Partagez
 

 Entrée en scène [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockMer 1 Mai 2019 - 23:32
La rue, ça pue. Ca faisait un bon moment que j'avais pas traîné dans cette fichue ville. Longtemps. Bien trop longtemps. Un soleil resplendissant, des millier de citoyens heureux et épanouis gambadant à droite à gauche, bien en sécurité dans leur superbe petite ville bien loin des dangers rôdant dans les campagnes alentours. Après tout, ici, à Satan-City, tout le monde se sentait bien à l'abris. Mister Satan, Hercule pour certains, ou encore "l'Homme le plus fort du monde" qui donnait son nom à cette mégalopole, était responsable de toute cette insouciance. Et ils en profitaient bien, ces salauds. Mais ça allait changer, car moi, Garou, j'allais leur montrer à quel point ils étaient faibles, j'allais leur enseigner la terreur et la gravé au plus profond de leur être. Pour commencer, les rues étaient suffisantes... Les justiciers de mon enfance se faisaient plus rare de par cette tranquillité, mais quelques amateurs persistaient à foutre le bordel et évidemment il existait toujours quelques gus' pour jouer les héros et sauver la situation. Ce Great-Machinman ou je ne sais quoi, il était l'un des premiers sur ma liste... Puis la fille de Satan elle aussi, et enfin pour parfaire ma domination le champion lui même allait y passer, et alors le monde réalisera que j'existe, qu'ils sont tous foutus. Ces profondes réflexions m'arrachèrent un sourire de satisfaction, mais je fus bien rapidement extirpé de mes pensées alors qu'un cris résonna au coin d'une ruelle.

Trois sortes de clowns semblaient s'en prendre à une donzelle, on l'entendait parfaitement crier à l'aide avant que l'un d'eux la fasse taire d'un revers de la main. Evidemment, personne ne faisait un geste... Quelques-uns prenaient bien la peine d'attraper leur téléphone, certainement histoire de profiter une police qui arrivera bien trop tard, avant de prendre leur distance à leur tour. Tsk, où sont-ils donc, ces fameux héros. N'empêche, les méchants sont pas fameux non plus à en voir leur dégaine... Bien loin des fabuleux monstres que j'admirais gamins. Ca m'faisait mal d'agir de la sorte, mais de toutes manière il fallait bien que je me dégourdisse les pattes, avant d'entamer ma chasse. Seul, j'empruntais donc le chemin de la ruelle.

"Hoy', à trois ces nazes les gars, et puis c'est pas glorieux comme coup. Allez donc braquer des banques c'est le mieux que vous puissiez faire à votre niveau."

Le plus baraqué des trois se retournait, laissant la fille à ses dos compères, avant de me toiser de ses quelques têtes de plus que moi. Son haleine fétide m'agressait les narines, à tel point que je dû me couvrir la bouche avec ma main. Le lourdaud tentait de m'intimider, mais vu l'odeur d'alcool il était clair qu'il était bien loin de représenter le moindre danger... C'était même pas marrant. Il engagea une droite, mais lent comme il était son swing n'eu pas le temps de m'atteindre que déjà j'enfonçais son bon gros crâne contre le mur voisin. Quelques briques accompagnèrent sa chute.

"Sérieux, vous êtes la honte des bad guys là, il était vraiment temps que j'entre ne scène hein."

Un canif et un poing américain apparurent des poches des deux derniers tandis que la donzelle restait accroupie au fond de l'impasse... Bordel, elle pouvait au moins avoir peur de moi quoi. Ils "chargeaient" plus ou moins dans ma direction, puis d'un mouvement rapide j'assenais deux Manchettes à leur nuque, esquivant aisément leur tentative d'attaque. Ils s'écroulèrent à leur tour, me permettant d'approcher la victime qui déjà rampait à mes pieds pour me remercier, en larme. J'avais un terrible envie de lui faire avaler ses dents à cette chouineuse, mais un détail attira mon attention. Elle portait à sa jupe l'écusson de ce fameux lycée "Orange Star", celui là même où étudiait la fille de Satan. Je l'attrapais par le col, la plaquant contre le mur à ma droite, tandis qu'elle recommençait à gémir.

"Dis donc, tu connais la fille de Satan ?"

Videl fut le nom qu'elle m'apporta, affirmant qu'elle allait se charger de mon cas comme elle s'était chargé de criminels dans mon genre. J'affichais désormais un sourire carnassier.

"Ah oui ?":
 

"Mais qu'elle vienne, j'ai grand hâte de faire sa connaissance... Dis moi, si je te relâchais là, tu la ferais venir pour moi dis ? Ce s'rait sympaaa."

A l'autre bout de la ruelle, on m'intima de ne plus faire le moindre geste, le déclic métallique d'une arme à feu prête à tirer faisant frémir mes tympans. En un instant, je projetais la fille contre le nouveau venu qui n'était autre qu'un gardien de la paix, sûrement prévenu par l'appel de toute à l'heure. Les deux corps se rencontrèrent brusquement et s'écrasèrent sur la voiture stationné juste derrière le poulet, enfonçant la portière de cette dernière sous l'impact. Je m'extirpais d'un pas assuré de l'ombre de la ruelle, faisant face à une dizaine de flics appelants dors et déjà du renfort... Ce n'était en réalité qu'un contre temps, j'avais mon information. J'écartais les bras.

"Je dois bien avoir quelques minutes à vous confier, mon avènement ne fait que commencer !"
Ymperion
Ymperion
Cyborg
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 15/11/2016
Nombre de messages : 758
Bon ou mauvais ? : Bon/Neutre
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Sphère énergétique/ Dodompa / Black Voice
Techniques 3/combat : Absorption d'énergie / Scie énergétique
Techniques 1/combat : Auto-pilote

