Partagez
 

 23h Gros lot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockMer 4 Avr 2018 - 23:58
Faisant la paix avec celui qui les poursuivaient, Polar, Wolfgang et Doki avaient quittés le Lac Gelé où ils avaient faillit se battre avec l'agent des forces anti-extraterrestre qui avait réussi à les retrouver. L'ours polaire était déterminé à les coffrer pour tout le remue-ménage qu'ils avaient fait en ville, mais après les explications des deux canins il décida de leur laisser le bénéfice du doute, et en échange de leur liberté ils devaient maintenant l'aider à arrêter le groupe de gangsters qui était la source de tous leurs problèmes. C'était un soulagement, les deux amis avaient une chance que les forces de l'ordre ne s'intéressent plus à leur cas, et ils devaient la saisir ! Mais les choses n'allaient pas être si simples, car il fallait déjà retrouver les bandits qui avaient voulus les tuer. En plus, si jamais ils les retrouvaient ils voudraient sans doute leur faire la peau, puisque n'oublions pas que, outre le sacrilège d'avoir mangé les nouilles à poêler yakisoba saveur poulet cacahuète de Tony sandalette, ils leurs avaient causé pas mal de soucis. En effet, ils devaient aussi l'avoir mauvaise pour s'être opposé à eux, et surtout après la mort de l'un de leurs membres les plus influents en la personne de Jimmy bandelette. Wolfgang n'avait pas dû oublier cet épisode tragique, c'était certes de la légitime défense mais les gangsters ne verraient pas les choses ainsi. Si Doki n'avait tué personne, il avait par contre frappé violemment Robby la gâchette et bien failli mettre fin aux jours de Johnny. Cette mission n'allait donc pas être de tout repos.

Évidemment, cette histoire avait commencé, ou plutôt recommencé, en ville et plus particulièrement dans un restaurant. Polar et les deux autres s'étaient donc rendus sur cette piste aussitôt mais là ils n'y trouvèrent rien. Pas une trace du Boss, pas une trace du camion qu'ils avaient vus la dernière fois, le restaurant semblait même fermé. Pas de signes de ce groupe de gangsters, donc, comme s'ils avaient essuyé toute traces de leur passage derrière eux. Ils devaient probablement se dire qu'avec tout ce qui s'était passé la police allait forcément faire des recherches. Même si c'était Le Grand Méchant Loup et Doki Dulicki qui au final avaient empiré la situation, leur passage mènerait tout droit jusqu'à eux s'ils suivaient la piste des deux canins. Ils n'étaient pas idiots, ils savaient que quelques heures auparavant ils avaient été arrêtés et c'était d'ailleurs pour cela qu'ils n'avaient pas cherché à les poursuivre davantage : ils n'avaient pas envie de traîner dans les pattes de la police vus leurs activités illégales. Face à cette impasse, Polar, Doki et Wolfgang s'interrogèrent alors qu'ils étaient au coin d'une rue, non loin du restaurant fermé. C'est le poicier qui prit finalement la parole.

"Cette piste ne nous amènes à rien. Si seulement nous avions un indice ou un témoin."

"Un témoin ? Hum... Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. La dernière fois que j'en ai croisé ils étaient deux et ont essayé de me faire lire un livre religieux. Bien entendu j'ai refusé : ils ne donnaient pas de cookies."

"Hum... Non, je ne parlais pas de ce genre de témoin. Je parlais de personne ayant vu des choses récemment sur les activités de ces malfrats. Nous sommes en pleine ville alors s'il y a de l'animation ça doit se voir."

"Ah d'accord, popom."

"Bien, je propose que nous nous séparions pour prospecter dans les environs. Retrouvons-nous ici dans une heure, ne vous éloignez pas trop de ce secteur. Nous feront notre rapport quand nous nous retrouverons. Et attention ! Je vous fais confiance, n'en profitez pas pour déguerpir sinon je vais moi-même venir vous chercher et cette fois je ne serais pas aussi clément si vous essayez de me rouler. Il n'y aura pas de seconde chance. Alors, compris ? Pas d'entourloupe ?"

"Pas de tourte au poulpe ? Bah pourquoi ? Ça a l'air bon pourtant."

"J'ai dis pas d'entourloupe !! Allez, commençons les recherches."

"Ah d'accord, popom."

Pas sûr que Doki avait compris mais il acquiesça comme si c'était le cas et il parti à l'aventure... Oh mais attendez ! Était-ce vraiment une bonne idée de laisser Doki partir tout seul comme ça dans cette grande ville ? Ne risquait-il pas de se perdre et se se retrouver à l'autre bout de la ville ? Hein ? Comment ça c'est un grand garçon ? Comment ça vous trouvez que je l'infantilise ? Hum... C'est peut-être vrai oui, après tout il sait lacer ses chaussures et compter deux par deux, ce n'est pas rien ! Eh là ! On parle de Doki là, le type qui a peur des libellules et qui est capable de se perdre dans les toilettes publics ! Il y avait toutes les raisons de croire qu'il allait encore gaffer, non ?

Bref, Doki parti à la recherche d'un témoin, en espérant qu'il ne soit pas resté sur cette idée de trouver deux glandus voulant lui parler de la parole de Dieu et l'inciter à lire leur bouquin, même si y a de belles images dessus. Mais si ici l'enquête prenait forme, il se passait forcément autre chose ailleurs... Pendant ce temps à Vera Cruz...

"Tout est prêt, Boss."

"Pahaha haha ! C'est parfait ! PAR-FAIT !! Dans 23 heures, à nous le gros lot ! "

"Certes, Boss."

"Pahaha haha ! BLUARRRGKH !! Kheuuuur !!! Krr ! KKHHH !!! Argh ! Kof kof kof !"

"Vous voulez un petit sirop à La Propolis, Boss ?"

"Ce serait pas de refus, mon bon Tony !"

Oui, alors d'accord ils ne sont pas vraiment à Vera Cruz mais je ne peux pas dire où ils se trouvent exactement sinon ça va tuer toute l'intrigue, ce serait dommage non ? Faut mettre un peu de mystère dans ce scénario. Bref, vous l'aurez compris, les gangsters étaient toujours là, prêt à venir à bout d'une mauvaise toux... Euh, enfin apparemment ils avaient surtout prévu un grand coup ! Mais nos protagonistes arriveront-ils à temps ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockSam 21 Avr 2018 - 17:54
[HRP : Désolé d'avoir autant tardé à répondre. Manque d'inspiration, occupé ailleurs, et puis... le temps passe trop vite, je ne l'ai pas vu passer ! ]

Le Grand Méchant Loup avait suivi docilement Doki et Polar en restant plutôt silencieux. Il essayait de faire de son mieux pour arranger la situation avec Polar, et pour cela il suffisait de le suivre sans rien dire. En effet, il préférait éviter une confrontation directe avec le gros ours, d'autant plus qu'il n'était pas sûr de pouvoir le battre et qu'il voulait éviter des morts inutiles.
Ils retournèrent donc au restaurant mais ne trouvèrent aucun indice, la scène avait été nettoyée de fond en comble. Il n'y avait même plus aucune trace de sang de Jimmy Bandelette. Ils étaient deux Moojuus et un loup sous un masque humain, dotés tous les trois d'un odorat extrêmement développé, mais le restaurant avait été si bien nettoyé que plus aucune trace odorante du passage des malfrats ne persistaient dans ces lieux. C'était pas de bol.

Polar proposa de se séparer pour tenter de les retrouver plus rapidement. Après une incompréhension de Doki, dont Wolfgang s'était déjà habitué - connaissant un peu l'oiseau, qui n'était en fait pas un oiseau mais un chien, qui n'était pas vraiment un chien non plus mais un Moojuu dont l'apparence rappelait fortement celle d'un chien - le chien Moojuu, qui était décidément un drôle d'oiseau, commença à partir seul dans une direction. Polar, quant à lui, partit également de son côté. Les mains dans les poches, l'affreux Loulou regarda Doki partir, puis regarda Polar quelques secondes, puis son regard revint sur Doki qui s'éloignait de plus en plus dans une ruelle sombre. Il haussa des épaules, puis se mit à suivre le Moojuu d'un pas pressé, afin de le rattraper.


"Hé, tu ne crois tout de même pas que je vais te laisser partir tout seul ?" s'exclama t-il d'un air amical.

Maintenant qu'il s'était trouvé un ami, Wolfgang n'avait aucune envie de se retrouver de nouveau seul. En outre, il savait que Doki était, comment dire, quelque peu étourdi, et Wolfgang voulait lui éviter de se perdre et se retrouver dans un endroit qui pourrait embarrasser le Moojuu. Comme une boîte de strip-tease par exemple.

Une fois arrivé au niveau du Moojuu, il ralentit le pas pour marcher à côté de lui.


"Quelle drôle d'histoire quand même. Nous sommes en train de rechercher les mêmes bandits que nous fuyions hier... De proies, nous voilà devenus prédateurs désormais. "

C'est alors que Wolfie eut une idée. Puisqu'ils cherchaient les gars qui les poursuivaient la veille, et vu qu'ils n'avaient aucun indice... Ne serait-il pas plus simple de compter sur le fait que les bandits étaient eux-mêmes à leur recherche ? Autrement dit... leur servir d'appât.

"Ces types sont sûrement encore à notre recherche, en fait... En d'autres termes, il suffirait que l'un de nous s'affiche sans la moindre discrétion, pour les appâter et les faire sortir de leurs cachettes. Hm, je pourrais servir d'appât. Si je faisais quelque chose pour attirer l'attention des gens, nul doute que les gangsters en seraient rapidement avertis et me reconnaitraient, et nous n'aurions plus qu'à attendre qu'ils se montrent. Pendant ce temps, toi et Polar pourriez rester cachés et leur bondir dessus dés qu'ils se manifesteraient. Qu'en penses-tu ?"

En fait, Wolfgang aurait plutôt dû poser la question "Quand penses-tu ?", tant Doki semblait oublier de réfléchir et même de penser, la plupart du temps.
Le Renard Rusé
Le Renard Rusé
Demon
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/02/2018
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fire-Punch / Téléportation / Illusion
Techniques 3/combat : Atomic Fire / Free-Fire
Techniques 1/combat : Cellule de Feu

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockLun 23 Avr 2018 - 2:41
[HRP : Une ellipse est nécessaire pour la cohérence chronologique, car LGML avait utilisé LRR en PNJ avant que je m'inscrive avec et ce rp se situe une journée après.]

La veille

Après avoir quitté la fille robot, Fox s'était rendu à Satan City afin de continuer ses recherches au cœur même de la capitale. Par chance, il avait vu Wolfgang aux infos et s'était donc rendu au commissariat en sachant qu'il avait fais une connerie et qu'il s'était sûrement fais coffré. Une fois sur place, il avait interrompu les policiers pour leur dire qu'il devait parler aux accusés. Il avait commencé par Le Grand Méchant Loup, après qu'il eût la version des faits, il proposa au Loup que Doki assume l'entièreté des crimes et de ce fait, Wolfgang sera libéré. Cependant, il refusa. Il prétendait que Doki lui avait sauvé la vie plusieurs fois alors il ne pouvait pas le trahir. Alors, Le Renard n'avait plus rien à faire ici, LGML n'ayant pas voulu accepter son offre, il quitta la pièce. Néanmoins, il ne partit pas de suite, voulant entendre la version des faits du cabot. Après que Doki lui ait tout raconté, Fox lui prit les mains, feintant un geste rassurant. En réalité, il avait glissé une carte magnétique qu'il avait volé à un des policiers. Puis il était partit, se disant que Wolfgang aurait une dette envers lui. Il était ensuite rentré chez lui, dans son appart à Satan City.

