Partagez
 

 [EVENT] Maison de "Louve Folle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 274
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockSam 20 Juil 2019 - 1:06
Que dire sur la maison de la louve folle... elle était certes un peu plus grande que toutes les autres, celle-ci n'en demeurait pas moins presque vide ! Comment dire... il y avait un lit, une table... et rien. Ah si, attendez ! Il y avait une grande bouteille de verre posée sur la table. Une petite note se trouvait juste à coté de cette dernière, expliquant à quoi servait son contenu. Si la prédatrice y jetait un œil, elle pouvait alors y lire quelques mots déposés par Majin Demigra en personne. Voila ce qui y était écrit : « A toi qui t’apprête à ouvrir cette bouteille, sache que ce doux nectar que tu t’apprêtes à boire a des effets complètement aléatoire. » ... et c'est tout, rien de plus. Autrement dit, si elle voulait boire le contenu de cette bouteille, la jeune femme avait intérêt de croire en sa chance car nul ne sait ce qu'il pourrait se passer si quelqu'un en avalait le contenu.
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 22
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockVen 26 Juil 2019 - 1:06


Cinq ans. Elle avait passé cinq putains d'années à être enfermée dans une cave sans pouvoir bouger, les genoux en sang, attachée, à écouter les foutaises de la Vieille Peau, la Chaman d'un village paumé. L'expérience avait été un supplice, le genre de douleurs physiques et morales qui laissaient quand même quelques traces derrières elles, il en allait sans dire. Durant cet isolement, Lou avait eu des visions. Elle avait découvert le sens caché de ces affreuses poussières qui vous collent à la rétine...

...

...

Vous ne vous attendiez tout de même pas à ce qu'elle vous explique cela de A à Z, tout de même? L'histoire était longue, très longue, et la Danseuse de la Spirale Noire n'aimait pas divaguer sur une chute aussi drôle avec ses futures proies !

Enfin bref. Qu'est ce qui était bien passé par la tête de ce Demi-gras pour lui offrir une Maison beaucoup trop grande pour elle ? Il devait savoir qu'il s'agissait tout de même d'elle, une funambule Louve ! Dormir à la belle étoile avait presque toujours été son quotidien. Aussi, lorsque Lou ouvrit la porte, son pas s'était fait sans aucun entrain, avec des yeux de merlan fris. Cette mise en scène ne plaisait décidément pas à Mademoiselle qui décida d'y pénétrer en traînant des pieds ! Distraitement, son regard fureta sur le lit, puis sur le parquet...

"Mouais".

Jolie maison, sûrement. Mais Lou ne pouvait s'empêcher d'être déçue, malgré tout. Et dire qu'elle avait songé retrouver au moins quelques affaires personnelles en s'aventurant dans cette énorme baraque... Son honnêteté discutable la prenait de court cette fois-ci. Il n'y avait rien, que dalle. Pas de Eiserne Drossel, pas de trucs funs...Vraiment rien en apparence. Ce Démon se moquait décidément fortement de leur sort.

La Louve Verte battre en retraite et rejoindre de nouveau la Grande place, lorsqu'une lueur d'espoir et de lumière flatta ses sens.

Tiens donc...

Une étrange bouteille trôna de façon suspecte au beau milieu de cette table en bois. A l'image d'un ami qui aurait apporté avec lui un champagne de meilleur qualité, Demigra semblait lui avoir octroyé un bien étrange...Présent. Faisant défiler les pas devant elle, Lou se trouva cette fois au bord de la table quand sa main arracha le mot qui y était accroché. Puis, enfin, elle le lut...

"...Aléatoire...", souffla-t-elle.

Quel intérêt de lui refiler une bouteille aux effets aléatoire, si ce n'était la goutter elle-même pour décrire l'extraordinaire expérience de la prise de risques ? Le goût du risque lui serra le cœur. La funambule se voyait déjà à expérimenter le vide, la douleur, la joie, les larmes et tout cela, en même temps...

"...hihi, Aléatoire, tu dis ?"

Prête à boire la bouteille au goulot, un rictus mauvais se figea sur ses lèvres et Lou se figea, suspendit son action. Si Demigra la pensait aussi stupide, il se trompait. Ô, elle l'était! Mais que lorsque la vie l'exigeait et avec autant de meurtres à la clef, il était évident qu'elle ne comptait pas être la potiche de service...Aussi se rétracta-t-elle, reculant la bouteille ainsi que la liqueur qui menaçait de contenter ses papilles.

"NIHIHI, vraiment ? Mince alors..."

D'un oeil expert et avisé, l'Acrobate des Oiseaux de passage examina le contenu de la boisson. Dans le fond, c'était plutôt bien choisi et Demigra savait assurément jouer de métaphore en lui offrant pareil objet. Son petit cadeau était imprévisible et mordant, tout comme elle. Le contenu était aussi sympathique de le récipient, qui plus est. Quelques morceaux de verres feront de magnifiques pièges à loups...Et peut-être même des couteaux bien aiguisés, aussi ! Il était donc certainement plus certain de camoufler pareille arme de crime et de méfaits dans un endroit caché, sans en introduire son existence dans les inventaires.

Quelques pas décidés l'avaient déjà mené près de son lit. Un sommier soulevé, une petite main qui tripote l'endroit, troue son matelas avec ses griffes métalliques, dépose l'objet, et TADA! Le voilà cacher sous une épaisse couche de matelas.

Bah quoi ? Il fallait bien faire avec les moyens du bord et mon incision se veut précise et petite : la bouteille ne roulerait pas automatiquement dehors. De toute façon, je l'utiliserais en temps voulu! Et le reste des petites moumoutes, me direz-vous? Hmmm...Ca prend l'eau, et ça coule. L'étang à côté de chez moi fera largement l'affaire pour cacher ce micro-bricolage...

