-32%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1499 € 2199 €
Voir le deal

Partagez
 

 Sureté était-elle encore fille de prudence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 37
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockMar 15 Avr 2014 - 2:18
Sureté était-elle encore fille de prudence ? Tumblr_mldj9mXwAY1qmyo8oo1_1280

Le ciel de Métamol était teinté de son habituel smog orangé qui donnait à l'atmosphère une aura calme, chaleureuse et mystique. Le sol sec et rocailleux, accidenté par les volcans et séismes s'apparentait aux grands canyons terriens : terre aride, difficile à cultiver où ceux quelques buissons maigres se battent en duel. Jade arrivait elle vers un petit hameau au milieu de cet immensité hostile après avoir voyagé dans un wagon à marchandise : elle avait sauté en route devant une caverne troglodyte inondée de la lumière diffuse donnant sur une mini-vallée où quelques cultures étaient admirablement entretenus. Quelques bêtes pour tirer les charrues se reposaient non loin. Jade leur caressa le museau en entrant sous une arche naturelle pour arriver sur la "place" de la caverne où un puits de lumière vous donnait l'impression d'être toujours à l'extérieur.
Sa marche était calme, un peu lente : elle évitait toujours de s'appuyer sur sa jambe mécanique camouflée sous son gros pantalon. Ses mésaventures sur Terre avaient eut raison de quelques axes et les rondelles de certaines vis avaient morflées : Un simple jeu qui la dérangeait depuis trop longtemps, et qu'il étaient temps de réparer.
Le regard fixe, sachant où elle allait, elle avança vers un atelier. Il était tôt et les habitants dormaient encore : elle arriva dans une sorte de petit espace rempli de machines et d'outillage primitifs, ouvrit un tiroir, attrapa ce qui lui fallait, s'installa avec des outils en main dans un coin et commença à dézipper la fermeture latérale de sa jambe de pantalon pour accéder à son mollet. Le métal était rayé par endroit. Elle dévissa quelques plaques et put atteindre le coeur du mécanisme, réarrangea quelques fils et remplaça ce qui le devrait être. Son doigté était assez impressionnant, elle avait l'air de pouvoir le faire les yeux fermés... D'ailleurs, vu sa position, elle voyait très mal ce qui se passait sur son propre membre et y allait parfois un peu en aveugle en se contorsionnant comme elle pouvait -elle n'était pas très souple à son grand damne- et rapidement elle referma son vêtement. Elle rangea les outils et joua un peu sur sa jambe pour contrôler que tout allait bien mieux.
Dans un deuxième temps elle s'empressa d'étaler son butin, volé plus tôt à la base de lancement. Un radar et des émetteurs-récepteurs. Elle brancha les fils, bricola des amplificateurs, improvisa des connecteurs vers des écrans primitifs du matos de l'atelier métamol, tira des câbles un peu partout, notamment vers une antenne de fortune et jura tout bas pour ne réveiller personne quand elle cherchait comment contourner les problèmes quand il lui manquait des pièces. Elle se résigna même à prendre quelques composants d'électronique de sa propre jambe, se disant qu'elle les remettrait une fois qu'elle aurait pu faire marcher son bricolage.
L'écran verdâtre grésilla et fit apparaître une sorte de radar. Jade donna une tape sur le côté du tube cathodique trouvant la fréquence d'image douteuse.

"Aller.... raconte-moi tout mon beau."

De gros pixels se colorèrent en noirs. Jade comprit alors qu'il y avait bien une masse dans l'espace autour d'eux. Elle n'avait pas rêvé lorsque dans sa chute en capsule elle avait cru voir un objet au dessus de la mésophère. Elle tapota sa lèvre en grimaçant, et augmenta le signal et ciblant mieux son objectif. C'était grand. Peut-être un kilomètre... Elle avait du mal à se rendre compte. En tout cas, ça ne bougeait pas. Ajoutez à ce drôle de vaisseau géant stationnaire la demande de déclinaison d'identité ridicule à son arrivée à la base... Et vous avez là un présage d'une merde en approche. Fugma avait certes une base et occupait une partie du territoire, ayant aménagé des infrastructures comme la base, mais ce genre de conneries, ça semblait pas venir de lui. Jade ne portant pas le magma dans son coeur, cela l'arrangeait presque de ne pas avoir à faire à lui si elle se décidait à enquêter.
Inutile, avec ce qu’elle avait sous la main elle n'aurait pas plus d'indice. Elle débrancha ce qui devait retourner dans sa jambe et l'écran vert continua à "sonder" dans le vide, alors que la masse noire avait disparue.

Elle entendit un bruit et regarda par une ouverture et aperçut un petite fille : toutes deux s'arrêtèrent. La gamine dans une jolie robe en lin rosée avait possiblement une dizaine d'année et ne reconnaissait pas Jade. Elle fronça les sourcils se demandant qui était cette intruse vêtue comme un homme. La mécanicienne lui sourit.

"Salut." chuchota Jade.
"Qui t'es toi ?"
"Je suis la fille de Rod."
"Je ne savais pas qu'il avait une fille." Jade garda son sourire, pas étonnée. La gamine regardait fixement l'étrangère et annonça :
"Tu faisais quoi ?"
Jade amusée, répondit simplement : "... Je réparais quelque-chose de cassé." La gamine eut un large sourire et ravie sortit de sa poche un petit jouet articulé démembré. Jade eut une moue enthousiaste et s'en saisit.
"Hou, on dirait que tu as besoin d'une mécano !! HAHA ! Je peux te réparer ça mais mes prix sont chers, je ne travaille pas pour rien ! C'est ça les affaires ma chère!" La gamine perdit son sourire... "Apporte moi quelque-chose à manger, et je te répare ça." L'enfant, rassurée, avec un regard de défis acquiesça et s'empressa d'apporter sa part du marché et ramena quelques biscuits depuis chez elle. Quand elle revint, Jade était en train d'assembler des petits ressors et avait presque déjà fini : la petite fille émerveillée regarda faire l'ingénieure, accoudée à côté d'elle. Jade lui expliqua un peu ce qu'elle faisait, ravie de trouver un public dans cet atelier où elle n'était pas venue depuis des années.

Soudainement, la porte s'ouvrit et un homme d'âge moyen entra et à la vue de la scène il ouvrit deux grands yeux surpris, retirant son chapeau de cowboy rapiécé. Jade leva les yeux sur lui, sans arrêter son ouvrage et d'une voix détendue annonça : "Bonjour Père."
L'homme sembla trembler, presque convulser, et mit quelques longues secondes à réagir, voyant avec horreur qu'un écran faisait radar sur son établi. Il avait l'air d'avantage paniqué que bouleversé par les retrouvailles et d'une voix cassée il s'écria : "Dégage d'ici !"
"Moi aussi ça me fait plaisir de te voir." répondit simplement Jade, pas étonnée, finissant le jouet et le tendant à la gamine apeurée par la grosse voix masculine qui venait de tonner dans l'atelier.

Le père de Jade était un homme de taille moyenne, un peu bourrue. Sa stature montrait qu'il était bon vivant mais qu'il avait assez de force pour assurer dans son métier, à savoir mécanicien. Et manifestement, voir sa fille dans son atelier ne le rendait pas très jouasse.

