Partagez | 
 

 Nate fait découvrir à Jade son gros labo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Mar 30 Juin 2015 - 23:33
L'humour et le ton décalé de leur échange était un pain bénie pour Jade qui, fébrile depuis le flashback de Nate, prenait sur elle pour ne pas pleurer à nouveau. Elle riait timidement à chacune de ses âneries et le laissa clore le débat. Il était meurtri, et ce n'est plus une phrase de plus ou de moins de la part de la métamole qui changerait les choses. Elle avait tout dit... Pas la peine d'épiloguer. C'était même gênant d'insister, elle n'allait quand même pas lui écrire un poème non plus sur sa génialitude, alors qu’elle venait de le rencontrer. Pourtant, ce n'est pas l'envie qui manquait.

Elle le suivit dans les escaliers, en s’agrippant un peu à la rambarde quand il ne regardait pas : elle était vraiment fatiguée, et c'était une des raisons de son mutisme à présent. Elle arriva donc devant une porte que Nate ouvrit en parlant de la distribution des chambres de la maison familiale. Il lui confiait la chambre de Ginko. Elle perdit son sourire et le regarda, incertaine.

"Vous... vous êtes sûr ?" Elle baissa les yeux. "Il ne faut pas vous donner tant de peine..." lâcha-t-elle un peu hésitante sans le regarder. Elle ferma fort les yeux et inspirant elle entra dans la pièce. Non, il ne fallait pas.
Tout avait l'air intact. Comme le fils de Nate avait du tout laisser. Elle se massa les paupières : la nuit dernière elle avait dormi dans la chambre de Rosten... C'était le combo des parents qui la foutait dans le pieu de leurs enfants décédés. "C'est... une jolie chambre. Merci de m'accueillir." dit-elle, pour combler le vide, sans dramatiser. Elle lui sourit alors qu'il allait partir : elle se rapprocha de la porte pour s'apprêter à la fermer. Il suggéra qu'elle le tutoie. Elle sourit, la tête visible dans la porte entrebâillée. "Bonne nuit Nate Kurusawu." le nargua-t-elle avant de fermer la porte, sans l'avoir ni tutoyé ni vouvoyé.

Elle resta un instant derrière la porte et après un temps se tourna et regarda la pièce chaude de cette habitation magmienne. Celle d'un fils perdu. Sans bouger de sa place elle regarda chaque objet, imaginant malgré elle le magma qu'elle avait vu dans les souvenirs de Nate évoluer ici, paisiblement. Vivant.
Hors d'elle, ne pouvant s'empêcher de se torturer ainsi comme si la souffrance de Nate était devenue sienne elle prit sa tête dans ses mains crispées et ferma les yeux, serrant les dents. Un instant.
Elle le rouvrit aussitôt, pour se laisser silencieusement assoir au sol : elle écarquilla les yeux, comme apeurée... Impossible de les garder fermés sans revoir tous les visages du passé de Nate. C'était une torture, un cauchemar ! Elle avait fait semblant d'aller mieux pour ne pas l'inquiéter ni lui donner de remords, mais il lui avait vraiment infligé une expérience douloureuse ! ... Elle avait arrêté de parler pour vite s'isoler, lui demandant d'aller dormir rapidement, prétextant même l'envie d'être abandonnée seule dans l'atelier sous les machines pour être le plus vite possible seule loin de lui. ...

"Même le plus grand génie... peut vraiment être le pire des crétins. "
murmura-t-elle en le maudissant les poings serrés en regardant le sol, à quatre pattes, sans force, sans ressources, tentant de chasser les souvenirs. Des souvenirs qui lui appartenaient pas. Ce crétin... Qui après lui avoir fait vivre la perte d'un fils par souvenirs projetés lui faisait à présent dormir dans sa chambre. Elle tremblotait. Quelques larmes... Bordel non. Non. Pas encore. Elle chassa les personnages du passé de Nate un à un, mais regardant le lit fermé depuis des années se mit à penser à Rosten. Pourquoi le destin lui infligé deux nuits d'affilées de dormir dans une chambre désertée par un fils mort trop tôt ?! Sérieusement ?!

Elle changea de position. Le cul par terre, assise contre le lit. La tête toujours dans ses mains. Les pilules qu'elle avait acheté sur Kanasa n'avait fait aucun effet. Pas étonnant. Aucune pilules ne l'avait jamais aidé. Maudit corps métamol qui résiste super bien à toutes les médecines. Elle réussit cependant, peu à peu, à prendre du recul sur les souvenirs de Nate. Comprendre qu'ils n'étaient pas les siens. Les voir comme un film.

Elle reprenait ses esprits... Elle enleva ses gaudasses, ses chaussettes, son gros pantalon qui ne cachait plus sa jambe et resta en boxer et débardeur. Cela ferait pijama.
Cela lui avait prit une bonne heure, peut-être deux, mais ça allait mieux. Elle continuait cependant à ne pas pouvoir faire autrement que de penser à chaque être qu’elle avait croisé virtuellement dans l'esprit de Nate. Alouqua. Enki. Ginko. Le père de Nate. Fugma.. ... Enolc.
Hum.
La haine qu'elle éprouvait maintenant était bien la sienne. Quel enflure ce type.

