Partagez
 

 [En cours] Daten-shi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

[En cours] Daten-shi Empty
MessageSujet: [En cours] Daten-shi   [En cours] Daten-shi ClockJeu 11 Juil 2013 - 20:08
Bonjour chers ami(e)s de rpgdbz. Aujourd'hui, je commence ma fan fic afin d'éclaircir certaines choses sur l'histoire de Zephyros, l'ange déchu. Si vous voulez commenter, ne vous gênez pas, mais restez respectueux! Pour voir à quoi ressemble les démons les plus importants de ma fic, allez voir dans le lexique.
Lexique 

Personnages:
Zephyros (personnage principal):
 
Aristos (roi des anges et archanges):
 
Lucifer (reine démone):
 


Arc 1: La première grande guerre

Chapitre 1: Le siège du Paradis
Le feu crépitant...c'était le seul bruit qu'on entendait la nuit. Par contre, ce n'était pas n'importe quel feu: c'était une pille de bois et de cadavre, brûlant autour des murs renforcés du Paradis. Ce n'est pas le paradis que l'on connait dans le monde de rpgdbz, mais un monde nommé Paradis avec un grand ''p''. La grande muraille de pierre blanche tenait bon contre l'armée obscure à l'extérieure. C'était un jour dont l'histoire allait se souvenir, un jour sombre pour les anges et les archanges: la première fois que les démons atteignaient le Paradis. Après tout, jamais les démons avaient réussi à monter au ciel. C'était plus tôt, dans la journée. Certains êtres du ciel se promenaient en dehors de la muraille, d'autres jouaient ou cultivaient. C'était le calme, comme toujours...mais pas pour le reste de la journée. Alors que la population ne se souciait de rien, une sorte de trou noir perça le sol du monde des êtres ailés. L'armée infernale dirigé par Lucifer, l'une des reines démones, entra dans le royaume et tua tout ceux qui étaient en dehors de la forteresse. Comme un champs de force couvrait le ciel tel un dôme, au dessus des murs blancs, les pauvres créatures volantes ne purent rentrer: elles se firent tués les unes après les autres. Les démons éparpillèrent les corps autour de la muraille et les firent brûler alors que le soleil se couchait. 

Les autres êtres célestes furent enfermé dans leur propre cité, sans aucun moyen de sortie. Ils marchaient tous dans le centre de la cité, attendant qu'un miracle sa produise. Ce miracle, c'tait Aristos, le roi des habitants du Paradis. C'était sans aucun doute le plus puissant des êtres vivants. Il ne pouvait pas être blessé par des démons normaux: seuls les rois et reines des Enfers pouvaient le blesser, mais c'était peine perdu: Aristos était bien plus puissant que tous les rois et reines ensemble. Il pouvait tous les tuer sans aucune égratignure, un exploit digne des dieux. Malheureusement, Aristos ne sortait pas du palais angélique. La seule fois où il était sorti, c'était lors d'une guerre sur le royaume au dessus de celui des Enfers, un royaume convoité par les démons: le royaume des humains. Il n'était sortit que le jour où Satan, Belzébuth, Lucifer, Cerbère et Destro, les premiers rois des Enfers, étaient allés sur le territoire donné aux humains pour anéantir la pauvre race pris entre deux feux. L'archange avait réussi à tuer Destro, mais les autres avaient fuit, craignant le grand ange. Après tout, il avait tué le roi de la destruction en un seul coup de poing. Il était ensuite rentré dans son palais et il n'en était plus jamais sortit. 

Pendant que les anges hurlaient devant le palais et que les archanges cherchaient à savoir comment les démons étaient arrivé là, Lucifer, qui était en dehors des murs, hurlaient des ordres aux démons, qui utilisaient leurs pouvoirs afin d'attaquer la barrière céleste. Malheureusement pour eux, leurs projectiles d'énergie ricochaient contre une barrière invisible. Après des heures de bombardement, Lucifer entra dans la tente qu'elle avait érigé et réfléchit un peu. Elle et ses hommes avaient fait un siège autour du royaume. Il ne restait plus qu'à entrer et à utiliser son arme ultime afin de vaincre ce foutu Aristos...mais comment pénétrer dans cette forteresse? Elle marchait en ruminant, ne pouvant pas supporter que les anges se la coule en douce à l'intérieur. Soudain, elle eut une idée. Elle sortit d'un pas rapide de sa tente et alla vers le mur arrondi. Elle retrouva finalement le cadavre d'un soldat qui dînait avec sa famille plus tôt...elle se souvint des cris de douleur et de désespoir du père alors qu'elle avait tué la mère et qu'elle torturait la petite fille. Elle sourit en repensant à ce délice, mais revint à ses occupations. Il fouilla dans les poches du soldat et trouva bille pas plus grande qu'un oeil. Elle avança avec la bille en avant vers la muraille. Soudain, une porte se dessina dans le mur et celle-ci s'ouvrit au contact de la bille magique. La reine démone commença à rire. C'était un rire glauque, démontrant sa joie démentielle et son envie de tuer. Elle se tourna vers ses soldats et déclara d'une voix forte rempli de joie.

