Partagez
 

 Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockLun 26 Aoû 2019 - 12:59
La mission de Kaito avait été mener a bien. Désormais, il savait à quel point il lui manquait la maîtrise de la magie avancée des Kaïô-Shins. Sans ce rituel, jamais le Dieu du Temps n'aurait pu l'emporter sur ses adversaires... Il avait besoin d'un enseignement plus profond en la matière. Et il savait déjà vers qui se tourner pour cela ! Laissant ainsi son Temple et ses occupants, le guerrier du temps s'isolait pour rejoindre la crypte du temps. Un simple kaikai suffisait à s'y rendre plus ou moins vite. Ainsi, se présentant devant sa maîtresse, le Saiyan tirait une révérence bien basse. "Maître... J'ai une requête à vous formuler. Ma dernière mission m'a montrée à quel point j'avais besoin de connaître la magie. Celle de Drichi et de ses sbires est bien trop puissante... Si je ne parviens pas à, ne serait-ce que crée une barrière pour protéger les miens... Ou retenir ce souffle obscur qui parasite tant nos patrouilleurs... J'ai peur qu'un drame finisse par arriver si vous n'êtes pas avec nous. Mais vous savez très bien que je ne mettrais votre vie en danger pour rien au monde. S'il vous plaît Chronoa-sama, apprenez-moi la véritable magie des Kaïô-Shins pour faire face à ce fléau." Sa demande était clair. Il avait besoin d'enseignement en ce qui concernait la magie.

Sa propre magie à lui était d'un niveau bien trop faible, n'étant d'ailleurs habitué qu'à une seule forme de magie, celle de la création. Mais grâce aux enseignements de sa maîtresse, il finirait par maîtrisé toutes ses formalités que sont les éléments ou encore la protection. Ainsi, il pourrait bien plus aisément faire face à ses ennemis. Le pouvoir des Kaïô-Shins était parfait contre celui des Majins... Mais pour en maîtrisé les ficelles, un rugueux entraînement attendrait probablement le suppléant de l’étincelante Déesse du Temps. Mais il était prêt... Il désirait véritablement mener à bien sa mission. Et en tant que Dieu, il se devait d'être un rempart convenable envers ses ennemis. Cependant, il y avait encore des problèmes inconnus... Comme le retour de Demigra ou bien encore, l'alliance de Towa envers ce dernier. Le Saiyan ne pouvait plus se permettre d'être en retard par rapport à ses rivaux obscurs. S'il ne parvenait pas à protéger le temps, des conséquences extrêmes seraient mise en avant, et le temps s’effondrerait sur lui-même. Rien que de penser à cette probabilité le rendait encore plus motivé à l'idée d'être là pour empêcher un tel évènement.

"Je vous promets de tout faire pour être le protecteur le plus dévouer possible." Il le devait... Il devait véritablement être celui qui empêcherait un nouveau Tokitoki-City. Et avec l'aide de Chronoa, il y avait des chances qu'il y parvienne. Sa formation lui permettrait d'apporter sécurité et confort aux siens... La patrouille du temps n'a que trop subit de défaite. Il est temps qu'elle se relève une bonne fois pour toute et qu'elle, elle soit le barrage contre tous les problèmes temporel. Maintenant, les oreilles bien tendues, il écoutait avec attention la réponse de celle qui l'avait sauver dans le passé. Sa maîtresse comptait énormément pour lui, et il savait qu'elle ne serait pas contre une demande de son disciple. Après-tout, à eux deux réunis, ils étaient le plus gros rempart du temps. Mais... Jusqu'où pourraient-ils aller si le jeune suppléant ne parvenait pas à gérer sa propre mission ? Il devait apprendre... Il devait connaître les secrets de la magie des Kaïô-Shins.,
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 52

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockMar 27 Aoû 2019 - 14:31
La ville de Coton-City était dans un de ses jours les plus calmes, et comme à son habitude, la déesse du temps s’occupait de la crypte du temps. Elle prenait un peu de temps pour ranger certaines babioles qui trainaient depuis quelques années et qui finissaient par transformer ce lieu sacré en entrepôt. Des parchemins, des livres, quelques artefacts récupérés aux forces du mal, le temple était un lieu d’une grande importance, autant pour sa valeur symbolique que les secrets dangereux qu’il renfermait. En repassant sur certains des rouleaux, Chronoa se remémorait des souvenirs d’une époque passée, parfois lointaine, parfois proche, certains souvenirs concernaient d’ailleurs son propre apprenti. Il s’était passé bien des choses en trois ans, même à l’échelle infinie du temps. Observant une scène, elle vit Beerus et Kaito à Coton-City, l’hakaishin plaçant sa main droite sur l’épaule opposée du demi-saiyan.

« Tu seras Kaioshin du temps. »Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1566855649-beerus
« Je vous promets Chronoa-sama. Je n'agirai plus seul. »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1566855644-kaito

Ce jour, des larmes avaient étés versés, mais c’était maintenant passé. Avec un regard doux et ampli d’une certaine nostalgie, la régente du temps referma avec soin ce parchemin qu’elle affectionnait tout particulièrement. Quelques minutes se disputèrent alors, laissant le temps à l’Héroïne du temps de ranger les dernières bricoles qui l’encombrait au quotidien. Finalement, le petit hall circulaire était nettoyé de plusieurs années de négligence, laissant à Chronoa le luxe de se rendre au cœur du temple pour observer en détail le flux du temps. Comme les acteurs démoniaques, la maîtresse des lieux était en possession d’un flux représentatif du temps, ce dernier lui permettant avec maîtrise de repérer les incohérences historiques passées et présentes. Avant de s’y rendre, elle fut cependant interpellée par son disciple, le jeune Kaito. En faisant volte-face vers le demi-saiyan, la moue de l’hôte se changea rapidement de la surprise à la joie. Oui, elle était toujours heureuse de voir son premier apprenti, celui sur qui elle fonde tant d’espoirs. Il était inutile de résumer ce Shinjin, sa jovialité, ses sentiments forts et son grand cœur lui donnaient une aura apaisante pour les personnes de son entourage. Chronoa n’y échappait pas non plus, et elle n’était pas la seule représentation divine touchée par la persévérance courageuse du saiyan.

« Kaito ! »

Le jeune homme fit ses immédiates courbettes, visiblement pressé et inquiété pas ses batailles futures contre Drichi et Demigra. L’ami de Trunks avait bien raison en mentionnant la magie utilisée par les dieux démons comme terriblement dangereuse, certains de leurs sortilèges étaient capables des pires malheurs. Fronçant légèrement son regard, la dame du temps comprenait bien la requête de son élève et comptait bien lui donner les clefs de sa réussite future. D’un autre côté, elle s’inquiétait pour lui, il était encore si jeune, il était inconcevable qu’il affronte de pareils dangers seuls, quoi qu’il arrive. Et ça, Kaito l’avait lui-même promis dans ce même souvenir qu’elle avait consulté plus tôt dans la journée.

« Oui, tu dois apprendre la magie, c’est un atout essentiel des Kaioshins. Mais… Au sujet de Drichi, Kaito… »

Elle hésitait, elle ne voulait pas couper son entrain en lui martelant qu’il ne pourrait pas affronter un tel monstre sans son aide, mais il valait mieux attendre qu’il s’en rende compte par lui-même. Chronoa marmonna donc la fin de sa phrase de manière incompréhensible, toussotant ensuite de manière appuyée. La scène était ridicule, mais la maîtresse du temps voulait perdre son disciple; tentative vaine, bien évidemment. Elle était une très mauvaise actrice, et une encore plus nulle menteuse, offrant ainsi une bien piètre prestation au Kaioshin. Elle devait changer de sujet rapidement, elle savait elle même qu’elle n’était pas bonne dans ces jeux là. C’est donc de manière totalement prévisible et indiscrète que Chronoa changea de sujet.

“La magie c’est très important ! Oui, il te faudra une petite vingtaine d’années pour apprendre les bases élémentaires.”

Elle tentait de garder son calme, affichant de faux sourires mécaniques en marchant à la manière d’un robot vers la salle d'entraînement spéciale.

“Allons… dans la salle d'entraînement… temporelle.”

Continuait telle d’une marche d’automate vers les marches conduisant au sous-sol de la crypte. Qu’ils parlent du sujet de Drichi ou non, les deux personnages allaient traverser un dédale de couloirs et d’escaliers éclairés à la torche. Les lieux étaient bien indiqués grâce à plusieurs panneaux installés par la dame du temps en personne, ce qui faisait qu’ils étaient tous à 1 mètre 40 de haut. Pourtant, les allées étaient larges, hautes et décorées dans de belles couleurs violacées, ivoires, ou d’un éclat d’azur. Bien peu de visiteurs pouvaient se permettre l’accès aux plus anciennes galeries du temps, il y était entreposé des artefacts, des trésors et autres merveilles. C’était aussi ici que l’on trouvait les parchemins les plus importants, ceux concernant Demigra lui même. Mais comme l’exigeait les lois du temps, il n’était pas possible d’annuler la trahison du dieu-démon.

Cette zone reculée était impossible d’accès aux non-Kaioshins du temps, un bouclier protégeait l’entrée du couloir menant aux choses ci-dessus citées. La responsable guida alors son apprenti vers une petite aile du sous-sol dans laquelle se trouvait de multiples portes, toutes numérotées. L’allée ne semblait pas avoir de fin, comme s’il y avait une infinité de porte.

En poussant la première entrée, Chronoa fit redécouvrir à Kaito la salle d'entraînement temporelle. Ou plutôt, l’une des infinités. Ce lieu immense était en tout point identique à la salle du temps et de l’esprit, une étendue lumineuse et plate dans laquelle l'entraînement était sans risque.

“Ici, le temps s’écoule 100 fois plus rapidement qu’à l’extérieur.”

Déclarait simplement la déesse d’un ton plus sérieux qu’auparavant. Quoi qu’eurent dit les deux Dieux dans les couloirs, l’hôte allait entraîner son disciple aux arts de la magie. C’était une voie longue et difficile que choisissait Kaito, les notions magiques étaient complexes et il n’était pas sur qu’un demi-saiyan puisse supporter un pareil isolement. La Shinjin ne pouvait pas le savoir, mais mettrait tout ce qu’elle peut en son pouvoir pour qu’un être aussi bon obtienne ce qu’il veut. Car le père de Renko était combattant du temps et quoi qu’en dise ses détracteurs, il faisait le bien autour de lui et luttait pour la reconnaissance de sa juste cause. Mais l’oeuvre n’était pas au combat idéologique, mais à l'apprentissage des bases des pouvoirs de Kaioshins.

“Je vais nous faire une maison !”


La maîtresse du temps tendit son bras vers l’étendue morne de toute vie, comprimant sa paume de sa main droite pour enclencher une magie de création. Aussitôt, une bâtisse “capsule Corp” apparu au milieu du vide, c’était le même modèle que les maisons terriennes que l’on rencontre en si grand nombre.

“Je n’avais pas trop envie d’être originale.”

Elle fit ensuite apparaître une table et deux chaises, ils allaient en passer du temps assis.

“Nous avons beaucoup de travail, commençons ! Je vais te raconter les bases de l’histoire magique !”

Restait à appréhender les réactions de Kaito face à la chaîne des événements.





Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockMer 28 Aoû 2019 - 0:42
Il était enfin temps pour Kaito d'apprendre les véritables pouvoirs des Kaïô-Shins. Lui qui avait passer tant d'années déjà avec son titre sans en maîtrisé les mystères, il avait du temps à rattraper. Beaucoup de temps... Mais heureusement pour lui, ce fameux temps, c'était son propre domaine. Donc à moins d'échapper a sa propre règle, il ne risquait pas d'en manquer autant que ça. Son air arborait une mine véritablement sérieuse dans sa demande envers sa maîtresse. Il ne pouvait plus négliger ses enseignements... Le temps de quelques années passer à vitesse grand V, il allait devoir confier la garde du temps aux personnes de confiance avec qui il travaillait d'arrache-pied. En espérant qu'ils ne se confrontent pas à un ennemi bien trop dangereux pour eux... Le guerrier du temps avait foi, mais il se devait d'être là pour assurer le bon déroulement de ses missions. Boneco avait l'allure d'un véritable leader, certes. Mais il ne devait pas compter que sur lui... Il était encore bien trop inexpérimenté dans ce domaine. Sa propre formation manquait encore d'expérience, autant sur le terrain qu'en théorie.