Le lendemain

Il s'était réveillé sans savoir si sa prise de risques avait fonctionné. En effet, s'il se faisait attrapé, sa doublure d'avocat tombait à l'eau. Mais quelque chose d'autre le travaillait, il voulait savoir si Le Grand Méchant Loup et son acolyte avait réussi à s'échapper de ce foutu commissariat. C'est alors qu'il prit les clés de l'appartement puis sortit dans la Capitale, à la recherche des deux canins. Par où commencer ? Cette fois, ils n'étaient pas passés aux infos pour avoir commis un crime ou autres. Une solution lui vint en tête, il allait se la jouer à l'ancienne : l'odorat. En effet, il allait retourner au post de police et remonter la trace des deux amis.

Quelques minutes plus tard, Fox était devant le commissariat et commençait déjà les recherches, il se servait de son nez afin de sentir l'odeur de Wolfie qu'il connaît bien. D'un point de vu extérieur, cela ressemblait simplement à une balade plaisante. Firecoat marchait avec démarche nonchalante et relâchée, les mains dans les poches. Il franchit quelques ruelles et rues pour retrouver la trace de son rival. Après plusieurs minutes de pistage, deux formes se démarquèrent, marchant l'une à côté de l'autre. C'était indéniable, c'était eux. Le Renard Rusé accéléra son allure pour rattraper les deux tourtereaux au plus vite. En quelques secondes, il arriva à leur hauteur. Un sourire ancré sur le visage, il fit un signe de la main.

- Salut les mecs, c'est encore moi ! Alors, la forme ? Je vois que vous avez réussi à vous échapper ahah ! Je voulais m'assurer d'une chose importante...

Il se rapprocha du cabot, mettant une main sur son épaule, d'une manière amicale. Ça, c'était afin de passer pour le gars sympathique. Sans se démunir de son sourire, il parla à Doki :

- Dis-moi... Doki ? Tu t'es pas fait chopper pour le petit coup de pouce ?

Peut-être que cela ne semblait pas important mais, aux yeux du Renard, perdre sa couverture était une mauvaise chose. Cette dernière lui procurait un paquet de bonnes choses. Après que le Moojuu eut sûrement répondu, il changea de sujet, préférant ne pas s'attarder sur ça si la réponse était positive. Il se tourna ensuite vers son ami, rival et camarade.

- Sinon, Wolfie, vous étiez en train de faire quoi là ?

Il faisait face aux deux nouveaux amis, les mains dans les poches, d'une allure décontractée. Il attendait désormais la réponse de Wolfgang et son ami Doki.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockSam 28 Avr 2018 - 23:42
L'esprit intuitif de Doki était en éveil et l'avait logiquement mené à une piste sérieuse. Le Moojuu n'était pas du genre à tarder quand il fallait agir, et après que Polar leur ait conseillé d'aller un peu vérifier s'ils ne trouvaient pas un indice intéressant dans les alentours, Doki s'était dirigé vers un lieu bien précis. Un endroit qui avait attiré son attention depuis qu'ils discutaient à quelques mètres de là... Oh attendez... On parle bien de Doki là ? Non ? Mais alors tout ce que je viens de dire ne colle pas au personnage ! Étrange, je ne me suis pas trompé de scripte quand même ? Humm... Bizarre. Voyons voir, il était bien en train de se diriger vers une petite ruelle, sans vraiment hésiter. Mais franchement, Doki n'hésitait pas trop... Il... Il tombait juste à chaque fois dans le panneau, en plein dans la gueule du loup, toujours à l'ouest, à se fourrer dans des sales situations au point de se demander si ce n'était pas un peu fait exprès. Alors, que se passe-t-il ? Oh ! Ça y est j'ai compris ! J'ai juste eu un excès d'optimiste pour notre héros, qui tenait plus du boulet de service qu'autre chose et...

"Eh dites-donc ! Comment osez-vous... ?!"

Hum ? Quoi ? Mais qu'est-ce que... What ? Doki, qu'est-ce qu'il lui prends ?

"Vous pourriez faire attention quand même !"

Non mais tu n'es pas supposé avoir un dialogue avec le narrateur là, Doki. Qu'est-ce que tu fais ? Tu es l'un des protagonistes de cette histoire alors conduis-toi comme tel et suis le court de l'histoire ! On a une super intrigue où on a réussi à placer Vera Cruz dans le texte, une super référence. Tu ne vas pas gâcher tout ça ? Qu'est-ce que c'est que ça ? OH ! Mais attendez un instant chers lecteurs ! Doki venait de voir quelque chose au sol, et il y avait un type un peu louche pas loin... Oh, je vois ! Excusez-moi. Ce n'était pas au narrateur qu'il parlait. Ouf !Ce rp n'aurait aucun sens si c'était le cas n'est-ce pas ? Milles excuses !!

Bref reprenons. Doki était là, dans la ruelle et il avait croisé ce type étrange qui semblait avoir une sorte d'uniforme spécial et un peu sale. Qui était cet homme ? L'homme-chien en tout cas s'était adressé à lui et semblait lui en vouloir. Pour comprendre un peu mieux la scène, retour 23 secondes plus tôt. Doki marchait, il percuta par inadvertance cet homme qui venait de passer près de lui, ce dernier laissant tomber ce truc par terre qui semblait être... Comprenant de quoi il s'agissait, Doki ne put contenir son émotion, sa colère, de voir cet incident se produire sous ses yeux. Le Moojuu se baissa, ramassant ce qui était tombé par terre, il le renifla... Puis croqua dans ce truc !! Léchant les babines, il fini par articuler quelques mots.

"Hummm... Pas de doute... Mozzarella, champignons, artichauts, olives... C'est une Cappricciosa !"

Doki s'était exclamé, fier de lui, ses lunettes avaient même brillé à la lumière du jour, il regarda le type qui avait l'air d'en avoir que faire.

"Euh... Ouais, c'est une pizza quoi."

"Hum ! Étrange, il y a un autre ingrédient, je ne sais pas ce que c'est... Hummm... Si ! Ce sont des fourmis, mais pourquoi en mettre dans la pizza ? C'est bien la première fois que je vois ça..."

"Beeeenn... C'est tombé par terre, vieux..."

"Et dites-donc vous ! Vous pourriez faire attention ! Vous vous rendez comptes ? Une pizza laissée par terre ! Pensez à tout ces gens qui meurent de faim dans le monde !"

"Mmm ouais ok... Mais c'est pas ça qui les fera manger à leur faim."

"Oh... C'est juste."

Doki sembla bugger pendant un instant qui sembla interminable, comme si cette révélation l'avait profondément touché, comme si elle remettait en question tout sur la vie. Soudain, alors que le type s'était éloigné Wolfgang arriva près de Doki, lui parlant de choses auquel il ne sembla pas trop porté d'intérêt. Après tout, qui avait-il à ce jour de plus important que la pauvre existence d'une part de pizza abandonnée au bord d'une rue ? Une croûte de pizza, qu'un sans cœur aurait laissé au bord du trottoir, refusant de l'avaler ? Comme s'il ne méritait pas de vivre la vie qui lui était destinée ? Oui, sans doute... Doki sembla enfin un peu se concentrer sur ce que lui disait Wolfgang.

"Du pâter ? Hum... Non, c'est bien mieux que ça, popom."

Non, en fait Doki était apparemment resté concentré sur la part de pizza, relevant la main qui la tenait pour finir de la manger. Puis, le Moojuu sembla ENFIN se souvenir du pourquoi ils étaient là. Bon après tout une fois la pizza dans son ventre elle ne pouvait plus trop monopoliser toute son attention.

"Je... Tu sais, je ne crois pas que ce sois la solu..."

Malheureusement le chien au cigare n'eût pas le temps de finir sa phrase, un autre personnage était rentré dans cette histoire. Il s'agissait de quelqu'un qu'ils avaient déjà rencontrés, et qui les avait tiré d'une sale situation la veille, le Renard Rusé ! Il avait l'air toujours aussi jovial, tapant d'abord la discussion avec Le Grand Méchant Loup avant de s'approcher, toujours aussi amicalement, du Moojuu, à qui il posa une question. C'était à ce moment là que Doki compris une chose, il répondit toutefois au rouquin.

"Choper... Non... Mais nous n'en n'avons pas encore fini avec cette histoire."

Doki sembla troublé, comme s'il était un peu ailleurs... Oui, ok ! Je sais que c'est assez habituel avec lui, mais là il était un peu plus étrange, comme si ce n'était pas la dinde aux marrons qui occupait son esprit mais bien autre chose. Il regarda le renard, puis le loup, il s'approcha de lui et lui parla d'un air déterminé.

"Nous devons rattraper cet agent, il est parti avec le camion..." Un léger blanc ponctua son discours, devant sans doute les deux autres probablement perplexe face à ce qu'il venait de dire. Il se reprit et précisa, pour ne pas avoir l'air d'un fou. "Nous devons retrouver Jack... L'agent Jack l'éboueur."

Cet agent Jack, c'était donc ce type qu'il venait de croiser. Mais contrairement à ce qu'on pouvait penser ce n'était pas un agent des services secrets, non. Il était plutôt agent de propreté urbaine et avait un camion pour mettre les déchets. Doki connaissait son nom car c'était marqué sur sa veste. Et pour une raison encore inconnue, le Moojuu pensait qu'il fallait le retrouver à tout prix.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockDim 6 Mai 2018 - 21:19
WW n'avait pas trop fait attention au type que Doki avait rencontré juste avant, probablement trop concentré à réfléchir à la situation actuelle, à savoir comment retrouver les malfaiteurs qui leur avaient causé des soucis la veille, ou bien comment se débarrasser de Polar.
Après qu'il eut révélé son plan au Moojuu, il attendit la réponse de ce dernier, mais Doki sembla à côté de la plaque, une fois encore. En réaction à la réponse du chien au cigare à propos du pâté, la seule réaction de Wolfgang avait été de se gratter l'arrière de la tête avec un air un peu désappointé. Puis finalement son ami retrouva ses esprits et commença à affirmer qu'il ne pensait pas que c'était la meilleure solution pour retrouver les bandits, mais fut interrompu par une voix amicale de jeune homme, une voix qu'il avait entendue très récemment mais qu'il aurait préféré ne pas entendre de si tôt. Il poussa un très léger soupir et cessa de marcher avant de se tourner vers le Redoutable Renard Rusé pour voir ce qu'il voulait, tout en gardant les mains dans les poches.

Dans un premier temps, Fox demanda à Doki s'il ne s'était pas fait choper pour le petit coup de pouce de la veille. Sans doute attendait-il un remerciement de la part des deux autres canins, mais Wolfgang allait bien se garder de lui en faire. Peut-être était-ce par fierté, ou peut-être était-ce parce qu'il ne le connaissait que trop bien. Le Grand Méchant Loup n'aimait pas lui être redevable, et il aurait bien préféré s'en sortir tout seul. Le Renard les avait certes aidé, mais ça n'était certainement pas par bonté de cœur. Il attendrait quelque chose en retour, Wolfgang le savait bien, et l'idée de devoir lui rendre un service un jour l'agaçait au plus haut point. Bien entendu, rien ne l'obligeait à le faire, mais Fox trouverait certainement toujours un moyen de l'y obliger, d'une manière ou d'une autre, ou de lui tendre un piège si Wolfgang continuait de refuser de payer sa dette. En fait, si Wolfgang refusait de payer sa dette le jour où Fox réclamerait son dû, cela pourrait réveiller un vieux conflit entre eux, un conflit qui avait cessé il y avait de cela des dizaines d'années mais qui, s'il avait à nouveau lieu, entraînerait une escalade de violence et de coups bas entre les deux rivaux. Autant dire que Wolfgang, qui essayait tant bien que mal d'agir comme quelqu'un de bon et de limiter les dégâts, n'avait vraiment pas envie de rentrer à nouveau dans un pareil conflit. D'autant plus que par le passé, le petit animal malin avait toujours su se sortir des griffes du loup par sa seule intelligence et sa capacité à manipuler les autres.

