Partagez
 

 Un endroit pas si tranquille que garanti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4847
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockDim 24 Fév 2019 - 16:06
À ses risques et périls, un jeune esclave de la planète de sable prenait le risque d’escorter le combattant inconnu qui était à deux doigts d’y passer. Il avait son bras gauche par-dessus les épaules de son jeune sauveur qui le gardait debout le temps d’arriver où il voulait. La destination était les bains de régénération où Beelax pourrait être totalement rétablis en seulement quelques minutes ! Ils étaient dans le désert mais il avait apercevait le bâtiment une cinquantaine de mètres plus loin. Le Ganshou avait les yeux mi-clos, c’est dire que s’ils se faisaient attaquer à l’instant présent, il ne serait pas en capacité de faire quoi que ce soit. Bouger un petit doigt serait d’une difficulté divine.

Quelques minutes plus tard, ils rentraient dans le bâtiment revigorant. Il y avait plusieurs bains, séparé distinctement entre eux. C’était vide et tant mieux pour eux. Le petit aida le guerrier à s’installer dans les bains et récupérer. L’eau faisait effet directement, il se sentait déjà mieux. Ses yeux étaient fermés, des flashbacks du combat lui revenait, il se dit que s’il était plus intelligent, il aurait remporté cet affrontement mais Rellum était bien plus vicieux, il avait la malice et le vice que le Démon du Froid n’avait pas mais ça lui servira de leçon, il réfléchissait déjà à de nouvelles techniques, de nouvelles stratégies. Intérieurement, il se dit qu’il devait changer de technique d’approche, de style de techniques. Une révélation lui était parvenue, pour gagner il ne suffisait pas d’avoir la force mais il fallait des techniques fourbes et imprévisibles. Le démon aux gemmes cyan étaient déjà mort six fois et il fallait que ça cesse et pour cela, il devait devenir un combattant redoutable et dangereux. Et ça commençait par sortir de ces eaux et ne plus avoir besoin de se soigner, il était encore passé à deux doigts de la mort…

Il rouvrit les yeux subitement. Il était perdu. Désorienté. Où était-il ? Il creusa dans sa mémoire et les événements passés lui revinrent petit à petit, il chercha des yeux le petit qui lui avait sauvé la vie. Il tourna la tête et le vit assis dans un coin, attendant qu’il se relève. Il ne savait même pas depuis combien de temps il avait dormit dans ces eaux réparatrices, une heure ? Plus ? Moins ?


“Tu as pris de gros risques en revenant me chercher mais sans toi je serais sûrement mort. Ça fait combien de temps qu’on est là ?”

Tout en posant ces questions, il restait vigilant en regardant autour de lui, vérifiant qu’ils étaient bien seuls. Il ne voulait pas mettre son jeune protégé en danger…

“Je ne sais pas vraiment, ça fait quelques heures, tu dois être totalement rétablis désormais.”

En effet, il s’était étiré pour voir s’il restait une quelconque douleur mais il n’y avait plus rien, cet endroit était vraiment miraculeux. Il posa une main sur son épaule avec un sourire en coin.

“Je te dois probablement la vie, tu as été très courageux et-” Un bruit de pas vint réveiller les sens de notre bienveillant héros, il scruta la porte d’entrée, silencieux. “Va-t-en, rentre chez toi vaut mieux ! Merci pour tout.”

Il regardait le jeune homme quitter l’endroit, le guerrier ne préférait pas prendre le risque de le voir mourir si c’était un membre de l’Empire qui venait à entrer dans le bâtiment. Le Démon du Froid se mit en gardes en observant la porte d’entrée, il n’était plus seul. Même s’il venait d’être rétabli, il préférerait éviter un nouveau combat à mort avec un toutou du seigneur Freezer…


Dernière édition par Beelax le Mer 6 Mar 2019 - 15:59, édité 1 fois
Stheno Alala
Stheno Alala
Autres Races
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 21/02/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Très bon !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Énergie Mécanique / Énergie Électrique / Énergie Thermique
Techniques 3/combat : Absorption Complète / Relâchement Incroyable
Techniques 1/combat : Maîtrise Énergétique Totale

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockMar 5 Mar 2019 - 22:44
"Et l’voilà, votre pickpocket !"

Cette déclaration fut accompagnée de la pose sans douceur d’un Héra, dont l’esprit tanguait entre la terreur absolue et la nausée assommée typique de l’après-choc d’un assez puissant coup de tête dans le nez. Ce pauvre petit bonhomme avait eu une petite prime sur sa tête, car il s’amusait à voler les portefeuilles de quelques touristes hébétés assez stupides pour visiter la planète désertique. Malheureusement pour lui, la gorgone avait l’esprit réactif, les mains agiles et le front très dur. Ainsi, après quelques heures d’attentes dans les quartiers populaires chez les visiteurs, l'héroïne était parvenue à le faire mordre à son appât : son porte-monnaie à elle avait été accroché à la poche de son pantalon par une corde, ce qui avait eu l'effet d'alerter la casseuse de figure, qui n'eut ensuite aucun problème à rattrapper et neutraliser un adversaire dont l'apparence physique lui avait été dévoilée. Elle n’eut qu’à l’attrapper et faire rencontrer son front à son nez. Le reste de la mission fut de le traîner jusqu’à ce qui semblait être un commissariat. Et le plaquage du fraudeur sur le bureau nous ramena au temps présent. Reprenons donc, car la mise en situation vient de se terminer :

”Mmmh.”

On disait des Héras qu’ils étaient naturellement magnifiques, attractifs à toutes les espèces. Les idéaux noirs de celui qui se tenait de l’autre côté du meuble transparaissaient à travers son joli minois, lui donnant un expression troublante. C’était un soldat, un gardien de la paix et un représentant des ridicules règles de l’abject Freezer, mais plus prône à tirer sur un citoyen que sur un fuyard. Il s’était levé, titubant dans son armure stupide, avant de regarder la tête effrayée de son compatriote de l’autre côté de la loi. Sa sale figure se pointa vers le visage de la petite Gorgone, avant de se retourner à nouveau vers celui de sa proie. Il fit alors un autre mouvement vers ce qui semblait être un coffre fort, avant de l’ouvrir pour en sortir quelques billets.

