Partagez
 

 23h Gros lot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockLun 8 Oct 2018 - 1:14
On le savait, lorsque les lunettes de soleil de Doki brillaient cela signifiait qu'il était passé en mode sérieux, et en principe quand il était dans cet état là... Et bien ça ne changeait pas grand-chose. Il devait sans doute plisser des yeux, parce que même avec ses grosses lunettes noirs il y avait toujours un peu de lumière qui traversait. Mais au moins comme ça il pouvait faire un peu pression avec son air intimidant, ça faisait un peu Men in Black, ces agents hyper classes. Il fallait dire que le Moojuu avait quelque chose en plus, cet air mystérieux qui donnait envie de savoir qui se cachait derrière lui. Mais il s'agissait sans doute de Wolfgang, puisque comme Doki s'était avancé pour s'approcher de Son Kee-Kee son ami se trouvait désormais derrière lui. Ceci dit il ne se cachait probablement pas mais avec la carrure de l'énorme chien on pouvait facilement dissimuler n'importe quoi, et c'est en cachant n'importe quoi qu'on perds n'importe qui.

Mettre la pression au trafiquant d'armes avait semblé être une bonne idée. Mais en fait non. Il refusait toujours de négocier avec les trois enquêteurs, ce qui mettait vraiment un frein dans leur progression dans cette histoire. Pourtant cette fois on a bien mit Polar dans le récit mais ce dernier n'a pas sût débloquer la situation. Il était pourtant notre botte secrète et l'ensemble de la rédaction est un peu déçue par ses performances. Le jury lui donnera probablement la note de 4 pour sa prestation moyenne, sans relief et peu décisive. On a pourtant senti qu'il avait l'envie mais il a dû faire face à une farouche opposition de Son Kee-Kee, qui on peut le dire savait mener un duel long et dur. Nous espérons que l'ours polaire saura se remettre dans la partie et qu'il nous gratifiera de l'une de ses apparitions scénaristiques bien placées.

Était-il inutile de dialoguer avec ces criminels ? Il devait bien y avoir un moyen d'obtenir des réponses. Déjà que la situation semblait tendue les esprits s'échauffaient, avec les hommes de Son Kee-Kee qui braquèrent leurs armes sur eux. Puisqu'ils avaient tout les trois des pouvoirs spéciaux les balles qui pouvaient les heurter ne leur feraient pas grand mal mais il fallait être prudent, vu qu'ils étaient face à des trafiquants d'armes ils pouvaient bien en posséder des semblables à celle de Johnny, celles avec des balles d'énergies. Et ça, ça faisait bien plus mal qu'un kick de Jean-Claude Van Damme. Doki, conscient que les choses pouvaient dégénérer, s'était retourné et était prêt à faire mur de son corps comme le ferait le meilleur des portugais. Mais contre toute attente c'est Wolfgang, plus rapide que l'éclair, qui se chargea de régler leurs compte à Jean-Jacques et les autres en utilisant l'une de ses techniques. Le Moojuu se détendit alors.

"Popom."

Il se gratta la tête, sans doute aussi conscient de son inutilité à ce moment là, mais d'un autre côté ça devait bien l'arranger qu'il n'ait pas à faire quoi que ce soit. Le chien au cigare avait cependant été intrigué par une chose, au moment où son ami avait répondu à Jean-Jacques. Il s'approcha et lui parla.

"Tu ne m'avais pas dis que tu étais barman."

Il fallait reconnaître que le ténébreux avait un peu un look de séducteur du samedi soir qui donnait à boire à Vanessa et Natasha au comptoir. Doki avait plutôt l'air d'un abruti, qui passait ses samedis après-midi à jouer au monopoly avec Guy et Randy. Bien évidemment, il était encore une fois à côté de la plaque, ce qui était une habitude avec lui. Quoi qu'il en soit les choses étaient rentrés dans l'ordre et Le Grand Méchant Loup reprenait les choses en mains, demandant à Polar de le laisser faire désormais. Malgré sa réticence, il fini par accepter et Wolfgang emmena avec lui Son Kee-Kee pour jouer tout seul avec lui. Doki se tourna alors vers Polar et se demanda ce qu'ils allaient pouvoir faire, peut-être une partie de Puissance 4 ? Le soucis c'était que Doki n'avait pas le jeu avec lui, qu'il ne savait pas si Polar voudrait bien jouer avec lui, et qu'il ne connaissait pas les règles du jeu. Puis, finalement il se rendit compte qu'il pouvait suivre Wolfgang, c'était une capacité que lui conférait ses jambes, lui permettant l'exploit de faire un pas devant l'autre, et d'ainsi de se déplacer, en avant ou même sur un côté. Il pouvait même reculer mais c'était un peu dangereux parce qu'il ne voyait pas ce qu'il y avait derrière lui.

"Popom ?"

Curieux de savoir ce qui allait se passer, le grand pataud suivit Wolfgang dans la cabine, mais il se contenta de rester spectateur. Ou vigile, puisqu'il était resté proche de la porte. L'idée de son acolyte fut douloureuse pour Son Kee-Kee, qui regarda avec horreur ses cartouches de Street Fighters se faire écraser par le ténébreux. C'était absolument terrible. Le stratagème de Wolfgang fonctionna puisque le gangster finit par parler, il mentionna un certain Giovanni, apparemment très influent et un certain Leonardo, à qui il avait vendu des armes récemment, du genre celles que possédait Johnny lorsqu'il leur avait tiré dessus. Doki se tourna vers Wolfgang.

"Ce doit être eux, popom !"

Mais Son Kee-Kee, qui avoua pouvoir les contacter était inquiet pour sa sécurité s'il faisait cela pour eux, il fallait donc le motiver à prendre un rendez-vous pour qu'ils puissent les rencontrer et enfin les coffrer comme le voulait Polar. Doki se gratta la tête, et eut comme un éclair de génie.

"Et si en échange de ce service, nous vous donnions la pierre lune ?" Le chien regarda Wolfgang."Tu l'as toujours n'est-ce pas ?"

" OH ! Vous feriez ça ? Mais oui ! En la revendant je pourrais être suffisamment riche pour quitter cette ville, haha ha ! C'est d'accord !"

Son Kee-Kee prit le téléphone non loin de là, il devait appeler maintenant sous la pression du duo canin. Un échange bref se fit entre le trafiquant d'armes et un intermédiaires qui prenait habituellement les commandes de Son Kee-Kee. Ce dernier prit un bout de papier et nota une adresse, qu'il tendit à Wolfgang.

"J'ai prétexté une nouvelle arme révolutionnaire, que j'ai effectivement en stock. Voici l'adresse que je vous ai noté : Numéro 23, Grimmauld Place. C'est le lieu habituel où nous nous rendons. Par contre je serais obligé de venir en personne, sinon ça ne marchera pas... J'espère que vous avez un plan pour la suite. Sachez qu'il ne viendra pas en personne, sans doute un de ses hommes viendra me rencontrer, c'est parfois son bras droit mais pas toujours... Bon et cette pierre lune ? Je veux la voir !"
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockLun 8 Oct 2018 - 20:04
WW écoutait attentivement les réponses de Son Kee-Kee, d'un air sérieux, alors qu'il tenait son menton entre son pouce et son index. Selon les dires du chinois, les gangsters obéissaient à un parrain de la mafia du nom de Giovanni. Hm, intéressant... Giovanni... Wolfgang avait déjà vu ce nom quelque part, cela lui disait quelque chose. Giovanni, Giovanni... Mais oui ! Il en avait la certitude à présent ! C'était le nom qui apparaissait sur ces pâtes que l'on trouvait souvent dans les supermarchés, Giovanni Panzani ! Décidément, tout, autour de ce réseau criminel, semblait tourner autour de la nourriture. Y avait-il un lien entre les Panzanis et les nouilles Yakisoba ? Les entreprises de pâtes n'étaient-elles que des façades pour le blanchiment d'argent ? Petit-à-petit, les pièces du puzzle se reconstituaient... Polar, Doki et Wolfgang étaient sur le point de mettre la patte sur un vaste trafic de pâtes à l'échelle internationale !
En écoutant ces révélations, le géant Moojuu dit à Wolfgang que ce devait être eux ! Wolfgang lui lança un regard perplexe et lui fit sur un ton un peu ironique :


"Non, tu crois ?"

Mais ce n'était pas tout. Son Kee-Kee était inquiet pour sa vie maintenant qu'il avait parlé. Il semblait terrifié par le président d'une marque de pâtes très connue, il affirma même que ce type possédait des monstres et qu'il s'en servait pour éradiquer ses ennemis et rivaux !

*Des monstres...? Voilà qui est de plus en plus intriguant.*

Mais Doki eut un éclair de génie comme cela lui arrivait souvent ! En effet, il rassura Kee-Kee en lui disant que s'il tendait un piège à Leonardo, il aurait la pierre lune en échange ! Mais oui, quelle merveilleuse idée ! Cela tombait bien, car Wolfgang ne savait justement pas quoi faire de cette pierre lune. Heu, attendez... quelle pierre lune ? Le Moojuu à tête de chien se tourna ensuite vers le Loup pour lui demander s'il l'avait toujours.

"Hm ? Et bien..."

Mais Wolfgang n'eut pas le temps de répondre, se faisant couper par Son Kee-Kee qui accepta sans hésiter !  Et comme le disait la devise, mieux valait se faire couper par Son Kee-Kee que se faire couper son...
Du coup, Wolfgang le laissa croire qu'il était toujours en possession de la pierre lune, omettant volontairement de leur révéler qu'en réalité, il n'en avait jamais eu, et ainsi le trafiquant put passer son appel à Leonardo l'esprit tranquille.

Après le coup de fil à un ami, il nota une adresse sur un bout de papier qu'il passa à Wolfgang. Ce dernier lut l'adresse rapidement mais ne savait pas où c'était, du coup il passa le bout de papier à Polar, pendant que Kee-Kee expliquait les derniers détails. Ce dernier demanda ensuite à voir la pierre lune. Wolfgang rétorqua sur un ton sec :


"Et bien, je ne l'ai pas."

"Quoi ?!" s'exclama Son Kee-Kee, abasourdit par cette révélation.

"Mais vous m'aviez promis que-"

Wolfgang coupa Son Kee-Kee à son tour, ce qui lui fit très mal :

"Je veux dire, je ne l'ai pas sur moi. Je ne vais pas me balader avec un objet aussi précieux. Je l'ai mise en sécurité, quelque part."

Oui, cela lui fit très mal de devoir encore mentir. Mais pas tant que ça, en fait. Il avait l'habitude de mentir, et puis Son Kee-Kee était un criminel tout de même, donc ce n'était pas si grave.

"Je veux une preuve !"
s'exclama Son Kee-Kee.

*Bon, il commence à me briser les couilles, Son Kee-Kee.*

Wolfgang ne savait plus quoi faire désormais. Inventer un mensonge encore plus gros ? Ou bien lui dire la vérité ? Devait-il utiliser le 50-50 ou l'avis du public ? Non, il allait plutôt faire appel à un ami. Il prit Doki à part, le prenant par l'épaule pour l'inciter à le suivre un peu plus loin. Une fois qu'ils furent éloignés de leur kik...de Son Kee-Kee, Wolfie chuchota au Moojuu :

"Pssst, t'es au courant que je n'ai pas vraiment de pierre lune, n'est-ce pas ? Je suis un peu embêté là, je lui dis quoi, maintenant ?"

Wolf espérait que Doki ait un autre éclair de génie. Pour de vrai, cette fois.

