Partagez
 

 (prise de planète) : La Parade Miraculeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockSam 12 Avr 2014 - 22:08
Stinger lui avait demandé d’être discret et Ajito aimait la discrétion, enfin plus ou moins… en fait non, il n’aimait pas la discrétion, mais alors pas du tout.

Alors qu’Ajito entrait dans la grotte où se terrait les habitants, il se mit à chantonner, sa voix portait de plus en plus trouvant échos dans la grotte s’amplifiant, se déformant comme si des milliers de voix se répondait dans une langue qui pouvait sembler oublié.

A mesure qu’il avançait, d’étranges créatures émergèrent tout autour de lui, les premières semblaient porter d’étranges instruments telle une grenouille géante dont le ventre rond et jaune servait de résonance pour d’étranges cymbales triangulaires tandis ce que leurs suite composé de créatures toutes plus fantasques les unes que les autres se mirent à suivre.

Quand la populace dont la curiosité était piquée au vif cherchait à comprendre ce qu’il se passait mi curieuse mi apeuré, la troisième salve de merveille arriva : le mobilier de maison et autres objets inanimés prirent vie dans les maisons de tout un chacun, comme ensorcelé.

Tant et si bien que de jeunes enfants entrainés par des peluches qui les tenaient par la main joignirent la fanfare riant et courant dans la cacophonie désordonné provoqué par les nombreuses musiciens étranges mêlés aux milles voix d’Ajito ricochant toujours plus folle sur les parois de la grotte avançant toujours vers le cœur de la grotte.

Après plusieurs heures quand les derniers hésitants c’était joint à la fête, Ajito prit son congé en se couchant sur un fauteuil rouge qui suivait la parade depuis le début.

Après cela la fête n’était plus de son ressort. Enivré par l’énergie environnante que lui donnait cette fabuleuse planète volcanique, il se sentait presque comme s’il était lui-même Dieu parmi les mortels.

Il se réveilla quelques heures plus tard alors que les enfants étaient tous couché et que les adultes de ce monde curieux attendaient comme s’ils se doutaient qu’une affaire plus importante que la parade les attendait.

Quand il ouvrit les yeux il était au sommet d’une pyramide composé des affaires de la populace et trônait toujours sur le siège rouge.

Le silence régnait la curiosité des gens était à son comble quand Ajito frotta les yeux et cria au monde.

"VOUS VIVEZ DANS DES GROTTES APPEUREES COMME DES CHIENS, ESCLAVES DE VOTRE MONDE, INCAPABLE D’EN REPRENDRE LES RENES ! VOUS AVEZ OUBLIES VOTRE FIERTE ET ABANDONNE VOTRE VILLE A LA DESTRUCTION !"

La foule commença à gronder légèrement, Ajito baissa la voix et reprit en parlant mais toujours de manière forte.

"Mes amis ! Réclamez  votre dû ! Vos ancêtres étaient forts, les plus dur conditions ont toujours crée les hommes et les femmes les plus vaillantes. Soyez vous-mêmes à nouveaux, vous n’êtes pas fait pour les grottes ni pour l’obscurité vous êtes fait pour la vie."

La foule était mitigé sur le début, certes nombreux c’étaient sentis insultées mais tous avaient vu la vraie force d’Ajito et alors que ça tirade finissait, beaucoup d’entre eux entrevoyait la gloire que portait l’étranger en lui pour le peuple.

Un homme au visage ridé s’adressa à Ajito :

"Qui es-tu et que crois-tu nous vendre ? Ce peuple à assez souffert, nous ne retournerons pas à la surface ! Ne nous regarde pas de haut, nous n’avons pas de rois ! Nous n’en avons pas besoin !"

Ajito descendit lentement, gravement de son estrade et ce mêla à la foule, il posa sa main sur l’épaule du vieille homme et abreuvé par les pensé de ce monde grâce au pouvoir de lecture il parla le vieux langage de Métamol et récita un vieux poème dont voici une traduction approximative.

Né dans le feu et taillé par de nombreuses lames
Il se tient fier le grand peuple de Métamol
Vivant là où toute chose par le feu s’immole
Traçant son chemin parmi le torrent des âmes.

Les plus anciens hommes de métamol qui n’avaient pas entendus se poème depuis longtemps firent se calmer la foule.

Ajito continuait,

Où es-tu passé toi le feu de nos entrailles
Et, sang, pourquoi cesse-tu de couler dans nos veines
Où sont partis les rois ou sont parties les reines
Pauvre nous, n’avons-nous jamais rien fait qui vaille

Tristesse sort de cette terre, arme remplit nos poings
Honneur habite nous, joie fais battre nos cœur
Je, Tu, Il, jusqu’à jamais nous ne serons qu’un

Crie et bas-toi brave peuple de métamol
Que jamais tu n’oublies ni tes frères ni tes sœurs
Que jamais tu n’oublies ceux qui sans toi  somnole
.

Le vieillard les larmes dans les yeux se mit à genoux devant Ajito, la grande majorité du peuple semblait conquis et une voix sembla scandée "vive le guide !"

D’autres voix scandèrent jusqu’à ce que la foule entière scande "vive le guide !"
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 570

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockJeu 1 Mai 2014 - 20:14
Jade et Hikari venait de commencer leur descente vers le village troglodyte où ils s'étaient téléportés : il était plus grand que celui qui avait vu Jade grandir et sa place marchande était aussi belle qu'une église. D'ailleurs, bizarrement, l'ambiance y était quasi religieuse, et Jade avançant vers le bourg en quête d'un bar entendit au loin des voies scander des mots. Elle fronça les sourcils et se retourna vers Hikari comme s'il pouvait savoir de quoi il s'agissait. Bien sûr, il n'en saurait pas plus qu'elle, et la petite mécano hâta le pas pour se rapprocher de l'endroit d'où venait les voix.

"Vive le guide ! Vive le guide !"

Les mots étaient maintenant clairs quand Jade et Hikari arrivèrent sous des arcades monolithes. Un guide ? Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?! Les peuplades métamoles étaient connues pour être indépendantes et ne pas avoir besoin de leader autre d'un petit prévôt pour organiser l'ordre d'un village. "Guide" était un titre bien singulier que Jade n'avait pas l'habitude d'entendre.
L'endroit était sans dessus dessous, comme s'il y avait eu des festivités... Mais pas de restes de nourritures, ce qui ressemblaient mal à une fête Métamole. Jade n'arrivait pas à voir qui était au centre de cette acclamation, et se contenta de regarder incrédule la scène de l'extérieur, aux côtés de son camarade. Trop petite, elle tenta vainement de se mettre sur la pointe des pieds pour voir quelque-chose.

"Tu arrives à voir quelque-chose ?"
demanda-t-elle à celui qui l'accompagnait.

Quand les voix se calmèrent un peu, en dehors du cercle, la binoclarde ouvrit la bouche pour signifier sa présence.

"Guide ? ... Pour ma part je suivrais n'importe qui pourvu qu'on m'offre un verre." Sa voix fit se retourner quelques personnes un brin gênées par ce manque de respect dans le ton sarcastique -mais totalement sérieux vis à vis de l'alcool- de la nouvelle venue. Jade, pas impressionnée et curieuse se permit alors de se frayer un chemin parmi les personnes pour voir qui était au centre de toute cette attention. Son impertinence aida à ce qu'on lui laisse la voie et c'est alors surprise qu'elle vit un homme qui n'avait rien d'un autochtone :  Il avait lui aussi, comme Hikari, fier allure et ressemblait à un terrien également. Jade étira ses lèvres sur le côté, et finissant par afficher un sourire poli, elle salua l'inconnu d'un signe de tête. "Dommage, on dirait qu'on est arrivé trop tard pour la cérémonie..." fit-elle, un brin déçu, en s'adressant à Hikari pour qu'il la rejoigne : ses paroles étaient pour son compagnon de voyage, mais son regard défiait l'inconnu. Comment un étranger avait pu se faire aussi bien voir d'un village entier ? Depuis quand était-il là à jouer à ce jeu avec ces habitants ? Était-il lié aux drones qui envahissaient Métamol ? Décidément, cela faisait bien trop de choses nouvelles sur ce vieux caillou bouillonnant qu'était cette planète.
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3870
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockSam 3 Mai 2014 - 19:20
Accompagné de Jade, Hikaritatsu continuait son exploration des terres metamols. Avec elle il s’était dirigé vers l’un de ces fameux villages troglodyte, comme il y en avait tant sur cette planète. La rouquine cherchait un bar où étancher sa soif, mais avec à ses côtés l’ange du Destin, son aventure ne faisait sans doute que commencer. D’ailleurs, juste un peu avant d’entrer dans ce village, l’homme en costume blanc avait proposé à celle qui portait des lunettes de faire équipe pour savoir ce qui se tramait sur Metamol. Rappelons simplement qu’un curieux vaisseau était resté en orbite, apparemment arrivé peu après Hikari, et que des petits appareils de reconnaissances traversait la planète dans un but encore inconnu. Hikaritatsu avait imaginer qu’un homme puissant se cachait derrière tout ça, mais qui exactement ? Il était là pour le découvrir.

Hikari descendit petit à petit avec Jade, vers ce village qui débouchait visiblement après un chemin quelque peu tortueux dans la grotte.  Jusque là rien à signaler, ils arrivèrent même à ce village qui paraissait paisible sans problèmes. Mais dès leur arrivée ils purent remarquer les traces d’une récente activité, comme si une fête avait eût lieu. Hikari ne connaissait pas les traditions des gens de cette planète, aujourd’hui était peut-être un jour spécial mais Jade ne faisant aucune remarque à ce sujet, l’ange se dit que cette fête devait être improvisée. En effet, la mécanicienne étant d’ici elle aurait sûrement expliquer à son camarade d’aventure si une fête était prévue ce jour là, pour lui expliquer la situation. La femme metamol devait sans doute être elle aussi en train de se poser quelques questions.

Mais alors qu’ils s’étaient rendus plus au cœur du village, ils entendirent des voix clamer une phrase avec insistance, comme un slogan manifesté par de nombreuses personnes. Avec plus d’attention ils pouvaient distinguer ses mots, « vive le guide ! » qui se faisaient de plus en plus fort à mesure qu’ils approchaient du centre du village. Finalement ils purent apercevoir une foule qui semblait entourer quelqu’un ou quelque chose, c’était eux qui depuis tout à l’heure manifestait leur joie. La question était pourquoi ? Hikari resta silencieux à la vu de ce spectacle, il s’approcha d’un peu plus près avec Jade pour mieux comprendre ce qui se passait. L’ange essayait de distinguer qui se cachait derrière cette foule, alors que la femme metamol, qui tentait de voir en s’élevant sur la pointe des pieds lui demandait s’il voyait quelque chose. Hikari fronça un peu les sourcils, et aperçu ensuite un homme qui n’avait rien d’un metamol, au milieu de ce beau monde.

"Oui, il semblerait qu‘un homme se trouve au centre de tout ces gens. C‘est sans aucun doute lui qui est à l‘origine de ces acclamations."

