Partagez
 

 Libération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Libération   Libération ClockMar 26 Avr 2011 - 22:42

Une marrée humaine, marrée d'hommes et de femmes tous déguisée en joker au visage pathétique et au regard fou. Il cherchait du regard tout badaut passant par la pour leur tirer une balle entre les deux yeux. Le pire dans la situation étais que le lieu étais entouré et barricadé par ces dégénérés et de grands barbelés empechant tout acces par la voie terrestre sauf par un tank follement bien armé et doté d'un bouclier alimenté par énergie atomique. Tout ces gens étais échappé des asiles, tuant le personnel, accompagné par les plus grands criminels de la pire espèce. Le Boss étais parmi eux, il pouvait facilement l’imaginer entouré de ces gardes du corp. "Le Boss" Comme il aimait se faire appeler étais un nain mafieux qui avais percé grace a des drogues incroyablement puissantes et des prostituès a profusion. Il avais été une prise de choix a l'époque pour le comédien et les minutemen. Archiméde survolait la zone entourant.Il aimait d'ailleurs se vanter avoir le même surnom que le grand Boss Stinger, celui duquel vient l'industrie du même nom. Les hommes en bas, voyant l'appareil approcher se mirent a tirer vers lui, espérant trouer le blindage ou les moteurs, rien n'y faisait évidemment. Il tirérent alors a coup de missiles vers l'appareil. Larguant des drones anti-missiles, Blake s'assura une défense parfaite et rien ne toucha l'appareil. Le problème étais que plus le comédien détruisait de missiles, plus ils s'en abbatais sur lui et plus il manquais de défense. Les réserves critiques, Le comédien fondit vers la terre , derrière les lignes ennemies avec comme objectif de semmer la pagaille a travers cette horde de folie.

Il étais temp de tuer.

Mettant Archiméde en vol stationnaire a quelque mètres du sol, Le comédien descendis et ordonna a l'appareil de partir se mettre le plus vite a l'abris. Edward avait son fameux sourire et un grand cigare en bouche. Oui, il étais temps de tuer

Le moteur de la sulphateuse démarra paresseusement et le grand cylindre noir se mit en rotation, actionnant tout les mécanisme de la machine. Un silence se fit pendant une demi milliseconde, laissant entendre une respiration: la sienne. De haut, la scene avait quelque chose d'épique: Un homme entouré de fous courant dans sa direction armé de couteau de cuisinne, esperant de pouvoir l'atteindre avant les coups de tonerre de l'arme. Elle, la géante, tira un premier coup de feu, puis un deuxième, puis les balles s'enchainèrent a une vitesse ahurissante, tuant encore plus d’adepte.Tournant sur lui même, Le comédien abatait de façon malsaine, se nourrissant de la peur des hommes qu'il avait en face de lui, se délectant des effusions de sang et hurlant a la mort son plaisir tout autour de lui. Les cadavres se jonchait les uns sur les autres, forment une barricade pour les suivants, obligés de marcher dans ce qui étais une bouillie de leurs anciens camarades de folie. La paix n'existait plus, la douceur disparu et ce combat n'étais qu'une comédie ou gagnait ceux qui avais les armes les plus grosses et les plus impressionnantes. La mort n'étais plus qu'un passage avant l'enfer pour tout ces alinénné que tuait le comédien. D'une grande inspiration, Blake tira sur son cigare avant de jeter son arme apres l'avoir préalablement rechargé: il voulait maintenant jouer a un autre jeu. Le regard aussi fou que ces ennemis, Blake s’empara de ces deux pistolets et tira a répétition, atteignant la tête de tout ces adversaires, les faisant s'effondrer dans un silence macabre, laissant place au suivants qui vint de plus belle. Un coup de feu autre que les sien retentis alors: cherchant le plus vite possible du regard, il apercus Boss entouré des guardes du corp de celui ci. Inspirant un grand coup, Blake tomba alors dans sa rage guerrière.

Le cigare tomba, tel un masque libérant le porteur d'un sceau, retenant une bête

Les ennemis ressentirent alors une terreur incontrôlable, mué par on-ne-sait quoi, d'on-ne-sait ou.
Courant vers ces ennemis, Blake ramassa son énorme arme et fondis dans la direction du Boss, anéantissant toute forme sur son passage. Tel une vague les ennemis mourrait les uns après les autres, une dernière danse mortuaire avant le noir sur scène pour eux.Les premiers hurlements de terreur se faisait enfin entendre: les hommes avait retrouvé la raison. Evidemment, cela ne leur évitait pas la mort infâme qu'ils méritait: seul le sang purgeait le sang. Arrivant quasiment sur Boss, Blake lança le canon de sa sulphateuse sur les gardes du corps et pendant qu'ils furent assomé, il en profita pour coller la tète du nain contre sa sulphateuse et la propulser au sol. Il tira alors avec une force sadique, faisant une vague de sang dur le sol. En quelques seconde, il laissa la sulphateuse planté dans le sol et tira de ces pistolets dans la tête des quatres gardes du corp. Il n'avais voulu entendre aucune supplication: voila des années que le jeu du pathétique n'avais plus aucun effet sur lui. Seul le son des tambours de guerres avait un intérêt pour lui. Toute cette agitation l'avvais fait reculer et dautres commencaient a s'armer de fusil, ne voulant pas mourrir dans d'atrocs souffrances. Il arrivait quand même des fous pour foncer sur Blake mais pas autant que avant. Il décida alors de passer a l'artillerie plus lourde: les munition a quantium enrichi.

