Partagez
 

 Scientifiquement sayen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockDim 20 Nov 2016 - 21:57
Après ses deux nouvelles constructions de machines - grâce à ses contactes, mais aussi grâce à son savoir faire - Nemor avait été contacté par ce qui semblait être l'ambassade de la planète Végéta. Ce n'était certainement pas la première fois qu'elle travaillait pour ses congénères, étant donné que cette dernière leur faisait même de la pub jusque sur Terre et ailleurs. Queen était connue pour le fait qu'elle avait développé deux machines qui s'étaient avérés être des avancées spectaculaires pour des guerriers tel que ceux de sa race: une machine qui accéléré la grossesse, et l'autre qui fait grandir des nouveaux nés pour leur donner jusqu’à 21 ans en quelques heures. Ces deux machines, elle les avaient déjà créé dans son ancien univers, lorsqu'elle était reine de cette planète comme de nombreuses autres. Provocant génocide sur génocide, elle avait notamment continuer de travailler en tant que scientifique, et ne s'était jamais reposé sur ses lauriers malgré que cette dernière soit devenu la seule et unique Reine. Ainsi elle avait exporter une bonne partie de son savoir dans cet univers-ci, et avait redorer son blason en un temps record - une quinzaine d'années - en développant diverses choses pour de grandes entreprise, en plus de ses inventions. Puisque cet univers-là ne connaissait pas l'existence de sa machine pour faire grandir les enfants et mettre à terme une grossesse en un mois, ces deux perles avaient fait le summum de sa gloire.

Sa réputation était à son apogée et personne ne manquait de consulter son entreprise - Project Memoria - pour recueillir des informations, formuler des demandes, ou payer leurs services pour avoir accès aux machines. En plus de cela, ils récoltent de la semence de sayen, comme dans une banque du sperme, afin de faire engrosser des volontaires et donner naissance donc à une pelleté de gamins et futurs guerriers en un rien de temps - grâce aux deux fameuses machines. C'était un gain de temps très efficace et également un solution pour bien des guerrières désireuses de ne pas passer 9 mois vulnérable à cause de leur grossesse. Bref, pas besoin d'en dire plus, on avait bien comprit que Queen avait un nom, une réputation, et qu'il était logique que les sayens s'intéressent à elle - au delà du fait qu'elle soit elle-même sayen. La Reine avait donc été convié à venir sur Végéta afin d'exporter certains plans de ses machines afin de les développer également ici avec une équipe de scientifique. Nemor craignait un peu de se retrouver avec des ploucs à la ramasse: depuis quand les sayens - hormis elle, l'exception puisqu'elle était en réalité le fruit d'une expérience scientifique d'un tsuful - avaient l'esprit scientifique ? Et encore mieux, depuis quand avaient-ils des cerveaux tout court ? Quoi qu'il en soit l'offre était alléchante pour avoir toujours plus de renommée, déjà qu'elle était apprécié de tous et de partout, il ne fallait pas cracher sur des opportunités nouvelles.

Elle fut accueillit aux alentours de la ville par des gardes qui l'avait reconnu: de un parce que personne n'ignore qui est cette sayen scientifique qui est une acharnée du travail d'après les dires, de l'autre parce que son accoutrement montre clairement qu'elle appartient à la caste des nobles. Difficile de louper le diadème poser sur son front, sa longue cape et son jute-au-corps de trop bonne qualité pour avoir été confectionné par le premier venu. Bref, ils la conduisirent à leurs supérieurs, lesquels lui fit faire un tour de la ville et des installations afin d'avoir des conseils, puis ils lui firent rencontrer l'équipe avec laquelle cette dernière allait devoir travailler. En réalité c'était plutôt des sayens plus intelligents que la moyenne qui se débrouillaient, mais pas non plus.. des scientifiques. Cette dernière gloussa intérieurement - puisqu'elle avait quand même majoritairement un air froid et hautain sur le visage - en voyant que ces sayens allaient l'assister pour essayer de comprendre rien qu'un peu le principe de confection de ses machines. Mais bon, c'était une mission pour son peuple et cela ne la dérangeait pas d'obtenir un si bon procédé d'échange: encore de la popularité pour son enseignement auprès de certains sayens.

Leur espace de travail ne se trouvait ni au palais ni en ville - ces bouffons de sayens n'avaient même pas de laboratoire spécialisé quelque part, évidemment. Queen n'avait de toute façon pas besoin d'un espace de travail aussi grand et parfait que sa base de d'habitude, puisque là il suffisait de montrer des choses qu'elle connaissait déjà. Elle se retrouvait alors dans une salle annexe, tout en haut de la tour de combat. D'ici, Queen pouvait observer tous ces foutus sayens qui s'entraînaient pour tenter de gravir les étages. Pitoyable, mais drôle. Leur vie lui inspirait de la pitié, surtout que la grande majorité d'entre-eux ne comprenaient rien aux sentiments ou à la reflexion d'ordre générale. Cette dernière expliqua ses plans et assigna des tâches à chacun de ses assistants. Un sayen haut gradé lui fit faire la visite de la tour pendant ce temps, et alors que cette dernière suivait cet espèce de chef d'escadron sayen, quelque chose ou quelqu'un sembla l'approcher de trop près... Qui était assez bête pour ça ?
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockMar 22 Nov 2016 - 21:24
La tour de combat, le lieu d'entrainement privilégié par l'armée Sayen et de quiconque voulant pousser leurs limites jusqu'au bout, avec des défis de plus en plus ardu à chaque échelons. Le lieu était bondé de guerriers souhaitant de prouver eux-même, rien de surprenant depuis que le système de castes fut abandonné par les deux nouveaux rois du peuple Sayen, Sharotto et Pythar. Parmi la masse se distinguait une chevelure tellement longue et épaisse qu'elle pourrait être confondu pour une cape en fourrure de loin, Raditz était parmi les courageux voulant parcouru les étages, mais pour une raison bien différente de ces congénères. Alors que ces derniers souhaitaient gagner en puissance grâce à ces challenges, il était ici dans l'unique objectif de déverguer sa colère sur les créatures et l'équipement sportif qui pouvait lui tomber sous la main.

Les sayens étaient des guerriers d'exception, mais également des conquérants d'une efficacité qu'aucune autre race pouvait égaler, la nouvelle que les conquêtes planétaires étaient maintenant interdites par la nouvelle royauté, les seuls exceptions seraient pour détrôner un tyran à la suite d'une bonne somme d'argent soit offerte. Ceci dégouttait le guerrier à l'armure marron, ceci ne correspondait pas à leur héritage, et encore moins à son ego fragile. L'extermination d'un peuple pour revendre leurs terres pour des récompenses monétaires des plus hautes était l'un des rares moments auquel Raditz se sentait valider en tant que guerrier sayen, et pas qu'un incapable auquel ces compagnons laisseraient moisir en enfer avant d'en revenir sans aucune explication parmi les vivants. Déferlant sa frustration, il traversa rapidement les premiers sans aucune difficulté et pliant les défis présentés en face de lui comme de simple formalités alors que des novices étaient déjà à bout, un régal pour le moral pour le combattant aux cheveux longs, il valait largement plus que ces amateurs qui n'attendaient qu'à être de la chair à canon pour la prochaine guerre.

Gravissant les étages et les challenges présentés devenant de plus en plus compliqué pour le guerrier, il évaluait ces options parmi ce nouvelle ordre. Autant qu'il s'opposait à l'idée même d'arrêter ces génocides au nom de l'argent et de la gloire personnelle, il n'allait pas trahir sa race, en aucun cas allait-il rejoindre l'Alliance Maléfique ou quelconque organisation s'opposant à son peuple, mais il ne pouvait pas non plus confronter les nouveaux rois dans un duel pour le trône, la différence de niveaux était bien trop forte pour qu'il ne se fasse pas écraser tel un vulgaire insecte et pour qu'il ne passe pas pour un combattant de seconde zone. Il était bloqué entre sa loyauté pour sa race et la puissance-même de la royauté.

Il s'arrêta aux niveaux supérieurs pour observer ces congénères s’entraînaient dans l'espoir que leurs noms et exploits soient graver dans l'histoire de Vegeta une fois qu'ils seront sur le champ d'honneur, l'esprit de Raditz était encore entre dévaluer le bon et le mauvais de ce changement soudain de direction pour sa race. Autant que l'interdiction des conquêtes était de la pure connerie, la suppression des castes était une bonne nouvelle, probablement car il n'était plus limité par un grade imposé dès sa naissance. Sa pensé fut interrompu par les bruits de pas de deux êtres traversant cette étage. Une sayenne habillé comme le genre de compagnie payante trouvée dans les coins les plus luxurieux de la capitale et d'un chef de garnison, probablement en train d'amener le bout de viande dans un meilleur entourage, possiblement celles des rois, ça lui surprendrait si on croyait les rumeurs parcourant la ville concernant Pythar. Le combattant à l'armure marron, encore énervé par ces pensées de faiblesse, se dirigea en face du guide, avec un sourire orgueilleux dessiné sur ces lèvres.


"Ce festin est une livraison spéciale pour ses majestés, j'assume?"

"Raditz, toujours impossible à encadrer... Il s'agit de dame Nemor, elle est ici pour rendre notre peuple encore plus puissant avec ces inventions! Montre un peu de respect."

Nemor... Il en avait entendu parler dans la tour elle-même, une scientifique sorti de nul part ayant créer des machines permettant de reconstruire les queues perdus au combat. Bien pratique, Raditz devait l'admettre, sans elle, la transformation Oozaru était impossible et de la bonne offensive. Il y a rien de plus satisfaisant d’assommer un adversaire le sous-estimé avec un bon coup de queue sur le haut de la tête.

"Nemor, hein? Celle qui a inventé une machine pouvant repousser les queues? Elle devrait l'essayer sur Sharotto et Pythar, ils sembleraient avoir oublié ce qu'ils faisaient d'eux des sayens."

"Un lâche prétendrait connaitre les valeurs de notre race?"

Le sourire avait aussitôt disparu de ces lèvres et son regard devint hostile envers le chef de garnison escortant la scientifique, le nerf avait touché, personne ne se moquera de lui sans en subir les conséquences dans l'avenir.