"Oui ?..."

Il n'entendait pas la fin de la phrase de sa maîtresse, marmonnant sûrement quelque chose à propos du démon nominer il y a peu. Kaito se doutait bien qu'elle voulait cachée quelque chose. Mais les voix de celle qui lui a tant donner son impénétrable, donc... Si elle lui cachait quelque chose, ce n'était pas pour rien. Restant à sa place de simple suppléant, il ne faisait désormais qu'écouter et suivre sa tutrice, elle qui avait acceptée d'accéder à sa requête d'apprentissage. Voilà un bon point pour le plus jeune des Dieux ! Mais... Une vingtaine d'années ? "Très bien, maître." Il se doutait fortement que ce serait aussi simple... En voyant les grands experts parmi certains divins, capable de faire de grandes choses avec la magie... Il n'y avait qu'à voir le parchemin du passé du Dai Kaïô-Shin de l'Univers 7 ! Lui qui avait réussi à sceller les pouvoirs du terrible Moro... Mais bon, le niveau de cette magie nécessité probablement bien plus qu'une simple vingtaine d'années. Le guerrier du temps restait proche de sa maîtresse.

"La disparition de Mechikabura ne m'inspire rien de bon, maître... Drichi essaye de se composer une armée de Dieux démons et de sorciers... Et le pire dans l'histoire, c'est que je n'arrive toujours pas à mettre la main sur son but ! Et les Dragon Balls sombre... Que veut-il donc faire avec ?... Il n'abandonnera jamais... Et comme nous en avons déjà 2, il essayera probablement d'attaquer Conton-City pour récupérer ses biens." Il regardait sa maîtresse, avec son visage toujours aussi sérieux. "Je me dois d'être prêt... Mais je n'y arriverai pas sans votre aide." S'étant enfin mis sur le chemin de la salle d'entraînement du temps de la crypte, il se sentait à sa place ici, mine de rien... Les couleurs étaient bien choisis, en tout cas... Pour Chronoa. Cet endroit représentait bien sa propre personne, mine de rien. "Maître... Juste une chose... Je me suis posé la question plutôt longtemps, mais... Qui a était votre maître Kaïô-Shin ? Était-ce un Kaïô-Shin du Temps, ou bien, comme Poiko, un simple enseignant ?" Il avait, après-tout, toujours cette nature curieuse. En savoir plus également sur les ancêtres de son titre ne lui ferait pas de mal... Si ?

Il sentait, en passant ce couloir, les nombreuses puissances des parchemins et autres artefacts tout aussi anciens qui résidaient ici... C'était comme un voyage en arrière, remontant à l'air de la Création du Temps lui-même. Mais son respect envers l'histoire l'obligeait ensuite à ce taire le reste du chemin. Lui qui représentait l'avenir, il se devait de montrer ce nouvel exemple. Une fois à la porte, le Dieu se laissait entraîner par la Déesse du Temps, l'invitant à rentrer. L'endroit n'a pas tellement changer... M'enfin, c'était normal. D'ailleurs, il devrait bientôt se remettre à travailler sur son monde. Lui qui avait si bien avancer dans le temps grâce à ce lieu de plusieurs millions d'années, il pourrait bientôt y ajouter... La vie. Mais là n'était pas le sujet ! Il se devait de rester concentré sur son objectif actuel : Celui de la magie. Ainsi, il ne serait plus largué contre les pouvoirs démoniaques de ses ennemis... Il allait retrouvé une condition d'entraînement qu'il n'avait pas connu depuis... Eh bien, depuis l'entraînement chez le Dieu de la destruction de l'Univers 6.

Il en était à la fois nostalgique et fier. Il connaissait bien la façon dont marcher cette salle. Il observait cette fois son enseignante crée une petite bâtisse Terrestre tout ce qu'il y avait de plus simple. Chronoa ajoutait qu'elle n'avait pas envie d'être originale, mais après-tout... Ce n'était pas le sujet du moment. Répondant simplement par un sourire, il voyait sa maîtresse crée directement derrière des chaises ainsi qu'une table. La Déesse avait dû s'asseoir, chose que Kaito faisait également. Avant de commencer à écoutait l'histoire de celle qui l'avait sauvé, il l'interrompait un court instant. "Maître... Je tiens juste à faire quelque chose." Plaçant ses mains au niveau de ses oreilles, il retirait les deux potaras. Posant ainsi les trésors des Dieux devant son enseignante, il plongeait ainsi son regard dans le sien. "C'était en ma qualité de disciple que je vous est demandé cet entraînement... Ce sera donc en ma qualité d'apprenti Kaïô-Shin que j'apprendrai, et appréhenderai l'histoire que vous m'offrirez. Ensuite, à partir de cet instant, le disciple ne disait plus aucuns mots, écoutant simplement avec une grande attention chacun des dires de sa maîtresse adorée. Cette fois, il allait montré à sa maîtresse qu'elle avait bien fait d'avoir placée tant d'espoirs en lui... Et il ne la décevrait pour rien au monde... Pour rien au Temps, d'ailleurs.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 52

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockMer 28 Aoû 2019 - 9:21
Kaito respirait d’une envie de combattre qu’on lui reconnaissait bien, qu’importe les conditions, il voulait avoir la force de se mesurer à Drichi. Chronoa ne pouvait refuser un tel entrain, voir son disciple aussi engagé était une agréable récompense des espoirs qu’elle fondait en lui. Cependant, la personnalité du saiyan le poussait à l’inévitable sacrifice, à la confrontation directe, à tant de choses… Mais cette fois-ci, elle sera là jusqu’au bout. C’était peu clair, mais ça avait du sens, la déesse du temps soutiendrait son apprenti dans sa lutte contre Mechikabura ou Drichi. Les couloirs s’enchainaient dans des dédales sans fin, laissant le temps au jeune homme de s’interroger sur le maître de sa Kaioshin. Cette question n’était finalement pas plus simple à aborder que celle de Drichi. Les souvenirs remontaient, des fragments d’une époque sombre dans laquelle Chronoa et tant d’autres avaient tout sacrifier pour vaincre les démons dans la “dernière des guerres”. Dans ses souvenirs, le visage de son maître était trouble, mais il était bien un Shinjin.

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1566975432-blast“Chronoa, tu es blessée, retourne au KaioshinKai ! Prévient le Dai kaioshin de l’univers 7 !”

“Allons, tu ne vas pas te sacrifier pour sauver sa vie ! Tu ne m’as pas habitué à autant de folie, Kairos.”
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1566975433-mechikabura-youg
Ce jour n’était pas heureux, la maîtresse des lieux possédait un parchemin traitant de cette scène en détail, elle n’était pas immédiatement enclin à le dévoiler à son élève. Abaissant son regard un instant, plongée dans ses pensées bien malheureuses, elle détourna le sujet d’un air calme contrastant à sa joie de vivre habituelle.

“Il était… quelqu’un de bien. L’on en parlera plus tard, s’il te plait.”

Ils prirent ensuite le temps de rentrer dans la salle magique et d’y préparer le matériel. La magicienne était très heureuse de former son apprenti. D’ailleurs, Kaito se montrait studieux et respectueux, retirant ses boucles d’oreilles pour se replacer dans sa qualité de disciple. Chronoa poussa alors un petit rire tout à fait amical, l’attention du jeune homme était louable.

« Ne t’en fait pas, tu seras toujours mon apprenti, qu’importe ton statut. »

Avouait-elle avait le sourire, prenant place sur la seconde chaise tout en observant son élève d’un regard avisé.

« Avant de parler de sorts, je dois te raconter une histoire, celle de l’origine du monde et de la magie. »

S’en suivit les explications de la déesse du temps qui fit comprendre à Kaito l’origine de tout ce qui existe. Par simplicité, cela sera expliqué en narration.

Les origines du monde sont celles de la magie. Si le Ki est le sang donnant vie à l’univers, la magie représente l’air que l’on respire. Si l’énergie était liée à un individu, une créature vivante, la sorcellerie était omniprésente et universelle. C’est un torrent éternel et permanent duquel un magicien peut en puiser les ressources. Zeno le tout puissant ne dispose de quasiment aucune réserve de Ki, cependant, il dispose d’une puissance magique sans limite. Il est le point d’origine de ce fabuleux fruit. “L’espoir est la magie qui transforme les rêves en réalité”, un proverbe d’origine inconnue, répandu sans trop de raison. Il avait un sens, celui du premier créateur. Ce rêve, c’était celui de Zeno, ce monde n’était que l’imagination d’un enfant. Quand cette petite créature disparaîtra, tous les univers s'écrouleront. Car sans lui, il n’y aura plus d’espoir, plus de rêve, plus de magie, plus de sang, plus rien. L’effet domino d’une vérité glaçante replaçant l’importance de Zeno dans ce contexte primordial pouvait être effrayante.

Lorsqu’il apparut, il n’y avait rien.

“Je m’ennuie.”


La voix de l’enfant résonnait dans le vide, une étendue aussi grande que petite dans laquelle Zeno ne trouvait rien à faire. Puis vint alors son imagination, sa curiosité, son ingéniosité infantile de créer. En quelques instants et en voulant s’amuser, le noir complet se parsema de lumières, d’étoiles, de feu et de glace. Tout n’était que la volonté du petit être au-dessus de tout autre. Et cette capacité à créer les fondements mêmes de la matière n’était autre que la magie qu’il a inventé par son rêve. Personne n’était réel sauf lui. Il était le monde, vous n’êtes que des ombres.

Après des millions d’années de fascination de son travail, le premier fut déçu du vide qu’il restait à son monde sans réelle vie autre que quelques explosions chimiques. Il inventa alors les concepts d’être vivant ainsi que ses composantes, les animaux sauvages et la nature végétale vinrent compléter ce monde. Heureux, Zeno rendit visite à ces nouvelles créations, mais aucun de ses sujets ne pouvait le comprendre car ils n’agissaient que par instinct, il créa donc la conscience. Comprenant la puissance de cette magie identitaire, le plus puissant des dieux ne la donna qu’a quelques espèces qui eurent ainsi le loisir d’évoluer et de devenir intelligentes.

Malheureusement, avares et ne répondant qu'à leurs instincts de survie, les premiers hommes s’entretuaient et se suicidaient de malheur, n’ayant aucun but si ce n’était d’exister. C’est ainsi que dans un dernier effort, Zeno fit don aux Hommes de la plus puissante des magies : La détermination. En faisant don de cette capacité, les premiers êtres purent eux aussi rêver, et ainsi d'utiliser la magie, omniprésente à ce monde de rêves.

"Je sais que c'est difficile à appréhender, mais la vérité n'est que celle-ci. La détermination définie généralement aussi la capacité magique d'un être."

Chronoa abaissa alors légèrement son regard, se souvenant que ce don de Dieu n'était pas qu'à l'encontre des êtres raisonnés.

"Cela explique en partie les pouvoirs incommensurables de Zamasu..."

Après quelques secondes ou elle se remémorait la dangerosité de cette menace divine, la dame temporelle releva le nez, fixant d'un fin sourire son disciple.

"Mais c'est tout aussi valable pour toi, je le sens."

Elle insistait alors dans son regard, parlant du plus clairement qu'elle le pouvait à l'apprenti.

"Ne baisse jamais les bras, ton courage, tes sentiments, tes rêves, c'est ce qui te donne ta force, ta vie, ne l'oublie jamais. Ta magie sera aussi puissante que l'amour que tu porteras à tes proches, aussi intense que ta colère, et aussi juste que tes intentions le veulent."