Jade surpris ensuite tout le monde en élevant la voix plus que les autres, sur un ton sarcastique qui surpris même l’ange du Destin. Cette femme n’avait pas froid aux yeux et se fraya un passage à travers la foule, pour rencontrer celui qui les avait tous fait se rassembler. Elle n’avait pas oublié de mentionner qu’elle avait terriblement envie de boire un coup et c’était justement ce qui avait provoqué l’air un peu offusquer de certaines personnes dans la foule. Hikari resta calme et la suivi en prenant le chemin qu’elle avait ouvert à travers les personnes. L’ange était dévisagé par beaucoup, car comme l’inconnu il n’était pas un habitant de la planète et cela intriguait. Jade semblait déçu d’avoir raté la fête, Hikari pris alors la parole en lui répondant.

"C‘est dommage en effet. Mais je crois que l‘on n‘a pas manqué de rencontrer celui qui a animé le village. Peut-être as-t-il encore quelques tours intéressants ?" Avait-il dit avec un sourire amical. Puis il regarda l’individu et lui adressa la parole. "Pardon, je suis Hikaritatsu, et voici Jade. Je suis étonner de voir un autre étranger fouler cette planète, et encore plus qu‘il soit acclamer par la foule. J‘avais crus comprendre qu‘il n‘y avait pas beaucoup de visites sur Metamol…"

Hikari, comme toujours restait poli face à n’importe qui. Il ne savait pas à qui il avait à faire mais il était certain que ce curieux personnage avait un lien avec ces interrogations qui entourait la planète Metamol. L’ange espérait qu’il leur en dise plus.
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockJeu 8 Mai 2014 - 18:39
Ajito se rassit sur le fauteuil alors que les voix scandaient encore son nom. Le vieil homme se remit sur ces pieds et monta à la suite d’Ajito sur la pyramide d’objets vivant.

Ajito lui lança un regard amusé et content de voir que son discours et sa magie ne les avait pas juste asservis mais avais aussi et surtout su réveiller une flamme en eux depuis trop longtemps oublié il lui demanda :

"Qui t’as permis de monter jusqu’à moi Gil’s ?"

Le pouvoir de lecture était toujours si utile.

Le métamol  sourit à Ajito et lui répliqua :

"Je suis le Naïb de ce village depuis près de quarante longues années, tu peux être ou non celui qui restaurera notre gloire tu es surtout celui qui fait des promesses inconsidérées à mon peuple et ce en ayant prouvé si peu."

Il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre solennellement avec un grand sérieux :

"Je serais ton juge, si je te suspecte à n’importe quel moment de te jouer de mon peuple je rependrais ton sang sur le sable du désert. Tant que je verrais en toi un guide, mon peuple et moi-même te serons dévoué."

Ajito ne put se retenir de rire, Le peuple de métamol était génial : bien que conscient de son retranchement et de sa faiblesse il restait toujours si fier, si puissant il commençait à éprouver de l’affection pour se peuple. Tout comme cette planète, Tous les sens d’Ajito étaient perturbés par l’énergie ambiante de cette planète, il se sentait si fort.

Conscient de l’emprise qu’il avait désormais sur ce village il divisa en quatre les restes de sa parade merveilleuse et les envoya à travers les réseaux de grottes accompagné d’émissaire choisit par le vieux Naïb afin de porter ces mots au reste de la populace.

C’est ce moment que choisirent Jade et Hikaritatsu pour arriver.

Dans un premier temps, Ajito ne les entendis pas, jusqu’à ce que l’ange s’adresse directement à lui  en se présentant.

Ajito, se présenta à son tour :

"Je suis Ajito, je serais le nouveau roi de cette planète..."
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 570

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockVen 9 Mai 2014 - 23:44
Il était un brin amusant de voir Hikari être poli et aimable, comme s'il était prêt avec un sourire charmeur a rattraper tout ce que Jade pouvait faire de travers : ne pas se présenter notamment. Elle sourit en remarquant que l'homme en costume blanc avait l'air d'être un médiateur par vocation et çela tombait bien car elle n'était pas d'humeur pour un excès de sagesse et de retenu.

Pourtant, plus tôt sur Terre, elle n’avait pas eu le quart de cette assurance : elle s'étonnait elle-même de se sentir aussi rebelle en cette heure, à ne craindre ni l'avis de cet Ajito, ni celui de son binôme : Même le regard des autres métamols autour d'eux lui était indifférent. Jade était comme portée, jouant à domicile cette fois-ci. Elle défendait cette planète, comme pour mieux s'y faire accepter, passant pourtant pour une folle devant ses semblables. Elle se sentait au dessus de ses confrères métamols en cet instant, comme si elle seule savait quels genres de connards peuplaient l'univers. Elle allait surveiller tout ça, elle allait même veiller au grain.

Parce qu'elle avait une dette envers ce peuple. Un crime a racheter.

Elle prendrait tous les risques, même celui de passer pour une marginale -encore une fois, elle n'était plus à ça prêt- pour se donner bonne conscience. Dormir mieux... Et puis, surtout, sa fierté lui dictait de ne pas se laisser faire cette fois-ci. Elle avait vieillit, et pour tout ce qu’elle avait été naïve et docile, elle serait rebelle et suspicieuse. Du moins, elle était motivée pour tenter de s’essayer à ce personnage. Cela faisait du bien à l'égo.

La petite mécano derrière ses deux grands verres de lunettes ne put retenir un sourire elle-aussi devant la déclaration de l'inconnu sur son trône. Les autres habitants avaient quitté les lieux et Jade se demandait ce qu'ils avaient échangés avec cet Ajito. Que leur avait-il vendu pour être un "guide ?"

"Heureuse pour vous. " dit-elle pour toute réponse, contrairement à toute attente. Son regard de défi avait glissé pour se tourner vers les échoppes autour. Elle se détourna de l'homme et d'Hikari pour y aller jeter un coup d'oeil, cherchant quelque-chose vraisemblablement. C'est donc sans un regard et à plusieurs mètres qu'elle fit à nouveau entendre sa voix, leur tournant le dos à tous deux. "Roi de Métamol... Cela va être un sacré boulot hein, même Fugma a refusé l'offre devant le merdier qui l'attendait. Je me demande ce que vous avez pris pour avoir un telle idée." Elle était à moitié couchée, le ventre contre le dessus d'un étale pour regarder s'il n'y avait pas une bouteille à attraper : pestant, elle se redressa en se laissant hisser en arrière pour revenir sur ses deux pieds. "D'ailleurs, je me demande ce que va en penser notre héroïque ami magma... Vous avez prévu de lui envoyer une invitation pour le couronnement ?" Jade se retourna enfin vers eux en faisant la moue, visiblement déçue de faire chou blanc : levant enfin un regard vers Ajito, et remettant des cheveux derrière son oreille, elle conclut : "Non, sérieusement, un futur Roi se doit de servir à boire aux gens de passage."
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3870
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockJeu 15 Mai 2014 - 22:32
L’épais brouillard de mystère qui s’était créer sur Metamol commençait à se fendre de quelques éclaircit. Du moins, un premier indice se faisait entrevoir pour le duo de détective improvisé Jade/Hikari, avec la rencontre dans le village metamol de ce curieux personnage qui animait autour de lui une foule bruyante. Pourtant il était à priori difficile de stimulé les habitants de cette planète, peu enclin à suivre un guide. L’homme semblait être venu prêcher une bonne parole, mais laquelle ? C’était ce qu’était sensé découvrir l’ange et la mécanicienne.

En le découvrant dans la foule, le duo avait fait irruption pour savoir ce qui se passait, et le tempérament plutôt direct de la femme à lunette avait été un peu repris par le discours plus calme de l’homme en costume blanc. Très diplomate, Hikari avait commencé par se présenter avant de poser des questions. C’était évident, pour obtenir des réponses il fallait aussi en donner pour avoir un échange équitable, enfin au moins par politesse lorsqu’on rencontre quelqu’un pour la toute première fois. De toute manière l’ange du Destin était comme ça, son apparence très soignée se vérifiait dans ses paroles toujours sages et posés. Hikari semblait être un homme lucide et qui savait très bien se défaire d’une situation rien qu’avec des mots. Le rôle des anges est aussi là, savoir rassurer, comprendre et échanger avec autrui.

L’inconnu se présenta sous le prénom de Ajito, mais la surprise était qu’il affirmait être le futur roi de Metamol. Chose pour le moins étonnante, cet homme n’avait rien d’un roi ou d’un quelconque dirigeant, même s’il avait sût faire crier la foule cela dit. En effet en apparence il n’avait pas trop l’air d’un roi, et encore plus curieux il n’était pas accompagné des habituels gardes pour épauler son altesse. Certes, vu qu’il prévoyait d’être le dirigeant de Metamol il n’avait pas encore officiellement ce titre mais pour pouvoir y prétendre il semble logique de s’entourer de fidèles, or il semblait agir seul… A moins que le vaisseau en orbite ne soit en sa possession et remplit de soldats à son service ? Pour Hikari il était évident qu’il y avait un lien entre les deux, un vaisseau aussi imposant arrivant quasiment en même temps que ce « futur roi », ceci n’était pas un hasard.

La déclaration d’Ajito avait surpris aussi Jade qui sembla réagir avec ironie, elle se désintéressa ensuite de la conversation pour aller chercher quelque chose. La mécanicienne avait l’air d’avoir la bougeotte, mais il était vrai qu’elle était venue ici avant tout pour se rafraichir le gosier. Hikari décida de reprendre la parole, toujours aussi calme.

"Roi de Metamol ? C‘est ambitieux. Vous semblez avoir déjà des partisans de votre côté, mais comment comptez-vous vous y prendre pour devenir roi ? Les gens d‘ici ne sont pas très fan des étrangers et encore moins que l‘un d‘eux ne vienne se poser comme un leader de la nation. Je me demandais aussi, le vaisseau en orbite, serait-il à vous ?"

L’ange du destin essayait pour l’instant de comprendre la situation avant d’agir. S’il devait faire quelque chose sur cette planète il devait être prudent et agir correctement. A première vue Ajito n’avait pas l’air d’être dangereux, mais il ne faut pas se fier aux apparences, il en va de même pour le fait qu’il n’ai pas l’air d’un roi.
Boss Stinger
Boss Stinger
Terrien
Masculin Date d'inscription : 05/06/2009
Nombre de messages : 715
Bon ou mauvais ? : -
Zénies : -

Techniques
Techniques illimitées : They are no redemption
Techniques 3/combat : for those
Techniques 1/combat : who shatter the time

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockLun 19 Mai 2014 - 21:26

"Ce vaisseau en orbite, il est a moi jeune homme"


Dans la pénombre de la grotte, Stinger s'approcha, le cigare flamboyant d'un rouge profond, laissant échapper une fumée épaisse. Une oreillette qui semblait faite de métal sombre et de verre entourait son oreille droite, brillant de couleurs étranges. Un sourire le fit sortir de l'ombre, portant un regard sur les trois protagonistes sur la place. Le voyage jusqu'ici avait été une véritable partie de plaisir. Des que les deux cibles qu'il avait pu observer avait quitté le désert, il s'était mis en route de les rejoindre et de faire parvenir un message a fugma avec un GPS signalant la position qu'aurait Boss, c'est a dire la cité mère de Métamol. Au millimètre près, il étais désormais sur ce marqueur, patientant, laissant un effet dramatique ou il pu observer tout son saoul Ajito, Hikaritatsu et Jade. C'était d'un coup d'un seul que cette dernière lui effaça ce sourire qu'il portait, dévoilant le masque, le mettant a nu. Qui était elle bon sang ! Mais cela ne dura qu'une fraction de seconde dans la pénombre de la grotte, celle qui l'avait si bien caché. Il fit alors un pas en avant.