''Mes chers amis. Aujourd'hui, nous allons faire ce que même Satan et Belzébuth n'ont pas pu faire: conquérir le royaume des cieux et en faire NOTRE royaume. Nous allons enfin connaître le joie de vaincre, la joie de tuer ces bâtards! Tuez tout ce qui bouge, mais laissez moi Aristos! ALLONS Y!''

Les soldats hurlèrent de joie et soulevèrent leurs armes. Ils entrèrent en grognant, cherchant dans les maisons ou courant après les anges qui avaient fuient lors du discours de la reine. Lucifer attendit que tout les démons entrent avant de s'en aller, laissant la porte se fermer. Personne ne pouvait sortir, sauf si le roi baissait le champs de force. Cependant, si ça venait à arriver, la démone pourrait faire entrer ses renforts ou les utiliser pour anéantir les êtres ailés qui voudraient sortir. La reine sourit en avança avec ses soldats vers le château de Aristos.


Chapitre 2: Le réveil
Ça faisait maintenant six jours que les démons avaient assiégés le Paradis. En effet, durant les six jours, ce fut comme l'Enfer: du feu et des cadavres un peu partout. Les démons pullulait de partout, cherchant des survivants qui ce serait caché dans les décombres des anciennes maisons. Les quelques survivants du monde lumineux s'étaient réfugiés dans l'enceinte du palais de Aristos. Le pont levis était relevé, les catapultes étaient prêtes et les soldats étaient se tenaient sur leurs gardes. Aucun démons ne pouvait venir, mais c'était supposé être la même chose pour le Paradis et pour la muraille. Ils marchaient lentement sur le dessus de la muraille, guettant les monstres qui avaient envie d'attaquer. De temps en temps, les soldats lançaient des boulets de canons ou tiraient quelques flèches afin d'abattre les soldats de Lucifer. Celle-ci rageait de ne pas pouvoir atteindre sa cible: la salle du trône, réservé uniquement aux conseillers et au roi. Elle était impatiente de pouvoir affronter Aristos et les conseillers. Elle les connaissait bien et elle voulait tous les exterminer...bref, la reine poussait des jurons en marchant. Elle ne pouvait plus se contenter des anges qui avaient perdus l'espoir de se battre, ils étaient trop faibles. Le peu de survivant en dehors du palais étaient déjà mort à ses yeux. Elle se tourna vers ses soldats et leur donna des ordres. L'heure de la vengeance contre Aristos avait sonné. Elle utilisa les rares morceaux de métaux et de cordes pour se faire des grappins. Il en donna un à chaque colosses, des démons très grands faisant partis de ses renforts. Ils étaient cinq, grands et costaux. Il mesurait 5 mètres et ils étaient de bons guerriers, connaissant l'art du combat au corps à corps.

