me souvienne. Déjà étant petit, j'adorais franchir les limites de mon village ninja pour découvrir la végétation. Mais bon, les forces spéciales me ramenaient toujours chez moi, « le vilain petit vagabond » qu'ils m'appelaient. Je n'étais pas futé, et je n'étais bon à rien, à l'école. Je ne maîtrisais aucun genjutsu ou ninjutsu. Je m'arrêtais un instant, me grattant l'arrière de ma tête avec un sourire bête. Ah ouai, j'suis con, tu ne sais pas ce que c'est, t'es pas de mon époque, tout a changé ! Le genjutsu c'est l'art de se battre en créant des illusions en gros, et le ninjutsu c'est l'art utilisé par un ninja. Il y'a différent art, comme le katon, qui est pour ceux qui utilisent des techniques de feu, ou le kinton, pour ceux qui utilisent le métal. Et bien moi, je ne savais rien faire, sauf du taijutsu. Le taijutsu c'est... L'art de se battre au corps à corps, mais en utilisant son corps comme arme. Ceux qui développent ce style pour se battre sont beaucoup plus rapide et puissant dans leurs coups que les autres. Mais bon, c'est toute une histoire.

Je continuais de marcher, il faisait plutôt chaud encore maintenant. Ma fauche était toujours accrochée dans mon dos. Je ne me permettais pas de l’oublier ou de ne pas la garder avec moi, cette arme était un cadeau du dieu de la mort. Et c’était mon arme de distance et de corps à corps, une arme multifonctions bien pratique en somme. Enfin, son utilité principale est de prélever le sang de l’ennemi pour faire fonctionner mon rituel. En parlant de ça, je me demandais si la jolie jeune fille à mes côtés comptait un jour changer de vie, partir à l’aventure, voir s’entrainer dur afin d’apprendre quelque chose et de développer des techniques. Rien n’est impossible, il suffit de lui faire passer le teste de la feuille en papier. Tout le monde possède un talent caché, sauf les exceptions comme moi, mais c’est très rare. Je suis tout de même doué pour le taijutsu, ce qui est aussi un talent exceptionnel, quand on sait ouvrir toutes les portes de ce style de combat. Ah, ça aussi, c’est une longue histoire. Y’a beaucoup d’choses à savoir, entre les arts ou dit aussi affinités héréditaire et ceux qui s’apprennent. Mais j’en connais un rayon, en étant rentrer dans l’organisation possédant les personnes les plus puissantes de mon époque. Je pense que personne n’arrivait à la cheville de madara, de Zetsu, ou d’Itachi. Dommage qu’Itachi se soit sacrifier pour son frère, il n’a fait que ça de sa vie dans le fond. Zetsu lui, était un type vraiment étrange… en même temps, un gars avec deux excroissances de plantes carnivores… mais il était très fort, avec sa technique de doton, sa capacité incroyable de se morfondre dans tous types de terre et de se cacher dans la nature sans se faire remarquer. Quant à Madara… un antique guerrier, aussi puissant que Pein. Mais bon, les temps changent, autant dire que ça me plaît le changement, ça me permet de respirer. Moi qui pourtant désirait qu'on me laisse enterrer là où j'étais, quand je me suis laissé tué, après que, Kakuzu soit mort... j'ai encore... cette drôle de sensation qui me dévore le coeur. J'aurais dû rester à ses côtés pendant le combat. Mais ils étaient nombreux par rapport à nous. Si je ne m'étais pas éloigné, avec nos deux techniques de combat combiner, on les auraient tous tués. Enfin, on a tué pas mal de monde, héhé. Je soupirais. Tout me reliais toujours au passé. Mais c'était marrant.
Alors que je pensais à tout ça dans ma tête, il ne devait même pas avoir une petite minute de passée. Sans regarder autour de moi, je constatais que l'on me fixait.

??: Hé, regardez ! C'est le type bizarre qui a participé au championnat de Dosätz !

- T'aurais pu préciser « et qui en avait rien à foutre. » Ce n'était même pas fun, pas de permission de tuer l'adversaire, c'est inintéressant.

C'était un petit groupe d'hommes qui avaient été visiblement présent lors de mon combat contre le sayen. Bon, c'est vrai, je ne m'étais pas foulé. Cette histoire m'avait saoulé. Je continuais mon chemin aux côtés de Sanako, quand je remarquais que quelqu'un s'élançait vers elle. En une fraction de seconde, une aura verte entoura mes pieds, mais personne ne le remarqua vue la vitesse. Avec une vitesse semblable à celle du son, j'attrapais le col d'un homme armé qui avait cru prendre en otage ma jeune compagne. J'hallucine. Il me prend pour un rigolo se malade, ou quoi ? Tout en le maintenant en l'air, je pris un air désintéressé et désagréable.

- Qu'est-ce que tu veux, espèce de tête de con ? T'es pas bien de t'en prendre à une femme... surtout à une femme qui est sympathique, enfoiré !

Avec mon autre main libre, qui s'entoura aussi d'une aura verte, je frappais un grand coup dans le ventre de l'homme, et celui-ci fut transpercer. Un énorme trou représentant mon poing se forma dans son torse. Je le lâchais, puis constatait une bande d'hommes, en plus de celle qui m'avait reconnu par mon combat sur Dosätz. Ils étaient armés avec des p'tits trucs ridicules, style qui ferait peur à... bah des humains, j'crois.

- How, c'est quoi le bordel les tafiottes ?

??: Un homme puissant avait parier sur toi pendant le combat de Dosätz. Mais visiblement lassé, tu as laissé gagner ton adversaire. Tu es faible. Nous sommes venus récupérer ta tête pour apaiser l'argent perdu en pariant sur toi, minable.

Je le regardais un instant. Une brise de vent passa, laissant régner le silence. Des gens autour de nous regardaient la scène en prenant une distance de sécurité. Je m'approchais d'eux, sans même toucher à ma faux.

- Tu m'as traité de quoi abrutis ? Vous allez tous regrettez d'avoir voulu vous en prendre à la femme avec moi, et aussi de croire que je vais me rabaisser à votre niveau. Je n'aurais même pas besoin de mes deux mains.

Ils foncèrent tous sur moi en même temps. Dans une seule de mes mains et dans mes pieds, l’énergie verte réapparut lentement. Je balayais tous mes attaquants en exécutant des gestes souples, me pliant en deux pour me tenir sur une seule main et donner deux coups de pieds en écartant mes jambes. J’avais un large sourire amusé, je me marrais tout seul, mais je m’éclatais bien. Le dernier que j’allais attaquer fut celui qui m’avait traité. Quel pauvre fion, ce pauvre gars. Alors qu’il tenta de me transpercer avec une grosse épée, je déviai sa main d’un petit coup sur celle-ci avec deux doigts, et cela le fit basculer et tombé par terre. Je n’avais pas bougé, son mouvement avait été prévisible. Les humains figurants comme spectateurs me regardaient avec des yeux ronds, impressionner par la précision de mes mouvements. Je me baissais, attrapant les bras du mec par terre, l’obligeant à se mettre à genoux. Puis d’un coup de pied, je l’obligeais également à lever la tête vers Sanako qui était un peu plus loin.

- Excuse-toi sale chien, d’avoir envoyé un de tes camarade pittoresque pour la blessée.

L’homme semblait apeuré, aucun son ne sortait de sa bouche. Je posais un pied dans son dos, puis commençait à tirer sur ses bras pour les arrachés. Il se mit à crier, tournant son regard vers moi en me demandant ce que je faisais. D’un sourire étirer, je lui annonçais :

- Tu ne t’es pas excuser. Alors je vais te faire pardonner autrement.

D'un seul coup, je tirais d'un grand coup, et ses deux bras s'arrachèrent. Il se mit à crier d'une telle façon que sa voix résonnait dans les rues de Satan-city, effrayant les gens aux alentours. Je balançais ses deux bras en face de lui, pour qu'il les remarque bien alors qu'il était tombé au sol sous la pression. Je crachais au sol, signe d'irrespect, puis sous les regards apeurés des humains, je pris le bras de Sanako très délicatement afin qu'elle n'ait pas peur, puis je la soulevai du sol et la porta dans mes bras. Je m'envolai, me dirigeant vers le centre-ville, là où il y avait tout et loin de l'endroit du petit massacre. Tout en la posant au sol doucement, je regardais autour de moi.

- Désolé, je m'emporte vite dans ce genre de situation, j'ai horreur qu'on me dénigre ou qu'on touche aux personnes avec qui je m'entends bien. Enfin ! Ici personne ne sait ce qui s'est passé, c'est très loin de l'endroit ou on était initialement : après tout, elle est grande cette ville. Je lui souriais naturellement, mon visage avait reprit un air joyeux. Désolé aussi, si je t'ai fais peur, j'espère que tu n'as pas peur de moi, même si tu connais la nature des horreurs qui peuvent se passer sur les champs de bataille. Tu sais, ce n'est pas seulement les hommes de Majin Végéta qui font ce genre de choses. Il y'a des gens dit bien qui sont capables de pires comme horreurs.

