Partagez | 
 

 Nate fait découvrir à Jade son gros labo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mar 24 Mar 2015 - 12:18
Le magma survolait depuis un petit moment le désert de la planète Magma. C’est dans ce désert que laboratoire est née, construit par le père de Nate en personne. Finalement au loin on pouvait distinguer une structure : sa maison était dans sa ligne de mire ! Au bout de quelques secondes le magma se posa à l’entrée de sa maison, et regarda par reflexe la boîte au lettre : rien. Il y avait de fortes chances que Rapabienski soit déjà passé par là. Le magma la referma et se retourna pour regarder Jade, et joignit ses deux mains avant de prendre la parole.
 
« Attention dans quelques secondes tu vas découvrir ce génialissime laboratoire, et il sera trop tard pour faire demi-tour. Ne me rejette pas la faute si tu éprouves une énorme jalousie envers moi ! » Nate attendit quelques secondes, et finalement repris la parole, sans laisser vraiment le temps à Jade de pouvoir répondre« Il est grand temps de te montrer tout ça.»
 
Nate tenta d’ouvrir la porte, mais cette dernière était fermée à clef. Le magma tenta de mettre la sienne, mais n’y arriva pas : une autre clef se trouvait de l’autre côté, l’empêchant de mettre la sienne. Nate tourna sa tête bêtement en direction de Jade et appuya un doigt sur sa sonnette, se trouvant forcé de sonner chez lui. Le magma attendit patiemment pendant quelques secondes, et regarda les environs et finalement un bruit se fit entendre de l’autre côté de la porte. Le scientifique se tourna en direction de sa porte et regarda la porte s’ouvrir sous ses yeux, et laissa apparaitre Rapabienski vêtu d’une robe de chambre. Un blanc s’installa, dans lequel Nate et Rapabienski se lancèrent un regard. Puis finalement le terrien s’éloigna de la porte laissant le champ libre au magma et à son invité.
 
« Merci ! » Nate se tourna rapidement pour fixer Jade et lui annoncer : « Jade, je te présente Rapabienski, un collègue et ami à moi qui m’a aidé dans un très long projet. »
 
Rapabienski regarda alors Jade, et au bout de quelques secondes, lâcha à son tour :
 
« Yo. »
 
Le scientifique monta, laissant seul les deux compères. Nate afficha un sourire sur son visage en voyant que son ami était resté le même. L’avantage, c’est qu’avec lui il n’y a pas de perte de temps : il va droit au but. Le magma frappa dans ses mains et se dirigea en direction d’un mur et expliqua en même temps :
 
« Très bien maintenant que les présentations sont faites, passons au passage le plus excitant. A moins que tu es envie de visiter ma maison, mais sache qu’il n’y a rien de fascinant : Salon, chambre, cuisine, salle des plaisirs. » Nate jeta un regard malicieux à Jade, et quelques secondes après repris sa conversation, pour ôter tout malentendu. « Je parlais des toilettes bien entendu. Même si je me suis toujours demandé si mon père n’avait pas mis en place une pièce secrète pour réaliser tous ses fantasmes. Mais comme ça fait 5000 ans que je la cherche, je commence à me dire qu’elle ne doit pas exister.»
 
Nate afficha un grand sourire et se retourna pour placer sa main sur le mur. Le moment de lui montrer tout ça était venu. Une brèche se forma sur le mur, et le sourire de magma s’accru. La mise en place de cette porte cachée est l’une de ses plus vieilles inventions, mais reste l’une de ses fiertés, et espéra que cette première mise en bouche allait être apprécié par la Metamol. Le magma était heureux, et ça faisait un bon moment qu’il n’avait pas ressenti ce plaisir. La solitude l’avait rongé pendant tant d’années, mais il s’y était fait, oubliant au passage le plaisir d’une bonne compagnie. Mais récemment il redécouvrit ce plaisir, en faisant la rencontre de gens géniaux comme Enki ou encore Hikaritatsu. Et cette douleur de vivre seul, il l’a retrouvé en se trouvant enfermé pendant un an dans un autre univers seul. Néanmoins aujourd’hui cette douleur était en train de s’escompter.
 
« Attention aux marches. »
Annonça le magma qui descendit les marches une par une. Il avait hâte de montrer son laboratoire, comme à chaque fois. Les gens n’appréciant souvent très peu les travaux du magma, il prenait donc le temps d’apprécier chaque moment où il se trouve en compagnie d’une personne appréciant elle-même son travail. Il avait passé tellement de temps dans ce laboratoire, dépensé tellement d’énergies, réalisés tellement de choses mais avait bien entendu également fais tellement d’erreur. Nate arriva à la dernière marche, et fit un pas sur le côté pour laisser à Jade une vue complète de son laboratoire.
 
« Voici mon chez moi ! Je vais faire un petit tour, ouvre grand les yeux. Bien entendu les photos sont interdites, je n’ai pas très envie que la concurrence puisse m’égaler, même si je doute qu’ils aient les têtes pour. »
 
Qu’importe le matériel si le laboratoire n’a pas la tête pensante. Plusieurs laboratoires avaient tentés de débaucher le magma, mais ce dernier avait toujours refusé : il aimait être son propre chef, faire ses propres projets. Du coup il était également logique que certains laboratoires tentent de s’intéresser aux projets du magma pour tenter de prendre l’exclusivité du produit, mais sans tête pensante chez eux ils n’arriveront à rien.  
 
Nate possédait un grand laboratoire, et pour cause il avait appris dans tellement de domaines, qu’il avait bien besoin d’une gigantesque pièce pour tout stocker. Il avança tranquillement et montra dans un premier temps une gigantesque paillasse sur laquelle un nombre impressionnant d’objets était posé : entre Erlenmeyer, ballon, fiole, flacon d’acétone, éprouvette tube à essai, n’importe quel chimiste pouvait trouver son bonheur. Bien entendu on retrouvait également des matériels de sécurités comme des masques, ou même des hottes pour les expériences pouvant dégager des gaz nocifs. On pouvait aussi voir plusieurs placards où se trouvait stockés de très nombreux produits, certains étiqueté comme dangereux. Bien logiquement on pouvait également trouver un congélateur et un frigo, pour les produits devant se conserver à froid.
 
« C’est ici que je fais mes nombreuses expériences. Tellement de souvenirs, la Chimie, la science de mes débuts ! … Oh tiens le café est prêt»
 
Le magma récupéra deux tasses qui se trouvaient en dessous d’un complexe chimique assez inquiétant, et passa une tasse à Jade. Il continua son chemin tout en gardant en main la tasse. Nate continua son chemin ne s’attardant pas plus longtemps. Il passa finalement devant le coin biologique, avec encore une fois un tas impressionnant de matériel. Matériel de dissection, matériel pour faire de la génétique, et encore pleins d’autres choses. Le magma présenta rapidement tout ça et continua sa route tranquillement en direction de la partie la plus intéressante. Il passa à côté du matériel médicale, et passa à côté du portail multidridimentionnel, et donna au passage une petite caresse au lapin avant d’annoncer :
 
« Oh ça, t’inquiètes, c’est juste un portail pour changer de dimension. »
 
Puis il continua d’avancer, en montrant un tas de matériel et arriva finalement au graal de Jade : la zone réservé à la mécanique. Le docteur montra avec sa main droite cette zone. Jade trouverait facilement son bonheur dans ce coin, avec notamment du matériel extrêmement rare. Nate leva sa tasse et commença à boire.
 
« Fais comme chez toi, mais n’oublie pas que tu es chez le plus grand scientifique que l’histoire est connu. » Se venta Nate qui repris une gorgée de son café. « Regarde si y’a pas du matériel que tu as besoin, où même si y’en a qui te ferais plaisir. Je pourrais sans problème remettre la main dessus, j’ai mes sources. »
 
Nate attendait à présent avec impatience la réaction de son invité, et jeta un regard à une porte fermé, décoré par un vieux et inquiétant panneau interdiction d’entrée…


Dernière édition par Nate Kurusawu le Sam 4 Avr 2015 - 20:06, édité 1 fois
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Lun 30 Mar 2015 - 1:15
Son armure enlevée, Jade était plutôt ravie de voir Nate aussi souriant : il semblait avoir hâte de montrer son labo, et semblait en être fier. Il regarda dans la boite à lettre : ce détail confirma une idée que Jade avait...
Pas le temps de l'interroger, le moment d'ouvrir la porte était venu. Mais encore une fois, Nate avait raté son arrivée puisqu'il ne parvint pas à ouvrir la porte.

"Une apparence jeune, une épée et un pouvoir développé, une maladresse qui brise les machines et l'incapacité d'ouvrir votre labo, je vais commencer à vous prendre pour un imposteur..." déclara Jade, semi-sérieuse pour taquiner son compagnon de route. Elle ne pensait pas qu'il avait usurper l'identité du scientifique mais cela était tout de même surprenant.
Nate sonna donc, et après un moment où Jade avait profiter pour enlever les couches de vêtements qui lui tenait chaud sur Kanasa, pour ne garder que son débardeur et sa salopette. Quand elle releva la tête, une silhouette été apparut dans l'encadrement de la porte. Nate lui présenta cette ami au nom compliqué qu'elle ne retint pas. Ce dernier, un peu dans l'ombre, échangea un regard avec Jade.

Il la salua. Elle ne fit qu'un signe de tête et alors qu'elle allait avancer pour mieux le regarder en s'approchant, il fit volte-face dans son peignoir et repartit dans ses appartements. La métamole le regarda de dos, un brin perturbé par ce qu'il dégageait : elle n'avait pas vraiment pu voir son visage, cet homme sembla bien discret. Travailler dans l'ombre d'un scientifique comme Nate l'avait sans doute habitué à s'effacer.

Nate reprit avec excitation la parole, parlant de la suite de la visite : plaisantant toujours face à une Jade qui le regardait les bras croisés avec un air sarcastique. Incorrigible jusqu'au bout... Mais paroles, paroles... Elle avait hâte que tout cela prenne relief devant ses yeux. Le magma parla de son père, et Jade qui regardait toutes les machines dans tous le recoins comprit donc que ce laboratoire avait été transmis de père en fils.
Elle allait parler à ce propos quand le mur sur lequel Nate avait posé une main se fendit miraculeusement : un passage vers un étage plus bas s'offrait à eux. L'invitée sentait son coeur battre de plus en plus devant ce suspense et l'excitation de Nate qui s'accentuait au fil qu'ils s'enfonçait dans les méandres de son domaine.

Et quel domaine !! Nate malgré son air nonchalant et négligé avait un laboratoire secret digne d'une riche caverne de conte de fée ! Le métal des outils semblait luire sous les lumières qui baignait une salle sans fin... Un véritable musée de science où des outils de différentes époque se côtoyaient ! Elle n'avait aucune idée de la fonction de la plupart des instruments qui recouvraient les tables et étagères et se sentit d'un coup écrasée par la grandeur de ce savant qui avait sans doute lui-même conçut la plupart des appareils ici-même, sans que Jade puisse même imaginer leur utilisation.
Nate semblait heureux de faire découvrir son antre et encore une fois, elle se surprit à admirer le sourire comblé du légendaire Kurusawu. Il attira son attention vers une machine à café et lui servit une tasse dans laquelle elle n'était pas sûre qu'il n'y avait pas de produit chimique : elle l'attrapa par politesse et la renifla, suspicieuse. Elle ne se décida pas à le boire encore et le suivit en l'écoutant, passionné, parler de son art.

Elle admira une arche qui ressemblait à un générateur de champ de force éteint sans se douter qu'il s'agissait non pas d'un bouclier mais d'un portail : cette information elle l'eut quand le magma caressa un petit lapin dans une cage.

"... changer de dimension...? " répéta-t-elle, étourdie par toute ses inventions incroyable autour, incertaine quant au fait d'avoir bien compris ce qu’elle avait entendue. Elle admira le portail en restant sur place un moment mais finit par se réveiller et hâter le pas -en prenant soin de ne renverser sa tache encore pleine- pour courir vers Nate qui ouvrait un nouvelle salle.

Quand elle releva son nez de la tasse qu'elle s'appliquait à garder droite, elle découvrit un Éden insoupçonné : elle laissa sa bouche ouverte, béante à la vue de ce que contenait ce temple technologique. Un peu de plus et ce n'était pas sa mâchoire mais ses main qu'elle aurait détendu mais fort heureusement, habituée à tenir une boisson, elle garda son café bien en main.

"Nom d'une perceuse-viseuse..." lâcha-t-elle pour ne pas jurer. Elle sentait ses nerfs frémir et sans pouvoir attendre elle but son café d'une traite pour remettre la tasse vide à Nate et se précipiter comme une gamine au milieu de cette salle de jeu : La plupart des modèles étaient hors de coût, ou encore introuvable ! des pièce de collection, des machines customs agrandies par Nate pour avoir plus de contenance, des upgrade dans tous les sens, comme si la collection de machines n'étaient pas déjà assez incroyable comme ça ! Elle se rendit compte qu'elle riait et passa sa main dans ses cheveux complétement béat devant tant de bonheur à la vue de tout le matos. "Pincez-moi je rêve !" rit-elle alors qu'elle se pinçait justement les lèvres, extatique. Nouveau rire. Presque les larmes aux yeux. Nate lui disait qu'elle était ici comme chez elle, et elle avait du mal à réaliser qu'elle pourrait toucher à toutes ces machines qu'elle avait toujours voulu utiliser. "... C'est... oh là là... Mais vous êtes ... Oh la vache vous avez même une nano-CNC ! Et ça c'est... C'est une andro-bot 22 non ?! Je n'en avais jamais vu en vrai ! Hiiii !! " Elle fit quelques tours sur elle-même pour regarder dans tous les sens, caressant tout à tour plusieurs machines avec frénésie. Ses pas, ou plutôt ses bonds d'hystérie la menèrent à nouveau devant le proprio des lieux. Elle s'arrêta et le regarda comme s'il venait de lui montrer les étoiles, le cosmos... Elle lui sourit, ne sachant que dire... Puis après un temps : "Vous êtes sérieux... je... je peux ?" Elle mit sa main devant sa bouche, comme pour étouffer un cri de joie, sachant qu'il allait dire oui puisqu'elle ne faisait que lui faire répéter : son cerveau n'était plus sûr de ne pas être en pleins fantasme et avait besoin de confirmation. Elle détourna le regard, le teint un peu rosit par tant de hâte, et regarda la salle en prenant une grande inspiration, se calmant un peu -en vain. "Je ne sais même pas par où commencer !!" Elle se caressa une tempe, incrédule, en pleine rêverie, déjà songeuse de l'infini qui s'ouvrait devant elle avec toutes ces machines. "En fait, si je le sais..." Elle se retourna à nouveau vers Nate : "Merci milles fois de m'avoir donné cette honneur d'utiliser votre labo. Merci merci merci !" S'il n'avait pas été un éminent scientifique qu’elle respectait elle lui aurait sans doute sauté au cou : mais elle se contenu, trop impressionnée par ce personnage qui avait sans doute le plus improbable laboratoire de la galaxie. Elle retourna vers une machine pour l’ausculter : "Ajito va avoir la prothèse la plus performante jamais créé par Jade Highwind !! Muhahahaha !!"
Après un rire bruyant d'inventeur fou pour amuser son hôte, elle se stoppa et réalisa face à l'air pensif de Nate qu'elle ne lui avait pas poser un quart des question qui lui trottait dans la tête. Elle hésita puis, se disant qu'il serait sans doute plus poli de faire la discussion -quitte à paraître indiscrète- plutôt que d'utiliser les machine et de l'abandonner. C'est donc en parcourant les machines comme en en faisant l'inventaire qu'elle parla à Nate sans trop le regarder.