Un discours motivateur et accroché aux réalités qui étaient celles de l'histoire du monde, la force de l'espoir. En se levant de sa chaise, la maîtresse poussa un grand bâillement en s'étirant, arrivant à environ 1m60 les jambes et les pieds tendus. Maintenant que l'histoire était racontée et que Kaito comprenait d'où venait la magie, il fallait présenter toutes les sortes de magies. C'est donc à l'aide de ses pouvoirs que la belle fit apparaitre un tableau roulant avec des feutres et un effaceur, elle fit également apparaitre un livre sur le bureau du demi-saiyan. Ce dernier devait faire environ 1500 pages et traitait de tous les types de magies "légales", pas dans leur utilisation, mais dans leurs nominations. C'était un premier document permettant à l'élève de retenir le nom de tous les types de magies connues ainsi qu'une très simple description en deux ou trois lignes.

Par exemple :

Grain de surface
Amorce magique mineure permettant la granularisation d'une matière solide. Fonctionne sur les éléments non magiques et magiques de types inférieurs sans protection. Inutilisable sur des êtres possédant une âme.

Ou encore :

Graviton majeur
Référence à la magie gravitationnelle appliquée de haut niveau. Comprend la modification de la gravité sur une échelle dépassant le kilomètre à des niveaux de multiplicateurs dépassant les 1000 positifs/négatifs.

Le cours qui allait donc suivre risquait de durer plusieurs heures, ce livre, deux bons mois. Kaito allait repousser les limites de l'ennui afin de vaincre Drichi, une preuve de détermination dans un certain sens.

"Maintenant, nous allons voir les références magique, c'est un index qui comprend la majorité des magies connues. Nous verrons plus tard un index des magies maléfiques, des magies interdites, des magies antiques volume 1 et 2. Il y a aussi un ouvrage spécial sur les magies élémentaires, mais nous le verrons plus tard."

Chronoa se plaça alors devant le tableau, se retournant vers celui-ci pour prendre un marqueur, elle tenta alors d'écrire le titre du livre en haut de la surface, en vain. La pauvre déesse était trop petite et du donc régler le niveau du tableau pour qu'il soit à sa taille.

"Hrm... Donc le livre est réparti en chapitres, Il est assez bien fait car les premiers sont destinés à des références élémentaires. Par exemple, les sortilèges de luminescence."


Elle se frottait le menton, la description indiquait un sort permettant de faire briller quelques choses, mais ce sort-ci associé à une haute détermination et d'autres magies pouvait donner de nouveaux résultats. Le but était donc de démontrer l'importance du plus insignifiant sort à la réalisation des plus dangereux.

"Si tu associe la luminescence avec je ne sais plus quelle incantation de concentration tu peux faire des sphères de lumière."

Bon, ce n'était pas très impressionnant, mais c'était le début, la magie est un sujet vaste et il faudra plusieurs années à Kaito pour parvenir à invoquer ses premières... boules. S'en suivit alors un cours de quelques heures sur les sorts les plus basiques, juste des nominations et des explications très brèves pour les noms compliqués. Il n'était pas du tout question de s'essayer à lancer des sorts sans même savoir le faire. C'est donc bien 12 heures qui furent consacrées aux quelques 50 premières pages, un travail nécessaire pour comprendre les possibilités de la sorcellerie. De son côté, et peut être au contraire du jeune Shinjin, Chronoa ne fatiguait pas, raconter des histoires et parler de magie, ça la passionnait. L'esprit de transfert du savoir, d'aider les prochains à s'élever, c'était aussi louable que grisant.

"... Et c'est pour ça qu'ils n'ont aujourd'hui que deux trous ! Nous terminons la page 50, tu as bien mérité une pause !"


Déclarait avec une grande jovialité la déesse du temps en applaudissant ce qui se pouvait être le cadavre de Kaito. De son côté, la dame du temps nettoyait son tableau avec la brosse, l'apprenti était libre de l'interroger, d'aller manger, dormir ou de s'entrainer. Le temps serait long et de nombreuses années attendaient les deux Kaioshins.







Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockJeu 29 Aoû 2019 - 8:15
Le passé était souvent autant une marque de blessure que de joie... Mais celui de la Déesse actuelle du Temps semblait en effet être quelque chose de douloureux. La réponse vaste de sa tutrice paraissait floute, mais encore une fois, remué le couteau dans la plaie ne faisait pas parti du vocabulaire de son apprenti. Elle en parlera le jour où elle se sentirait prête... Kaito sera toujours enclin à écouté les paroles de sa maîtresse. Pour la suite, le chemin se faisait simplement sans véritable sujet de conversation... Le respect envers le passé était de rigueur, et ce que le jeune Kaïô avait retenu l'obligeait à également prendre ses distances sur l'avant. Ainsi, le maître de son enseignante reposait probablement en paix... Et en tant que nouvelle lueur, il se devait d'être à la hauteur du rôle qu'il portait. Une fois que les deux êtres divins seraient correctement installer, le Dieu du Temps avait démontré son respect envers son maître, retirant ses potaras pour se présenter en tant que disciple. Bien sûr, la douceur naturelle de Chronoa avait montré à son tour qu'elle considérerait toujours le jeune homme comme son disciple... C'était agréable à entendre.

Il ne disait aucun mot, se concentrant simplement sur l'histoire qu'allait lui transmettre sa maîtresse. Ainsi, il écoutait donc les prémices de la magie ainsi que de l'origine du monde... Et tout cela... C'était à Zen-Oh qu'ils le devaient. Il semblerait que l'ennuie de l'enfant avait permis de crée toutes ses choses... Pour Kaito qui était encore jeune, il avait du mal à comprendre l'importance du Dieu de Tout. Ou du moins, au fond de lui, il n'avait pas vraiment envie d'y croire... Mais il savait que ce dernier avait la plus haute importance. Et même si le Dieu avait du mal avec cela, il aurait risqué sa vie sans problème pour le Créateur absolu. Disons qu'en terme de difficulté, c'était plus sur le fait que le petit être ultime s'amusait à détruire ce qui l'ennuie d'un simple mouvement de doigt... La vie est sacrée. Chaque espèces méritent le respect qui lui est dû. Seulement, l'équilibre est ainsi crée, ils n'y peuvent pas vraiment grand-chose. C'était ainsi que Dame Chronoa expliquait à son élève les bases de la vie et de la magie instauré par l'enfant. Son propre amusement rentrait en ligne de compte, comme par hasard.

Mais la curiosité et l'ennuie amène son lot de nouveautés, laissant donc libre-court à l'être suprême pour crée de nouvelles choses, dont la vie... Les premiers enfants de sa Grandeur voyaient enfin le jour tandis que lui, il ne faisait que s'amuser auprès d'eux. La conscience, la chose qui permettait à un être de vivre, était également de mise. Mais alors que le simple de "survivre" était entré en rigueur, il fallait donner la volonté aux hommes de tenir le coups... Car la mort, c'est pas sympa. Et ainsi, la plus grande des qualités était arrivé. La détermination, poussant les vivants à subir les chocs, tout en trouvant la force de les vivres pour voir le lendemain arrivé. La vie se devait d'être longue, mais elle permettait aux gens d'être ce qu'ils sont maintenant. Les épreuves de la vie avaient aussi forger le caractère des uns et des autres, permettant à la diversité de posé ses bases. L'histoire, c'était quelque chose d'important... Et c'était avec plaisir que le jeune Kaïô-Shin notait ce qu'il entendait de sa maîtresse. Ainsi, il marquait en langue des Dieux sur son petit livre, les choses importantes, pour ne pas oublié. Pour ne jamais oublié... Et ainsi réviser en cas de nécessité. Les notes permettaient de se souvenir des grandes phrases. La mémoire était un incroyable pouvoir également.

Moins difficile à appréhender que ce qu'il pensait, c'était finalement une suite logique d'évènement que celle de Zen-Oh au commande. Il n'était pas le Roi des Dieux pour rien. Ses pouvoirs étaient d'un tout autre calibre que ceux des autres divinités. Mais si il y avait également l'explication aux grands pouvoirs de son rival Zamasu, Kaito n'était, heureusement, pas en reste au niveau de la détermination... Après-tout, il représentait la famille Shan. Ceux qui avaient le pouvoir de la Volonté. Peut-être que grâce à son sang, il avait un espoir de posséder une magie suffisante à la protection du Temps qu'il aimait tant... Mais continuons d'écouter. Le guerrier du Temps restait très attentifs aux dires de son mentor. Les conseils qu'elle offrait à son disciple permettaient à ce dernier d'en savoir plus sur ses propres capacités... Mais aussi sur ce qu'il avait besoin de faire. Les premiers sorts allaient bientôt être toucher. Du moins, sur les premières pages du gros livre que la Déesse venait d'offrir à son seul disciple. Il l'ouvrait de sa main droite, commençant ainsi à suivre les explications de son enseignante sur l'énorme document.

"Et sur tous ses ouvrages, il y a également une magie du temps ? Je me demander également, si la magie suivait la détermination, n'y aurait-il pas justement un ouvrage sur les conditions physiques nécessaire au bon passage de la magie chez un être ? Je veux dire, plus comme un guide de conseil pour garder une santé correct ? Car si la détermination ne suit pas, car l'individu est malade ou autre... Quels sont les moyens de parvenir à y faire appel à moindre mesure ?" Il se posait des questions, il était également très curieux. Son apprentissage l'intéressé énormément ! Après sa réponse, Chronoa allait descendre le tableau pour pouvoir écrire son titre. Mine de rien, c'était gênant d'être petit... Mais elle s'était sûrement habitué à sa condition depuis très longtemps. Se reconcentrant sur ses moutons, il écoutait cette fois les explications de sa maîtresse vis-à-vis aux références élémentaires. Ainsi, il découvrait les pouvoirs de lumière. N'y avait-il pas déjà un rapport avec son Light Hawk Wings ? Ou bien peut-être, pouvait-il le rendre plus fort grâce à la magie ?

Le cours était loin d'être fini, mais Kaito était très intéressé. Tout un nouveau monde s'offrait à lui et, c'était avec une motivation sans faille qu'il s'y plongeait, tête la première. La fougue de la jeunesse peut-être... Ou simplement sa propre force à vouloir protéger les siens ? D'un sens comme d'un autre, il était intéressé au plus haut point. Les heures qui suivaient n'était pas un problème pour lui. Il buvait les paroles de son mentor comme de l'eau, écrivant en même temps pour relire en cas d'incompréhension. Ses propres théories commençaient à voir le jour, mais il n'essayait clairement de révolutionner le genre. Des théories qui avaient déjà dû être faites par d'autres avant lui, mais basé sur la de la logique de physique et de chimie. La base des pouvoirs élémentaires... Et dire que les éléments sont censé être la partie la plus simple. La fin du cours commençait à pointer le bout de son nez. Et c'était bien après une bonne séance d'une douzaine d'heures que la Déesse finissait enfin sur une note. Fermant le lire en y insérant un petit marque page en forme de tête de Trunks avec un sourire, le Dieu se levait doucement, plaçant sa main droite sur son cœur. Il tirait une révérence à son enseignante.

"Merci pour vos enseignements, maître. C'était très intéressant ! Mais la partie sur les trous... Je dois avoué qu'elle m'a laisser sur une touche d'interrogation. Je titillerai la réponse de moi-même, soyez-en certaine !" Se redressant, il souriait. C'était un bon moment qu'il passait avec son enseignante ! Pour lui, cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas passer autant de temps avec celle qui l'avait sauvé. Ainsi, Kaito ne partait pas spécialement loin, allant juste dans la maison pour s’occuper d'une tâche qu'il aimait désormais faire. La cuisine ! Et quoi de mieux que faire quelques petits gâteaux pour son enseignante, pour la remercier de ce qu'elle faisait pour lui ? Ainsi, prenant dans le frigo quelques fraises et fonds de tartelette, il s’accaparait également d'un sachet de crème fourrée. L'objectif : Faire des bonnes tartelettes aux fraises ! Une bonne dizaine serait largement suffisante. Dans les fonds, la petite crème. Sur la crème, les petites fraises. Et il finissait par caresser le tout de la gélatine de fraise qu'il avait au préalable fait chauffer... Mettant le tout sur une plaque, suivant le frigo, il pouvait désormais laisser refroidir ses gâteaux. Une bonne dizaine de minutes ou il s'était attarder sur la vaisselle était suffisante.