”Cinquante zénies pour la prime.”

Cela fut dit sans tact, sans aucune tentative de paraître sympathique. Stheno fit la moue en soupirant un peu, avant de les prendre. Les autorités d’ici étaient si antipathiques qu’elle n’avait aucune envie de revenir sur cette planète de timbrés. Il ne fallait pas s’en faire : elle avait eu une mission facile qui lui permettrait probablement de payer l’électricité ce mois-ci. Sortant son portefeuille, elle attrapa et y rangea les quelques bouts de papier. La dictature en place sur l’astre désertique empêchait l’envoi de fond par l’extranet, car on craignait que quelques hackers plutôt malins viennent détourner de l’argent pour l’envoyer dans les caisses du vil démon du froid. Ses yeux contemplèrent un instant le vide que ces feuilles venaient de combler. Elle n’avait plus grand chose pour survivre le reste du mois. Ce fut à ce moment qu’elle remarqua que du canon de l’avant bras du pseudo-guerrier était sorti une lame énergétique, qu’il fit s’approcher assez dangereusement du mec bâillonné à même la table. Ce dernier hurlait de peur. La justicière mal payée eut un instant de confusion avant de se mettre à hurler.

"Hé, m-mais c’est quoi ce délire ?!"

L’air calme et désobligeant du représentant de la loi faisait contraste avec le sadisme qui devait l’habiter. Son nez allait dans la direction de l’héroïne à louer et sa bouche laissa sortir un horrible grincement qu’il oserait appeler une voix. Le ton flegmatique accompagnant sa tranquille déclaration était odieux.

”Le crime de vol est passible d’une main coupée. Dégagez à présent, votre mission est conclue.”

Et il se focalisa à nouveau sur son nouvel objectif : faire souffrir un crétin qui avait eu un choix de hobby assez singulier ou bien qui avait mal réfléchi à une carrière professionnelle pour pouvoir avoir de quoi se payer un repas tous les soirs. On ne savait pas quel entraînement Freezer faisait passer à ses troupes, mais c’était un programme capable d’éveiller le sadisme de ses janissaires comme s’il fût naturel. Il plaqua l’une des deux mains ligotées de sa victime contre le fer de son bureau, et y rapprocha l’affûtée forme énergétique. Mais poignet tranché il n’y eut pas, car le soldat s’était pris une chaise dans la tête. Malgré son casque, il ne put s’empêcher de tomber inconscient après le choc du bois propulsé contre l’arrière de son crâne. Le pickpocket fut confus un instant, avant de voir celle qui l’avait amené ici jeter ce qui restait de son arme improvisé sur le côté avant de lui arracher ses liens à main nues.

"File d’ici. Il a déjà effacé la prime sur ta tête. Passe par la f’nêtre. Allez !"

Le voleur eut un instant de confusion avant de suivre les conseils de la gorgone qui faisait une tête de moins que lui. Cette dernière, elle, l’observa fuir, avant de se diriger vers le coffre fort. Quitte à se rendre ennemie publique pour une broutille, autant s’en sortir avec un peu de blé. Elle parvint à défoncer l’ouverture en quelques coups de poings. Secouant sa main pour adoucir les quelques douleurs que ressentaient ses phalanges, elle attrapa tout ce qu’elle pouvait prendre. Le total devait être aux alentours de mille zénies, se disait-elle. Ses yeux jaunes et rouges se focalisèrent un instant sur le pactole. Est-ce que c’était quelque chose de bon de voler au gouvernement totalitaire qui esclavagisait sa population ? Bien sûr que oui. Et pourtant, il y avait quelque chose qui n’allait pas. Avait-elle un problème avec l’illégalité des dictatures ? Probablement. Mais elle n’eut pas bien longtemps pour y réfléchir : le bruit d’une alarme venait de se déclencher, un autre garde venait d’appuyer sur un interrupteur rouge après avoir aperçu son collègue par terre. Il n’y avait aucun besoin de préciser qu’il se prit un gros uppercut qui le propulsa sur quelques mètres. Mais cela ne réglait en rien le petit souci qu’était l’alerte générale lancée à tous les flics des environs.

Mettant la thune dans sa poche, Stheno trottina rapidement vers la sortie, avant de se retrouver sous le zénith de Héra. Ses yeux se plissèrent un instant, alors que sa chevelure serpentine hissa d’appréciation de cette nouvelle source de chaleur. Elle tourna la tête vers un groupe qui s’affairait vers elle et décida de courir dans la direction opposée. Le souci n’était pas de savoir s’ils étaient trop forts ou non pour elle, car on pouvait aisément répondre à cette question par un “pas du tout”. Non, elle préférait simplement ne pas se fatiguer à casser de la figure pendant deux heures jusqu’à ce qu’un potentiel chef de guerre se ramène pour profiter de sa nouvelle faiblesse et lui apporter un potentiel coup fatal. Ainsi, elle s’était mise à sprinter.

La gorgone était quelqu’un d’assez rapide et d’assez endurant, et elle n’eut aucun mal à les semer. Elle en croisa également quelques uns sur la route, à qui elle mit de gentilles droites pour les mettre à terre. Mais au final, après quelques cascades, elle finit par grimper sur le toit des petites maisons. Enjambant les espaces entre les bâtiments, elle finit par arriver près d’une grande arène, et décida de se jeter à travers l’une des fenêtres d’un édifice placé non loin de là. Atterrissant avec peu de difficulté malgré les quelques dizaines de mètres que mesuraient sa chute, elle n’eut pas le temps de retrouver ses esprits qu’elle vit un gugusse qui ressemblait à un Démon du Froid l’observer. Son air était probablement celui d’un mec étonné après avoir vu un petit être avec des serpents à la place des cheveux se défenestrer pour toucher terre sans aucun souci quelconque. Stheno, elle, l’ignora un instant avant de voir toutes les issues possibles pour continuer sa course. Elle se concentra un instant sur les bruits des alentours, levant peut-être la main pour dire à son potentiel interlocuteur de la fermer s’il venait à chercher à l’ouvrir. Mais, si l’on se fiait à son ouïe, il semblait qu’il n’y avait aucun poursuivant… pour l’instant. Elle se redressa et s’étira un instant afin d’éviter que ses muscles ne restent trop chauds trop longtemps, avant de mettre ses mains dans ses poches.