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockVen 10 Mai 2019 - 19:54
Voilà presque une bonne année qu'Ymperion avait terminé son entraînement aux allures de spartiates accompagné des deux sayains, Motta et Sharotto. Qu'avait-il fait pendant tout ce temps, et bien pas grand chose car il avait décidé de mettre son dessein de protéger la Terre entière de côté et de se livrer à une vie banale faites d'eau fraîche et de verdure... ainsi que de beaucoup de fast-food en tout genre, cependant, ne vous méprenez pas, il n'avait pas encore décidé de renoncer à ses nobles ambitions, il est juste devenu étudiant à l'université sous les ordres de sa nièce du futur, Polyussica qui pourrait être sa grande sœur. Oui, sous les ordres car il s’apprêtait à partir pour une autre planète et lors de l'annonce de ce voyage plus que soudain, il se vit stopper ainsi que sévèrement réprimandé et le fait qu'il soit son ancêtre vieux de 218 ans ne changea absolument rien du tout. D'un commun accord, ils avaient conclu qu'il devait réalisé ses études mais qu'il pourrait partir en "colonie de vacances" lors de ses congés après chaque examens annuel, tout les deux semestres. Il s'est donc installé dans un petit appartement de 12 m² qu'il loue et travaille dans un cinéma plus ou moins assidûment pour subvenir à ses besoins malgré que sa nièce lui ai proposé de l'aider financièrement étant "péter de thunes" dans le langage urbain du ghetto. Mais, le jeune cyborg devenu un petit fêtard ne voulut rien entendre car il frémissait rien qu'à l'idée de faire toutes ces choses banales qu'il avait raté pendant sa sieste de 200 ans. L'idée insufflé dans la tête du cyborg par sa parenté n'était finalement pas si mal et il y prenait goût. Rien de sensationnelle comme promis, vous venez d'avoir un résumé non condensé de la misérable vie d'étudiant qu'Ymperion avait eu sans détour et autant vous dire qu'il ne s'est pas grandement entraîné, sa flemmardise étant son paramètre par défaut si l'on devait le comparer à un personnage de jeu vidéo. Et alors qu'il perdait ses qualités d'élèves studieux pour devenir de plus en plus dépravé, il vit un jour un braquage sur Satan-city qu'il décida de stopper ce qu'il fit en moins de 3 minutes mais cet engouement qu'il ressentait auparavant rien qu'à l'idée de pouvoir protéger la population puis ensuite d'être acclamé avait disparu. Pourquoi ? Peut-être se sentait-il trop fort dans la métropole mondiale et que sans réelles adversités, les choses étaient moins drôle. Et oui, on peut bel et bien affirmer qu'Ymperion se prend pour un monstre de puissance ce qui n'est pas faux... quand on le compare aux terriens lambda car se rappeler de certains souvenirs de correction par tout les adversaires rencontrés pourrait peut-être le calmer dans son monde imaginaire où il refléterait le héros portant le fardeau d'un pouvoir surpuissant destiné à être le bouclier de l'humanité.


Sa réaction à cela fut des plus étranges car il décida de regarder des combats sur les chaînes sportives dédié pour accéder à l'entraînement spirituelles qu'il savait désormais utilisé mais sans grandes expériences. Comment pouvait t-il progresser ? Son corps malgré les casse-croûte et dîner au fast-food, lui, ne pouvait pas l'entraver dans sa force physique acquise mais concernant ses capacités de combats, le doute ne planait même plus, Ymperion se bat comme un pied et ce n'était pas à l'image de son rêve car s'il le fallait, il pouvait se défendre comme un poltron derrière des airs de téméraire lorsqu'il est obstiné.


(Je change de point de vue exprès ^^)


Alors que je mène ma petite vie tranquille, je fais encore face comme d'hab' à mon éternel problème, à savoir que mon frigidaire possède les traits du néant. Alors, coupant court à mes révisions, je me dépêches vers la porte menant au couloir aux airs de prison pour descendre à toute vitesse les escaliers entièrement en bois grinçant, un sentiment pas très agréable quand on connaît l'ancienneté du bâtiment.
L'épicerie du coin est fermé pour une raison dont je me fiche complètement car pour l'instant ma priorité c'est mon ventre qui commande de remplir ma panse ; pas le choix, il faut se diriger vers le centre ville pour aller dans une grande enseigne, je vous passe les détails barbant car une fois arrivé, j'ai simplement fait ce que j'avais prévue. Et alors que je me dirige vers mon foyer pour accomplir mon destin, il a fallu que je tombe sur une pancarte publicitaire affichant une nouvelle édition de mon jeu d'enfance préféré, ni une, ni deux, j'ai suivi les directives du panneau pour aller me l'acheter et alors que je suis en train de traverser une rue somme toute assez banale en direction du store en courant, j'aperçois plusieurs voiture de flics qui entoure une ruelle, mais je dois vous avouer que à ce moment là, je courais et que j'ai pas trop fait attention jusqu'à ce que je me retrouve à l'entrée du passage d'où un homme se dirigeait droit vers le trottoir parallèle assez aisément mais pas naturellement avant d'être brusquement stoppé par une des portières de la voiture de fonction. J'ai dû faire un pas en arrière très rapide et protéger mes courses évidemment mais un sac n'a pas s'est fait emporté par une jambe fine.

" Wow ! belle prouesse physique monsieur l'agent. Mais si vous pouviez faire attention aux gens haha.* pour pas froissé les forces de l'ordre parce qu'en vrai j'étais sur le point de péter un câble. "

Un autre gardien, puis un autre et encore pas mal, une dizaine environ sont sorti des voitures pour braquer leurs armes en direction de la ruelle et j'ai pas toute suite compris donc naïvement j'ai dit :  

" Mais... euh, pas la peine de s'énerver, votre collègue m'a simplement surprit, je vais gentiment faire demi-tour et rentrer chez moi ! " 
Pour ne pas finir au commissariat et devoir appelé ma tutrice qui d'apparence fragile avait de quoi me foutre la raclée de ma vie.

" Un civil ? Je vais vous demander d’évacuer la rue jeune homme ! " 
répliqua un agent sur place avant de prendre sa radio pour appeler des renforts.

" Code 007, je demande une ambulance au 122 rue Jean Macé, je répète, code 007."

Une adresse que j'avais déjà entendue quelque part, enfin passons. La naïveté dont j'ai fait preuve face à la situation peut refléter mon manque de réel affrontement avec les petites affaires réglé en deux minutes chrono, enfin bon, la personne qui a fait ça doit être assez forte, genre un pratiquant d'art martiaux ou un quelqu'un de fort physiquement, rien de quoi m'inquiéter.
Je me suis donc ré-avancé vers la ruelle plus naturellement en entendant les policiers brailler pour que je recule, c'est pas que je veux leur volé la vedette mais je suis pressé et coincer une petite racaille, c'est toujours ça de prit ; si je l'arrête, on me dédommagera sûrement à coup sûr. Et alors que j'arrive encore au niveau du coin où la ruelle commence, un type est sorti de la dernière à moins de deux mètre avant de sortir :

"Je dois bien avoir quelques minutes à vous confier, mon avènement ne fait que commencer !" 
dans le plus grand des calme tout en s'étirant. Il est vêtu de vêtement, oui, je n'attendais pas grand chose de ce gars donc je l'ai regardé rapidement mais je dois dire que sa coupe de cheveux est cool. Vue son pantalon, ses chaussons et sa musculature, ma théorie de maître d'arts martiaux se confirme.

" Dit moi, si tu veux pas finir à l'hosto, tu ferais mieux de te rendre, ces flics sont armés, tu sais ?" 
que j'ai sorti d'un air blasé, car ce genre de situation se finissait souvent en pleurs du bandit ou en étalage instantané servi par moi-même. Espérons qu'il soit assez intuitif pour ne pas faire de bêtise bien que son style intrigant me fasse attendre un truc de ce type. 



Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockMar 14 Mai 2019 - 0:43
Voilà que je faisais face à une bonne petite troupe de flics, ça n'avait rien de glorieux mais c'était sûrement un bon moyen de faire parler de moi. D'autant plus, avec un peu de chance, peut-être que tout ce bordel allait attirer un justicier du dimanche, de manière à ajouter un trophée à mon palmarès. Je joignais mes poings, laissant craquer bruyamment mes doigts tout en affichant un sourire carnassier. Soudain, une terrible sensation m'envahit. De véritables sueurs froides faisaient surface le long de mon dos, mes sens s'affolaient. Un danger ? Je ne perçu soudain sa voix qui s'éleva tout juste à mes côtés, ce malgré les mises en gardes des gardiens de l'ordre tout autour de nous. Je tournais la tête brusquement, sur mes gardes, avant de constater que rien de plus qu'un gosse à peine plus jeune que moi ne se tenait là.

"Qu'est-ce que tu racontes toi ? Tu ferais bien mieux de bouger de là... C'est toi qui est en danger mec."

Son air naïf ne m'inspirait rien de bon, et alors que je prononçais ces mots je compris rapidement que ce type n'avait rien d'anodin. D'aucun aurait déjà prit la fuite, mais lui restait planté là. J'expirais longuement, fermant les yeux tout en laissant se dessiner un léger sourire sur mon visage. Enfin.



"Ca marche les mecs, je me rends, v'nez donc me serrer."

Proclamais-je soudainement tout en levant les bras, mains ouvertes. Deux gus' ne tardèrent pas à s'approcher, agrippant leurs menottes fièrement. Quelle bande d'idiots. A l'instant même où il passait derrière moi pour me passer les menottes, je l'attrapais fermement par le poignet et le balançais sur son collègue tout en effectuant un grand pas sur le côté de manière à éviter les balles qui me visaient désormais, trouvant un couvert derrière un voiture. Sûrement que ce type étrange à l'allure de lycéen allait s'en sortir sans problème, si je ne m'étais pas trompé sur son compte du moins. De là, je brandissais mes deux bras en arrière avant de les envoyer cogner puissamment contre la carrosserie qui me servait de couverture. Celle-ci se retrouva propulsé elle aussi en direction du barrage, emportant plusieurs flics sur son chemin. Les quatre types restants firent feu, et j'utilisais mes capacités d'Analyse pour attraper les innombrables balles qui visaient mon corps. L'une d'entre elles seulement gagna la chair de ma cuisse, mais c'était clairement superficiel. A cours de munitions, je me relevais et laissais glisser de mes mains les balles qui m'étaient destinés.

"Un véritable gâchis..."

Sans plus attendre, j'armais mon bras droit et propulsais une bourrasque à travers un Poing élancé qui bouscula la dernière voiture, fauchant les flics sur son passage. J'en étais finalement débarrassé, et les renforts allaient certainement mettre un certains temps à arriver. Je me retournais, faisant face au nouvel arrivant qui, comme je pouvais m'y attendre, ne semblait pas même impressionné par tour ce remue-ménage.

"Toi, t'es pas comme les autres, pas vrai ? Je le sens, tu es digne, je le sais, digne de faire partie de mes trophées... Approches, tu es ma proie désormais !"

D'un bond, je me retrouvais à dominer les airs, fusant à toute allure vers lui en décrochant un Coup du marteau dévastateur, l'impact provoqué par mon pieds créant de grandes balafres dans le ciment. J'usais de ma position pour rebondir et passer derrière lui par les airs, puis rebondis à nouveau afin de poursuivre à travers un enchaînement méthodique de coups de pieds et de poings rapides et efficaces. Voyons comment il allait se débrouiller, mon sang bouillonnait.
Ymperion
Ymperion
Cyborg
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 15/11/2016
Nombre de messages : 758
Bon ou mauvais ? : Bon/Neutre
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Sphère énergétique/ Dodompa / Black Voice
Techniques 3/combat : Absorption d'énergie / Scie énergétique
Techniques 1/combat : Auto-pilote

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockJeu 16 Mai 2019 - 13:39
Toujours devant l’agresseur des représentants de l’ordre et après lui avoir proposé une alternative pour qu’il ne finisse pas en passoire, ce même gars me met en garde et me donne le même conseil que les flics. C’est un chic type finalement même si il tabasse des poulets en semaine, il a peut-être bon fond. J’ai donc décidé de le tirer d’affaire ou de prendre sa défense en faisant signe au policiers.

“T’as raison, je vais m’écarter moi, je voudrais pas me faire tuer sur un malentendu haha”

“Ça marche les mecs, v’nez donc me serrer.”

Voilà, tout est réglé, j’allais pouvoir passer, alors oui, je n’avais pas eu d’action mais que ce gars qui semblait être comme moi un jeune adulte n’ai rien tenter de stupide, allait lui être favorable au commissariat. J’ai donc poursuivi ma route en direction des policiers pour savoir si je pouvais avoir un dédommagement, oui je pensais toujours au sac que je venais de perdre et ma situation financière me contraignait à ce genre de bassesse alors qu’un fonctionnaire venait de douiller. Mais je ne suis qu’un civil après tout et c’est ce qui m’a mit dans la même situation que l’homme à la coupe de cheveux cool.
Les forces de l’ordre qui se sont approchés pour arrêter l’agresseur sont venus m’arrêter avec lui alors que j’avais ma main en l’air pour leur faire signe, l’un deux me l’attrapa avant d’y mettre une menotte et d’essayer d’attraper ma main gauche.


“Qu’est-ce que vous faites monsieur l’agent, vous vous trompez de cible, je suis juste un passant.”

“Comme vous le dites, vous êtes un civil en état d’arrestation pour obstruction aux forces de l’ordre dans l’exercice de leur fonctions, réfléchis-y deux fois avant de faire ce genre d’idioties, petit.”

