Partagez
 

 Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 156
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockMar 22 Jan 2019 - 18:30
Shemesh venait de terminer de se regarder dans le miroir. Sa dernière confrontation avec un macaque du nom de Nabe l’avait mis dans un sale état, lui brisant en plusieurs morceau son pauvre crâne délicat ainsi que lui arrachant une bonne vingtaine de dent. La pauvre petite inquisitrice Perditio avait donc dû recourir à ses pouvoirs de création pour reconstituer sa tête. Se basant sur quelques livres regroupant les critères de beauté appréciés par les habitants de cette planète et ignorant toute subjectivité qu’il y avait à l’appréciation du physique des gens, elle s’était acagnardé à produire un corps qui pourrait en séduire plus d’un. Mais son but n’était pas celui de faire tirer les langues des loups en chaleur. Elle souhaitait juste se suffire à elle-même. Seule et nue devant un miroir, elle s’était mise à faire plusieurs poses dignes de statues romaines et italiennes avant de se rendre compte qu’elle était aussi parfaite qu’elle le désirait. Des formes généreuses sans pour autant être exagérées et fatigantes à la longue. Pas trop grande ni trop petite. Un magnifique minois de face comme de profil. Des cheveux longs et soyeux, qui accompagnaient ses mouvements avec autant de grâce possible. Au final, malgré ses études compliquées, elle s’était reconstruite en suivant ses goûts personnels plutôt que ceux de la masse. Ses pupilles brillantes se virent accompagner d’un sourire tout aussi luminescent quand elle fut convaincue que son physique était absolument à ravir. Elle aurait probablement été capable d’embrasser son miroir si elle n’avait pas autre chose à faire. Faisant se matérialiser des vêtements autour de son épiderme, elle se présenta enfin dans la pièce centrale où l’un des meilleurs mécaniciens de l’Empire des Cold veillait à terminer la merveille technologique qui lui fut commandée. L’ingénieur Fram. Un idiot complet, mais qui savait imaginer une machine. C’était un siège de Freezer tout à fait normal. Il se retourna un instant, son visage associant les pires traits du lézard avec ceux du ver de terre, avant de se prosterner.

Oh ! Madame Perditio ! Votre siège est enfin pr-...”

Il ne put continuer sa phrase. Shemesh avait lu et mémorisé dans ses pensées tout ce qu’il lui fallait pour savoir comment faire fonctionner cette machine. Une merveille de la technologie, véritable armurerie qui pourrait faire gagner n’importe quelle bataille à l’Empire si elle venait à être produite en masse. Fort heureusement, la vanité de l’ancienne déesse l’avait poussé à vouloir posséder le seul et unique modèle. Et de toute façon, elle le méritait bien. Personne ne pouvait bénéficier d’une telle beauté et de ne pas avoir le nec plus ultra de la machine de guerre pour se protéger. Contrôlant à distance l’Obélisque à l’aide de ses bracelets, elle venait de faire sortir une foreuse de l’engin qui transperça le lamentable Fram. Puis ce fut un lance-flamme qui fut équipé par la machine, pour brûler et faire disparaître les restes de celui qui avait cru monter les étages de la hiérarchie Cold par son génie. Il avait probablement déjà prévu de célébrer cela devant ses compères de boulot, étalant sa réussite sur leurs visages. La magnifique déesse ne supportait pas les narcisses. Et à la fin il n’y eut plus de Fram. La dame à la peau bleue s’installa tranquillement dans son confortable trône déjà baptisé par le sang. Elle appuya sur deux-trois boutons afin de faire apparaître une canette contenant un soda inconnu des misérables humains. Le sirotant joyeusement tout en gardant son air flegmatique sur le visage, elle quitta le vaisseau qui l’avait loyalement recueillie après sa déf… son manque de victoire face à Nabe. Et puis elle le fit exploser. Ayant créé pendant sa séance d’admiration d’elle-même des charges explosives ici et là, elle décida de les activer une fois assez loin du lieu de l’explosion, tout en étant protégé par des lunettes de soleil adapté. Mais elle n’avait pas à s’inquiéter : son rapport disait que c’était à cause de ces misérables saiyen qui s’étaient introduit dans le pauvre véhicule de transport de troupes en masse. Personne n’allait se poser de questions sur le destin de quelques douzaines de troufions.

”Oh ?”

Fut le bruit qui sortit de sa bouche lorsque, quelques quarts d’heure plus tard, des bips se firent entendre sur son panneau de bord. Quelque chose d’intéressant venait d’être détecté. Une anomalie. C’était un signal énergétique incroyable. L’écran étant tactile, elle n’eut besoin que de quelques mouvements de doigts pour en savoir plus. Cela ressemblait à un Majin. Un Majin ? Les yeux de Shemesh roulèrent vers le haut alors que son cerveau tâchait de se souvenir de ce que c’était qu’un Majin. Doigtant davantage l’ordinateur, elle put découvrir que cette espèce fut produite en grande masse lorsqu’un certain Majin Buu s’était mis à faire des enfants par un processus excessivement dérangeant demandant l’apparition d’un clone et… oh, il fallait mieux ne pas préciser. Ah ! Elle se souvenait à présent. Majin Buu était l’être formidable ayant massacré moult Kaioshins ! Ces crétins de dieux pourraient bénéficier d’une autre correction de ce genre. Mais comment réfléchissaient donc les Majins ? Tels de vulgaires prédateurs, ils voulaient simplement manger et être heureux. De l’hédonisme sans plus. Ce serait un phénomène amusant à observer. Peut-être qu’elle pourrait se concevoir un serviteur de cette manière. Un serviteur qui serait capable d’utiliser de grands pouvoirs énergétiques et des capacités de régénération hors-norme. Intéressant… Très intéressant. Se grattant le menton, l’inquisitrice se concocta un plan pas très machiavélique.

Elle fit s’ériger à l’aide de ses pouvoirs de création une énorme (mais alors gigantesque, hein ?) cuisse de poulet, reproduction parfaite d’une vraie à bien plus grande échelle. Supérieure en saveur et en délice. L’os était planté dans le sol tel une base, alors que la viande pointait vers le ciel. Elle activa le lance-flammes caché dans son Obélisque afin de la faire rôtir à point. Normalement, le Majin devrait être attiré sur les lieux dans la minute qui suit. Elle recula de dizaines de mètres, avant de sortir de jumelles de sa portière pour observer le résultat, telle une mauvaise maîtresse de l’embuscade. Bientôt, le Majin allait s’approcher.
Duum
Duum
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockMar 22 Jan 2019 - 22:16
C'était sa toute première escapade! Du point de vue de l'intéressé, le point d'exclamation est de trop, vu que c'était pour lui un jour comme les autres (peut-être même un jeudi), bien que celui de son grand départ.
N'ayant pas d'attachement envers son village natal, il n'était pas spécialement gêné de s'éclipser d'un coup. Le seul problème pour Duum était de se trouver pour la première fois face au réel inconnu. Il fallait décider d'une marche à suivre.