"Vu la gueule que tu tires, t’as pas l’air d’être l’un des flics de Freezer. J’veux dire, t’aurais leur armure du zbeul sinon. T’es un habitué de la ville ?"

Elle marcha un peu en regardant les alentours. Ses yeux se fixèrent alors sur l’étendue d’eau d’en face. Des sortes de piscines pour gamins. Ces pataugeoires brillaient d’un bleu assez extraordinaire, en particulier quand on considérait le manque de luminosité des environs. C’était un bain spécial ?

"C’est quoi ça ? Ça a pas l’air d’être de l’eau."

Elle y trempa son index, avant d’y remarquer une coupure. Sous ses yeux ébahis, la plaie causée par sa cascade à travers la vitre disparut en quelques secondes.

"Ah ouaaaais… Mais pourquoi ils donnent pas ça aux civils qui meurent de maladie dehors ? Qu’est-ce que c’est des salopards les mecs d’ici."

Elle se redressa en un instant, avant d’exprimer à haute voix ses pensées.

”Mais merde mais qu’est-ce je fous ?! Faut pas que je traîne, là !"

Elle posa ses doigts sur ses caroncules lacrymaux, cherchant à réfléchir à comment fuir efficacement les quelques centaines de trouffions étant à ses trousses à l’heure actuelle. Il lui suffisait de chopper une capsule et de se tirer loin d’ici, c’était simple. Mais au final, il faudrait arriver à portée d’une de ces capsules. C’était plutôt loin de sa position, non ? Où donc pourrait-elle aller pour arriver à la station d’un de ces véhicules rapides, confortables et très peu surveillés ? Tout ça pour mille zénies et la vie d’un idiot, quand même. Elle s’était mise dans le pétrin pour rien. À y repenser ainsi, elle arrivait presque à se mettre des sueurs froides. Puis, le silence des alentours lui rappela que personne ne savait qu’elle se trouvait là. Personne hormis le Démon du Froid bleu. Elle le regarda un instant. Ouais. Il avait pas une tête de sbire sadique prêt à tirer des lasers sur n’importe qui, davantage celle d’un berger se perdant dans un pré à vaches. Peut-être qu’il avait de quoi la sortir de sa situation ? Ses serpents avaient l’air confus. L’un deux regarda l’oeil de la tête sur laquelle il était accroché. Stheno répondit au petit reptile en roulant des yeux vers le côté, pas très motivée à l’idée de placer sa confiance en un inconnu.

”Hé, mec. On va faire court : j’ai besoin de me tirer d’ici en vitesse parce que les autorités locales m’apprécient pas trop. Tu connais un trajet tranquille pour aller jusqu’aux capsules ? Genre, un trajet qui m’permette de pas avoir à me cogner les mecs qui veulent ma peau. Pas que je pourrais pas les tabasser, mais j’aimerais ne pas avoir à faire une mêlée générale à un contre mille, tu vois ?"

Elle avait posé les mains contre ses hanches après s’être approché de ce bonhomme dont le visage restait plutôt juvénile. Après, si c’était un autre sbire à la mords-moi-le-noeud, elle pourrait aisément s’en débarrasser. Mais il avait l’air plus costaud que les débiles qu’elle avait croisé jusque là. Enfin, il fallait mieux éviter de penser à de potentielles bastons quand elle avait plusieurs escouades de représentants de la loi brutale du Napoléon de l’espace. Cela valait mieux pour elle. La voilà donc, attendant une réponse, tandis que ses serpents restaient silencieux en regardant le sol.
En ligne
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4847
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockSam 16 Mar 2019 - 14:26
Il observait son petit sauveur quitter les lieux, par sécurité après avoir entendu du bruit près de l’entrée. Beelax ne préférait pas voir ce jeune Héra mourir sous ses yeux pour la seule raison qu’il avait risqué sa vie en l’emmenant ici pour que le Démon du Froid se soigne et survive. En tout cas, le risque en valait la peine car il était totalement rétablis grâce à ces eaux réparatrices. En entendant quelqu’un entrer dans les bains de régénération, il s’était relevé en scrutant l’entrée. Peut-être que Rellum avait envoyé des larbins finir le travail qu’il n’avait pas réussi à achever. Se rendant compte des risques qu’il prenait en restant sur cette planète, Beelax envisagea de quitter la planète dès qu’il pouvait.

Pendant ce temps, un individu fit son apparition. L’attention Ganshou se focalisa sur lui, ou elle… Des cheveux qui étaient des serpents, un bob, une veste en cuir. A sa démarche, il reconnut que c’était une femme. Contrairement à ce qu’il avait imaginé, elle n’était pas entrer par la porte mais par une des fenêtres d’une dizaine de mètres, atterrissant avec souplesse. Elle fit signe au guerrier de ne pas parler le temps d’un instant, semblant guetter un quelconque bruit. Quand elle fut satisfaite, elle s’étira et daigna dialoguer avec l’ennemi de l'Empire. Elle avait une manière de parler nonchalante, ressemblant fortement à une adolescente rebelle. Les muscles du fils de Bouta se détendirent et il pût lui répondre.


“Non, je ne suis pas un soldat de Freezer, au contraire, je suis l’un des plus recherchés de l’Empire, si tu veux tout savoir. À vrai dire, c’est la première fois que je viens ici, et toi ?”