"Ne joue pas l’impertinente ! Tu n'as plus ta place ici ! Hors de ma vue avant que ta mère ne te vois et embarque toutes tes saloperies avec toi !"

Jade grimaça. Elle se leva et mit une main sur la tête de la gamine pour la rassurer.
" Je sais... Tous les parents ne sont pas aussi aimants que les miens." ironisa-t-elle.
" Gamine ne t'approche pas de Jade ! Rentre chez toi, ok ? " dit le père, sévère, presque inquiet. La gamine affolée regarda les deux sans comprendre. Jade lui sourit et hocha de la tête. "Merci pour les biscuits." La petite fille la fixa un instant avant de partir en courant.
La fille du mécanicien, déçue, debout, s'appuya sur le plan de travail et croisa les bras.

" Tu as peur que je contamine les fillettes ? "
" Tu n'es plus la bienvenue ici."
Jade ignora la réflexion et rangea un peu l'établi. Elle tourna le dos à son père et toucha à tous les mécanismes, boitiers, clef à molettes pour réarranger les choses nerveusement. Tout doit être réparé. Tout doit être rangé. S'occuper les mains... pour s'occuper l'esprit. Le père, hors de lui vint à côté d'elle et plaqua violemment son poing sur le meuble, faisant sursauter Jade. Il la saisit par le bras et lui fit face. La jeune femme évita son regard, les yeux humides. " Si tu ne quitte pas la ville immédiatement, je m'occuperais moi-même de te mettre dehors !"
Tous deux virent alors la femme de Rod arriver par la même porte par où était entré ce dernier, suivit de près d'un jeune homme. Incrédules eux-aussi par cette vision de Jade et Rod en pleine dispute, il ouvrirent des yeux ronds. La métamole en tablier mit sa main devant sa bouche, alors que réagissant, le jeune homme posa une main douce sur son épaule. "Maman..." dit-il.

Jade les regarda. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas vu sa mère ni son frère. Ce dernier avait pris un peu de stature avec l'âge. Ils avaient l'air tous en bonne santé. C'était... bien.

"Elle... Elle vient nous apporter le malheur encore une fois !" hurla le frère de Jade en s'avançant vers elle, shootant au passage dans l'écran pour le débrancher.
"Je n'ai rien fait... J'ai jamais rien fait de mal bon sang !"
"Ça suffit !!!" La voix de la mère de Jade s'éleva. D'un pas déterminé elle alla face à eux et les sépara... Avant de mettre une claque violente sur la joue de Jade. "Tu veux vivre dans la déchéance, fais donc! Mais vole, dégage ! Mais ne reviens plus ici, tu as déjà assez fait !"
"C'est trop tard..." déclara emplie de haine le frère. "Je vous avais dis que ces petits modules qui planaient partout étaient suspects... Jade a fait revenir des amis à elle..."
Jade tremblante se raccrocha à cette phrase pour fuir la peine d'être ainsi rejetée par sa famille et se focalisa sur les dires du jeune métamol. "Des modules ?"
"Fais pas l'innocente, ces satanés machins flottent depuis des heures et nous observent... Encore une admirable invention de ta part ?"

Jade en boitant sévèrement -elle n'avait pas remit en marche sa jambe- fit un pas pour aller vers la fenêtre et essayer de voir un des objets en vain. Ils étaient trop rares pour ça. La peur dans le coeur de la famille métamol devenait palpable et le père de Jade finit par l'empoigner et mettre sa fille dehors en ouvrant la porte. Jade fut projetée par une poigne puissante et sans sa jambe pour se rattraper s'étala de tout son long au milieu de la place du village troglodyte. A cause des cris, les voisins étaient sortis et une foule de paysans -y comprit la gamine de tout à l'heure- la regardait depuis leurs portes respectives. Ils la regardait comme un monstre, effrayés... et dégoutés. La mécanicienne, seule femme qui n'était pas en robe dans ce tableau traditionnel, constata que son pantalon n'ayant pas été refermé sur son mollet depuis le bricolage s'était ouvert : sa jambe métallique arracha au public des soupirs choqués.

Jade, consternée, ferma les yeux une seconde pour respirer et se releva alors, comme elle pouvait, maladroitement. Avec le peu de dignité qu'il pouvait lui rester, les fesses rougies de la poussière volcanique du sol de la caverne. Avant qu'on lui reproche tout le malheur de la galaxie comme elle s'y attendait, quitte à être au centre de l'attention elle déclara aux villageois tous présents  :

"Il y a un vaisseau en orbite... Un grand vaisseau."
Il y eut un grand bruit. La mère de Jade avait frappé un volet, nerveusement. Jade désolée l'ignora, et reprit.
" Quelque-chose se prépare, ce n'est peut-être rien mais..."
"Elle les a emmenés ici !" Hurla un voisin.
"Non, je suis arrivée après..." corrigea Jade ignorant les murmures de panique, sérieuse et calme, faisant glisser sur elle les remarques. "Seulement dans le doute j'aimerais que vous-"
"Tu communiquais avec eux hein ?!" Le frère de Jade lui lança l'écran qu'elle avait utilisé pour sonder à ses pieds.
"Bordel Wosh, écoute-moi merde !" Jura Jade à bout de nerf. "J'ai RIEN à voir avec ça, et c'est peut-être rien du tout, je veux juste que vous restiez prudents au cas où, pour que... Qu'il ne se passe pas la même chose que la dernière fois."
Un silence pesant se fit alors que la voix énervée de Jade raisonnait sur les parois rocailleuses. Le père de Jade s'approcha alors de quelques pas.
"On est prudents. C'est justement ce qu'on est depuis tout ce temps." Il regarda sa fille dans les yeux. "C'est pourquoi on ne veut plus de toi, Jade. Par précaution."

La petite mécano perdit toute envie de réponse. Ses lèvres tremblèrent, retenant l'avalanche qui lui pesait lourd sur le coeur. Le coin de ses yeux laissèrent une larme naître alors qu'elle regardait autour d'elle le marshall, les tisserands, les bergers et le boulanger qui la dévisageaient. Tous ces visages de son enfance. Tous ses regards...
Elle regarda à nouveau sa famille. Sa mère était en larme et fuyait son regard. Sans mot dire, Jade se baissa pour fermer le tissus de sa jambe de pantalon. Tout en boitant sévèrement, longuement, elle traina sa jambe vers une étale de la place et attrapa un bâton pour lui servir de canne. Elle baissa la tête et s'humecta les lèvres pour chercher une parole mais n'en vit aucune. Ses yeux rougis explorèrent la caverne, les dédales qu'elle connaissaient bien, l'atelier... Puis, gonflant sa poitrine, animée par la rage et l'orgueil, elle s'appuya sur son bâton et fit demi-tour, vers la sortie. Vers la lumière aride du désert.

Pas d'au revoir... Ou plutôt si, elle le devait. Elle avait beau les haïr en cet instant, ils étaient sa famille et elle savait que c'était la peur qui leur dictait cette conduite. Un peu la connerie aussi... Était-ce impardonnable d'être con ? Elle essaya de gonfler sa poitrine, mais dorénavant elle pleurait trop pour réussir à vider ses poumons de façon correcte. Autant s'abstenir. Pas d'au revoir. ... Et puis, en fait, la connerie... C'était peut-être pas excusable.

