Partagez
 

 Il n'y a pas de paix sans guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rikki
Rikki
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 20/07/2018
Nombre de messages : 68
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1040

Techniques
Techniques illimitées : Buster Ray • Jaberin Ikari • Sphère d'énergie
Techniques 3/combat : Souffle de Ki • Double Sunday
Techniques 1/combat : Final Flash

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre ClockJeu 23 Aoû 2018 - 14:22
Ils avaient donc réussi à se débarrasser de Baby Vegeta qui avait fui, se sentant probablement impuissant face aux deux saillants se battant pour la protection de Vegeta. Sharotto, lui, s'occupait du commanditaire de cette attaque, un cyborg dénommé C-911. Son frère ne se faisait pas de soucis, sa force avait augmenté considérablement au point où Rikki ne pourrait rien faire contre lui à l'heure actuelle. D'ailleurs, ce dernier était dans les airs, les bras croisés, observant son frère combattre. Le fils de Tamegi ignorait le parcours qu'avait son frère jusqu'à arriver au rang de roi. Oui, il croyait son frère encore qu'un soldat d'élite, il n'était pas au courant du changement de régime et des réformes, comme les castes par exemple. Il vouait une haine et une rancune profonde à celui qui gouvernait le peuple des Saiyans. Un jour, l’ex élite lui ferait payer l'assassinat qu'il avait commis indirectement, avec de l'aide ou sans. Détournant les yeux de son frère, il se dirigea vers les Saiyans qui se rassemblaient, parés à stopper ces vaisseaux tuant des dizaines des hommes aux queues de singes par bombe. Un d'eux, courant vers les affrontements, pointa du doigt le Roi Sharotto. Rikki détourna son regard vers ma direction qu'il montrait à tous. C'était bien son frère !

”Regardez, le Roi se bât contre leur chef ! Il va le ratatiner !”

Le roi ? Que raconte-t-il ? Le roi était Vegeta, pas Sharotto. Du moins, c'est ce qu'il pensait. Le fils de Tamegi s'approcha du Saiyan, mettant une main sur son épaule.

”Attends, qu'est-ce-que tu as dit ?”

”... Que le roi se battait contre le chef de l'attaque ?”

”Ce n'est pas le roi… c'est mon frère.”

Il laissa son compère s'éloigner, le regardant étrangement. À vrai dire, le guerrier était perdu… Son peuple avait-il changé tant que ça depuis sa mort ? Il allait devoir rapidement se mettre au jus s'il ne voulait pas se confronter à d'autres surprises de ce genre. Donc, il venait sans le vouloir d'apprendre que son frère était le nouveau roi de Vegeta et cela ne le tonnait presque pas. Au moment où le Roi Vegeta avait envoyé Rikki sur la planète qui l'avait tué, Sharotto avait été très énervé et qu'il ait pu mener une rébellion par la suite n'était pas surprenant… Enfin bon, il y réfléchirait plus tard, il avait des robots et des vaisseaux à réduire en cendres. Il vit un de ses frères saiyan mort au sol, il ne réagit pas, voir ses compères n'était pas toujours plaisant. Par nécessité, il s'empara de son détecteur ne lui servant plus à rien désormais. Il le plaça devant son œil droit et il s'avança vers le groupe de Saiyans qui s'étaient réunis en groupes. Avant de prendre la parole, il alluma l'option pour parler à tout ceux qui possédaient des détecteurs et les individus en face de lui actuellement.

”Confrères Saiyan, ici le frère de Sharotto. Nous sommes attaquer par des envahisseurs possédant des vaisseaux et beaucoup de technologies mortelles, une véritable armada… Pour défendre notre planète, je vous demande de vous rendre à la capitale auprès des autres Saiyans soldats pour exterminer les envahisseurs. Fin.”

Il appuya sur le bouton éteignant le message, puis il se tourna vers les soldats présents, femmes et garçons, jeune et plus âgés. Tous étaient là pour défendre leur chair.

”Nous allons combattre dans les airs, soyez prêt.”

