Le CrocoDeal du moment : -26%
Nouveaux écouteurs sans-fil ...
Voir le deal
118.62 €

Partagez
 

 Cours d'éducation civique [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 373
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1600

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Cours d'éducation civique [18+] Empty
MessageSujet: Cours d'éducation civique [18+]   Cours d'éducation civique [18+] ClockSam 19 Oct 2019 - 13:24
Un immense cargo spatial traverse avec vélocité l’atmosphère azuré de la planète Freezer ; berceau des démons du froid. Le véhicule céleste pris une direction inattendue, au lieu de se diriger vers la cité principale récemment reconquise, elle pointa plutôt sa devanture vers un énorme complexe de forme carrée et aux parois d’acier aux reflets aubergine. Entre chaque plaque murale des lumières d’un bleu marine sombre fuitent, trahissant une technologie avancée et un système de bouclier cinétique high-tech. Cette structure qui ne respire nullement la bienvenue n’est autre que le tout nouveau laboratoire que les Cold ont érigé pour qu’un esprit binaire puisse satisfaire ses ambitions saugrenues. Asses rapidement, ce centre scientifique gagna le sobriquet de : Cubique. Certes ce n’est pas aussi prestigieux que peut l’être la station Progressor, mais sa renommée ne fait que débuter.
 
Retour sur le bus volant qui se stationna sur le toit plat du cube avec délicatesse. Une fois parfaite posée, ses portes latérales s’ouvrir dans un bruit pneumatique dévoilant la cargaison : une trois centaines d’enfant entre huit et dix ans en provenance d’Héra ainsi que dix soldats classiques qui servent de gardiens et protecteurs. Les gamins à la peau bleuté et aux tignasses de feu grelotaient malgré leurs vêtements chauds qu’ils portent. Les pauvres n’ont pas l’habitude d’un froid aussi extrême qui est aux antipodes de la chaleur exténuante de leur foyer initial. Ici, pas de sphère magmatique tonitruante mais un horizon arctique.
 
Inquiets de ce que le futur leur réserve et tremblant de froid, les pupilles suivirent sans ronchonner les soldats qui les escortèrent devant l’entrée secrète du Cubique : Un grand ascenseur qui émergea du sol ferreux. En un temps record, tous rentrèrent dans l’enceinte et se firent transporter à l’intérieur de l’édifice, quittant ainsi l’air gelé extérieur. L’aspect interne du bâtiment est à l’image de ce qu’elle apparaissait dehors, les mêmes parois d’acier avec des couloirs et des salles aux formes et intersections strictes et anguleux. A croire que chaque recoin d’espace est parfaitement optimisé pour recevoir une pièce de puzzle qui lui est réservé. Le contenu et l’utilité de chaque salle échappent complétement aux jeunes invités, mais les quelques sons électriques, les bruits mécaniques, l’écoulement de fluide ainsi qu’un faible cri animal n’inspirent pas confiance.
 
Finalement, la horde arriva à destination en entrant dans une vaste salle hémisphère qui fait office d’amphithéâtre avec beaucoup de sièges et bureau et bien évidemment une scène centrale. Sans que les enfants ne puissent s’interroger sur quoi que ce soit, les gardes les invitèrent fermement à s’installer à une place, peu importe laquelle. Cela pris dix bonnes minutes dut à quelques éléments réticents et d’autres apeurés, mais tous s’installèrent à la suite de quoi la dizaine d’hommes de mains quittèrent leur cargaison. Désormais seul, les gamins et gamines ne tardèrent pas à investiguer les lieux en espoir de trouver une sortie ou à chuchoter ensemble. Certains remarquèrent que chaque place est agrémentée d’une trousse de fourniture ainsi que d’une tablette impossible à allumer. Ce début de chaos cessa immédiatement lorsqu’une figure, seule mais massive, pénétra dans la salle de cours.
 