Toute sa vie jusqu'alors n'avait été qu'une longue léthargie, menant vers un réveil soudain. Chaque minute qui passait, les sens et l'esprit du Majin s'affutaient; certes petit à petit, mais de manière constante... La question n'était plus de savoir s'il allait un jour devenir un acteur du destin de cet univers, mais plutôt quand.

Plissant les yeux et étirant son iris jusqu'à ce que ne subsistent plus que de fines fentes d'un noir profond, il scanna l'horizon pour repérer le truc qui dépassait le plus du sol. Après s'être décidé pour les montagnes au Nord-Est de sa position, il entama donc un bout de route dans les plaines désertique, d'une démarche enjouée contrastant avec son expression boudeuse.
La question du temps n'était pas, ou du moins pas encore, une préoccupation pour le jeune(?) démon. Son seul repère avait été la vague période où des choses blanches et froides tombaient du ciel. Il n'y a pas si longtemps, il y avait même reçu du chocolat! ...mais pas fait attention à comment ni par qui. Toujours est-il que le marcheur rose avait maintenant passé 3 heures à parcourir le pays en ligne droite là où d'autres auraient volé, entonnant par moment la comptine "Hum! Hum! Kekeke!" totalement improvisée et au fort potentiel casse-pied.

Alors qu'il arrivait enfin au niveau de protubérances rocheuses assez grandes pour lui cacher la vue et transformer son avancée en slalom, Duum s'arrêta net suite au vent tournant qui venait juste de lui faire parvenir un fumet fameux.
"Ke?" Lâcha t-il alors qu'il se tournait robotiquement dans la direction présumée, reparti de plus belle avec un nouvel objectif en tête: trouver l'origine!
Et là, au milieu d'une clairière de grès, il trouva la source. Le Majin n'avait jamais vu de part de viande aussi graaaaaande! Tellement qu'il fallut plusieurs secondes à sa tête pour s'orienter jusqu'à toiser le sommet, laissant au passage pendre sa mâchoire inférieure.

Sans plus attendre, l'intéressé jogga jusqu'à la base, et enchaîna sur un grand bon vertical pour finalement s'agripper avec les dents à la délicieuse matière. Il resta accroché le temps de se secouer tel un poisson ferré, assez pour arracher un gros morceau et retomber au sol.
Le goût l'avait envahi, au point de lui faire oublier de se réceptionner, et c'est vautré sur le dos dans un nuage de sable que le démon termina de mâcher comme un forcené, pour enfin déglutir sur une expression de bonheur illuminant pour la première fois ses traits.
Mais comme à l'accoutumée, la suite ne se fit pas attendre. Le train de pensée de Duum était déjà reparti sur une question bien plus importante: "Oùùùù?"


C'était du poulet.

Le poulet vient de la poule.

Une poule c'est petit, même pour sa forme originelle.

S'il y a une cuisse aussi énorme...

C'est qu'elle doit appartenir à un poulet encore plus gros!


Et sur ce le Majin s'envola comme une flèche pour se poser sur le sommet du titanique met. De nouveau, ses yeux prirent leur forme de scrutation: le comestible édifice était devenu un mirador.
Vu la détermination de la tourelle rose, si quelqu'un se cachait dans les environs, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'il, ou elle, ne soit repéré-e!
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 156
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockVen 25 Jan 2019 - 12:36
Elle aurait aimé dire que ce soit instantané, mais elle avait fini par attendre l’apparition de ce fameux Majin pendant longtemps. Les “bips !” de son radar avaient ricoché dans les parois de son siège pendant quelques trop longues minutes. Ce son, comparable à la communication vibrante d’un manque de points de vie dans un jeu vidéo mauvais et oubliable, s’était bien trop amplifié. Cela signifiait en quelque sorte que la créature tant attendue s’approchait à toute vitesse. Il fallait que Shemesh patiente encore un peu pour voir apparaître sa proie. Entre un frigo portatif, des appareils de cuissons et quelques logiciels de stimulation nerveuse se trouvait un de ces programmes à but vidéoludique. Un certain… “Pac-man”. Elle prit une manette de l’une des portières et se mit à jouer. Malheureusement pour elle, elle était complètement nulle dans la fuite des fantômes cherchant à désintégrer la pauvre boule jaune qui servait de protagoniste. L’ignoble et effroyable logiciel fut donc éteint après quelques insultes qui ne furent pas notées dans notre narration. Cela tombait à pic, car voilà le descendant du très réputé Buu qui venait de se présenter aux alentours de la cuisse de poulet énorme. Elle prit donc ses jumelles à nouveau.

Le petit être à la voix rauque et aiguë typique d’un hibou souffrant des effets de la cigarette s’était placé tout en haut de la viande. Et il souhaitait ne pas la manger. C’était étrange. Pourquoi est-ce qu’un membre d’une race supérieure au commun des mortels en terme de puissance, mais incapable de réfléchir par autre chose que son estomac, pourrait s’être mis en garde de cette façon ? Quel était son but ? Souhaitait-il plus de nourriture ? Ou bien voulait-il marquer son territoire sur son énorme met ? Ce genre de réflexions typique d’un animal était très certainement ce qui devait traverser la tête de ce chimpanzé rose et gluant. Un écoeurant et pourtant si intéressant bout de destruction, un ça sans moi ni surmoi. Ce n’était que de l’impulsion à l’état pur. Alors pourquoi se méfiait-il des environs ? Cela ne faisait aucun sens si l’on croyait en son mode de réflexion. La chaleur provoquée par le crépitement de ses neurones approchait le zéro absolu. Il y avait quelque chose que Shemesh n’avait pas anticipé. Curieuse, le siège volant de l’inquisitrice s’approcha de l’imposant os recouvert de viande.

”Qu’y a-t-il ? Tu ne manges pas ?”