Et me voilà dans une situation bien inconfortable, ça m’apprendra à me mêler de ce qui me regarde pas. Je commence à regarder l’autre gus avec des yeux haineux, je vais encore devoir remettre l’envie pressante de mon estomac à plus tard, mais encore une fois j’assiste à un étalage de flics. Ce gars est pas mauvais au combat, faut avouer, et alors qu’il se cache derrière une voiture très rapidement directement après, le flic qui m’a attrapé lui a voulu me plaquer sur le sol pour permettre à ses collègues de tirer en direction du concerné. Cependant, j’étais loin de me douter que sa force physique pouvait lui permettre de propulser une voiture en l’air, celle ci se prenait les balles destiné à l’artiste martial et est venu emporté une demi-douzaine des policiers, ma surprise face à la situation m’a seulement laissé le temps d’esquiver le véhicule avec le policier qui m’avait menotté. Nous étions par terre et trois policiers était encore debout en plus de celui que j’avais tiré avec moi, il se leva et leur réaction assez logique a été de tirer encore une fois vers le criminel qui cette fois n’avait aucun support de protection. J’ai pendant une seconde voulu arrêter les gardiens de la paix malgré les actions du type avant de le voir attrapé les balles sans grandes difficultés, ce gars n’avait pas besoin de mon aide bien qu’une balle l’ait traversé au niveau de la cuisse. Il réitéra donc l’action de tout à l'heure avec une autre voiture une fois l’arrêt de la salve de balles. Sa stratégie fonctionna encore une fois et il était maintenant libre de partir, ce que je ne comptais pas laisser arriver.

“Toi t’es pas comme les autres, pas vrai ? Je le sens, tu es digne, je le sais, digne de faire partie de mes trophées… Approches, tu es ma proie désormais !”

Ça semble si banal pour lui que je savais qu’il ferait un adversaire intéressant, mais c’était la mauvaise raison, il faut que je l’arrête à cause de ses actes et non parce qu’il a l’air fort.

“Encore un illuminé… Bon approche que je puisses…” 
en pensant à la saiyan Celerya mais je n’ai même pas fini ma phrase que ce dégénéré est déjà en train de préparer son attaque.

Encore menotté et les bras en arrière, je saute en passant mes mains en dessous de mes jambes pour les mettres devant.
Après un saut impressionnant, il est redescendu en décrochant un coup de pied qui n’est clairement pas ordinaire, par prudence j’active rapidement ma sphère énergétique en reculant, l’impact de ma bulle avec son membre fut intense mais court car son pied l’a littéralement traversé en annihilant complètement la barrière avant de provoquer une énorme fissure sur le sol. Une onde de choc a résulté de cette impact et la puissance du coup a provoqué quelques balafres au bâtiment à côté avec un prolongement des fissures. J’ai de peu échappé à un coup mortel, ce qui a eu pour effet de me plonger pleinement dans le combat et de ne plus le prendre à la légère, moi qui demander un vrai affrontement, j’étais servi par un homme qui voulait clairement me faire mal.

Instantanément après il enchaîna avec plusieurs coups très bien exécuté, une technique qui est bien meilleur que la mienne, ce gars sait se battre; j’ai donc mit mes bras croisés devant moi pour protéger mes organes vitaux, du moins ceux que je possèdes encore, et je me suis pris absolument tout ses coups de poings et pieds avant de répliquer avec un coup de poing au niveau du plexus solaire au moment où il allait reprendre sa respiration pendant son enchaînement, je misais sur l’efficacité et lui sur autant sur la qualité que la quantité, j’ai toute suite compris le fossé au corps à corps, c’est pourquoi j’avais mon aiguille de contrôle dans la mon poing avec la seringue dissimuler entre mon annulaire et mon majeur. J’avais mal et reprendre des coups d’une puissance pareille après autant de temps sans combattre, c’est pas une super sensation mais rien d'encore inquiétant.
J’ai brisé mes liens de fer que je n’avais pas eu le temps de faire d’une traite.
Après ça j’ai encore fait quelques pas en arrière avec ma lueur verte entouré d’électricité de la même couleur pour charger ma scie énergétique et le frapper avec en espérant pouvoir l'immobiliser avec ma stratégie précédente.

J’étais acculé mais pas désemparé, voyons comment l’artiste martial va réagir à un adversaire utilisant des techniques peu conventionnelle dans son milieu.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockMar 21 Mai 2019 - 23:47
Ce type avait esquivé l'affrontement prenant place entre les flics et moi sans le moindre problème, et à en voir ses mouvements il était clair que je ne m'étais pas trompé sur son compte. Bien que menotté, il avait réagit instantanément à mon attaque aérienne, usant d'une sorte de système de protection énergétique pour encaisser mon coup. Cette astuce n'était clairement pas suffisante, et mon pied parvint finalement à briser sa barrière. Toutefois, elle lui permit d'amoindrir grandement l'impact, s'en tirant une fois encore sans trop de dommages. Et il ne répliquait pas, se contenant d'accueillir mon assaut suivant en dressant ses bras intelligemment face à mes multiples coups. J'augmentais la cadence, ce sourire ne cessant de croître sur mon visage à mesure que je frappais, cette sensation de challenge... Ca faisait bien trop longtemps. Soudain, un choc terrible vint perturber mon enchaînement. Je crachais mes poumons, tandis qu'un filet de bave s'échappait d'entre mes lèvres. Il venait de frapper, passant à travers mes poings et portant le siens au milieu de mon plexus au moment opportun. Je bondissais en arrière, effectuant un saut périlleux avant de me réceptionner accroupi sur le pare-choc d'une des voitures que j'avais bousillé, à quelques mètres de mon adversaire. Il brisait ses chaînes.

"Fortiche..."

Qu'est-ce qu'il préparait ? Le gus' était entouré d'une lueur verdâtre et crépitante, je sentais le danger, il puait plus que jamais. Encore un de ses tours de passe passe ? Il fallait croire que c'était de plus en plus répandu de nos jours, mais un vrai monstre n'avait pas besoin de tels artifices pour vaincre... Et j'allais le lui montrer ! Je bondissais à nouveau, me propulsant à toute allure en sa direction, traçant une ligne directe dans sa direction. Un mouvement ample des bras précéda le lancement de cette énorme scie d'énergie qu'il venait de former, alors que j'étais à deux-trois mètres de distances. Pas le temps d'esquiver, pas besoin, un vrai monstre pouvait encaisser ça. Je serrais les dents, maintenais fermement mon poings fermé, puis plongeai dans l'attaque adversaire. Sans pour autant me trancher, je sentais cette énergie imprégner mon corps et le parcourir de bout en bout, mon cerveau reçu des chocs que jamais il n'avait eu à encaissé, au point que ma vision s'embrouilla l'espace d'un instant. La douleur était fulgurante, mais mon mouvement l'était d'avantage. Traversant tout bonnement son attaque en tentant d'en ignorer les conséquences du mieux que je le pouvais, j'envoyais un puissant swing rencontrer sa figure. Coup pour coup l'ami. Juste après avoir porté mon coup, je roulais au sol et me stabilisais à genou. Mon corps, parcouru par le courant qu'il avait déversé dans son attaque, était parcouru de nombreux spasmes. Des étincelles électriques s'acharnaient encore dans mon corps, mais finirent toutefois par se dissiper. Je fixais la paume de ma main qui parvenait finalement à se détendre, mon corps cessa de se crisper. Je pouvais souffler.