"Maître ! J'arrive !" Prenant la plaque dans ses mains, il partait en direction de la table à l'extérieur avec deux paires de couteaux fourchettes, ainsi que deux assiettes. Posant le plateau sur le bord, il servait cinq tartelettes à sa maîtresse et cinq à lui. "Je me suis découvert une passion pour la cuisine. J'essaye également de devenir un grand cuisinier ! Vous savez, Renko est un Saiyan également, alors... J'aimerais pouvoir lui préparer des plats qu'il aimera." Disait-il, la main droite derrière la tête avec une pointe de gênance dans la voix. Comment ? Ce n'était pas possible d'être un grand guerrier ET également un grand cuisinier ? Calomnie ! Il le prouverait. Dégustant ainsi sa pâtisserie, il en était fier. Chronoa aimerait-elle ? Dans tous les cas, après cette petite pause grignotage, le duo allait pouvoir se remettre au travail. Le jeune Dieu était de nouveau prêt, enclin à suivre les conseils et le cours de sa maîtresse. Elle arrivait d'ailleurs à rendre son cours très attractif... C'était vraiment une qualité chez-elle. Mais elle en avait beaucoup d'autres... Comme cette joie de vivre qui se lis aisément sur son visage.

"Nous avions finis sur les trous, maître ! Je suppose que nous allons jusque la page 100 maintenant ?" Il était de nouveau prêt pour une bonne douzaine d'heures. Mais ce n'était pas un problème pour lui. Il en était certain, sa motivation était à toute épreuve. Ouvrant son livre en tirant le petit marque-Trunks, il s'apprêtait à se remettre en condition de travail pour suivre de nouveau le cours de son maître. Le stylo en main, livre ouvert pour les notes... Le voilà tout beau tout chaud pour se mettre au travail. Son esprit était totalement plonger dans ses études.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 52

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockJeu 29 Aoû 2019 - 22:09
Il y a 75 millions d’années :


Une lune dévastée orbitant autour de ruines puis d’une supernova massive en fin de vie. Tout se terminait ici, chapitre final de l’histoire quatre héros. Il se dressaient contre l’unique et abominable, monstre final et dévoreur de l’espoir. Dans cette pièce majeure, Chronoa se tenait auprès de son maître Kairos, ils étaient deux de ces grands champions. Le mal rassemblé, Mechikabura, zieutait les participants restant ce grand combat, un sourire aussi vil que sur, il était le dieu-démon de la légende. Les serviteurs du chef vilain avaient été tous vaincus, dont Demigra et le sort que vous lui connaissez tous : Enfermé dans une faille temporelle. Faisant la croix dans le ciel, le patriarche maléfique faisant les éloges de sa puissance indéfinissable.


« Avec cette puissance, je suis en mesure de vous écraser, vous, et vos dieux de la destruction »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567108875-mechikabura-youg2

Kairos était un grand Shinjin à la peau d’azur, il portait une coupe iroquoise trop longue couvrant partiellement son visage, sa tenue était celle d’un Kaioshin ordinaire, il représentait l’univers 7 et Chronoa était son apprentie à ce titre. Il portait une épée longue attachée à son dos et disposait d’une carrure plus imposante que la norme par sa grande taille. A cette époque, la jeune disciple n’avait pas une apparence bien différence si ce n’est sa tenue plus proche du style originel des créateurs. D’une voix relativement grave et froide, Kairos se montrait impassible aux provocations viles de son opposant démoniaque.

« Chronoa, nous devons gagner du temps pour Kai ! Protège-moi ! »

« Oui Kairos-Sama ! »

De ses bras tendus, L’apprentie fit apparaitre une bulle protectrice opale atour de son enseignant. En profitant de sa défense magique, il s’approcha du maître du mal en flottant dans les airs. L’intention de Kairos était clairement d’éviter à Chronoa un affrontement direct avec Mechikabura. Ricannant à gorge déployée, le sorcier des enfers trouvait l’intention aussi charmante que pathétique.

« AHAHAHAH ! Tu crois que je suis aussi bête que ça ? »


En un instant, dissipé dans un éclair de feu, le supérieur de Demigra réapparu face à la novice. D’un revers de main, il balaya la pauvre petite contre un amas de rocher éloigné, la force du coup était effroyable. D’un cri cristallin perdu dans les étendues du vide, Chronoa fut enfouie sous les débris, le visage en sang par l’impact impressionnant.  Aussitôt, Kairos abattit son épée dans le dos du sorcier, en vain, il n’avait touché qu’une image rémanente. Le véritable seigneur démon s’était transposé en hauteur, abattant alors une supernova d’énergie sombre vers le Kaioshin de l’univers 7. Ouvrant avec peine les yeux, la jeune femme fit le constat du danger présent, la sphère destructrice s’apprêtait à tout détruire. A la hâte, elle se releva, tituba hors des décombres. Le maître tendit ses bras, s’apprêtant à ralentir puis renvoyer la sphère vers l’espace afin de sauver sa coéquipière.

Usant de ses pouvoirs, Chronoa matérialisa dans le creux de ses mains jointes une sphère d’énergie sombre à l’image de la supernova. En compressant cette copie miniature non sans difficulté, elle fit réduire la taille de l’originale. En quelques secondes, la supernova n’était pas plus grande qu’une boule de la mort, perdant également en puissance. C’est donc mue de grands efforts que les deux défenseurs de l’univers parvinrent à défiler le cataclysme. Le combat se poursuivit alors pendant plusieurs minutes, cependant, celui que l’on connaissait aujourd’hui comme le vieux Kaioshin ne venait pas, c’était anormal. Le pan des Shinjins était d’enfermer Mechikabura à l’aide d’un sortilège comme ce sera fait plus tard avec le gagna bojack. Malheureusement, Kai était le seul à maitriser parfaitement ce sortilège.  Ensanglanté par plusieurs attaques qui lui avaient été portés dans la bataille, kairos qui se tenait aux cotés de son apprentie lui délivra sa dernière instruction. La déesse du temps elle aussi avait été cible d’explosions multiples réduisant sa tenue divine en charpie.
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567108944-blast
“Chronoa, tu es blessée, retourne au KaioshinKai ! Prévient le Dai kaioshin de l’univers 7 !”


“Allons, tu ne vas pas te sacrifier pour sauver sa vie ! Tu ne m’as pas habitué à autant de folie, Kairos.”

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567109026-mechikabura-youg
S’accrochant aussitôt à son maître, la jeune femme contesta le geste avec tout l’entrain que son courage pouvait lui donner.

« Maître, non ! Je ne veux pas vous laisser ! »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567108466-chronoahurted
Dégageant avec violence sa propre élève d’un coup de coude, le Kaioshin ne comptait pas jouer au cirque bien longtemps avec sa seule héritière.

« Il faut que quelqu’un le fasse. »

*Il faut que quelqu’un le fasse. *

Que quelqu’un se sacrifie. Chronoa chuta alors au sol, les larmes aux yeux, mue d’une incompréhension aussi soudaine qu’intense. Elle ne contrôlait pas le flot d’émotions qui la chamboulait, de sa vie entière, elle s’était dévouée pendant presque un million d’années à Kairos. Il était l’un des Kaioshins de l’univers 7, un entraîneur et un formateur exceptionnel, respecté pour son pragmatisme et son courage dément. En se relevant lentement, la belle ne parvenait néanmoins pas à se faire à pareille fatalité, encourageant de nouveau son plus précieux allié à la laisser l’aider.

« Si je vous laisse, vous allez… »

Le professeur se retourna alors vers son élève, lui offrant son regard le plus déterminé, le plus sérieux, ampli d’une sureté qui faisait sa réputation. Décrochant ses boucles d’oreilles en vitesse, il les tendit alors vers son disciple.

« Je te fais Kaioshin ; Adieu. »

Simplement. Elle devint ainsi kaioshin de l'univers 7, un écho ce fit alors entendre au loin.

« Votre réunion de famille est touchante, mais je ne peux plus supporter les pleurs de cette fillette. »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567108875-mechikabura-youg2

Déclarait Mechikabura en se jetant vers Chronoa, rapidement interrompu par l’interposition de Kairos qui téléporta de force celle qui était son apprentie auprès de Kai. Elle était effondrée en larmes, détruite par la perte de son plus proche compagnon. Les sacrifices demandaient un courage fou, détruisant parfois autant son utilisateur que les autres. L’histoire ne faisait alors que commencer. Celle de la fin du monde.

Car la victoire qui s’en suivit ne sera en réalité qu’un armistice de 75 millions d’années.


« …Si la détermination ne suit pas, car l'individu est malade ou autre... Quels sont les moyens de parvenir à y faire appel à moindre mesure ?


La magicienne releva rapidement le nez, ces souvenirs remontaient, et bien plus intensément qu’elle ne le penserait. N’ayant que partiellement entendue la question, et prise au dépourvu total en étant tirée de ses pensées, elle répondit au tac.


« Malade ? … Si tu parles d’un individu sans détermination, il ne devient qu’une ombre sans âme. Il existe un cours sur la détermination, je comptais te le présenter plus tard, mais il semble important de te présenter les effets de la détermination. »


Elle détournait légèrement le regard, préoccupée par ses pensées, heureusement sauvée par le gong d’une pause bien méritée par le demi-saiyan.

« Je t’en parlerais après la pause. »

Affirmait-elle, toujours le regard détourné, zieutant le vide de la salle sans réel entrain. Fort heureusement, l’entrain de Kaito permit tout de même à la déesse de lui échanger un chaleureux sourire quand il parti vers la maison capsule, la laissant le suivre à bonne distance. L’ami de Trunks était studieux et d’un sérieux irréprochable, il avait réellement changé depuis sa première apparition au KaioshinKai. Son calme transpirait d’une maitrise de soit retrouvée, ses instincts primaires ne devaient pas rendre la tâche du jeune homme facile, mais malgré tout, il luttait et réussissait. En plus d’être un bon guerrier, le time patroller était aussi en cours d’acquisition d’une sagesse digne de son titre.

Au fond d’elle, la magicienne restait cependant persuadée de l’investissement sacrificiel de son élève dans la bataille à venir contre Drichi. Il fallait espérer que les événements ne soient pas le même fiasco que dans la précédente grande guerre. Quelque part se terrait Drichi, loin du niveau de Mechikabura, il disposait tout de même d’une magie dangereuse et parfaitement maitrisée, sans parler de Demigra. Pendant ces millions d’années, l’ancien serviteur des Kaios était devenu un dieu-démon à la puissance effroyable. Towa aussi posait problème, son ingéniosité ne devait pas rendre service à ces confrères. Si ces différents démons agissaient en synchronisation, le monde ne s’en relèverait peut-être pas. Les 13 univers reposaient sur le dos de Chronoa, un fardeau dont elle devra assumer les conséquences.

Prenant place sur la terrasse en extérieur, la déesse du temps fit s’ériger un lit de terre, d’herbe, et de quelques arbustes et buissons. L’idée était de donner un peu de vie à la cour pour les repas à venir. Au fil de quelques minutes d’attente, Kaito se présenta avec quelques pâtisseries que la maîtresse de Coton-City avait pu sentir quelques instants auparavant. La Shinjin était gourmande, ravie de voir la réussite qu’était visuellement les tartes de son apprenti. Rayonnant de joie, elle fit mention de son approbation dans la seconde suivant la première bouchée.

« C’est super bon !! Rahahaha ! HAHAHAHAHAHHA »

Chronoa poussait effectivement un rire maléfique, celui qu’un enfant de 8 ans tenterait de faire tout du moins, suivi de la mimique la plus ridicule possible. D’un geste rapide, elle pointa du doigt, du bout de son bras droit, Kaito.