Je ne savais pas si je lui avais fait peur au point qu'elle me haïsse. Mais ce n'était pas mon intention, bien que je sois un de ses guerriers froid et insensible parfois, j'étais d'un caractère explosif quand on me cherche la moindre noise, bien que je sois de nature sympa si je m'entends bien avec quelqu'un, ce qui était le cas avec elle. Je lui attrapais le poignet sans la brusquer, car il y avait une très grosse foule ici, au centre de la ville et il y avait un très grand écran, où un drôle de mec avec des cheveux de moutons noir se la pétait. Hercule apparemment il s'appelait, et il racontait tout un tas de trucs sur ses exploits ou je ne sais pas quoi. Les gens ne faisaient même pas attention au fait que j'ai une faux attachée dans mon dos : tant mieux d'ailleurs. Il y avait un très grand restaurant sur la place, blinder de gens, il y avait même la queue. Tout en tenant toujours Sanako doucement par le poignet, je l'amenai vers la queue pour le restaurant, puis je poussais tout le monde en m'excusant. Quand nous fumes presque arriver au bout de la queue, sous les yeux enrager des gens, mais qui n'osait rien me dire en remarquant ma faux, un serveur vint enfin. Il nous plaça en haut, après avoir traversé un escalier, une table tranquille à côté d'une fenêtre. Je pris une des deux cartes puis regardait les plats d'entrée et de résistances. J'imaginais que les plus couteux étaient les meilleurs.

Serveur : Que souhaitez-vous ?

- Et bien pour l'entrée amenez-nous les 8 plats les plus couteux, les grands plats là avec des tas de machins dedans. Ensuite on verra ce que l'on veut dans ses plats et si on n'en veut pas, vous les ramènerez. On va faire pareil pour les plats de résistances et désert. Si la charmante jeune fille en face de moi désire quelque chose en plus, elle vous en fera part, ok ?

Serveur : Mais enfin monsieur...

- Bon écoute, si tu l'fais pas, je pisse dans la prochaine bouteille de vin que t'amène à une table, et je t'éclate le nez pour la peine, capiche ?

Serveur : Bien entendu monsieur.

Avec des grosses goûtes dégoulinants de son front, il nous fit un sourire un peu stressé et s'empressa d'aller en cuisine. Je m'installais confortablement sur la chaise luxueuse à notre disposition : et wai, ce n'était pas un restaurant de lopette ce truc, ça devait coûter d'y manger. Pas grave, vu que je ne vais pas me fouler pour payer. J'enlevais ma faux de mon dos et la posait à côté, contre le mur, enlevant aussi mon manteau plier à ma ceinture pour le poser, ainsi que ma sacoche, restant à l'aise, torse nu. Je jetais un oeil à l'extérieur, heureusement, les murs du restaurant devaient avoir une fonction genre antibruit, car on entendait seulement la petite musique de fond relaxante. Je tournais mon regard vers la jeune femme, souriant.

- Pour en revenir à ce que tu me disais dans la foret, je pense que tu devrais avoir un libre arbitre. C'est déjà quelque chose, quinze-ans de vie, tu ne penses pas ? Tu pourrais t'installer ailleurs que chez tes parents, non ? Comme ça tu vivrais librement et tu pourrais faire ce que tu veux, parce que ça à l'air sacrément chiant d'avoir deux maîtres ! Arf sérieusement je n'aimerais pas, ça me gaverais vite. En plus demander l'autorisation pour tout c'est dégradant, c'est ta vie, 'faut en profiter un maximum, tu ne crois pas ? Plusieurs serveurs arrivaient à notre table, déposant une bouteille de saké que j'avais demandé, puis des boissons sans alcools; sur le reste de la table, avec des apéritifs pour nous faire attendre, avant de manger. Et non, ne t'en fais pas, je ne pense pas manger comme Majin Végéta. Dis-je avec un petit rire amusé. Enfin, je mange normalement, sauf quand je ne peux pas. Mais là, y'a des couverts et une assiette. Je mange assez vite, mais pas au point de m'empiffrer tout d'un coup dans la tronche, sinon tu n'as pas le temps d'apprécier.
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockDim 4 Juil 2010 - 22:59
Sanako se sentait un peu bête de ne pas savoir ce qu'était tout ce dont parlait Hidan... Toutes ces choses aux noms étranges dont elle n'avait jamais entendu parler avant ce jour... En tout cas, ça avait l'air compliquer tout ça, Sanako en avait du mal a suivre... C'est vrai que l'histoire des ninjas, ça datait. Elle ne s'y était jamais intéresser d'ailleurs. Du coup Sanako se demandait ce qu'elle pouvait répondre à ça, elle ne savait rien sur les ninjas... Alors qu'elle réfléchissait à une réponse, elle se rendit compte qu'Hidan semblait être ailleurs, dans ses pensées... Ou alors il était dans ses souvenirs. Sanako se dit alors qu'elle pouvait le laisser un peu tranquille. Elle continua de marcher en silence mais un type sembla parler d'Hidan, alors comme ça, il avait participer au championnat de Dosätz... Ce n'était pas ce championnat où Majin Végéta allait disputer le finale ?? En tout cas, Hidan avait perdu... Il aurait voulut tuer mais c'était interdit... Sanako fit quand même surprise d'entendre ça. Elle qui avait presque des états d'âme pour tuer un insecte... Enfin, après ce court moment, Sanako et Hidan reprirent leur chemin. Soudainement Hidan avait attraper quelqu'un, quand était ce arriver ?? Sanako n'avait rien vu et ne compris pas tout de suite ce qu'il s'était passer... Hidan avait un air étrange qu'il n'avait pas avant et demanda à l'homme qu'il tenait fermement au dessus du sol ce qu'il voulait et lui dit qu'il n'était pas bien de s'en prendre à une femme... "A une femme" ?? Cela voulait dire que l'homme qu'Hidan tenait avait essayer de l'attaquer ?? Pourtant Sanako n'avait rien vu. Avant que Sanako ne puisse dire quoi que ce soit, Hidan transperça l'homme avec son poing, cette scène fit un choc à Sanako... De plus, une bande d'hommes armés était là, Sanako avait presque envie de se sauver en courant, ils n'avaient pas l'air tendres... L'un des hommes expliqua pourquoi ils étaient là, ils voulaient tuer Hidan. Quand Hidan s'approcha d'eux, Sanako remarqua vraiment la faux qu'il avait, elle n'y avait jamais prêter attention, pourtant une faux à trois lames rouge, ce n'était pas banale... Quoi qu'il en soit, Hidan les menaça avant qu'ils ne foncèrent sur lui mais Hidan était tellement rapide... Sanako avait du mal a suivre... Hidan les mis au tapis et Sanako eut presque envie de l'encourager mais alors le type qui avait insulter Hidan arriva avec une grosse épée, mais Hidan parvint facilement a le faire tomber. Pensant que c'était fini, Sanako s'apprêtait a parler mais Hidan ne semblait pas en avoir fini avec ce type. Il l'attrapa par les bras et l'obligea a se mettre à genoux avant de lui envoyer un coup de pied pour que sa tête se lève vers Sanako. De son côté Sanako avait de plus en plus envie de dire à Hidan d'arrêter... Si seulement elle avait pu parler... Ce qui se passait devant elle l'effrayait. Hidan voulait qu'il s'excuse mais en tirant sur les bras de l'homme, il arrivait juste a le faire crier... Comme il ne s'était pas excuser, l'homme se fit arracher les bras. A cette vision, Sanako resta paralysée... Le cris de l'homme était terrible car il souffrait. Quand Hidan attrapa le bras de Sanako, même s'il avait très doucement, Sanako sursauta un peu. Hidan la prise dans ses bras pour s'envoler plus loin, pendant le voyage, Sanako se calma un peu. En arrivant plus loin, Hidan s'excusa et lui dit qu'il s'énervait vite devant le genre de personnes qu'il venait de voir, c'est à dire, le genre de personne qui s'en prenait aux gens avec qui il s'entendait bien... Mais il ajouta quelque chose, il n'y avait pas que lui et les hommes de Majin Végéta a faire ce genre de choses... Même des personnes dites "bien" pouvaient faire des horreurs... C'était malheureusement vrai. Sanako suivit Hidan et ils arrivèrent devant un restaurant, il y avait la queue dehors mais Hidan ne se gêna pas pour passer devant tout le monde, Sanako était un peu gênée de voir les regards de ceux qui attendaient se posés sur elle mais passa quand même. Une fois qu'ils eurent une table, Hidan eut une drôle de façon de commander. Sanako n'était pas habituer à voir ça et le serveur non plus d'ailleurs... Une fois la commande passée, Hidan revint sur le sujet des parents. Il lui dit qu'elle devrait partir et vivre sa vie, seule. Que des parents, lui, il n'aimerait pas ça du tout et c'est vrai que sur certains points il avait raison mais Sanako aimait quand même ses parents. Quand Hidan dit qu'il ne mangerait pas comme Majin Végéta, que lui mangeait normalement et n'avalait pas tout d'un coup. Sanako commença a rigoler, elle avait l'air amusée par ce que venait de dire Hidan et pris enfin la parole pour dire.

