Partagez
 

 23h Gros lot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockDim 10 Mar 2019 - 0:41
Un haussement de sourcil indiqua l'incompréhension du Grand Méchant Loup au moment où son ami Moojuu sortit un mètre de sa poche pour prendre des mesures. Il se gratta la tête.

*Qu'est-ce qu'il peut bien avoir derrière la tête, cette fois...?*
se demanda un Wolfgang suspicieux.

*Oh ! Je sais ! Je parie qu'il nous prépare encore l'un de ces fameux tours qu'il a vus dans MacGyver !*

Intrigué, il observa Doki, sans dire mot. Le colosse aux oreilles tombantes disparut puis réapparut quelques secondes après, tenant un barbecue en marche et sur lequel étaient entreposées des grillades. Le visage de Wolfie s'illumina, lui qui crevait la dalle depuis un moment, voilà de quoi le ravitailler et rien ne lui faisait plus plaisir que se goinfrer ! A croire que tous les chiens étaient pareils, ils ne pensaient toujours qu'à la bouffe. Un large sourire éclaircit son visage de beau gosse, et nul doute qu'il aurait remué la queue de plaisir s'il avait été sous sa forme animale.

"Génial Doki ! Avec ça, on va pouvoir se requinquer ! J'adore l'odeur du barbecue au petit matin !"

Wolfgang se rua sur le barbecue au moment-même où Doki l'invita à se servir ; en fait il n'avait pas vraiment attendu sa permission. A noter qu'à aucun moment il ne s'était demandé si ce qu'ils étaient en train de faire était bien ou mal, ni même à qui appartenait ce barbecue, en fait il ne s'était posé aucune question. Il voyait de la bouffe, il se jetait dessus, c'était l'instinct.

"Cela tombe bien, j'ai une faim de loup !"
s'exclama t-il avec un petit sourire tout en faisant plein de clins d’œil aux téléspectateurs afin qu'ils comprennent bien son jeu de mots qu'aucun protagoniste fictif ne pouvait comprendre étant donné qu'ils ignoraient qui se cachait sous son apparence de beau mâle ténébreux.

Il prit une brochette et n'en fit qu'une bouchée avant de jeter le bâtonnet sur le côté, puis en prit une autre ainsi qu'une côte de porc. Les grillades s'amenuisaient rapidement, ingurgitées de part et d'autres par les deux goinfres en l'espace de quelques secondes, comme s'ils faisaient un concours de celui qui avait la plus grosse.... capacité à se remplir la panse en un temps record. Mais alors que la grille du barbecue s'allégeait au fur et à mesure que les pattes deux des toutous chopaient ce qu'il y avait dessus à toute allure, un problème vint se poser dans l'esprit du méchant de contes de fées, après que celui-ci eût constaté l'air sérieux sur le visage de Doki. Il prit à son tour un air sérieux et contempla quelques instants les quelques restes sur le barbecue tout en entrant dans une intense phase de réflexion.


*Hmmm... Ça ne va pas. Il y a un nombre impair de grillades, et étant donné que nous nous empiffrons avec la même rapidité, nous allons forcément arriver à un moment où il n'y aura plus qu'une seule grillade pour nous deux ! Doki a dû le constater lui aussi, voilà pourquoi il s'est subitement arrêté avec cet air concentré qu'il a chaque fois qu'il nous sort des plans ingénieux à la MacGyver ! Vite, je n'ai plus que quelques secondes pour réfléchir avant qu'il ne s'empare de la dernière brochette ! Que faire ?! J'ai très envie de la prendre pour moi tout seul, mais si je fais cela, je vais passer pour un gros égoïste encore une fois, et cela risque d'entraver mon amitié avec Doki ! C'est bien connu, entre canins... On ne pique PAS la bouffe des autres ! Ce serait une déclaration de guerre, la fin de notre grande amitié qui semble durer depuis plus d'un an alors que cela ne fait qu'une journée, ce serait comme signer à chacun notre arrêt de mort ! Mais ce sera pareil si lui prend cette dernière brochette sans me demander la permission ! Que faut-il faire ? Demander poliment s'il souhaite la prendre ? Mais il va forcément dire oui et donc, je serai baisé car il aura mangé plus que moi, ce qui est totalement injuste ! Dois-je me ruer dessus avant lui puis la partager équitablement avec lui ? Il risque de penser que j'ai fait ça car je pensais qu'il allait la prendre pour lui tout seul, et ça serait lui montrer que je ne lui fais pas confiance ! Bon sang, Doki, qu'allons-nous faire ?! Comment allons-nous pouvoir partager la dernière grillade sans nous fâcher, dans les règles de l'art et avec toute la politesse que l'on se doit ?! C'est notre amitié qui est en jeu ! Tu en es conscient aussi, n'est-ce pas ?! Voilà pourquoi tu es entré en pleine phase de réflexion, tout comme moi ! Toi aussi tu te demandes comment faire pour essayer de partager équitablement ce repas sans nuire à notre amitié !*

Mais alors que Wolfgang se creusait les méninges pour tenter de trouver une solution à ce problème insolvable, le Moojuu prit enfin la parole, peut-être avait-il trouvé la bonne réponse à cette énigme, la solution qui allait pouvoir contenter tout le monde et préserver leur amitié pour l'éternité ?!
Il manquait des merguez ! Mais c'est bien sûr ! La voilà la solution ! S'il n'y a pas assez de grillades pour les deux estomacs sur pattes... pourquoi ne pas en rajouter, tout simplement ?! En outre, il avait raison : un barbecue sans merguez, ce n'était pas un barbecue !


"Bonne idée, Doki !"
s'exclama Grand Méchant Loup en lui faisant un pouce vers le haut, plein d'enthousiasme.

Doki partit dans une direction, alors Wolfgang s'écria à son encontre :


"Je vais chercher de l'autre côté !"

Alors il courut dans le sens opposé à celui où était parti Doki, et descendit d'autres escaliers dans la précipitation, quand soudain il percuta quelque chose de lourd et de doux à la fois, ce qui le fit tomber sur les fesses ! C'était Polar, qui s'était également rué dans les escaliers mais pour les monter, et qui avait fait un face-à-face avec Wolfgang, le percutant de plein fouet ! Il était lui aussi tombé sur les fesses.
Polar se releva rapidement, il était costaud et ce petit choc ne lui avait pas fait grand chose. Wolfie, quant à lui, avait un corps beaucoup plus frêle que Polar, quand il était dans ce corps humain. Il se massa un peu la nuque avant de se relever avec un peu plus de difficultés, et épousseta ses vêtements.


"Bon sang, regarde où tu vas ! T'as pas vu Son Kee-Kee ?!" s'exclama Polar.

Wolfgang hocha la tête.


"Si si, il s'est échappé par en bas, vers l'autre côté."

"Et tu ne l'as pas poursuivi ?!"
fit-il sur un ton de reproche.

"Et bien c'est-à-dire que..."

"Rah je savais que je ne pouvais pas compter sur vous ! Kee-Kee a utilisé une sorte de poudre qui entrave mon odorat, je n'arrive plus à le sentir !"

"Ah ben c'est ballot. Sinon, on a arrêté les 2 autres types, au fait. Ils sont en haut. Doki les a attaché."

"Bon, très bien. Maintenant il faut qu'on retrouve Son Kee-Kee. Doki est à sa poursuite ?"

Wolfgang réfléchit un instant. Il ne pouvait décidément pas lui dire qu'il était parti cherché des merguez.

"Hmmm et bien, oui, je crois. Il est parti du même côté, en tout cas. Et moi je faisais le tour parce queeeee... on voulait le manger en sandwich ! Enfin, je veux dire, le prendre en sandwich !"

"Je vois, alors redescendons, il n'y a pas une seconde à perdre !"

Du coup, Polar fit demi-tour pour redescendre les escaliers alors qu'il était à mi-chemin, et Wolfgang le suivit malgré lui. Ils firent le tour par en bas, empruntant le même chemin que Son Kee-Kee, jusqu'à finalement arriver dans la même pièce que celle où Doki et Bobby se trouvaient, ainsi que le corps de Son Kee-Kee qui gisait sur le sol ! Mais ils arrivèrent quelques instants après que Bobby eût armé son poing en direction de Doki, ils n'avaient donc rien pu faire pour lui venir en aide sur le moment ! Qu'est-ce qui était arrivé à Doki ?! Nous le saurons dans le prochain post !
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockJeu 14 Mar 2019 - 17:04
Coincé face à un nouveau personnage venu troubler le récit, Doki allait devoir se charger de lui... Seul. Wolfgang ne l'avait pas suivit, pourtant il aurait crût que ce dernier se serait lui aussi lancé dans la recherche de merguez, comme tout toutou affamé le ferait. En vérité l'homme-chien ne pensait certainement pas à ça, alors que le danger était face à lui, qu'il le menaçait d'un poing saillant prêt à s'écraser sur son os frontal, il devait forcément se dire qu'il était mal barré, que son agresseur allait lui réserver le même sort que le désormais inerte Son Kee-Kee, qui recouvrait le sol de son costume blanc cassé. Le Moojuu était dans une situation compliquée mais son visage ne transpirait pas la peur, ce qui témoignait sans doute de son courage.

"Mince alors ! Et mes merguez ? Tu me bouche le passage, popom."

Pas de peur non, mais une inépuisable envie de retrouver les petites saucisses rouge du Maghreb, qui le faisait déjà saliver. Focalisé sur son objectif, il parti sur un côté pour contourner Bobby, qui frappa alors dans le vent. Le guerrier au cigare s'était faufilé en passant sous son aisselle gauche et se dirigeait vers la porte devant laquelle gisait Gisèle... Enfin non, Son Kee-Kee. Doki ne fit pas vraiment attention et commença à lui marcher dessus. Mais alors qu'il allait franchir la porte il se sentit être soulevé par le col. Le gangster qui était venu pour tous les tuer venait de l'attraper en plein vol et le ramena de l'autre côté, le balançant à l'opposer contre le mur qu'il percuta. Le chien glissa par terre, secoué par ce petit numéro. Bobby lui... Il cherchait sa cible. Sa mauvaise vue lui faisait perdre beaucoup de temps pour se repérer et il ne trouvait pas celui qu'il venait de frapper. Confus, il se tourna sur sa gauche et... fonça dans une porte. Énervé, il gueula.

"Non mais ! Vous ne seriez pas un peu toc toc ?

Puis il frappa à la porte.

"Oui, entrez... Hm ? Bon et bien ? Vous vous décidez ? Il se rendit compte de la situation."Ah mais oui c'est moi qui vient de frapper.

Il se retourna d'un coup en direction de celui qu'il devait tuer, mais sembla encore perdu. Il était les mains en avant, les jambes légèrement fléchit avec un air dubitatif. Doki avait dû prendre la fuite pendant ce temps... Et bien non. Pataud et tout aussi perdu que l'homme de main du Boss, il avait mit du temps à se redresser. D'abord assit, il se grattait l'arrière de la tête alors qu'on avait le droit à une scène cocasse où les deux types supposés se maraver la gueule étaient en train d'essayer de se reconnecter à leur environnement. A ce moment là le plus grand suspense était de savoir lequel des deux allait trouver l'autre en premier, alors qu'ils n'étaient pas à plus de deux ou trois mètres l'un de l'autre. Finalement, le tueur à gage fut plus rapide.

"Ah, tu es là !

Il attrapa par le manteau un Doki encore étourdit et lui mit un coup de poing dans la figure, ce qui n'allait pas arranger ses affaires. Puis il le lâcha par terre. Le cabot resta étalé au sol sans vraiment réagir tandis que Bobby avait sorti l'une de ces fameuses capsules où l'on pouvait stocker un peu n'importe quoi. Il était connu pour être un excellent tortionnaire et sa mauvaise vue l'aidait à pratiquer des tortures horriblement douloureuses étant donné qu'il avait du mal à reconnaître quelle partie exact du corps il touchait chez sa victime. On pouvait donc craindre sur ce qu'il allait sortir... Pouf ! Le bruit de l'objet laissant s'échapper le contenu se fit entendre et interpella Doki, qui se redressa et découvrit l'horreur de la chose.

"Oh ! Mais qu'est-ce que c'est que ça ?!!"

