Partagez
 

 De souffre et de vermeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 226
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

De souffre et de vermeil Empty
MessageSujet: De souffre et de vermeil   De souffre et de vermeil ClockDim 21 Jan 2018 - 3:14
Dès l'instant où la passerelle d'entrée de l'imposant vaisseau fut abaissée, une fine couche de givre vint parsemer la combinaison d'obsidienne de l'assassin. Zer0 se mit à avancer d'un pas calme mais assuré dans la neige, laissant son équipement intelligent s'adapter de nouveau au climat glacial de la planète et se fondre dans l'environnement. Évoluer dans de telles conditions ne le gênait en rien, et cette sorte de seconde peau qu'il portait à même son corps lui permettait de toute manière de supporter des températures extrêmes. Cette merveilleuse technologie qu'il n'avait cessé de chercher à optimiser au fil du temps -- et qui comblait parfaitement ses désavantages naturels -- était ce qui rendait le mystérieux assassin virtuellement invulnérable. 








Ses traces de pas s'arrêtèrent non loin d'un épais portail gardant l'entrée de ce qui semblait être l'avant-poste d'une base militaire ; mais ce dernier semblait avoir été quelque peu forcé. Il s'approcha, cherchant a travers les différents modes de sa visière le moindre détail pouvant trahir le récent passage d'une tierce personne. Devant l'absence de quelconques traces de luttes ou de mouvements, son regard se posa sur un terminal non loin de là où il se tenait ; en observant méticuleusement les différents boutons, il nota que certains d'entres eux semblaient avoir été légèrement plus enfoncées que les autres, comme si l'on avait frénétiquement tapé dessus. Le tueur effleura le panneau de commandes de ses quatre doigts afin de les déceler et prit quelques secondes pour tester les différentes combinaisons possibles ainsi obtenues.

5973.

Le portail finit par s'ouvrir complètement, et un éclair d'excitation fugace vint instantanément remonter le long de sa colonne vertébrale.

Jamais il n'aurait pensé qu'une autre personne puisse élaborer une composition d'une telle beauté. Des cadavres brutalement tués étaient répandus sur le sol de la première pièce qui se présentait à lui, l'odeur de l'hémoglobine encore fumante dans leurs entrailles s'évaporait faiblement dans l'air pur . Un authentique sentiment de terreur avait figé leurs visages aux yeux révulsés de terreur -- a n'en point douter, ils n'avaient pas eu le temps de se préparer à la mort foudroyante qui les a frappés. Les corps avaient été individuellement traités de façon grossière, mais l'ensemble de la scène relevait d'une grande maestria. 


Du vermeil et du souffre, juxtaposés sur l'acier froid des murs tels de délicats aplats impressionnistes, venaient ajouter une touche de réalisme à ce tableau macabre dont la vue stimula miraculeusement les réflexes latents du tueur, accelerant les battements de son coeur à une allure exceptionnelle. 

" Ainsi la vie s'achève / Dans un spectacle d'une violence grandiose / Aussi sordide que plaisant. "

En promenant son regard sur cette oeuvre exaltante, il nota que l'hécatombe semblait se prolonger dans d'autres pièces de l’édifice. Zer0 déploya son Leurr3 un instant ; trois secondes furent tout juste nécessaires pour comprendre qu'il n'y avait aucun signe de vie a des mètres à la ronde. Il s'était attendu à trouver des soldats entraînés et armés ainsi que des dispositifs de sécurités plus élaborés mais il n'en était rien. Peut-être était-il tombé sur un simple laboratoire désaffecté. Peut-être était-il arrivé après que le plus gros de l'action se soit produit, ne lui laissant qu'un sanglant désastre à constater et éliminant ainsi de potentielles sources de renseignements qui auraient pu venir étoffer ce qu'il savait déjà.

Quelque peu frustré à cette pensée, il s'assura avant toute chose que l'endroit était bel et bien sécurisé avant de jeter un œil derrière son épaule, apercevant dans la tempête une silhouette massive s'approcher de lui.