Il n’était pas forcément intelligent de s’approcher de la sorte d’un personnage possédant le sang d’un tueur de Dieu, mais l’orgueil de mademoiselle Perditio et sa confiance en les capacités de sa machine faisait un mélange qui pouvait lui exploser à la figure. Mais ce ne serait pas la première fois qu’elle se ferait remettre à sa place. Arrachant un bout de viande à l’aide de sa main, elle n’en fit qu’un bouchée afin de juger. Ne pouvant utiliser du vocabulaire complexe et ingénieux de celui d’une fine bouche malgré ses papilles délicates, elle résolut à qualifier mentalement ce mets de “très bon”. C’était avec bonheur qu’elle savait qu’il n’y avait personne pour lire ses esprits à l’heure actuelle, alors qu’elle admettait une légère défaite face à son propre manque de lexique gustatif. Mais alors, qu’est-ce qui n’allait pas dans cette énorme cuisse de poulet de vingt-cinq mètres de haut ? Elle refusait de soutenir l’idée que les langues et les palais avaient des avis subjectifs. C’était donc impossible que l’apocalyptique petit être ne puisse pas apprécier cet excellent banquet à un seul plat. S’essuyant la bouche avec une serviette en papier qu’elle venait de prendre dans l’une des portières de ce siège qui lui servait décidément à tout, elle fit léviter son Obélisque de sorte à être face avec le bout de Buu.

”J’ai fait apparaître cette viande spécialement pour toi. Tu sais que tu me fends le coeur à ne pas en profiter ?”

Elle avait entendu quelque part que même les chiens étaient vulnérables à ce genre de manipulation émotionnelle. Donc, un vicieux petit être mentalement insignifiant comme cette concentration d’instinct et de gourmandise était probablement aussi touché par le remords qu’un gamin à qui on répétait que certains enfants n’avaient pas accès à l’eau potable, à l’éducation, ou même à la dignité. Ce qui ne lui passait pas par la tête était le fait que la plupart des bambins n’en avaient pas plus à faire des pauvres et des misérables que Shemesh n’en avait à faire de la joie et du bonheur des autres. En vérité, c’était davantage quelque chose d’excessivement énervant que véritablement attristant. Une guitare brisée sur scène provoquerait davantage d’émotion dans le regard des marmots qu’un autre documentaire oral de la part de parents désabusés sur le destin des prolétaires d’une région oubliée.

”Je suis sûre que tu l’aimes en plus. Continue donc ! Et, si ça se trouve, tu pourrais avoir le moyen d’en avoir plus après !”

Oui, s’il parvenait à l’écouter. Shemesh s’identifiait davantage à un dompteur qu’à une mère cherchant à nourrir un enfant, à l’heure actuelle. Il était inutile de cacher qu’elle voulait juste faire de ce tueur de dieu un animal de compagnie.
Duum
Duum
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockVen 25 Jan 2019 - 15:43
Tout d'abord, Duum ne lui avait prêté aucune attention. Son ouïe avait tout d'abord vaguement, puis plus précisément capté les agissement d'un être vivant. Singulier certes parce qu'il ne marchait pas, préférant un genre de lévitation bruyante, mais trop petit. Beaucoup trop petit.

Ce qu'il cherchait était en effet beaucoup, BEAUCOUP plus gros. Aussi la pause analytique fut infime.

”Qu’y a-t-il ? Tu ne manges pas ?” Cette fois-ci cependant, le Majin se détourna pour vérifier si la question lui était destinée. Il n'y avait d'après lui personne d'autre susceptible d'en être la cible, et cela l'intéressait de savoir s'il avait juste. Tournant la tête d'une manière peu ragoûtante, signifiant l'absence certaine de vertèbres, il posa des yeux noirs de jais sur l'intervenant, avant que la mise au point ne refasse apparaître ses iris rouges.

Définitivement, c'était pour sa pomme. La personne assise dans une boîte de métal semblait être une femme, mais elle avait la peau bleue... Plutôt lisse d'ailleurs, et si elle n'avait pas eu de cheveux, Duum aurait pu instantanément en faire son objet d'attention principal. Peut-être en effet aurait-elle pu être comme lui? Mais ce n'était pas le cas, aussi le démon rose retourna à son travail de recherche, non sans donner une réponse monotone: "Après."

En d'autres circonstances, le Majin se serait sérieusement énervé qu'on touche à sa nourriture... Excepté qu'il n'avait pas cuisiné l'immense cuisse de poulet sur laquelle il se tenait, donc ce n'était logiquement pas sa propriété. Il resta imperturbable même aux sons de la viandes découpée, puis mâchée, puis déglutie par un autre, puis à celui de l'étrange appareil volant indiquant que l'inconnue s'approchait et n'en avait vraisemblablement pas fini avec lui.

”J’ai fait apparaître cette viande spécialement pour toi. Tu sais que tu me fends le coeur à ne pas en profiter ?” À peine eût-elle prononcé les 6 premiers mots, une succession d'yeux, tête, tronc, puis enfin jambes se tournèrent machinalement vers elle. N'importe qui aurait pu comprendre que d'ignorer il était passé à l'écoute assidûe.

”Je suis sûre que tu l’aimes en plus. Continue donc ! Et, si ça se trouve, tu pourrais avoir le moyen d’en avoir plus après !” C'était bien vrai! La viande était délicieuse, et en plus pour lui! L'expression de Duum se figea avant qu'il ne se laisse tout simplement tomber droit à plat ventre. Creusant dans l'amas, Il dévoila une mâchoire aux proportions comiquement exagérées, capable d'arracher puis déchiqueter des bouchées bien plus grosses qu'un poing. Dévorant tel un ogre, il lui fallut environ une minute pour s'enfoncer tel un vers dans une pomme, et enfin finalement ressortir en contrebas.

Manœuvrant en escalade pour rejoindre le sommet, avec une agilité faisant oublier le volume de nourriture qu'il venait juste d'engloutir, le Majin se planta en tailleur au sommet comme pour imiter son interlocutrice. Se noyer dans la saveur avait fini par lui passer, et maintenant il revenait pour la promesse.
Pour en avoir plus, il fallait savoir où on trouve la poule. Et puis il fallait aussi la cuire, mais jamais il n'avait vu four de cette taille. Non pas que son Döner Special ne puisse s'en occuper, mais quoi qu'il en soit, celle-ci et bien d'autres constituaient un joli paquet de questions qu'il résuma en:

"Comment tu as fait?"
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 156
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockSam 26 Jan 2019 - 19:06
Les capacités de souplesse de cette erreur anatomique épidermiquement rosée étaient peu communes. Entre ses brisures de mâchoires nécessaires à la quantité de nourriture qu’il souhaitait ingérer par bouchée et que sa colonne vertébrale incapable de transmettre quelconque douleur à la moelle épinière qu’elle protégeait, on pouvait assister à un personnage de dessin animé comique par son absurdité. Ce n’était pas vraiment ce que l’on pouvait associer à quelque chose de capable de déicides, mais là devait être cachée sa force. En effet, quel manieur de la réalité pourrait s’attendre à faire face à un personnage qui l’ignorait ? Tu m’étonnes que ce truc ait pu massacrer les jardiniers de l’arbre sacré ! S’adapter à ses prouesses de combat signifiait devoir se retirer un balai profondément enfoui par Zen-oh chéri de son arrière-train. Et cela n’était pas marqué dans les dizaines de milliers de codes de conduite des petits dieux créateurs. C’était donc ce qui amena à leur défaite, jusqu’à ce que l’un d’entre eux se sacrifie. Un gros bonhomme qui avait dû boire au lieu de réviser ses milliards de lignes. Mais ces divinités snobs restèrent éternellement les mêmes. Au moins, Shemesh s’était bien éloignée de tous ces narcisses.