« Tu es tombée sous le charme de ma cuisine et tu as voulu faire pareil ! Je t’ai démasqué ! HAHAHA ! »

S’en suivit un autre rire maléfique, entrecoupé de plusieurs bouchées de tartelette. Lorsque que le calme revint, le saiyan mentionna son fils Renko qui semblait bon candidat aux desserts.

« Peut être bien, je… Je ne connais pas bien ton fils, il reste un Makaioshin et je n’ai pas affinité particulière avec eux. J’espère que tu feras de lui quelqu’un de responsable, les dieux maléfiques sont souvent des êtres ignobles par plaisir plus que par nécessité. »


Elle ne disait pas la franche vérité, en réalité, elle avec plus peur de l’inverse, aussi fou que cela puisse paraitre. Mais tant qu’elle serait là, elle maintiendrait le saiyan dans la lumière, ce n’était pas impossible. Mais le sujet n’était pas là, Chronoa ne voulait pas parler plus en détail du lien entre Renko et Kaito au délà de leur sang.

« Retournons au travail ! Je vais te parler de la détermination ! »

Affirmait la déesse avec énergie, les tartelettes avaient leur effet. De retour en place, elle commença à expliquer ce qu’était qu’un être vivant, et la frontière entre un objet et un humain conscient.

« Comme je l’ai expliqué au dernier cours, la détermination fait de nous les êtres intelligents dotés de conscience que nous sommes. Pour revenir à ta question, si un humain perd son âme, sa détermination, il meurt. »

Elle fit apparaitre un verre d’eau dans sa main droite qu’elle présenta en évidence à son élève.

« Ici, voici un être vivant, l’eau constitue son Ki, son sang, son âme. Ce qui le maintien tel qu’il est et le verre qui le soutien. »

C’est alors qu’elle lâcha le contenant qui s’écrasa au sol, libérant l’eau qui s’échappait au sol.  

« Sans détermination, les êtres vivants perdent leur personnalité, leur forme physique, et tout ce qui les personnifie comme uniques. »


Les bris de verre devinrent alors des cendres, puis des poussières, puis plus rien, tout avait disparu.

« Comme tu t’en doutes, les démons eux aussi sont dotés d’une grande détermination. Généralement, elle reste moins forte que dans la lumière, ou notre espoir et nos sentiments nous rendent plus forts. »

Les démons ne rêvaient pas autant, n’aimaient pas autant, ils avaient donc moins détermination, moins d’âme, moins de magie.


« Mais ce n’est pas le cas de tous, de plus, ils ont conçu des magies noires interdites capables de… Puiser la détermination de créatures vivantes… »



C’était l’équivalent d’un sortilège impardonnable, une torture aspirant l’âme de la victime pour la transformer en magie, tirant celle-ci de la détermination de la cible. La voix de la Kaioshin était plus frêle à cet instant précis, malgré son ancienneté, elle ne comprenait toujours pas l’instinct cruel des démons.  Après quelques secondes d’hésitation, elle prie la décision de repousser la suite de ce sujet à plus tard, lorsqu’ils seront à l’ouvrage associé.


« Nous allons repasser sur l’index des magies. »



Le duo était reparti pour de nouvelles pages, 50 autres pour une durée toute similaire de 12 heures. Et ce n’était pas pour apprendre des sorts, mais juste expliquer les catégories de magies sans même entrer dans les détails. Ces années seront longues, terriblement longues.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockVen 30 Aoû 2019 - 20:25
Finalement, les petites pâtisseries préparé par le Dieu du Temps semblaient avoir plut à Chronoa ! Au moins, il pouvait affirmé que sa propre cuisine était d'une bonne qualité, contrairement à celle qui l'entraîne... Le guerrier se sentait en pleine forme, de nouveau prêt à reprendre les cours qu'il avait voulu lui-même demander à suivre. Il avait déjà enduré des entraînements bien plus physique que cela... Donc, ce n'était pas quelques heures assis à lire et à écouter qui le ferait abandonner. Il était concentré, attentif aux dires de sa maîtresse. Ainsi, il connaissait désormais la raison de la détermination. Dans un sens, c'était logique... Une personne se laisserait mourir si elle n'avait pas envie de se battre. Cette vie, elle était triste... Mais pourtant, elle démontrait là également une trop grande souffrance chez un être pour abandonner. Les gens qui ont ainsi soufferts mériteraient de trouver le réconfort, d'une manière ou d'une autre, mais d'une bien meilleure manière que la mort. Il y avait bien des façons d'aider les gens dans le besoin.

Même si le sujet de son fils a était très rapidement passer, le cours, lui, allait durée bien quelques heures encore. Mais bon, ce n'était pas un problème ! Il était vrai qu'au niveau des démons, ils n'avaient pas cette force des sentiments que les combattants de la lumière possédaient... Mais peut-être était-ce bien mieux ainsi. Seulement, un problème persiste... Si un démon trouve sa force en dehors de la magie interdite, dans ses propres sentiments, jusqu'où pouvait-il devenir fort ?... Kaito se posait cette fois bien des questions une fois encore, mais pour le moment, mieux valait écouter sa maîtresse. Elle possédait des connaissances bien supérieur à tout ce qu'il pouvait prétendre avoir vu. Mais si cette magie sombre était combinée à la propre Volonté du démon, alors cet adversaire serait probablement capable de renverser n'importe-qui. Si un jour, un tel être venait à voir le jour... Alors le Temps serait bien plus en danger qu'il n'y paraîtrait. Le Dieu reprenait cette fois son livre sur l'index des magies, l'ouvrant à la fin de la précédente page 50.

"Hmm... Les bases élémentaires sont très utiles ! En combinant les éléments, la chimie entre en jeu et... Les effets sont bien plus grands !"

Cette fois, sa folie du savoir était de nouveau présente. Il s'était perdu un léger temps dans ses pensées sur les démons, mais maintenant... Il était entièrement retourner dans sa magie. Les capacités magique d'un être se démontrent par la volonté de chacun... Mais la magie en elle-même pouvait devenir bien plus forte suivant certaines combinaisons. Ainsi, profitant d'un petit moment de réflexion chez sa propre personne, il dessinait sur son livre une petite thèse sur la fameuse "sphère de lumière" de Chronoa... Un dessin représentant de l'air, concentré en un cercle au creux vide. Mais en ce creux, y ajouté une densité de lumière pour ainsi crée une sphère lumineuse. Il s'était attardé sur la question, mais sa propre réponse semblait lui convenir. Peut-être avec quelques réglages, cependant... Suivant le cours, il apprenait également l'existence de bien des sorts, allant de lumière à eau... De feu à vent... De terre à foudre. Mais en ce qui concernait les ténèbres, rien. Mais c'était normal ! Cette magie devait être la base même du pouvoir des démons... Eux qui utilisent des sorts en cohésion avec les maléfices, c'était normal de ne rien trouver sur de la magie sanguine.

Le cours durait bien des heures encore, mais les explications de Chronoa avaient permis à Kaito de comprendre un peu mieux les débuts de sorts. Il était loin d'avoir fini les 1500 pages, mais désormais, il avait une base pour la suite du programme... Ce livre poussait énormément sur la compréhension des sorts et leurs importances à chacun. "L'air et la lumière semblent être de très bons partenaires... L'un s'accouplant parfaitement à l'autre pour donner une force incroyable !... La lumière seule se reflète également bien, surtout pour de la diversion ou de la protection. L'air et l'eau offrent également des capacités intéressantes... Avec le vent qui, une fois suffisamment froid, gèle l'eau, la glace obtenue possède une puissante capacité pour paralysé un adversaire..." Ainsi, d'autres heures passèrent. Kaito se plongeait dans un monde incroyable, mélangeant énormément de choses entre les théories présentes dans sa tête. Il avait tellement envie d'en essayé la plupart ! Mais malheureusement, il ne savait pas encore comment utilisé véritablement la magie.

La nouvelle pause arrivée, Kaito s'étant quand même perdu dans son apprentissage. Il n'arrivait pas à sortir son nez du livre, continuant sa lecture malgré la pause de la Déesse. Cette fois, autant en profité pour lui parler des différentes thèses qu'il avait imaginé. "Maître ! La magie de gravité combiner à la magie de l'air pourrait-elle permettre à un magicien d'épuiser plus rapidement sa cible ? Je veux dire, le corps déjà soumis à une gravité extrême doit lutter pour tenir, mais en prime... Si on influence son endurance par une oxygène moins grande, un démon pourrait se retrouvé bien rapidement à terre dû a la fatigue trop rapide ? Sans compter que justement, un tel changement d'un coup ferait évanouir n'importe qui ! Non ?" Sa curiosité pour la magie était grande. C'était un sujet qu'il voulait vraiment apprendre... Mais les thèses ne sont souvent que le reflet incertain d'une réalité qui n'existe pas pour autant... Sinon, il ne serait probablement pas le premier à essayé. Et ils auraient bien pu vaincre de nombreux ennemis par la suite grâce à cela... Le Dieu du Temps était curieux, mais il en voulait vraiment. La pause du Dieu n'était en réalité qu'un autre entraînement supplémentaire ! Peut-être que Chronoa aurait voulu parler d'autres choses, mais le guerrier était définitivement perdu dans ses pensées. La fougue de la jeunesse, sûrement !
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 52

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockDim 1 Sep 2019 - 12:09



« Maintenant c’est entre toi et moi, Mechikabura. »

Le démon élevé dans le ciel riait à gorge déployée de la situation qui s’offrait à lui, ne se rendant pas compte que le sacrifice de Kairos n’était pas qu’une occasion de faire fuir Chronoa.

« En mourant ici, tu vas mourir, toi et ton Dieu de la destruction. Je sais que c’est toi qui es lié à votre Hakaishin. Cela fera de toi un traitre, tout cela pour sauver une enfant. »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567108875-mechikabura-youg2


En levant son bras droit le seigneur du mal projeta une salve de kikoha dont la trajectoire en cloche menaçait directement la position du Kaioshin. Bien que dans un état lui interdisant alors le combat, le maître de la future déesse du temps devait poursuivre la bataille à corps perdu. Dégainant sa lâme, le forgerons de la Z-Sword originale s’envola à grande allure vers les explosifs, les découpant uns à uns dans une opération mêlant une agilité et une vitesse impressionnante.

*Il a raison, je vais mourir moi et mon Hakaishin. *

La voix de Kairos résonnait alors au travers des actions de ses camarades. L’on voyait, il voyait sa disciple et Kai rassembler une petite orbe de lumière. Cette dernière était une solution magique puissante permettant de supprimer le mal d’un individu et de le sceller. Sans cette force démoniaque animant ses vils plans, jamais plus Mechikabura ne pourra se battre, il sera alors condamné à l’oubli et aux conseils de ses pairs. Car ici aucune magie ne peut vaincre celle d’autant de Shinjins. Sept Kaioshins, 2 anciens et un Dieu de la destruction aurons donner de leur détermination pour concevoir cette ultime technique. Chronoa et le futur vieux Kaioshin préparaient se projectile à sa seule et unique utilisation : Celle de sauver tous les univers.

Kai apparence (old Kaioshin jeune):
 

*Mais en mourant, j’élèverais celle qui sauvera le monde la prochaine fois. Peut être que Chronoa est émotive, peut être qu’elle n’est pas très forte en combat, ou bien qu’elle est mauvaise menteuse. *

Le combat avait continué, le démon suprême avait écrasé sans mal Kairos qui était déjà à bout de force depuis le départ de son apprentie.

« Tu as sacrifié ta vie pour gagner une pauvre minute… quel minable. »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] 1567108875-mechikabura-youg2

*Mais je l’ai vu, je l’ai senti. Elle possède un potentiel qui va bien au-delà de l’imaginable. Elle l’a… Cette détermination. *

Un rayon traversa alors le cœur de Kairos, ce colosse aux cheveux mi-longs qui s’éteignit dans un sourire témoignant de la satisfaction qu’il avait de laisser sa place aux héros dont il était si fier. Car au même instant, Chronoa et Kai se téléportèrent, et, immobilisé un instant par toute la magie de la nouvelle Kaioshin confirmée, le futur dai lança l’orbe si précieuse vers le Dieu-Démon ultime. Les yeux ébahis, paralysé par la volonté d’une autre, il fut touché par cette magie nouvelle.