"Quand tu as fini avec ton escorte, retrouve-moi et je te ferais regretter ces paroles!"
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockMar 22 Nov 2016 - 22:03
L'orgueil. Le mot parfait à poser sur la plupart des sayens et même des hommes guerriers de cette ère d'une manière générale. Au moins ces abrutis de sayens respectaient Nemor pour ses qualités scientifiques et de réflexion, ainsi que pour ses dons à faire repousser des membres. Elle était souvent solliciter pour aider les "grands blessés de guerre " à récupérer l'usage de leurs bras, mains, ou autre membre. Cela ne faisait que donner du poids à sa réputation et était une bonne pub pour démontrer qu'elle soutenait les combattants valeureux. Sur Végéta comme Végéta 2, personne n'ignorait maintenant sa réputation, après tout sa collaboration avec son peuple remontait à.. toujours. C'était une bonne "guerrière" à sa manière. Elle produisait des tonnes de guerriers via ses machines en l'espace d'à peine deux mois. Des guerriers en pleine force de l'âge prêt à servir justement à être de la chaire à canon. C'était l'avenir de tout bon sayen et Queen ne rechignait pas à aider ses semblables... pour l'instant. Un jour viendrait peut-être où se serait elle qui redeviendrait la grande dirigeante de ce peuple d'attardés, ce qui permettrait de les instruire et d'en faire des guerriers super-puissant et super intelligent, comme dans son univers d'origine. Ici, ils n'étaient que des abrutis pleins de muscles, pour pas changer. En réalité ils devaient ne pas valoir mieux que ça dans beaucoup d'univers parallèle, celui de Queen avait été une exception pour confirmer la règle.

Le type qui lui faisait entre autre face actuellement était Raditz. Impossible de le manquer, celui-là: une vraie tête enflammée de base. De plus il était le frère du légendaire Goku qui était très populaire partout... sauf dans l'univers de Queen puisqu'il se fit exterminer par la légion de super guerriers de cette dernière lors de son ascension au pouvoir. Ce Goku était un sale con coriace, le fait qu'il protège l'humanité n'était pas un problème en soi, mais il s'était mêlé de ce qui ne le regardait pas en fourrant son nez dans les affaires de Queen à l'époque. Raditz quant à lui, bien qu'étant une tête de noeud, avait été un soldat très jovial pour perpétuer des massacres et servait fidèlement si on savait le récompenser. Peut-être que le Raditz de cet univers-là était différent ... ? Probablement non, rien qu'au vue de son sourire narquois dessiner sur sa tronche de tête à claques. La Reine resta pour l'heure stoïque alors que le chef de garnison pria son confrère de démontrer du respect envers Nemor. Cette dernière croisa les bras sous son imposante poitrine et fixa Raditz comme une potentielle proie aux coups de fouets. C'était drôle de le voir se faire "sermonner" par un autre sayen, et c'était encore plus drôle qu'il l'ai prit pour une fille de joie.... quoi que, les sayens sont tellement désespérés que cela n'étonnait pas Nemor qu'ils aient recourt à ce genre de choses.

' Je ne savais pas que les femmes sayennes étaient des traînées maintenant... il me semble qu'elles sont plus utiles former en tant que guerrière qu'à faire le tapin comme ton frère qui s'entête à protéger des bouseux de terriens. En tout cas tu pourrais enfiler une petite tenue sexy et te faire passer pour l'une d'entre-elle avec ta longue tignasse. '

Nemor avait cette sale habitude - naturellement pourtant - de toiser les gens qu'elle ne connaissait pas réellement - donc tout le monde ou presque - d'un air hautain. Même envers Raditz, cela ne faisait pas exception, bien qu'elle l'avait bien connu dans un autre univers. Ici c'était différent et lui ne la connaissait pas visiblement, ce qui ne manquait pas de vexer un peu l'égo de la Reine. Elle avait un nom et exigeait qu'on la respecte pour ses talents et ses prouesses en matière scientifique, même si cette dernière se débrouillait aussi en combat. D'ailleurs elle pensait qu'elle devrait peut-être montrer à ce petit "Joe" des Dalton son potentiel. Mais ce n'était pas trop son truc le combat.. sauf pour s'amuser un peu. Si Raditz continuait de prendre la mouche encore un peu, il était évident que de toute manière il finirait par en découdre... avec le chef de garnison ou Nemor qui interviendrait pour "le fun".

' Je suis plutôt d'accord avec lui pour le coup. Deux demie-portions qui jouent aux Rois... ils n'ont même pas tant de renommée ou de prestige que ça, tsss. D'autres comme Toma ou Motta méritaient largement plus leur place, et au moins ils n'auraient pas fait les tarlouzes à gouverner à deux. Mais j'imagine qu'à part supporter leurs décisions de fiotte assumée on ne peut rien faire de plus. Ne plus faire de conquête... c'est vraiment deux grosses tafioles, avouez-le, tout le monde le pense secrètement mais s'écrase parce que personne d'assez fort pour les tuer tous les deux veut s'interposer dans ce merdier. Je ne connais même pas ces deux types, mais leur manière de faire me fait penser à tous ces bouffons de politiciens qui font des courbettes pour sucer le peuple. '

Queen parlait avec une nonchalance impressionnante. Quoi ? Des bouffons le répéteraient aux oreilles de Pythar et Sharotto ? Qu'est-ce qu'elle pouvait en avoir à foutre ? C'était son avis, et même s'il était possible qu'elle s'entende individuellement bien avec eux, elle n'était pas d'accord avec ce système puisqu'il empêchait la monarchie et les conquêtes, ce qui représentait tout juste l'esprit sayen. En vérité c'était aussi par provocation et parce que ça l'amusait de voir deux bouffons se partager un trône où seul UN véritable roi accompagnée de sa reine pouvait régner de façon absolue. Ils s'entendaient pour l'instant mais ce n'était qu'une question de temps pour qu'ils finissent par être en désaccord, à moins que l'un d'entre-eux s'écrase éternellement devant les décisions de l'autre.

' Je propose que l'on finisse l'escorte dans une salle d'entraînement. On pourra plus facilement se mettre sur la gueule entre bon sayens dénué d'intelligence que nous sommes ! Qu'est ce que tu en dis Raditz ? En réalité je m'en balance de ton avis, suis-moi si tu veux te dégourdir un peu la nouille, sinon reste là à trépigner d'énervement comme un blaireau '

La jeune femme eut un large sourire moqueur sur le visage alors que le chef de garnison sembla la suivre, comme envoûter. Ils déboulèrent dans une des salles de haut niveau de la tour où s'entraînaient d'ailleurs d'autres sayens plutôt bien gradé.

' Attention Raditz va tous essayer de vous tripoter ! En réalité il va essayer d'attaquer quelques personnes pour passer ses nerfs, mais je crains qu'il ne se soit ramolit depuis le temps qu'il reste caché bien au chaud dans les jupons de l'armée. Il serait peut-être temps de te démarquer des autres et de faire des choses aussi concrète que Goku, tu ne crois pas ? '
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockJeu 24 Nov 2016 - 16:27
"Ose me dire que ta tenue n'a pas était faite pour être provocatrice!"

Raditz était confus par la tenue de Nemor, qui d'autre qu'une bimbo porterait une telle tenue, il n'y voyait aucun atout offensif ou défensif qu'elle pouvait apporter au combat, et ce n'est pas deux épaulettes placées maladroitement qui allait lui faire changer d'avis. La tenue que la majorité des guerrières sayennes avaient privilégiée leurs mobilités à la robustesse de l'armure, certainement, mais ce que portait la scientifique n'avait aucune armure et ne semblait pas jouer sur sa mobilité! Malgré sa tenue quasi-obsolète, elle avait la clairvoyance d'être contre l’avènement de Sharotto et de Pythar. Autant qu'il s'en foutait du régime politique mis en place, interdire à leur race de raser des mondes sous le prétexte "Nous valons mieux que ça" était dégueulasse. Ils étaient des conquérants, pas des terriens! Mais les deux rois n'étaient pas des demi-portions, ils faisaient parti facilement des meilleurs combattants sayens existant à ce jour, seul Motta et Toma venait à l'esprit de Raditz, l'un était avec de leur coté, et le second était mort durant la guerre contre l'Alliance maléfique. Et c'était clair que Nemor était pas au niveau pour les affronter, vu ces paroles, elle l'aurait fait depuis longtemps si c'était le cas, et pour Raditz, il se faisait pas d'illusions, même après des années d'entrainement intensif, il ne pourrait les rattraper en terme de puissance sauf s'ils devenaient aussi inactif que Roi Vegeta.

La reine proposa de finir l'escorte dans une salle d'entrainement pour "se mettre sur la gueule entre bons sayens dénoué d'intelligence que nous sommes". L'expression terne sur Raditz montrait que cette remarque l'amusait guère et la suspicion que Nemor n'était pas ce qu'elle disait être venait de naître. Un sayen se moquait aussi ouvertement de sa propre race n'était pas normal, peu importe son métier ou statue, son regard trahissait sa pensée alors qu'il parcourait les couloirs de la tour derrière elle, et le fait qu'elle menait la marche alors que le chef d'escouade ne faisait que la suivre comme si rien était, ça signifiait rien de bon pour le guerrier mais par pur fierté, il ne pouvait manquer la chance de tabasser ce salaud une fois arrivé.

Le trio rentra dans la salle d'entrainement, une dizaine de sayens s’entraînaient sur divers équipements avec une concentration en béton avant que Nemor fit son discours, attirant l'attention de tout le monde. Raditz était impassible sur les tentatives de provocation de cette dernière, le faisant rouler des yeux par le ridicule de son discours. Néanmoins, cela changea rapidement quand la scientifique le compara à Kakarot d'une façon péjorative, l'accusant de ne faire que partir de la masse et que son impacable de frère était bien plus compétent que lui. Sa face se déforma en un instant sous la colère qu'il ressentait, ces poings se fermèrent d'aussi-tôt, sa tête fit une rotation violente pour regarder droit dans les yeux Nemor.

"N'OSE PAS ME COMPARER À L'ÉCHEC QU'EST MON FRÈRE, NEMOR!"

Il aurait directement attaquer la scientifique si ce n'était le fou rire de l'un des combattants qui s'approchait en applaudissant, comme si tout cela ne méritait de ne pas être pris au sérieux, à l'agacement de Raditz.

