Partagez
 

 Soins des troupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37142
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Soins des troupes   Soins des troupes ClockJeu 14 Juin 2018 - 21:07
Se confronter au danger et se blesser, ça faisait partie des risques lorsqu'on était un guerrier, et encore plus lorsqu'on était un soldat de l'armée sayenne. Les guerriers de l'espace étaient toujours très actifs et n'avaient pas que des amis dans l'univers. Voir des gens les attaquer, bien qu'ils inspiraient eux aussi la peur, ce n'était pas très surprenant. Même des inconscients venus uniquement pour foutre le bordel pouvait être dangereux. C'était ce qui était arrivé en ville sur Vegeta. Et le général, ainsi que le roi, avaient dû s'employer à repousser la menace. Leur intervention avait été un succès puisque les deux intrus avaient été vaincus, mais malheureusement ça n'avait pas été sans accrocs. Des habitations avaient subit les explosions, et des sayens en avaient été victime. Motta savait bien que dans ce genre de situation on ressortait rarement sans pertes, ça faisait parti de son quotidien. Tout ce qu'il pouvait faire alors était de venir en aide à ses compatriotes.

L'appel du corps médical avait été annulé. Motta préférait prendre les choses en mains. Le soldat à qui il avait adressé la parole, Riki, lui avait fait un rapport des blessés et c'était après cela que le général avait décider d'emmener tout le monde avec lui, dans le grand centre de régénération. Appeler des secours aurait été bien sûr utile mais avec la technique de téléportation que possédait l'ancien subordonné de Toma il était beaucoup plus facile d'atteindre le lieu de guérison. Cet endroit était le plus approprié pour les blessures, le plus efficace puisqu'il pouvait aussi bien soigner les blessures légères que les plus graves. Que l'on soit épuisé après un entraînement ou bien amoché après un dur combat, c'était l'endroit où il fallait se rendre absolument. Pour Motta c'était logique de venir en aide aux siens, il aurait pu les laisser se débrouiller tout seuls mais il s'était dit qu'en allant le plus vite possible il diminuait les risques de voir des blessés succomber. Ce serait dommage de perdre d'autres hommes par simple négligence. Et puis cela montrait aussi aux troupes que le général ne les abandonnerait pas, quoi qu'il arrive.

En un rien de temps, tout les gens qui avaient fait la chaîne humaine pour avoir un contact avec le général furent emmenés au centre de régénération par l'homme au bouc. Motta regarda autour de lui, il était arrivé dans le hall et prit avec lui l'un des blessé, en passant son bras par dessus ses épaules, il fit signe aux autres de faire pareil pour les emmener dans des cuves de régénération. Chaque soldat devait savoir comment ça fonctionnait ici, et de toute façon il y avait des docteurs un peu partout pour veiller à ce que ceux qui ont besoin de soins soient dans les meilleurs dispositions pour récupérer tout leurs moyens. Il n'y avait pas de cuve moins performantes que d'autres, toutes étaient au niveau pour les soins les plus optimums. C'était normal car après des batailles on ne savait jamais quelles cuves allaient être utilisés et bien souvent dans ces cas là les blessés affluaient, il fallait donc un grand nombre de cabines et qu'elles soient toutes en état de fonctionner. Motta se chargea de ramener le soldat dans une salle, puis il le plaça dans la cuve avant de laisser le doc faire son travail. Le général retourna dans le hall et retomba sur Riki.

"Bon boulot, soldat.... Mmmh... Prenez une cuve vous aussi, cette explosion a secoué tout le monde."

Attentif aux détails, le guerrier à l'armure verte avait noté que Riki ne lui avait pas répondu tout à l'heure lorsqu'il lui avait demander comment il se sentait. Peut-être que par fierté il avait voulu cacher à son supérieur hiérarchique sa douleur. Il pouvait n'avoir subit absolument aucun dommage mais il y avait peu de chances, la bestiole avait provoqué une telle explosion que tout le monde avait du être un minimum toucher. Motta aussi, d'ailleurs, le guerrier avait décidé de se rendre à son tour dans une cuve de régénération pour panser ses blessures, mais seulement après s'être assuré que tout les blessés ramenés de la ville aient pu trouver une cabine pour être soigner. Il se rendit dans une salle et entra ensuite à l'intérieur d'une cuve de régénération. Motta était blessé mais pas gravement non plus, son passage à l'intérieur ne dura pas des heures et il fut bien vite sorti. Il en avait profité pour demander des affaires de rechange, son armure ayant été fissurée par ce dernier combat et surtout cette explosion. L'ancien colonel s'habilla et sorti rapidement de la salle, où il allait probablement retrouver Riki sur son chemin.


Soins des troupes Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 251
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockMar 3 Juil 2018 - 11:24
Riki et le reste des soldats, qui se trouvaient précédemment dans une ville ravagée par le suicide de Mark II, atterrit soudain au beau milieu du centre de soin principal de Vegeta, autour de docteurs qui trottinaient dans tous les sens pour prendre en charge les premiers civils qui arrivaient. Le général Motta ordonna au petit groupe de guerriers d'aider les blessés en soutenant lui-même l'un de ces derniers pour qu'il puisse accéder à une capsule. Riki était sur le point de lui répondre qu'il n'y avait qu'un seul réel blessé, mais ce fut alors que les jambes de Fennel flanchèrent alors qu'il perdait connaissance quelques secondes. Riki rattrapa la recrue avant qu'elle ne percute le sol, puis convoqua le dernier soldat présent.

"Taro, amène le à une cuve, puis prend en une toi aussi. Vous avez fait du bon boulot les gars."

Le dénommé Taro, toujours aussi professionnel, se contenta de hocher la tête, puis, sans se départir de son éternel air sérieux, supporta son camarade en l'appuyant sur son épaule pour l'emmener vers un caisson de régénération. Riki, dans son armure à moitié détruite, s'adossa à un mur, surveillant l'afflux de civils à la recherche de soins rapides. Les médecins semblaient gérer ces arrivées massives pour l'instant, mais il préférait garder un œil sur la foule pour éviter tout débordement. Et justement, alors que c'était au tour d'un simple terrien fortement lacéré au niveau du bras droit de passer dans l'une des cuves, un immense sayan presque indemne derrière lui l'agrippa par l'épaule avant de l'insulter. Riki se rapprocha pendant que les médecins tentaient de maintenir le colosse en place.