Il ne les avais pris que pour ce combat, ce seul combat et elles consistait en des munitions a quantium habituelles avec un effet beaucoup plus pervert: en plus de faire exploser le corp de ces victimes, une partie du corp se cristalisait en ce qui l'avait tué, créant une bombe permettant de toucher ces congéneres. Il n'avait qu'une balle a introduire dans son pistolet, l'équivalent de plusieurs mois de préparation. Il l'a tira.
La balle entra dans le canon puis subit une explosion la soufflant a l'air libre. Elle sifla dans la diredtion d'un homme dans la foule de tireur et elle lui transperça la cage thoracique. Immédiatement, les cristaux se multiplièrent, formant un reseau dans le corp de l'homme pour finallement exploser. Les compagnons se prirent alors un éclats au moins, ce qui provoqua le même enchainnement et un effet boule de neige. Le comédien s'éloigna assez pour ne pas subir les foudres de cette attaque. L'incroyable puissance de cette bombe se propagea sur tout un des anneaux d'homme entourant la mairie, les faisant exploser dans une bombe de sang et de quantium impressionnante. La scène étais monstrueuse a voir et Blake s'en léchais les babines. Alors qu'il pensait avoir fait un ménage gigantesque, il vit courir vers lui l'anneau extérieur des hommes qui protégeais les frontiéres des acces a la place forte. Il fondait sur lui, surement trois fois plus nombreux que ceux qu'ils avais déja tué.

La pluie battante acide agressait tout les sens et étais véritablement un enfer. Brulant quasiment la peau, il fallais lutter intérieurement pour ne pas sombrer dans l'abandon de ces forces

Le combat ne faisait donc que commencer...
Il étais donc temps de tuer
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockMar 26 Avr 2011 - 23:27
Alors qu'il marchait tranquillement bien que pensif, Epsilon fut interrompu par une bande de fous. Ils étaient à cent mètres environ de lui et ils rigolaient, un vrai rire de psychopathe. Ce qui correspondait très bien à leur apparence, le visage maquillé en blanc, avec les lèvres rouges et les yeux entourés grossièrement de noir. Pour compléter cette panoplie du fou à lier, ils étaient tous vêtus d'un manteau long et violet.
Au début il les remarqua à peine mais l'un d'entre eux lui tira dessus, ou du moins essaya car la balle passa à deux mètres au dessus de lui. Le tireur rigola encore plus comme si son tir était une bonne blague. Ses compagnons firent de même et après quelques secondes ils se mirent tous à le viser.
Epsilon réagit au quart de tour, il sorti son fusil à pompe, l'accrocha à sa hanche droite, prit sa foreuse en main et fonça à toute vitesse vers ses ennemis. Ils tentèrent de l'abattre mais les quelques balles qui le touchèrent furent déviées par la combinaison, et à peine prirent-ils conscience de leur erreur qu'il les tua tous d'un coup de foreuse. Les têtes explosèrent toutes les trois les unes après les autres, de droite à gauche suivant le mouvement d'Epsilon. Le sang gicla et les corps tombèrent, morts bien avant de toucher le sol.
Pendant un moment il faillit regretter son geste puis il réfléchi. L'ordre passait par la destruction du mal et du chaos et ces hommes et femmes corrompus par ce Joker étaient les deux à la fois. Ils méritaient d'être exterminés. Il continua donc son chemin sans se retourner et sans aucune pensée pour ces êtres devenus fous.
Mais alors qu'il reprenait sa route il se rendit compte qu'il n'avait pas de destination, juste un but. Il regarda donc aux alentours s'il voyait une direction favorable à son destin. Pas le musée, ni le complexe sportif et encore moins le centre commercial. Mais voilà ! La mairie, il devait s'y rendre et prendre le contrôle des lieux.
Il s'y rendit donc en suivant les panneaux et en tuant les aliénés qui passaient trop proches de lui. Mais il se rendit compte rapidement que plus il s'approchait du centre politique de la ville plus les psychopathes se faisaient nombreux. Et en écoutant bien le son augmentait aussi, des bruits d'explosions et de coups de feu surtout. En écoutant mieux encore il s'aperçut qu'il y avait deux sons distincts, les tirs des humains devenus fous, nombreux et causant peu de bruit et un autre, celui d'une arme plus puissante. Et aussi le vrombissement d'une machine comme un hélicoptère. Peut-être y-avait-il une autre personne qui avait décidé de s'opposer au règne des monstres dans cette ville, quelqu'un pour détruire les idéaux du Joker.
Cette perspective le rendait un peu euphorique, ils ne seraient pas trop de deux pour mater cette révolution et à priori cette personne se débrouillait plutôt bien. Epsilon arrive enfin aux abords de la mairie, les fous furieux étaient cent fois plus nombreux qu'avants, tous protégeaient le bâtiment. C'est alors qu'il le remarqua, cet homme en costume noir et avec un masque assorti. Il portait une arme qui tirait des balles à une vitesse hallucinante et des pistolets avec lesquels il visait parfaitement la tête de ses ennemis.
Il avait donc un allié, content de cette nouvelle, Epsilon se mit à l'attaque, un groupe de fous se tourna vers lui lorsqu'ils l'entendirent. Il les chargea, foreuse en avant et en décima une bonne dizaine, il sortit ensuite son fusil à pompe, abattant les ennemis deux par deux.
Puis il se décida à utiliser ses nouveaux pouvoirs, il commença par le feu, un psychopathe s'enflamma instantanément, certains de ses alliés se jetèrent sur lui pour l'éteindre, ils s'embrasèrent aussi à son contact. Il enchaîna avec l'électricité, cela paralysa plusieurs opposants et en tue quelques uns, vint le moment de passer aux choses sérieuses...
Epsilon dressa sa foreuse vers le ciel, comme un héros ou une statue puis la dressa devant lui et commença le massacre. Les corps tombaient et s'enchaînaient, de temps à autres des balles ricochaient sur lui. Il se dégagea un petit chemin avec son fusil et profita d'un petit moment de répit pour se faire une piqûre à un endroit prévu pour dans sa combinaison sur son bras droit. Il décida de montrer toute sa puissance en en prenant deux de suite, ce qui déclencha un abus d'Eve dans son corps qui durcit. Il utilisa alors son plasmide de feu de nouveau et sa combinaison s'embrasa, sa foreuse devint alors terriblement brûlante.
Epsilon se jeta dans ce flot de zombies et en décima presque une centaine avec sa montée de chaleur.
Lorsque l'effet de l'abus d'Eve s'estompa, il constata les dégâts. Un nombre incalculable de fous gisaient sur le sol, autour et derrière lui surtout. Certains complétements calcinés, étaient devenu des tas de cendres ou de petits brasiers. Epsilon se rendit alors compte que cette capacité spéciale le rendait un peu inconscient, il avait dans le feu de l'action, dans tous les sens du termes, détruit deux maisons et une était en flamme.
La mairie en face de lui était toujours intact et l'homme qu'il avait vu avant avait l'air d'avoir tué beaucoup d'hommes aussi. Epsilon tourna son regard vers lui, le silence s'installait, les fous fuyaient, et plus personne n'attaquait, pour le moment.
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockJeu 28 Avr 2011 - 2:05
Un groupe de silhouettes monstrueuses venait de poser le pied dans les rues de Satan City. C'était de monstrueux humanoïdes à quatre bras, dont les plus petits dépassaient les deux mètres. À la tête de ce groupe, une femelle aux courbes certes féminines mais à la brutalité toute aussi évidente que celle de ses congénères. Sheeva, autrefois un pion sur l'échiquier de Shao Kahn, empereur d'Outworld, qui avait osé tenter d'éliminer les Shokan lorsqu'il n'avait plus besoin d'eux. Les Centaures avaient prit leur place et sous les ordres de l'empereur, avaient affronté les nobles guerriers Shokans sur les plaines rocheuses d'Outworld mais Sheeva ne l'avait pas entendu de cette oreille. Motaro avait succombé sous les coups de la Shokan enragée et Shao Kahn avait subit le même sort. Maintenant, le peuple demi-dragon avaient trouvé l'asile en Australie suite à un accord fait avec les grand dirigeants du royaume terrestre. Seulement, les Shokan devaient en retour défendre la Terre aux côtés des autres grands guerriers, face à de possibles invasions. La Terre n'avait pas mit de temps à être mise en péril, car Satan City, la capitale, s'écroulait sous la folie provoquée par le maire de la ville, un certain Joker et les plus grands criminels de la villes provoquaient des carnages incroyables. Sheeva et son contingent de guerriers allaient remettre de l'ordre dans tout ça.