Le majin avait fait un joli tunnel dans la cuisse une fois les révélations de l’inquisitrice faites. Cela fut accompagné par un bruit de tondeuse à gazon afin d’ajouter davantage d’humour à la situation. Les yeux de mademoiselle Perditio devinrent rapidement des demi-cercles alors qu’elle se fatiguait de toutes ces idioties. C’était probablement un trait commun de sa race maudite de pouvoir tout détourner vers des blagues. Elle n’était pas de ceux et celles qui pouvaient rire des bruits placés à un endroit où ils n’étaient pas forcément adaptés. En vérité, elle n’était pas une grande rieuse tout court. La plupart de ses sourires provenaient de meurtres et de tortures qui n’avaient pas vraiment de but. Elle réfléchissait bien plus linéairement qu’elle ne souhaitait l’admettre, mais cela ne l’empêchait pas de le faire. Shemesh n’avait d’autre but que de s’en faire son propre sous-fifre, destiné à tuer et à massacrer ceux qui pouvaient lui importuner. Une sorte de chien de garde, en quelque sorte. Oui, un chien de garde. C’était la meilleure façon d’appeler ce misérable petit être au cerveau réparti également dans les trois queues qui lui ornaient le chef. Sa capacité destructrice ne devait provenir que du fait que l’on divisait un atome.

”Oh, juste comme ça.”

Elle leva l’une de ses mains au niveau de son épaule tout en posant sa tête sur la seconde, avant de matérialiser dans la première une cuisse de dinde à l’odeur splendide. Elle tenait par le bout des doigts de l’os ce met qui devait être au centre de l’iris du démon rose tout en levant l’auriculaire en toute dignité. C’était une reproduction parfaite de la partie corporelle des seconds oiseaux les plus ridicules de la terre après les autruches, une excellente viande qui pourrait procurer le plus génialissime et miraculeux des plaisirs culinaires. Et Shemesh pouvait le créer avec autant d’efforts qu’il lui faudrait pour claquer des doigts. Elle fit tourner le gros de la chair devant le visage du petit bonhomme rose afin de le titiller et de combler son esprit par le désir et l’envie, avant de l’enfoncer dans la bouche comiquement déformée de l'handicapé mental.

”C’est délicieux, ne trouves-tu pas ?”

Elle plaça sa tête entre les dos de ses mains, retenant ses joues à l’aide de ses phalanges. Elle avait l’air d’une gamine observant des insectes se précipiter vers un morceau de jambon blanc, tandis que son regard s’illuminait en voyant le macaque rasé profiter de ce nouveau mets dont l’excellence devait lui carboniser les quelques neurones qu’il possédait. Une autre personne à sa place aurait été tentée de poser sa paume sur la tête du petit être au tout aussi petit cerveau. Mais pas elle.

”Tu pourrais en avoir plus, bien plus...”

De l’ombre sembla alors entourer ses yeux.

”Mais, pour cela, il te faudrait accepter de m’obéir.”
Duum
Duum
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockDim 27 Jan 2019 - 12:24
Duum n'était certainement pas le genre à faire attention aux sentiments de son auditoire. Seule la franchise la plus concise sortait de sa bouche (ou de ses poings), qu'importe si l'autre parti ne le supportait pas.
À peine vit-il la version miniature que ses sourcils se levèrent indépendamment, l'un haut de surprise, l'autre tordu d'une forme de déception. Ses iris rouges restaient focalisés sur la victuaille qu'ils suivaient aux gré des balancements hypnotiques effectués par son interlocutrice.
Certes, il était incroyable de pouvoir faire apparaître des mets juste en claquant des doigts, mais ce n'était pas tant la destination que le voyage qui intéressaient le Majin. Il voulait cuisiner, puis manger ses créations. C'était un moyen d'expression devenu indispensable, lui permettant même de mettre au point des coups pour se bagarrer. Un vrai cercle vertueux pour le démon rose. Un tout, et tout naturellement la première partie ne pouvait être compromise.
Cependant, ayant vécu des années sur une relation à base de "taper des gens qui faisaient n'importe quoi dans son village contre des cours de cuisine et de la nourriture", Duum comprenait le concept général d'échange et de services rendus.
La personne en face, qu'il ne regardait toujours pas par ailleurs courtoisie de l'appât, voulait définitivement quelque chose, et tentait de négocier avec lui. Matraquer avec une cuisse de poulet de 25 mètres était un argument largement assez persuasif pour être au moins considéré avec sérieux.

”Mais, pour cela, il te faudrait accepter de m’obéir.” La demande était finalement tombée.
En soi, rien de surprenant. Tellement que le Majin en laissa faiblir son cou pour incliner sa tête de côté, signifiant une forme d'exaspération (il ne manquait en effet plus qu'un soupir). La mystérieuse femme bleue n'avait que trop traîné dans la présentation de la monnaie. Enfin les termes étaient posés!
Il faut noter que la créature pensait très vite. Tellement vite qu'à peine une phrase était achevée, son sens était compris et ses suites calculées. C'était donc avec une rapidité déconcertante, quasiment à l'instant même où la dernière syllabe de l'inconnue avait parcouru la distance la séparant de ce qui faisait office de tympans pour sa cible, que la réponse fusa: "Je veux bien, mais je veux une poule comme ça."
Duum laissa le flot de mots couler avec une hâte enfantine, toisant la magicienne de grands yeux adéquats, et tapotant des deux paumes la surface de viande cuite sous ses fesses pour bien faire comprendre qu'un galliforme moyen ne conviendrait pas. Il lui fallait le monstre même d'où avait été tiré son siège actuel. Ou au moins quelques chose d'approchant...