"Cela fait longtemps que vous n'êtes pas venu là non ?" plusieurs indices étaient facilement relevés : un brin de poussière, le fait que Nate veuille prendre le courrier, son air pensif... "Cela me rassure un peu, parce que je me dis que cet endroit est un véritable piège, j'espère que ce n'était pas votre première sortie en 5000ans ! Je ne sais pas moi-même comment je vais résister à l'envie de rester ici indéfiniment !!" Elle rit un peu avait de réaliser ce qu'elle venait de dire : "Pas que je veuille m'imposer hein !! Je n'en ferai rien !!" Il était rare de voir Jade Highwind gênée, intimidée : elle était du genre grande gueule sans peur et sans gêne mais face à tout ça elle sentait une pression la gagner et au fond d’elle se sentait comme une jeune fille. Un sentiment qu'elle n'avait pas connu depuis longtemps... depuis qu'elle avait poussé les portes du labo d'Enolc : tant de choses à découvrir, tant à apprendre avec lui. Jade n'était pas une solitaire aguerrie avec Nate, elle se sentait comme une élève qui avait enfin trouvé un maître... Ou du moins un truc du genre.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Sam 4 Avr 2015 - 19:30
Nate était euphorique : il se trouvait dans son jardin secret. Il s’amusa à regarder Jade découvrir ce laboratoire, abritant tellement de choses, mais avec tout autant d’histoires et de secrets. Le magma avait finalement réussi à se faire pardonner de ses récentes mésaventures. En effet il était arrivé au point où Jade doutait presque de l’identité du magma. Celui-ci avait néanmoins sauvé les meubles à son moment en préparant le terrain en lui répondant :
 
« En effet la poisse me suit un peu en ce moment, désolé ! Mais pas d’inquiétudes tu auras la preuve que je suis très loin d’être un imposteur. »
 
Et le magma l’avait donc bien prouvé en lui montrant toutes ces belles choses. Il jeta un œil à la tasse de Jade qu’elle n’avait toujours pas touché. Elle avait de la chance ce n’était pas un plat préparé par Nate, ce qu’Enki et Hikaritatsu ont fait la douloureuse expérience avec ses cookies. Ce café a été savoureusement concocté par Rapabienski pendant cette année sans Nate. En effet étant un grand buveur de café le scientifique était parti à la recherche du graal : la création d’un café parfait. Le magma n’avait pas gouté aux cafés de son collègue depuis son départ, et il put constater que le terrien était très proche de son but. Il n’avait jamais bu un café aussi délicieux de sa vie, même si ils ne pourront jamais avoir la même saveur que ceux que lui donne Enki, mais pour ça Rapabienski n’y pouvait pas grand-chose.
 
Le magma continua de s’amuser en lui montrant également ses créations, et n’avait pas montré par hasard son portail pour changer de dimensions. C’est une expérience qui claquait, et il n’allait pas se priver à se vanter de cette machine vu tout le boulot que le magma a passé pour concevoir la machine. Et il regarda jade ahuri, et le magma avec son doigt de la main gauche remonta ses lunettes et afficha un sourire vantard. Finalement elle admira le portail pendant un cours instant, et le magma fit de même. Ce portail, il n’était sans doute pas près de l’oublier.
 
« Une quasi infinité de monde et se possibilité se cache derrière ce portail. Si ça se trouve dans un de ces univers t’es une Kanasienne. »
 
Nate fit une grimace, et suivit Jade qui semblait toute excité en découvrant la zone réservé à la mécanique. Rapidement elle termina son café qu’elle donna à Nate, qui se retrouva embêté avec deux tasses en main. Il posa tout simplement la tasse de Jade ailleurs, le robot nettoyeur n’aura qu’à ranger ça. Oui le magma eut le temps de concevoir le robot intelligent qui rangeait correctement. Heureusement Nate n’étant pas un grand fan du rangement, le laboratoire aurait été rapidement en bordel, surtout que Rapabienski est bien pire que lui, il a même la flemme de lancer le robot-nettoyeur c’est dire. Nate continua de regarder Jade gesticuler dans tous les sens. Le magma continua de boire son café et  juste après répondit aux différentes remarques de la Métamol.
 
« S’il y a des choses qui te font vraiment envie, prends-les. Je serais où les retrouver. »
 
Le magma attrapa un tournevis et le tendit à Jade, et il le tendit à cette dernière. Ce tournevis était un modèle assez rare, et réputé pour pouvoir très facilement réaliser de nombreuses taches. Son seul défaut était le fait qu’il était inefficace sur le bois.
 
« Voici le tournevis super-MM, cadeau supplémentaire de la maison. Et pas d’inquiétudes, je saurais où en retrouver un. »
 
Le magma retourna le tournevis et montra le dos à Jade où il était inscris made in Nerokas, planète d’où provenait ledit tournevis. Juste après avoir donné le tournevis le scientifique s’exclama.
 
« Ah la planète Nerokas, je m’y rendrais bien un jour, à ce qu’il parait de nombreux mystères y résident, et ça tombe bien … j’adore les résoudre ! »
 
Finalement Jade continua de regarder les éléments et revint finalement  pour poser une question au magma, et la question eu pour effet de surprendre le magma, mais rapidement il comprit en voyant la poussière. Nate tira la grimace, foutu Rapabienski qui avait eu la flemme de lancer régulièrement le robot nettoyeur. Le magma continue de boire son café, et le termina à son tour, le posant sur une table. Finalement il répondit :
 
« En effet bien vu ! Mon voyage m’a fait quitter les lieux pendant environ 1 an. Mon associé c’est occupé de la maison pendant mon absence, mais il a encore plus horreur du ménage que moi, du coup il y a du laissé aller. Mais ne t’inquiètes pas à défaut d’avoir une femme j’ai un robot nettoyeur. »
 
Le magma afficha un sourire après cette blague sexiste, mais derrière cette phrase on pouvait aussi interpréter que le magma était bien seul. Le magma repris la parole tout en rejoignant ses deux mains.
 
« En 5000 ans j’ai bien eu l’opportunité de visiter de nombreux endroits. Et ceci est surtout dû au fait que j’ai dû parcourir le monde pour trouver tous ces outils ! Mais j’avoue que c’est un véritable piège, j’ai eu des périodes où je suis resté enfermé bien longtemps dans mon laboratoire. Mais bon quand on aime faire quelque chose, on ne voit pas le temps passer ! »
 
Le magma remonta une nouvelle fois ses lunettes et tourna sa tête dans la direction opposée de Jade et rajouta :
 
« Sache que tu ne serais pas la première à t’imposer. Mais ne t’inquiètes pas, tu peux rester autant de temps que tu le souhaites, comme tu as pu le remarquer j’ai vraiment beaucoup de places. Et plus on est de fou, plus on rit, n’est-ce-pas Rapabienski ? »
 
« Oui »
 
Le terrien finalement un peu curieux, était descendu rejoindre Nate son invité. Il avait pris la peine de s’habiller en mettant notamment sa plus belle blouse. Le terrien s’approcha doucement de tout ce beau monde, laissant cette fois-ci son visage en évidence.
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mar 14 Avr 2015 - 22:49
Ce mystérieux Nate était bien intriguant et ses machines l'était tout autant : ce portail qu'il lui avait montré la rendait plus que perplexe, et lorsqu'il prononça la phrase sur les différentes réalités derrière et la possibilité qu’elle soit kanasienne dans une de ces dernières elle se figea un instant.

Kanasienne... si seulement. Quelle vie aurait-elle si elle vivait encore là-bas, ou si elle avait grandit là-bas ? Mais au delà de ça elle pensait à une autre chose, un monde où Rosten serait encore en vie et où elle serait resté à ses côtés, vivant avec sa délicieuse famille... ou parcourant le monde avec lui. Si personne n'était mort... Ni lui, ni les métamols qu'Enolc avait torturé à son insu... Si elle n'avait pas été si naïve, si elle avait su...

Ses pensées divaguaient alors qu’elle se demandait si un tel portail pouvait vraiment exister : elle allait demander plus de précision quand Nate attira son attention sur la fameuse salle réservé aux machines de fabrication et qu'elle avait complètement oublié le reste.
Hystérique, elle avait dû ravir par son enthousiasme son hôte car il lui fit un énième cadeau, une sorte d'outil universel : apparemment un tournevis.
Elle réajusta ses lunettes et regarda l'objet sous toutes ses coutures : tournevis ? Pendant qu'elle étudiait l'outil Nate raconta qu'il était parti durant l'année, laissant derrière lui son associé seul. Elle sourit en entendant les plaisanteries sexistes de Nate qui avait l'air d'avoir une vie bien remplie mais aussi un caractère plutôt solitaire... Quoi de plus normal quand on a vécu tant d'années ?

Et alors qu'il avouait qu'elle pouvait rester ici tant qu'elle le désirait, ce fameux associé repointa le bout de son nez : Rapabienski avait à présent passé des vêtements et une blouse similaire à celle du magma : enfin dans la lumière, son visage et son allure de scientifique frappèrent Jade qui cru voir un fantôme du passé.

A peine eut-elle eu cette impression qu'elle avait passé sa main dans son dos pour y attraper un mini blaster caché sous son débardeur : elle pointa l'arme sur Rapabienski avec une détermination qui prouvait qu’elle avait déjà imaginé cette scène des dizaines de fois dans sa tête. Déterminée mais apeurée, prise de court... Et un peu tremblante : il fallait dire qu'elle avait eu un joli ascenseur émotionnel avec le bonheur de la découverte de ce labo et les retrouvailles avec l'homme qu'elle détestait le plus dans l'univers.

Durant cette seconde elle avait oublié Nate, et se réveillant un peu elle leva son autre main, celle qui avait gardé le tournevis pour le pointer sur Nate, faute d'avoir une autre arme. Elle fixait Rapabienski du regard, sans sourciller, serrant les dents. Ce qu'elle ressentait pour ce regard terrien devant elle n'était que haine et peur : l'envie d'appuyer sur sa gâchette n'était retenu que par un doute, celui de se tromper de personne. Cet homme ne faisait que ressemblait à Enolc, mais il avait le même profil : un scientifique brillant et âgé... Quelles étaient les chances pour que ce ne soit pas lui ?

Alors qu'elle le fixait toujours elle prit la parole : Il ne s'était passé que quelques instant depuis qu'elle avait pointé son blaster vers l'associé de Nate.

"Joli tournevis... Il émet un sorte de fréquence qui perturbe et reprogramme les ondes électromagnétiques ou un truc du genre non ? Le genre d'outil parfait pour paralyser une prothèse bionique, et la mécanicienne éclopée du même coup." Dit-elle sans regarder Nate. "Comprenez que je ne me sente pas super rassurée en vous sachant en possession d'une telle technologie, surtout si votre associé n'est autre que ce vieil Enolc." Elle le fixait toujours mais son assurance était plus nuancée : en fait en prononçant le nom d'Enolc elle avait même eut la voix qui avait vacillé. Et cette peur qui lui lacérait les entrailles était de plus en plus palpable dans sa voix qui était plus aiguë que d'ordinaire.

"La même erreur une deuxième fois... J'imagine qu'un scientifique de mauvaise réputation qui m'offre un accès à un labo inespéré était une chance trop belle pour être vraie ..." Elle regarda enfin Nate, toujours les deux mains pointées vers eux. Elle eut un rire nerveux. " Enfin, vous n'êtes peut-être même pas Nate Kurusawu... Ou encore celui d’une autre dimension... Ce portail offre un champ infini de possibilités" Elle regarda Rapabienski en fronçant les sourcils. "Oui, car vous êtes un brin différent."

Pendant ses paroles elle avait reculé un peu et ses fesses venaient de toucher un îlot de machines. Elle était acculée, sans issue. Au moindre geste de Nate ou de Rapabienski elle tendit ses bras d'avantage, menaçant de tirer.

Enolc avait donc remis la main sur elle. Elle préférait mourir que de revivre ce cauchemar ! Mais l’opportunité de le descendre était à portée... Seul le doute la retenait. Ou la peur... Elle était un animal effrayé qu'il allait être difficile de rassurer sans risquer que quelqu'un se blesse ou ne fuit.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Ven 17 Avr 2015 - 0:09
Sur le coup Nate resta perplexe, et resta également simple spectateur. Pourquoi la situation avait si vite dégénéré ? Il aura juste fallu que Rapabienski pointe le bout de son nez pour que Jade dégaine son blaster. En toute logique Rapabienski s’arrêta brusquement, mais contrairement à ce qu’on aurait pu penser, garda son calme. Il ne s’était jamais battu de sa vie, mais à l’instar de Nate possédait un incroyable sang-froid, ce qu’il a bien aidé au cours du temps. Le magma regarda de plus près la Métamol pour essayer de comprendre d’où venait le problème. Jade était tremblante, serait-il possible qu’elle ait peur de Rapabienski ? La première pensée qui vient à l’esprit du magma fut : serait-elle Terrienophobe ? C’est un comportement tout à fait possible, en effet il suffit qu’un terrien lui fasse du mal, pour qu’elle généralise ça à tous les humains. Subitement après cette pensé le terrien fit le rapprochement avec la race de Jade : c’était une Métamol. Et les Métamol étaient très loin d’avoir apprécié le passage d’Enolc … le frère de Rapabienski. En effet le collègue de Nate avait un petit de ressemblance avec son frère, et Jade avait sans doute dû faire le lien. Maintenant qu’il avait trouvé le problème, la prochaine étape était de trouver comment le résoudre.
 