"C'est pas banale comme technique. Mais moi, je suis tout simplement extraordinaire. Dommage pour toi, t'es dans le mauvais camp."

Je me redressais, attendant un instant qu'il fasse de même, je savais qu'il en avait encore dans le ventre. Bien, reprenons ! Effectuant d'amples mouvements de mains, je reprenais une position de combat. La ville s'était vidé de passant, et les sirènes de polices de se faisaient pas encore ressentir. Visiblement, nous avions déjà causé suffisamment de grabuge pour dissuader les gens d'assister à la scène... C'était bien dommage, j'allais devoir attendre un peu pour me faire une réputation... Mais peu importe, en cet instant je me sentais plus heureux que jamais, j'avais face à moi un adversaire digne de ce nom. Je m'élançais, bondissant sur le mur d'un des immeubles pour me propulser en sa direction, effectuant une pirouette afin de brandir mon talon en premier lieu. Mon attaque porté, je recommençais à porter une volée de coups, puis joignais mes deux poings afin de porter un coup violent à son abdomen, dans le but de le propulser en arrière. Je ne comptais pas m'arrêter en si bon chemin, et j'envoyais un Poing élancé dans sa direction pour l'accompagner. Je fonçais de nouveau, prêt à continuer notre échange de coups. Plus, encore plus, il me fallait plus de ce genre d'affrontement.
Ymperion
Ymperion
Cyborg
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 15/11/2016
Nombre de messages : 758
Bon ou mauvais ? : Bon/Neutre
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Sphère énergétique/ Dodompa / Black Voice
Techniques 3/combat : Absorption d'énergie / Scie énergétique
Techniques 1/combat : Auto-pilote

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockLun 24 Juin 2019 - 19:35
Mon attaque déjà armé puis lancé, je regardais comment il allait s'en sortir, en effet, celle-ci était assez particulière car elle peut à la fois paralyser momentanément, en plus d'infliger des dégâts internes et externes avec un champ d'action assez grand. Autant dire, une attaque complète et difficile à amorcer une fois qu'elle était en direction de sa cible. Je n'aimais pas particulièrement m'en servir mais l’adversaire du jour me l'imposait avec son niveau. Sa dextérité m'avait impressionné et assez effrayé pour que je le considères comme un danger mortel; ma concentration était donc plus que présente grâce à la douleur des coups précédents.
Mais à ma grande surprise, au lieu de tenter d'esquiver ma scie énergétique, il fonça droit dessus, pour quelles raisons ? Aucune idée, mais ce type allait mourir bêtement, son brin de folie qui animait ses yeux pendant le combat me persuadait que l'artiste martial n'était pas dégénéré, simplement en quête de quelque chose à l'issue de cette bataille.

"Pourquoi tu vas si loin ?!"

Il traversa alors, littéralement ma scie en avançant sans que je puisses apercevoir l'expression de son visage, juste une sorte d'aura de violence qui m'avait scotché sur place. Le méchant swing qui a suivi a arraché temporairement mon âme de mon corps avant de me propulser sur le bâtiment derrière moi avec mon corps tournoyant. 
Pendant un bref instant, je suis resté inconscient avant d'être réveiller par les douleurs du coup surpuissant que m'avait asséné mon adversaire et l'autre qui résultait de mon encastrement la tête la première sur le mur du bâtiment que j'ai d'ailleurs traversé. Une idée m'a brièvement traversé l'esprit alors que j'étais encore étendue sur le sol, la mâchoire déboîté, le visage en sang et moi voulant me tordre de douleur; pourquoi continuer à me battre contre un type qui était plus déterminé que moi ? Je pouvais simplement m'évanouir et le laisser gagner, je doute qu'il toucherait à un combattant à terre. Un type avec une telle volonté ne pouvait qu'être vainqueur qu'il y'ait une différence de niveau ou pas. Mais ma douleur m'a aussi rappelé que je me battais pour mes propres objectifs, mes propres rêves et que laisser ce gars l'emporté était tout simplement stupide, je pouvais gagner ce combat et surtout à présent, je le voulais. Peinant à me lever, je m'appuyais sur une mur et le longeait avant d’apercevoir la lumière du jour traverser le trou béant du mur provoquer par notre affrontement. Une fois sorti les bras ballant, le visage recouvert de sang avec une partie de mes cheveux teinté de rouge, j'ai aperçu mon adversaire, un genou au sol et mal au point tout comme moi. Un sourire se dessina sur mon visage après qu'il est dit la phrase suivante : 

"C'est pas banale comme technique. Mais moi, je suis tout simplement extraordinaire. Dommage pour toi, t'es dans le mauvais camp."

Ces mots confirmaient que le combat n’était clairement pas fini, et alors que je reprenais mes positions, la vision trouble encore flouté par mon propre sang, l'autre adversaire se mit rapidement en position de combat avant de bondir comme un chat sur un immeuble pour charger dans ma direction de toute allure en exécutant plusieurs tours sur lui même, augmentant la puissance du prochain coup qu'il a donné avec son talon bloqué par Ymperion par son avant bras gauche, le droit étant en soutien. La multitude de coup pas moins puissant qu'au début du combat a suivi et a encore plus mit le jeune cyborg en difficulté qui devait bloqué les coups avec son avant-bras enflé à cause du coup porté juste avant. Et n'ayant même pas le temps de réagir que une autre douleur cette fois au niveau de l'abdomen est apparu et m'a légèrement fait reculer et fait tomber sur mes genoux les mains sur l'abdomen en reprenant mon souffle. Par réflexe, ma sphère énergétique a été activé comme système de défense et alors qu'à coup portant une sorte de rafale de vent comprimé a percuté la sphère la brisant en annulant les deux techniques. Toute cette douleur m'était bénéfique car elle me rappelait constamment pourquoi j'avais mal. Le sourire toujours présent sur mon visage, je me suis d'un coup sec remit en place ma mâchoire puis relevé en lui demandant son nom.

"Avant de reprendre, donne-moi ton nom !" en respirant fortement.

