Partagez
 

 L'ange aux cheveux roses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gohen
Gohen
Demon
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 23/07/2007
Nombre de messages : 848
Zénies : 1 000

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

L'ange aux cheveux roses Empty
MessageSujet: L'ange aux cheveux roses   L'ange aux cheveux roses ClockJeu 26 Jan 2012 - 13:45
Voilà la fan fic sur le passé de Kakohane, j’espère que vous prendrez plaisir à la lire. N’hésitez pas à laisser vos impressions et critiques ^^ !


Le pont de pierre


Les interminables plaines verdoyantes du ciel l’avaient enfin accueillie. Ses yeux fixaient l’horizon sans distinguer rien d’autre que l’herbe qui ondulait sous une légère brise et qui finissait par embrasser le ciel bleu des kilomètres plus loin. Seule, les pieds nus dans l’herbe, Kakohane ne bougeait pas et ferma les yeux. Le vent qui lui caressait doucement le visage et faisait flottait ses cheveux roses était agréable. La jeune fille ne se souvenait plus de la raison qui l’avait menée ici mais étrangement, elle savait qu’elle ne devait pas regretter son existence terrestre. Et alors qu’elle avait les yeux encore clos, un bruit attira son attention. On aurait un battement d’aile. Encore une fois elle entendit le même son mais cette fois plus distinctement, comme s’il se rapprochait. Alors elle ouvrit les yeux et contempla le spectacle qui s’offrit à elle.

Descendant du ciel, une personne se rapprochait d’elle. Du fait de la distance qui les séparaient encore, Kakohane ne put voir s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme mais les deux grandes ailes qui prenaient place dans son dos étaient, elles, tout à fait visible. Intérieurement, la jeune fille aux cheveux roses remercia les dieux qu’elle priait autrefois sur Terre de lui avoir octroyé la mort afin qu’elle puisse voir de ses yeux cet ange descendre des cieux pour venir à sa rencontre. Et quelques secondes plus tard, la créature divine se posa gracieusement face à elle.

C’était une femme qui arborait les traits d’une terrienne âgée d’une quarantaine d’années. Son visage était doux et maternel. Elle avait de longs cheveux d’un blond éclatant et des yeux d’un bleu cristallin. Son sourire était chaleureux et Kakohane éprouva un certain réconfort en le voyant. Pourtant, ses yeux affichaient un air triste et compatissant. Et sans que l’ange n’eut à bouger ses lèvres, sa voix résonna dans la tête de la jeune fille :


- Ne pensez pas des choses aussi tristes que celles-ci, jeune fille aux cheveux roses.

Kakohane fut extrêmement surprise. Cette magnifique créature possédait en plus d’une paire d’ailes sublimes une faculté tout à fait surprenante. Et alors, sans dire un mot de plus, l’ange fit disparaître ses ailes et tendit une main à la jeune fille qui, après une seconde d’hésitation, s’en saisit. Elles se mirent à marcher à travers l’étendue d’herbe. Leur marche dura plusieurs heures mais Kakohane ne ressentit aucune fatigue dans ses jambes. Au dessus de sa tête, le soleil déclinait plus lentement que sur Terre. Alors que le soleil disparaissait doucement, teintant le ciel d’une couleur orangée, la jeune fille et l’ange arrivèrent au bord d’un précipice. Regardant ce qui se trouvait en contrebas, Kakohane fut frappée de vertige. Il n’y avait rien si ce n’est . . . Le ciel ! Elle vit même quelques formes blanches qu’elle pensa être des nuages. Alors l’endroit dans lequel elle se trouvait était perché dans le ciel. Mais elle n’eut pas le temps de se poser plus de question que l’ange la tira par la main et ils longèrent le bord de ce monde. Après quelques minutes, ils arrivèrent face à un long pont de pierre suspendu au dessus du vide qu’une homme postait devant semblait garder. Alors qu’elles approchaient, ce dernier hâla le guide de Kakohane :

- Ola Fiona ! Te voilà accompagner d’une nouvelle âme désireuse de prendre place dans notre domaine.
- Han, commença l’ange-guide, j’ose espérer que tu nous laisseras passer sans nous assommer de tes défis infantiles.
- Allons, tu sais très bien quel ennui je peux ressentir seul ici et qu'il n'y a que moi qui puisse autoriser une âme à entrer dans la Cité. Toi, lança-t-il à l’attention de Kakohane, tu ne pourras pénétrer en ces lieux qu’après m’avoir montré ta valeur !

