Partagez
 

 Château de Demigra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 280
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Château de Demigra - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Château de Demigra   Château de Demigra - Page 2 ClockDim 11 Aoû 2019 - 23:43
« Raaah... je suis pratiquement sur que ce coup là aurait marché avec Freezer. »



Tout sourire et percé à jour comme s'il était un vil assassin, Demigra s'avérait bien être le sale provocateur qui cherchait toujours et encore à provoquer la discorde mais ceci n'était un secret pour personne. Nos chers non-volontaires qui ont été introduits de force dans ce petit jeu ne le savaient que trop  bien ; le diable qui se jouait d'eux n'était mauvais que par sa nature et cela lui suffisait amplement. Seuls les faibles et les simples d'esprit se cherchaient une raison. Finalement, est-ce qu'il existait vraiment une raison  pour faire le mal ? Était-il nécessaire de le justifier ? Non. Ces petites règles ne s'appliquaient qu'aux mortels. Les démons, quand à eux, jouissaient d'une liberté qui ne pouvait nullement être limitée par l'implication de lois ou de la conscience. Ils sont nés libres et éternels. Ces deux faits avérés ne pouvaient nullement êtres changés. Pas même par les autres dieux.

« Enfin, ce n'est pas comme si je m'attendais vraiment à ce que tu tombes dedans. Voyons voir quelles retouches tu nous as offertes. »

Ces « retouches » n'étaient visiblement pas que de simples modifications et les habitants de Chutelière IX allaient très vite s'en rendre compte. Ce petit monde illusoire qui, juste avant, était plein de vitalité et riche en ressource... s'était appauvri soudainement. La nourriture disparaissait des placards, les proies retournaient à la poussière et toute cette jolie faune se voyait déjà condamnée à une morte douce. Pitoyables villageois. Aucun d'entre vous n'a pu bénéficier d'un sommeil réparateur. La plupart d'entre-vous étaient épuisés, exténués, terrorisés mais surtout affamés. Les Loups-Garous n'ont que très peu mangé. Les survivants n'ont presque rien avalé et leur condition d'êtres vivants les rappelaient enfin à l'ordre : ils avaient soif, ils avaient faim, ils avaient sommeil.. et pourtant ils ne pouvaient pas se le permettre car ce plateau de jeu accueillait une nouvelle participante parmi les démons.

« Ils crieront tous à l'unisson. Si aujourd'hui ils nous haïssent, demain ils imploreront nos noms. »

Les mots étaient faibles. Bien évidemment que ses êtres malveillants étaient détestés par les humains et les prisonniers de ce jeu ne faisaient pas exception à la règle... ou presque. C'était drôle mais le Malin prenait plaisir à voir l'une d'entre-eux dans son élément. Cette « Louve Folle » comme on la surnommait, n'avait jamais aussi bien porté son nom que durant cette dernière nuit. Même s'il ne disait mot, le dieu-démon fondait de grand espoirs en elle. De par ses décisions et ses actes, elle était devenue la cible des regards. Aujourd'hui, les projecteurs étaient sur elle et non pas parce qu’elle était cette fois-ci dénudée mais parce qu’elle s'était mise elle même au devant de la scène en embrassant l'esprit de la bête qui sommeillait en elle. De tous les prédateurs qui peuplaient ce plateau, elle en était la seule digne de ce nom. Bien qu'elle n'ait point réussie à faire de victimes dans ce tout petit hameau, elle avait malgré-tout instauré un règne de terreur en l'espace de quelques heures : la loi du plus fort était belle et bien revenue.

« En effet. Si peu d'entre-eux conservent encore un souvenir de la famine, ceux qui ne manquent de rien devraient effectivement se remémorer du malheur de leurs ancêtres. »