La petite portion de fibre du matelas se retrouva bien vite dans sa poche. Fière d'elle, la jeune femme gonfla son torse et entreprit une petite visite des lieux. Par chance, le bois craquait seulement dans une seule salle, sa chambre, et l'oreille attentive de la Louve Folle ne manqua pas de relever ce fait. Sa demeure lui permettait d'être silencieuse dans ses approches ; un rêve pour tout assassin en herbe. Guillerette, ce fut avec une extrême curiosité qu'elle observa le tas d'habits déposer dans un coin de la maison. En les triant, ses prunelles turquoises s'illuminèrent face aux quelques propositions d'habits qu'on lui faisait. En passant de la robe printanière aux T-shirt normal, le choix était limité mais pour Lou, c'était une véritable caverne d'Ali Baba ! Vous vous rendez compte ? Il y avait même une écharpe ! Que d'options pour étrangler ou intoxiquer les gens...

C'était décidé, une conversation serait un jour de mise avec ce colporteur de Haine et de mépris. La voix de la Femme s'éleva à l'étage, révéla son désir en ce merveilleux instant de découverte...

"Woooooooh, le Mage-Jean ? Wooooooooooooooooh, Demi-gras ? Allô la Lune, ici la Terre! J'ADORE TON CADEAU, c'est troooooooooop sympa de ta part ! Un peu de fantaisie et d'impro, c'est une vraie âme d'artiste ça ! Mais v'là, j'espère que tu m'entends, parce qu'à l'avenir, faudra qu'on négocie sur la tournure de ton futur spectacle ! Ca ne va pas le faire si tu te mets à l'Art Contemporain en m'écrivant des poèmes sur une bouteille et en jouant les adolescents amoureux et effarouchés sur le long terme ! Non, non...Moi je les préfère plus volontaire !", haussa-t-elle quelque peu, sans crier.

Mieux valait ne pas attirer l'attention, après tout. Mais le rythme battait son plein et la jeune femme continuait cette fois-ci à tapoter et à jouer un vacarme impossible en frappant frénétiquement un verre avec sa cuillère, dansant telle la plus heureuse des jeunes filles dans chacune des salles qui lui avaient été mises à disposition juste à côté...

Oh, avec cette bouteille, elle aurait de quoi faire un merveilleux hôte à l'avenir...
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 22
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMar 30 Juil 2019 - 0:24

Le bruit d'une porte déverrouillée fit écho dans la maison de Lou. Un "crac" que son oreille commençait à reconnaître suite à ses nombreux passages. Et, au-delà de ce trou de clef, la charmante funambule qui poussa la porte aurait pu tout simplement accueillir une petite famille avec le sourire. Hélas -ou heureusement-, il n'y aurait pas d'autres êtres vivants qu'elle dans cette maison...Excepté peut-être cet invité aux cheveux immaculés qui la faisait trépigner de joie et pétiller de futurs meurtres sensés! Telle une petite fille, cette dernière en profita pour mettre sur sa table un tas de gadgets qui auraient fait pâlir de jalousie un bon nombre de survivalistes. Voilà qui semblait prometteur! Néanmoins, une "chose" bruyante dénotait dans le lot : une poule semblait attendre patiemment que sa nouvelle propriétaire ne la nourrisse... Son œil critique et acerbe hurlait "ver!" avec tant de véracité que la jeune femme s'empressa d'extirper une drôle de ficelle rose d'une petite boîte de graines et de vivres qu'elle venait de subtiliser dans la grange. Le petit ver gigota quelque peu dans ses doigts avant de finir dans la gueule de ce charmant oiseau de basse cour...

"A la voir picorer comme ça, je m'imagine un peu moi face à ces trous du cul qui nous attendent....C'est pour bientôt mes loulous!", songea-t-elle.

" Olala, elle est trop trognonne ! A défaut d'être bouffée pour plus tard, elle me tiendra p'tet un peu compagnie. Tu veux l'appeler comment ? "


Sa malice ne passera de nouveau pas inaperçue aux yeux de Garou : si la Louve se présentait aussi guillerette, alors la tempête était bien loin. Et puis, Lou venait de repasser dans la grange, accompagnée de son fidèle partenaire de crimes futurs. Visiblement, ce dernier semblait s'être attirée toutes les bonnes grâces de cette dernière, qui n'avait connu que la cruauté de la vie et son quotidien en forêt. Aussi, les cordes qui s'étalaient sur sa table furent tendues et ce fut sous un air plus que carnassier que la Louve allait faire sa démonstration de construction de pièges artisanales.

"Bon, je te préviens, mémorise bien le nombre de pièges sur mon terrain et leur emplacement. Je fais avec les lames d'un râteau et les outils en fer de ce qu'on a trouvé là-bas du coup, c'est pas très régulier mais ça peut être très, très, très tranchant et épais...Facile, pour chasser du gros gibier. Ca partira du piège à loup au petit trou qui fait tomber...Mais j'ai pas grand chose pour me protéger, alors, il faut bien des bras ou un peu de quoi me défendre face à d'autres brutes épaisses capables de faire du mal à une femme sans défense !", minauda-t-elle alors.

Durant les minutes qui suivirent, cette dernière fut étrangement silencieuse et calme, plongée dans son travail d'orfèvre. De tout coeur, elle espérait cette fois-ci être une bonne professeur car, patiemment, elle exécuta chacun de ses mouvements avec une certaine lenteur pour commencer. Ainsi, Garou aurait peut-être de quoi apprendre d'elle à l'avenir... A chacun sa survie et ses méthodes de chasse, après tout.

"Bon ! On va s'arrêter là, pas la peine d'en faire des tonnes...De toute façon, notre stock est limité. Tu peux aller les approcher de la porte pour qu'on les dissémine dans le jardin? Je vais aller chercher la seconde étape de notre travail. Aww, t'es un amour!", roucoula-t-elle sans réellement attendre sa réponse finalement.