Dommage, elle aurait bien aimée les utiliser en dernier ressort. Ils auraient été bien efficaces en cas de danger pour elle, mais bon, elle n'avait plus le temps et plus le choix: qui sait quand Aristos viendrait...bref, la démone ordonna à l'un de ses colosses de sauter par dessus la muraille afin de tester les forces de ses ennemis. Celui-ci se mit en position accroupi et sauta d'un bond vers la muraille. Soudain, les anges sifflèrent et des canons crachèrent leur projectile. Le colosse fut propulsé en arrière et tomba sur des soldats. Il se releva de nouveau et repris un élan. Cette fois, il grogna, exprimant sa rage, juste avant de sauter. La pierre craqua sous la pression et il fit un vol plané jusqu'à la muraille. Malheureusement pour lui, un autre signal fut donné, signant son arrêt de mort. Des silhouettes foncèrent et coupèrent la nuque du géant. Son cadavre, toujours en vol, fut propulsé vers les démons une nouvelle fois grâce aux projectiles des canons. Lucifer sourit: les archanges étaient là, cette élite d'ange entraîné pour combattre. Enfin un défi. Les archanges étaient des anges plus forts, plus rapides, une sorte de deuxième race d'ange supérieur. Ceux de la ville avaient été pris par surprise, ils n'étaient pas préparés, mais les archanges présents dans l'enceinte du château étaient prêts. Elle n'avait pas senti autant de satisfaction depuis le début de cette guerre. Elle ordonna aux trois colosses munis de grappins de tirer le pont. Les trois géants lancèrent les morceaux métalliques et tirèrent. Le pont descendait peu à peu pendant que des êtres lumineux essayaient de retenir les leviers. Cependant, c'était plus facile à dire qu'à faire: les monstres faisait environ deux fois leur grandeur et leur force était supérieur à eux. Alors que les anges se repliaient dans le palais, les archanges se mettaient sois en position de combat sois en position d’embuscade. Lorsque le pont levis tomba, un colosse fonça tel un taureau dans l'enceinte. Il brisa le haut de la muraille, en haut du pont, lors de sa course. Son but: détruire le palais. Les archanges ne purent rivaliser contre l'attaque surprise et furent sois éjectés sois piétinés par le monstre géant. 

Soudain, juste avant la porte, lorsque le douzième coup de minuit sonna, une lumière éclatante apparut sur le balcon royale. La lumière était si vive qu'un partie des démons de l'armée de Lucifer fut littéralement désintégré. Lorsque la lumière s’apaisa, on pu voir un silhouette ailé. La silhouette sortit du palais pour aller au bout du balcon, révélant son visage. L'archange portait un armure avec des peaux blanches sur chaque épaule, il avait une barbichette un cache-oeil sur son oeil droit et il avait une épée en main. Lucifer éclata de rire: Aristos était enfin sortit de son trou. Le colosse, fâché d'avoir été stoppé dans sa course, hurla contre le roi, qui sauta par terre. Il fit tournoyer son épée et hurla à son tour, provoquant la fureur du géant: personne ne lui répondait ainsi. Il essaya de piétiner le roi, mais celui-ci lacéra le pied du colosse, le faisant tituber. Lorsqu'il se reprit, le grand démon voulut asséner un coup de poing...ce qui signa son arrêt de mort. Aristos stoppa le poing avec sa main gauche et en donna un sur la main du géant. Tout les os du corps de la grande bête se brisèrent et il fut éjecté hors de l'enceinte du palais. Le corps tomba sur une bonne partie de l'armée, faisant ruminer Lucifer: le vieux n'avait donc pas perdu de force. Aristos attrapa le levier du pont et réussi à lui seul à le remonter. Il brisa les grappins d'un coup de poing et s'envola au balcon, voulant faire son discours.

''Chers citoyens du Paradis, déclara le roi d'une voix si puissantes que les troupes ennemis en tremblèrent. Si je ne suis sortit que ce septième jour, c'est pour deux raisons: élaborer un plan et une autre raison personnelle. Je vais maintenant combattre à vos côtés! Demain, dit-il en regardant Lucifer, tout sera fini. Si vous n'abandonnez pas aujourd'hui, je pulvérise chacun d'entre vous! Que vous soyez béni cher peuple, déclara l'ange en levant la main et en sautant en bas. Demain, vous serez libéré du joug des démons!'' 

Il donna la main à des anges et les réconforta pendant que Lucifer rageait de l'autre côté du fossé: comment osait-il sortir et les humilier, elle et ses troupes? C'était inadmissible pour elle! La rein hurla de mécontentement et se tourna vers ses messagers. Elle les attrapa par le cou et hurla de rage.


''Vous deux! Vous allez bouger vos culs dégueulasses et allez me chercher TOUTES nos troupes. Les renforts seront la clé de la victoire! Maintenant, dépêchez-vous: si vous ne revenez pas avant demain...JE TUE VOS FAMILLES ET JE VOUS LAISSE LES REGARDER CREVER AVANT DE VOUS TORTURER PENDANT SEPT JOURS! C'est clair, demanda-t-elle en ricanant, sinon, je peux faire un dessin avec votre sang...''