Dés leur rencontre, quelques siècles plus tôt, le Loup avait voulu dévorer le Renard. A cette époque, il était à l'apogée de son rôle de Grand Méchant Loup. Le Chaperon Rouge était passé dans son ventre depuis pas mal de temps déjà, et il était devenu un prédateur vorace et sans pitié que tout le monde craignait. Lorsque le Renard avait fait son apparition au Pays des Contes, il n'était qu'un petit chapardeur, un frêle prédateur de rien du tout qui volait les poulaillers et qui se nourrissait des carcasses abandonnées par le Loup. Contrairement au Grand Méchant Loup, la nature ne l'avait pas doté d'une taille et d'une puissance à la fois imposantes et terrifiantes. Il pouvait, tout au plus, utiliser la ruse pour voler le fromage du bec d'un corbeau. Malgré cela, le Loup, de par son orgueil, refusait qu'un autre prédateur sévisse dans sa région, quand bien même ce prédateur était petit et faible. En outre, la gourmande créature avait toujours envie de goûter de nouvelles saveurs, et puisque le Renard était le seul de son espèce dans ce monde, à l'instar du Loup, le redoutable prédateur au pelage noir était bien évidemment curieux de connaître le goût de celui au pelage de feu. Malgré sa puissance et son endurance, ses tentatives pour dévorer le Renard s'étaient toujours soldées par un échec. Pire encore, le Renard avait fini par prendre cela pour un jeu, comme si le fait de se faire pourchasser par le Loup et de toujours réussir à s'en sortir en piégeant ce dernier l'amusait au plus haut point. C'était à croire qu'il aimait jouer avec la Mort et la sentir passer près de lui en y échappant de peu. Pour le Loup, c'était du sérieux, il avait vraiment envie de mettre la patte dessus et de le dévorer goulument, et plus il échouait, plus cela l'énervait, et le Renard ne se privait pas pour le narguer. A cette époque, leur conflit était à son paroxysme, un jeu du chat et de la souris sans fin, s'étalant sur près de trois siècles.

Le conflit dura jusqu'à ce que le Loup finisse par se faire capturer par un fils de fermier du nom de Pierre, subissant l'humiliation suprême avant de se faire enfermer dans un zoo. Et là, alors que le Renard aurait dû se sentir heureux d'être enfin un prédateur libre et de ne plus avoir à craindre le Loup, ce fut l'inverse qui se produisit. Il s'ennuyait. Sans le Loup pour le pourchasser, la vie était devenue monotone. Alors, il manigança et parvint à libérer ce dernier du zoo, ce fut la première fois que le Loup lui fut redevable. Pour le remercier, le Loup promit de ne plus tenter de le dévorer et l'autorisa même à chasser sur son propre territoire. Ils enterrèrent ainsi la hache de guerre, et le conflit prit fin. Peut-être fut-ce à cette époque que le Grand Méchant Loup commença à douter de sa vraie nature, et à exprimer des regrets sur son comportement passé.
Malgré cela, même en situation de paix, le Renard continuait de le narguer et de le provoquer, faisant parfois sortir le Loup de ses gonds pour le forcer à le pourchasser, comme "au bon vieux temps", tout en se faisant son avocat quand ce dernier était accusé de divers maux par les autres protagonistes imaginaires, même lorsqu'il n'était pas fautif. En effet, alors que le Loup essayait de se calmer, et de ne plus agir de façon égoïste et cruelle, il était devenu le bouc-émissaire de tout le Pays des Contes. Il avait fait trop souvent le mal, causé trop de tord par le passé, et n'était donc plus digne de confiance. Les gens avaient pris pour habitude de l'accuser de tout et de n'importe quoi, et continuaient à le craindre et à le traiter comme un Méchant, malgré ses efforts pour tenter de faire le bien. Et le Loup ne pouvait compter que sur le Renard pour le défendre face aux fausses accusations, le Renard étant lui-même bien vu par la majorité des personnages grâce à son charisme et son talent de manipulateur. Et finalement, incapable de tirer un trait sur le passé et de se faire pardonner pour ses crimes pas sés, le Loup avait décidé de quitter le Pays des Contes pour commencer une nouvelle vie loin de tout ça.
Bref, c'était une relation bien compliquée pour le Grand Méchant Loup, qui ne pouvait se résoudre à le voir ni comme un ami, ni comme un ennemi, ce qui le poussait à vouloir l'éviter, en définitive. Voilà pourquoi il n'était pas très content à chaque fois que le Renard le retrouvait.

Doki répondit qu'il ne s'était pas fait choper mais que l'histoire était loin d'être terminée. Puis Firecoat s'adressa à Wolfgang pour lui demander ce qu'ils étaient en train de faire.


"Et bien, figure-toi qu'on essaye de retrouver les bandits qui nous poursuivaient hier, pour le compte de la police."

Tout en lui répondant, Wolfgang sortit les mains des poches, puis fourra sa main droite dans une poche intérieure de sa veste. Il en sortit un paquet de cigarettes qu'il ouvrit. Il prit une cigarette entre ses doigts, tout en ajoutant :

"Tu sais, à force de te voir, je commence à croire que tu me suis partout. Si tu continues à te balader juste sous mon museau, je vais finir par vouloir te croquer à nouveau." affirma t-il avec un petit sourire en coin et sur un ton amical.

Simple allusion amicale à leurs vieilles chamailleries, ou bien véritable menace dissimulée ? C'était dur à dire. A l'instar du Renard Rusé, Wolfgang pouvait parfois être également difficile à cerner. Il était assez doué pour jouer des rôles, après tout, il s'était même déjà fait passer pour la Mère-Grand du Petit Chaperon Rouge ! Doki n'allait probablement pas comprendre les références de Wolfgang, puisqu'il ignorait qu'il était en compagnie d'un Loup et d'un Renard dissimulés sous des apparences humaines.

Après cette petite allusion, le Loup porta la cigarette à ses lèvres, puis tendit le paquet à Fox, l'invitant implicitement à en prendre une. Il n'en proposa pas à Doki puisque ce dernier avait déjà un cigare à la bouche.

Soudain, le Moojuu affirma avec un ton des plus sérieux qu'ils devaient suivre un agent parti dans un camion. Un agent ? Quel agent ? Wolfgang ne voyait pas du tout de quoi il voulait parler. Un agent dénommé Jack l'éboueur... Il devait probablement encore délirer à cause de ses pertes de mémoire.
Wolfie se tourna vers lui, haussant un sourcil, et lui demanda d'un air interrogateur :


"Qu'est-ce que tu racontes, Doki ? Tu ne parles tout de même pas de ce type que tu viens de croiser ?"

Si Wolfgang n'y avait pas porté grande attention, comme expliqué au début de ce post, il avait tout de même aperçu de loin la silhouette avec laquelle Doki discutait, lorsqu'il s'était rapproché de lui.

"Je ne vois vraiment pas ce qu'il a à voir avec notre affaire. On doit retrouver les bandits du restaurant, tu te souviens ?"

Il n'avait pas du tout dit cela sur un ton de reproche, mais plus sur un ton amical et un peu soucieux. Il se demandait si son nouvel ami n'avait pas, encore une fois, perdu la mémoire. Wolfgang se tourna aussitôt vers Fox pour lui expliquer un peu la situation :

"Doki a parfois quelques problèmes de mémoire... Je te demanderais bien ton aide, Fox, mais je crains ce que tu vas nous demander en échange, alors je préfère éviter."
Le Renard Rusé
Le Renard Rusé
Demon
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/02/2018
Nombre de messages : 38
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Fire-Punch / Téléportation / Illusion
Techniques 3/combat : Atomic Fire / Free-Fire
Techniques 1/combat : Cellule de Feu

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockMar 8 Mai 2018 - 1:12
La veille, le Renard avait retrouvé la trace de son compagnon grâce à la télé. En effet, Wolfgang et son ami était passé aux informations. Dès lors, Fox avait pressenti qu'il avait des ennuis, c'est pour cela qu'il s'était rendu rapidement au commissariat de la ville. Après avoir dialogué avec les deux amis, il avait trouvé une idée de génie pour les sortir de là. Chose faite, il les avait quitté en espérant ne pas s'être chopé.

Cependant le lendemain, quelque chose le gênait : ne pas savoir s'il avait perdu sa couverture en faisant cela. De ce fait, il était sortit puis avait commencé à les retrouver grâce à son odorat. Il avait fini par retrouver le chien géant, et s'était glissé discrètement près de lui afin de lui demander si les policiers n'y avaient vu que du feu. Heureusement pour lui, non. Mais bizarrement, Doki rajouta qu'ils en avaient pas fini avec cette histoire, était-ce un message caché de la part du Moojuu? Si c'était pour dire qu'il comptait le dénoncer après en avoir fini, Le Renard Rusé allait commencer à regretter son geste sauveur. Si on regardait bien, on pouvait remarqué que que le nouvel ami de Wolfgang était perturbé, très perturbé.

"Mmmh, j'espère que personne ne le saura mise à part nous trois..."

Il était rassuré, pour le moment rien n'avait tourné au vinaigre et au pire des cas, Fox trouverait une solution pour manipuler les policiers et leur faire croire autre chose. Bref, préférant changer de sujet, le manipulateur demanda ce que faisait les deux canins avant qu'il arrive. Le Grand Méchant Loup se tenait d'une manière décontractée, les mains dans les mains de ses poches. Finalement, il finit par répondre qu'il recherchait les bandits qu'ils avaient rencontré hier. Fox écarquilla subitement les yeux, consterné.

"Quoi serieuuuuux ? Putain mec, j'arrive à trouver une solution pour que vous filez en douce, et vous, vous rentrer la tête baissée dans leur jeu de traque ! Et ben..."

À quoi bon se creuser la tête pour essayer de faire évader deux amis pour qu'ils se jettent dans la gueule du loup quelques heures après. Et c'était le cas de le dire. L'avocat n'en revenait pas. Bref, sortant les mains de ses poches, son rival sortit un paquet de cigarette, en mit une dans sa bouche avant de reprendre la parole. Sur un ton taquin, ou pas, Wolf dit qu'à force de le voir, il avait l'impression que Firecoat le suivait partout et qu'il allait finir par raviver son envie de le croquer. Cette réplique réussit à arracher un petit sourire, accompagné d'un soufflement de nez.

"Ouais bah peut-être qu'au moins au s'amusera autant que dans le mon... qu'avant. Parce que là, je commence à m'ennuyer Wolfie."

Une part de vérité et de nostalgie emplissait ces paroles. Il fallait dire que leur relation s'était énormément calmée jusqu'au point de devenir amicale. Bon, il y avait toujours une certaine nostalgie du bon temps, mais c'était très frappant lorsqu'on connaissait les deux bolides. Très serviable, bizarrement, le Loup proposa une cigarette au Renard en lui tendant le paquet. Sans se faire prier, Fox en piocha une au pif avant de la mettre dans sa gueu... bouche.