Une table horizontale venait d'être dressée, probablement une table de torture. La surface, appelée « plateau », était de couleur vert foncée et mate. Elle était entourée sur tous les bords par une bande blanche peinte de deux centimètres de large, appelée « ligne de fond » sur les bords les plus courts de la table, et « ligne de côté » pour les deux autres côtés. Elle est divisée en deux camps identiques par un filet de 15,25 centimètres de haut, débordant de chaque côté. Chaque demi-table est elle-même divisée en deux par une mince bande blanche de trois millimètres, qui ne sert qu'au service dans le cas du jeu en double. Bobby regarda alors Doki droit dans les yeux... En fait il s'agissait d'un pot de fleur situé juste à côté mais il pensait fixer la bonne personne. Le Moojuu comprit tout de suite que cette histoire allait mal se terminer. Soudain, après avoir un peu tâtonné, le malfaiteur attrapa Doki par les épaules et le plaqua dessus la table. Approchant sa tête bien proche de celle de sa victime, il articula quelques mots sur un ton menaçant.

"Je cherche un trio composé d'un chien, d'un ours et un mec à lunettes noires. Tu vas m'aider à les retrouver..."

"Pas question !!"

"Si ! Allez, parles ! Dis-moi ce que tu fais ici déjà ! Tu es peut-être l'un de ceux que je recherche !"

Oppressé, Doki cherchait un moyen de se dégager de là mais ce type avait une sacré poigne. Il fallait qu'il s'échappe avant qu'il ne commence à le torturer. C'est alors qu'en cherchant avec ses mains un objet il réussit à saisir quelque chose, sans doute une des nombreuses armes de torture que possédait le criminel. Il l'a ramena vers lui.

"Alors ! Réponds ! Qu'est-ce que tu fais ici ?"

L'homme-chien avait quelque chose pour se défendre désormais, mais en regardant de plus près l'arme il comprit qu'il s'agissait d'une raquette.

"Du... Tennis de table ?"

Tout à coup, comme si ces mots faisaient résonner en lui une chanson qui le troublait, Bobby le lâcha et se redressa, regardant Doki... Enfin un vieux meuble pourrit juste à côté.

"Comment ? Toi aussi tu en joue ?"

"Euh ben..."

Il attrapa à son tour une raquette... Qui était en réalité un carnet intime qu'il emmenait partout avec lui, surtout lors de ses vacances du côté de Port Barcarès. Il le brandit devant sa cible et déclara sur un ton solennel qui rappelait vaguement François Hollande.

"Écoutes je te défi ! Mets toi de l'autre côté de la table... Je te laisses servir."

Un peu incrédule, le canidé s’exécuta pourtant, se grattant la tête il se plaça à l'autre bout et attendit que quelque chose se passe.

"Et bien qu'attends-tu ? Aurais-tu peur ?"

"Disons que ce n'est pas ma discipline préférée, popom..."

"Et quel est donc ton sport préféré alors ?"

C'était le moment de l'impressionner, il réajusta ses lunettes et lui répondit.
"Le Monopoly."

"Connais pas. Écoutes, nous y jouerons si tu arrives à me battre au ping-pong."

"Mmmh... D'accord popom."

Ils se mirent alors en place, Doki avec sa raquette et Bobby avec son cahier de notes. Le Moojuu prit une balle qu'il y avait sur la table, il avait déjà entendu parlé de ce jeu mais ne connaissait pas les règles. Balle en mains, il s'apprêta à donner le coup d’envoi... Mais à cet instant la sphère lui glissa des doigts, et il fit un mouvement vif en se baissant pour la rattraper. A ce moment là sa tête percuta le coin de table, qui se décala brusquement sur le gangster, qui fut frappé de plein fouet par la table qui lui revenait dessus, celle-ci se pliant même toute seule jusqu'à le frapper au menton. Il tomba au sol, sonné. Se relevant fièrement avec la boule dans sa main, Doki perdit rapidement son sourire lorsqu'il remarqua son adversaire étalé au sol. Confus, il se gratta la tête, alors qu'il se rendit compte à cet instant que Polar et Wolfgang venaient d'arriver. C'est à ce moment là qu'il se souvint de ce qu'il faisait là, il regarda le trafiquant d'armes et le désigna du doigt avant de parler aux deux autres.

"C'est lui, il a coincé Son Kee-Kee dans une porte."

Doki était honnête, il n'allait pas s'attribuer le mérite d'avoir mis hors d'état de nuire un des gangsters. D'ailleurs il ne devait pas avoir prit conscience que Bobby faisait parti du gang de malfaiteurs et qu'il était venu pour les éliminer. Il se retrouvait un peu gêné d'avoir assommé un si gentil homme qui lui avait proposé de faire un tennis de table.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockJeu 28 Mar 2019 - 21:07
Wolfgang observa attentivement les lieux. Une table de ping-pong. Un Doki tenant une raquette et une balle. Et un gros lourdaud allongé par terre. La bataille avait dû être rude.
Doki pointa alors son doigt vers le colosse avant d'expliquer ce qu'il s'était passé. En entendant la phrase du Moojuu, Wolfgang grimaça en s'imaginant la douleur qu'il avait dû subir.


"Ouch, le pauvre, je le plains. Ça a dû faire vachement mal ! Une fois, je me suis coincé la queue dans une porte, ça m'a fait un mal de chien !"

Il se rendit alors compte de sa bourde.

*Mince, j'ai dit 'queue' ? Ils ne sont pas sensés savoir que je suis un loup et que je possède une queue sous ma forme normale, hmm... Bon tant pis.*

Polar prit ensuite la parole à son tour.

"Bon, on dirait bien qu'ils sont tous hors d'état de nuire. On va tous les emmener au commissariat. Hm alors il y a Son Kee-Kee, le colosse, les deux hommes de Son Kee-Kee, et les deux types qui étaient venus pour le faux trafic, ça fait en tout 6 hommes à transporter. Cela tombe bien, puisqu'on est trois : on peut donc en porter deux chacun ! Et ne faites pas les chochottes, j'ai vu de quoi vous étiez capables, je sais très bien que vous avez largement la force de soulever 2 grands gaillards comme ce type-là."

Il fit un signe de tête en direction de Bobby en terminant sa phrase.

"Doki, tu vas porter le colosse et Son Kee-Kee. Wolfgang, tu m'as dit que vous aviez neutralisé les deux types qui en avaient après vous, alors retourne à l'endroit où vous les avez attachés et porte-les. Quant à moi, je vais retourner là où j'ai neutralisé les deux sbires de Son Kee-Kee. On se retrouve à l'entrée du hangar dans 5 minutes puis on ira au commissariat ensemble."

"Oki Doki !" répondit Wolfgang.

"Mais... enfin ?! Moi c'est Polar, c'est lui Doki."

"Heu, oui, ok. Ça roule ma poule, alors."

Sur ces mots, ils s'activèrent. Polar se téléporta jusqu'à l'endroit où il avait laissé les 2 sbires, et Wolfgang quant à lui remonta les escaliers que Doki avaient descendu un peu plus tôt, puis retourna dans la pièce où se trouvaient les 2 Junkies ainsi que les criminels attachés par le nœud de McGyver. Mais arrivé sur place, il écarquilla des yeux.

"Merde, ça craint du boudin."

Il n'y avait plus personne ! La ceinture du junkie, qui avait été utilisée pour attacher les criminels, était posée sur le sol, et la pièce était complétement vide ! Les deux criminels étaient apparemment parvenus à défaire leurs liens et à s'échapper, et même les junkies avaient disparu ! Est-ce que c'était les Junkies qui avaient libéré les criminels ? Mais si oui, pour quelle raison ? Le mystère restait entier, mais une chose était sûre : ils n'auraient jamais dû les laisser sans surveillance. Polar allait pas être content.

Wolfgang quitta le hangar et rejoignit Polar devant l'entrée du hangar, bredouille. Il haussa des épaules face au regard plein de reproches que lui lançait le Moojuu à la fourrure blanche.


"C'est pas ma faute, ils ont disparu !"

Polar était fâché, alors il prit Wolfgang par le col de sa veste et le souleva brusquement tout en collant son front contre le sien avant de s'exclamer :

"Ah oui ?! C'est dommage, puisqu'ils étaient la preuve vivante de la véracité de votre histoire ! A moins que vous ne me meniez en bateau depuis le début et que toute cette histoire de criminels qui vous couraient après est fausse ?!"

"Ben, non, le bateau on l'a quitté tout-à-l'heure quand-"

Polar l'envoya valser vers le côté et Wolfgang percuta douloureusement un mur.

"Ça suffit ! Je pensais que vous me seriez utiles pour démanteler ce gang, mais finalement vous ne faites qu'entraver l'affaire ! Puisque c'est comme ça, je vais vous placer en garde-à-vue avec Son Kee-Kee et les autres le temps de démêler le vrai du faux !"


=====================================================================

Pendant ce temps, à Santa Cruz... Heu non, Satan Cruz, l'église de Satan City.

Tony Sandalette était au téléphone.


"Boss ? Je viens de sortir du musée. J'ai noté tous les emplacements des caméras de surveillance et des gardes, comme vous me l'avez demandé."

"Bien, alors tu as trouvé un moyen de contourner leur système de sécurité ?"

"Hein ? Ah bah non, ça j'ai pas cherché."

"Imbécile, c'était pourtant ta mission principale !"

"Désolé Boss, j'y retourne !"

Il quitta le confessionnal dans lequel il s'était isolé pour passer un coup de fil, et se retrouva nez-à-nez avec un prêtre. Ce dernier lui fit un sourire bienveillant.

"Mon fils, voulez-vous vous confesser ?"

Tony répondit par un coup de poing dans la figure qui assomma instantanément le prêtre.

"Amen, mon père."

Puis il quitta l'église pour retourner au musée. Il arriva à l'entrée et fit face à un garde.

"Désolé Monsieur mais les visites sont terminées pour aujourd'hui, vous ne pouvez pas entrer."

"Ah bon ? Mais je... hmmm... J'ai oublié mon stylo !" s'exclama t-il en trouvant la première excuse qui lui était passée par la tête.

"Navré, il faudra venir le chercher demain dans les objets trouvés."

Du coup, Tony tourna les sandalettes pour faire demi-tour, et s'en alla. Il retourna à Satan Cruz et s'isola après avoir enjambé le corps de Christ allongé sur le sol. En effet, Père Christ, le prêtre de l'église, était toujours assommé et personne n'était entré dans l'église depuis donc personne ne l'avait remarqué.
Tony tapota sur son clavier de téléphone puis le porta à son oreille.


"Allo ?"

"Pardonnez-moi mon père car j'ai péché."

"Tony ?! Mais qu'est-ce que tu racontes encore ?!"

"Oh, pardon, je me suis embrouillé dans mes pensées, j'ai confondu dans mes phrases toutes-faites à sortir dans les moments classes de l'intrigue ! Je recommence."

Il raccrocha et recommença.

"Bon t'as fini tes conneries ?!" fit directement Léonardo.

"Boss. C'est la merde."

"Comment ça, la merde ?"

"Ben, la merde. Le caca, quoi. Ou le crottin, l'étron, l'excrément, la bouse, la crotte, ou encore le fumier, si vous préférez."

"C'est bon j'ai compris, accouche !"

"Ça pue du cul pour l'opération Gros Lolo de ce soir."

"C'est Opération Gros-LOT ! GROS-LOT ! Pas Gros Lolo !"

Tony sourit bêtement.

"Je sais mais c'est plus rigolo de dire Gros Lolo ! Ha ha ha ! Gros Lolo ! Ha ha ! Vous voyez ?"

"Ça ne me fait pas rire du tout ! Si nous échouons, Don Giovanni va me tuer ! Et croyez-moi, si je meurs, je vous tue !"

"Gloups... Vous en faites pas Boss, on vous laissera pas mourir !"

"J'espère bien... Il nous faut absolument cette Pierre Lune pour Don Giovanni ! Mais pourquoi dis-tu que ça pue du cul ?"

"Le musée... Il vient de fermer. Je peux pas y retourner."

"QUOI ?!"

"Je sais Boss, c'est con. Mais au moins, j'ai noté les emplacements de-"

Tuuuut. Tuuut. Tuuut.