Lâchant un petit rire empli de sadisme, il mettait en avant son arrogance face aux mortels. Dans ce jeu, ses actions et ce qui en débouchait sur l'univers tout entier étaient moindres. Il était évident que cela n'avait strictement rien à voir avec le jeu précédent. Et pourtant... nous nous apprêtions à faire le premier pas vers la plus horrible des tragédie. Nous n'en étions toujours qu'au prélude et le spectacle qui s'offrait à nos démons sans cœur n'étaient rien d'autre qu'un simple passe-temps ; un divertissement suffisant pour attendre quelque chose de plus horrible encore qu'un simple jeu de torture. La reine disait vrai en affirmant que si Demigra suivait ses dogmes, il aurait déjà anéanti Conton-City. Mais alors qu'il rêvait de se venger de cette stupide déesse du temps aux allures d'enfant, il s'était jusqu'ici contenté de manger son oiseau préféré. A défaut de ne pas avoir eut de chance, le pauvre Toki-Toki avait très bon goût sous forme de sucrerie. Enfin, tout ceci ne répondait toujours pas à la grande question : Pourquoi Towa était ici ? Elle ne pouvait pas être venue simplement pour dire bonjour ou regarder le jeu sans rien faire. Non, elle se devait d'agir et c'était précisément pour cela qu'elle avait prit la peine de se déplacer jusque là.

« Oh ? Besoin de moi ? C'est bien la première fois que j'entends ça venant de toi. »

Jusqu'à maintenant, la sorcière s'était toujours débrouillée avec l'aide de son pantin aussi fidèle qu'un chien : Mira. Cependant, celui-ci ne risquait plus de lui être d'une quelconque utilité et le compère de cette dame doutait fortement qu'elle soit venue l'engager comme remplaçant de ce combattant. Non, elle avait d'autre chose en tête. C'était bien plus grand, bien plus impactant. Si la dirigeante des enfers s'était déplacée en personne pour venir rencontrer Demigra dans le Makaïoshinkai, c'était pour d'autres raisons bien précises : les Dragon Balls obscures.

« Tu veux que je te les donne sans réfléchir ? Et mes pouvoirs en plus de ça ? »

Il était perplexe à cette idée. Tout du moins, il semblait l'être ! Imaginez un peu la situation tout de même. C'était à peu près l'équivalent d'un kaïoshin qui venait quémander les pouvoirs du dieu de la destruction auquel il était lié et ce, sans perdre une seule seconde dans la réflexion. Quelle était la réponse la plus logique qu'il puisse lui fournir, à votre avis ? C'était quand même évident, non ?! Riant aux éclats, comme s'il ne s'en remettrait jamais, il laissait sa voix portante résonner dans la pièce puis cessa sa petite comédie lorsqu'il comprit : son pressentiment venait de là. Le moment tant attendu était enfin venu.

« AHAHAHAHAHAH ! Et tu ne plaisantes pas en plus ! »

Spoiler:
 

« Évidemment que j'accepte. Elles sont à toi... et mes pouvoirs également. »

Dans cet univers ou dieux et démons n'auraient sûrement jamais dû exister, arrivait une nouvelle ère. Si les mortels continuaient de s’entre-tuer dans ce cycle sans fin alors il était normal pour les divins d'intervenir et prendre part à ses histoires en se glissant eux aussi dans cette spirale de la mort qui jamais ne se terminait. Sur ses quelques mots, le diable passait enfin à l'action. Alors qu'il se levait de sa chaise celui-ci attrapait son sceptre qui jusqu'ici flottait dans les airs, juste à coté de lui. Revenu à son emplacement initial, le bâton reprenait bien place dans la main gauche de son propriétaire qui ouvrit un portail assez grand pour accueillir le passage de deux personnes. Celui-ci était bien entendu assez à l'écart pour ne gêner personne durant cette partie de Loup-Garou et Demigra ne comptait pas en manquer le moindre bout. Aussitôt dit, aussitôt fait, un double de lui même vint subitement le rejoindre et prendre sa place sur le fauteuil qu'il faisait de nouveau sien. Il ne s'agissait bien-sur que d'une illusion mais la conscience du sorcier avait le loisir d'être littéralement ici et ailleurs.

« Notre affaire ne doit pas interrompre notre petite activité.»

Tandis que son alter-ego quittait la pièce en compagnie de son acolyte, le double illusoire posa son regard sur Shemesh puis sur le jeu sans prendre la peine d'ouvrir à nouveau la discussion. Après-tout, à quoi beau faire l'effort d'ouvrir la bouche si votre interlocuteur n'a absolument besoin de rien faire pour lire dans vos pensées, ou tout du moins ce que vous laissez apparaître distinctement dans vos pensées. En fait, il n'avait pas grand chose à cacher à son invitée et la vérité, c'est qu'il tenait juste à savoir si elle aussi avait trouvé son pion préféré parmi ceux qui restait parmi les onzes. A long terme, ce genre de petits paris pourraient bien rendre le jeu plus amusant qu'il ne l'est déjà alors commençons tout de suite avec une question simple.