Les soldats acquiescèrent et partir comme des flèches. Lucifer, toujours enragé, attrapa un cadavre de soldat et le déchiqueta en moins de trois secondes. Elle balança les morceaux contre la muraille en hurlant de rage pendant que les soldats angéliques festoyaient: d`s que leur roi était entré en jeu, la partie venait de prendre fin pour les démons. C'est ce que Lucifer savait, mais qu'elle refusait de croire.


Chapitre 3: La contre-attaque et le début de la fin
Le lendemain, les troupes démoniaques se tenaient à l'écart des murs fortifiés entourant le palais. Ils avaient pris du recul afin de se préparer pour la possible contre-attaque des archanges et du roi, qui était finalement entré en scène. Les deux messagers avaient réussis leur mission qui consistait à aller chercher des renforts. Maintenant, l'armée était prête à attaquer le riposter. Lucifer avait trois colosses, des skullz, des ardents et surtout, des soldats d'élites nommés des zallens. C'était des créatures beaucoup plus puissantes que des archanges: ils maniaient leur arme comme si c'était leur bras et ils étaient maître dans le combat au corps à corps. Même la reine s'était préparé au combat: elle voulait se venger de ce que Aristos lui avait fait et elle voulait aussi se venger des conseillers, qui l'avaient condamnées...bref, une rage sans merci bouillait en elle. Les troupes étaient sur la défensive, se préparant à bloquer la riposte des anges. Ils étaient tous sur leur garde, prêt à attaquer à tout moment. Soudain, le silence se fit. Seul un petit courant d'air circulait. Les démons tournaient lentement la tête, prêts à décapiter les êtres ailés. Ils étaient là, Lucifer le sentait. Soudain, une vague d'archanges passèrent au dessus de l'armée de la dame des Enfers. Ils tuèrent beaucoup de soldats avec leurs épées, les fauchant au sol. Par contre, certaines de ces créatures furent mis au sol et décapités, notamment par les colosses. Une autre vague d'archanges foncèrent, mais cette fois, vers les colosses. Malheureusement pour eux, les skullz sautèrent et les tuèrent en plein volent. Ils déchiquetèrent ensuite les corps afin de s'assurer qu'ils ne faisaient pas les morts pour ensuite attaquer leur reine. Les colosses étaient aussi des éléments précieux: Lucifer avait donner plus de puissance aux colosses, les rendant plus endurant. C'est ainsi que, lorsqu'une autre flopée d'ange foncèrent pour ouvrir la gorge des grands démons, leurs épées brisèrent sur leur peau. Évidement, les colosses les attrapèrent et les broyèrent. 

Soudain, tous les archanges foncèrent et l'armée de Lucifer chargea. Les deux troupes entrèrent en collision qui provoqua une étourdissement temporaire dans les deux camps, permettant à la cruelle reine de tuer plusieurs anges. Elle les tuait à coups de poings, de griffes et à boules de feu. Elle arracha même le coeur d'un soldat au passage, dont elle prit une bouchée. Elle se délectait du chaos tout en se défoulant. Soudain, un autre ange entra dans la bataille et tua une dizaine de soldat des Enfer en un coup de poing. Le roi entrait en scène...ce qui fit sourire la reine. Elle fonça vers Aristos, décimant des archanges qui n'eurent pas le temps de bouger. Elle sauta en l'air et créa une boule de feu géante qu'elle lança vers le roi. Celui-ci la repoussa avec la seule force de sa volonté. Il donna un coup de poing dans le vide, vis à vis Lucifer. Elle se fit toucher par le seule force du vent, projeter lors du coup. Elle voulut foncer vers son éternel ennemi, mais un conseiller, qui surveillait le roi, fonça vers elle. Sous cette toge se cachait une force incroyable...que Lucifer goûta de force. Elle se prit un coup de poing si puissant qu'elle valsa à un kilomètre. Elle revint et donna un coup de poing, mais celui-ci fut paré. Évidement, le conseiller donna un coup avec la paume, projetant de l'énergie et blessant la reine. Il fit ensuite un salto arrière avant de lancer une boule lumineuse, qui explosa à la figure de la reine rouge. Celle-ci, folle de rage, hurla et fonça. L'ange voulut bloquer, mais un colosse l'attrapa. Pris au piège, la reine lui arracha la tête avec satisfaction. Elle se retourna vers le roi et sourit en descendant au sol, proche de celui-ci. 