Ne voyant pas d'inconvénient dans l'ordre du trafic, le Majin s'empressa aussi d'ajouter une note assez contrariante: "D'abord."
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 156
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockMar 29 Jan 2019 - 15:12
Parmi les dons de Shemesh se trouvait un pouvoir bien particulier : un pouvoir qui lui offrait la possibilité de lire dans les esprits afin de piocher ce qui lui permettrait de faire tourner en bourrique les pauvres esprits perdus. C’était une capacité avec un objectif bien particulier : lui donner un avantage tactique permanent avec ses adversaires de différentes joutes verbales. Ce que d’autres appelleraient de la triche, à genou dans leurs règles et leurs codes et leurs étiquettes à respecter en permanence, se tenant à ces critères écrits par des gens bien plus intelligents qu’eux comme les unijambistes se tiendraient à des béquille, ce que tous ces crétins, ces abrutis, ces attardés qualifieraient comme illégal, la belle et magnifique inquisitrice Perditio ne voyait cela que comme une ligne directrice du génie. Ce qu’il fallait faire était simple : être supérieur aux autres. Et à partir de ça, la déesse pourrait être heureuse. Et elle l’était. Elle ne devait prouver à personne à quel point elle était supérieure à tout le monde. Et ce majin prétentieux et ridicule n’était pas et ne pourrait jamais être ajouté à sa liste d’exception. Elle était plus qu’une forme de vie ultime ou l’un de ces prétextes de supériorité ambulants qui se pavanaient dans l’histoire comme des avancées dans le monde de la biologie ou de la métaphysique. Elle était une déesse qui s’ennuyait simplement un peu trop dans le monde d’en haut. Perdue dans l’espace, sans rien pour lui faire face, devenant las, la farce voulut qu’elle prenne place dans une carapace bleue et pleine de grâce. La chance lui fit apparaître un Roi Cold pour la rendre inquisitrice, pour se remplir la panse sous les ordres de son fils. Ces mégalomanes n’étaient pas quelque chose qu’elle respecterait à jamais et pour toujours. C’était une autre poussière dans l’éternelle histoire qu’elle voyait défiler un siècle à la fois. Observer le défilement des secondes ne pouvait que lui changer les idées après tant de films admirés à la pellicule. Les bulles du cerveau bouilli de la créature juvénile passaient vers l’extérieur de sa tête comme de l’eau traversait une passoire, des pensées ridicules et stupides qui n’avaient d’autre but que d’imiter la lenteur et la précision de Shemesh dans ses phrases. À peine avait-il pensé à dire ce qu’il souhaitait que la main de la belle faisait se créer derrière le vermisseau ce qu’il désirait tant.

”Elle est derrière toi.”

Cela fut la réponse de la reine des disgrâces et des affronts quand le gigantesque bébé avait affirmé qu’il souhaitait un premier paiement avant le début de ses services. La cuisse était maintenant couverte de plumes, alors qu’une gigantesque volaille se retournait voir l’envahisseur de son espace personnel : un ver de terre avec des bras et des jambes. Un truc rose avec plusieurs queues gesticulant sur sa tête. Il ressemblait beaucoup à l’un de ses repas ! Créée durant les explications de la magnifique impératrice du mal ainsi que le temps très long de réponse du majin, elle avait le cerveau aussi proportionnellement petit que les modèles originaux. Ainsi, il n’y avait pas grand chose d’intéressant dans son mode de pensée. Elle avait simplement envie de manger celui qui portait le nom de Duum. Et oui ! L’esprit du petit bonhomme était parvenu à mémoriser ne serait-ce qu’un nom ! C’était fantastique ! Incroyable ! Absolument sensationnel ! Arrêtons de mentir : Shemesh n’était pas du tout impressionnée. Elle fit s’élever son siège dans les airs, alors que le bec bien plus pointu et résistant de l’animal tentait dégager la puce rose de sa hanche tout en cherchant à sortir sa patte hors de terre. Le fait de naître à l’instant ne semblait pas du tout la gêner. Sa nouvelle faim, cependant, la contrariait fortement. Une fois sa proie à terre, la gigantesque poule n’avait d’autre objectif que de le picorer. C’était à se demander si le pauvre et pitoyable majin était capable de se régénérer malgré l’acide digestif dans lequel il allait se retrouver ! Ou bien parviendrait-il à survivre et à impressionner mademoiselle Perditio ? Quel joyeux test que celui-ci ! Sirotant un délicieux Soda, elle observait le déroulement de l’affrontement entre une volaille de 125 mètres de haut et un malheureux fils de fils de tueur de dieu.
Duum
Duum
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockMer 30 Jan 2019 - 16:03
Derrière lui? Oh que non! Il l'aurait quand même vue, une volaille aussi grosse! Même s'il est vrai que l'endroit était subitement devenu plus sombre...
Un rapide coup d'oeil indiqua à Duum que son popotin ne reposait désormais plus sur de la chair nue, mais recouverte de plumes! De même, la cuisse était désormais attachée à un corps! Enfin, un soubresaut le décolla de son siège, direction le sol.
"Waaaaaaaah!" Laissa échapper la joyeuse crevette, proportions obligent. Ses grands yeux dansaient dans tous les sens pour s'approprier chaque détail, ce toujours en position de tailleur malgré la chute libre.
La taille, la masse, la couleur et qualité du plumage, l’œil, la vivacité... Ce n'était qu'une question de temps avant que tous les paramètres ne soient acquis. "Ooookay." Conclut le Majin avant de se réceptionner dans une pirouette de dernière minute, atterrissant debout et déterminé, déclarant au passage: "Toi t'es vraime..."
Mais la suite fut perdue dans le bec de la fameuse poule aux proportions titanesques.

Honnêtement, Duum ne s'était pas attendu à ce qu'on le prenne pour le plat de résistance et n'avait donc pas esquissé l'ombre d'une esquive. Il était cependant temps de rappeler quels étaient les rôles!
"Hééééé!" Résonna la voix redevenue monotone d'un certain démon rose dans la cavité buccale, avant de s'échapper par les narines de l'animal fautif, donnant par ailleurs l'impression que ce dernier était doué de parole. Son bec commença à s'ouvrir sous les efforts d'un chewing-gum en tablier, qui au bout de quelques secondes put se tenir entièrement debout.
"C'est moi qui te mange!" Expliqua l'écarteur, syllabe par syllabe, comme si le gallinacé pouvait le comprendre. Le lilliputien finit par s'extirper de la tenaille, pour plonger de toute la hauteur du géant et se poser dans une gerbe de poussière.
Reprenant là où il avait été interrompu, les sourcils largement froncés attestant d'une humeur devenue bien plus sérieuse, le Majin allait bientôt justifier la terrible réputation de son espèce.