Elle continua son listing comme pour exorciser tous ces inconnus. Les scientifiques de Leto. Stinger. Stinger.

Jade fit glisser ses mains de son crane jusqu'à sa bouche. Les yeux ronds. Stinger. Jeune. Pourquoi cela la perturbait. Comme si voir ce gros lard pleins aux as sous une apparence jeune et svelte était une aberration. Elle sourit. C'était marrant.
Elle se releva. Il était possiblement l'heure de tenter de pioncer, au moins de se mettre dans son lit. Enfin le lit de Ginko. Erk.
A peine sur ses pieds, Jade sentit une sorte de baisse de tension. Un vertige. Elle fit un pas de côté pour s'appuyer au mur, soucieuse. Mince l'expérience l'avait à ce point perturbé ?... impossible de bouger sans avoir la nausée. Tout tournait. Tout... tour.... nait...

Un pas. Deux. Coûte que coûte. Ne réveiller personne. Putain heureusement qu’elle avait enlevé ses grolles, elle pouvait ainsi être méga silencieuse. Elle poussa la porte et marcha jusqu'à la salle de bain. Il lui fallait de l'eau.
Elle se regarda dans le miroir. Quelle gueule de merde. Elle se rafraichit et sentit ses lèvres qui tremblaient. Mince elle était en train de faire un bad trip ou quoi ? Les visages tournaient dans son esprit, et sans cesse c'est celui de Stinger qu'elle revoyait. Une obsession. Qui lui donnait de plus en plus la nausée.
Y'avait un truc qui allait pas. Cette époque. Cette planète... Stinger... Non pas stinger... Ce n'est pas son nom... ce n'était pas son nom... Stinger... Ses yeux... Cette voix... Stinger... non.... Walt ?.... Non... Pas Walt... White ? ....... Il.... est contre elle. Il la regarde... White ? Il lui sourit. Il l'attrape doucement... Rapproche son visage... Il pose ses lèvres contre les siennes.

Bordel... Elle venait de vomir dans l'évier au dessus duquel elle était. La nausée était passé, cela allait mieux. Cela va toujours mieux après avoir vomi.
Elle relève sa tête vers le miroir. Transpirante. Depuis combien de temps est-elle là ? A attendre de vomir ? Tandis qu'elle laissait l'eau emporter ce qu'elle venait de rendre, elle se demandait à quoi elle pensait juste avant. A la couleur blanche des murs peut-être bien. Pourquoi les salle de bain étaient toujours aussi pâle en dehors de Métamol ? Un truc que les aliens avaient avec la pureté ? Elle qui avait toujours connu des salles d'eau en pierre sombre...

Elle se retourna, enleva le verrou qu’elle avait mis pour ne pas être dérangée, et retourna dans sa chambre. Elle avait l'impression d'avoir eu une absence. Sans doute trop crevée.

Elle se glissa dans le lit. Avant même d'avoir le temps de se poser plus de question elle s'endormit. D'un sommeil profond... Et vu son état, elle n'allait pas se lever avec les poules magmiennes.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Jeu 16 Juil 2015 - 16:54
Le moment était venu pour Jade et Nate  de se séparer l’espace d’une nuit, et Jade quitta le magma en le narguant, ce qui provoqua un sourire sur le visage du scientifique. A ton tour il s’en alla dans sa chambre, une bonne nuit s’imposait après cette surprenante journée riche en émotion. Il ferma la porte derrière lui, et son premier réflexe fut d’ôter sa blouse de son corps. Il la déposa sur un crocher et il se dirigea ensuite vers son bureau, et s’installa sur sa chaise. Il posa ses coudes sur la table et mit à son tour sa tête sur ses deux mains, puis ferma les yeux pour rentrer dans une réflexion intense.
 
C’était un rituel que le magma avait l’habitude de faire depuis qu’il avait perdu son fils, tous les soirs il se posait sur son bureau et se mettait à faire un bilan. Il s’en servait pour voir avec du recul, l’avancé de ses projets sur son fils. Même lors de son séjour seul dans l’autre dimension il le faisait, mais il s’en servait essentiellement à ce moment-là pour faire un bilan sur l’état d’avancement de sa machine pour rentrer dans son monde. Au début il s’en servait pour réfléchir à des moyens pour faire revenir son fils. Il avait longtemps imaginé de nombreuses façons de le faire, et avait tenté toutes les possibilités imaginables. Il n’y en avait qu’une qu’il n’avait au final pas tenté : le voyage dans le temps. Pour une raison qui lui était inconnu, il y avait quelque chose qui le retenait. Et finalement avec le temps il avait accepté de faire le deuil, mais le magma continua ses réflexions, seul son but avait changé : retrouver le tueur comme il l’avait promis à Alouqua, et que justice soit faite. Il y avait de fortes chances qu’il soit déjà mort, mais le magma était borné, il voulait absolument mettre la main sur le nom de ce salop, et pouvoir enfin tourner la page.
 