" Tu sais, pendant des disputes, j'ai dis plusieurs fois à mes parents que j'aimerais partir de la maison pour plus avoir a les supporter mais... Je les aimes, même s'ils ne sont pas parfait, ce sont mes parents. Ceux qui m'ont tout appris et qui m'ont donner leur amour et leur soutient pendant les pires moments... Je ne sais pas si je pourrais partir en les laissant... "

Dit elle avant regarder ce qui venait d'arriver sur la table. Elle ne savait pas trop quoi prendre alors au lieu de prendre quelque chose, elle préféra recommencer à parler.

" Dit Hidan... Tu crois que pendant un de tes voyages... Je pourrais venir avec toi... ?? Quand il est venu, Majin Végéta m'a donner une place pour aller à la finale du championnat... Mais je ne sais pas comment y aller... "

Dit elle d'un air assez gênée... Elle pris une boisson sans alcool et commença a boire en attendant qu'Hidan lui réponde et en espérant qu'il ne refuse pas... S'il avait prévu autre chose, il dirait peut-être non mais qui sais... Il dirait peut-être oui alors...
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockDim 4 Juil 2010 - 23:49
Le pire semblait être passé. Bon, j'en avais peut-être trop montré devant la jeune fille, elle n'avait jamais du voir ça en réalité, seulement quand elle regardait un film. La violence est malheureusement présente partout, où que l'on parte, on trouvera toujours une scène semblable à celle-ci. La guerre se fait entre les peuples, les familles et même parfois entre des alliances. Ce n'est pas prêt de s'arrêter de si tôt. Heureusement, j'étais content de constater qu'elle semblait aller mieux et que mon acte ne l'avait pas traumatisé profondément, même si elle avait eut peur. Enfin, moi je ne comprends pas trop, mais je pense que c'est normal pour des gens qui n'ont jamais vue ça et qui ont peur de ça parce que c'est douloureux. Personnellement, je n'ai jamais eu mal lorsqu'on me blessait. Normal, vue que ma technique de rituel consiste à me planter le corps volontairement pour causer les mêmes blessures à l'ennemi. Je ne crains rien... l'immortalité est en somme quelque chose de bien pour un guerrier qui aimerait pouvoir, pour toujours, semer le mal autour de soit. Mais je ne suis pas vraiment comme ça. L'immortalité, c'est long... je ne suis jamais mort. Je ne peux pas savoir ce que représente d'aller aux cieux. Personne ne sait comment il faut me tuer, car cela est très ancien. Toutes ces histoires de rituels sont de ma religion et comme personne, aujourd'hui ne la connait, mes chances sont très minimes pour que je crève. Quoi qu'il en soit, je ne comptais pas laisser quelqu'un m'atteindre facilement ou essayer de trouver un moyen pour m'éliminer. La solution étant de me faire exploser puis de bruler toutes mes particules avant que je ne me reforme, c'est pas si facile à trouver. Ce rituel peut paraitre étrange, pourtant, c'est comme ça qu'à éradiquer l'un des dieu, l'homme qu'était le dieu de la mort auparavant. Même si cela ne parait pas rituel aux yeux d'autrui, cela représente beaucoup pour ma religion. Je suis indestructible, condamné à errer dans la galaxie, mes sentiments avec cela. Quand je regarde Sanako dans les yeux, je me demande se qu'elle peut ressentir, ce qu'elle vie, en étant humaine. Je le suis également, de naissance, un humain. Mais je ne me sens pas comme tel, je n'ai pas les mêmes visons des choses, ni même la vie qu'ils ont, ni les ambitions qu'ils possèdent dans leurs vies banales. Je ne peux pas les comprendre tout comme eux ne me comprendraient surement pas. Cela leur parait impossible, trop dangereux. Ils préfèrent rester chez eux et se faire protéger par des héros, qui bêtement protègent cette planète, je ne sais pourquoi ils le font. Ils ont leurs motivations... mais je ne peux apprécier la plupart des humains, car ils sont trop peureux et abandonne dès que l'effort est trop important. Ils croient que nous, les guerriers, nous sommes sans coeur et sans peur. Mais je me rappelle... que j'ai déjà eut peur, j'ai déjà eut mal au coeur, quand j'étais encore enfant. C'est étrange quand je l'entends parler, elle me dit du bien et du mal de ses parents, mais elle semble vraiment les aimer. Je me demande comment cela est... d'aimer de cette façon ses parents.

- Bien sûr que je t'emmènerais. Où tu voudras, je t'accompagnerais et ne t'en fais pas, je te protégerais, peu importe la situation. J'ai rarement vue quelqu'un d'aussi gentil qui ne se fie pas aux apparences. Je suis vraiment content de t'avoir rencontré. Je n'ai jamais... connu ce genre de relation. Je ne peux pas vraiment l'expliquer, mais je t'aime bien. C'est étrange. L'air bête une fois de plus, affichant un gros sourire du même qualificatif, je me grattais la joue frénétiquement avec mon index. Puis reprenant mon sérieux, je repris la conversation. Mais dit-moi, il faudra bien qu'un jour tu quittes ta maison, à ce moment tu verras moins tes parents.... Enfait, je ne peux pas te comprendre. Mes parents... je réfléchis un instant, mes yeux fixant le vide. Mes parents... ne m'ont jamais apprit ce qu'était que l'amour. J'ai vécu seul parce que j'étais vu comme un raté, parce que je ne savais rien faire et les cours ne m'intéressaient pas. J'ai découvert mon potentiel plus tard, puis je suis partie de mon village pour être un déserteur. Je n'ai jamais prit le temps de découvrir le sens du mot « amour ». Je crois l'avoir connu une fois... mais cette personne est décédée. Depuis, j'ai l'impression d'avoir quelque chose sur le coeur, une sorte de douleur. J'ai pensé alors qu'on ne peut soigner qu'une douleur mentale... qu'avec un amour.. Je relevais ma tête pour la regarder, l'air un peu perdu. Est-ce que c'est vrai ? C'est bête de te demander ça, mais vous, les humains, mettez en valeur tous vos sentiments. Et je ne connais que très peu de choses sur ce qu'est l'amour. Je sais que si on a une personne qu'on désire protéger, même au péril de sa vie, c'est une des caractéristiques d'un certain amour. Alors j'aimerais avoir ta version de cette chose étrange.

Je n’avais plus de sourire sur le visage, ma blessure qui restait dans mon cœur était visible dans mon regard. Je semblais plus mélancolique et effacé. Je ne savais pas ce qu’elle allait penser de ça, mais je me posais souvent cette question : Qu’est-ce qu’est vraiment l’amour ? Je crois que je commence à m’attacher à cette jeune fille. Elle est marrante, je trouve, son comportement timide me rappelle comment j’étais parfois, dans des moments intimes avec mon ancien conjoint. C’est un phénomène étrange : le cœur qui s’emballe, la pression, les rougeurs. Je quittais son regard par peur qu’elle décèle ma faiblesse en ce moment, mais elle avait déjà dût le remarquer. Tant pis, au moins, elle verrait que les guerriers ne sont pas tous sans cœur. Je pris la bouteille de saké, m’en servant un verre que je bus d’un trait, puis le serveur se ramena avec les grands plats d’entrée. Il y avait plusieurs choses que je ne connaissais pas, alors je me servis comme une personne normale – afin de ne pas passer pour un gros abrutis en se servant avec les doigts hein – et déposait dans mon assiette les choses que j’avais envie de goûter. Tout en me resservant cette fois dans un grand verre, du saké. Je regardais un couple non loin de nous. L’homme attendait que la femme se serve avant de commencer à manger. Bon bah, j’imagine que je dois faire pareil. Je posais mes mains sur la table, puis l’invita à se servir.

- Et pour le tournoi... Ne t'en fais pas, je t'y emmènerais. Il débutera dans quelques temps, on ira dans les tribunes ensemble, comme ça tu verras la grande finale. Un sourire se traça enfin sur mon visage, même s'il était un peu triste. Je t'emmènerais là où tu voudras, je te l'ai dit, si tu désires aller sur quelques planètes. Et si... un jour tu veux suivre un entrainement et que je t'enseigne un art de combat, ce serait avec grand plaisir.