Tous se turent lorsqu’ils virent ce titanesque humanoïde de carbone aux jambes arquées ornées de sabot d’onyx et disposant d’une tête inhumaine affublé d’un œil unique carmin et inquisiteur. Bien entendu, la totalité reconnurent cette silhouette cauchemardesque que les adultes ont décrit avec terreur. Un scientifique de folie, un boucher d’Héra qui a transformé une bonne section de la populace en montres prisonnier de leur propre corps volcanique pour combler les désirs mégalomaniaques d’un tyran d’or. Le docteur Rellum. Si tous furent tétanisé d’effroi ou réservé conscient de ce qui leur fait actuellement face, une fille et un garçon laissèrent éclater leur haine et se jetèrent bêtement sur le colosse métallique. Le duo frappa à répétition de leur petit poings le géant qui ne bougea pas d’un femtomètre, au lieu de cela il attendit que les garnements s’épuisent tous seul ou que leur mains n’hurlent grâce. Ce cirque dura une bonne minute, pour donner suite à quoi le docteur saisit par le col les deux éléments perturbateurs et les sorti simplement de l’amphithéâtre. Le nombre tombe à deux cent quatre-vingt-dix-huit.
 
"Ne confondez pas courage et inconscience. Regagnez vos places je vous prie."
 
Dit le cyborg d’une voie … amicale et sereine. Résignées, les jeunes pousses s’exécutèrent et rentrèrent dans les rangs sachant que désobéir sera punit d’un funeste destin. Heureux de voir des enfant aussi sages, Rellum hocha affirmativement de la tête et prit place sur l’estrade principale tout en tirant une chariote haute de deux mètres recouverts d’une écran protecteur et solide qui ne laisse aucune information sur ce qu’elle renferme. Seul quelques secousses laissent penser que quelqu’un ou quelque chose s’y trouve. Le docteur claqua des doigts et le mur derrière lui, qui s’avéra être un écran géant, s’illumina pour faire apparaître en grand le logo de l’armée Cold.
 
"Bienvenue, vous avez été choisi parmi tous les enfants d’Héra pour être éduquer par ma personne pour que je vous offre un futur radieux au sein de l’armée du seigneur Freezer. Bien que je souhaite débuter les cours avec extase, il est d’abord de mon devoir de répondre à vos questions."
 
Un silence total et pesant s’installa dans la salle de classe.
 
"N’ayez craintes, je ne punis pas l’ignorance infantile. Bien au contraire je préfère récompenser la soif de savoir de connaissance et de vérité."
 
"Pourquoi vous avez tué ma famille ?"
 
L’entièreté des regards se posèrent sur l’audacieux jeune homme au longs cheveux roux attaché qui a osé. Une tension insoutenable envahit l’espace mais fut vite chassée par un léger applaudissement du professeur à la surprise générale.
 
"Excellente question Tormen. Oui je connais vos noms et vos passés à tous et je suis ravi que tu sois le premier à t’exprimer. Pour en revenir à ta question, parceque c’était nécessaire mon petit. Je vois déjà de l’incompréhension dans ton regard, donc faisons plus simple. A l’exception de t’avoir engendré, que t’ont apporté tes parents."
 
"Ils … ils m’aimaient."
 
"Je n’en doute pas un seul instant, mais est ce que cet amour était bon pour toi ?"
 
Des larmes commencèrent à parler sous les yeux rougit du questionné.
 
"Que … que voulez-vous dire ?"
 
"Tu cherche à comprendre au lieu de renier, c’est bien. Saches que lorsque le seigneur Freezer et son armée ont pris votre planète aux mains de cet incapable de sultan, des offres d’emploie ont été offert à tous les habitants. Certes beaucoup de ces postes sont relativement ingrats, mais c’est toujours mieux de travailler pour une noble cause et gagner son dut que de mendier ou voler pour des miettes de pains. Hélas, ton père et ta mère ont préféré faire passer en priorité leur fierté et leur orgueil avant ton bonheur en se joignant à une vaine et répréhensible rébellion. Ta famille était mauvaise, Tormen."
 