"Quoi ? Lâchez moi les gars ! Pourquoi cet imbécile passerait avant nous ! C'est même pas l'un des nôtres ! Les sayans en premier !"

"Sayan ou pas, il reste un individu sous la responsabilité des autorités de Vegeta, puisqu'il a été blessé sur notre planète. Sayan ou pas, il reste dans un état plus grave que le tient, mais si tu tiens réellement à vouloir passer devant je peux faire en sorte que tu reste quelques jours de plus que prévu dans l'une de ces cuves. C'est ce que tu veux ?"

Riki fit exploser son ki, regardant d'un air renfrogné le géant droit dans les yeux. Ce dernier déglutit bruyamment avant de baisser les yeux et de reculer. Le soldat rendit son sourire au terrien qu'il venait de sortir d'une fâcheuse situation, puis revint s'adosser à la paroi sur laquelle il se trouvait précédemment, avant d'être à nouveau abordé par son général, qui lui demanda de faire lui-même un tour en cuve. Riki refusa, indiquant de la tête le groupe de civils, dont certains lourdement blessés, qui grossissait de secondes en secondes. Ce n'était pas une manière très protocolaire de répondre à un supérieur, mais Riki devait continuer à surveiller les citoyens qui affluaient, et puis il n'avait pas l'impression d'avoir affaire à un gradé orgueilleux et protocolaire, mais plus à un homme proche de ses troupes. Motta se dirigea par la suite vers une cuve, pendant que le grand sayan croisait les bras, continuant son travail de surveillance, même si son intervention précédente semblait avoir dissuadé qui que ce soit de se faire remarquer plus que nécessaire. Alors, il se perdit dans ses pensées. Sur la façon dont il aurait dû gérer cette mission, sur ces ennemis toujours plus forts que lui, sur ces sayans qui changeaient de couleur de cheveux et dont l'énergie augmentait instantanément, ou au contraire disparaissait comme avec le roi....
Il sorti de ces rêveries quand Taro vint lui annoncer que les derniers civils s’apprêtaient à entrer dans des cuves. Riki lui ordonna de rejoindre le sergent, dans les ruines, puis se dirigea vers la sortie, où il croisa Motta.

"L'escouade s'apprête à rejoindre le gradé responsable de cette mission sur le terrain, avez vous un autre ordre à communiquer à qui que ce soit général ?"
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockMar 3 Juil 2018 - 16:06
Raditz avait laissé son compagnon sans indications particulières une fois arrivé sur Vegeta, en dehors de profiter de la planète le temps qu’il se soigne, il avait estimé vu sa condition physique que ça ne durerait pas plus de 30 minutes. Ses plaies étaient guéries, ce n’était plus qu’une question d'accélération du processus de convalescence pour qu’il soit à fond pour son affrontement contre le SOLDAT d’un autre univers sans le faire attendre plus longtemps.

Durant son trajet vers le centre de régénération, de multiples questions le perturbèrent alors qu’il survolait le ciel de la capitale. Qu’était devenu Sharotto ? Comment aurait-il pu disparaître ainsi sans laisser aucune trace ? Est-ce que Pythar avait quelque chose à faire dans cela ? Il était en effet opportuniste, sa prise de pouvoir au côté d’un chef naïf et optimiste lui donnait cette impression. Si c’était le cas, comment aurait-il pu cacher son oeuvre aussi bien ? Et puis, en plus de ses inquiétudes concernant le seul roi légitime du peuple saiyan, il y avait sa honte d’avoir laissé Freezer en vie, suffisamment longtemps pour qu’il aille conquérir une planète relativement importante à la suite de leur confrontation. Si ce n’était pas pour l’intervention de ses esclaves pour le sauver, non seulement il aurait vaincu le pire ennemi de son peuple mais également sauvé un autre de la tyrannie de la pire enflure qui existe. La peur et le dégoût envers soi-même ne font pas un bon mélange pour la psyché d’un être à l’égo aussi fragile que celui du guerrier à l’armure brune. Ajoutez à cela une autre peur, celle de croiser l’assassin dans son état de santé actuel, et vous avez une recette parfaite pour une bonne dose de paranoïa. Son regard balayait les rues en-dessous de lui au cas où elle serait encore dans le secteur pour le prendre au piège. Son dernier combat face à elle s’était fait dans cette ville, rien ne pouvait l’empêcher de refaire de même.

Il arriva enfin dans le bâtiment, espérant pouvoir en sortir aussi rapidement qu’il y est rentré mais le destin n'était pas plaisant avec Raditz ces derniers temps. En raison de son armure complètement détériorée par son affrontement avec le tyran et un corps sans aucune plaie, plusieurs de ses confrères le regardaient bizarrement alors qu’il était sur le point de pénétrer dans l’enceinte de l'hôpital saiyan. Mais à sa grande surprise, deux personnes d'intérêt se tenaient proche de cette même entrée : le prestigieux général Motta et la connaissance qu’était Riki. À première vue, ce dernier avait rejoint la glorieuse armée de leur planète, de quoi réjouir intérieurement le patriotique et calmer un peu les démons intérieurs qui l’avaient hantés sur le voyage. Ça faisait plaisir de voir des gens perdus retrouver leurs véritables racines et oeuvrer d’une manière ou d’une autre pour celle-ci. Il semblait également être sorti d’un combat intense à la vue de son armure, en aussi piteux état que la sienne… il en déduit que son foyer avait été encore une fois attaqué par des forces hostiles à son peuple en son absence. C’était véritablement un problème, il fallait y remédier d’une façon ou d’une autre. Et aux yeux du caporal, seule une démonstration de force suffisamment persuasive pouvait diminuer ce genre d’accidents. Enfin, même s’il pouvait se faire des idées, il pouvait enfin se détendre. Il était en sécurité ici, l’assassin ne serait pas suffisamment suicidaire pour l’affronter en la présence de l’un des meilleurs guerriers dans cet univers à ses côtés, n’est-ce pas ?


“Général Motta !”

Dit-il respectueusement en faisant le salut de l’armée saiyan, quel qu'il soit d’ailleurs.