A mes mots, je levais mon verre à sa santé, puis en bus quelque gorgées.
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockMar 6 Juil 2010 - 14:23
C'était étrange, Hidan connaissait Sanako depuis peu de temps mais il disait qu'il la protégerait, peu importe la situation... Sanako n'avait pas l'habitude qu'on lui dise ça et ne savait pas trop quoi répondre, Hidan était vraiment gentil avec elle et l'idée d'aller voir la finale du tournoi avec lui la rendait joyeuse. En tout cas Hidan avait raison, un jour Sanako allait devoir quitter la maison de ses parents mais ce n'était pas si grave, elle pourrait toujours leur rendre visite et les avoir au téléphone, même si ce n'était pas pour tout de suite... Hidan lui parla de son passer, il avait un passer vraiment triste... Sanako se demanda ce qu'elle aurait fait à sa place, aurait elle réussi a surmonter tout ça ?? Elle n'en savait rien car elle n'arrivait pas a s'imaginer à sa place... Sur le coup, quand Hidan proposa à Sanako de lui enseigner l'art du combat, elle se dit qu'avec elle comme élève, c'était pas vraiment une bonne idée... Enfin, elle répondit au commençant par le sujet des parents.

" Bah oui, je sais mais rien ne m'empêchera d'aller les voir et de leur téléphoner... Et puis ce n'est pas pour demain que je vais quitter la maison " Dit elle d'un air amuser avant de reprendre. " Bah, je sais pas trop comment dire... L'amour ça n'a pas vraiment de descriptions... C'est quand tu as envie de ne jamais quitter une personne parce que tu tient vraiment énormément à elle... Je crois que c'est un truc comme ça... "

Sanako avait un peu honte car ce qu'elle disait n'était pas super... Elle avait l'impression de dire des bêtises ou des trucs stupides alors elle eut un petit rire nerveux avant de dire.

" J'suis désolée, je dis des trucs un peu bêtes là... En tout cas merci de m'emmener au tournoi, sans toi je sais pas comment j'y aurais été... Pour l'entraînement, je suis pas trop sûre d'y arriver alors ça pourrait peut-être attendre... "

Sanako se sentait tellement nulle pour ce qui est de se battre qu'elle préférait éviter à Hidan de voir ça... D'un côté ça aurait pu le faire rire mais de l'autre, ça aurait pu finir par l'énerver... On sais jamais.
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockMar 6 Juil 2010 - 17:30
Visiblement, je lui avais posé une colle avec ma question par rapport à l’amour. Sujet parfois très peu parlé par les adultes envers leurs enfants, tout comme les relations sexuels. Je ne comprends pas ce qu’il y a de gênant dans cela, mais bon, les humains sont relativement étrange et beaucoup de sujet son clos avec eux. Heureusement qu’on n’est pas tous comme ça. Sinon bonjour les pauvres mômes au courant de rien. Je trouve vraiment ça con de ne pas parler à ses enfants de tout ce qui est présent dans la vie. M’enfin de toute façon, ça c’est leurs problèmes et puis je n’ai pas de gosse à ma charge. Pas mon problème s’ils font des conneries ou je ne sais quoi qui ferait que leurs parents soient en colère. Moi, j’aime bien ma vie simplissime qui n’engendre que mes propres décisions dans le fond, ou presque. En question de guerre, tout repose quand même sur MV. Waw, elle veut leur téléphoner ? Je sais pas trop à quoi ça sert de faire ça, à part fixer un rendez-vous s’ils veulent se voir. C’est quand même plus intéressant de voir directement la personne au lieu de simplement lui parler, mais c’est qu’une question de point de vue. L’amour pour elle ne semblait pas vraiment avoir de description, mais plutôt un ressentis, ressemblant à ce à quoi je m’attendais. C’était donc bien ça, ce qui nous liait, Kakuzu. Je m’étais longtemps demander ce que c’était réellement et il se trouve que c’est bien cela. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si confondus dans ses dires. Je pensais que les humains étaient ceux qui cernaient le mieux les sentiments, car ce sont ceux qui les exploitent le plus dans toute leur vie. Mais apparemment, ce n’est pas toujours aisé de décrire une chose si importante aux yeux des autres. Je voyais qu’elle semblait nerveuse, son rire en disait long. Je ne voyais pas ce qu’il y avait de honteux dans ce qu’elle avait dit, peut-être parce que ses paroles ne furent pas claires ? Comme se sentiment ne le fut pas non plus dans mon cas, il n’y avait pas de raison à ce qu’elle se retrouve dans cette posture. Mais Sanako était une fille timide, c’était très visible chez elle, et très peu bavarde aussi comme ça. C’est son caractère en même temps, j’y peux rien moi et puis, je l’aime bien comme ça, cette femme.

Elle me remerciait que je l’emmène au tournoi, mais ça me faisais aussi plaisir qu’elle accepte d’y aller avec moi. Passer du temps avec moi, c’est peut-être pas toujours le fun en même temps. J’suis pas un style de vrai gentleman, alors je ne sais pas si c’est vraiment possible d’apprécier ma compagnie. Apparemment, elle a l’air de bien m’aimer quand même. C’est déjà ça, comme on dit ! J’étais un peu déçus de voir son enthousiaste quant à l’entrainement, elle devait se dire qu’elle était trop nulle pour y arriver, ou quelque chose dans le genre. C’est certain qu’elle ne serait pas au top dès le début, c’est difficile de devenir bon. Déjà faudrait-il savoir quel est son affinité. Moi, je reste optimiste, même si je n’ai jamais été bon dans les ninjutsu et gengutsu banal, je suis capable d’être un prof beaucoup mieux qu’un copieur de programme scolaire. Je sais quand même utiliser des techniques de base et… j’ai le livre des techniques interdite, dans mon livre de Jashin. Je suis capable de lui apprendre certaine choses, mais je n’ai pas le droit d’utiliser ce genre de technique en combat, cela offenserait Jashin, ce pourquoi, je ne reste que dans ma propre religion pour me battre. Si je venais à utiliser les techniques que; j'ai appris seul pour pouvoir être doué dans quelque chose pendant un combat, mon dieu m'abandonnerait à jamais. Je serais maudit, plus que je ne le suis déjà et dans un mauvais sens. N'empêche que si je lui mets en pratique le livre des techniques interdite... Elle apprendrait bien vite des techniques... très puissantes. Enfin, il resterait à ce qu'elle s'entraîne durement pour qu'elle arrive à totalement contrôler les techniques. Toutes les personnes de l'Akatsuki avaient deux affinités, voir trois, respectives et cela était un exemple. Je connais donc des entrainements dignes de professeur et puis, avec le test de la feuille, je saurais quel est son ou ses affinités. En attendant, elle avait oublié de se servir, avec notre discutions qui durait déjà depuis plusieurs heures. Je pris donc l'initiative de la servir, avec un sourire, de ce qui semblait lui dire quand je lui montrais les plats. Je n'avais pas l'habitude d'agir de la sorte, parce qu'on ne m'en laissait pas l'occasion. A l'époque, on mangeait ce qu'on voulait et comme on était souvent en mission, on mangeait un peu comme des sauvages, à la main obligatoirement.

Ce qui ne m'empêchais pas d'avoir un certain savoir faire quand même. J'avais prit exemple sur les tables voisines, en réalité. Bah ouai, j'avais jamais passé de temps avec une femme, car elles étaient rares à se battre dans le temps, c'étaient plus des femmes au foyer avec les gamins et puis c'est tout. Sinon, elles n'étaient pas très fortes. Mais il y en avait trois que j’ai connu vaguement… Konan, l’unique femme de l’akatsuki, Tsunade, une des trois du trio légendaire, qui avec un petit coup de poing faisait s’effondrer un mur entier, puis l’élève de Tsunade, Sakura, celle qui l’a surpassé et qui a tué Sasori. C’était vraiment impressionnant. Quoi qu’il en soit, si cette petite Sanako détient la même nature de chakra… Elle deviendrait une incroyable combattante quand elle saura contrôler sa capacité. Je pris mes couverts, puis lui déclara un bon appétit avant de commencer à – calmement hein, pas comme MV ! – manger les choses que j’avais mises dans mon assiette. C’était réellement de bon goût, ça faisait un bon moment que je n’avais pas mangé, en plus de ça !

- Je me demande quand même à quoi ça sert d’avoir des parents, c’est simplement pour l’éducation et puis pour l’amour spécial qu’ils vous donnent quand vous êtes enfants, c’est ça, je crois. J’haussais les épaules, continuant à manger. Je crois avoir compris entièrement ce qu’est l’amour. C’est bien ce à quoi je pensais, tu sais. Ne t’en fais pas sinon, pour le tournois, ça me fais plaisir que tu viennes avec moi. Je pense que ça va être une grande finale et le gagnant ainsi que le perdant… n’en sortiront pas idem, c’est certain. Cependant, pour ton entraînement… tu as l’air très peu confiante, tu dois penser que tu es une incapable. Mais tu sais, on commence tous par là et… crois-moi, je peux être un bon professeurs grâce aux gens que j’ai côtoyer et surtout à mon livre qui contient les techniques interdites de mon temps. M’enfin ça, c’est surtout si tu désires entamer un véritable parcours du combattant et t’affirmer avec tes capacités ! Si jamais tu prends la décision de le faire, on pourra commencer quand tu en auras envie.