Une fois les escaliers arpenter, elle avait farfouillé son matelas troué en dessous pour en ressortir sa bouteille. Plus qu'excitée, cette dernière allait enfin pouvoir expérimenter sa première expérience ! Vous vous rendez-compte? Son petit cœur continuait à battre plus rapidement que celui d'un colibri, aussi descendit-elle de l'escalier avec une célérité jusque-là inconnue et entreprit de verser un peu de débouchonner le contenant de la liqueur afin d'en verser...Seulement l'équivalent d'un bouchon d'eau dans une petite coupole en metal. Puis elle posa de nouveau sa bouteille en veillant à bien la revisser. D'abord sceptique, la Poule but goulument. Voilà qui serait plus que suffisant, pour cette future poule aux œufs d'or. Elle l'examinerait ce soir, désormais.

"Tu penses que ça a des effets immédiats ou que ça va me sauter à la gueule cette nuit?", entreprit-elle de demander vaguement, de façon à ce que seul Garou comprendrait la logique de son expérimentation ou de ses propos. Il paraissait que les ombres avaient des oreilles, et cela ne plaisait guère à la Verte...

"Ah! Tu verrais que ça fasse une Poule Garou qui se métamorphoserait dans le jardin pour agresser le premier malheureux qui traînerait dehors...Du grand Art! Du made by Lou! "


Mais, au fond, nul ne pouvait le savoir. Le temps approchait, et elle savait qu'elle n'aurait plus le luxe de se balader aussi librement dans la Chûtelière...D'autant que Garou rejoindrait certainement sa Maison en veillant à bien la fermer à clef. Elle ne pouvait que dire au revoir de la main.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMar 30 Juil 2019 - 3:00
C'était devenu habituel, pour ma partenaire, de me tirer par le bras lorsqu'il était question de se déplacer en duo. Je n'y prêtais plus vraiment attention, sachant que malgré ses efforts pour tirer d'avantage, j'avançais à mon rythme. Je devais avouer que l'échec de notre grande collaboration me restait en travers de la gorge, Demigra marquait un point dans ce duel officieux que je lui avais moi même lancé. Nous fîmes un détour par la grange, visiblement, où Lou s'empressa de ramasser ça et là quelques outils. Evidemment, elle s'empressa de me balancer la cargaison sur les bras, tandis qu'elle avançait à pas de loup, puis attrapais une poule avant qu'elle ne puisse lui échapper. Une vraie petite chasseuse.

"On peut savoir à quoi tu joues ?"

Son sourire malicieux eu tôt fait de répondre à ma question. Elle cherchait là le matériel nécessaire à élaborer un quelconque défense, quant à la poule... Et bien je commençais à réaliser quel sort elle lui réservait. Sans plus tarder, nous rejoignîmes finalement sa maisonnette. Plutôt coquette comme demeure, pour une sauvageonne. Je comprenais mieux d'où elle tirait son vêtement affreusement encombrant. Pénétrant à sa suite dans la pièce, je m'empressais de déposer les outils sur la table qu'elle me pointant du doigt. Ensuite, je m'approchais des fenêtres pour jeter un oeil à l'extérieure. Le soleil était sur le point de disparaître, et rien n'était vraiment prêt, pas de plan, pas d'échappatoire. Ces questions ne perturbaient cependant en rien la jeune espiègle, qui s'amusait à nourrir sa nouvelle amie, me demandant quel nom je souhaitais lui donner.

"Demigra, ça lui ira parfaitement."

Tout était prétexte à lui montrer ma défiance, après tout, à mon cher ami le dieu-démon. Prête à s'y mettre, Lou faisait gesticuler ses doigts malicieux au dessus de ses trouvailles, m'intimant de prendre bien note de ses gestes. Hésitant un instant, je me décidais pourtant à quitter la fenêtre pour la rejoindre autour de la table, posant mon fusil contre l'un des rares meubles qui décorait l'immense maison. Elle était douée de ses mains, la petite, et je devais admettre que ça pouvait m'être utile. Je ne m'étais jamais attardé sur les pièges et autres bricolages, me reposant depuis toujours sur mes capacités physiques... Mais aujourd'hui, je me rendais compte que ça pouvait être utile. Assis sur ma chaise, le bras posé par dessus le dossier, j'examinais avec attention le moindre de ses mouvements. En même temps, je tentais de réfléchir à un moyen de m'échapper sans trop avoir à me salir. Il me restait pas mal de choses à fouiller, dans ce satané village... Mais en suivant mes récentes déductions, il me paraissait clair de ne rien trouver d'utile à une évasion là où le malin s'attendait à ce qu'on fouille. En d'autres termes, pas besoin de perdre mon temps à fouiller chaque recoin de chaque bâtisse... Non, il fallait que je tente ma chance là où il ne nous invitait pas à nous rendre, à savoir les extrémités du hameau. De ce que j'en avais perçu, la forêt qui marquait la limite de notre prison ne semblait pas exempte de danger. Seulement, c'était là ma seule piste à peu prêt valable. Cet endroit avait forcément une limite, au delà des troncs et des feuillages...

Je sortais de mes profondes réflexions au moment où Lou poussait de mon côté ses dernières créations. Elle m'invitait à les disposer méticuleusement autour de la maison. Elle n'attendait pas même la réponse qu'elle se précipita à l'étage, je la regardais faire un instant, avant de ricaner. Quelle peste. Me levant, je sortais rapidement pour m'exécuter. Tout en plaçant les pièges de façons à optimiser leur efficacité, je laissais mon regard se perdre à travers la forêt qui bordait là aussi la demeure. La nuit tombé, je distinguais encore plus difficilement ce qui pouvait se cacher derrière les branches. Tant pis, il allait bien falloir s'y risquer de toutes manières. La voix de Lou s'échappa par la porte, me faisant habilement comprendre qu'elle s'était servit de la bouteille et de son contenu. Je me redressais, adressant un regard perçant au village et ces nombreux bâtiments. Le soleil avait définitivement disparu.

"On verra bien, garde la bouteille sous le coude... Il vaudrait mieux l'avoir à disposition tout le temps désormais."