"Qu'est-ce que t'es gentil Wolfie, merci !"

Tirant une bouffée d'air sur son bâtonnet. Par la suite, son attention se reporta sur le chien géant qui racontait quelque chose d'étrange : il fallait retrouver l'agent Jack... un éboueur. Qu'est-ce qu'il racontait ? Avait-il perdu la tête ? En tout cas, Fox le trouvait très étrange. Wolfgang aussi était perdu, il le questionna pour être sûr qu'il n'avait pas raconté n'importe quoi en ajoutant qu'il était certain que cet homme n'avait rien à voir dans leur projet. Il rappela également qu'il devait retrouver les bandits. Il se retourna donc vers son avocat préféré pour l'éclairer : Doki avait des pertes de mémoire. Cela se comprenait maintenant ! Ce n'était pas tout, le Loup dit qu'il aurait bien aimé avoir l'aide son collègue de longue date mais il redoute que ce dernier lui demande quelque chose en échange. Le Renard se passa la main dans les cheveux, réfléchissant.

"Mmh, j'ai peut-être une solution... Je t'aide mais j'ai tout de même une contre-partie : promets de ne plus m'éviter quand je te cherche, que j'ai plus à remuer ciel et terre pour te retrouver. D'accord ?"

Presque convaincu que Wolfgang accepterait cette offre, il s'avança calmement vers Doki Dulicki, la cigarette en main. Tirant une dernière taffe, puis il fixait le chien afin de captiver son attention.

"Bon, Doki, on va le retrouver ton bonhomme. L'instinct prime souvent sur le reste. Dis-nous par où il est partit qu'on sache par où commencer déjà."

Cette piste serait-elle la bonne ? On ne le saura qu'en vérifiant, ça ne nous coûte rien, si ce n'est du temps...

Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockJeu 10 Mai 2018 - 23:45
Bien que les retrouvailles avec le Renard Rusé pouvaient apparaître comme un événement, Doki ne fut pas vraiment concerné par ce qui se passait. Le Loup et le Renard en profitaient pour discuter, tout en se remémorant le bon vieux temps... Ou le mauvais vieux temps. Tout les deux avaient un passé et ne s'appréciaient que modérément. Enfin, c'était surtout Wolfgang qui était méfiant, sans doute à raison, en connaissant le passif du rouquin. Mais le Moojuu était complètement dépassé par ce qu'il se passait entre eux, il n'avait même pas l'air d'y prêter trop attention. C'était Doki, comme d'habitude il était toujours distrait par tout et n'importe quoi. Le Renard n'avait pas à le prendre mal, si l'homme-chien ne s’intéressait guère à leurs retrouvailles, c'était parce que ce dernier était obnubilé par autre chose. Évidemment, ça concernait de la bouffe. Une part de pizza ou une vieille histoire ressorti d'un lointain passé ? Ouais, Doki allez opter pour la part de pizza, même si elle n'était pas entière, avait fini par terre et avait déjà été un peu consommée par des fourmis. La bouffe c'est la vie.

Au milieu de ces deux là, Doki semblait un peu perdu, ça donnait une scène un peu étrange, comme si deux histoires se déroulaient en même temps dans la même scène. Le Loup et le Renard qui font leur retrouvailles et l'homme-chien qui se concentrait sur une part de pizza. Mais après que Doki ait évoqué le fameux Jack l'éboueur, Wolfgang fut intrigué par ce qu'il racontait. Sans doute qu'il devait se dire que celui qui portait un cigare à la bouche devait parfois fumer la moquette pour raconter tout et n'importe quoi. Même moi, j'avoue que des fois je me demande ce qu'il y a dans ce cigare, ça peut être une autre raison du côté perturbé de Doki. Le pire c'est qu'on ne le voit jamais fumer. Enfin bref, sous l'interrogation du Grand Méchant Loup, Doki se tourna vers lui et affirma sur un ton sûr.

"Nous devons retrouver Jack l'éboueur !"

Il avait même levé son poing d'un air déterminer en ponctuant sa phrase, comme pour donner encore plus d'importance à ce qu'il disait. Puis, soudain, il se retourna et prit une direction, rapidement. On aurait dit qu'il faisait de la course à pieds, sans doute aurait-il été mieux pour lui dans ce cas là de vraiment courir. Tout à coup, il s'arrêta, il se gratta la tête quelques secondes et revint vers Wolfgang et son ami. Enfin c'était pas vraiment son ami mais c'est une façon de dire les choses.

"Non ! Bien sûr que je n'ai pas oublié que nous devons retrouver les bandits, popom." Il avait cependant oublié de continuer son discours de tout à l'heure et c'était pour ça qu'il était revenu. Il fallait qu'il explique pourquoi il voulait retrouver Jack. Même le Renard rusé était intéressé par ça."Jack est éboueur ! Il a donc un camion, et les camions c'est super pas vrai ? Popom." Il s'arrêta, laissa un blanc. Sous le regard sans doute interloqué des deux autres. Il se gratta de nouveau la tête, probablement cherchant la suite de ce qu'il voulait dire. Puis il leva le doigt comme s'il avait eu une super idée."Et dans le camion d'éboueur, il y a des déchets n'est-ce pas ? Des déchets des alentours, popom ! Donc du restaurant ! Les bandits ont dû jeter leurs saletés là-dedans ! On pourrait trouver un indice !"

Oh... Et bien... Doki semblait avoir... Réfléchis ? C'est... C'est possible ça ? Il nous a bien eu en tout cas. On croyait qu'il n'était pas encore concerné par ce qui se passait mais finalement peut-être que si. Le Moojuu savait tromper son monde, et il était tellement doué à ça que bien souvent il se trompait lui-même. Il se retourna subitement et murmura en regardant l'horizon.

"Peut-être qu'il reste de la pizza..."

Bon ok, c'était peut-être aussi la bouffe qui l'attirait. C'était même probablement plus ça qu'autre chose. Avec lui c'était bien souvent comme ça malheureusement. Après quelques secondes à regarder l'horizon, histoire de faire un plan super stylé où ses lunettes avaient l'occasion de briller au soleil, il se tourna vers Wolfgang.

"Euh... Mais par où est parti le camion au fait ? Popom..."

Doki avait déjà oublié la direction dans laquelle était parti Jack l'éboueur. Il avait peut-être pensé à retrouver sa trace grâce à son odorat puisqu'il avait les sens sur-développés mais avec toutes les odeurs qu'il y avait en ville et la vitesse du camion, pas sûr qu'ils le retrouve si facilement.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockSam 19 Mai 2018 - 23:09
Le Grand Méchant Loup s'était tût un moment lorsque le Renard lui avait dit qu'il l'aiderait à condition que son vieux rival ne fasse plus en sorte de se cacher et de l'éviter. En d'autres termes, il voulait son 06. Le problème, c'est que Wolfgang n'avait pas de téléphone. Mais s'il en avait eu un, aurait-il vraiment voulu donner son numéro à ce petit enquiquineur ? Rien n'était moins sûr.

L'homme aux cheveux bruns avait simplement légèrement plissé des yeux, affichant un air sérieux et peut-être un peu menaçant, après la requête du Renard. Il tira sur sa cigarette lentement, puis souffla un long nuage de fumée grise par le nez, avant de répondre à Fox sur un ton ironique, en gardant la clope entre ses lèvres (ce qui l'empêchait d'articuler convenablement) :


"Tant qu'on y est, tu veux pas qu'on ch'inchtalle enchemble ?"

Le Renard assura ensuite Doki qu'ils allaient retrouver l'éboueur. Doki expliqua ensuite le pourquoi du comment du pourquoi ils devaient retrouver Jack l'éboueur, descendant et cousin éloigné du fameux Jack l'éventreur. Il s'avérait qu'en fait, Doki était un génie; un génie incompris certes mais un génie tout de même.

"Bon Dieu Doki mais tu es un génie !" s'exclama Wolfgang.

Soudain, une musique retentit.




Wolfgang regarda Doki puis Fox, se demandant ce qu'il se passait. Après quelques secondes, Firecoat sortit un smartphone de la poche de sa veste, puis mit fin à la musique en décrochant l'appel, avant de porter le petit appareil à son oreille. Il prit un ton inhabituellement sérieux et dit :

"Maître Renard, j'écoute. Oui. Hm hm. Très bien. J'arrive."

Il raccrocha et rangea ensuite son téléphone. Il haussa des épaules et s'exclama avec un sourire amical et un ton bien plus enjoué que celui au téléphone:

"Désolé les amis, je dois y aller ! Une urgence sur une affaire. Ciao !"

Puis il s'éloigna pour repartir par où il était arrivé. Wolfgang haussa des épaules à son tour et se tourna vers Doki.

"Hm, ce n'est pas plus mal. On n'avait pas besoin de lui de toutes façons."
affirma t-il sur un ton sérieux.

"Quant au camion, hm, laisse moi réfléchir..."

Il regarda autour de lui. Ayant été obnubilé par le Renard un peu plus tôt il n'avait pas prêté beaucoup d'attention au camion. Une vue aérienne lui permettrait de mieux apprécier les alentours.

"On devrait avoir une vue d'ensemble sur le quartier depuis ce toit." affirma t-il en pointant un toit plus haut que les autres du bout de l'index.

Il fléchit sur ses jambes, avant d'exécuter un très haut bond de plusieurs dizaines de mètres de haut qui lui permit de se retrouver sur le toit du bâtiment surélevé. De là, il regarda les rues alentours et vit le camion poubelle s'éloigner un peu plus loin. Heureusement, comme il s'agissait d'un camion poubelle, il n'allait pas très vite car il devait s'arrêter régulièrement pour récupérer de nouvelles bennes à ordures.


"Là-bas !" s'exclama t-il en pointant le camion du doigt.

Il courut dans la direction du camion en sautant de toit en toit pour s'en rapprocher, puis effectua un dernier bond de quelques dizaines de mètres afin d'atterrir sur le toit du camion, en effectuant une petite pirouette classe à la réception. Il jeta un regard derrière lui pour voir si Doki l'avait suivi. Ou peut-être qu'il s'était téléporté.


"Mais ?! Qu'est-ce que vous faites ?!" s'exclama un éboueur qui vit Wolfgang sur le toit du camion.

Wolfgang ne sut pas trop quoi répondre sur le moment, alors il improvisa :


"Heu... Police ! Nous réquisitionnons ce camion-poubelle dans le cadre d'une enquête de la plus haute importance !"

"Qu'est-ce que c'est que cette connerie ? Vous êtes même pas de la police..."

"Heu... Ben si mais... en fait..."