Pendant ce temps, les bras croisés et les sourcils froncés, Polar réfléchissait à un plan pour coincer Leonardo en sachant qu'il ne viendrait pas lui-même sur le lieu du rendez-vous. Peut-être allait-il falloir prendre en filature son intermédiaire mais pour cela il fallait être discret et donc se débarrasser de ses deux boulets... Mais une information lui manquait. Pendant que Wolfie et Doki discutait, Polar s'adressa au chinois, détournant ainsi son attention :


"Le rendez-vous, c'est à quelle heure ?"
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockMar 16 Oct 2018 - 1:04
C'était avec stupéfaction et non avec des stupéfiants que l'on avait put voir Doki réaliser un coup de maître dans cette enquête. Lui qui était resté discret jusqu'ici avait eut la bonne idée de donner à Son Kee-Kee la fameuse pierre lune qu'il convoitait en échange d'un rendez-vous avec les malfaiteurs qui les avaient attaqués l'autre jour. En vérité ils ne savaient pas s'il s'agissait bien de ces mêmes types mais il y avait fort à parier que c'était le cas. Sinon ça ferait une nouvelle pirouette scénaristique qui nous amènerait loin de leur objectif et malheureusement nous n'avons pas le même budget que les producteurs du Seigneur des Anneaux ou de Harry Potter pour faire plusieurs films pour nous permettre un détour. Le problème dans cette histoire c'est qu'en vérité ni Wolfgang ni Doki ne possédaient de pierre lune, alors comment allaient-ils pouvoir faire évoluer la situation ?

Wolfgang était dans l'embarras, il devait expliquer qu'il était bien en possession d'une pierre lune sans même en avoir une. Mais intelligent comme il l'était il avait eut la bonne idée de dire qu'il l'avait laissé quelque part dans un endroit en sécurité, ce qui lui laissait le temps de trouver une solution à ce problème. Il profita d'un instant de répit pour s'approcher de Doki et lui demanda comment ils allaient faire désormais, puisqu'il n'avait pas ce qu'avait demandé le trafiquant d'armes. Surpris, Doki sembla bugger un instant avant de répondre.

"Oh, vraiment popom ? Je croyais pourtant que tu m'en avais parlé."

Il se gratta la tête, à son tour embêté par la situation. Il comprenait bien que ça allait être difficile de trouver une pierre lune comme ça, comme par magie. Bon alors c'est vrai que certains arrivent à trouver des senzus par terre dans le rp mais c'est pas cool comme stratégie. Finalement le Moojuu eut une idée.

"Je sais, popom ! Attends-moi là quelques instants et occupe-le. Dis-lui que nous lui amenons la pierre."

Mais qu'avait Doki en tête ? Il ne pouvait pas trouver de pierre lune comme ça... Alors qu'il ne savait même pas de quoi il parlait ! A moins que... Oui, n'oublions pas que le chien au cigare était quelqu'un qui avait la réputation d'avoir côtoyer des milieux plutôt sombres, il avait peut-être quelques informateurs ou même fournisseurs qui pouvaient le dépanner en cas de soucis. Après les paroles rassurantes à son ami il se téléporta et se retrouva très loin d'ici. Sur une côte d'une région pluvieuse qui sentait la galette-saucisse et le chouchen, Doki apparu près d'un phare. L'homme-chien resta immobile pendant quelques instants avant de sursauter et se gratter la tête. Il avait dû oublier ce qu'il venait faire là... Mais au loin, il aperçu de dos un homme aux cheveux grisonnants qui semblait bien mystérieux. A cette vision il s'approcha comme s'il venait de se souvenir de ce qu'il faisait ici.


"Bonjour Georges, popom."

Le type mit quelques instants avant de se retourner puis d'afficher un grand sourire, dévoilant son visage marqué par le temps et son double-menton tellement charismatique qu'il en ferait pâlir Pierre Ménès. C'était évidemment monsieur Georges Pernoud. Le virtuose de la poiscaille, le mec qui part en vacances avec des palourdes et a déjà interviewé des bulots, l'homme qui n'avait pas d'oursins dans les poches, l'aventurier des littoraux et dont la classe n'avait pas d'égal ou presque. Seul le grand Bertrand Renard pouvait rivaliser avec lui à ce niveau là, c'était certain, bien que ce dernier avait l'avantage de savoir porter la moustache et les boucs, ce qui en faisait un concurrent redoutable.

"Ah c'est toi ! Je suis content de te revoir, tu me rappel le briard que j'avais à l'époque..."

"D'accord. Mais je ne suis pas là pour ça, j'ai besoin que vous me confiez l'une des pierres que vous m'aviez donné l'autre fois."

"Oh je vois de quoi tu parles, tu n'es jamais rassasié à ce que je vois. Pour cette fois je ne te demanderai rien en retour c'est cadeau haha ha !"

Il se mit à rire alors qu'il n'y avait rien de drôle, puis il regarda dans le seau qu'il avait à côté de lui et piocha l'une de ses fameuses pierres, qu'il tendit à Doki.

"Tiens, voilà ta palourde !"

"Merci. Oui, en effet, elle n'est pas lourde."

Georges se mit à rire, mais Doki ne capta pas, il pensait avoir ce qu'il fallait pour débloquer la citation du côté de Wolfgang et de Polar. Il était temps qu'il règle cette histoire, mais Georges repris la parole.

"Au fait savais-tu que les grands mammifères marins on le sens de l'audition très développé, particulièrement chez ceux à dents qui sont dotés de la fonction d'écholocation, sorte de sonar naturel. Diverses mutations dans les domaines transmembranaires et cytosoliques de la prestine, protéine très abondante dans la paroi de certains cils de l'oreille interne ont été rapportées chez différentes espèces de Chiroptères et se sont révélées convergentes avec celles observées chez certains cétacés..."

"Oui, c'est assez. Je dois y aller."

"Oh tu pars déjà ?"

"Oui, popom. Je suis attendu autre part, des gens comptent sur moi."

C'est à ce moment là, avant que Doki ne se téléporte de nouveau que Georges le regarda droit dans les yeux, le Moojuu sentit tout de suite que quelque chose d'important allait arriver. Et c'est alors que le vieil homme lui dit quelques mots qu'il n'oubliera jamais et qui, un jour, pourront peut-être le servir dans son parcours personnel en tant qu'être.

Spoiler:
 

Sur ces mots pleins d'émotions, Doki se téléporta et se retrouva devant Wolfgang qui avait dû s'occuper de Son Kee-Kee pendant ce temps. Le Moojuu s'approcha de lui avec ce qu'il croyait être une pierre lune. Puisque Le Grand Méchant Loup était supposé être celui qui possédait ce trésor, Doki le lui confia en lui soufflant quelques mots.

"Ça va, il n'était pas trop agité ? Avec ça nous devrions nous en sortir, popom."
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockDim 21 Oct 2018 - 20:21
Wolfgang était bien embêté : il avait fait croire à Son Kee-Kee qu'il était en possession d'une pierre lune, alors que ce n'était pas le cas, mais Doki était également tombé dans la supercherie alors que c'était lui qui était à l'origine de cette histoire de pierre lune sortie de nulle part. Pour persuader le trafiquant d'armes de donner rendez-vous à un des malfaiteurs qu'ils traquaient, Doki lui avait promis de lui donner la dite pierre lune en échange de sa collaboration. Sauf que Wolfie n'en possédait pas, et ce fut gêné par la situation et pris dans l'étau désagréable des mensonges qu'il fut obligé d'utiliser son troisième Joker, l'appel à un ami, au grand désarroi de Jean-Pierre Foucault qui avait pourtant bien insisté pour qu'il économise son troisième Joker pour une question plus difficile, lorsqu'il serait par exemple arrivé au deuxième palier avant d'acquérir la somme incroyable d'un million d'euros. Mais Wolfgang n'était même pas encore arrivé au premier palier, nul qu'il était, il n'avait pas la réponse à cette fameuse question, il ne pouvait solliciter le public car il venait de l'assommer à coups de poing, et le 50-50 était un peu risqué dans une situation aussi tendue. Le seul pouvant trouver la réponse à cette question, le seul pouvant les sortir de là une fois de plus, n'était nul autre que le champion des détectives, le grand Doki Dulicki. Mais cette question, M. Foucault, quelle était-elle, déjà ? Ah oui, comment donner à Son Kee-Kee une pierre lune que l'on ne possédait pas ?

Doki n'eut pas la réponse tout de suite. Alors il utilisa un Joker à son tour, le Joker de la téléportation pour se sortir d'une situation qui craignait, en prétextant qu'il savait comment gérer la situation. En un clignement d’œil, le Grand Méchant Loup, bien moins grand que Doki cela dit, se retrouva privé de son seul ami, et donc abandonné face à Polar et Son Kee-Kee.


*Ah ben bravo.*

Pendant ce temps, l'ours polaire avait demandé au criminel quand aurait lieu le rendez-vous.

"Dans une heure, et c'est à 25 minutes d'ici en voiture. Enfin, s'il n'y a pas de bouchons."

Il valait mieux se dépêcher donc, car ça allait bientôt être l'heure du rush, il était bientôt 16h, les fonctionnaires allaient rapidement quitter leurs postes de travail et prendre la route pour rentrer chez eux, encombrant ainsi les rues de la cité maléfique. Et tout le monde savait que rien n'était pire que d'attendre péniblement dans les bouchons, dans sa voiture, sans pouvoir rien faire d'autre que d'écouter la musique de son auto-radio, ou consulter son smartphone, ce qui était, je le rappelle, illégal et très dangereux. En fait, si, une chose était pire que de perdre son temps dans les bouchons et d'emplir ses poumons de gaz d'échappement. Être en retard à un rendez-vous avec Don Leonardo où l'un de ses hommes. Car ils étaient très exigeants sur les horaires, et en particulier en ce jour, où ils avaient prévu un grand coup pour obtenir le gros lot d'ici quelques heures, et plus exactement 23h après le flashback du début du sujet.

"Les bouchons ne sont pas un problème. Nous pourrons nous téléporter." affirma Polar.

Une bonne chose de réglée donc. Son Kee-Kee se tourna vers le Grand Méchant Loup, il avait bien remarqué que son acolyte avait disparu.


"Où est passé votre collègue ?"

"Il est parti chercher la pierre lune." répondit Wolfgang.

"Ah vraiment...?" répondit le trafiquant d'armes d'un air suspicieux, comme s'il commençait à avoir des doutes sur la véracité de cette histoire de pierre lune.

Il y eut ensuite un moment pesant, une minute de silence où aucun protagoniste n'osa parler, car plus personne ne pouvait faire avancer l'histoire en attendant le retour de Doki.