Illuminé par cette lueur tamisée et douce, Mechikabura contempla avec effroi son propre corps se vider de son énergie, les flammes de lumière dévoraient les sorts maléfiques qui alimentaient le pouvoir du démon.


« Non ! Comment vous avez fait ça aussi vite ! NON ! »
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Images?q=tbn:ANd9GcQhnwhWAVrJQWi7iRhp9U0P4mTBIBv_xMty0QdzeLVlmW67-mSzcQ

L’énergie du maître du mal déclinait à grande vitesse, il n’avait que quelques secondes devant lui, ce n’était pas suffisant pour écraser les deux responsables de cette atrocité. Ils paieraient bien plus tard, bien plus fort, oh que oui. Car avec ses réserves actuelles, même baissant rapidement, le chef des maléfiques pouvait encore se téléporter sans mal dans une autre dimension du MakaioshinKai pour y rassembler ses serviteurs. Grommelant et bavant de rage, les yeux écarquillés, il commença à se dématérialiser vers sa dimension, en n’oubliant pas de maudire la magicienne qui venait de le condamner.

« Toi, ne penses pas que c’est terminé ! Je reviendrais ! Je reviendrais quand tu auras un apprenti confirmé, et je me vengerais en te tuant sous ses yeux ! J’aurais toujours moyen d’agir sur le temps, et ça, tu ne pourras rien y faire ! »



Dans une aurore violacée, le mal ancien venait de disparaitre, avec les derniers débris d’une force maintenant morte.

C’était pour bientôt.

Kaito semblait passionné par la magie, un art ancien mais qui plaisait toujours par sa grande diversité et son rôle essentiel dans la nature. A la manière d’un enfant curieux, le jeune homme entrevoyait déjà des possibilités de combinaison, il était en avance sur le programme ! Il était beau d’avoir un disciple capable de vouloir avancer de lui-même, d’avoir la volonté de progresser pour un but dépassant celui de sa simple existence. Chronoa ne se faisait aucun mal de croire en la bonne conduite de son élève, mais aussi en son pouvoir.

D’ailleurs, ce dernier continuait sa lecture aussi assidue qu’appuyée pendant la nouvelle pause, les seules choses qu’il disait à sa maîtresse concernait maintenant les nouvelles techniques qu’il cherchait à développer. La professeure répondait par de grands sourire à cette joie aventureuse de Kaito, n’hésitant pas à le conseiller.

« Cela peut marcher sur des mortels, mais les dieux ne respirent que dans de très rares exceptions ! Mais vu que tu es en forme, continuons sans pause. »

Elle toussota afin de changer de sujet, le demi-saiyan était omnibulé par les utilisations des sortilèges, il fallait se concentrer sur la théorie basique avant toute chose. Le suivit devenait donc habituel, l’énumération et la description basique de plusieurs types de magies. Le livre était composé de milliers de pages qui furent terminées bien plus vite que prévu. Car l’acuité et la ténacité du jeune disciple rendait sa compréhension éclair. Également, il était chargé d’une responsabilité fatidique qu’il avait bien en mémoire : Il allait devoir affronter Drichi. Dans ce cadre fataliste à la confrontation finale, l’esprit du garçon était focalisé sur l’apprentissage de sciences nouvelles à l’aube d’une bataille décisive. Alors que le livre devait occuper le duo pendant quasiment 6 mois, il n’en aura finalement tenu que 4, le talent du père de Renko se ressentait dans ce résultat appréciable.

Chronoa était évidement aux anges des progrès de son élève, remarquant ses questions, ses remarques, ses idées. L’imagination et l’entrain du personnage avait amené bien des gens à s’interroger sur leurs fondements idéologiques. De Trunks à Zamasu en passant par Celerya ou Braveta, Kaito affectionnait le monde et projeter une véritable aura de réconfort. C’était un petit effet qu’il partageait avec Son Goku, il était le héros qui venait en dernier pour sauver la donne. Néanmoins, la déesse du temps se devait d’aborder un premier sujet avec Kaito, c’est-à-dire après la fin de ce premier livre d’index des magies. Alors qu’ils mangeaient obligatoirement des tartelettes à la pomme (t’es obligé de le dire dans ton rp comme ça), la magicienne prit un air plus sérieux et morne.

« J’aimerai te parler de quelque chose, j’ai beaucoup hésité, mais je pense que c’est important. »

Elle attendit une réponse de son disciple, puis lança le vif du sujet.

« C’est à ton sujet, je veux que tu fasses très attention à l’influence que les démons pourraient avoir sur toi. S’il existe des magies capables de protéger les mortels d’influences maléfiques, il n’en existe aucune pour les Dieux. »

Pendant longtemps Chronoa avait observée son apprenti dans ses combats, entrainements ou aventures, remarquant la force qu’il tirait de ses sentiments, le moteur de la puissance des saiyans. C’est ce qui rendait l’ami de Trunks unique, lui offrant des avantages et faiblesses singulières à sa personne.

« Tu tires ton incroyable force de l’amour que tu porte aux autres, de ta volonté et de ta colère. Les démons pourraient le retourner contre toi et te contrôler en utilisant cela. C’est par des émotions fortes que l’esprit devient faible. »


L’hôte semblait abattu d’une nouvelle fatalité qui risquait d’entraver le combat de son héritier.

« J’ai observé d’autres temporalités, celle notamment ou tu es le père de Renko, et… Dans toutes celles que j’ai observé, tu es un être démoniaque. »


Voilà le glas inquiétant qui poussait à la prudence. En observant une centaine d’univers alternatifs, jamais Chronoa n’a vu un autre Kaito œuvrer pour le bien. L’on peut donc dire que le Kaioshin qu’elle avait en face d’elle était particulier et avait suivi un chemin unique.


« Je sais que cela peut paraître fou, mais je suis soucieuse de ton avenir, Drichi sait surement ça aussi et… Il va surement tenter de briser ton esprit… »


Le visage de la dame du temps rougissait à mesure qu’elle parlait, témoignant des sentiments qui la bouleversait également. Elle fixa alors Kaito dans le blanc des yeux.

« Promets-moi de tout faire pour ne tomber dans les ténèbres comme les autres. »

Déclarait-elle avait une grande émotion, les larmes aux yeux. Elle s’était grandement attachée en peu de temps à son disciple. Chronoa avait un grand cœur et cela n’avait pas changé en 75 millions d’années, l’inspirant à elle aussi aimer tout ce qui était proche d’elle. Les réponses prochaines de l’apprenti auront leur importance, mais quoi qu’il arriverait le cours se devrait de reprendre.

C’est donc une petite heure après que la protectrice de la crypte du temps déposa un nouvel ouvrage sur le bureau de Kaito, ce dernier traitant des magies maléfiques.

« Nous allons voir comment notre ennemi peut influencer le monde. »






Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockDim 1 Sep 2019 - 14:26
Le guerrier du temps avait enfin commencé à appréhender de la bonne manière comment fonctionner la magie. Quelque chose qui n'allait toujours pas être facile, puisqu'il était entièrement novice en la matière ! Mais il y avait une grande différence entre la théorie et la pratique... Malgré ses nombreuses expérimentations et les réponses apportées par Chronoa, il ne pouvait toujours pas vraiment mettre de point à ses propres questions théoriques. En tout cas, désormais il savait que son premier plan pour endormir une cible pouvait marcher, bien plus sur un mortel que sur un Dieu. Kaito avait énormément fais attention à la bonne façon de respirer, incitant son corps à se propulser vers une puissance plus grande. Les muscles toujours bien oxygénés permettaient souvent au Dieu du temps de réussir à tenir bon face à des ennemis bien plus forts. Mais en cas de besoin, désormais, il savait que l'oxygène n'était pas forcément des plus nécessaires pour un être divin... Cela était-il également le cas sur un être à moitié divin ? Mine de rien, il n'y avait pas vraiment eu de cas comme lui dans le passé...

Cette fois, à plusieurs reprises, Kaito n'avait pas pris de pauses. Les rares fois où il en prenait, c'était dans l'optique de ne pas ramollir ses muscles. Ne pas s'entraîner et continuer de manger et juste étudier auraient eu un effet déplorable sur son corps... Il devait y faire attention. De ce fait, il entretenait son corps un minimum pour ne pas perdre ses acquis. Gagner des acquis, c'était son but, mais pas en perdre ! Mais en dehors de ses exercices, il avait également affûté son esprit, continuant ainsi de parvenir à comprendre cette nouvelle passion : la magie. Quelque chose qui le rendait finalement bien content. La magie allait apporter de la nouveauté dans sa manière de combattre, voire même de protéger les siens comme il se doit. Mais en ce qui concerne sa propre personne... D'après les livres, il ne pouvait pas se protéger lui-même. Heureusement, le Dieu du temps avait déjà été victime, dans le passé, d'une possession démoniaque par un Majin de l'Univers 6. Quel mauvais souvenir...

Il n'y avait donc eu que quatre mois de passer pour finir le livre sur les index de la magie. Le petit livre de Kaito n'avait, de ce fait, pas pu prendre plus de note que cela ! 1500 pages, c'était énorme quand même... Le gardant ainsi de côté, il utilisait son pouvoir de création pour en former un nouveau, l'ouvrant directement pour recommencer à écrire dedans. La participation du jeune Dieu au cours de sa maîtresse semblait lui faire plaisir également ! Mais Chronoa était une bonne enseignante et... Elle avait le mérite d'avoir une manière de parler attrayante. L'esprit du Dieu ne pouvait pas se détourner, s'étant entièrement dévoué à son apprentissage. Et les différents sorts dont la déesse parler lui offrait d'incroyables visions, de combinaisons, de protections, de chimie magique ! C'était un monde merveilleux dont le jeune Dieu commençait doucement à tomber amoureux. D'ailleurs, pour fêter la fin du premier livre, le Dieu avait décidé de préparer quelques pâtisseries. Se levant donc de sa chaise, il quittait le bureau pour retourner vers la cuisine.

"Je reviens, maître."

Ainsi, il se trouvait face au fourneau. Première chose à faire, de la pâte à tarte. Utilisant une douzaine de moules, bien beurrés, il plaçait ainsi sa pâte dedans, utilisant un rouleau pour écraser les bords et ainsi donner à la pâte la bonne figure des moules, sans imperfection. Le résultat convenable, il ajoutait une fine couche dans chacun des moules un peu de lait, de sucre vanillé et de Cannelle. Le four étant préchauffé, il avait également coupé les pommes pendant ce temps, plaçant les morceaux de fruits par-ci par-là. Attention a retiré le centre de la pomme pour ne pas avoir de petits pépins ! Mise au four pendant une bonne 40ène de minutes, les tartelettes étaient prêtes... Kaito les sortants, il utilisait cette fois une bouteille de crème aux œufs avec un pinceau pour enduire les tartelettes, leur donnant une belle brillance agréable à voir. Laissant un peu refroidir les tartelettes, il apportait le plateau, une fois prêt, avec couteau fourchette à sa maîtresse. La table mise, les tartelettes dans les assiettes, le jeune guerrier se mettaient ainsi, commençant à manger les tartelettes aux pommes, il écoutait sa maîtresse, semblant inquiété de quelque chose...

"Vous pouvez tout me dire, Chronoa-sama."

Ainsi, la Déesse du temps parlait des craintes qu'elle avait envers son disciple par rapport à ses émotions... Elle n'avait pas tort, Kaito tirait souvent sa puissance de son amour envers les autres. D'ailleurs, c'était cette détermination qui le rendait aussi brave. Il ne reculait devant rien pour le bonheur des autres, mettant toujours sa propre vie en danger par rapport à cela. Bien qu'il fasse plus attention aujourd'hui, il travaillait énormément sur le travail d'équipe promis à Dame Chronoa, étant toujours accompagner de son fils et de son disciple. Mais encore une chose soulevait l'inquiétude du Dieu... Si, en effet, il n'était qu'un être vil dans les autres temporalités, il n'y avait jamais vraiment fais attention dans les parchemins. La seule fois où il a regarder un parchemin le concernant, c'était pour voir la naissance de Renko une fois... Deux fois... Fin, un bon paquet de fois, enfaite. Mais la Déesse devait le savoir. Pendant son entraînement chez Champa, le Dieu a déjà été victime d'un contrôle mental.