-Séparez-vous et achevez-moi tous les fous de cet endroit! Montrez-leur la puissance des Shokans!

Les guerriers poussèrent un cri de guerre qui résonna dans la rue, avant de prendre chacun une direction. Les guerriers frappèrent avec force, beaucoup de criminels furent tués sur le coup. Sheeva elle-même ne donnait pas sa place, le premier sur lequel elle avait mit la main s'était retrouvé entre les bras inférieur de la kombattante, les deux poings du dessus le martelant sans qu'il puisse se libérer. Sheeva continua à progresser dans les rues, s'attaquant à quiconque cherchait les ennuis. La plupart tentèrent de fuir face à cette monstruosité qui transformait tout le monde en chair à pâté, ils furent vite rattrapé et massacré. La Shokan protégeait les citoyens non-infectés qu'elle croisait de temps à autres, non par compassion mais par devoir, suite à l'accord passé en échange d'une terre d'asile. Sheeva ignorait ce qui avait causé ce carnage, la majorité des gens avaient l'air de porter un maquillage de clowns, se mettant à rire comme des cinglés en poignardant quiconque passait trop près, avant de s'écrouler en riant jusqu'à la mort. Un autre cinglé subit la colère de la Shokan, se faisant brutalement arracher la tête alors qu'avec ses bras inférieurs, Sheeva lui tenait fermement les poignets pour l'empêcher de fuir. La guerrière continua d'avancer, bientôt elle vit des cinglés s'éloigner en courant d'une bâtisse plus loin, où le sang souillait les murs et la rue. Sheeva en intercepta quelques-uns, les balayant de ses quatre bras puissants et elle envoya des boule de feu sur les fuyards. Elle se tourna ensuite vers la bâtisse, la mairie, apparemment. Deux hommes armés jusqu'aux dents étaient présents, dont l'un était dans une combinaison de plongée, un accoutrement assez étrange, considérant qu'il n'était pas du tout sous l'eau. Ces deux-là avaient-ils quelque chose à voir avec toute cette histoire? Sheeva s'avança, se tenant bien droite devant eux, les bras supérieurs croisés alors que les mains inférieures étaient posées sur ses hanches, fixant les deux individu avec un regard suspicieux.

-Qu'est-ce qui se passe ici? Avez-vous quelque chose à voir avec tout ça? répondez!

La femme prit un ton autoritaire, elle prenait ce "contrat" au sérieux. Il lui fallait savoir qui étaient ces deux hommes avant de leur casser le cou.
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockDim 1 Mai 2011 - 22:02
La mort, ce lieu sentait la mort a plein nez.