Elle marcha. Elle marcha les yeux pratiquement fermés, plissés par les pleurs, tout droit, des dizaines et des dizaines de mètres alors que sa jambe trainait dans la terre. Les mètres les plus longs de sa vie. Les plus durs aussi.
Le soleil finissait de se lever et rayonnait dorénavant. Le deuxième petit soleil de Métamol, plus discret au loin, était déjà à son zénith quand Jade, vidée de toute force s'effondra. Le visage perdu contre la poussière elle retira ses lunettes et hurla. D'un poing maladroit elle frappa le sol : elle avait une force de merde... La terre n'avait rien du sentir, même son poing n'avait pas craint l'impact. Elle... se sentait si insignifiante.

Elle porta sa main tremblante vers son buste et sous sa combinaison à bretelle, elle sortit sa flasque. Elle était vide.

" PUTAIN MAIS JE VAIS TUER CE PETIT CON !
" Hurla t-elle maladroitement, la voix se perdant dans un cri suraiguë incontrôlé en pensant à Stanley, le terrien qu'elle avait laissé à Satan-City. "FAIS CHIER BORDEL." se défoula-elle. Elle hurla des insultes qui ne lui allait pas pendant de longues minutes alors que les pleurs redoublaient. Elle devait se calmer. Elle avait une jambe à finir de remonter et un vaisseau sur lequel enquêter.

Parce que s'il arrivait quelque-chose à ces enfoirés qui lui servaient de famille, ça serait encore de sa faute.
Comme.. la dernière fois.

Était-ce grave dorénavant ?
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3876
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockJeu 17 Avr 2014 - 22:00
Cette planète qui paraissait déserte à première vue était en fait habitée des Metamols, mais leurs maisons se confondant avec le décor ne donnait pas d’indication sur la position de leur population. Pour trouver trace de vie il fallait bien chercher et avec ces grands déserts et cette couleur orangée omniprésente sur la planète ce n’était pas une mince affaire. S’il y avait bien une chose qui se démarquait du reste sur Metamol actuellement, c’était cet homme vêtu de blanc arrivé il y a peu à la base de lancement. Il s’était téléporter de celle-ci pour arriver ici, semblant visiter les lieux visiblement. Alors que la chaleur semblait régner sur cette terre, lui restait en costume sans que cela n’ai l’air de le gêner. A ce propos il n’avait même pas une marque de transpiration, pas une seule goutte de sueur ! Mais d’où sortait cet homme qui traversait les terres sèches de Metamol sans esquisser le moindre signe de fatigue physique, ne donnant même pas l’impression d’être assoiffé ? A première vue il n’avait rien d’un metamol mais ressemblait en tout point à un terrien. Cette planète ne recevait pas beaucoup de visites excepté de la part des magmas puisque celui qui était à la tête de Metamol était Fugma. Certes, ce dernier avait une apparence humaine mais il était un magmas et comme tout ceux de sa race il pouvait changer de visage. L’inconnu venait-il du même monde ? C’était une question que les habitants de Metamol pouvaient se poser.

En vérité, l’homme en blanc nommé Hikaritatsu était un ange et il était sans doute sur Metamol pour une raison que lui seul connaissait. C’était son rôle de traverser les galaxies pour accomplir le Destin et celui-ci l’avait amené jusqu’à cette planète. Toutefois, les missions qu’il recevait, l’ange n’en connaissait qu’une partie par ses visions et il n’était pas certain que sa présence ici soit liée à l‘une d‘entre-elles. Quoiqu’il en soit Hikari était là, non loin des habitations troglodyte et il apercevait quelques traces de la civilisation de cette planète avec notamment quelques plantations qu’il aperçu au loin. Mais le plus frappant dans tout ça, et c’était ce qui semblait l’attirer jusqu’ici, c’était des cris au loin qu’il entendait depuis quelques instants. Il se dirigeait vers ces pleurs jusqu’à apercevoir une femme au loin couchée par terre à pleurer, hurler et insulter à tout va. Hikari se doutait déjà que ceci n’était pas le résultat d’une simple mauvaise journée. L’ange s’approcha avec son calme légendaire, ne faisant que très peu de bruit même si ce n’était pas vraiment son but d’être le plus discret possible. Il arriva enfin jusqu’à cette femme qui devait être originaire de la planète. Il s’accroupit devant elle en lui tendant une main, le sourire charmeur. Elle pouvait très bien refuser de s’appuyer sur cette main, Hikari ne lui en voudrait pas, parfois dans les moments difficile certaines personnes un peu fières repoussaient l’aide venus d’un étranger. L’ange ne savait pas si elle était de ce genre là mais il lui tendit tout de même la main, amical avec un sourire rassurant.

"Bonjour, besoin d‘aide ? Avec ce soleil il ne fait pas bon de rester trop exposer, malheureusement je n‘ai pas d‘eau sur moi… Par contre, ceci pourrais vous être utile…"

Avait-il annoncé sur un ton calme en sortant un mouchoir blanc soigneusement plié de sa poche. Il n’avait pas d’eau sur lui mais avait par contre de quoi sécher quelques larmes, en espérant qu’elle accepte de prendre le tissu. L’ange tendait une main ferme et si elle la saisissait il l’aiderait aussitôt à se relever. Il remarqua d’ailleurs la jambe métallique de la metamol mais ne fit aucun commentaire, même s’il pu imaginer que c’était à cause de celle-ci qu’elle avait dû perdre l’équilibre et tomber. Peut-être y avait-il un problème avec cette jambe ? En tout cas l’ange était certains que ce n’était pas la raison des pleures de la femme aux cheveux roux.

"Je peux vous emmener vers une habitation pour trouver à boire si vous voulez, cela ne me prendras pas trop de temps… J‘espère que vous n‘avez rien de casser en tout cas."

Hikaritatsu avait dit ça en cherchant du regard un endroit où trouver de l’eau mais les habitations étaient loin, il les voyaient mais ça faisait une petite trotte pour y aller. Ceci dit il pouvait se téléporter mais il n’était pas sûr que c’était ce que voulait cette personne qu’il venait de rencontrer. En effet elle semblait justement quitter ce petit village à en croire la direction qu’elle avait prise pour arriver jusqu’ici. Ce qui voudrait dire qu’elle ne voulait peut-être pas retourner là-bas, et il était probable que ce soit quelque chose ou quelqu’un provenant de ce village qui soit à l’origine de ses pleurs.
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 37
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockSam 19 Avr 2014 - 0:21
Un duel de regard avait lieu dans ce décor de Western Métamol. Le désert, le silence, l'immobilité... Un léger vent chargé de poussière d'argile et le ciel verdâtre du jour qui cachait les étoiles... Et Jade qui ne cillait pas et fixait avec défiance son adversaire.

Les yeux secs mais rougis, sans ses lunettes, elle fronçait les sourcils. Elle était allongée sur le sol sur le dos, et l'ombre qui s'était mis entre elle et le ciel semblait auréolé par le zénith d'où elle était. Une longue minute de silence... Puis enfin elle parla.