Et nous repartions de plus belle dans un échange de coups encore plus violent comme si ce combat n'était qu'à ses prémices alors qu'on avait déjà pas mal subi. Et en copiant mon homologue, j'ai ignoré la douleur des échanges des coups pour l'attraper au col et activé une sphère où nous étions tout les deux enfermer. J'ai continué à garder son col avec ma main gauche tout en balançant plusieurs dodompa qui rebondissaient sur la parois avec mon autre main en m'infligeant aussi des brûlures un peu partout. J'avais décidé que ce combat allait être un combat de nerfs où le premier à succombé à la douleur serait déclaré perdant. Toujours dans la sphère avec peu d'espace je tentais avec mon absorption d'énergie d'absorber son énergie vitale pour le vider de ses forces.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockMar 25 Juin 2019 - 23:52
Il s'était relevé. J'étais donc bel et bien tombé face à un adversaire digne de ce nom. Recouvert de nombreuses injures, il tenait encore relativement bien en place, et semblait prêt à remettre ça. Mon corps était encore engourdi par son attaque électrique, j'avais d'ailleurs un mal inhabituel à garder mon équilibre. Il fallait croire que foncer tête baissé dans cette étrange technique n'avait peut-être pas été une si bonne idée, finalement. Mais ça ne suffisait pas à m'arrêter, je continuais de l'harceler en espérant qu'il puisse me rendre la pareille. J'attendais beaucoup de ce gus', il en avait dans le bide, et le battre signifierait plus encore à quel point je leur suis supérieur, à ces "héros". Il parvenait plutôt bien à suivre le rythme le bougre, si bien que même après avoir été expulsé en arrière, il parvenait à invoquer cette barrière d'énergie, sur laquelle mon attaque à distance se brisa. Le bougre se donna un coup dans la mâchoire pour la remettre bien en place, et je devais admettre qu'il avait du style. Il me demandait mon nom. Un large sourire s'étala sur mon visage, j'écartais les bras face au puissant guerrier.

"Garou. C'est mon nom, retiens-le bien, tu l'emporteras avec toi dans le royaume des morts. Dis moi plutôt, quel est le tiens ? Il me servira plus qu'à toi à l'issu de notre affrontement."

Nous pouvions reprendre, les positions de combats en place chacun de notre côtés. Le vent sifflait à travers la rue déserte alors que commençait à résonner les sirènes de polices. Cet échange sera le dernier... Dommage, je m'amusais tant. Bondissant à sa rencontre, j'envoyais mes poings rencontrer les siens, tandis que des battements de jambes s'acharnaient à leur tour à frapper mon ennemi. Là, une ouverture, c'était terminé.

"Tu t'es laissé aller !"

Mon poing s'écrasa lourdement contre son visage, une gerbe de sang s'échappa sous l'impact, le tout accompagné d'une bourrasque qui souleva la poussière provoqué par notre combat. Un instant de silence précéda son geste, lequel consistait à m'attraper le t-shirt au niveau du col. Il tenait encore debout ? Sa barrière d'énergie se déployait à nouveau, mais cette fois c'était différent... Elle ne le protégeait pas, puisque nous étions tous deux en son sein. Ce mec... Une sensation de danger imminent, il levait le doigt. Une lueur naquit sur le bout de son doigt, duquel surgit un rayon d'énergie que je parvins à esquiver de justesse grâce à ma capacité d'Analyse. Plus tranchant que n'importe quelle lame, son attaque arracha un lambeau de chair au niveau de ma côte, mais c'était loin d'être terminé. Ce type était loin d'être idiot, il avait usé d'une technique à priori défensive comme d'une véritable prison dans laquelle j'étais totalement à sa merci. Et il n'avait pas peur, puisque en envoyant ces salves de rayons tranchants il se mettait lui même en danger. Un vrai kamikaze en somme... Il me plaisait de plus en plus. Mon Analyse me permit d'esquiver agilement les premiers rebonds, mais bientôt les rayons furent bien trop nombreux et je me retrouvais entaillé de tous les côtés. L'un des rayons transperça ma cuisse, provoquant une grave hémorragie. Mon sourire disparu, là ça devenait vraiment dangereux.

"Merde... A ce rythme... Assez rigolé !"

D'un geste vif et meurtrier, j'envoyais une Manchette rencontrer sa nuque afin de le mettre hors d'état de nuire... En vain. Mon coup rencontra mollement sa cible, je n'avais été capable de déployer aucune force. Pourquoi étais-je aussi essoufflé d'ailleurs ? Les rayons transpercèrent à nouveau de nombreux endroits de mon corps, et je commençais à perdre beaucoup de sang. L'enflure, il était tout bonnement en train d'absorber mon énergie !

"Par quelle magie... Bordel, dégage !"

Cette fois, je dressais ma jambe et portais un coup du marteau sur mon adversaire. L'impact provoqua une telle secousse que sa foutue barrière vola en éclat, laissant ses attaques d'énergies s'éparpiller dans tous les sens. J'envoyais un second coup de pied frontal le repoussé en arrière, avant de placer ma main sur ma cuisse, qui saignait abondamment. Il m'avait sacrément laminé sur ce coup, j'aurais dû me méfier... Mais lui aussi semblait avoir été bien victime de sa stratégie, peut-être pas autant que moi cependant. Il avait joué le tout pour le tout. Je serrais les dents, il fallait mettre un terme à ce combat, ça avait assez duré. Cherchant un instant aux alentours, j'attrapais un pavé qui traînait sur le côté, puis d'une simple pression des doigts le transformait en plusieurs cailloux. De parfaits projectiles pour mener ma prochaine offensive. Habilement, j'envoyais un à un les cailloux à sa rencontre. Ceux-ci fusaient tels de véritables balles, tandis que je bondissais à la suite de mes projectiles. Arrivé à bonne distance, j'envoyais un poing élancé en direction du sol, soulevant ainsi la poussière des gravats de manière à camoufler mes mouvements. Je surgissais finalement à sa droite, prenant une posture significative de ma prochaine attaque.

"Adieu."

Le poing destructeur fluctuant, j'avais horreur de l'utiliser, mais le bougre m'avait poussé dans mes derniers retranchements. Cette fois-ci, même sa barrière ne pourrait le protéger, j'étais déjà là. Une pluie de coups visant ses points vitaux s'abattirent sur lui, à une vitesse affolante, et j'affichais un large sourire alors que je sentais mes coups ravager son essence même. Rien ne pouvait plus me surprendre de sa part, si ?
Ymperion
Ymperion
Cyborg
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 15/11/2016
Nombre de messages : 758
Bon ou mauvais ? : Bon/Neutre
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Sphère énergétique/ Dodompa / Black Voice
Techniques 3/combat : Absorption d'énergie / Scie énergétique
Techniques 1/combat : Auto-pilote

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockLun 1 Juil 2019 - 20:51
"Garou. C'est mon nom, retiens-le bien, tu l'emporteras avec toi dans le royaume des morts. Dis moi plutôt, quel est le tiens ? Il me servira plus qu'à toi à l'issu de notre affrontement."

C’est ainsi qu’il me donna son nom avec les bras écartés sur les côtés comme pour enlacer quelqu’un avec pour support un plan assez majestueux car la lumière du soleil éblouissait sa silhouette alors qu’il répondait à ma question.
Je pouvais enfin mettre un nom à ce personnage intriguant qui m'avait attaqué après avoir dérouillé plusieurs patrouilles de flics. Garou. Un nom qui lui allait plutôt bien, drôle de coïncidence qu'il soit apparenté à un monstre de par son prénom, lui qui se bat comme un véritable acharné tout en utilisant une technique difficilement copiable; sacré contraste.