Les tas de corps étais la, empilés involontairement, tous abbatus par le comédien. Le massacre avais été énorme, gigantesque a vrai dire. Il avais tout simplement tué tout les ennemis sur la deuxième ligne de front et une bonne partie sur la troisiéme ligne. Les défenses -quoique d'avant guerre- du batiment pouvait impressionner par leur taille imposante et leur nombre d'hommes. La mairie étais cernés par les sous fifres du Joker comme des moustiques autour d'une lumière. La troisième ligne de défence étais celle qui entourais la mairie au plus pres avec les meilleurs tireurs et les plus fous de tout les fous (c'étais d'ailleur ici que ce trouvais Le Boss. la deuxième strate avait quasiment été décimé grace a son prototype de munition a quantium enrichi. Cela ce voyais simplemment par les traces au sol de bouillie humaine et de cristaux verts transparent. Enfin la première couche, la plus nombreuse, étais celle composé des adeptes chargé de garder la gigantesque barricade autour de la mairie. Sans archimède, il se serait évidemment arrété la vu le nombre et même grace a son arme qu'il avais déchainé, il n'aurait pas pu en venir a bout.

Lui étais désormais au niveau de la première ligne, proche de la porte d'entrée de la mairie. La sulphateuse crachait encore des balles par milliers autour de lui, atteignant quasiment tout le temps leurs cibles. La troisième ligne fondait sur lui et il devait assurer le font dans tout les sens: dérriére, les derniers de la première ligne défendais corps et ames la porte, ceux a droites et a gauche ne se laissait pas faire non plus et ceux qui arrivait au loin donnait lze sentiment de ne pas y arriver au comédien. Une balle lui frola l'épaule en faisant ainsi une entaille. Son rithme dans sa dance de mort se cassa et il hésita. Il se prit alors en croisé quatres balles heureusement visé sur le gilet pare balles mais Blake eu le soufle coupé.

Il savait que c'étais fini, qu'ils allait reprendre le dessus et le finir. Il ferma les yeux et ria, attendant la mort.

Elle vint mais pas comme il l'immaginnais.

Au loin, un homme au costume étrange de rapprochait de la ou il étais, tuant les hommes sur son passage. Il avais accompli un miracle: il étais simplement passé par l'entrée!! Les hommes autour du comédien hésitèrent a tirer et Eddy ne se fit pas prier pour les plomber. Et le massacre reprit de plus belle, s'amplifiant et il permit a l'étranger de le rejoindre en tuant quelques un de ces hommes dégénérés. Il acxcomplit une chose alors étrange: il se figa tel une statue héroïque de la grèce antique puis il se déchaina un torrant surpuissant de violence. Une seconde après, il vit que la plus grande parie des ennemis pres de la mairie étais mort. L'impact avait été incroyablemment puissant et c'étais des litres et des litres d'émoblobine qui s'accumulait dans les égouts désormais. Ce retournemment de situation avait été un don d'un dieu surement, en tout cas, il en riait bien. Un silence se fit alors: plusieurs dizaines de mètres les séparait encore des tres nombreux adeptes entourant la barrière principale, celle le plus éloigné de la mairie. Ils avaient été tellement pris au dépourvu que le temp qu'ils s’aperçoivent de quelque chose, les autres poste de défences étais entièrement décimés violement. Pendant un court laps de temp, un silence s'imposa: la terreur des ennemis étais palpable. Le comédien eu a peine le temp de dire une chose mais cela lui suffit amplement:

"Toi, tu me plait gamin!"

Il ria de bon coeur et lui demanda de l'accompagner pour terminer le travail en tuant les derniers ennemis se situant a une cinquantaine de mètres de la. Il l'invita l'homme qui l’accompagnait a prendre son temps pour aller vers eux, tuant les rscapés d'une balle entre les deux yeux avec ces deux flingues. Blake sortit alors un nouveau cigare et l'alluma avant d'aspirer une grande bouffée de cette drogue incroyablement agréable a ces yeux. Alors qu'il arrivait vers le lieu de mort ils se rendit compte qu'ils n'était pas seul.Une femme au quatre bras et plusieurs hommes aussi puissamment armé livrait une bataille incroyables contre les hommes du joker. Il demanda a Epsilon de regarder et d'économiser ces forces pour attaquer la mairie. Ce groupe semblait doté d'une belle puissance rien que par leurs bras. Le comédien ria de plaisir a voir que sa quête ne s'accomplissait pas tout seul et qu'il allait finalement pouvoir délivrer cette ville du chaos qui s'organisait. Il étais un héros une fois de plus et même si il allais abuser de tout, tout le monde le considérerait une fois de plus comme tel.

Au bout de cinq minutes, le combat se termina et plus aucun des hommes n'était vivant dehors, plus aucun. Grace a Epsilon et a sheeva, il avait enfin réussi a accomplir une partie de son objectif. Alors qu'il étais au sol, a patienter et racontant une blague a Epsilon, la femme s'approcha d'eux et pris une voix autoritaire.

"Qu'est-ce qui se passe ici? Avez-vous quelque chose à voir avec tout ça? répondez!"

Le comédien se leva, ria comme il en avait son habitude et regarda la femme

"On ta déja dis que tu ferait fureur dans le monde du porno? Hahaha"

Quand il repris son serieux, il regarda d'un pied égal la femme

"Moi et l'homme poisson que voici, on rétablis ce putain de bordel dans cette ville désespérément conne a ne pas réagir! Et tois aussi apparemment! C'est coll et tu va pouvoir nous aider! On va enculer le joker et lui faire regretter d'être née! Pour sa, on va entre dans la mairie et faire un sacré fucking carnage. Quand tout sera terminé, j’accéderais a la radio sécurisé du maire pour annoncer a la population que la ville est saine et sauve. Allez, j'pense qu'on va pas les faire poiroter plus longtemps les gens!"

Que les autres le suvent ou pas, il en avait a peu pres rien a faire vu que quoi qui ce passe, il prendrait ce batiment au péril de sa vie si il le fallait. Blake se retourna quand même vers sheeva pour lui parler

"Ah oui et j'y pense Baby Doll ,j'vais t'appeler comme sa tant que je connais pas ton vrai nom, je te conseille de laisser tes troupes ici vu que a trois on aura assez de poid pour leur faire manger leur culs a l'interieur! Et puis si d'autres viennent en renfort, tes hommes "Atlas" seront pret a s'amuser!"