''Mon cher Aristos, commença la reine avec un sourire narquois. Si tu savais le temps que j'ai mis pour monter à ce putain de Paradis...c'en est rageant. Tu vois, j'avais envie de tuer tout le monde, mais je te propose de les laisser en vie si tu viens avec moi, en dehors de ces murs, afin d'en finir, dit-elle en serrant le poing et en éclatant d'un rire cruel. Si tu ne veux pas, je devrais tuer tout le monde...et tu sais que je tiens à me refaire des provisions de soldats, ce serait un gâchis...''

''Eh bien ma chère Lucie...ce sera avec joie que je te suivrais, déclara le roi en courbant la tête. Tu sais à quel point ça me manque c'est dîner que nous avions, toi et moi? Je serais plus qu'honorer d'aller avec toi, mais je t'avertis, dit-il en perdant sa figure moqueuse pour prendre un air sérieux, je ne te laisserais pas la moindre chance. Je vous avais averti toi, Satan, Belzébuth, Cerbère et Destro de ne pas venir. Tu iras bientôt rejoindre Destro dans le néant éternel...''

''NE M'APPELLE PLUS JAMAIS LUCIE, hurla la démone folle de rage, CETTE «LUCIE» EST MORTE LORSQUE TU L'A BANNI ET M'A DONNÉ LA VIE! Tu sais, dit-elle en reprenant peu à peu son calme, Destro n'est pas le seul à être dans le néant éternel. Cerbère aussi est aller le rejoindre...son âme du moins. Maintenant, dit-elle en se tournant vers le montagne, allons y!''

Elle utilisa son aura pour voler, suivit du roi. Pendant ce temps, deux choses importantes étaient en train d'arriver. La première, c'était que les anges reprenaient peu à peu le dessus, ayant cloué les colosses au sol grâce à des grappins fait d'un matière ultra résistante. La deuxième, c'était que l'une des réfugiées, cachée dans une maison depuis les huit jours du siège, allait bientôt donner naissance à un enfant, un enfant qui naîtra lors de la première grande guerre du Paradis, un enfant unique et puissant. Bientôt, les mondes des humains, des Enfers et du Paradis serait changé à jamais.

Chapitre 4: La fin n'est que le commencement...
Le vent soufflait aux côtés de Lucifer et Aristos, qui volaient à toute allure vers les montagnes. Les deux guerriers ne parlèrent pas, en route vers le lieux du dernier combat de cette première guerre. Lucifer savait que c'était elle ou lui...et elle avait décidé que ce serait lui qui mourrait. Aristos ne se souciait guère de ce combat, voulant plutôt parler à celle qu'il appelait Lucie. Le roi archange atterri telle une météorite sur la montagne, suivit aussitôt de la reine des démons. Celle-ci se releva et avança vers le grand roi, prête au combat. Celui-ci ne fit guère attention, regardant le paysage autour de lui. La beauté de l'endroit le fascinait depuis sa tendre enfance. Lucifer, quant à elle, allait porter un coup à Aristos. Celui-ci esquiva tout en regardant le paysage. Elle envoya une salve de coups de poings et coups de pieds, tous évités par le roi. Celui-ci sortit de se rêveries et attrapa les mains de la reine rouge. Il commença ensuite...à danser avec elle! Était-il naïf à ce point? Il renversa Lucifer et commença à parler.

''Tu te souviens cette soirée où nous nous étions rencontrés, chère Lucie? C'était la plus belle soirée de ma vie, ronronna Aristos en la faisant tourner sur elle même. Je ne peux pas oublier ton visage angélique, toujours ravissante.''

''Je t'ai dit de ne pas m'appeler Lucie! Tu sais que...''

''Arrête de crier, je suis juste à côté, ronchonna Aristos en la faisant valser de nouveau. Je t’appellerai toujours Lucie, car c'est ton vrai nom. Elle est quelque part dans le fond de ce corps et je le sais, je peux encore sentir son coeur battre. Le jour de ton bannissement, déclara le roi en perdant son sourire pour passer à un visage plus triste, je n'ai cessé de hurler ton nom alors que les conseillers m'ont enfermés dans ma chambre. Je voulais te garder à mes côtés, mais lorsque je me suis enfui, il était trop tard: j'ai assisté à ton bannissement, retenu par les soldats et les conseillers. Ce jour alors que tu t'ai fait humilier, arracher tes ailes et jeter sur la Terre, dit le roi en laissant couler une larme, j'ai perdu la moitié de mon coeur que je t'ai donné''