Les trois personnages, à savoir Wolfgang, Polar et Son Kee-kee, positionnés dans la pièce tels trois sommets d'un triangle quasiment équilatéral, s'échangèrent des regards, silencieusement. La tension régnait dans l'air. Ces trois hommes ne se connaissaient pas, ils n'avaient rien en commun, et pourtant, les voilà dans cette situation, se surveillant mutuellement, dans cette cabine du capitaine du bateau amarré au hangar. Le regard sombre du Loup, derrière ses lunettes noires, passait de Polar à Kee-Kee et de Kee-Kee à Polar, et il en était de même pour les deux autres. C'était un véritable duel de regard, mais à trois. Un triel, pour être exact, ou plutôt Il Triello comme on pourrait le dire en italien pour faire plus classe. Lequel des trois allait dégainer en premier ? D'où viendrait le premier tir ? La tension était à son comble et le silence régnait en maître tandis que le retour de Doki se faisait de plus en plus long. Wolfgang s'impatientait. Que devait-il faire ? Si l'un des deux autres posaient une autre question, serait-il suffisamment efficace et rapide pour pouvoir y répondre ? Ou sa supercherie allait-elle être révélée au grand jour ? Son Kee-Kee semblait déjà avoir des doutes sur l'existence réelle de cette pierre lune que Wolf était supposé posséder. Après  tout, pourquoi c'était à Doki d'aller la chercher, alors que c'était Wolfgang qui l'avait trouvée et cachée quelque part ? En outre, lorsque Doki était arrivé, il avait demandé à Wolfgang s'il possédait la pierre lune ; ce qui signifiait que le géant chien ne savait pas que son ami la possédait et ne pouvait donc pas savoir où la trouver. Les doutes du chinois s'accentuaient au fur et à mesure qu'il réfléchissait à la situation tandis qu'il échangeait des regards emplis de suspicion à Wolfgang et Polar. Étaient-ils en train de le mener en bateau ? Ils étaient bel et bien dans un bateau, mais où pourraient-ils l'emmener ? Traverser l'océan peut-être ? Cela n'avait aucun sens. A moins que... A moins que Wolfgang avait révélé à Doki la cachette de la pierre lune lorsqu'il lui avait murmuré quelque chose un peu plus tôt. Comportement des plus suspects...
Polar, quant à lui, ne savait rien de cette pierre lune : savait-il ce que manigançaient les deux canidés ? Ou croyait-il qu'ils étaient également en possession d'une pierre lune ? Leur faisait-il seulement confiance ? La disparition subite de Doki ne lui plaisait pas. Car eux aussi étaient des criminels et il savait que la seule raison pour laquelle ils l'aidaient, c'était pour que Polar les laisse tranquille par la suite et fasse une croix sur leurs actions de la veille. Mais peut-être que ces deux là avaient élaboré un plan pour s'enfuir avant d'être parvenus à mettre la main sur leurs agresseurs de la veille ?
Les secondes s'écoulaient, et tout ce que l'on pouvait entendre, c'était le bruit des vagues de la mer qui se heurtaient à la coque du bateau et le bruit des mouettes qui survolaient le hangar. Une goutte de sueur commença à perler sur le front du Truand Son Kee-Kee qui surveillait ses deux agresseurs en alternance. Sa main s'approcha lentement de son révolver rangé dans son holster. Il ne pouvait pas savoir si cette Brute de Wolfgang le regardait ou non, ce dernier cachant ses yeux jaunes derrière des verres teintés. Mais son mouvement, aussi lent et prudent fut-il, ne passa pas inaperçu pour le Bon Polar, dont le regard se posa sur la main du truand. Aussitôt, il rétracta son geste. Le poing de la brute se serra, il commençait à perdre patience. Un geste anodin que Polar remarqua également, ce qui lui fit froncer des sourcils. Et soudain, alors que la tension était à son paroxysme et que dans ce moment d'attente pesant et ce silence gênant, les trois hommes étaient à deux doigts de s'entretuer, quelqu'un apparut en plein milieu du triangle.

Doki Dulicki venait de réapparaître au milieu de la pièce, et se tourna aussitôt vers son ami Loup, demandant si le trafiquant n'avait pas été trop agité. Tout le monde dans la pièce fut soulagé que ce triel soit interrompu autrement que par un bain de sang.


"Non, il est resté tranquille." affirma Wolfgang sans lâcher Son Kee-Kee du regard.

Il lui donna la pierre lune, ou plutôt une pierre banale qui n'avait rien à voir. Le Grand Méchant Loup la montra alors au trafiquant.


"La voilà, ta pierre lune." affirma t-il d'un air sérieux en la tendant au criminel.

Ce dernier s'empressa de la prendre et la scruta  consciencieusement durant plusieurs secondes.


"Alors c'est ça une pierre lune ?... Mais... Elle ne ressemble pas à un croissant de lune, pourtant..."

La pierre lune devait-elle ressembler à un croissant de lune ? Doki et Wolfgang n'en savaient rien puisqu'ils en ignoraient l'existence quelques minutes plus tôt. Il n'était pas improbable que Son Kee-Kee soit relativement bien informé à propos de cet objet qu'il recherchait tant et qu'il pouvait vendre à Don Giovanni pour une fortune. En fait, il était même tout-à-fait légitime de penser que le Parrain lui avait fait une description assez précise de l'objet, description qui ne devait certainement pas coller avec celle de ce vulgaire caillou.
Mais il fallait rebondir là-dessus rapidement. Il ne fallait pas douter ni même hésiter, car la moindre hésitation de la part de Wolfgang pourrait transformer les soupçons du chinois en une certitude : celle qu'ils se foutaient de lui depuis le début. Wolfie dû donc jouer un rôle, et à nouveau mentir. Il prit un sourire confiant, et répondit sur un ton amical :


"Étonnant, n'est-ce pas ? Moi aussi, ça m'a surpris, quand je l'ai vue pour la première fois ! Comme quoi, il ne faut jamais croire les rumeurs qui courent, les apparences sont souvent trompeuses !"
affirma t-il d'un air sûr de lui.

Mais le chinois restait perplexe, ne lâchant pas la pierre du regard.


"Hm... Et pouvez-vous me dire où vous l'avez trouvée, cette pierre lune ?" demanda t-il pour tenter de trouver une faille dans le mensonge des canidés.

"Oh, et bien, c'est une très longue histoire... Mais je vais me faire une joie de vous la conter."
affirma Wolfwood, toujours sympathique, tout en réfléchissant rapidement à une histoire qu'il pourrait inventer en improvisant.

"Il était une fois..."

"On n'a pas que ça à faire." le coupa Polar sur un ton sec.

"Allons au lieu du rendez-vous, vous raconterez cette histoire en chemin."

"Il a raison !" s'exclama Wolfie.

Polar s'adressa au trafiquant.

"Vous allez vous rendre à ce rendez-vous et faire comme si de rien n'était. Nous resterons cachés dans l'ombre. Lorsque l'intermédiaire s'en ira, nous le suivrons discrètement jusqu'à la planque de son boss. Vous avez intérêt à jouer le jeu. Au moindre faux pas, nous sortirons de l'ombre pour tous vous arrêter et vous pourrez dire adieu à cette pierre."

===========================================================================

Au même moment, à quelques kilomètres de là, au National Museum de Satan City, un petit groupe de touristes faisait une visite guidait. Parmi eux, se trouvait un homme étrange. Un homme qui avait la particularité de porter des chaussettes avec des sandalettes, et qui se prénommait Tony. Alors qu'il se faisait passer pour un touriste normal, il scrutait les lieux attentivement, notant avec attention l'emplacement de toutes les caméras de surveillance, des issues de secours et des différents postes où se trouvaient les gardes. Le petit groupe de touristes suivit le guide jusqu'à un objet mystérieux, une pierre de couleur blanche en forme de croissant de lune, présentée telle une œuvre d'art, au milieu d'un cube en verre qui servait à la protéger. Le guide présenta l'objet :

"Et maintenant, mesdames et messieurs, devant vous se trouve un objet extrêmement rare : une Pierre Lune. On ignore d'où elle vient, elle est constituée de matériaux jamais identifiés jusque là, ce qui en fait l'un des objets les plus mystérieux de ce musée. Elle doit son nom à sa couleur d'un blanc immaculé et sa forme de croissant de lune parfait."
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockSam 27 Oct 2018 - 22:42
Sur ce coup là, il fallait vraiment avoir la foi en Doki. En effet, bien qu'il ne semblait pas bien méchant d'apparence, l'homme-chien avait la fâcheuse habitude d'oublier un peu tout et n'importe quoi, même le simple fait qu'il pouvait oublier des choses. Alors là, en le voyant disparaître en un instant pour aller on ne sait où -puisque personne n'avait de pierre lune on pouvait bien se demander ce qu'il allait trouver- on pouvait craindre de ne plus jamais le revoir. Il était très bien capable une fois arrivé à destination de complètement zappé le fait de laisser en plan Wolfgang, Polar et Son Kee-Kee. Et par malchance s'éloigner complètement du sujet, il suffisait de voir des saucisses ou des libellules pour le déconcentrer dans ses tâches alors... C'était un peu comme le père de famille qui abandonnait lâchement femme et enfants sans prévenir, en annonçant simplement un beau jour avant de partir "je vais aller chercher du pain" pour ne finalement jamais revenir. Sauf qu'avec Doki on s'attendait à ce que ça arrive. Alors, oui, bien sûr, on ne saura toujours pas si c'est du pain de campagne, du pain de mie ou du pain en tranche, ce qui est aussi un gros problème il faut l'admettre.

Par chance Doki avait pu retrouver son chemin. Ou peut-être était-ce le fait que l'auteur de ces lignes n'avait pas envie de se faire chier à écrire toute une histoire où Doki se perdait bêtement en laissant Wolfgang continuer seul un instant. Bref, le golden retriewer qui était capable de marcher debout était de nouveau là, après l'émotion d'avoir rencontré l'incroyable Georges Pernoud, l'homme qui ferait mieux de ne pas rire en conduisant s'il voulait garder les yeux sur la route. Son voyage initiatique avec cet expert en baleines et autres mouettes lui avait permis d'apprendre plein de choses, comme... Et puis... Ou encore... C'était déjà pas mal. Il revenait donc avec la pierre lune. En fait non, c'était avec une simple palourde, qui dans d'autres circonstances aurait probablement connu un autre sort, comme finir dans le ventre du géant détective aux lunettes noirs. Finalement, le mollusque allait jouer le rôle du trésor incroyable que tout le monde s'arrachait. C'était son petit moment de gloire.

Sans aucune crainte que l'on découvre la supercherie, le Moojuu avait confié la palourde à son ami, ce dernier la passa à Son Kee-Kee, sans que quiconque ne réagisse, bien que le trafiquant d'armes était un peu interrogatif en retrouvant l'objet dans ses mains. Par chance, personne dans cette pièce n'avait semblé remarquer qu'il s'agissait d'une palourde, peut-être qu'ils n'en avaient jamais vus auparavant ? Enfin, Wolfgang et Polar avaient tout intérêt à jouer le jeu pour espérer avoir rendez-vous avec les fameux gangsters qui les avaient mit dans le pétrin. Mais Son Kee-Kee était méfiant et il s'interrogea sur la dite pierre lune, se demandant pourquoi elle ne ressemblait en rien à ce qu'il imaginait, et Doki s'empressa de réagir lorsqu'il l'entendit s'interroger à voix haute.

"Pas de croissant ? Humm, ils n'avaient pas de chocolatines non plus."

Le Moojuu disait vrai : tout à l'heure lorsqu'il était allé à la boulangerie la plus proche il en était ressortit bredouilles, faute de trouver des chocolatines. Mais il n'avait pas vérifié pour les croissants, il est vrai. Par chance Son Kee-Kee, qui semblait très intéressé par ce trésor, et malgré les recherches qu'il avait dû faire à ce sujet ne savait pas à quoi une pierre lune ressemblait exactement mais il voulait quand même quelques garantis et c'était normal. Il voulait notamment savoir où ils l'avaient trouvé. Doki commença à réfléchir à ce qu'il allait dire, ou bien était-il en train de bugger ? Mais Wolfgang fut plus rapide et finalement c'est Polar qui coupa court à la discussion en mettant en avant le fait qu'ils n'avaient pas le temps de discuter. C'était bien joué de sa part.

"D'accord... Mais vous savez, j'entretiens une bonne relation avec eux alors je ne veux vraiment pas que ça tourne au vinaigre. Au moindre soucis, j'annule tout."

"Entendu. Bien, nous ferions mieux d'y aller maintenant, histoire de préparer le terrain. Faites-moi voir l'adresse..."

Le charisme de Polar avait fini par convaincre Son Kee-Kee, il était bon d'avoir quelqu'un comme lui, de fort et qui savait hausser le ton lorsqu'il le fallait. L'ours polaire ne savait cependant pas que toute cette histoire ne tenait qu'à un fil, il n'avait pas vu la pierre de près et ne pouvait pas trop savoir ce qu'il se tramait. Une fois qu'il avait l'adresse en mains Polar hocha de la tête.