Apres, sa, il ne retourna plus a part pour faire un sourire a Epsilon.

Dans un silence complet, Le comédien avança vers la porte de la mairie avec un pat lent et réfléchi, donnant a sa démarche une puissance guérière.
La grande porte de la mairie entiérement en bois donnait sur un tres grand hall ou des endroits pouvait être fortifié pour la défendre. A l'interieur, il le savait, il y avait de tres nombreux hommes cherchant a tuer ou a etre tué pour leur dieu Le Joker.

Comédien leva son pied et l'abbatis violemment sur la porte, brisant la charnière et faisant voler les portes a l'interieur. La sulphateuse se remit a chanter la mort et il arosa la zone généreusement de ces balles chargés au quantium, faisant exploser leurs cibles et déstabilisant les autres. La salle étais pleine de au moins deux cent personnes et cette scène de boucherie serait encore plus sanglante qu'a l’extérieur. Quoique fasse ces complices dans la libération de la mairie, le comédien les assista, les aidant dans une passe difficile ou simplement en leur dégageant le passage.

Un frisson de plaisir parcoura l'échine de Blake: le combat serait jouissif
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockLun 2 Mai 2011 - 19:33
Durant le silence total qui régna quelques secondes, Epsilon put entendre la voix de cet homme très bien équipé en armes et en protections :

- Toi tu me plais petit !

- Vous aussi, vous m'avez l'air d'un sacré comique... Mon nom est Epsilon.

Il confirma cette phrase en riant fortement.
Cet homme l'invita ensuite à achever les derniers fous avec lui, il accepta immédiatement. Il n'avait pas eu de compagnon de voyage et de combat depuis bien longtemps. Et commettre un massacre avec une personne, il n'y avait pas mieux pour souder des liens !
Il tira une balle en plein dans la tête d'un psychopathe avant d'allumer un cigare.

Epsilon eut alors un rapide flash-back, il voyait une femme, bien habillée qui fumait, elle le regardait droit dans les yeux...

Le Comédien le ramena à la réalité en lui disant d'économiser ses force et de regarder derrière eux. Un groupe d'hommes à quatre bras étaient guidés par une femme d'une même constitution. Son nouvel ami se remit à rire, un homme très joyeux, ça lui serait bénéfique, lui qui était toujours sérieux. Quelques minutes après, le calme était revenu devant la mairie et la femme les interpella d'une voix autoritaire alors que Blake commençait à lui raconter une blague. ça pourra attendre, il valait mieux savoir ce que voulait cette inconnue.

- Qu'est-ce qui se passe ici? Avez-vous quelque chose à voir avec tout ça? répondez!

Epsilon n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche pour lui répondre que le Comédien s'en chargea, en commençant forcément par une boutade...

- On t'a déjà dis que tu ferait fureur dans le monde du porno? Hahaha

Moi et l'homme poisson que voici, on rétablis ce putain de bordel dans cette ville désespérément conne a ne pas réagir! Et toi aussi apparemment! C'est coll et tu va pouvoir nous aider! On va enculer le joker et lui faire regretter d'être née ! Pour sa, on va entre dans la mairie et faire un sacré fucking carnage. Quand tout sera terminé, j’accéderais a la radio sécurisé du maire pour annoncer a la population que la ville est saine et sauve. Allez, j'pense qu'on va pas les faire poiroter plus longtemps les gens !
Ah oui et j'y pense Baby Doll, j'vais t'appeler comme sa tant que je connais pas ton vrai nom, je te conseille de laisser tes troupes ici vu que a trois on aura assez de poids pour leur faire manger leur culs a l'interieur!
Et puis si d'autres viennent en renfort, tes hommes "Atlas" seront prêts a s'amuser!


Blake se retourna alors vers lui et lui sourit avant de fracasser la porte massive de la mairie pour y entrer. Epsilon se le va et lui emboîta le pas, prêt à en découdre de nouveau avec les fous du Joker. Il prépara une seringue qu'il prit dans sa main gauche et dégaina son fusil à pompe de la droite.
Il put constater que son partenaire possédait une arme pour le moins étonnante, elle glaçait puis faisait exploser les personnes, cela en dérouta bon nombre pendant qu'il semblait bien en profiter.
Epsilon n'éprouvait pas véritablement de plaisir à tuer des gens mais il le fallait pour le bien de cette ville, il s'en donna donc à cœur joie. Tuant une bonne dizaine de personnes avec seulement six munitions tellement ses ennemis étaient collé les uns aux autres !
Il profita de la débandade des fous pour se recharger en Eve puis il électrifia un groupe de personnes au premier étagez, certains tomèrent par dessus la rambarde, les autres s'effondrèrent sur le sol.
Un serviteur du Joker l'approcha, il l'assomma avec son gant et au lieu de le forer, il décida de l'envoyer derrière lui voir ce que cette femme à quatre bras en ferait.
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockLun 2 Mai 2011 - 22:24
Sheeva eût réponse à sa question, quoique d'une façon plutôt désagréable et sexiste, une manie que certains humains avaient. Le nom du coupable de tout ce bordel fût du même coup dévoilé par le fou de la gâchette, c'était l'oeuvre d'un certain Joker et ces deux individus étaient en train de libérer la ville, tous comme les Shokans le faisaient. Tout était déjà un brin plus clair. Sheeva serra un poing, qu'elle brandit devant elle suite aux remarques peu agréables de ce moustachu au gros fusil.

-Surveilles ta langue, humain, ou je t'apprendrai le respect par la manière forte! Je suis Sheeva, commandante des troupes Shokans, je viens protéger cette ville comme l'ont juré mon peuple en échange de l'Australie.

