Partagez
 

 [SOLO] Souvenirs et renaissance (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hirosaky
Hirosaky
Demon
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 26/12/2010
Nombre de messages : 136
Bon ou mauvais ? : J'ai l'air gentil ?
Zénies : 1260

Techniques
Techniques illimitées : Épée de radiation , Sphère Nucléaire, Geyser Nucléaire
Techniques 3/combat : Réaction Nucléaire Incontrolable, Sphère Nucléaire a Noyau Atomique
Techniques 1/combat : Soleil Souterrain

[SOLO] Souvenirs et renaissance (suite) Empty
MessageSujet: [SOLO] Souvenirs et renaissance (suite)   [SOLO] Souvenirs et renaissance (suite) ClockDim 26 Déc 2010 - 23:01
[color=white]Tandis que je marchait vers la tour de combat, une voiture m’arrêta et me demanda si je voulais monter. J'acceptai, car il allait non seulement m'amener à bon poste, mais de plus, je pourrais le tuer plus tard, sans que personne ne voit quelque chose. L'homme me demandais ou je voulait aller, et je lui répondit:

"Tour de Combat, Chez Ghaztruk!"

A peine je rentrai dans la voiture, que je remarquai deux robots. Je m'assis sur la banquette arrière, qui n'était pas confortable, et avec les robots, on était très serré. Mais bon, je ferais avec. Le conducteur -si l'on pouvait l'appeler ainsi pour le peu qu'il avait à faire- était un humain. Il indiqua l'endroit ou nous allions nous rendre. Une voix de femme lui répondit et la voiture se mit en route. La ville en elle-même semblait être à la pointe de la technologie: les bâtiments, à défauts d'avoir une réelle dimension artistique impressionnaient par leur taille. Ils étaient cependant gris, et les vitres teintées noir ne laissait pas voir ce qui se passait à l'intérieur.

La capitale de végéta était avancée très technologiquement. Elle était alimentée de source solaire, mais avec un soleil artificiel, Ce "soleil" était le fruit d'un demi-siècle de travail, et était situé dans une énorme boule noire, gravitant en plein milieu de la ville. Y était relié un nombre incalculable de fils électriques et autres câbles, eux-mêmes se ralliant à toute la ville. J'aime bien ce soleil. Un Soleil noir, comme devrait être tout les Soleils. ce soleil ressemblait beaucoup à mon Soleil Terrestre, une attaque dévastatrice, que j'utilise à l'aide la technique de la fusion-Fission. le vrai soleil de la terre, était horrible. Un lumière, éblouissante par dessus le marché. Je déteste la lumière.C'est la dernière chose que j'ai vu avant de mourir. J'imaginais la terreur des habitants de la planète Végéta, si jamais je mettais Hors-Service ce soleil, cela serait une chose à faire.

Durant le trajet, l'homme se retourna vers moi. Il était vêtu d'une armure Sayen. Chauve, Il avait un visage aux traits assez marqués.

""Pourquoi désirez-vous voir Ghaztruk?"

-"Je voudrais lui poser quelques questions"

"-Ne croyiez pas que vous pourriez lui poser des questions ainsi. Vous avez peut-être l'impression qu'il est simple de le rencontrer pour l'instant, mais mes collègues vont vous soumettre à un interrogatoire. Ce n'est pas n'importe qui que vous voulez voir, vous savez. Préparez-vous mentalement..."

Vous trouvez pas ça bizarre qu'on vous laisse entrer si facilement en ville pour que vous puissiez voir le général? En temps normal, vous n'auriez même pas franchi la porte."


-"Qui êtes-vous?"

"C'est plutôt à moi de vous demander ça. Vous êtes au courant? Tout à l'heure, un médecin a été assassiné. Il à carrement été décapité!

-"Je ne comprends pas ou vous voulez en venir... "

Bien sur que si, je le savais. Ce médecin assassiné, c'était moi qui l'avait tué. Il avait lui même braqué un pistolet vers moi. Je me suis défendue! Mon âme de démone reprenait le dessus. Dès qu'on s’arrêtera, je le tuerait. Il savait trop de choses...

- "C'est vous, n'est-ce pas? Aucun média n'a parlé de cette affaire. Tout le monde s'en fout. Mais ça a foutu les boules à Ghaztruk. Lui et ce médecin sont liés.-... Lorsque le médecin a su que Hirosaky était revenue, il a essayé de la tuer. Elle a riposté, bien entendu."

-"Hirosaky? Quel curieux nom..."

J'esquissait un sourire sadique. Avant de mourir, il allait me donner des informations importantes... je lui dit froidement :

-"Il ne me faudrait pas plus d'une seconde pour vous tuer à l'instant... Alors... Je peux vous raconter ce que vous voulez, puisque de toute façon, vous allez mourir... Bon, qui êtes-vous?"

- L'homme semblait être grandement refroidi par mes paroles. Il me répondit en baissant la tête, et en lâchant une petite larme.