Après avoir passé les contrôles de routine, la capsule de Boss était entré dans l'atmosphère de la grande verte, suivi par une escouade alpha, censé assurer la protection du directeur des Industries Stinger. L'atterrissage avait été un franc succès et la tourelle avait été rapidement désactivé : ici la seule menace qui pourrait l'atteindre serait celle des mots, et il était prêt a se battre sur ce terrain. La porte s'ouvrit devant lui, avec un léger temps de dépressurisation et quelques consignes obligatoires lancé par une voix glaciale, sans ton. Après être ressorti, de son oreillette il commanda le départ de son moyen de transport pour qu'il retourne dans l'espace, accompagné de sa grande soeur qui avait charrié ces hommes de main.

Ils s'éloignèrent tous, aucun n'était habillé en tenue de combat mais en costume et cravate, et les seules armes qu'avait tout ces hommes était une mallette chacun, ainsi qu'une paire de lunette pour lutter contre le soleil puissant. Un respirateur discret était sur leur nez, pour s'habituer à cette ambiance différente, à cette humidité inexistante, à cette chaleur étouffante et à ce sable lacérant la peau, atteignant les hauteur de la montagne ou la grotte était installé. Malgré la vétusté des grottes, l'escalier qui menait à celle ci semblait taillé et ouvragé de façon superbe : les rambardes semblait créé pour repousser toute coulée de lave et permettre l'accès au points sécurisés, les marches était nombreuses et le chemins sinueux, un hadj jubilatoire vers les hautes sphères de ces surhommes résistant à toute tempête et à tout ouragan.

En montant les marches, le Boss demanda à Catleia d'établir la connexion avec la conversation que tenait Ajito, il devait entendre tout et être déjà prêt avant même d'entrer dans la salle, il devait mener d'une main de maitre la situation qui allait se présenter à lui. Chaque mallette semblait de taille différente, contenant plusieurs éléments mystérieux, encore obscurs. En arrivant à l'entrée de la grotte, il faisait nuit et tous était partie dans leur cases respective. Seul deux gardes cncervait l'accès à la grotte, ils semblaient ne vouloir laisser entrer personne : trop de gens étaient passés sans qu'il ne le décident, et ils voulaient se rattraper maintenant, pas de chance, c'était Stinger. Expliquant sa situation et qui il était, il ne leur arracha qu'un simple grognement. Ils n'étaient pas du genre a faire confiance. Il avait fallu trouver une solution pour entrer.

Et maintenant, il était à l'intérieur, à les observer dans l'ombre. Ajito semblait satisfait de lui, et vu l'amoncellement d'objet au milieu de la place, il avait effectivement fichu un sacré bazar. L'audio lui avait révélé ces dires, mais ces mouvements était resté voilé de mystère, plus maintenant. Sortant de l'ombre, Stinger avança vers le tas d'objet, tournant le dos au trois personnages sur la place, prenant une chaise et une table. L'escouade alpha l'accompagnant se saisit de la table et les quartes hommes de main posèrent chacun leur mallette sur la table. Ramenant trois autres chaises, entourant la table, ils pouvaient maintenant tous s'asseoir. Observant une certaine curiosité chez Ajito, Jade et Hikaritatsu (probablement le silence laissé, probablement la table mise ici, probablement ces quatres valisettes mystérieuses), il se permit un petit commentaire avec un sourire amusé


"Quatres protagonistes, quatre armes mortelles héhé"


Avant même d'en prononcer plus, il accrocha sa verste de costume au dos de sa chaise, lui donnant plus d'aise, puis ouvrit la première boite mystère : du whisky. Il servit quatre verres, sa cuvée personnelle, dans une valise réfrigéré avec une réserve de glaçon automatique. Ce breuvage avait été consommé peu souvent, mais il le sortait pour de grandes occasions : cet alcool venu des lunes de Gaurus IV avait le pouvoir d'enivrer des la première gorgée, déployant une douce chaleur dans la gorge au notes épicées et fraiches. Pour n'importe quel spectateur, cela semblait un alcool normal. Il l'avait appelé "Le faiseur de Pacte", et il ne l'avait sorti qu'une rare fois durant ces années, c'était avec Enki, un plan bien lointain désormais. Cela lui fit penser, pendant qu'il finissait de servir les verres sur cette table de bois foncé et lustré à la main, qu'il faudrait un jour reprendre contact avec le barman, il s'était passé bien des choses depuis la dernière fois.

Il s'assit


"Tout d'abords, laissez moi me présenter, je me nomme Stinger, grand patron des entreprises Stinger Indutry, votre humble serviteur et camarade le temps de cette soirée bien belle. Je m'excuse déjà pour cette entrée un peu pompeuses, je vous avoue que j'ai un faible pour les mises en scènes et les beau discours. Un homme sachant discourir plus fort qu'il ne frappe avec ces poings est un homme de confiance disait mon cher père. Moi je pense qu'un homme sachant discourir plus fort qu'il ne frappe est un simple humain, rien de plus."


Il laissa un temps, pour que ces mots impacte de façon plus forte, pour mieux faire comprendre le point de vue du Boss. Contrôlant à la perfection ces expressions, il émit un rictus très léger, se montrant désolé pour les illusions de son père. Ce qu'il venait de donner ici était aussi une façon de faire comprendre qu'il n'avait rien d'exceptionnel, rien à part la fortune et un océan de solitude.


"Ce vaisseau en orbite est ma possession. Je l'ai nommé cœur de Fer, en honneur de son objectif à long termes. Je passe les formalités inutiles des présentations, nous sommes tous pressé ici : j'ai des affaires qui m'attendent sur Dosatz, votre peuple est obligé de se terrer dans des montagnes et je suppose que chacun ici n'a ni l'envie ni le besoin de s'éterniser sur la situation. Maintenant que j'ai répondu à vos questions, je vais prendre un peu d'avance sur les suivantes."


Il resservit un verre à ceux dont le verre était vide

"J'ai énormément étudié cette planète, sa surface et son climat : aride, désertique et hostile en tout point. Voile quels était mes premières conclusions. Cependant, dans cet enfer sur Terre, un peuple s'était libéré du joug des éléments et avait appris à vivre, a grandir et à se développer. Que c'est il passé pour qu'aujourd'hui les belles citées d'ivoires soient réduites à l'état de poussière ? Comment le peuple de métamol a pu retomber dans cette solitude peuplé de la peur du lendemain et de la technologie avoisinante ? Des légendes parlent de pics brisant le ciel, de grands guerriers au cheveux hirsutes, à la musculature noueuse et au corp sec, taillé par le sable lui même, au artistes féconds et au mythes divins. Ou est passé ce peuple ?"


Où es-tu passé toi le feu de nos entrailles
Et, sang, pourquoi cesse-tu de couler dans nos veines


Il regarda Jade

"Ou est passé votre peuple mademoiselle Highwind ?"


Il laissa un nouveau temps, durant le plus longtemps possible, et il repris avant que quelqu'un n'intervienne.

"Un grand désastre s'est jeté sur cette planète, plongeant absolument tout dans un néant, offrant la peur au peuple et au grands de ce monde, donnant cette aversion pour la technologie et l'extérieur. Nous sommes ici pour redonner à ce peuple une chance, une possibilité pour redevenir les maitres de la fusion qu'ils étaient il y a de cela des années."

Nouveau temps

"Vous l'avez compris, je ne suis pas un homme qui peut comprendre fondamentalement ce peuple, mais cet Ajito, ici, oui. Regardez, observez autour de vous, ressentez cette énergie incroyable qu'il a insufflé a ces hommes et a ces femmes, revivez les larmes versées envers le prophète de cette planète. Car oui, il n'est pas un roi, il n'est pas un président : il est le prophète dont ont besoin les métamol, qui communique avec la terre, qui siffle au vent et murmure au plantes. Il est celui dont la planète a besoin, pas celle qu'elle mérite, celle qui va changer son histoire et la ramener vers ce Sentier doré de la gloire."

Il laissa les trois protagonistes saisir totalement ces dires, puis il repris, avec un ton plus détendu, leur offrant un beau sourire

"Cependant, les plus beau projets ont toujours besoin des financements d'un fou prêt à donner sans compter, et qui mieux que moi peut jouer ce mégalo ? J'ai beau chercher je n'en voit pas un seul sur cette galaxie. Ainsi, le prophète guidera véritablement les métamol, alors que je travaillerais pour leur donner un avenir et redorer les magnifiques citées orientales."


Toute cette discussion avait mené normalement Jade et Hikaritatsu à une seule question à laquelle il allait répondre, mais avant ca, il leur laissa le temps de s'exprimer. Il fallait maintenant qu'il réagissent, qu'il comprennent les tenants et aboutissants de ce qu'avait commencé les deux hommes.
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockVen 23 Mai 2014 - 0:56
Ajito porta rapidement sa main au bracelet qui entourait son poignet et fit tourner de quelques crans la molette présente dessus vers la gauche.
Il se sentait encore trop sous l’influence de ces propres pouvoirs… roi de Métamol quel bêtise, le boss allait rattraper cette bourde.

Il retomba mollement sur le fauteuil s’apprêtant à répondre à l’ange et sa compagne, seulement le Stinger jugea bon apparaître à ce moment-là et c’était tant mieux.

Ajito n’avait pas de temps à perdre avec un ange, à l’heure qu’il était, plusieurs délégations étaient déjà en route vers eux, les différents Naïb des villages, trop curieux n’avaient su attendre pour répondre à l’appel des émissaires et de leurs fantastiques escortes.

*une nuit*


La conscience aigu du temps qui passait couplé à son manque d’endurance actuel rendait Ajito un peu fatigué, il n’écoutait pas le boss, fermant les yeux quelques instants tournant encore un peu la molette de son bracelet.

*une dizaine de minutes…*


Les sens du nouveau guide de Metamol étaient en éveil, analysant, vagabondant autour des groupes arrivant qu’il devinait méfiants à son égard.

Ajito avait décidemment du mal à s’adapter et garder contrôle de lui sur ce monde, une fois ces dix minutes de repos prise,il se saisit d’une cane traînant dans la pyramide et la laissa ne faire plus qu’un avec lui. La poignée de cette dernière se joignit aux doigts d’Ajito d’une manière étrange, pouvant attirer le regard, on ne pouvait plus distinguer où commençait la canne et où finissait sa chaire.

Aidé par cet étrange prolongement de son bras il descendit vers ceux qui étaient venus pour l’observer.

Une cinquantaine de Métamoliens étaient arrivé avec les créatures de la parade, témoins des pouvoirs d’ajito qui étaient venus les chercher.

Trois Naïb s’approchèrent d’Ajito pour le juger, le jauger du regard. Peu de tribus avait encore des Naïb à leurs tête comme le préconisait les anciens usages ou alors ces derniers  n’étaient que de pâles êtres fantoche, cependant ce n’était pas le cas des trois qui tournaient désormais autour d’Ajito.

L’un d’eux brisa enfin le silence avec un seul et unique mot

"Pourquoi ?"