* Les méchants ne sont pas toujours ceux que tu crois. *
 
Cette phrase, le magma l’avait en tête depuis son combat contre Okugi. Que voulait-il dire en disant ça ? Que l’assassin pourrait être un proche ? Il avait porté la responsabilité de la mort de son fils sur les magmas, voulait-il dire que l’assassin n’était pas un magma ? Mais à ce moment-là pourquoi un type serait venu sur magma pour juste tuer Gouki ? Mais dans son monde Alouqua s’était fait également tué … serait-il possible que l’assassin soit en réalité un démon ? Cela semblait être une piste intéressante, Alouqua ayant fui l’enfer à l’époque, des ennemis étaient peut-être venue sur magma pour faire passer un message à la démone en tuant son fils, signifiant que sa place n’était pas ici mais bien en enfer. Nate avait bien entendu déjà eu cette théorie, mais il l’avait mis de côté car Alouqua qui était capable de sentir l’aura de n’importe quel démon, n’en avait pas senti à ce moment-là, et il en avait déduit que l’assassin n’était pas un démon. Mais visiblement elle était passée à côté … ou elle a menti, pour le protéger A présent cette théorie était pour lui la plus probable, et cette dernière semblait encore plus cohérente en pensant à Seishiro, qui semblait avoir une information à ce sujet.
 
* Me voilà avec une raison supplémentaire de te rendre visite Enki, comme s’il n’y en avait pas déjà assez. *
 
Ironisa Nate qui avait bien envie de revoir son vieil ami, mais qu’il aurait préféré revoir pour d’autres raisons. Que pouvait attendre de lui ? Le magma espérait pouvoir récupérer des informations, récupérer des noms vers qui se tourner, mais ce qu’il espérait le plus, c’est qu’il lui donne la localisation de Gohen. Oui, qui est mieux placé que le roi des démons pour lui donner des informations sur les démons ?  Nate afficha un léger sourire, son voyage ne lui fit pas inutile, il avait à présent une piste solide et il savait vers où aller. Oui, à peine rentré le magma avait déjà envie de bouger, oui il devait le trouver. Il devait le trouver. Il devait le trouver ! Nate frappa la table avec sa main droite, déterminé pour arriver à mettre un terme à sa quête.  
 
* Bientôt Alouqua, tout ceci ne sera plus qu’une histoire ancienne. *
 
Cela faisait des années, mêmes plutôt des siècles qu’il n’avait pas vu sa femme. Souvent il s’était demandé s’il n’était tout simplement pas stupide d’attendre qu’il retrouve l’assassin pour retrouver Alouqua. Il était normal sur le coup de se séparer, le tragique événement ayant sévèrement touché les deux amoureux. Cela faisait des années que le magma aurait bien voulu la retrouver, mais il n’avait aucune envie d’entrainer Alouqua dans les ténèbres ou il s’était engouffré pour arriver à obtenir son graal. Il ne voulait pas être un poids pour la démone, et avait décidé que seulement une fois sa mission accompli il retournerait vers elle. Mais au fond de lui, il n’avait qu’une seule envie, ne pas être seul. Mais le caractère de Nate lui empêchait de voir sa douce et tendre s’engouffrer avec lui, autant qu’il soit seul à en souffrir. Mais aujourd’hui, le magma avait libéré une partie de lui, en racontant à Jade tout son vécu. Le magma était sans doute égoïste sur le coup, en ayant fait subir cette douloureuse expérience à Jade, de sa pittoresque vie. Mais il en avait besoin, car il n’avait pas pu le faire avec Alouqua.
 
Nate afficha un sourire, finalement ses pensées étaient à présent tourner vers Jade. C’était rare pour lui de détourner sur son sujet de réflexion qui restait habituellement focalisés sur Gouki et Alouqua. Mais bon aujourd’hui ce fut un jour bien particulier, il s’était libéré de tant de secrets qu’il avait décidé de garder au fond de lui. Oui, cette journée était un tournant, et à présent il se demandait vraiment, si même il n’avait toujours pas pu respecter sa promesse, s’il pouvait la revoir… Pourrait-il demander avis à Jade ? Cela paraissait curieux, mais le magma avait besoin d’un aval pour le faire. Ce passage dans le monde parallèle, et tout particulièrement sa rencontre avec l’Alouqua de ce monde lui a donné cette envie de la revoir. Mais ce qui le retenait, c’est le fait que s’il la voit … n’aurait-il pas perdu en vain toutes ces années ? Car il était toujours au même point que le jour de la mort de son fils, c’est-à-dire qu’il n’a pu ni le ramener ni trouver le coupable.
 
Nate se retourna, il entendit un étrange bruit derrière lui et se leva soudainement. Il regarda tout autour de lui avant de dirigea son regard en direction de la fenêtre. Il vit quelque chose, et ce quelque chose le fit tomber par terre. Non ce n’était pas possible … la personne qui était en train de le regarder par la fenêtre était tout simplement Alouqua. Par reflexe le magma attrapa ses lunettes, les essuya avec son haut, puis les remis à son nez, comme pour vérifier s’il n’avait pas halluciné. Mais en les remettants, Alouqua avait tout simplement disparu de la fenêtre. Nate rigola nerveusement, il avait bien besoin de sommeil. Il se releva et se dirigea vers sa blouse pour récupérer son paquet de cigarette … qu’il ne trouva pas. Il l’avait sans doute oublié dans son laboratoire. Il soupira, et alors qu’il se retourna pour se diriger vers sa porte, il vit la démone juste devant la porte. Non, il n’avait pas halluciné, elle était bien là.
 