En tant normal, il suffit d'un coup de couteau pour décapiter une poule, mais une de cette taille là? En plus, se rater signifiait se retrouver avec un truc vaguement encore vivant qui court partout...
Duum laissa échapper son ki pour la première fois, dégageant une aura explosive d'un caractéristique rouge rosé. Même si les nombres n'étaient pas excessifs, voire outrageux, l'écart entre le repos et l'état présent était lui très impressionnant.
La lueur attirant l'oeil de la colossale volaille, cette dernière repartit de plus belle en quête de sa proie, mais son bec n'en trouva nulle trace avant de se heurter violemment au grès. L'écran de particules soulevé ne dissimulait nullement la brillance du petit démon qui dût tout de même esquiver à nouveau un assaut, d'un large mais rapide pas de côté caractérisé par un effort tout de même minimum.
Ce n'était plus qu'une question de timing. Duum avait déduit le meilleur moment pour frapper, et l'occasion se présenta. "Bon ben..." Absorbant sa propre aura qui prenait par ailleurs l'apparence d'une sorte de mousse, son bras se mit à gonfler alors que des simili-muscles grossissaient, ondulant alors qu'ils pompaient toujours plus de ki démoniaque. Son vecteur finalement stabilisé, le Wata Kashi-hô était fin prêt...
La dernière tentative de la poule se heurta à un uppercut foudroyant, dont se dégagea en l'espace d'une fraction de seconde un violent souffle de vapeur(?) à l'apparence singulière: une éruption de barbapapa se déployant vers les cieux!
Le corps de la géante se vit relevé sous la force de l'impact, et quant à la tête... Des débris organiques divers mais généralement teintés du rouge de l'hémoglobine se mirent à tomber dans les environs proches, attestant de son sort.
Duum n'y fit pas vraiment attention, recouvert qu'il était par l'immense carcasse qui venait de lui retomber lourdement dessus en aplatissant la topographie des lieus.

Les secondes se mirent à défiler sans que rien ne bouge, sinon le nuage de sable qui retombait peu à peu accompagné des particules déclinantes de ki gastronomique, dévoilant une scène de carnage insolite qui pouvait donner à de potentiels passants toute l'inspiration nécessaire pour raconter des histoires de monstres jusqu'à leurs arrière-petits-enfants .
Et puis silencieusement, presque en prenant son temps, une petite flaque s'extirpa d'un bord plumé, avant de reconstituer entièrement l'être à l'origine de cette pagaille. Ce dernier n'apparaissait pas du tout atteint, et c'est même l'air satisfait qu'il se retourna pour confirmer la décapitation.
"Couic." Conclut le Majin en esquissant un sourire franc, celui quand un plan se déroule sans accroc. "Ça a vachement bien marché..." Marmonna-t-il en observant sa paume. En effet, c'était la première fois qu'il s'était servi de sa meilleure attaque originale dans sa nouvelle forme, et les effets étaient nettement supérieurs. Au départ conçue pour renverser des tanks (les bandits avaient beaucoup investi), force est de constater qu'elle pouvait maintenant s'occuper de bien plus gros!

En parlant de plus gros, le petit démon se trouva fort dépourvu quand la suite fut venue. Porté comme il l'avait été par l'envie de rencontrer une bête aussi grande, il n'avait pas spécialement prévu quoi faire une fois celle-ci trouvée. Réduite au silence, elle n'était plus qu'une grosse réserve de viande gâchée, vu que repu sur l'instant, il n'avait pas spécialement envie de cuisiner.
Quelques bonds agiles lui permirent de se planter au sommet de la carcasse qui dépassait même les tours de roches avoisinantes, histoire d'être visible pour la femme bleue qui s'était vraisemblablement cachée. Après tout c'était le cas de tous les autres gens qui lui avaient demandé des services par le passé.
Gonflant son torse de plus d'air qu'humainement possible comme une grosse grenouille de gomme, il hurla avec la subtilité caractéristique de son espèce: "QU'EST CE QUE TU VEUUUUUUUUUX!?"
...Faisant s'effondrer par là les quelques structures fragilisées qui tenaient encore debout...
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 156
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockJeu 7 Fév 2019 - 22:40
Du haut du ciel, une spectatrice armée de jumelles observait le combat. Ce qui aurait dû être une bataille violente, sanglante et brutale s’était avérée être une joute comique et digne des dessins animés où lièvre et canard se disputaient sur quelle chasse était ouverte. Le petit être n’avait rien fait d’autre que crier et se faire manger pendant quelques minutes, avant de donner un coup de poing explosif pour anéantir la tête de la volaille. Cela fut suivi d’une propulsion d’hémoglobine dans tous les sens, une pluie de sang qui dura quelques secondes. Ce n’était rien de bien sensationnel. Un globe oculaire s’écrasa contre la vitrine du vaisseau de la machiavélique et magnifique maîtresse de la torture, déstabilisant légèrement le siège volant avant que des essuies-glaces ne se manifestent pour nettoyer tout cela. Ce n’était pas très intéressant de décrire toutes les jets camins qui furent projetés dans tous les sens à l’issue du combat, en particulier quand il n’y avait pas de spectateurs pour se sentir dégoûtés de tout ce gore causé par l’affrontement titanesque entre un nain rose et une pantagruélique poule pensant à combler sa panse en dévorant le premier.

”Ridicule.”

Cependant, quelque chose attira son attention : Duum venait de se détruire à la suite de son attaque avant de réapparaître lentement à l’aube de son massacre. Des petits bouts roses s’empilèrentent les uns sur les autres, formant petit à petit une forme semblable à celle du Majin. En quelques secondes, il était à présent vivant et plein d’énergie. C’était comme s’il n’avait jamais été désintégré par sa propre attaque. Comment donc était-il capable d’utiliser ce genre de pouvoirs ? Cela devait être une technique typique de son espèce mentalement lente et au discours absurde. Il ne fallait pas réfléchir au pourquoi du comment trop durement, car sinon on en viendrait à se demander si c’était les atomes eux-mêmes qui permettaient au corps du Majin de se reconstituer. En vérité, Shemesh n’avait pas envie d’y penser non plus. Ce qui lui importait était surtout de savoir que son potentiel nouveau sbire pouvait s’en sortir malgré des blessures fantastiques. Il ferait un excellent chien de chasse, enragé jusqu’à ne plus penser à sa propre sécurité lors des poursuites de pauvres et misérables lapins. Un ventre à pattes qui massacrerait ses victimes sur place avant de les engloutir puis de les digérer sans avoir peur de voir son propre sang arroser les cadavres et offrir une sauce particulièrement piquante à ses délicats mets.

”Tu n’as pas besoin de crier.”

Elle était tranquillement descendue après la fin de l’affrontement rocambolesque d’un ver de terre et d’un volatile qui ne volait pas. Tandis que le vainqueur hurlait comme le nuisible destructeur qu’il était, elle avait simplement gardé la vitre de son engin fermée pour ne pas avoir à l’entendre, laissant un haut-parleur installé au milieu de l’insigne de son fauteuil faire passer le message à sa place. Après que l’autre crétin ait baissé de volume, notre magnifique déesse de la destruction et de la souffrance permit à la barrière ressemblant à du verre de disparaître pour pouvoir assurer une conversation digne d’êtres intelligents. Le pluriel dans cette dernière phrase n’était pas nécessaire, car il n’y avait qu’une personne véritablement douée d’intellect en ce lieu. Nous savons tous qui ce génialissime individu était, pas vrai ? Shemesh se savait amplement plus maligne que son futur sous-fifre. Il ne serait qu’un tas de muscle à régénération perpétuelle qui ne ferait que se mouvoir pour convenir aux ordres de l’inquisitrice Perditio. Mais il était temps de répondre à sa question.