“ Je vois que t’aimes bien l’ouvrir toi. T’aurais pu éviter de te faire dérouiller si tu m’avais écouté plus tôt. Ymperion ! Quand tu seras en cellule, repenses-y !”

Je répondais tout simplement à la provocation par la provocation, mais les gestes valaient plus que les mots dans cette situation.
Et alors que je mettais en place une stratégie où mon corps allait être mis à rude épreuve, déjà un coup de poing placé sur mon visage m'atteint et me cassa le nez d'où encore une fois, je saignais, j'avais mal, terriblement, mais suite à cela, je n'avais plus le choix et mes actions par la suite ont été fructueux.

"Tu t'es laissé aller !" qu'il dit

"Tu crois pas si bien dire !"
fut ma réponse alors que mon sang coulait maintenant jusqu’au sol.


En effet, encore dans ma bulle protectrice, les rayons d'énergie de mon dodompa atteignait plusieurs parties du corps de mon adversaire dont une blessure au niveau de la cuisse qui semblait assez grave vue comme cela avec la perte de sang abondante, mais qui restait superficielle n'étant pas un point vitale, il risquait tout au plus une hémorragie, ce qui semblait ne pas être assez pour le battre définitivement. Mon enchaînement de technique semblait fonctionnait mais il en fallait plus, bien plus pour le mettre hors d'état de nuire, j'en avais la terrible sensation; comme si Garou en demanderait toujours plus, la situation devenait critique car l'accumulation de mes blessures commençait à me faire souffrir le martyre sans compter mes propres dodompa que je m'étais pris à l'abdomen, sur le dos et au niveau de ma clavicule. Sans broncher, je me suis prit un coup avec sa main tendue au niveau de la nuque, mon absorption d'énergie avait finalement fait mouche, ça m'avait évité un coup qui aurait pu être décisif n'étant pas préparé à le recevoir. Cependant, l'artiste martial était au taquet et n'a pas attendu que je puisses renouveler ma stratégie pour armer un coup de pied avec sa jambe au point culminant de ma sphère pour venir se loger sur bien entendue, moi. J'avais utilisé ma technique défensive qui constituait mon style de combat principal, seulement ma rigueur plus que douteuse concernant mes entraînements me riait au nez car je ne savais pas encore modifier correctement la taille de ma sphère. Rien à faire, sa technique m'a atteinte entre mon épaule droite et ma tête, ce qui eu pour effet de me déboîter l'épaule, ce coup me fit ressentir une douleur indescriptible et me fit lâcher le col de mon adversaire, la douleur traversait l’entièreté de mon corps qui frémissait alors rien qu'à l'idée de continuer ce combat.

L’instant d’après, j’ai perdu connaissance un court instant pour ensuite me faire réveiller par le second coup de Garou qui me projeta en arrière. Me remettre en position devenait un exercice de plus en plus difficile mais je n’avais pas le choix, baisser ma garde signifiait ma défaite et peut-être ma mort si l’autre fauteur de troubles était sérieux. Il frappait pour tuer, en tout cas, c’est l’impression qu’il donnait; ma vision encore plus troublé, mon épaule gauche déboîté, mes multiples plaies, brûlures, contusions et dégâts internes ne me fatiguaient évidemment pas, merci à ma nature de cyborg, mais la douleur, elle, était présente et pouvait me faire flancher à tout moment, cependant mes sens qui étaient en éveil s'amenuisaient et n’arrivant plus à distinguer certains détails, je me prenais plusieurs projectiles de pierre qui m’ont touchés à plusieurs endroits seulement deux d’entres elles ont eu un véritable impact, une au niveau des côtes m’en a brisé deux d’une traite et l’autre qui a frôlé l’arcade de mon oeil gauche.


Je perdais encore une fois l’équilibre, je n’allais pas tarder à subir les conséquences de ces attaques, il fallait réagir, vainement, j’envoyais des dodompas irrégulièrement sans viser, ce combat devenait de plus en plus brouillon de mon côté et avec ma vue, il ne fallait pas s’attendre à une réaction lucide de ma part, j’étais pratiquement privé de l’un du sens le plus essentiel au combat. J’ai ensuite senti de la poussière s’élever, une sorte de nuage se formait dans la zone de combat, l’artiste martial brassait de l’air judicieusement. Surement pour m’aveugler, ce qui aurait marché si je ne voyais déjà presque plus rien.

Je devais maintenant songer à mon Auto-pilote, cependant les conditions d’utilisations me semblaient bien légère, certes ma vie était en danger mais il n’y avait pas de retour possible. Je ne pouvais plus me fier à mes capacités de combats, je n’avais plus le choix.
Je me suis donc planté une aiguille de contrôle sur ma jambe puis activer via mon Devil Phone la technique que je redoutais tant, le mode Auto-pilote.

Mode auto-pilote


"Auto-pilotage activé.

Ennemi identifié.

Élimination immédiate."



Auto-Pilote:
 



* Bras gauche inutilisable, bras droit endommagée, blessure importante sur la tête, blessure à l'oeil gauche, multiples blessures internes importante, probabilité de vaincre l'adversaire dans l'état actuel du corps : variable; esquives de rafale de coup imminente*

Je n’étais plus conscient de rien du tout et une énorme vague d’énergie qui d’habitude était indétectable me submergeait et s’échapper de mon corps. Un déferlement de coup m’attendait et je pouvais maintenant puiser dans mes dernières ressources, cet assauts seraient peut-être le dernier. Et j’ai commencé à esquiver de toute part ces attaques, jusqu’à ce que mes blessures me fassent défaut et malgré la vitesse prodigieuse que moi et Garou avions atteintes, la sienne se démarqua et bientôt m’assénait une rafale de coup sur mes points vitaux en détruisant mon aiguille ce qui mit fin à ma technique de dernier recours.



Mon corps ne répondant plus de lui même, je suis tombé en arrière laissant un filet de sang s'échappait de ma bouche, avais-je perdu ? Avais-je même la volonté nécéssaire pour me relever après ce déluge de puissance, ce type n'était pas ordinaire, un tel niveau au corps à corps dépassait l'entendement.

Je me suis mis en tailleur avant de vomir du sang devant moi, là où mon opposant se tenait.

"Garou.. ce combat, tu l'as gagné."