Son regard se dirigea vers le ciel, où des obus étaient lâchés pour créer des cratères dans les terres de la planète, tuant Saiyan par Saiyan. Vegeta n'avait pas connu une attaque du genre depuis un bon bout de temps, il fallait dans l'avenir se préparer pour ce genre de chose. Les Saiyans n'avaient pas de vaisseaux pour contrer ce genre d'attaques mais leur force brute et leurs techniques suffisaient à de défendre pour le moment, jusqu'au jour où ça ne suffira plus… Les généraux et hauts gradés devraient s'entretenir sur ce sujet. C'était inévitable et Rikki était sûr qu'il n'était pas le seul à penser cela. Accompagné de ses frères, il allait exterminer ces vermines qui osaient attaquer leur patrie et présentaient au trône !
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 824
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre ClockJeu 23 Aoû 2018 - 20:23
Elle a toujours été présente, quelque soit les âges, les civilisations, les planètes ou l' alignement des étoiles... rien ne pourra l'empêcher de revenir encore et encore dans l'histoire de notre triste univers... de quoi je parle ? Allons, ne l'avez-vous toujours pas compris ? C'est de la guerre que je vous parle et le peuple des saiyans en est très friand depuis bien des générations. Cela dit, ils ne sont pas les seuls à blâmer pour toutes ses morts inutiles et d'un certain coté, ils font simplement partie des prédateurs qui régulent la faune dans cette galaxie. Aujourd'hui encore, ses êtres assoiffés de sang se retrouvent de nouveau confrontés à un nouvel ennemi et celui-ci s'est décidé à attaquer la capitale de la planète Vegeta, le berceau du peuple des guerriers. Évidemment, aucun habitant de cette ville n'allait permettre de laisser l'envahisseur prendre ce qui leur est chers sans se battre ; la bataille promettait alors d'être longue bien que l'issue demeurait encore incertaine. Quelle armée disposait du plus de soldats ? Laquelle des deux disposaient des meilleurs ? Laquelle des deux avaient les meilleurs cartes en leur possession ?

« Il n'est pas encore trop tard... »

Tout pouvait encore se jouer sur ce champ de bataille et ce fléau qu'est la guerre avait déjà pris d'immenses proportions... mais saviez-vous ce qui était le pire dans tout ça ? C'est que cette tragédie pouvait encore prendre plus d'ampleur. Nous sommes tombés dans une triste époque ou les forces du bien et du mal se confrontent, des civilisations entières se battent jusqu'à s’entre-décimer et ce massacre devra malheureusement perdurer pour l'éternité. Peut-être que ce sinistre dieu renégat connu sous le nom de Zamasu avait raison finalement ? Et si ce cycle de guerre pouvait prendre fin grâce à l'annihilation totale de toutes formes de vies dans l'univers ? Ce serait une bien triste fin pour bien des mondes mais existe t-il une autre solution en ce moment même ? Cela fait beaucoup de questions qui laissent à réfléchir mais il vaudrait mieux se concentrer sur les événements en lien avec l'incursion sur Vegeta.

« … je peux encore les sauver ! »

La silhouette d'une femme se dessinait au loin, cette voyageuse du désert avait enfin cessée de se cacher. Pendant longtemps, elle s'est exilée pour expier ses crimes et se cacher, seule avec sa culpabilité pour seule amie. Aujourd’hui encore, elle éprouve encore des remords pour ce qu'elle a fait, cet acte impardonnable que nul ne pourrait jamais oublier. L’assassine du Roi Vegeta avait enfin montré le bout de son nez. Son nom et son visage étaient encore gravés sur le tableau des traqués ; un an auparavant, une prime 300 zénis a été déposée sur la capture ou la tête de cette tueuse en série... c'est du moins ce qu'elle a été lorsque le sérum noir a eut raison de sa conscience mais le mal qui a été fait ne pourras jamais être réparé et ce, quoi qu'elle puisse faire aujourd'hui pour se racheter. Évidemment, il existait bien un moyen de ramener toutes ses victimes, la brune en était bien consciente mais elle s'y refusait car elle savait pertinemment qu'elle perturberait l'équilibre de l'existence même en agissant aussi égoïstement.

« Il est temps de mettre fin à tout ça ! » s'écriait la guerrière de vive voix.

Celerya venait à peine de poser les pieds sur le champ de bataille et elle se faisait déjà remarquer... c'était bien son genre d'agir aussi brusquement mais cette fois elle était sure d'elle et enfin prête à protéger les siens. Beaucoup de visages se sont figés à la simple vue de cette femme aux cheveux bruns. Cette saiyanne n'était pas comme les autres : c'était la terroriste qui a massacré tout le monde dans le centre de régénération et la mort de l'ancien dirigeant de ce royaume n'est pas passée inaperçue, loin de là. Bien évidemment, cette combattante est passée pour une héroïne aux yeux de ceux qui détestait ce monarque déchu mais elle est restée un monstre aux yeux de beaucoup d'autres habitants. Les soldats ne savaient pas encore comment réagir en la voyant débarquer ; était-elle une alliée ou une ennemie ? La réponse fut rapide, très rapide même car c'est sans crier gare que cette dernière s'envola haut dans le ciel pour attaquer les groupes de soldats ennemis qui sortaient des vaisseaux pour attaquer la ville. A grands coups de Trancheuse, Celerya utilisait son énergie pour former une lame magique autour de sa main et faire choir ses adversaires qui tombaient sur le sol en répandant leurs entrailles.

« Venez, je vous attends ! » lançait-elle sur un ton de provocation.