Je m’arrêtais un instant pour appeler un serveur. Comme nous nous étions servis, je lui dis de ramener tout ça en cuisine et d’apporter les plats de résistances. Il le fit en se retournant plusieurs fois vers moi, histoire de bien s’assurer que je ne viendrais pas l’éventrer en cuisine. Décidément ! Je fais fureur dans se restaurant, ils ont tous la phobie de moi on dirait. Cela me fit émettre un petit rire, puis tout en vidant mon assiette que je pris soin de mettre sur le côté pour qu’un serveur me la débarrasse et m’en redonne une pour le prochain repas, je constatais qu’il y avait quatre paires de couvert alignés. Ouai, c’était vraiment de la qualité ce restaurant, c’était cool, surtout que j’aurais pas à débourser un sous !

- Alors t’as pas de petit ami ? Ou c’est tes parents qui te l’interdisent ? T’es mignonne comme fille, tu dois te faire des amis facilement et surement mettre des hommes à tes pieds ! Je lui fis un clin d’œil, avec un petit sourire. J’aimerais bien savoir comment ils sont dans le caractère, tes parents ? Ils réagiraient comment si tu avais un petit ami ?

Je me demandais bien comment réagissaient des parents par rapport à ça. La vie des humains étaient donc, bien ennuyante quand on ne peut pas décider de ses propres envies.
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockJeu 8 Juil 2010 - 16:13
Sanako et Hidan avaient deux caractère assez différents et ça, Sanako le voyait bien. Quand Hidan parla du tournoi, Sanako repensa à ce que lui avait dit Majin Végéta avant de partir... Il savait bien que ce combat serait violant mais cela ne lui faisait pas peur, au contraire... Sanako n'arrivait pas a comprendre comment il pouvait rester aussi calme, elle, elle ne serait pas calme du tout... Mais c'est vrai qu'ils n'avaient pas du tout le même niveau. Sanako mangeait tout doucement, elle avait l'impression que rien que la première assiette était énorme et qu'elle aurait du mal a finir. Hidan, lui semblait prêt a beaucoup plus manger qu'elle... Pourtant, elle n'osait pas trop lui dire qu'elle ne pensait pas manger beaucoup plus qu'un plat. Hidan essayait de lui redonner confiance en lui disant qu'elle avait l'air d'avoir très peu confiance en elle et qu'elle devait penser qu'elle était une incapable... Sanako ne dit rien mais il avait raison. En tout cas, il lui dit que si elle changeait d'avis, ils pourraient commencer quand elle voudrait. Sanako remarqua alors que le serveur semblait avoir peur d'Hidan, le pauvre n'arrêtait pas de le regarder et il n'était pas le seul. Hidan posa alors des questions un peu bizarres. Sanako avait elle un petit copain ?? Ou bien ses parents lui interdisaient ils d'un avoir un ?? Quel était le caractère de ses parents et comment réagiraient ils si elle avait un petit copain... Sanako répondit alors, un peu hésitante.

" Bah je n'ai pas encore eut de petit ami... Parce que je ne suis jamais tombée amoureuse... Et pour les amis, j'en ai pas tant que ça... Je suis du genre discrète et sur Terre, les gens discrets, on ne les remarque pas souvent... Enfin bref... Pour mes parents, ma mère est plutôt joyeuse et elle est toujours gentille avec moi... Enfin presque... " Dit elle en riant un peu. " Mon père par contre est plus... Protecteur. Justement en parlant de petit ami, il ne supporte pas de voir des garçons m'approcher... Il fait le dur mais dans le fond, il veux juste me protégée et il est gentil... "

Dit elle en souriant, en pensant à ses parents... On voyait qu'elle les aimait beaucoup. Elle se disait vraiment que le jour où elle quitterait la maison de ses parents, ça serait dur... Elle ne voulait même pas y penser pour le moment... Enfin elle répondit à la dernière question que lui avait poser Hidan.

" Je pense qu'ils ne seraient pas vraiment d'accord... Ils pensent que je suis encore trop jeune pour être amoureuse. "

Voilà, elle avait répondu aux questions d'Hidan et se demandait comment il réagirait mais surtout ce qu'il pensait en l'écoutant. Il avait l'air de beaucoup penser pendant qu'elle parlait... Ah si elle avait le don d'entendre les pensées des autres, elle en abuserait tellement elle était curieuse de savoir ce qu'il y avait dans la tête des autres...
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockJeu 8 Juil 2010 - 19:31
Ah, enfin ! Elle avait commencé à manger. Cependant, je ne l'enviais pas : elle mangeait très lentement, et semblait peiner à tout manger. C'est dommage, je trouve, que les humains aient de moins gros appétit que la plupart des guerriers. Je ne me sentais pas gêné de manger beaucoup comparer à elle, après tout, qu'est-ce que ça changeait de moi ? Rien du tout. Ce pourquoi, je ne m'en soucie pas, mais c'est un détail que j'ai remarqué en observant de plus près les tables voisines et comment se comportent les humains. Ils boivent modérément et font attention à la façon dont ils mangent et des aliments qu'ils prennent. Forcément pour paraitre bien devant l'autre, un truc bidon dans le genre. Moi j'vois pas l'intérêt, l'mieux c'est d'être soi-même, non ? Moi je ne comprends pas pourquoi ils ont besoin de parure et de choses grotesques pour se plaire. Tout est comme ça maintenant, la superficialité des une et des autres c'est vraiment con, autant qu'eux quoi. Au moins la ptite Sanako elle est bien sympa et puis elle ne se paye pas des trucs a 300 yens pièce, mais elle est simple et jolie. C'est comme ça je pense, que j'aimerais avoir une copine, si l'occasion se présentait. Simple, timide, sympathique, jolie, attentionné et tendre, qui aime rire. Aah, l'idéologie parfaite... Enfin ça, c'est pour mon jugement personnel. Mais bon, pas le moment de rêvasser à ce genre de choses, de toute manière, si j'avais une femme, je ne pourrais pas toujours rester avec elle, j'ai aussi un rôle auprès de MV qui m'attend ! Bondiou d'vie tient. Parfois, c'est pas toujours facile de devoir vivre de ce côté-là, avec un service à rendre pour un maître. Mais c'est comme cela que je vais devoir la passée, cette vie. Autant l'accepté et faire le maximum pour mes ambitions, et celle de mon chef d'alliance. D'après ce qu'elle me disait, elle n'avait jamais encore eut de petit ami. Surtout parce qu'elle n'est jamais tombée amoureuse, et parce que ses parents la jugent trop... trop jeune pour ça ? Ils sont vraiment coincés du cul sur Terre, et même partout ailleurs je pense. C'est nul de ne pas profiter de sa vie comme on l'entend. De toute façon, ça arrive à tout âge. Du moment que tout va bien avec la personne et que rien n'est compromis, c'est l'entente assurée. Elle disait de sa mère qu'elle était gentille et joyeuse, quelqu'un qui aime apporter le bonheur au foyer. Et bien sûr, le mari est plus protecteur envers sa fille. Je pense que les pères ressentent une certaine tristesse quand ils voient leurs filles grandir et trouver l'homme de leur vie. Car au début, c'est leurs pères, les hommes de leur vie, entre autre. Je ne dis que ce que j'en ai vue. Après, chacun à sa propre version et je ne saurais la contredire. Mon paternel ne m'avait pas voulu. Et je ne saurais même plus dire quel était son nom.

Sanako discrète ? Cela ne m'étonnait pas beaucoup, ça se voit dans sa façon d'être. Au moins elle se fait des amis, mais des amis proches qui sont là pour elle. Aucun intérêt d'avoir 300 amis sans qu'ils soient vraiment, important. La popularité n'est jamais bien nécessaire, mis à part dans le cas où on veut devenir une espèce de stupide pute trop gâtée, un truc comme ça. Ce n'est pas ragoutant.

- Moi j'trouve que ça craint, de ne pas pouvoir faire librement ce qu'on veut à cause d'un âge. Mais je vois que tu aimes tes parents, vue comment tu en parles. Après, peut-être que tu ne trouveras pas la personne qui te conviens avant un certain moment. Je bus d'une traite le grand verre de Saké que je m'étais servi. Mais alors, qu'est-ce que tu glandes sur Terre ? Tu dois t'emmerder sérieusement. La vie des humains, est ennuyante... elle se répète chaque jour la plupart du temps.