"Tu es vraiment un marrant, Raditz. La seule raison pourquoi nous connaissons ton nom car tu es qu'une mauvaise blague. Tu as beau à avoir survécu la destruction de Vegeta et le système de castes peut être supprimé, tu ne battra jamais un élite tel que moi. Allez, je vais être conciliant et je me battrait avec un bras dans les dos, ça devrait compenser pour ta fai..."

Avant que le prétentieux eu le temps de finir son monologue, Raditz lui administra un coup de genou des plus brutal dans le foie avant de l’assommer en le frappant sur le haut de la tête avec ces poings,  envoyant son menton percuté le sol, devant ces pieds. Il n'était plus en état de combattre, bien décevant pour quelqu'un avec une tel estime de soi-même.

"Pitoyable... D'autres voulant tenter leurs chances? "
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockVen 25 Nov 2016 - 11:26
' Comment ? Je te croyais un peu plus futé que ça Raditz. Bien entendu que ma tenue n'est pas faite pour les guerres, mais je te déconseille de me sous-estimer à cause d'un simple habit, je suis capable de te faire ramasser tes dents même en étant habillé comme une gogo danseuse. Cette tenue sert à amadouer tous ces pauvres chiens en chaleur qui constitue notre monde et notamment notre propre race. Être une femme aux belles courbes a des avantages, il faut savoir en profiter, ça déstabilise si facilement les hommes que ça en devient pourtant lassant à la longue. N'oublie pas que mes domaines d'expertises restent la science et les médias. Il faut savoir plaire dans tous les contextes. Cela ne me dérange pas de passer pour une fille facile ou autre aux yeux de ceux qui ne me connaissent pas. Ceux qui m'approchent de trop près sont au courant que seul ma main dans leur tronche vont les accueillir '

Cette dernière s'étonna de constaté que Raditz n'avait apparemment pas comprit la supercherie qui se cachait sous sa tenu affriolante. Un juste-au-corps, ou quelque chose du style, surmonter d'épaulettes classieuse et d'une cape brodé avec des matériaux soyeux.. c'est sûr que c'est une tenue pour se pavaner et "faire bien" dans ce monde de paraître, et pas pour partir en guerre. De toute façon les conflits ne l'intéressaient pas, bien que la Reine se maintenait en forme et d'ailleurs elle avait fait quelques entraînements dont un très long avec le démon Akuma. Cette dernière avait de toute façon des capacités psychiques assez spéciales qui lui permettait de tenir en principe, à distance ses ennemis. Bien entendu en cas de guerre elle porterait une véritable armure, mais le reste du temps ce n'était pas utile au vue de son métier et de ses activités. Visiblement Raditz avait le sang chaud.. dans bien des univers. Il se mit en colère directement alors que la reine s'était fichu de sa poire. Une fois de plus, la pimbêche à l'air hautain le toisa, ses bras croisés sous sa poitrine, avec son air supérieur constamment présent sur son pourtant joli minois. Un sourire narquois habitait d'ailleurs toujours ses lèvres. Voir Raditz hors de lui était toujours aussi attrayant.

Un des sayens présent dans cette salle s'approcha en applaudissant comme un digne fdp qu'il était visiblement. La Reine le toisa à son tour, son regard redevint plus sérieux. Cet homme semblait très vaniteux, en même temps ce n'était pas étonnant au vue du caractère trop sûr d'eux des sayens en général. Cela était agaçant à force, on aurait dit que tous les sayens était vraiment des péteux sans cervelle. Nemor ne se prenait pas non plus pour de la merde, mais elle estimait en avoir le droit puisqu'elle bossait énergiquement pour être quelqu'un. Cette dernière aidait non seulement son peuple en priorité, mais en plus avait conclu des accords avec les plus grands scientifiques de la galaxie et de nombreuses races - dont les terriens, chez qui sa popularité était à son paroxysme. Cette dernière se considérait alors naturellement au dessus de la plupart des gens et notamment de ceux de sa propre race, puisqu'au fond, elle les haïssait de façon extrême. Peuple d'abrutis qui te pointe du doigt quand tu es différent... heureusement elle leur avait donné une bonne correction dans son propre univers, et dans celui-ci, elle ne se grattait pas pour les casser ou les envoyer se faire voir.

D'ailleurs le sayen qui venait de faire le malin venait de se faire envoyer foutre par Raditz qui l'avait fracassé. Cela tira un petit sourire amusé à la Reine. Cette dernière tourna la tête vers le "vainqueur", sous les yeux ébahit des autres sayens de la salle, à cause de l'extrême brutalité du sayen.

' L'échec ? C'est pas possible, je dois avoir raté quelque chose: ou alors tu es de très mauvaise foi. Il me semble que Goku a accompli des hauts fait connu de par la galaxie entière. Et toi, qu'as-tu fais ? Je te dis simplement qu'il serait peut-être temps pour toi de te sortir les doigts de ton petit anus serré et de faire quelque chose de tes talents. Tu as laissé ton frère devenir l'un des sayens les plus populaire au monde pendant que toi tu fracasse des gens sans intérêt ici. Je dois te féliciter peut-être ? '

Les autres se regardèrent, ils se disaient que Nemor allait se faire aussi aussi fracasser la tête par Raditz et qu'elle était folle de lui parler ainsi. Pourtant la Reine resta là, toisant celui à qui elle s'adressait sans sembler le craindre. Le chef d'escadron se mit en avant, il voulait visiblement motiver ses confrères à se dresser face à Raditz qui ne lui semblait pas si impressionnant que ça ! Le courage gagna donc le chef d'escadron, et avec un certain charisme il s'adressa aux autres sayens de la salle:

Chef d'escadron: Allons-y mes frères, donnons une bonne leçon à ce prétentieux ! Il ne pourra pas tous nous avoir en même temps !

Quatre sayens s'attaquèrent alors à Raditz, en plus du chef d'escadron. Nemor arqua un sourcil. Autant son peuple était vraiment des sauvages sans cervelle, autant en plus ils passaient pour des lâches à agir comme ça. Bien sûr il ne fallait pas associer la minorité à la majorité, mais ceux-là étaient vraiment des perles. Queen, qui n'avait de base pas foi en ses confrères, soupira d'un air agacé. Son pied se mit à taper nerveusement le sol, elle leva les yeux en l'air, comme pour dire: " mais sérieusement, les mecs ? " Les quatre sayens qui essayèrent de porter des coups à Raditz furent tous téléportés à des endroits contre leur gré à chaque fois qu'ils essayaient. Un sentiment d'incompréhension et d’agacement se traduisaient sur leur visage, alors que Nemor restait dans son coin à apparemment les observer d'un air peu amusé... jusque là. Les voir trépigner d'impatience face à un phénomène que ces abrutis n'étaient pas en mesure de comprendre l'amusait, il fallait le dire. En réalité, Nemor ne bougeait pas physiquement, mais elle agissait bien, via son cercle de téléportation psionique qui lui permettait de téléporter des adversaire où elle le voulait.

Cette dernière fit duré un peu son petit jeu, le temps que Raditz puisse se concentrer à donner une bonne leçon au chef d'escadron qui était pas mal arrogant lui aussi. Ensuite, cette dernière donna le vertige via son aliénation mentale à répétition à l'un des quatre sayens. Ce dernier se mit à vomir comme un faible ! - alors qu'en réalité l'aliénation mentale donnait une forte sensation de vertige et de perte de contrôle, ce qui se comprenait. La Reine qui semblait toujours se tenir tranquillement dans son coin en profita pour faire apparaitre un énorme pic de glace dans sa main gauche. En effet, c'était grâce à sa capacité d'arme métaphysique, lui permettant de matérialiser des armes avec son chakra. Cette dernière lança avec une précision certaine le pic de glace en plein dans l'épaule gauche du guerrier sayen qui avait vomi et qui semblait complètement " dans le mal " sans raison apparente. Cette dernière avait lancé le pic à un endroit précis qui lui avait en réalité déboité l'épaule sur le coup. Ils cherchaient juste un peu les embrouilles, il fallait les handicapés à vie... pas les tuer, voyons donc !
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockDim 27 Nov 2016 - 21:55
Nemor venait de faire l'équivalent de déverser du sel dans une paie ouverte avant d'en ouvrir une seconde pour en mettre le double de quantité pour l'ego de Raditz. Il savait que trop bien la réussite de Kakarot en tant que Terrien, il avait repoussé Vegeta, vaincu Freezer dans un combat un contre un et avait atteint le niveau d'un dieu mais il restera toujours un échec à son peuple. Il n'était un guerrier, pas un conquérant! Qui est suffisamment con pour donner à l'homme-même qui a détruit ta planète natale, ta race et tes proches une seconde chance? Pas un vrai sayen! Ce contraste entre ses exploits et son rejet de son propre peuple n'avait fait que renforcer son complexe d'infériorité. Comment un tel combattant pouvait être né de celui qui a fait couler le sang de son frère et l'un des rares survivants de son espèce en se sacrifiant pour protéger une race aussi insignifiante que celle des terriens? Ce n'était pas possible, il refusait d'accepter ce fait et le simple fait qu'elle mettait un point d'exclamation dessus ne faisait que l'agacer au plus haut point. Même si cela allait surement ramener l'attention de l'un des rois sur lui, par simple question d'honneur personnelle, il devait faire apprendre une leçon à cette connasse et d'effacer ce sourire narquois de ces lèvres!

En regardant la scientifique droit dans ces yeux, il envoya un kikoha directement vers elle, ça devrait s'occuper de son air supérieur qui pourrait rivaliser celui de Vegeta. Malheureusement pour lui, le chef d'escadron se mit devant son escorte et para la boule d'énergie en l'envoya valser dans l'un des coins inoccupées de la salle d'entrainement. Alors qu'on pouvait lire dans l'expression du chevalier blanc sauvant la belle damoiselle qu'il se croyait valeureux de s'opposer à ce fou furieux, ce dernier souriait par satisfaction, il allait pouvoir montrer à ce guide touristique glorifié lequel des deux était un lâche!


"Tu as dépassé les bornes, Raditz! Allons-y mes frères, donnons une bonne leçon à ce prétentieux ! Il ne pourra pas tous nous avoir en même temps !"

"Tu me flattes! Serait-ce possible que tu es peur d'un lâche?"