“Riki. Content de voir que tu nous as rejoint parmi nos rangs.”

Un sourire sincère pouvait se lire sur son visage en disant cela. Son regard se retourna vers Motta ensuite et il redevint plus sérieux. C’était risqué de lui poser ce genre de questions mais c’était seulement ainsi qu’il allait pouvoir avoir possiblement des réponses aux interrogations qui le tracassaient depuis qu’il avait appris la funeste nouvelle. Il baissa sa tête tout en croisant les bras un instant, le temps sûrement de se demander si c’était la bonne chose à faire. Après tout, il avait Nemor qui avait la technologie de le mettre au courant de ce qu’il se passait, c’était probablement plus sage et sauf de passer par l’élue de son cœur pour ce genre d’informations… mais il avait confiance en Motta. Il était un bon saiyan, ça le surprendrait qu’il soit de mèche  avec Pythar si ce dernier s’avérait être le responsable derrière la transformation officieuse de la dyarchie en monarchie.

“Général, si je puis me le permettre, j’ai une question à vous poser… même si c’est possiblement confidentiel, avez-vous des nouvelles concernant la disparition du roi Sharotto ?”
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37142
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockMer 4 Juil 2018 - 17:04
Blessures bénignes ou plus graves, peu importe, le centre de régénération pouvait accueillir tout le monde, quel que soit la raison. Évidemment, ils procédaient tous de la même façon en privilégiant les blessés les plus graves. L'attaque en ville avait fait quelques dégâts qui avaient amené de nombreuses personnes jusqu'ici pour se soigner. Il y avait donc du monde, mais pas non plus comme en temps de guerres où là les victimes affluaient sans cesse, ce qui faisait que chacun pouvait prendre la liberté de s'installer dans une cuve. Motta l'avait d'ailleurs fait, car l'explosion provoquée par Mark II l'avait tout de même touché, bien qu'il n'avait pas été en première ligne. L'ancien colonel l'avait proposé au guerrier Riki mais ce dernier refusa d'un signe de tête. Il préférait laisser la priorité au civils qui venaient d'arriver, c'était tout à son honneur. L'air sérieux, Motta fit la moue en hochant de la tête, puis il posa sa main sur l'épaule du guerrier en le regardant droit dans les yeux.

"Comme vous voulez, soldat. Mais ne négligez pas les blessures, même celles qui paraissent superficielles."

Motta connaissait bien la fierté sayenne, il était membre de cette espèce et connaissait ses caractéristiques, alors il ne lui fit pas plus de remarques et respecta son choix. Il ne voulait pas froisser son orgueil, peut-être qu'il était plus difficile pour lui d'accepter de passer dans les cuves de régénération pour des blessures moins graves. Le guerrier à l'armure verte espérait simplement qu'il ne joue pas avec sa santé en refusant de se soigner. Par ailleurs Motta appréciait l'état d'esprit de ce garçon, qui privilégiait d'abord la santé d'autrui, une attitude dont le peuple sayen avait besoin. Comme le disait souvent Motta, son peuple n'était jamais plus fort que lorsqu'il était solidaire et travaillait en équipe, c'était cette idée là qu'il tentait d’insuffler à ses troupes. Autre chose éveilla l'intérêt du général chez Riki, c'était sa capacité à diriger un groupe, comme il l'avait montré lors de cette évacuation où il avait prit les choses en mains alors qu'il n'avait aucun grade. Cette aptitude à devenir un leader lui semblait naturelle et intéressait fortement le mari de Claire, qui savait que l'armée avait besoin de personnes ayant l'envie de diriger les soldats mais aussi ayant le charisme pour être suivis. Il semblerait que Riki ait quelque chose dans ce genre là, où du moins un potentiel. Le sayen au bouc resta calme et consulta son détecteur pour chercher des informations sur ce soldat sans démontrer de signe qui pouvait indiquer qu'il faisait des recherches sur lui. Il voulait savoir si les informations que possédaient la base de données de l'armée avait enregistré les compétences de Riki. Être un leader n'allait pas forcément de pair avec un aptitude au combat plus prononcée. Motta avait déjà remarqué que ce sayen dégageait une énergie supérieure à la moyenne mais il voulait voir s'il pouvait trouver autre chose à son sujet. Apparemment son profil n'était pas très détaillé, ce qui donnait envie au général de voir de lui-même ce que valait Riki. Et, bien sûr, par lui-même on entends un affrontement pour tester ses capacités de combattants.

Riki semblait accorder beaucoup d'importance à ses semblables et à la sécurité de la population, un trait de caractère qui pouvait bien l'amener à l'avenir à monter dans la hiérarchie. Tout ceci se vérifiera dans un futur plus ou moins proche. Pour l'instant il était important de nettoyer le carnage qu'avaient fait Mark II et Brolya sur Vegeta, Riki s'adressa d'ailleurs au général en lui demandant s'il avait un autre ordre à donner. Motta le regarda, toujours avec son air neutre et lui répondit.

"Non. J'ai déjà fais passé mes ordres à la base de commandement via le détecteur. Une équipe va se charger d'arranger les dégâts causés en ville..."

Le sayen à l'armure verte allait ajouter autre chose, sans doute voulait-il garder Riki auprès de lui encore un peu et peut-être voir s'il pouvait tester sa force mais un autre guerrier fit son apparition. Un sayen aux longs cheveux noirs s'avança vers eux, il fit un salut au gradé, ce à quoi ce dernier répondit par le même geste. Motta consulta de nouveau son détecteur, qui était décidément un objet essentiel dans la panoplie d'un guerrier de l'armée sayenne. Le nouvel arrivant s'appelait donc Raditz, et Motta avait constaté directement qu'il avait lui aussi une force non négligeable. Bien qu'impassible d'apparence, Motta était ravi intérieurement de voir qu'il y avait de nombreux combattants d'un très bon niveau dans les rangs de l'armée. Il semblerait que l'homme à la longue chevelure connaissait déjà Riki, il n'avait donc pas à faire les présentations, mais Motta le rencontrait pour la première fois.

"Caporal..."

