-42%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
129.99 € 225.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le crépuscule d'une Rebellion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Roi Cold
Roi Cold
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 25/10/2017
Nombre de messages : 132
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la Mort/ Kosengan/ Nova Strike
Techniques 3/combat : Boule de la Mort / Vague de la Mort
Techniques 1/combat : Le Regard Royal

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockMer 10 Oct 2018 - 17:43

Dans le désert, loin de la ville. Loin de la vie quotidienne des civils sous le joug de l’Empereur de l’Univers, le Dieu de la Mort Freezer. Une bataille faisait rage, une bataille perdue d’avance pour un camp, et plus un exercice qu’autre chose pour l’autre.
Les Rebelles avaient en effet bien préparé leurs défenses, défenses qui était similaire à une autre base rebelle qui avait subis son propre assaut. Tourelles camouflé dans le sol entre autre.
Des boules d’énergies fusaient dans tous les sens, des tourelles encore en état de marche faisaient feu, mais étaient rapidement détruite par ce qu’elles affrontaient.
Quatre vaisseaux portant le sigle des Forces du Roi Artic Cold étaient en train de léviter autour de la base.
Sitôt la réunion entre les trois Cold terminé, le Roi avait fait passer le message aux quatre vaisseaux faisant office d’escorte à son flagship de se diriger vers la base. Lui et le Commando Grilno rattrapant en route.

« C’est ici alors ? » Demanda le Roi d’un ton méprisant.
« Apparemment votre altesse.
- C’est mine de rien impressionnant la manière dont ils ont pu s’installer ici sans être détecté. Quelle est l’état des troupes ?
- Les détecteurs indique que les rebelles ont une force variant de 5 000 à 40 000 en moyenne. Nos forces rencontre des difficultés pour les repousser.
- Hum, impressionnant en effet. »
Décroisant les bras, le Roi se retourna en direction du Commando Grilno au garde à vous et eu un petit sourire qu’il affichait rarement en public.
« Mes loyaux serviteurs. Allons donc joindre nos troupes. Un peu d’exercice nous fera du bien. Cependant, rester en protection. Vous êtes au courant de ma situation. »
Dit-il alors d’un ton qui trahissait un embarrassante vérité. Ses soldats lui répondirent d’un petit ok de la main.  Et aussitôt s’envolèrent et rejoindre la bataille. Le commando était parmis les rares personnes au courant de la baisse de puissance du Roi. Ce dernier pouvait retrouver sa force d'antan à de rare occasions, mais son corps semblait nécessiter un entraînement reprenant depuis le début. Une honte. Il avait déjà entendu parler de cela dans d'ancien livres sur sa race, mais ce genre de chose était rare.
Quelques instants plus tard, le Roi en personne entra dans la bataille, un premier Héra tenta d’envoyer une boule d’énergie aisément dévié par le Roi. Son pseudo-adversaire semblait être parmi les plus faibles.
Le pointant du doigt, un rayon violet sortit dudit doigt et vint exploser au visage du Rebelle qui s’effondra au sol.
Durant la petite minute avant l’arrivé de ses fils. Le Roi se contenta de faire cela, chaque Rebelle tentant de l’approcher fut stopper net par un des membres du commando Grilno, pas un seul Rebelle ne put s’approcher à moins de 50 mètres du Démon du Froid.
Ce simple exercice de tir convenait parfaitement au Dirigeant de l’Empire Cold. Il ne voulait pas risquer d’être mis en difficulté par un Rebelle un peu plus fort que les autres, si Freezer apprenait sa perte de puissance. Le Roi n’osait imaginer sa réaction, connaissant son fils. Elle pouvait aller du consternement, à la joie, en passant même par une tentative de meurtre. Ou bien simplement l’indifférence.
Finalement, le Dieu de la mort arriva sur place. Mais en l’espace d’une minute, le champ de bataille s’était déjà éclairci. Les Rebelles se regroupaient devant l’entrée même de ladite base, voulant opposé une ultime résistance.

Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 900
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockMar 16 Oct 2018 - 17:38
Le sable était brûlant, le soleil battait son plein, le vent était sec, la distance entre l’objectif et le palais immense : Quel ennui, quel supplice ; c’est bien de ça que se plaignait intérieurement le Cold, lui qui n’avait comme lot de consolation que la satisfaction certaine d’en finir des rebelles. La famille impériale était de la partie, du cadet au Père, les trois terreurs galactiques s’étaient rassemblées le temps d’une courte festivité autour d’un art qu’ils avaient tous en commun, la guerre, la domination de l’autre, de véritables crédos Cold. Les démons du froid menaient la marche, seul quelques éclaireurs permettaient aux leaders de ne pas tomber dans un vil piège de l’ennemi, derrière eux se dressait une armée d’environ 2000 hommes de la garde de la ville. En effet, si l’attaque de la principale base rebelle pouvait sembler demander une puissance militaire plus importante, il fallait noter que la présence du Maître doré suffisait amplement à transformer cette bataille en carnage ridicule. Ainsi, les troupes déployées portaient le rôle de faire valoir en faveur de la famille royale, un rôle nettement préférable à celui de résistant, voir d’esclave, il faut se satisfaire de peu sur Héra.

Plusieurs heures de marche séparaient la capitale de la position du groupement armé, il était très rare que les Cold fassent l’effort de traverser une telle distance avec leurs armées, néanmoins, l’objectif ici était bien de remonter le moral des troupes tout en apeurant les rebelles. En montant sur une petite dune de sable offrant une vue sur les étendues désertiques, le père s’interrogeait sur des structures cachées dans le sable : C’était la base de la résistance.  Les renégats avaient étés malins, leur cachette était couverte de toiles elles-mêmes couvertes de sable en grande quantité, rendant le repérage satellite impossible. De plus, les structures étaient très bases, assurant une visibilité minime, il n’y avait aucune fenêtre, rien d’autre que des portes menant certainement dans des complexes sous-terrain.