Le serveur arrivait avec des plats bien garnis. Riz, pâtes, porc au caramel, des spécialités chinoises, un truc dans le genre, ainsi qu'un assortiment de spécialité française. Je me frottais les mains avec un grand sourire jusqu'aux oreilles : ça devait être terriblement bon ces machins ! J'attrapais les couverts pour me servir et pris un peu de tout. Mon assiette était blindée, mais je n'aurais pas de mal à la descendre, après 3 jours sans manger ni boire ! Après avoir picolé deux autres verre de saké, je me mis à manger tranquillement.

-Alors ça ne te dis pas de quitter tes parents maintenant, hein ? Et puis, ils vont surement te gronder si tu ne rentres pas chez toi ce soir, non ? Sinon, je t’aurais emmené faire un tour où tu voudrais. Que ce soit une autre planète ou un endroit spécifique, j’aurais bien pu passer quelques jours avec toi de mon côté.

Je lui souriais, continuant de manger de façon normal tout en étant surpris des saveurs que je rencontrais. J’avais rarement touché à de la si bonne nourriture.
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockVen 9 Juil 2010 - 20:34
Décidément, Hidan n'aimait pas les histoires d'âge. Ça lui était rester en travers de la gorge... Il avait dût commencer tôt a faire ce qu'il lui plaisait, d'un côté c'était enviable mais de l'autre, c'était risquer. Quand on est trop jeune, on a vite fait de faire des bêtises et de se mettre dans de sales situations. Sanako regarda Hidan avec des yeux ronds quand il bus d'un coup, un grand verre de saké. Boire tant d'alcool n'était pas bon mais Sanako n'osa pas lui faire la remarque... Après, Hidan recommença a dire que la vie sur terre était ennuyeuse, heureusement qu'il n'avait pas une vie "ordinaire" alors car sinon, il passerait son temps a se plaindre... Avant que Sanako ne puisse dire quoi que ce soit, un serveur arriva avec des plats de toutes sortes, Sanako n'en revenait pas... Il y avait vraiment beaucoup trop de choses. Pourtant Hidan ne semblait pas penser pareil, il se fit une assiette avec pleins de choses dedans, il avait bien dû prendre trois fois ce que Sanako s'était pris. Hidan enchaîna avec les parents de Sanako, c'est vrai qu'elle allait se faire gronder si elle ne rentrait pas à la maison ce soir. Tant pis pour le voyage... Hidan n'aurait pas dit non a passer encore quelques jours avec Sanako mais on aurait bien dit que ce n'était pas possible... A cause de ses parents. Elle répondit alors à Hidan.

" Bah, sur Terre, je travaille sur mes études, ça prend beaucoup de temps de réviser et de travailler tu sais ?? Pour mes parents, c'est sûr que même si je rentre maintenant, je vais me faire disputée... Alors si je ne rentre pas ce soir, je peut compter sur ma mère pour me tuée dès que je vais rentrer à la maison... "

Dit elle en pouffant de rire. Elle savait que sa mère ne supportait pas qu'elle reste sortit tard mais alors là... Bien sûr, quand elle parlait de se faire tuée c'était ironique... Pourtant sur le coup, elle aurait presque eut un petit air effrayée car même si sa mère ne la tuait pas, elle était sûre de passer un sale quart d'heure... Déjà, la fenêtre cassée par Majin Végéta avait eut du mal a passer alors ses parents l'avaient à l'oeil maintenant... Sanako mangea encore un peu mais avec sa vitesse, elle aurait peut-être fini en même temps qu'Hidan malgré la différence entre leurs deux assiettes.
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockVen 9 Juil 2010 - 22:33
Décidément, elle n’osait pas vraiment manger. Ou bien elle n’avait pas faim, comme des petites quantités suffissent souvent aux humains. C’est peut-être parce qu’ils ne vivent par la même vie que nous. Nous, on a les estomac souvent bien large, à cause des guerres, des champs de bataille, des voyages, qui finissent par vite nous ouvrir l’appétit. Enfin, ça c’est valable pour moi. Après les durs éfforts que nous fournissont afin de bien mener nos mission respectives, ont a tous quelque chose que l’ont à envie de retrouver en commun : la nourriture ! Pour moi, c’est le péché mignon que je m’accorde. Mais comme je vais si bien manger ce soir, je pense que je pourrais ne pas manger encore pendant deux ou trois jours. C’est sur que ça va me caler l’estomac, comme s’il était couper en 4 partie et que je serais blindé, et qu’en trois jours, sa se viderait petit à petit. Et wai, faut bien se dépenser pour pouvoir encore plus manger une fois épuisé. Hop, petite pose déjeuné. Arf, grand déjeuner alors, héhé. C’est surement ce qui me manquerait le plus si je devais rester pour toujours dans les cieux. C’est mieux d’être un bon vivant et de faire de sa vie ce que l’on veut, comme ça, on ne regrette pas et on finit nos jours satisfait. M’enfin, moi je peux pas finir mes jours de toue façon, alors pourquoi avoir conscience de ça ? Je réfléchis toujours trop. Ou plutôt, c’est la bouffe qui m’obsède. En même temps, je n’ai rien de bien spécifique dans ma vie en ce moment. A pars Jashin, l’alliance, et de quoi manger. Si j’avais quelconque autre motivation importante, ça remplirait ma vie plus qu’elle ne peut l’être.

Ce n’est pas comme si j’étais débordé, ça fait déjà un bon laps de temps que je suis revenu dans ce monde, même si au départ je ne l’ai pas voulu. Autant accepter la dure réalité : je ne trouverais pas le repos comme une âme simple pourrait l’avoir. Je suis damné, et même si j’aurais été bon dans ma vie, j’irais de toute manière en enfer. Tout ça à cause de ma religion, ou plutôt de mon dieu qui se range du dit mauvais côté. Ralala, c’est quoi ce bordel d’enfer, de toute façon ? Y’a surement un tas de lopettes là-bas, mais j’retrouverais certainement des gens que j’ai bien connu. C’est ça, le point positif, si je devais y faire un petit séjour. Tout en vidant à très grande vitesse mon assiette, avec des gestes rapide mais visible pour un humain, en quelques minutes, cela était réglé. J’appelais un serveur, puis lui fit signe de tout débarrasser et de… LES DESSERTS !! Enfin, j’adore les desserts, surtout les grands gâteaux au chocolat, ou les glaces qui sont dans le genre bien sucré, avec plein de parfums différents. Le sang du serveur ne fit qu’un tour : il se dépêcha de tout apporter. Sur plusieurs plats en montée, se trouvait des glaces, des sortes de pain recouvert de chocolat, plein de choses multicolores et des… cupcake ! Génial des cupcake, quel délice huhu. Bon je m’emporte là, mais avec autant de bon truc devant moi… bon aller j’me sers un peu de saké avant de tout ingurgiter. Je me servis un autre grand verre de saké, le déversant d'un coup dans ma bouche, sous l'air étonnée de Sanako. Elle devait me prendre pour un alcoolo, mais vu les bantô avec le saké qu'on se mettait dans la tronche dans mon époque, ce n'est pas ça qui me rendrait saoul. Je laissais la jeune femme se servir, alors que je prenais plusieurs choses, en grande quantité. J'avais des yeux avec des grandes étoiles dedans : ah ça, j'y peux rien, c'est que ça me donne trop envie de tout manger. En commençant à entamer une glace appelée Dame Blanche, je prêtais à nouveau attention à Sanako.

- Mais ça sert à quoi de réviser et de travailler de la manière dont vous le faites ? je vois pas trop l'intérêt de se faire chier à bosser toute sa vie pour finir par crever. J'haussais les épaules, plongeant mon doigt dans une crème chantilly, avant de la goutée, ce qui me fit étirer un grand sourire joyeux. Hein ? Pourquoi ils vont te disputer tes parents ? Tu préférerais me présenter à tes parents pour les rassurer, un truc comme ça, non ? Je pourrais venir m'excuser si tu veux et dire que c'est de ma faute, j'inventerais une quelconque raison. Je lui souriais, tout en mangeant le gâteau à la crème que j'avais sous la main. Si tu veux, je te ramène directement chez toi après ça. Je ne veux pas que tu te fasses tuer par ma faute.

Hé... Elle allait vraiment se faire tuée ? !
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockDim 11 Juil 2010 - 19:57
Sanako se demanda l'espace d'un instant ce que ça donnerait si elle présentait Hidan à ses parents... Déjà avec son allure, ses parents seraient sans doute méfiant mais dès que son père verrait sa faux, il risquerait de ne pas se montrer très accueillant... Au mieux, il le dévisageait, au pire il sortait son arme... Il fallait mieux éviter quoi. Par contre, elle n'arrivait pas vraiment a savoir comment sa mère réagirait, elle se demanda un petit peu puis arrêta. Hidan venait de dire que si elle voulait, il pouvait la ramenée directement chez elle après le repas, il semblait vraiment avoir cru ce qu'elle avait dit... Il croyait que si elle ne rentrait pas, Sanako allait se faire tuée par sa mère ? Ce n'était pas une blague ? Sanako avait du mal a y croire mais c'est vrai qu'il ne venait pas du même monde qu'elle. En même temps cela commençait a l'amuser, si elle lui disait des bêtises sur les parents, il les croirait tout de suite et c'était assez marrant. Elle continua alors dans sa lancée.