Qui sera le prochain ?
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 169
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

Château de Demigra - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Château de Demigra   Château de Demigra - Page 2 ClockSam 24 Aoû 2019 - 22:26
Shemesh n’avait pas ajouté grand chose au dialogue du diable et de sa fille de joie personnelle. Son esprit flottait ailleurs. Ses yeux avaient transpercé le cosmos pour cueillir quelque sujet de pondération dont le développement resterait silencieux, et plus particulièrement l’un d’entres eux : Les amoureux transis, la psychopathe et le policier, un classique cliché et terriblement ennuyeux. On pouvait comparer l’Inquisitrice à cette personne qui préfère regarder le film sans parler durant une soirée à plusieurs, où les autres beuglaient des anneries et des moqueries sur les dialogues faux des personnages avant de s’extasier sur un plan particulièrement bien réalisé d’une scène d’action quelconque. Elle préférait se moquer en silence, dominer du regard sans gaspiller sa salive et préférant conserver ses mots pour les cracher dans le visage des concernés. Mais il n’était pas l’heure de se manifester face aux deux loups en rut afin de les gifler tels les corniauds qu’ils étaient. Son fantôme avait suffisamment irrité le fermier au corps assombri par la haine. L’inéluctable fin en robe anthracite n’avait pas encore parié sur quelconque gagnant. Elle laissait le soin à la destinée d’accomplir ses bienfaits et d’ensevelir les malchanceux dans la boueuse fatalité. L’un des macaques dans un corps moins poilu s’était cassé la figure dans des pièges à ours afin de témoigner de l’éminence de sa réflexion, gorgeant le sol illusoire du dôme infernal de son fluide porteur d’oxygène. L’ange connut un destin bien torturé, elle aussi, des mains du diable lui-même. La guerrière fut pétrifiée, condamnée à dévisager la porte qui se trouvait devant ses yeux de roche pour l’éternité. Les pions étaient déjà bien ébranlés tandis que le tueur de héros, le flamboyant meurtrier de tous ceux qui se pavanaient dans des capes et des collants se noyait dans ses propres muscles putréfiés.

Hélas ! leurs tragédies n’étaient que trop prévisibles. Trois loups, et aucun n’avait pensé à dévorer ses camarades. Leurs pauvres petits principes les empêchait de s’écrouler dans les méandres du cannibalisme. C’était stupide de s’accrocher à de telles valeurs quand la faim les épiait depuis les tréfonds de leurs estomacs vides. La chair humaine était un délice que beaucoup ne pourront jamais connaître. Là était le véritable pathétique de la situation ! Un lieu sans étiquette, sans société et sans regards externes, et ils ne sombraient pas dans la folie ? Non, ils préféraient se regrouper pour tenter une contre-attaque… un objectif impossible. Mais dans les fantasmes noircis et inconnus des profondeurs de l’insanité divine de la femme à la peau bleue, une rebellion éclatant à la figure de Demigra et de sa catin serait un retournement de situation particulièrement intéressant. Elle se donnerait une allure d'otage, prisonnière de son Obélisque, spectatrice à l’esprit torturée par le Diable, les yeux scotchés de force sur le drame sanglant tel une victime d’un traitement Ludovico amélioré par les soins du représentant des démons ancestraux.

”Quelle bévue viens-tu donc de faire, mon cher Lucifer au coeur de pierre ? Cette illusion ne cache pas les nerfs qui lâchent ta seconde incarnation.”

Lui et sa bonne venait de faire une ânerie atypique de sa supposée sagesse. Le réveil prématuré d’une apocalypse inconnu venait d’être stoppé dans sa course. Du moins, c’était le peu qu’elle pouvait apercevoir entre les neurones de cette chimère connectée au deuxième mirage du génie du mal. Ses iris lumineuse ne pouvaient faire de trop grands miracles quant au déchiffrage des visions d’un proxy à un autre. Elle attendait une réponse de la part du mirage, mais ne doutait pas qu’il tenterait de garder un certain silence sur ses mésaventures, fier comme il l’était. Lui qui tenterait de se venger des affronts d’un Masque de Fer, et plus particulièrement de celui qui n’avait de coeur que pour les animaux, et dont le respect ne s’étendait même pas jusqu’aux lois de la physique. Les règles établies et unanimes telles que la gravitation, la lumière et l’énergie ne devenaient que de simples suggestions en sa présence. Elle ne comprit jamais pourquoi ce dernier s’y pliait, mais son corps sentimental comparait sa situation à la sienne : il s’ennuyait probablement et se laissait guider par le flot qui le poussait d’un objectif à l’autre. Son coeur n’était ouvert que pour les bêtes de compagnie et pour des êtres supposément supérieurs aux fondamentaux eux-mêmes. Une bêtise…