L'ironie de la situation aurait été hilarante pour le frère de Goku s'il n'était pas maintenant la cible de cinq sayens étant plus haut gradé que lui dans l'armée Sayen. C'était quasi certain qu'il allait se faire détruire n'ayant pas l'avantage numérique, autant bloquer les coups pour pouvoir jauger leurs puissances d'attaque, le scouter prendrait trop de temps pour les évaluer. Il se mit en position défensive, prêt à recevoir les attaques de ces opposants mais une surprise eu lieu, dès le premier guerrier l'attaqua, il disparu pour réapparaître de l'autre coté de la salle. Et puis le second, et le troisième, et le quatrième. Seul le chef d'escouade avait réussi à faire contact avec l'hérissé. Raditz était rapidement confus par ce phénomène mais il devait continuer le combat et dégagea son adversaire d'un coup direct dans le foi avant de lui administrer un coup de pied direct au niveau de la tête l'envoya déboulé quelques mètres plus loin. Alors que les quartes sayens essayaient encore de l'attaquer directement, il poussa son regard sur Nemor, elle était clairement amusé par la situation et il fallait pas être un génie pour comprendre qu'elle était derrière ce petit tour de passe-passe. A quel jeu s'amusait-elle avec lui, le provoquer et l’humilier aussi ouvertement pour ensuite jouer dans son camp. La pensée de Raditz fut coupé court par un Kikoha fonçant vers lui qu'il arriva à peine d'esquiver avant que le chef chargea sur Raditz avant de lui envoyait une série de coup que Raditz galérait à bloquer avant de parer avec un coup de boule et tenta de placer un Shining Friday, une boule de ki géant restant dans la main du sayen pour punir quiconque qui serait trop près de lui, son adversaire s'envola directement pour éviter l'attaque.

"Si tu penses que garder mes hommes en dehors du combat va te permettre de me vaincre, tu te trompes!"

"Tu as pas encore réalisé que c'est ton escorte qui est en train de jouer de toi! Comment un tel idiot a pu devenir chef d'escadron?"

Alors que Raditz devenait un poil trop sur de soi, une vague déferlante rentra directement en contact avec son dos, le faisant bien souffrir avant que le chef insulté l'attaqua avec un coup de coude sur le haut de la tête suivit d'une série de coup au niveau du ventre avant de l'envoya voler à quelques mètres plus loin. Alors que Raditz se levait difficilement, le chef d'escadron fonçait vers lui dans l'espoir de la mettre hors d'état de nuire. Alors que le coup allait porté, le sayen à la longue chevelure réapparu derrière son adversaire, un simple Afterimage, avant de lui attraper sa queue. Sa cible était maintenant à sa merci. Au même moment, un pic de glace passa en face d'eux pour aller se loger confortablement dans l'épaule de l'un des guerriers qui avait écouté les ordres du chef.

"Tu laisses ta queue traîner ainsi? Quel genre de guerrier es-tu pour te laisser avoir aussi simplement."

"Lâche-moi directement cette queue et bats toi comme un sayen!"

"Je ne fais qu'exploiter ton point faible, et je connais un moyen pour être certain que ça se reproduise pas, chef!"

D'un coup direct de la main, il coupa la queue de son adversaire. A quoi lui servait cette queue s'il était pas foutu de la protéger? De la belle hypocrisie de la part de Raditz, au fond de lui, effectuer ceci semblait comme une vengeance à l’humiliation qu'il a reçu sur Terre en affrontant le namékian et son frère. Alors que le chef se retournait à peine, surement pour continuer le combat, il fut frappé par le Week-end du frustré, le mettant KO pour de bon.

Mettant sa queue autour de sa taille comme une ceinture pour éviter qu'il se la fasse prendre dans un écho des plus ironique, il s'avança vers Nemor, largement plus calme depuis avoir régler le compte du guide. Il n'y avait aucune raison de revenir sur Kakarot, en terme d'exploit, son frère le battait facilement, ça servirait à rien de continuer en a parler que de blesser davantage son petit ego, il le savait, autant savoir ce qu'elle avait en tête pour lui, jouer avec ces frustrations ainsi ne pouvait pas être que pour la plaisir.

"C'est clair que tu joues un jeu avec moi. Qu'est-ce que tu as en tête?"
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockLun 28 Nov 2016 - 19:06
' Bravo frère de Goku.. Parce que oui, tu es qui toi, après tout ? Tu n'es rien ni personne ici. C'est ce que j'essaye de t'expliquer, mais tu t'énerve sans cesse comme un abrutis de bas étage dès que je te dis cela. Pourtant il n'y a que la vérité qui blesse, tu devrais donc peut-être te remettre en question. Tu as peut-être explosé le chef d'escadron de ce pallier, et peut-être que tu es capable d'arriver au plus haut de cette tour... mais tu devrais voir encore plus loin que ça, c'est cela que j'essaye de te faire comprendre. Il me semble pourtant que tu es un peu au-dessus des autres sayens en terme d'intelligence, me suis-je donc trompé, Raditz ? Ne gaspille pas ton énergie à m'attaquer une nouvelle fois, tu peux être bien plus utile ailleurs. '

Les derniers sayens dans la salle venaient de fuir comme des lâches. Raditz venait d'explosé le mec le plus fort de cet étage en beauté, et l'un d'entre-eux avait perdu l'usage de son épaule - et par extension de son bras - à cause du pic de glace de Nemor. Autant dire que les deux protagonistes venaient de passer pour des sociopathes ici - et n'était-ce pas en quelque sorte ce qu'ils étaient... quelque part ? La reine croisa les bras de nouveau, s'approchant sans crainte de Raditz. Elle s'arrêta au niveau du corps inerte du chef d'escadron, le faisant rouler avec l'un de ses pieds jusque sur un côté de la salle - afin qu'il ne gène pas le passage. Cette dernière s'engouffra dans un ascenseur qui menait à la salle suivante, à l'étage supérieur dans d'autres termes. Elle appuya son dos contre la parois et attendit que Raditz la rejoigne puisqu'il devait certainement être toujours en colère, et qu'il devait avoir envie soit de la démolir, soit de démolir d'autre de ses confrères. Quoi qu'il en soit, Nemor le trouvait bien trop sur les nerfs: c'était un peu sa caractéristique principale; et la reine ne le ménageait pas: mais il devait se rendre compte qu'il n'aurait aucun avenir à traîner ici comme un fantôme.

' Tu n'es que l'ombre de toi-même lorsque tu restes ici. Il y a tant à voir, tant à apprendre ailleurs... tu pourrais te faire des alliés de choix, conquérir des choses, et pas seulement des planètes... prendre le pouvoir, ça demande des efforts, du temps. Mais tu devrais savoir qu'il y a de nombreuses alliances, de nombreux potentiels alliés à se faire, en fonction de tes buts. Avoir des "amis" de choix ça aide toujours pour accomplir ses desseins personnels. Ne crois pas que tu peux réussir dans un tel monde en restant seul. Tu devrais réfléchir aux possibilités qui te seraient offerte si tu prenais ta vie en main et que tu décidais de rencontrer du monde... même juste un entraînement avec un type à la base que tu ne connais pas, pourrais t'amener à rencontrer en réalité l'un des plus forts guerriers de l'univers actuel. Rester ici avec tous ces abrutis qui ne sont que de la chaire à canon pour nos bons souverains qui ne sont que des tapettes finies, ne t'apportera rien sur le plan personnel. Comment veux-tu t'améliorer en combattant... ça ? '

L’ascenseur s'arrêta à l'étage suivant, et elle pointa du doigt plusieurs guerriers qui s'affrontaient en se rentrant dedans comme des sauvages sans cervelle. Elle soupira, appuya sur le bouton pour monter d'avantage, et l’ascenseur décolla de nouveau. Cette dernière restait calme et dans son coin, son regard semblait capter la moindre particule qui se baladait autours d'eux, comme si son esprit scientifique voulait repousser ses limites même quand le contexte ne s'y prêtait pas spécialement. Queen voulait faire comprendre au frère de Goku qu'il continuerait d'être un bon à rien inutile en restant ici, entraîné par des primates qui ne t’apprennent qu'à foncer dans le tas, et qui surtout, ne constituent pas les meilleurs alliés pour l'époque actuelle. Raditz avait les capacités pour se faire remarquer par " des grands " de cette époque, et certainement qu'il pourrait rentrer dans une alliance ou se faire des alliés qui lui permettraient d'atteindre ses buts personnels. Bien entendu il était question d'échange de "bons procédés", puisque lorsqu'on rentre dans une alliance, on est tout de même censé être là pour la servir fidèlement, tout comme ses membres vous apporte une protection ou une aide pour certains de vos projets. Il fallait donc peut-être qu'il médite sur cela.

L'ascenseur s'arrêta au dernier étage.

Deux rangées de guerrier semblaient les attendre. Ils étaient en ligne et les fixaient dès leur arrivé.

' Petite surprise. On va pouvoir s'échauffer réellement un peu se farcissant les élites de cette tour... J'espère que ça en vaut le coup, mon temps représente une quantité d'argent que tu ne pourrais même pas t'imaginer. '

De son air sérieux et snob, elle toisa chaque guerriers qui les fixaient. En réalité, Nemor avait ordonné aux guerriers -qui s'étaient barrés en courant de seul salle où ils étaient de base - de prévenir le chef de la tour que Queen voulait un entraînement privatif sur la dernière salle avec l'une de leur recrue qui avait du potentiel à ses yeux. Ce dernier fit donc selon les ordres, et ainsi, Raditz et Nemor se retrouvèrent face à ces deux rangées de sayen... les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et un déluge de boules de KI les accueillis.

Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockMer 30 Nov 2016 - 14:32
Raditz restait silencieux et immobile, les bras croisés et le regard complètement fixé sur son orateur. Il ne semblait plus être agacé par l'éternel comparaison avec son frère, il semblait que la colère qu'il avait emmagasiné depuis la révélation des projets de la nouvelle royauté avait explosé sur le chef d'escadron pour laisser place à l'apathie. Ça devenait fatiguant, il était au courant de cela, et  les gens mettant un point d'exclamation dessus ne faisait que frapper davantage sur un ego malmené par ces congénères. Malgré ces prouesses au combats, il ne pensait pas vraiment valoir mieux qu'un guerrier sayen et la revendication de Nemor qu'il pouvait valoir davantage passait comme un compliment jeté par là pour l'apaiser. Il était évident qu'il se sous-estimait, le simple fait qu'il avait vaincu un chef d'escadron en était témoin, mais être associé à Nappa et Vegeta pendant des années ne l'a pas aidé à construire de la véritable confiance en soi en dehors de sa domination durant un affrontement.