« Salut Nate, ça fait longtemps. »
 
Nate posa sa main derrière sa tête, et rigola bêtement. Alouqua aurait-elle entendu l’appel de Nate ? Car en tant que scientifique, il avait du mal avec les coïncidences. Mais au final cela l’arrangeait qu’elle vienne directement à lui.
 
« Oui, je confirme. »
 
D’un certain point de vue cela faisait moins longtemps pour lui, vu qu’il avait vu une Alouqua dans une autre dimension, mais au final ce n’était pas vraiment elle. Le silence dura, devenant un silence gênant. Même s’il souhaitait de tout son cœur la revoir, il ne s’était pas préparé à la voir si tôt. Que pouvait-il lui dire ? Il pourrait déjà lui demander comment elle allait, et ce qu’elle avait fait depuis son départ. Mais finalement ce fut elle qui fit ensuite le premier pas, et ce qu’elle annonça surpris le magma.
 
« Alors, tu as mis la main sur ce salop ? »
 
Nate baissa la tête, voici pourquoi il avait peur de la revoir, qu’il la juge sur son échec actuel. La conversation à peine commencé, la démone venait déjà de mettre un doigt sur un point sensible. Le magma tenta de rester calme, mais pour l’une des rares fois il sentait que la panique était en train de monter. Il avait déjà perdu son fils, il ne voulait pas la perdre elle aussi.
 
« Non pas encore, mais je me rapproche. »
 
Alouqua soupira et répondit sèchement :
 
« Je vois … déjà que tu étais incapable de sauver ton fils, te voilà même incapable de le venger. Quel père indigne tu fais. »
 
La sensation de stress qu’il avait était en train de se transformer en malaise. Le magma posa sa main gauche sur son ventre, il commençait à se sentir nauséeux. Ce qu’il redoutait le plus, le scénario qu’il redoutait le plus était en train de sa passer devant ses yeux. Il tomba finalement à genoux, et n’arriva pas à redresser son regard qui fixait les pieds de la démone, alors que cette dernière était en train de la regarder de haut. Alouqua s’avança et posa son pied sur la tête du magma, qui se retrouva la tête contre le sol.
 
« Comment oses-tu m’appeler alors que tu n’as même pas pu respecter une vulgaire promesse ! Tu n’es rien d’autre qu’une merde. C’est toi qui aurait dû mourir, et non ton fils. »
 
Les larmes du magma coulèrent sur le sol, sa tête toujours piégé entre le pied de sa femme et le sol de sa chambre. Nate répondit en essayant de mettre une touche d’humour pour tenter de détendre l’atmosphère.
 
« Je ne savais pas que tu avais des tendances sado, mais si tu as besoin de ça pour relancer ta vie sexuelle, je suis prêt à me sacrifier pour toi. »
 
La pression du pied d’Alouqua sur la tête du scientifique devint encore plus oppressante, montrant qu’elle n’avait guère apprécié la réponse du magma. Il fut déçu, car autrefois elle était plutôt friande de son humour.
 
« Arrêtes de te cacher derrière ton humour pour détourner la conversation quand quelque chose va mal. Assumes. Assumes, que tu n’es rien d’autre qu’un échec. »
 
Nate resta le silencieux, elle avait raison. Lors de la réflexion qu’il s’était fait, il avait la sensation d’être proche du but, mais c’était loin d’être la première fois qu’il pensait ça. Oui, il avait échoué dans sa quête et en plus de perdre son fils il perdait également sa femme. Il était normal qu’elle déverse sa rage sur lui, car au final, il était sans doute autant responsable de la mort de son fils, que le tueur en question. S’il aurait été là, il serait encire vivant. Mais alors que Nate était en train de sombrer dans la déprime, une autre voix fit son apparition, étant donné que sa tête était contre le sol, il ne pouvait pas voir l’apparence du nouveau venu.
 
« Pour un échec, vous en avez fait pourtant des choses. Sauver une autre dimension par exemple, d’ailleurs grâce à vous le Gouki de ce univers parallèle est pourtant vivant non ? »
 
Alouqua ne perdit pas une seconde et répondit instinctivement :
 
« Pourtant même là-bas il fut incapable de me sauver, et son fils a failli se faire tuer par sa faute. Tout ce qu’il entreprend est voué à l’échec. »
 
Le magma resta silencieux, il n’avait rien à dire, il savait qu’Alouqua avait raison. Finalement la seconde personne reprit la parole. Nate essaya de mettre un nom sur cette personne, cette voix … lui semblait tellement familière. Qui pouvait se cacher derrière cette voix ?
 