"Je ne vois pas exactement où c'est mais je vois à peu près, je connais bien la ville et nous pourrons nous y approcher le plus possible. Allez, allons-y !"

Doki hocha à son tour de la tête, puis il parla en commençant à partir en marchant.
"Très bien, qui conduit ? Moi je prends la place de devant."

"Attends un peu Doki !"

"Oui, popom ?"

"Nous n'avons pas de voiture..."

"Mais alors comment allons-nous nous y rendre ?"

"Par la téléportation..."

"Ah ben oui, popom."

"Un instant ! Je ne vais pas m'y rendre tout seul, ce serait louche en plus. Quelques uns de mes hommes vont nous accompagner."

Polar prit un temps de réflexion et répondit.
"D'accord, mais seulement deux. Nous ne voudrions pas attirer l'attention en étant trop nombreux."

Son Kee-Kee ne fit pas d'objection, Jean-Jaques et Pierre-Richard, deux de ses meilleurs acolytes allaient le suivre pour la téléportation. C'est Polar qui s'occupa d'amener tout le monde. Chacun devait se tenir à un autre pour que tout le monde soit emmenés. Il valait mieux que ce ne soit pas Doki qui s'occupe de cela, sinon ils pouvaient très bien se retrouver dans un Burger King ou à Ikea plutôt que là où ils le souhaitaient, et puis Polar connaissait mieux la ville. En un instant ils se retrouvèrent dans une rue non loin du point de rendez-vous. Il restait à Son Kee-Kee à les mener jusqu'à l'endroit précis. Mais de toute façon ils étaient en avance, alors qu'allaient-ils faire pendant ce temps ? Doki savait qu'il pouvait y avoir de l'attente et attendait le moment idéal pour proposer de faire un Monopoly. Mais peut-être que les gangsters étaient déjà là, eux aussi, et qu'ils préparaient le terrain de leur côté ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockDim 11 Nov 2018 - 20:08
Polar avait finalement réussi à convaincre le trafiquant d'armes de les aider à mettre la patte sur le gang de malfaiteurs qu'ils poursuivaient. Alors que Polar était en discussion avec Son Kee-Kee qui affirmait ne pas pouvoir y aller seul et qu'il lui fallait au moins deux hommes de main pour être crédible, LGML s'approcha de Doki et lui chuchota à l'oreille tout bas pour que personne d'autre n'entende (excepté peut-être Polar et son ouïe sur-développée, comme tous les Moojuus) :

"Dis donc, Doki... Ce caillou que tu nous as trouvé... Il ressemble beaucoup à un coquillage, non ? Où est-ce que tu l'as trouvé ? Et surtout, durant combien de temps crois-tu que cette supercherie va fonctionner ?"

Après la réponse éventuelle du Moojuu au grand cœur et à la mémoire faillible, Polar fit réunir tout le monde. Son Kee-Kee venait de réveiller deux de ses plus fidèles hommes de main qui avaient été assommés un peu plus tôt par Wolfgang. Ils se donnèrent tous la main et furent instantanément téléportés à proximité du point de rendez-vous.



Ils étaient en avance, et le Grand Méchant Loup eut une idée.

"Hm, je vais accompagner Son Kee-Kee au lieu de rendez-vous et me faire passer pour l'un de ses hommes de main, puisque je suis déjà vêtu comme eux. Cela me permettra de le surveiller au plus près au cas où il nous fait une entourloupe."

En effet, LGML était suspicieux : Son Kee-Kee avait donné l'impression de ne pas se rendre compte que la pierre lune était en fait une palourde, tout en montrant qu'il avait tout de même des doutes sur la provenance de cet objet. Alors que le plan de Polar était qu'ils restent cachés pendant que Son Kee-Kee ferait ses affaires, pour ensuite prendre leur cible en filature, Wolfie pensait qu'il serait bon que l'un d'entre eux se tienne aux côtés du chinois pour le dissuader de faire une bourde, et il était tout indiqué puisqu'il s'était, un peu plus tôt, changé pour arborer les mêmes vêtements que les sbires du trafiquant.

"Comme tu voudras. Doki et moi allons nous poster sur un toit pour surveiller le rendez-vous. Nous allons attendre que les hommes de Leonardo s'en aillent pour les prendre en filature. Ils nous conduiront tout droit à leur repaire."

Tout le monde s'exécuta, Polar partit se cacher sur un toit où il pourrait avoir un bon angle de vue sur le point de rendez-vous, incitant Doki à le suivre. Wolfgang, quant à lui, partit avec Son Kee-Kee, Pierre-Richard et Jean-Jacques sur le lieu du rendez-vous. Le trafiquant se tourna vers le Loup.

"Bon, alors, est-ce que vous allez me dire comment vous avez obtenu la pierre lune ?"


"Mais volontiers. C'est une longue histoire alors ouvrez bien grand les oreilles car je ne vais raconter cette histoire qu'une seule fois. Il était une fois, dans l'ouest de cette région, un continent lointain et désertique que l'on appelait l'Ouest Sauvage. Là-bas vivait une tribu d'indigènes, des êtres primitifs qui vivaient dans des tentes, au sommet d'une montagne appelée le Mont Sélénos. Le chef de cette tribu s'appelait Demi-Lune. Un beau jour, des conquérants venus de l'Est arrivèrent dans la région du Mont Sélénos. C'était des mineurs et des chercheurs d'or. Très vite, ils entreprirent de miner à l'intérieur du Mont Sélénos pour y trouver des pierres précieuses. Toutefois, leur présence troubla la vie des animaux sauvages qui vivaient-là, mais également celle des indigènes. Un conflit éclata entre eux et les chercheurs d'or, ils livrèrent de nombreuses batailles sanglantes durant des années. Au terme de ces batailles, les indigènes finirent par l'emporter. Sur le cadavre du chef des chercheurs d'or, Demi-Lune trouva l'une de ces pierres précieuses qu'ils avaient miné dans la montagne. En guise de symbole de sa victoire sur les conquérants, il en fit un collier, qu'il se mit à porter autour du cou toute sa vie. Plus tard, d'autres conquérants vinrent, avec la ferme intention de venger les premiers chercheurs d'or que les indigènes avaient tué. Un nouveau conflit commença alors. Les conquérants et les indigènes s'entretuèrent. Tous moururent durant une longue bataille, tous sauf un. Le chef Demi-Lune avait survécu, et la pierre qu'il portait autour du cou lui avait sauvé la vie. En effet, elle l'avait protégé d'une balle qui lui aurait été fatal autrement. Ce fut ce jour-là qu'il décida de nommer cette pierre, la Pierre Lune. Bien des années plus tard, Demi-Lune, devenu nomade depuis que toute sa tribu était morte, rencontra un jeune loup solitaire livré à lui même, et décida de le prendre sous son aile. Il lui apprit tout ce qu'il savait, et lui raconta également l'histoire de cette pierre précieuse qui lui avait permit de s'en sortir et qui lui portait chance. Il avait confiance en ce petit. Ensemble, ils vécurent de nombreuses aventures, et le jeune loup grandit et devint homme. Il arriva à l'âge où il pouvait être indépendant ; il n'avait plus besoin de son mentor désormais. Alors, lors d'une belle nuit étoilée, il attendit que Demi-Lune s'endorme, et l'égorgea durant son sommeil, avant de lui voler la pierre lune qui, auparavant lui avait sauvé la vie, et désormais était responsable de sa mort. Car le loup solitaire avait bien compris que cette pierre lune était très précieuse et pouvait valoir cher, or il avait toujours vécu dans la misère et souhaitait s'enrichir. Il trouva un acheteur qui lui donna une coquette somme de Zénies. Ce même acheteur revendit la pierre à un collectionneur. Ce collectionneur se fit cambrioler par un groupe de nomades qui revendirent la pierre lune à un recéleur qui lui-même la refourgua à un autre collectionneur, qui se fit ensuite braquer par un groupe de bandits qui furent retrouvés plus tard par le shérif du comté. Le shérif garda alors la pierre lune avec lui durant de nombreuses années, jusqu'à sa mort, où il la légua à son fils, qui lui-même la conserva durant plusieurs années avant de la donner en cadeau à son épouse. Un jour, cette dernière se fit violer et perdit la pierre lune qu'elle portait avec elle. La pierre resta dans la terre durant des années et personne ne s'en préoccupa car tout le monde pensait qu'il s'agissait d'un caillou ordinaire. Jusqu'à ce qu'un homme, un connaisseur, qui avait passé sa vie à s'intéresser à l'histoire du Mont Sélénos et à la fameuse pierre de Demi-Lune, la retrouve par le plus grand des hasards, alors qu'il venait de marcher dans une bouse de vache : il avait baissé la tête, et l'avait vue. Là, juste à côté de la bouse. Cette magnifique pierre Lune. Alors il la prit, et la conserva avec lui. Malheureusement, il se fit dévorer par un ours dans la forêt, quelques mois plus tard. L'ours le bouffa tout cru et ingurgita même la pierre, qu'il évacua quelques heures plus tard par les voies naturelles. Un trappeur était sur la piste de cet ours, et ce fut en analysant ses excréments frais, alors qu'il le traquait, qu'il trouva cette pierre maudite."

"Heu, dites, elle est bientôt finie votre histoire ? Parce qu'ils arrivent."

"Oh, très bien. Je vous raconterai la suite plus tard dans ce cas."

En effet, une voiture noire dont la plaque d'immatriculation était "S15TFF" s'était arrêtée non loin de là. Deux hommes en sortirent : Willy-qu'une-oreille et Robby la gâchette. Ils étaient vêtus de costard cravate noir et portaient un borsalino sur la tête, ce petit chapeau noir que les mafieux des années 30 avaient l'habitude de porter. Ils s'avancèrent lentement vers Son Kee-Kee et ses trois hommes.

"Trois hommes ? T'es venu en force, Kee-Kee. T'as peur de nous, ou quoi ? On a toujours été réglo, il me semble..." fit Robby la gâchette, un peu nerveux comme à son habitude, tandis qu'il avait déjà la main posée sur le manche de son révolver.

"J'ai amené une nouvelle recrue, pour qu'il voit comment ça se passe. D'ailleurs, il ne comprend que le chinois, je vais donc poursuivre cette conversation dans ma langue maternelle si tu n'y vois pas d'inconvénients."

Robby plissa légèrement les yeux.

"Pas de problèmes, je t'écoute..."

Il parlait couramment le chinois, c'était d'ailleurs pour cela que c'était lui qui se chargeait de faire affaire avec Son Kee-Kee bien que ce dernier parlait bien français également. Willy n'était là qu'en renfort. Toutefois, tous deux savaient que quelque chose clochait. Même si Robby savait parler chinois, habituellement ils échangeaient toujours en français, sauf lorsqu'ils devaient parler de choses plutôt secrètes, ils employaient alors cette langue assez peu parlée par ici. Le fait que Son Kee-Kee trouve une excuse pour parler chinois n'annonçait rien de bon : Robby se doutait qu'il allait dire quelque chose qu'il ne voulait pas que les autres comprennent. Wolfgang, quant à lui, se demanda pourquoi Kee-Kee avait dit cela : ça ne présageait rien de bon. Non, s'il parlait chinois, il allait pouvoir passer un message secret à Robby, il fallait à tout prix l'en empêcher. Wolfgang, restant dans l'ombre, légèrement derrière Son Kee-Kee, posa sa main sur l'épaule du trafiquant, et affirma :

"Non. Moi pouvoir comprendre français. Toi pouvoir parler français. Moi apprendre." fit-il.


D'un côté, il devait jouer le jeu de Son Kee-Kee pour pas foutre le plan en l'air, d'un autre côté, il devait le dissuader de parler en chinois. Il appliqua une pression assez forte sur l'épaule de Son Kee-Kee, entre ses doigts, pour lui faire mal et lui faire comprendre qu'il valait mieux qu'il s'en tienne au plan.

