Partagez
 

 Critiques de mangas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37128
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Critiques de mangas   Critiques de mangas ClockMer 4 Déc 2013 - 17:07
Comme pour les films et les séries TV, je lance un nouveau topic mais cette fois-ci dédier aux mangas. Il y a déjà un sujet pour les animés donc je ne sais pas si j'en ferai un du même genre pour cette catégorie donc sur ce topic là ont parle bien des versions "papiers", celles qu'on lit. Alors si vous êtes lecteurs assidus de la "B.D. japonaise" vous pouvez nous faire partager vos découvertes, vos bonnes surprises (ou mauvaises), vos coups de cœurs mangas.

(Je garde ce premier poste pour recenser les mangas critiqués.)


Critiques de mangas Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Hikaritatsu
Hikaritatsu
Ange
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3876
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Re: Critiques de mangas   Critiques de mangas ClockMer 4 Déc 2013 - 18:04
Critiques de mangas %5Blarge%5D%5BAnimePaper%5Dwallpapers_Death-Note_dnangelchic_27970

Titre: Death Note
Sortie au Japon: 2004
Sortie en France: 2007
Auteur(s): Tsugumi Oba (Scénario) et Takeshi Obata (Dessin)
Genre: Policier, Fantastique, Thriller
Nombre de volumes: 12
Synopsis:
Light Yagami est un lycéen surdoué qui juge le monde actuel criminel et corrompu. Sa vie change du tout au tout le jour où il ramasse par hasard un mystérieux cahier intitulé « Death Note ». Le mode d'emploi inclus dans le cahier indique que "la personne dont le nom est inscrit dans ce carnet meurt". D'abord sceptique, Light teste le carnet et découvre que son pouvoir est bien réel. Il rencontre l'ancien propriétaire du Death Note, un dieu de la mort nommé Ryûk. Celui-ci déclare avoir volontairement laissé tomber son carnet dans le but de se divertir.

Light décide d'utiliser le Death Note pour exterminer les criminels, dans le but d'éradiquer le Mal et de bâtir un monde parfait dont il sera le dieu. Il apprend peu à peu à se servir des pouvoirs du cahier. L'utilisateur peut seulement tuer une personne dont il connaît le visage, en y inscrivant son nom. Il peut également en préciser la cause ainsi que les circonstances détaillées, la cause par défaut étant la crise cardiaque.

Avis personnel:
J'ai lu pour la première fois ce manga il y a quelques années de cela et la première impression que j'ai eût était très positive. C'est un shonen un peu spécial où tout n'est pas mis en scène comme d'habitude, c'est une histoire déjà très sombre où le héros de l'histoire veux devenir une sorte de justicier mais il risque de devenir exactement l'inverse ! C'est vraiment une histoire intéressante où l'ont est pris par le suspense et ces "batailles psychologiques". Death Note resteras pour moi un super manga même si ont aurait pu se passer de certaines longueurs durant l'histoire. En tout cas pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, c'est à faire d'urgence !

Note: 18/20
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12925
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 220 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Re: Critiques de mangas   Critiques de mangas ClockJeu 26 Déc 2013 - 18:16
Critiques de mangas 13739852378
Zawa...Zawa ...


Titre: Kaiji 
Sortie au Japon: 1996
Sortie en France: /
Auteur(s): Tsugumi Oba (Scénario) et Takeshi Obata (Dessin)
Genre: Drame, Psychologique, Sport, Jeu d'argent
Nombre de volumes: 50+
Anime : 2x26 épisodes
Synopsis:

Japon, 1995. Après avoir fini l'enseignement secondaire, Itō Kaiji déménage à Tōkyō pour trouver un emploi stable mais n'y parvient pas à cause de son caractère atypique et de la première récession que connait le Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Déprimé, il végète dans son appartement, avec un quotidien fait de petits délits, de tabac et d'alcool. Kaiji ne cesse de penser à sa situation financière, ce qui le pousse aux larmes à de nombreuses reprises.
Kaiji vit dans cet état d'esprit pendant deux ans, jusqu'au jour où un inconnu nommé Endō vient lui réclamer une dette astronomique endossée par Kaiji. Celui-ci laisse le choix à Kaiji : soit il travaille dix ans afin de rembourser la dette, soit il embarque à bord du casino flottant Espoir (en français dans le texte) dans l'espoir de toucher un pactole en l'espace d'une seule nuit…

Avis

En regardant cette image, vous n'avez qu'une envie : ne pas suivre ce manga. En faisant ceci, vous réalisez une grossière erreur ! Kaiji fait partit de cette liste d'anime qui prouve qu'un anime moche n'est pas forcement mauvais. En effet les personnages ont des têtes vraiment particulière mais vous ferez abstraction de tout ceci au bout de quelques épisodes, aspiré par son suspens. Oui ce manga a la particularité de vous tenir en allène sur tout et n'importe quoi : ils ont bien réussi à nous faire plusieurs épisodes sur des personnes marchant sur des poutres ; comme ça on a bien l’impression qu'on va se faire chier, hey bah non !