Telle une lionne affamée, elle déchirait ses ennemis à l'aide de ses « griffes », ses lames de KI au bout de chaque main qui menaçaient d'écorcher vif tout ceux qui s'en approchait. Beaucoup prenaient la fuite à l'approche d'une telle sauvage mais beaucoup de soldats demeuraient assez stupides ou courageux pour faire face à une opposante qu'ils ne pourraient jamais vaincre. Quelque soit cette armée, son dirigeant recrutait visiblement des imbéciles qui savaient à peine se battre. C'est en se basant uniquement sur la quantité et la force pure que beaucoup de maîtres de guerre ont échoué dans leurs combats et on dirait bien que cette erreur se répète aujourd'hui dans le camp de l'ennemi. Fort heureusement, les leaders actuels du peuple saiyan savaient comment gérer et former une armée et le résultat de leurs efforts en valait bien la chandelle. En s'alliant aux forces de l'armée, Celerya avait déjà fait tomber en vaisseau et ce sans la moindre égratignure ! Cela avait de quoi être surprenant, même pour une « élite » bien que ce mot n'avait plus aucune définition aujourd'hui.

« Occupez-vous de ses vaisseaux, je me charge des autres, plus haut ! » ordonnait-elle aux soldats, d'une voix forte et audible.

Cette dernière action venait d'en surprendre certain tandis que d'autres riaient nerveusement. Cette femme avait beau porter l'armure des saiyans, une queue de singe et être née ici mais elle n'était ni la supérieure hiérarchique de qui que ce soit dans cette armée, ni une personne dont la réputation inspire confiance. Malgré cela, elle avait donné l'ordre à ses alliées de fortune de la laisser s'occuper de plusieurs vaisseaux toute seule... mais personne n'a écouté, quelle misère. Celerya venait tout juste de se transformer en super saiyan de niveau 2. Son regard réclamait la violence et son esprit criait vengeance. Elle n'avait pas du tout l'intention de laisser le moindre assaillant lui filer entre les mains et ce quelque soit leurs motivations. Alors qu'elle préparait la plus puissante de ses attaques, le Super Cannon Garrick, elle lançait alors un dernier avertissement à tout ceux qui pouvaient éventuellement se trouver sur la trajectoire de cette technique incroyablement destructrice.

« Eloignez-vous ! Maintenant ! » ordonnait t-elle une seconde fois.

Ce fut sa seconde et dernière alerte. Elle venait tout juste de lancer une gigantesque vague déferlante et celle-ci a eut raison de tout ce qui se trouvait sur sa trajectoire, à savoir les soldats ennemis, les vaisseaux alignés dans le ciel et ceux qui arrivaient encore depuis l'espace. Autant dire tout de suite que la renégate venait de passer une partie de l'armée de Baby au karcher, chose qui eut beaucoup d'effets sur le moral des hommes et des femmes qui vouaient leur vie à la défense de la planète Vegeta. Les moins courageux prenaient enfin confiance en eux et les plus combatifs redoublaient d'efforts quand il s'agissait de cogner fort (mais très fort, les vrais savent), sur la tête de leurs ennemis. Nous en arrivions alors au début de la bataille et celle-ci semblait déjà promettre la victoire pour le peuple des guerriers. Les cris de guerre alimentaient et motivaient les bataillons, les défenseurs étaient prèts à repousser leurs propres limites pour réduire en charpie leurs ennemis et grossièrement botter le cul de ceux qui ont commandité cette attaque.

« Ça a marché ! » annonçait la brune, fière d'elle.

Suite à un tel retournement de situation, comment allait réagir cet influent membre de la famille royale que l'on nomme Rikki ? Par ailleurs, il venait tout juste de prendre conscience de l'influence qu'il avait auprès des habitants de cette planète alors quel allait être sa première action en tant que frère du roi ? Cette position allait très probablement jouer à son avantage au cours de ce combat et il va sans dire que tout le mérite allait lui revenir quand son frère aura appris comment il a su gérer les troupes pour repousser l'oppresseur... mais la bataille n'était pas encore terminé et il restait encore une bonne partie de l'armada de ce cyborg aux idées sombres. Autrement dit, il est grand temps pour le frère de Sharroto de montrer de quoi il est capable. C'est le moment ou jamais pour faire régner la terreur dans le cœur de tes ennemis Rikki, réduit les en cendre et fait leur comprendre ce qu'il en coûte de s'attaquer au peuple des plus grand guerriers de tous l'univers !
Rikki
Rikki
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 20/07/2018
Nombre de messages : 68
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1040

Techniques
Techniques illimitées : Buster Ray • Jaberin Ikari • Sphère d'énergie
Techniques 3/combat : Souffle de Ki • Double Sunday
Techniques 1/combat : Final Flash