"Ah, ben ça a raccroché."
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockJeu 4 Avr 2019 - 23:50
Une pièce standard sans aucun meuble, aucun posters, aucunes fleurs, même pas de photos de famille. Une décoration pour le moins sommaire. Juste un lit et une petite fenêtre pour laisser entre la lumière de l'extérieur. Non, ce n'était pas la description de la chambre d'un psychopathe comme Elijah Price, Patrick Bateman et autres  Bernard de la Villardière. Il s'agissait d'une pièce où l'on mettait les personnes placées en garde à vue, dans un commissariat de police. A l'intérieur de celle-ci, Doki. Le Moojuu venait d'être mit ici après ce qu'il s'était passé à Grimmauld Place. Lui et son ami avaient laissé s'échapper les deux membres du gang qui les avaient mit dans la mouise et qu'ils avaient promis d'arrêter pour prouver leur innocence. Sauf que tout ne s'était pas passé comme prévu. Cet échec avait finit d'épuiser Polar, qui en avait eut marre d'eux deux et avait décidé de les ramener à la case départ.

Malheureusement cette case départ ne permettait pas d'obtenir 20 000 francs, qui de toute façon ne servirait à rien car les francs n'étaient pas échangeable en zénies. C'était dommage, ça lui aurait été utile d'avoir un peu d'argent, pour essayer par exemple de soudoyer l'un des policiers ou encore mieux d'acheter un sandwich et d'ensuite aller à Las Vegas ou se payer un été de rêve au bord des plages de Dunkerque. Mais tout ça n'était qu'un rêve que l'homme-chien ne pouvait qu'imaginer. Il ne pouvait qu'attendre là où on avait bien voulu le mettre. Le Grand Méchant Loup, lui, devait être dans une salle d'à côté, après tout Doki n'avait pas regardé. Il y avait même Bobby qui avait été arrêté, ainsi que Son Kee-Kee et ses hommes. Chacun était interrogé à tour de rôle ce qui ne mettait qu'un peu plus de tension dans cette situation.

Soudain, Doki sembla avoir une idée, on pouvait le remarquer quand il en avait une parce qu'il avait une ampoule qui brillait juste au dessus de sa tête... Ah non mais là c'était juste celle de la pièce dans laquelle il était qui était allumée. Toujours est-il que le Moojuu s'était levé et s'était dirigé vers les barreaux de sa cage, il chercha Wolfgang tout en ayant la tête compressée entre deux barreaux, ce qui lui donnait une tête de con mais qui n'avait pas l'air de le déranger. Il trouva enfin son ami et chuchota, sans doute qu'il avait trouvé une idée de génie.

"Hey ! Pssst ! On a laissé le barbecue là-bas, popom. C'est con c'était un barbecue de la marque GrosPatrick, les meilleurs. C'est vraiment dommage..."

"Silence !"

La voix d'un gardien se fit entendre pour faire taire Doki. Ce n'était pas terrible comme façon de faire mais c'était toujours mieux que les "Coucher !" ou "Ferme-là sale cabot !" voir même "Mais putain pourquoi t'as encore mangé les clefs, débile !?"qu'on entendait d'habitude pour faire taire son chien. Ce simple mot avait en tout cas suffit pour que l'agent secret qu'il était se taise et retourne à sa place.

Ce n'était que plus tard que Doki allait repasser à l'interrogatoire. Il fut emmené par deux policiers qui l'amenèrent à une autre pièce. Ils le firent s'asseoir sur une chaise devant une table vide puis partirent. Le guerrier à fourrure attendit plusieurs minutes avant de voir arriver devant lui celui qui allait se charger de l'interrogatoire. Il ne s'agissait pas de Polar, peut-être que ce dernier avait été jugé trop proche de l'affaire ? A moins qu'il interrogeait les autres. Le flic posa le dossier sur la table en le faisant claquer. Plusieurs questions standards se succédèrent d'abord, sur son identité et des questions qui lui avaient déjà été posés lors de leur dernière interview dans le commissariat. Puis on en vint à ce qui s'était passé dans le grand immeuble où Son Kee-Kee et les hommes de Léonardo s'étaient retrouvés.

"Alors vous n'avez jamais rencontré Bobby auparavant ?"

"Non, popom."

"Et son chef et ses acolytes non plus, avant ces derniers jours ?"

"Non, popom."

Il feuilleta le dossier qu'il avait sur lui.
"Hm... Il est mentionné que tout ça aurait commencé avec une histoires de nouilles..."

"Oui, mais pas n'importe lesquelles, des nouilles à poêler yakisoba saveur poulet cacahuète."

"Hm... Je n'y crois pas un seul instant. Je pense plutôt que vous nous faites marcher depuis le début. On ne poursuis et on ne tue pas pour un plat de nouilles. Dites-moi qui est le patron des hommes qui vous ont chassés."

"Je ne le connais pas, popom."

"Vous mentez. Vous voulez vraiment passer derrière les barreaux le restant de vos jours ?"

"Euh, ça dépends, ce sont des barres au chocolat ?"

"Non mais vous vous foutez de moi ? Ce sont des barres de fer bien sûr !"

"Des barres de faire quoi ?"

Il commença à s'énerver, se levant de sa chaise en faisant voler sa cravate.

"Arrêtez tout de suite ce petit jeu ! Dites-moi qui est le vilain derrière tout ça !"


"Mais je vous dis que je ne sais pas, popom !"

"Passez aux aveux Monsieur Dulicki, sinon vous finirez dans une prison où n'aurez que des miettes à manger chaque midi et pas plus d'un repas par jour."

Face à cette menace qui ne pouvait que faire réagir Doki, ce dernier commença à paniquer, il n'était pas question de n'avoir qu'un repas par jour. Il commença à réfléchir sérieusement et puisque l'homme en face de lui volait un nom il fallait qu'il en sorte un, au moins pour gagner du temps, les faire chercher et obtenir quelques bons repas de plus avant de trouver une meilleure idée pour sortir de là. Il trouva alors le subterfuge adéquate.
"D'accord, popom. Je vais vous dire son nom..."

Le flic, intéressé mais quand même méfiant, prit place sur la table sur la moitié d'une fesse, dossier en main, le genre de position qu'on voyait souvent dans les films. Je ne parle pas de film pour adultes bien entendu. Bref, il l'écoutait.

"Son nom est... Keyser Söze."

L'inspecteur se releva, puis jeta le dossier sur la table, exaspéré.

"Vous vous fichez encore de moi..."


"Mais non enfin ! Pourquoi ?"

"Keyser Söze est un personnage fictif de Usual Suspect !"


"Ah zut... C'est vrai, popom."

L'inspecteur se gratta la tête puis regarda le chien en soupirant, il avait compris qu'avec lui ça allait être compliqué. Il fallait espérer qu'il ait plus de chances avec Wolfgang. Finalement revenir à la case départ pouvait être compliqué, surtout quand on pense que ça fait aujourd'hui un an jour pour jour que ce topic a été ouvert. Incroyable ! Est-ce qu'il y aura un dénouement à cette histoire ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockMer 17 Avr 2019 - 21:28
Il était assis sur le banc au fond de sa petite cellule, le front posé sur les barreaux métalliques d'une petite fenêtre qui permettait de voir dehors mais qui était trop étroite pour laisser passer une personne adulte. Le voilà de nouveau seul, enfermé derrière les barreaux. Cela lui rappelait cette période de sa vie où il avait été enfermé dans un zoo après avoir été capturé par Pierre, histoire relatée ensuite dans le conte "Pierre et le Loup". Il n'y avait rien de plus horrible que d'être enfermé, être privé de sa liberté. Le zoo avait sans doute été la pire période de sa vie. 

*Te revoilà de nouveau enfermé. Bien joué, Wolfgang. Voilà où cela te mène d'essayer de faire le bien. On dirait bien que quoique tu fasses, où que tu ailles, les gens continuent de se méfier de toi et essayent de t'isoler et de te contenir. Tu ne peux pas fuir ton destin. Tu es le Grand Méchant Loup. Jadis, ton seul nom suffisait à susciter la terreur chez la population. Faire le mal et terroriser la population est ta seule raison d'être, tu as été conçu dans ce but. A quoi bon continuer à fuir ta véritable identité ? Te déguiser en être humain ne suffit pas à cacher ce que tu es au fond de toi. C'est dans ta nature. Tu inspires naturellement la crainte et la méfiance, et tu ne pourras jamais rien faire pour changer cela. Combien de temps feras-tu encore durer cette mascarade ? Allez, Wolfgang. Libère la bête qui est en toi. Sors de ce rôle qui ne te sied guère ! Redeviens toi-même. Souviens-toi comme tu étais heureux lorsque tu voyais les visages des villageois déformés par la peur à ton approche et comme tu aimais te délecter de leur chair sanguinolente.*

*Non... Je ne veux plus de cette vie... J'en ai assez d'être seul. Où est-ce que ça m'a conduit d'être un Grand Méchant, tu peux me le dire ? Partout où j'allais, il n'y avait que de la haine, du mépris à mon égard. Les gens me fuyaient, et quand j'ai essayé de ne plus leur faire de mal, ils m'ont lynché. Je leur ai fait trop mal, ils étaient incapables de me pardonner, incapables de croire que je pouvais changer. Mais je peux changer ! Je dois changer ! Je suis sur le point de devenir quelqu'un de bien, je le sens. Pour la première fois de ma vie, je me suis fait un ami, un vrai ami, pas comme cet enfoiré hypocrite de Renard. C'est la preuve que je ne suis plus le Grand Méchant d'autrefois. Il n'y a plus de place pour cette bête violente et assoiffée de sang que j'étais, tout ça, c'est du passé ! J'ai changé... et je dois continuer sur cette voie.*

*FOUTAISES !!! Tu es et tu resteras à jamais le Grand Méchant Loup, prédateur au sommet de la chaîne alimentaire. Puissant, fier, fourbe et impitoyable, voilà ce que tu es ! Tu as simplement oublié à quel point c'était plaisant d'être supérieur aux autres et d'être craint de tous, tu t'es lassé à cause de la monotonie de ta vie. Ce qu'il te faut pour apprécier à nouveau ta véritable identité, c'est un nouveau challenge. Une nouvelle histoire. Tu as fait le tour du Pays des Contes, mais il y a encore tant à faire dans ce monde-ci. Tant de créatures à goûter et de gens à terrifier. Tu pourrais te libérer de cette cellule et apporter une conclusion à cette histoire, si tu laissais ta partie bestiale prendre le contrôle ! Tu n'arriveras jamais à t'intégrer parmi ces gens ! Ce ne sont que des proies, ils ne valent rien, ne te rabaisse pas à leur niveau !*

*Doki n'est pas comme eux... Ce n'est pas une proie, il est de la même espèce que moi, et il ne me craint pas.*

*Doki n'est pas ton ami ! La seule raison pour laquelle il reste avec toi, c'est parce qu'il est trop stupide pour sentir à quel point tu es mauvais ! Tu n'as aucun ami, tu es seul, comme tu l'as toujours été, et tu n'as besoin de personne ! Réveille-toi ! Reprends-toi ! Cesse donc d'improviser et joue le rôle qui t'a été attribué, le seul qui te convient et qui te collera toujours à la peau. Redeviens le Grand Méchant Loup une bonne fois pour toute, sors d'ici et profite de la liberté pour goûter plein de bonnes choses dans ce nouveau monde !*

*Pourquoi...? ...Pourquoi suis-je obligé d'être seul ?... Pourquoi tout le monde se méfie de moi ?... Est-ce donc vrai ? Ne suis-je censé exister qu'en tant que Grand Méchant Loup, ne puis-je pas devenir quelqu'un d'autre ? Suis-je obligé de suivre les lignes toutes tracées, ne puis-je pas sortir du sentier ? Pourquoi ne puis-je pas jouer un autre rôle que celui de Grand Méchant ? Pourquoi ne puis-je pas avoir le rôle du Héros ? Est-ce que toute cette histoire est déjà écrite à l'avance ? Est-ce que mon destin est gravé dans le marbre ? J'ai beau faire des efforts pour contrôler mon appétit et ma colère... j'en reviens toujours au même point. Isolé, enfermé, rejeté, détesté... Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ? Pourquoi est-ce que je suscite tant la méfiance chez les autres ? Pourquoi est-ce qu'il faut toujours que l'on m'accuse de tous les maux ?*


Il se prit la tête dans ses mains au niveau des cheveux, tout en baissant la tête. Plongé dans ses pensées, il ne répondit pas à la remarque de Doki à propos du barbecue, peut-être même qu'il ne l'avait pas écouté.