" Salut. "

Elle avait pourtant mille et une choses à dire au module flottant au dessus d'elle mais elle était retenue par cette frustration de se sentir épiée. Surtout quand elle était en train de faire dans le drama. Merde dans un désert, si on peut même plus chialer tranquille...
Le petit bot volant brillait de mille feux. Il était neuf, cela ne faisait aucun doute... Et cela n'avait rien de Magma. Une signature de style qu’elle ne connaissait pas. Mais dans tout les cas, ça claquait.

Ça claquait, mais elle voulait en savoir plus. Et le petit oeil de camera qui la toisait donnait à la sonde une expression stupide qui ne l'amusait pas du tout. Qui était derrière ? A tout parier c'était quelqu'un dans ce vaisseau d'un kilomètre... A moins qu'il y en ait d'autres... Elle n'avait pas détecté de flotte mais c'était pas à exclure. Une flotte sur Métamol... Fugma avait peut-être des ennemis ? Mais pourquoi diable un ennemi sonderait avec tant d'ardeur la populace ?

"Vous devriez descendre, le temps est magnifique... Parfait pour larver dans le désert." dit-elle, un peu vexée d'avoir été surprise en train de pleurer. Elle soupira. "Et amenez-moi un verre en passant. Un whiskey ou une tequila... surprenez-moi." Sans sourire, toujours sérieuse malgré ses âneries, elle se redressa et regarda plus intensément l'engin. Il allait sans doute bientôt partir, ça l'étonnerait qu'on la suive. Elle n'était qu'un point un peu inattendu au milieu du désert.
Presque navrée, elle remit doucement ses lunettes, assise sur la roche, avant d'effectuer avec rapidité un geste précis vers son côté pour dégainer son blaster et viser les dispositifs de vol du robot.
Le pauvre module perdit de l'altitude et Jade le vit tomber à quelques mètres.

Quelques mètres.
Chiotte, elle avait pas envie de bouger ses fesses.

Dans un soupir, elle se leva, se rappela qu’elle n'avait toujours pas remonter les pièces de sa jambe, pesta, et comme une feignasse y alla en rampant pour attraper du bout des doigts l'engin. Elle était presque attristée de devoir l'ouvrir mais la curiosité fut plus forte. Elle attrapa les mini tournevis universels qu’elle avait toujours avec elle pour la maintenance de sa jambe et de son armure. Son armure... Hooo.
Comme ramenée à la vie par une envie de jouet à son jeu préféré, Jade utilisa son matériel. En quelques minutes le sol était jonché de pièce, de petits câbles détournés et un petit sourire fier et amusé dominait le chantier. Une affaire de quelques minutes -il fallait être rapide avant que le module "neutralisé" sonne l'alarme par son absence à l'appel- et Jade referma le boitier. L'engin redémarra, prit de l'altitude et repartit.

La mécano n'avait pas réussi a trouver d'information : le créateur avait mit une sécurité sur le firmware de la bête et il était impossible de savoir d'où il venait, ni ce qu’il avait capté... Mais les commandes de destination, elle, étaient reprogrammable. Ce petit robot allait voler un peu plus loin à l'est. Jade ignorait si son petit piratage servirait à quelque chose... Impossible de faire parler cette songe de l'intérieur... Alors elle s'en servirait comme porteur de message. A l'ancienne.

L'un des soleil de Métamol éclairait la carrosserie du petit drone et alors qu'il s'éloignait de Jade, et qu'un message gravé sur sa coque attendait de trouver son destinataire.

" C'est à vous ? Quelqu'un s'amuse à en semer partout, ce n'est pas convenable."

Le calme revenu et son bordel rangé, elle profita de sa lancée pour refixer sa jambe. Une fois son activité hacking et réparation fini elle se laissa tomber en arrière à nouveau et de fermer les yeux pour reprendre sa déprime où elle en était.

Pas plus envie de bouger.
Un restant d'angoisses à purger. Quelques larmes à sortir. Histoire de marquer le coup.

Jade mit son bras sur ses yeux et recommença à ignorer le monde un instant. Derrière un voile de larme qui revenait alors qu'elle jurait à mi-mot de se laisser aller. Mais elle avait pas grand chose d'autre à faire à présent.

Une deuxième ombre au bout d'un moment se fit sentir sur sa peau et Jade craignant que les modules alertés l'aient trouvé fit la moue. En même temps elle aurait dû bouger... Mais peut-être qu'elle espérait qu'on la trouve en fait. Peut-être même qu'on l'élimine.

Mais quand elle ouvrit les yeux, ce n'était ni une armée de drones, ni un tueur menaçant -elle avait même imaginé un mec type "comédien" la pointant d'un canon- mais un sourire apaisant qui la regardait chaleureusement. Costume blanc, cheveux dans le vent, le genre trop propre pour être honnête. On lui tendait une main. Amicale en plus.
Il remarqua que rester au soleil était dangereux, s'excusa presque de ne pas pouvoir offrir de l'eau et lui tendit un mouchoir. Jade plissa les yeux pour toute réponse et resta au sol. Elle attrapa le mouchoir et s'essuya les yeux. Décidément, on voulait pas la laisser pleurer, seule, dans un désert, sur une planète vide. Un comble.

" ... 'erci." lâcha Jade en se redressant pour s'assoir à nouveau.

Le type insista, expliquant qu'il pouvait la trimballer vers un endroit où il y avait de quoi boire, s'inquiétant de la santé de la Métamol. Jade qui finissait de se "défaire" des marques d'une crises de larme (en vain, les petits yeux explosés sous les lunettes qu’elle avait ré-enfilée...) et évitant de le regarder en face -ouais, les yeux rouges c'est pas super classes pour une première impression- elle lui répondit.

" A boire... Alors là, vous ne me pourriez me faire plus plaisir." Elle pointa de son index une direction et un petit monticule de roche à une demi-journée de marche. "Y'a un village là-bas. On devrait y trouver notre bonheur... Mais c'est pas la porte à côté." remarqua-t-elle avant de se tourner à nouveau vers le nouveau venu. "Décidément, Métamol est devenue une destination en vogue." sourit-elle faiblement. "D'où venez-vous ?... vous n'avez pas l'air d'être du coin." plaisanta-t-elle, devant l'évidence, encore un peu trop "gênée" par sa petite mine pour parler plus. Elle n'était pas super rassurée, convaincue que ce mec était de ceux qui squattait le ciel dans le vaisseau géant. Il avait l'air plutôt terrien, c'était pas bon signe vu tous les tarés qu'elle avait croisé sur Terre. S'il confirmait cette origine cela pouvait vouloir dire que la Terre avait des vue, des liens ou des projets avec la planète métamol... Rien de bien réjouissant pour Jade qui avait fuis la Terre juste avant.
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3876
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockLun 21 Avr 2014 - 1:42
On ne savait pas encore si Hikaritatsu avait été appelé par une mission mais en tout cas c’était bien en ce lieu qu’elle pouvait commencé. En effet l’homme en costume était tombé par hasard sur un autochtone, une femme qui semblait être à bout à en croire par ses pleurs. Une femme en détresse ? Cela avait tout l’air d’être une tâche pour un ange gardien, et ça tombait bien car Hikari en était un. Pour l’heure il ne savait pas ce qui la chagrinait et il n’allait pas tarder à le découvrir, cela faisait partit de son rôle. Trouver le mal et l’annihiler, c’était le principe de son travail.  Pas sûr cependant que sa mission soit dirigée sur cette metamol qu’il venait de rencontrer, mais qu’importe si quelqu’un avait besoin d’aide un ange se devait de venir à la rescousse. Il ne fallait négliger personne, ce serait injuste et un ange devait parfois être sur plusieurs fronts. Cela faisait un peu super-héros de dire tout ça mais ce n’était pas loin de la vérité. Après tout ces êtres ailés sont en quelque sorte des défenseurs du bien comme ceux que l’on retrouve dans les comics. Sauf que pour Hikari il ne s’agissait pas seulement de défendre la Terre, non seulement il voyageait dans tout l’univers mais il devait aussi se fier au Destin, c’est-à-dire les visions qu’il recevait dans son esprit. Le plus dur était de trouver le sens de ces images et les interprétés n’étaient pas toujours le plus facile.