Jade qui était resté silencieuse depuis l’arrivée de Rapabienski pointa le tournevis en direction de Nate, qui provoqua un sourire sur le visage du magma, mais heureusement pour lui son corps ne contenait pas de vis, il n’avait donc grand-chose à craindre. Finalement elle prit la parole annonçant que c’était le genre d’outil capable de paralyser une prothèse bionique, faisant référence à sa jambe. Le magma était bien au courant de l’existence de cette jambe : il avait travaillé tellement d’années dans la mécanique qu’il était devenu capable de sentir l’aura de tout objet mécanique, et la jambe de Jade n’en faisait pas l’exception.
 
Le magma garda le silence, laissant tranquillement terminer Jade. Finalement elle arriva à la clef du problème : Enolc. Le problème était un peu plus embêtant que Nate le pensait, elle pensait carrément qu’il était bien Enolc. Heureusement pour Nate ce n’était pas le cas, sinon des choses très mauvaises et secrètes auraient eu lieu. Nate garda toujours le silence, préférant attendre que Jade dise tout ce qu’elle a sur le cœur, pour pouvoir ensuite agir du mieux possible. Néanmoins le magma garda sa main droite posé sur son épée en bois, prêt à agir si les choses se passaient mal, pour venir en aide à son ami, ce qui serait ironique était donné que c’est grâce à Jade qu’il a pu la récupérer.
 
Finalement Jade arriva avec une théorie. Celle que Nate vienne d’une autre dimension, ainsi que Rapabienski. La théorie était en effet intéressante et pourrait expliquer pourquoi ce Enolc serait différent de celle qu’elle connaissait. Voyant que le discours de Jade s’était arrêté le magma décida de prendre la parole, dans le but de calmer le jeu, car au final tout est parti d’un malentendu.
 
« Dans un premier temps je ne comptais pas utiliser ce tournevis sur toi, se serait dommage d’endommager une telle merveille. » Le magma dirigea son regard en direction de la prothèse de Jade. « Ensuite crois-tu que si nous venons d’une autre dimension et que je comptais te faire du mal, que j’aurais parlé de ce portail ? Je suis réputé pour être fou, pas stupide. »
 
Contrairement à Jade qui avait reculé, le magma avait avancé pour pouvoir se retrouver entre Rapabienski et Jade. Nate avait beaucoup moins à craindre d’être blessé que son ami, en tant que magma il pouvait se régénérer.
 
« Je ne vais pas te mentir, c’est bien Enolc … mais pas celui que tu connais. » Nate fixa du regard la métamol qui devait avoir subi un bel ascenseur émotionnel suite à cette récente déclaration.  « Le Enolc que tu connais, se nomme Edmund Enolc. Celui que tu vois en face de toi, se nomme Johan Edmund. Je pense que tu vois où je veux en venir. La personne que tu vois n’est en réalité rien d’autre que le frère que le type que tu haïs tant. » Nate arriva juste devant Jade et posa tranquillement sa main droite sur le Blaster, pour lui faire comprendre de le baisser. « Mais sache, qu’il le haït tout autant que toi, si ce n’est pas plus, car Edmund lui a bien gâché sa vie. »
 
La stratégie de Nate était simple, calmer Jade en lui faisant comprendre qu’il était également une victime d’Enolc. Avoir un ennemie en commun … sa rapproche. Le magma garda un grand sourire, et garda volontairement un moment de silence, pour laisser le temps à Jade de se calmer. Finalement au bout de quelques secondes le magma prit la parole pour annoncer :
 
« Tout est bon maintenant Jade ? … Enfin tu n’es peut-être pas Jade, car tu es un brin différente de celle de Kanasa ! »
 
Ironisa le magma. Finalement juste après Rapabienski avança timidement et annonça :
 
« Il était trop corsé mon café ? »
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mer 29 Avr 2015 - 0:12
Enolc. Ce nom seul lui donnait des frissons. Il était le symbole de tous les maux qu'elle endurait, ayant brisé sa vie après lui avoir offert le monde : il lui avait fait découvrir l'étendu du monde, le savoir, lui avait appris son métier, décelant son talent et sa vocation. Il l'avait hébergé pendant des années et avait été le seul être qu'elle avait côtoyé pendant longtemps. Figure paternel, maître, il lui avait donné l'espoir, il lui avait donné la foi en un monde où elle pouvait être autre chose qu'elle était destiné à être, elle petite paysanne métamole, dans cette famille traditionnelle et sans ambition. Avec lui elle avait l'univers à découvrir, elle n'avait qu'à finir son apprentissage et à devenir ce qu'elle voulait. Elle voyait en lui un ange tombé du ciel, descendu de l'espace pour lui tendre une main secourable.
Mais il n'avait été qu'un menteur, un meurtrier qui avait tué dans son dos, l'avait rendu complice de meurtre à son insu, et lui avait détruit sa réputation sur sa planète natale. Un homme sans pitié, sans état d'âme... Elle, ne voulait même pas y repenser.

Alors son regard plongé dans celui de Rapabienski, sa main droite tremblante pointant son blaster, elle se sentait vulnérable, comme jamais. Elle avait pourtant rêver des années de pouvoir brandir une âme face à Enolc pour se venger : lui crier ses quatre vérités et le blesser, peut-être le tuer. Reprendre le dessus. Elle entendait Nate qui se rapprocher. Il avait endossé le rôle du négociateur. Il parla d'abord du portail, de sa jambe et du tournevis. Elle eut un regard rapide vers lui, mais refixa à nouveau Rapabienski. Quelque-chose clochait. Elle tremblait, oui mais pas de haine. Elle tremblait de honte.

Elle avait perdu son sang froid, elle sentait qu'elle n'était pas dans son état normal : elle n'avait pas pris le temps de réfléchir d'analyser la situation et avait agit par impulsion. Cet homme ressemblait à Enolc mais elle n'avait aucune preuve et... Elle était à deux contre un, sur un terrain qui n'était pas le sien.

Nate était à présent entre eux deux. Elle savait qu'elle allait perdre, elle ne tirerait pas. Pourtant elle colla sa main gauche, celle qui tenait le tournevis, à son blaster pour mieux le soutenir par en dessous, tenant à présent les deux objets face à Nate, mais le regard toujours sur Rapabienski.

Rapabienski, dit, Enolc.

Les pupilles de Jade se contractèrent. Son poil se hérissa. Nate se rapprochait. Non, cet homme n'avait pas la lueur du mal dans les yeux. Il n'était pas Enolc. Il y avait quelque-chose qui clochait. ...Et pourquoi le temps passait si lentement ?

Johan Enolc. Tout était clair.
Jade se calma juste assez pour que son cerveau se rallume. Oui, elle avait agit par panique, mais maintenant elle avait repris ses esprits et elle réfléchissait : oui quelque-chose clochait, cet homme en effet était un brin différent. Mais finalement, elle aussi avait changé et Enolc n'était pas le premier venu. Changer était facile, tromper le monde aussi, il lui avit déjà fait la démonstration. Alors était-ce possible que Nate ne mente ? Après tout il était lui-même mal aimé sur cette planète, sa réputation 'n’était pas très différente de celle d'Edmund. Et enfin, il y avait aussi la possibilité qu'il croit dire la vérité et que ce Rapabienski lui ai menti. Ou lavé le cerveau. Il y avait sans doute une infinités d'autres possibilités digne du génie maléfique d'Enolc.

Nate posa une main sur le blaster. Elle détourna son regard apeuré vers lui. Il la fixait du regard. Un regard rassurant et profond. Un magnifique regard. Sincère. Calme... Compatissant, aussi bien envers elle qu'envers Johan qui d'après lui avait souffert des actes de son frère.

Jade avait toujours son regard inquiet, elle tremblait moins mais ce n'était pas forcément bon signe car à présent elle avait un peu plus de détermination dans les yeux, plus réfléchie. Elle regarda à nouveau Rapabienski, alors que Nate, toujours face à elle, la regardant alors qu'elle fuyait son regard, lâcha une plaisanterie. Elle ne cilla pas, mais inspirant, gonflant sa poitrine, elle se fronça les sourcil et affectée baissa son blaster mais le garda en main.

Johan sans doute plus détendu maintenant que le canon n'était plus sur lui, se mit aussi à donner dans l'humour. Elle ne releva pas mais fit un pas vers lui, puis un autre, jusqu'à se trouvait nez à nez avec lui, l'arme baissée mais toujours en main contre sa cuisse.
Une fois proche de lui, elle le fixa de plus près comme pour lire en lui. Une seconde. Deux. Peut-être une dizaine au final.

"Le frère d'Enolc..." Elle le sonda encore un instant puis rangea son blaster. "Le café d'Edmund était loin d'être aussi parfait." Elle sourit. C'était un peu forcé. Un peu crispée... Elle baissa la tête et s'adressa à Nate alors qu'elle se remettait de ses émotions, sa frange cachant ses verres de lunettes. "Je crois que je n'ai pas d'autres choix que de vous croire, comme quand vous dites que ma jambe est une merveille." Elle mit le tournevis dans sa poche et y cacha ses mains : elle tremblait encore, c'était un bon moyen de les immobiliser le temps que cela passe. Elle releva la tête avec un large sourire toujours fébrile, les yeux trop plissés pour être sincèrement rieurs. "Bon !!  C'est une bonne chose, parce que si j'avais eu à vous tuer j'aurai perdu beaucoup de temps pour comprendre comment marche toutes vos machines sans aide !" Elle se dirigea d'un air d'un coup réjouit à l'opposé de la pièce pour fuir leur regard : ses nerfs se relâchaient et quelques larmes qu'elle n'avait ps envie de montrer rendait humide ses yeux ambres. Cette diversion réussis, elle se retrouva donc à quelques mètres dos à eux. Elle se doutait qu'ils la regardaient, qu'ils devaient se demandaient d'où elle connaissait Enolc. Edmund Enolc. Elle prit une grande inspiration.

"Désolée d'avoir pointé une arme sur vous. Ce n'est pas la meilleur façon de commencer une cohabitation... Recommençons : Je me présente, je m'appelle Jade. Je suis issue de la planète Métamole. Experte en mécanique et robotique, spécialisée en ergonomie, prothèse et accessibilité. J'ai beaucoup appris durant mes voyages et ma vie de free-lance qui m'ont menés jusqu'ici, mais celui qui m'a mit le pied à l'étrier et m'a appris ce métier se nommait Edmund Enolc."
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mer 29 Avr 2015 - 19:22
Le magma avait espéré que son intervention est permise à la metamol de se calmer, néanmoins Nate voyait que cette dernière était toujours tremblotante et détourna son regard pour fixer Rapabienski. Elle semblait être proies au doute, et le scientifique resta silencieux. Il savait très bien que dans sa tête elle était en train d’analyser les informations, et qu’il était inutile pour le moment d’en rajouter une couche. Finalement elle avança vers le terrien, gardant son arme baissé. Nate ne savant pas ce qu’elle comptait faire resta prêt à intervenir au moindre mauvais geste de la part de Jade. Finalement elle s’arrêta et fixa du regard le scientifique terrien pendant un petit moment. Le silence continua, ce silence dura une éternité aux yeux de Nate, un silence pesant qui n’avait duré tout au plus 10 secondes. Finalement le silence fut rompu par Jade, qui ne fit que mentionner le fait qu’il était le frère d’Enolc. Elle continua d’analyser le vieux terrien, et au plus grand soulagement de Nate, elle rangea son blaster.
 
Jade annonça ensuite que le café du frère était loin d’être parfait, ce qui provoqua un sourire sur le visage de Rapabienski. Nate resta impressionné par le sang-froid de Rapabienski, qui n’avait faibli une seule seconde. Contrairement à lui, il n’était pas un guerrier, et une telle situation aurait pu lui être fatale. Finalement Jade se tourna vers Nate, qui était resté spectateur ces dernières secondes. Elle prit la parole et provoqua un sourire sur le visage du propriétaire du laboratoire. Elle continua de parler en annonçant qu’heureusement qu’elle ne les avait pas tué, car sans eux elle aurait eu du mal à mettre en marche les machines.
 
« Et moi j’aurais eu du mal à marcher. »
 
Annonça Nate tout en se grattant bêtement la tête, en gardant les yeux fermés pendant quelques secondes. Il les rouvrit et ne fit pas de commentaires supplémentaires à ce sujet. Il regarda Jade fuir, et poussa un soupir de soulagement. Il s’était déjà assez battu comme ça pour le moment. Finalement elle se représenta, afin de faire oublier ce malentendu. Finalement elle termina par expliquer qu’elle a formé par Enolc, ce qui ne surprit guerre Nate. Finalement le magma répondit :
 
« Bien le bonjour Jade ! Ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vu ! »
 
Annonça Nate avec un grand sourire. Il était maintenant grand temps de passer à autre chose, elle avait sans doute très envie d’en finir avec le bras d’Ajito. Alors que le magma comptait reprendre la parole, une chose assez impensable se produisit, il se fit doubler par Rapabienski. Oui, le scientifique réputé pour quasiment jamais parler venait de prendre la parole :
 
« Je vois … Edmund a toujours été doué dans ce qu’il faisait, mais il est comme un poison. Partout où il passe il contamine tout le monde. »
 
Johan s’éloigna, et récupéra au passage 2 tasses à café. Il avança vers Jade, et trempa les lèvres dans un café et il tendit l’autre café à Jade oubliant donc au passage Nate qui allait devoir se contenter de regarder les deux autres boires. Finalement il prit l’option de se servir par lui-même, tout en poussant un soupire. Pendant ce temps Johan prit la parole :
 
« Je ne sais pas si ça va t’aider … mais je vais te raconter mon histoire … tu devrais prendre ce café, ça pourrait être long. »
 
Nate se renversa du café en se servant surpris par les paroles du frère d’Edmund. Ça pourrait-être long ? Le magma n’était pas vraiment habitué à voir son collègue faire de long discours, mais plutôt habitué à entendre de simples « oui » et « non ».
 
----------------------------
 
J’ai toujours vu mon frère comme un modèle. Tout ce qu’il faisait il le réussissait. Ce n’est pas pour rien qu’il était le préféré, mais c’était mieux ainsi, il a toujours aimé être au-devant de la scène, alors que moi j’ai toujours voulu agir dans l’ombre. Très rapidement il m’avait dépassé, et avait même réussi à rejoindre une des plus prestigieuses universités. Il fut très rapidement très apprécié par toutes ses capacités, et l’université lui ont même proposé un laboratoire pour qu’il puisse faire ses expériences. Pendant ce temps moi j’ai finalement pu faire mon entré dans cette même université. Mais mon entrée je la dois seulement au fait que me porte le même nom que mon génie de frère. Alors que je continuais mes études, lui passait son doctorat dans l’université, et son projet marchait à merveille avec toutes ses idées. Finalement après son doctorat il a été conservé  dans l’université comme chercheur. Quand j’ai terminé mes études je suis parti travailler pour lui … et c’est là que les emmerdes ont commencés.
 