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre ClockJeu 23 Aoû 2018 - 22:37
Rassembler les Saiyans pour faire face à des envahisseurs, c'est pour ça qu'oeuvrait le prince il y a quelques minutes. L'instinct de patrie se mettait en place petit à petit dans l'esprit des Saiyans. Le temps du « on ne se bat que pour soi » était révolu, les soldats de Vegeta s'entraidaient et se défaisaient de leurs ennemis ensemble. Bien-sûr, il y avait toujours cet instinct de combat, de quête de puissance et cette once de fierté qu'ils avaient tous en eux mais ils la mettaient tous de côté en ce jour d'invasion. Rikki, lui, vivait ces moments un peu dans la précipitation, sans se laisser le temps de poser ses idées. Il revenait d'entre les morts, tombait sur son frère mais ils furent interrompus pour protéger Vegeta d'une invasion, apprenait que ce même frère était devenu roi depuis sa mort. Il n'avait pas le temps de mettre ses idées au clair et de bien réfléchir à ces derniers éventuellements assez surprenants. Non, il agissait comme un meneur de troupes, comme un chef des armées, encourageant ses hommes à repousser l'ennemi et lui faire regretter son affront. En apprenant qu'il était le frère de Sharotto, les soldats s'étaient mis à murmurer entre eux à propos de annonce pour le moins… étonnante ? Ils n'avaient jamais eu vent d'un quelconque Saiyan comme étant le frère de leur roi donc ce dernier pouvait comprendre qu'ils soient surpris, mais ils n'avaient pas le temps ! Au moins, à cette idée, les soldats lui seraient sûrement plus réceptifs. Il s'apprêtait à s'élancer vers les vaisseaux imposants quand quelqu'un s'écria d'une voix forte qu'il était temps de mettre fin à tout ça. Surpris, Rikki se retourna vers l'inconnue en arquant un sourcil. Il ne la connaissait pas - en même temps il connaissait personne vu qu'il était mort - mais une énergie puissante émanait d'elle, ce qui ne manqua pas d'attirer l'attention de l'ancien élite. Et il n'était pas le seul… les soldats de l'armée semblait même la reconnaître, comme s’ils la connaissaient déjà. Le fils de Tamegi s'approcha de son confrère le plus proche et le questionna.

”Tu la connais ?”

”Bien-sûr, c'est la tueuse du Roi Vegeta ! Elle a longtemps été recherchée par le gouvernement puis graciée par les Rois Sharotto et Pythar.”

La tueuse du Roi Vegeta ? Il était donc mort ! D'un côté, cela réjouissait le prince mais d'un autre côté, il était un peu déçu de ne pas pouvoir l'achever de ses propres mains… Mais s'il était mort, pourquoi ne l'avait-il pas croisé en enfer ? Il n'avait tout de même pas était envoyé en enfer ! Toutes ces questions dont Rikki n'avait pas de réponses ! En tout cas, il observait toujours cette Saiyanne qui avait tué celui-ci qu'il détestait le plus au monde. Cette dernière s'était déjà élancée vers les assaillants en faisant apparaître des lames de par ses mains. Elle tuait des dizaines d'ennemis, faisant partis de l'armée de C-911 ou celle de Baby. Elle rasait également quelques vaisseaux aisément sans représailles de la part des opposants qui étaient totalement désemparé et qui avaient perdu leur confiance sur grande avant la venue de cette femme. Celerya criait des ordres à ses alliés en pendant avoir une quelconque autorité mais aucuns Saiyans ne bougèrent, se rappelant parfaitement les atrocités qu'elle avait commise. Ils la regardaient donc tous, le spectacle qu'elle offrait était plaisant pour tous ceux qui aimaient un minimum le combat, elle raflait avec une facilité déconcertante les cyborgs ou les Tsufuls. Rikki ne savait pas quoi faire, il n'était pas rancunier au fait qu'elle ait tué l'ancien monarque du fait qu'il voulait aussi sa mort. Il la regardait donc, pour le moment, arrêter son enchaînement pour préparer sa plus puissante attaque paraissait-il. Elle ordonna encore une fois aux soldats de l'armée dirigée par Motta de s'écarter. Cette fois, comprenant la nécessité, ils s'exécutèrent docilement. Quant à lui, le jeune guerrier contemplait la scène avec attention, intrigué par la tournure des événements. Puis elle relâcha l'énergie qu'elle avait emmagasiné sur ses adversaires, ce qui rasa une grande partie de l'armée ennemie et plusieurs vaisseaux annexes. Cependant, pas de précipitations, c'était loin d'être fini, il restait encore des vaisseaux et des soldats à éliminer ! Mais cela n'empêcha la Saiyanne de manifester sa joie. Rikki devait avouer qu'il était assez impressionné de la puissance de cette dernière, il s'approcha d'elle en lévitant.

"Bien joué. Malheureusement ce n'est pas fini, vous pouvez compter sur moi pour me battre à vos côtés. Nous allons les exterminer et les réduire à néant !”

Dit-il sobrement, annonçant indirectement qu'ils allaient pouvoir faire équipe. Se retournant vers les autres hommes singes, il leva un bras vers le ciel, pointant leurs ennemis.

”Vous voyez cela ? Ce sont eux nos ennemis, pas cette Saiyanne. Peu importe ce qu'elle a commis par le passé, elle se bat aujourd'hui à nos côtés pour défendre Vegeta, et nous allons en faire de même. Faisons équipe et bat-on nous comme nous aimons le faire !”