A nouveau plus un bruit, mais Rellum sait que la majorité, dont le principal concerné, ont encore du mal à adhérer à son idéologie. L’éducation prend du temps et n’est pas chose aisée, mais avec de l’effort et un fin esprit pédagogique il sait qu’il peut sauver un maximum de ces bambins. Par ailleurs une fillette au crâne rasé au nom de Vissera leva timidement la main, suite à quoi le professeur d’acier invita de la main à poser sa question.
 
"Pourquoi nous ?"
 
Dès lors, la lentille de Rellum brilla d’une lueur sanguine intrigante, comme si l’enfant venait de poser le doigt sur quelque chose que le colosse de fer pétille d’impatience de faire découvrir. Ce dernier se tourna vers sa fameuse chariote et pianota sur la console de commande à grande vitesse. Aussitôt, la partie supérieure du conteneur se rétracta révélant une cage aux barreaux de fer cuivrées. Et à l’intérieur de cette prison obscur, se trouve une femme, nue, à la chevelure noirs profonds et à l’expression remplit de rage. Si elle n’était pas bâillonnée, nul doute qu’elle aurait déjà jeté son venin verbal. Bien qu’il n’y ait que son visage, ses bras enchaînées et sa poitrine de visible, une queue de singe fouette avec colère l’air.
 
"Ceci, mes enfants, est une femelle sayan. Comme les parents de Tormen, elle a décidé de vouer sa vie dans la mauvaise voie et a fait des choses terribles qui n’engendre que souffrance et désordre. Jusque là aucune différence à une exception prêt. Savez-vous laquelle ?"
 
Une énième fois supplémentaire, le silence fut la seule réponse. Le docteur décida alors d’éclaircir leur esprit.
 
"Vos ancêtres ont choisi leur sombre futurs par défaut et ignorance, s’ils avaient disposé du savoir que je m’apprête à vous faire don, vous et eux n’auriez pas eut à subir vos anciennes conditions affligeantes. Vous êtes une race qui peut faire le bien, mais eux …"
 
Dans un ultime appuie de touche digitale, le reste des parois qui cachait l’intimité de la guerrière de l’espace s’effondra. L’intégralité du corps de la prisonnière est désormais visible dont son ventre tendu et bien rond. Elle est enceinte d’au moins huit bon mois ! Doucement, mais surement, Rellum s’approcha de la captive, passa sa main droite entre les barreaux et tâta médicalement le centre d’intérêt sous les protestations étouffée de la future mère.
 
"Eux … ne sont que d’ignobles macaque dont les gènes ne sont voués qu’à la destruction et l’anarchie. Ils ne naissent que dans l’objectif d’assouvir leur appétit insatiable de bataille sanglante, de fornication et d’adrénaline. L’univers n’est pour eux qu’un terrain de rage et de douleur dont ils se délectent avec délire pour atteindre une puissance terrifiante pour répéter le même cycle. Malheureusement pour eux, il n’y a qu’une seule option …"
 
La captive hurla de douleur et lâcha un torrent de larme lorsque son geôlier pénétra son enveloppe charnelle pour y chercher un bien qui lui appartient pourtant de plein droit. La main d’acier froid touilla dans le mélange de chair et de sang pendant une bonne dizaine de seconde avant de la ressortir avec en prime une bien sinistre trophée : un fétus presque à maturité qui commence déjà a pousser des cris juvéniles d’inconfort. Le corps de la petite chose pendouille en gigotant le long du cordon ombilical tenu par la poigne de fer du docteur. Puis, sans prévenir, le chirurgien sectionna le lien qui unit mère à fils avant de montrer le braillard à la foule dont une bonne partie lâchèrent supplications, demandes de pitié, des hoquets d’effrois ou des déjections de biles. Et c’est à l’apogée de ce tohu-bohu que la conclusion sonna.
 