Plusieurs années ont passés, et j’ai eu le temps de rencontrer la femme de ma vie, et de participer aux nombreux projets du laboratoire de mon frère. Mais plus le temps avançait, moins les choses n’allaient. Mon frère avait plus soif que quiconque de découverte, et était prêt à tout pour parvenir à combler son désir. Tout avait commencé par une simple envie. Mon frère qui avait passé de nombreuses années sur la mécanique, avait annoncé d’avoir besoin de mieux analyser les êtres humains pour arriver à faire des robots le plus réaliste possible. Etant un scientifique très célèbre, il n’eut aucun mal à récupérer un grand nombre de cobayes. Ce qu’il fit avec … fut considéré comme l’une des plus grandes atrocités jamais réalisé. Je n’entrerais pas dans les détails, mais il y avait bien un domaine pour lequel Enolc excellait encore plus que la robotique : la manipulation. Il a réussi à manipuler tous ces pauvres gens, en les persuadant de s’entretuer. Il avait utilisé leurs peurs pour y arriver…  J’ai découvert cette mascarade que trop tard, mais je me souviendrais toujours de ce qu’il a dit :
 
« L’homme est si faible … mais heureusement que prochainement je vais créer la créature ultime. »
 
Mon frère a toujours cherché la perfection, et cette envie l’avait amené à la recherche de la créature ultime … C’est aussi à ce moment-là qu’il m’a expliqué que ce n’était pas la première fois qu’il faisait des expériences humaines. Oui il avait une cave secrète dans laquelle il s’amusait à torturer des êtres humains vivant, pour tester leurs limites.
 
Très rapidement les autorités ont appris ce que venait d’arriver et ils ont décidés de tout faire pour arrêter les responsables : les frères Enolc. En effet malgré moi je me suis retrouvé dans le même sac que mon frère, payant ainsi sa grande notoriété qui m’avait ironiquement aidé dans le passé. Mon frère ne m’avait pas choisi pour mes talents, mais juste parce que j’étais son frère, et il voulait m’utiliser comme bouc émissaire. Hélas pour lui il n’a pas réussi à me mettre tout sur le dos … Et j’ai donc dû fuir avec ma femme. C’est alors que j’ai rencontré Nate qui nous a aidés à nous cacher. Quant à Edmund, il est parti je ne sais sait où avant de créer une machine pour voyager dans le temps. Il se rendra sur la planète Magma et il continua son fameux projet, créant de nouvelles victimes sur cette planète, et en particulier un, que tu devrais bien connaitre vu que tu es metamol. Finalement bien plus tard il fera son retour sur ... la planète Metamol pour poursuivre son but de la création de la créature ultime. Et la suite de l’histoire du la connais.
 
----------------------------


Rapabienski termina son café qu’il posa et reprit la parole après sa petite histoire.
 
«Mon propre frère m’a donc gâché. Néanmoins comme tu le vois je suis toujours vivant et en bonne santé. Bien entendu je ne le pardonnerais jamais. Mais il fait à présent parti de mon passé, et j’ai trouvé des choses bien plus intéressantes à réaliser. »
 
Rapabienski avait bien compris qu’elle avait du mal à oublier son passé, et avait décidé de raconter le sien pour la mettre en confiance. Le vieux scientifique s’avança alors et annonça avec un grand sourire.
 
« Bonjour Jade, je me présente Johan Enolc, alias Rapabienski. Heureux de faire votre connaissance. »
 
Nate qui venait également de terminer son café redressa ses lunettes. Au final Rapabienski avait-il fait ça pour le bien de Jade, où bien car il avait besoin de se confier ? Lui qui avait pour habitude de toute garder pour lui … mais il venait de trouver quelqu’un avec un grand point commun avec lui.
 
« Ça fait bien longtemps que je ne t’ai pas vu aussi bavard Johan. » Nate s’avança alors vers la Metamol et il tourna finalement son regard vers Jade « Je connais également Edmund, pour son implication dans la célébrissime organisation criminelle scientifique du G8. Groupe que j’ai pu infiltrer …  Allons, parlons de choses plus jouissives ! Les jours à venir s’annoncent vraiment géniales, alors tachons d’oublier le passé et tournons-nous vers l’avenir ! Alors Jade, j’ai hâte de voir ton travail terminé. Je pense qu’Ajito serait ravis reprendre sa vie en main ! »
 
Rapabienski esquissa un sourire. Ce que venait de dire Nate au sujet du passé était vraiment ironique, car de toutes les personnes ici présent, il était bien celui qui vivait le plus dans le passé.
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Sam 16 Mai 2015 - 18:31
A y regarder de plus près, ce Rapabienski n'avait pas tant de ressemblance que ça avec Enolc : certes sa morphologie, les proportions de son visage, son air était le même... Mais tout en écoutant son récit, Jade découvrit dans ses yeux des étoiles d'humanité qu'elle n'avait jamais vu chez Enolc. Des cernes de fatigue tristes sous ses yeux. Un sourire chaleureux et non assurés... Et un charme inexplicable qu'ont certains vieillards quand ils vous regardent avec la sagesse et la tendresse qu'ils cachent pudiquement que cache les rides de leur coeur. Jade n'eut aucune difficulté à croire ce Johan qui lui avait offert son passé en même temps qu'un bon café... D'ailleurs, la chaleur de la tasse entre les mains froides et tremblantes de la métamole lui donnait l'impression de tenir entre ses doigts le feu qu’émet l'âme d'un homme généreux et bon. Bref, elle était peut-être en train de se faire rouler encore une fois, charmée par le charisme maladroit du vieux terrien... Mais elle n'avait pas trop d'autres choix, alors autant choisir le chemin de moins compliqué, celui où on se laisse porter, avec confiance. C'est ça aussi d'être feignante parfois... et sensible. En réalité, en entandant Johan à la fin de son monologue se re-présenter comme elle l'avait fait, elle eut envie de le prendre dans ses bras, lui sauter au coup : il avait lui aussi été trahis par Edmund et il venait de s'ouvrir à elle de la plus sincère des manières... Et cela lui donnait les larmes aux yeux.

Heureusement d’ailleurs que Nate vint redynamiser ce moment en intervenant et reparlant d'Ajito : il devait savoir lui-même ce que cela fait d'être plongé d'un coup dans le passé et d'être sur le point de se laisser submerger par ses émotions. Jade qui souriait à Johan, s'essuya les yeux sous ses lunettes et déclara :

"C'est vrai, j'ai déjà pas mal trainé..." Elle mit sa main dans une des poches de son pantalon large de mécano, et en sortit une capsule comprenant le bras bionique et ses plans... mais avant d'appuyer sur le boutons de la capsule, elle s'arrêta, pensive.

"Une machine à voyager dans le temps..." Elle regarda à nouveau Johan. "Attendez, il a vraiment ...?" Elle posa son regard sur Nate qui lui avait parlé d'une machine à voyager dans les dimensions. "Je pense pas que vous vous moquiez de moi mais, vous en avez trop dis là, c'est vraiment possible ?" Elle réfléchit aux possibilité d'avoir une telle machine et se rendit compte qu'elles étaient infinies ! Sauver les morts, chercher une ressource détruite, disposer de plus de temps, s'informer, voyager, voir le futur... tout était à porter de celui qui pouvait se déplacer dans le temps !! Enolc était donc si puissant ? Et ce but... la créature ultime...
Elle prit une chaise, et s'installa, ses coudes appuyés sur ses cuisse, dévisageant les deux scientifiques. "Une victime magma que je connais bien en tant que métamole... ?" Elle eut un sourire nerveux. "Fugma est donc une de ses créations hein ?" Elle passa sa main dans ses cheveux complétement paniquée, satisfaite d'avoir voter la passation de pouvoir pour qu'Ajito prenne sa relève. "A vous écouter j'ai l'impression que le monde que je connais regorge de secrets effrayants... j'ai peur de ce que je vais apprendre avec vous, mais je crois que j'ai déjà un pied là-dedans alors..." elle releva la tête vers eux, toujours assise : "Je crois que le bras d'Ajito va attendre, j'ai besoin d'en savoir plus : Fugma est-il une menace ? Avez-vous vous même une machine à voyager dans le temps ? Enolc est-il si fort que ça ? Tout ce que je sais c'est qu'il faisait des recherches sur les capacités d'adaptation des métamols, notre résistance physique aux différents milieux et changement lui paraissaient une piste vers une force de résistance et de régénération : cela aurait pu être des travaux louables s'il n'avait pas torturés et tué des innocents en cachette pour ça... je croyais qu'il faisait ça dans un but médical et non pour créer un monstre..." dit-elle en pensant à Fugma. Fugma... A qui elle devait tant de misère dans sa vie : la mort de Rosten notamment. Elle pensait que c'était le hasard, mais Fugma était peut-être un être diabolique oeuvrant pour Enolc... Elle sentit que son indifférence pour cet homme se transformait à présent en peur et en haine.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Dim 17 Mai 2015 - 22:20
Le discours eu au final pour effet de faire pleurer la métamole. Dans d’autres circonstances Nate aurait sans doute donné une tape derrière la tête de Rapabienski pour avoir fait pleuré une fille. Mais au final il avait réussi à définitivement calmer Jade, en la rassurant en lui faisait comprendre qu’elle n’était pas seule. Après ce long monologue de Johan et le petit discours de Nate, Jade avait bien entendu un tas de questions à poser, et le magma allait se charger de faire son maximum, pour satisfaire son invité. Dans un premier temps Jade pointa du doigt la machine à remonter le temps. Le terrien se contenta alors de répondre :
 
« Tu ne peux pas savoir tout ce qu’est capable d’accomplir un scientifique pour réaliser ses objectifs. »
 
Nate resta silencieux, il n’avait rien à ajouter. Les scientifiques les plus déterminés sont capable de faire des choses qui dépassent l’entendement, et Nate et Enolc sont deux excellents exemples, mais si leurs buts sont très loin d’être les mêmes. La métamole resta silencieuse un moment sans doute perdu dans ses pensées. Finalement elle prit place sur une chaise, et questionné au sujet de Fugma. Cette fois-ci ce n’était pas Johan qui allait répondre car il ne connaissait pas particulièrement ce magma contrairement à Nate qui l’a côtoyé.
 
« Fugma est bien l’une de ses créations, mais j’aurais plutôt envie de dire qu’il est l’une de ses victimes. »
 
Jade continua de questionner sur Fugma, se demandant s’il pouvait être une menace. Nate afficha un sourire. Oui d’un certain point de vu, un type qui a détruit pourrait bien en être une. Mais les choses sont bien différentes à présent. Jade continua de parler, et Nate attendit tranquillement quelle terminer de parler pour enfin reprendre la parole, et pour répondre à toute ses questions :
 
« Fugma n’est pas une menace, tout comme toi Enolc c’est servi de lui. » Nate s’arrêta quelques secondes, et repris la parole, pour donner plus d’explications. « Fugma était un magma ordinaire jusqu’au jour ou Enolc débarque, et décide de faire de lui son guerrier ultime. Il lui retira sa mémoire et créa ainsi son œuvre. Néanmoins il se fit rattraper par sa création qui devint incontrôlable, une autre âme avait pris place, Enolc fuit et certaines choses se passèrent et au final Fugma se fit capturer et enfermer. » Nate évita de rentrer dans les détails, la destruction d’une planète, n’allait clairement pas la rassurer. « De nombreuses années plus tard il se fit libérer, et se décida de devenir le guerrier le plus fort, sans doute qu’au fond de lui, Enolc avait réussi à lui transmettre sa volonté. Mais un jour Enolc rendit la mémoire à Fugma, pour se venger de ce Fugma qui l’avait trahi. Néanmoins les choses ne se passèrent pas comme prévu pour Enolc, et Fugma vira Enolc de Métamol. » Nate repris une nouvelle pause, puis se relança : « Les souvenirs remontèrent au fur et à mesure, et Fugma se rendit compte de tout ce qu’il avait fait, de toutes les choses qu’il avait commise. Et l’une d’entre elle le marqua tout particulièrement : Enolc lui avait fait absorber son meilleur ami. » Le scientifique prit une dernière pause, avant de conclure : « Au final Fugma est sans doute la personne qui aura le plus souffert d’Enolc car il lui aura changé sa vie et l’aura fait devenir un monstre contre son gré. A présent il fait tout ce qu’il peut pour fuir son passé, mais ce dernier continu de le rattraper. Les métamols n’ont rien à craindre de lui, bien au contraire.»
 
Nate s’arrêta de parler au sujet de Fugma. Il le connaissait bien, il avait tenté de le sauver d’Enolc mais en vain. Il l’avait aussi rencontré plus récemment pour l’aider à combattre ses démons. Il étant temps de repasser sur un autre sujet, un sujet bien intéressant : celui du voyage dans le temps.
 
« Enolc est la seule personne que je connaisse à avoir une machine à voyager dans le temps. Ce n’est pas les moyens qui m’empêchent de le faire, mais une machine à voyager dans le temps est une machine beaucoup trop dangereuse pour moi. »
 
Finalement la conversation se tourna une nouvelle fois sur Enolc, et le scientifique redressa ses lunettes.
 
« Enolc est quelqu’un de dangereux, car il ne connait aucune limite. Il est vraiment prêt à tout pour créer son monstre. »
 
Enolc est dangereux à sa manière, et la montré à de nombreuses reprises, en tenant par exemple d’exterminer les magmas. Rapabienski qui était resté silencieux depuis un moment, s’en alla sans dire un mot. Nate afficha un sourire, même si Rapabienski venait de le surprendre avec ce long discours, il était toujours le même. Peut-être qu’il avait fait un claquage de la mâchoire, cette dernière n’étant pas habitué à autant parler. Finalement il s’arrêta au loin et il annonça tout en se retournant.
 
« Le chemin de la vengeance est semé d’embûches. J’en connais un qui est dedans depuis bien longtemps, et qui te conseillerais de prendre un autre itinéraire. »
 
Il leva sa main droite en guise de salut, et laissa seul le magma et Jade. Bien entendu il faisait référence à Nate dans son discours, ce que Jade ne pourrais bien entendu pas comprendre. Le magma frappa dans ses mains et reprit la parole.
 
« Bon, on est de nouveaux tous les deux seul ! Je ne sais pas s’il y a des choses que tu voudrais encore savoir, mais maintenant c’est à moi de poser des questions ! Je serais curieux de savoir pourquoi une métamole parcours l’univers ? Je présume donc que tu es quelqu’un de curieuse ! Du coup tu dois avoir pas mal de passions. Donc à par construire des mains pour des rois, qu’est-ce que tu aimes bien faire ? »
 
Nate avait complètement changé de sujet pour se rabattre sur elle. Oui le magma était intrigué par la métamole, et voulait à présent en savoir plus sur elle. Finalement il reprit la parole, car il avait une question pour laquelle il voulait également une réponse.
 