""Je suis juste un policier. Simplement, il y a une dizaine d'années j'ai mené une enquête sur un trafic d'esclaves. Je suis remonté jusqu'à la planète Terre, ou le trafic semblait être mené par trois personnes: Garto, Gorgorovitch, et Uriel. Maintenant, ils s'appellent Ghaztruk et Razbek. Razbek était le médecin. Ghaztruk, vous savez ce qu'il est devenu, et Uriel, est mort.. Je n'ai jamais été très loin dans cette affaire car on me l'a retiré pour d'obscures raisons, mais j'avais été assez loin pour trouver un lien avec Hirosaky. Et puis, j'ai lâché l'affaire assez vite pour ma sécurité: c'est déjà un miracle que je sois en vie en sachant ce que faisait Uriel autrefois, alors vous savez... Mais ayant eu vent de la mort de Razbek, autant dire que toute cette histoire à resurgi en moi et je me suis débrouillé pour vous accueillir. Bon on est arrivé..."
[


La voiture s'arrêta et les portes s'ouvrirent lentement. .

" Enfin, je dis que je n'ai pas été loin, mais j'ai quand même découvert quelques trucs qui me dégoûtent trop pour que je vous les raconte..."

-J'avancais vers le policier avant de lui dire froidement:

"Merci, mais je n'ai rien compris le rapport avec moi même. Au revoir."

Je vint lentement vers lui. Il ne bougeait pas. Il était serein. Je pris une boule de Kikoha dans ma main,e t la mis près de sa tête en disant froidement:

"Adieu."

je lança la boule de Kikoha, qui lui déchira la tête. Son corps tomba en silence. Le calme était incroyable, presque religieux...

cet homme m'avait troublée. Pourquoi n'avait t'il rien dit avant sa mort. Pourquoi l'avait t'il acceptée tel un soulagement? Ce passé était donc si obscur? A ce que j'avais compris, Il y avait un trafic d'esclaves, concernant Gorgorovitch, Garto, et Uriel. Le policier avait beaucoup parlé des deux premiers, mais le mystère plane toujours sur Uriel. Pourquoi était t'il mort? Mystère...


Hirosaky
Hirosaky
Demon
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 26/12/2010
Nombre de messages : 136
Bon ou mauvais ? : J'ai l'air gentil ?
Zénies : 1260

Techniques
Techniques illimitées : Épée de radiation , Sphère Nucléaire, Geyser Nucléaire
Techniques 3/combat : Réaction Nucléaire Incontrolable, Sphère Nucléaire a Noyau Atomique
Techniques 1/combat : Soleil Souterrain

[SOLO] Souvenirs et renaissance (suite) Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] Souvenirs et renaissance (suite)   [SOLO] Souvenirs et renaissance (suite) ClockMar 28 Déc 2010 - 4:38
Ghaztruk habitait une villa luxueuse, située à proximité de la tour de combat. Il était sûrement un des hommes les plus importants de la planète Végéta: les sommes d'argent faramineuses qu'il gagnait, il s'en servait pour acheter de nouveaux bolides, des pièces de collection. Il avait aussi une deuxième villa, qu'il avait achetée un an auparavant hors de la capitale. Sa femme, qui ne lui donna jamais d'enfant était très jeune, mais aigrie et usée. Quand il se lassait d'elle, il allait voir une de ses nombreuses maitresses. Il avait la vie dont il avait toujours rêvé, toutefois, tout cela bascula le jour ou il apprit la mort de son ancien associé Gorgorovitch, . Après leur fuite de la planète Terre, il s'était reconverti en médecin sous le doux nom de Razbek. Il ne s'était depuis plus jamais vu, et ne s'était jamais contacté. Il y avait toujours cette peur qui les oppressait si "quelque chose", si "elle" le voyait. Et cette peur lui avait toujours noué l'estomac, qu'il arrivait toutefois à oublier. Et cela ne l'avait en aucun cas empêché de vivre, jusqu'à il y a encore quelques heures: régulièrement, Ghaztruk lisait les nouvelles de a capitale: il y avait malgré tout toujours deux pages consacrées aux faits divers qui n'intéressent personne en particulier: chacun des articles était de très petite taille, n'étant qu'un tout petit bout de texte. On y retrouvait des cas étranges survenus on ne sait ou, des attaques de monstres ou encore des meurtres non élucidés mais ne se passant pas dans un endroit assez connu pour être placé en première page. Ghaztruk prenait toujours plaisir à les lire. Et ce jour-là, comme d'habitude il prenait un café sur sa terrasse tandis que son majordome-robot lui apportait le journal. Ce jour-là, il commença directement par les faits divers. La peur lui noua le ventre lorsqu'il lut en coin de page:

"Un médecin assassiné dans l'hôpital de la capitale. La victime a été décapité. Les enquêteurs sont toujours à la recherche de l'assassin."