« Comment une personne ayant fait tout son possible puisse être traité d’échec ? Regardez les choses que vous avez créé, personne, je dis bien personne que vous ne serais allé aussi loin. Vous avez consacré votre vie pour votre fils. Ne pensez donc pas ça, car vous ne pouviez pas faire plus. La seule chose que vous devez assumer … c’est le fait que vous soyez une personne géniale ! Alors je vous en supplie, ayez un peu de dignité, et relevez-vous et faites face à vos problèmes car vous valez bien mieux que ça.  »
 
Nate touché par les paroles de l’inconnue, retira le pied d’Alouqua et se releva, tout en gardant la tête baissé. Le silence dura quelques secondes. Il n’avait pour le moment pas encore tourné la tête vers l’inconnu pour voir son visage, car il avait comme but primaire de répondre à Alouqua.
 
« Ce qui était un échec, c’était cette règle que je me suis imposée de pas te revoir tant que je n’avais pas fini. J’avais peur de te décevoir, donc j’avais décidé de continuer jusqu’à y arriver. Mais au final, ce ne sont pas de stupides promesses qui doivent m’empêcher de voir des êtres que j’aime. Je crois qu’il est grand temps pour que je te revoie Alouqua. Désolé si je n’ai pas pu respecter ma promesse. »
 
Alouqua ne répondit pas de suite, laissant le magma dans le doute de sa réponse. Finalement elle répondit simplement :
 
« Est-ce vraiment ta réponse ? » Nate acquiesça, et un sourire s’afficha sur le visage de la démone qui rajouta alors « Très bien. Sache qu’à présent plus rien ne te retient. Quand tu auras l’occasion, n’hésite pas à passer me voir. J’ai hâte d’enfin de te revoir … Nate. En espérant qu’il ne soit pas trop tard.»
 
Alouqua se dirigea alors vers la fenêtre, et se tourna une dernière fois en direction de Nate et finalement disparu. Il ne restait à présent plus que deux personnes dans la pièce. Oui avec cette petite conversation avec Alouqua, il en avait même oublié l’inconnu qui lui avait permis de reprendre le dessus. Il retourna et annonça en voyant le visage de la personne :
 
« Jade, mais … comment tu as fait pour rentrer ? »
 
En effet la pièce étant fermé il était tout simplement impossible pour elle de rentrer. Rapidement le magma tilta et compris l’incohérence, et se réveilla subitement. Il regarda tout autour de lui, il se trouvait encore assit sur sa chaise, il s’était donc endormi pendant sa réflexion, il se gratta la tête, en voilà un drôle de rêve. En effet le magma était habitué à faire des rêves, et les rêves qu’il faisait le plus souvent étaient axés sur son fils, qu’il revoyait mourir, et Nate se trouvait à chaque fois incapable de le secourir. Mais ce rêve était bien différent, sans doute causé par son questionnement sur le fait de revoir Alouqua avant de sortir, mais surtout à cause de sa rencontre avec Jade. Le magma se leva, et en entendant un bruit dans le couloir, se leva pour aller voir, en espérant que ce ne soit pas encore un rêve. Il attrapa sa blouse qu’il enfila et en sortant de sa chambre il croisa Jade qui revenait de la salle de bain. Elle semblait être dans un état étrange, le magma ayant remarqué la sueur coulant sur la tête de la métamole. Il se sentait mal pour elle, il voulait tellement l’aidé, mais il semblerait qu’il ne puisse rien faire pour elle. Ironiquement cette nuit elle l’avait plutôt bien aidé, et lui avait permis de relever la pente, alors qu’il était plutôt habituer à terminer ses rêves sur une mauvaise note.
 
« Du mal à dormir ? Je prenais ça un moment pour m’endormir lors de mes insomnies. Il est parfois bon de fuir la réalité, ce ne serait que quelques instants. »
 
Le magma lui passa un étrange sachet. Qu’il y avait-il dedans ? Un somnifère ? Un bonbon ? Un bonbon plus violent ? Seul Nate le savait, mais cela lui avait permis de se calmer avant de s’endormir à de nombreuses reprises. Il sortit prendre l’air, et attrapa son paquet de clope et sorti finalement une cigarette qu’il alluma. Il ferma les yeux et dégusta sa cigarette, et repensa ainsi logiquement à sa femme, mais cette fois sous des traits moins dominatrice. Oui, son rêve avait raison, il ne devait pas s’empêcher de voir sa femme. Il le fera, mais dans un premier temps il allait quand même chercher plus d’informations. Au bout de plusieurs minutes il déposa son mégot dans un cendrier avant de rentrer, et de se coucher.
 