Dernière édition par Zer0 le Dim 4 Fév 2018 - 19:01, édité 2 fois
Hish-Qu-Ten
Hish-Qu-Ten
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 25/05/2017
Nombre de messages : 118
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Force Supérieure / Géomancie / Vision
Techniques 3/combat : Divination / Résistance Supérieure
Techniques 1/combat : Envoi en Enfer

De souffre et de vermeil Empty
MessageSujet: Re: De souffre et de vermeil   De souffre et de vermeil ClockMar 30 Jan 2018 - 16:57
Ah, enfin de la violence !.. Enfin, c’est ce que je me dis. O vient de partir du vaisseau alors que mon maître cherche de la place pour se garer. C’était une base vraiment facile à trouver. Pas de problème pour trouver l’énorme amas de soucoupes et de bâtiments au pied d’une montagne. Mais on dirait que mon maître semble être aussi ravis que moi à l’idée de pouvoir écraser des têtes. Le voilà qui chantonne… enfin, si le claquage de ses dents était synonyme de chansons. Il avait l’air bien préparé à l’idée de retourner dans la violence, surtout avec les nouveaux pouvoirs que je lui avais offert. Cela me rappelle : qui c’est qui est génial ? Ah ah ah !... Moi, bien sûr… Enfin, me voilà qui tremblotte dans la table avec l’excitation qu’une épée peut avoir. J’entends le vaisseau se poser au pied d’un gros caillou, là où la neige ne le couvrera pas trop. On a ouvert la rampe à l’avance pour laisser l’assassin sortir le premier. Le coup de froid m’avait touché. La technologie de ce vaisseau est vraiment impressionnante, quand le chauffage dégage la fraîcheur aussi rapidement.

"Bon, on y va ?”

La porte s’ouvre alors que la tempête nous frappe en pleine face. Elle ne s’est toujours pas calmée, on dirait. Ce petit coup de vent semble faire du bien à mon cher porteur. Il a l’air d’avoir repris la forme, avec ces sensations. M’empoignant dans sa main droite, il marche dans la neige vers l’assassin, qui venait d’entrer. Je me demande ce qu’il y a là-dedans. Peut-être des sbires du tyran ? Peut-être des soldats d’autres rois et autres leaders qui souhaitent envoyer leurs hommes à la mort ? Bah, des boucliers de chair, tout ça. Même si… les pauvres… Mmmh. Je ne devrais pas m’abaisser ainsi à réfléchir comme mes porteurs. Il fallait que je tombe sur un honorable… Mais bon, au moins, il était certainement l’un des meilleurs combattants que j’ai jamais vu. Il y a des moments où j’ai l’impression de me répéter… C’est triste d’être seul à pouvoir converser. Je n’aime pas ça.

On arrive bientôt prêt de O, qui semble tétanisé. Par quoi donc ? Je me demande. Peut-être qu’il vient d’observer un ennemi puissant ? Ou peut-être que… oh. Oooooooooh.

"Ooooooooooooooooooooh...”

C’était… C’était horrible… Genre, je peux pas dire grand chose. C’était du jamais vu. Mettons les choses au clair. Je suis une lame habituée à la violence. Je suis un être qui a vu des gens se faire détruire et envoyé dans tous les sens. Je suis un démon qui a planté son croc dans des dizaines de milliers de créatures au fur et à mesure des années. Et là… ça ?.. J’ai jamais vu… Mon maître est choqué, lui aussi. Mais il ne bouge pas. Il ne tremble pas. Pas un bruit. Il ne fait que regarder la situation. Et il entre néanmoins dans l’endroit.

"Mais c’est quoi le truc qui a fait ça ?”

C’est la seule chose que je peux dire, à ce niveau là. Et nous n’étions qu’au début. La suite est un autre spectacle des horreurs. Je n’avais jamais vu de cadavres enflammés avec autant de grâce… Voilà que je dois parler comme le fou qui a fait ça. Qui que cela doit être, il devait certainement être stoppé. Mais voilà qu’entre les cadavres était une dernière pièce.

C’était certainement le chef d’oeuvre. Les tuyaux de canalisation avaient été envoyé dans tous les sens par l’impact d’un projectile explosif, certainement. Et tous avaient été empalé. Ce n’était pas simplement de la précision. Ce n’était pas non plus de la préparation, ni de la chance. C’était bien plus que ça. Pour pouvoir créer un arbre avec des tuyaux, qui empalaient tous les gardiens des alentours uniquement par l’impact d’un explosif… il fallait autre chose. Il fallait pouvoir manipuler l’endroit lui-même !