"B... Bon... Si tu insistes..." affirma Son Kee-Kee sur un ton hésitant comme s'il était un peu apeuré.



Robby observa attentivement la supposée nouvelle recrue, d'un air suspicieux, puis fit :


"C'est marrant, tu me rappelles quelqu'un..."

"C'est le gars d'hier. Le gars du restaurant." affirma Willy d'un air sûr de lui mais pourtant extrêmement calme.

"Putain ouais !"

Aussitôt, Robby la gâchette dégaina son arme et tira en direction de Wolfgang, une balle pile entre les deux yeux. Il fallait dire que ce fou de la gâchette était un fin tireur, extrêmement rapide à la dégaine et précis dans son geste. En temps normal, Wolfgang aurait pu rattraper la balle en plein vol sans la moindre difficulté. Et même si celle-ci le touchait, ça ne faisait habituellement qu'une petite piqûre de moustique. Sauf que le révolver de Robby la gâchette avait été amélioré par Son Kee-Kee, et était boosté au Ki. Les balles fusaient beaucoup plus vite et faisaient bien plus de dégâts. Wolfgang eut le réflexe de bouger légèrement sur le côté, mais la balle fut assez rapide et puissante pour lui déchirer l'oreille droite, ce qui lui arracha un petit râle de douleur.

"C'est le fumier qui a buté Jimmy ! On s'le fait, Willy !"

Willy dégaina une mitraillette Thompson dont le chargeur circulaire contenait en réalité une réserve d'énergie qui lui permettait de tirer des rafales de petites boules Kikoha.

Spoiler:
 

Il visa Wolfgang, qui avait porté machinalement la main droite à la blessure à son oreille, et le mitrailla tandis que Son Kee-Kee, Pierre-Richard et Jean-Jacques décampèrent. Wolfie eut tout juste le temps de brandir la main droite devant son visage pour se le protéger un minimum, mais se prit une rafale de petites balles énergétiques qui le firent voler en arrière, tout en trouant son costume et en lui infligeant de nombreuses blessures sur tout le corps.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockDim 18 Nov 2018 - 17:27
Tout était prêt cette fois pour aller à l'encontre de ces gangsters. Wolfgang et Doki allaient enfin pouvoir être débarassé de cette épée de Damoclès que représentait Polar, qui les coffrerait tout les deux si l'histoire qu'ils lui avaient vendu n'était pas vérifiable. Juste avant le grand saut jusqu'au point de rendez-vous, Le Grand Méchant Loup voulu savoir ce qu'il en était de cette fameuse pierre lune qu'avait trouvé le Moojuu. En vérité il s'agissait d'une palourde et le ténébreux avait bien finit par le remarquer. Il s'était approché de son ami pour le questionner, et ce dernier lui répondit avec honnêteté.

"Oh et bien c'est très simple popom. Je suis allé voir un vieil ami, il a toujours de quoi me dépanner quand j'en ai besoin. Je peux te dires qu'il s'y connaît en coquillages et tout ce qui touche à la mer. La supercherie devrait suffire le temps qu'on retrouve l'un des gangsters..."

Il avait chuchoté lui aussi, pour ne pas être entendu. J'aurai pu l'écrire en mettant les caractères à une taille plus réduite mais du coup vous auriez pas pu le lire. C'est mieux de pouvoir lire ce qui est écrit dans un rp, n'est-ce pas ? Bref, c'est en ayant chuchoté avec des mots de tailles normales que Doki avait donné son plan, preuve s'il en était qu'il n'était pas toujours à la ramasse lorsqu'il devait agir dans un moment important. Cependant, il y avait des risques que Son Kee-Kee découvre la supercherie, ou pire qu'il l'avait déjà découverte et jouait le jeu pour mieux tromper nos protagonistes. Après tout s'il avait réussit à s'enrichir c'était parce qu'il arrivait toujours à s'en sortir pour dénicher de bonnes affaires, et sentir les plus mauvaises...

Ils arrivèrent non loin du lieu du rendez-vous, Polar les téléportant tous jusque là. Ensuite, c'était Son Kee-Kee qui devait les amener jusqu'aux malfaiteurs. Cependant, tous ne pouvaient pas y aller sinon ce serait bien trop suspect, mais avant qu'ils ne puissent décider qui allait se charger d'accompagner le trafiquant d'armes, Wolfgang se proposa, ce qui leur facilita la tâche. Doki fut tout de même déçu qu'ils ne se décident pas autrement, en faisant un chifoumi ou un uno, ça aurait été plus amusant. Mais il devra s'occuper du toit avec Polar, les 4 autres se rendant au point de rendez-vous. Avant que Wolfie ne parte avec eux, le Moojuu eut la sympathie de lui dire quelques mots, retenant le bras de son complice. Il avait prit un air très sérieux, visiblement pas très serein pour cette histoire, il avait peut-être flairé le piège ?

"Surtout, fais attention à toi... Tu sais... Si tu gardes trop longtemps la palourde dans les mains après ça pue. L'odeur reste longtemps, c'est pas cool."

C'était la séquence émotion de la journée, digne des plus grands films de Michael Bay. Mais bien sûr ils devaient garder la tête froide face à cette terrible révélation, et bien que Doki se demandait si son ami allait pouvoir tenir longtemps ainsi, il se résigna à suivre le plan, conscient que c'était pour le bien de la mission. Très vite les deux Moojuus se retrouvèrent sur un toit. Oui, c'est plus rapide de le dire comme ça que d'expliquer qu'ils sont passés par un vieux escalier de secours un peu rouillé de 108 marches. Et qu'ils ont vérifié que les lieux n'étaient pas déjà occupés par des hommes des truands avec qui ils faisaient affaire. Que la zone était nickel, même pas un pigeon ou une cigarette de travers et que la vue était plutôt belle. Ils avaient l'air d'être dans un quartier plutôt sympa hormis les quelques camionnettes douteuses de prostitués à quelques rues, les combats de personnages âgés organisés par des types louches et les braquages au lances-flammes. Ensuite après avoir sécurisé la zone ils s'étaient postés discrètement là où ils pouvaient le mieux voir ce qu'il se passait du côté de Wolfgang. Ah merde du coup j'ai expliqué comment ils sont arrivés en haut.

Discrets, l'ours polaire et le chien pouvaient observer la scène bien tranquillement, ils ne pouvaient pas entendre mais c'était déjà bien de voir ce qu'il se passait. Et jusqu'ici tout se passait bien, en même temps c'était normal puisqu'ils n'étaient pas arrivés jusqu'aux gangsters. Mais peu de temps après ils marchaient jusqu'à eux, et on pouvait découvrir leurs visages... Interpellé, Doki, sorti les jumelles de son manteau et la porta à ses yeux pour mieux voir. C'est alors que Polar regarda subitement son compatriote en fronçant les sourcils.

"Mais... Doki ? Qu'est-ce que tu fais ?"

"Ben je sors mes jumelles, popom."

"Mais... Euh... Enfin... T'as rien entre les mains là en fait. Et puis on est des Moojuus, à cette distance il n'y a pas besoin."

"Oh, c'est juste."

Il rangea ses jumelles imaginaires dans son manteau et constata qu'en effet, cela ne changeait rien pour eux. Ce petit moment fut suffisant pour déconcentrer un peu les deux gaillards, qui furent tout de suite en panique en voyant que les choses commençaient à mal tourner pour Wolfgang. En effet, tout s'était passé très vite et ils avaient à peine tourné leur regard de l'endroit qu'ils surveillaient que Willy et Robby, que Doki n'avait sans doute pas encore reconnu, sortirent des armes tirant des balles d'énergies. Ni une ni deux, les deux Moojuus se téléportèrent en plein milieu du danger. Polar arriva jusqu'à Willy-qu'une-oreille, frappa dans son arme ce qui le fit tirer en l'air, tandis que l'homme-chien était arrivé jusqu'à Wolfgang, s'était interposé, l'avait attrapé et s'était dirigé avec lui derrière une voiture pour se protéger. Robby semblait perdre complètement son sang froid.

"Son Kee-Kee t'es mort ! Tu nous as vendus ! On vas te faire la peau ! Et vous autres aussi !!"

Il mitrailla toute la zone, une balle touchant Polar à l'épaule et donnant le champs libre à Willy pour s'échapper. Les deux gangsters prirent la fuite, se dirigeant vers un bâtiment abandonné juste à côté. Son Kee-Kee et ses hommes n'étaient pas restés sans rien faire, eux aussi avaient des armes, et du même type puisqu'ils étaient les fournisseurs des autres gangsters, ils répliquèrent alors, tandis que les deux canidés étaient entre les deux feux. Polar se releva alors que tout le monde se dirigeait vers cet immense bâtiment, que tous les gangsters devaient connaître, sauf eux trois.

"Grr... Il ne faut pas qu'ils s'échappent !"

Lança l'officier en voulant motiver les deux autres à le suivre dans la poursuite. Il prit la même porte que celle qu'avaient prit Willy et Robby mais Son Kee-Kee et sa bande avaient prit un autre chemin. Une chasse à l'homme s'annonçait dans ce vieux bâtiment, Doki était resté à couvert le temps que les rafales soient passées, il s'inquiéta du sort de son ami, qu'il avait avant tout protégé.

"Désolé de ne pas être arrivé plus tôt, popom. Tu n'as rien ?"
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockJeu 13 Déc 2018 - 20:11
Quelques minutes plus tôt, avant qu'ils ne se séparent, Doki avait retenu Wolfgang par le bras afin de lui donner un conseil des plus utiles avec le plus grand sérieux :

"Surtout, fais attention à toi... Tu sais... Si tu gardes trop longtemps la palourde dans les mains après ça pue. L'odeur reste longtemps, c'est pas cool."

Le Grand Méchant Loup avait alors réagi en posant sa main sur l'épaule de Doki dans un geste amical, lui avait adressé un petit sourire tout en remontant ses lunettes de soleil d'un bref mouvement de la main, puis avait répondu :

"Merci pour le conseil, Doc'. Décidément, je ne sais pas ce que je ferais sans toi."

Wolfie avait trouvé un surnom pour son ami : Doc'. Un diminutif de Doki Dulicki, mais ça lui allait bien car tel un docteur, il était toujours de bon conseil et bienveillant et avait une grande vivacité d'esprit. En outre, ses séances étaient aux tarifs définis par la sécurité sociale donc il était remboursé comme il se devait, c'était tout bénéf'.

Puis il tourna les talons et quitta son ami sans même un "au revoir", partant au loin pour ne plus jamais le revoir...

Maintenant retournons dans le présent. Il y avait eu des tirs, Doki était apparu devant Wolfgang et l'avait tiré d'affaire en le tirant de là tandis que ça tirait dans tous les sens. Wolfgang tirait une tronche de six pieds sous terre, ce qui n'était pas très attirant, mais il s'en était tiré sans tirer, c'était pas si mal.
Le chien lui demanda s'il n'avait rien. Wolfgang baissa la tête pour regarder sa chemise. Elle aurait pu être trouée de part en part tandis qu'il aurait pissé le sang à une dizaine d'endroits différents. Mais en fait, il n'avait rien, à part l'oreille déchirée par le coup de feu de Robby. Doki était intervenu à temps pour lui faire éviter la rafale.


"J'ai failli avoir quelques trous de balles en plus, mais à part ça, ça va." affirma t-il sur le ton de l'humour malgré la douleur.

Au bout d'un moment, les rafales cessèrent, tandis que Polar leur demanda de ne pas les laisser filer. Wolfgang se redressa en continuant de poser la main sur son oreille blessée.