L'admettre était rageant mais les faits étaient là, il venait de me vaincre et vue mon état, peut-être même de me tuer si je n'étais pas vite prit en charge. Il m'avait battu de par sa supériorité technique mais aussi sa détermination, quelque chose qui le poussait à aller toujours plus loin, je n'avais pas encore trouver celle qui me hisserait à un tel degré d'engagement. Sauver les gens ? En réalité, mon but était on ne peut plus égoïste, je ne l'avais juste pas encore admis.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] ClockMer 3 Juil 2019 - 15:22
Je perçais la poussière que j'avais moi même soulevé, atteignant mon adversaire. Ma jambe ralentissait mes mouvements, mais lui était dans un tel état que ce n'était plus réellement un problème. C'était presque dommage de devoir en finir, mais je m'étais bien amusé, cela dit. Je n'avais peut-être pas besoin d'en arriver là, mais au vu de ses capacités je préférais ne lui laisser aucune chance. C'était la loi de la jungle, les faibles devaient mourir. Alors, j'utilisais cette technique que je redoutais tant, afin d'en finir en beauté. Il avait au moins le mérite de me pousser à en user. Mon premier coup partit en direction de son plexus, l'énergie spirituel dégagé dans l'entreprise formant un filet bleuâtre sur la trajectoire. Mon expression de plaisir changea cependant, se transformant en surprise, alors qu'il venait tout bonnement d'esquiver le coup dans un mouvement inhumain. Qu'est-ce que c'était que cette énergie ? Il lui restait autant de force ? Son corps ne devrait pas pouvoir bouger comme ça, surtout pas dans un tel état. Ma mâchoire se contractait, je faisais une fois encore l'erreur de le sous-estimer. Ce type était incroyablement fort, aucune raison de le sous-estimer, j'allais tout donner. A travers un puissant rugissement, je tâchais d'augmenter ma vitesse à chaque coup, exploitant chaque ouverture. Je n'en revenais pas, Ymperion dégageait une énergie nouvelle, celle-ci, à l'image de ma technique ultime, était visible à l'oeil nu. Cette aura ocre qui l'entourait avait même teint et dressé ses cheveux, l'élevant à un niveau démentiel. C'était un être totalement différent que celui contre lequel je me battais depuis tout ce temps. Finalement, alors qu'il avait tout bonnement nullifié l'impact qu'aurait dû avoir ma technique, ses limites le rattrapaient et j'eu alors le temps de porter quelques coups, dont l'un sembla se heurter à quelque chose. Ce quelque chose se brisa, et son pouvoir se dissipa alors dans une bourrasque d'énergie, stoppant cette tornade de coups et d'esquives, qui avait atteinte une vitesse hallucinante.

Essoufflé, je faisais face à cet homme qui, après tout ça, parvenait encore à bouger. Assis, une grande quantité de sang s'échappait de sa bouche. Cette fois, c'était terminé. Cet idiot admettait sa défaite, alors qu'il venait de m'humilier. J'avais moi même une plaie qui saignait abondamment, bien que ma main droite serrait le plus fort possible le trou béant qui décorait ma jambe. Qui était ce type, qu'est-ce que c'était que cette force, à l'instant, qu'il avait déployé ? Et si il avait eu recourt à cette puissance démesuré au début de notre combat, avais-je seulement une chance de l'emporter ? Le simple fait d'y penser était rageant. Cette enflure s'était retenu, il n'y avait pas été à fond face à moi, Garou. A quoi il pensait au juste ? Que je n'étais pas digne ? Trop faible pour lui faire face ? Et voilà qu'il rampait à mes pieds, perdant. Il avait été stupide, la loi de la jungle voulait qu'il crève là, qu'on l'oubli pour sa bêtise. Pourtant, je lui en voulais terriblement. Trop occupé à penser, je ne m'étais pas rendu compte que les sirènes nous avaient rejointes. J'étais cerné, une grande quantité de flingues étaient braqués sur moi. En temps normal, ça n'aurait pas été un problème, mais là... Je n'allais bientôt plus être capable de tenir debout, il fallait que je soigne cette satanée plaie. Il me fallait aussi un plan pour me tirer sans bouffer trop de plomb, mais ça semblait compromis... Et puis, merde, je ne pouvais pas laisser ce type s'en tirer comme ça. Il avait joué au plus malin, et avait perdu, j'étais le gagnant après tout. Je dressais ma main, au dessus de lui, déployant mes doigts comme de véritables griffes, tandis que les poulets gueulaient de me rendre sans faire d'histoire. Soudain, une énorme détonation, puis une rafale titanesque qui balaya toute la rue. Je fus emporté dans l'explosion, puis tout devint noir, mes oreilles sifflaient horriblement. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?

Je repris doucement mes esprits, quelques côtes en moins n'allaient pas changer grand chose à ce que j'avais déjà bouffé... Plus important, j'étais totalement écrasé sous une tonne de gravas. Ce qui semblait être un mur de bâtiment avait prit place sur mon dos, un simple filet de lumière perçait l'obscurité totale qui m'avait enveloppée. Oh non, pas question de crever comme ça. Disposant mes mains au dessus de moi, je contractais l'intégralité des muscles de mon corps, laissant un flot puissant de sang s'échapper de ma jambe tandis que je poussais. Mes os craquaient, mes muscles aussi, mais je serrais les dents et parvenais à soulever ce bloc de béton qui s'était tranquillement posé là. Finalement, ce toit de fortune soulevé au dessus de ma tête, la lumière revenait tout autour de moi et me laisser percevoir les ruines de la ville. Une bombe ? Qui avait bien pu ? A mes pieds gisait mon adversaire, emporté avec moi, mais la plupart des flics semblaient s'être désintéressés de ma personne. Une bonne chose. Grognant, je poussais une dernière fois pour renverser le mur en arrière. Les autres gravas furent alors prêt à s'écraser à nouveau sur moi, mais j'avais assez donné. D'un bond, j'attrapais Ymperion par le col et m'extirpait de là dans une roulade. Ma jambe était dans un état pitoyable, c'était bien le moment d'une telle attaque sur la ville. Pas le temps de se pencher sur les raisons de tout ce grabuge, je devais profiter de la panique pour me tirer incognito... Je m'attardais toutefois un instant sur mon adversaire.

"Débrouilles-toi pour te tirer de là. La prochaine fois, tu te donneras à fond, je t'écraserais de nouveau."

Ainsi, je m'éclipsais à travers l'ombre de ce qu'il restait d'une petite ruelle, arrachant un bout de mon pantalon pour me bander la jambe. J'étais dans un état déplorable, mais je commençais à réaliser que tout ce bordel allait forcément faire sortir les "héros" de leur trou. Pas le choix, l'occasion était trop belle, la chasse continuait.


[HRP : Le RP s'arrête là pour moi, un vrai plaisir mec on se refait ça dans quelques temps héhé.]
Contenu sponsorisé

Entrée en scène [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Entrée en scène [Libre]   Entrée en scène [Libre] Clock
 
Entrée en scène [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-