La reine baissa la tête et recula. Elle était troublé par ce que le roi avait dit. Elle releva la tête et ses yeux redevinrent un court instant bleu clair. Cependant, cela ne dura que trois secondes avant que la reine hurle de rage et fonce sur le roi, qui devait se résoudra à combattre. Il para le coup de poing de Lucifer et la repoussa. Elle essaya de lui donner un coup de pied, mais celui-ci bloqua et attrapa sa cheville. Il la lança sur une paroi, faisant éclater la pierre. La démone se releva et lança une boule de feu que Aristos contra par un coup de poing. Il sauta vers la paroi et attrapa Lucifer à la gorge. Il allait lui exploser la tête, mais il se souvint de Lucie, qui était à l'intérieur de la cruelle reine. Il la jeta dans la crevasse et sauta lui aussi aux côtés de son ancienne compagne. Il atterri à côté de celle-ci et bloqua le salto de la démone sans difficulté. Lucifer recula et prit son élan pour donner un coup de poing surpuissant. Malheureusement pour elle, le roi esquiva et son poing s’abattit sur la paroi derrière Aristos, fissurant celle-ci. Les pierres commençaient à tomber, menaçant d'ensevelir la reine et le roi. L'ancienne ange vacilla et tomba pendant que le roi s'envolait. Il se retourna et fonça aider son amour. Il lui tendit la main, mais Lucifer la rejeta. Elle voulut s'envoler quand soudain, une pierre tomba et lui écrasa le pied droit. Elle voulut se relever, mais elle reçut un autre morceau de paroi sur la tête. Aristos ne pu rien faire lorsque celle qu'il aimait se fit avaler par la poussière et la pierre. Lorsque l’éboulement s'estompa, il lança les pierres et chercha son ancienne compagne. Il ne trouva rien, même pas une trace de sang. Le coeur rempli de désespoir, il partit en direction de la ville.

Pendant ce temps, lorsque Lucifer fut enseveli, les soldats reçurent un ordre de repli et fuirent tous. Un trou noir se forma de nouveau vers les Enfers et ils disparurent. Les anges exprimèrent leur joie et fêtèrent toute le nuit leur victoire. Le roi était retourné dans sa loge, laissant les commandes à ses conseillers. Les trois conseillers restant ordonnèrent aux soldats et aux autres anges de fouiller les décombres. Le peuple ailé passa une journée entière à fouiller dans les maisons à la recherche d'âme qui vive. Ce ne fut que tard le soir qu'un soldat trouva un pauvre bébé enveloppé dans un drap blanc aux côtés d'une femme morte. Ils pensèrent que le bébé était mort quand soudain, celui-ci se mit ;a hurler, gémissant dans les bras du soldat. Il l’amena avec lui à l'abri destiné aux orphelins. Ce que ce soldat banal ne savait pas, c'est qu'en sauvant ce pauvre bébé, il venait de tracer l'histoire des anges et des démons.

Invité

[En cours] Daten-shi Empty
MessageSujet: Re: [En cours] Daten-shi   [En cours] Daten-shi ClockDim 21 Juil 2013 - 2:07
L'arc 1 est enfin terminé. Il n'est pas long, car c'est une sorte d'introduction si je peux dire. Vous pouvez commenter et bientôt, le premier chapitre du deuxième arc va être posté
Invité

[En cours] Daten-shi Empty
MessageSujet: Re: [En cours] Daten-shi   [En cours] Daten-shi ClockDim 21 Juil 2013 - 18:14
Arc 2: L'enfance