La demande de Chronoa était sincère... Elle avait peur de perdre son disciple. Kaito se levait doucement, s'approchant de sa maîtresse avant de l'étreindre contre lui. "Je ne me laisserai jamais avoir, maître... Vous avez ma parole. Ma vie est vouée à servir le temps et la lumière... Et les ténèbres... Je ferais tout pour être le phare des Perdus, pour leur donner une voix à suivre vers un autre chemin... Alors... Je ne peux pas me laisser avoir." Relâchant sa maîtresse, ses yeux se perdaient dans les siens, lui souriant. "Je n'ai qu'une parole... Que je trépasse si je faiblis." Ses paroles étaient sincères. Il ne mentirait jamais à sa maîtresse, surtout après un tel discours. Si besoin, il pourrait compter sur les siens pour se prendre une bonne correction. Et son enseignante le protégerait sûrement également. Un petit moment après cette discussion, le Dieu du temps pouvait sa maîtresse apporter un nouveau livre ! Cette fois, il s'agirait des magies du mal. En connaissant le secret d'entre-elles, peut-être que le Dieu pourrait trouver quelque chose contre les propres maléfices touchant les Dieux... Il devait trouver quelque chose. Pour sa maîtresse... Pour la rassurer.
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 52

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockLun 2 Sep 2019 - 21:20
L’immensité du vide d’un univers crée par SA volonté.

Il vit depuis toujours dans un fort intemporel.

Son choix est celui de tous, car de ses paroles il peut changer les règles.

Chronoa appréhendait ce moment d’une crainte toute particulière, elle avançait timidement dans la première des dimensions. C’était la demeure du seigneur de tout et tous : le palais de Zeno. Ce lieu était d’une simplicité à l’image de son propriétaire, un sol donnant sur les 24 univers, des colonnes d’une hauteur infinies d’un marbre immaculé. Et au bout d’un hall de cette composition si singulière, un trône d’or sur lequel reposait le créateur premier. Simple mais parfait, ce petit être contenait en lui l’énergie de toutes les dimensions, il était le début et la fin, aujourd’hui, c’est lui que la Kaioshin de l’univers 7 allait devoir convaincre. Aux côtés du Roi des univers, son serviteur et second : Le grand prêtre, lui entouré par deux gardes qui assuraient la protection de la résidence.

De quelques pas hésitant, la jeune déesse s’agenouilla face à Zeno dans un respect aveugle, ne désirant nullement s’attirer les foudres d’un personnage aussi important. Le visage contre le sol de verre, Chronoa observait les étoiles des nombreux univers en attendant un signe quelconque du maître des lieux.


« Tu peux te lever. Qu’est-ce que tu veux ? »


Demanda alors le petit Roi dans un respect tout relatif. La requête de la guerrière se fit attendre quelques secondes, ses paroles étaient peut-être les plus importantes de sa vie, voir les dernières. Elle se redressa alors d’un regard vaillant, elle devait prononcer son vœu.

« Majesté, je viens vers vous avec des inquiétudes fondées au sujet des lignes temporelles. »

Avant la catastrophe causée par Mechikabura, le temps avait toujours été un total fort de sureté, personne ne voyageait dans les univers ou dimensions, le contrôle était total. Cependant, le Dieu-démon avait exploité la non-vigilance des Kaioshins pour causer du grabuge dans des lignes du temps oubliées ou peu fréquentées. Ainsi et dans une relative discrétion, le père spirituel de Demigra s’était procuré un pouvoir gigantesque. Nourri par le désespoir et la souffrance, ce monstre s’était rendu imbattable dans un combat conventionnel.

« Comme vous le savez peut-être, un démon puissant nommé Mechikabura a été vaincu il y a quelques jours. Ce dernier avait exploité des failles te- -. »

« Nous savons déjà tous cela, dame Chronoa. Abrégez votre discours. »


Le grand prêtre semblait détaché de ce souci, n’ayant pas hésité à couper la parole au disciple de Kairos. Une honte contre le respect, Que pensaient donc les très anciens ? Avec un léger baigaïement, la magicienne fit comme son supérieur l’avait ordonné.

« Je… Je voudrais que soit mis en place une autorité régulant les problèmes liés au temps, à l’incohérence temporelle entre les lignes du temps. »


Zeno se frotta alors le menton pendant quelques secondes avant de rendre son verdict.

« D’accord ! Mais elle marcherait comment cette police ? »

Prise de court, Chronoa expliqua à la volée à ce dont elle avait pensé.

« Il faudrait qu’une zone isolée du temps soit conçue, cette dernière serait peuplée de Kaioshins spéciaux capables d’intervenir. Je pense avec un effectif d’environ 100 dieux guerriers, nous serions à l’abri d’une nouvelle menace de ce genre. »

Zeno hocha simplement la tête, se tournant vers son conseillé à la coiffure d’ivoire. Là encore, le grand prêtre ne se montrait pas très positif.

« Hm, Seigneur, n’oubliez pas que nous concentrons actuellement nos efforts à la destruction des Majins.

Nous ne pouvons pas mobiliser une telle force pour anticiper quelque chose qui ne reviendra surement pas. »

« Mh mh… »

Chronoa écarquilla les yeux, son plan partait à l’eau, elle se dépêcha de se justifier et de s’arranger quelques concessions au risque d’énerver le seigneur de tout.

« Maj—Majesté ! Une simple dimension isolée et une magie temporelle dédiée suffiront ! »

Le grand prêtre releva alors le nez, Zeno quant à lui esquissa un petit sourire.

« Oh ça c’est facile ! »


Le petit Dieu lança alors un regard très insistant sur son conseillé qui ne pouvait échapper à cette concession.

« Tout ce que vous voudrez, maître. »

« Tu auras ce que tu demandes, mais en échange, je vais te retirer une habilité ! »

Une habilité ?! Le Kaioshin commençait à suer de peur. Qu’allait-elle perdre ? Chronoa s’attendait au pire mais devait conserver un silence de pierre au risque de voir ses efforts vains.

« Tu deviendras nulle en cuisine ! »


Déclarait Zeno en ricanant, provoquant un rire nerveux et robotique de la part de la magicienne. Quelques bons petits plats, c’était le prix à payer pour sauver le monde ? Et au pire des cas, l’on ne peut pas devenir éternellement nul en pâtisserie… Chronoa avait toujours eu un don pour la préparation de bons plats, comme les tartelettes aux pommes ou à la fraise. Ses compétences ne pouvaient pas disparaitre ainsi dans la nature…



Les tartelettes de Kaito étaient délicieuses, l’apprenti avait certainement voyagé sur les mondes épargnés par Beerus pour y recevoir des cours ! Ceci était un bien bon encas qui ne pouvait, malheureusement, pas écarter les inquiétudes de la déesse du temps. Ces peurs, elles furent vite partagées, la pauvre Chronoa ne pouvant se priver de lâcher quelques pleurs. D’une étreinte sincère, Kaito prit alors dans ses bras la Kaioshin qui ne le repoussait nullement, appréciant les intentions de son disciple. Cette proximité, cette aura que dégageait le PèRe dE HelLZetSu, cela renforçait le courage de la belle qui buvait les paroles énoncées par le jeune homme. Ce serment, elle s’en souviendra, ce courage, elle devait s’en inspirer, ne pas reculer, jamais. Aujourd’hui s’était elle la maîtresse, elle devait se charger des sacrifices, des aurevoirs, des conseils. Elle relevait son nez, malgré ses efforts, elle pleurait de chaudes larmes, l’accolade de son élève n’avait fait que renforcer sa complainte. Peut être fallait-il que le saiyan ait conscience des inquiétudes de sa maîtresse, la bataille finale approchant à grands pas.
Un flash lui revint alors.

« Un saiyan ? »

« Occupe-toi de lui quand il sera prêt. »

Puis elle se relâcha de l’étreinte, remerciant son apprenti pour l’attention chaleureuse dont il faisait preuve.

« Merci, Kaito. Je… Je ferais mon devoir. »

Les temps s’écoula alors de quelques heures dans la salle, de quelques secondes en dehors. Le cours pouvait reprendre. La scène était la même, un tableau, une table avec deux chaises, quelques cahiers, celui-ci traitant des sorts maléfiques.

« Il existe moins de catégories de magies sombres, elles se centrent pour beaucoup autour de maléfices touchant l’être vivant. On peut aussi compter un grand nombre de pouvoirs d’altération. Par exemple… Il existe un sort capable de diviser l’âme d’un sorcier dans plusieurs objets. En général, on les appelle horcruxes. »


Le cours s’étendait alors sur un grand sorcier dont il fallait taire le nom, puis de nombreux autres comme Gandalf, connu pour ses sorts liés à la lumière en tant qu’istari ; Il y avait aussi les Grindelwald pour leurs maîtrises magiques ou bien les Macrons pour leur capacité à faire disparaitre l’argent. Tous ses sorciers n’étaient que courtement énumérés, ils seront abordés dans quelques années dans un ouvrage qui leur est associé. Le véritable fond du sujet était bien les types de magies que pouvaient utiliser les démons. Malheureusement, et de manière évidente, la totalité des sorts démoniaques n’étaient pas inscrits, ils étaient soit interdits, et inscrits dans l’ouvrage indiqué, soit oubliés. Il y avait fort à parier pour que les maléfices les plus puissants ne soient pas inscrits, mais il en restait de nombreux capable de faire trembler les plus courages. Des magies liées au vol d’âme, utilisé par Mechikabura notamment. Mais aussi des sorts d’illusion utilisées par Demigra ou des invocations maitrisées par Towa.  

Il y avait ainsi de quoi parler longuement et il n’y avait nul doute que Kaito serait tout particulièrement intéressé par cette partie de son apprentissage. Et c’est bien six mois supplémentaires qui s’écoulèrent, poussant à un an l’entrainement du jeune saiyan. Il avait ainsi eu l’occasion d’apprendre quels types de magies communes les démons utilisaient. Il était bon de rappeler que les ouvrages traités jusqu’à là ne discutaient que d’index, c’est-à-dire de liste des différents types de sorts. Ainsi, le jeune homme ne pouvait encore rien apprendre, il n’avait ici que les bases de connaissances pour reconnaître un certain type de magie. Après d’aussi intenses efforts, la belle proposa une nouvelle pause à son apprenti, bien qu’il y en ait surement eu de bien nombreuses pour que Kaito puisse entretenir son corps guerrier.

« Tu as bien mérité une pause ! Je reviens dans un instant, je vais voir s’il y a du nouveau à la crypte du temps. Ça fait un an que nous sommes ici, donc un peu plus de 24 heures dans la réalité. »

Elle s’évada ainsi de la pièce spéciale, laissant la porte entrouverte, et oui, sinon Kaito allait avoir une pause d’une semaine tout seule le temps que Chronoa revienne.


Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockVen 13 Sep 2019 - 11:03
Ainsi, le repas offert par le jeune Dieu du Temps semblait ravir sa maîtresse. Chose qui lui fera plaisir également ! D'une sorte, Kaito était heureux de pouvoir proposer de bons petits plats à celle qui lui avait tant offert... Au moins, il pouvait montrer à son enseignante qu'il était également habile de ses mains. Dire qu'à l'époque, la seule chose qui intéressait le guerrier était le combat et toujours le combat ! Maintenant, il se sent beaucoup plus apaisé vis à vis des affrontements. Son esprit essaye toujours de trouver une solution alternative si possible... Malheureusement, ce n'est pas toujours possible. En dépit de son enseignement, il avait toujours cet espoir également de ramener son fils vers un futur bien plus agréable. Il voulait lui offrir l'avenir qu'il méritait tant. Mais pour se faire, il avait déjà besoin de se débarrasser de Drichi... Ce démon semait bien trop de graines du désespoir où il passait. Il avait déclarer ouvertement la guerre à la Time Patrol. L'erreur n'était plus permise pour les défenseurs du temps. Ils avaient besoin de gagner contre lui.