Il la regarda avant de reprendre.

“Et toi, tu sembles fuir quelque chose aussi, on dirait.”

La serpente marcha jusqu’au bains, demandant à quoi ils servaient. Elle y trempa son doigt pour constater qu’il se soignait automatiquement, comme par magie. Elle s’insurgea sur le fait que ces eaux n’étaient pas accessibles par tous les citoyens, qui mouraient chaque jour de maladies divers et variées. Beelax lâcha un petit sourire, elle ne connaissait vraiment par Freezer si elle disait cela, jamais il fera une telle offrande à un peuple entier.

“L’empereur de cette planète est l’être le plus ignoble de l’univers, si tu crois qu’il se soucie de son peuple, tu te fourres le doigt dans l’œil.”

À peine avait-il fini sa phrase, qu’elle se releva avec hâte, se rappelant être en cavale, vraisemblablement. Elle semblait réfléchir à une issue, elle faisait des jeux de regards avec les serpents accrochés à sa tête, comme si elle communiquait avec eux par la pensée, ce qui l’étonnerait même pas. Il resta muet, la laissant dans sa convalescence, attendant que ce soit elle qui fasse quelque chose. Cela dura quelques secondes, avant qu’elle se tourna vers lui pour lui expliquer la situation. Elle lui demandait de l’aider à rejoindre les bases de lancement ? Ça tombe bien, lui aussi devait quitter cette planète entravée. Et comme lui, elle était poursuivit par les gars de l’Empire, les larbins du Seigneur doré.

“On a des problèmes en commun, apparemment. Je dois aussi rejoindre les bases de lancement, alors je peux t’aider. C’est qui est risqué, c’est que je suis aussi recherché. S’ils nous choppent, ils font une pierre deux coups.”

Leur gravité de recherche n’était pas la même, mais c’était bon à préciser. De toute façon, il n’avait pas le choix. Les gardes en approche et pas discrètement, le bruit que faisait leur armure, les localisait à 100 mètres à la ronde. Ils débarquaient dans les bains, ils n’avaient plus de temps pour discuter tranquillement devant un bon thé.

“On a plus une minute à perdre. Par là !”

Il pointa du doigt la sortie où le jeune Héra s’était enfuis, quelques minutes plus tôt. Il fit signe à la gorgone de s’engouffrer avant lui, pour couvrir ses arrières.

“On va devoir traverser tout le désert si on veut arriver aux bases en semant les gardes !”

Il ne connaissait pas la planète comme sa poche mais il se souvenait du chemin qu’il avait prit pour venir jusqu’ici…
Stheno Alala
Stheno Alala
Autres Races
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 21/02/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Très bon !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Énergie Mécanique / Énergie Électrique / Énergie Thermique
Techniques 3/combat : Absorption Complète / Relâchement Incroyable
Techniques 1/combat : Maîtrise Énergétique Totale

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockDim 31 Mar 2019 - 17:46
Un Démon du Froid bleu et blanc, avec un air pas malin, qui disait être l’une des cibles les plus recherchées de l’empire. Cela disait quelque chose à la gorgone. Sur le mur des missions du commissariat des horreurs et des exécutions dans les bureaux, elle avait vu son portrait coloré. Quel chanceux, il avait droit à son visage détaillé dans chaque bâtiment officiel. Sarcasme à part, Stheno ne savait pas vraiment si elle devait se considérer chanceuse d’avoir fait sa connaissance ou non. D’un côté, il y avait l’idée qu’il devait être quelqu’un de plus intelligent qu’il en avait l’air, pour avoir pu survivre aussi longtemps en tant qu’ennemi public de Freezer. De l’autre, devenir son associé pouvait signifier avoir affaire à des assassins qui pourraient tenter de s’infiltrer dans son studio la nuit pour transformer sa chevelure en maroquinerie. Quoi que, c’était imaginer qu’elle pourrait pas casser la gueule d’un intrus. Ce qui l’inquiéterait serait davantage de casser ses affaires durement payées. Mais il ne fallait pas avoir la tête à ça, pour l’instant. C’était la première fois que ce fameux Beelax, car c’était comme ça que les affiches le nommaient, venait par ici. Est-ce que l’héroïne à louer venait de nuire à l’une de ses missions secrètes contre le totalitarisme des alentours ? Probablement pas. Quoi que… c’était des manieurs de Ki, les Démons du Froid. Une sorte d’énergie provenant du coeur ou de l’âme ou d’un truc du genre. Sa classe avait étudié ça en troisième, ou un truc du genre. Elle avait dormi durant tout le cours, avant de se demander pourquoi elle avait foiré le contrôle dessus deux semaines après. Au final, cela ne l’empêchait pas de casser les nez de ces magiciens modernes. Mais avec assez de maîtrise, on pouvait faire de grandes explosions. Il voulait peut-être faire son Guy Fawkes en utilisant uniquement ses pouvoirs ?

"Je suis pas des environs, non. J’aurais pas les fringues que je porte si j’habitais ici, tu crois pas ?"

Des tuniques deux pièces, des larges mais légères robes, ou tout simplement des haillons, des vêtements qui témoignaient du manque de richesse de la planète. Les membres attirants et dénudés de la communauté des Héras était une, voir l’unique source de tourisme de la planète au régime totalitaire. On pouvait compter avec plusieurs chiffres le nombre de riches dépravés voulant passer la nuit avec quelques corps de rêve à l’épiderme bleu. C’en devenait presque raciste, à un moment. “Hé, vous connaissez Héra ?” “C’est pas la planète avec le harem ?” Un politicien de Dösatz avait détruit sa carrière avec une remarque du genre, il y a plusieurs semaines. Stheno s’était peu documenté sur le phénomène, n’aimant pas vraiment savoir que les mecs en charge de la société dans laquelle elle vivait étaient tous des abrutis. Elle partagea juste les liens avec quelques potes avant de monter dans une capsule pour aller casser la figure d’un braqueur professionnel sur une autre planète. Héra n’était pas une planète qu’elle appréciait en général. Des vieilles traditions par-ci, le passage d’une dictature à une autre par-là… un cocktail de faits divers et variés amenant à une apathie vis-à-vis du futur de la planète désertique.