Comme toujours, Hikari tenta une approche amicale, c’était selon lui la meilleure façon d’arriver à sympathiser avec quelqu’un et on pouvait difficilement lui donner tort. Mais tous les anges n’étaient pas comme lui, il y en avait de toute sorte et pour des missions parfois bien différentes. Hikaritatsu avait un rôle qui lui collait parfaitement à la peau, c’était dans son tempérament d’être aimable avec autrui, agir autrement lui serait beaucoup plus difficile. Bien sûr cet air sympathique pouvait parfois provoquer de la méfiance venant des gens qu’il voulait aider. C’est vrai tout le monde le sait, le monde n’est pas tout beau et parfait, il est même parfois cruellement injuste. De ce fait il est parfaitement légitime d’être prudent et de ne pas faire confiance à n’importe qui. Mais même en sachant tout ça Hikari ne changerai pas sa ligne de conduite, la meilleure façon de prouver qu’il avait de bonnes intentions était de rester l’homme qu’il était. Et pour cela, Hikaritatsu était très bon.

L’homme en costume releva la metamol et lui confia un mouchoir pour qu’elle puisse essuyer ses larmes, en parfait gentleman. Par contre ça lui posait problème de ne pas avoir d’eau sur lui. Les anges avaient une meilleure résistance et ne se desséchaient pas aussi facilement que les autres espèces. Il lui proposa de se rapprocher d’un point d’eau pour se désaltérer et elle lui répondit en lui indiquant un endroit près d'un village où en trouver mais ce n’était pas à côté. Pendant que l’ange jeta un regard à cette direction la mécanicienne lui demanda d’où il venait, mais il ne lui répondit pas tout de suite. Hikari posa sa main sur le bras de Jade en souriant, puis ils disparurent soudainement dans un flash de lumière aveuglant. Ils réapparurent jusqu’au point d’eau qu’elle avait indiquer précédemment en une fraction de seconde et il fit signe à celle qu’il venait d’emmener jusqu’ici de se servir à boire en première, toujours si galant. Ils étaient devant un puits et pouvaient se rafraichir un peu. Il décida alors de répondre aux interrogations qu’elle se posait.

"Non en  effet, je ne suis pas d‘ici. A vrai dire je ne sais pas quoi vous répondre, il y a bien longtemps que je n‘ai pas de point où me fixer. Mais j‘ai longtemps vécu sur Terre, si vous voulez savoir. " Il fit une pause avant de s’apercevoir d’un détail un peu gênant qu’il rectifia tout de suite. "Oh mais, excusez-moi je ne me suis pas présenter. On m‘appelle Hikaritatsu, mais vous pouvez m‘appeler Hikari tout simplement."

Il n’avait quant à lui pas besoin de demander d’où Jade venait, il avait remarqué qu’elle était de cette planète. Hikari s’avança jusqu’au puits pour s’y mettre contre en croisant les bras. Il laissa la metamol se rafraichir en attendant de continuer la conversation. La mécanicienne avait peut-être besoin de souffler un peu, il ne savait pas qu’elle genre d’épreuve elle avait subit. Alors il attendit avant de poursuivre en se rappelant d’une chose au moment où il était venu jusqu’à elle.

"Au fait, j‘ai vu un appareil étrange quitter la zone juste avant que je n‘arrive jusqu‘à vous. Je ne sais pas ce que c‘est, sûrement une sorte d‘éclaireur ou quelque chose du genre. J‘ai l‘impression qu‘il partait de votre position, c‘est vous qui avez construit cet engin ? En tout cas cette technologie semble plutôt avancée."
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 37
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockDim 27 Avr 2014 - 1:38
L'inconnu posa une main sur son bras et avant que Jade ne comprenne, elle se retrouva en un clignement de yeux à l'avant-poste du village qu'elle montrait de doigt quelques secondes auparavant. De quoi être un brin perturbée : elle regarda autour d'elle, surprise, et se tourna vers l'inconnu qui prit la parole comme si de rien n'était, l'invitant à se rafraichir au puits solitaire au milieu du néant, surplombant un peu plus loin un relief rocheux trahissant l'entrée d'un village troglodyte sous-terrain. Il souriait toujours, confirmant qu'il n'était pas d'ici.

"Avec ce genre de pouvoir... ça m'aurait encore plus étonnée." commenta Jade encore un peu soufflée par la démonstration de téléportation. "Enchanté, Hikari. Moi, c'est Jade." Elle finit de regarder autour d'elle, et se demanda si ce terrien là serait aussi taré que tous ceux qu'elle avait rencontré. Elle posa son regard à nouveau sur lui, et se dit qu'il n'avait rien à voir avec Don Ban, Le comédien, ou encore le gamin des rues. Hikari dégageait quelque-chose d'incroyable, une sorte de charisme apaisant qui en était troublant... Ce type était un peu flippant en fait, à être aussi propre, aussi parfait, aussi net. Personne n'est aussi net en pleins désert. Une illusion ? Un mirage ? Dans tous les cas, elle était persuadée qu'il était lié à "l'invasion silencieuse" qui avait lieu, bien qu'elle ignore vraiment de quoi il retournait.
Jade se pinça les lèvres et but une gorgée d'eau et se rafraichit le visage, l'écoutant toujours : elle lui répondit sans attendre.

"Yep, c'est une sacrée belle technologie, et non malheureusement ce n'est pas de moi. Je me demandais justement d'où ça venait... ça, et le vaisseau gigantesque en orbite au dessus de cette planète aride et sans intérêt." déclara-t-elle, un peu de suspicion trahis par son ton un peu sec. Elle était un peu petite pour atteindre le seau du puits et était sur la pointe des pieds pour se hisser sur le bord et attraper la corde. Elle se massait un peu les yeux en les rinçant, les pleurs ayant fait un peu gonflé ses paupières. Elle soupira et un visiblement fatiguée, elle reprit la parole.
"Bon, c'est bien joli mais c'est pas ce que j'avais en tête en parlant de boire." Sur ce elle fit volte face, et regarda à quelques dizaines de mètres l'entrée vers une ville souterraines.