Bon. Surement le hasard. Gorgorovitch était un médecin, certes, il habitait dans le vieil hôpital de la capitale, certes, mais il n'était surement pas le seul dans ce cas-là. Malgré tout, il voulait s'en assurer. Il courut à toute vitesse dans son bureau, ouvrit son tiroir et retira le double-fond: dessous, un petit papier avec marqué l'adresse de Gorgorovitch. C'était la première fois qu'il prenait ce bout de papier depuis dix bonnes années. Il alluma son ordinateur et tapa l'adresse dans la base de données: il tomba alors sur un article du journal consacré à la mort d'un médecin dans l'hôpital. Son nom? : Razbek. Pas de doute. Ce nom était le nom de couverture de Gorgorovitch. Il ferma la fenêtre. Son cœur battait de plus en plus fort. Il était pourtant mort! Il voulait croire que c'était un hasard, qu'il avait été victime d'un mauvais coup sans aucun rapport avec leur passé commun... Mais après ce qui leur était arrivé, il ne pouvait y croire. Il en était persuadé.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


J'arrivais enfin à la villa de Ghaztruk. Une immense villa, avec 3 grands balcons, postés sur chacun d'eux un garde, qui tenait un fusil d'assaut en main. Si ils tiraient la moindre bale, Ces personnes allaient mourrir. J'arrivai devant une grande porte, où un robot m'attendait, avant de me demander:

"Que faîtes vous ici?"

Je lui répondit d'un ton glacial :

"Je viens voir Ghaztruk..."

Le robot m’emmena chez Ghaztruk, où celui-ci attendait, l'air grave, derrière son bureau. Je m'approchait de lui avant de lui dire avec mépris :

"Bonjour..."

L'homme me regarda, et se leva brusquement. Il me répondit :

"Vous avez intérêt à me parler sur un autre ton mademoiselle... Je ne suis pas votre ami... Et si vous ne voulez pas dégager de ma maison, vous avez intérêt à me parler sur un autre ton!"

Je m'approchait lentement de lui en faisant le tour, et en e jugeant du regard... Encore un humain dégoûtant... Ils me répugnaient... je lui chuchotai dans l'oreille:

"Fait gaffe, je suis Hirosaky... Tais toi, on je te ferais regretter... Maintenant, tu va me dire le point commun entre toi, ce trafic d’esclaves, et moi..."

L'homme était tétanisé:

"Hiro...saky..."

Je lui répondit:

"Oui c'est bien ca, vite maintenant! Grouille!, tu a 10 minutes"

L'homme me dit en baisant la tête:

"C'était il y à 10 ans... Moi, et mes deux acolytes : Uriel, et Gorgorovitch, faisions un trafic d'esclaves.... Notre petit commerce, marchait bien, jusqu’à ce que le frère d'Uriel, Darnath, vienne s'infiltrer dans notre petit commerce. En effet, celui-ci, avait ramené un cyborg, capable d'utiliser la puissante énergie nucléaire. Uriel, voulait l’utiliser comme Esclave, pour ainsi la vendre très cher, mais Darnath, préférait l'utiliser comme véritable machine de guerre, une machine à tuer surpuissante, obéissant qu'a ses ordres. Malheureusement, Uriel s'y opposa fermement. Une grande bataille entre frères eut lieu, mais à l'intérieur de la bataille, un Kikoha lancé par Darnath, activa la machine qui gardait le sommeil du Cyborg. ce cyborg, d'après le docteur Darnath, se nommait Hirosaky. Cette dernière tua Uriel, d'une façon vraiment peu ragoutante, vu que l'on voyait les tripes fraîchement découpées, par terre, puis des insectes de plus d'1 mètre parfois, qui venaient manger ses restes. Le docteur Darnath était très fier de sa création, et voulait nous mettre en prison, es deux derniers survivants du trafic d'esclaves : Gorgorovitch, et moi même. Nous avons étés obligés de migrer sur une autre planète, pour échapper à Hirosaky. Le professeur Darnath était devenu fou, et a donné l'ordre à sa machine de guerre, de tout détruire. Bien-heureusement, le Cyborg à estimé qu'il n'avait point d'ordre à recevoir d'un humain, et tua donc le professeur. Pus tard, suite à des recherches, nous avons appris que Hirosaky n'était pas un Cyborg entièrement crée par Darnath, mais qu'elle était aussi un démon. Un monstre..."


"Pardon?"

Je lui avait coupé la parole. Il avait dit "Un monstre", une de choses que je hais le plus qu'on me dise. On m'a assez dit que j'était un monstre, je le sais très bien, merci. Pas besoin de me le répéter. Je me mis en colère et fonça vers l'homme, lui enfoncant mon poing dans le ventre, qui ressortit de l'autre côté, plein de sang. puis je partit en volant avec mes ailes de corbeau, de peur que la police m’attrape. Car je n'avais pas envie, d'être l'ennemie publique n°1, même si cela me plairait énormément... De massacrer tout les êtres vivants de la planète... Je parti vers la base de lancement de Végéta...



"
 
[SOLO] Souvenirs et renaissance (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques souvenirs de fête ...
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]
» Henriette Cavendish ❧ On dit que les rêves sont les souvenirs d'une autre vie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Tour de combat-