"Le génocide !"
 
Dans un geste de mépris absolu, Rellum fit tournoyer son fléau sanguinolant de trois rotation complète avant de l’éclater tête la première contre les tiges de la prison. Le corps du bambin se disloqua sur le coup, ses membres se détachèrent et ses os de verre se brisèrent. Ses maigres restes allèrent percuter mollement sa génitrice qui saigne toujours de sa césarienne. A la vue de son rejeton en miettes, ses hurlements de douleur et de tristesse devinrent bien plus bestiaux et sa puissance monta en flèche. Ses yeux clignotèrent d’une ire azurée, tandis que sa crinière irradia d’une lueur solaire vengeresse. Son aura devint tellement violente que les élèves durent se réfugier sous leur bureau de peur et que son bâillon se déchira dans un ultime baroud de haine.
 
"CONNNNNNAAAAAAA…."
 
Plus rien, juste Rellum qui mis fin à ce sinistre spectacle en tirant un rayon oculaire directement dans la gorge de la captive à travers sa gueule grande ouverte. Celle-ci gigota un bref instant en prononçant des gargouillis incompréhensibles saturé d’hémoglobine avant qu’elle ne rende l’âme dans une ambiance de mort. Le professeur retourna à son pupitre dans un calme olympien et s’adressa à ses petits protégés.
 
"C’est contre ce genre d’atrocité que l’armée Cold est notre salut. C’est-à-dire en purgeant le monde des horreurs inférieurs tel que les sayans et en apportant stabilité dans les mondes en difficultés tel qu’Héra. Cela demandera force spirituelle et sacrifice, mais à la fin, la chaîne sera brisée et le monde enfin en paix. Maintenant, gagnez vos dortoirs, le cours d’aujourd’hui est terminé."
 
Bien entendu, Rellum enregistra la réaction de chaque enfant et sait lesquels il peut tout de suite écartés pour parfaire son projet humanitaire. Le lendemain, il n’en restera que deux cents trente-neuf.
Rellum
Rellum
Cyborg
Masculin Age : 29
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 373
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1600

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

Cours d'éducation civique [18+] Empty
MessageSujet: Re: Cours d'éducation civique [18+]   Cours d'éducation civique [18+] ClockMar 14 Jan 2020 - 18:33
Cela doit faire maintenant trois bons mois que la cargaison ait déposée exactement trois cents jeunes Héras sur la planète Freezer. Plus précisément dans le centre de rechercher scientifique premier de la planète, au connu sous le surnom de Cubique, où fédère un géant d’acier et de promesse qui n’aspire qu’au meilleur des futurs. C’est ce colosse doctoral qui s’est donné la mission cruciale d’instruire ces bambins afin qu’ils ne sombrent dans des voies sans logiques, sans importances ou sans ordres. Non, il s’est promis d’en sauver un maximum pour en faire des exemples charismatiques, aussi bien physiquement que psychiquement, qui refléteront l’importance de l’omnipotence du Cold doré.
 
Le premier jour fut sans doute l’un des plus éprouvants pour les gamins et gamines. Premièrement car ils devaient se faire à l’idée d’être temporairement prisonnier de l’emprise imposante du docteur Rellum. En effet, ce génial savant avait une réputation plutôt péjorative après ses expériences non éthiques qu’il juge lui-même médiocre : les Vulcans. Cela est également dût au fait qu’il a volontairement rasé un bidonville et ses vains habitants, uniquement pour faire une démonstration psychologique à un piètre représentant des ganshous ; Beelax dont les rapports semblent indiquer sa survie. Peu importe. La seconde raison est qu’ils ont vite compris que s’ils ne conviennent pas à l’idéologie du tortueux cyborg, ils ne reverront plus jamais la lumière, que ce soit celle du soleil ou de leur humble loge. Soixante-et-un n’ont pas été retenu.
 