Le gardien du pont sembla réfléchir quelques instants. Alors, le dénommé Han tendit ses bras devant lui et dans chacune de ses mains apparurent un sabre. Il en lança un en direction de Kakohane qui s’en saisit et ses yeux croisèrent le regard brûlant de défi de Han qui se mit en garde. Fiona voulu intervenir afin de mettre un terme à cet affrontement sans but mais la jeune fille aux cheveux roses venaient de se mettre en garde. En voyant cela, Han afficha un sourire satisfait. Habituellement, les âmes qu’il mettait au défi rechignaient toujours mais pas elle, ce serait certainement bien plus divertissant que par le passé.

La lame brandit face à elle, Kakohane ne bougeait pas, attendant que son adversaire face le premier geste. Elle ne dut pas attendre bien longtemps avant qu’il ne se déplace à la vitesse d’un fauve jusqu’à elle, la lame allant s’abattre sur ses flancs. Mais Kakohane réagit instinctivement mit sa lame entre celle de Han et son corps, parallèlement à ce dernier. Elle tourna ensuite sur elle-même tout en se déplaçant sur le côté avant de porter à son tour un coup que son adversaire esquiva en se baissant assez bas pour que la lame ne le touche pas. Il se redressa prestement en une impulsion sur le sol avant de fondre à nouveau sur Kakohane.

Alors qu’ils échangeaient coup pour coup, la jeune fille aux cheveux roses observa Han. Il était un peu plus grand qu’elle et sa musculature était étonnement développée pour une personne qui se déplaçait à cette vitesse. Ses yeux à lui aussi étaient d’un bleu cristallin mais ses cheveux qui lui tombaient au milieu du dos étaient attachés en une queue de cheval au niveau de sa nuque. Seule une mèche rebelle avait échappé à cela et voletait devant sur visage au gré de ses mouvements. Le sourire excité qui se trouvait sur ses lèvres ne le quittait plus.

Le combat durait maintenant depuis un peu plus de dix minutes mais Han ne semblait même pas commencer à se fatiguer malgré ses attaques et parades répétées. Et soudain, alors que Kakohane venait de reculer pour éviter une nouvelle attaque, il avait disparu lorsqu’elle releva la tête pour ne pas le perdre de vue. C’est alors qu’elle sentit la pointe de son sabre sur son cou. Elle baissa les yeux et le vit, à genoux devant elle, sous sa garde, un sourire triomphant sur ses lèvres. Pendant une seconde, ils ne bougèrent pas et finalement, il baissa son sabre et le fit disparaître avant de lui tourner le dos et de retourner face au pont. Une fois à sa place, il se tourna et planta son regard dans celui de Kakohane :


- Et bien ! Quelle jeune âme fougueuse que la tienne ! Ta valeur est bien plus grande que celle de la plupart de mes congénères. Si la décision devait me revenir, je te doterai d’ailes sur le champ. Donne moi le nom que tes parents t’ont donné au début de ta vie terrestre, déclara Han.
- Je n’ai pas de nom, lui répondit Kakohane d’une voix douce, regardant le sol. Mais ceux qui m’étaient chers s’adressaient à moi en m’appelant Kakohane.
- Un nom poétique qui conviendrait tout à fait à un ange. Va, Kakohane ! Et que les flots de l’existence te soient propices.

La jeune fille aux cheveux roses s’inclina devant lui et Fiona qui était restée en retrait durant l’affrontement s’approcha d’elle et lui reprit la main et elles avancèrent vers le pont. Lorsque les deux anges se retrouvèrent face à face, ils échangèrent pendant plusieurs secondes un regard que Kakohane ne put comprendre et finalement, les deux femmes s’engagèrent sur le pont. Elles marchèrent en silence tout le long du trajet sur cette route de pierre suspendue au dessus de ce qui semblait être un vide sans fin. Cette fois, leur marche dura une bonne heure. Lorsqu’elles arrivèrent enfin au bout du pont, d’immenses portes argentées sur lesquelles étaient gravés des anges aux yeux incrustés de saphir firent lever les yeux de Kakohane au ciel pour en voir le haut. Alors, Fiona ouvrit la bouche et émit une courte mais envoûtante mélodie. Quelques secondes après, les portes s’ouvrirent sans aucun bruit et l’ange entraîna la jeune fille aux cheveux roses vers sa nouvelle existence.
Invité

L'ange aux cheveux roses Empty
MessageSujet: Re: L'ange aux cheveux roses   L'ange aux cheveux roses ClockVen 17 Fév 2012 - 11:02
Génial cette fic ^^
 
L'ange aux cheveux roses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits terminés ou abandonnés-