*Qu'est-ce que je peux bien faire ? Qui suis-je au fond de moi ? Ne puis-je être défini que par le rôle que l'on m'a attribué à ma naissance ? Ne puis-je être vraiment rien d'autre que le Grand Méchant Loup ? Mais qui a décidé de cela ? Bon sang... je ne sais pas quoi faire... Tous ces efforts pour essayer d'être quelqu'un de bien... réduits à néant à cause d'une bande de criminels et de flics incompétents qui veulent tout me mettre sur le dos, comme d'habitude...*

Au bout d'un moment, alors qu'il se lamentait sur son sort, la porte de sa cellule s'ouvrit, et il lui fut donné l'ordre de suivre un garde jusque dans une salle d'interrogatoire. Tout comme Doki, on le fit patienter quelques minutes, avant que deux hommes n'entrent dans la pièce.

"Monsieur Wolfwood, cela faisait longtemps. Je vous avais bien dit que nous nous reverrions."
affirma l'un des deux policiers avec un petit sourire satisfait.

Spoiler:
 

Il s'agissait de l'inspecteur Dickinson et de son acolyte, l'inspecteur Young. Wolfgang les avait déjà rencontré par le passé, alors qu'il était un suspect dans une autre affaire de meurtre. A l'époque, il s'en était sorti grâce aux talents d'avocat de Maître Renard.

Wolfgang ne répondit pas, se contentant de fixer la table devant lui d'un regard vide, la tête légèrement baissée. Il n'avait pas le cœur à fanfaronner, cette fois.

Les deux inspecteurs s'assirent en face de lui. L'inspecteur Dickinson feuilleta un dossier durant quelques secondes avant de prendre la parole d'une voix calme et un peu mielleuse, en regardant le loup dans les yeux.


"Décidément, vous avez véritablement un don, M. Wolfwood. Vous avez le don de vous retrouver toujours au mauvais endroit, au mauvais moment. Il y a quelques mois, vous vous êtes fait agresser par une bande de quatre criminels suspectés de meurtre, et avez affirmé avoir été sauvé par une bête sauvage qui a massacré ces criminels mais vous a laissé sans aucune égratignure. Puis, vous vous êtes imposé chez d'honnêtes citoyens, les Cumberdale, en défonçant leur porte d'entrée, et les avez forcé à vous faire un repas, durant lequel vous avez eu un accès de colère car, selon M. Cumberdale, il n'y avait pas de viande... Peu de temps après, vous étiez au milieu du zoo de Satan City en compagnie du criminel connu sous le nom de Wulhut, au moment où ce dernier était en train de le détruire. Et maintenant, vous voilà ici, impliqué dans une affaire de règlement de comptes. Vous ne trouvez pas que ce sont de curieuses coïncidences ?"

"Sans doute..."

"Cette fois, il ne s'agit plus de doutes ou de mon instinct qui ne me trompe jamais, M. Wolfwood. Vous êtes directement impliqué dans cette affaire, nous avons des vidéos et de nombreux témoins. Délit de fuite, dégradations de biens, attaque à l'encontre des forces de l'ordre, vous et votre ami avez causé beaucoup de dégâts, hier... Qui sait jusqu'où vous seriez allé si notre cher Polar n'était pas intervenu. Et je ne parle même pas de votre évasion de ce matin. En outre, vous êtes suspecté du meurtre d'un criminel connu sous le pseudonyme de Jimmy Bandelette. Figurez-vous que nous l'avons retrouvé dans ce restaurant où toute cette affaire a commencé, il avait la jugulaire arrachée, comme s'il avait été mordu par une bête sauvage... Ce qui est tout-à-fait intriguant compte tenu du fait qu'aucun témoin n'affirme avoir vu de bête sauvage sur les lieux durant les faits, et que ces blessures ressemblent grandement à celles qu'il y avait sur les quatre cadavres de criminels qui vous ont agressé il y a plusieurs mois. Voulez-vous savoir ce que mon instinct me dit, cette fois, M. Wolfwood ?"

"..."

L'inspecteur continuait de sourire, satisfait.

"Il me dit que ce n'était pas une bête sauvage surgie de nulle part qui a massacré ces criminels à l'époque, mais bel et bien vous, et que vous avez fait exactement la même chose à Jimmy Bandelette. Alors dites-moi, M. Wolfwood, est-ce que mon instinct se trompe ?"

Wolfgang soupira, puis répondit d'un air dépité :

"Très bien... Je l'avoue... J'ai tué Jimmy, et j'ai aussi tué ces quatre types qui voulaient me piquer mon porte-feuille il y a plusieurs mois. J'ai failli tuer les Cumberdale mais la fille qui était avec moi est parvenue à me calmer. Voilà, vous êtes content ?"

"Parfait. Vous n'aurez alors plus qu'à signer une attestation sous serment pour admettre les crimes que vous avez commis. Que pouvez-vous nous dire sur l'implication de Monsieur Dulicki dans cette affaire ? Depuis quand le connaissez-vous ? Est-il votre complice ? Et pourquoi avoir tué Jimmy Bandelette ? J'ai du mal à croire que c'était pour un plat de nouilles, quel a été l'élément déclencheur ?"

"Ok, je vais tout vous raconter. Tout d'abord, sachez que Doki est innocent. Il est... enfin, il est un peu bête, vous voyez, il est toujours un peu paumé et ne sait pas trop où il va... Il s'est retrouvé mêlé à tout cela par ma faute. En fait... c'est moi qui l'y ai forcé. Je l'ai menacé pour le forcer à m'aider à m'échapper."

*Qu'est-ce que je suis en train de faire...? Pourquoi est-ce que j'avoue tout ? Pourquoi je mens pour protéger Doki ?... Serais-je en train de faire le bien...? Je veux juste le protéger, je ne veux pas qu'il plonge à cause de mes conneries... Oui, c'est ça. C'est ce que font les amis, non ?*

"Il ne semblait pas agir sous la contrainte lorsqu'il s'en ait pris à l'inspecteur Smith et aux autres officiers de police, et il n'a nullement fait mention de cela durant l'interrogatoire."

"Le truc, c'est qu'il est un peu amnésique... Je vous l'ai dit, il est un peu bête, et il oublie souvent ce qu'il est en train de faire ou ce qu'il s'est passé dernièrement."

"Bon admettons. Et pour cette histoire de plat de nouilles, alors ?"

"Ça s'est passé comme on vous l'a dit. Doki s'est assis à la table d'un gang de mafieux, sans faire exprès, et il a mangé un de leur plat. L'un d'eux s'est énervé et a braqué son arme sur lui. J'ai été témoin de la scène et... j'ai voulu faire quelque chose de bien au moins une fois dans ma vie, j'ai voulu lui venir en aide. Alors j'ai menacé à mon tour l'un des mafieux pour leur ordonner de laisser partir Doki. Puis c'est parti en vrille, on s'est fait capturer, on a essayé de s'échapper, on s'est bagarré et c'est là que j'ai perdu le contrôle et que j'ai tué Jimmy. Ensuite, les flics ont été appelé, sûrement par des témoins aux alentours, Doki et moi avons paniqué et on a fui, surtout que les criminels nous poursuivaient pour nous tuer..."

"Bien, merci de votre coopération M. Wolfwood. Voilà ce qu'il va se passer. Comme vous avez avoué les meurtres et que vous êtes accusé de nombreux autres crimes et délits, vous serez jugé et avez de fortes chances d'aller en prison pour de nombreuses années. En ce qui concerne M. Dulicki, nous allons continuer de vérifier la cohérence entre vos versions, le flou reste entier sur lui, mais si ce que vous dites est vrai, il pourra s'en sortir avec du sursis ou une grosse amende, pour dégradation de biens et attaque contre les forces de l'ordre."

"Ok."

*Être le Grand Méchant, c'est ce que j'ai toujours fait... Autant l'accepter une fois de plus et devenir leur bouc-émissaire, si ça peut permettre à Doki de s'en tirer.*


[HRP : ce post rappelle des évènements expliqués plus en détail ici : https://www.rpgdbz.com/t15144-garde-a-vue-solo ]
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockSam 4 Mai 2019 - 2:04
Pendant que Wolfgang mentait pour couvrir son ami, Doki, lui, mentait pour espérer avoir la chance de pouvoir goûter au prochain repas. Malheureusement, le Moojuu n'était pas vraiment un bon menteur et il s'était très vite fait avoir par la culture cinématographique de l'inspecteur, qui n'était pas tombé dans le piège de Keyser Söze. Il lui était déjà arrivé de dissimuler la vérité, mais bien souvent il y parvenait par inadvertance, sans avoir une réelle envie de cacher quoi que ce soit. Ce mensonge n'arrangeait pas les affaires du toutou aux lunettes noires, qui venait de démontrer qu'il n'était pas très fiable et attirait donc un peu plus les suspicions à son sujet. Déjà que lui et Le Grand Méchant Loup étaient visés par plusieurs accusations, si en plus Doki enchaînait les gaffes pendant l'interrogatoire, ça risquait de très mal finir pour le duo de canidés. Il devra se montrer beaucoup plus malin par la suite. Mais le pouvait-il ?

L'inspecteur était embêté, il se trouvait dans une impasse et la tension à cet instant était palpable. Enfin, elle le serait pour Doki seulement s'il n'avait pas toujours la tête ailleurs. L'homme qui l'interrogeait avait laissé un blanc bien pesant mais face au stoïcisme de l'interrogé, il finit par reprendre la parole, pour mettre un peu plus la pression sur le chien au cigare afin qu'il passe aux aveux.

"Mentir n'arrangera pas votre cas, Mr Dulicki. Vous feriez mieux de coopérer si vous voulez voir votre peine allégée. Car voyez-vous avec tout le remue-ménage que vous avez causé en ville, vous n'échapperez pas à une sanction."

"Popom..."

"Vous ne voulez pas parler ?"


"Je vous ai dit que je ne connaissais pas ces malfaiteurs ! Tout ça part d'un malentendu, comme on vous l'a dit, avec ce gang qui nous a prit pour cible ! "

"Hmm... En effet, c'est ce qui est dit dans le rapport, vous et votre ami avez donné cette version mais..."

Il feuilleta le dossier qu'il venait de prendre en mains avant d'énumérer.
"Troubles à l'ordre public, dégradations et destructions de biens publics, délits de fuite... Usurpation d'identité..."
Il s'était saisit du badge de l'agent Smith qu'avait prit Doki l'autre jour.

"La liste est longue et vous et votre ami ne vous en sortirez pas comme ça. Nous pouvons ajouter à cela l'entrave à une mission de police. Vous êtes loin d'être innocents."


"Mais nous avons pourtant arrêté certains des malfaiteurs ! Nous avons essayé de vous aider. Ce n'est pas notre faute si certains se sont enfuit, popom..."

"L'officier Polar vous a donné une chance de vous racheter mais vous ne l'avez pas saisit, ou peut-être avez-vous volontairement entravé sa mission ?"


"Popom..."

Agacé, l'inspecteur claqua le dossier sur le bureau, il soupira puis reprit le dossier avant de quitter la pièce. Il en avait assez vu et assez dit. Face à Doki, il n'était pas toujours simple de garder son sang-froid et puis l'inspecteur semblait rester focalisé sur l'idée qu'ils étaient des criminels quoi qu'ils fassent pour se racheter. Il laissa donc le Moojuu cogiter avant de faire venir des officiers pour le ramener à sa cellule. Il se faisait tard et il n'avait sans doute pas envie de continuer toute la nuit, d'autant que le simplet n'aurait pas donné davantage d'informations. Après tout son implication dans cette histoire était comme ils l'avaient dit, le fruit d'un terrible malentendu. Mais peut-être que les prochains interrogatoires seraient plus corsés, avec par exemple de la torture, du style à faire écouter pendant des heures du Julien Clerc ou Etienne Daho.

Pendant ce temps à Vera... Non, pas encore. Seulement à quelques centaines de mètres du commissariat, sur un building qui donnait une vue imprenable sur le bâtiment d'en face. Deux hommes se trouvaient là à observer les lieux. L'un portait à ses yeux des jumelles pour scruter les lieux tandis que l'autre semblait un peu plus aux aguets sur ce qui les entouraient. Il s'agissait de Johnny et Willy, sans doute tout les deux envoyés pour sortir Bobby de là. Johnny rangea ses jumelles et garda son téléphone à son oreille.