Sous les ordres du Roi Cold, 1500 hommes prirent d’assaut la base adverse, la petite armée s’élançait vers les infrastructures lointaines dans des cris de guerre naïfs, ils n’étaient qu’une diversion et risquaient rapidement de s’en rendre compte. Des bâtiments camouflés jaillirent des hordes de rebelles, ils étaient tous des Héra, des nationalistes fou-alliés qui s’étaient isolés comme des pleutres dans le vide du désert en marge de la société civilisée. L’écart de force entre le soldat moyen et le résistant Héra était grand : Un rebelle était facilement deux à trois fois plus fort qu’un combattant de l’armée de Freezer, les Colds perdaient l’avantage de la supériorité numérique. Mais tout n’étant que distraction, cela ne faisait pas peur aux dangereux tyrans qui ne pouvaient que trouver le spectacle plus amusant, ils allaient devoir agir. Comme convenu, c’est bien le Roi Cold qui avait ouvert la marche pour entrer en bataille, il était suivi de son commando d’élite, le commando Grilno : Un cousin de Ginyu ou encore de Gélno. Observant l’entrée de son père en bataille, Freezer qui se tenait à coté de Cooler lui adressa quelques mots.

« 2 minutes. »


Un petit jeu, c’était le temps qu’allait mettre leur père à exterminer tous les rebelles encore debout ; Freezer avait une estimation assez généreuse, Artic étant plus en train de s’amuser que de massacrer, mais dans la famille ces deux mots font généralement une paire. Le Dieu doré n’avait pas tort, l’ancien exterminait tout ce qui s’approchait de lui, son commando s’occupant des fuyards, écrasant en 1 minute et 35 secondes le quart des forces rebelles à lui tout seul. Peut-être que Cooler avait donné une estimation plus juste et proche de la vérité, en tout cas le bain de sang était agréable à l’œil, dégoutant les soldats mais ravivant les démons du froid d’une joie sans pareille. Les troupes restantes s’étaient repliées, les rebelles étaient retranchés dans leur base, le spectacle allait être magnifique car le plan du Cold cadet allait lui permettre de tout détruire d’un seul coup, si on peut appeler cela un « plan ». Car le souverain d’Héra ne faisait pas dans la dentelle et comptait bien impressionner tous ses alliés de sa sainte puissance en exagérant son action. Le Roi Cold revint vers les siens, laissant un instant la piteuse résistance, ils étaient encore plusieurs centaines, sans doute plus encore dans les souterrains.

Faisant quelques pas pour se mettre en avant par rapport au reste des protagonistes, le Seigneur du mal qu’était Freezer pris une voix haute et fière, pleine de malice comme il en avait l’habitude dans ses représentations théâtrale.




« Il est temps de mettre les choses au clair avec la basse populace. »


Déclarait le Tyran, son corps luisant au soleil, son sourire perfide dévorant l’âme de son auditoire.

« Les rebelles ne sont que des déchets, improductifs, ils volent, pillent, tuent, ce sont des sauvages qui ne savent rien faire d’autre que semer le chaos. »

Le micro-discours était enregistré, en effet, le Cold avait l’art du spectacle et trois caméras directement liées par ondes au studio d’enregistrement étaient installées dans les rangs.

« Je vais donc poser les bases de mes négociations avec la résistance. »

Les caméras pouvaient également voir au loin les bâtiments renforcés des rebelles, quelques tourelles et des entrées cachées dans les dunes, un vrai nid de fourmis. Freezer se retourna alors, levant distinctement son avant-bras droit, provoquant une explosion à distance, mais cette dernière était de l’ampleur d’une attaque ultime : C’était une super-explosion atomique d’une puissance colossale, provoquant l’apparition d’un gigantesque champignon de fumée. Evidement, le fort des résistants fut immédiatement vaporisé, la chaleur du centre de l’explosion avait tout anéanti dans un rayon de deux kilomètres, emportant les morts, les vivants et les blessés des deux camps sur le champ de bataille. La lumière de la détonation était si forte que le responsable lui-même du se couvrir les yeux face à la terreur de son attaque, heureusement, la luminosité s’abaissa rapidement. Un bruit sourd survint environ 1 seconde plus tard, avec la distance, le son mettait un certain temps à atteindre le groupe armé, un tonnerre grave synonyme à la fois de mort et de victoire.

Puis le sol trembla, la fumée recouvrit le ciel pour remplacer le beau temps par une grisaille artificielle, un véritable séisme dans les ténèbres, les estomacs des soldats était noués, le temps semblait ralentir. Vint ensuite l’onde de choc, soutenue des rires déments de Freezer, cette dernière soulevait la poussière, le sable et ce qu’il restait des corps carbonisés des perdants, cette onde s’abattit sur le groupe ; Certains soldats tenaient bon mais d’autres étaient projetés en arrière, une véritable tempête de sable s’était formée à cause du sable soulevée par l’explosion.  Cette débâcle d’effets n’était même pas terminée, pourtant, elle décrivait cruellement bien la toute puissance du Maître des lieux, il était vénérable et invincible : Qui pouvait s’opposer à ça ? Personne, Freezer était redevenu l’être immoral mais fort qu’il était autrefois, malgré l’avancée des singes, il avait récupéré son avance.

Après la lumière, la chaleur, les ténèbres, le vent, voici que venait le dernier effet : la pluie. Les réserves d’eau souterraine étaient condensées puis soulevée en buée par la chaleur, provoquant alors l’apparition d’un gros nuage d’eau évaporée qui fini par retomber sur terre.  Les soldats pouvaient alors discerner un cratère d’une taille hallucinante, ce n’était non pas quelques centaines de mètres mais bien sur 1.2 kilomètres que se dessinait l’impact, une frappe tout simplement ridicule. ; Cela signifiait que le cœur de l’explosion faisait la taille d’une ville. Alors que la pluie battait son plein le Cold se retourna.

« Voilà mes seules négociations. »

Il souriait comme un sadique, il pleuvait encore.