*Vite, trouve un mensonge ! C'est pas le moment d'être en panne d'inspiration !*

Mais mais mais ? Comment ce simple PNJ osait-il douter de la parole du Grand Méchant Loup ? Peut-être que Doki pourrait lui donner un coup de main ! Après tout... Il avait peut-être encore la carte de l'agent Smif !
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockJeu 24 Mai 2018 - 18:04
Se faire traiter de génie devait être une première pour Doki, sauf de façon ironique peut-être. Ce n'était pas le genre de truc qu'on avait l'habitude de lui lancer. Alors forcément avec la réplique de Wolfgang il aurait pu s'en offusquer. C'est vrai quoi, un tel mot sorti de sa bouche, un qualificatif si peu entendu de ses oreilles était forcément surprenant et pouvait déstabiliser ! Mais non Doki restait toujours insensible, ou plutôt complètement à l'ouest, ne sachant peut-être pas trop où il était lui-même, alors pas sûr qu'il ait capté la réflexion de Wolfgang, ici non plus. De toute façon on ne savait jamais vraiment si le Moojuu était bête ou s'il le faisait exprès de l'être, alors la plupart du temps évidemment les gens le prenait pour un idiot. Et bien je vais vous dire, il n'était pas bête ! Non ! Pourquoi le penser ? Ah, si, c'est un homme-bête. Mais pas un homme bête. Ce n'est pas pareil. Déjà parce qu'il n'était pas un homme. Enfin si, c'était un mâle mais du genre animal et il n'y avait pas de mal à ça d'ailleurs, c'était normal, sinon il aurait depuis longtemps décidé de se faire la malle. De toute façon, ici ou ailleurs on voyait bien des hommes bêtes qui n'était pas des bêtes et pourtant bel et bien des hommes.

Wolfgang se réjouissait, Doki était content de lui avoir fait comprendre son point de vue, et ils allaient pouvoir tout les trois aller à la recherche du fabuleux trésor qu'étaient les sept boules de cristal... Oula non je me trompe d'histoire là. Eux, leur aventure allait être encore mieux que ça, parce que dans leur quête incroyable ils ne savaient même pas quel genre de trésor ils allaient trouver. Une couronne de seau en plastique ? Un joli collier de poulpe ? Une paire de chaussures saumon fumée ? Qui pouvait bien savoir ce que cachait un camion benne ?

L'homme-chien, qui se faisait une joie de partir l'aventure avec les deux autres vit son enthousiasme stoppé au moment d'apprendre que le Renard Rusé les quittaient, déjà. C'était bien dommage, ils n'avaient pas eu le temps de faire un Uno tout les trois. Tant pis, ce n'était que partie remise. Doki devait être très triste... En fait non. Il avait à peine capté la présence du rouquin. S'il avait voulu attirer toute son attention il aurait probablement fallu qu'il se ramène avec un bon steak dans les mains. L'histoire allait continuer ainsi, sous l'air perdu de Doki qui ne savait pas comment retrouver le camion, Wolfgang eu une idée, sautant très haut dans le ciel pour finalement atterrir sur le toit d'un bâtiment. Le chien au cigare l'observa, leva la tête à mesure qu'il avait prit de la hauteur. C'est à ce moment là qu'il aperçu quelque chose...

"Woah... Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ? Est-ce une libellule ?" Doki sembla émerveillé, puis il se gratta la tête et dit :"Ah ben non c'est Wolfgang... Je viens de le voir sauter c'est vrai."

Il acquiesça, comme si son affirmation était difficile à croire et qu'il voulait se convaincre lui-même de ce prodige. Le Moojuu resta quelque instants là, à se demander comment il allait faire pour rejoindre son compagnon, se grattant une nouvelle fois la tête. Puis, il tapa sa main dans l'autre comme s'il venait de trouver une idée révolutionnaire, et il s'envola dans les airs. Quelle présence d'esprit, quel flair, quel génie ! Doki ne ratait pas une occasion de nous montrer ses pouvoirs incroyables. Il retrouva rapidement Le Grand Méchant Loup mais c'était juste à ce moment là qu'il décida d'aller poursuivre le camion, Doki dû immédiatement le suivre, flottant dans les airs à peu près à la même vitesse, quelques mètres derrière lui. Wolfgang fut le premier à arriver sur le camion, le Moojuu le suivis en se posant sur le camion. Il se réceptionna cependant très mal et roula alors que le véhicule continuait sa route. Tandis que Wolfgang tentait d'arrêter le camion benne, son acolyte glissa jusqu'à l'arrière, tomba sur l'un des éboueurs qui était accroché. Il se rattrapa de justesse à la barre et eu le réflexe de rattraper le mec qu'il avait cogné... En mordant dans la tenue de l'homme alors que ses mains étaient occupées à s'accrocher. Finalement il libéra l'une de ses mains pour attraper le pauvre éboueur, comprenant qu'il avait besoin de faire stopper ce camion.

"On vous as dit qu'on était de la police. Arrêtez-vous tout de suite !"

"O... OK. Mais on ne peut malheureusement pas faire ça..."
Répondit l'éboueur, pas convaincu mais content de pas s'être mangé le goudron un peu plus tôt.

"Oh et pourquoi, popom ?"
Demanda Doki d'un air suspicieux. Pour quelle sombre raison ne voulaient-ils pas s'arrêter ?

"Ben... On n'est pas le chauffeur nous... C'est à l'avant du véhicule qu'il faut aller."

"Ah pas bêtes, popom !" Il leva la tête en direction de Wolfgang."Il faut aller à l'avant du véhicule pour parler au conducteur !"



On sentait dans sa voix que c'était pas si évident pour lui. Il incita l'éboueur à s'accrocher de nouveau à l'arrière tandis qu'il grimpa vite jusqu'au toit du camion. Il fit un signe de tête à Wolfgang pour dire qu'il s'en occupait. Il descendit sur un côté pour passer par la porte, il s'accrochait tant bien que mal, ce n'était pas forcément facile alors que le véhicule était en plein action. Doki arriva jusque là, après avoir fait cette avancée épique digne d'un film d'action. Il ouvrit la porte vivement par crainte de ne pas y arriver du premier coup. Le soucis c'était qu'il l'avait fait trop violemment et fut emporté par sa propre force, il se retrouva donc à voltiger dans les airs, accroché à la porte qui battait d'avant en arrière. Il réussi à se stabiliser avec les pieds lorsqu'elle revint se fermer et il pu entrer.

"Bondiou mais vous êtes qui ?"

"Je suis de la police, arrêtez ce camion tout de suite !"

"Vous avez une preuve de ça ?"


Le Moojuu eut une idée lumineuse, en fait c'était celle de Wolfgang, de sortir son badge de l'agent Smith. Ils pouvaient le faire grâce à l'incroyable technique de télépathie qui leur permettait de communiquer par la pensée... Oui en fait ils n'avaient pas ce pouvoir mais c'était pour justifier l'idée. Doki sorti donc le badge fièrement.

"Je suis l'agent Smif ! Vous voyez, popom !"

Le chauffeur grimaça en regardant de plus près.
"Eh mais c'est marqué agent Smith, pas agent Smif !"

Doki bugga sur ces mots. Comment allait-il se sortir de cette situation désormais ? Le chauffeur avait compris toute la supercherie ! Un mec qui se présente en disant mal son nom, c'était pas très crédible ! Il devait trouver quelque chose... Vite... Vite ! Il sembla réfléchir un instant, stressé, puis il tenta quelque chose.

"Oui... Euh... Euh... Ben ça c'est la faute de... Euh de Corinne la secrétaire pédagogique de direction des ressources intra-muros ! L'autre jour j'ai du refaire mon badge... Euh... Elle parlait à Philippe de la compta, à la machine à café. C'est à ce moment là que je suis arrivé pour mettre à jour le dossier, elle commença à le remplir mais... Euh... Ben elle zozote du coup quand je lui ai dit mon nom elle l'a écrit à sa manière..."

Un grand blanc s'installa entre les deux individus, le chauffeur grimaçait toujours, comme s'il avait du mal à y croire. Puis son visage se détendit.

"Ha bien oui ! C'est bien les Corinne ça ! On en a une aussi au bureau, c'est quequ'chose ! Fwolala..."

"Hoho ho ! Oui, popom.... Du coup vous vous arrêtez ?"

"Oh, oui ! Pardon !"

Le chauffeur fini par s'arrêter, se garant non loin de là sur un côté où il y avait beaucoup de place pour un tel camion. Doki descendit du véhicule, puis il regarda Wolfgang et lui montra son pouce en signe de victoire. Il avait géré il fallait dire... Quoique s'il avait opté pour le vol plutôt que l'escalade de camion il serait peut-être arrivé plus vite à ses fins.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockJeu 24 Mai 2018 - 20:15
Les deux canidés étaient parvenus à atteindre le toit du camion poubelle, en passant par la voie aérienne : l'un en bondissant de toit en toit jusqu'à s'en rapprocher suffisamment, et l'autre en volant, tout simplement. Contrairement au Moojuu, le Grand Méchant Loup ne savait pas voler. Peut-être en aurait-il les capacités, mais il n'avait jamais appris à le faire. Alors, au lieu de cela, il se contentait de faire de gigantesques bonds.

Atteindre le toit du camion était une chose, mais encore fallait-il parvenir à rester dessus ! Doki avait chuté vers l'arrière et s'était accroché à l'une des barres que maintenant l'un des deux éboueurs à l'arrière, bousculant ce dernier au passage et le rattrapant de justesse. Wolfgang, de son côté, faisant tout son possible pour garder l'équilibre en position bipède, jambes et bras écartés et faisant balancer son centre de gravité d'avant en arrière et sur les côtés pour essayer tant bien que mal de rester en position. Heureusement, le camion poubelle n'était pas très rapide... du moins au début ! Mais en ayant entendu les étranges coups sur le toit du camion, le chauffeur avait dû prendre peur car il s'était mis à accélérer et à prendre les virages très rapidement ! Wolfgang n'eut d'autres choix que de se mettre à plat ventre sur le toit du camion, afin de ne pas être emporté en dehors par la force centrifuge. Cependant, ça ne suffisait pas, et pour être sûr de s'accrocher correctement, il utilisa l'une de ses redoutables techniques : les Griffes de la Nuit ! Avec cette technique, il pouvait faire pousser des griffes acérées au bout de chacun de ses doigts, et il s'en servit pour les planter dans le toit du camion pour s'accrocher !

Alors que Doki faisait des acrobaties dignes des plus grands héros de films d'action pour atteindre la portière avant et discuter avec le chauffeur, Wolfgang réfléchit à un plan B, au cas où son ami ne parviendrait pas à convaincre le conducteur d'arrêter le camion. Pendant qu'il réfléchissait à une solution de secours, son regard se figea sur ses griffes plantées dans le toit du camion. Mais oui ! La voilà, la solution ! Pourquoi s'embêter à arrêter le camion, alors qu'il pouvait tout simplement déchiqueter le toit avec ses griffes afin d'atteindre le bac d'ordures ?

Aussitôt pensé, aussitôt fait. Utilisant toujours sa technique des Griffes de la Nuit, Wolfwood s'acharna sur le toit du camion en donnant de grands coups de griffes tranchants, entaillant ainsi le métal à divers endroits pour y découper un trou. Une fois fait, il enfonça ses doigts dans l'une des fentes qu'il avait créées, puis tira de toutes ses forces pour arracher une bonne partie du toit du camion, créant ainsi une ouverture directement sur les ordures !
Aussitôt, alors qu'il tenait le bout de métal de la main droite, il se boucha le nez de la main gauche tout en s'exclamant :


"Pouaaah, ça empeste là-dedans !"

Ce fut à ce moment là que le camion s'arrêta sur le côté. Doki en sortit et brandit un pouce levé en direction de Wolfgang, en signe de victoire. Ce même Wolfgang qui tenait dans la main droite le morceau de toit qu'il venait d'arracher inutilement. Il regarda Doki d'un air embarrassé, puis son regard se tourna vers le gros morceau de métal déchiqueté qu'il avait dans la main, puis revint sur Doki. Sur le moment, il se trouva con, le Wolfgang : il avait saccagé le camion pour rien du tout ! A croire qu'il ne savait rien faire correctement.