Maintenant que la brève présentation était faite et que la raison de la présence des monstrueux semi-dragons était dévoilée, Sheeva se tourna vers les deux Shokans qu'elle avait gardé avec elle.

-Restez devant l'entrée et interceptez tous les fous qui pourraient venir en renfort.

Les deux guerriers surveillèrent les alentours alors que Sheeva, elle, suivit les deux individus à l'intérieur de la mairie. Des groupes d'hommes tentèrent de stopper le trio mais ils furent rapidement mis en pièces. L'homme-foreuse balança un fou par-dessus son épaule, lequel fût intercepté par la Shokan. Sheeva décida de créer un petit bain de sang afin de montrer la puissance de son peuple, chacun de ses bras tenait l'un des quatre membres de l'homme qui hurla. Sheeva leva un pied pour frapper le torse de sa victime de toute ses force. Il restait maintenant deux bras et deux jambes dans les mains et un homme-tronc atterrit entre Blake et Epsilon. Sans attendre de réaction, la Shokan avança à grand pas, tabassant sauvagement quiconque se mettait en-travers de son chemin.

-Pitoyable, cette ville s'est laissée contrôlée par ces insectes rampants!

Quelques hommes arrivèrent, armés de pistolet. Leur première cible fût l'horrible monstre à quatre bras qui envoyait voler les gens comme de vulgaires fétus de paille. Sheeva esquiva les coups du mieux qu'elle pouvait, en encaissant quelques-uns. Elle sauta un petit mètre au-dessus du sol, se laissant tomber sur celui-ci de tout son poids, quiconque était près d'elle à se moment perdit l'équilibre. tout de suite après, elle sauta à nouveau, en direction des tireurs, cette fois. L'un d'eux se fît défoncer la cage thoracique sous les pieds de la kombattante, alors qu'un autre se prit une boule de feu au visage. Sheeva frappa le bras d'un dernier pour le désarmer, après quoi, elle le remit sur ses pieds. L'homme prit quelques douloureux coups, restant ensuite debout, étourdit. Sheeva abattit avec force ses poings sur la tête du pauvre homme, l'enfonçant dans le sol jusqu'à la taille, à la Superman.

-Finissons-en, mes guerriers auront le temps de libérer une bonne partie de la ville en attendant qu'on finisse ici.
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockVen 13 Mai 2011 - 0:16
(Epsilon, passons le tour de Boss, il a pas l'air très dispo, ces temps-ci.)
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockVen 13 Mai 2011 - 22:41
Après avoir envoyé le malheureux (si l'on pouvait bien le nommer ainsi car dans son état on ne devait pas ressentir grand chose) par dessus son épaule, il se retourna brièvement pour voir ce que cette Shokan nouvelle venue en ville en ferait. Il ne fut pas déçu, elle l'agrippa à l'aide de ses quatre bras pour le bloquer totalement, le fou rigolait, un rire dément, il n'avait pas l'air préoccupé par sa condition et sa future mort. Sheeva lui asséna un coup de pied terrible ce qui sépara le tronc du reste et l'envoya à un mètre devant lui.
Cette femme ne faisait pas dans la dentelle, un bon point. Elle continua à fracasser les personnes passant à côté d'elle puis elle sauta sur des tireurs, les écrasant de ses pieds apparemment très puissants, elle usa même d'une boule de feu, elle ne possédait à priori rien qui puisse créer des flammes, de la magie sans aucun doute. Intéressant...
Epsilon reçut alors un coup sur le crâne, enfin son casque plutôt, cela lui résonna dans les oreilles, il se retourna pour se trouver face à un autre groupe d'aliénés. Il ne prit pas le temps de réfléchir et dégaina sa foreuse pour foncer dans la masse. Le sang gicla, des bras et des troncs tombèrent, des organes explosèrent ou se retrouvèrent éparpillés sur le sol. La mairie qui avait du être prestigieuse était maintenant un champ de bataille ensanglanté et ravagé.
Epsilon repensa alors à ce qu'avait dit Blake, ils devaient trouver la radio et prévenir les citoyens que la ville était sécurisé. Ne connaissant pas du tout les lieux, il décida de nettoyer la place pour que le Comédien fasse son boulot. Il tenta de rejoindre Sheeva, non pas que les psychopathes le dérangeaient mais le sol, recouvert d'hémoglobine était devenu sacrément glissant !
Il arriva finalement à ses côtés :

- Alors Madame ? Mademoiselle ? Vous vous amusez bien ? Si vous le désirez nous pourrions visiter les sous-sols, je pense qu'ils rôdent de gens cachés ou alors on peut voir ce que nous réserve l'étage, qu'en dites-vous ?

Arriva alors un autre des hommes du Joker, avec cette fois ci, une mitraillette, assez vieille, du moins pour l'époque actuelle car pour lui, elle était plutôt récente, enfin de ses souvenirs d'avant, avant la cité sous-marine...
Même s'il savait que la femme n'en avait pas besoin, Epsilon s'interposa, son scaphandrier arrêtant la plupart des balles, il utilisa alors son plasmide de la nuée d'abeilles. Le résultat fut au delà de ses espérances, les insectes tueurs foncèrent sur son ennemi, le piquant des centaines de fois, son visage et son corps gonfla pour finalement virer au violet. Il finit par s'effondrer dans des spasmes violents et irréguliers. Et étonnamment, au lieu de retourner à l'intérieur de son corps (car elles semblaient bien venir de là) les abeilles se regroupèrent sur le cadavre et finirent pas disparaître, à l'intérieur, étrange, elles se faisaient sûrement un nid.
Il se retourna vers la Shokan, attendant sa réponse pour continuer le massacre à l'intérieur du bâtiment administratif. Massacre qui bien que sanglant ne durera sûrement pas trop longtemps vu le nombre d'ennemis déjà abattus...
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockSam 14 Mai 2011 - 19:45
Le trio avançait bon train, le sang giclait et les os se fracassaient. C'était là trois guerriers qui ne faisaient pas dans la dentelle, le Comédien et l'autre avec le scaphandre prouvaient que de simples humains pouvaient être tout aussi impitoyable que les shokans. Sheeva continuait à frapper avec vigueur, brisant quelques nuques et brûlant quelques maniaques avec ses boules de feu. La mairie se vidait plutôt rapidement, il restait à faire l'étage et le sous-sol. Epsilon se campa devant Sheeva lorsqu'un homme armée d'une mitraillette fît feu, le scaphandre bloqua les projectile alors qu'Epsilon utilisa une attaque étrange, qui fît apparaître des abeilles qui allèrent piquer l'ennemi jusqu'à sa mort. C'était décidément aussi impressionnant que douloureux.