Ajito appuyé sur la canne sourit avant de répondre

"Notez mes paroles car elles seront un jour les premières que vous trouverez dans vos livres d’histoire : Votre peuple m’appartient, puisque vous êtes faible et que je serai le moindre mal parmi tous ceux qui pourraient jeter leur dévolus sur votre monde. Votre peuple me jurera allégeance à travers vous et le genou que vous allez ployer devant moi aujourd’hui. En échange, je vous prêterais à mon tour un serment d’allégeance : J’accepterais de vous guider sur le Nooshodos qui restaurera votre gloire passé et plus encore enfin quand vous serez prêt je remettrais votre destin entre vos main."

Il marqua une pause avant de reprendre

"Voici ma prédiction pour votre futur : vous ne serez plus jamais ni esclave ni maitre des caprices des monstres et mondes cruels. Si vous passez mes épreuves."

L’un des Naïbs se mit à rire, considérant comme ridicule les propos d’Ajito, se dernier dit alors

"Je comprends qu’il est difficile de m’accepter aussi ferais-je un miracle devant vous et après ça, le choix sera votre."

*Un miracle, une nuit*

Ajito prit une profonde inspiration et désactiva le bracelet qui maintenait ses pouvoirs et sa folie enfouis en lui… Il y avait un miracle à accomplir.
En ligne
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12718
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockSam 24 Mai 2014 - 13:56
Le magma était finalement arrivé à destination, accompagné d'un des Metamol de sa base. En rentrant dans cette grotte il remarqua la présence de plusieurs individus. D'un pas assuré Fugma le dernier protagoniste manquant fit son apparition. Le magma s’arrêta à quelque mettre de ce fameux Boss. Il jeta un coup d'oeil rapide et il en déduit que ce Boss semblait être un terrien, il remarqua également la présence d'un Ange d'une Metamol et pour terminer une dernière personne pour laquelle il n'avait aucune idée de sa race. Fugma prit la parole :

"Me voici, je serais curieux d'en savoir plus sur la reconstruction de cette planète. La dernière fois qu'une personne est venu avec de telles idées ça c'est mal passé pour les Metamol, donc excusez moi d'avance de mon scepticisme"

Fugma analysa rapidement la situation, il y avait une Metamol accompagné d'un Ange. En toute logique ces deux là n'était pas là pour faire le mal, mais ne semblait pas allié avec ce fameux Boss. En parlant de lui il ne semblait pas être un guerrier, bien au contraire. Celui qui semble le représenter en terme ce force, est l'inconnue. Il était sans doute la seule véritable menace, actuellement il n'y a pas trop à craindre, mais valait mieux être prudent.

"Je suis Fugma, le roi de la planète."

Il y avait de forte chance que tous le monde l'ai reconnue, mais le magma préféra se présenter, en espérant que les autres fasse de même. Il tourna sa tête vers Ajito, l'ayant entendu parlé en arrivant. Il lui demanda :

"Je serais curieux de voir ton miracle.


(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 570

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockJeu 29 Mai 2014 - 11:50
Appuyéj une étale, tournée vers le mystérieux inconnu et Hikari, Jade, dont les nerfs encore tremblant de la crise de larme précédente réclamaient de quoi les détendre, entendit une voix envahir la place souterraine. Elle sursauta, ne s'attendant pas à une nouvelle personne, et curieuse revint vers le centre de l'endroit pour se rapprocher d'Hikari.

Dans la pénombre, des petites diodes multicolores et le rougeoiement d'un cigare semblait être l'introduction à une personnage à la voix grave : une voix suave mais dure qui glaça le sang de Jade.
Une silhouette improbable se dessina jusqu'à ce qu'elle distingue le nouvel arrivant, accompagné d'hommes en costume et lunette solaires.
Profils humains, et richement vêtus. Des hommes d'affaire ? Elle s'attendait à ce qu'on vienne leur acheter Métamol dans cet accoutrement, avec ses valises mystérieuses. Quel genre de jeu était-ce, quelle genre de partie était en train de se jouer sous son nez ?
Hikari, immaculé gentleman, Ajito, sur son trone improvisé, et maintenant des pingouins corporates... Elle eut un bref regard vers le vieux Naib qui était resté non loin : elle et lui n'avait surement jamais vu autant d'étrangers envahir un village.

Les nouveaux venus passèrent devant eux et dressa une table et des chaises comme pour improviser une réception, une réunion tout du moins. Cela aurait pu lui sembler être une mauvaise performance théâtrale, petite scène  de rue improvisée dans laquelle elle avait été prise en figurant par mégarde : Rien n'avait de sens, tout était improbable, cela ne collait pas avec le décor métamol ! Cette salle était une place marchande, remplie de citoyens modestes en temps normal, et voilà qu'elle était quasiment vide, habitée par ces étrangers en costumes, avec un mobilier loufoque entassé sans logique en son centre.

Et elle au centre, à regarder le sketch passivement, abasourdie.

Elle... Comment cela se faisait-il qu'elle se retrouve au milieu de tout ça d'ailleurs ? Elle était la moins bien placée pour accueillir des touristes, car la moins représentative des métamols. Vêtements qui venaient d'autres planètes, non attachée à sa terre, bannie... La seule chose qui trahissait son origine était son regard vide mais lourd : le regard sec de ceux qui ont tout perdu, de ceux qui ont su rester debout et digne à leur poste après l'apocalypse. Le regard de ceux qui survivent.

Le meneur du groupe de commerciaux de l'espace, un homme gras mais aux gestes élégants, avait un sourire presque extatique aux lèvres : il regarda les quatre chaises qu'on venait de placer et sortit un commentaire tout aussi dénué de sens que le reste du tableau avant de s'installer. Il saisit une valise qu'il ouvrit : Jade ne s'en était pas rendu compte mais elle s'était rapprochée de son coéquipier en costume blanc, et avait son bras qui touchait maintenant le sien.
Quand le contact se fit entre elle et Hikari, elle réalisa la peur qui tordait ses entrailles et que son imagination et son esprit d'observation avait occulté. Elle ne bougea pas néanmoins, sentant qu'elle ne pourrait pas continuer à jouer son rôle de femme nonchalante et rebelle face au nouveau venu.
En une minute à peine ce type rondouillard l'avait complétement hypnotisé et elle ne l'avait même pas compris avant cette seconde où elle s'était reprit.

L'homme au cigare saisit une mallette et comme victime d'une impression de déjà-vu, la petite mécano se demanda si Hikari savait se battre : l’appréhension que tout explose, un mauvais pressentiment... C'est finalement de l'alcool qui fut délivré du coffret inattendu, laissant Jade se demander si se balader avec des kits à apéro n'était pas une habitude terrienne. Sans que personne ne brise le silence, quatre verres de whisky furent remplis.

Jade comprit.

C'était donc lui.
Bien avant qu'Hikari ne la trouve, le premier homme à la suivre ici. Celui qui possédait les drones qui jouaient aux voyeurs dans le désert. Celui qui possédait le vaisseau en orbite comme il l'avait annoncé. Celui qui l'énervait et l'observait depuis qu'elle avait atterri. Le voilà le visage du chef d'orchestre de ce petit quartet.
Cela faisait des heures qu'elle avait envie de le voir, et en regardant ses traits, ce sourire satisfait et ce regard qui semble posséder tout ce sur quoi il se porte, elle avait l'impression qu'elle le traquait depuis bien plus longtemps... Qui avait traqué qui d'ailleurs ?

Il était venue dans cette grotte où elle était...
Mais elle avant cela avait tenté de pirater un de ses bots.
Bot qui l'avait suivit dans le désert...
Mais qui devait venir du vaisseau qu'elle avait pisté avec son radar-maison.
Vaisseau qui l'avait toisé dès qu'elle était entré dans l'atmosphère et qu'on lui avait demandé son identité.

Le jeu de chat et de souris avait fini par se terminer. Elle se demandait qui avait gagné.
Du whisky...
Elle se servit en souriant, satisfaite. C'était le signe qu'elle attendait. Il avait répondu à son invitation lancée plus tôt lorsque dans le désert elle avait d'un ton las suggéré à l'entité cachée derrière la caméra du drone de descendre sur le terrain lui servir un verre. Elle ne s'attendait pas à cela... Elle apprécia le clin d'oeil. Et donc elle souriait.

Jade croisa son regard, comme pour le remercier d'avoir fait preuve d'un sens de la mise en scène et de l'introduction -à propos duquel pourtant il s'excusa la seconde suivante-. Il s'introduisait et du même coup introduisait son embarcation.
Il parlait bien, réel orateur et vendeur tacticien -il lui avait amené de l'alcool en échange de son attention- et c'est plus qu'attentive que la métamole trempa ses lèvres dans le breuvage. La première gorgée sembla presque s'évaporer dans son gosier : elle en fut surprise, et en prit une deuxième, histoire d'être sûre. Ses sens ne la trompait pas, le liquide était si délicieux qu'il semblait faire corps avec ses papilles et se fondre dans son être, atteignant ses entrailles et lui retournant le coeur. Elle était déjà ivre, du moins c'est l'impression qu'elle en avait, bien qu'elle ne ressente que les bons côtés d'une dégustation alcoolisée : elle ferma les yeux un instant, comme soulagée. Elle avait ressenti les symptômes d'un manque plus tôt, mais ils étaient déjà comblé. C'était sans conteste le meilleur alcool qu'elle avait jamais bu, et pourtant elle n'en était pas à sa première expérience. Avide et ne contrôlant plus sa gourmandise, elle ne put s'empêcher de finir d'un trait son verre : elle regarda alors rapidement si Hikari avait fini le sien, mais avant qu'elle se songe à faire du racket on lui remplit à nouveau son verre.
Stinger... Le mot avait été rapidement associé à cette sensation brulante de ces gorgées enivrantes : Il était un habile business man malgré son gros bide et son cigare intempestif... Un habile conquérant.

Il continuait son récit, narrant le repli et la retraite de Métamol. Il la prit à partie, lui demandant ce qu'il était advenu du peuple légendaire qui avait aujourd'hui cédé la place à des paysans dociles : il la fixa et Jade se sentit d'un coup très petite. Plus petite encore que d'habitude... écrasée. Il connaissait son nom par ailleurs, cela devenait énervant. La peur et l'angoisse s'installèrent dans sa poitrine, sans doute aidé par le breuvage divin qui lui avait fait baissé sa garde et mit les nerfs à fleur de peau. Son esprit était troublé et grisé étrangement.
Où est-il passé ?
Oui, quelque chose avait disparu, c'était certain. Un peu comme son assurance face à ce Stinger.

Elle soupirait presque de soulagement quand il continua son laïus, détournant enfin son regard d'elle. Il expliqua le rôle d'Ajito, et en faisait l'éloge. Les nerfs de Jade étaient soumis à trop de tension, de bonnes sensation et de mauvaises, un vertiges s'emparait d'elle. Son corps répondait aux abonnés absents alors qu'elle entendait le portrait quasi-religieux que dressait Stinger à propos du jeune homme. Elle sentait ses muscles trembler, ses yeux chercher des repères, son odorat expirer la fumée de tabac, sa main se concentrer pour garder fermement le verre vide. Roi... Mérite... Histoire... Gloire...

Au climax du discours, Jade laissa un rire sonore filtrer de sa gorge nouée d'incompréhension. Un rire nerveux, un rire de femme saoule. Elle ne l'était pourtant pas et se rendant compte de la gène, elle mit sa main devant sa bouche, choquée de n'avoir pu retenir sa moquerie face à cette publicité pour un sauveur comparable à celle pour une lessive respectueuse de l’environnement. Son sourire demeurait -ne pas perdre la face, au final cela lui donnait un air impertinent et incrédule face à tout ça, ce n'était pas plus mal- mais elle se sentait honteuse de n'avoir put contrôler son état. Elle avait perdu le contrôle, et elle détestait ça.