"J'ai été trop con... J'aurais dû deviner qu'ils me reconnaîtraient malgré mon déguisement. Bon allons-y, cette grosse peluche risque d'avoir besoin de nous."

Il se dirigea vers la porte qu'avait prise Kee-Kee et ses sbires et se positionna dos contre la porte en posant une main sur la poignée. De son autre main, il fit des signes de la main à Doki, tels les meneurs des escouades du GIGN pour dire "1...2...3" avant de lancer un assaut.... mais pas sûr que Doki allait comprendre. Quoiqu'il en fût, quand il eut fini, il ouvrit brusquement la porte et se rua à l'intérieur.

Pendant ce temps, Robby et Willy déambulaient dans l'immeuble, poursuivis par Polar. Willy tirait derrière eux pour les couvrir pendant leurs fuites pendant que Robby appelait quelqu'un au téléphone.


"Allo Boss ?! On s'est fait piéger par ce petit con de Kee-Kee ! On a retrouvé les deux connards d'hier mais on a besoin de renforts au point de rencontre habituel !"
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockSam 22 Déc 2018 - 19:04
Les choses s'étaient tout à coup animés dans le quartier avec cette fusillade inattendue. C'est vrai, difficile de croire que des gangsters armés jusqu'aux dents et sentant le coup foireux allait décider de finalement ouvrir le feu. Par chance Doki était indemne, par contre Wolfgang avait affirmé avoir trois trous de balles désormais. Peut-être l'une de ses capacités spéciales permettant une meilleure digestion ? Doki, un peu envieux lui qui avait des problèmes de digestions, ne comprit pas et ne fit que se relever sans commenter. Pendant ce temps, Robby la gâchette, alors dans le bâtiment abandonné avait passé un coup de fil important. La réponse tant attendue ne tarda pas.

"Euh... Boss ? Non, moi c'est Michel. Vous avez dû vous tromper de numéro monsieur."

"Et merde !"

Toujours très nerveux, Robby s'était en fait trompé de numéro dans la précipitation, il raccrocha aussi sec et réessaya, cette fois-ci en utilisant le bon numéro.

"Allo Boss ?! On s'est fait piéger par ce petit con de Kee-Kee ! On a retrouvé les deux connards d'hier mais on a besoin de renforts au point de rencontre habituel !"

"Hum ? Comment ? Son Kee-Kee nous aurait trahit ? Ça n'arrange pas nos affaires. Bon, très bien. Je vais vous envoyer du renfort."

"Merci Boss ! Vous comptez envoyer qui ?"

"Eh bien vous allez être rejoins par... Humpff !! Argh !! Groarrgh !! Khof khof khof !"

"Boss ? BOSS ??! Mais que vous arrives-t-il Boss ???"

"Khof khof ! C'est rien.. Argh... C'est rien Robby, je me suis juste un peu étouffé avec la fumée du cigare."

"Ah d'accord."

"Bref, je disais donc. Je vais vous envoyer le meilleur nettoyeur... Il vient tout juste de revenir de son voyage. Bien sûr, il ne sera pas seul. Mais ça veut dire que vous n'aurez plus le droit à l'erreur, compris ? Supprimez les gêneurs, ainsi que Son Kee-Kee et ses hommes."

"Bien, boss."

Il raccrocha et Willy arriva vers Robby, à qui il s'adressa.

"Alors ? C'est bon ? Il va envoyer du monde ? Tu n'as pas l'air réjouis..."

Robby s'approcha de l'oreille de Willy, sachant qu'il entendait mal et lui répondit.
"Oui, il va envoyer des renforts... Il va envoyer celui qui part toujours en voyage..."

"Non, tu veux dire qu'« il» est revenu... ?"

"Ouais... Bon au moins avec lui on est sûr que ça sera réglé, mais il va pas falloir le perdre de vue sinon..."

Un autre membre du gang qui n'était pas encore arrivé allait faire son apparition, et sans doute pas tout seul. Wolfie et Doki allaient devoir se dépêcher de mettre hors d'état de nuire les gangsters qui sont déjà là le plus vite possible. Les deux canins entrèrent à leur tour dans le bâtiment. Le ténébreux était passé devant en faisant des signes étranges à Doki, il pouvait comprendre qu'il s'agissait des chiffres un, deux et trois mais il ne pigeait pas trop pourquoi. Il se gratta la tête puis commenta à voix haute.

"Ah ben oui c'est vrai, il me l'a dit : il a trois trous de balles maintenant. Intéressant. Il a sans doute une idée derrière la tête à ce sujet."

Doki courut jusqu'à la porte et entra à son tour. En face il y avait directement des escaliers et sur les côtés deux portes. Ils prirent les escaliers, sans savoir où allait les mener cet espèce de labyrinthe. A l'étage ils furent plus prudent, le silence qui régnait ici leur imposait d'être discret, car le moindre bruit de leur part pouvait révéler leur position, à leurs ennemis qui connaissaient bien mieux le bâtiment qu'eux. Ils ouvrirent quelques portes de pièces vides quant soudain...

"Eh Wolfgang, j'ai trouvé !"

Le Moojuu venait de trouver derrière une porte... Une cuisine. Bien évidemment c'était quelque chose de très important pour lui. Il entra et chercha immédiatement à bouffer. Il trouva d'ailleurs un frigo vide, ce qui toucha forcément son moral, lui qui espérait tant trouver un bout de saucisson à peine entamé ou le reste d'une brique de lait périmée. Il se releva et chercha dans les placards... Sans encore s'être attardé sur la grande pièce frigorifique de cette grande cuisine. Soudain, des couinements se firent entendre, ça provenait de l'étage du dessus. Quelqu'un était juste dans la pièce qui se trouvait au dessus de celle-ci. Était-ce Willy et Robby ? Son Kee-Kee et ses hommes ? Ou encore Polar ? Doki regarda Wolfgang d'un air interrogatif, quel allait être leurs mouvements ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockJeu 10 Jan 2019 - 19:38
Wolfgang suivit Doki et ils finirent par trouver une cuisine. Doki s'empressa de fouiller tous les coins et recoins à la recherche des malfaiteurs qui se seraient cachés dans le meuble sous l'évier, dans le garde-manger, dans le panier à baguettes de pain, ou encore dans le frigogidaire, même si, honnêtement, il fallait en avoir du courage pour se cacher là-dedans parce qu'on s'y gelait les miches. Mais des miches, Doki n'en trouva malheureusement pas : qu'il s'agisse des miches des brigands ou des miches de pain, il n'y avait rien de rien dans cette cuisine abandonnée, et c'était pas cool du tout. Il n'y avait même pas des restes de Ronflex dans la poubelle du fond. Dommage, parce qu'avec ça, ils auraient pu regagner 1/16éme de leur PV à chaque tour et ça aurait été vachement utile en ces temps de disette.

Soudain, il y eut un énorme bruit terrifiant.

Grrrrrrrrrrooooooooowwwwwwwwwwwwwwaaaaaaahhhhhhhh...

Ce cri semblait être celui d'une abominable bête qui sortait d'outre-tombe, un cri à faire froid dans le dos qui donnait l'impression de venir tout droit des Enfers. C'était l'estomac du Grand Méchant Goinfre.


"Hm, je commence à avoir un creux moi aussi, mine de rien. On a rien mangé depuis le petit-déj de la prison, et c'était pas franchement top."

Le Grand Méchant Loup affamé ? Cela ne présageait rien de bon... On savait ce que ça donnait quand il réfléchissait avec son estomac plutôt qu'avec sa tête. Il valait mieux qu'aucun petit chaperon rouge ne passe par ici. Heureusement, en tant que canin, Doki était à l'abri car Wolfgang n'était pas cannibale : il ne mangeait pas les canidés.

Soudain, les ouïes des deux toutous furent sollicitées par un bruit provenait d'en haut. Doki lança un regard interrogatif vers Wolfgang, qui, lui, leva la tête vers le plafond quelques secondes, avant de regarder Doki à son tour. Il fit un haussement d'épaules, puis, soudain, sans prévenir, il bondit verticalement pour passer à travers le plafond et atteindre l'étage. Il fit face alors à deux jeunes hommes. Ils avaient des vêtements sales et déchirés, de longs cheveux et de la barbe de plusieurs jours. L'un d'eux était allongé, et l'autre, debout, avait reculé précipitamment puis avait trébuché en voyant Wolfgang venir tout droit du dessous en passant à travers le sol.


"Woooooh putain mec ! C'est trop de la bonne ta came, je suis tellement high que j'ai vu un mec sortir du sol hahaha..."

"Mec c'est trop fort, je le vois aussi ce gars... On est dans un trip' partagé en symbiose, ça déchire sa mère..."

"Wéééé, à donf... Pwahlala j'suis complétement fons'dé !"

On pouvait voir des seringues, des petites cuillères, des briquets et des sacs d'une substance qui n'avait pas l'air très licite, à côtés de leurs corps dépravés. C'était des junkies qui squattaient ce lieu peu fréquenté pour se faire une petite virée dans les nuages.

"Vous auriez pas vu des gars armés avec un accent chinois par hasard ?"

"Woooh trop fort, le mec imaginaire sorti du sol m'a parlé, mec !"

"Wéééé je l'ai entendu moi aussi ça déchire grave !"

"Grave !"

".... Mouais." fit Wolfgang avec une moue un peu boudeuse.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockJeu 17 Jan 2019 - 22:42
Rien de pire qu'une cuisine vide, sans rien à manger à l'intérieur. Doki croyait avoir trouvé le Graal en ouvrant cette porte mais il était loin d'imaginer que le trésor qu'il espérait découvrir n'existait pas. La tristesse pouvait se lire sur son visage mais le Moojuu se montra fort dans ce moment difficile en relevant la tête et passant à autre chose. Après tout les bruits qui venaient d'en haut étaient peut-être un signe du destin. Peut-être était-ce là qu'il devait se rendre par la suite ? Mais qui avait-il en haut ? Les criminels étaient peut-être encore présents pour se mettre en travers de sa route ? Entre lui et une bonne tranche de jambon ou du salami. Ce genre de choses n'était pas tolérable et Doki allait montrer ce qu'il avait dans le ventre... M'enfin vu qu'il était vide...

Le Grand Méchant Loup avait lui aussi un petit creux, et autant dire qu'heureusement que Doki ne ressemblait pas à Mère Grand, car les choses auraient pu mal tourner. Le ventre du ténébreux avait parlé, ce n'était qu'une raison de plus pour le Moojuu pour trouver un frigo remplit. Mais tout cela devrait attendre. Oui, parce que Wolfgang n'y était pas allé par quatre chemin, il avait prit le plus court : celui du plafond. A la base il n'y avait rien pour passer directement d'un étage à l'autre mais il avait trouvé la solution en faisant un trou au dessus de lui. On ne pouvait pas dire que c'était très prudent, si ceux qui étaient en haut étaient Robby et Willy ou les hommes de Son Kee-Kee on pouvait craindre qu'il ne soit accueillit avec quelques rafales de balles énergétiques. Et ça, ça pique. Voyant son ami monter, l'homme-chien décida de faire de même, de toute façon il n'y avait pas un bon rôti pour le garder en cuisine. Il commença à flotter dans les airs et passa par le trou... QUAND SOUDAIN ! Il se sentit retenu ! Malheur, il n'arrivait pas à passer ! Que se passait-il ? Quelqu'un se cachait-il dans la cuisine et était venu le retenir ? Peut-être le fameux Bryan ?

"Oh non ! Mais qu'est-ce que... ? Popom ?"