Un petit soleil flottait autour d’elle, décidant dans le plus pur des hasard des destins des victimes miniatures dans le vivarium des atrocités. Des aléas immaculés, sans une once de déterminisme ou de causalité pour les influencer. Un duo véritable de chance et de malchance. Il était devenu bien amusant de voir ces éventualités se manifester sans rien n’y faire. Peut-être que cela deviendrait l’un de ses nouveaux centres d’intérêt, qui sait ? Le traître de Towa pipait ses dés, mais l’astre à facettes infinies représentant un avenir si délicieusement risqué était immensément plus fascinant ! Des temporalités illimitées où les vivants étaient victimes de sorts qu’elle ne pouvait elle-même prédire ! Ah, adorable étoile, tu es bien plus intéressante que celle qui avait eu la bête idée d’affamer les lilliputiens de la coupole de cristal.

Un craquement dans l’espace se fit entendre. Les particules s’agitèrent et le plasma fusa dans tous les sens, alors que la réalité se fendit pour accueillir le retour des deux démons à l’allure contrastée. L’un était un bouffon à l’attirail noble et l’autre une concubine de bar mal famée. Les deux pouvaient aisément figurer dans la cour personnelle de la sanguinaire demoiselle mortelle, mais leur réflexion restait pernicieusement inférieure à la sienne. Du moins, celle de madame Famine, qui proposa elle-même d’aller accomplir la sottise qui fit transpirer le bélial aux vêtements bleus. Mais passons !

”Vous êtes ponctuels : la nuit reprend la place qui lui est due. Les monstres vont ressurgir d’un moment à un autre...”

La journée se termine ! Que les bêtes puissent enfin tremper leurs museaux dans des tripes et plonger leurs langues entre les organes de leurs pairs ! Que les amoureux s’enlacent et s’éventrent ! Que cette partie ennuyeuse puisse enfin redevenir passionnante !
Towa/Mira
Towa/Mira
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 33

Château de Demigra - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Château de Demigra   Château de Demigra - Page 2 ClockDim 25 Aoû 2019 - 11:32
Personne ne devait rien remarquer, les cheveux couvrant soigneusement les flancs de son visage comme toujours, la magicienne était suivie de son allié démon et revinrent auprès de Shemesh. L’esprit de destruction ne devait pas avoir senti grand-chose si ce n’est que les deux arrivistes étaient fatigués, maintenir l’enfermement d’un démon n’était pas tâche aisée. Reprenant une place assise, Towa observa donc courtement le plateau de jeu, les choses avaient bien avancées, il y avait eu des morts. Mais le meilleur restait à venir ! La nuit tombait sous peu et l’autre invitée faisait bien de le rappeler. Ainsi et pour la première fois, la prochaine maitresse du temps allait voir les loups garou à l’œuvre, mais qui étaient-ils ? Elle n’allait pas le demander, elle le saurait bien assez vite, ne cachant pas son impatience de voir le massacre.

« Superbe timing, j’ai hâte de les voir à l’action ! »


Déclarait la belle d’un sourire angélique, fixant avec entrain le plateau.

Elle remarquait de nouvelles choses, un meurtre à l’épée, un garou dans un état toujours plus critique, le corps meurtri de Fanghorn. Il semblerait que le jeu avance vite, très vite, prouvant que l’esprit humain ne mène que rarement à la paix. Ils devenaient fous, ils s’entretuaient ou étaient victimes de leur incompétence. Mais c’était une partie du délice de ce jeu, mais il fallait maintenant s’attarder sur de l’observation des événements futurs, il ne fallait pas prendre le risque d’encore louper un bain de sang.
Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 280
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