"Si ça vous botte... Moi en tout cas, j'ai besoin d'un remontant." Elle commença à marcher vers le monticule de pierre qui symbolisant l'entrée et en route, les mains dans les poches, elle fit la conversation. "Qu'est-ce que vous faites ici ? Je croyais pourtant que les éruptions volcaniques et les vers de sables du déserts avaient refroidit les ardeurs des agences de tourisme..." plaisantait-elle. "Vous n'êtes pas non plus vêtue pour l'excursion... Drôle d'accoutrement pour un type qui ère dans un désert." Elle frotta à nouveau son oeil sous ses lunettes, et arrêta sa marche. "Je pose beaucoup de questions, navrée, mais disons que je suis d'un naturel curieux et têtu quand je ne comprends pas quelque-chose. Et depuis que je suis débarquée je vais de surprise en surprise."

( Marchons doucement vers https://rpgdbz.jeun.fr/t12325-prise-de-planete-la-parade-miraculeuse ?)
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3876
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockLun 28 Avr 2014 - 23:44
La lumière étincelante avait emmené l’homme en costume et la personne qu’il venait de rencontré juste un peu plus loin. C’était vers un point d’eau près d’un village où ils pourraient se ressourcer un peu, avec cette sécheresse ont pouvait très vite se déshydrater. Jade fut surprise évidemment d’avoir été transporter ainsi, ce qui était normal pour quelqu’un qui n’avait pas l’habitude de ce genre de techniques. Hikaritatsu avait agit le plus naturellement possible, ne s’attardant pas sur ce détail. Il avait souvent surpris avec cette technique mais pour lui c’était quelque chose d’habituel donc il ne dit rien à ce sujet. L’ange s’était contenter de répondre aux interrogations de la metamol qui lui demandait d’où il venait. Cette dernière ne s’étonna pas qu’il soit étranger vu la technique qu’il possédait, ce qui voulait dire que ce n’était pas une technique que les gens d’ici connaissaient en général. Puis, elle se présenta sous le prénom de Jade, qui est aussi très courant sur Terre.

"Ravi de faire votre connaissance, Jade. Les metamols ne connaissent pas la technique de téléportation à ce que j‘entends. C‘est pourtant une technique très utile et qui se répands de plus en plus. Vous pouvez déjà imaginer les nombreux avantage à la maîtriser."

Lui avait-il simplement dit dans son sourire habituel. Cette femme était curieuse et voudrait sans doute en savoir plus au sujet de l’homme en costume, mais il n’était pas certain qu’il réponde à toutes ses interrogations. Hikaritatsu était du genre mystérieux, c’était aussi une caractéristique des personnes de son espèce d’agir ainsi, comme s’ils gardaient tous au fond d’eux un lourd secret. Les anges avaient cette manie, peut-être bien malgré eux, d’attirer l’attention par ce côté mystérieux où on avait l’impression qu’ils en savaient toujours plus que les autres. Mais ceci n’était peut-être qu’une impression après tout. Les anges intriguaient partout où ils allaient, même lorsque ceux qui les rencontraient ne savaient pas qu’ils étaient des anges. C’était comme si, naturellement ils avaient une capacité à intriguer leur entourage.

Avec Jade, Hikari sentait déjà qu’ils n’obtiendrait pas sa confiance facilement, mais il avait connu plus méfiant durant ses missions, et puis surtout il n’avait pas de mauvaises intentions. Au bout d’un moment elle comprendrai que l’ange n’était pas d’un autre côté que le sien. Par ailleurs, Hikari savait qu’il n’était pas ici spécialement pour Jade, il avait sans aucun doute quelque chose à faire sur cette planète. Jade montra un peu sa suspicion avec le ton qu’elle employait pour répondre à Hikari, qui se demandait quel était cet appareil qu’il avait vu tout à l’heure. La mécanicienne avoua ne pas savoir ce que c’était et Hikaritatsu repris la parole sur un ton très naturel en ignorant celui de la femme metamol qui paraissait suspicieux.

"Un vaisseau ? Humm, il n‘était pas là quand je suis arrivé. Mais ça a peut-être un lien avec le petit appareil de tout à l’heure. Je me demande bien ce qui se trame sur cette planète. "

L’homme au sourire charmeur avait mit sa main à son menton en réfléchissant à haute voix. Preuve aussi qu’il n’avait pas eu de visions à propos de ce vaisseau spatial dont parlait Jade. Il n’avait pas vu l’engin en question mais croyait la metamol sur parole, puisqu’elle semblait même suspecter l’ange. Hikari garda son calme, comme à son habitude tandis que Jade exprima son intention d’aller voir de plus près le village qu’elle avait indiquée, visiblement peu satisfaite de ce point d’eau. Toujours assis contre le rebord du puits il suivis des yeux la metamol marcher avant de la rattraper calmement sans dire un mot. La curiosité était vraisemblablement une caractéristique de cette femme qui recommença à poser des questions à Hikaritatsu, c‘est à se moment là qu‘il se demanda si elle ne cherchait pas quelque chose, elle aussi. Il eu un léger rire lorsqu’elle évoqua son accoutrement, peu approprié pour l’excursion.

"Eh bien je ne suis pas venu ici en touriste. Je parlerai plutôt d’une simple visite, j’ai quelque chose à vérifier. Mais vous, alors ? Vous venez d’arriver ? Pourtant si je ne m’abuse vous êtes bien originaire de cette planète… Vous voyagez aussi, peut-être ?"

Croisant les bras tout en réfléchissant, l’homme au costume blanc répondait aux questions de Jade avec simplicité et en évitant les détails. Le style typique de Hikari, restant vague et allant même jusqu’à changer de conversation pour ne pas être acculé par les questions, tout cela avec une sérénité impressionnante, comme s’il avait vécu de nombreux interrogatoire et qu’on ne lui avait jamais soutirer aucune information. Il continua à suivre Jade, préférant suivre le guide en espérant savoir ce qui se passe sur Metamol plutôt que de s’aventurer hasardeusement.
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 37
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockMar 29 Avr 2014 - 1:23
Jade suspectait toujours autant le type qui l'accompagnait, plus que jamais suspicieuse : il avait des pouvoirs, il la suivait et l'avait trouvé en pleins désert, il était terrien et surtout il était arrivé en même temps que tout ce bordel. Pourtant, pour une raison qu’elle ignorait -et qui l'agaçait un peu- elle aimait l'avoir avec elle. Il l'avait sorti de ses pleurs et de sa solitude, la poussait à avancer et à garder la face, et avait une inexplicable capacité à la rassurer. Un sourire apaisant, une gestuelle douce et maîtrisée, une voix chantante mais calme...
Paradoxalement, plus elle le trouvait rassurant, plus il l'inquiétait. Il y avait quelque-chose d'anormal chez lui, et même si pour l'instant elle aimait ça, elle savait qu'elle finirait par comprendre ce que c'est. Ce moment là, elle espérait qu'elle ne regretterait pas de secrètement prendre plaisir à le garder près d'elle.