Avait-il fait en hochant de la tête en même temps que le salut qu'il lui avait renvoyé. Si Raditz était une connaissance pour Riki, il semblerait qu'il le soit aussi pour Sharotto. En effet, il venait d'évoquer le roi, mais la raison qui le poussait à le mentionner intrigua grandement Motta. D'après lui, Sharotto aurait... Disparu ? Sur le coup, Motta n'arriva pas vraiment à enregistrer l'information, il mit un temps avant de lui répondre, son visage trahissait cette fois l’incompréhension et la surprise. Le général avait vu pour la dernière fois celui qui avait fait tomber le roi Vegeta à la salle de l'esprit et du temps, sur Terre. S'il ne l'avait pas revu depuis, Motta ignorait que Sharotto avait pu disparaître, ça devait être récent car personne ne l'avait informé. Au départ Motta pensa qu'il s'agissait juste d'une phrase sorti comme ça, il se disait que Sharotto pouvait se faire discret ces derniers temps, mais si des soldats venaient jusqu'au général pour lui demander c'était peut-être que cette histoire était bien plus sérieuse qu'il ne le croyait.

"La disparition de Sharotto ?" Motta plissa les yeux légèrement, puis poursuivis."Je n'ai pas d'information à ce sujet... Mais vous pourriez m'en dire plus ?"

Le général ne croyait pas en une blague, il était difficile de penser qu'un guerrier sayen qu'il venait de rencontrer s'amuse à tenter une boutade alors qu'ils se retrouvaient pour la première fois face à face. Alors, si Sharotto avait bel et bien disparu, comment était-ce possible ? Depuis quand ? Et, est-ce que Pythar était au courant ? Si c'était le cas, pourquoi n'en avait-il pas touché deux mots à son général, sur lequel il devait se reposer ? Bien sûr Motta pouvait paraître un peu ridicule de ne pas savoir que son roi avait disparu mais il avait quitté depuis plusieurs mois Sharotto désormais et il n'était pas tenu d'être toujours derrière son dos. En fait il aurait surtout été débile de faire croire par orgueil qu'il savait que Sharotto avait disparu alors qu'il n'en savait rien, Raditz semblant plus au courant de la situation ce serait une bonne façon d'apprendre ce qui s'était passé (et puis c'était plus logique pour la cohérence du personne d'apprendre les choses ainsi :p).


Soins des troupes Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockDim 15 Juil 2018 - 20:41
“Vous…  Vous ne le savez pas ?”

La confusion se lisait sur le visage de Raditz face à celle de son général. Comment ce dernier pouvait ne pas être au courant d’un tel évènement majeur ? Le nouveau monarque lui aurait caché l'événement ? Non, ça n’aurait aucun sens, pourquoi sinon sa Majesté aurait averti le reste de l’armée concernant la disparition de Sharotto ? Il avait pourtant son détecteur sur lui et semblait être en état de fonctionnement. Pourquoi n’aurait-il pas reçu l’information ? Il y avait anguille sous roche dans cette histoire. De quoi animer la paranoïa grandissante du caporal envers son Roi. Peut-être en apprendra-t-il plus en questionnant son supérieur hiérarchique ?

“Sharotto a été porté disparu depuis plus de quatre mois, et plusieurs équipes de sauvetages ont été envoyées dans la galaxie pour le retrouver… vous n’avez pas reçu la nouvelle sur votre détecteur ?”

L’air qu’avait le caporal durant son court rapport, si nous pouvons appeler cela ainsi, essayait d’être le plus neutre possible mais l’inquiétude qui le prenait était vraiment transparente. Il n’était pas à l’aise. Et si le général croyait qu’il mentait, qu’est-ce qu’il adviendrait de lui ? Non, il était certain que Riki pouvait confirmer ses dires. Son regard se porta sur lui avant qu’il ne réalise que ce dernier n’avait pas de scooter sur lui. Il ne pouvait pas savoir ce qui se passait non plus. Une seconde : son propre scooter ! Il avait encore les informations dessus, il pouvait encore les consulter. Il enleva son monocle technologique rapidement pour le tendre ensuite vers Motta.

“Si vous ne l’avez pas reçue, je vous propose d'emprunter le mien pour vous en informer par vous-même. Vous verrez aussi les nouvelles concernant la conquête de Hera par Freezer...”

Son regard se détourna légèrement de son supérieur. Il ressentait encore la honte de ne pas avoir pu stopper le tyran alors qu’il l’avait affronté sur Terre. Il était devenu un guerrier de légende en étant face au pire ennemi de sa race, il aurait pu le mettre hors d’état de nuire ! Mais cet instant fut de courte durée, il ne pouvait pas se montrer faible en face de ses confrères. Il était un guerrier saiyan, pas un terrien, bon sang ! Il reprit un air impassible en tournant son regard vers Riki alors que le général à l’armure verte devait certainement être entrain de se renseigner, que ce soit avec son détecteur ou celui du nouveau Super Saiyan.

“Tu devrais récupérer au plus vite un scooter, Riki. Je suis d’ailleurs surpris que tu n’en ai pas encore un, vu ton adhésion dans nos rangs.”

Le ton était amical mais sérieux, il n’allait pas non plus être trop sévère avec lui pour quelque chose d’aussi dérisoire. Mais il devait également être mis au courant de quelque chose à son tour : l’armure du nouvel élément de l’armée saiyen était fissurée, tout comme la sienne. Il y avait dû se passer quelque chose pour qu’il soit dans un tel état… Peut-être qu’ils ont été une nouvelle fois attaqués par une menace pour leur peuple. Qui sait, c’était peut-être la traîtresse qui n’avait pas eu son compte ?

“D’ailleurs, ton armure est abîmée. Nous avons encore essuyé une nouvelle attaque ?”