Chapitre 1: Les enfants de guerre
La cité principale du Paradis avait été reconstruite. Ça faisait maintenant dix ans, jour pour jour, que la guerre s'était terminée. Malgré les nombreuses victimes tombés au combat, les citoyens semblaient reprendre un rythme de vie plus normal. Par contre, ce n'était pas le cas du roi. Celui-ci donnait tout le boulot aux conseillers, qui avaient recrutés un autre archange afin de remplacer celui perdu dans la bataille. Il était mélancolique depuis la disparition de sa chère Lucie. Où était-elle? Allait-elle bien? Il n'avait plus eu de nouvelle de l'ancienne ange depuis qu'elle s'était fait ensevelir sous les morceaux de la paroi rocheuse et qu'elle avait mystérieusement disparu. Malgré tout, ce n'était pas le seul à souffrir depuis la guerre. Des enfants avaient perdus leurs parents, destinés à devenir des enfants de guerre. Les enfants de guerre sont des petits ayant perdus leurs parents lors d'une bataille. Ils sont obligés de passer le test afin d'entrer dans l'armée. Ils ont une férocité hors du commun, ce qui les rend forts. Cependant, s'ils échouent le test, ils doivent vivre comme des pauvres, dans des vieilles maisons abandonnées. Généralement, dix ans après une guerre, les anges doivent faire passer le test aux petits. Comme ça, les nouveaux nés auront un peu grandit. Malgré tout, ceux qui avaient déjà un certain âge ont plus de chance d'entrer dans l'armée.

C'est dans une vieille bâtisse servant de refuge aux enfants de guerre qu'était endormi le personnage qui allait tout changer. Il n'avait pas de nom, pas de parenté connu. Même sa mère n'était connu de personne: aucun nom ne collait au visage de cette ange, décédé aux côtés de son enfant lors de la guerre. L'ange sans nom faisait des cauchemars de sa mère, se faisant tuer devant ses yeux...par une ombre. C'était une ombre qui les suivait, pendant qu'il était couché dans les bras de sa mère, enroulé d'un drap blanc. Il ballotait au gré de la course de sa mère, qui tentait d’échapper à l'ombre grandissante. Soudain, il se réveilla, transpirant de partout. Il regarda autour de lui et essaya de se calmer. Une vignetage d'enfants de guerre le regardait, sois d'amusement, sois d'un air supérieur. Il voulut s'endormir de nouveau, mais les autres parlaient forts. L'ange se leva et se dirigea vers la salle des bains. Il se brossa les dents et alla ensuite sous la douche. Il resta dans le coin des douches, ayant peu d'eau pour se laver. Il était l'un des rejetés, des enfants qui n'étaient sois pas assez fort, sois pour une raison quelconque: malformation, identité inconnu, etc. Il se leva et voulut sortir de la douche quand soudain, il tomba face contre terre. Il s'était fait faire un croche-pied par Bane, un enfant de guerre ayant cinq ans de plus. Le petit voulut se relever, mais Bane refit un croche-patte, faisant rire les autres.

''Alors No Name, dit Bane en approchant de l'ange sans nom. On est pas capable de bien se tenir devant les autres? Tu crois que tu peux t'enfarger dans MES pieds sans conséquences? Tu sais, dit-il en se baissant et en relevant le menton du petit, je t'aime pas trop le kid.''

''Moi non plus je ne t'aime pas gros lard, déclara No Name en repoussant l'ange musclé. Tu te crois plus fort parce que t'a cinq ans de plus, mais tu t'en prends aux plus faibles sale lavette. De plus, dit l'ange en se levant, je ne t'ai jamais vu te battre contre quelqu'un de ton gabarit.''

Les autres sifflèrent d'étonnement pendant que Bane rageait. Soudain, il attrapa l'ange sans nom au cou et le colla contre le mur. Il allait lui donner un coup de poing au visage, mais No Name lui tordit le poignet. Il donna ensuite un coup de genou au visage de son ennemi et se tourna vers les autres, qui comprirent qu'il n'était pas d'humeur à jouer. Il botta Bane sans effort d'un coup de pied, fissurant le mur lors de l'impact. Il alla ensuite se sécher et mettre ses vêtements. Il n'en avait pas gros d'ailleurs: quelques sous-vêtements, des bas, un pantalon de tissu fait à la main et un vieux chandail. Il les enfila et sortit de la bâtisse: il devait se procurer de la nourriture. Le problème, c'est que lui et les autres étaient pauvres. Il grimpa un vieux mur et sauta de toit en toit en mode Assassin's Creed jusqu'au marché public. Il devait maintenant voler un peu de nourriture et fuir tel un rat...ce n'était pas chose simple avec les gardes. Il descendit dans une ruelle et se faufila dans l'ombre, tel un ninja. Il arriva sans aucune difficulté à prendre des pommes. Il les mit dans un sac qu'il avait volé à un autre marchant et poursuivit sa ronde de vol. À la fin, il avait une bonne réserve pour lui: les autres trouvaient une façon de se nourrir eux aussi. L'ange rentra au bercail en mangeant une pomme. En arrivant, il se rappela que dans un mois, ce serait le test pour entrer dans l'armée. Il avait hâte de prouver sa force...