" Ah oui, c'est une bonne idée... Parce que des parents énervés ça fait peur, c'est un peu comme si toi, tu cherchait Majin Végéta... Et puis par exemple, si tu ose rester partit plusieurs jours sans les prévenir, ils se lancent à ta poursuite et appellent même des gens armés pour te retrouver... Je te raconte pas... "

Dit elle avec un air sérieux malgré le fait qu'elle aurait bien eut envie de rire. C'était amusant parfois de rencontrer des gens comme ça, qui on une vie totalement à l'inverse de la vie de Sanako. Elle ne savait pas trop si elle avait bien fait de lui dire ces bêtises après coup mais c'était trop tard maintenant. Pour se dire qu'elle n'avait pas trop mentit à Hidan, Sanako se dit que ce n'était pas complètement faux non plus, c'est vrai que si elle restait partit plusieurs jours sans prévenir, ses parents appelleraient la police... Enfin bref, elle était curieuse de voir comment Hidan réagirait face à ce qu'elle venait de lui dire. Prendrait il les humains pour des gens encore plus bizarres et les parents pour des chefs de maison sanguinaires ? Bon il ne fallait pas exagérer non plus mais ça n'en était pas loin...


[HRP : Désolée du post pourrit mais j'avais pas trop d'idées... ><']
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockLun 12 Juil 2010 - 16:44
( Pas de prob :p)

Alors que je dévorais mes desserts uns à uns. Je réfléchissais au sujet de parents de Sanako. Est-ce qu'ils étaient vraiment terribles, pour elle ? Enfin, est-ce que les parents étaient des espèces de méchants autoritaires prêts à faire du mal aux enfants pour qu'ils agissent selon leur volonté ? Alors cela ressemblerait fort à mon époque... heureusement que les lois et les habitants avaient changé avec les années. Heureusement pour tous les gosses qu'il y avait. Je ne savais pas s'il s'agissait de la même autorité aux coups de bâton en fer. Enfin j'ai remarqué que maintenant y'a les forces de l'ordre pour les coups de bâtons dans la gueule, à croire que se sont des gros sadiques. Le prétexte est qu'ils font leur travail. Les pauvres humains n'empêchent, même s'ils ne souffrent pas physiquement - ce qui est aussi impossible pour moi, héhé - ils doivent souffrir mentalement, alors ? Ouai, c'est peut-être ça, les parents accordent de souffrances mentales aux gamins en les privant d'un truc vital pour eux... comme les machins étrange, des portables ou je ne sais quoi. Ils sont agiles pour ce genre de connerie, quand j'ai vu une fille tapée avec son pouce sur une sorte d'écran tactile, je me suis demandé à quoi ça servait. J'ai encore beaucoup de choses à savoir de ce nouveau monde visiblement ! En même temps, tout à changer. Il n'y a plus d'hokage, de Kazekage, ou de chef de village pour protéger les habitants. Les humains ne semblent même pas s'entraider entre eux ou même avoir du respect pour chacun. La jalousie et les bonnes manières sont mises en avant aujourd'hui, on dirait. C'est nul, un monde de superficialité pareil. Les gens n'ont donc plus aucun amour propre, prêt à se battre pour une fringue ou un truc débile. Quel monde pourrit... heureusement qu'il reste des gens marrant comme Sanako. Je suis content de l'avoir rencontré, je pense que MV a dû la trouver très sympathique aussi, même s'il est quelqu'un de froid et de calculateur, il ne l'a pas traumatisé, c'est déjà ça de gagner pour elle.

Il aurait pu la violé, ou alors la capturer, faire d'elle une esclave, ou un truc dans le genre. Des fois c'est ce que font des seigneurs quand ils remarquent une personne qui leur plait : enfin ils sont plus du genre à mariée la personne concernée, avec eux, là. Le mariage c'est surement grotesque aussi. Car le jour où tu changes de sentiments si ça arrive, t'es pas dans un merdier. 'Faut divorcer et tout ça... putain de connerie aussi. Les humains passent leurs vies à s'enquiquiner pour rien j'ai l'impression. Surtout à faire des études et à bosser sur des papiers de révisions... what the fuck, quoi. Moi, ça me brisait déjà ma paire de glande d'aller en cour et d'apprendre un programme scolaire de merde, alors réviser des trucs qui vont te servir à faire un métier toute ta vie... c'est nazzzzeee. Je préfère largement m'entraîner et servir une cause, mais pas stagner et m'emmerder à bosser pour un truc qui m'intéresse pas. Le principal, c'est si ça plaît à ses bouffons de vivre pour bosser, consommer et crever. Je crois que leur état investit dans leurs avenirs en leurs creusant des tombes d'avance. C'est sûr que c'est déjà ça de gagner pour eux. Sanaka déclara que mon idée était bonne, car des parents énervé c'est effrayant. Je comprends, pour une terrienne c'est sûr que ça fait peur. Elle me dit que c'est comme si je cherchais MV. Effectivement, ça pourrait être terrible, à la différence que moi j'adore ça, les souffrances physiques. Il parait même que ses enfoirés de parents lancent des gens pour retrouver leur enfant qui ne reviendrait pas chez eux. C'est vraiment dégueulasse de faire ça, les pauvres qui n'ont aucune liberté et qui sont traqués ! Moi ça me troue le cul tient, franchement, ça me donne envie de leur foutre mon poing dans leurs faces. Mais après tout, ça ne me regarde pas, je pense que Sanako sait se débrouiller seule de ce côté, car elle n'est pas encore morte ou blessée. S'il lui arrivait du mal, j'irais donner une correction à ses agresseurs, sans les tués, car elle semble les aimer ses parents. Je ne comprends pas trop pourquoi, mais je suppose que c'est normal pour quelqu'un qui n'a pas vraiment eut d'enfance familiale. J'avais ingurgité quasiment tous les gâteaux dans mon assiette, il en restait seulement 5 à manger. C'était pile poil la bonne quantité pour que je sois calé.

- J'vois que c'est pas toujours la fête avec tes parents, mais s'ils te font du mal un jour, tu peux m'en parler, j'irais les remettre sur le droit chemin sans directement les tués. Je lui souriais d'un air décontracter. Je finis mes gâteaux et puis on y va !

Après mes paroles en l'espace d'une minute, il n'y avait plus de gâteaux dans mon assiette. Je ramassais ma fauche et mon manteau, puis je lui fis signe de venir. Je sortais sans payer, alors qu'un serveur allait me courir après pour me rappeler la somme de l'addition, je m'abaissais pour prendre Sanako dans mes bras, la laissant s'accrocher à moi pour se maintenir pendant le voyage.

- Accroche-toi bien ma jolie, ça va un peu secoué !

Je décollais d'un coup, sans que le serveur ne puisse me rattraper. En suivant les indications de la jeune femme, j'arrivais devant chez elle. Je posais mon manteau et ma fauche dans un coin, enfilant une chemise noire afin de ne pas choquer ses parents si je venais à les voir par hasard. Je l'avais déposée délicatement au sol devant sa porte.

- Bien, voilà. Je suppose que je devrais te laisser tranquille maintenant, tu dois être fatiguée et tes parents vont en rajouter une couche. Je lui souriais. Je ne sais pas si on pourra se contacter dans l'avenir, je n'ai pas de bidule portable et je me déplace assez quand je suis sous les ordres de MV. Pour le moment je reste en ville, j'irais à l'hôtel pas très loin de chez toi pour me reposer. N'hésite pas à venir si tu en as envie. Bonne nuit, chère Sanako.