”Ce que je souhaite, c’est un serviteur. Je te propose de m’obéir au doigt et à l’oeil, à moi et à l’empire représenté par mon autorité. En échange, tu auras tout ce dont tu as besoin pour cuisiner ce que tu souhaites dévorer. Cependant, ne tâche pas de me mentir : je suis capable de savoir quand tu as véritablement faim. Ton esprit n’a pas l’air de souffrir de remords quand tu tues. Tu as une puissance destructrice correcte. Et tu ne ressens ni la douleur, ni le besoin de prendre une pause pour te soigner. Tu serais parfait comme larbin ! Et tu gagnerais beaucoup !”

En vérité, la dame meurtrière se demandait s’il était possible de lui laver un tant soit peu le cerveau à l’aide de ses pouvoirs, afin de s’en faire un perpétuel allié à la volonté anéantie. Mais chaque chose en son temps.

[Je m’excuse pour le retard !]
Duum
Duum
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockVen 8 Fév 2019 - 20:10
Duum n'avait aucun problème pour exécuter des ordres, c'est un peu ce qu'il avait fait pendant des années sans rechigner, tant qu'on s'occupait de son ventre. Restait à savoir si la demande de l'étrange personne en machine volante était intéressante. Avec le festin qu'avait été la cuisse géante, elle avait largement assuré la partie paiement. Il restait cependant beaucoup de facteurs inconnus pesant encore dans la balance. Tous furent extrapolés les uns après les autres de façon plus ou moins extrême pour mener vers sa décision finale.

Premièrement, le Majin avait collé l'étiquette de "gentille" à son interlocutrice, point indispensable car ce dernier refusait de travailler pour des "méchants".
La différence est simple: Un "gentil", tel qu'il comprenait le mot après l'avoir entendu des villageois toute son enfance, était une partie d'un système permettant de créer des choses.
Un "méchant" au contraire était un être qui cassait le système, et que les gentils ne pouvaient pas battre! S'ils arrivaient à leurs fins, il n'y aurait plus rien dans l'univers, donc plus matière à cuisiner. Le parti à fondamentalement soutenir était donc on ne peut plus clair.
Duum ne se considérait cependant ni de l'un ni de l'autre. Il s'occupait juste des méchants contre une récompense des gentils, complétant un triangle qui prenait enfin sens.
Au vu de sa fuite devant la poule géante pas très contente qu'on cuisine une congénère, puis sa proposition, on pouvait en déduire que la femme bleue devait être du bon bord! En plus elle n'aimait pas le mensonge, un autre bidule mauvais et improductif.

Un autre point rapidement éjecté fut le remord, un concept largement effacé dans la psyché de Duum, et tant qu'on y est un mot absent de son vocabulaire. Tuer était un sujet sérieux parce que les conséquences étaient aussi immédiates qu'irrémédiables, mais l'acte n'avait pour lui aucun impact émotionnel. C'était des fois constructif, des fois non, et dans ce dernier cas il ne l'ignorait pas, remarquant juste un instant que c'était une erreur à ne pas reproduire si possible. Cependant, l'être à la peau chewing-gum ne serait vraisemblablement jamais hanté par ses actions.

Préférant rectifier des erreurs d'appréciation avant qu'on ne les lui reproche, il commença sa réponse par: "Y a des trucs qui font mal." mains akimbo serrées en poings et mine grognon signifiant que cela l'ennuyait. Certes, il parlait là plus de gêne que de véritable douleur vu qu'il n'avait pas encore fait face aux incroyables combattants parsemant l'univers, seules véritables menaces pour son intégrité physique. Il n'aborda même pas ses capacités de guérison, celles-ci n'ayant au fond jamais été poussées à leur paroxysme. S'il s'en tenait au peu d'expérience qu'il avait, il pouvait en effet se régénérer comme bon lui semblait.

"Mais d'accord!" L'avantage, c'est qu'on attendait rarement une réponse en conversant avec le singulier Majin, tout au plus le temps de l'inspiration après la dernière syllabe. À en juger par trois hochements de tête accompagnés de "Hum!" successifs et approbateurs, ainsi qu'un sourire malicieux, le petit démon était même enthousiaste à l'idée de conclure le marché.

Et c'est là que les télépathes quel que soit leur univers pouvaient déceler une faille, car s'il est bien un concept problématique qui a été éclipsé, c'est bien le statut de larbin! Sonder le démon rose montrait clairement un refus de l'autorité, en dangereuse inadéquation avec la condition susmentionnée, auquel il avait attribué la même signification que "collaborateur" (dans l'idée, ce mot étant aussi inconnu pour lui). Manque de chance supplémentaire: le chaotique petit monstre avait même fait une fixation dessus, ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne se mette à l'employer. Conserver le contrôle sur l'intéressé allait se révéler un jeu aussi simple tel les règles à respecter, qu'intransigeant si une seule venait à être transgressée.

À bon entendeur ou liseur de pensées!
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 156
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockSam 16 Fév 2019 - 14:46
Le nez de Shemesh la piquait. Cela devint rapidement insupportable. C’était en vérité extrêmement distrayant quand la pauvre déesse était en train de communiquer avec l’être inférieur en face d’elle. Elle éternua alors pile à la fin de son discours précédemment marqué dans le post d’au-dessus.

”Quelqu’un doit être en train de parler de moi...”

Elle avait pris l’habitude de dire ça après chaque éternuement. Que cela soit vrai ou faux n’importait pas vraiment. Mais reprenons là où nous en étions : le dialogue le plus épique possible entre la plus garce de toutes les divinités et un crétin à la voix aigüe et pourtant capable de miracles de la destruction. Cela s’était conclu d’une façon qui convenait grandement à l’inquisitrice Perditio : le petit être rose était entièrement d’accord avec l’idée de la suivre. Mais en lisant le livre qu’était son esprit, la déesse put observer un passage qu’elle avait sauté : Duum n’était pas le genre de personne à apprécier d’obéir à quelqu’un. Peut-être que “larbin” ne fut pas le mot à employer ? Ce n’était pas grave. Pour son égo plus grand que le soleil qui brillait dans le ciel, Shemesh était aisément capable de se placer en égal hiérarchique d’un autre. Accepter d’être un sous-fifre était également chose aisée : elle n’avait pas besoin de prouver à quiconque d’autre qu’elle-même qu’elle leur était supérieure. Et puis, tout ce jeu d’alliance n’était qu’une source d’amusement, après tout. M’oui, il y avait une appellation honorifique à placer avant “Cold” pour certains démons du froid qui se croyaient plus puissants que les autres. Mais il lui fallait cligner des yeux pour qu’ils disparaissent avec leurs pathétiques vies. Ils tombaient comme des mouches. Une immortelle comme la dame à la peau bleue continuerait d’exister lors de l’apogée et de la chute de ce regroupement juvénile. C’était une cabane dans les arbres et interdite aux singes. Pas grand chose d’exceptionnel.