Si c’était le cas, il faudrait vraiment renforcer la défense de la planète. Qui sait, avec la présence du général, il pourrait le convaincre de faire ainsi. Il avait plusieurs idées qui lui venaient en tête. Mais d’abord, il y avait l’affaire de la disparition de Sharotto qui était primordiale. C’était suffisamment gros que l’être le plus puissant hiérarchiquement en dehors de la royauté ne sache pas quelque chose d’aussi crucial.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37142
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockMar 17 Juil 2018 - 16:42
Ce devait être assez surprenant pour un soldat de constater que son général n'était pas au courant de la disparition du roi, alors qu'une partie de l'armée savait. Sans doute que les plus haut gradés avaient été mit au courant mais ce n'était pas le cas de Motta, qui occupait pourtant le plus haut poste dans la hiérarchie sans compter le roi. Pour le guerrier à l'armure verte c'était aussi difficile à comprendre, il n'avait rien reçu sur son détecteur pouvant le mettre au courant. A sa décharge, bien que l'information avait dû fuiter, seule une partie de l'armée devait être au courant pour ne pas affoler toute la population et il n'avait pas pu y accéder sans qu'on ne l'en informe. Raditz l'avait dit, ces infos étaient confidentielles, mais de là à écarter son plus haut soldat... Cette histoire restait étrange et le mari de Claire se demandait bien comment une situation comme celle-ci pouvait exister. Pythar refuserait-il de partager des informations avec son général ?

"Non, je n'ai pas été informé..."

Rien que de prononcer ces mots le contrariait au plus haut point. Il n'était pas du genre à mentir, et plutôt que de prétendre tout savoir il préférait rester sincère pour justement avoir les bonnes informations sur ce qui s'était passé. Il avait demandé au guerrier aux longs cheveux noirs de lui faire part de ce qu'il savait. Apparemment Sharotto avait été porté disparu et des équipes avaient été envoyés pour le retrouver. Raditz lui proposa même de consulter son détecteur, l'autre sayen enleva donc le sien et prit celui du caporal pour vérifier ses dires. Comme il pouvait s'en douter il ne mentait pas. Mais... Alors ? Pourquoi rien n'avait été envoyé au général ? Certes, le combattant à l'armure verte s'était longtemps absenté mais il était logique de lui divulguer ce genre d'informations. Pourquoi Pythar ne l'avait-il pas fait ? Le deuxième roi avait visiblement envoyé cet ordre, il était donc au courant de ce qui se tramait mais ne l'avait pas fait savoir à son général. C'était très bizarre. En y réfléchissant, Motta connaissait assez peu celui qui succédait à Sharotto, il l'avait rencontré brièvement durant la dernière guerre de Vegeta avant de le retrouver curieusement sur le double trône qu'avait instauré Sharotto après avoir vaincu le roi Vegeta. Depuis, Pythar avait eu très peu de contacts avec Motta, ce qui n'arrangeait bien entendu par la communication entre les deux. La dernière fois qu'ils s'étaient vus c'était tout à l'heure pour stopper la menace, mais le roi était reparti en coup de vent, il avait sans doute autre chose à faire. Le général se demandait bien ce qui se passait à la tête du peuple sayen. Pythar était-il trop occupé ailleurs pour se rendre disponible pour son peuple et ses soldats ? Ou peut-être était-ce juste un dysfonctionnement de l'appareil dont disposait l'ancien colonel ?

"Je vois..."

Le regard et la voix de Motta ne laissait trahir aucune émotion mais il était assez contrarié par cette histoire, que ce soit une erreur ou non, c'était assez gênant. Mais une chose était sûre, il allait être impératif de s'entretenir avec Pythar le plus vite possible. Restait à savoir quand ils allaient pouvoir se retrouver. Le général rendit le scooter à Raditz, puis il fit exploser le siens dans sa main. L'objet ne lui servait plus à rien s'il ne fonctionnait pas et au pire il en aurait un autre. Il fit signe à l'un des membres du personnel de lui en ramener un, tout neuf. Dans cette salle de régénération il y avait tout le matériel à disposition pour remplacer objets et vêtements. Par ailleurs, Motta avait été informé d'une guerre qui avait eu lieu sur la planète Hera, où l'ennemi de toujours des sayens, Freezer, avait prit le contrôle. Pour revenir à leur sujet, Motta pensa qu'il était bon de donner quelques explications à son tour.

"Je m'étais longtemps absenté sur Terre, puis j'avais été rejoins par Sharotto, justement. Après notre entraînement nous nous sommes séparés et depuis je n'ai pas eu de nouvelles. Voilà pourquoi je trouve ça étrange comme histoire. C'était il y a seulement quelques mois, Pythar a peut-être eut l'information sur Terre, je ne sais pas."

Il ne voulait pas en dire plus sur ses interrogations, car cela pouvait provoquer un conflit interne et dans ce cas là il valait mieux vérifier ses sources avant toute chose. Motta ne voulait pas faire de procès d'intention à Pythar mais il fallait bien reconnaître que la situation était étrange. De plus, le général connaissait assez peu l'autre roi et ne pouvait pas être certain de ses intentions. L'ancien colonel vit arriver un nouveau détecteur par un membre du personnel du centre de régénération, et le plaça sur son oreille gauche. Raditz s'intéressait également à ce qui s'était passé récemment sur Vegeta, preuve qu'il venait sans doute d'arriver sur la planète mère des sayens il y a peu de temps.

"Nous avons effectivement essuyé une attaque de deux intrus..."

Puisque Raditz s'était adressé à Riki, le général laissa à ce dernier le loisir de compléter les informations manquantes à l'explication du général. Motta fit pendant ce temps quelques pas en faisant des mises à jours sur son nouveau détecteur, il pouvait avoir accès aux informations importantes avec. Puis, il se replaça vers Raditz.

"Et vous, soldat ? Qu'est-ce qui vous amènes ici? Vous étiez en mission ?"


Soins des troupes Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Riki
Riki
Saiyan
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 251
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockMar 14 Aoû 2018 - 12:30
Riki, à présent au repos, les bras croisés dans le dos, écoutait la conversation qui avait lieu devant lui, essayant d’en tirer le plus d’informations possibles. Il apprit avec la même stupeur que Raditz le fait que Motta n’avait pas été mis au courant de la disparition de Sharotto, alors même que selon ses propres dires, il était l’un des derniers à l’avoir vu. La recrue refusait pour l’instant de croire à une tentative de coup d'État, même si l’hypothèse se créait peu à peu un chemin dans son esprit, accentuant plus encore sa paranoïa. Cette affaire ne faisait que confirmer le principal reproche qu’il avait à faire à Végéta : son armée était trop restreinte, trop immature, trop peu spécialisée, et surtout trop peu connectée. C’était un problème qu’il se promettait de régler un jour ou l’autre, mais pour l’heure il se devait de rester sur place tant que le général ne lui ordonnait pas de disposer, or il semblait avoir quelque chose à lui dire avant que le caporal n’arrive. Ce dernier interrogea d’ailleurs Riki sur la raison de l’état de son armure, avançant l’hypothèse juste d’une attaque sur le sol de Végéta. C’est bien Motta qui commença la réponse, ordonnant implicitement l’ordre à Riki de poursuivre.