Il restait impassible alors que Nemor l'approchait, le regard collait sur elle en cas de mauvaise surprise, Raditz ne lui faisait aucunement confiance, elle avait bien trop grande gueule pour pouvoir en être digne. Elle se dirigea dans l’ascenseur, se posant contre la parois, le laissant savoir qu'elle voulait qu'il le rejoigne. Il hésita 10 secondes, qui ne lui disait pas que c'était encore l'un de ces coups, bah, qu'elle essaye, elle ne semblait pas être un adversaire qu'il ne pourrait pas au moins rivaliser avec.

Le sayen, les bras croisés, regardait l’ascenseur grimper plus en plus haut, bien que cela n’apparaissait pas physiquement, il commençait à devenir progressivement inquiet à chaque étages parcouru , avant d'être interpellé par Nemor pour encore un discours, elle était bien dans la politique, elle se la ferme jamais! Néanmoins, elle avait raison sur bien des points. Raditz ne progressera pas en restant sur Vegeta comme garnison, et bien que l'entrainement et le dépassement de soi n'a jamais été une préoccupation du guerrier, préférant la sanctification immédiate d'une conquête facile ou d'un duel dont il a avantage, il devait devenir plus fort s'il souhaitait rappeler à ces congénères ce qu'il faisait d'eux des sayens, et sauf s'il réussissait à se rapprocher de la royauté qui est maintenant composé des meilleurs combattants connu n'ayant pas encore tourné leur dos sur Vegeta, c'était certain qui ne pourrait pas gagner en puissance bloqué ici. Néanmoins la suspicion était encore bien présente, en particulier quand elle parlait des alliances. Raditz avait lui-même un dégoût de ces organisations, particulièrement après la guerre entre l'armée Sayen et l'Alliance Maléfique. Mais la partie qui toucha le plus Raditz était quand elle commençait à parler de buts personnels. Le guerrier n'a en jamais eu en dehors de la gratification personnel, n'étant qu'un pion du prince Vegeta qui n'était lui-même qu'un pion à Freezer durant la majorité de son existence. Peut être était-il temps de changer cela... Après tout, il a une revanche à prendre face à son frère, son succès était la cause directe au malheur du guerrier à la chevelure longue dans le présent.


"Ça me peine de te donner raison, mais on en est là..! Vu tes relations, je suis certain que tu peux me donner quelqu'un pour m’entraîner avec. Je m'attends pas que tu puisses m'aider à devenir plus fort!"

L'ascenseur arriva au dernier étage et à la surprise de Raditz, deux rangées de soldats d'élites était en position d'attaque, attendant que les portes s'ouvrent pour passer à l'offensive sur les deux protagonistes. Alors pour une seconde, il était effrayé de voir une telle accueil avant que Nemor prétendes qu'elle avait organisé cette "petit surprise" comme échauffement. Bien qu'il avait des doutes sur ces propos, il n'avait pas d'autre issue, il espérait que c'était vraiment qu'uniquement part d'un entrainement. Dès que les portes s'ouvrèrent, Raditz répondit directement à la pluie de Kikoha fonçant vers lui avec un Shining Friday, bloquant les projectiles arrivant vers lui et Nemor. Dès que les attaques énergétiques s'amoindrirent, le guerrier lança directement un Week-end sur les rangées de guerriers, assommant quelques combattants au passage avant de foncer dans la salle pour pouvoir combattre dans un espace largement moins claustrophobe qu'une cage d’ascenseur. Autant dire que cette charge fut accueilli comme attendu, des attaques groupés contre sa personne. Bien qu'il bloquait la majorité des coups et pouvait répliquer en suite, les rares attaques qu'il subissait n'étaient pas des plus appréciables, le frère de Goku les sentaient bien, ayant perdu sa résistance à la douleur a ne faire que des combats facile contre des peuples faible. Il réussis néanmoins à envoyer valser ces attaquants, majoritairement grâce en utilisant Double Sunday à la première occasion donné pour se dégager.

[HRP: Ouais, les combats contre plusieurs PNJ en même temps est vraiment pas mon fort, tu m'excuseras]
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockVen 2 Déc 2016 - 22:18
Nemor avait concocté sa "petite surprise" grâce à son don qui lui permettait de donner des ordres à bien des gens: c'était bien utile dans un contexte personnel comme professionnel, et ce n'était pas non plus pour rien qu'elle était si populaire dans le monde entier - et qu'elle possédait des "alliances" avec de nombreux scientifiques ou organismes utile. Cette dernière pouvait donc aisément conserver son air gonflé de vantardise, personne ne lui faisait barage pour l'heure, et toute la population pouvait être avec elle en un clin d'oeil si cette dernière le désirait - ou presque. C'était bien facile de se ranger des gens dans la poche avec un don pareil, et c'était d'ailleurs l'occasion de voir, dans le cas présent, ce que Raditz valait contre plusieurs des siens - et juste comme ça, les plus haut gradés de cette tour pittoresque. Nemor détestait les entraînements sayens peut-être encore plus que cette race d'incapable gonflé d'égo surdimensionné - alors qu'ils ne valent rien pour la grande majorité d'entre-eux. Leurs entraînements ma foi " très passionnant" consistait à répéter encore et encore les mêmes routines stupides: génial pour progresser dit donc ! La Reine ne voulait pas passer une éternité ici à se coltiner ces abrutis de sayens qui se prenaient pour des prix Nobel tout ça parce qu'ils sont les meilleurs de cette tour-ci. Ils pensaient être les meilleurs dans tout, pourtant leur foutue tour ne pouvait pas égaler la salle de l'esprit et du temps, de loin le meilleur endroit pour s'entraîner inventé. Non, ces abrutis de sayens préféraient rester chez eux à perdre leur temps chaque jour ici, au lieu de s'entraîner des années durant dans la salle de l'esprit et du temps pour ne faire que s'écouler quelques jours dans la réalité. Qui était assez bête pour préférer alors un autre entraînement que celui proposé par la salle de l'esprit et du temps ? Visiblement le peuple sayen. Il y avait encore un palmarès à leur remettre à ceux-là !

Raditz avait défendu Nemor comme lui-même des premières vagues de boules de KI qui leur était destiné. Nemor ne se fit pas prié et commença déjà à téléporter des soldats n'importe où pour les désorienter dans leurs futures démarches. Cette dernière restait parfaitement immobile mais "contrôlait" les choses à distance, ce qui était pratique puisque Raditz était quant à lui, un combattant au corps à corps. Cette dernière matérialisa tout de même un grand bouclier grâce à son pouvoir d'arme métaphysique, le tenant de sa main gauche devant elle, au cas où. Elle étourdit à tour de rôle des soldats pour de courtes secondes, mais suffisante pour permettre à Raditz de toucher les sayens en question. Cette dernière se mangea quand même suffisamment d'offensive pour que son bouclier finisse par céder sous la pression. Nemor esquiva donc physiquement plusieurs offensives mais s'en mangea inévitablement en pleine poire parce qu'elle ne faisait pas forcément attention à la bonne personne, elle en prenait d'autre en tant que cible. Il y avait une quinzaine de soldats, il n'était pas évident de pouvoir se concentrer partout à la fois, cependant cette dernière réussit à en tenir à distance un certain nombre. Cette dernière fut soufflé contre un mur à cause d'un canon garic qui avait fait son effet. Le dos de la Reine s'écrasa contre le mur en provoquant un craquement pas du tout agréable. Cette dernière se releva en plissant des yeux d'un air visiblement peu amical en direction du soldat qui lui avait fait cela. Ce dernier tenta de lui balancer d'autres attaques, mais Nemor "disparut" vraisemblablement d'un coup. En réalité elle utilisa sa technique d'automorphose, ainsi, elle était devenue elle-même son propre rayon d'énergie. Ce dernier fonça sur un soldat et en transperça bien quatre sur son chemin: puisque Nemor était son propre rayon d'énergie, elle pouvait le diriger à sa guise. Ils n'étaient pas blessé mortellement sur le coup ces fichus soldats, mais hors d'état de nuire.

Cette dernière reprit sa forme humaine une fois " son chemin parcouru". Un autre guerrier sortant un peu du lot tenta de lui balancer une bonne attaque du même genre que le rayon qu'elle venait d'utilisé, mais ce dernier fut incapable de lancer cette attaque. Il ne comprit pas pourquoi évidemment, mais il s'agissait simplement de la capacité "Attraction" de Nemor qui lui permettait de faire en sorte que quelqu'un ne lance pas sa x3 ou du moins pas entièrement. Cette dernière en profita pour téléporter ce même guerrier surpris par le fait " que son offensive " ne marche pas, dans une des attaques de Raditz. Par la suite, la Reine s'écarta du groupe en téléportant tous les guerriers qui tentaient de se jeter sur elle à distance. Elle utilisa sa capacité d'arme métaphysique pour faire apparaitre une grande lance dans sa main gauche, qu'elle balança pour transpercer la main d'un guerrier qui se retrouva empaler dans le mur, puis matérialisa une autre arme pour se défendre au corps à corps, au cas où.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockMar 6 Déc 2016 - 0:41
La possibilité de repositionner n'importe qui, matérialiser ce que bon lui semblait et la capacité de pouvoir changer son corps en un rayon d'énergie... Raditz était d'un coté plaisamment surpris des capacités de Nemor malgré que sa déclaration qu'elle ne serait pas apte de l’entraîner tombait à l'eau et qu'il paraissait con de l'avoir aussi facilement sous-estimé. D'un autre, cela lui paraissait davantage louche, il pouvait avaler le fait qu'une sayenne puisse téléporter quiconque à sa propre volonté et la possibilité de créer des armes à partir de rien mais de se transformer aussi facilement était louche, ceci devrait être impossible pour le métabolisme sayen de pouvoir de réaliser une telle technique! Néanmoins, pas le temps de se focaliser sur cela, il restait encore quelques élites toujours prêt à se battre.

