Partagez | 
 

 Mémoires aux morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Pythar
avatar
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 15168
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 4500

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

MessageSujet: Mémoires aux morts    Mer 4 Oct 2017 - 18:04



Deux jours après la bataille des déserts glacés de Vegeta 2, Pythar était au château, pendant ces deux derniers jours, il avait, avec ses assistants, ses gestionnaires, établi une liste des victimes, une échelle des pertes, une vérification de la sécurité du bunker de Kyouma, une mise en confinement des prisonniers. Remi de ses blessures physique, le guerrier au bouc était maintenant confronté à la terrible réalité mentale, 26 000 sayens étaient morts ce jour-là, 80% des pertes étaient fratricides. Cependant, Pythar devait porter son rôle, son rôle de leader, le fils de Thalès avait longtemps combattu, mais bien peu diriger, en sa qualité de souverain, il devait faire face aux plus terribles épreuves et aux plus naturels devoirs. Présentement, pour respecter son rôle, Pythar allait devoir faire un discours de commémoration, en hommage aux morts, si les sayens étaient des guerriers nés, ils avaient aussi une philosophie de la mort, le décès au combat et considéré comme une réussite, se battre jusqu’à la fin démontre une vie passionnante et complète.

Mais malgré tous les honneurs, les pertes restaient regrettables, il était important d’honorer le nom de tous ceux qui s’étaient battus ce jour. Le sayen était paré de son armure royale, cape rouge, symbole de Vegeta au torse, mais cette fois, aucun sourire, ce n’était pas l’endroit où le moment le rire, ce jour était un triste deuil. Le fils de Thalès traversait les couloirs, le château était vide, les murs colorés en rouge semblaient aujourd’hui bien ternes, tout en fait, comme si la tristesse des lieux pouvait se ressentir au travers des allés dans les ailes de la forteresse. En arrivant dans la grande salle, le guerrier ne vit toujours personnes, ce n’était pas étonnant, tout le monde était dehors, du moins, dû, le discours était prévu et prévenu, tout le monde semblait vouloir l’écouter. Passant les deux grandes portes de marbre de la salle du trône, l’homme de Yuno voyait une énorme foule, si les guerriers sayens n’étaient pas intéressés de la politique en général, ils prenaient le temps de saluer leurs amis morts au combat comme n’importe quel être vivant civilisé.

Pythar descendait les quelques marches de la grande porte pour arriver sur la petite place, il y avait une sorte d’estrade en hauteur pour bien être vu, le Roi était un élément central de ce discours et devait donc être visible. Le père d’Akari et de Darius n’avait pas de texte, il s’était par d’autres occasions entrainé à parler comme un vrai leader, en améliorant son vocabulaire, même si ce n’était pas fameux, le sayen n’était au moins pas complétement ridicule. Sans s’introduire, le Roi prendra une grande inspiration, pouvant ainsi improviser ses premières paroles, la suite risquait de venir toute seule, vidant son esprit, le guerrier pensait tout d’abord à expliquer l’événement, puis à rendre honneur aux guerriers qui ont péris.

« Comme vous le savez, une terrible catastrophe à frapper notre planète, alors que nous nous battions loyalement, l’ennemi à utiliser de sombres pouvoirs pour nous retourner les uns contre les autres, indépendamment de notre volonté. Mais malgré ses combats fratricides, notre volonté était ailleurs, nous voulions détruire cet envahisseur qu’est le Docteur Kyouma, et nos efforts conjoints ont permis la victoire malgré tout. »

Pythar marqua une pause, il allait maintenant devoir parler du sacrifice des hommes et des femmes qui étaient soient retournés les uns contre les autres, soient transpercés par un tir de droïde sniper.