"Alors vous êtes prêts ?"

"Oui, nous le sommes. "

"Bien, alors faites comme je l'ai dis. Inutile de se préoccuper de Son Kee-Kee et ses hommes, contentez vous de faire sortir Bobby de là."

"Entendu, Boss."

"Alors... ? Alors ?"

Demanda Willy sur un ton pressé. Johnny le regarda, puis il sorti de sa poche la pokéball qui lui avait été confiée. Puis il reporta son regard sur son acolyte.

"Alors on va l'utiliser. Nous n'avons pas le choix."

Les deux hommes se préparèrent à effectuer le plan pour sortir Bobby. Pendant ce temps Doki marchait dans le couloir qui le ramenait à sa cellule, accompagné des deux gardes qui l'avait sorti de la salle où il avait été interrogé. Le visage fermé, la tête basse, il devait sans doute plus se soucier de quand il pourrait manger que du risque de croupir en prison pour longtemps mais la crainte était tout aussi grande pour lui. C'est à ce moment là qu'un bruit se fit entendre, comme celui d'une explosion. Cela fit s'arrêter évidemment tout le monde, qui se demandait ce qu'il venait de se passer. Doki releva la tête alors que les policiers semblaient inquiets. Des pièces d'à côtés ils entendaient leurs collègues s'affoler alors l'un d'entre eux alla voir ce qu'il s'était passé tandis que l'autre allait ramener le chien au cigare jusqu'à sa cellule. Mais qu'avaient bien pu faire Johnny et Willy ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockMar 7 Mai 2019 - 22:27
Les inspecteurs qui avaient interrogé Doki et le Grand Méchant Loup se réunirent après leurs interrogatoires, pour mettre en commun les informations qu'ils avaient pu obtenir et essayer de discerner le vrai du faux. Ils en vinrent à la conclusion que tout cela ne tenait pas debout. Ils n'avaient rien pu apprendre de Doki, quant à Wolfgang, ses dires étaient contradictoires. Il avait d'abord affirmé avoir menacé Doki pour qu'il l'aide, avant de dire qu'il avait voulu l'aider et qu'ils avaient fui en ayant paniqué, cela n'avait aucun sens. L'inspecteur Dickinson avait le regard rivé sur un mur sur lequel il avait accroché plein de photos des scènes de crimes des affaires liées à Wolfgang, et se tenait le menton en réfléchissant, tentant de rassembler toutes les pièces du puzzle. Une grosse explosion le fit sortir de ses pensées.

Wolfgang, assis au fond de sa cellule, redressa la tête au moment de l'explosion. Il renifla à plusieurs reprises.


*Les revoilà.*

Il pouvait reconnaître les odeurs de Johnny et Willy même avec les murs qui les séparaient. Ils étaient accompagnés d'une autre odeur, une odeur qui lui était inconnue mais qui était très différente de celles des humains. Plusieurs pièces et couloirs plus loin, il pouvait entendre des cris et des coups de feu.

*Ces mecs sont vraiment en train de faire un assaut dans un commissariat ? Ils n'ont pas froid aux yeux...*

Wolfgang se releva et marcha vers la grille de sa cellule, les mains dans les poches. Il interpella le garde avec un petit sifflement :

"Psit, hé, psit ! Gardien !"

Un garde qui faisait la sieste, assis devant une table sur laquelle il avait posé ses pieds, se réveilla et se tourna vers Wolfgang.

"Qu'est-ce que tu veux ?"

"Il se passe des trucs pas cool, à côté. Y a des coups de feu, et tout."

Le garde se redressa en entendant effectivement des coups de feu et des cris. Aussitôt, il porta la main sur le manche de son arme de service rangée dans son holster, et se tourna vers Wolfgang d'un air suspicieux. Il devait sûrement être en train de se dire que ses complices étaient venus pour le libérer, puisqu'il le considérait comme un criminel - ce qu'il était, après tout.

Remarquant le regard noir que lui lançait le gardien, Wolfgang leva les mains d'un air innocent et s'exclama :


"Me regarde pas comme ça, j'y suis pour rien, mec !"

Soudain, un mur, situé derrière le gardien, s'effondra sous le poids d'un être massif qui y avait été projeté brutalement et qui était passé à travers. Le colosse qui avait traversé le mur se releva douloureusement au milieu des décombres, et Wolfgang le reconnut immédiatement à son pelage blanc mais également son odeur : c'était l'officier Polar, le Moojuu surpuissant aux pouvoirs de glace, qui était parvenu à vaincre Wolfgang et Doki à lui tout seul ! Sauf que là, il était visiblement en train de se prendre une dérouillée, du sang coulait abondamment de son museau et il avait l'air très affaibli.

Wolfgang écarquilla des yeux en voyant l'état désastreux de Polar : lui qui était pourtant parvenu à leur tenir tête et qui était si puissant, quel monstre avait bien pu le mettre dans cet état ? Un cri guttural et bestial provint de l'autre côté du mur.


"Officier Polar ?! Mais qu'est-ce qui se passe ?!"
s'écria le gardien de prison, paniqué.

"FUYEZ !!!" répondit Polar avant de bondir en avant pour repasser par le trou et continuer le combat.

Wolffie se tourna vers le gardien.

"Mec, je crois que tu ferais mieux de me libérer, comme ça je pourrais vous aider à combattre le gros méchant pas beau, là derrière."

Alors qu'il parlait et que le gardien hésitait, on pouvait entendre le bruit assourdissant de puissants coups de poing provenant de la pièce d'à côté, où Polar était en train de se battre.
Puis un autre mur s'effondra, Polar était encore passé à travers, et avait continué sa trajectoire involontaire pour percuter violemment les grilles de la cellule de Wolfgang, qui recula de quelques pas de façon nonchalante. Les grilles s'effondrèrent juste devant lui, sous le poids de l'ours.


"Ah, ben c'est pas la peine finalement." affirma Wolfgang en enjambant les grilles pour sortir de sa cellule.

Il jeta un œil à Polar. Ce dernier avait du mal à se relever cette fois, visiblement, il avait bien morflé.

Ce fut à ce moment que Doki arriva dans le couloir des cellules en compagnie d'un autre garde. Wolfwood se tourna vers son ami :


"Hey Doki, c'est la merde ici. Apparemment, y a un gros monstre qui casse tout, il a même défoncé Polar, ça craint." affirma t-il d'un air serein.

"On devrait en profiter pour fuir, mais d'un côté, j'me dis que si on arrive à sauver les flics de la ville, peut-être qu'ils passeront l'éponge, nan ?"

Les deux gardiens, celui de Doki et de Wolfgang, dégainèrent en même temps leurs armes pour les braquer sur les deux criminels.

"Vous n'irez nulle part ! Vous restez nos prisonniers, quelque soient les circonstances ! Retournez dans vos cellules immédiatement !"

"Baaaah... ça sert à rien, la mienne est détruite."

Des bruits de pas lourds se rapprochèrent, et une entité monstrueuse et colossale passa par l'un des trous dans le mur que Polar avait fait en passant à travers. C'était de cette créature que provenait l'odeur inconnue que Wolfgang avait sentie plus tôt. Il avait une forme humanoïde, il était grand et très musclé, sa peau était d'une couleur bleue-grise, il portait un slip noir et possédait quatre bras. Il n'avait pas de cheveux mais trois crêtes qui semblaient assez dures recouvraient son crâne. Il poussa un grognement guttural en levant les bras en l'air.


Spoiler:
 

"Putain c'est quoi ça ?" s'exclama l'un des gardiens en braquant son arme sur le monstre.

Il s'agissait ni plus ni moins d'un Mackogneur, un puissant Pokémon de type COMBAT, et en soi, ce n'était pas étonnant que Polar ait perdu. Le type COMBAT était super efficace contre le type GLACE. Il était également très efficace sur les types TENEBRE et NORMAL, types auxquels on pouvait supposer que Wolfgang et Doki étaient assimilés, en respectant cet ordre.

Derrière lui, Johnny et Willy, armés jusqu'aux dents, passèrent à travers le trou à leur tour, suivant Mackogneur.


"Purée, ce monstre que le Don nous a confié est surpuissant, ha ha !"
s'exclama le meilleur ami de Jimmy bandelettes.

Puis il reconnut une fois de plus Wolfgang et Doki et son visage se déforma par la haine et la fureur.

"Encore vous !!! Ha ha c'est parfait, cette fois-ci on va vraiment pouvoir vous buter ! Mackogneur, occupe-toi d'eux ! Pendant ce temps, on va chercher Bobby, il doit pas être loin."

Le colosse poussa un nouveau grognement. Puis on entendit un autre cri, humain cette fois, provenant de l'une des cellules adjacentes.

"Et les gars, je suis là !"

C'était Bobby.

"P... Plus un geste !"
s'exclama l'un des gardes, un peu paniqué tout de même.

Johnny se tourna vers lui et tira en rafales avec un uzi. L'autre garde riposta en tirant avec son flingue, mais Mackogneur bougea les bras extrêmement vite et attrapa les balles avec ses mains, avant de les laisser tomber à ses pieds. Comprenant qu'il n'avait aucune chance, le flic tourna les talons et courut pour fuir, mais Willy tira dessus avec un fusil à pompes.

Au même moment, Wolfgang jugea que c'était le moment ou jamais d'attaquer.


"Rôga FUFU KEN !!!"
s'écria t-il en bondissant sur Mackogneur à une vitesse exceptionnelle, boosté par sa Technique du Loup.

Alors qu'une aura en forme de tête de loup s'était matérialisée au-dessus de lui, il atteignit le Pokémon en un battement de cil et l'enchaîna de coups de poing avec une puissance et une vitesse augmentées par sa technique. Mais avec l'aide de ses quatre bras, Mackogneur parvint à les parer sans réelle difficulté, finissant même par bloquer complétement les bras du Grand Méchant Loup en attrapant ses poignets avec deux mains. Sauf que Mackogneur avait encore deux bras de libre. Wolfgang écarquilla des yeux, prenant conscience de la situation dans laquelle il se trouvait. Son ennemi avait saisi ses bras, l'empêchant donc de se protéger et de fuir, tout en le soulevant légèrement au-dessus de lui. Il exécuta alors l'une de ses plus puissantes techniques : MITRA-POING. Ses deux bras libres se mirent à mitrailler l'abdomen du Grand Méchant Loup, à une vitesse si élevée que le bruit des chocs successifs rappelait celui d'une rafale de sulfateuse, la cadence de coups était incroyablement élevée. En l'espace d'une demi-seconde, Wolfgang se prit près d'une centaine de coups dans le ventre et le torse. Il avait, simultanément, le souffle coupé et envie de vomir, il sentit même certaines de ses côtes se briser. Lorsqu'il eût fini sa rafale de coups de poing, Mackogneur projeta le Grand Méchant Loup vers un autre mur avec une force prodigieuse, si bien que Wolfgang passa à travers également.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockLun 13 Mai 2019 - 21:21
La folie des gangsters montrait qu'ils n'avaient peur de rien et sûrement pas de la police. Le fait qu'ils s'attaquent ouvertement à un commissariat sans problème montrait bien à quel point ils étaient puissants dans la ville et ne craignaient pas des représailles. Mais peut-être qu'une partie des autorités était aussi corrompue et laissait les hommes de Giovanni et ses filiales faire la loi à Satan-City ? Il était cependant certain qu'un officier comme Polar était honnête, tout comme une partie des policiers présents dans ce commissariat. Mais, et Wolfgang et Doki dans tout ça ? Les deux compères était entre deux feux et de façon tout à fait neutre... Enfin, ils étaient tout de même au départ de toute cette histoire, poursuivit par les malfaiteurs et les forces de l'ordre, les menant à cette prison où les deux camps finissaient par se rencontrer. C'était au final ce qu'ils avaient voulu, non ? Que la police coffre les bandits ! Et ils en avaient maintenant l'opportunité, dans ce qui ressemblait de plus en plus à un champ de bataille. Tout ça pour un simple plat de nouilles...