Cooler
Cooler
Démon du Froid
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 30/07/2006
Nombre de messages : 2032
Bon ou mauvais ? : Je suis gentil ! Pourquoi tu en doute ? [Tout cela est une question de point de vu.]
Zénies : 2460

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort / Rayon occulaire / Bouclier psychique
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Cooler Blade
Techniques 1/combat : Supernova

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockSam 20 Oct 2018 - 14:31
Cooler avait suivi le reste de sa famille pour une pseudo invitation à un feu d'artifice ou une hécatombe. De toute façon c'est toujours compliqué de savoir à l'avance lequel des deux sera comme option ou alors ça sera les deux comme de manière régulière. En tout cas le fils ainé ne prit même pas part à ce chaos général, il reste simplement à l'écart pour observer. Car bon voir des soldats se battre n'étaient pas spécialement intéressants, d'autant plus que n'importe qui pouvais raser la base en question de manière très simple. Après c'était amusant de voir son père aller au front et e battre. Il devait gravement s'ennuyer pour y aller de lui-même, à moins qu'il voulait juste encourager ses hommes et leur monter le moral au point le plus haut. En tout cas le fils aîné du roi cold était bras croiser dans les airs à observer avec un léger sourire cette scène des plus rares. Mais plus le sang couler et plus l'envie d'envoyer une supernova pour finir ça rapidement se faisait sentir. D'ailleurs jeune frère lui adressa la parole pour donner un temps ou un timer peut être ? Ca devait être juste un petit compte à rebours ou il leur laisser le temps de vivre ou un truc du genre ce qui était classique chez lui.


Soudainement une belle explosion finir part se montrer. Faut dire que Freezer avait fait un petit spitch et il avait mis pas mal de temps avant de vraiment agir ce qui était ennuyeux. Au moins le feu d'artifice était agréable à voir . Il attendit la fin de l'animation avec le sourire pour redescendre vers c'est semblable pour adresser quelque mot à son jeune frère pour lui faire comprendre certaine chose.


« Tu n'as pas changé en tout cas, toujours à faire durée le plaisir pour emporter alliée et ennemies dans un magnifique feux d'artifice. Mais sache qu'au final c'est du gaspillage d'homme. »


Car oui cela coûtait beaucoup de vie pour pas grand chose, donc même si cela était impressionnant en terme de puissance, il perdait en soldat, donc l'armée devenaient un peu plus faible. Par contre technologiquement parlant cela devait un peu plus intéressant. D'ailleurs il devait en parler de cela et non pas rester silencieux.


« Tu voulais tester cela sur eux ? J'espère que cette fois ils sont tous morts et que personne à réussi à s'échapper. Histoire qu'on évite la même erreur avec la planète Végéta. »


Oui selon Cooler un tel massacre était équivalent à celle de la planète des singes. Autant de mort fait, avec beaucoup d'alliée comme ennemis et en plus avec des survivants qui causer beaucoup de soucis. Il espèrait que cela n'allait pas reproduire une telle bêtise, mais il fallait s'attendre à tout, surtout de la part d'un Cold. On pouvait noter que maintenant on avait vu sur un immense trou et un beau paysage désertique, c'était un poil bête d'avoir abîmé la planète, car c'était son lieu de règne. Dans tous les cas cela appartenait au plus jeune de la famille et non aux autres.


« A ta place il y a bien longtemps que j'aurai rasé cette base avec une supernova. Et Du coup quel est donc la prochaine étape ? »


Dit-il en regardant le reste de sa famille les bras croiser en l'évitant légèrement, comme pour les prendre d'un peu de haut ou simplement montrer à tout les êtres vivants qu'il était supérieur à eux malgré qu'il ne soit pas divin.


« car il serait peut être temps de reprendre la planète Freezer ? Et d'autre de nos domaines ?  Ou alors on devellope un peu plus l'armée et la planète avant de se lancer dans un tel projet ? »
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockLun 22 Oct 2018 - 0:30
A son arrivée, le sable fouetta ses joues et son accueil fut pour le moins désastreux. Le vent soufflait à contre courant, rendant difficile le plus petit pas à effectuer. Le désert n'avait jamais été un hôte agréable et doucereux, certes, mais il montrait aujourd'hui une facette méconnaissable de lui-même. Entre défaites et destruction massive. Entre conquête et conquis. Le monde n'avait jamais véritablement été très juste dans les mémoires des chefs de guerre. Mais Héra n'était pas la Terre. Héra n'était pas aussi vivante non plus...Tout du moins, si l'on excluait le bruit fracassant des luttes incessantes...Une lutte fort intrigante au demeurant, tant elle imposait le pouvoir. Peu élégante, destructrice et pourtant, pourfendeuse d'une rébellion qui aurait pu durer des siècles à armes égales. Contempler ces champs désolés devenir davantage hostiles pour des années à venir lui faisait penser que ses défunts frères et sœurs avaient été bien égoïstes. Depuis tout ce temps, ils avaient gardé la beauté et l'abondance pour eux…Juste pour eux. Les délaissant comme des malpropres. Et Amaryllis savait. Elle ne pouvait comprendre que trop bien cet intérêt presque humain : "elle est morte en temps de pénurie". Faim. Froid. Chaud. Profonde injustice.

"Mais maintenant, que puis-je faire si je n'ai pas en ma disposition le moyen de...?"

…Ca n’avait aucun sens. Un véritable dieu ne se soumettait pas à ce genre de pensées. L’autre monde l’avait toujours accueilli de ses bras tendres avant son réveil à la surface de cette terre, parmi le commun des mortels. Que disait-elle déjà ?

« Ah, la guerre . »

Ca lui revenait. L’annihilation des rebelles. Était-elle arrivée tardivement ? Le regard qu'Amaryllis portait dès à présent sur ce spectacle était celui d'une lassitude évidente quoique profondément songeuse. Depuis son combat contre Haruka, les feuilles avaient perdu leur vert, le sang sa couleur rouge, la sable, sa teinte couleur de blé. Ces alentours étaient bien plus mornes que dans ses mémoires, ou était-ce son sommeil qui avaient rendu ses rêves plus colorées que cette morte vérité? Oui, au fond des prunelles de la rousse, se démarquait une logique plus froide qu'à l'accoutumé. Nostalgique en tout point. Une chance pour elle, que son état presque larvaire d’antan ait été tout de même sensible à ses pensées par accoups en cinq ans d'attente. Enfin, les premiers pions de l'échiquier allaient entamer leur premier mouvement.