Je pénétrais de nouveau dans la pièce, refermant la porte derrière moi. Alors, au moment où je voulais relâcher mon emprise sur la poignée, mon sang sembla se glacer. Sa voix résonnait à nouveau, Demigra s'adressait à nous. La nuit tombé, les choses sérieuses allaient pouvoir commencer. Mais que nous réservait le malin, après nous avoir fait don de cette journée de "préparation" ? Il parlait de trois élus, parmi les onze donc... Allait-il tout bonnement en exécuter trois autres ? Non, j'avais déjà compris que ce n'était pas comme ça qu'il agissait. C'était quelque chose de bien plus "amusant", n'est-ce pas ? Le hurlement de Lou me fit automatiquement porter mon regard à son emplacement, où je pouvais la distinguer se tordre sur le parquet. Merde, pas ça. Je me jetais d'abord sur elle pour comprendre ce qui lui arrivait, la prenant dans les bras pour constater de son état. Elle était brûlante, mais avait cessé d'hurler. Je me rendis rapidement compte qu'elle n'était pas mourante, non, comme je l'avais déduit, ce n'était pas le genre du démon de se débarrasser lui même de ses pions. Son corps commençait à se déformer. Ses canines déjà prononcées prenaient une taille bien plus importante, à la manière du reste de ses membres, alors qu'enfin sa peau se voyait vêtue d'une véritable fourrure.


Shit.:
 


A l'instant même où je réalisais, j'effectuais un bond en arrière, renversant la table sur mon chemin pour rapidement me saisir de mon fusil. Je braquais alors mon ancienne partenaire, la porte était entrouverte... Les dernières paroles du malin atteignirent mes oreilles, avant qu'il ne nous laisse seul face à sa toute nouvelle épreuve. Trois élus, hein ? Deux autres avaient donc également subi le même sort que ma compagne. J'étais dans la merde, dans mon état ça risquait d'être compliqué de faire face à une bête de cette taille... Au fond, je regrettais amèrement qu'elle ait été choisi. Toutefois, c'était plus fort que moi, je ne pouvais retenir ce rictus qui s'installait sur mon visage.

"Lou, regardes-toi, on est pareil maintenant ! Je n'ai toujours pas l'intention de me plier à ses foutus règles, alors reste calme... Je veux pas avoir à gâcher ma cartouche."

Mon fusil était toujours déchargé, évidemment. Y placer la balle allait me prendre quelques secondes, durant lesquels le prédateur qu'elle incarnait désormais clairement aurait tout le loisir de m'arracher les membres. Je devais faire en sorte de garder mes distances, la porte ou la fenêtre étaient les sorties les plus proches... Encore fallait-il pouvoir les atteindre. Avait-elle seulement encore conscience de ce qu'elle était ? Je l'enviais, en un sens, d'incarner un telle monstruosité.
Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 274
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMar 30 Juil 2019 - 9:46
[HRP : J'ai moi même du mal à y croire mais je vous jure que c'est du pur hasard.]

« Oh ? Comme c'est grisant, le hasard fait bien les choses on dirait.»

Ce n'était pas dans ses habitudes. Le diable qui était resté silencieux jusqu'à maintenant, prit finalement la décision de s'adresser directement à Garou depuis son esprit. Non, vous ne rêvez pas, il profitait de l’occasion pour se moquer de son triste sort. Lou venait tout juste de devenir un monstre assoiffé de sang. Appelée par la chair de ses prochaines victimes, rien ne garantissait qu'elle ne soit capable de résister un tant soit peu à sa faim. Dans un cas comme celui-ci, tout n'était que question de volonté pour ces bêtes sauvages qui venaient de perdre une grande partie de leur « humanité ». Pour cette Louve Folle dont le nom prenait enfin son sens, il était amusant de la voir sélectionnée par les dés du destin mais si il demeurait encore une chose que même le Diable ne pouvait concevoir... c'était bien sa clairvoyance. Impossible de définir comment mais la petite psychopathe avait raison en parlant de « Poule Garou ». De tous les effets de la bouteille, il fallait vraiment que ça tombe sur celui-ci ? Dès maintenant ? Même pour Demigra qui regardait bien sagement, cela semblait incroyable mais la vérité arrivait à point nommé.

Spoiler:
 

Cette pauvre poule qui jusqu'à maintenant n'était rien d'autre qu'une usine à œufs et à crottes... était devenu une bête sauvage au même titre que la jeune femme à quelques détails prêts. Celle ci était désormais plus forte, imposante mais surtout dangereuse ; des crocs ont poussé sur son bec et son comportement avait changé du tout au tout. Si la volonté d'un être humain semblaient assez forte pour surpasser les pulsions de la transformation, l'esprit du loup pouvait aisément contrôler un animal aussi primitif qu'une cocotte et ce fut bien le cas. A nouveau affamée, cette « petite bête », si l'on pouvait encore l'appeler ainsi,  ne cherchait plus qu'à dévorer de la viande et celle d'un humain. Garou quand à lui, ferait parfaitement l'affaire pour sustenter l'insatiable appétit des deux bêtes sauvages.

« Tu m'as promis un massacre et il semblerait que tu aies tenu promesse. A présent, voyons voir combien de temps tu tiendras avant que tes nouveaux amis ne te dévorent entièrement. »

Le rire maléfique du Malin résonnait dans l'esprit du chasseur de héros tandis que la poule enragée venait tout juste de pousser un cri strident. Celui-ci faisait écho aussi bien dans la maison qu'à l’extérieur... de quoi attirer l'attention dans ce petit village. Quand à la bestiole, cette dernière s’apprêtait tout juste à attaquer l'homme au fusil qui pouvait déjà apercevoir l'emplumée se jeter sur lui. Comment notre pauvre proie allait-elle faire pour s'en sortir désormais ? Un simple ver ne fera sûrement pas l'affaire. Le temps est compté et un danger de plus venait de se rajouter à une longue liste qui n'était pas prête à se terminer. Bonne chance, Garou. Tu n'as qu'une seule cartouche.
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 22
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMar 30 Juil 2019 - 19:35
[seul rp à la première personne, ça me semblait pertinent.]