Sans plus attendre, il s'envola vers les assaillants qui détruisaient à petit feu la planète. De ses mains, il frappa plusieurs ennemis en les assommant, voir les tuant. Sa rage acruait à chaque ennemi réduit à néant. Il s'arrêtait quelques instants en chargeant rapidement des javelots d'énergies et les lança comme une balle de baseball vers les petits vaisseaux. Il se battait férocement, comme un lion malgré qu'il possédait une queue de singe.

"Frères Saiyans, détruisez les, je ne veux plus en voir un seul !”

Il régissait comme un véritable chef alors qu'il était méconnu de ces soldats. À cet instant, Rikki s'éleva un peu plus dans le ciel en joignant ses mains dirigées vers l'attroupement de vaisseaux et d'opposants. Il allait une nouvelle fois se surpasser en utilisant de nouveau son Final Flash ! À son tour, il demanda à ce que les soldats s'écartent et il commença à charger son énergie. Il accompagna cette action par un cri de rage l'encourageant à se surpasser. Une fois qu'il sentit que c'était le moment, il relâcha cette énergie colossale sur l'ennemi dans un cri donnant la chaire de poule. Grâce à sa technique ultime, il avait réduit une grande partie des Cyborgs et Tsufuls à néant. Il reprenait son souffle, essoufflé par l'énergie qu'il avait déployé. Un sourire fier ornait son visage, il se trouvait près de Celerya, à qui il jeta un regard vers celle qui avait tué des centaines de vies.

L'armée de C-911 et celle de Baby voyaient de leurs yeux qu'ils allaient périr sous la puissance des Saiyans !
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 824
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre ClockVen 24 Aoû 2018 - 23:59
Regardez ses lâches ! Regardez les fuir les uns après les autres ! C'est ridicule ! Seuls les moins imbéciles comprenaient enfin l'énorme erreur qu'ils ont commise en approchant cette planète qui habite les spécialistes de la guerre ! Pour ce qu'il en est des autres qui sont restés, ils étaient soient trop effrayés pour bouger, soit trop aveugles pour comprendre qu'ils faisaient tous face à une mort certaine. Enfin soit, si ceux qui restaient n'avaient pas peur d'affronter la mort alors ils n'avaient qu'à s'en approcher car la sinistre faucheuse n'allait pas tarder à les emmener de l'autre coté. Par ailleurs, beaucoup de gens là bas auront une petite pensée pour ce pauvre roi connu sous le nom de Enma. Le juge des morts allait encore avoir fort à faire en ses temps de guerre et cette longue tragédie n'était pas prête de se terminer. Combien de fous seront expédiés en enfer aujourd'hui ? Dix ? Cent, Mille ? Plus même ? Peu importait leur nombre de toute façon car la victoire était déjà donnée !

« Bon, ou sont les autres vaisseaux ? » se demandait la guerrière, visiblement concentrée.

Curieusement, cette soi-disant « flotte » n'était pas vraiment ce qu'elle prétendait être. A part quelques soldats saiyans parasités par les larbins de Baby et des chasseurs de primes attirés ici, uniquement par l’appât du gain, il n'y avait pas vraiment de quoi s'en faire, bien au contraire ! Ses pauvres fous encore loin du champ de bataille faisaient demi-tour avant même d'avoir déployés leurs armes. Ils avaient enfin compris que même la chance ne pourrait les sauver, ils avaient finalement pris conscience que les saiyans allaient tous les annihiler jusqu'au dernier... mais encore une fois c'était trop tard car ce peuple de guerriers sauvages n'était pas vraiment du genre à faire de prisonnier, du moins pas lorsqu'il s'agissait d'un stratagème aussi lâche que celui-ci : une attaque surprise et très désorganisée qui plus est. Toute cette armada était un échec, leur organisation ainsi que leurs plans d'action ne pouvaient que mener à un véritable fiasco pour eux et nous en étions là.

« Bien joué. Malheureusement ce n'est pas fini, vous pouvez compter sur moi pour me battre à vos côtés. Nous allons les exterminer et les réduire à néant ! »


Telles étaient les paroles de Rikki. Ce dernier semblait clairvoyant et celui-ci n'a sans nulle doute compris l'avantage stratégique que pouvait représenter Celerya pour cette bataille. La jeune femme répondit à cet homme par un sourire alors qu'elle abaissait son niveau d'énergie jusqu'à ce que sa transformation prenne fin. Pourquoi faire cela a un tel moment ? Et bien il semblerait qu'elle soit suffisamment confiante pour ne pas trop puiser dans ses réserves. Agir ainsi lui permettait de préserver ses forces et conserver suffisamment d'énergie pour repousser d'autres ennemis plus résistant. Cependant... la combattante doutait de trouver un tel ennemi dans cette armée. Il fallait bien dire que tout cela avait de quoi lui sembler ridicule : les assaillants, étaient-ils vraiment venus avec aussi peu de préparatifs ? S'ils pensaient réellement qu'une bande de pleutre allait les aider à prendre le contrôle de ce monde alors c'était raté. Ses êtres vils et perfides devaient déjà regretter la simple idée de convoiter le monde des saiyans car Vegeta est une grande maison à laquelle ils n’accéderont jamais sans recevoir une bonne expulsion à coup de pied dans l’arrière train.