Entre ses doigts, une fleur de Lys zigzaguait habilement, ne perdant pas une once de Royauté qui l'animait malgré la lourdeur de cette planète. Cette fleur, Amaryllis la maintenait d'un geste protecteur et insouciant. Voire, peu respectueusement; un quelque chose d'acquis. Silhouette paisible et humaine en ce champs de bataille, le doré et le noir de sa robe soulignait ses cheveux de feu qui flottaient timidement autour de son visage. Plus bas, à hauteur de sa ceinture, sa main continuait à traîner une arme probablement trop lourde, trop grande pour la jeune femme qu’elle paraissait incarner. Le sable, lui, se soulevait au fil de sa lame ; soldats de Freezer comme alliés ne reconnurent pour autant ni l’allié, ni l’ennemi qu’ils attaquaient en dressant épée comme kikoha à son encontre. La frénésie les avait tant gagnés que l’absence de tout insigne la désignait probablement comme une inconnue à abattre.

« Tu vas mourir ! Je vais te faire la peau !»

D’un signe de la main, elle fit dresser l’un de ces rayons de Ki en direction de la poitrine du malheureux. Une lumière rougeoyante fila alors comme si elle venait de s'échapper de son doigts. Sans prévenir. Et, lorsque son regard coula vers sa poitrine et son armure étrangement craquelée en un seul point, il y vit alors confortablement loger ce qui se méprenait être une épine…Ou plutôt, une simple, mais classique amaryllis d'un rouge profond. L’homme tomba et convulsa à même le sol, comme s'il venait d'être condamné à la folie. Ou à la paralysie. Ou à la mort. Qui pouvait bien savoir? Peu supportait le poison de cette plante. La rousse épousseta son épaule, remit son manteau et continua son chemin sur cet assassinat des plus discrets : elle avait suffisamment combattu ces derniers temps et la perspective de s'associer à 1500 soldats lambda ne l'enchantaient guère. Ses yeux roulèrent vers les cieux et un soupir lent franchit la barrière de ses lippes. Enfin, assassinat, assassinat...Tout de suite les grands mots! Eva aurait certainement approuvé son choix, hélas sa seconde ne l'avait pas accompagné. L'humanité la fatiguait. Héra la fatiguait. Et une fois son véritable camp et peloton de dirigeants rejoints, cette réunion de Colds la fatigua aussi.

"Free-"

En seulement quelques secondes, Freezer leva le bras et concentra son attaque en une main offensive et décidée. Ce fut alors une lumière intense qui la transforma littéralement en une spectatrice d'un festival horrifiant. La déflagration était telle qu'elle venait de couvrir le ciel d'un épais nuage gris, synonyme de morts et d'inhumations forcées. Comment pouvait-on condenser autant de puissance dans une destruction aussi noire que celle-ci? Silencieusement, la rousse était restée en retrait, de marbre, laissant à ces complices le temps d'avoir leur moment presque..."familial" entre eux, sur une Nova bien sentie. Bien que choquée, cela ne voulait pas pour autant dire que son oreille ne s'était pas montrée curieuse. Quel trio bien bavards et bien fiers! Trois Colds au total. Dont deux petites créatures qui pestaient tels des roquets aux côtés de Freezer. Amaryllis ne releva toutefois pas l'ingratitude qui touchait l'aîné des Colds et son frère, aussi absurde fut-elle, puisque leurs confortables positions ne tenaient que de la vie qui continuer à leur accorder sa bénédiction, et du petit seigneur d'Héra qui venait de conquérir cette planète. Hélas, l'ignorance était le meilleur cadeau qu'elle pouvait accorder à cette plèbe qui ne méritait pas de siéger aussi haut. Finalement, peu importait qu'ils soient alliés ou ennemis, la belle ne comptait pas se lier d'amitié avec ces faibles âmes en manque d'attention.

L'invitation que lui avait faite le "petit seigneur doré d'Héra" prenait d'ores et déjà tout son sens. Le message était aussi cinglant pour ses ennemis que pour ses alliés. Cette démonstration n'était ni plus ni moins qu'une preuve de force adressée à tout ceux qui l'entourait. Même pour elle. La guerre pouvait bien dévorer toute sorte de beaux projets lorsqu'on laissait la poudre prendre feu. Protéger l'équilibre de tout son cœur était une tâche fort ardue avec un allié de ce gabaris...Mais les choses changeaient...Elles changeaient toujours. Pensive, elle brisa finalement son silence en adressant quelques paroles à Freezer, et Freezer uniquement.

« Petit seigneur doré d'Héra » Le ton était quelque peu différent, cette fois-ci. "La mission a été effectuée. La base rebelle que vous nous avez indiqué a bien été détruite. Néanmoins, une partie de leur effectif est parvenue à s'échapper. Nous avons eu un contretemps, un imprévu. Le guerrier robot a joué une grande part dans cette guerre, je ne peux que l'avouer."

Un léger sourire planait sur ses lèvres, calme et audacieux en tout point. Sa part du contrat venait d'être honorée. Restait maintenant à savoir si le temps viendrait où, un jour, Freezer manquerait à ses paroles. Amaryllis n'était pas dupe et cette démonstration suscitait en elle méfiance comme ambition. Cette trahison pourrait venir dans deux semaines comme dans cinq ans ; certains connaissaient déjà le goût prononcé que le petit Cold avait pour lancer des minuteurs insonores mais harassantes. La rousse, non, mais elle le pressentait. Le mensonge était une politique et la loyauté ne pouvait se compter uniquement sur de simples promesses. A force de destruction aussi massive, on en terminait par oublier ce qui nous entourait. Après tout...Les hommes et les mortels manquent toujours à leurs paroles. C'était dans leur nature et les quelques âmes divergentes terminaient comme elle. Oubliée...Changée. Voire massacrée, à en juger la supernova qui venait de ravager une base qu'elle-même n'avait su détruire en un si court instant. Un comble. Mais le tout n'était qu'un cycle sans fin. Alors oui, lorsque ce jour se lèverait, lorsqu'il lui tournerait le dos, le fil de sa lame n'en serait que plus tranchante. Plus tranchante que ces milliers de rebelles redevenus poussière et dont elle ne pouvait adresser que ces quelques mots, au gré de la pluie qui venait appuyer cette victoire aux allures de drame.

"Mourir pour ses convictions face aux plus grands est une folie. Mais c'est un choix honorable pour l'instant de répit et de paix qu'ils font perdurer par la Mort...Ce n'est pas un gaspillage d'hommes. C'est le nécessaire pour une guerre."