Abattu en traversant le couloir qui le menait loin des croquettes, Doki fut interrompu dans sa marche par les bruits de combats plus loin. L'attaque des gangsters mobilisait une grande partie des forces de polices, ce qui pouvait surprendre car Johnny et Willy n'étaient pas spécialement redoutables en combat, les deux canidés les avaient d'ailleurs repoussés sans trop de problèmes auparavant. Mais l'arme qu'ils utilisaient cette fois était bien supérieur aux précédentes, même plus forte qu'eux-même. Alors que la panique s'installait, c'était peut-être le moment idéal pour Doki d'en profiter et de s'échapper. Après tout, les hommes du Boss offraient là une superbe occasion de s'évader. Le Moojuu n'aurait pas grand mal à se débarrasser du garde à qui il était demandé de ramener l'homme-chien à sa cellule. Ce dernier resta comme souvent assez passif, regardant celui qui le surveillait d'un air perplexe.

"Popom ?"

Il n'avait plus qu'à se défaire de ce brave gaillard et à lui la liberté ! A lui les côtelettes de porcs, les steaks hachés, les merguez, les chocolats Milka, la barbe à papa, les glaces au chocolat... Bref, tout ses désirs pouvaient être assouvit. Cependant, il y avait aussi Wolfgang. Il ne pouvait pas abandonner son ami, qui lui-même ne l'avait pas laissé tombé. Doki refréna ses envies de fuites pour les remettre à plus tard. Il suivit le gardien sans broncher, celui-ci le mena jusqu'à l'autre prisonnier, qui était en plein milieu d'une scène de combat. Il était d'ailleurs libre, ce qui étonna beaucoup le chien au cigare.

"Ah ben ? Ils t'ont laissé sortir ? La chance. On va pouvoir s'en aller alors ?"

Mais alors que le Moojuu pensait fuir lâchement et laisser les policiers s'occuper des gangsters en guise de diversion, Le Grand Méchant Loup proposa de les aider à coincer les malfrats qui les avaient poursuivit. Ce n'était pas une mauvaise idée, en faisant cela ils pouvaient démontrer leur bonne volonté, même s'il n'était pas certain que cela suffise pour qu'ils soient blanchis de tout les dommages qu'ils avaient causés en ville. Doki acquiesça finalement, les idées de son ami étaient souvent bonnes. Enfin pas plus que des nouilles à poêler yakisoba saveur poulet cacahuète mais quand même.

"Oui, essayons de les aider, popom."

Pour une fois il n'avait pas fallut de la nourriture pour convaincre le Moojuu, mais peut-être que cette idée le motivait pour essayer de se sortir de là. Les deux canidés allaient donc tenter de venir à bout de ce monstre qui les attaquaient avec une force surhumaine, à tel point que le si puissant Polar se faisait balayer sans problèmes. La créature ressemblait à un espèce de catcheur bodybuildé à quatre bras. C'était assez effrayant, mais comme Doki ne savait pas ce que c'était il sorti son pokedex, celui-ci lui donna quelques informations alors que les gardiens se demandaient de quoi il s'agissait.

"Doki Dulicki, Moojuu de type flemme/benêt. Très paresseux, il ne fait que manger et dormir. Ce qui semble être son cri serait en fait le bruit de ses ronflements et des gargouillis de son estomac. Il a une capacité naturelle à se fourrer dans des situations improbables."

"Oh zut je ne l'ai pas mis dans le bon sens, popom."

Il retourna le pokedex pour qu'il pointe cette fois l'étrange bestiole qui était en train de s'en prendre à son ami, après s'être occupé de Polar.

"Mackogneur. Pokemon de type combat. Mackogneur est capable de déplacer n'importe quelle masse. Cependant, ses bras s'emmêlent dès qu'il essaye de réaliser un travail délicat ou minutieux. Ce Pokémon a tendance à cogner d'abord et à réfléchir ensuite."

Doki referma son pokédex et le rangea dans sa poche, il s'avança comme pour couvrir Wolfgang qui venait de voltiger à son tour. Le toutou fronça les sourcils, lui donnant un air très sérieux.

"Laisses-moi faire Wolfgang, je m'occupe de lui. Va arrêter les gangsters qui essayent de s'échapper. Je connais son point faible."

Pas du tout, mais il fallait bien qu'il dise un truc classe. Il se mangea d'ailleurs une bonne droite de la part du pokemon, ce qui le fit valser jusqu'à lui faire percuter le mur. Il se releva et encaissa encore deux autres coups alors qu'il semblait complètement pataud et incapable de réagir. Doki attrapa son cigare et une fois que son adversaire se retrouvait sur lui, il usa de son fameux Stogie Punch ! L'attaque du Moojuu... Fut stoppée assez facilement par les quatre bras du colosse, qui lui conférait une nouvelle fois une défense solide, et il envoya un autre coup à Doki, une nouvelle fois envoyé en l'air. Il replaça son cigare dans sa bouche alors qu'il voltigeait et ne put s'empêcher de sortir une phrase philosophique dans de telles circonstances.

"Ah ben zut alors, popom."

Il s'écrasa comme une merde au sol, tandis que les gangsters prenaient la fuite. Tout deux masqués, ils avaient prit Bobby avec eux et s'éloignaient au fond du commissariat, voulant visiblement s'échapper par l'arrière. Willy lança une petite bombe pour créer un trou dans le mur, puis il passa pour sortir. Dehors les attendaient un camion conduit par Jacky. Mais Johnny, arme en mains, n'avait pas oublié la mort de Jimmy Bandelette. Il pointa alors son arme vers le tueur de son ami.

"Tu paiera pour Jimmy, crois-moi."

Il tira une rafale avec son arme. Pendant ce temps, et alors que les gangsters n'étaient pas encore partis, Doki se releva, le visage partiellement ensanglanté, il se dressa à nouveau face au Pokemon. Cette fois allait-il trouver un moyen de le battre ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockDim 19 Mai 2019 - 20:33
Vautré au sol, le Grand Méchant Loup se tenait les cotes en se tordant pitoyablement de douleur, grimaçant. La technique du Mackogneur, qui lui avait permit de donner mille coups en une seconde, avait été très destructrice. Wolfgang avait certainement quelques cotes brisées, et il cracha un peu de sang en toussant, tout en se mettant à quatre pattes. Il tourna la tête vers Doki qui lui dit d'arrêter les gangsters qui s'échappaient pendant que lui allait affronter le monstre à quatre bras. Arrêter les criminels ? Il était marrant... Encore fallait-il qu'il se relève.

Mais il allait le faire. Wolfgang ne se laissait pas abattre si facilement. L'un de ses points forts, c'était justement son endurance à la douleur et aux blessures. Durant sa longue vie au Pays des Contes, le Grand Méchant Loup en avait vu de toutes les couleurs, presque autant qu'il en avait fait voir aux autres. Les fesses brûlées par la cheminée d'un petit cochon dans une maison en briques, le ventre ouvert puis rempli de cailloux avant d'être recousu par une chèvre et ses sept chevreaux, des histoires comme celle-ci, il y en avait des dizaines à son sujet. Il avait terrorisé la population et dévoré un nombre incalculable de personnages, mais il en avait aussi bavé. On l'avait mutilé, brûlé, congelé, enfermé, affamé, assoiffé, découpé, écrasé, fusillé... Mais il s'en était toujours sorti. En tant que personnage de Contes, il était quasiment immortel. En tout cas, dans son pays d'origine. Tout ceci avait contribué à augmenter sa tolérance à la douleur et aux blessures en tout genre. Et ce n'était pas quelques coups de poings et quelques côtes brisées qui allaient le maintenir cloué au sol.

Après quelques secondes, il se releva péniblement, râlant, grognant, dents et poings serrés. Se prendre une raclée, ça avait tendance à l'irriter. Et rien de bon ne se dégageait de lui quand il était irrité. On le savait, il avait un peu de mal à se contrôler, et était capable de se transformer en une vraie bête enragée en un clin d’œil quand il perdait son calme. Déjà, ses griffes poussaient et ses dents se transformèrent en crocs tranchants. Il s'agissait de ses techniques Croc-Magnon et Griffes de la Nuit, des techniques qu'il ne contrôlait pas toujours, en réalité. Cette transformation physique n'était que la manifestation de son état psychologique. Mais il faisait des efforts incommensurables pour se contenir et ne pas reproduire l'erreur avec Jimmy Bandelette. Il ne voulait plus tuer personne, pas même des criminels qui le menaçaient. Plus personne ne devait mourir par sa faute. Il ne voulait plus être le monstre d'autrefois.

Il finit par se redresser complétement alors que Doki bondissait sur Mackogneur pour faire un petit enchaînement de coups et tenter sa technique du Stogie Punch. Il tourna ensuite la tête vers les trois gangsters qui s'échappaient après avoir lancé un explosif dans un mur, puis fonça vers eux en courant à quatre pattes, malgré son apparence encore humaine si l'on excluait les griffes et les crocs. Étrangement, il semblait plus à l'aise à quatre pattes, même sous sa forme humanoïde, et parvenait à courir naturellement et très rapidement pour rejoindre les gangsters en un instant. Johnny le menaça et pointa son arme vers lui. Il appuya sur la gâchette, mais avant même qu'il ait eu le temps de tirer, Wolfgang utilisa les Griffes de la Nuit pour trancher le canon de son arme, la rendant inutilisable. Il fut ensuite tenté de l'égorger avec ses griffes, mais parvint à se contrôler suffisamment, bien que très difficilement, pour se contenter de le pousser en arrière, le projetant à travers le trou menant à l'extérieur, sur une dizaine de mètres. Johnny, propulsé, percuta alors le fourgon qui était venu pour les récupérer, s'encastrant dans la paroi sur le côté. Wolfgang s'apprêtait à bondir vers le fourgon pour les immobiliser, mais les bruits du combat entre Doki et Mackogneur, qui se passait dans son dos, l'inquiétait quelque peu. Il se retourna, et constata que Doki venait d'être projeté après que sa technique du Stogie Punch fut interceptée, il avait le visage ensanglanté. Il ne pouvait pas laisser son ami affronter seul cette créature. Pendant qu'il avait le dos tourné, les acolytes de Johnny l'aidèrent à se relever et à entrer dans le fourgon, qui démarra en trombes. Wolfgang quant à lui courut vers Doki et Mackogneur et s'exclama :


"Doki ! Prépare-toi à l'attaquer de toutes tes forces à mon signal !"

Sur ces mots, tandis que le Mackogneur faisait face au Moojuu, Wolfgang prit une profonde inspiration, gonflant ses poumons, puis souffla de toute sa puissance. Il était en train d'utiliser sa technique Wolfstorm, focalisée sur Mackogneur. Il s'agissait d'un souffle dévastateur, une bourrasque de vent capable de détruire les maisons de paille et de bois, et même de briques. Depuis qu'il avait utilisé cette technique sur les trois petits cochons, pour la première fois, il l'avait grandement améliorée. A l'époque, il n'avait pas pu détruire la maison de briques du troisième cochon. Désormais, sa bourrasque de vent pouvait détruire des immeubles entiers, elle était tout aussi puissante qu'une technique de type énergétique comme un Kaméhaméha. Mais cela fatiguait beaucoup Wolfgang et il ne pouvait l'utiliser que trois fois durant le temps d'un combat.

Un tourbillon de vent sortit donc de la bouche en O de Wolfgang qui se vidait les poumons, le tourbillon emportait tout sur son passage, des feuilles, des stylos, des chaises, des morceaux de murs, des agrafeuses, des paires de ciseaux, c'était une vraie tornade horizontale qui se dirigeait droit sur Mackogneur. En outre, le Grand Méchant Loup était capable de contrôler la trajectoire et l'étendue de son souffle, pour détruire des zones plus ou moins grandes en fonction de son angle d'attaque. Et évidemment, cette fois, il le contrôlait de sorte à ne toucher que Mackogneur, et pas Doki qui se trouvait juste en face. Le Pokémon aux quatre bras fut donc emporté par ce tourbillon, ce qui le projeta en arrière tout en le faisant tournoyer et se prendre les projectiles qui avaient été emportés avec, tout en le désorientant. Emporté par le souffle, il passa à travers plusieurs murs tandis qu'une bonne partie du commissariat était en train d'être dévastée. Comme c'était une technique à base de vent, elle était assimilable au type VOL, et était donc très efficace sur le Pokémon de type COMBAT, qui n'avait rien pu faire pour la contrer, et qui était totalement vulnérable, emporté par ce tourbillon.

"MAINTENANT !!!" s'exclama Wolfgang en s'arrêtant de souffler.