Mais reprenons donc notre discussion entre les deux incarnations physiques du malheur et de la destruction. Il fallait trouver un moyen de s’assurer de la loyauté de son nouveau toutou. Si elle était d’accord pour dire à haute voix qu’elle était égale à un autre, il lui fallait s’assurer dans sa tête de tous les moyens de contrôle. Peut-être qu’elle pourrait utiliser de ses capacités de transformation pour lui inscrire un ou deux ordres dans le crâne ? Quelque chose qui s’accorderait à “Je ne trahirai jamais Shemesh Perditio et je resterai à ses côtés pour la protéger et accomplir ses désirs. J’accepterai les récompenses quand j’aurais bien agi et comprendrai mes erreurs une fois prouvées.” Il lui faudrait peut-être ajouter des lignes de dialogues en plus. Davantage fleurir le discours. Ajouter des mots en plus ou en moins. Que ça ait un minimum de classe et de panache.

”Bien. Cela fait de toi mon larbin. Larbin, pour moi, c’est être celui qui suit des instructions en échange de récompenses. C’est un associé, en quelque sorte. Ceux qui te donnent une autre définition sont des menteurs ou des idiots. Tu as compris ?”

Entre ses mains se matérialisa un petit quelque chose : une sorte de badge capable de se fixer à n’importe quelle surface. Il ressemblait à un scarabée, mais il suffisait simplement de regarder sur la signature de ce post pour comprendre son apparence. Se penchant hors de son siège, elle le plaça sur l’espèce de plastron que possédait le Majin. Ses gestes étaient empreints de tellement de dignité que personne n’aurait pu remarquer qu’elle avait manqué de se casser la figure durant sa manoeuvre. Se remettant au fond de son siège, elle expliqua ce que ce magnifique objet signifiait.

”Ceci est mon emblème personnel. Comme tu as pu le voir, il est sur ma robe ainsi que mon siège. Cela signifiera aux autres membres de l’Empire Cold que tu es avec moi. Ainsi ils ne te feront pas de mal.”

Son siège fit apparaître un ordinateur devant elle. Elle avait appris comment tapoter des messages à l’aide de ces jolies petites machines, mais elle n’était aucunement une maîtresse du code et une magicienne des programmes informatiques. Elle n’était qu’une bête utilisatrice de la technologie actuelle. Avec une vitesse surprenante, elle s’était mise à rédiger un rapport envoyé à on ne sait quel chef de l’Empire susnommé.

”Oh, mais je ne t’ai rien dit ! Mon nom est Shemesh Perditio, je suis inquisitrice au sein de l’Empire Cold. Un Empire, c’est quand beaucoup de planètes sont régies par un même gouvernement. Mais c’est très compliqué. Disons que nous sommes tous deux des associés parmi beaucoup d’autres associés dans cet empire. Mais tu es d’abord et avant tout avec moi, d’accord ? Tu auras juste à m’écouter si jamais il se passe des choses. Et tu seras garanti d’avoir de quoi cuisiner la nourriture que je te crée. Mais n’attaque personne tant que je ne te demande pas de le faire, où sinon tu n’auras pas de récompense. D’accord ?”

[Désolée du retard, j’ai souffert de quelques problèmes personnels qui m’ont quelque peu distraits ^^]
Duum
Duum
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 20
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut ClockVen 22 Fév 2019 - 20:16
Hochant la tête de manière exagérée pour signifier qu'il avait compris les explication sur son nouveau statut, Duum n'opposa ensuite pas de résistance pour l'apposition du badge. Il s'exclama même: "Ah! Comme ça on saura avec qui je suis." Certainement pas du bon côté en tout cas, ironie quand tu nous tiens... Mais peut-être que corrompre irrémédiablement le nouvel arrivant était l'objectif de la déesse?
Quoiqu'il en soit: Petit, d'un goût étrange (artistiquement!), mais somme toute très utile, le gadget avait en toute positivité attiré l'attention du petit démon rose. Tant qu'il en bomba fièrement le torse poings sur les hanches pour signifier son approbation, répétant au passage sa future pose pour le montrer ostensiblement.

Puisque l'inconnue s'était présentée, le Majin fit de même, quoiqu'il n'y avait pas grand chose à dire: "Moi je m'appelle Duum, et j'ai pas d'empire." Maintenant qu'il avait eu une présentation de son groupe d'employeurs, il précisa spontanément sa position d'outsider. L'Empire Cold (empire étant un très gros système, et Cold un nom) venait certes de gagner un collaborateur pas loin d'unique, mais aucunement un véritable sujet.
Attiré naïvement par la quantité plutôt que la qualité, il tardait à la créature née de la dernière pluie de rencontrer toute cette clique d'associés. Il savait vaguement qu'il vivait sur ce qu'on appelle une planète (qui elle-même s'appelle la Terre), aussi la mention de plusieurs impliquait tant de nouveauté, tant de potentiels nouveaux ingrédients et autres saveurs! C'est exactement pour cela qu'il avait quitté le village.

L'inquisitrice (encore un terme qu'il allait devoir apprendre, décidément!) avait bien précisé le caractère exclusif de leur accord. "Donc pas d'autres contrats en même temps. Compris." Suivant le fil, si elle s'était empressée de le conclure, c'est qu'elle devait avoir au moins un plan en tête. Pas du genre à attendre ou familier avec la perception commune du temps, Duum s'empressa d'ajouter quasiment sans pause:
"Alors, qu'est-ce qu'on fait Shemesh?" Tout en familiarités. L'étiquette, c'était juste un machin plat à coller avec des trucs écrits dessus (généralement des prix au magasin).

suite:
 
Contenu sponsorisé

Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Empty
MessageSujet: Re: Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut   Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut Clock
 
Une cuisse de poulet rôtie de 25 mètres de haut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duo de Poulet à l'ananas
» Poulet sauté à la coriandre et au cumin
» Lasagnes au poulet
» Poulet aux écrevisses
» POULET FARCI AU POP-CORN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-