« Affirmatif, l’un des deux était connu de l’armée, et était même sur la liste des primes, une certaine Brolya. L’autre était un cafard anthropomorphique qui nous était jusqu’à présent inconnu, mais je crois me souvenir qu’il a depuis été identifié par nos renseignements comme étant l’assassin de la reine Yuno. Ils ont attaqué l’une de nos villes, faisant un carnage avant l’arrivée du général ici présent et du roi, qui les ont facilement maitrisés et éliminés. Cependant le second individu, dont il ne restait pourtant que le bec, s’agrippa à un civil qui venait de rejoindre la zone avant que mon groupe, chargé de sécuriser et de bloquer le périmètre dangereux, ne puisse l’évacuer. Il se fit ensuite exploser, tuant le civil en question et quelques soldats. »

Il se tut ensuite, laissant le général consulter son détecteur avant de poser une autre question à Raditz. Cette dernière se noya dans le vacarme qui se produisit alors. Un épais nuage de poussière passa sur les trois sayans à une grande vitesse, que Riki chassa en laissant exploser son qui. Cela fait, il put apercevoir au loin des dizaines de champignons nucléaires s’élever depuis les villes les plus peuplées de Végéta. Dans le ciel, de grands croiseurs laissaient à présent descendre ce que Riki identifiait comme de petits transporteurs. Les yeux écarquillés, il se laissa un instant aller à une panique intérieure, ces images lui rappelant presque trop parfaitement celles de l’assaut sur Thalésia. Il se ressaisit d’un mouvement de la tête. Cette fois, il était plus fort. Cette fois, ses alliés étaient plus forts. En observant les timides réponses sayannes à l’attaque, il comprit qu’ils leur manquaient la même chose que sur Thalésia : un commandement global. Se retournant vers Motta, il s’adressa à lui.

« Général, nos troupes sont désorganisées, elles sont en manque d’instruction et de commandement, nous pouvons les repousser si nous agissons intelligemment, et vous faites partie des seuls sur cette planète à avoir les capacités et l’autorité pour cela, je propose que vous établissiez un PC planétaire pendant que moi et le caporal allons bousiller cette flotte ! »

Restant tout de même aux côtés de Motta au cas où il donnerait un contre-ordre, il fit un aller-retour à très haute vitesse dans le centre médical pour prendre le détecteur d’un soldat en cuve, puis retourna immédiatement auprès du général. L’alerte avait été donnée sur toutes les fréquences militaires sayannes, mais les gradés étaient débordés, ils ne savaient plus où donner de la tête, alors même que leur travail consistait à organiser et distribuer les troupes sur un champ de bataille. Riki, restant là où il était en attendant la permission du général, expédia trois Maximums Flashers sur la flotte, détruisant ainsi 1 croiseur et en endommageant un autre. Cela faisait au moins une bonne nouvelle : en effet, bien que possédant une puissance de feu colossale, chaque croiseur se retrouvait finalement assez fragile pour le sayan moyen. Parallèlement, une idée germait peu à peu dans la tête de Riki : les vaisseaux continuaient d’ouvrir le feu, au sol et sur tout ce qui les approchait pour les détruire. Ils semblaient avoir une grande efficacité pour infliger de gros dégâts à des zones étendues, ainsi, si les sayans arrivaient à en posséder certains, ils pourraient rediriger ses armes vers les troupes débarquées au sol par l’ennemi, et ainsi permettre à leurs propres alliés combattants plus bas de les rejoindre. Encore faudrait-il que les vaisseaux ne soient pas automatisés. Le cerveau de Riki tournait à plein régime, et les idées fusaient alors qu’il se retrouvait à nouveau au milieu de son élément : la guerre. Aujourd’hui cependant, le commandement ne lui revenait pas, il se contentera donc de suivre les ordres, comme n’importe quel soldat. Mettant tous ses sens à l’affut, il se prépara à contrer n’importe quelle attaque dirigée sur son groupe en attente d’instructions.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockDim 26 Aoû 2018 - 12:28
Les pièces du puzzle concernant la disparition commençaient à s’amasser mais aucun semblait collé avec l’autre. Le général en personne était sur Terre avec le roi avant sa soudaine disparition il y a quelques mois. Pythar était également sur la planète bleue à ce moment-là. Serait-ce possible que le roi imposteur ait profité de son voyage pour se débarrasser du dyarche légitime ? C’était loin d’être impossible mais ce n’était que des suppositions, des hypothèses sans véritable preuve pour le prouver. Et puis, il y avait Freezer sur le globe, il avait également le temps de disposer de Sharotto avant de tomber sur le caporal, c’était une possibilité à ne pas ignorer. Peu importe la chose, Raditz ne semblait avoir qu’une seule idée en tête pour le moment, et c’était confronté Pythar. Ce n’était pas la meilleur option, mais ses tripes lui disait que c’était la bonne chose à faire. Mais pour le moment, il devait se reposer et se soigner pour le combat amical avec Sephiroth. Sa peau n’avait aucune balafres ou ouvertures sanguinolentes mais il n'était pas apte de combattre à fond pour le moment. Tout le sang qu’il avait perdu ne s’était pas encore renouvelé, et le guerrier à l’armure brune espérait accélérer le processus avec l’une de ses fameuses cuves de régénérations.

Il avait également confirmation que la planète avait été encore attaqué, une fois de plus parmi les innombrables attaques contre Vegeta et ses habitants. Riki se permit de faire le rapport en nommant les responsables. Une certaine Brolya connu de l’armée et un cafard anthropomorphique qui aurait déjà causé du tort à la famille royale en assassinant le reine Yuno. Le caporal avait aucune idée de qui était cette Brolya, en dehors du nom similaire à l’une de ses victimes dans les souvenirs de sa tendre. Il devrait se mettre à jour le plus tôt possible sur les ennemis de son peuple, ne serait-ce pour pouvoir le défendre et se venger de leurs victimes.