Chapitre 2: Une attaque surprise
C'était une belle journée où certains anges s'entraînait à l'arène. Après tout, il ne restait qu'un seul mois avant le recrutement. L'ange sans nom avait hâte de combattre aux côtés des anges et des archanges. Il savait qu'il devrait faire un défi pour pouvoir finalement entrer dans l'armée, rien de plus. Il mangeait tranquillement une pomme quand soudain, il entendit des murmures. Il se cacha sous son lit et écoute la conversation d'un enfant de guerre et de Bane, d'après sa voix. Les deux jeunes adultes parlaient du défi...et de lui.

''Tu sais qu'il va gagner ce défi, commença l'inconnu alors que lui et Bane marchait vers leur lit respectif. Tu as juste peur de perdre.''

''Je ne perdrais pas ce tournoi, grogna le grand ange et s'assoyant sur son matelas. Il faut se débarrasser de No Name: il est louche ce petit. Hier, dit-il en tremblant légèrement, je l'ai entendu parler dans son sommeil. Il disait qu'il allait tuer tout le monde.''

Pendant que les deux anges plus vieux parlaient de lui, No Name se demandait si c'était vrai: avait-il dit qu'il tuerait tout le monde? Il voulait pourtant protéger tout le monde, même ce tyran de Bane méritait la vie. Il resta là-dessous jusqu'à ce que les deux complices s'endorment. Il rampa doucement jusqu'à la porte du dortoir sale un puant des garçons. Il se faufila discrètement en dehors de la grande bâtisse et courut jusque dans la rue. Soudain, ses pieds s'enroulèrent à cause d'un grappin, lancé par quelqu'un. Il tomba face contre terre, mais lorsqu'il voulut se relever, il reçut un coup de pied en plein visage. Il s'évanoui lentement, entendant des rires grotesques. Il rêva encore une fois de lui et sa mère se faisant pourchasser par l'ombre grandissante. Par contre, cette fois, l'ombre les attrapa lui et sa mère. Il hurlait quand soudain, il se réveilla en sursaut dans un endroit inconnu, retenu par des chaines au sol. Il tira de toutes ses forces, mais il était incapable de se libérer. Il entendit un bruit venant de plus loin: des bruits de pas. Il avait un sac sur la tête, l'empêchant de voir. Il sentit soudain un souffle à côté de lui. Soudain, il reçut un coup au visage, l’assommant quasiment. On lui retira le sac et il se rendit compte que c'était Bane, entouré de dix anges. Ce n'était pas n'importe quels anges: c'était des enfants de guerre qui n'avaient pas été admis à l'armée.

Ils avaient tous des barres de métal ou des batons dans les mains, regardant No Name avec stupeur. Bane avait donc raison: cet ange totalement inconnu voulait tuer tout le monde, il l'avait répéter plein de fois avant de se réveiller. Ils n'avaient pas pu entrer dans l'armée, mais ils feraient maintenant leur devoir: éliminer un ennemi puissant. Même à dix ans, l'ange sans nom était fort et apte à tuer. Les anges avancèrent, sans que le pauvre petit ne comprenne pourquoi, et ils frappèrent le jeune ange plusieurs fois, le faisant crier. Après une trentaine de coups, il s’étala sur le sol en saignant. Bane approcha de son martyr et lui frappa la tête avec un bâton de métal, tel un bâton de golf. Soudain, des bruits retentirent autour de la vieille bâtisse. C'était des bruits d'objets tels que des armures ou des épées. Bane s'enfuit par un passage souterrain, accompagné de ses dix complices. Presque aussitôt que la trappe fut refermé, un ange entra dans la pièce, découvrant le pauvre ange gisant sur le sol. Il coupa les chaînes d'un mouvement et amena l'ange à l’hôpital. Il l’amena aux urgences où on le soigna rapidement. Il avait des fractures partout et il avait une commotion cérébrale. L'ange s'assit aux côtés du petit et paya même les soins. Que c'était-il passé dans la vieille maison? Il ne le savait pas.
Contenu sponsorisé

[En cours] Daten-shi Empty
MessageSujet: Re: [En cours] Daten-shi   [En cours] Daten-shi Clock
 
[En cours] Daten-shi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits terminés ou abandonnés-