"Non mais, j’ai vu des documentaires sur leur empire à la con, j’suis pas à ce point débile non plus. Tout le délire sur un enfant sur deux qui se fait capturer, tout ça… C’est l’espoir, tu sais ? Mais à chaque fois que j’apprends un truc sur cette planète je suis déçue davantage. C’est fou !"

“Être le plus ignoble de l’univers” ? C’était pas vraiment le cas. Ce n’est généralement pas le leader qui terrifie le plus, mais ses sous-fifres. Un chef se retrouve à gérer tellement d’affaires et tellement de paperasses qu’il n’a pas forcément le temps de piller, brûler et violer comme certains de ses bras-droits. Stheno ne pourrait jamais être leader de quoi que ce soit, vu son manque de patience et ses idéaux d’avoir le moins de responsabilités possibles. Parvenir à laver la vaisselle tous les soirs était un idéal déjà difficilement atteignable, en particulier après des journées de dur labeur à casser des nez et briser des bouches d’ordures en tout genre. Elle ne pouvait pas s’imaginer à la tête de quelconque planète, mais elle pouvait toujours critiquer. Et franchement, il n’y avait pas beaucoup d’efforts à faire pour pouvoir moquer et déconstruire la tyrannie du Démon du Froid aux lèvres particulièrement prononcées. Par contre, il lui faudrait davantage fuir la planète qu’autre chose, à présent. Fort heureusement, il semblait que l’ennemi numéro un soit un fuyard, tout comme elle.

"Bah ! Ils nous choppent seuls ou à deux, c’est quoi la différence ? Au final -"

Ce qui interrompit sa phrase ne fut aucunement subtil : une porte enfoncée par un crétin en armure ridicule. Nul besoin de décrire leurs caleçons moulants et leurs casques qui ne permettaient aucune véritable protection. Stheno eut un instant de surprise avant de tourner la tête vers la position de son compère de fuite. Ce dernier avait montré la sortie, lui signifiant de se tirer avant lui, souhaitant probablement couvrir ses arrières. Elle ne se fit pas prier, pas du tout. Évitant les premiers tirs de lasers avec une aisance remarquable, elle courut hors de l’établissement, suivi de son compère à la peau blanche et aux gemmes corporelles bleues. Traverser tout le désert ? Cela ne devRait pas être un trop grand problème. Elle pouvait courir à des vitesses formidables, à un tel point qu’elle n’était qu’un nuage de poussière slalomant entre les dunes de sable lorsqu’elle se mettait à piquer des sprints sur la terre des sphinx. Sauf que ce n’était pas l’étendue desséchée et portée par les tempêtes qui les attendait, mais un nombre impressionnant d’hommes de main et de tueurs à gages, fonctionnaires du sang et du meurtre, envoyés de la mort et de Freezer. Des dizaines de dizaines de soldats devant la porte, sur les toits des bâtiments aux alentours, même dans les airs, portés par des jetpacks assez impressionnants. Stheno s’arrêta, et regarda de chaque côté. Des ennemis de ci, des adversaires de là. On pouvait presque accompagner chaque observation d’un zoom et d’un bruit strident comme dans un film comique amateur. Mais… Ils ne visaient pas Stheno, mais plutôt son compère qui la suivait.

"Hé, les gars ! Je vous avais dit que la cible à M’sieur Rellum qu’il était pas mort ! C’va nous faire une d’ceeeees primes !"

hurla un extraterrestre volant avec un canon sur le bras dont le viseur était centré sur le crâne du Démon du Froid. On reconnaissait qu’il était le chef de sa bande d’une cinquantaine de sbires par un badge miteux au niveau du torse. Et oui ! On ne pouvait pas fuir aussi simplement une planète si bien protégée. La gorgone se sentit presque jalouse que son compère soit le centre d’attraction de ces péquenauds en costumes ridicules. Comment est-ce que des analphabètes en costumes de catcheurs de seconde division pouvaient constituer l’une des meilleures armées de la galaxie ? Il n’y avait pas vraiment de comparaison possible. Si ! Peut-être se lancer dans une série télévisée supposée génialissime avant de voir que le jeu d’acteur est bancal et que le scénario est fait et refait. Au final, le popcorn préparé pour l’évènement devenait la partie la plus intéressante de l’expérience. Le popcorn de la situation actuelle devenait juste pouvoir casser la figure de ces couillons aux casques inutiles. Éclater le nez de môssieur gros canon qui se trouvait dans le ciel devenait une fatalité. Il faudra passer le barrage des crétins pour pouvoir quitter la cité. Les forces de Freezer avaient l’avantage de l’armement et du nombre, mais il leur manquait une partie de l’équation : Stheno Alala avait dormi comme un bébé la nuit dernière. Toutes ses neurones marchaient à la perfection, et elle était complètement fraîche sous la chaleur sèche pour se battre avec les trouffions du dictateur chouineur.

"La seule prime que tu vas recevoir c’est celle de la sécu pour te remplacer tes dents manquantes, enculé !"

"... Quoi ?"

fut la réponse du boss, étonné de voir un si petit être lui répondre avec tant de colère. Il fut tout aussi étonné de voir cette petite dame se propulser soudainement vers lui, fendant l’air et toutes les lois de la physique. Il tenta de hurler de frayeur, mais sa bouche fut refermée de force quand le genou de la casseuse de figures pilonna son menton, le bousculant vers  l’arrière et déréglant son jetpack pour le faire chuter à toute vitesse vers le sol, s’enfonçant tête la première comme un enfant imitant une autruche. Fort heureusement, il n’était qu’assommé. Il avait de la chance d’être tombée sur Stheno, elle qui ne tuait jamais.