Puis le général lui demanda sa raison d’être dans le centre de régénération, tout en agissant comme si le combattant à la longue crinière n’était qu’un simple soldat malgré son grade de caporal. Il fronça légèrement les sourcils à cette erreur mais il n’allait pas se permettre de faire plus que cela. Il avait beau avoir de la fierté de son placement de la hiérarchie militaire de l’armée saiyan, il n’était pas suffisamment orgueilleux pour montrer un quelconque manque de respect à son supérieur. Sa tête se pencha légèrement vers le sol. Il allait devoir faire le rapport du combat auquel il avait laissé la pire ordure de l’univers s’enfuir.


“J’étais également sur Terre, mon général, pour m’entrainer. Durant mes exercices… j’ai été attaqué par Freezer. Le salopard a tué une équipe de reconnaissance durant notre affrontement et…”

Il releva sa tête un instant, regardant droit dans les yeux son caporal.

“J’ai pu devenir un super saiyan, j'étais en mesure de tuer le tyran mais suite à une intervention en plein milieu du combat par ses sbires, il a pu s’enfuir. .. et après cela, il a en profité pour prendre le contrôle de Hera, si les informations sur mon scooter sont exact.”

Son regard vira vers la gauche, comme si il essayait de fuir celui de Motta. Dans l’esprit de Raditz, c’était clair qu’il allait le juger durement pour un tel échec. Il aurait pu débarrasser l’univers de son pire ennemi, et hélas, il n’avait qu’alimenter la soif de conquête de ce dernier.

“Je suis navré de l’avoir laissé fuir”

Aussitôt qu’il venait de dire ces mots, un nuage de poussière balaya le centre de régénération brutalement. Au loin, le caporal pouvait voir les explosions qui touchait la ville. Ils se faisaient encore attaquer. Une contre-attaque du mal qui rognait la galaxie ? Non, ce n’était pas leur type de vaisseau ou de stratégie. Riki proposa que lui et Raditz aille détruire la flotte de vaisseaux alors que le général réunissait les troupes. Seul soucis néanmoins.


“Il faudra que tu y ailles seul, Riki. J’ai bien beau avoir l’air frais mais je dois cela à la magie d’un terrien qui a réussi à refermer les plaies mais pas à régénérer tout le sang que j’ai perdu face à Freezer, je ne suis pas apte à un combat de cet envergure. Si je peux me le permettre, général, vous devrez l’accompagner sur le champ de bataille. Moi, je vais me soigner et je vous rejoins dès que possible.”
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37142
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockMar 4 Sep 2018 - 1:24
Toute cette histoire avec la disparition du dyarche semait le trouble dans les esprits de chacun, tout n'était pas très clair dans cette affaire. Motta garda tout de même son sang froid, comme si rien ne pouvait ébranler son calme légendaire. Il prenait les informations telles qu'on les lui donnait et les analysait tranquillement. Ce qu'il venait d'apprendre n'était pas tout à fait logique, mais il manquait peut-être des éléments, des parties du puzzle pour avoir une vue de l'ensemble. Et puis, parfois il fallait prendre les choses avec un peu plus de recul, avec une autre position, pour comprendre. Nul doute qu'avec de la patience et un peu de réflexion il allait pouvoir tirer tout cela au clair. Il ne voulait pas tirer de conclusions hâtives. Dans les rangs de l'armée comme ailleurs les ragots étaient à la mode et il valait mieux avoir des explications précises avant d'imaginer ou de faire n'importe quoi.

Le général avait laissé Riki répondre à Raditz tandis qu'il consultait son détecteur, avant de revenir vers ses camarades et s'adressant au plus chevelu des deux. Celui-ci sembla ne pas trop bien prendre le terme "soldat" que Motta avait employé, cependant il ne s'agissait là en aucun cas d'une injure. Ce n'était pas un titre que l'on donnait aux guerriers se situant au bas de l'a pyramide hiérarchique, non. Il l'avait utilisé simplement comme ça parce qu'il ne connaissait pas encore bien Raditz. N'importe qui dans l'armée sayenne pouvait être qualifié de soldat, même Motta, puisqu'ils faisaient partie d'une armée. Quel que soit leur grade ou leurs aptitudes ils pouvaient donc être considérés ainsi. Peut-être que Raditz n'aimait simplement pas être appelé ainsi et que son grade lui procurait une fierté plus importante. Au final c'était un détail sur lequel le sayen à l'armure verte ne s'arrêta pas.

Les informations que donna le guerrier à la longue chevelure brune étaient intéressantes. Il avoua avoir réussi à atteindre le super sayen, ce qui était une très bonne nouvelle. Bien que le visage de Motta resta impassible il fut heureux d'apprendre qu'un membre de plus dans l'armée était capable d'atteindre ce niveau là. C'était remarquable, ils avaient désormais un groupe de combattants redoutables, si les choses continuaient ainsi ils auraient plus de chances de venir à bout de leurs pires ennemis. Mais ce n'était pas tout ce que raconta Raditz, il évoqua son passage sur Terre et un affrontement contre... le tyran Freezer ! Ainsi il avait lui aussi voyagé sur la planète bleue, mais le plus surprenant était qu'il avait rencontré un ennemi historique du peuple sayen. Il sembla d'ailleurs honteux de ne pas avoir réussi à le vaincre et de ne pas lui avoir fait payer le prix de son affront. L'ancien colonel n'allait pas le juger pour ça, après tout Freezer restait l'un des êtres les plus redoutables de l'univers, bien qu'on avait peu entendu parler de lui ces dernières années. Il était tout de même peu probable qu'il soit devenu un être trop faible pour être tué si facilement mais Motta comprenait le sentiment de son compatriote, et il aurait sans doute lui aussi eut des remords de ne pas avoir pu mettre en pièces cette vermine. Pour le général, le plus embêtant était la prise de Hera par le tyran, cela signifiait beaucoup de choses. Notamment qu'il possédait une armée de grande envergure et suffisamment puissante pour assouvir un monde rapidement. Ce n'était pas surprenant, il devait toujours y avoir un peu partout dans l'univers des partisans du fils Cold, le réseau de cette famille étant très étendu. Compter une menace de plus n'était pas une bonne nouvelle. Motta fit la moue puis hocha de la tête.