« Vous voyez cela ? Ce sont eux nos ennemis, pas cette Saiyanne. Peu importe ce qu'elle a commis par le passé, elle se bat aujourd'hui à nos côtés pour défendre Vegeta, et nous allons en faire de même. Faisons équipe et battons nous comme nous aimons le faire ! »


Décidément, cet homme savait comment parler à ses semblables. Il faisait preuve d'un sang-froid à toute épreuve et d'une autorité digne de la personne qu'il représentait. En voyant cela, Celerya acquiesça puis attendit les instructions de ce guerrier qui n'ont pas tarder à arriver. Il fallait détruire tout le monde ? Alors soit ! Que les ennemis tombent tous ! Ils allait périr en ce jour funeste car tels étaient les ordres d'un membre de la famille royale. Bien évidemment, cette appartenance restait encore à prouver. Après-tout, l’armure de Rikki ne portait pas l'armure des nobles mais cela n'affectait pas réellement la motivations des troupes. A vrai dire, nombreux étaient ses assoiffés de sang, déterminés à faire le ménage chez l'ennemi. Il suffisait simplement d'observer cette scène de loin pour se rendre compte de quels horreurs les êtres vivants étaient capables de réaliser dans cette période sombre ou seule la terreur de la guerre imbibe les cœurs de populations entières.

« On dirait que la victoire est à portée de main » affirmait la saiyanne avec enthousiasme.

Elle regardait Rikki un bref instant, comme si elle attendait son approbation avant de se jeter à nouveau au cœur de la bataille pour finir de balayer ce qu'il restait des pseudo-troupes d'ennemis. Cette fois, elle faisait tout de même preuves d'un peu d'originalité car c'est avec une multitudes de kikohas qu'elle dégageait le passage. La bataille était sans pitié et ce travail là lui plaisait. Qu'y avait-il de mieux pour elle que d'expier ses crimes en massacrant les ennemis de son royaume ? Une très bonne question à laquelle elle avait déjà trouvée réponse car il n'aura pas fallut plus d'un quart d'heure pour que cet affront soit lavé dans les larmes et dans le sang. Plus rien ne semblait en mesure de menacer la ville à présent, il y avait de quoi en rire : cet événement ressemblait plus à un championnat amical entre guerriers saiyans qu'à une véritable guerre ! On pouvait déjà entendre au loin les cri de victoires, les rires des alliés sans oublier les soi-disant « mâles-alpha » qui se vantaient du nombre d'ennemis qu'ils ont ratatiné. Chose qui avait l'air d'amuser la renégate qui lévitait tranquillement jusqu'à Rikki qui aura su jouer parfaitement son rôle de commandant... à l'improviste.

« Moi j'ai perdu le compte, et toi ? » lui demandait-elle, l'air satisfaite.

Il y avait de quoi l'être. Ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait profiter d'une aussi belle occasion pour démontrer sa puissance de frappe et en ce jour, c'est le peuple des guerriers de l'espace qui s'est fait un plaisir d'accueillir comme il se devait leurs invités de marque. Toutefois, il ne fallait pas oublier pour autant les sacrifices qui ont été fait pendant les combats. Même si beaucoup se sont amusé à repousser l'oppression, les plus faibles ont dû subir les pires traitements imaginables tandis que d'autres ont perdu des êtres chers à leurs yeux. Qui fallait-il maudire pour toute cette tristesse ? Était-ce la faute de l'ennemi qui a débarqué pour des raisons futiles ou alors était-ce à cause des faibles qui n'ont pas su avoir la puissance nécessaire pour protéger les leurs ? Voici encore une question qui laissait à réfléchir dans cette journée ou se mélangeaient les rires et les pleurs. Qu'en pensait donc le chef des troupes ? Allait-il montrer de la compassion envers les victimes  ce désastre ou alors préférait-il ignorer les pertes ? Celerya quand à elle, semblait quelque peu attristée par la simple vue de ses congénères étalés sur les ruines qui recouvraient ce champ de bataille.

« Dommage qu'on ait pas pu en sauver plus. » soufflait-elle après quelques instant.

