Partagez
 

 Souvenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Haruka Tanibara
Haruka Tanibara
Ange
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 04/06/2014
Nombre de messages : 774
Bon ou mauvais ? : Bonne <3
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Shifting Shun Shi * Scar Dead * Jing Roses
Techniques 3/combat : Shrine of Turbulent Fang * Senju Koten Taiho
Techniques 1/combat : Loverdose

Souvenir Empty
MessageSujet: Souvenir   Souvenir ClockSam 1 Juil 2017 - 20:30
Depuis qu'elle avait quittée le parc où elle avait trouvé Tentra et Zacharie, Haruka Tanibara s'était mit à la recherche de vauriens à matraquer, comme toujours en fait. Elle n'avait évidemment pas de matraque à proprement parler mais bien évidemment il s'agissait là d'une tournure de phrase, dont le but était de faire comprendre qu'ils risquaient de passer un mauvais quart d'heure si ils la rencontrait. La belle n'avait de toute façon pas besoin d'une matraque, elle avait beaucoup d'armes à sa disposition mais celle-ci ne lui plaisait pas. Pas assez raffiné pour une femme aussi délicate et classe qu'elle. Le problème dans cette histoire c'était que des bandits il n'y en avait pas des tas. Dösatz était une planète de gentils petits citoyens ou quoi ? C'était une possibilité. Après tout ce monde avait une bonne réputation, il y avait un côté commercial et luxueux très prononcé, avec énormément d'enseignes destinés à amener les gens à consommer. C'était une planète qui convenait bien à Haruka en réalité, excepté qu'elle n'avait pour le moment trouvé aucun moyen de se divertir correctement.

Perdue dans ses pensées, comme toujours, la brunette marchait d'un pas pressé, croisant nombre de dösatiens et autres touristes sans leur porter plus d'attention. Elle s'en fichait de tout ces gens, ce qui la préoccupait n'était pas là. Elle avait beau le cacher, se mentir à elle-même, mais elle ne pouvait perdre de vue ce qui, il y a quelques temps de cela, l'avait animée d'un sentiment qu'elle n'avait plus connue depuis des lustres. Ce sentiment avait émergé à cette époque là, lorsqu'elle s'était arrêtée dans un bar au pif. Enki... Cet andouille était toujours dans sa tête. Et ça l'énervait. Ça l'énervait parce que cet idiot avait prit des risques insensés sans se soucier du reste, alors qu'elle avait mit sa vie en jeu pour le protéger. Haruka était une guerrière, spécialiste pour se faire apprécier des hommes... Et les tuer. Mais le barman n'était pas sur sa liste. Du moins pas sur cette liste. Il était inscrit là où il n'y avait qu'une place à prendre.

*Enki... Pourquoi me reviens-tu en tête sans cesse ? Tu as pourtant tout fait pour me contrarier alors que je voulais simplement t'aider ! Une ange comme moi n'a pas le droit d'avoir ton respect ? Est-ce encore ta nature de démon qui est revenu pour semer le chaos. Les démons... Toujours eux... Ce sont vraiment un fléau pour l'humanité. Ils ne savent décidément que faire le mal partout où ils passent. Je pensais pourtant qu'Enki était différents de ceux-là. Bien sûr, au début je l'ai prit pour un autre de ces voyous. Mais c'est normal ! Je les connais très bien, ils sont tous aussi fourbes, et il semblerait que cette andouille le soit aussi. Pff ! Suis-je bête de croire que l'un d'entre eux puisse être différent ? Pourquoi je veux absolument qu'il soit différent de ceux que j'ai connu ? Pourquoi ?! Il m'a pourtant montré son mauvais visage, sa faiblesse...*

Alors qu'elle rêvassait comme toujours, la brunette s'arrêta un instant. Il fallait bien qu'elle s'arrête de se perdre dans ses pensées à un moment ou à un autre. Toutefois, si elle s'était interrompue dans son monologue sans fins, c'était qu'il y avait une raison. Sans qu'elle ne s'en rende compte, ses pas l'avait guidée jusqu'à un endroit qu'elle connaissait bien. Là, dans une ruelle animée par les cris des enfants ou le moteur des véhicules qui passaient juste à côté."Chez tonton Enki". Les trois mots inscrits sur le haut de la porte étaient apparus devant ses yeux automatiquement, comme pour lui signaler que c'était là qu'elle devait se rendre. Tout ceci n'était pas anodin, ses jambes l'avaient amenée là où elle pouvait trouver la personne qu'elle désirait revoir. Pourtant elle ne connaissait pas bien les rues de Dösatz, où les nombreux bâtiments qui étaient présents étaient quasiment identiques. Mais elle se retrouvait là, comme par magie. Non, ce n'était sûrement pas de la magie. L'instinct, simplement. Le regard de la belle s'était figée sur le nom de l'enseigne. Son regard, souvent très expressif, était à ce moment là dénué de tout sentiment. Comme si elle avait un bugge au cerveau qui la laissait totalement stoïque. Il faisait chaud aujourd'hui mais une petite brise fraîche soufflait dans ces rues. Haruka cligna des yeux, puis elle s'avança jusqu'à la porte du bar. Elle attendit comme si elle espérait qu'on lui ouvre avant même qu'elle ne touche la poignée, rêvant qu'Enki et son air joyeux vienne l'accueillir pour siroter un bon cocktail. Mais la porte était fermée, elle tenta de l'ouvrir mais rien à faire, ce n'était pas ouvert. Elle soupira en fermant les yeux. Puis, elle releva la tête en touchant la porte en mettant le plat de sa main contre celle-ci. A l'intérieur il ne semblait y avoir personne : elle ne ressentait aucune énergie. Mais comme si elle ne voulait pas y croire, comme si elle pensait qu'Enki se cachait pour lui faire une mauvaise blague, la belle fit quelques pas jusqu'à la fenêtre, tentant de voir à l'intérieur. Elle forma avec ses mains une sorte de visière pour ne pas être dérangée par le soleil qui reflétait afin de mieux voir ce qu'il y avait à l'intérieur. C'était désespérément vide. Le patron n'était pas là, au grand dam d'Haruka qui soupira de nouveau et se retourna cette fois, acceptant que celui qu'elle espérait voir n'était pas là.

"Tu es doué pour m'agacer..."

Souvenir Tumblr_mu7t4lc43A1s5hm6vo1_1280

Elle avait murmuré ça en détournant le regard de l'enseigne, mettant ses mains dans les poches de son long manteau noir. Puis, elle décida de quitter un lieu qui manifestement n'allait pas lui apporter ce qu'elle espérait. Ce retour sur Dösatz était jusqu'ici une déception. Bien sûr, elle n'avait pas ressenti l'énergie d'Enki en arrivant sur la planète mais elle avait voulu y croire jusqu'au bout, jusqu'à avoir la preuve devant ses yeux que l'andouille de barman n'était pas là. Il fallait qu'elle trouve un autre moyen de passer ses nerfs...
 
Souvenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole :: Bar "Chez tonton Enki"-