S’en suivi le premier mois de formation, où le titan d’acier s’est uniquement concentré sur la motivation. Ces semaines-ci, il les a passé à questionner et à orienter la psyché des Héras sur les diverses activités exercées dans le monde. Cela va des affaires diplomates de l’armée du seigneur Freezer aux méfait pirates des sayans ou encore du mode de vie des divers aliens de l’univers. La vérité est qu’il n’y a pas de réelles bonnes ou mauvaises réponses à ces cessions, mais une bonne ou mauvaise impression. Certes certain peuvent mentir sur le papier, mais pas aux capteurs vidéo, de mouvement, de températures, d’ondes, d’hygrométrie, de pression, de tout ce qui existe dans ce vaste univers qui puisse déceler un mauvais comportement. Les vingt premiers jours furent éducationnels, les dix derniers furent inquisitrices. Cent trois têtes se révélèrent infectée par la déraison, seul les mines obscurs et purgatoires les attendent.
 
Le second mois se porta sur l’entrainement corporel. En effet, les cent trente-six élus, qui se sont révélé fidèles aux dogmes impériaux, doivent maintenant dompter leur corps afin qu’il réagisse à leur mental fort et discipliné sans avoir recours aux implants cybernétiques, cette étape est pour plus tard. Ce fut brutal et sanglant, pas un seul n’a perdu au minimum un dizaine de litre de sang et plusieurs kilos de chair que le docteur n’a dû remplacer ou recoudre. Il eut des accidents, mais rien qui ne tourna au meurtre grâce à la vigilante attention du geôlier de titane. Le but de cette trentaine de jours-ci est qu’ils doivent, le dernier crépuscule, survivre individuellement au minimum une minute face à un Rellum vicieux et féroce. Aussi surprenant que cela puisse paraître, seul vingt enfants n’y parvinrent point. Heureusement ces derniers sont au moins corrects mentalement et sont donc converti en ouvrier, peu importe le secteur.
 
Le troisième et dernier mois se porta sur les capacités intellectuelles de chacun. Inutile d’avoir des guerriers d’élite qui sont incapable de faire six plus neuf. Pour autant le but n’est pas non plus d’en faire des bêtes de science, loin de là. Ce sont bien plus les tactiques militaires, la gestion de mains d’œuvres et les capacités à réagir avec efficacité aux diverses et complexes situations. Dans une entreprise lambda c’est ce qui pourrait départager ceux qui pourraient devenir ou non cadre et donc pouvoir assumer et gérer toutes les responsabilités. Hélas, trente-six des étudiants na parvinrent pas à assimiler ces critères, mais ils pourront au moins devenir de fiables et zélé soldats de base.
 
Voilà, nous y sommes ! Après une centaine de jours, où l’on pourrait croire le robot des glaces inactifs, seul quatre-vingts jeunes pousses de dix ans sur les trois cents initiaux ont su prouver leur valeur. Ils sont capables de tenir tête à la vermine, de résoudre les attentats adverses, et surtout sont dévoué corps et âmes aux ambitions de l’empire intergalactique.
 
C’est dans une grande salle circulaire où trône en son centre un titanesque super-ordinateur aux multiples écrans clignotant tantôt d’algorithme vert fluo tantôt de formule bleu glace. Les enfants sélectionnées, nus comme des vers, se mirent avec discipline en cercle autour de l’amalgame de circuits et données. Après un court moment, un bruit de vapeurs vint briser le chant des bips informatiques et exactement quarante cuves translucides, contenant tubes et câbles, émergèrent devant les élus. Le visage inhumain du docteur Rellum apparut alors sur l’intégralité des émetteurs vidéo, la lentille carmine plus pétantes que jamais.
 