Et l'offense de ces derniers devenait de plus en plus efficace, il était quatre sur lui, et autant que le guerrier à la mauvaise réputation pouvait parer les attaques de trois d'entre eux, le quatrième pouvait toujours s'offrir une attaque facile derrière lui. Et malgré ces efforts, il ne pouvait pas bloquer de façon efficace tout ces attaques, et après s'être pris suffisamment d'offense qu'il devenait visiblement fatigué, il s'envola au dessus de ces adversaires et leur envoya un Saturday crush, un Kikoha ne faisant pas beaucoup de dégâts mais ayant la capacité de paralyser les gens pris dans l'impact pour quelques seconde, bien assez de temps pour Raditz de se positionner et envoyer ces autres adversaires au tapis avec un Week-end. Alors que le frère de Kakarot venu d’atterrir, un sayen lui fonça dessus, facilement repoussé par un coup de pied circulaire, avant qu'il ne ressayait une seconde offensive, cette fois assommé par un uppercut au niveau de la mâchoire qu'il le décolla de quelques mètres avant qu'il s'écrase sur le sol vulgairement, pour l'amusement de Raditz.

Néanmoins, le rire n'est pas le meilleur remède contre la fatigue, la facilité n'est pas le meilleur moyen de s'améliorer, et l'endurance de Raditz n'était pas son aspect le plus développé, en vérité, comparé aux autres guerriers sayens, elle était pitoyable. Alors le parcours de la tour avant de rencontrer Nemor combiné de cette "échauffement" n'allait pas lui être favorable. Il devait en finir rapidement, et heureusement pour lui, les derniers élites encore débout étaient concentrés sur la scientifique mais qui lui disais que l'un d'entre eux n'allait pas le remarquer et exploiter un moment de faiblesse. Raditz ferma sa main et concentra son énergie à l'intérieur, une énergie pourpre s'agitant comme de l’électricité apparu: Vacation Delete, un Saturday crush plus puissant, avec une zone d'impact plus puissante et paralysant ces opposants plus longtemps. Il l'envoya dans la masse en espérant que Nemor l'aperçoive rapidement pour se téléporter en dehors de l'explosion et d'exploiter la situation. Raditz, à bout de souffle, se posa contre l'un mur de la salle d'entrainement, respirant difficilement, le regard fixé sur les guerriers paralysés par son attaque.


[HRP: Si vous avez lu tout ce foutoir, un cookie vous attends chez moi]
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockMar 6 Déc 2016 - 20:34
Rien à redire sur Raditz qui semblait bien se débrouiller dans son coin, étant donné qu'il était encore en vie et qu'il atomisait du monde à la pelle. Nemor jetait quelques coups d'oeil dans sa direction, étant donné que ce qu'ils appelaient "guerrier d'élite" ici n'était visiblement que des bons à rien. Les véritables guerriers d'élite devaient être en vacance, sinon il n'y avait aucune autre explication plausible au fait qu'ils soient si facile à rayer de la carte ces abrutis-là. Nemor n'était pas satisfaite de cet assaut donné par une escouade de gros lourdaud qui n'avaient même pas su réellement leur tenir tête. C'était d'autant plus pathétique que le sayens se revendiquaient comme étant "LES" meilleurs guerriers de l'univers: encore une vaste plaisanterie. L'hautaine Queen regardait toujours d'un air aussi détaché - lui donnant cet air supérieur si affligeant - les dernières tarlouzes - parce que c'est pas des guerriers, ça ! - debout, créant de la distance comme expliqué dans mon dernier poste avec eux grâce à sa technique de cercle de téléportation psionique. Cette dernière faisait bien d'ailleurs, parce que son très cher Raditz venait de péter un câble visiblement en balançant ce qui était - à en jauger par la puissance qui s'en dégageait - son attaque ultime. Heureusement pour elle, Queen mettait suffisamment de distance entre elle-même et les soldats pour être à l'écart, mais cette dernière préféra s'assurer qu'il n'allait pas la viser au dernier moment... sait-on jamais. Nemor eut à peine le temps de se jeter de côté pour faire une roulade, afin d'être dans une réelle zone "safe" - alors que les soldats eux, s'étaient fait atomisé. Visiblement Raditz devait en avoir marre de jouer avec des jouets qui se cassent aussi facilement, et d'un côté, Nemor était bien d'accord avec lui sur ce coup-là. Le seul truc, c'est qu'il pourrait éventuellement avoir des problèmes s'il venait à tuer des siens, et la Reine espérait pour lui que ses confrères - aussi fragiles soient-ils visiblement ! - ne meurent pas sous cette attaque puissante.

Cette dernière sortit un moment de la pièce, cherchant un esprit auquel se connecter. Elle réussit à trouver quelques soldats dans une autre pièce, leur ordonnant mentalement de venir chercher leurs confrères blesser et certainement au bord de la mort pour ceux qui avaient été touché par la dernière attaque de Raditz. Ils les épaulèrent pour sortir de là - pour ceux encore conscient - les autres se faisaient trimballer sur le dos ou sur les épaules des autres sayens. L'un des sayens venu à leur rescousse enleva la lance que Nemor avait lancé dans la main du mec qui était toujours empalé dans le mur et le sortit d'ici. Personne n'avait posé de question, tout simplement parce que le don de Queen était très utile dans énormément de situation. C'était un pouvoir véritablement incontournable pour ne jamais avoir de problème ou de mauvaises rumeurs à notre sujet, pour contrôler la foule, les masses, les médias, et surtout se sortir de situation qui aurait pu tourner au vinaigre comme dans ce cas-là. Queen ne voulait pas être associé à Raditz s'il avait pu être considérer comme un genre d'assassin dans sa propre race, cela aurait de toute évidence nuit à sa réputation qui était impeccable, bizarrement - ou plutôt, merci le don. Ainsi ce pouvoir très utile lui permettait de ne pas connaître de galères, et par ailleurs Raditz devait trouver cela curieux que tout le monde ait fermé sa trogne et ait simplement évacué les "rescapés" du massacre. Nemor s'en fichait pas mal: il n'avait pas de preuve, de plus, personne ne le croirait puisqu'elle pouvait contrôler - du moins les PNJ - la pensée des gens. Une partie de l'assurance de la dame provenait évidemment de ce don qui lui assurait donc "la victoire" dans le contrôle de masse, dans la "pensée universelle".

' C'est "ça" qu'ils appellent guerrier d'élite, ces attardés ?... Comique. Dommage que tu ai déjà utilisé ton attaque la plus forte, cependant. Maintenant que ces "trop haut gradé " pour leur réel potentiel ont été remis à leur place, passons à quelque chose d'un peu plus... énergétique. On s'ennuie ici. '

Cette dernière fit signe à Raditz qu'elle revenait. Nemor alla dans un vestiaire pour les femmes et se changea pour enfiler une armure comme celle de Raditz à quelque détailles près, une armure "classique" de sayen, si l'on pouvait dire. Cette dernière ressortit du vestiaire après quelques instants et matérialisa un très long fouet qui claqua au sol comme un vil serpent menaçant. Cette dernière eut un petit sourire, amusée parce que cela faisait très sadomaso, et au delà de ça, parce que Raditz devait déjà bouillonner d'avance qu'on le provoque ainsi - ou alors il se demandait si elle voulait un plan SM. Mais c'était moins évident, tout simplement parce que Nemor venait d'enfiler une véritable armure, cela indiquait donc que cette dernière était prête à tester le potentiel du frère du légendaire Goku. Le fouet dansait dans les airs sous les mouvements de bras de la Reine, qui attendit le premier pas de Raditz pour tenter d'enrouler son fouet autours de sa nuque. Si cela avait aboutit, celle-ci tira un grand coup sur le fouet enrouler autours du cou de sa proie, afin de le faire tomber à terre. Si cela ne s'était pas déroulé comme prévu, alors elle tenterait de se défendre avec son fouet et ses capacités. Le fouet disparut par la suite. Dans les deux mains de Nemor se matérialisèrent des cimeterres, une arme se catégorisant comme étant un "genre" de sabre à la lame courbée. Cette dernière se mit à virevolter au-dessus du sayen en sautant avec une grande agilité, et une visible souplesse. Nemor n'était pas très doué pour taper à mains nues au corps à corps ou pour avoir une puissance exceptionnelle, mais c'était une femme douée aux armes types dagues ou cimeterres, plus spécifiquement car les techniques de combat avec ce genre d'armement demandent beaucoup de vivacité.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockLun 12 Déc 2016 - 13:52
Si ces guerriers ne pouvaient pas survivre une telle attaque, comment pouvaient-ils se considérer comme de fiers sayens, et davantage de faire partie de l'élite. Raditz ne se souciait pas tellement des victimes, ils ne devraient pas d'avoir de morts et son esprit était pas des plus clairs, brouillé par la fatigue de l'échauffement de Nemor et de l'entrainement de la Tour. Son souffle devenait de plus en plus stable avec le temps, il semblait récupérer rapidement, et il le devait, c'était garanti que la scientifique avait pas encore fini de son jeu. C'était évident qu'elle était plus qu'elle ne le laissait paraître, le simple comportement des autres combattants autour d'elle le montrait clairement. Aucun sayen rentrerait dans la salle ainsi et escorterait les blessés sans poser de questions ou sans démarrer un duel avec le responsable de ce massacre avec l'envie d'imposer sa supériorité, en particulier contre un opposant fameux pour sa soi-disant faiblesse, mais ceci se produisait. Des créatures maîtrisant la métamorphose se faisant passer pour des sayens? Un peu gros pour être plausible, les guerriers qu'il avait affronté était clairement de son espèce et une telle organisation pour l'être connu dans tout l'univers pour être un pitoyable guerrier. Le contrôle psychique était l'option la plus probable mais il y avait un soucis avec cette logique, pourquoi elle ne l'aurait pas tout simplement hypnotisé dès le début. Le simple amusement de jouer avec sa frustration? Et ben, dès que l'opportunité se présentera, il allait s'amuser à son tour, elle l'allait pas se foutre de sa gueule davantage sans répercussions.