Garou, me voilà là à pousser mon dernier souffle, je crois...C'est bête, et tellement rageant ! J'ai même pas vu le résultat de la bouteille...Dis, tu pourras checker ça pour moi ? Je ne crois pas que je vais être en état pour... Allez, je suis obligée de te dire ce qui ne va pas pendant que tu tends l'oreille face au discours de Demigra. Parce que j'en suis littéralement incapable...

"Garou, quoique ce connard de démon puisse dire, je ne me sens pas bien..."

...

Ma tête ! Ca tape, ça cogne tellement ! L'annonce faite aux élus me revient en boucle, au point de faire écho dans mon crâne. Il y a quelque chose qui veut dicter mon âme, une sensation putride qui existe pourtant déjà en moi...C'est...Non, ça ne peut pas être moi ! CA NE PEUT PAS. Je me fais des idées ! Je n'ai pas encore conscience que c'est déjà un miracle de tenir quelques secondes de plus debout avec des symptômes pareils mais...C'est impossible que Demi-Gras fasse partir la meilleure parmi ces gueux ! C'est injuste ! La seconde d'après, c'est plus fort que moi : j'étouffe un lamentable cri.

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGHHH"

...

Ouais, bon, je vais crever, Garou. Mais voilà, tout le monde meurt dans la vie, alors ne sois pas peiné merde ! Est-ce que tu verses des larmes quand un vieux meurt dans sa salle de bain et qu'on le découvre 10 ans plus tard parce que sa famille l'a oublié ? Non. Alors voilà. Ne le sois pas pour moi, je vais danser avec la Mort maintenant ! Souris. C'est cool la mort, c'est un sujet d'actualité, c'est intemporel, il faut savoir lire entre ses lignes ! Mais! Mais je veux partir avec une mort émouvante et tout. Alors là, devant toi, je gueule, je tente de sourire comme dans les films niais ou en vrai, le mec à l'intérieur se dit juste "et dire que je passe l'arme à gauche pour cette bande de cons". Tcheh. Ca ne me va pas, de mourir sans tableau de chasse...

"AAArgh, non, je veux vivre! Et-et apprendre les sciences !"

Quelle tragédie!

...Dis, Garou... si je me réincarne, je serais une chercheuse si jamais...La poule montrait des signes intéressants. Et ce sera pour toi. Hmhm. Un accomplissement, un vrai de vrai ! Comme quoi, la Chûtelière, c'est drôle !

Hihi... Je n'y crois pas moi-même, à mon propre mensonge. Une misère...

Ahhh...AAAAAAAAAAAAAH P-!!!! Bordel. J'ai tellement mal que je viens de me croûter au sol. Connard de Demigra ! Qui ose-t-il donc mettre à genoux ?! Je suis l'Adoratrice des Danses noires, la Funambule qui frôle la Mort à tout instant ! Le savait-il seulement ? Je suis, je suis...!

Meh. Qu'est-ce que tu fais ? Malgré ma mort plus instantanée qu'un expresso, tes bras sont doux et presque réconfortants...Je suis bien pathétique à me recroqueviller contre ta manche, encore une fois, comme pour me raccrocher à la Vie... A croire que je ne sais faire que ça dans cette fichue ville ! Je n'ai vraiment, vraiment pas assez botter de cul ici pour crever maintenant...

"Ah, putain ! Je veux pas creveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerrrrr maintenant. Hahahaha, c'est tellement douloureux que ça en devient stupide ! Garou ! Merde !  File moi un truc que je puisse mordre dedans, je veux crever avec le peu de dignité qui me reste au lieu d'aboyer partout... !"


...Le bon côté des choses, c'est que t'as l'air tout aussi con que moi avec cet air paniqué...Ca ne te va pas Garou. Vraiment pas. Dommage que mes hurlements m'empêchent de te le faire savoir. Mais bon, t'es trop chou quand même, alors c'est mon seul plaisir en cet instant !

Puis subitement, la douleur se calme. Elle arrête de me mordre les sens et j'ai la sensation d'être...Béate. J'aurais bien aimé pouvoir me relever de suite mais mon corps est faible. Le moindre mouvement me rappelle à quel point je suis exténuée... Toi non plus, t'as pas l'air de comprendre.

"P'tit loulou...Tu as été le meilleur partenaire. Je me suis bien amusée avec toi...", m'épanchai-je en pensant que de toute façon, j'avais toujours été très solo. Mais voilà des mots qui devaient flatter mon très cher partenaire. "Au moment même où j’ai fait Am Stram Gram et que ça tombait sur toi, j’ai su, en te regardant dans les yeux, qu’on serait de fantastiques amis. Le genre à avoir un nom qui se complète, une volonté de fer et un sourire carnassier quand on voulait ! Bref, une Team Lou Garou ! Hélas, je pars trop tôt...J'en suis désolée de ne pas pouvoir continuer mon chemin..."


-------------------------------

Cette révélation pouvait sembler stupide, mais il était clair que Lou n'avait pas perdu son humour et sa folie, même en cet instant où elle luttait encore pour sa survie. Dun autre côté, le Tueur de héros ne pouvait que profiter de cet instant où, pour la dernière fois, Lou n'aurait rien d'une sanguinaire...

"Dis...Tu pourras les buter pour moi s'il te plait ? T'en seras certainement obligé, je suis persuadée qu'on va vouloir buter le premier gars croisé pour ne pas rejoindre les rangs des macchabées. C'est oui? Biiien! Merci."

------------------------------------
Il faisait noir, mais Lou était encore vivante...

Quel était cet aboiement, cette force venue des ténèbres? Elle l'appelait, et ses menaces tentaient de lui imposer sa volonté de meurtres. Cette créature qui tentait de la posséder était en réalité une géante. Résister semblait futile en comparaison de ses maigres forces d'humaines ! Au même moment, ses vêtements se déchirèrent et alors, la jeune fille laissa place à une bête sanguinaire. Des crocs, des griffes, une taille plus qu'imposante pour le commun des mortels ! Son visage sauvage mais poupin s'était déformée en celui d'un monstre. Quant à sa peau naguère blanche, elle s'était faite fourrure afin de parfaire sa transformation.