Jade était une femme qui aimait les choses tangibles, logiques, connues. Son amour pour la mécanique était une expression de son besoin de comprendre le monde qui l'entoure : et quand elle entendit les Naïbs revenir et Ajito descendre de son pied d'estale en usant d'un pouvoir dérangeant pour se constituer une canne, elle se sentit très mal à l'aise. Qu'on lui parle de physique, d'énergie contrôlée, de roulements métalliques, mais qu'on ne lui impose pas ces spiritualités de pouvoirs inexplicables ! Elle avait grandit au sein d'une Métamol qui parlait de pouvoirs perdus et se terrait dans une nostalgie écœurante qui l'avait poussé à bout. Vous ne savez plus vous téléporter ? Eh bien prenez des outils et construisez vos locomotions ! Vous ne savez plus combattre ? Eh bien domestiquez cette déflagration naturelle et maitrisez là !
Où est passé le peuple métamol ? Le voilà ! Il s'adapte ! Il compose ! Malheureusement pas encore assez vite au gout de la petite génie qui avait fini par sortir des grottes, insatiable. Stinger annonça vouloir être le mégalo qui finance la chose et bien entendu, nul doute qu'Hikari et elle se demandait ce qu'il y gagnait dans l'exercice, à rebâtir une planète entière. Un mécène désintéressé lui paraissait aussi impossible que toute cette mise en scène. Hikari avait l'air bien plus à l'aise qu'elle, frais et calme : elle le laissait continuer l'interrogatoire, continuer l'enquête. Il serait bien plus crédible... Il n'était pas aussi distrait qu'elle.

Bientôt une cour se réunissait autour d'Ajito, exaspérant un peu l'ingénieure qui se rappela que ce village était le coeur de la civilisation Métamole et, par la même, la plus attachée à ce genre de rituel. Ajito, mit à l'épreuve, finit par s'emporter sur une tirade prétentieuse, jusqu'à ce qu'il prononce des noms anciens métamols, témoignant du savoir du "prophète" en devenir. Jade plissa ses yeux derrière ses grands verres de correction, se demandant qui était ce type qui en savait tant sur son peuple et qui à présent avait renversé la situation et mettant le peuple de la planète à l'épreuve à son tour. Il annonça un miracle.

Jade, sceptique, détourna le regard et vit alors un nouvelle ombre se joindre à tout ce raffut : comme si elle n'était pas assez troublée ainsi, c'est Fugma qui fit son apparition. Si c'était là le miracle, elle n'était pas sûre d'apprécier. Il n'avait pas changé du tout -foutus magmas- et arborait le même regard neutre qu'elle avait appris à ignorer. Ce dernier s'adressa à Stinger, expliquant avoir des doutes sur le projet de "reconstruction". Il évoqua un incident similaire dans le passé et Jade sut qu'il parlait d'Enolc.
Elle frissonna.

Elle regarda Fugma, et après un temps elle prit une inspiration -un tantinet lasse- et d'une voix fatiguée déclara :
" Roi de metamol, c'est un poste très en vogue aujourd'hui... Qu'est-ce qui vous prend tous ? Le droit de cuissage vient d'être rétabli ?"

Fugma et Enolc était des fantômes du passé de la jeune femme, et elle n'avait pas trop besoin de ça pour venir la déstabiliser encore plus. C'était quoi cette farce, une vengeance organisé par le peuple à son encontre ? Tout était réuni pour lui donner le tournis, entre ban du village, alcool, rencontres terriennes, Fugma, Enolc, nostalgie d'un savoir perdu et miracle.

Miracle... Elle attendait à présent, toujours proche d'Hikari.
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3870
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockMer 4 Juin 2014 - 0:14
Une fois n’est pas coutume, le spectacle était au rendez-vous sur Metamol, cette planète tristement décrite par le reste du monde comme étant simplement déserte et où la seule chose qui régnait était cette chaleur étouffante… Ennuyeuse ? Paisible ? A chacun de voir quel était le mot le plus approprier mais quoiqu’il en soit, tout ceci risquait de radicalement changer avec les derniers événements présents sur la planète. Oh bien sûr, les autochtones pouvaient s’enthousiasmer de cette animation mais étaient-ils de ce genre là ? Pas sûr. Pourtant des individus extérieurs à Metamol semblaient bien décider à modifier profondément la vie sur cette planète. Qui étaient donc ces gens venus d’ailleurs ? Pourquoi venaient-ils troubler la tranquillité de cette pauvre planète ? Est-ce que ces personnes rendrons à cette planète l’éclat qu’ils promettent aux habitants ? Hikaritatsu était là pour le découvrir.

Très vite, des questions vinrent à l’esprit de l’ange en ouvrant le dialogue avec Ajito, il était curieux de savoir pourquoi Metamol était sa cible. Mais derrière tout ça se cachait quelque chose, ou plutôt quelqu’un, l’ange du Destin en était persuadé, cet homme un peu original n’était sûrement pas seul dans cette histoire. Ce gros vaisseau en orbite devait être à quelqu’un d’autre, une personne riche et puissante, assez futée pour agir tout d’abord dans l’ombre. Mais qui dit dans l’ombre dit histoire louche, si tout ceci était honnête pourquoi s’en cacher ? Il y avait trop de mystères sur cette planète et Hikari sentait qu’en découvrant simplement la personne derrière tout ça beaucoup de choses seraient révélés.

Les réponses n’allaient pas venir d’Ajito non, mais d’une autre personne qui par son charisme attira toute l’attention sur lui, affirmant être le propriétaire du vaisseau en orbite pour répondre à la question de Hikaritatsu. Surpris par cette arrivée soudaine d’un quadragénaire rondouillet habillé de vêtements chics avec un cigare, l’homme vêtu de blanc resta muet. Apparemment il s’agissait d’un terrien, il avait un air suffisant et même si la fumée de son cigare et la petite flamme à son bout reflétait sur ses lunettes, ont pouvait distinguer son regard, celui d’un homme sûr de lui. Sans doute d’un homme puissant, riche, et qui n’avait pas peur de faire les choses en grands, le profil du type derrière toute cette histoire, en somme. Il avait même fait installer une table et fait servir de l’alcool pour la mise en scène, une introduction soignée qui en disait long sur le personnage… Qui était-il en fait ? Il donna rapidement une réponse à cette question: Stinger était son nom. Un nom tout à fait terrien, comme on pouvait le deviner mais surtout un nom qui remémora à Hikari une sombre affaire qu’il avait connu il y a quelques années. C’était avec ses amis Enki et Nate Kurusawu et cette histoire d’empoisonnement de Bulma, amie du démon, où Stinger avait été nommé comme l'instigateur. Celui qui était en face d’eux aujourd’hui était donc le même homme ? Cela ne faisait aucun doute, et même si cette histoire était un peu floue elle n’inspirait pas à Hikari de donner sa confiance facilement à ce bonhomme au cigare.

Quoiqu’il en soit, l’ange du Destin n’était pas là pour parler du passé mais bien de ce qui se passait actuellement, sur Metamol. Courtois, il accepta de se joindre à la table, un peu emmené par l’envie excessive de Jade de boire un coup. En revanche Hikari semblait moins emballé, plus poser, peut-être même un peu trop professionnel, mais l’homme qui venait de faire son apparition l’était tout autant. Hikari n’avait pas toucher à son verre, restant concentrer sur ce que disait Stinger, qui selon ses dires était venu ici en bon samaritain pour redonner un peu de superbe à Metamol. Quant à Ajito lui, il semblait totalement désintéresser de la conversation, visiblement il était la personne idéale pour l’homme au cigare, qui avait trouver là un homme capable de faire ce qu’il lui demandait sans problèmes. Ils formaient d’ailleurs un bon duo, comme l’avait dit Stinger, lui était là avec sa puissance financière tandis que l’autre devait guider le peuple. Une bonne façon de gérer tout ça, mais le plan semblait trop beau, surréaliste, tout ça pour quoi ? Le bonheur du peuple ? Hikaritatsu n’y croyait pas, et ce qu’il savait du « boss » ne l’aidait pas à pencher de leur côté. Pendant ce temps là Jade s’était laissée allée face au propriétaire de l’énorme vaisseau, comme si elle ne pouvait rien faire face à sa présence, son charisme. L’ange lui, restait comme à son habitude très calme, ne se laissant pas non plus avoir par l’alcool qui était proposé, il avait seulement finit par le saisir et faire tourner le liquide dans son verre, sans le boire. Il n’était pas trop du genre à apprécier ce genre de petits plaisirs, mais surtout il devait en savoir plus.

"C’est vraiment un projet ambitieux mais, quel intérêt vous avez à faire tout ça ? En principe les businessman mettent leur argent là où il y a moyen de faire de bonnes affaires, d‘être au final gagnant d‘un tel investissement. Excusez-moi mais j‘ai du mal à croire que ce soit simplement un geste de bonté. Sans vouloir offensé le peuple de cette planète, je ne voit pas quel profit pourrait en découler. " L’ange fit une pause, regardant son verre avant d’ajouter en relevant la tête vers Stinger, sans ciller. "Vous n‘êtes pas non plus sans savoir que cette planète a déjà un gouvernement, et que celui qui la dirige verras sans doute d‘un mauvais œil votre arrivée. Une prise de planète par la force, même en douceur, reste un outrage à celui qui en a le contrôle…"

Et justement, quand on parle du loup… Fugma avait fait son apparition quelques instants après. Hikaritatsu trouvait cela étrange que ce dernier n’ait pas fait son apparition jusqu’à présent, pourtant Stinger et son acolyte semblaient commencer à occuper Metamol depuis un certain temps. Ajito, qui restait un peu à l’écart de toute cette conversation était allé auprès du peuple, promettant aussi un miracle après avoir fait l’exemple de ses pouvoirs. Les différents protagonistes concernés étaient désormais tous réunis, mais quel seras l’issue de cette histoire ?
Boss Stinger
Boss Stinger
Terrien
Masculin Date d'inscription : 05/06/2009
Nombre de messages : 715
Bon ou mauvais ? : -
Zénies : -

Techniques
Techniques illimitées : They are no redemption
Techniques 3/combat : for those
Techniques 1/combat : who shatter the time

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockMer 4 Juin 2014 - 11:32
"Exactement! Posons la question la plus clairement possible, sans détours aucun : pourquoi un multimilliardaire se lancerait aujourd'hui dans l'humanitaire envers la planète la plus miteuse de la fédération galactique, métamol pour être plus clair ? On peut dire que mes actions jusque la n'ont rien montré d'un grand intérêt pour le mécénat."

La discussion avait été mené exactement au point qu'il souhaitait, il amena ces différents interlocuteur dans un chemin qu'il avait préparé pour eux : l'éternel question pourquoi était le point le plus important ici, et il semblait qu'il serait la partie la plus complexe de la discussion, et c'était ce que Stinger avait profondément espéré. Il pris un temps et jugea tout ceux en face de lui : l'arrivée de Fugma avait été inattendue mais surtout idéale désormais. Et comme la cerise sur un gâteau, ce qu'avait dit le protecteur de métamol allait permettre des effets des plus exquis, appuyant encore plus puissamment ces dires. Mais avant cela, il allait falloir démarrer le 2ème round. Après un moment à avoir joué en roulant son cigare allumé entre ces doigts, il but une gorgée et fit un signe de la main qui pouvait passer pour un craquement de doigts. Cependant, pour l'escouade aplha, cela signifiait de se tenir en alerte : Ajito avait enlevé son inhibiteur, ce qui risquait maintenant de causer des dommages plus grands. Les champs de non-énergie était prêt a fonctionner, cachés dans les tenues des gardes derrière le Boss. Après s'être étiré, il tendis les mains vers la seconde malette, la plus grosse du lot.