Alors qu'il souriait à l'anticipation de faire fermer la grande gueule de Nemor, cette dernière laissait clairement entendre qu'elle allait l'affronter après qu'elle aille se préparer, tant mieux, il allait pas devoir créer l'opportunité. Alors qu'elle était parti, Raditz s’arrêta de se vautrer contre le mur et avança au milieu de la salle et autant qu'il faisait de son mieux pour se donner une carrure opposante, comme il adorait le faire durant ces conquêtes, la fatigue était toujours présente et ça allait certainement le coûter durant ce duel, et il en était lui-même conscient de cela. Soit il allait rendre son style de combat lent pour tenter de pas se tuer de fatigue, soit de tout envoyer dans l'espoir d'en finir rapidement, ce qui n'était réaliste vu qu'il s'était déjà vidé avec Vacation Delete et qu'elle pourrait facilement le téléporter sur la planète Freezer 178 s'il y allait trop agressivement. Il fixait le vestiaire pour son partenaire "d'entrainement", tapant du pied d’anticipation pour cette confrontation, et enfin, elle était sortie. La première chose que Raditz remarqua est qu'elle avait fait la sage décision de virer son vêtement de tapin pour une véritable armure, elle avait davantage de présence ainsi qu'avec son autre accoutrement, ce qui avait le mérite de faire sourire Raditz, elle le tenait avec un minimum de respect... Avant qu'il remarqua ce putain de fouet. Autant dire que le sourire précipitamment sur son visage venait de se retourner à 180° et qu'il montrait clairement les dents. Mais quel connasse!

"Sérieusement, un fouet ?! Tu te fous de ma gueule, as-tu déjà oublié qu'est-ce qui arrive aux gens qui me sous-estime?"

Le frère de Goku était en position pour sauter sur Nemor et de lui faire regretter de le prendre aussi légèrement mais au moment qu'il allait se projeté, il s'arrêta dans son élan, restant sur place et se remit dans une position de combat avec un sourire moqueur sur ces lèvres. Il était déjà épuisé et baser son offensive sur du bourrinage lui coûterait vraiment chère,et c'était sans compter sur les capacités défensives de la scientifique. Elle agitait bien son fouet, attendant que Raditz fasse le mauvais pas, mais voyant qu'aucun d'en eux n'allait ouvrir les festivités à ce rythme-là, il leva sa main droite en direction de Nemor et envoya une valse de Kikoha, relevant pas mal de poussière au passage. La vision coupait par l'épaisse masse de poussière, il devait se fier à son scooter pour pouvoir deviner les mouvements de son adversaire, impossible que de simples boules d'énergie est vaincue l'hautaine, même si cette possibilité serait tellement cathartique. Mais en un instant, Nemor sortit de la poussière avec des cimeterres et tel une hélice qui venait de se détacher d'une éolienne, tourna sur elle-même dans la direction de Raditz. Surpris par cette scène, il a eu peu de temps pour réagir et se défendre, et malgré qu'il se baissa pour qu'elle ne puisse pas le blesser, c'était trop tard. Une magnifique plaie sur son front était né des armes de la scientifique dont le sang en coulait jusqu'à atteindre la bouche du sayen, Raditz voyait maintenant rouge. Dès que le son produit par l'atterrissage de la maître d'arme se fut entendre, il se retourna tout en envoyant un Double Sunday sur sa partenaire de combat et à l'instant que la vague d'énergie fit contact avec elle, il se déplaça à une vitesse que l’œil humain ne pouvait suivre dans la trajectoire auquel son adversaire devrait être propulsé par l'explosion de son attaque et donna un puissant coup de genou dans cette direction. Que le coup a été réussi ou pas, l'offensive produit par la colère de Raditz s'avérait être coûteuse. Son souffle devenait lourd, sa respiration frénétique, la fatigue commençait vraiment à se faire sentir, le laissant ouvert à l'attaque... Enfin, il avait plus d'un tour dans son sac malgré son corps qui commençait à le lâcher.
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockVen 16 Déc 2016 - 17:48
Le petit sayen tout énervé et tout nerveux qu'était Raditz semblait plutôt "content" à présent, enfin un défis qui lui était proposé.. et peut-être à sa hauteur ? C'était certainement ce que ce dernier devait se dire en ce moment, trépignant d'impatience à l'idée d'en découvre avec la Reine. Peut-être pensait-il en réalité qu'il allait l'écraser comme un vulgaire insecte, ou qu'elle n'était qu'une piètre guerrière: bien entendu cette dernière n'était pas la plus valeureuse des guerrières et donc n'avait pas un niveau aussi exceptionnel que certains. Nemor s'était entraîné lors d'une année complète dans la salle de l'esprit et du temps, ce qui l'avait cependant remise bien en forme et d'ailleurs ça avait été ludique de pouvoir se rendre dans un lieu d'entraînement pareil. C'était même probablement la meilleure salle d'entraînement jamais inventé à vrai dire, et Queen avait pu par ailleurs expérimenté une autre forme d'entraînement lors de ce long séjour... il n'y avait pas que ça de long en plus ! Enfin bref, l'important à retenir, c'est que Nemor vaut quand même plus quelque chose que certaines personnes qui n'ont jamais fait d'entraînements dont on ne citera pas le nom. Elle se débrouille et sait bien tromper ses ennemis, les surprendre, et c'est notamment son agilité qui prime lors des affrontements que l'on peut avoir contre celle-ci. Nemor est loin d'avoir une force brut impressionnante comme ses confrères, mais le fait qu'elle soit si "acrobate" et vivace lui permet de se sortir de situation justement délicates. Cette dernière préfère en général attaquer, puis reculer, afin de se mettre dans une zone de sécurité. Elle essaye notamment de bouger " un peu partout " afin de ne pas être trop prévisible et ne pas stagner, sinon, ça pourrait lui être fatale. Sa carrure frêle mais cependant musclée prouve qu'elle est capable d'encaisser physiquement, mais tout de même bien moins que les autres sayens en général. Son avantage principal reste dans le "contrôle" des autres, l'effet de surprise, et surtout sa rapidité d’exécution de ses manœuvres.

D'abord en quelque sorte ravi, puis tout d'un coup un peu dépité à cause de l'apparition du fouet, Raditz sortit une phrase qui fit rouler des yeux Nemor, décidément ce n'était pas plutôt lui qui sous-estimait les autres ? Le premier mouvement qu'il fit, c'est lever son bras afin d'envoyer des boulettes sur la Reine. Oui, "boulettes", parce que ça va, c'est pas un truc super impressionnant pour l'instant ! Cette dernière se contenta de faire danser son fouet pour empêcher les attaques de l'atteindre. Malgré la poussière environnante légèrement élevé - parce que c'est quand même dans une salle et pas dehors, donc je pense pas que ça fasse non plus un brouillard - la jeune femme avait continuer avec une offensive en direction du sayen, cette fois, armée de cimeterres. Une blessure se forma sur le front de son partenaire de combat, et ce dernier sembla rentrer dans une certaine colère, au vue du rictus qui venait d'assombrir son visage. Alors qu'elle se posa au sol, derrière lui, ce dernier fit volte-face et balança un double sunday directement sur la scientifique, qui n'eut pas d'autres solutions que de croiser ses cimeterres devant elle afin de se protéger. L'attaque la fit cependant reculer à grande vitesse, et Raditz suivi son chemin sans plus tarder. Cette dernière n'avait pas pu amortir le coup de genou puisque ses cimeterres avaient disparut en "encaissant" le double sunday qui était également une technique illimité. La scientifique attrapa cependant la jambe de Raditz sur le coup pour le bloquer près d'elle, cependant le visage de la jeune femme était déformé par la douleur. On voyait largement que le coup qu'il lui avait porté l'avait affecté, mais la jeune femme ne voulait pas manquer l'occasion de saisir Raditz. Aussi immédiatement qu'elle l'avait saisi par la jambe - si ça avait réussit ! - elle se transforma en rayon - donc sa x3 Automorphose - et tenta de transpercer Raditz. S'il avait esquivé sa saisi, cette dernière avait donc tout simplement tenter de se changer directement en rayon "pour le poursuivre " et tenter de le blesser.

Lorsqu'elle reprit sa forme humaine, Nemor était à genoux. Le coup que lui avait mis auparavant Raditz lui avait bien remué le ventre.. et l'utérus qui lui faisait atrocement mal. Cette dernière avait déjà encaissé des coups comme ça auparavant et ça ne lui avait pas fait aussi mal que ça ! C'était vraiment quelque chose d'étrange, une sensation bien plus douloureuse qu'à l'accoutumé, elle avait l'impression qu'il lui avait tout bousiller à l'intérieur, tout remuer, ses tripes, son estomac, et briser l'utérus. C'était quoi ce bordel ? Trop fière pour rester dans une telle position - et puis c'était dangereux ! - elle se releva en s'appuyant sur le mur et forma deux épées arabes dans ses mains, des sabres à la tranche recourbée, une dérive des cimeterres. Cette dernière utilisa son aliénation mentale sur Raditz pour le troubler avec un effet de vertige pendant deux petites secondes, elle en profita pour courir et glisser sur ses genoux derrière le sayen, afin tenter de trancher quelques une de ses articulations.. au niveau de l'arrière des jambes, au creux poplité. Par la suite elle utilisa son cercle de téléportation psionique pour le téléporter à distance d'elle, cette dernière se releva et se mit en garde, cependant elle conservait cette fichue douleur au ventre...
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockVen 16 Déc 2016 - 22:21
Le coup de genou a été d'une belle efficacité et autant que sa respiration était lourde, tentant de prendre le maximum d'air possible et que son sang coulait davantage le long de son visage, Raditz était satisfait de l'expression de douleur sur le joli minois de Nemor, elle allait regretter de l'avoir provoqué durant tout ce temps avant qu'il ne regrette d'avoir accepter cette entrainement. Malgré la souffrance que son adversaire ressentait, elle agrippa à sa jambe et avant qu'il ne puisse débattre, pas comme s'il aurait eu la force de le faire vu son manque d'endurance, elle se transforma en rayon. L'expression facial du guerrier sayen changea d'aussitôt, du sourire sadique de voir la puissance de son coup laissa place à l'effroi total, avant que la métamorphose transperça le haut de la cuisse droite, laissant qu'un trou la traversant totalement. Le cri du sayen n'était qu'égal à la douleur qu'il ressentait à cette instant, c'était un miracle qu'il tenait encore debout bien que sa jambe était tremblante, c'était clair que ce membre ne pourrait pas supporter un appui trop brutal.