Doki n'avait que quelques dixièmes de seconde pour réagir, étant donné que Wolfgang avait arrêté de souffler, sa technique allait rapidement s'estomper. Le tourbillon allait bientôt cesser, faisant tomber Mackogneur au sol. Il fallait en profiter pendant qu'il était encore emporté par le tourbillon et incapable de se défendre. Wolfwood comptait sur son ami pour qu'il envoie l'une de ses techniques les plus puissantes sur Mackogneur.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockVen 24 Mai 2019 - 17:50
Il était une fois dans la ville de Satan-City, deux canidés enfermés dans des cages. Ils avaient été arrêtés et ramenés là, car ils ne pouvaient pas errer dans la ville en menaçant la sérénité des habitants. Après tout on ne savait pas réellement de quoi ils étaient capables. Et puis, ils risquaient de se faire mal à eux-même en se baladant comme ça sans quelqu'un pour les surveiller. Un accident était si vite arrivé. Mais leur séjour dans leurs cages était bien ennuyeux, jusqu'au jour où nos deux héros furent sauvés par Timothée, accompagné de son père Timobée.

"Dis papa il est cool ce chien blanc là, on peux le prendre ?"

"Bien sûr mon fils. Et comment vas-tu l'appelé ?"

"Timocée !"

"Excellent choix, fiston."

Ils allaient s'en aller lorsque le gamin tira le pull de son père pour l'inciter à s'arrêter. Timothée était devant la cage de l'autre canidé.
"Le pauvre il va être tout seul. Il a l'air tout triste... Et si on le prenait lui aussi ?"

"Hmm... Deux chiens ça fait beaucoup, Timothée. Maman ne va pas être contente."

"Oui mais voilà."

"D'accord, tu m'a convaincu. Et comment vas-tu l'appeler ?"

"Timorée !"

"Excellent choix, fiston."

Ils prirent le deuxième chien et s'en allèrent de la SPA. Qu'allaient-ils devenir ensuite ? Je sais pas, mais on s'en fiche en fait. Revenons-en plutôt à Wolfgang et Doki. Quand le premier allait arrêter les gangsters, le second se chargeait du Mackogneur... Avec beaucoup de difficultés, il fallait le préciser. Clairement le Moojuu se prenait une raclée et autant le préciser tout de suite il préférait largement les raclettes. Cependant, ça n'avait pas l'air de trop l'énerver. D'ailleurs existait-il quelque chose capable de l'énerver ? Quoi qu'il en était son ami Wolfgang délaissa rapidement les malfrats pour venir en aide à son ami canin, qui était toujours par terre. Bien que conscient il ne bougeait pas après ce revers, mais l'arrivée du Grand Méchant Loup l'amena à se redresser, bien qu'il resta assis en tailleur. Les mots du ténébreux lui firent reprendre un peu conscience de la situation mais il resta juste au sol. Son acolyte avait prit la relève et lancé l'une de ses plus puissantes attaques sur le Mackogneur.

"Ah ben ils ont mis la clim', popom ?"

Ah non il ne semblait pas avoir compris la situation. Mais peut-être que ça allait changer ? En effet il tourna la tête vers là où se situait l'action et on pouvait dire que Wolfgang avait un style bien différent de Valérie Damidot pour refaire la déco. Doki se releva alors, en ayant l'air de rester spectateur de la scène, restant la main sur son cigare alors qu'il ne fumait absolument pas. C'est alors que son ami était sur le point de terminer son attaque et que le tour de l'homme-chien allait venir. Etait-il prêt à ça ? Avait-il au moins écouté les mots du Grand Méchant Loup ? Il retira sa main de son cigare et lâcha quelque mots.

"C'est à mon tour, popom."

Ses lunettes brillèrent, peut-être le signe de son sérieux ? Sa main droite fut levée devant lui et une forte énergie semblait émaner de ses doigts. Soudain, il se mit en position, pieds l'un devant l'autre, et balança l'une de ses techniques les plus dévastatrices : Daïchi Retsuzan. Cette attaque était au moins aussi puissante que celle de Wolfgang alors il ne fallait pas espérer qu'il reste grand-chose de cette partie du commissariat. Mais surtout, et c'était peut-être le plus important, mais Mackogneur devait être K.O. après cela. Les deux canidés avaient mis fin à l'attaque des gangsters, ils avaient réussit leur mission. Le duo restaient dans une pose très stylée après cette victoire, qui aurait bien mérité d'être accompagnée par une chanson de Jean-Michel Jarre.

"C'est dommage qu'on n'a pas de pokéball..."

Le constat de Doki était cruel mais c'était la réalité. Avec un Mackogneur dans leur équipe ils auraient plus de chances de remporter le prochain badge. Le Moojuu se tourna vers son ami après ce succès, et il s'adressa à lui.

"Mais j'ai peut-être une idée pour l'avoir à nos côtés : avec ma technique Amnesia nous pourrions effacer son souvenir d'appartenir aux bandits et ainsi attirer sa sympathie. On pourrait lui offrir des croquettes..." Il disait ça en espérant qu'il puisse lui aussi en manger, il ne perdait pas le nord. Puis il toucha l'épaule de Wolfgang comme s'il allait lui dire un truc grave."Par contre si je l'utilise... Je risque d'oublier certaines choses importantes ensuite..." Dit-il comme s'il n'avait pas déjà fait cette révélation à Wolfgang l'autre fois pour sortir du commissariat. Ensuite il sembla bugger encore une fois pendant plusieurs secondes, se retourna et s'exclama."Ah ben tiens ! Le Mackogneur ? Mais qui a pu le vaincre ?"
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockVen 24 Mai 2019 - 20:30
Après avoir lancé le signal d'alerte à Doki, Wolfgang resta à l'observer avec sérieux, espérant qu'il ait compris. Avec Doki, rien n'était moins sûr. Mais c'était une chance à ne pas laisser passer. Mackogneur, emporté par le souffle du loup, ne pouvait pas se protéger et se prendrait une autre attaque de plein fouet. La fenêtre de manœuvre n'était pas large, Doki n'avait pas le droit à l'erreur.
Soudain, les lunettes du Moojuu se mirent à briller et Wolfgang sentit une puissante concentration d'énergie dans les doigts de son complice. Soudain, Doki se mit en position offensive et brandit sa main chargée d'énergie en direction du Mackogneur tourbillonnant, pour lui balancer une puissante déferlante d'énergie ! Le Grand Méchant Loup haussa légèrement des sourcils, étonné. Il n'avait jamais vu Doki déployer une telle quantité d'énergie, il cachait bien son jeu. En tout cas, il était satisfait de voir que son ami avait compris le plan et ne l'avait pas fait capoter pour une fois.

Alors que la moitié du commissariat se trouva complétement dévasté et qu'ils avaient peut-être faits plus de dégâts collatéraux que Mackogneur lui-même, un petit sourire se dessina sur Wolfgang qui marcha vers son ami tout en continuant de se maintenir les cotes.


"Bien joué mec !"

Il leva alors la patte avant vers lui pour que Doki tape dedans en signe de victoire.
Le Moojuu affirma que c'était dommage qu'ils n'avaient pas de Pokéball.


"Des po-quoi...?" demanda Wolfie, intrigué par ce mot qu'il ne connaissait pas.

Puis le chien aux oreilles tombantes affirma avoir une idée : rendre amnésique Mackogneur pour ensuite le convaincre de les rejoindre. Il rappela qu'il pouvait lui-même devenir amnésique en utilisant cette technique... avant de demander justement qui venait de vaincre le bodybuilder aux quatre bras. Le beau brun ténébreux arqua un sourcil.

"Attends, tu viens d'utiliser ta technique d'amnésie là, ou...?"

C'était Wolfgang qui était perdu maintenant ! Est-ce que Doki venait de perdre la mémoire car il venait d'utiliser sa technique, ou était-ce juste comme ça ?

"M'enfin, je ne suis pas convaincu que ce monstre nous écoutera, je ne vois pas trop comment on pourrait l'apprivoiser. En plus, à quoi il nous servirait ? J'ai une meilleure idée : profitons qu'il soit KO et du chaos ambiant pour se barrer d'ici et déguster un cacao."
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockSam 25 Mai 2019 - 23:58
Pour une fois Doki n'avait pas déçu, il avait répondu présent lorsqu'on avait besoin de lui. Comme quoi, cette attitude pataude et désinvolte n'était peut-être qu'un masque qu'il aimait porter ? Bon il fallait avouer qu'il le portait assez fréquemment... Mais cette scène avait prouvé que le Moojuu pouvait être fiable à certains moments, et pour celui-ci il aurait vraiment été dommage de se louper. Le Mackogneur semblait tellement fort que si le plan de Wolfgang avait échoué peut-être que les deux canins auraient morflés ensuite. L'association des deux techniques avaient permis de le vaincre, et bien qu'ils n'avaient pas de pokeball pour capturer le pokemon de type combat, ils pouvaient au moins se réjouir de lui avoir réglé son compte.

Après cette victoire, Wolfgang marcha vers son ami en le félicitant, Doki pouvait être fier de lui. Mais c'était en équipe qu'ils avaient joués, et qu'ils avaient gagnés. Le ténébreux leva la main vers l'homme-chien pour qu'il tape dedans et ce dernier leva à son tour sa patte pour un high five des plus stylés. Les deux types à lunettes avaient vraiment la classe à ce moment là, même s'ils venaient de terrasser la moitié du commissariat et peut-être aggravé leur cas aux yeux des autorités.

Doki était resté dans la logique d'aider les policiers puisque son ami lui avait dit qu'ils avaient tout intérêt à le faire. Alors il avait eut l'idée d'utiliser Mackogneur en effaçant sa mémoire afin de pouvoir s'en servir. Une idée que ne semblait pas partager Wolfgang, qui s'interrogea d'abord sur le fait que celui qui portait un cigare semblait déjà avoir oublié ce qui venait de se passer. Heureusement, Doki était là pour lui donner des explications s'il en avait besoin alors il lui répondit pour mieux qu'il comprenne.

"Une technique d'amnésie ? Quelle technique d'amnésie ?"

Bon ok il venait tout juste d'oublier l'idée qu'il venait d'avancer quelques secondes plus tôt, et même le fait de pouvoir utiliser Amnesia apparemment. Mais ce n'était pas grave, de toute façon Wolfgang n'était pas très chaud pour cette option car il ne pensait pas pouvoir apprivoiser le Mackogneur. Doki resta impassible, sans doute parce qu'il ne comprenait plus trop ce qu'il se passait vu qu'il avait oublié les dernières minutes. Cependant, le méchant des contes réveilla le Doki tout mou en parlant de cacao. S'il avait déjà oublié ce qu'il venait de se passer, il n'en fallait pas plus pour que son esprit mette carrément tout ce qui s'était passé avec les gangsters et la police de côté.

"Oh oui ! Chic chic chic ! Un bon cacao tout chaud !"

S'exclama-t-il tout excité. Wolfgang avait réveillé la bête et il n'aurait peut-être pas dû. Doki se précipita vers la première porte de sortie, l'ouvrit, la referma derrière lui en la claquant bien fort puis commença à partir... Avant de s'arrêter net. Il revint sur ses pas, rentra à nouveau dans le commissariat, passant devant son ami.

"Ah ben oui c'est vrai qu'avec les murs complètement ouverts, pas besoin de passer par les portes, popom !"

Il décida donc de sortir à nouveau mais en prenant le passage formé par les attaques des deux canidés, ce trou béant dans le mur par où le duo pouvait désormais sortir. Pendant qu'ils sortaient Doki reprit son sérieux, comme s'il avait besoin de dire quelque chose d'extrêmement important à son ami."Hm... J'ai oublié de te dire... Parfois ma mémoire flanche un peu. Et, je crois que j'ai oublié quelque chose de très important..." Il regarda l'horizon l'air peiné, comme s'il avait du mal à cacher la terrible nouvelle au Grand Méchant Loup. Puis il prit son courage à deux mains, après tout il fallait bien qu'il lui dise la vérité, il s'agissait quand même de son ami."J'ai oublié où nous avons pris un bon cacao chaud la dernière fois... Tu connais le chemin ?" La terrible nouvelle était annoncée, comment Wolfgang allait-il l'encaisser ? En effet s'il lui avait dit qu'ils allaient boire un bon cacao c'était qu'ils avaient déjà dû le faire une fois, pensa Doki. Le Moojuu était assez gêné de ne pas s'en souvenir.
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockDim 26 Mai 2019 - 21:23
Wolfgang regarda le petit manège de Doki avec un petit sourire amusé, mais en hochant la tête de gauche à droite d'un air presque déconcerté. Il était fidèle à lui-même, il commençait à en avoir l'habitude.