"Remise en jeu, deuxième arme mortelle"

Ouvrant le coffret, celui ci se souleva au dessus le la table, légèrement, pour venir flotter quelques centimètres au dessus de la table. En  une petite seconde, l'appareil avait établis un schéma complet de la pièce dans laquelle ils se trouvait, permettant ainsi la seconde étape d'installation de la machine. Projeté par un gaz, quatre pièces de la mallette partirent au coins les plus éloignés de la salle, éclairant tout d'abords faiblement les lieux. Il restait au milieu de la table une sphère noire, tournant sur elle même, flottant toujours plus haut, pour finalement monter au plafond. La machine s'activa alors, produisant un ronflement extrêmement léger, semblant s'animer et prendre vie. Pendant que se préparait la suite, Stinger sortit un dossier avec apposé dessus le sigle de la Stinger Industry daté de plus de 40 ans, un logo d'une autre époque. Le Boss prit son air le plus sérieux et fixa Hikaritatsu

"Avant quoi que ce soit, vous devez connaitre la vérité quand à l'histoire de Bulma. Tout es consigné dans ce document, du moindre détail au éléments les plus important. Si jamais vous avez un doute quand à la pertinence de ce document, vos pourrez allez voir ce bon vieux Nate, il vous expliquera tout ce que vous pouvez avoir a savoir et éclaircira vos doutes. Emmenez le à Enki si vous le souhaitez, je vais lui en remettre un très bientôt. Maintenant que cette affaire est réglé, concentrons nous sur les éléments importants"

La machine avait semblé ne plus faire de bruit et alors que le Boss fit un signe étrange, les projecteurs holographiques s'allumèrent et diffusèrent une lueur bleutée sur la table, la métamorphosant en une vue depuis l'espace de la belle verte métamol. En orbite basse, tout en haut de cet hologramme, on pouvait voir le Coeur de Fer tournant paresseusement. De cette hauteur, les capsules entrant et sortant des lieux semblait être des fourmis. Alors que la vue centrale se concentrait sur une vie globale de la scène, il se matérialisa plus loin a droite le vaisseau dans toute sa splendeur, laissant ainsi l'examen de ce monstre. A gauche, une carte dynamique publiait en temps réel un rendu de la surface de métamol, avec ces courants d'air chauds et froids, ces marrées, ces caprices constants... Maintenant, il était possible de parler et de continuer sur ce qu'il disait. Il fallait avant tout donner des explications sur son intérêt ici, sur métamol. Il s'éclaircit la voix et comme a son habitude, pesa chaque mot, chaque intonation pour atteindre le plus efficacement les cœurs et les esprits.

"Vous savez, depuis des centaines de milliers d'années, des hommes au pouvoirs surhumains se présente dans une galaxie, font étalage de leur puissance de frappe, convainc par la force... Dans cette histoire, les hommes, les magmas, les métamols meurent, sans qu'aucun n'ai voulu cette condition. Cette partie de la galaxie est gouverné par des surhommes présentant de grands pouvoirs, mais pas un seul , je me répète, pas un seul, n'a jamais pensé au bonheur de son peuple. Depuis des milliers d'années, les gouvernements super-humains écrase les vies inférieurs, les laissant s'adapter  ou mourrir."

Le temps de boire une gorgée de son précieux liquide et de reverser la boisson à Jade, qui semblait être la seule à vouloir en profiter", il repris:

"Je veut redonner à l'homme les clés de son avenir, lui redonner une chance de s'élever, de ne plus s'écraser dans la boue et la fange de la médiocrité. Je veut pour métamol un véritable avenir, non pas composé de lapins se terrant dans leurs grottes mais de véritables guerriers, scientifiques et marchands parcourant à nouveau l'espace, proposant l'incroyable magie que cette planète à a offrir."

Pendant son discours, la vue depuis l'espace tournait autour d globe, montrant les grottes mères et les hommes courant se réfugier après avoir entendu le grondement sourd significatif d'une éruption

"Cependant, renier les mutants tel que vous Hikaritatsu ou Ajito serait de la pure folie, tant le pouvoir mis a disposition est grand. Mais trouver des hommes de confiance luttant pour le peuple et seulement le peuple est si rare de nos jour car ce combat s'accompagne de sacrifices parfois qualifiable d'atroce, parfois simplement bon. Une trempe d'homme quasi-inexistante."

Pendant un moment, Stinger réfléchit au implications de ces prochains mots. Il allait devoir mesurer et pondérer chacune de ces paroles


"Vous vous demandez surement pourquoi métamol ? Car, bien que son climat soit affreusement hostile, cette planète est actuellement la plus proche d'une telle liberté, tant son gouvernement est indépendant"

Il regarda Fugma, avec un petit sourire en coin

"Ne vous méprenez pas jeune homme, nous savons tout les deux vous n'êtes pas le roi de cette planète, au mieux son grand intendant"

Stinger avait fait une intervention osée a ce niveau la, et il ne pensait pas sortir ces derniers mots. Quand le magma était arrivé, Stinger avait ressentis un profond dégout pour cette homme. Il connaissait son histoire, celle de Enolc, les livres en parlait comme un des événement les plus marquant de ce monde. A ce moment, il avait voulu enchainer sur la suite, mais l'alcool et la présence mystérieuse de Jade lui fit s'emporter. Il se leva, calmement, puis porta un regard accusateur sur Fugma. Il pianota quelque chose dans les air, puis la vue du vaisseau et celle de la topographie de métamol se changea en de nombreuses rêves de presse, holodisques et pages de manuscrit.


"Fugma, vous êtes arrivé sur cette planète et vous avez vaincu. Et que s'est il passé ensuite ? Eh bien logiquement, les métamol se sont tournés vers vous, cherchant le refuge chez quelqu'un qui avait les compétences de les protéger. Et c'est a ce moment la que votre titre de roi est parti en fumée aussi vite qu'il est apparu : vous avez offert la protections a quelques un d'entre eux, et vous vous êtes volatilisé dans votre base, rejoignant votre vraie planète : Magma. Les métamol avait besoin d'un chef, d'un homme qui les mènerais vers ce sentier doré qu'était leur ancienne vie, ils avait besoin que vous les aidiez à reconstruire et à reformer la gloire de ce peuple fier. Vous vous revendiquez roi alors que vous n'avez même pas reconstruit leurs villes sur la technologie de votre dôme. Vous vous revendiquez roi alors que même votre peuple ne le reconnais pas ni ne s'agenouille !"

Il pointa Jade du doigt tout en restant sur Fugma. Il pris un temps puis il se tourna, faisant dos à Fugma, laissant une opportunité de le tuer sans aucun problème.

"Si j'avais voulu prendre cette planète, cela fait longtemps que mes troupes aurait débarqué, et je ne serais pas à la surface actuellement. Ma force de frappe se base sur des hommes entrainé sur Dosatz, richement équipé, contre des lances et des bâtons. Cette planète aurait été un champ de ruine avant même que vous n'ayez levé le petit doigt... Mais je ne suis pas la pour ca, je suis la pour ces hommes appelé : peuple des légendes."

Changeant la totalité des images holographiques, il offrit plusieurs pages de manuscrits anciens, tous parlant de mythes et légendes diverses

"Métamorphose, fusion des corps, éternité, prescience, gardiens de temps, immenses bêtes au pouvoirs inimaginables... Ce lieu est le centre de nombreux mystères encore à élucider, prêt à être découvert à qui s'intéresse au fariboles de ces livres oubliés."

Désormais, il regardait tout les interlocuteurs autour de lui, l'un après l'autre.

"J'ai amassé tellement d'argent que celui ci défile de plusieurs milliards par seconde, sans jamais s'interrompre. L'argent est un bien qui n'est pas une finalité, il offre le futur a nos portes et nous transforme nos rêves en réalités. Je le dis, l'argent et le futur ne sont que les deux faces d'une même pièce : ils se modèle l'un l'autre sans jamais rentrer en contact."

Il se rassis sur sa chaise, fit durer le silence jusqu'à sa limite


"Je souhaite aujourd'hui être le futur de métamol, celui qui restaurera la paix dans les cœurs et Ajito sera celui qui remodèlera les esprit. Pas de roi, pas de président, pas de chef des armées : simplement un prophète venant conseiller et accompagner ce peuple. Et derrière, nous libérons les hommes du joug des supers-humains."
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockMer 11 Juin 2014 - 22:06
Le bracelet émit le léger bip caractéristique de l’arrêt de ces fonctions.

Ajito inspira un grand coup.

Alors qu’il remplissait ces poumons de l’air sulfureux de cette planète, ces sens commençaient à se brouiller et son aspect qui jusque-là semblait si fatigué paru comme rajeuni et raffermi.
A mesure que l’énergie résiduelle de son corps s’évadait, ces yeux reprirent leurs éclats bicolores originels de mi-ange mi-démon.

Puis Ajito expira.

Une expression de  douleur tordit légèrement ces traits, ce maudit bracelet lui faisait toujours un mal de chien en s’arrêtant. Le bracelet en question avait été calibré pour bloquer les "facultés" d’Ajito en créant de mini-circuits énergétiques dans son corps, obstruant ainsi son "circuit ouvert". Son corps faisait littéralement éclater ces circuits quand le bracelet cessait d’être actif.

Ajito souri.

Il était à nouveau pleinement lui-même, pour le meilleur et pour le pire, Il jeta son regard sur la scène qui avait lieu tout autour de lui avant de chantonner en se dirigeant vers la sortie de la grotte suivie par les Métamoliens qui ne savaient probablement pas quoi pensé de la "métamorphose" d’Ajito.

Ajito sembla soucieux une seconde puis reprenant un air ravis, claqua dans ces doigts.

La fantasque pyramide d’Ajito sur laquelle trônait la non moins fantasque tablé émit un grondement sourd avant de glisser vers la sortie où se tenait Ajito, au passage le fidèle fauteuil rouge qui avait accueilli le sommeil du prophète se saisit de Fugma pour le monter près des autres convives mais légèrement au-dessus d’eux.

Ajito prit la parole.

"Aujourd’hui, je vous fait à tous un cadeau !"

Ajito, continuant de parler en profita pour répondre au magmaïen… Ajito n’était pas sure qu’on dise ainsi mais bon cela sonnait bien et c’était bien la seul chose qu’y lui importait au moment où il y songea.

"Permettez-moi alors,  Roi dessous la coupole de vous faire cadeau de la vue, puissiez-vous y combler votre curiosité."

La pyramide se stoppa à quelques centimètres de son dos, il appliqua son corps contre la couche protectrice de non-énergie qu’avait déployée le boss, Ajito n’avait pas souvent vu une telle quantité de cet étrange phénomène mais il en aimait le contact glacé.