Retombant sur un autre soldat du bataillon aérien, elle lui arracha d’une main l’appareil volant, le laissant tomber sur le sol comme une bouse de vache complètement ridicule. Son oeil changea de couleur, virant un instant vers le bleu, alors que des flammes dépourvues d’oxygène parurent autour de sa main, chauffant les bombonnes de carburant jusqu’à ce qu’elles soient à la limite d’exploser. Ses pupilles passèrent au rouge-orange et la gorgone, toujours dans les airs, jeta la machine vers l’un des toits d’immeubles abandonnés sur lesquels étaient positionnés des soldats Cold. On entendit un boum alors que les ennemis se voyaient propulsés dans tous les sens, complètements sonnés par l’attaque. Elle refit la manoeuvre pour neutraliser un autre soldat volant ainsi que quelques uns de ses compagnons d’armes, avant de retomber au sol devant un groupe de guerriers. Ne leur laissant pas le temps de viser, elle chargea dans le tas avant de laisser des éclairs ressortir de ses bras, mettant des tartes, des pains, des gnons, des marrons, des noisettes, et des sandwichs de jointures dans les mâchoires, les pifs, et les tempes de tous les cons qui l’entouraient. On tenta de contre-attaquer, mais sa tête était trop dure pour les gourdins, et ses mouvements trop rapides pour les lames. Attrapant un adversaire par la jambe, elle se mit à le faire tourner autour d’elle, faisant de ce conscrit de force sa toute nouvelle masse de bataille. Au final, il n’y avait plus qu’un tas de craignos dans les pommes autour d’elle. Mais ce n’était pas fini : les quelques combattants à distance qui restaient s’étaient mis à la mitrailler de leurs blasters… et c’était des blasters sacrément nuls ! En effet, ils ne parvenaient pas à percer l’épiderme résistant de l’héroïne à louer. Se protégeant avec ses bras pour éviter que cela puisse lui toucher les yeux, elle s’approcha de façon rapide et menaçante vers le groupe de merdeux qui restaient, avant leur faire la fête. Au final, sans que Beelax ait à faire grand chose, Stheno venait d’ouvrir le chemin pour les laisser passer. Avec un sourire fier et un souffle témoignant de son effort, elle s’approcha de l’ennemi public numéro de l’être le plus détestable de l’univers.

"C’était cool, hein ?... J’avoue, j’ai tenté de frimer un max, mais ça valait le coup ! Y’avait qu’à voir leurs têtes !"

Elle se mit à rire un instant avant de renâcler pour reprendre sa respiration. Elle était vraiment contente de la correction générale qu’elle venait de faire sur le groupe de chasseurs de primes. Cela faisait beaucoup d’idiots à ses pieds, complètement sonnés par la force de ses coups à défaut de la splendeur de son minois. C’était un sentiment de puissance qui venait lui occuper le coeur, à présent. Comme si elle avait cherché à paraître costaude devant l’un des plus grands ennemis du pire des monarques. C’était probablement une tentative de se faire remarquer comme quelqu’un d’important si jamais il y avait des missions à faire contre l’empire… des missions avec récompenses, bien sûr. Des récompenses qui pourraient aider une pauvre gorgone sans le sou à payer ses factures tout en éclatant les têtes de fils de putes totalitaristes.

"Bon... merde, le désert, oui ! Faut y aller avant qu’ils ramènent des renforts !... Mais c’est quel chemin ?"

Ses serpents, qui étaient restés silencieux tout en souriant bêtement, s’étaient mis à regarder dans les environs. Le désert était à droite… et à gauche. Et aussi en allant tout droit. En fait, une planète désertique se définissait par le fait qu’il y avait un désert à peu près partout. La pauvre Stheno dépendait donc entièrement de Beelax pour savoir où aller. Sa chevelure, elle, profitait de la chaleur du soleil avec un air heureux et niais sur le visage. Ils étaient contents.
En ligne
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4847
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockLun 8 Avr 2019 - 11:08
Deux inconnus qui allaient s’unir pour résister aux armées du tyran alors qu’ils posaient pour la première fois leurs pieds sur la planète dite aride. Un Démon du Froid et une Gorgone. Deux spécimens capable de se débarrasser de leurs poursuivants en un claquement de doigts, comme par magie. Cependant, valait mieux ne pas aggraver leur cas aux yeux du Seigneur Freezer. Leur objectif était donc de quitter Hera, en vie si c’était possible. Des bruits de pas, des cris de gardes, la menace à bout de bras. Voilà ce qui marquait le début d’une alliance surprenante mais promettante. Le Ganshou montra la sortie de son bras, en laissant la gorgone passer devant lui. Il la laissa filer, se retournant vers les soldats. Il avait quelque chose à régler avant de quitter les bains de régénération.

“Il est là ! En position !”

C’était le mot d’ordre, qui annonçait la mise à mort de Beelax. Ce dernier sourit, un petit rictus présageant rien de bon pour eux. Il les regarda dans les yeux un à un : ils tombèrent. Les Rayons oculaires avaient fusé à la vitesse de la lumière pour les mettre hors d’état de nuire. Une fois débarrassé de ces parasites, il courut pour rejoindre son alliée et quelle fut sa surprise lorsqu’il vit les centaines de soldats qui étaient venus en renfort, faisant face aux deux guerriers.

“Et merde…”

Là, on ne pourrait plus éviter de le faire couler, le sang. Le guerrier azuré ne connaissait pas les capacités de combat de Stheno mais il devra faire avec, de toute façon. C’était lui que visait tous ces hommes et non l’adolescente avide d’aventures, alors elle pouvait encore s’enfuir ; mais elle décida tout autrement. Le malheureux qui avait osé vanter les primes que lui rapporterait le jeune guerrier se prit le poing de la guerrière en plein visage, ce qui lui fit ravaler ses paroles. Elle en avait de la répartie, la petite ! Elle n’avait peur de rien, ça lui faisait un point commun avec son nouvel ami temporaire. Bref, elle s’était jeté dans le tas alors Beelax prit la décision de couvrir ses arrières avec des rayons. Il restait à l’affût en balançant quelques kihohas par ci par là mais au final, il ne fit pas grand-chose, Stheno s’était bien défoulée et elle en était fière. D’ailleurs, elle ne manqua pas de s’en vanter après qu’elle ait fini de se débarrasser de leurs ennemis.