Je passais délicatement ma main dans ses cheveux, donnant un baiser sur son front, en caressant le haut de sa tête. Je la regardais d'un sourire bienveillant, sans savoir ce qui me prenais de faire ça. Décidément, tu m'as vraiment rendu bien plus gentil qu'avant... Kakuzu.
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockLun 12 Juil 2010 - 20:29
Hidan croyait vraiment à ce que disait Sanako sur les parents, après lui avoir dit tout ça, elle se sentait un peu mal... C'est vrai que ce n'était pas gentil de dire ça sur eux. Hidan parla de les remettre sur le droit chemin sans directement les tués, sur le coup, Sanako se dit vraiment qu'elle n'aurait pas dû en rajouter à ce point sur ses parents... Si ça leur causait des ennuis alors là, elle s'en voudrait. En tout cas, après qu'Hidan est fini son gâteau, ils allaient partir. Une question traversa la tête de Sanako mais elle préféra ne pas la posée... Elle le regarda finir son gâteau avec une grande vitesse et après il se leva, allait il payer ?? Sanako remarqua qu'Hidan lui faisait signe de venir et se leva pour aller vers lui, ce qu'elle fit tout de suite. C'est alors qu'elle vit un serveur arriver mais Hidan la prise dans ses bras en lui disant de s'accrocher car ça allait secouer. Secouer ?? Comment ça ?? C'est à cet instant que Sanako compris qu'Hidan voulait partir sans payer et s'accrocha. Heureusement qu'elle eut ce réflexe car Hidan volait vite et si elle ne l'avait pas fait, elle aurait sûrement lâcher... Montrer le chemin à Hidan avec cette vitesse n'était pas facile pour Sanako qui avait le vent dans les yeux et ses cheveux ne trouvaient rien d'autre a faire que d'aller dans ses yeux. Quand ils firent arrivés, Hidan dissimula sa faux et son manteau avant de mettre une chemise noir à la place. Sanako ne dit rien et écouta ce qu'il dit, il disait que maintenant il la laissait tranquille et qu'elle devait être fatiguée. En effet, Sanako était un peu fatiguée et se voyait bien faire une sieste voir carrément aller se coucher pour la nuit... Hidan et elle ne se verrait peut-être pas avant longtemps parce que quand il était sous les ordres de Majin Végéta, il voyageait souvent. Sanako se dit que c'était dommage mais il n'avait pas le choix, en tout cas pour le moment Hidan était à l'hôtel et si elle voulait le voir, il suffisait qu'elle ailles le voir. C'était déjà une bonne nouvelle... C'est alors que la question que s'était poser Sanako au restaurant lui revint... Elle regarda Hidan et ne pu s'empêcher plus longtemps de lui poser cette fameuse question.

" ... Mais au fait... La note du restaurant, elle était de combien... ?? "

Demanda elle curieuse de savoir combien un tel repas avait coûter, sans doute très cher alors à l'avenir, elle avait intérêt a éviter ce restaurant si elle ne voulait pas avoir a payer la note pour le repas d'Hidan... Elle s'attendait à une somme bien grosse qu'il lui faudrait des mois a avoir avec son argent de poche...
Hidan
Hidan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 488
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockSam 17 Juil 2010 - 22:23
Curieusement, elle ne partit pas comme dans les films stupides que les humains projettent dans des salles spécialement préparées à cet effet. Souvent, les gens se quittent en se disant simplement au revoir, puis hop, ils vont voguer à leurs occupations, tout en repensant aux moments passés. C'est un peu con de partir comme un voleur. Moi je n'aime pas trop, je préfère m'assurer que Sanako soit bien rentrée chez elle et qu'elle ne se fasse pas tuer. C'est con de se retrouver avec un cadavre sur les mains, surtout d'une femme qu'on apprécie. Je n'ai jamais vraiment espéré la tuer pour la manger, ou alors qu'elle se fasse dégommer par quelqu'un sans qu'il le fasse exprès. C'est ce genre de choses à la con qui peut arriver aux humains, comme ça, du jour au lendemain. Et c'est vraiment merdique pour eux. Nous, les guerriers, on ne meurt pas avec une balle. Même pas avec une balle dans le crâne. Quoi que ça peut dépendre. Mais surement pas moi, de toute manière. Tient, en pensant aux humains, ça me fait penser aux femmes. Et les femmes me font penser à Warui... burk, pas cette espèce de connard doublé d'un gros attardé de pervers qui matent blanche fesse et les sept mains. Le pauvre garçon moche comme un cul. Il ressemble vraiment à rien c'te tête de con. On dirait un assemblage au pif, avec des yeux un nez et une bouche. C'est sûr qu'il doit en mater des films pornographiques, vue qu'aucune femme ne se jetterait sur lui. Il n'est vraiment pas chanceux pour son physique qui ne ressemble à rien. En même temps, je me demande qui s'intéresserait à une tête de queue comme lui, qu'est ce qu'il peut être con et pas que sur les bords ce mec... j'me demande bien ce qu'il fou dans l'alliance d'ailleurs. Ce n'est pas un comité d'accueil pour SOS sans amis non plus et heureusement. Il est surement capable d'être puissant au moins, vu qu'il se permet d'être dans l'alliance de MV. Je n'ai pas à douter de ses capacités, car il s'en est bien sortit pendant la guerre organisée par notre chef. Tout comme moi, qui avais eut l'honneur de déraciner le beau palais du prince de mes deux, qui a fini en belles ruines, avec des tas de soldat d'élites écraser sous une tonnes de béton et des guerriers sans tête et couper en deux, le bas du corps séparé du haut. Je pense que ça doit beaucoup faire plaisir aux sayens qui habitent la planète, la situation dans laquelle ils retrouvent leurs habitats dévastés.

Entre autre, ça fait un point pour nous et moins un pour eux. Ils l'ont bien eut dans le cul et profond. La question de Sanako me tira de mes pensées. L'addition ? Aucune idée. Mais bon, en voyant la gueule du restaurant qui semblait être vachement populaire et demander, je pense qu'il devait y avoir au moins 4 chiffres sur la note. C'est con quand on pense que j'ai même pas payer héhé !

- Baaah, ouai, il devait y avoir 4 chiffres sur l'addition, mais on s'en fout, hein. De toute manière, je suis sûr qu'ils se font bien assez de fric comme ça. T'en fais pas, c'est pas grave. S'ils te causent des soucis, tu m'en parleras.

J'espérais au moins que cela ne la gênait pas trop. C'est vrai que les humains, ça leur remues les tripes de voler ou de faire ce genre de connerie pour la plupart. D'autre sont bien obligés, alors y'a quoi d'mal de toute manière ? Moi je m'en tape, je fais ce que je veux ici. Tout en tapotant l'épaule de la jeune fille, je lui fis un clin d'oeil, ramassant ma fauche et mon manteau en m'écartant de la lumière en provenance de la maison. Je ne voulais pas que ses parents prennent peurs.
Sanako Nadeki
Sanako Nadeki
Terrien
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 20/05/2010
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Invisibilité
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] ClockDim 18 Juil 2010 - 23:56
Alors l'addition était si grosse que ça ?? Sanako n'arrivait même pas à imaginer une telle somme d'argent... Elle n'aurais peut-être jamais ça d'ailleurs, cette fois c'était sûr, elle fallait qu'elle évite de passer devant ce restaurant à tout prix. Encore ses parents, ils pouvaient le faire, mais elle. Si elle ne voulait pas avoir a bosser pendant des années pour rembourser, elle ne devait pas passer devant. La dernière phrase d'Hidan amusa Sanako, bien sûr. Elle allait lui dire si elle avait des ennuis à cause de ça. Enfin, c'était le moment de dire au revoir à Hidan qui partait... Sanako se disait que ça lui faisait bizarre de le voir partir. Elle en était presque triste, alors pendant qu'Hidan n'était pas encore trop loin, elle lança.

" Hidan !! Merci... "

Dit elle en souriant et en lui faisant un signe de la main pour lui dire au revoir. Elle ne savait pas vraiment si elle allait le revoir mais en tout cas, cette journée pas banale, elle allait s'en souvenir... Elle soupira puis rentra chez elle, bien sûr, une fois arrivée, elle se retrouva devant sa mère. D'un petit sourire timide elle lui dit.

" Hey salut maman... "

Sa mère ne semblait pas très joyeuse, même énervée et lui pointa du doigt sa chambre. Cette fois c'était clair, elle l'envoyait dans sa chambre sans un mot. Juste un regard noir... Sanako lui avait dit qu'elle allait travailler sur ses devoirs mais en fait ne l'avait pas fait. Elle baissa alors la tête et alla dans sa chambre, une fois dans sa chambre, elle pensa.

* Ah c'était bien cette journée... Dire que à chaque fois que je vais dans la forêt dessiner, je vois quelqu'un... Hein ?? Dessiner ?? Oh non !!! J'ai laisser tout mon matériel de dessin dans la forêt quand j'ai suivi Hidan... Il doit y être encore... Aaahh si je ne le récupère pas, mes parents ne voudront pas m'en acheter d'autre... Mais je ne peut pas y aller maintenant... Je dois attendre demain... Et alors je devrais ENCORE aller dans cette forêt... J'espère que cette fois, j'y serais au calme... *

Pensa elle avant d'aller voir à la fenêtre. Pourquoi avait il fallu qu'elle emmène tout ?? Elle ne pouvait pas juste prendre quelques petits trucs ?? En tout cas, dès le lendemain, elle allait retourner dans la forêt et elle se demandait déjà si elle y rencontrerait quelqu'un. En attendant, elle se brossa les dents puis fila au lit pour dormir bien tranquillement avec ses peluches. A la voir, on aurait presque dit une petite fille...
Contenu sponsorisé

Un petit tour en ville [PV Hidan] Empty
MessageSujet: Re: Un petit tour en ville [PV Hidan]   Un petit tour en ville [PV Hidan] Clock
 
Un petit tour en ville [PV Hidan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Village Hentaï
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-