Le lendemain matin
 
Le magma était tranquillement installé dans la cuisine en train de mettre la table, tout en fredonnant joyeusement, il était de bonne humeur. Pour une des rares fois il n’avait pas fait de manifestation onirique. Il sorti du four sa spécialité : des cookies aux vers de lave. Rapabienski qui passa devant le four annonçant d’un ton désinvolte :
 
« Je passe mon tour, j’ai assez donné. »
 
Nate afficha un sourire, même s’il était déçu que Rapabienski ne soit pas fan de sa spécialité. Il regarda en direction des escaliers, et vit descendre Jade. Parfait il avait terminé la préparation de son petit déjeuner et il s’avança vers la métamole complétement ébouriffé ce qui fit sourire le magma qui annonça :
 
« Bien le bonjour ! Que dirais-tu d’un bon petit déjeuner pour  bien commencer la journée. Je t’ai fait ma spécialité, tu m’en diras des nouvelles. Mais avant tout, comment vas-tu ? Vu l’état de tes cheveux j’ai plus l’impression que tu as passé ta journée  à jouer avec mes outils qu’à dormir. »
Le magma se dirigea à nouveau vers son four pour sortir son plat, et posa les cookies encore chauds sur la table. Une nouvelle journée commençait, et le magma n’avait qu’une seule hâte, de découvrir ce qu’elle allait lui apporter. 
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 34
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 294
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Sam 22 Aoû 2015 - 16:20
Un peu paumé dans le couloir, Jade s'arrêta voyant qu'un sachet flottait devant elle. Le sachet était relié à une main, qui était au bout d'un bras, le bras de Nate. Elle tourna la tête vers lui et l'écouta. Un remède pour dormir, ou fuir la réalité. Elle regarda le sachet à nouveau et l'arracha de la main du scientifique.
"Si c'est une mèche de cheveux avec l'odeur rassurante de Rapabienski, ça ne marchera pas sur moi." Elle sourit, avec le même air fatigué qu'avant. Elle retourna vers la porte de la chambre de Gouki et avant de la fermer derrière elle lâcha un dernier mot, en murmurant pour pas réveillé le terrien. "Vous devriez dormir aussi, non ?"

Sur ce Jade à nouveau seule posa le sachet sur sa table de nuit. Elle le fixa sans l'ouvrir : Quels genre de remède devait prendre Nate ? Elle fit la moue : de toute façon, les médocs n'avait que peu d'effet sur les métamols. Leur métabolisme était très fort pour s'adapter et contrer des changements, et les substances chimiques n'échappaient pas à la règle. D'ailleurs elle avait compris avec du recul que c'était la résistance des métamols qui avait en partie séduit Enolc pour son plan de création d'être "parfait". Quoiqu'il en était, elle était suffisamment affaiblie comme ça, et puis elle en avait appris bien assez sur Nate ce soir pour découvrir ce qu'il utilisait comme relaxant le soir. Elle n'y toucha donc pas et se laissa tomber sur l'oreiller, étrangement faible depuis qu'elle avait eu cette absence devant le miroir de la salle de bain. Morphée était tout près.

Quand elle se décida à descendre le lendemain matin, elle avait forcément une salle gueule : des petits yeux d'avoir pleuré et un mal de crane associé. Les cheveux en vrac n'étaient pas étonnant, c'était une constante métamol : les cheveux les plus indomptables de l'univers qui avait du être l'obstacle majeur dans l'entreprise d'Enolc, à coup sûr. Bref, elle monta dans le salon et apparut dans la pièce où Rapa et Nate commençait tranquillement leur journée. Elle vit que le magma était au fourneau, elle s'arrêta alors, et souriante s'appuya sur l'encadrement de la porte, les bras croisés.
"Ouah et en plus il cuisine..." dit-elle comme on parlerait de l'être parfait. C'était une façon de désacraliser leur discussion sur la génialité de Nate évoqué Hier, et revenir sur les sous-entendu de leur rencontre. Un petit jeu amusant. "Bonne journée !" Dit-elle reconnaissante de cette accueil.
Les deux scientifiques qui du coup remarquerait son entrée pourrait voir qu'elle ne portait pas son énorme pantalon de travail comme la veille : en débardeur elle ne portait en bas qu'une sorte de sous-short noir qui tel une gaine venait couvrir ses cuisses jusqu'à ce qu'une de ses jambe ne deviennent la prothèse métallique. Vu la chaleur de la planète, elle n'avait pas au envie de remettre un inutile vêtement de mécanique pour prendre un café. Le café parfait de Johann. Ah elle avait hâte. D'ailleurs elle se présenta directement devant le terrien avec un long sourire sous ses yeux mi-ouverts : Elle tendit alors une tasse qu'elle avait avec elle. "Je me demande ce que donne le plus merveilleux des café avec un peu de whisky." Sur ce elle sortit une petite flasque et se fit un irish coffee, heureuse comme tout. La tasse en main elle s'assit à table devant Nate et ses cookies. Elle savait que les magmas n'étaient pas réputé pour leur cuisine, elle avait vécu là-bas et savait que leur gastronomie était plutôt décevante. Mais Nate était un homme qui avait vécu à tant d'endroit, tant de temps, il avait du parfaire son art ! Et puis cela sentait si bon ! Elle avait si faim !! Elle croqua dans un cookie et mâcha. Elle ne s'arrêta pas mais lança un regard au reste du gâteau encore dans sa main. Elle avala pour ne pas parler la bouche pleine. "Ce n'est pas... du chocolat." Elle avala vite une gorgée de café comme pour faire passer le goût. Puis contre toute attente elle finit le biscuit et en reprit même.
"Merci à tous les deux pour votre hospitalité. Je sens que cette journée va être parfaite !" Elle était vraiment heureuse et se tordait même un peu sur son siège comme une petite fille excitée. Ce laboratoire était le paradis. Réellement.