Puis l'exaltation la prit de court.

Il y avait un certain plaisir à se sentir de nouveau puissante...Et quand elle reprit conscience de ses actes, Garou braquait son arme sur elle. Allons bon !

"RRRRHHHH...Je...Je ne suis pas morte héhé hé...! ...Et t'es devenu tout petit!... Mais tu es...Appétissant. J'ai une dalle monstre ! Tellement, telllement faim...TELLEMENT. "


Cette voix gargantuesque qui hurlait "Dévore-le" aurait torturé n'importe quel être humain censé. Mais Lou n'était pas censée. Ses croyances embrassaient pleinement celles de sa Bête. Elle tuerait, et elle ne se gênerait pas.

"Moi, avoir peur de tuer ? C'est mal me connaître. Depuis le début, je voulais déjà tous les tuer ! TOUS.  J'ai toujours été un monstre, en ce cas...Je ne me sens bien et rassasier qu'en assassinant mes cibles. J'ai toujours été un loup parmi les brebis..."

Un ricanement s'en suivit lorsque Lou vit Garou braquer son arme sur elle. Ses instincts la firent se stopper net dans son attention. De quoi avait-il peur ? Elle ne ferait que se rassasier sur lui, il devrait être honorée d'être un élu! Sa force avait-elle été recouvrée en partie ? La tentation était trop forte néanmoins. Cette dernière s'apprêtait à planter ses crocs dans ses membres quand sa voix interpella ses oreilles.

"Lou, regardes-toi, on est pareil maintenant ! Je n'ai toujours pas l'intention de me plier à ses foutus règles, alors reste calme... Je veux pas avoir à gâcher ma cartouche."

Pareil ? En quoi était-il pareil ? Et comment pouvait-elle rester calme quand elle avait si Faim...La Faim...Son Mal ! Ses paroles lui avaient rappelé brièvement qu'une partie d'elle ne s'en réjouissait pas d'une telle tournure. L'idée de briser la Roue du Destin et ses principes pour le bon vouloir de ce Démigra qui ne lui avait jamais fait de cadeau la torturaient. Si elle devait tuer Garou, c'était en dernier. Mais, d'un autre côté, cette Malédiction n'était-elle pas une Bénédiction à ses yeux, un pain béni tout droit descendu du ciel ? D'un coup de patoune violente, Lou désarma Garou avec une telle force que ce dernier ne put que faire tomber son fusil à ses pieds. Ses pattes allèrent se caler sur ses tempes, son corps trembla quelques instants, et ce fut dans un râle qu'elle hurla sa peine et sa joie entremêlée...

...Avant de broyer net et sec la tête de l'animal Demigra, le fruit de ses recherches. Comme un souffre-douleur, Louve sembla réunir ses dernières forces pour s'acharner sur cette poule-garou qui courait désormais entre ses pattes, à moins que ce ne fut là qu'une simple manie de chasseur? Dans le fond, cette expérience tombait à pic pour le monstre fait homme. Quelques secondes de répit et de fugue venaient de lui être offerts.

Mais cours donc, petit homme. Lou s'occupera de ton cas quand tu prendras tes jambes à ton cou!

"Mais, mine de rien...Ne t'avais-je pas dit que Dieu est Art, et que Chasse est Art ? Je veux m'amuser avec toi, Garou..."
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4633
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1820

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMar 30 Juil 2019 - 21:52
Le soleil commençait à se coucher, laissant bientôt place à la pénombre inquiétante de la nuit. Lorsque le village serait plongé dans le noir, cela marquerait le début du chaos. Demigra leur avait laissé un moment de reprit où ils avaient pu se sociabiliser – même si de l’avis de Beelax c’était plus un moyen de faire monter la tension et de créer des liens pour que les morts soient difficiles à accepter. Le jeu avait déjà fait un mort, cela avait un peu marqué le début des choses sérieuses, montrant ce dont ils étaient capables. Beelax avait donc rejoint les inséparables Lou et Garou pour en savoir plus sur ce qu’il venait de se passer avec le pauvre Reipu. Ils avaient fait l’inventaire des objets qu’ils avaient trouvé dans leur demeure. Garou présentait un fusil vide et Lou une pelle mais l’ancien Demon du Froid savait très bien qu’ils lui cachaient des trucs donc il ne se priva pas d’en faire de même en ne mentionnant que son arc et ses flèches en gardant son canif caché. Ensuite, ils discutèrent des alliances, Beelax donnant son avis sur celle-ci.

La nuit commençait à tomber et Garou annonça qu’il se retirait avec sa compagne. Le Ganshou s’apprêtait à rentrer chez lui lorsqu’il eut une idée : suivre les deux alliés. En soit les idées du tueur de héros n’étaient pas mauvaises, mais le guerrier avait juste du mal à faire confiance à quelqu’un dont la personnalité agaçait. Comment faire confiance à un être qui clamait haut et fort qu’il était un tueur de héros ? Il allait devoir prouver ses bonnes intentions – où plutôt ses mauvaises intentions de Demigra – pour avoir le soutien de Beelax en toute confiance. Pour ça, il ne devait rien trafiquer en cachette avec cette Lou, il décida donc de les suivre dans l’ombre. Alors qu’ils pénétraient rapidement dans la maison de la Folle, il restait derrière un arbre. Se préparant à rentrer derrière eux également, une voix plus que désagréable retentit. Il se retourna pour chercher la provenance de la voix et aperçut un nouvel éclair descendre du ciel pour frapper le puit qui se trouvait au centre du village. Il était l’heure. Le temps n’était plus de jouer à se faire des amis, mais désormais, il fallait jouer à survivre. Il annonça que trois participants avaient été choisi au hasard pour être touché par une maladie mortelle, soulignant qu’il n’avait pas expliqué pour qui… Ce mystère que laissait planer Demigra devenait stressant pour chacun des participants. Il leva la tête pour apercevoir le nom de « Chuteliere IX » se former dans le ciel.