"Heu... ahem..."

Les éboueurs, quant à eux, ne savaient pas quoi dire. Ils étaient à la fois surpris, déconcertés, et un peu apeurés. Ils n'osaient pas trop l'ouvrir, d'une part parce qu'ils pensaient avoir à faire à la police bien qu'ils avaient de gros doutes, d'autre part, parce qu'ils étaient face à un mec qui avait quand même arraché un toit de camion à mains nues. Pour de simples humains, c'était un spectacle plutôt intimidant.

"N'ayez crainte !" s'exclama Wolf en replaçant tant bien que mal le morceau de métal à son emplacement d'origine pour essayer de combler le trou.

"Les dégâts sont superficiels ! Un peu de scotch pour le fixer et ça devrait aller..."
affirma t-il, pas convaincu du tout par ses propres paroles.

A peine eut-il lâché la plaque de métal qu'elle tomba dans le tas d'ordures qu'elle recouvrait auparavant.


"Bon, c'est pas le tout mais on a du boulot !" s'exclama t-il en retroussant ses manches, avant de commencer à fouiller dans les ordures à l'intérieur du camion.

Le chauffeur s'approcha de Doki, qui devait avoir l'air beaucoup plus sérieux et compétent que Wolfgang aux yeux des éboueurs. Il lui dit :


"Heu, dites, m'sieur l'agent Smif... Qu'est-ce que j'vais dire à mon boss, moi ? J'peux pas ramener l'camion dans c't'état là, j'vais m'faire virer !"
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockVen 1 Juin 2018 - 23:54
Rien n'était impossible dans la vie, la preuve, même Doki pouvait être capable de prouesses incroyables. Un camion à pleine vitesse à arrêter ? Pas de soucis ! Il pouvait vous arrêter ça en un temps record ! Alors, non ce n'était pas en se mettant en travers de la route qu'il y était parvenu. On se souvenait qu'il avait déjà fait le coup une ou deux fois notamment lors de sa rencontre avec Alicia Runhour, avec le succès que l'on connaît... Mais pas du tout ! Non, Doki avait fait ça comme un pro, avec calme, dialogue et professionnalisme. Oui, bon, j'embellis un peu le truc mais les exploits ne sont pas monnaie courante avec ce Moojuu, alors il fallait en profiter pour le mettre en avant. Qui sait ? Peut-être que demain dans le journal sera marqué : « Un chien arrête un camion en marche et sauve trois parts de pizza d'une mort certaine». Ou peut-être qu'il sera juste marqué « Donald Trump : brushing parfait ou moumoute ? Les secrets d'un président qui décoiffe ».

Fier d'avoir réussi sa mission, Doki était sorti en héros de la cabine avant du camion, retrouvant Wolfgang qui avait dû être heureux de voir qu'il n'avait plus à danser sur le toit du véhicule. Mais quelque chose interpella évidemment Doki et tout les autres. En effet, Le Grand Méchant Loup n'était pas tout seul... Il était accompagné non pas d'une personne mais d'un objet rare et sans doute ô combien important dans cette histoire. Le métal qui était entre les mains du ténébreux sembla mettre un malaise entre les différents protagonistes, est-ce que cet objet aurait un lien quelconque avec le gang dont ils recherchaient la piste ?

"Popom ? Tu as trouvé une pièce à conviction ?"

Doki savait utiliser le jargon adéquat dans ce genre de situation, ça se voyait. Il s'approcha de Wolfgang, renifla un coup le truc, retira sa tête subitement en reconnaissant l'odeur bien particulière d'un toit de camion-benne. Le regard sérieux de Doki donnait presque l'impression qu'on pourrait réutiliser ce bout de toit prochainement dans le scénario mais malheureusement cet élément sembla perturber l'auteur de ces lignes pour trouver un rôle suffisamment important à ce morceau de métal. Alors je vais utiliser une astuce bien pratique.

"C... C'est un morceau de toit du camion, en fait..."

Osa dire le chauffeur, qui était juste à côté de Doki. Ce dernier se tourna vers lui et répliqua avec un aplomb sans pareil.

"C'est exact, popom. Mais nous devons faire une vérification approfondie des métaux afin d'être certains qu'il ne contient pas un mouchard issu d'une grande technologie."

Qui aurait cru que Doki sache utiliser autant de mots différents ? Il nous avait bien surpris pour le coup, peut-être qu'un jour il utilisera le mot ataraxie pour impressionner la galerie ? En tout cas les explications de l'homme-chien semblèrent suffire au agents de propreté urbaine, mais le chauffeur ajouta tout de même quelque chose.

"Mais... Hey oh ! Hey ho ! On..."

"On rentre du boulot ?"

"Mais non c'est pas ça qu'j'veux dire ! Le toit là, vous allez faire quoi avec ça ? Même si votre collègue le remet on va pas pouvoir travailler dans ces conditions là ! Qui va nous le réparer ?"

Il soulignait là un point intéressant. La pression était donc de nouveau mise sur Doki et Wolfgang, on pouvait peut-être déceler du stresse à ce moment précis chez eux. Quoique, Doki resta toujours aussi calme et trouva une réponse après un temps de réflexion.

"N'ayez craintes pour le toit du camion, appelez Corinne, vous savez de la compta... à ce numéro là. Vous voyez, popom ? Elle s'occupera de tout pour vos dédommagements ."
Doki sorti son badge et il montra des numéros présents dessus.

"Mais vous aviez pas dis qu'elle était secrétaire ?"

"Ah euh... Oui. Euh... Elle est secrétaire oui."

Le chauffeur ne broncha pas cette fois-ci et Doki donna le numéro présent sur son badge, sans qu'on ne sache vraiment à quoi ces chiffres signifiaient, ça pouvait être quelque chose de totalement différent. Doki devait probablement ne pas savoir à quoi ils correspondaient mais il agissait tellement sérieusement qu'il pouvait paraître crédible. Le conducteur sorti un papier et commença à noter.

"Attention, ce n'est pas un six mais un neuf là, popom."

"Hein ? Ah oui... Mais hé ! Montrez-moi le à l'endroit !"

"Ah oui pardon, popom."

Il retourna le badge, qu'il n'avait évidemment pas mit à l'endroit et tout rentra dans l'ordre. Avec ce numéro on ne savait pas trop ce que les éboueurs allaient pouvoir faire. Soit cela n'allait rien donner... Soit ils allaient directement appeler la police, car on ne savait pas ce que ces chiffres représentaient exactement. Le chien au cigare se rapprocha de Wolfgang et lui souffla quelques mots.

"Vite, débutons les recherches, je commence à avoir fa... Il faut qu'on trouve la trace de ces bandits."

Sur ces mots il grimpa à l'arrière du camion, déterminé à trouver le moindre indice. L'agent spécial Doki Dulicki renifla un peu partout, il n'avait pas peur de se salir les mains. Mais il fallait avouer que la tâche n'était pas facile, avec toutes ces odeurs, pour la plupart infects, il y avait de quoi tuer Krillin. Doki aura besoin de sa plus grande concentration dans cet exercice.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockDim 10 Juin 2018 - 12:00
Pendant que Doki arrangeait la situation avec les éboueurs pour réparer la bourde du Grand Méchant Loup, ce dernier était déjà entré de fouiller à l'intérieur du camion poubelle, dégageant les déchets les uns après les autres en les envoyant valdinguer sur le sol tout autour du camion, à la recherche d'un indice. Rapidement, Doki le rejoignit dans cette tâche ingrate.
Wolfgang soupira. Avoir la truffe dans les poubelles le mettait quelque peu de mauvaise humeur.


"Bon sang Doki, qu'est-ce que tu me fais pas faire ! Si j'avais su qu'il faudrait plonger tête la première dans une benne à ordures pour retrouver ces foutus criminels, je crois que j'aurais choisi la prison, finalement..."

Il était un prédateur, pas un charognard. Lui, il chassait pour avoir à manger, il n'avait jamais eu besoin de chercher dans les poubelles, il n'avait jamais eu à se contenter des restes.
Soudain, il ramassa un petit objet mou, visqueux et gluant, qu'il prit entre son pouce et son index avant de le soulever devant son visage.


"Bordel, je sais même pas ce que c'est !"
s'exclama t-il en le montrant à Doki.

En fait, il s'agissait d'un préservatif usagé. Bien entendu, Wolfgang, qui était un loup à la base et qui n'avait pas connaissance de tous les us et coutumes des êtres humains, ne connaissait pas l'existence d'un tel objet, ni sa fonction. Il le jeta également sur le sol avant de continuer ses recherches. Soudain, il tomba sur le Saint Graal ! Ce qu'ils étaient venus chercher depuis le début, l'objet pour lequel ils avaient eu tant de péripéties, tant de misères ! L'objet qui allait signer la fin de tous leurs ennuis, qui allait les mettre définitivement à l'abri du besoin et leur permettre de réaliser leurs plus beaux rêves ! Un morceau de pizza avarié ! Bon, en fait, c'était plutôt pour Doki, parce que Wolfgang n'en avait rien à faire. Il aimait se remplir la panse tout autant que Doki, mais contrairement au Moojuu, il ne mangeait pas n'importe quoi. Il était plutôt viande fraîche et bien saignante. D'ailleurs, il n'en avait tellement rien à faire, qu'il la prit entre ses doigts, et la jeta par terre également, comme un vulgaire déchet sans le moindre intérêt ! Attendez, n'était-ce pas le cas, en fait ? Nul doute que cet acte odieux allait semer le doute et la confusion dans l'esprit de Doki ! Comment allait-il réagir face à ce pauvre morceau de pizza abandonné ainsi sur le bord de la route, jeté d'un geste désinvolte sans la moindre compassion de la part du Grand Méchant Loup ?
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockLun 18 Juin 2018 - 23:52
La mission de Wolfgang et Doki était de retrouver les malfrats qui les avaient poursuivis la veille mais pour le moment les deux canins semblaient nager dans la semoule, suivant une piste hasardeuse qui les avaient menés à un camion-benne qui ne leur assurerait pas de trouver un indice sur la position des malfaiteurs. Doki gardait espoir, après tout ils pouvaient très bien tomber une nouvelle fois sur des restes de pizza, comme tout à l'heure... Hum ? Comment ? Ah oui, c'est vrai que l'enjeu n'était pas là, mais notre ami l'avait sans doute déjà oublié. Avec lui ce ne serait pas si étonnant.

Animé par l'envie de trouver de la bouffe dans le camion, Doki n'avait pas tardé à y entrer mais très vite l'odeur l'insupportait, il fallait faire vite. Le Grand Méchant Loup pestait lui aussi sur les conditions de ces recherches, étant lui aussi un canidé il avait les sens très aiguisés et le fait de se retrouver dans cette situation ne lui plaisait pas beaucoup. Il fit d'ailleurs la dérangeante expérience de trouver un objet visqueux et assez dégoûtant, c'était à se demander ce qu'il lui avait prit de le prendre dans ses mains. Interpellé par son coéquipier, Doki s'avança rapidement vers lui à grandes enjambés, pour éviter de se prendre les pieds dans ce qui traînait sur son chemin, il s'exclama en voyant le préservatif de loin.

"Oh ! Mais c'est peut-être de la pâte à sucre !"Une fois arrivé vers le ténébreux il renifla le plastique sans le toucher."Blah ! Non ! Hummm... Je sais, ça doit être du dentifrice périmé, je ne vois que ça, popom."