Le douleur était vraiment des plus abominable, si ce n'était pas pour la douleur qu'il avait enduré des mains du Namekian avec son Makankosappo sur Terre, ça lui aurait été la plus mauvaise expérience qu'il aurait eu de sa vie. Raditz a toujours fui de véritable combats, et ce manque d'accoutumance à la souffrance ne faisait que rendre cette blessure des plus douloureuses. Il se retourna avec difficulté, en direction de la digne sayenne, dans la position de plus ridicule qu'une femme se présenta avec autant de classe pouvait se mettre, ce qui avait le mérite de faire rire brièvement Raditz avant qu'il se crispe et se serre les dents à cause de la douleur. Elle commençait à se relever, prête une seconde offense contre Raditz, ce dernier s'envoya en arrière à grande vitesse pour se faire de la distance entre lui et elle, mais en plein milieu du déplacement, un malaise se faisait ressentir, la perte de sang causait par le front et la cuisse devait être la cause, impossible que Nemor est un tel pouvoir. Heureusement pour lui, sa précédente manœuvre laissa suffisamment d'espace pour qu'il puisse reprendre esprit au même moment que son adversaire était à niveau d'attaque de ces armes, il s'envola rapidement pour en laisser uniquement une image rémanente de lui-même (Afterimage). Alors que Nemor attaquait dans le vide, le combattant à la longue chevelure se mit à charger la tête la première sur elle, avant qu'il ne soit téléportait bêtement face à un mur, s'y cognant bêtement contre.

La structure de la tour de combat a été construit pour résister les plus grands chocs, le crane de Raditz n'en était pas une exception, l'envoyant à Terre suite à la collision, aggravant davantage la coupure sur son front. Son visage devenait rouge du sang qui y coulait, à ce point-ci, beaucoup aurait arrêté l'entrainement avant que ça devienne grave mais pas pour Raditz. Il allait pas se faire humilier ainsi par une grande gueule. Elle voulait des preuves qu'il pouvait vaincre autre chose que des insignifiants, elle allait les avoir, bordel! Il se releva péniblement tout en la fixant du regard, il envoya une seconde fois un Double Sunday vers elle. Dès que le ague déferlante toucha Nemor ou ces cimeterres, il apparut devant elle avec un coup de coude brutal dans le foi, avant de l'attraper par le coup de la main droite et d’enchaîner des coups de poings au niveau de la tête. Autant que le premier était relativement fort, ceux qui suivraient devenaient de plus en plus faible, la fatigue et la douleur le rattrapait rapidement, son expression bien que déterminé le laissait transparaître. Au bout du 7ème, il lâcha prise de sa partenaire d'entrainement brièvement devenu punching-ball et fit un pas en arrière avant de tomber par terre sur le cul. Sa respiration était maintenant vraiment lourde, comme s'il manquait d'air et son sang ne faisait que couler jusqu'au sol de la salle. Sa vision devenait trouble, il était à sec maintenant, son esprit était complètement blanc, parfaitement ouverte pour une attaque fatale, la seule chose qu'il pouvait espérer, c'est qu'elle le finisse pas.
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen ClockSam 17 Déc 2016 - 21:25
Pas le temps de niaiser comme disent nos amis aux caribous ! L'entraînement-combat commençait à durer un peu, et les deux parties avaient l'air en forme... enfin non, apparemment Raditz commençait à être assez épuisé - il avait déjà combattu auparavant deux fois, aussi. La Reine venait de réussir  à le toucher plutôt violemment en se changeant en rayon - ce qui avait dû bien mindfuck Raditz, qui ne devait pas se douter qu'elle pouvait faire cela, et qui n'avait pas dû faire attention au fait qu'elle l'avait déjà utilisé dans le combat d'avant contre les gardes. Il était à présent bien amoché par la x3, et la reine quant à elle, avait un mal de chien au niveau de son ventre qui ne voulait toujours pas passer. Cette dernière ne comprenait pas pourquoi elle peinait déjà autant ! Certes Raditz avait tout de même du punch, mais en principe on n'a pas un mal de chien à ce point, comparé à quand une x3 ou une ultime nous touche, par exemple. Dans le cas actuel, la Reine ressentait comme des centaines de couteaux, appuyant leurs pointes vicieuses contre son abdomen, rentrant petit à petit dans ce dernier pour la lacérer... cette dernière gardait son calme et sa fierté, et ne comptait pas laisser ce bougre s'en sortir aussi facilement ! Même si elle avait si mal, il était hors de question de baisser pavillon devant lui, qui lui-même était un sayen gonflé de fierté mal placé. Cela faisait rire Nemor, cependant cette dernière avait elle aussi un genre d'immense fierté avec son air hautain sur son visage si froid, et elle ne voulait pas qu'il croit un instant qu'elle était une faiblarde ! Ce pourquoi la femme tenait sur ses positions et se préparait à ce que son adversaire rétorque quelque chose, logiquement, face aux affronts précédent de la Reine.

Alors qu'elle attaqua " un leurre ", elle enclencha son "système de défense " en téléportant l'homme ailleurs, et ce dernier se cogna le crâne contre une paroi de la salle. Cette dernière en avait profiter pour souffler deux secondes, se concentrant sur son inspiration et son expiration, et sur ses gardes pour la prochaine offensive du sayen. Le visage tout ensanglanté de son adversaire fit rire intérieurement la jeune femme, elle se disait qu'intérieurement, il devait tout autant bouillonné que cette couleur vive à son effigie. Un Double Sunday fut lancé vers elle, la sayen se protégea avec ses cimeterres. Ceux-ci disparurent et Raditz arriva à toute vitesse pour la frapper au foie. Cette dernière l'étourdit avec sa technique " aliénation mentale " afin de se protéger de ce coup, qui aurait certainement une fois de plus tout bousculer dans son ventre. Ce dernier ne se laissait pourtant pas démonter, il réussit à attraper la scientifique par la nuque. Cette dernière fit apparaitre un bouclier devant elle grâce à sa capacité "arme metaphysique ", ce qui la préserva face aux deux premiers coups de poing de Raditz qui explosèrent cependant le bouclier, face à la violence des coups. Ce dernier semblait bien remonter. Nemor fit apparaître deux nouveaux sabres dans ses mains suite à cela, mais elle se prit un premier coup de poing en plein dans la mâchoire qui lui fit tourner la tête. Le deuxième la frappa une seconde fois approximativement au même endroit, et elle cracha de façon colèrique du sang en provenance de sa bouche en plein dans la figure de Raditz. Elle n'avait pas peur de lui ou de sa puissance physique, et puisqu'il n'utilisait pas de technique, elle allait le faire. La sayen téléporta simplement Raditz loin d'elle avant qu'il ne lui défonce plus la mâchoire. La jeune femme se mit à frénétiquement cracher du sang au sol, caressant douloureusement sa joue gauche qui avait prit deux gros coups. Elle se sentait déjà fatiguée et ne comprenait pas pourquoi, ce qui avait en plus le don de l'énerver un peu plus.

Lorsqu'elle releva la tête, s'essuyant du revers de la main la bouche, elle aperçut Raditz par terre, complètement sonner, visiblement ailleurs au vue de ses pupilles dilatés. Cette dernière ferma alors les yeux un instant, cherchant des présences aux alentours. Donnant mentalement des ordres à des soldats dans les parages, trois d'entre-eux se pointèrent. La dame s'approcha doucement de Raditz, d'un pas lent et sûr, ses yeux et son air si "supérieur" toisait son "adversaire" comme si elle lui était supérieure. Cette dernière déposa sereinement le talon de son pied contre l'épaule droite du guerrier sayen et appuya dessus. Il ne réagissait pas, il était complètement dans les vapes. Cette dernière le coucha au sol en insistant sur la pression qu'elle exerçait avec le plat de son pied, contre son épaule. Dans une position de domination totale, elle ordonna à un des guerriers qui s'était amener de prendre une photo de Nemor, l'air triomphant, l'un de ses pieds sur le torse de Raditz maintenant, qui était au sol et "dans le néant". Après avoir récupérer la photo, cette dernière eut un petit rire et la rangea sur elle. Il n'était pas nécessaire qu'il sache pour cette photo, puis il ne devait pas avoir capter du tout vu son état: c'était juste un truc drôle à lui ressortir pour l'énerver un peu plus dans le futur. Les trois soldats, sous les ordres mentaux de la Reine, se mirent à nettoyer la salle et à tout remettre en ordre. Cette dernière s'abaissa vers Raditz et le prit sur son dos pour le porter. Ce sacripant était lourd, mais ce n'était pas la première ou la dernière fois qu'elle trimballerait un guerrier imposant, et ce n'était pas une tâche insurmontable.

La reine l'amena dans le fameux laboratoire de la tour où s'entraînait des "apprentis" laborantins, là où ils apprenaient du savoir, des techniques, et surtout comment construire et utiliser la technologie dernier cri. Ils ne pipèrent pas mot lorsque Nemor rentra avec Raditz sur son dos, ils étaient occupés dans les tâches qu'elle leur avait confié. Cette dernière déposa le sayen sur un lit dans un coin de la pièce et commença à préparer des bandages et des serviettes chaudes pour s'occuper de lui. Queen était fière et froide, mais elle n'était pas tout à fait ingrate. Elle détestait les sayens, mais pas forcément Raditz, même si dans l'univers où elle l'avait connu, ils s'embrouillaient très souvent, il était devenu quelqu'un d'important dans son armée, dans son fameux univers de base. Même ici, cette dernière avait une certaine estime pour lui, qui avait passé sa vie "moqué" par les autres à cause de la réussite de son frère et le fait que lui, soit rester dans une position où il stagnait, en quelques sortes. Autant Queen détestait Raditz, autant elle avait de l'estime pour sa loyauté et les services qu'il avait pu rendre à l'armée sayen, là d'où elle venait. C'était un bon soldat qui avait un potentiel énorme s'il se donnait la peine de changer " ses habitudes", et surtout, s'il se faisait les "bons partenaires". Nemor resta donc près de lui à panser ses blessures et à éponger son visage couvert de sang. Elle s'occupa également de sa blessure à la cuisse, et fini par s'endormir la tête contre ses bras repliés contre le bord du lit où était allonger le sayen. Il allait certainement prendre mal le fait qu'on se soit occupé de lui comme un bébé, et même si elle faisait ça par compassion, cette idée la faisait s'esclaffer d'avance intérieurement !

Malgré le sommeil qui la gagnait, elle ne pouvait s'empêcher tout le long de son ouvrage précédent de garder une main contre son ventre. Pourquoi cette foutue douleur ne s'estompait-elle pas ?
Contenu sponsorisé

Scientifiquement sayen Empty
MessageSujet: Re: Scientifiquement sayen   Scientifiquement sayen Clock
 
Scientifiquement sayen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Tour de combat-