Lorsque son regard croisa la lune pleine en ce soir de peur, il fit prit d’énormes spasmes le forçant à se mettre au sol. Il lâcha des grands cris à en glacer le sang pour ceux qui se trouvaient aux alentours, il avait mal, très mal… Alors il faisait partie des trois élus. Il pensa immédiatement à la mort, étaient-ils destinés à mourir ce soir pour lancer les hostilités ? Il ne savait pas qui était les trois autres et n’avait pas le loisir d'y penser, cloué au sol. Ses convulsions se stoppèrent pour laisser place à une forte et douloureuse fièvre. Il restait au sol, immobile, des sueurs chaudes coulant sur tout le visage. Sa température montait en flèche tandis que ses muscles grandissaient à vue d’œil et à une vitesse ahurissante. Il gagnait aussi en poil et en taille jusqu’à devenir un mastodonte de deux mètres de haut. Un grognement qu’il ne put pas réprimer résonna devant chez Lou. Il avait faim, faim de chair humaine, ce qui le répugnait mais qui le fascinait en même temps. Son regard se tourna vers l’entrée de la maison dont il prit la direction immédiatement. Lorsqu’il l’ouvrit, il vit un humain, une proie, qui avait été désarmé par son compère Loup Garou qui s’amusait dehors avec une poule.


"Que… Que se passe-t-il ? Je ne peux pas m’empêcher d’avoir l’envie malsaine de te dévorer… Je suis désolé, je ne veux pas que ça arrive !"

Il avait la voix rauque et bien plus grave qu’à l’accoutumée. Impossible de refréner ses pulsions meurtrières, il s’avança donc vers Garou pour le prendre par le taille. Il devait se nourrir mais le tuer n’était pas forcément nécessaire.

"Ça va être douloureux mais c’est soit ça, soit la mort, donc tu comprendras qu’elle option je préfère choisir."

Il renforça sa poigne sur la taille de Garou, l’empêchant ainsi de s’enfuir. Son autre patte agrippa le bras droit du terrien, puis l’arracha d’un seul coup. Il lâcha le corps de Garou, qui tomba sur le sol puis il dévora son bras, gagnant ainsi sa dose de sang et de chair…
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMar 30 Juil 2019 - 23:39
Bordel, c'est que j'commençais à m'y attacher, moi, à c'te petite monstre. Pour le coup, elle revêtait une forme qui lui allait étrangement à ravir, à croire que Demigra avait simplement éveillé la bête. Après tout, pour nous pousser à nous entre-tuer, rien de tel qu'un petit coup de pouce, pas vrai ? Mes idées de rébellions l'avaient peut-être bien véritablement agacé, au fond. Je grimaçais, serrant fermement le canon qui trônait entre mes mains. Merde, la situation m'échappait complètement là. Quelle blague, pour un fois que j'avais trouvé une alliée digne de ce nom, il fallait qu'elle devienne le danger le plus imminent. La voix du démon résonna à nouveau, mais elle se faisait plus éthérée, plus privée. Demigra, cet enfoiré s'était enfin décidé à m'adresser la parole, et sa moquerie ne faisait qu'attiser la rage que j'entretenais à son égard.

"Hin. Le hasard mon cul. Avoues plutôt que j'ai réussi à te foutre les chocottes. Si tu crois pouvoir te débarrasser de moi de cette manière tu peux aller te faire mettre enflure, je vais te montrer ce qu'il en coûte de me prendre de haut !"

La dernière chose qu'il m'adressa fut ce rire horriblement irritant. Il voulait me forcer à entrer dans son jeu pourri, je devais absolument trouver un moyen de saboter ses plans, trouver une faille... C'aurait été plus simple si ces imbéciles avaient écoutés, et n'avaient pas choisi de se cloître dans leur planques miteuses. Il devaient eux aussi faire face au problème, après tout deux autres avaient été touchés par la transformation. Je secouais la tête, je pouvais gérer, c'était moi le monstre dans l'histoire bordel.

Tandis que je faisais face à la créature massive qu'était devenue ma partenaire, la cocotte continuait de grogner dans son coin... Attends, de grogner ? D'un geste vif, j'apercevais ce qu'était devenu l'objet de notre expérience. Le diable s'amusait visiblement à m'imposer des concurrents en terme de monstruosité. Malheureusement, il en fallait plus pour me détrôner. Je grimaçais alors que la "poule-garou" venait de bondir à ma rencontre. Ma force m'avait quitté, certes, mais le souvenir des nombreux combats que j'avais mené demeurait. Je savais parfaitement comment placer mes bras, et même si mes réflexes se retrouvaient amoindri par la malédiction du malin, je restais suffisamment rapide pour brandir la crosse de mon fusil. Au moment où j'allais accueillir la bête, mon mouvement fut stoppé net. Lou venait, d'un revers de la patte, de balayer mon arme. Quelle force démesurée ! Je ne pouvais lutter et fut entraîné avec l'arme que je tenais fermement, m'écrasant lourdement contre le meuble qui couvrait le mur à cet endroit. J'étais sonné, elle n'y allait pas de main morte... Recouvrant doucement la vue, je pouvais observer la Louve déchiqueter la monstruosité qui avait tenté de m'attaquer à l'instant. Est-ce qu'elle m'avait entendu ?

"Lou... ?"