"Mes élèves, je suis heureux de vous annoncer que vous avez sut vous montrez à la hauteur de mes espérances. Malgré, les douleurs, les échecs et les vérités vous avez bravé. Il est désormais temps pour moi, l’empire et le seigneur Freezer en personne de vous féliciter pour vos efforts et votre fidélité. Avancez."
 
Sans une once d’hésitation, quarante duos juvéniles pénétrèrent dans leur cuve et branchèrent les multiples aiguilles dans leurs veines ainsi qu’un énorme embryon mécanique dans une prise spécialement intégré dans leur dos pour cet évènement. Il n’y a pas d’anesthésie, inutile face à une résolution aussi infaillible. Ainsi câblé chaque couple, qu’il soit mixte ou non, s’enlacèrent et attendirent avec un immense honneur leur éternel récompense.
 
Depuis son bureau, Rellum actionna l’ultime levier qui fit turbiner à plein potentiel les moteurs de toute le complexe cubique dans la salle circulaire. Les conteneurs transparents se fermèrent hermétiquement et se replissèrent en quelques secondes d’un étrange formol de couleur cyan. Ce liquide fortement concentré en dopant et en nanomachines donnèrent immédiatement un sentiment de bien être aux Héras qui sentirent immédiatement des changements physiques.
 
Alors que le gros câble dorsal injecte en continu de la matière première de haute qualité afin de perfectionner la transformation. Petits à petits, chaque groupe peuvent sentir leurs chaires pousser, muter, s’adapter. Leurs os se dissoudre et se recomposer. Leur réseau sanguin se gorger de cette délicieuse substance. Ces modifications s’opèrent en eux … mais pas que … entre eux également. Doucement mais surement, les muscles de chacun se nouèrent les uns aux autres. Leur peau bleue se mélangent pour donner un teint intermédiaire. Tout leur corps s’imbrique l’un dans l’autre dans une grandiose symbiose. Et enfin la partie la plus subtile, mais la plus intéressante : chaque cortex cérébral fusionna tout en étant électriquement stimulé par leur dévotion envers le glorieux destin qu’instaurera la lignée Cold et sa grande place dans le cosmos. Une volonté désormais immuable qui composera l’essence de ce qui se forme dans chaque vaisseau.
 
Je sais:
 



La métamorphose, suivi de très prêt de l’intégralité de la structure, dura une heure intense au total. Puis, toutes les lumières cessèrent de fonctionner, plongeant la chambre d’opération dans l’obscurité à peine évincer par l’azur phosphorescent du formol. Puis, chaque cuve se purgèrent du nectar high-tech, les connectiques à l’intérieur se rétractèrent et le sas s’ouvrit dans une volute de fumée bleuâtre. De chaque caisson, émergea un seul Héra adulte élancés aux aspects androgynes et à la musculature parfaite. Dès leur immersion, chaque nouveau-né se vit recevoir, via des tables flottantes, un uniforme d’élite.
 
"Ceci, mes élèves, est votre diplôme !"
 
Chacun enfila leur rôle et quittèrent la salle d’accouchement pour exercer leur service auquel ils aspiraient avec tant de conviction. Ces êtres, sont à la fois deux et un. Chacun est et sont l’avatar de l’idéologie du maître savant Rellum, se battra et battront pour une galaxie sans chaos ! Pour la perfection ! SA PERFECTION ! LA MEILLEUR PERFECTION !!!
 
"HAHAHAHAHAHAHA"
 
Il a réussi. Rellum est enfin parvenu à sauver des vies innocentes d’une fin tragique et sans avenir. Il leur a donner un rôle tout en servant ses intérêts de paix véritable. Il rit ? Il rit sincèrement ? il cessa cela immédiatement se sentant relativement gêné. Il ne doit pas se laisser aller, car il doit encore recevoir le jugement sévère et irrévocable de son seigneur de gel et de soleil. Mais au moins c’est fait.
 
Le monde sera sauvé de la folie.
 
Cours d'éducation civique [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Freezer :: Désert glacé-