Cependant, il semblait avoir oublié un ordinateur : On pouvait apercevoir ce qui semblait être un schéma… Le schéma d’un appareil que j’avais déjà vu quelque part… Ah ! Oui ! C’était ça ! C’était le portable d’O !

"Hé ! C’est pas une machine comme la tienne, ça ? Qu’est-ce que Freezer en a à faire des téléphone portables comme ça ? Il a pas des détecteurs à son oreille ou un truc comme ça ?”

Mais cependant, il y avait un autre truc. L’un des morts tenait une carte… Une carte avec un code bar étrange… Peut-être que O pouvait la scanner ? Mon porteur la prend et la lui passe. Qu’est-ce que cela veut bien dire ?
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 226
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

De souffre et de vermeil Empty
MessageSujet: Re: De souffre et de vermeil   De souffre et de vermeil ClockMar 30 Jan 2018 - 18:12
De ses quatre doigts, Zer0 se saisit avec une certaine délicatesse de la carte qui lui était remise. L'objet, d'une forme plane et rectangulaire, semblait a première vue pouvoir être lue par son système ECHO. Voilà un indice inestimable ; l'assassin en fut réjouit, en témoigna ce grésillement qui s'échappait tout doucement de son casque.

" Voici une piste / Qui me mènera je l'espère / Vers mon objectif. "

Il décrocha l'appareil ECHO de son fourreau et inséra la carte dans la fente latérale prévue a cette effet. Un concerto d'avertissements sonores accueillit la procédure, avant qu'un message vocal aux intonations robotiques ne résonne dans toute la pièce.

" Mes félicitations, cher ami. Je vois que tu es un homme de culture ! Tu as réussi à arpenter mon œuvre de fond en comble sans avoir eu peur de ce que tu ne pouvais comprendre ! Ce que tu viens de trouver est ma carte. Besoin de rendre à une personne peu aimée ou quelque peu gênante sa forme la plus belle et la plus parfaite ? D'avoir quelqu'un pour commettre des meurtres en ne laissant derrière lui non pas de quoi te mettre dans de beaux draps, mais la plus magnifique de toutes les violences ? "

Un langage qui parlait au tueur d'obsidienne, sans nul doute.

" Je suis toujours là pour parler affaires ! "

Une annonce simple et concise qui avait le luxe d’être gracieusement mise en scène : du grand art, assurément, même si son caractère lyrique était superflu aux yeux du mystérieux tueur, lui qui se distinguait en comparaison par une discrétion irréprochable. 

Son attention fut captivée par la projection d'une image tout au long du discours enregistré sur la carte ; un idéogramme représentant le chiffre "4" dans un dialecte dont il avait toujours compris la signification de façon abstraite, lui-même ayant quelques éléments de cette écriture dans sa batterie de pictogrammes prêtes a être diffusées par son casque.

四.

Il resta un instant pensif face à cette révélation. Un autre assassin était donc passé en ces lieux -- et probablement encore dans les parages -- avant lui, lui épargnant de longs instants a déterminer la condition d'une dizaine de morts, au cas par cas, pratiquant son jeu favori sur le cou de ses victimes ou ôtant des cervelles hors de leurs boites crâniennes avec une précision quasi surnaturelle. Pour quelle raison cette autre personne avait-elle été chargée d'une mission aussi funeste ? Se pouvait-il que le dénommé "Freezer" soit en danger de mort ? Il ne fallait tout de même pas que sa seule piste viable lui échappe d'entre les doigts, remettant ses chances a zero avant même qu'il n'ait commencé a faire quoi que ce soit. Si son garant était un tyran, un tel rôle pouvait en effet l'exposer a des assassinats commandités, Zer0 savait de quoi il parlait.



" Voilà qui est intéressant / Quatre, le chiffre censé apporter la mort / Es-tu mon prochain adversaire ? "

Il repassa le message une seconde fois pour que Hish-Qu-Ten et l'arme vivante à sa main droite puissent le réentendre. Un silence de mort s'était installé dans la pièce, pas même la tempête au-dehors ne parvenait a perturber l'ambiance morbide qui semblait s'infiltrer jusque dans les murs froids et maculés entre lesquels ils étaient venus s'enfermer.