« Et comme grand curieux que je suis également aussi j’aimerais bien savoir ce qui s’est passé avec ta jambe, à moins que ce souvenir soit encore douloureux. Mais sache que tes confidences seront … entre de bonnes mains ! »
Annonça Nate avec un grand sourire, afin de détendre l’atmosphère. Il aurait en effet pu sans doute avoir ses réponses en utilisant son don Kosou, mais il était bien plus agréable de découvrir quelqu’un, quand cette dernière se dévoile par elle-même.
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mer 20 Mai 2015 - 1:00
L'histoire de Fugma laissa Jade silencieuse et attentive : une victime ? Un homme si puissant ? Quelque-part il y avait quelque-chose d'effrayant à savoir que même un guerrier aussi puissant pouvait être le pantin d'Enolc, et plus que jamais le scientifique fou n'avait fait peur à la métamole à ce point. Il avait détruit Fugma, il avait une machine à voyager dans le temps, un but de créer un monstre et aucune morale... Qui l'arrêterait ?
... Au fond d'elle elle avait envie que ce soit elle. Une sorte de désir de vengeance, comme si toutes les rencontres qu'elle avaient faite jusque là la menait toujours à Enolc et que c'était un signe. Cependant, elle n'était clairement pas de taille et était terrifiée... Et c'est aussi rapidement que les ambitions de la mécano s'estompèrent dans la peur et la raison.

Nate lui avait l'air assez calme en parlant de tout ça : comment pouvait-on avoir conscience de tout ça et ne pas trembler ? Nate était-il plus fort qu'Enolc ? Ou simplement c'était-il fait une raison sur le fait qu'il n'y avait aucun moyen de l'arrêter ? ... Enolc était-il le cadet de ses soucis, et existait-il des dangers encore plus grands ? Le monde n'avait jamais paru aussi dangereux et immense pour la petite femme qu'elle était.

Rapabienski leur tourna alors le dos et s'éloigna, lançant uen dernière phrase qui parlait de vengeance et de mauvais chemin. Elle sourit... Oui, l'envie de vengeance était présente dans son coeur, mais elle n'en ferait donc pas une affaire personnel. Par contre si un jour elle tombait face à Enolc, elle n'allait pas se contenter de lui faire la bise.

Quoiqu'il en était, elle était à présent seule avec Nate : ce dernier sembla vouloir changer le ton du dialogue et frappant dans ses mains dynamisa l'échange en posant des questions. Elle le regarda, un peu fatiguée semblant avoir été calmée par tout ce qu'elle venait d'apprendre et de vivre en rencontrant le frère de celui qui habitait ses cauchemars, mais était détendue. Jade n'était pas le genre de personne à paraître nerveuse, mais plutôt toujours nonchalante et détendu, et ce même si ses nerfs étaient à vif. De toute manière, le regard et la présence de Nate était plutôt rassurante et devant sa bouille de mec paumé, excentrique et amical, difficile de rester anxieuse plus longtemps.
Il poussa sa curiosité jusqu'à lui demander ce qui était arrivé à sa jambe, faisant encore des jeux de mots. Elle sourit en le regardant dans les yeux : il était amusant comment les deux êtres avaient l'air de ne pouvoir communiquer qu'à travers des plaisanteries. Sans doute une façon de dissimuler des personnalités secrètes... Un rempart sympathique pour garder à distance les gens trop chaleureux.

"Quand on me questionne sur ma jambe, j'ai toujours le réflexe de répondre une bêtise, du genre "je l'ai mangé" ou "Ah bah oui tiens !! Qu'est-ce qui s'est passé ?!!" fit Jade, jouant la comédie faussement en faisant des grands gestes burlesques. Elle se calma et reprit son histoire d'une voix calme et douce. "Mais je crois que je vous dois une histoire après tout ce que vous m'avez appris..." Elle le regardait à nouveau dans les yeux, prenant son temps. Tendrement, comme si elle allait raconter une histoire à un enfant : pas qu'elle était sur le point de narrer un conte de fée, et encore moins qu'elle le prenait pour un homme simple ou naïf, mais parce qu'elle avait besoin d'un tempo apaisant pour traiter de tout ça après la tempête qui venait de se terminer : à peine quelques minutes plus tôt elle pointait une arme sur ses hôtes en panique, rappelons-le.

"Le peuple métamol en effet n'est pas très aventurier : traditionalistes, c'est plutôt une civilisation qui voyait pour moi un futur de femme au foyer, en robe cousue main sans grande ambition autre que le bien être d'une famille que j'aurai fondée après un mariage tout ce qu'il y a de plus classique." Elle sourit en voyant le tableau, dans son habit de travail et ses grosses chausses de sécurité. "Oui, je sais, c'est difficile de m'imaginer ainsi... D'ailleurs j'ai jamais été la fille modèle et je squattais l'atelier de mon père en cachette pour jouer avec les moteurs des engins agricoles" dit-elle en messe basse, amusée, ayant rapproché sa tête de celle de Nate. Elle recula pour regarder le plafond : "Un jour un vaisseau qui rendait tout le monde curieux se posa non loin de mon village. Sur son chemin il avait lâché quelques modules de ferraille abandonnés par les trains d’atterrissage. -enfin sur le moment je pensais avoir trouvé une pièce plus importantes qu'un déchet, tant c'était évolué comparé à la technologie archaïque métamole. J'étais ado, et comme beaucoup d'ado j'étais rebelle et curieuse... En fait j'ai jamais vraiment changé." Elle sourit : "Je vous fais la version romancée vous avez de la chance, y'a un truc qui fait causer dans ce café ou quoi ?" Elle rit et reprit : "J'ai ramassé la pièce, je l'ai ré-assemblée et j'ai fugué pour aller la remettre au vaisseau. Enolc m'a ouvert et surprit de voir une mioche en petite robe vouloir jouer avec des trains d’atterrissage, il m'a proposé de rester. Au début il m'a plutôt demandé des choses sur mon espèce, puis il me fit apprendre l'ingénierie avec lui. Mes capacités d'apprentissage le fascinait : maintenant que vous m'avait parlé de ses travaux je me rend compte qu'il ne faisait pas ça pour savoir si mon ADN avait des prédispositions d'apprentissage, il m'avait d'ailleurs fait des prélèvements... Quoiqu'il en soit j'étais pépère, et même si je n'avais pas accès à toute sa base, je construisais mes robots fièrement, n'étant pas ressortie pendant des années. (fille indigne que je suis) Bref, mon doux rêve s'est terminé quand Fugma est arrivé et a botté le cul d'Enolc, mettant à jour ses activités : les jolies machines qu'il me demandait de faire servaient à disséquer mes semblables, et en ressortant tout le monde m'a prise pour une meurtrière." Elle avait un grand sourire comme si elle racontait une histoire qui ne la concernait pas, avec un recul emprunt d'ironie. "Du coup je suis pas trop restée, et j'ai profité des échanges Magma/Métamol pour quitter la planète. J'ai vécu un peu moins d'un an ici, sur Magma, avant de sillonner l'univers en tant que free-lance."
Elle racontait ça d'un air détaché, ne voulant pas donner dans le drama : c'était une histoire comme une autre, même si c'était la sienne. "Au final j'ai affiné mon art, et je me suis spécialisé en exosquelette : j'ai fini par travailler sur Kanasa au sein de la R&D de l'armée et j'ai mis au point des armures pour les soldats kanasiens, afin qu'ils rivalisent un peu mieux avec les sayens." Elle fit une moue : "Ouais c'est pas le plus pacifiste des taffs, à la base je voulais créer des prothèses pour aider les gens à mobilité réduite... mais que voulez-vous, la guerre créé de l'emploi en plus d'être une bonne école de la vie". C'est à ce moment là qu'elle ouvrit les fermetures pressions de sa jambe de pantalon pour montrer un tibia métallique. "J'ai dû enfiler moi-même une armure pour remplacer un ami blessé, espérant sauver un compagnon alors que les sayens et Fugma attaquaient." Elle ne fit aucun commentaire sur la collaboration de Fugma avec des plus grands meurtriers de cet univers, mais son regard qui se perdit un instant vers le mur avant de revenir vers Nate. "On ne s'improvise pas guerrière, cette leçon aurait plus me coûter plus." Elle regarda briller le métal en inclinant sa jambe de gauche à droite. "Voilà-voilà. J'ai séjourné à l'hosto un moment avant de me remettre sur pied littéralement -hu hu- et me voilà sillonnant à nouveau l'espace en mode Jade les ptis boulots, et récemment j'ai trouvé une petite mission pour un Roi, donc ça va." Elle se décontracta, ayant fini son histoire. D'un geste plutôt imprévisible, elle donna une pichenette sur une mèche de cheveux blanche au dessus du front de Nate. "Et vous ? Que s'est-il passé ?" s'amusa-t-elle, de bonne guerre.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mer 20 Mai 2015 - 22:22
Rapabienski venait de partir, et Nate avait décidé de changer de sujet : son objectif était à présent d’en savoir plus sur elle. Néanmoins une question subsistait avant tout : la métamole accepterait-elle de se confier à Nate ? En effet même si Rapabienski venait de se confier, Jade ne savait toujours rien du magma. Il fallait dire que le magma n’était pas du genre à se confier, préférant tout garder pour lui-même. Et puis la question sur sa jambe était peut-être un sujet sensible … Mais finalement il eut sa réponse, Jade expliquant dans un premier temps ce qu’elle répondait habituellement quand on lui posait ce genre de question. L’humour qu’elle affichait dans cette phrase, devait cacher un passé douloureux, et le scientifique le savait car lui-même était très friand de cette stratégie. Nate afficha un grand sourire suite à ces propos et répondit :
 
« Je suppose que cette histoire … ce n’est pas le pied. »
 
Avec sa main droite, Nate se caressa l’arrière de la tête, et rigola bêtement. Il essayait de détendre l’atmosphère de façon à ce que Jade se sente le plus à l’aise possible. Bien entendu il était très loin d’être certain que son jeu de mot soit spécialement drôle, mais au moins il avait tenté quelque chose en réponse à Jade. Mais cette blague cachait une autre vérité, Nate cachait son angoisse. Oui, lui-même n’étant pas spécialement à l’aise avec les confidences, serait-il à la hauteur ?  Finalement cette dernière se décida de lui révéler son passé. Le magma ayant déjà écouté le discours de Rapabienski débout, il ne comptait pas faire de même avec Jade, et pris rapidement une chaise, et se posa à l’envers. Il reposa ses bras sur le dossier de la chaise, et il regarda Jade, prêt pour écouter son récit, comme un enfant qui allait écouter une histoire de ses parents.
 
Elle le commença en parlant de son passé de Métamole, et de son addiction pour la mécanique, ce qui ne surpris guerre le magma, ça sa voyait qu’elle avait ça dans le sang. Le magma comprenait ça, lui aussi quand il était petit il adorait jouer à l’apprenti scientifique. Puis elle expliqua son discours au sujet d’Enolc. Il connaissait cette histoire, mais c’était la première fois qu’il entendait la version d’un métamol. Enolc avait donc vu en elle un potentiel et la logiquement formé. Oui, ça ressemblait bien à Enolc : prendre un jouet prometteur pour le rendre encore meilleur, pour encore plus jouer avec. La fin de son aventure fut néanmoins difficile. Trahis par Enolc, haïs par les siens … des sentiments que Nate connaissait hélas que trop bien.
 
Elle profita de la liaison entre la planète Magma et Metamol pour pouvoir vivre quelque temps sur la fameuse planète orange. Malgré son passage en ces lieux, Nate n’avait pas eu la chance de croiser une seule fois Jade. Il fallait dire que le magma passait aussi la plus grosse partie de son temps dans son laboratoire, et que se mêler à la populace était très loin d’être son fort. Nate continua tranquillement d’écouter la suite de son discours, attendant toujours le moment tragique de la perte de sa jambe. Elle avait choisi de travailler sur la planète Kanasa, ce qui semblait être cohérent, étant donné qu’il l’avait justement rencontré sur cette planète. Elle parla de guerre … et oui aller vivre sur la planète du tyran Majin Végéta, ne devait pas être de tout repos, déjà que le magma n’apprécie guère de s’y rendre, y vivre il n’osait même pas se l’imaginer. Finalement elle se retrouva à participer à la guerre, et ironiquement dans le camp adverse se retrouvait Fugma. C’est donc dans cette bataille qu’elle avait perdu sa jambe.
 
Jade termina alors son discours en annonçant qu’elle enchainait à présent des petits boulots, puis demanda à son tour à Nate, ce qui lui était arrivé. Le magma n’allait pas de suite en parler, mais plutôt réagir suite à son discours. En voyant cette histoire il  avait compris qu’elle avait tout fait au cours de sa vie pour vivre pleinement sa passion, mais avec une certaine malchance, se retrouva dans des événements malheureux. Néanmoins le magma sentait qu’il manquait quelque chose à son récit, et il se leva tout en annonçant :
 
« Suivre Enolc, puis Majin Végéta, on peut dire que tu es genre à plutôt bien choisir ton camp, je vais commencer à m’inquiéter maintenant que tu t’intéresses à moi ! » Une nouvelle fois le magma se cacha derrière une boutade. Le magma s’avança tranquillement vers la jeune femme qui se trouvait toujours assise sur sa chaise et repris son discours. « La trahison, la haine de ses proches, ce sont des sentiments que je connais, donc je comprends ce que tu ressens.  Néanmoins il y en a un que je connais hélas tellement bien,  et je le connais tellement bien, que je suis capable de le reconnaitre chez les autres. »
 
Nate se baissa et enlaça la metamol, comme pour la réconforter. Il posa sa tête à côté de celle de Jade, et rougit légèrement. Nate n’était plus habitué à donner des câlins, lui qui était habituellement si éloigné des gens, tout cela car il avait peur de les perdre. Peur que tout ceci ne soit un éternellement recommencement. Il avait perdu ses proches, perdu son fils, sa femme l’a quitté, il a perdu le Gizoïd ainsi que ses disciples qui ne sont pas revenu après les vœux de Yougan, étant donné que leurs morts se sont passés après l’attaque d’Enolc. Après tous ces événements, et la haine des magmas le prenant pour un fou, il avait décidé de s’isoler. Il est ainsi devenu fort, avec un sang-froid à tout épreuve, et il pensait même être devenu insensible : il n’allait compter que sur lui, ainsi il ne perdrait plus personne….
 