-Pas mal, pour un humain. Je monte à l'étage, finissons-en!

Sheeva ne perdit pas de temps, empruntant l'escalier le plus proche. Il y avait quelques employés de la mairie qui se cachaient sous des bureaux et dans des placard, alors que des cinglés venaient tenter de stopper le monstrueux trio qui prenait d'assaut le bâtiment. Une fois de plus, Sheeva laissa libre court à sa brutalité, finissant les vies des psychopathe de façon brutale et douloureuse. Une fois les vermines balayées, Sheeva éleva la voix à l'intention des employés cachés.

-Sortez de vos cachettes, la voie est libre!

La Shokan avança vers le bureau principal, il n'y avait plus personne pour poser d'ennuis, le système de communication de la ville était maintenant sous le contrôle du Comédien, d'Epsilon et de Sheeva.
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockMer 18 Mai 2011 - 19:25
La Shokan le félicita, ou du moins reconnue qu'il se battait correctement. Elle ne semblait pas trop méchante mais elle se sentait certainement supérieure aux humains. Mais il devait avouer que lui aussi se trouvait meilleur que beaucoup d'autres hommes. Cause à la génétique certainement mais désormais il était plus fort.
Sa nouvelle alliée se dirigea alors vers les escaliers, il ne la suivit pas immédiatement, le temps d'abattre les derniers fous du rez-de-chaussé de quelques boules de feu bien placées.
Il monta au premier étage juste après, constatant que les fous de cet endroit étaient déjà abattus par Sheeva qui se trouvait désormais à côté du système de communication de la mairie. Comme le Comédien était présentement occupé, il l'utilisa à sa place.

- Ceci est un message destiné à tous les habitants de Satan-City, la menace des subalternes aliéné du Joker a été annihilée. La mairie est désormais sous notre contrôle.

Il se tourna alors vers la Shokan

- Dois-je leur donner notre nom ?

Il en profita pour observer plus en détails la femme qui lui faisait face.Elle était véritablement très grande, avec des cheveux bruns en queue de cheval et des yeux d'un rouge lumineux. Avec des yeux pareils pouvait-on voir dans le noir ?
Enfin, la question serait à poser plus tard, la situation y étant peu favorable.
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockMer 18 Mai 2011 - 19:48
La mairie fût bientôt contrôlée par le trio-choc, voilà qui redonnerait de l'espoir aux terriens. Sheeva posa ses mains inférieures sur ses hanches, croisant les bras supérieurs en regardant autour. Tous les cinglés étaient vaincus, les quelques employés de la mairie qui n'avait pas subit les effets du Joker Venom étaient sortis de leur cachette, remerciant leur sauveurs avec gratitude, malgré la sauvagerie avec laquelle les criminels avaient tous été tués. L'homme en scaphandre utilisa un appareil de communication pour signaler aux citoyens que la mairie était sous contrôle. Cependant, cela n'arrêterait pas les cinglés qui restaient car aucun d'entre eux n'était vraiment contrôlés par le Joker. Le poison avait simplement rendu cinglé tous ceux qui étaient infectés et poussaient les nombreux criminels à agir plus ouvertement. C'était une arme redoutable, du moins si le but était de provoquer un chaos sans bornes dans une communauté.

-Fais ce que tu veux, humain, j'ai fait ce que j'avais à faire ici. Mes guerriers doivent avoir libéré un quartier ou deux, maintenant.

La mairie était libérée, il restait à libérer le reste de la ville. Les forces de polices s'étaient ré-organisé, les pluies acides avaient été arrêtées et le Joker n'était plus en ville, tout allait pouvoir redevenir normal, en attendant une autre attaque d'outre-monde. Les envahisseurs potentiels ne manquaient pas, Shao Kahn pourrait très bien revenir, même si Sheeva était sûre de la mort de l'empereur d'Outworld.

-Il reste à libérer le reste de votre cité, je vais ensuite allez voir le dirigeant pour l'informer de la présence des Shokans.
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockMer 25 Mai 2011 - 14:31
Epsilon ayant eu confirmation il décida de l'annoncer, la Shokan et ses hommes devaient être connus pour leur participation à la libération de la ville.

- Les Shokans sont en grande partie vos libérateurs, ne soyez pas effrayés.

Il valait mieux prévenir que guérir, des personnes frôlant les trois mètres et possédant quatre bras ça pouvait faire paniquer...
Il coupa la communication et se retourna vers Sheeva, elle venait d'annoncer qu'elle voulait rencontrer le dirigeant de la planète. Pourquoi, peut-être trouverait-il des choses intéressantes.

Moi aussi il m'intéresserait de le rencontrer, cela vous dérangerait-il que je vous y accompagne ?