" Que faire ? " murmura-t-il pour lui-même, déambulant entre les cadavres explosés ça et là, la main portée au niveau de la garde de sa lame.

Un escalier à leur gauche offrait une issue incertaine vers un étage supérieur, tandis que le reste du massacre avait été de toute évidence perpétré jusqu'au fond d'un long couloir sombre situé juste devant eux. Et aucune résistance ne s'était encore manifestée d'une quelconque façon pour leur préparer un accueil digne de ce nom ; voilà qui ne faisait que décevoir plus fortement encore les attentes de l'assassin.


Dernière édition par Zer0 le Dim 4 Fév 2018 - 18:28, édité 1 fois
Hish-Qu-Ten
Hish-Qu-Ten
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 25/05/2017
Nombre de messages : 118
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Force Supérieure / Géomancie / Vision
Techniques 3/combat : Divination / Résistance Supérieure
Techniques 1/combat : Envoi en Enfer

De souffre et de vermeil Empty
MessageSujet: Re: De souffre et de vermeil   De souffre et de vermeil ClockSam 3 Fév 2018 - 22:15
Je me sens complètement ridicule. Je suis une arme de destruction, bon sang ! Pourquoi… pourquoi est-ce que je me sens si triste face à ce spectacle. Si triste, et presque si terrifié. J’ai l’impression d’être dans un monde qui n’est même plus le mien. C’est comme si j’entrais dans une cour qui était pour d’autres. La cour des grands… c’était donc ça, ce sentiment de faiblesse face à un niveau supérieur de violence ? Un niveau au dessus de ceux que je connaissais, non, de ceux que j’envisageais. Et… à coup sûr, c’était un mortel qui venait de faire ça. Un être qui fut porté, qui fut né d’une union entre deux individus, un être qui fut créé à partir d’autres. Un être vivant ! Quelqu’un de vivant venait de causer la mort d’une façon trop cruelle pour un être comme moi… Je me sens outré, humilié… On a fait mieux que moi… Il n’y a vraiment rien de pire que d’être créé pour une chose, et vaincu dans ce domaine. Enfin, si, il y a certainement bien pire. Mais pour l’instant, c’était le pire. Pour moi. J’en perds mes mots.

Mon maître semble être aussi perturbé que moi. Assis, le visage tourné vers le bas. Je me demande bien ce à quoi il pense. Enfin, si, je sais. Il est troublé. Il se dit que tant de violence est impossible. Il pense comme moi. Ou bien je m’attribue ses pensées sur mon propre sort. Cela semblait un peu stupide, mais bon, ça m’arrive. Il faudrait que je garde les miennes dans ma tête. Il faudrait d’ailleurs aussi que l’on trouve quoi faire avec ce… triste spectacle. Triste spectacle… J’ai l’impression que c’était le but de la chose. De me faire dire ça. Avait-on affaire à un artiste fou ? Le message qui était sur sa carte, qu’O a fait passé deux fois, semblait accentuer cette idée dans mon cerveau affuté. Un tueur à gage qui semblait obsédé par la beauté des meurtres. Je me demande si j’aurais survécu, s’il fut mon maître. Certainement que oui. J’aurais eu ses idées dans la tête. Cela m’aurait amené à apprécier à être son arme. Dans tous les cas, j’aime la violence… Mais il n’empêche que… pas comme ça !

Enfin, une idée me vient en tête. O marche sans objectif précis, songeant à ses futurs objectifs, très certainement. Nous étions venu chercher des informations sur le tyran que ce dernier cherchait. Sachant qu’il y avait parmi les documents sur l’ordinateur l’image du même téléphone portable que celui de notre assassin...

"Hey, O ! Je crois que le gars a des informations sur le gars que tu poursuis. Après tout, la base qu’il visite a comme par hasard des documents sur la technologie que seul toi possède… Je pense qu’on...”

Mon maître se lève soudainement, et va vers un terminal actionner quelque chose. Des sirènes se mettent en route alors qu’il va tranquillement vers la sortie.

"...que tu devrais aller le visiter...”