"C'est embêtant... Mais au moins maintenant nous avons connaissance de l'un de ses repaires, cela pourra nous permettre de faire pression sur lui."

Raditz était épargné d'un remontage de bretelles, mais de toute manière Motta ne se voyait pas lui faire des reproches alors qu'il semblait avoir fait tout son possible et que son ennemi était des plus redoutables. La conversation allait probablement se poursuivre mais un événement arriva à nouveau... Des explosions se firent entendre et une épaisse fumée vint même jusqu'à eux. Le général eut le réflexe de mettre son avant-bras devant son visage pour se protéger. Que se passait-il encore ? Une contre-attaque de Brolya et Mark II ? Lorsqu'il put distinguer quelque chose, le gradé regarda par la fenêtre et aperçu des colonnes de fumée s'élever dans le ciel. Puis une transmission assez explicite lui vint à l'oreille via son détecteur. Il semblerait que l'ennemi soit cette fois-ci encore quelqu'un d'autre et annonçait l'ère des machine sur Vegeta.

"L'ère des machines sur Vegeta ? Après Majin Vegeta, on aura décidément tout entendu..."

Le général garda son calme bien qu'il était contrarié de voir qu'à peine une attaque essuyée il fallait s'occuper d'une autre. Il remarqua par ailleurs que son détecteur avait encore des problèmes, ils brouilleraient donc leurs communications ? Bon, ils n'avaient pas besoin de ça pour avoir des problèmes à ce niveau là mais ça commençait à bien faire... Certains soldats semblaient paniquer, dont Riki qui n'oublia pas de rappeler que c'était au général d'agir, ce dernier fronça légèrement les sourcils et lui répondit.

"Inutile de me le dire, nous allons stopper cette menace sur le champs. Riki, avec moi. Quant à vous Raditz, soignez vos blessures et rejoignez-nous immédiatement lorsque vous serez en état. Nous ne savons pas combien sont nos ennemis et nous risquons d'avoir besoin de toutes nos forces. "

Il avait prit en compte la demande du guerrier chevelu, il ne voyait pas l'intérêt de faire combattre un guerrier qui ne se sentait pas en état. D'autant plus que d'habitude les sayens étaient toujours prompt à aller se bastonner, s'il ne se sentait pas d'y aller c'était qu'il ne pouvait pas le faire. Motta avait choisi Riki pour mener à bien la suite des opérations, ce serait l'occasion de voir ce dont il était capable. Il quitta le centre de régénération avec l'intention de repousser la menace, faisant signe à plusieurs soldats en forme de le suivre.


Soins des troupes Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes ClockJeu 4 Oct 2018 - 19:57
“L’ère des machines commence aujourd’hui”. Le fameux message destiné à toute l’armée saiyan de la part d’un certain C-911. Un numéro de série, à coup sûr. La première chose qui traversa l’esprit de Raditz lors de la diffusion de l’annonce était les machines du Docteur Kyouma que le dyarche Pythar avait prévu de démonter pour pouvoir en utiliser la technologie et l’adapter pour servir aux besoins du peuple saiyan. Dans son incompétence et son refus de détruire directement ces boîtes de conserve surdimensionnées, il aurait pu avoir déclenché un insurrection robotique. Mais encore une fois, concernant le roi indigne, il ne s’agissait que de simples hypothèses sans preuves pour le condamner. Il devrait avoir le coeur net à l’avenir mais pour l’instant, le caporal n’était pas en état pour rejoindre le combat et assister le général dans la défense de sa planète. La seule chose qu’il pouvait espérer était de se régénérer rapidement dans le pod de soin pour se remettre d’attaque. Également que le centre de soins ne soit pas mis en danger durant sa récupération.

Le général lui ordonna aussitôt d’aller se soigner et de rejoindre le front dès qu’il sera prêt. Le guerrier à la longue chevelure hocha la tête avant de foncer vers l’une des unités médicales libres du bâtiment, ce qui s'avèra plus dur de prévu à cause de tous les blessés de la précédente attaque. Vegeta avait vraiment besoin de former une défense face à autant d’êtres hostiles envers ses confrères. Mais la priorité pour l’heure n’était pas à se demander comment régler ce problème mais de se faire soigner pour participer à la protection de sa planète. Il traversa les couloirs à toute allure et jeta un coup d’oeil pour apercevoir une unité de disponible. Après quelques instants de recherche, il en trouva enfin une non occupée, enfin. Une fois son armure et son scouter enlevés, il rentra dans l’appareil de soin.

Son esprit était tout sauf tranquille alors qu’il attendait d’être complètement rétabli. Il espérait que la guérison soit suffisamment prompte pour participer à la défense de son peuple. Il avait également la peur que le centre de régénération soit attaqué alors qu’il n’était pas encore prêt pour riposter. Le temps passait lentement aux yeux du caporal. La crainte que sa planète se fasse encore une fois détruire commençait à s’éveiller en lui. Il n’avait aucune idée de la puissance de leur nouvel ennemi. Mais il n’avait aucun autre choix que d’attendre… et espérer que le danger ne vienne pas à lui dans un état aussi impuissant.

Enfin, le liquide régénérant commença à s’évacuer de la cuve et peu de temps après, la porte s’ouvrit. Il était maintenant prêt. Après avoir enfilé à la va-vite une armure et remit son détecteur, il se dirigea à toute allure vers la sortie. Il alluma son détecteur pour découvrir que les forces adverses avaient été repoussées : il avait encore raté sa tentative de combattre ce qui voulait porter atteinte à sa race. Mais bon, ils avaient réussi à les vaincre, c’était le principal.

Avec le danger écarté, il ne restait plus qu’une chose à faire pour le guerrier à l’armure brune : respecter sa promesse faite à Sephiroth et faire ce duel amical. Restait plus qu’à savoir si ce dernier avait survécu à l’invasion ou si l’arène avait été désintégrée. Il n’avait plus rien à faire en ces lieux. Il s’éleva dans les airs et partit en direction de son prochain défi.
Contenu sponsorisé

Soins des troupes Empty
MessageSujet: Re: Soins des troupes   Soins des troupes Clock
 
Soins des troupes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Tropa de Elite (troupe d'élite) [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Centre de régénération-