Il planta ces deux yeux dans ceux de Hikaritatsu et ouvrit la bouche

"A toi je fais le cadeau d’oublier que tu es un ange et d’accepter ta présence ici en ce jour sain."

Il se retourna vers la sortie  et en franchit le seuil suivi par la pyramide et les Métamoliens.

Ajito avança.

Droit, toujours tout droit vers le bas durant quelques dizaines de minutes jusqu’à arriver en contrebas face à une grande flaque de lave…

Le silence s’installa dans les rangs des Métamoliens qui l’avaient suivi dehors, nombre d’entre eux n’étaient pas sorti de leurs grottes depuis longtemps. Nul doute que les hommes du boss n’appréciaient pas non plus de se retrouver avec leur patron dans un environnement si hostile, cependant la pyramide d’Ajito doué de vie propre n’avait de cesse de diminuer les heurts afin de rendre le voyage de ces hôtes plus agréable.

Le miracle…

Ajito inspira, comme pour calmer le nœud dans son estomac. Il s’approcha de la flaque de lave et après un instant d’hésitation y plongea sa main droite. Il avait fait ce geste très rapidement comme ceux qui plongent d’une falaise afin de ne se laisser aucun choix.

Toutes sa concentration disponible se fixa sur sa main, ces pouvoirs de transfert se mirent en branle très vite de manière à protéger autant que possible le membre immergé, laissant l’énergie, la chaleur de cette masse d’énergie, de lave traverser les circuits vides et ouvert de son être et rejetant presque instantanément cette énergie à travers la terre en des points précis.

Se concentrer, ne jamais oublier la froideur de la non-énergie. A mesure que les secondes passaient, la sueur s’accumulait sur le front d’Ajito, chaque microseconde où sa concentration baissait, la lave léchait son membre immergé, le dégradant poussant Ajito à s’agenouiller toujours plus en avant.

Passé les vingt premières secondes, Ajito passa à la seconde phase de son miracle, lié ces propres flux énergétiques à ceux de la laves, les remonter progressivement, à coup par à coup vers le cœur de ce monde, chercher à ne faire qu’un avec, s’y lier progressivement.

Cela ne dura que quelques dizaines de secondes, moins de trois minutes c’était écoulé au total mais il y était, il était connecté avec ce monde… il voyait… il voyait… il s’oublia et se jeta en arrière avec un hurlement de douleur, sa concentration était tombé et le courant de lave avait emporté son bras, la vision d’Ajito se brouillait, il se sentait partir, mais il restait une dernière étape.

* *
Le vide, tout son être s’éteignit, laissant le "vide" se remplir de l’énergie de la flaque rentré en lui, s’éteindre.

Enfin, il se leva chancelant, son reste de bras droit encore fumant, tous attendait regardant, ne sachant si l’homme était un dieu ou un fou quand enfin, après ces quelques minutes que certains purent prendre pour une éternité le miracle prit forme.

La voix d’Ajito cassé par l’effort et vibrant encore de douleur se mit en route alors que derrière lui, la flaque de lave légèrement diminué se mit à trembler.

"A toi Stinger, grand amateur de cigare, je fais le cadeau du plus ardent des feu."

Les points vers lesquels Ajito avait fait circuler la formidable énergie contenue dans la lave craquèrent un peu partout et plusieurs fantastiques geysers se mirent à expulser la lave dans tous les sens, la lave coulait tout autour de la pyramide uniquement stoppé par le judicieux champ de protection du boss.

"A vous peuple de métamol, voici mes cadeaux : le sacrifice d’une part de mon être, une invitation à la grandeur et enfin… la vie."

Une dernière giclé de lave vint vers eux que la mouvante pyramide intercepta en bougeant et bloqua, toujours grâce à l’aide du bouclier que le boss avait projeté.

Le reste de la lave s’écoula dans les failles qui s’étaient ouvertes causant les éruptions de geysers, enfin, toujours grâce à l’énergie dérivé de la lave, des plantes alimentaire apparurent de manière ordonnées sur toute la zone là ou se trouvait précédemment la lave, ça et là cependant restait certaine faille pleine de lave témoins de la grande flaque qui occupait les lieux un peu plus tôt.

"Mon miracle est finit, à vous d’en faire ce que vous voulez, je vais bientôt partir, acceptez mon cadeau et je reviendrais vous aider. Refusez le et je vous abandonnerais."

Il se racla la gorge avant de reprendre d’une voix rauque :

"Voici votre première étape, vous allez cesser d’avoir peur de se monde, il est votre force. Sa lave n’est pas votre mort, elle est votre fertilité. Vous cultiverez cette terre sur les versants du volcan, vous en cultiverez d’autres, et à chaque fois que le volcan voudra reprendre une de vos terres, vous lui rendrez car c’est lui qui les rend forte en s’y insufflant."

Il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre en fermant les yeux se concentrant pour occulter la douleurs de son esprit

"Votre première étape sera finit quand une bonne part des vôtres seront devenus nomade, bougeant au rythme imposé par le volcan et que votre production alimentaire pourra nourrir plus que votre planète car alors vous pourrez croître et vous déverser dans l'univers."

Il s’approcha de la pyramide  et leurs donna ce qu’il était allez chercher en se liant aux énergies de cette planète.

"Mon dernier cadeau pour vous avant mon départ sera le sens caché de mon miracle : la liste détaillé des activités volcanique de la région sur les 2 prochaines années afin que vous sachiez ou placer vos culture et quand les quitter. Votre choix n’a pas à être immédiat, vous avez jusqu’à mon retour pour faire ou non ce que je vous propose."

C’est à ce moment qu’il eut une légère perte de connaissance et, alors qu’il allait tomber dans l'une des failles de lave fut rattrapé in extremis par le plus courageux des fauteuils rouge qui ramena près de la pyramide un Ajito hilare songeant au fait qu’un fauteuil lui avait sauvé la vie

Toujours couché sur le fauteuil il marqua un temps d’arrêt avant de dire gêné

"Quelqu’un aurais du papier et un stylo pour noter ces informations ?" il leva son reste de bras brulé "parce que moi gnon, je n’en ai pas". Fier de son humour il éclata une dernière fois de rire.
En ligne
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12718
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockLun 23 Juin 2014 - 14:32
L'arrivé du magma ne fit pas que des heureux, il s'en rendit compte en voyant le regard de la metamol en son égard. Il écouta ce qu'elle avait à dire, sans y répondre, ne sachant pas quoi lui répondre. Son attention se porte sur l'étrange Stinger, qui parlait dans un premier temps de plus ou moins rendre sa liberté aux metamol, son discours semblait très similaire à celui du fameux Enolc. Fugma resta sur ses gardes, tout en écoutant la suite de son discours. Stinger en arriva finalement à parler directement au magma. Il lui reprochait en clair ne pas avoir reconstruit la planète. Il est vrai que le magma n'avait pas consacré son temps à aider les metamol, mais le point de vu de ce dernier était bien différent de celui du terrien.

"J'aurais bien reconstruit cette planète, mais hélas je ne suis pas maçon." Ironisa le magma. "Voici des remarques bien étranges pour une personne qui semble être plus doué pour se nourrir que pour se battre. Certes je n'ai pas permis aux metamol d'avoir une planète viable, j'ai hélas seulement permis aux metamol d'être libre, je suis un vrai enfoiré en effet comme vous le faites sous-entendre. J'ai aidé les metamol à pouvoir habiter dans ce dôme, le seul lieu que les volcans ne puissent pas détruire. Ensuite mon rôle a été de protégé les metamol en cas d'attaque, j'ai préféré leurs laissé libre de choisir comment ils voulaient évolué. Alors certes je ne suis pas le roi dévoué totalement aux métamol, j'ai pas cherché à absolument reconstruire cette planète, je suis seulement en quelques sortes le protecteur de cette planète, alors appelez moi comme vous voulez, mais je suis bien celui qui gère cette planète." Le magma attendit quelques secondes avant d'ajouter : "Pour pouvoir reconstruire totalement la planète il m'aurait fallu contrer les volcans, ce qui n'était pas dans mes cordes. Mais vu que vous êtes tellement sure de vous, c'est que vous avez trouvez un moyen, non ?"

C'était la seule solution pour expliquer un telle discours de la part de Stinger. Le terrien continua de parler, en parlant de sa force de frappe, Fugma ne fit pas de remarque, mais pensa très fortement au fait que lui même pourrait pu tuer facilement le terrien si l'aurait fallu. Il parla également de sa richesse, de son amour pour la planète Metamol. Finalement il parla d'un monde de bisounours. Espérait-il mettre fin aux guerres incessante de MV ? Le magma serait le premier ravis. Sinon la planète Metamol en elle-même n'est pas en guerre, et déjà libéré que pouvait apporté de plus ce pseudo prophète ? Son regard se tourna ensuite vers le fameux Ajito. Ce dernier fit bouger une pyramide d'objets, et offrit au magma une vue. Il regarda Ajito offrir des cadeaux à tous le monde sauf à Jade. Finalement il continua son spectacle d'une manière beaucoup plus intéressante, et arriva à transformer les plantes en endroits cultivables. Fugma écouta le discours d'Ajito expliquant les cadeaux qu'il avait donné aux metanol qu'ils devaient accepté sous peine d'être abandonné par Ajito. Le metamol à coté de Fugma était en pleine réflexion. Il y avait enfin une vrai opportunité, car les volcanismes avait vraiment limité la récolte, obligeant les Metamol à l'importation et à une culture limité dans le dôme. Ce cadeau serait uniquement valable si les metamol bougeaient aux rythme des volcans.

"Et vous, vous avez quoi à gagner dans cette histoire ?"

Cette phrase montrait le doute qui était bien présent encore chez les metamol, certains souvenirs étant encore douloureux. Hélas la solution proposé par Ajito soulevait un autre problème, mais cette fois-ci c'est Fugma qui prit la parole pour donner son avis.

"Les metamols auront certes la possibilité de se balader et de cultiver, mais ils n'auront plus de chez-eux, de plus obligé de le faire sous peine d'être abandonné, où est cette liberté évoqué plus tôt ? Car au final ce long discours peut se résumer par un : faites ce que je vous dis ou bien crevez."

Fugma resta méfiant, bien entendu il laissera les metamols choisir, et il ne font pas de doute qu'ils ne cracheront pas sur une telles opportunités, mais tous ne sont pas intéressé par la culture. Difficile de dire si vraiment se sera une grande majorité qui s'en occuperont. Le magma attendit alors plus d'informations sur ces étranges personnes.


(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 365
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 570

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse ClockMar 1 Juil 2014 - 23:46
Deuxième malette : Jade ne tarda pas à entendre un bruit élégant et fin d'un ventillateur miniature dans une sphère qui après une entrée remarquable flotta comme une bulle au dessus d'eux. L'engin était incroyable de finesse et de performance, et la stabilité qu'il avait en vol arracha à Jade un regard intéressé.
Mais tandis que la technologie Stinger faisait office d'entracte, Jade entendit le milliardaire parler à Hikari d'un dossier, et de noms qu'elle n'avait jamais entendu. A croire qu'Hikari avait déjà croisé l'homme d'affaire, et la petite métamol leva son regard vers le visage de son acolyte apprenti-enquéteur pour déceler sa réaction. Le beau blondinet avait l'air d'avoir plus d'un secret à révéler lui aussi, et Jade commençait à se sentir de trop dans ce colloque où tous avaient l'air d'être soit haut placé, soit au coeur des relations.