Ce moment de douceur avec sa maîtresse lui avait fait plaisir, même si cela avait attisé bien plus de larmes de la part de Chronoa. Il se devait d'être là pour elle, comme elle était là pour lui. Il était son suppléant et son gardien. Il devait se promettre à lui-même de tout faire pour protéger son enseignante. Elle faisait parti intégrante de sa famille... Comme un seconde mère, elle était là pour lui. Le cours allait bientôt reprendre, Kaito avait repris sa place et était prêt à continuer son enseignement. Dès lors, il était désormais tant de se mettre à l'apprentissage des magies obscurs. Enfin, apprentissage, plutôt comme de la prévention. Ainsi, il apprenait l'existence de possible moyen de placer son âme en plusieurs totems. Des horcruxes... Mais le Dieu serait étonné de voir son adversaire utilisé une telle méthode. Il semblait avoir un bien plus gros penchant vers le partage de vitalité pour bloqué ses opposants sur une issue indécise. Mais, nombreuses étaient les magies des démons. Allant même jusqu'à jouer avec le sang pour certaines d'entre-elles... Les esprits faibles pouvaient facilement se faire corrompre également.

Les choses à surveiller, notamment, étaient les fameuses magies utilisés actuellement par les démons du présent. Mechikabura avec sa magie de vol de l'âme... Renko devrait faire attention pendant son enquête. La magie d'illusion de Demigra pouvait paraître moins effrayante maintenant. Du moins, pour quelqu'un qui ne sait pas qu'il est encore vivant. Pour ce qui était de Towa... Il en avait très rapidement entendu parler. Mais pour le reste des sorciers énumérés par le livre, c'était une toute autre histoire. Sans compter ce fameux pouvoir d'alchimie "sith"... Encore des choses à apprendre. Ainsi, le temps s'était passer dans un délais de six mois. Six mois qui avait bien permis au guerrier du temps d'apprendre les différents type de magie obscur sur le plan théorique. La mise en place de stratégie visant à les contrés devait se faire le plus rapidement possible... Mais le guerrier avait encore bien trop de chose à apprendre pour se faire aux théories de contre. Les protections sur une âme, la mise en place d'une double-âme pour protéger un esprit faible... Des choses visant à bloqué directement les sorts des opposants de la time patrol. Néanmoins, encore fallait-il savoir s'y prendre. Et il en était loin alors qu'un an était déjà passer...

Les pauses avaient eu lieu également, mais ses derniers moment de répit lui avait servi pour un exercice bien particulier. En effet, il s'était remis à penser au combat contre Garlic. Son entraînement lui ayant permis d'apprendre la magie, il avait également besoin de force pour tenir tête aux futurs adversaires. Surtout qu'en connaissant le futur, les prochains ennemis iraient crescendo sur l'échelle de la force. Il devait progresser également avant qu'il ne se fasse dépasser. Chronoa s'étant absenter, il pouvait dès lors continuer son entraînement pour refaire appel à ce pouvoir qu'il avait obtenu grâce à son équipe... En tailleurs, il se remémorait cette chaleur enivrante... Ce pouvoir de la Volonté mélanger à cette aura ardente... Son corps qui s'était habitué à cette forme en si peu de temps... Les yeux fermés, il se concentrait entièrement sur lui-même, cherchant au fin-fond de son esprit ce pouvoir qui dormait en lui. Et ainsi, en le trouvant, il essayait tant bien que mal de le faire jaillir. De ses sortaient désormais une lueur rouge avant leurs ouvertures, dévoilant deux pupilles rouge.

Son propre corps avait minci, avoisinant ainsi une aura enflammée et des cheveux rouge. Seulement, celle-ci s'arrêtait directement derrière. C'était encore trop brusque... Cherchant une autre solution alternative, c'est en laissant totalement son corps envahit par cette flamme qu'il commençait ainsi a retrouver cette transformation. Son corps arborait enfin parfaitement le pouvoir du Super Saiyan God... Du moins, pendant quelques instants. S'il arrivait à le maintenir en se concentrant, c'était autre chose sur la foulée. Envoyant un poing gauche dans le vide, il perdait directement sa forme. L'entraînement pour maîtrisé ce pouvoir allait probablement durée encore un bon moment ! Mais il ne perdait pas espoir. Il désirait véritablement réussir à maîtrisé cette forme. Il avait passer énormément de temps sur le Super Saiyan 3. La forme divine finirait sûrement par lui ouvrir son "âme". Mais il devait encore s'entraîner pour perfectionner cet appel... Il ferait donc cela jusqu'au retour de sa maîtresse, pour ainsi reprendre son entraînement où il l'avait laisser.

"Maître, qu'elle est la suite du programme ? J'ai hâte de voir ce que vous m'avez réservé !"
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 80
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 52

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockVen 13 Sep 2019 - 20:26
Kaito apprenait vite et avait maintenant conscience des notions fondamentales et théoriques sur la magie obscure et lumineuse. Avec de si basses connaissances, le shinjin n’était pas encore capable de lancer le moindre et plus basique sort, il lui faudrait des années encore pour parvenir à réaliser une pareille chose. Mais le jeune était incroyablement motivé à l’image de son ami Trunks ou son rival Zamasu, réalisant quelques mouvements en se transformant en super guerrier divin… ?! Bon…


Chronoa se rendait quant à elle au hall de la crypte du temps. Il était important de vérifier la présence éventuelle d’un patrouilleur en quête de réponse à une interrogation, ou bien de porteur de nouvelles. La maîtresse du temps traversa donc les nombreux corridors et marches la menant vers l’air libre. Mais ce dernier n’avait rien de frais, une odeur de terre retournée obstruait ses narines, de la fumée limitait également sa vision. Affolée par cet événement soudain que ne pouvait pas remarquer Kaito, la cheffe des lieux se rua aux portes de la crypte, découvrant alors la catastrophe. Le sablier du temps était détruit, proche de ça, la perche de Toki était complétement vide, d’ailleurs, elle ne sentait plus ce dernier, il avait disparu. A en croire par la destruction et la disparition d’un être aussi précieux, il n’y avait nul doute que le responsable était ce vil Demigra, voir Drichi. Cependant, le démon ayant enlevé Mechikabura était surement trop occupé pour s’atteler à une telle tâche. La magicienne était terrifiée des conséquences de cet événement, si le monstre-roux était en possession du pouvoir de l’oiseau sacré, le monde courrait un immense danger.

Dans de telle condition, il n’était pas possible d’attendre les 49 jours supplémentaires permettant à Kaito de maitriser la magie du temps. Il fallait IMMEDIATEMENT qu’elle sollicite son apprenti à la bataille prochaine. Malheureusement, le temps ne jouait pas en faveur de l’équipe et une préparation judicieuse n’était pas possible. Demigra était désormais assez puissant pour détruire la time patrol tout seul, il était urgent de l’arrêter avant qu’il n’assemble une immense armée. En s’élançant avec hâte, Chronoa se rua vers la salle d’entrainement pour y prévenir Kaito, l’appelant de vive voix pour qu’il soit tiré de ses pensées.

« Kaito ! Kaito ! »

Sans dire un mot de plus, la déesse amena son disciple à l’extérieur, il était tout à fait en phase de comprendre que l’entrainement magique reprendra dans quelques heures, quand TokiToki sera de retour. Après quelques secondes destinées à laisser le jeune homme prendre conscience de la situation, elle le prévint de l’urgence totale.

« Il faut rapidement retrouver Demigra ! Avec toute cette énergie, il peut détruire plusieurs lignes temporelles en même temps ! »

Déclarait avec un affolement total la fondatrice de la patrouille temporelle, les regards perdus vers les ruines du sablier.

« Je peux prévenir d’autres patrouilleurs, nous auront surement besoin de Trunks au minimum. Qui d’autre pourrait nous assister ? »


Demandait avec insistance Chronoa qui n’avait jamais semblé aussi pressée.

1 heure et 12 minutes plus tôt :

RP de Demigra : Introduction du jeu du diable









(Quand j’ai découvert qu’il fallait prendre en compte cette action absolument majeure, j’étais pas prêt, mais il faut y faire face à tout prix)

Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7436
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 25 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] ClockJeu 26 Sep 2019 - 12:15
L'entraînement pour maîtrisé le Super Saiyan God allait prendre du temps... Kaito se devait de réussir, même s'il était également en formation pour maîtrisé la magie des Kaïô-Shins. Le Dieu du temps, confiant, se remettait encore une fois à son entraînement autant spirituel que physique, tentant une fois de plus de faire appel aux pouvoirs divin de la forme Saiyan rouge. Son cœur travaillait également... Il travaillait à un point où il devait parvenir à faire autant appel à la Volonté qu'à la forme divine. Ce travail rendait la tâche bien plus compliqué, sachant que cette manière était pour l'une des meilleures façon de se transformer. Départager... Qu'elle plaie. Le guerrier se retournait vers sa maîtresse qui venait de revenir. Du moins, avant qu'elle ne reparte en direction de la crypte du temps. Il valait mieux garder un œil sur les parchemins, pour être sûr qu'il n'y ait pas de problème. Mais s'il y en avait un, Poiko aurait déjà averti les deux Dieux. C'était une bonne chose que le guerrier du temps ramène avec lui son ami.

Il ne se doutait pas, cependant, de ce qu'il se tramait dehors... Et pour dire, il était toujours plonger dans son entraînement, parvenant enfin à faire appel au Super Saiyan God. Néanmoins, les mouvements restent difficile tant la forme se brise si la concentration est rompue. Le problème est que, lorsque la concentration est brisée, son corps repasse au pouvoir de la Volonté. Finalement, son sang de Shan lui bloquait la route à présent. Il allait devoir trouver une méthode pour couper la poire en deux avant qu'il n'ait véritablement besoin de ce pouvoir... Qui sait, un ennemi redoutable pourrait bien avoir fais son retour !  Et à ce moment-là, le Dieu allait avoir besoin de toutes ses ressources personnelles... Cette fois, il restait assis, concentrant son esprit à la tâche. Autant travailler le mental pour directement couper le Super Saiyan God et la Volonté. Désapprendre tous ce qu'il avait appris. Ainsi était les paroles d'un très vieux maître tout vert. Qu'il n'avait pas connu, hein ! Mais passons.

Alors que l'entraînement du Saiyan avançait, il voyait sa maîtresse arrivée en grande trombe, comme paniquée par la situation. Ce relevant directement, il accourait vers elle, suivant cette dernière au travers des couloirs du temps. Quelque chose n'allait pas... Il le sentait bien. Finalement, son entraînement allait devoir attendre ! Car la situation exigeait qu'il se remette encore une fois au travail bien plus rapidement qu'il ne l'aurait espérer. "C'est pas vrai... Encore ?" Décidément, le destin s'acharnait ! Le Dieu du Temps ne perdait pas une seule seconde après les explications de Chronoa. Elle avait raison... Il devait rapidement retrouvé Demigra. Mais bon, une telle énergie obscur allait être plutôt facile à repérer, surtout si les parchemins tirent leurs forces sombres du même point. Il fallait juste voir d'où... En attendant, le guerrier du temps allait devoir faire appel à la Time Patrol dans son intégralité. "Chronoa-sama... Je vais aller chercher Trunks dans l'au-delà. Nous n'avons plus le choix." Aussitôt fait, le Dieu disparu dans un Kaikai en destination de retrouvé son ami de toujours... Le grand repos était terminé pour celui-ci, son destin tragique l'appelait... Encore une fois.
Contenu sponsorisé

Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Empty
MessageSujet: Re: Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]   Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa] Clock
 
Jeune, mais téméraire. [PV : Chronoa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-