Le regard aiguisé du Moojuu comprit rapidement la supercherie. Il n'y avait personne pour le retenir. Simplement, son corps était beaucoup trop large pour pouvoir passer complètement du premier coup. L'animal tenta de se débattre mais il fallait dire que même en n'ayant pas mangé depuis un moment il restait tout de même suffisamment corpulent pour se coincer dans ce genre d'espace étroit. Wolfgang était plus mince que lui alors forcément passer derrière lui... Voyant qu'il ne pouvait pas passer entièrement, et que ce serait trop compliqué pour lui, il prit la parole en s'adressant au Grand Méchant Loup.

"C... C'est fini... Continues sans moi Wolfgang, je risque de te ralentir. Alors ne t'arrêtes pas et sauves ta peau tant qu'il en est encore temps. Tu diras à ma femme et mes enfants que..."

A ce moment là il se rendit compte qu'ils n'étaient pas seuls en haut et qu'il n'était pas non plus dans un film d'une grosse production américaine. Il y avait deux types un peu chelous (et oui je parle verlan ça fait jeune même si c'est une pratique qui existe depuis des décennies) et bien que ces deux types avaient l'air un peu à l'ouest, ils avaient en leur possession quelques choses qui attira le chien : des cuillères ! Dans l'esprit de Doki c'était très clair, qui disait cuillères disait manger. Ces deux types devaient sans doute être le genre de mecs à manger leurs yaourts en cachettes à l'abri des regards.

"Cuillères !!"

La vue des précieux ustensiles donna une force incroyable à Doki, un peu comme quand Son Goku levait les bras pour recevoir l'énergie de ses amis, sauf que lui il gardait les bras le long du corps, il n'avait pas le choix. Le sol dans lequel il était coincé se fissura jusqu'à ce que ses bras en ressortent et le libèrent en cassant tout. Il fut propulsé en l'air, le regard envieux sur l'objet de son désir, à tel point que ses lunettes brillèrent comme si ses deux yeux formaient des étoiles scintillantes à travers le verre. Il se rua sur les cuillères mais l'un des deux camés comprit rapidement et cria à son collègue.

"Arthur !! Cuillères !!"

Il voulait qu'il lui balance ses cuillères pour pas que le canin les récupèrent mais son ami, un peu stone, réagit bien trop tard et l'homme-chien était déjà sur lui. Doki lui tomba dessus et fracassa le mur de derrière dans son élan. Sonné, il se retrouvait allongé avec une cuillère dans la main. Arthur s'approcha doucement, les yeux écarquillés. Il avait put s'en sortir car le Moojuu l'avait poussé et ne l'avait donc pas assommé contre le mur. Il voyait enfin son précieux et tenta de le reprendre du voleur mais ce dernier le tenait bien fermement. Après quelques instants il réussit à la retirer, il l'a contempla pendant plusieurs secondes en la mettant à hauteur de sa tête. Son pote arriva vers lui avec précipitation.

"Excalibur ?"

Arthur fronça des sourcils, perplexes, et répondit :
"T'as dis quoi ??"

"Est-ce qu'elle brille ?"

"Bah non, pourquoi ?" Répondit Arthur.

"Ben je sais pas."

Il se gratta la tête, dubitatif sur ce qui venait de se passer. Puis un bruit se fit entendre, comme le clic d'un objet... Un pistolet ! C'était Robby, qui était là et pointait son arme sur eux. A ses pieds, Doki, toujours étourdit et Willy assommé par terre. Sans doute que les deux gangsters passaient juste à ce moment là dans ce couloir quand Doki avait traversé le mur. Et le drame était arrivé...
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockDim 3 Fév 2019 - 17:48
Doki avait voulu le suivre dans le trou qu'il avait créé au plafond pour passer à l'étage du dessus, mais à cause de sa corpulence, il était resté bloqué. Et voilà qu'il nous faisait une scène d'adieu larmoyante digne des plus grands films Hollywoodiens ! Alors le Grand Méchant Loup joua le jeu, après tout il était un excellent acteur et, en tant que personnage de contes, il ne pouvait pas ne pas jouer le rôle. Il se tourna donc vers Doki qui lui disait continuer sans lui, et s'exclama d'une voix déterminée tout en essayant de le tirer hors de son trou en le tirant par les épaules.

"Non ! Jamais je ne te laisserai en arrière, Doki ! On est tous les deux dans la même galère, on s'en sortira ensemble !"

Mais finalement Doki retrouva ses forces grâce à la vue d'une cuillère, ce qui lui permit de se transformer en Super Dulicki et de sortir du trou en faisant exploser les morceaux de plafond qui bloquaient son ventre.
Aussitôt, le molosse fonça vers l'un des camés qui possédait une petite cuillère qu'il avait sans doute utiliser pour faire fondre un peu d'héroïne et pouvoir ensuite se l'injecter par seringue (mais ne faites pas ça chez vous, les enfants, car la drogue, c'est mal, m'voyez). Wolfgang grimaça en se disant que son ami baraqué allait écrabouiller le pauvre junkie. Mais non ! Car Doki n'était pas un Grand Méchant, lui, bien au contraire ! Et alors qu'il était prit dans son élan et était sur le point d'écraser comme une crêpe le pauvre homme contre un mur, il parvient à le pousser sur le côté tout en s'emparant de la cuillère, avant de s'effondrer brutalement contre le mur qui s'effondra sous son poids.

Et justement, il venait de plaquer au sol Willy-Qu'une-Oreille qui n'avait probablement pas dû l'entendre arriver ! Aussitôt, son acolyte fou de la gâchette brandit son révolver vers les junkies, prêt à les descendre même s'ils n'y étaient pour rien du tout dans cette histoire. Il était comme ça, Robby, fallait pas le chercher ni même le croiser quand ce n'était pas son jour, sous peine de se prendre une balle.

Il n'y avait pas un instant à perdre ! Wolfgang ignorait pourquoi, mais il avait l'impression qu'il devait sauver les junkies, peut-être qu'ils auraient un rôle plus important pour la suite du scénario, qui sait ? Le problème, c'est qu'il ne serait pas assez rapide pour les protéger des tirs de Robby. Dans ce cas, il n'y avait qu'une seule chose à faire.

"La technique du LOUP ! AHOUUUUUUUUUUUUUUU !!!" s'écria t-il en s'élançant en direction des junkies au moment où Robby pressa la gâchette.

Aussitôt, son aura s'étendit au-dessus de son corps pour prendre la forme d'une tête de loup enragé.

23h Gros lot - Page 3 2565383207_1

Cette technique, qui lui avait été enseignée par un grand maître en arts martiaux qui n'était jamais parvenu à passer les quarts de finale des tournois, permettait d'augmenter considérablement la vitesse et la force de l'utilisateur en adoptant les comportements et déplacements du loup, durant un court laps de temps.
Grâce à ce boost en vitesse, Wolfgang n'eut aucun mal à atteindre le premier Junkie visé, avant la balle explosive tirée par Robby. Il le poussa sur le côté pour l'éloigner de la trajectoire de la balle, tout en s'abaissant lui-même afin que la balle passe au-dessus de lui. Robby tira une deuxième fois, vers l'autre Junkie cette fois-ci, et grâce à l'effet toujours actif de sa technique, Wolfgang put également le sauver en le contraignant à se pencher en avant pour éviter la balle.

Wolfgang prit appuie sur ses pattes arrières, et se déplaça rapidement, et à quatre pattes, en direction de Robby, tout en zigzaguant pour éviter les tirs suivants. Sa technique du loup rendait ses mouvements vifs, sauvages et imprévisibles, empêchant le fin tireur de le viser correctement. Lorsqu'il fut assez près de sa proie, le Loup bondit une dernière fois pour s'appuyer sur Robby et le faire tomber en arrière, en le plaquant au sol, avant de lui donner un coup de poing qui l'assomma et lui fit perdre quelques dents.

Il se releva et se précipita vers Doki pour voir comment il allait.


"Doki ! Tout va bien ?"
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockMer 6 Fév 2019 - 18:04
La fureur de Doki s'était abattue. La vue de la précieuse cuillère avait décuplé sa volonté, sa détermination, son abnégation et tout autre synonyme de ce genre. La malheureuse victime ne fut non pas Arthur, tout heureux de se voir poussé sur un côté, ce n'était pas non plus son ami dont nous n'avions pas encore révélé le nom car il n'y en avait aucun intérêt, ce n'était pas non plus Willy-qu'une-oreille... Euh... Enfin si, c'était lui la victime, mais disons plutôt une victime qui avait subit les dommages collatéraux et s'il était actuellement assommé ce n'était pas bien grave. Pensons plutôt à ce pauvre mur, né lors d'une après-midi de printemps de l'union de Pierre et de Ciment Simone, qui venait de voir une partie de son corps amputé sauvagement sans aucune raison. Cristiano dos Santos, à l'origine du solide miracle était d'ailleurs encore en ville, à plusieurs kilomètres de là et il sentait que quelque chose s'était passé...

"Atchoumouch !!"

Il éternua sous le regard de son fidèle Miguel, qui vint s'enquérir de sa santé.

"Eh Cristiano ! Le ciment, 'faut pas le snifféao !"

"J'ai pas touchéao ! J'ai pas touchéao ! Je m'enrhoume."

Mais revenons-en plutôt au lieu du crime, qui avait vu le mur être explosé, Willy-qu'une-oreille assommé, mais qui avait aussi révélé la position de Robby la gâchette, le toujours très nerveux homme de main du chef des gangsters. Ce dernier était prêt à tirer sur tout ce qui bouge, sa main tremblait légèrement et il semblait perdre une nouvelle fois son sang-froid. Malheureusement l'homme-chien, déboussolé, n'était pas en mesure d'intervenir. Mais par chance Wolfgang prit l'initiative de mettre hors d'état de nuire le pauvre Robby, qui ne fit pas long feu face à la technique du Grand Méchant Loup. Face aux actions héroïques du Loup, les deux junkies furent bouches bées, mais c'était peut-être dû au fait qu'ils étaient complètement stones. Wolfie arriva ensuite vers Doki pour voir si ça allait. Ce dernier se releva, il n'avait rien, en même temps c'était pas un bout de mur qui allait le tuer. Il avait d'ailleurs l'air d'avoir complètement oublié son intérêt pour les cuillères.

"Euh... Oui. Ça va, popom."

Il remarqua alors Robby et Willy qui étaient au sol et compris que son ami avait fait le boulot pour les mettre tout les deux K.O., bien que c'était lui qui avait assommé Willy.

"Bien joué, popom. Nous devrions les attacher pour qu'ils ne s'enfuient pas." Il regarda les deux junkies, dont on se demandait encore à quoi ils allaient servir, puis il leur adressa la parole."Vous deux, donnez-nous vos ceintures."

Ils s'exécutèrent et lui confièrent leurs ceintures, qu'ils utilisaient au préalable pour serrer leurs bras afin de se piquer. Ils n'avaient pas bronché, sans doute toujours influencés par leurs drogues, ou bien c'était juste une facilité scénaristique de l'auteur. Mais dis-donc Jamy, qu'allait donc faire le Moojuu avec leurs ceintures ? Et bien c'est simple il attacha les mains des deux gangsters avec, n'oubliant pas de les accrocher au radiateur d'à côté pour les empêcher de s'enfuir. Il avait tout prévu ! Autour de lui tout le monde semblait stupéfait par tant d’intelligence de sa part. Il les regarda et se sentit obligé de se justifier.

"J'ai vu ça dans un épisode de MacGyver."

Nous voilà rassurés. Il parlait là de l'ancienne série créées par Lee David Zlotoff, produite de 1985 à 1992 avec 139 épisodes répartis en 7 saisons et dans laquelle Richard Dean Anderson incarne le rôle principal de MacGyver, et non pas du remake raté qui a été fait plus tard.

23h Gros lot - Page 3 Zj03EG3

"Bon, nous devrions retrouver Polar. Ils sont la preuve que notre histoire était bien vraie, popom !"