Choqué et déçu, le Moojuu se retrouva tout penaud, il s'était retourné et était prêt à continuer les recherches, avec un peu moins d'entrain que tout à l'heure, ceci dit. Mais l'homme qui pouvait se transformer en loup fit à nouveau une découverte sensationnelle ! En effet, il venait de trouver un bout de pizza ! Miracle ! Le voilà ! Le voilà le fameux trésor qu'ils recherchaient tous ! Les yeux de Doki s’illuminèrent après qu'il se soit retourné, bien qu'en réalité on ne pouvait pas les voir avec ses grosses lunettes de soleil. Il y avait bien un bout de pizza, l'homme-chien s'empressa à nouveau de se rendre jusqu'à son acolyte mais ce dernier jeta la nourriture par terre, sous le regard effaré de Doki qui se stoppa net dans sa course. Wolfgang n'avait même pas du voir la détresse de son ami, qui s'était figé sur le coup. La pauvre part de pizza avait été écrasé au sol sur un tas de trucs sales qui ne donnaient même pas envie à Doki de la récupérer.

"Oh... Oh bah non alors..."

Cela faisait deux déceptions en seulement quelques minutes pour le pauvre Doki Dulicki, qui paraissait très affecté. Allait-il s'en remettre ? Le museau baissé, déçu, il savait qu'il venait de perdre là l'une de ses meilleurs chances de grignoter avant bien longtemps... Peut-être une ou deux heures ? Il y avait peu de chances qu'il trouve de quoi se rassasier ici. Oh, il lui arrivait souvent de manger un peu n'importe quoi et parfois des trucs périmés mais il essayait d'éviter, à force d'avaler tout ce qui était un peu comestible et même ce qui ne l'était pas, il avait reçu le doux surnom de l'incontinent. Une étiquette qui lui rappelait qu'il devait faire attention. Mais c'était là, dans sa déception la plus immense qu'il trouva enfin la lumière dans cette sombre quête !

"Oh mais qu'est-ce que c'est ? Je suis éblouie."

En effet il y avait un bout de verre qui lui reflétait dans le visage... Mais ce n'était pas tout, le reflet l'amena à regarder au sol et donc ce qu'il y avait à côté du bout de verre ! Et là, incroyable !

"Oh des nouilles popom !" Il semblait y avoir des sortes de pâtes jaunes au sol, comme des nouilles, de quoi donner l'eau à la bouche de Doki... Qui se reprit soudainement en comprenant de quoi il s'agissait."Mais ! Je connais ! C'est Neymar !"

Spoiler:
 

Et oui, c'était un rebondissement un peu tiré par les cheveux, mais il fallait faire avancer l'histoire par tout les moyens. En vérité il n'y avait pas réellement des nouilles au sol, c'était une boîte vide de nouilles et de nems avec l'image ci-dessus qui était alléchante avec notamment un slogan des plus stylés « Nemart : l'art du Nem avec des nouilles » écrit dessus. Il était bien décevant de ne pas avoir réellement de nouilles dans cette boîte, mais Doki fut plein d'espoir en voyant l'adresse du restaurant qui confectionnait ce magnifique repas inscrit dessus. Il restait maintenant à convaincre Wolfgang de s'y rendre. Doki prit son air le plus sérieux et se tourna vers le ténébreux alors que ses lunettes brillaient avec le reflet du bout de verre qui lui arrivait dans le visage.

"J'ai trouvé ! C'est à cette adresse, popom ! Je suis certain que c'est là-bas qu'ils se rendent ! Tu te souviens ? Tout est parti de cette histoire de nouilles... Je sais où aller, j'ai déjà vu le nom de ce restaurant lorsque nous avons survolé la ville pour suivre le camion. Suis-moi !"

Il lui avait montré l'adresse vite fait, puis était sorti du camion-benne sans attendre son approbation, puis il laissa les éboueurs en plan en s'envolant dans les airs à la recherche de ce restaurant qu'il avait déjà vu tout à l'heure apparemment. Le Moojuu volait dans cette direction, mais il ne serait pas difficile à suivre pour quelqu'un comme Wolfgang qui pouvait fait de grands bonds, puisqu'il ne volait pas très haut dans le ciel.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockVen 22 Juin 2018 - 23:46
Alors que le Grand Méchant Loup pestait contre l'enchaînement d'évènements qui l'avaient conduit à fouiller dans les poubelles, faisant fi de la déception de Doki après qu'il eût jeté un morceau de pizza au sol - morceau qu'il venait de sortir d'un tas d'ordures d'un camion-benne, notons-le tout de même - l'agent Smif, sous l'apparence du célèbre détective Doki Dulicki - à moins que ce ne fût l'inverse - s'étonna soudainement d'un autre objet posé au sol, un objet qui avait attiré son attention et éveillé son instinct de super flic : une boîte de nouilles de la marque Nemart. Soudain, le chien humanoïde eut une révélation, affirmant avec une certitude implacable qu'il fallait se rendre au restaurant dont l'adresse était indiquée sur la boîte renversé.

Wolfgang haussa un sourcil.


"Heu... Je suis pas sûr de te suivre, là, mec." affirma t-il, perplexe.

En effet, il n'avait pas vraiment suivi le raisonnement du Moojuu qui était pour le moins capillotracté, on se serait cru devant une scène de la vieille série télévisée Batman où Robin trouvait la réponse à une énigme de l'homme Mystère par un cheminement de pensées complétement farfelu et improbable.

Sûr de lui, Doki s'envola vers l'adresse qu'il avait montrée au loup, sans une once d'hésitation. Le ténébreux haussa des épaules.


"Bon ok, j'te suis quand même. Même si j'te suis pas. Qui suis-je, après tout ?"

Il n'avait pas de meilleure piste, si toutefois on pouvait appeler cela une piste, puisque ça ne ressemblait même pas à un semblant de début de piste. Pour le coup, Wolfgang n'y croyait pas du tout, mais il était curieux de voir jusque tout cela allait les amener. Il n'avait rien de mieux à faire qui plus est, et il se disait que ce n'était pas très grave de ne pas retrouver les criminels et de suivre une fausse piste ; après tout, il ne tenait pas tant que ça à les revoir, ce qu'il voulait surtout c'était être débarrassé une fois pour toutes de Polar et des poulets.

Il essuya ses mains sales sur son pantalon, puis courut à la poursuite de Doki avant d'effectuer une succession de bonds entre deux immeubles situés côte à côte de sorte à les escalader et atteindre un toit. Ensuite, il sauta de toit en toit tout en suivant le Moojuu.

====================================================

Quelques minutes plus tôt, dans le restaurant qui confectionnait les remarquables nouilles Nemart...

Johnny, l'un des hommes du Boss du gang qui avait poursuivi nos deux compagnons la veille, entra dans le restaurant et s'installa à une table autour de laquelle se trouvait trois autres hommes en costards. Deux d'entre eux, de grands types costauds, portaient un costard noir avec une cravate. L'autre, qui semblait leur être hiérarchiquement supérieur, portait un costard de couleur mauve avec un nœud papillon et un chapeau melon de la même couleur. Il avait une rose blanche accrochée à sa veste et son visage était orné d'une petite moustache noire assez fine et impeccablement entretenue, ses cheveux étaient assez courts, noirs, gominés en arrière mais cela ne se voyait pas puisqu'il portait un chapeau.
Johnny s'assit devant lui.


"Merci de me faire l'honneur de me recevoir, Don Donatello."

L'homme en mauve répondit, avec un accent italien fort prononcé :

"Mah, Johnny, c'est nolmal. J'ai applis cé qui vous est allivé hiel, mamamia qué tristezza ! Pauvle pauvle Jimmy, il était poultant si habile avec ses couteaux..."

traduction:
 

"Putain, ouais..."

Les lèvres de Johnny tremblaient et ses yeux brillaient, sans doute était-il encore bouleversé par la mort de son ami.

"Jimmy était un bon, et il est parti trop tôt..."

Il renifla et passa brièvement une main sous son nez.

"Mais on le vengera, vous pouvez me croire ! On retrouvera le type qui a fait ça, ce... ce putain de vampire, il lui a arraché la gorge avec ses dents ! Avec ses dents, putain ! C'est tellement barbare... Ça me fout les glandes ! Il perd rien pour attendre."

"Il Padre est inquiet, Johnny."

"Vr... Vraiment ?! Pourquoi ? On a fini les préparatifs pour le coup de ce soir, tout est prêt ! Le Boss ne lui a pas dit ?"

"Si, si, Léonardo lui a téléphoné. Mais Il Padre né cloit pas qué vous pouissiez léoussil votle coup cé soil. Il né cloit pas qué vous pouissiez vous en soltil sans Jimmy bandelettes."


traduction:
 

"C'est vrai que sans Jimmy, ça va être compliqué, c'était l'un des meilleurs. On formait une bonne équipe... Mais le Boss est confiant ! Les types qui nous ont causé des ennuis hier se sont fait arrêtés. On pourra s'occuper d'eux plus tard, on graissera la patte à quelques flics pour qu'on puisse les tuer dans leurs cellules s'il le faut. Mais pour le moment, on doit se focaliser sur le coup de ce soir, et une chose est sûre : ce soir, personne ne pourra nous barrer la route ! Écoutez, je ne sais pas si le Boss le lui a déjà dit mais... Dites à Don Giovanni que malgré la mort de Jimmy, nos plans n'ont pas changé. Ce soir, on aura le gros lot, il peut compter sur nous !"

"J'entends bien, Johnny. Mais Don Giovanni n'est pas dou même avis. Vous avez peldou Jimmy hiel, et vous n'êtes même pas palvénou à touer vos aglesseuls, de simples inconnous ! Il Padre pense qué vous n'êtes pas souffisamment compétents poul la mission dé cé soil. Non seulement, vous avez oun homme en moins, mais en plous, vous êtes éblanlés psychologiquement. Tou lé sais comme moué, Johnny. Notle olganisation est tlès pouissante. Mais sa stlouctoule est flagile. Ton Boss Léonardo, nos fratelli Michelangelo et Raffaello, et moué-même, nous sommes les quattro pieds d'oune même chaise, oune chaise soul laquelle lépose notle chel Padre, lé tout-pouissant Don Giovanni. Si l'oun des quatle pieds sé cassent, c'est touté la chaise qui sé casse, et Don Giovanni tombe et sé létlouve lé cul pal telle ! Tou n'as pas envie qu'il sé létlouve lé cul pal telle, hein, Johnny ?"


traduction:
 

"N-non ! Bien sûr que non ! Vous savez bien que je donnerais ma vie pour Boss et la Famiglia ! N'ayez crainte, nous n'échouerons pas !"

"Bene, bene ! Il Padre tient à s'en assouler. C'est poulquoi... il a ou l'immense génélosité dé vous plêter l'oune dé ses cléatoules poul cette opélation."


traduction:
 

"Le... Le Don nous prête l'un de ses monstres ?!"

"A n'outiliser qu'en delnier lécouls."


traduction:
 

"Mais... Le monstre nous obéira ?"

"Don Giovanni m'a assoulé qué sì."


traduction:
 

"M-merci beaucoup Don Donatello ! C'est une aide extrêmement précieuse !"

"C'est Il Padre qu'il faudra lémelcier. Avec céla, vous né poullez pas échouer."


traduction:
 

"Le Boss, moi-même, et toute la bande, nous ne manquerons pas de le remercier ! Don Giovanni ne le regrettera pas ! Avec son monstre, le coup de ce soir va devenir une simple formalité et on obtiendra le gros lot à coup sûr !"