Sa satisfaction envolée, elle se rendait à l'évidence : peu importait la puissance dont elle disposait maintenant, elle ne pouvait malheureusement pas sauver tout le monde. Cette possibilité lui était inaccessible et un tel devoir ne pouvait pas reposer sur les épaules d'un seul individu. En fait, elle le savait très bien mais elle ne voulait simplement pas l'admettre. Telle une enfant capricieuse, elle serrait les poings en ressassant le passé. La vue de tout ses cadavres lui ramenaient à l'esprit des bribes de souvenirs, les massacres qu'elle a jadis causés dans cette capitale qui respirait la joie de vivres auparavant. Cela n'avait rien de joyeux mais elle s'efforçait tout de même à ne pas y penser, surtout pas maintenant que tout le monde profitait de cette victoire écrasante sur les forces de l'ennemi. Le reste était pour Sharotto désormais. Était-il nécessaire de lui venir en aide maintenant ? Quoi qu'il en soit, personne ne se souviendrait du nom de ce mécréant qui est venu l'affronter sans prendre conscience de ce qu'il l'attendait en arrivant dans le monde des plus féroces guerriers !
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 824
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre ClockDim 9 Sep 2018 - 17:42
La guerre était déjà gagnée. Même si les combats continuaient ailleurs, la planète était toujours sous le contrôle du peuple des guerriers. Personne ici n'était en mesure de prendre ce qui appartenait à ces habitants fiers de faire couler le sang car telle était la culture que leur ion inculqués leurs ancêtres. Ils avaient ça dans les veines alors ce n'était certainement pas une bande de débutants inexpérimentés dans ce domaine qui allait prendre leurs terres et s'incruster dans leur histoire. Loin de là même car les plans soigneusement préparés par les commanditaires de cette attaque tombaient déjà à l'eau ! Vaincus par les défenseurs de cette glorieuse civilisation, les envahisseurs tentaient si bien de fuir que certains se bousculaient entre-eux mais rares étaient ceux qui parvenaient vraiment à échapper à la colère des saiyans et de leurs confrères enragés par les précédentes batailles. Bien entendu, il fallait s'attendre à ce que cette dite guerre soit de courte durée puisque les féroces combattants de ce monde ont très souvent enchaîné les batailles de planètes en planètes.

«  Bon, il semblerait que tout se passe pour le mieux ici. » constatait la guerrière, rassurée.

Le résultat était plus que correct. Les pertes des saiyans étaient vraiment ridicules comparé au reste et les ennemis n'avaient qu'à bien se tenir car les rares qui ont été capturés allaient très certainement subir les interrogatoires les plus abjectes qui soient. Imaginez un peu : qu'est-ce que l'on ferait pour décrocher ne serait-ce qu'une toute petite information à un ennemi en tant de guerre ? De la torture pour sur mais dans quel genre ? La mutilation ? L'ablation peut-être ? Voire pire ! Pourquoi ne pas expérimenter sur l'ennemi après-tout ? Qu’est-ce que cela peut bien coûter de transformer des opposants en cobayes ? C'est gratuit et en plus ça effraie l'ennemi. D'un point de vue moral, cela n'avait rien de très glorieux, bien au contraire mais l'on ne pouvait négliger l'efficacité de ces manières même si ce n'était pas vraiment le genre de pratiques adoptées par les deux rois. Enfin passons, il y avait plus important ; une voix résonnait de nouveau dans la tête de la jeune guerrière... est-ce que le sérum noir était en train de lui jouer de nouveaux tours ?

« Celerya... »

« Hein ? »

« Celerya... »

« Cette voix, c'est... »

Elle hésitait encore un peu mais la saiyanne avait bien reconnue cette voix qui lui semblait si familière. Ce n'était certainement pas le sérum et encore moins un camarade de combat qui l'avait reconnue mais une très vieille dame dans un corps d'enfant : la Kaioshin du Temps. Cette dernière avait finalement retrouvée la brune et n'avait pas tardé à faire appelle à elle. Après-tout, elle avait toujours une dette a régler auprès d'elle et de Trunks. Ses deux là lui ont sauvé la mise à maintes reprises alors elle se devait forcément de faire un geste en retour et les aider dans leur quête de protection de l'univers lui convenait parfaitement car après-tout, c'était tout l'univers qui était menacé. Si une chose était sure, c'est que la présence de Celerya était requise quelque part, certainement aux vestiges de Toki-Toki ou plutôt à cette ville céleste qui remplace les ruines de la dernière : Conton-City. Une place largement plus spacieuse et plus agréable que la dernière. Si la petite fille à la peau rose avait besoin de monde maintenant, cela devait certainement signifier qu'il se passait quelque chose là-haut.

« … Dame Chronoa, c'est bien vous ? » devinait la saiyanne en regardant partout autour d'elle.

« Ça faisait longtemps Celerya. Je n'ai pas vraiment le temps de t'expliquer tout de suite mais j'aimerais que tu viennes à Coton-City s'il te plaît. Trunks vient de capturer un individu dangereux et je ne voudrais pas que ça dégénère. Tu es disponible ? » lui demandait-elle, l'air ennuyée.

« Bien sur, je viens de régler mes affaires de mon coté mais... je vous rejoins comment ? » répondait la guerrière en se grattant la tête.