De plus, il n'était pas sûr de la position du palais et avec cette petit guerre civile, la moitié des panneaux devaient être arrachés.
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockMer 25 Mai 2011 - 19:30
Sheeva haussa les épaules, ne se préoccupant pas de ce que voulait faire l'humain, il pouvait bien la suivre, si ça lui chante. La grande guerrière, elle, sortie du bain de sang qu'était devenu la mairie, interpellant les deux Shokans laissés à l'entrée.

-Allez rejoindre un groupe pour aider les terriens, je vais aller faire un rapport au chef de cette ville.

Les deux colosses s'exécutèrent, s'éloignant du duo pour aller mettre leur force à contribution ailleurs en ville Sheeva avança d'un pas décidé, envoyant valser quiconque se dressait en-travers e son chemin. Elle finit par croiser un groupe de guerriers, donc le leader vînt faire un rapport.

-Le sud de la cité est sous notre contrôle, tout est en ordre.

-Parfait, continuer à remonter en ville, aidez les terriens que vous trouverez. Je pars voir le dirigeant de cette cité pour lui faire un rapport.

Le guerrier fît un salut courtois à sa supérieure avant de se tourner vers ses hommes et leur ordonner de continuer. Sheeva, elle, continua sa route, suivie par Epsilon. La route ne fût pas des plus animée mais il y avait à l'occasion un maniaque ou deux menaçant des innocents. Ils furent vite tabassés par la brutale kombattante. Après une route quasi-sans histoires, Sheeva arriva finalement devant le palais.
Invité

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockSam 28 Mai 2011 - 13:39
La Shokan sorti alors de la mairie, il la suivit à l'extérieur ou l'air était tout aussi infesté du goût sanguin. D'autres guerriers de sa race rejoignirent alors Sheeva. Elle leurs donna des ordres avant de poursuivre sa route dans la ville, enfin libérée du fléau du Joker.
Elle semblait connaître son chemin, Epsilon continua de marcher derrière elle en toute confiance.
Par moments, quelques fous encore vivants tentaient de les attaquer, les yeux exorbités, la bave à la bouche, les cheveux dans tous les sens. Bien évidemment, Sheeva et lui n'avaient aucun mal à les repousser, surtout que la plupart d'entre eux n'avaient même pas pris la peine de s'armer, les agressant à mains nus, mourant de la même façon.
Ils arrivèrent finalement devant le palais, il ne semblait pas avoir été touché par la catastrophe...
Cependant, les deux gardes bloquant l'entrée semblaient sur le qui-vive. Epsilon s'en approcha et les interpella :

- Bonjour, cette femme et moi même désirions voir le Roi. Est-il disponible pour le moment ?

En attendant la réponse des deux hommes, il se recula un peu et observa discrètement la Shokan, à travers son scaphandrier ce n'était pas compliqué. Si on appréciait les choses exotiques, cette femme était parfaite. Quatre bras, trois doigts à chacun, des yeux entièrement rouges et maintenant qu'il la regardait en détails, une poit..., des poumons étonnement grands...
Sheeva
Sheeva
Féminin Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2011
Nombre de messages : 88

Techniques
Techniques illimitées : Death From Above, Searing Blast, Furious Stomp
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : X-Ray: Super Stomps

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération ClockSam 28 Mai 2011 - 19:19
L'humain et la Shokans n'attendaient maintenant qu'une autorisation pour rencontrer le roi de la planète, qui était sans doute occupé. En temps normal, Sheeva aurait déjà assommé les gardes pour entrer et aller voir le roi elle-même, mais cela irait contre les conditions imposées à son peuple. Il faudrait donc jouer de patience. La grande femme croisa ses quatre bras deux par deux, son pied tapant le sol, signe d'impatience. Elle jeta un regard en coin à l'homme au scaphandre, qui était tourné vers elle. Sans pouvoir être sûr d'où ses yeux étaient rivés, à cause de son casque, elle en déduisait qu'il admirait ses courbes. Après tout, un homme restait un homme et Sheeva ne serait pas surprise que son corps attire l'oeil de n'importe quel humain. Elle n'était pas n'importe qui, elle n'avait rien d'une simple femme de harem, elle était la leader des armées Shokan, une personne qui avait gagné la confiance du prince Goro. La nature l'avait non-seulement douée de courbes parfaites mais elle avait également un statut très respectable parmi son peuple. La guerrière eût un rictus de fierté, ce genre d'admiration flattait son ego, de toute évidence.

-Tu sais te défendre, pour un humain. Un peu comme ces guerriers choisis par Raiden, lors du Mortal Kombat.

Elle faisait là référence à Liu Kang, Kung Lao, Johnny Cage et plusieurs autres qu'elle oubliait et le premier n'était rien de moins que le nouveau champion du Mortal Kombat, qui avait brisé la chaîne de victoires du précédent champion, Goro. Mais cette fois, ce n'était pas Liu Kang qui fût sacré champion. Sheeva parvînt à Shao Kahn avant lui et la rage causée par la trahison de l'empereur envers le peuple Shokan avait suffit à vaincre le cruel dirigeant d'Outworld. Sheeva était à son tour championne du Mortal Kombat et sa victoire lui valu non-seulement la fierté de posséder un tel titre mais également une renommée parmi les Shokans et les terriens, ayant sauvé la Terre en détruisant Shao Kahn. Son nouveau statut plaisait évidemment à la kombattante, elle était respectée, admirée. Elle ne serait pas l'une de plusieurs femmes du harem d'un membre de la royauté Shokan, cette fois, c'est plutôt elle qui aurait plusieurs hommes pour elle. Elle aurait pu être une noble, comme Goro, grâce à ses actions.

-Ça prouve au moins que les humains ne sont pas tous dépendants des dieux et des Shokans.
Contenu sponsorisé

Libération Empty
MessageSujet: Re: Libération   Libération Clock
 
Libération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-