"La téléportation n'est pas inconnue ici-bas... Mais elle a été oubliée. Mon peuple s'est replié en petits groupes isolés dans des souterrains restreins à cause des éruptions, et nous avons perdu ce genre de capacités que nous utilisions pour parcourir une vaste planète plus accueillante." Elle parlait d'une époque qu'elle n'avait pas connue malheureusement. "Il parait que nous avions d'autres techniques plutôt impressionnantes jadis. Enfin c'est ce que raconte nos écrits."
Jade elle n'avait cotoyé que des métamols qui utilisaient leur tête et leurs mains pour arriver à leurs fins... Les "pouvoirs" comme la fusion, les téléportations, et autres pouvoirs plus mystiques et folkloriques étaient des histoires qui faisaient rêver les enfants et rendaient nostalgiques les plus vieux. Imaginer sa race plus hardie et plus libre la faisait même sourire. Il devait rester des villages plus saufs qui gardaient encore ce genre de pratiques, possiblement, mais comme les groupes survivants avaient longtemps vécus en autarcie, ce partage de connaissance n'était plus dans les mœurs.

Quoiqu'il en était, Hikari semblait se demander aussi ce qui se tramait et raconta qu'il était ici pour vérifier quelque-chose. Jade qui marchait tourna ses pupilles vers lui derrière ses gros verres de lunettes. Une nouvelle théorie effleura l'esprit trop créatif de Jade : Hikari était peut-être là justement car il suspectait comme elle un mouvement suspect sur Métamol. C'était une possibilité... Cela ferait de lui non pas un envahisseur mais un curieux en quête de réponse comme elle : le fait qu'il soit passé à côté de l'apparition du vaisseau et qu'il pense que Jade ait elle-même créé le drone faussait un peu cette idée, à moins que les soupçons de l'homme en costume blanc se portent sur des éléments politiques ayant eu lieu ailleurs dans la galaxie.

Dès lors, pourquoi était-il si mystérieux ?

"J'ai beaucoup voyagé en effet." Elle avait dit ça avec une sorte de refoulement dans la voix. Comme si les mots qu'elle avaient prononcé passaient mal : elle n'avait pas voyagé, non. Elle avait été chassée. Elle ne parcourait pas seulement le monde en touriste, elle tournait en rond sans savoir où se poser. "J'étais de passage sur Terre justement juste avant mon retour ici. J'ai toujours adoré les musiques terriennes... Par contre, je n'y ai rencontré que des fous. Je comprends mieux aujourd'hui d'où vous vient le côté créatifs de terriens." Elle souriait en racontant ceci, plaisantant : Hikari n'avait pas le monopole pour changer de sujet, et Jade avait recentré la conversation sur la Terre non seulement pour éviter de parler d'elle mais surtout parce qu'elle sentait qu’elle risquait de pleurer à nouveau en prononçant un seul mot sur son passé. Comme pour devancer un flot de sentiments qui voulait exploser, elle s'empressa d'ajouter, le sourire toujours crispé sur ses lèvres : "J'ai eu la chance de visiter pas mal d'endroits : Magma, Kanasa, divers petites planètes ça et là... Je ne tiens pas en place, je pense que sans le savoir moi aussi je dois chercher quelque-chose." ironisa-t-elle, se disant qu'elle n'avait trouvé nulle-part une terre qui lui convenait. Mais elle était loin d'avoir tout visité par ailleurs, ça c'était la partie rassurante et excitante de la situation. " Bref, en attendant, moi aussi je me demande bien ce qui se trâme ici."

En disant cela elle avait arrêté de marcher, arrivant au niveau d'une faille qui menait vers un village caché dans la roche. Elle regarda Hikari comme pour être sûre qu'il allait la suivre et tourna à nouveau son attention vers le village.
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3876
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockMer 30 Avr 2014 - 15:04
En réutilisant sa technique de téléportation devant la femme qu’il venait de rencontré, Hikari avait montré un bout de ses pouvoirs, prouvant qu’il n’était pas le simple terrien qu’il paraissait être. Même s’il était mystérieux, pour cette fois il ne semblait pas vouloir cacher qui il était à tout prix. Parfois ses missions exigent de garder l’anonymat, mais là, vu qu’il était sur une planète avec peu d’indices, et donc peu d’instructions, il pouvait se permettre d’agir plus librement. Mais ce n’était pas pour autant qu’il allait s’amuser à étaler sa vie à tous le monde, ce n’était pas son genre. Il savait qu’il devait être ici pour une raison, car le Destin ne ment pas, toutes les actions d’Hikaritatsu portaient une conséquence voulue, inéluctable. Pour un ange de ce type le hasard n’existe pas, s’il était avec Jade ce jour là ce n’était pas non plus sans raison, c’était le destin qui les avait réunit.

Dans leur conversation, ils avaient parler de la technique de téléportation, qui avait semblé surprendre Jade mais cette dernière s’arrêta un peu à ce sujet pour expliquer certaines choses. Visiblement cette technique était connue mais les autochtones de Metamol ne l’utilisait quasiment pas, comme de nombreuses techniques. En effet la rouquine affirmait que les siens oubliaient petit à petit la maîtrise des techniques de combats. Hikari pensa alors tout de suite à la plus connues des spécialités de Metamol: la fusion. A vrai dire c’était sûrement ce qui avait fait connaître ce monde au reste de l’univers, la fusion représentait une opportunité incroyable d’accroitre sa puissance pour certain. Jade ajouta qu’il y avait d’autres techniques que son peuple connaissait mais qui se perdait au fil du temps. Les habitants de cette planète étaient en fait assez mystérieux, on ne savait que très peu de choses sur eux et beaucoup ignoraient même jusqu’à l’apparence que les metamols pouvaient avoir.

L’ange n’était pas revenu sur ce sujet et ayant répondu à la femme, il se mit à lui poser des questions à son tour, préférant éviter de trop traîner sur son cas. Jade révéla qu’elle avait beaucoup voyagé, voilà un point commun avec l’homme vêtu de blanc qu’elle côtoyait en ce moment même. Elle avoua s’être rendue sur Terre et que là-bas elle avait rencontré beaucoup de « fous », ce qui fit sourire Hikari. L’ange connaissait la nature des terriens, puisqu’il en était un autrefois, mais il se disait que la folie ne s’arrêtait pas à une espèce. Non, à partir du moment où une race possède une certaine forme d’intelligence cela entraîne forcément des desseins parfois complètement fou, mais il était vrai que les humains étaient un bon exemple de cette folie. Jade avait aussi dit qu’elle avait visité d’autres planètes telles que Kanasa, Magma et d’autres, elle devait alors connaître le contexte politique de ces mondes. Hikari se contenta de commenter tout en suivant la mécanicienne.

"Eh bien nous voilà un point commun. Mais je crois que nous cherchons tous quelque chose, en fin de compte. Sans doute notre place dans cet univers."

Dit-il simplement en souriant à Jade, alors qu’ils venaient d’arriver à une faille menant à un village. C’est à ce moment là que l’ange se demande si Jade voulait simplement étancher sa soif, peut-être que justement, comme elle l’avait dit elle recherchait quelque chose de précis. La metamol avait dit qu’elle avait beaucoup voyager, ce qui fit s’interroger Hikari sur la raison de sa présence sur sa terre natale. Pourquoi revenir ici ? Peut-être qu’elle avait laisser des gens ici, c’était même plus que probable, peut-être qu’elle avait encore quelque chose d’important à faire ici. L’homme en costume se posait beaucoup de questions. Il reprit la parole, mais cette fois-ci pas seulement pour juste faire la conversation.