« Aucun problème pour ça, je viens de créer un point de téléportation à la base de lancement. Rend toi là-bas au plus vite et rejoins nous au plus vite ! »

Sur ses mots, la conversation se terminait et un éclat de lumière venait d’apparaître à la base de lancement. Pour la renégate, c'était sans doute de ça que voulait parler la déesse du temps et elle n'allait pas tarder de se rendre là bas avant que quelqu'un d'autre ne remarque la présence de ce fameux point de téléportation. Le résultat serait désastreux si quelqu'un le trouvait par hasard alors il valait mieux se dépêcher. Sans ajouter quoi que ce soit, la guerroyeuse déployait son aura et prenait son envol afin de s'élever haut dans le ciel et enfin se diriger jusqu'à la base de lancement, là ou une porte menant vers une toute autre dimension l'attendait sagement. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas vu ses anciens camarades, c'est un peu de sa faute car elle s'est clairement exilée pour régler des soucis personnels et couper les pont comme cela du jour au lendemain n'allait peut-être pas être apprécié par tout le monde. Ceci-dit, l'envie de revoir ses anciens camarades ne lui manquait pas mais elle allait avoir beaucoup de travail devant elle si elle voulait aider tout le monde à réunir les vieux membres de la Time Patrol.
Estragor
Estragor
Masculin Age : 36
Date d'inscription : 30/03/2018
Nombre de messages : 21

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre ClockJeu 13 Sep 2018 - 3:56
Son major, ses sous-officiers supérieurs, tous morts. Son vaisseau avait été abattu et ainsi il avait mené sa section au combat au sol, affrontant les légions cyborgs et celles des Baby Saiyans. Déployant ses ki blades et son aura verte, en formation serrée il commanda sa section alors que Rikki et Celerya reprenaient du poil de la bête contre l'armada cyborg, il dirigea les hommes au sol.


Il créa un point d'arrêt de l'avancée des hordes ennemies. Avançant de manière tactique au-travers des lignes ennemies, il évita kikohas, vagues d'énergies et tout ce qu'on lui balançait pour déchiqueter tout ce qui se dressait devant lui, couvert d'huiles et de sang. Le sang de ceux qui furent sans doute ses amis et ses compagnons la veille.


Puis il pavint à guider sa section jusqu'à Celerya et Rikki. Visiblement deux officiers à première vue, qui eux semblaient déjà avoir triomphé de leurs ennemis et semblaient certes prêts à aller vers un autre front en parlant de la base de lancement.




- Sergent Estragor au rapport. Ma section, on est tout ce qui reste de la compagnie Alpha Star du régiment Bull Dog, et on a perdus notre croiseur de combat. Je confirme que la victoire est à nous...

Mais ils ne semblaient guère y porter attention. Mais il restait encore la station orbitale.

- Bah... Rendez-vous à Cotton City, les jeunes, mes gars et moi on va exploser la station orbitale des cyborgs.

Estragor et sa section de dix hommes prirent leur envol jusqu'en-dehors de l'atmosphère de Vegeta et se rendirent à la station orbitale ennemie. Il déploya son aura verte, son ki émeraude et investi le tout dans ses kiblades. Ses hommes envoyèrent des vagues d'énergies à distance, mais Estragor fondit et guida les tirs de ses hommes en communiquant avec leurs scooters pour le couvrir alors qu'il taillait les ennemis en pièce arrivés sur la station orbitale immense. Deux de ses hommes déployèrent des boucliers puissants sur le reste de la section pour dévier les puissants tirs des tourelles de défense, et les chasseurs ennemis. Estragor se téléporta de chasseur en chasseur et les explosa tour à tour, la section progressa jusqu'à la section.


Il n'y a pas de paix sans guerre Star-trek3-large1

Explosant plusieurs C-16 au passage, la section, en formation serrée, progressa jusqu'à l'intérieur, rejoins assez vite par d'autres détachements d'infanterie, mais ils furent les premiers à l'intérieur. Ils arrivèrent dans un couloir, ils firent une avancée tactique dans les différents corridors. Estragor remarqua assez rapidement que la flotte, ce qui restait de la flotte ennemie revenait progressivement vers la station orbitale et se préparait à entrer en hyperespace pour fuir.


Non, c'est hors de question. Ils n'iront nul part. Estragor repéra la signalisation dans les corridors et la section se rendit jusqu'au coeur central de la station orbitale. Estragor, ne pouvant se retenir davantage, éveilla son berserk et se jeta dans le coeur du moteur. La section eut à peine le temps d'activer le bouclier quand finalement:


Il n'y a pas de paix sans guerre Wonder-94-Supernova-Static-Image2

...


Sur le sol de Vegeta, dans les temps qui suivirent, on put voir la station exploser comme une étoile filante lointaine mais n'allant nul part. La flotte et les cyborgs se désactivèrent, ceux qui restaient, et les Baby Saiyans, sans les cyborgs, furent massacrés.

La bataille était gagnée.

Puis ont vit au sommet d'une montagne, un Estragor à la tête de sa section, dix adolescents fraichement sortis de l'académie qui venaient de recevoir leur baptême du feu. Ils avaient détruit la station orbitale de C-911. Ils se mirent en route pour aller trouver le général Motta pour faire leur rapport.
Contenu sponsorisé

Il n'y a pas de paix sans guerre Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de paix sans guerre   Il n'y a pas de paix sans guerre Clock
 
Il n'y a pas de paix sans guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ville-