“Bravo, tu t’es bien battue, j’avoue. T’es jalouse que je sois si recherché ? Tu veux me rejoindre en haut du sommet, c’est ça ? Je comprends ah ah.”

À son tour il lâcha un petit rire suite à sa petite raillerie. Néanmoins, il reprit son sérieux quand il se rappela dans quelle merde ils s’étaient fourrés. Il regarda au loin, le désert était omniprésent, ils choisiraient donc la facilité : tout droit.

“Tu as raison, ils vont bientôt arriver, allons y ! C’est par là.”

Il s’engagea donc tout droit, Stheno le suivant probablement. Il fallait semer l’Empire, car désormais c’était la plupart des troupes de la planète qui étaient à leur poursuite. Ils marchaient donc, silencieusement, enfin jusqu’à ce que Beelax brise ce silence.

“Du coup, qu’est-ce qui t’amènes sur Hera toi ?”

Il trouvait ça étrange qu’une fille de son âge soit aussi loin de chez elle, surtout sur une planète gouvernée par un tyran impitoyable qui n’hésiterait pas une seconde à la tuer si l’envie lui en prenait. Beaucoup de personnes œuvraient pour que ce tyran même se retire de la planète et que le mal soit banni du trône d’Hera, on les appelait les rebelles mais ils étaient en voie d’extinction dernièrement. Ils se terraient aux quatre coins de la planète, attendant leur heure.

Enfin bref, cela faisait quelques minutes qu’ils marchaient et le Ganshou avait l’impression qu’ils n’avaient presque pas avancé. Une idée lui vint en tête.


“Bon, j’ai peut-être une idée pour aller plus vite. J’ai la capacité de voler, je pourrais te porter et on volerait vers les bases de lancement, on gagnerait beaucoup de temps et on prendrait moins de risques en altitudes. Je sais pas si ton petit ego te le permet.”

Stheno semblait être quelqu’un de très fière alors Beelax ignorait si cette proposition lui ferait très plaisir, mais c’était la seule solution pour ne pas se faire rattraper par les troupes Cold…
Stheno Alala
Stheno Alala
Autres Races
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 21/02/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Très bon !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Énergie Mécanique / Énergie Électrique / Énergie Thermique
Techniques 3/combat : Absorption Complète / Relâchement Incroyable
Techniques 1/combat : Maîtrise Énergétique Totale

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockJeu 25 Avr 2019 - 20:49
Wow. Est-ce qu’on pouvait lire ses pensées aussi facilement que ça ? Ou alors, c’est que le Démon du Froid pouvait faire de la télépathie. Dans tous les cas, il avait réussi à deviner ses réflexions en moins de deux. Il lui fallait tenter de garder la face. Bah ouais ! Rencontrer l’une des grosses têtes du combat contre Freezer, c’était pas quelque chose de commun ! Se faire remarquer oui, mais pas avoir l’air de trop sucer non plus. Fallait se faire désirer !

"N-non !... Fin… si, un peu. Mais j’préfère pas me faire attaquer dans mon propre appart à avoir ma grimace dans tous les avis de recherche de l’aut’con de nain blanc. Parce qu’il paie des assassins, ce fdp…"

Ouais, tais-toi. Monte pas en tour. Tu lui feras la causette plus tard. T’as déjà assez flex à défoncer tous les autres cons. Faut se calmer, ma grande. De vous deux, c’est lui le mec qui est habitué à ce genre de conneries. T’en sais beaucoup sur la politique de Freezer, mais il y a un moment pour tout. Là, fallait fuir. Et c’est à Beelax de vous guider tous les deux. Stheno tâchait de pas faire trop la maligne, laissant un contact oculaire avec le serpent qui lui couvrait le front lui remémorer des règles de conduite. Elle agissait aux alentours du libérateur comme on agirait au cours d’un entretien d’embauche. En même temps, le menu fretin des criminels et des primes, c’est bien. Mais ce serait mieux de pouvoir faire un truc plus grand, plus gros, plus important… et qui rapporte plus, bien sûr. Libérer Héra, chopper dans les coffres de Freezer, pouvoir enfin réparer son scooter interspatial qui lui permettait de voyager de planète en planète sans avoir besoin de se cogner les bases de lancement. Peut-être même qu’elle pourrait s’offrir plus que des macaronis à la moutarde durant la semaine pendant plusieurs mois ! Rêvons un peu : elle pourrait même verser quelques économies pour aider à la thérapie de sa soeur…! La tête dans les nuages, ce fut à l’un des reptiles sur sa tête de lui rappeler qu’il lui fallait suivre le terroriste d’Héra, par un sifflement dans l’oeil très désagréable. Ouais, ok, très bien, pas la peine de casser les couilles !

"J’te suis !"

Voilà ! On suit le leader ! C’est bien ça ! Ça montre que tu peux écouter des ordres… oh, c’est juste fuir un ennemi commun, c’est pas ça qui va te permettre de gagner un job à Défoncer-Freezer Inc. On se ressaisit ! C’est les détails qui comptent ! C’est la fermeté de la poignée de main, le contact oculaire, c’est tout ça qui importe ! Donc, on écoute bien, et on laisse faire Beelax. Oui, il avait pas l’air d’être quelqu’un de très malin, mais c’est pas grave. Les apparences sont trompeuses. Faut arrêter de juger les gens, oui, oui. Elle courut un instant, jusqu’à ce qu’elle et son nouveau compagnon de route soient bien loin de tout le ramdam qu’elle avait causé. Elle aurait dû prendre son cassage de gueules en masse en photo, pour frimer devant ses potes. Une coque de protection pour son portable suffisamment résistante pour ne pas souffrir de ses combats réguliers lui avait coûté bonbon, donc autant utiliser l’appareil, pas vrai ? Il lui arrivait d’être trop tête en l’air parfois. Mieux vaut ça que tête brûlée, se disait-elle. Durant cette marche, alors qu’elle se retournait un instant pour voir s’il y avait d’éventuels poursuivants, elle put entendre le Démon du Froid lui demander ce qu’elle faisait sur Héra.