Château de Demigra - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Château de Demigra   Château de Demigra - Page 2 ClockLun 9 Sep 2019 - 23:43
Pour quelqu'un qui semblait tout savoir sur le bout des doigts, notre amie Shemesh semblait drôlement curieuse. Peut-être qu'après-tout, l'incarnation ne bénéficiait pas de toutes les informations que sa mère avait en sa possession ? Si telle était le cas alors les démons n'étaient pas seuls à lui faire des cachotteries, chose qui paraissait tout à fait ironique. Peut-être qu'après tout, notre étoile avait un goût pour l'humour... ou d'autres choses à nous cacher, non ? Quoi qu'il en soit, l'illusion disparue juste avant le retour de Demigra. Comme on pouvait s'en douter, sa soudaine perte d'énergie a rendue son illusion éphémère et celle-ci s'est très vite volatilisée. Towa, en revanche... elle disposait d'une telle puissance qu'elle en était devenue dangereuse pour a propre personne. Accumuler autant d'énergie en si peu de temps peu avoir des effets bien néfastes si le corps n'est pas préparé à de telles éventualités. Cela étant dit, il l'était. Seuls nos dieux diables savaient comment mais il l'était bien plus que l'on pouvait l'imaginer. Pourquoi ? Comment ? Il serait bien trop tôt pour vous le révélé, voyons. Patientez un peu et peut-être bénéficierez-vous de la grande surprise qui vous attends.

« Navré, tu as dit quelque chose ? Je crains que la communication ait coupée. »

Et oui, l'illusion ayant disparue subitement, son créateur n'eut pas le temps d'enregistrer toutes ses informations mais la question de l'avatar ne devait pas être si importante, si ? Après-tout, ne disposait t-elle pas de tous les bons moyens pour être au courant de tout ce qu'elle tenait à savoir ? Voila une question qui méritait d'être posée.

« Oui, oui, encore une nuit qui promet d'être agitée, voyons ou ils en sont. »

Patiemment mais silencieusement, le diable s'installa et conserva son silence pendant l'entièreté de cette nuit durant laquelle Chutelière IX fut encore une fois le théâtre de nombreuses tragédies. En y repensant, le Malin ne pouvait s’empêcher de trouver cela drôle : les humains s’empressaient à chaque fois de répéter encore et encore les mêmes erreurs. De ce fait, il attendit le jour pour passer à l'action puis, plongea dans ses pensées avant de refaire surface avec une idée de génie. Une idée si diabolique que même un génie du mal en deviendrait vert de jalousie pour ne pas l'avoir trouvée avant lui. Le plus drôle là dedans en revanche, c'est que l'idée qu'il en ressortie fut déjà utilisée par quelqu'un d'autre il y a des années de cela mais bon. Si les mortels répètent toujours les mêmes erreurs, ils devraient encore une fois répéter celle-ci.

« Je vois, ils cherchent encore à s'échapper ? Et bien soit, la voilà, leur fameuse sortie de secours. »

Sur ses mots, Demigra posa son index sur le sommet de la cloche de verre avant d'y enfoncer sans mal son ongle rouge sang. Cela fait, il traça un petit cercle avec celui-ci et découpa le verre de cette façon. Bien évidemment, ce qui devait arriver arriva et ce minuscule morceau de verre tomba à l'intérieur de la cloche, risquant bien évidemment d'écraser un ou deux survivants s'ils se trouvaient au milieu de ce petit hameau. Ceci étant dit, ce fragment n'allait pas se briser pour autant. Le verre semblait même si résistant qu'une seule explication pouvait être fournie : il était réellement fait pour enfermer les créatures qui se retrouvaient emprisonnées à l'intérieur. Regardez le ciel, à présent. Un minuscule morceau de l'illusion a été effacé, laissant ainsi place à la réalité. C'était une sortie... et un doigt à son bout. Au bout de ce doigt se tissait quelque chose : un fil ou une corde, appelez ça comme vous voulez, celle ci sortait directement du dessous de l'ongle du sorcier. Cette "toile" s'allongea jusqu'à ce qu'elle puisse enfin toucher le sol de ce plateau de jeu. Une fois cela fait, il l'attacha soigneusement  au sommet de la cloche puis fit un nœud. Désormais, le diable et ses invités n'avait plus qu'à observer le résultat de la bêtise humaine. Encore une fois, il aura raison ; seule une personne sera capable de se sortir d'un tel enfer.
Contenu sponsorisé

Château de Demigra - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Château de Demigra   Château de Demigra - Page 2 Clock
 
Château de Demigra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Visite au château d'Ambleville
» Il était une fois... L'histoire d'un râteau. [PV/ John Stark]
» Demande d'extrais de quasier judicaire
» tour carrée et tour ronde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-