Ce moment était un cadeau, être avec des gens intéressants, gentils, passionnant, accueillie comme une princesse dans un château muni d'un laboratoire de fabrication de taré ! C'était... ouah quoi ! Elle profita du moment et de la présence des deux hommes qui déjà comptaient beaucoup pour elle avant de se relever. "Bon, je crois que j'ai une journée chargée devant moi !" Sur ce elle quitta la table, leur souriant à nouveau. "Merci." Elle fila dans sa chambre se préparer et bientôt elle était dans l'atelier avec le bras à finir son œuvre pour le Prophète de Métamol. Elle y passa des heures : elle avait amené avec elle une sorte de mini lecteur musique qui jouait du rock Kanasien qu'elle chantait en playback en gesticulant tout en utilisant les machines. Elle était motivée et malgré que son cerveau était embrumé de l'expérience mentale de la veille, elle n'avait que des raisons d'être en forme ! Et c'est ainsi que plus tôt qu'elle ne l'aurait pensé elle avait fini la prothèse. Comblée et fière, elle rangea ses affaires et remonta pour plier bagages. Ajito avait bien assez attendu et s'il était en péril, un bras de plus ne serait pas luxe. Elle arriva donc dans le labo principal une fois avoir tout rangé dans des capsules. Les temps des aurevoirs avait sonné.
"Grâce à vous j'ai terminé ma plus belle pièce." Elle se posta devant Johann et sans hésiter lui fit une bise sur la joue. "Au revoir Monsieur Rapabienski." Elle en profita pour lui murmurer quelque chose à l'oreille, mais Nate pourrait entendre en tendant l'oreille : "Je crois qu'Edmund a atteint son objectif... Il a créé l'être parfait. En fait il en a même créé deux : nous avons des points communs, et j'espère qu'on se reverra jeune homme." dit-elle en pensant qu'Enolc avait fait d'eux des gens plus forts en ayant détruit leurs vies à tous deux. Elle se tourna alors vers Nate. Un brin gênée en réalité. Elle avait été si rapidement proche avec lui que cela était déroutant : devait-elle agir comme s'ils étaient proches ? Ou comme s'ils se connaissaient depuis hier...?
"Ravie de vous avoir croisé Kurusawu. J'espère ne pas avoir à répéter tout le bien que je pense de vous, alors prenez soin de vous en vous rappelant que vous le méritez." Elle lui fit également une bise en posant sa main sur son épaule. Elle profita également de la proximité pour lui murmurer à lui aussi quelque-chose : "J'espère avoir à nouveau l'occasion de jouer avec vos engins." Finir par une phrase à double sens, c'était assez logique quand on savez comment leur rencontre s'était déroulé. Et continuer à le vouvoyer en disant ce genre de choses était un plaisir supplémentaire, une taquinerie qui en plus lui permettait de garder une distance face à leur complicité presque effrayante tant elle était survenue vite. Nate était un homme qui comptait beaucoup pour elle et pour qui elle se faisait à présent beaucoup de soucis, mais difficile d'avouer tenir autant à quelqu'un qu'on a rencontré la veille. Le vouvoiement rendait peut-être moins étrange ce lien tissé si facilement.

Elle leur adressa un dernier sourire heureux et toute joyeuse quitta le laboratoire. Elle ouvrit une capsule qui contenait son armure et s'y logea pour pouvoir voler grâce aux propulseurs vers la base de lancement.
"A bientôt messieurs ! Je reviendrai squatter sans faute !"
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 106
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3104
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Earth - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Nate fait découvrir à Jade son gros labo   Dim 23 Aoû 2015 - 0:06
Jade fit donc son apparition, et répondit Bonne journée tout en oubliant de répondre à sa question. Avait-elle omis volontairement cette phrase car elle n’avait pas envie d’y répondre ? Non il était avec le brillant Nate Kurusawu, elle ne pouvait qu’aller bien, c’était sans doute simplement un vent. Maintenant que Jade c’était installé à table, une grosse question pour Nate : la métamole allait-elle apprécier sa grande spécialité ? Il regarda cette dernière rajouter un peu de whisky dans son café, chose que Nate ne ferait clairement pas. En effet, commencer une journée en étant bourré, ne serait pas la meilleure des choses. Elle semblait de bonne humeur, ce qui fit sourire le magma. Mais rapidement elle le perdit en faisant la remarque que ce n’était pas du chocolat. Nate Kurusawu également assit sur une chaise leva son doigt droit et annonça pendant que Jade se précipita sur le café pour faire perdre ce gout étrange. :
 
« En effet ! Même si la couleur s’y approche le gout reste différent. Cela provient des célèbres vers de feu de la planète magmas, reconnaissable avec ce gout très acide. Je dois avouer que ça surprend la première fois, mais très rapidement on apprécie forcement le gout. C’est un peu pareil pour le café. »
 