Leur fin avait été si soudaine qu'elle peinait encore à comprendre toute la gravité de la situation. Ca n'avait été...Qu'un battement de cils, un fait éphémère. En ce court instant, des hommes avaient ris, d'autres avaient hurlé, d'autres avaient pleuré une mort estimée prématurée, d'autres avaient vécu une vie sans regret. Cette perte était aussi injuste que naturelle, aussi pathétique que brave. C'était là la beauté de la guerre. Tout en concentrant ses dernières ressources de Ki au creux de sa paume, cette dernière dispersa simplement quelques graines fictives en son sillage.

"Vent, apporte ceci...sur ces lieux désolés."

Qu'on ne s'y méprenne pas. Rebâtir les fondations d'un monde détruit derrière Freezer n'était pas l'objectif premier de cette architecte maudit. Désormais, il lui fallait...Reprendre ce qui lui revenait de droit. Et retrouver le scientifique qui était la cause de tous ses soucis. Maintenant, Amaryllis le savait vivant. Et le besoin viscéral de le revoir se faisait sentir pour obtenir des réponses à ses questions.
Roi Cold
Roi Cold
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 25/10/2017
Nombre de messages : 132
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la Mort/ Kosengan/ Nova Strike
Techniques 3/combat : Boule de la Mort / Vague de la Mort
Techniques 1/combat : Le Regard Royal

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockLun 22 Oct 2018 - 18:02
« Commando Grilno. » Dit simplement l’Altesse Artic Cold qui arborait un fier sourire. Se retournant légèrement. Il constata que le Commando prenait un… Selfie et qu’ils avaient réussi à cadrer de manière parfaite le Roi en personne dans ledit selfie quand il se retourna.
Un petit *clic* et la photo fut prise. Aussitôt après, le Commando se mit au garde à vous. Le chef de l’escadron montrant d’un air fière ledit selfie qui comprenait le commando entier et le Roi regardant directement l’objectif avec un petit sourire.
Autant l’acte en lui-même lui faisait questionner la santé mentale de ces loyaux sujets… Autant il devait reconnaître que Grilno savait prendre des photos. Attendant l’approbation visuel du Roi, le Commando avait un petit sourire impatient… Presque tel des enfants voulant l’approbation de leurs parents.
Poussant un très léger soupir amusé. Le Roi eu un petit acquiescement discret avant de reprendre.

« Allez faire le tour de la zone, tuer le moindre rescapé que vous trouveriez. Femmes et enfants compris. Pas de survivants. Exécution ! »
D’un seul geste, les membres du commando partir en direction du cratère encore fumant pour vérifier que le travail du Tyran d’Or avait été correctement accomplis.
Écoutant les questions de l’Aîné de la fratrie. Le Roi répondit à la place du Cadet d’un ton autoritaire.

« Il est encore trop tôt je pense pour nous lancer dans une telle opération. Nos forces doivent continuer à s’agrandir et se renforcer. Et Freezer doit continuer à consolider son Emprise sur la planète. Même si je pense que cette démonstration de Force fera amplement l’affaire et que les mouvements de rébellion se feront plus discret dans le pire des cas, ou bien cesseront tout simplement. Quand au gaspillage d’homme. La plupart de nos troupes voulaient en découdre depuis déjà quelques temps. Cette petite escarmouche va les galvaniser les pousser à s’entraîner de manière plus vigoureuse. »

Regardant de nouveau le champignon de l'explosion. Il continua.
« Voilà ce qui attend au final nos ennemies. Il nous suffit d’être patient et de correctement jouer nos cartes. Et ils recevront l’honneur de mourir de nos mains. Le Clan Cold règnera sur cette Univers. Ce n’est plus une question de *si*, mais de *quand*. Bien entendu, Freezer et toi-même pouvez décider de ce que font vos Forces. »
Oui, il suffisait d’être patient désormais et d’attendre que tout se mette en place. Cependant, il se tourna vers le Tyran. Lui demandant d’un regard son propre avis.
Freezer
Freezer
Démon du Froid
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 900
Bon ou mauvais ? : Sombrement mauvais
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockLun 22 Oct 2018 - 20:51
Le spectacle était magnifique, la fusion de l’atome aussi artificielle soit-elle avait le mérite de provoquer l’extase chez le Tyran millénaire, une maigre consolation pour l’effort apporté. Mais Freezer ne s’était pas déplacé pour le plaisir de détruire, il venait de remplir un objectif que ses sbires avaient préparés avec soin dans leurs actions de répression et d’exploration de la planète : Mettre fin aux rebelles. La pluie s’était ainsi abattue dans la région, chose qui pourrait être bénie dans le désert ; Mais cette eau irradiée n’avait en réalité rien d’un cadeau, c’était le froid symbole de la domination Cold, la fin de l’espoir, la résistance venait de subir le coup fatal. Après avoir courtement exprimer son mépris des contestataires, Freezer fut interpelé par son frère ainé qui remarquait la beauté du spectacle en détriment de l’économie en hommes : Quel détail stupide, pensait le jeune.

« Qu’il est bon de recevoir des conseils d’un être aussi humain et moralisateur que toi. »


Ironisait le Dieu autoproclamé pour moquer les remarques de son interlocuteur, lui qui partageait pourtant les mêmes vices que lui, lui rétorquant donc avec un certain tact son refus catégorique d’évoluer sous son aile, sur ce point-ci. Cependant, Cooler était âcre de dominer verbalement son cadet, déclarant que l’explosion provoquée par Freezer avait été assez puissante pour exterminer la totalité des habitants du camp. Le concerné jeta donc un coup d’œil par-dessus son épaule de manière exagérée en raison de l’état du site de l’explosion : L’on ne pouvait voir qu’un immense cratère fumant si profond qu’on n’en voyait pas le fond. Après quelques secondes de remarquable silence, Freezer, l’air tout à fait sur de lui se tourna de nouveau vers son frère, lui adressant avec une malice toute singulière.