Du moins c’est ce qu’il croyait. Oui Nate était incapable de rester insensible, même si au fond de lui il faisait tout pour l’être pour ne plus perdre personne. Oui lui qui voulait vivre dans la solitude se retrouve ironiquement à présent à présent avec des gens qu’il aime : Enki cet ami qu’il eut la chance de rencontrer dans ce fameux bar, ainsi qu’Hikaritatsu. Et puis comment ne pouvait-il pas nommer Rapabienski son fidèle collègue, ainsi que Boss Stinger et à présent Jade. Non il ne voulait pas les perdre, il savait certes qu’en restant avec eux il risquerait de les perdre, mais il en avait besoin, car c’était la seule chose qui lui permettait de garder fois en lui, de rester un être vivant. Au final il avait tout autant besoin qu’elle de se réconforter, et ce câlin, il ne l’avait pas uniquement donné pour elle, mais surtout pour lui. Le silence durait depuis un petit moment, le magma étant perdu dans ses pensées, et c’était sans doute de même pour la métamole. Nate brisa finalement le silence :
 
« Tu dis que cette histoire t’aurais pu te couter plus, mais j’ai l’impression que ce fut bien le cas non ? A-t-elle point que la perte de ta jambe fut presque anecdotique… »
 
Le magma retira ses bras et se le releva. Il était resté suffisamment longtemps comme ça. Il se retourna, et fouilla dans sa poche droite, et attrapa finalement un paquet de cigarette pas encore entamé. Il s’empressa de l’ouvrir et attrapa l’une d’entre elle, rangea son paquet dans sa blouse et se retourna. Finalement il annonça tout en pointant sa cigarette en direction de Jade :
 
« Quant à moi, cette perte m’a pas enlevé quelque chose mais m’a engendré une très vilaine addiction. »
 
Finalement le magma se plaça juste devant Jade, il attrapa la main droite de cette dernière et la plaça sur son front. Il espérait qu’elle ait confiance en lui, car pour le coup ce qu’il était en train de faire semblait être étrange. Mais bon, quand on connait Nate, plus rien ne nous surprend !
 
« Ne vois pas là un rituel sexuel magma. J’ai vécu plus de 5000 ans, et j’ai vécu de nombreuses choses, ce qui rend les choses difficiles à résumer, et je doute que tu es très envie de passer le reste de tes jours à écouter ce que je dis. »
 
Le magma enclencha à ce moment son don Kosou. Les deux êtres se retrouvèrent à présent dans une salle noire. Oui, les deux personnes venaient de rentrer dans les souvenirs du magma. Nate l’avait déjà fait avec Wiliam, et plus récemment avec le Fugma de l’autre univers.
 
« Bienvenue Jade dans mes souvenirs. Ne t’inquiètes pas tu n’es pas piégé, il te suffit de retirer ta main de mon front pour retourner dans le laboratoire. De plus rien ne peux t’arriver ici … normalement ! »
 
Nate rigola bêtement pendant quelques secondes puis il enleva subitement son sourire. Il était grand temps pour lui de ne plus faire semblant, et de s’ouvrir à quelqu’un. Il avait décidé de le faire à Jade. Oui, cela faisait tant d’années que le magma gardait tout pour lui. Oui, il ne voulait pas importuner les autres avec ses problèmes, pour leurs biens, et son propre bien. Du moins c’est ce qu’il croyait. Il aurait tant voulu se confier à Enki, mais il avait peur, peur qu’il découvre ce monstre n’ayant comme principale raison de vivre la vengeance, peur de le perdre. Oui il voulait qu’il garde l’imagine d’un magma rieur, et prêt à tout pour l’aider, pas d’un pauvre type dévasté par la mort de son fils, et qui malgré tant d’année, n’arrive pas à oublier.  Néanmoins ce n’était pas l’envie qui lui manquait, mais il n’avait réussi à se lancer. Néanmoins, il s’était promis qu’à son retour, il aurait le droit à une explication, et le magma comptait respecter sa promesse, mais il sera sans doute incapable de toute lui dire …
 
Il a failli se confier également à cette femme qu’il avait rencontré sur terre, Amaya. En effet se confier à un inconnu pouvait être une bonne idée, pour lui qui continuait d’emmagasiner les choses. Oui elle ne le connaissait pas, et donc contrairement à Enki il n’avait pas la peur qu’il perde son image. Mais il n’a pas pu, ou plutôt il n’a finalement pas voulu, il n’avait réussi à avoir le courage. En parler à un inconnu, c’était trop difficile. Il s’était bien entendu légèrement confier à Rapabienski, mais il n’avait donné que les grandes lignes, et c’est ce qu’il devait. Oui il méritait de connaitre les raisons de la création de ce portail, mais comme lui Rapabienski n’était pas du genre à aimer se confier, du coup Nate ne s’est jamais lancé.
 
Mais le magma avait finalement son choix, il avait choisi Jade. Oui, il avait trouvé quelqu’un qui pouvait le comprendre, quelqu’un qui avait les mêmes démons que lui, et ce qui rendrait plus facile cette lourde tache. Car oui si Nate n’a pas pu se confier, c’est aussi tout simplement car il n’avait réussi à trouver le courage de le faire, et le discours de Jade l’avait aidé à se lancer. A la base il pensait faire comme il avait l’habitude de faire : détourner la vérité. Mais aujourd’hui il n’allait pas se cacher.
 
« Je vais te montrer un résumé de mon histoire. Vaut mieux un petit résumé qu’un long discours. Bon visionnage. »
 
Finalement les vidéos et les informations défilèrent dans la tête de Jade. Le magma n’allait pas tout lui montrer, car s’il le faisait elle verrait également des évènements gênant, comme Nate aux toilettes, mais aussi il voulait garder certains éléments caché, se confier ne voulait pas non plus dire déballer toute sa vie, le magma comptait garder certains secrets. Et aussi car il y a un tas d’informations inutiles.
 
Nate commença sa présentation par un saut rapide dans son enfance, on pouvait voir Nate brimé par ses élèves de classes à cause de sa différence. Il montra rapidement son père, le mystère sur la disparition de sa mère et sur son frère … Puis il fit un bond dans le temps, en montrant très rapidement le magma devenir un brillant scientifique en se spécialement en chimie dans un premier. Puis la vitesse diminua, et  Il montra alors quelque chose de bien différent : sa rencontre avec Alouqua. Oui, le meilleur souvenir du magma. Tout comme lui Alouqua était différente et c’était fait rejeter par les siens, mais Nate l’avait accepté. Finalement ils firent ensemble un enfant, et le bonheur perdura plusieurs années. Mais tout cela s’arrêta un jour, Nate tenait dans sa main le corps de son fils sans vie.
 
La démone décida alors de partir, ne pouvant pas supporter cette perte, et retourna en enfer. Le magma ne pouvant pas accepter sa mort se décida alors de tout tenter pour faire revenir son fils à la vie. Il montra également son projet Gizoïd qu’il avait créé … à partir de cellules de son fils, et de criminels magmas servant comme cobaye. Oui il était en train de montrer ces choses horibles qu’il avait dans le but de retrouver son fils. Puis il montra également le passage d’Enolc, les morts de ses collègues et de sa tentative pour sauver Fugma et le Gizoïd …. et de sa mort. Il montra bien entendu son retour sur magma, et de ses nouvelles tentatives pour faire revenir son fils. Il montra sa collaboration avec Stinger, sa création de sa machine dans sa cave avec Rapabienski.
 
La suite des événements montrèrent sa rencontre avec Enki et Hikaritatsu, et de toutes leurs aventures. Puis également de ses rencontre avec Fugma, sa première ou il a aidé à maitriser Akuma, et sa seconde ou Fugma était déprimé car il s’était souvenu qu’il avait absorbé son meilleur ami. Il montra divers événements et arriva finalement à un dernier point : son aventure à travers le portail. Il lui montra en détail tout ce qui s’était passé : son aide pour libérer les magmas des démons, sa rencontre avec son fils de l’autre univers, du combat contre l’autre Nate … et de sa période seul. Finalement il termina son histoire en montrant sa rencontre avec Jade, et subitement les deux protagonistes se retrouvèrent de nouveau dans laboratoire de Nate. Le magma retira la main de Jade et se leva tout en annonçant.
 
« Désolé de t’avoir montré tout ça, mais j’avais besoin de mon confier ! Je me demande aussi si Rapabienski n’a pas mis quelque chose dans ce café ! »
 
Le magma n’avait qu’une hantise à présent : la réaction de Jade. Allait-elle fuir en courant ? Avait-il bien de se confier à elle ? Pouvait-il vraiment avoir confiance en elle ? Quoi qu’il en soit, le magma avait décidé de se lancer dans ce pari risqué, mais s’il le fit, c’est tout simplement car il en avait besoin. Oui garder tout pour lui, n’était plus possible.
 
« Mais comme tu as pu le constater je comprends très bien ce que tu ressens. Et j’espère de tout mon cœur que ne tu ne fasses pas comme moi, car la vengeance n’est vraiment pas un chemin que je te conseil. Personnellement je suis cette route depuis tellement longtemps, qu’il est trop tard pour faire demi-tour. Mais cela n’empêche que sur cette route, on peut rencontrer des gens fabuleux. »
 

Nate pensa tout particulièrement à Enki, Hikaritatsu et à Jade. Le magma rejoignit alors sa chaise, se remettant dans sa position précédente et attendit la réponse de la métamole tout en ressentant son cœur de battre de plus en plus vite. Comment allait-elle réagir ?
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Ven 29 Mai 2015 - 0:23
Elle était toujours sur sa chaise, souriante, à regarder Nate après son récit. Il avait l'air attentif et assez calme, une écoute sincère et appréciée : Purée, à 5000 balais, elle ne sait pas si elle serait aussi dévouée avec son prochain pour sa part. Elle serait sans doute en mode grosse blasée qui prend tout le monde de haut, considérant les problèmes des "jeunes" de moins d'un siècle ridicule à côté de tout ce qu'elle aurait traversé. Était-ce une sagesse acquise par le magma ? Elle avait du mal à imaginer comme il pouvait la percevoir, elle devait être une fourmi à ses yeux, une larve, un foetus... Un être primitif, à la limite du mono-cellulaire !
Et le voilà qui refaisait de l'humour et qu'il disait qu'elle avait tendance à suivre des gens peu recommandables.

"Bah, ouais, vous n'avez pas super réputation, j'espère que vous ne me décevrez pas !" déclara-t-elle, se disant que c'était maladroit de lui rappeler qu'il était vu comme un danger public, mais voulant au contraire lui faire comprendre que pour elle ce n'était que racontars idiots et négligeables. Rire de la bêtise, la laisser glisser sur soi... Un truc que maîtrisent à merveille les gens qui ont l'art de tout dissimuler derrière un humour douteux. Lui il se releva et marcha vers elle, expliquant qu'ils avaient tous deux connu ce sentiment de rejet qu'il avait décelé en elle. Elle haussa les épaules comme pour dire que tout allait bien, compatissante à la cause, mais fut surprise en rouvrant les yeux de voir le corps du scientifique se pencher vers elle. Que faisait-il ?
Une main puis une autre dans son dos. Une chaleur contre elle. Cette joue proche de la sienne... Il... L'enlaçait.

... Elle resta stupéfaite et immobile, un peu gênée, mais surtout prise de court, ne sachant que faire. Il se passait quoi là, l'illustre et millénaire Docteur Kurusawu venait de se plaquer contre elle ? C'était genre... normal ou pas ? Elle regarda autour d'eux, un peu démunie, n'osant plus bouger.

Elle avait paru si déprimée et minable à la fin de son récit ? Elle avait pourtant justement voulu alléger son discours en restant assez désinvolte et brève, et ne réclamait aucun violon, aucun drama... C'était pas son truc... Quant aux câlins...
Mince alors un câlin quoi. Elle qui n'en avait pas reçu depuis des années, elle venait d'en recevoir deux en quelques jours : Aldenice et... Bordel Nate Kurusawu, rien que ça. Qu'est-ce qui se passait en ce moment, l'univers voulait communiquer ou quoi ? D'abord un ange, ensuite un autre, un Roi, un milliardaire, une famille d'adoption, une rencontre avec un dieu vivant de la techno, le plus grand atelier de la galaxie à sa disposition... et un câlin ! Ce soir elle jouait au loto.

Mais bon, c'était marrant en fait, mais sentir un homme aussi illustre tout blotti contre elle la rendait toute émue, un peu comme si un géant vous montrait un signe de tendresse. Une sorte de chose improbable et rare, touchante. Elle hésita à poser sa main sur son dos. Elle avait le droit ? C'était peut-être bizarre... Et puis c'était quoi ce mec qui ramassait une nenette dans un magasin, lui faisait des blagues grivoises et l'invitait chez lui pour lui faire un câlin ? Ça craignait grave en fait.

Il mit un temps mais enfin il parla, toujours contre elle. Son souffle était doux et chaud dans son dos. Elle eut un frisson. Pas seulement parce que c'était un contact rapproché un peu perturbant mais aussi et surtout parce qu'il venait de parler des pertes qu'elle avait enduré mais qu'elle n'avait pas raconté.
Ouais, y'avait peut-être moyen qu'elle ait un peu édulcoré son histoire. Mais c'est pas comme si elle était un mec de 5000 piges qui a besoin de faire des câlins à la première venue. Elle allait pas si mal à côté de lui. Question de référentiel.

Il se retira. Elle n'avait pas bougé d'un pouce. Il attrapa un paquet de clope et déclara avoir chopé cette manie à cause de son parcours. Manifestement c’était une transition toute trouvée pour se confier à son tour.
Ce qui fit peur à la métamole c'est qu'il lui attrapa la main. Ok, bon ça devenait clair, ce mec était un gros lourd en fait : lui parler en la prenant par la main, un truc vieux comme le monde pour draguer en mode romantique. Elle ouvrit la bouche, un peu hésitante, sur le point de lui dire que c'était pas son truc mais elle s'arrêta en le voyant poser sa main sur son front.
L'expression qu'elle fit dû parler pour elle car il déclara que ce n'était pas un rite d'accouplement Magma. Elle rit, un peu perdue et démasquée, alors qu'il parla de ses souvenirs, du temps que cela prendrait à raconter. De quoi ...

...Parlait...

...T'il ? L'instant suivant elle était dans le noir. Elle prit une grande inspiration de peur, se redressant mais de suite la voix de Nate la rassura : il était là lui aussi et tous deux étaient dans ses souvenirs. Après avoir regardé autour elle le fixa, ne comprenant pas tout, et le vit devenir plus sérieux.