« Mais cette victoire, nous la devons à de courageuses femmes, a de braves hommes, et une unité totale même dans les pires moments. Nous avons encore obtenu la victoire ensemble et la mort de nos confrères, de nos camarades, de nos amis ne sera pas oubliée, parfois morts vaillamment, parfois retournés contre nous, ils méritent tout de même les honneurs car c’est a eu que nous devons la victoire, à leurs sacrifices. Rappelons-nous que ces morts ne sont pas vaines, et les noms des héros qui se sont battus seront racontés à nos enfants et jamais oubliés. »


Il était bon de rappeler leur nombre et d’annoncer des réformes de sécurité pour savoir quoi faire, en effet, il ne fallait pas qu’un nouveau labo ne voit le jour, il était hors de question que ce drame ne se reproduise. Prenant encore une respiration, le guerrier de l’espace poursuivait sur un ton toujours calme, il ne voulait pas s’enflammer dans une vengeance hâtive.

« Nous avons perdu plus de 20 000 soldats, mais aussi des enfants ou des vieillissants. Je ne veux pas que sa se reproduise, je vais donc augmenter la surveillance de notre territoire, faire des vérifications de santés détaillées au sein de notre armée mais surtout construire un monument pour les victimes. »

Il fallait garder en mémoire les morts, ils étaient un élément important de l’espoir, ils permettaient de savoir ce qu’il ne fallait pas faire, de mieux appréhender l’avenir, grâce au passé. Ayant parlé des victimes, il fallait maintenant renforcer le moral des habitants, mais Pythar ne pouvait être trop dynamique, que l’on le veuille ou non, les sayens sont eux aussi attachés à leurs amis, leurs hommes et leurs compagnes.

« Mais nous ne pourrons jamais effacer le passé, bien au contraire, on doit vivre avec, on doit l’utiliser pour mieux avancer, le courage et la bravoure des morts hanterons nos cœurs et nous donnerons de la force au combat. Aucun des honorables combattants morts ce jour-là n’auraient voulus nous voir perdre en force, au contraire nous devons nous montrer plus fort, ainsi ils seront fiers de nous, ou qu’ils soient. »

Les sayens n’avaient pas de religion majeure ni de religion propre, certains croyaient en quelques chose mais la majorité non, la majorité des sayens pensaient, que comme les vikings, les soldats honorables qui mourraient pouvaient se battre éternellement dans une autre dimension, c’était une croyance typique des peuples guerriers. Pour Pythar, la chose était en effet vérifiée, étant mort par le passé puis ressuscité, le guerrier au bouc savait bien ce qu’était la mort, et en effet, il put s’entrainer dans l’au-delà, c’était une vraie chance. Mais il fallait maintenant parler de la suite, c’est-à-dire faire front aux habituels alliances de prétendus dominateurs.

« Évidemment, notre force doit rester au moins la même pour faire face à l’égocentrique Majin Vegeta, aux conquérants des Black Feathers, ou aux autres démons en tout genre peuplant ce monde. Nous faisons face à de nouveaux défis en tentant de devenir plus qu’un empire traité de « barbare », ce sont de nouveaux obstacles qui se montreront à l’avenir, nous devront les surmonter ensemble. »

N’ayant plus rien à dire, Pythar, dans une foule silencieuse, pris de nouveau la direction du château, ayant pris le temps d’observer un peu la foule silencieuse, chez les sayens, on n’avait pas l’habitude d’applaudir, mais le fait que tout soit silencieux indiquait un intérêt prononcé de la foule. Le fils de Thalès devait avoir fait un discours correct, il fallait au moins cela pour pouvoir se remettre d’un tel événement, prochainement, le guerrier au bouc pourra se rendre dans le laboratoire de Kyouma pour analyser lui-même les trouvailles. Descendant l’estrade, l’homme de Yuno ira dans ses quartiers, pouvant souffler un coup après une telle pression.




 
Mémoires aux morts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tuto pour peindre les morts.
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» Les mémoires d'un tyran
» Haiti/cyclone : Le bilan des victimes de Hanna passe à 61 morts
» guerrier des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-