"Moi ? Euh… j’avais vu qu’il y avait une prime sur un pickpocket, et je suis allé le dénicher. Puis, dès que j’leur ai ramené le gars, ils ont voulu lui couper le bras. Alors je leur ai cassé la figure avant de leur chopper leur thune et me tirer. C’est comme ça qu’ils ont commencé à me poursuivre… ‘fin, au final, ils en avaient surtout pour ta gueule. Mais maintenant, moi un peu aussi, j’crois."

Devait-elle faire preuve de formalités ? De vouvoiement ? Ce genre de léchage de bottes ? Non, quand même, un peu de dignité ! Faut paraître un peu naturelle ! Oh, et merde, on parle d’un gang anti-Freezer, pas d’une boîte de bureaucrates. Fais juste ce que tu veux, ma grande… L’incertitude de la jeunesse, concentrée dans une gorgone explosive. Le Serpent des Banlieues pouvait frapper des dizaines de crétins pendant toute une après-midi, mais pas parvenir à être sûre d’une décision après une semaine de réflexion. Mais, ça s’apprendrait avec l’âge, tout ça, hein ? C’est alors que le Blanc lui proposa de la transporter, mais eut une remarque à faire sur son égo… Son égo ? En quoi se faire transporter lui ferait du mal à son égo ? Il avait un problème ?! Non, non, calme toi, c’est probablement un truc culturel. Les Démons du Froid savent tous voler avec leur Ki ou ce genre de conneries. Donc ne pas pouvoir voler de soi-même devait être un souci, chez eux. Oui, ça devait être ça… Il ne cherchait pas la bagarre. Le sourcil redressé, Stheno resta silencieuse un instant.

"N-non. Non, non. Aucun problème. Par contre, j’ai jamais vraiment volé hormis dans une capsule ou la bagnole à mon père, donc va falloir faire gaffe."

Et elle lui tendit ses mains. Elle n’avait vraiment pas idée de s’il lui fallait grimper sur ses épaules ou une connerie du genre. Mais au moins, ça lui fera moins de sable dans ses baskets… ça commençait déjà à la démanger.
En ligne
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4847
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1980

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti ClockJeu 25 Avr 2019 - 23:25
La gorgone venait à elle seule de vaincre une troupe entière de l'armée Cold, ce qui valut les félicitations de Beelax qui en profita pour provoquer amicalement la jeune guerrière. À vrai dire, c'était pas si extraordinaire pour les êtres dotés de capacités surhumaines, ce qui se faisait de moins en moins rares. Il était vrai qu'avoir son visage dessiné sur la plupart des affiches au coin de rue n'était pas très gratifiant, quoique...

"C'est vrai, tu as raison. Mais tu sais, ma vie n'est pas une course sans fin avec cette enflure ahah, enfin c'est sur que je n'ai pas une vie très tranquille mais ça se vie... La preuve !"

A vrai dire, autant de troupes à ses trousses était plutôt exceptionnel, la raison était simplement en territoire ennemi. Il n'avait pas eu beaucoup de problèmes avec les mercenaires venus pour le tuer, si c'est n'est Quatre, mais il n'avait pas été envoyé par le Seigneur Freezer. Bref, l'heure était à la fuite, le reste de l'armée Cold n'allait pas tarder à débarquer. Il annonça donc à sa nouvelle alliée qu'il fallait y aller et ils se dirigèrent donc vers le désert pour rejoindre les bases de lancement inaperçus. Le début de la marche se fit en silence, laissant le vent chaud leur sussurer à l'oreille. Le Démon du Froid décida de briser les silence en demandant des raisons sur sa présence sur la planète aride. Car oui, elle semblait encore jeune, une adolescente. Mais peut-être qu'il se trompait, qui sait ? Elle semblait se débrouiller seule dans la vie, ayant l'air de n'avoir besoin d'aucune aide. Seulement, parfois l'aide n'était pas négligeable et aujourd'hui, les deux héros devaient se serrer les coudes pour survivre aux larbins faiblards de Freezer. Elle était donc ici pour l'argent, cela ne le surprenait pas à vrai dire. A l'entendre, mettre des raclées aux gens était son train de vie quotidien, comme si cela devenait une habitue.

"Tu es une sorte de mercenaire, en fait. Mais tu ne t'attaque pas vraiment aux guerriers populaires de notre univers, si je comprends bien. Ce sont simplement des petits boulots."

Elle n'œuvrait pas un but précis comme pouvait le faire Beelax avec les Ganshous ou avec son combat contre les personnes néfastes à ce monde. Mais pour cela, il ne devait pas mourir ici et quitter la planète. Voyant très bien qu'ils n'avançaient pas bien vite, il proposa de transporter son compagnon en utilisant ses capacités de vol. Elle accepta en précisant qu'elle n'avait jamais volé, ce qui n'allait pas vraiment poser de problèmes. Ils ne devaient juste pas faire de mauvaises rencontres sur la route et tout se passerait bien... La Gorgone tendit ses mains pour qu'ils y aillent mais le Ganshou se tourna pour être dos à elle.

"Tu ferais mieux de monter sur mon dos, ce sera plus facile !"

Il attendit qu'elle soit bien installée pour marcher quelques pas et se retourner vers leur destination ; il se prépara à décoller.

"Allons-y !"
Contenu sponsorisé

Un endroit pas si tranquille que garanti Empty
MessageSujet: Re: Un endroit pas si tranquille que garanti   Un endroit pas si tranquille que garanti Clock
 
Un endroit pas si tranquille que garanti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Bains de régénération-