"Espélons-le !"
s'exclama l'homme en mauve.

Ce dernier fouilla dans une poche à l'intérieure de sa veste, et en sortit une petite sphère dont la moitié basse était blanche, et l'autre moitié jaune et noire, avec un petit bouton blanc en son centre.


Spoiler:
 

Il la tendit à Johnny qui la prit avec une once d'hésitation.

"Et n'oublie pas : en delnier lécouls."

"En dernier recours, entendu !"


Il rangea la petite sphère dans une poche intérieure de sa veste en cuire, puis se leva.

"Merci encore pour tout, Don Donatello."

Puis il leva le poing en l'air et s'exclama :

"Viva Giovanni ! Viva la Famiglia !"

Et les trois autres hommes levèrent le poing à leurs tours et répondirent :

"Viva Giovanni ! Viva la Famiglia !"

La Famiglia... L'une des plus puissantes organisations criminelles qui orchestraient à Satan City. C'était une mafia constituée de quatre entités, que l'on appelait les Fratelli, bien qu'ils n'étaient pas vraiment frères de sang. Ils se faisaient appeler Léonardo, Donatello, Michelangelo et Raffaello, et chacun avait son propre business. Donatello, l'homme en violet, faisait dans la prostitution à grande échelle, le kidnapping de filles, et possédait plusieurs bars de strip-tease. Michelangelo, quant à lui, s'occupait des trafics de drogues, allant de la production jusqu'à la distribution. Raffaello trempait dans le trafic d'êtres humains et d'organes. Enfin, Léonardo, le Boss qu'avaient déjà rencontré Doki et Wolfgang, faisait dans les jeux d'argent, paris illégaux, combats clandestins. Il organisait aussi parfois quelques braquages de banques, bijouteries ou casinos. Les quatre Fratelli étaient dirigés d'une main de maître par un seul homme, Il Padre comme on l'appelait dans le milieu, l'impitoyable et très respecté Don Giovanni. C'était un homme très mystérieux que peu de gens avaient pu rencontrer, mais qui était craint de la plupart des criminels de la ville. Personne ne connaissait son passé. Il semblait être arrivé ici du jour au lendemain. Parfois, il prétendait venir d'un autre monde, un monde très lointain. Il n'était qu'un simple être humain, et pourtant, il inspirait la crainte et le respect dans le milieu criminel. Il y avait des rumeurs à son sujet. L'on prétendait qu'il était capable de diriger des monstres surpuissants, aux pouvoirs incroyables. Ce n'était pas des rumeurs. Les Fratelli, qui faisaient partis des rares personnes à l'avoir côtoyé, étaient aussi les seuls à être au courant de l'existence de ces monstres, et du contrôle que Giovanni avait sur eux. C'était ce qui le rendait si puissant et si intouchable, en plus de sa force de caractère, de son charisme irréfutable et de son ambition démesurée qui lui avaient permis de se hisser au sommet de la criminalité en seulement quelques années.

Désormais en possession de l'un des terrifiants monstres du Big-Boss, on pouvait s'attendre à ce que Johnny quitte le restaurant pour aller rejoindre son Boss. Mais pourtant, cela allait devoir attendre, car il avait quelque chose à faire avant. Quelque chose de très important et de très urgent, une petite affaire capitale pour la réussite de leur mission. En effet, il devait... aller aux toilettes. Il se dirigea donc vers les W.C. au fond du restaurant, et s'y enferma pour un temps.

Ce fut durant ce laps de temps que Doki et Wolfgang arrivèrent finalement à destination. Donatello et ses deux hommes de main étaient tranquillement en train de manger. En dehors d'eux, de Johnny qui était aux toilettes, et des employés du restaurant, il n'y avait personne d'autre. Donatello avait privatisé les lieux pour cette rencontre afin qu'il n'y ait aucun témoin de leur discussion. De toutes façons, ce restaurant aussi appartenait à la Famiglia, une façade qui permettait de blanchir l'argent salement gagné. C'était également le cas du restaurant dans lequel Doki et Wolfgang avaient rencontré le Boss et ses sbires la veille. Wolfgang laissa donc entrer Doki en premier, se contentant de le suivre pour voir jusqu'où allait le mener son enquête, persuadé que c'était une mauvaise piste et que ça ne les mènerait nullepart. Il ne pouvait pas davantage se tromper.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot ClockSam 30 Juin 2018 - 1:42
Contre toute attente, alors que l'on se dirigeait vers un scénario foireux qui, somme toute, n'avait pas du tout été réfléchis par les scénaristes, qui devaient peut-être passer plus de temps à flirter avec Corinne à la machine à café que de réfléchir à la suite des événements, le récit s'accélérait dangereusement. Oui, et je dis bien dangereusement parce que là il était question de nouilles et si vous avez bien suivis les aventures de Doki et Le Grand Méchant Loup vous savez très bien que la dernière fois qu'on a parlé de nouilles il y a eu des morts. En vérité un seul mais ce paragraphe d'introduction a pour objectif d'amener de la tension et d'intéresser le lecteur sur ce qui va suivre, donc il fallait forcer un peu le trait.

Doki s'était élancé dans les airs suivis de son ami avec qui il avait passé une nuit en prison, tout d'eux se dirigeaient vers le fameux restaurant Nemart, qui faisaient des nouilles et des nems notamment, et où l'on pouvait très bien prendre à emporter. Curieusement, Doki avait réussi à retrouver facilement la trace du Nemart, sans doute aidé par des facilités scénaristiques douteuses. Le Moojuu était plus apte à se souvenir des choses lorsqu'il s'agissait de bouffe et c'était un peu une chance qu'il ne se soit pas arrêté plus tôt en abandonnant Wolfgang parti après le camion-benne, ils auraient pu avoir du mal à se retrouver avec lui courant après la nourriture, mais peut-être que l'espoir de trouver une part de pizza dans un camion-benne l'intéressait mieux... L'homme-chien se posa et regarda la sublime pancarte présente sur l'enseigne, puis se tourna vers Wolfgang.

"C'est ici !"

Doki avait bien fait de le signaler à Wolfgang, on ne sait jamais après tout, quand un gros écriteau tout plein de couleur avec écrit explicitement où on se situaient se trouvait devant nos yeux on pouvait parfois avoir quelques doutes. Celui qui avait le cigare entra en premier, donc, il s'était avancé d'un pas décidé, observa ce lieu marqué par la couleur jaune, présente sur quasiment tout les objets. Ce n'était pas excessivement grand, il y avait plusieurs tables rondes un peu partout, une porte menant possiblement à une autre salle au fond à droite, des toilettes juste en face et sur la gauche le comptoir, où un vendeur se frottant les mains avec un grand sourire s'approcha. Doki se rendit naturellement jusqu'à lui.

"Bonjour messieurs ! Pour le confort de nos clients nous aimons leur laisser un maximum de liberté alors n'hésitez pas à nous solliciter et mettez vous à l'aise. "

"Bonjour, popom ! Oh ? C'est sympa ça, on peut se faire de nouveaux amis ! Moi c'est Doki popom et vous ?"

"Haha c'est exactement ça ! Moi c'est Bastien, votre serviteur du jour, que puis-je pour vous ?"


"Euhm... Pourrions-nous avoir la carte ?"

"Oui, tenez."


Il lui confia la carte des menus.

"Merci, Seb !"

"Euh... Moi c'est Bastien."

"Vous voulez pas qu'on utilise votre diminutif ?"

"Quel diminutif ?"

"Seb...?"

"Mon prénom c'est Bastien."

"Donc... On vous appelles pas Seb ?"

"Bah non..."

"D'accord... Euh... Je pensais qu'on devais se mettre à l'aise, enfin.. Bon eh bien nous allons nous installer et faire notre choix, popom."

Il se tourna tout doucement vers Wolfgang qui devait être derrière lui, les sourcils froncés, un peu perplexe par ce qui venait de se passer. Sans doute avait-il l'impression de ne pas avoir pu se faire un nouvel ami. Mais ils n'avaient pas le temps de s’apitoyer sur leur sort, ils fallait qu'ils avancent dans leur mission. Le Moojuu fit signe à son ami et se dirigea vers une table au fond contre le mur, menu en main. Il prit place et mit directement la truffe dedans la carte, sans doute attiré par toutes les bonnes choses à manger qui y était présenté, comme peut-être les nouilles à poêler yakisoba saveur poulet cacahuète par exemple ? Cependant, sans doute conscient qu'il risquait juste de passer pour un morfale il releva la tête, regardant Wolfgang et lui dit quelques mots, comme pour se justifier.

"Euhm ! Il doit sûrement y avoir un indice sur cette carte, c'est obligé !"

Heureusement que ses lunettes cachaient un peu son visage car on aurait pu déceler en lui une once d'inquiétude quant aux soupçons éventuels que pouvaient avoir le Grand Méchant Loup sur ses intentions. Mais, alors qu'il allait reporter son regard sur le menu en espérant ne pas avoir de réflexion de son ami, il s'arrêta sur un tableau posé sur le mur, celui-ci protégeait par une vitre une photo vieille de quelques années. On pouvait y voir un homme élancé jouant de la guitare aux côté de quelques amis. Cet homme avait la particularité d'avoir quelques bandages autour de ses mains et de ses bras, que sa chemise aux manches retroussées laissaient à l'air libre. Il avait même écrit son nom...

"Mais... Mais c'est... Je le connais c'est... !"

Doki pointa du doigt le tableau, et à ce moment là le serveur arriva et lui coupa la parole en terminant la phrase du Moojuu, tout sourire, en hochant de la tête.

"Jimmy N'Drix ! Vous l'avez reconnu ? Talentueux n'est-ce pas ? Ah je me demande bien ce qu'il fait, ça fait un moment qu'on ne l'a pas vu ici..."

Bastien semblait admiratif, visiblement le fameux Jimmy bandelette n'était pas simplement doué avec les armes blanches, mais aussi avec les cordes de guitare. Un virtuose qui les avaient malheureusement quittés la veille. Le serveur ne savait sans doute pas ce qu'il lui était arriver, sûrement n'était-il qu'un employé ici et ne devait pas poser de questions sur les affaires louches de son patron. Il reprit son sérieux et demanda aux deux canins.

"Vous aussi il vous a impressionné avec son coup de gratte, hein ?"

"Euh... Non, en fait je vois qu'il y a des nouilles à poêler yakisoba saveur poulet cacahuète sur la photo à côté de lui... Je me demandais si vous en faisiez toujours...Et surtout pourquoi il ne les as pas terminés..."

"Oh, vous savez, quand Jimmy se mettait à jouer, il en oubliait tout le reste haha... Mais pour répondre à votre question, oui nous faisons toujours ça. C'est votre choix ?"

"Mmm ! Oui, popom."

Alors que Wolfgang allait peut-être faire son choix, Doki semblait tout excité à l'idée de manger ce plat exquis qu'il avait déjà avalé la veille, aux dépens de Tony sandalettes. Peut-être n'avait-il en fait même pas remarqué que l'homme sur la photo n'était autre que Jimmy bandelettes tué par son acolyte aux lunettes noires, ou peut-être que le génie qu'il était avait feinté la surprise en reportant l'attention sur la nourriture. En tout cas avec ces fameuses nouilles que l'on retrouvaient et la photo du défunt Jimmy on pouvait se dire que, finalement, ce scénario n'était peut-être pas si hasardeux que ça, non ?
Contenu sponsorisé

23h Gros lot Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot Clock
 
23h Gros lot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-