Ce qui se déroula ensuite, elle ne su le décrire. Une sorte de sensation de hanter quelqu'un, de squatter un autre corps, de voler des moments intimes... Elle voyait le monde, le passé, à travers les yeux d'un magma. Elle avait fait un bon de 5000 ans... Et voyait l'enfance de la légende Kurusawu. Un film horrible. Le genre qui dure longtemps et qui vous donne envie de quitter la salle avant le générique. Celui qui vous dit que le scénariste a fumé parce qu'un personnage principale qui enchaine autant d'épreuves horribles c'est pas crédible du tout. Mais ce n'était pas un film, et Jade n'en doutait pas une minute, car outre le fait qu'elle voyait les scènes de l'intérieur, elle comprenait la vision de Nate sur le monde. Sur les gens. Sur les valeurs qu'il portait sur la vie, le temps, l'existence. Il était seul. 5000 années de solitude entrecoupées d'épisodes joyeux qui ne sont là que pour le refaire plonger encore plus bas par la suite. Nate Kurusawu n'était pas un fou. Il n'était pas le scientifique cruel sans moral qu'on disait, c'est la vie qui avait été folle, cruelle et immorale avec lui. Tout ce qu'il avait créé s'était brisé. Tout ce qu'il avait voulu réparer s'était empiré. Du moins dès que cela le concernait car ironiquement, il avait eu l'occasion et le mérite d'aider de nombreuses personnes avec succès. Un type maudit.

Elle ne comprenait pas pourquoi il lui faisait vivre ça. C'était horrible. C'était partager une peine : elle venait de vivre en condensé cinq millénaires de vie. Et son coeur comme son cerveau ne savait plus ce qui était lui ou ce qui était elle. Jade... Nate... Trahison... Malchance... Rejet... Deuil...Guerre... Famille d'adoption... Stinger...
Stinger ! Jeune ?... Lui ? Ce visage... Elle...
...Tout tournait. Tout dansait. Tout se confondait... Ses sentiments envers les gens... Cette démone, ce démon, cet ange, ce vieux terrien. ... Cet Ange ? Hikari !! Hikari, il connaissait Hikari ? Non, elle n'était plus sûre qu'elle le connaissait, elle n'était plus sûre de ce qui était ses souvenirs et les siens... Elle ressentait l'amour que Nate portait pour ses personnes et le prenait pour sien, le temps de cette échange.

Jade découvrait tant de connaissances aussi, sur l'Histoire du monde, de Magma, de Fugma, d'Enolc... Sur la technologie, les mondes parallèles... La guerre. La peur, la solitude. La mort. Il était mort. Les dragonballs, le souhait. Qu'est-ce qu'était tout ceci ? Ça existait vraiment, ce n'était pas que des légendes ? Jade était passive, encaissait tout. Elle était hypnotisé, son esprit avait cessé de tenter de rester lucide et d'analyser ce qui se passait : elle subissait. Le remord. L'envie de s'isoler. La culpabilité. Le dégout de soi. Le pêché. L'enfer.

Elle sortit de ce rêve et rouvrit les yeux sur le monde réel. La moitié de son champ de vision était blanc. Elle était assise, sur cette chaise, au milieu de ces machines, face à lui... Non, contre lui. Elle s'était laissé tomber peu à peu pendant la séance, déboussolée, en perte de repère. La moitié de son champ de vision était blanc, oui... car elle était agrippée à la blouse de Nate, comme pour ne pas tomber suite à ce saut dans la mémoire du scientifique, la joue collée à son épaule.

Il s'excusa, et se trouva maladroit à justifier ce besoin de confier un peu de son passé : il la comprenait bien pour avoir vécu tout ceci. Il voulait qu'elle sache ce qui pouvait apporter le malheur mais aussi de rencontre. Elle restait silencieuse. Trop silencieuse et toujours appuyée sur lui. Nate pourrait se demander si elle était toujours consciente tant elle était passive.

Consciente, c'était difficile à dire. Elle était perdue entre deux mondes. Elle se mit à trembloter et respirer fort. Elle semblait vouloir se redresser mais manquer de force. Puis d'un coup, une sorte d'inspiration sonore, comme si elle ressortait d'apnée se fit entendre : non, pas d'apnée, de larmes. Elle reprenait son souffle car elle pleurait toute les larmes de son corps, mouillant le tissus blanc. Elle savait qu'elle était découverte, qu'il venait d'entendre qu'elle pleurait, qu'elle avait laissé s'échapper ce sanglot. Alors elle prit appui sur lui et le repoussa : non, elle se relevait et s'appuyait maladroitement sur son épaule, chancelante. Elle fit un pas, deux, s'éloignant, et s'affaissa pour retomber plus loin, lentement. Elle était en crise de panique. En crise d'angoisse. Supporter en puissance 5000 tout ce qui l'avait rendu dépressive et alcoolique lui avait provoqué une violente crise qu'elle ne savait pas gérer : honteuse, paniquée, elle étouffait des inspirations bloquées par un cerveau perdu qui avait oublié comment avoir une respiration normale. Elle sentait sa tension chuter. Elle n'était pas sûre de survivre longtemps... Puis une lucidité... Elle glissa ses doigts tordus par des nerfs crispés dans une poche et fit tomber une plaquette. Elle s'empressa de la ramasser, s'y reprenant à 3 fois, de plus en plus hâtive et énervée, se détestant et maudissant son incapacité à prendre une gélule correctement, et l'avala, manquant de l'avaler de travers.
Se rappelant que les cents dernière fois cela n'avait pas aidé vraiment et que toute façon cela mettait du temps à agir, elle perdit espoir et force, et laissa son poids tomber de plus bel, sans prendre gare sur quoi ce serait où si le sol était encore loin ou non. De toute façon dans cet état, la douleur elle s'en fichait pas mal, limite ça l'aidait à revenir parmi les vivants.

"Désolée..." gémissa-t-elle. "Je suis la personne la plus faible du monde..." Elle ne le regardait pas elle se cachait derrière ses cheveux, ses mains, ou tout ce qui serait à portée à ce moment là. "Je suis un imposteur... Je joue à la dure mais je fais ce genre de crise et..." Elle essuya ses yeux. Elle ne voyait plus rien, ses lunettes étaient de toute façon retirées, cela n’arrangeait rien. "Ne regrettez-pas... Ne vous être confié... Je... Je vais bien !" Disait-elle sincèrement, même si des médecins ne seraient pas de cet avis : mais comparé au crise qu'elle faisait d'habitude elle n'allait pas plus mal... Question de référentiel.
Elle trouva la force de se redresser et où qu'il soit se saisit du col de la blouse de Nate pour le saisir face à elle, même si elle baissait la tête. "Vous êtes quelqu'un de formidable, un être hors norme, vous... êtes génial. Généreux, courageux, intelligent.. pas que pas votre savoir, vous avez une intelligence social, vous vous préoccupez des autres, vous... " Elle s'arrêta. Elle voulait lui dire tout ça car elle avait senti à quel point le magma se détestait dans ces souvenirs, et elle venait de comprendre seulement maintenant qu'elle était la seule à qui il avait confié tout ça. Qu'il avait eu cette démarche pour la première fois. "Je n'étais peut-être pas la meilleure personne, je ne suis qu'une détraquée sentimentale bourrée d’anxiolytiques, unijambiste, qui chiale pour un rien mais..." Elle avait plaisanté pour calmer le moment, lui prouver qu'elle allait bien, que cela allait passer, qu'elle ne lui en voulait pas, qu'il avait bien fait. Elle ne savait pas comment conclure, elle ne savait plus quoi dire et dès qu'elle fermait les yeux elle revoyait les images de la vie de Nate défiler encore, encore... La forçant à les rouvrir, pas encore capable d'endurer cette pensée à nouveau. Mais elle n'avait pas peur, elle était fière de ça, elle devait surmonter ça. Il lui avait confié une chose fragile, unique, précieuse. Il lui avait confié qui il était. Nate Kurusawu. Un homme génial. Elle n'hésita pas et su qu'elle n'avait rien de mieux à faire que lui rendre un câlin. Là, par terre. Dans l'atelier.

...
De longues secondes.
...

"Les magmas craignent l'eau non... Si vous commencez à fondre sous mes larmes faudra me prévenir hein..." dit-elle après un certain temps, resserrant sa prise pour l'enlacer fortement mais pleurant encore un peu sur son épaule et souriante, malgré tout. Elle plaisantait, elle ne supportait pas qu'on la voit faible, ni d'inquiéter quelqu'un. Cela passerait. Et de ce moment il ne resterait que du bon. Bientôt, tout irait mieux. Déjà, ce qu'elle vivait... était vraiment génial.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Ven 29 Mai 2015 - 21:26
Le magma venait de révéler son passé et attendait avec hantise la réaction de cette dernière. Venait-il de commettre une énorme bourde ? Elle allait peut-être fuir en courant, ce qui au fond serait une réaction logique. Les gens ont toujours critiqués les choix du magma et elle ne serait pas la première à l’abandonner. Les autres l’ont fait sans en savoir autant sur lui. Non, il était trop tard pour avoir des remords, ce qui est fait est fait, se torturer l’esprit était donc inutile. Mais au fond de lui il craignait qu’une nouvelle fois on le laisse tomber.
 
Mais, Jade, était-elle la personne la plus adéquate pour ça ? Au final, même si elle lui a raconté sa vie, cela ne faisait même pas une journée qu’ils se connaissaient, sur la forme ils étaient deux inconnues. Elle pourrait très bien aussi s’en foutre complètement de ce qu’avait à raconter le magma. Oui, si ça se trouve tout ce qu’il l’intéressait c’était d’utiliser le laboratoire de Nate. Elle a peut-être raconté sa vie juste pour amadouer le magma, afin qu’elle puisse finalement utiliser tout son matériel à sa guise, et avait demandé par politesse le passé du magma. Du coup elle ne ferait qu’utiliser Nate, et se serait pas la première fois que ça lui arrive : mêmes les gens qu’on croit proche peuvent commettre des choses horribles. Non il ne pouvait pas se permettre qu’on joue encore de lui… Non ! Le magma se trompait, il fut encore une fois distrait par sa paranoïa. Un contre-exemple était la réaction de Jade envers Rapabienski était sincère.
 
Oui cette paranoïa … cette paranoïa qui le ronge toujours après tant d’années. Après avoir vécu toute ces épreuves, Nate craignait que tout cela se répète, et se créé dans sa tête sans cesse de grotesques scénarios. Au fond de lui il voyait cette paranoïa comme une protection afin d’éviter que ses démons de son passé resurgissent afin qu’on ne se serve plus de lui, pour ne plus perdre de proche … en résumé pour ne plus avoir à souffrir. Le magma réputé pour son sang-froid et certains pouvaient se demander même s’il en avait. Bien sûr qu’il en avait, mais avec le temps il a pris l’habitude de les dissimuler. Au final il ne parlait à personne de ce qu’il ressentait, gardait tout pour lui, ainsi personne ne pourra les piétiner. Mais le magma avait fait son choix, et avait décidé de finalement faire sauter ce verrou, qu’il avait consolidé avec le temps. Jade sera-t-elle capable de supporter cette vérité ?
 
Le magma perdu dans ses réflexions retourna finalement à la réalité et regarda Jade qui était tombé sur lui. Il regarda la métamole agripper sa blouse. Il était peut être allé trop fort. Oui, il lui a montré tant de souvenir en aussi peu de temps et réaliste qui plus est. Il aurait sans doute était plus intelligent de lui montrer qu’une seule partie de sa vie. Oui le magma avait passé 5000 ans à supporter tout cela, et Jade venait de le faire en seulement quelques minutes. Mais Nate n’a pu se contrôler, il avait senti la nécessité de tout raconter. Pendant ce cours instant, les doutes du magma s’étaient dissipés. Le magma choisissait alors ce moment pour s’excuser.
 
Jade garda son silence suite aux propos du scientifique, et le magma décida alors de faire de même. Par reflexe il posa sa main gauche sur le dos de Jade, et commença à le caresser, cherchant sans doute désespérément à la consoler. Au bout de quelques secondes il sentit quelque chose couler : des larmes de Jade étaient en train de couleur sa blouse. Toutes les larmes que le magma s’était efforcé de contenir au fond de lui, Jade était en train de les pleurer pour lui. Finalement elle se leva brusquement, sans doute prise de honte d’avoir craqué devant Nate. Le magma fit un pas dans la direction de Jade qui venait de s’écrouler. Il avait compris, que ce n’était pas juste quelques larmes. Oui elle était prise d’une violente crise. Le magma se sentit alors gêné. Oui il a été trop égoïste, son envie de se confier était trop forte … il l’aurait peut-être dû le garder pour lui, car encore une fois quelqu’un était en train de souffrir … à cause de lui.
 
Le magma continua de s’avancer timidement vers Jade qui était en train de lutter pour essayer de prendre une pilule. Il détourna le regard, ne supportant pas cette scène, culpabilisant. Finalement la scène se termina, et Jade s’excusa. Nate retourna son regard en direction de la métamole. Non elle n’avait pas à s’excuser, c’était lui le fautif. Elle continua deparler, et le magma resta debout, inerte. Finalement Jade trouva la force de se relever, et tint le col de la blouse de Nate et reprit la parole. Elle commença à le venter. Non il n’était pas aussi génial qu’il l’était … elle avait pourtant vu son passé, alors comment pouvait-elle encore dire ça ? Non, il n’était rien d’autre qu’un type causant des problèmes aux gens. Elle termina sur une phrase humoristique qui redonna le sourire à Nate.
 
Quelque secondes plus tard, le magma et Jade se retrouvèrent tous les deux assit par terre, Jade enlaçant le magma. Le magma resta silencieux profitant de ce moment de tendresse pour faire le vide dans sa tête. Toutes ses craintes, tous ses remords, toute sa tristesse, tout ce qui lui pourrissait sa vie venait de disparaitre. Il sentait une sensation de bien-être le parcourir : c’était agréable, à ce moment-là il n’avait qu’une seule envie, que ce moment ne s’arrête pas. Finalement Jade prit la parole annonçant avec humour que ses larmes risquaient de le faire fondre. Le magma répondit alors :
 
« Si les larmes me faisait fondre, ça fait bien longtemps que je serais plus de ce monde.»
 
Le magma se tut à nouveau, laissant Jade continua à pleurer sur son épaule. Jade était honteuse de se montrer faible, mais le magma voyait ça autrement. Oui lui il voyait tout simplement quelqu’un d’honnête qui ne cachait pas les choses. Finalement il se décida de reprendre la parole :
 
« Tu sais, tu n’es pas si faible que ça. Si tu l’étais, ça fait longtemps que tu serais parti en courant d’ici. Tu es quelqu’un de forte mais tu te persuades d’être faible. Tu as vécu de nombreuses choses traumatisantes, mais pourtant tu es toujours là et tu te bas toujours. Ce n’est pas parce que tu montres tes émotions que tu es faible. Au contraire tu es forte, car tu as le courage de les montrer. »
 
Indirectement Nate était en train de se traiter de faible, et ceci était une bonne transition au fond de lui pour répondre au discours élogieux de Jade à son sujet.
 