Peut-être plutôt que Nate c’était habitué à ce gout étrange.  Le repas se termina donc, et Jade se leva tout en annonçant qu’elle avait du pain sur la planche. En effet elle avait ce fameux bras à terminer. Le magma en profita à son tour pour aller bricoler. Oui, cela faisait bien longtemps qu’il s’était pas posé là à bricoler tranquillement des choses. Oui, son dernier travail était cette machine. Il commença alors à bouger dans tout son laboratoire en cherchant de tout et de rien, et commença à bricoler. Pendant ce temps Rapabienski lisait tranquillement un journal, puis finalement au bout d’un bon moment il rejoignit à son tour le laboratoire, afin de travailler sur son projet personnel. Les 3 personnes étaient chacun en train de travailler dans la bonne humeur sur leurs travaux respectifs, cette bonne atmosphère plaisait le magma, qui avait pris l’habitude de travailler seul. Mais travailler ensemble s’était aussi agréable. Soudainement Rapabienski arriva à côté de Nate et lui tendit une tasse, et le magma gouta, et se mit à tout recracher, et Johan annonça :
 
« Ok, trop amer. »
 
Bien entendu il avait donné à Nate pour qu’il goute plutôt que de le gouter lui-même. Nate se hâta de continuer son travail tout en jetant un œil à Jade qui chantait. Oui, on était très loin de ce silence qui l’avait hanté pendant près d’un an. Finalement plusieurs heures s’écoulèrent et Jade acheva le bras et rangea ses affaires, il était venu le temps pour elle de faire la livraison de son bras. Elle commença par parler à Rapabienski et lui murmura quelque chose, Nate curieux tendit l’oreille, et pu en entendre une partie, mais suffisamment pour comprendre le sens du message et un sourire s’afficha sur son visage. Rapabienski lui dit alors.
 
« Au revoir. »
 
Comme à son habitude pas de grand discours. Néanmoins, il donna un petit sac à Jade. En regardant de plus prêt elle pouvait comprendre que c’était de la poudre de café. Le scientifique avait donc travaillé sur ce produit, afin qu’elle puisse boire chez elle à ce délicieux café. Elle continua sa marcha et se dirigea vers Nate, et le magma un peu gêné posa sa main droite derrière sa nuque, et ria bêtement. Elle termina par une phrase à double sens qui provoqua un nouveau sourire et le magma se chargea de répondre :
 
« Ce fut également un plaisir pour moi de t’avoir rencontré. La prochaine fois qu’on se vera on ne sera plus des inconnus, alors plus de raisons de me tutoyer. Mais en parlant d’engin, j’ai un petit cadeau pour toi, pour que tu puisses t’amuser toute seule.»
 
Jade pouvait-elle s’attendre au pire ? Le magma serait-il allé aussi loin dans la blague ? Non, il lui tendit une sorte de flasque avait un écran dessus. Il redressa ses lunettes et commença son explication.
 
« Je te présente mon invention ! Une flasque avait la capacité d’analyser son contenu. Tu auras le droit de connaitre la température, le ph, les composants chimiques, le poids. Je ne sais pas si tout cela te sera utile, mais je trouve ça cool. Des fois il est mieux de savoir ce qu’on boit.»
 
Le magma donna donc ce magnifique objet qu’il avait confectionné aujourd’hui, en se servant notamment d’anciens projets avortés. Y’avait-il un message caché derrière ce geste ? Allait savoir ! Quoi qu’il arrive Jade pourrait avoir de nombreuses utilisations pour ce cadeau de la part de Nate. Tous le beau monde se trouva maintenant à l’extérieur, et Nate se chargea de saluer comme il se doit La métamol qui se logea dans son armure.
 
« J’ai très hâte de te réentendre chanter dans mon laboratoire. »
 
Annonça-t-il en faisant comprendre à Jade qu’il l’avait bien entendu chanter, la gênant peut-être au passage. Nate se retourna et regarda Johan, et lui annonça.
 
« Je vais également bouger. Il y a un ami que je n’ai pas vu depuis longtemps qui attend de mes nouvelles. Je lui avait promis de tout lui expliquer à mon retour, et comme je suis plutôt du genre à tenir mes promesses je vais donc partir. Ne m’attends pas pour le repas cela risque de prendre du temps. »
 
« Ok »

Répondit tout simplement Rapabienski. Nate sorti une clope qu’il alluma et marcha tranquillement en direction de la base de lancement le temps de terminer sa cigarette puis donc de s’envoler vers cette dernière. Il repensa à cette journée et à son cadeau, sur lequel Jade qui dans la précipitation de son départ n’avait pas vu l’inscription sur la flasque, où il était inscrit « Pour une mécano génial, de la part d’un scientifique génial. »
 
Nate fait découvrir à Jade son gros labo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Goya nous fait découvrir la partisanerie aveugle de Jean Érich René
» Quand il plut gros comme mon poing.
» Top 3 des figurines Mordheim et plus gros flop selon vous
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Gonaïves/Gros-Morne, vers la fin d'un calvaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Magma :: Laboratoire-