Doki semblait reprendre conscience de la situation étrangement, peut-être qu'il avait en tête tout les épisodes de MacGyver, ce qui l'aidait à prendre les choses avec plus de sérieux. Et qui sait ? Peut-être qu'avec les astuces du Héros de série télé il allait nous sortir encore quelques tours de passe-passe bien pensé... Soudain, des tirs se firent entendre au loin dans le bâtiment ! Était-ce Polar qui affrontait les hommes de Son Kee-Kee ? Doki parti immédiatement en direction des coups de feux.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockJeu 14 Fév 2019 - 22:06
"Impressionnant." affirma Wolfgang d'un air sérieux après que Doki eût ligoté les deux brigands avec des ceintures en justifiant avoir vu cela dans un épisode de McGyver.

Le Moojuu semblait à l'ouest la plupart du temps, mais pas cette fois. On pouvait même dire qu'il ne perdait pas le nord. Wolfgang l'avait observé sans rien dire et sans agir, restant les mains dans les poches à observer son pote de toujours rencontré il y a un jour.
Puis Doki affirma qu'il fallait retrouver Polar et lui montrer les 2 brigands attachés car ils étaient la preuve que... bon je ne vais pas non plus paraphraser le poste précédent, vous avez compris.


"Tu m'ôtes les mots de la bouche." répondit Wolfgang avec un petit sourire en coin à la Han Solo.

Il ajouta alors cette phrase digne de l'homme le plus classe du monde, une citation qui restera sans nul doute gravée dans toutes les mémoires, au moins autant que la phrase culte "C'est pour mieux te manger !" qu'il avait d'ailleurs lui-même prononcée des siècles plus tôt :


"Allons-y Alonso !"

Après cette réplique d'une classe monumentale, il suivit le Moojuu vers la direction des coups de feu.

Ils atteignirent une sorte de balcon dans l'entrepôt. En contrebas, ils pouvaient voir les hommes de Son Kee-Kee, à couvert derrière des caisses en bois, qui tiraient en direction de Polar. Ce dernier n'avait pas de couverture, mais il n'avait pas froid car il avait une grosse fourrure. Il avait créé un mur de glace devant lui afin de se protéger des tirs des malfrats, mais le mur était en train de se fragiliser suite aux impacts des tirs énergétiques causés par les armes améliorées du trafiquant. Quand soudain :


"Fire in the wall !" s'écria Son Kee-Kee avant de dégoupiller une grenade incendiaire et de la balancer vers le mur de glace derrière lequel se planquait l'ours polaire.

La grenade explosa, provoquant une déflagration qui fit fondre le mur de glace en quelques secondes.


"Chef, la vraie expression c'est Fire in the hall !" fit l'un de ses hommes de pied.

"T'es sûr ? Hall comme un hall d'entrée ? Parce que moi je croyais que c'était hole, genre comme un asshole." répondit l'autre sbire.

"On s'en fout ! Tirez-lui dessus pendant qu'il n'est plus protégé bande d'abrutis !" s'exclama Kee-Kee.

"Bien patron !" firent les deux guignols.

Ils braquèrent leurs armes à tirs énergétiques en rafales en direction de Polar, mais ce dernier s'était déjà téléporté juste devant eux ! Il prit les canons des deux armes avec chacune de ses mains, et gela instantanément les armes avant de les briser en deux.


"Vous aurez tout le temps qu'il faut pour apprendre l'anglais... en prison !" s'exclama Polar avant de donner un coup de poing à chacun des deux sbires de façon simultanée, chacun avec une main différente.

Les deux types s'écroulèrent aussitôt, assommé.
Le trafiquant d'armes avait prit la poudre d'escampette, au sens propre. Il s'agissait d'une poudre qu'il transportait dans un petit sac avec lui, il l'avait alors jetée à la tronche du Moojuu pour provoquer un nuage de poudre autour de son visage, qui avait eu pour effet de l'aveugler et d'entraver son odorat. Cela lui avait permit de s'enfuir en courant à toute allure entre les caisses et les containers.

Sauf que Doki et Wolfgang assistaient à la scène, du haut de leur balcon, ils avaient une belle vue sur l'intérieur de l'entrepôt et pouvaient voir Son Kee-Kee courir vers la sortie. Wolfgang le pointa du doigt et s'écria :


"Là-bas !"

Mais il avait la flemme de courir après et surtout, il avait faim, du coup il laissait faire les autres, se disant que soit Doki, soit Polar se bougerait pour mettre un terme aux terribles agissements de Son Kee-Kee.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 ClockDim 24 Fév 2019 - 2:14
Les deux gangsters avaient été neutralisés sur un exploit de Doki. Qui l'eût cru ? Ce fait permettait au récit d'avancer un petit peu mais tout restait encore à faire. Il fallait encore s'occuper de Son Kee-Kee et de ses hommes, sans parler du Boss des bandits, qui préparait un sale coup, on ne sait où et on ne sait quand. L'aventure était loin d'être terminée et on ne pouvait pas imaginer comment tout cela allait se dérouler. Une chose était certaines, les deux canins n'avaient pas l'intention de finir cette histoire derrière les barreaux.

L'homme-chien avait semble-t-il reprit conscience de la situation, et avec Wolfgang il comptait bien mettre fin à leur calvaire. Au moment d'entendre les coups de feux, il était parti en cette direction. N'oublions pas que les Moojuus avaient des capacités naturelles comme l'ouïe sur-développée qui pouvait leur permettre de mieux se repérer. Il avait donc commencé à courir mais il s'arrêta subitement, comme s'il s'était rendu compte de quelque chose d'important. Il se tourna vers son ami, se gratta la tête en le fixant quelques instants puis lui parla.

"Attends un peu. Je ne m'appelle pas Alonzo !"

Soudain Doki fut de nouveau figé, comme s'il buggait encore une fois. Etait-il en train de faire face à une révélation des plus incroyables ? Et si, après tout ce temps, toutes ces années, il s'appelait en fait Alonzo, et non pas Doki ? Mais alors pourquoi avait-il toujours cru s'appeler Doki ? Lui avait-on fait croire qu'il s'appelait ainsi dès son plus jeunes âge ? Ou bien répondait-il à un nom de code d'agent secret ? Plus étonnant encore, comment Wolfgang pouvait savoir qu'il s'appelait Alonzo ? Lui avait-il révélé la vérité lors d'une soirée un peu trop arrosée ou le panaché lui serait monté à la tête ? Dans un tel moment de vulnérabilité il était bien possible de dévoiler la pire des vérités. Refusant de croire qu'il répondait en fait à une autre identité, le toutou préféra mettre les choses au clair avec son complice.

"Ni Allonzi d'ailleurs."

Au moins, Le Grand Méchant Loup était fixé sur ce point là. Mais qui sait ? Peut-être qu'un jour le passé de Doki referait surface pour venir le hanter. Mais pour l'heure il fallait en finir avec ces gangsters. Les coups de feux continuaient à retentir, c'était beaucoup mieux pour pouvoir les repérer. Doki s'en alla pour aller voir d'où cela provenait, suivit de Wolfgang. En fait, c'est ce dernier qui arriva en premier sur le balcon alors que le Moojuu se grattait la tête en ayant l'air de se demander ce qu'ils faisaient là, comme s'il était une nouvelle fois complètement perdu. Il ne fit pas attention au combat que menait Polar et semblait vouloir trouver un sens à leur présence ici. Au moment où le ténébreux s'écria, Doki releva la tête et compris.

"Oh, je vois, popom. Attends..."

Il lui fit signe de la main pour lui dire d'attendre un instant. Il sorti ensuite un mètre, sans doute sous le regard interrogatif de Wolfie.

23h Gros lot - Page 3 AIG3939796

Il prit les mesures du balcon en longueur et en largeur, semblant avoir une idée bien précise de ce qu'il allait faire. Peut-être était-ce encore un de ces fameux tours qu'il avait vu dans MacGyver ? Oui, c'était probablement ça. Il se releva après cet exercice difficile.

"Oui, je pense que ça devrait le faire, popom."

Mais quel était donc son plan ? Soudain, il se téléporta et se retrouva sur un balcon situé en face non loin de là où se trouvait... Un barbecue avec de la viande qui était en train de cuire dessus ! Il posa ses mains là où il ne risquait pas de se brûler et disparu avec pour se retrouver à sa place initiale, aux côtés de Wolfgang. Son ventre criant famine, l'homme-chien se servit en attrapant une côte de porc, qu'il commença à mastiquer.

"Vas-y sers-toi, popom."

Dit-il comme si tout ça était à lui. Puis il continua de s'empiffrer comme si tout était normal. Polar, lui, se remettait de ses émotions, et heureusement pour eux il ne les avait pas remarqué et parti à la recherche de Son Kee-Kee, désormais seul. Ce dernier était remonté dans le bâtiment, sans doute pour trouver un moyen de se cacher. Il connaissait mieux cet endroit que nos protagonistes de toute façon. Après plusieurs minutes à se gaver impunément, alors qu'il avait déjà bien rempli son ventre, Doki s'arrêta comme si quelque chose le contrariait, sans doute qu'il venait de se rendre compte de son erreur. Ils étaient ici pour coincés les gangsters qui les avaient mit dans ce pétrin et eux ils prenaient leur repas tranquillement ? Ce n'était pas possible ! Il regarda son complices aux lunettes de soleil et déclara.

"Il manque des merguez... Allons en chercher, popom."

Et bien en fait, non. Doki parti donc à la recherche des merveilleuses merguez dehors, prenant les escaliers pour aller à l'étage inférieur. Oui, il était plus intéressant de placer une scène qui montrait toute la tension de la situation en le faisant courir que le faire se téléporter à l'extérieur. Il fallait mettre un peu de suspense. Cependant, tout ne se passa pas comme prévu. Arrivé en bas, et alors qu'il se dirigea vers la porte il se retrouva avec Son Kee-Kee et un homme baraqué qui rouait des coups le gangster. Le colosse devait être là depuis peu et faisait la misère au vendeurs d'armes qui ne semblait rien pouvoir faire. Pétrifié par la peur, ou tout simplement en plein bug, Doki ne fit aucun geste, observant la scène ignoble. Le gangster tenta de s'échapper mais finalement, l'inconnu termina sa victime en coinçant Son Kee-Kee dans une porte.

"Outch, ça doit faire mal, popom."

K.O., ou peut-être mort, Son Kee-Kee s'étala au sol. Le guerrier, qui n'était autre que Bobby, l'homme de main mystère du Boss qui avait reçu l'ordre de finir tout le monde, se retourna enfin pour faire face au Moojuu, qui n'avait toujours pas bougé. La tension était palpable, Bobby s'approcha de lui, faisant couiner le sol vieillissant de la baraque sous son poids lourd. Il s'inclina légèrement vers Doki en réajustant ses lunettes, qui ressemblaient à d'énormes culs de bouteilles.

"Excusez-moi. Vous n'auriez pas vu deux chiens qui parlent ?
En effet, Bobby n'y voyait pas grand-chose et non seulement il se perdait facilement mais il avait dû mal à reconnaître les gens et se fiait surtout aux silhouettes. Raison pour laquelle il n'était envoyé que pour buter tout le monde, car s'il devait choisir ça devenait compliqué pour lui.

"Non, popom."

Répondit un Doki plein de ruses mais qui n'avait probablement pas écouté la question.

"Ah bon, d'accord. Hmmm... Et bien bonne journée !

Ah oui, Bobby était un peu con aussi. Cependant, comme dit un peu plus haut, il était là pour tuer tout le monde... Alors que la menace semblait passée, le géant avait fait mine de se retourner pour armer son poing en direction de Doki, qui lui ne pensait sans doute qu'à manger des merguez...
Contenu sponsorisé

23h Gros lot - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 3 Clock
 
23h Gros lot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-