« Je ne suis pas aussi géniale que tu le prétends. Tu as pu le voir, les choses atroces que j’ai commises. Et la mort de mon fils … j’en suis responsable. Comment après avoir vu tout ça tu peux dire que je suis formidable … Et puis mon égoïsme m’a poussé à me confier à toi, en oubliant que je risquerais de faire souffrir quelqu’un d’autre. Je m’excuse profondément de t’avoir causé du mal, …  » Nate s’arrêta quelques secondes avant de terminer sa phrase. « … mais je te remercie indéfiniment d’être là, car tu m’as permis d’enfin me délivrer. La personne formidable, c’est toi. »
 
Le magma s’arrêta soudainement de parler. Pas qu’il n’avait plus rien à dire, mais tout simplement car il ne s’en sentait plus capable : des larmes de Nate étaient en train de couler sur Jade. Le magma qui avait pour l’habitude de se retenir avait à son tour craqué. Il en avait presque oublié la sensation, vu qu’il s’était retenu tant d’années. Après de longues secondes d’attente il arriva à retrouver le courage pour reprendre la parole :
 
« Si ça continu il y aura assez d’eau pour contenter un village Kanasien. »
 
Annonça Nate, la voix tremblotante et amusé en s’imaginant les hommes poissons nager dans leurs larmes. A l’instar de Jade il avait choisi de se cacher derrière une blague. Il calma ses larmes pendant quelques secondes voulant absolument rajouter quelque chose pour Jade :
 
« Je suis persuadé que tu es quelqu’un de très bien, et sache que je ferais de mon mieux pour t’aider à aller mieux, de façon à ce que les seules pilules que tu seras encore amené à prendre soit celles pour éviter de te retrouver avec quelque chose dans ton ventre.»
 
Le magma regagna son silence, se plongeant à nouveau dans ce câlin reposant, ses larmes coulant à nouveau, mais tout en gardant un grand sourire.
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Jeu 18 Juin 2015 - 18:13
Il y a des moments dans la vie qui sortent de l'ordinaire. Des moments dont on ne comprends pas tout, intenses, singuliers... mémorables. Des moments qui arrivent malgré nous, d'un coup, comme une évidence ou comme le destin. La rencontre Nate/Jade n'avait pourtant rien de spécial, un hasard, une coïncidence. Deux inconnus se croisant et pourtant en quelques heures tout avait dérapé : dérapé au point qu'ils étaient tous les deux dans un atelier, à chialer dans les bras l'un de l'autre. Lui souriant, délivré, rassuré un peu... Elle, perdue dans un océan salé de souvenirs qui n'étaient pas les siens, avec comme seul envie de réparer ce tord que l'univers avait causé à un être si incroyable que le Docteur Kurusawu.

Lui faire ce câlin était un honneur aussi une occasion pour la mécano de réparer un coeur cassé. Une rustine, un joint temporaire pour l'aider un peu, mais une intervention tout de même. A son niveau elle ne pouvait pas faire beaucoup plus pour ce modèle de 5000 ans, avec son expérience de la vie aussi ridicule... Mais faute de mieux, elle s'appliquerait pour que cette étreinte soit la plus réconfortante possible. Elle avait donc arrêté de pleurer dès qu'elle put. D'ailleurs, savoir -même sans le voir- que lui aussi était larmoyant était assez impressionnant.

"Il était temps que vous fassiez ressortir tout ça : encore 1000 ans et vous auriez explosé en Kanasa 2 !" conclut-elle, se disant cependant que cette plaisanterie filée sur les hommes poissons et les larmes était carrément minable. Elle resserra son étreinte. "Bien sûr que je suis quelqu'un de génial, cela ne fait aucun doute !" Elle s'écarta des bras de Nate pour le regarder. Il était dans un drôle d'état mais elle fit en sorte de ne pas lui adresser un regard compatissant, simplement un regard amical et enjoué. "Pas étonnant que c'est à moi que vous vous confiez : Je vais bien. Plus que bien ! J'ai rencontré deux hommes merveilleux aujourd'hui et l'un d'eux m'accorde sa confiance à tel point qu'il pleure sur mon épaule... heureusement qu'il me prette ses jouets en contre partie pour se faire pardonner !" dit-elle en regardant le labo. Elle lui remit le col de sa blouse blanche en place et plus sérieusement ajouta : "A ce propos je crois que je devrais poser mes affaires si je compte sérieusement m'approprier un peu ce matos." Elle le regarda, inspirant une grande bouffée d'air par le nez, comme pour trouver la force de lui dire quelque-chose mais ne trouvait pas les mots. Elle était nulle pour le drama, et ne savait pas quoi ajouter : ce mec avait perdu son fils, avait perdu des amis, il avait traversé des guerres, sauver un peuple qui le rejeté, vivait dans une solitude maladive pensant qu'il était un monstre... il y avait tant à dire pourtant !

Elle essuya ses yeux rosis et remit ses lunettes rondes. Elle alla vers un établi et sorti son matériel de ses poches, avec ses capsules, posant tout, en prévoyance de son futur ouvrage. Elle vérifia d'un coup d'oeil que son matériel électronique et informatique était compatible avec les branchements des UC des ordis de l'atelier. Tout bien sûr était parfait pour elle. Jade, dos à Nate sur le plan de travail fini par faire entendre sa voix.
"Je ne suis pas aussi douée pour trouver les mots dans les moments intimes, même si je le suis pour plaisanter sur vos parties intimes... Mais sachez une chose :" elle posa sa main sur sa propre épaule, là où Nate avait laché quelques larmes quand ils étaient encore l'un contre l'autre. "Jamais un monstre ne pleurerait de regret, de peur ou de solitude. Tout ce que vous avez fait, vous l'avez fait par amour, passion, espoir, des valeurs et des sentiments propres aux gens au grand coeur. Vous n'avez rien de monstrueux." Elle se retourna vers lui, avec un grand sourire. "Vous êtes un grand scientifique, le meilleur de tous sans doute, et vous êtes également un homme d'exception : Travailler à vos côtés, Docteur Kurusawu, sera un honneur."Elle lui adressa un clin d'oeil, avant de se ré-essuyer les yeux, fatiguée. "Je crois que j'ai eu mon lot d'émotion pour aujourd'hui... Et vous aussi, vous ne pensez pas ?" elle se demandait comment demander l'hospitalité sans paraître sans gêne, et se gratta la joue pensive. "Je n'ose à peine vous demander si vous avez un coin de canapé à me prêter et si vous ne voyez pas d'inconvénéant à ce que je passe la nuit ici... Sachez que je suis habituée à voyager et séjourner ailleurs ne me causerait aucun soucis !" Elle détourna le regard, toujours souriante. "Purée j'adore tellement cet endroit que je serait capable de dormir au pied de la scie à métal."

Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Ven 19 Juin 2015 - 19:42
Quelle journée mémorable pour Nate : il venait de se confier à quelqu’un, et venait de laisser couler quelques larmes et avait même offert un câlin. Malgré sa très longue existence, aucune personne qu’il a connu ne pourrait s’en vanter d’en avoir autant eu de la part de Nate que Jade. Lui pourtant si habitué à la solitude, avait tout de même dû supporter une année de solitude complète, et cela n’était pas forcément facile quand on ne sait pas quand on pourrait rentrer, surtout après connu des gens géniaux. A ce moment-là il c’était dit qu’il n’aurait pas dû s’attacher à des gens. Ironiquement sa première action à son retour fut de s’attacher à une nouvelle personne. Il ne le regrettait pas, car il s’est aussi rendu compte d’une autre chose. Ses amis sont une raison pour lui supplémentaire de se battre, mais également un sentiment lui permettant de tenir bon. Oui savoir qu’il n’était pas tout seul, que quelqu’un l’attendait, c’était agréable.
 
Jade reprit la parole et enchaina sur la blague de Nate, et le magma ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Au moins, sa blague n’était pas tombée à l’eau. Finalement il se retrouva face à la Métamol qui la fixa du regard. Nate par reflexe se gratta derrière la tête, un peu gêné par les paroles de Jade. Oui, il avait plus l’habitude qu’on qualifie le magma d’homme merveilleux. Oui ceux qui le considéraient ainsi, ne sont plus là depuis bien longtemps.  Néanmoins son esprit n’était actuellement pas axé sur son triste passé, mais bien sur son présent en regardant Jade. Elle allait bien, et le magma en était satisfait. Elle parla alors de s’approprier ce matos.
 
« Je devrais proposer plus régulièrement aux femmes que je rencontre de voir mes jouets, vu leurs succès. »
 
Répondit Nate tout en affichant un grand sourire. Bien entendu, cette technique n’avait que très peu de chance de marcher, et le magma n’allait pas tenter le diable en la racontant … néanmoins cette dernière pouvait toujours sortir un jour si le scientifique ait la mauvaise idée de boire. Il est vrai que ce laboratoire pourrait être un musée, tellement qu’il contient d’outils divers et variés. Il rajouta ensuite plus sérieusement :
 
« Mon laboratoire sonne souvent creux, et mes outils prennent la poussière. Je suis bien content de trouver quelqu’un qui se fera un plaisir de les utiliser.  »
 
Même si Rapabienski se trouve pas être bavard, le scientifique avait déjà apprécié sa venue. Cela faisait longtemps qu’il vivait seul dans ce laboratoire, et la dernière personne ayant côtoyé Nate dans ce laboratoire fut un certain Makoto il y a plus de de 200 ans. Oui, cela remonte. Il était donc logique qu’un peu de compagnie soit très apprécié. Et à présent il avait également la compagnie d’une charmante Metamol, oui c’était le jour et la nuit par rapport à ses dernières passé dans ce laboratoire ! Le regard du magma suivit Jade qui se dirigeait en direction de son établi et commença à mettre en place son matériel pour le fameux bras. Il se dirigea doucement en sa direction et s’arréta en entendant Jade parler. Elle lui expliqua alors qu’il n’était pas un monstre, bien au contraire. Le magma se chargea alors de répondre :
 
« Cela faisait longtemps que j’ai appris à ignorer les critiques des gens. Je suis ce que je suis, qu’importe ce qu’ils en pensent je ne changerais pas pour respecter les codes. »  Bien entendu à force d’entendre les gens rabâcher cela, le magma commençait également à se le persuader lui-même. Mais la première personne qui lui fit comprendre qu’il n’en était pas un était Shinwa Koji, son ancien maitre. Depuis il a appris à vivre avec en ignorant les gens. « Néanmoins même si j’ai un très grand égo, je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai un grand cœur. Tout ce que j’ai fait je l’ai fait dans mon propre intérêt, dans le but de combler mon vide. Après, tout est relatif, pour certain c’est avoir un grand cœur, pour d’autres c’est de l’égoïsme pur. Personnellement je ne cherche à savoir si c’est bien ou mal, je fais simplement ce que j’ai envie, qu’importe les conséquences. »
 
C’est ainsi que Nate a procédé pendant tant d’années, et c’est ainsi qu’il continuera. Si les réactions des gens influençaient ses choix, cela ferait longtemps que Nate se serait suicidé. Néanmoins les paroles de la métamole touchèrent le magma. Oui, pour une fois quelqu’un le comprenait, il n’était pas simplement rejeté. Il avait certes l’habitude de l’être, mais pas qu’on le comprenne … et c’était agréable, il n’avait pas à se cacher, il pouvait être lui-même. Il s’empressa alors de la remercier.
 
« Néanmoins je te remercie pour tes paroles, cela me fait plaisir de rencontrer quelqu’un qui me comprenne et qui voit les choses d’un autre angle. Ce sera donc pour moi aussi un honneur de travailler à tes coté ! »
 
Finalement la fatigue sembla gagner Jade, ce qu’il ne fut pas le cas de Nate, qui avec le temps a largement appris à s’habituer à la fatigue. Oui, en 5000 ans il eut le temps de faire un bon paquet de nuits blanches. Elle demanda alors si elle pouvait trouver refuge dans le laboratoire pendant la nuit. Nate croisa les bras et se mit à réfléchir, et au bout de quelques secondes répondit :
 
« Hum … une raffinante metamol  et qui plus est au passage adore mes outils, me demande si elle peut passer la nuit ici ? Hum, je ne vois pas comment je pourrais refuser, sauf si tu possèdes une forme particulière de somnambulisme qui pourrait mettre ma vie en danger, et accessoirement celle de Rapabienski. » Annonça Nate avec un grand sourire. Oui, il était ravi qu’une personne lui tienne compagnie dans cette maison, lui qui venait de vivre pendant 1 an seul sur une planète. « Par contre hélas tu ne pourras pas dormir sur un bout de canapé, mais t’inquiètes je trouverais bien un coin ou tu pourras dormir. Suis-moi ! »
 
Le magma s’empressa de partir de la pièce, prit les escaliers et monta. Il arriva finalement à l’étage, et passa le fameux passage secret pour se retrouver à l’entrée. Il se retourna pour vérifier si Jade suivait bien, et il continua sa route en prenant les escaliers menant au premier étage. Il se retourna et s’arrêta devant une pièce et annonça :
 
« Par le plus grand des hasard il se trouve que j’ai une chambre de disponible. Rapabienski a pris séjour dans une autre chambre, celle qui fut un temps la chambre de mon frère. Mais cela remonte à très longtemps. Celle que tu vas prendre est la chambre que j’avais quand j’étais petit, qui fut ensuite la chambre de mon fils. J’espère que ça te convient, sinon au pire je prends sur moi et je découpe un bout de canapé comme tu me l’avais demandé. »
 
Nate afficha un grand sourire, quant à lui il allait rejoindre sa chambre qui fut précédemment la chambre de ses parents. Néanmoins il attendait avec impatience la réaction de Jade qui allait avoir le privilège de dormir dans la chambre de son fils, chose qu’il n’aurait pas proposé normalement. Oui, même si cette chambre était encore entretenue il ne m’était jamais un pied ici, tout cela lui rappelant tant de souvenir … mais il était grand temps d’en créer des nouveaux. Alors qu'il allait rejoindre sa chambre, il s’arrêta et se retourna pour dire :

« D'ailleurs maintenant qu'on a bien fait connaissance, tu crois pas qu'il serais mieux que tu me tutoie ? Après tout, tu me connais mieux que n'importe quel habitant de cette planète. »
 
Nate fait découvrir à Jade son gros labo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Goya nous fait découvrir la partisanerie aveugle de Jean Érich René
» Quand il plut gros comme mon poing.
» Top 3 des figurines Mordheim et plus gros flop selon vous
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Gonaïves/Gros-Morne, vers la fin d'un calvaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Magma :: Laboratoire-