Il le suivit donc en dehors du commissariat, et là, le Moojuu lui annonça une terrible nouvelle : il avait oublié le lieu où ils avaient dégusté un cacao la dernière fois !
Wolfgang fronça des sourcils, et s'exclama d'un air faussement accusateur :


"Oh non, sérieux Doki , t'abuses ! Tu ne t'en souviens vraiment pas ? C'était pourtant le meilleur moment qu'on a passé ensemble, je suis vraiment déçu..."

Le truc, c'est qu'ils n'avaient jamais bu de cacao ensemble, en fait. Et Wolfgang le savait très bien, il n'avait pas la mémoire qui flanchait, lui, sauf quand il se prenait un 35 tonnes à 50 km/h en grillant un feu rouge en poursuivant une voiture et qu'il tombait sur la tête. Mais c'était déjà arrivé il n'y a pas si longtemps donc la probabilité que ça arrive à nouveau était proche du zéro absolu.

En fait, Wolfgang commençait à se dire que vu les problèmes de mémoire de Doki, il pouvait lui faire croire un peu tout et n'importe quoi. Cela pouvait être un avantage, il pouvait un peu l'utiliser comme il le voulait du coup...


"Bon c'est pas grave, suis-moi." ajouta t-il après quelques secondes.

Il traversa donc l'avenue située devant l'entrée du commissariat, sans regarder préalablement à droite et à gauche et sans faire attention à la couleur rouge du feu piéton, et tout en continuant de se maintenir les cotes parce qu'il avait quand même toujours mal. Et là, un camion 35 tonnes passa et le percuta de plein fouet à une vitesse de 50 km/h.

Wolfgang fut projeté vers l'avant puis retomba douloureusement contre le sol comme une poupée de chiffon. Deux fois dans la même journée, c'était vraiment pas de bol. Note pour Doki : quand le Grand Méchant Loup dit "Suis-moi" avant de traverser une route, généralement, le suivre est une mauvaise idée.
Le chauffeur du camion sortit de son véhicule et accourut vers le beau brun ténébreux. Il écarquilla alors des yeux.

"Encore lui ?! Mais il cherche vraiment à se suicider ma parole !"

Et oui, c'était le même chauffeur de camion que celui qui l'avait renversé déjà plus tôt dans la journée, quelle coïncidence !

Il se pencha vers Wolfgang et le tapota du bout des doigts.


"Vous allez bien, Monsieur...? Monsieur ?"

Wolfgang ouvrit lentement les yeux tout en pivotant légèrement pour être en position allongée sur le dos. Puis, d'une voix faible, il murmura :

"Appelez la rubrique des chiens écrasés..."

Le chauffeur du bus se tourna alors vers Doki, qui était la seule autre personne présente.

"Vous l'avez vu ?! Il s'est jeté devant moi, j'ai rien pu faire !" s'exclama t-il comme pour se rassurer ou ne pas culpabiliser.

Puis il remarqua alors le commissariat à moitié détruit et écarquilla des yeux.


"Mais... Il s'est passé quoi ici...?"

"C'est vrai ça, il s'est passé quoi ici ?"
affirma Wolfgang, qui venait de se relever derrière le chauffeur de camion, comme si de rien n'était, tout en regardant le commissariat dévasté avec un air perplexe.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockLun 27 Mai 2019 - 23:42
Encore une fois la mémoire de Doki lui jouait des mauvais tours, pourtant elle n'était pas de la Team Rocket. Le pauvre avait oublié où ils avaient bu un bon cacao la dernière fois, lui et Wolfgang. C'était une chose qui semblait vraiment le contrarier, d'autant qu'il s'agissait d'un truc qui pouvait passer par son estomac. Et le chien au cigare n'aimait vraiment pas oublier ces bonnes choses. Cependant, il se montra honnête avec son ami. Après tout c'était son ami. Alors il lui avait tout simplement dit la vérité. Le pire dans tout ça c'était que Le Grand Méchant Loup joua vraiment le jeu, comme s'ils étaient réellement allés dans un endroit où ils avaient dégusté un très bon cacao. Cela culpabilisa le Moojuu, qui ne savait pas trop quoi lui répondre. En plus il lui avait affirmé que c'était le meilleur moment qu'ils avaient passés ensemble. C'était dans ce genre de moments que Doki se rendait compte de la gênes immense de son handicape. Combien de fois avait-il déçu son ami ? Il avait oublié, ou ne s'en était même pas rendu compte. Il devait vraiment être un boulet pour lui. Mais le pire dans tout ça, c'est qu'à cet instant précis il se rendit compte qu'il allait probablement oublier d'avoir prit conscience de tout ça, et qu'à l'avenir encore il allait sans doute le décevoir.

Après les mots du ténébreux, le chien aux oreilles tombantes baissa légèrement la tête sans un mot, mais il était difficile de savoir ce qu'il se passait dans sa tête. Même ses yeux, cachés par ses épaisses lunettes noires, ne pouvaient trahir ses pensées. Il apparaissait toujours comme un être impassible et parfois même dénué de tout sentiment, qui n'a pas réellement conscience de ce qui l'entourait... Bon sauf quand il s'agissait de bouffe évidemment, dans ces cas là on pouvait le voir avec une énergie folle. Il releva d'ailleurs la tête lorsque le personne issu des contes lui annonça que ça ne faisait rien s'il ne se souvenait pas et qu'ils allaient quand même aller à l'endroit où ils avaient bu ce bon cacao.

"Ahh génial, popom !"

C'était forcément avec entrain que l'agent spécial avait décidé de suivre celui qui avait les capacités d'un loup. Doki sautilla même, un peu excité par la perspective de se remplir la panse. Cependant sa joie fut rapidement effacée lorsqu'il vit son acolyte se faire renverser par un camion... Le même camion que l'autre fois. Alors évidemment c'était pas une bonne idée de traverser la rue comme ça mais c'était pas banal de se retrouver nez à nez avec la même personne qui vous avait renversé, et ce le même jour.

"Oh non pas ça, popom !"

Doki, qui était en train de suivre Wolfgang, avait tout juste eut le temps de réagir. Mais plutôt que de s'abstenir de traverser à son tour il fit de même... Sans se poser plus de question. Il fallait croire que c'était un truc de canins de traverser comme ça la rue avec tant d’insouciance. Le chauffeur était sorti, logiquement affolé par la situation mais le Moojuu ne lui prêta pas trop attention, il s'était précipité vers Wolfgang, s'était accroupis et avait relevé sa tête. Apparemment il était encore conscient, ce qui était une bonne nouvelle mais assez miraculeux. Lui qui était déjà blessé était vraiment résistant pour pouvoir encore parler et blaguer. Doki le porta et le plaça sur le trottoir. Il semblerait que son ami ait reçu un sérieux choc à la tête, à tel point qu'il ne semblait plus trop savoir ce qu'il s'était passé.

"Quoi ? Tu ne te souviens pas ? Zut alors popom !"

Il venait de comprendre ce que ça voulait dire : il n'était plus possible d'aller boire ce bon cacao chaud s'il ne se souvenait plus de rien. C'était horrible. Doki ne pouvait pas le laisser comme ça de toute façon, il fallait qu'il aille le soigner au plus vite. L'homme-chien porta alors son ami et se mit à courir à la recherche d'un hôpital. Il courut pendant plusieurs minutes avant de trouver. Il entra dans le bâtiment et demanda à l'accueil.

"S'il vous plaît ! C'est urgent, popom ! Mon ami est blessé !"

L'homme à la réception le regarda d'un air bizarre.
"Vous êtes dans une boulangerie, là, monsieur..."

Surpris, Doki regarda autour de lui : il y avait du pain partout, même des viennoiseries. Il comprenait mieux pourquoi son flair l'avait mené jusqu'ici.
"Euh... Bon, d'accord ! Je vais prendre 4 chocolatines monsieur."

Il fut servit alors que le vendeur le fixait toujours d'un air étrange, Doki paya 5 zénies et parti d'un pas pressé de l'enseigne. Doki courut dans une direction puis s'arrêta subitement, visiblement un peu en panique.

"Oh, non, ça ne va pas... Je n'ai pas pensé à te demander ce que tu voulais. Tu veux qu'on y retourne ? Je peux te donner une ou deux chocolatines si tu veux..."

Il posa son ami sur un banc en attendant sa réponse. Pendant ce temps il commença à déguster ses chocolatines, elles étaient vraiment bonnes. Puis il reprit la parole.

"Euh par contre je ne me souviens plus où était la boulangerie, popom."

Il semblerait que les priorités de Doki aient une nouvelle fois changées et il avait encore oublié pourquoi il courrait dans tout les sens initialement. Mais quelle idée de mettre dans cette ville plein d’endroits où on peut trouver de la bouffe, aussi ?
Le Grand Méchant Loup
Le Grand Méchant Loup
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2016
Nombre de messages : 621
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1690

Techniques
Techniques illimitées : Rôga Fû Fû Ken / Les Griffes de la Nuit / Croc-Magnon
Techniques 3/combat : Télouportation / Wolf Storm
Techniques 1/combat : Happy End

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 ClockJeu 30 Mai 2019 - 14:58
Quand Wolfgang vit Doki tendre ses bras vers lui pour le porter, il s'exclama :

"Ah naaan... Nan ! Ah nan nan nan nan nan nan nan !"

Trop tard, le voilà déjà posé sur l'épaule du géant Moojuu, transporté comme un vulgaire sac à patates.

"Et merde..."

Puis Doki le trimballa dans les rues de Satan City en se déplaçant à toute allure à la recherche d'un hôpital. Le Grand Méchant Loup était blessé dans son orgueil, il n'aimait pas se faire ainsi transporter comme un poids mort. Surtout que malgré tout ce qu'il s'était pris, il était encore capable de se tenir debout, il lui fallait juste un peu de temps pour se rétablir pleinement. Wolfgang était plus coriace qu'il n'y paraissait aux premiers abords. Ce n'était pas le guerrier le plus fort ou le plus rapide, mais il possédait une endurance et une résistance à la douleur hors du commun, à cause de tout ce qu'il avait subi durant sa vie au Pays des Contes. Il parvenait toujours, ou presque, à se relever, malgré les coups et la douleur. On pouvait dire que c'était un peu sa spécialisation. Certains guerriers, comme Barta, étaient spécialisés en vitesse, lui c'était en endurance. Si c'était un Pokémon, il pouvait être comparé à un Leveinard, un Ronflex ou un Noctali pour sa difficulté à crever. Et se faire emporter de la sorte ne l'emballait pas vraiment.

Ils arrivèrent dans une boulangerie et Doki commanda des pains au chocolat. Wolfgang était déconcerté. Ils quittèrent ensuite la boulangerie et le Moojuu se décida enfin à le poser sur un banc. Il s'excusa de pas lui avoir demandé ce qu'il voulait et lui proposa des chocolatines.

"Je préfère les pains au chocolat, en fait." affirma Wolfgang tout en ne se faisant pas prier pour en prendre deux dans le sachet de Doki.

"Doki, ne me porte plus jamais comme ça, tu veux ? C'est assez gênant."

Puis il engouffra les pains au chocolat dans sa bouche et n'en fit qu'une bouchée.

"Hmpf, ch'est pas chi mal."
affirma t-il la bouche pleine.

En tout cas, voilà de quoi le requinquer même s'il préférait la viande rouge.

Soudain une explosion retentit au loin, c'était le National Museum de Satan City qui renfermait un objet extrêmement rare et convoité : une Pierre Lune. Cela faisait tout juste 23 heures que Doki et Wolfgang étaient revenus du lac gelé pour partir enquêter sur les criminels avec l'aide de Polar.
La tête de Wolfgang se redressa lorsqu'il entendit le bruit de l'explosion.


"Oh merde, faut qu'on s'abrite, il va y avoir un orage."
Contenu sponsorisé

23h Gros lot - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: 23h Gros lot   23h Gros lot - Page 4 Clock
 
23h Gros lot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-