"Il se passe ici quelque chose que nous ne saisissons pas, quelque chose qui nous intrigue et que nous souhaitons connaître. Alors, pourquoi ne pas s‘entraider pour découvrir ce mystère ? Je ne sais pas si ce qui se passe apporteras quelque chose de positif ou négatif à Metamol mais en s‘y intéressant de plus près on peux sans doute y trouver des réponses."

Hikari était finalement aller à l’essentiel, il avait suivis Jade en l’observant et était prêt à parier qu’elle n’avait pas de mauvaises intentions. Les ondes négatives qu’elle dégageaient étaient plus dû à un passé difficile émotionnellement. Ils allaient peut-être tous les deux parcourir cette planète à la recherche des réponses qu’ils attendaient tant.
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 37
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 489
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 850

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockJeu 1 Mai 2014 - 18:47
Hikari avait écouté avec attention son récit : sans perdre son charmant sourire, il prononça pour toute réponse qu'ils cherchaient certainement tous deux quelque-chose en voyageant ainsi tous, possiblement leur place dans le monde.
Jade ralentit son rythme un instant, le temps de réaliser à quel point il avait raison. Elle se permit un petit regard vers lui, presque compatissant, connaissant très bien les lot de ceux qui de ne se sentent nulle part "chez eux".

"Le fardeau des gens qui ne tiennent pas en place..." lui soupira-t-elle, avec un sourire sincère et navré. Un fardeau pourtant involontaire : si elle ne tenait pas en place, c'était par la force d'un destin qui l'arrachait toujours à ses asiles. En réalité, sa seule erreur avait été de quitter la première fois son village, avide de découvertes, alors qu'elle n'était qu'adolescente. Ce premier pas vers l'errance, qui avait été le battement d'aile de papillon qui avait provoqué l'apocalypse.
Mais tout ça était aujourd'hui derrière, et Jade, en bonne âme errante, avait cette remarquable capacité à se mettre des œillères et d'aller de l'avant : Il n'y avait qu'une seule faille dans ce comportement, l'éternel problème de fermer les yeux sur les blessures passées pour tenter de continuer d'avancer ne permettait pas de faire le deuil, de prendre du recul, ou de digérer. Et Jade en demeurait, à l'image de sa planète, un volcan bouillonnant de sentiments refoulés qui trop souvent entraient en éruption malgré elle.
Peurs, angoisses, névroses, crise de larmes... une coulée de joyeuseté qu'elle subissait lors de ses nuits solitaires.

Le terrien et elle était désormais devant une faille, trahissant l'entrée vers un village. Alors qu'elle avait conclut en avouant se demandait ce qui se passait sur la planète verte, l'homme en costume blanc rebondit sur l'occasion pour proposer une alliance le temps de démêler le mystère. Jade écouta et, amusée, lui sourit en retour.

"Dans ce cas, partenaire, je vous ai trouvé l'endroit le mieux pour commencer notre enquête : ma soif nous a conduit vers le village qui sert le meilleur alcool local à ses convives. Rien de mieux pour faire délier les langues qu'un peu de liqueur à partager !"
Elle commença à se faufiler vers un petit escalier creusé à même la roche, et alors que seulement sa tête dépassait encore de l'entrée, elle déclara à son acolyte d'un ton faussement sérieux : "C'est pour le travail !"

Le penchant pour l'alcool de Jade était de l'ordre de l'addiction, et elle avait vraiment hâte de trouver de quoi se détendre un peu les nerfs. Il serait brillant de se demander ce qui l'avait pousser à succomber à ce vice en particulier : possiblement le fait que lors de ses escales en solo, les seuls lieux où l'on peut trouver un peu de compagnie sont les bars et les bistros.

Elle et Hikari commencèrent alors à s'enfoncer vers le village Métamol, et sans le savoir vers un lieu qui pourrait leur apporter des premières réponses.

[suite ici : https://rpgdbz.jeun.fr/t12325-prise-de-planete-la-parade-miraculeuse]
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3876
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? ClockVen 2 Mai 2014 - 19:10
Ce n’était pas un secret, Hikari était quelqu’un à l’écoute des autres et il avait été fidèle à lui-même avec Jade, qu’il venait de rencontrer. Cette dernière avait expliquer qu’elle avait beaucoup voyager, chose qui n’était pas vraiment surprenant. En effet, de nos jours il y a énormément de voyageurs, en quête d’un monde meilleur ou à la recherche de soi-même. Certains voyagent aussi simplement par le simple goût de l’aventure, mais pour d’autres c’était un peu de tout ça. Dans cette univers immense il y a forcément une place pour tous le monde, même si certains en veulent trop, aux dépends de d’autres personnes. Hikari avait dit à la femme metamol que tous le monde cherchait un peu sa place dans ce vaste univers, ce qui valut un regard compatissant de Jade. L’ange du Destin était un être porteur d’espoir, qui n’abandonnait personne mais devait faire face à la dure réalité. Quant à lui, quel qu'il soit et quel qu’il a été, doit certainement également trouver où est sa place…

La mécanicienne avait répondu à l’ange un peu navrée, elle semblait voir le mauvais côté des choses, visiblement peu satisfaite de sa situation. Mais Hikari était persuader qu’elle pouvait tirer des choses positives de ses expériences, quel que soit son passé. Il avait le sentiment qu’elle était quelqu’un de bien, et parfois cette caractéristique implique d’avoir connu des choses difficiles. Les plus sages ne sont pas toujours gâtés. Cependant, ces gens là apportent en principe quelque chose de positif à leur entourage et au monde. La volonté de Jade serait certainement un jour récompenser, Hikaritatsu en était convaincu.  

En arrivant devant une faille qui était en vérité l’entrée du village, l’ange décida de passer une sorte de marcher avec la femme qu’il venait de rencontrer. Il lui avait proposer d’unir leurs forces pour découvrir le mystère de ce vaisseau en orbite autour de la planète, puisque visiblement tous deux étaient intéresser par sa présence. De plus il y avait d’autres choses intrigante, comme ces petits appareils de reconnaissance découvert tout à l’heure. Nul doute que ceux-ci devaient être liés au vaisseau, mais que ce passait-il donc sur Metamol ? Jade sembla accepter la proposition de l’homme en costume et, plus enjouée parla de la suite des événements. Elle avait l’intention d’étancher sa soif dans l’un des bars du village. Hikari sourit et lui répondit.

"Très bien, commençons par là !"

Hikaritatsu n’était pas tellement fan d’alcool, même si ça lui arrivait d’en boire, en fait c'était surtout lors des fêtes où il pouvait être invité qu'il en buvait. En principe il acceptait poliment car on lui proposait, mais il n’était pas du genre à boire naturellement de l’alcool. Il fut cependant d’accord pour accompagner Jade, avec à ses yeux la perspective de trouver des informations plus alléchante que de descendre une pinte de la boisson locale. Il suivit la femme metamol, qui devait sûrement en savoir plus que lui sur cette planète puisqu’elle était d’ici.
Contenu sponsorisé

Sureté était-elle encore fille de prudence ? Empty
MessageSujet: Re: Sureté était-elle encore fille de prudence ?   Sureté était-elle encore fille de prudence ? Clock
 
Sureté était-elle encore fille de prudence ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Métamol :: Grottes des habitants-