Sur le fond, l'histoire se concentre sur un moins que rien (Kaiji) qui se retrouve engrandé dans une spirale infernale du à son besoin constant de parier de l'argent. On se retrouve avec plusieurs jeux où notre bon vieux Kaiji tentera tant bien que mal à nous sortir des stratégies. On ne lassera pas de voir les idées de Kaiji se réaliser ... ou échouer ! 

Un bon manga à suivre, qui est dans le genre proche de Liar Game, mais qui reste néanmoins plus sombre.

Note: Très bon


Critiques de mangas Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Light
Light
Demon
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 03/10/2012
Nombre de messages : 1984
Bon ou mauvais ? : Neutre.
Zénies : 740

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie, Flammes Noires, Miroir Noir
Techniques 3/combat : Forme Noire, Ombre obscure
Techniques 1/combat : Regashi (Forme Blanche)

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Re: Critiques de mangas   Critiques de mangas ClockLun 30 Déc 2013 - 18:24
Critiques de mangas One-Punch-Man-wallpaper

Titre: One Punch-Man
Sortie au Japon : 2012
Sortie en France : Pas encore mais vu le succès ça ne devrait pas tarder.
Scénariste : ONE
Dessinateur : Yūsuke Murata (Eyeshield 21)
Genre : Action, Science fiction, Comédie, Super héros
Nombre de volumes : 5 (en cours)

Synopsis

L’histoire nous entraîne dans la vie de Saitama, un chômeur qui souhaite devenir un Super-Héros.
Après 3 années d’entrainement, il parvient enfin à développer un grand pouvoir, mais malheureusement pour lui, il réussit à détruire n’importe quel ennemi, aussi puissant soit-il, en un seul coup de poing.
Cela finit par être la cause de beaucoup de frustration car Saitama alias One Punch-Man ne sent plus l’émotion et l’adrénaline des combats. Néanmoins, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités…

Saitama :
 

Critique

Il y a plusieurs trucs vraiment cool, dans One-Punch Man. Tout d’abord la situation de départ qui détourne complètement les codes du Shônen nekketsu de base. Saitama est le mec le plus fort de la planète, le Chuck Norris du manga, il bat n’importe qui avec un seul coup. Là ou le shônen classique dessinera le parcours initiatique de son héros vers son objectif, le rendant de plus en plus fort, One-Punch Man raconte plutôt comment l’univers du manga parviendra à égaler le niveau de Saitama. Les ennemis sont de plus en plus fous, de plus en plus dingues, de plus en plus gros, de plus en plus forts, mais jamais à la hauteur du personnage principal. L’humour est omniprésent. Saitama est un personnage atypique. A cause de son invincibilité, il perd sa soif de justice, son moteur et n’éprouve aucune réelle émotion ni motivation face à ses ennemis. Ca crée un superbe contraste entre la gravité de la situation et ses réactions. Il fait rapidement connaissance de Genos, un cyborg Iron Man - probablement un des personnages de manga les plus stylés que je n'ai jamais vu - qui voudra devenir son disciple, afin de progresser, devenir plus fort et assouvir son désir de vengeance.

Genos :
 

Et puis il y a surtout le dessin. Mon dieu le dessin. Orgasmique. Le talent de Yusuke Murata n’est plus à démontrer depuis Eyeshield 21, mais après la lecture des premiers chapitres de la série on constate que le mangaka a poussé le crayon à son paroxysme et se fait franchement plaisir. Les poses bad ass exagérées jusqu’à l’extrême, les planches complètement dingues de détails, les monstres stylisés, les personnages ultra typé, les colos nombreuses (certains chapitres - dont un de 48 pages ! - sont entièrement colorés, ce qui est dingue quand on sait que le manga est publié de façon hebdomadaire). Des dizaines de double pages hallucinantes de précision qui, misent bout à bout, peuvent se transformer en un véritable anime.

Petits exemples :
 

Bref, One Punch-Man est un manga déjà culte au japon, atteignant des records assez dingues. Dès le début de la lecture, on se rend compte que ce manga a quelque chose de différent, de rafraîchissant. N'hésitez pas et foncez le lire, chef-d'oeuvre en vue !
Don Ban
Don Ban
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2013
Nombre de messages : 56
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Chevrotine, Nerfs d'aciers, Charges explosives
Techniques 3/combat : Ecran de fumée, Décharge
Techniques 1/combat : Dêgats Collatéraux

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Re: Critiques de mangas   Critiques de mangas ClockMar 31 Déc 2013 - 1:52
Fugma maîtrise un peu trop l'art du copié-collé, je savais pas que Oba et Obata avait collaboré sur Kaiji :p
Que du bon voir excellent à été cité pour l'instant, et pour l'instant, je vais continuer sur cette lancée avec quelque chose d'un genre plus particulier et beaucoup moins réputé.