O devait avoir compris que l’autodestruction de la base venait d’être enclenchée. Hish-Qu-Ten, lui, semblait complètement détruit par ce qu’il venait de voir. Je n’entrerais pas dans ses pensées. Je ne veux pas imaginer quel démon le tracasse en ce moment. En attendant, nous voilà arrivé dans le vaisseau. Entrant, mon maître me plante à nouveau sur la table, et je ne peux que le regarder aller vers la cabine de pilotage, silencieux, perturbé. Mon regard se pose sur l’épéiste d’obsidienne, qui aurait été bien stupide de ne pas nous avoir suivi.

"Je ne crains que mon porteur ne soit pas disposé à t’aider à poursuivre l’individu. Il semble prêt à te déposer aux bases de lancement, et c’est tout. Il y a là-bas des vaisseaux gratuits qui te permettent de passer d’une planète à l’autre, et j’imagine que ton portable peut traquer ta proie en usant du code de la carte.  Un monstre comme celui qui a pu le troubler avait certainement déjà nettoyé le reste de la base, de toute façon.”

Le vaisseau décole alors que la base explose. Il n’y avait véritablement personne de vivant là-bas. Oh, quelle humanité !
Zer0
Zer0
MJ
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 226
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Vél0cité / Dét0nation
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

De souffre et de vermeil Empty
MessageSujet: Re: De souffre et de vermeil   De souffre et de vermeil ClockDim 4 Fév 2018 - 19:00
" Je comprends " souffla Zer0 d'une voix grave, alors que les sirènes annonçant le protocole d'auto-destruction de la base commençaient à retentir.

Il n'y avait plus rien a voir en ces lieux voués a la désintégration et l’assassin approuva silencieusement la décision de Hish-Qu-Ten ; l'ensemble des bâtiments se devait d'être condamné après le spectacle macabre qui s'y était déroulé. Satisfait des indices trouvés, il emboîta le pas de ses compagnons d'infortune, déterminé a ne pas perdre plus de temps exposé aux températures glaciales des environs.

D'une piste a une autre, il lui fallait se rendre à la source du message qui venait de lui être adressé plus tôt : Dosatz, une planète mercantile sur laquelle le tueur à gages eut effectué un contrat avant sa venue sur Pandore. Un terrain qui ne lui était pas tout a fait inconnu, donc, mais qui ne serait pas non plus à son avantage si le sang devait encore couler le long de sa lame étant donné la courte durée de son séjour à l'époque. 

Assis au fond de la pièce centrale du vaisseau, il réécouta le message gravé sur la carte de visite. La voix profondément grave et quelque peu saccadée du dénommé Quatre s'imprégna dans son esprit, comme s'il cherchait a l'enregistrer dans sa mémoire. Il était dans les habitudes de Zer0 de se renseigner sur ses prochaines victimes, et il passa tout le temps du trajet jusqu'aux Bases de Lancement à consulter attentivement le peu que la base de données du vaisseau d'Hish-Qu-Ten contenait à son sujet : des descriptions floues sur son apparence physique, quelques détails imprécis sur sa façon d'opérer, quelques exécutions notables dont il aurait été l'auteur. Des informations aussi précieuses que fascinantes, donc, qui ne firent que renforcer l'impatience de l'assassin.

Il prêta attention aux avertissements de Peine. Derrière son apparence titanesque, Hish-Qu-Ten lui-même semblait profondément bouleversé par la scène dont ils avaient été témoins, mais l'assassin refusait de croire que le géant soit en réalité un couard. Ce dont sa prochaine cible était capable pouvait en effet faire vaciller la ténacité du plus courageux des hommes ; il n'y avait strictement aucun doute que l’énigmatique Quatre soit capable de rivaliser avec les attentes les plus folles du tueur anthracite. 

En ayant fréquenté un tel personnage, le Beau Jack cherchait décidément à lui donner du fil a retordre. Mais Zer0 savait pertinemment qu'il excellait dans son domaine ; un millier de ses semblables ne suffira jamais à arrêter son ascension.


" Défi accepté." 


-> Suite : "Départ"
Contenu sponsorisé

De souffre et de vermeil Empty
MessageSujet: Re: De souffre et de vermeil   De souffre et de vermeil Clock
 
De souffre et de vermeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !
» Myrielle souffre d'une brûlure
» [Flashback] « L'amour est la seule passion qui ne souffre ni passé ni avenir. » || Aurea&Niger
» Le Luron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Freezer :: Bases de Freezer-