« Je pense que tu surestime beaucoup ces rebelles, toi qui disais pourtant qu’ils ne pouvaient pas être une menace. »


Affirmait le Tyran d’or en poussant un petit rire narquois, écoutant les dernières réclamations de son ainé : Ce dernier demandait quel était la suite du plan, proposant la reconquête de la planète Freezer, un vielle astre minier stratégique proche. Le Roi Cold intervint immédiatement en condamnant l’acte, assurant que l’empire n’était pas totalement prêt à assumer une nouvelle guerre, le maître des lieux était bien d’accord avec son père, l’attaque serait plus tard, lorsque la domination de Héra ne sera plus remise en question.

« Je suis d’accord avec vous père, nous allons rassembler nos forces, et pourquoi pas, lancer une attaque sur deux planètes en même temps. »

Les effectifs de l’empire étaient énormes, cette stratégie n’était pas idiote, 5 membres de l’alliance pouvaient attaquer une planète et 5 autres aux autres, visant évidement la même alliance pour disperser les efforts de ces derniers et obtenir un avantage numérique conséquent. Puis intervint Amaryllis, elle qui semblait revenir victorieuse de sa mission de démolition, une conquête qu’elle avait réalisée à l’aide de Rellum. La fleur de fierté n’était donc pas une frêle et sauvage mauvaise herbe, elle avait menée à bien le plan et vaincue malgré la résistance acharnée.  Toujours sous sa forme florale d’une robe sombre et chaude, elle salua le Tyran par une appellation des plus osée : « petit seigneur d’Héra ». Bien que le Cold reconnaissait être de petite taille, l’appellation faisait avant tout référence l’importance du personnage qui est ainsi mentionnée de petit, voir son mental qui serait vu comme insignifiant ou faible. En tout cas, ce surnom ne plaisait guère au plus puissant des démons du froid présent, mais la bonne nouvelle étant au rendez-vous, le mauvais pris soin de soigner ses propos.

« Sache qu’au-delà de me mentionner comme petit, tu insinue aussi d’une autre part que je pourrais être une personne sans importance, pèse tes paroles à l’avenir si tu souhaites briller comme la nature que tu apprécies tant. »


D’un ton moins sévère, le Cold repris.

« Je dois néanmoins féliciter ta fidélité, les quelques rebelles ont dû se réunir ici ou se perdre dans le désert, ils n’avaient pas bien beaucoup d’options. »

Déclarait le Cold en croisant les bras, sourire fier et sadique au visage, fixant de ses yeux bordeaux le cratère fumant qu’il ne fixait que trop souvent.

« Quoi qu’il en soit tu as prouvée ta fidélité, tu as accompli de grandes choses, mais ce n’est que l’amorce de mes plans. »

Freezer poussa un petit rire, Amaryllis avait des compétences fortes utiles pour semer la discorde.

« J’ai d’ailleurs déjà anticipé ta prochaine mission ! »

S’exclamait le Tyran en se retournant vers la concernée, l’index droit tendu au niveau de son visage, sans pour autant lancer une supernova. C’est bien loin de la destruction que les idées du souverain d’or se plaçaient, Freezer comptait bien profiter de l’affinité florale de la seconde Lys pour semer les graines du chaos sur Terre.

« Je veux que tu te rendes sur Terre, je compte savoir que tu as de grandes affinités avec la nature végétale, je veux que tu t’en serves pour déstabiliser le régime en place, cette planète étant la plus verdoyante de toutes, cela devrait être dans ton intérêt personnel également. »

La planète bleue était également un havre de paix couplé d’un bastion économique difficilement égalable, à la fois un phare touristique et une plateforme marchande, elle possédait les atouts pour faire de l’ombre à Dosatz elle-même.

« Amuses-toi donc, produit ce qui te chante tant que tu parviens à tes objectifs, n’oublie pas ta mission, mais ne te gêne pas de provoquer le grabuge que tu souhaites chez les Terriens. »


Amaryllis avait déjà un communicateur, elle saurait l’utiliser quand elle en aurait besoin. Désormais, les Colds allaient devoir trouver leur prochain objectif, de son coté, Freezer avait un agenda chargé, une rencontre avec ce couard de Majin Vegeta était prévue. Cela faisait bien rire le Cold, cette mauviette de Vegeta voulait négocier les Dragon Balls auprès des porteurs, quel lâche, il n’était donc pas capable de se battre ? Ou peut-être était-il trop faible ? Freezer comptait bien lui remettre les idées en place.

« Faites ce qui vous chante, entrainez vous ou profitez des luxes de ma planète si ça vous chante, j’ai une rencontre de prévue avec Majin Vegeta. »


Déclarait le Cold d’un air nonchalant, faisant quelques pas dans la direction opposée de ses ainés avant d’ajouter finalement.

« Je vais essayer de comprendre comment un guerrier comme lui à pu se faire vaincre de cette façon. »

Les mots… l’arme des faibles.



Cooler
Cooler
Démon du Froid
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 30/07/2006
Nombre de messages : 2032
Bon ou mauvais ? : Je suis gentil ! Pourquoi tu en doute ? [Tout cela est une question de point de vu.]
Zénies : 2460

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort / Rayon occulaire / Bouclier psychique
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Cooler Blade
Techniques 1/combat : Supernova

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockMar 23 Oct 2018 - 12:09
Cooler tout comme son frère avait tendance à recruter dans leur armée des êtres vraiment spéciaux et au capacité étrange par moment. Par contre leur efficacité au combat n'étaient plus à prouver à ce genre d'individu. Faut dire les soldats et les hommes de mains de bonne qualité se faisait rare en ce moment. Par ailleurs le fils aîné ne prit même pas la peine de faire plus attention que ça à cette femme des plus étranges. Il en avait vraiment que faire, car ce n'était pas une de ses subordonnées de manière direct. De toute façon dans cette armée, celle des Colds on récompensait toujours de manière correct les loyaux soldats qu'on effectuait des missions importantes.


Il semblerait que son Père n'était pas d'accord pour effectuer une quelconque conquête, cela n'était guère étonnant de ça part, même si cela paraissait sage de ça part. Il restait un souverain, il savait donc comment gouverner et conquérir. Par contre, il n'était pas d'accord sur le fait que cette bataille va engendrer le besoin au soldat de devenir plus fort, mais plus redouter leur leadeur de par ses actions, qui montre qu'il n'a pas peur de sacrifier des hommes. Qu'importe Cooler n'était pas propriétaire de ce monde et encore moins des habitants. Ce n'était pas à lui, il n'avait donc aucune raison de s'en occuper plus que ça à part faire quelque remarque pour son jeune frère un peu trop sur de lui.