Elle, elle ne connaissait personne ici. Elle connaissait seulement la planète, et encore, elle était quasiment bannie par ses habitants... Elle regarda son verre vide dans ses mains, et se demandait à quoi elle jouait ici, à profiter de l'apéro dans une réception où elle n'avait sans doute pas sa place. Stinger, qui avait reprit la parole et le centre de toutes les attentions, s'approcha alors à nouveau d'elle pour la resservir.

Soit. Elle but donc à nouveau.

Le discours était engagé, et l'homme passionné : Le voir déambuler, avec ses mouvements de manches et ses yeux animés par la flamme de l'envie conquérante, au milieu de ses planètes virtuelles qui éclairait les environs était un spectacle plutôt réussi. Au centre de la scène, le ventre de l'homme donnait l'illusion que sa gravité propre commandait la ravissante animation planétaire autour de lui ; et bien que cette pensée aurait pu faire sourire Jade -qui commençait à être un peu plus détendue avec tout ce breuvage- elle ne put que remarquer à quel point son exposé était entrainant. Oui, Stinger avait la carrure aussi ronde qu'un astre, mais il en était surtout tout aussi rayonnant, et personne n'osa interrompre son exposé accusateur et révolutionnaire. Cependant, c'est naturellement que Fugma, à l'issue de la conclusion, exposa son anti-thèse, expliquant en effet il n'avait pas agit en Roi dévoué mais avait assuré une certaine paix outre-exosphère, laissant aux métamols la liberté de vivre comme il leur convenait.

Jade ne pouvait pas contredire ce choix : Fugma n'avait jamais abusé de son statut de héros, et n'avait jamais commandé le peuple métamol. Il avait, comme il le décrivait simplement, jouit d'un pied à terre et d'un droit de résidence sans ennuyer qui que ce soit. Et il n'y avait aucun mal à cela.

Le regard du Magma était ardent, à l'instar de ses gènes. La mécanicienne, en spectateur, regardait son profil qui avait marqué tous les grand moments de sa vie. Fugma se tenait droit et sans sourire, et semblait aussi stoïque et calme qu'il avait toujours été. Un homme qui avait des principes, un homme qui ne plie pas devant ceux qui se mette sur sa route. Le Roi de Magma et le héros d'un peuple...
... Qui a deux reprises avait pas sa présence contribué à des révolutions qui avaient chamboulé de façon drastique la vie de la métamole qui se cachait derrière son verre.

Jade aurait pu frissonner, mais en réalité, une adrénaline assez colossale et une envie de ne pas être en retrait cette fois-ci lui donnait envie de rester à cette table où elle était certainement dispensable. Car cette fois-ci Fugma la voyait. Cette fois-ci elle était parmi les grands, parmi ceux qui décident et agissent, changeant les destins de tous sans les voir.
Fugma avait fait fuir Enolc alors que Jade parmi les clônes et les robots avaient tenté de survivre à cette mini apocalypse. Ce jour là Jade avait perdu l'estime des siens.
Fugma avait apporté son armée sur Kanasa et Jade avait vu les alliés des magmas tuer ses compagnons. Ce jour là, Jade avait perdu une jambe, et un ami cher.

Jade ne lui en voulait pas vraiment, le grand jeu de la vie, des guerres et des hasards avait eu raison de la rancune de la femme. Cependant cette angoisse de côtoyer la présence de celui qui par deux coups avaient sonné le glas d'un destin avorté venait de céder la place à un nouveau regard sur la situation.
Sa relation avec Fugma... Elle avait subit toutes ces actions et lui qui avant aujourd'hui ne la connaissait même pas. Elle, moucheron balayé par le vent des ailes de cet aigle au regard fixe et noble, sans même qu'il n'entende le bruit de sa chute...

"...des hommes au pouvoirs surhumains se présente dans une galaxie, font étalage de leur puissance de frappe, convainc par la force... et laissent les vies inférieurs s'adapter ou mourir."

Les mots de Stinger... était hurlant de la vérité que connaissait Jade. Cette vérité parfaitement illustré par la relation qu'elle avait avec Fugma. Mais même avec les clefs en mains pour comprendre ce fond des paroles du milliardaires, elle avait du mal à imaginer cette utopie où le peuple devient sa propre voix.

Faisant l'étalage de sa force de frappe monétaire et vantant les talents d'Ajito, Stinger faisait le voeux de libéré un peuple de sa passivité.

Jade se rendit alors compte qu'elle souriait. Oui, même si elle n'arrivait pas à imaginer la réussite de Stinger, elle aimait l'idée. Son sourire était autant amusé que compatissant en fait, un peu comme si elle savait que le peuple de Métamol était bien trop réactionnaire pour laisser un homme amener sa technologie et sa philosophie ici bas.
Mais pour ce qui était de son associé...

Ajito avait conquit les Naibs qui attendait leur miracle ; tous virent alors la pyramide d'objets prendre vie et les porter vers la scène où se déroulerait la démonstration. L'expression du prophète était nouvelle, comme animé d'une lueur nouvelle qui fit un peu frissonner Jade qui ne savait pas si c'était l'alcool ou la magie de ce dernier la déséquilibrait. S’agrippant à sa chaise, la métamole vit une flaque de lave apparaître alors que tous étaient protégé par une barrière énergétique installée par le bedonnnant terrien. Elle fut rassurée quand la course incontrôlable s'acheva avant de les jeter dedans sans qu'ils ne puisse s'échapper : être portée malgré elle devant un bassin bouillonnant étant une expérience qu'elle n'avait pas trop apprécié... Surtout que derrière la voix posée d'Ajito des propos témoignant d'un méprit envers Hikari se fit sentir.

Il avait annoncé qu'Hikari... était un ange.
Jade une nouvelle fois tourna la tête vers son compagnon de route : un ange ? Ces êtres existaient-ils ou était-ce une fantaisie du prophète ? Mais à bien y penser, avec cet air de gentleman, son allure parfaite et immaculée, sa présence apaisante, il avait tout d'un être céleste.
Hikari pourrait voir Jade le regarder avec incompréhension. Que pouvait-elle ressentir d'autre ?

Le silence se fit alors qu'Ajito avançait vers le bain bouillonnant et que Jade se sentait de plus en plus oppressée. Un prophète, un ange, et le coeur ardent d'une planète qui l'avait rejetée. Et puis ce cérémonial qui ressemblait de plus en plus à une sentence publique dans ce décor infernal commençait à la faire paniquer. Cela allait mal tourner... Elle en avait le sentiment.

"Ne vous sentez pas obliger de faire quelque-chose d'idiot..."
s'aventura-t-elle, pas rassurée, craignant une explosion ou une issue macabre. En réalité, elle avait peur de voir l'illuminé tenter d'apprivoiser en vain le volcan et de voir périr un homme sous ses yeux.
Ajito plongea son bras d'un seul mouvement alors que Jade sursauta : les yeux grands ouverts elle le regarda lutter sans comprendre pourquoi il s'infligeait ce supplice et fit quelques pas en avant comme pour le rejoindre et l'arrêter, mais se stoppa devant la fin de la sphère d'énergie. Elle allait le supplier d'arrêter ses conneries mais le corps d'Ajito semblait se contracter : la volonté de l'homme forçait à un respect et elle n'osa plus interrompre le "miracle", attendant la fin.
Des geysers apparurent après qu'Ajito annonça d'une voix rauque qu'il offrait un énième cadeau, cette fois à son comparse. La lave coula vers eux et Jade recula vers le centre de la sphère quand elle vit la roche en fusion caresser leur bulle de protection. La voix du fou -il n'y avait pas d'autre mot pour le qualifié en cet instant- fut perçu à nouveau quand il annonça avoir cédé une part de lui-même pour offrir un dernier présent au peuple ébahis.
Le spectacle fut alors à couper le souffle : comme apprivoisé, le volcan ravala dans ses crevasse la lave et la flore reprit ses droits sur une terre fertile. Abasourdie, elle jeta un oeil à ses frères qui étaient naturellement en état de choc, à deux doigts de l'évanouissement, bluffé par la prestation.

Un ultimatum fut alors lancé, les sortant tous de leur torpeur : comme si tout ceci n'était pas suffisant, Ajito annonça connaître à présent les prochains aléas des éruptions volcaniques pour les 24 prochains mois, et leur offrait de les aider à condition qu'ils sortent de leur grottes et deviennent nomades pour à leur tour refaire germer la terre et vivre fièrement sur une planète domestiquée. Exténué, l'homme commença à chuter et c'est un fauteuil animé qui le rattrapa, le rendant hilare. Pas de doute, cet homme était fou, fou à lier, mais son pouvoir était aussi précieux que sa présence était dérangeante.
Il venait de donner son bras pour un peuple dont il appartenait pas : Jade avait perdue une jambe pour le peuple kanasien, et savait le prix d'une telle perte... Mais elle n'avait pas pu offrir un tel cadeau en échange. Qui était-il vraiment ? Un ange lui-aussi ? Une figure légendaire qui, tel les sur-hommes des récits de Stinger allait imposé sa dictature ?
Le cadeau était-il empoisonné ?

Jade n'en avait cure : cet homme avait un don qu'elle ne pouvait expliquer et déjà sa curiosité et son admiration la rongeait.

Derrière elle, les métamols en habit traditionnel regardait admiratif le manchot... On décelait même une larme au coin des yeux de l'un des sages. Cet lueur de respect fut avortée par un jeu de mots littéralement fumeux du héros. Alors que le scepticisme sembla revenir par la même dans la voix de quelques métamols qui demandèrent une nouvelle fois ce que le prophète gagnait dans la bataille.
Jade elle, souriait à nouveau, trop séduite par le jeu de mot final pour avoir des pensées rationnelles après ce lave-age de cerveau.
Fugma, décidément peu engageant, nota la mise en demeure dissimulée dans le marché que proposait Ajito. Alors que sans attendre des Métamols étaient en train de se hâter pour trouver de quoi écrire, Jade se dirigea calmement vers le faiseur de miracle avec un sourire aux lèvres. Elle sortit d'une de ses nombreuses et profondes poches une sorte de bandages curatif censé soulager les blessures : au vue du mental d'acier du personnage cela serait risible, mais c'était une façon de lui témoigner son respect et d'avoir l'occasion de s'adresser à lui.

"Si vous devez nous refaire ça tous les 2 ans, vous allez finir cul-de-jatte." dit-elle en lui enveloppant le bras. Elle soupira avant d'ajouter plus bas. "Les brûlures flinguent les nerfs en profondeurs, rendant plus compliquée les connexion d'un bras artificiel... Vous êtes prévenu." Elle ne savait pas si Ajito allait se soigner d'une façon ou d'une autre, mais c'était un reflex professionnel de la mécanicienne qui avait parlé : soigner des estropiés avait été son premier pas vers la robotique et demeurait sa spécialité.
Contenu sponsorisé

(prise de planète) : La Parade Miraculeuse Empty
MessageSujet: Re: (prise de planète) : La Parade Miraculeuse   (prise de planète) : La Parade Miraculeuse Clock
 
(prise de planète) : La Parade Miraculeuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise de sang et test HIV
» Pêche miraculeuse (Alaina)
» « J'ai mis les doigts dans la prise. J'ai eu un coup de foudre pour l'adrénaline. »
» Cherche infos/conseils pour fendeuse à bois sur prise de force

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Métamol :: Grottes des habitants-