Critiques de mangas Vnqsvn11
Koe no Katachi

Noms alternatifs: The Shape of Voice
Sortie au Japon: 2013
Auteur: OOIMA Yoshitoki (une damoiselle carrément jeune)
Statut: 1 One Shot + 1 Série en cours de 1 volume, 19 chapitres
Traduction Française: Ni en scans ni officielle (scantrads disponible en Anglais, Japonais pour la pluspart des chapitres, one-shot disponible en Anglais, Japonais, Espagnol, Italien et Turc)
Genres: Drama, Tranche de vie, Amitié, Romance
Type: Shounen

Synopsis: Une classe d'école primaire accueille une nouvelle élève. Cette élève, Nishimiya Shouko à la particularité d'être sourde. Si dans un premier temps, tout se passe plutôt bien, cela ne sera que passager.

Critique: Il est extrêmement difficile de donner un avis un minimum logique sur Koe No Katachi sans concrètement spoiler son histoire, et c'est ce pourquoi je vous demande de lire ne serait-ce que le one-shot avant de vous attaquer à cette critique. Koe no Katachi est très simplement, en un mot: déchirant. Si le contexte de tranche de vie autour de la cohabitation d'enfants normaux avec un enfant victime d'un handicap est relativement (quelques peu, mais pas tant que ça finalement) touchant, ce manga nous montre son vrai visage très rapidement. Il suffit de quelques pages pour voir à quel point Koe no Katachi pousse vers une critique de certains aspects de la société: si c'est avec joie que les enfants accepte parmis eux cette personne différente, ils comprennent rapidement qu'être sourd ne porterait pas le titre de "handicap" si ce n'était pas un poids à porter. Et Shouko n'est pas la seule à devoir porter ce poids, mais aussi ces camarades, qui peu à peu lui tourne le dos car ils ne sont tout simplement pas prêts à le supporter. Dès lors, elle est considéré comme une ennemie, devient victime de harcèlements, et les rares qui essaient de l'aider sont très rapidement victimes de pressions qui les forcent à s'éloigner d'elle, souvent par simple lâcheté. Et c'est un peu le mot qui encadre toute cette partie du manga tournant autour de l'enfance: la lâcheté des enfants, ne comprenant simplement pas la gravité de leur actes. Le personnage principal aide fortement à accrocher à Koe no Katachi. Principal initiateur du harcèlement, dès lors que celui-ci devient trop important, il est forcé d'en endosser l'entière responsabilité, tout ses propres amis lui tournant le dos alors qu'ils étaient tout autant responsables que lui. Le fait qu'il devient à son tour victime n'est pas surprenant mais tout de même particulièrement douloureux à voir. Mais même quand il devient la victime, il reste un abruti fini et continu de rejeter Shouko jusqu'à ce qu'elle soit forcée à changer d'école.
Cette première partie est alors complétée par une seconde, occupant la majeur partie de l'oeuvre pour l'instant où le personnage principal fait tout pour aider comme il le peut pour aider Shouko, et ce même alors qu'il sait que jamais cela ne pourra compenser ni pardonner la vie qu'il lui a fait mener. Et il endure tout malgré cela.

C'est ce qui fait de Koe no Katachi un manga si particulier: se servant d'un taboo comme d'un élément scénaristique majeur, (le manga à failli ne pas être publié de par son thème), il porte sur des événements dramatiques douloureux, mais aussi sur des actes réellement touchants. Dans son ensemble, Koe no Katachi, c'est un peu la grosse déprime. Ça fait mal dans nos petits cœurs, mais c'est ça qui en fait un manga excellent qu'il faudrait au moins découvrir et ce même si la qualité graphique n'est elle pas toujours au rendez-vous. Et même si dans l'ensemble ce que je viens de dire tiens plus du résumé que de la critique, c'est simplement parcequ'il faut le lire pour comprendre à quel point c'est bien et plutôt indescriptible.
Nate Kurusawu
Nate Kurusawu
Magma
Masculin Age : 1009
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 4594
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 690

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Re: Critiques de mangas   Critiques de mangas ClockDim 6 Oct 2019 - 0:24
Tiens marrant, je me suis justement rappelé de ta critique Avalon en voyant le film xD
Excellent film.
Contenu sponsorisé

Critiques de mangas Empty
MessageSujet: Re: Critiques de mangas   Critiques de mangas Clock
 
Critiques de mangas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Bla Bla :: Mangas-