D'ailleurs son jeune frère semblait oublié le résultat de la dernière fois il ou avait fait une telle chose. Car Cooler était présent le jour il ou avait détruit la planète Végéta. Il pensait tout comme là avait tué tout le monde et n'avait oublié personne. Il avait également anéantit une partie de son armée ce jour-là c'était d'ailleurs un peu bête. Et comme cette fois là il n'avait pas pensés qu'il se ferait un jour vaincre par un sayan qu'il avait oublié de tuer après la destruction de sa planète natal. En tout cas le fils ainé était intrigué par d'autre chose. Le fait que Freezer pensait diviser leur force pour attaquer par la suite deux planètes, choses qui pouvaient être un peu stupide surtout si la force militaire a été diminué de par le massacre de tout à l'heure. Et le fait qu'il cita Majin Végéta ce qui provoqua un sourire amusé de la part du fils aîné. Car indirectement il avait dû favoriser cette rencontre. Il y avait des chances que Tytoon la mère du fils de ce Majin Végéta en est touché un mot, enfin il en déduisit cela biensur. En tout cas le plan de du tyran déchut semblait se passer du mieux possible.


Ce qui était sur il n'avait pas abandonnée l'idée d'utiliser certaine planète à des fins pas très gentil, il avait divers projets également comme utilisé les boules de cristal à ses propres fins. Mais avant cela il devait trouver une solution pour rattraper son petit retard de puissance, mais surtout pour le surclassé à nouveau, chose qui n'allait pas être simple du tout au final. Mais il devait aussi arriver à recomposer une petite armée rien cas lui comme avant. Après il était possible que quelque part dans l'univers, sur une planète lointaine il restait quelque soldat loyaux à sa botte. Par contre arrivée à retrouver la trace d'un bataillon à sa solde ainsi était une chose ardue.


D'ailleurs il devait également soutirer plus d'information sur les Dieu que sa soit ceux de la destruction et de la création, ainsi qu'en apprendre plus sur ce niveau divin à l'énergie impossible à sentir. Pour cela peut être que son Père avait la possibilité de lui donner de telle information ? Le meilleur moyen pour le savoir était de lui demander clairement.


« Père avez-vous quelque minute à m'accorder ? »
Roi Cold
Roi Cold
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 25/10/2017
Nombre de messages : 132
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la Mort/ Kosengan/ Nova Strike
Techniques 3/combat : Boule de la Mort / Vague de la Mort
Techniques 1/combat : Le Regard Royal

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockMar 23 Oct 2018 - 20:17
« Père avez-vous quelques minutes à m’accorder ? »
L’intéressé regarda son fils lui demandant un petit entretien privé. Le Roi se doutait bien de la raison de cette requête, après tout il lui devait bien des explications vis-à-vis des changements dont Freezer avait fait la démonstration. De plus, Artic souhaitait également s’entretenir avec son premier fils par rapport à certains sujets qui pouvaient être potentiellement sensible. Se retournant vers Cooler tandis que l’escadron Grilno revenait tranquillement -visiblement il n’y avait aucun survivant-. Il répondit d’un ton franc, mais dénué d’hostilité.
« J’ai bien plus que quelques minutes à t’accorder Fils. Toi et moi devrions avoir je pense une petite discussion. »
Il regarda alors du coin de l’œil le Tyran Doré qui déjà s’affairait de son côté. Puis il croisa de nouveau les bras, continuant :
« Mais pas ici. Allons dans mon vaisseau, nous y serons plus à l’aise que dans ce torride désert. Nous en avons terminé de toute manière ici. »

Se retournant une nouvelle fois vers le Tyran. Il prévint alors que lui et Cooler repartait en ville.



HRP: Suite ici
http://www.rpgdbz.com/t18346-le-vaisseau-blizzard-du-roi-cold#364303
Amaryllis
Amaryllis
Autres Races
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 455
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockVen 26 Oct 2018 - 3:16

Le sable était à sang, la terre était à feu. Un flash de lumière s'était intensifié depuis les cieux avant d'engloutir ce qui se dressait sur le chemin de son seul maître incontesté, Freezer. De cette opposition, rien ne survécut. Pas l'ombre d'une âme rebelle, pas l'ombre d'un chat. L'annihilation avait été si fugace qu'Amaryllis sentit pendant quelques instants son cœur battre la chamade. Interdite, la Rougeoyante resta glacée, de marbre. Ainsi figée, elle espérait ne pas trahir le concerto de pensées contradictoires qui bousculait son habituel sang-froid, car au fond d'elle-même, elle savait cette lutte bien vaine. Tout en remettant une mèche de pétales derrière son oreille, elle brisa le mur de givre qui s'était imposée lorsque le petit Cold reprit son père et son frère puis elle-même aux mots près.

"Jamais je n'aurais osé contredire votre puissance actuelle, voyons...Mais je suis ravie de savoir que mon service vous a porté satisfaction."

La mine passablement ennuyée du petit Cold lui indiqua sans mal qu'il n'appréciait guère le petit surnom affectueux qu'elle lui avait donné. Voilà qui était fort navrant. Peut-être ne le savait-il pas encore, mais la jeune femme se savait déjà briller autant que la Nature à l'heure qu'il l'était. A moins qu'il ne fasse allusion au fait qu'il pouvait tout autant s'en prendre à la Nature qu'à sa petite personne? Un soupir manqua de franchir le cap de ses lèvres...De justesse, elle retint pourtant son ennui. Un jour, peut-être, les petits rois cesseraient de la menacer ainsi.

Lorsque ce dernier se retourna pour lui donner son verdict, la jeune femme retint de justesse un sursaut. L'espèce d'un instant, la méfiance avait pris le pas sur ses instincts et elle avait cru entrevoir l'ombre d'une agression. Fronçant les sourcils dans un premier temps, la surprise se dessina pourtant sur son visage lorsqu'il l'avertit directement de ses plans.

"Moi, sur la Terre?"

Cela tombait à pic, en un certain sens. Le grain de sécheresse de cette planète finirait par l'épuiser pour de bon si elle restait plus longtemps. Et puis...Freezer parlait là des régimes politiques, de toutes ces petites têtes prétentieuses qui ne tarderaient pas à exploiter et à tenter de tous les faire tomber. Un terme qui la fit dresser l'oreille, tant celui-ci lui évoquait tout et rien à la fois. Un doux sourire s'esquissa à même ses lèvres, tandis que sa silhouette recomposait une stature bien plus droite qu'auparavant. Et elle songea à ce qu'elle pourrait faire. Ô, Amaryllis avait déjà ses plans, mais ce feu vert n'en était que plus jouissif: la marge de manœuvre y était assurément profitable et, de son côté, la Fierté s'accordait bien à semer sa première pomme de discorde entre gouvernement trop zélé. Après tout, c'est ce qui l'avait tué par le passé, il eut donc été normal qu'elle leur renvoie la pareille. L'Homme ne sera jamais plus honnête sur sa véritable valeur que lorsque la Guerre éclatait.

"J'accepte. Je ferais en sorte de pousser vos ennemis à s'affronter dans un duel à mort qui, je l'espère, profitera à tous."

D'une manière ou d'une autre, la Rousse y parviendrait. Il suffisait d'une pomme de discorde pour réveiller les tensions, et quoi de mieux qu'un groupe aux idéaux forts et trop humanistes pour passer pour une déesse bienveillante? Car, lorsque l'Homme se sera jugé lui-même, lorsqu'elle constatera par elle-même la pierre de Caïn atteindre la tête de son frère Abel, la reconstruction n'en serait que plus simple et assurément, son Ego se verrait comblé. On prierait la beauté de la Vie de revenir, et seule sa main aurait alors réellement cette capacité en cet instant. Le monde se reconstruirait sans la prétention des politiciens, sans la manipulation des masses qui frappait les êtres fragiles et haineux de cette planète. C'était là le genre d’événements qui capterait certainement l'attention. Et elle, Amaryllis, Fleur de Fierté, Lion Ecarlate et âme naguère humaine frappée d'un anathème immortelle, elle veillerait à garder un œil sur eux, oui.

"Veuillez m'excusez, je vais donc préparer mon arrivée sur Terre, si vous le voulez bien."

Tandis que son corps et sa chevelure redevenaient ceux d'un être humain, comme pour mieux berner les pauvres âmes ignorantes de ces terres, sa main passait son épée derrière son dos et, tournant des talons suite à une brève révérence, cette dernière entreprit une marche lente mais affirmée. Le vent se leva, et le sable dissipa sa forme aristocrate.

Il était d'ores et déjà temps de prendre le contrôle sur la Nature avant de mettre à exécution cette douloureuse entreprise...Et Amaryllis avait toutes les cartes en main pour se faire, désormais.
Le Narrateur
Le Narrateur
Masculin Age : 2019
Date d'inscription : 12/07/2018
Nombre de messages : 16

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. ClockMar 30 Oct 2018 - 17:09
Le paysage avait de quoi glacer le sang. Le voilà, le grand et beau nouvel espoir. Ecrasé, porté à ses genous d'un seul revers de la main. Il y'a quelques jours, une première base. Aujourd'hui, la base principale. D'ici peu, toute trace de la moindre rébellion. L'espoir des rebelles, envolé à jamais. 


Vive le Souverain, A Mort la Rebellion.






Au milieu du vaste cratère créé par l'explosion, un Homme reste encore. Patogeant dans la boue. S'activant avec insistance dans le bourbier. Fouillant de fond en comble le cloaque qu'était devenu le cratère, qui récoltait en son centre les torrents de pluies acides qui se deversaient du ciel. Vêtu d'un complet cousu sur mesure, reluisant d'élégance. Le tout couvert par un long manteau cache-poussière, laissant deviner qu'il ne s'attendait pas à rencontrer pareil temps au milieu de la planète connue pour son aridité. Ses chaussures en cuir, elles, seraient bonnes à jeter dès son retour. Il est clair que sa place n'était pas ici. Ca n'est de toute manière celle de personne. Personne n'aurait l'idée d'aller jouer sur le terrain de celui qui, entre ses mains, détient le bouton nucléaire. Sur lequel il pOurRAit apPuyer. A n'iMporte quEl moMent.  PeRSOnNe.


Personne.


Et pourtant, il est venu. Venu celui qui remue les eaux. Celui qui remue ciel et terre comme fourmi desespérée. Qui semble prêt à retourner le moindre centimètre de glaise, déterrer le moindre cadavre qu'il parviendrait à retrouver. Si les morts pouvaient le guider ! Ne serait-ce qu'un centimètre plus proche de ce qu'il recherche !...


Mais les morts ne parlent pas.


Des heures durant, il court, creuse, fouille, perd patience, frappe du pied sur le sol, giffle son propre reflet dans l'eau pour l'effacer, lève les yeux au ciel, relâche tous ses muscles, s'effondre désespéré, fond en larme et abandonne. Abandonne. Encore. Et encore se relève, et recommence. Et encore, il court,... creuse,... fouille,... perd patience... 


A quoi bon ? Que cherche-t-il ?


Tant que la probabilité d'un évènement X n'est pas nulle, alors, il existe un Fragment, un Monde dans lequel cette probabilité est réalité. En un sens, il est donc possible de décrire le phénomène ainsi: si p(X) ≠ 0; alors p(X) = 1. Lorsque la probabilité est véritablement infime, on parle alors de miracle. La logique est implaccable pour quiconque a la capacité de chercher le Fragment où miracle cotoie réalité. Un miracle. C'est tout ce dont il avait besoin. Epuisé et à bout de nerfs, voilà ce qu'il avait tant cherché, sous ses yeux. L'objet convoité. Minuscule petite chose, victime de spasmes répétés. Telles crispations sont inconcevables pour pareil objet. Et pourtant, il est bien mouvant. De sa poche, il se saisit de gants en latex et d'un tube à essai. Avec précipitation, il enfourne l'objet de toutes ses attentions dans son récipient.  

Il avait cru bien faire.
Contenu sponsorisé

Le crépuscule d'une Rebellion. Empty
MessageSujet: Re: Le crépuscule d'une Rebellion.   Le crépuscule d'une Rebellion. Clock
 
Le crépuscule d'une Rebellion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Repaire des rebelles-