Pas le temps de discuter, la porte venait de s'ouvrir brutalement, se décrochant tout bonnement de ses gonds. Bordel, Demigra, t'abuses. En voilà un second, me prenaient-ils tous pour cible ? Je tentais de ne pas bouger, mais ma simple odeur permit à la bête de me repérer. Merde, merde, merde... Quand les choses semblaient s'améliorer, il fallait qu'il en rajoute une couche. Il approchait, mon arme ! Tournant la tête, je distinguais mon canon qui traînais juste à côté, il était à porté de main. Je serrais les dents, me collant au coin de la pièce pour pousser la commode qui m'avait accueilli de manière à écraser le prédateur. C'était anormalement lourd, fichu corps humain. Pourtant, dans un râle traduisant l'importance de mon effort, je parvins à se faire effondrer l'armoire. La bête s'arrêta un instant pour supporter le poids qui s'abattait sur elle, sans pour autant flancher. C'était évident, il en fallait bien plus pour écraser un tel gabarit. Je profitais cependant de cet instant pour bondir en direction de mon arme, glissant entre les jambes du lycanthrope. Mon doigt ne pu que frôler le manche du canon. Plus rapide que ne laissait penser sa carrure, il parvint à m'attraper d'une patte tout en expulsant l'armoire de l'autre. Il serrait fort le salaud, j'en avais le souffle coupé. Mon bras tendu vainement là où se trouvait le fusil fut à son tour attrapé, tandis que je pouvais sentir mes côtes se fissurer à mesure qu'il renforçait son étreinte.

"Lâches-moi espèce d'imbécile, tu ne fais que satisfaire cet enfoiré ! Essaies au moins de lutter bordel !"

Je perdais mon sang froid, tandis que lui s'excusait, prouvant qu'il était encore en partie conscient... Tout comme l'était Lou. Oh bordel, ça allait faire mal. Alors qu'il commençait à tirer, déchirant la peau et les muscles de ce membre anormalement fragile, je maudissais une nouvelle fois le malin pour m'avoir retiré ma véritable enveloppe. Ma fierté et ma résolution ne furent pas suffisante à retenir cet hurlement de douleur, mêlé à cet incontrôlable rire nerveux qui me faisait passé pour un véritable taré. Je n'étais pas triste, pourtant des larmes ruisselaient d'elles-mêmes sur mes joues. Ce corps humain me permettait donc de pleurer. Je serrais les dents, tentant de contenir la bave qui en dégoulinait. Merde, merde, merde, merde, meeeeerde... J'allais crever. Ce corps horriblement faible était risible. Une fois la chair séparé, ce fut à l'os de se tordre dans tous les sens pour finalement se fissurer, puis se briser. Le craquement sourd qui en résultat fut couvert par mon beuglement, qui résonna sans nul doute à travers l'entièreté du hameau. Un simple humain aurait perdu connaissance, mais je n'étais pas humain, quoi qu'en décide Demigra.

La bête relâcha son étreinte, laissant mon corps estropié rencontrer le parquet et baigner dans son propre sang. Je reprenais péniblement mon souffle, rampant tant bien que mal jusqu'à mon arme tandis qu'il faisait de mon bras droit un véritable festin. J'avais perdu beaucoup de sang, du moins celui-ci décorait d'avantage ma peau et mes vêtements qu'il coulait dans mes veines. Malgré ça, il avait épargné le reste de mes membres qui étaient tous fonctionnels. Le plus dur, c'était de lutter pour rester conscient. Sur le parquet, j'apercevais non loin de moi la bouteille de Lou, et m'empressait de la ramasser pour la ranger dans mon fut'... Je n'avais pas beaucoup d'autres options. Mes deux amis poilus semblaient occupés, ce qui me laissait un instant pour me préparer. Atteignant les escaliers, je m'affalais dans les marches puis déchirais ce qu'il me restait de t-shirt, attrapant une extrémité d'une main, puis une autre entre mes dents. Aussi habilement que mon unique bras me le permettait, je formais un garrot, et non un Garoh, au niveau de ce qu'il restait de biceps. Une fois l'écoulement de sang maîtrisé, je m'accordais un dernier râle douloureux avant de me remettre à réfléchir à toute vitesse. Pour commencer, l'heure n'était plus aux secrets, et je sortais péniblement la cartouche de ma poche pour l'insérer à l'emplacement duquel je l'avais retiré quelques heures plus tôt. Mon arme prête à faire feu, la potion en ma possession, je grimpais quelques marches pour m'assurer un assaut de front. Leur taille ne permettaient pas de se glisser à deux à travers la cage d'escalier, et mon canon était pointé de manière à les accueillir avant qu'eux ne m'atteignent. Fuir aurait pu être un bonne solution, mais était-ce la meilleur chose à faire ?

Je ne cessais de me répéter qu'il fallait aller contre la volonté de ce foutu dieu-démon, et il s'attendait sans aucun doute à ce que je cours à la recherche d'un allié parmi ces ploucs qui n'attendaient qu'une chose, me voir crever. Et bien non enculé, ma place est parmi les prédateur, pas les proies, elle l'a toujours été. Je déglutis, rassemblant mes forces au cas où ça ne passerait pas.

"Je sais que vous êtes encore capable de me comprendre, alors écoutez-moi bordel. Lou, Demigra t'as accordé un corps qui te sied à merveille, profites-en pour lui montrer de quoi tu es capable ! Et toi, tu m'as épargné, tu rejoins ma prise de position pas vrai ? Si il vous est impossible de vous passer de chair humaine, amusez-vous plutôt à chasser les couards qui se planquent... Tu disais être une chasseuse, Lou, j'aurais plaisir à chasser à tes côtés. Une fois repu, on s'occupera de ce sac à merde de Demigra."

Si ils semblaient encore apte à me comprendre, étaient-ils seulement prêt à entendre mes propos ? Mon corps fragile me faisait passer pour l'une de leur proie, mais je devais leur montrer ce que j'étais vraiment, un monstre encore plus terrifiant que leur nouvelle forme lupine. Tandis que je m'adressais à eux, je balayais la pièce du regard pour chercher une issue potentiel... Mon regard se croisa lui-même au moment où mon attention se posait sur le miroir qui décorait l'un des murs. Mon oeil droit était injecté de sang.
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 22
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMer 31 Juil 2019 - 15:29


Les hurlements de douleur de Garou lui tordirent le cœur. C'était si perturbant ! D'où ? D'où provenait donc ce bruit de chair tordu ? Cet os qui craquait ? Cette délicieuse fragrance de sang qui, à compte goutte, venait chuter au sol ? La vision glaça son sang de prédatrice, car là devant elle, se tenait un intrus dont les pattes maintenaient désormais sa proie dans les airs... Garou ! Non ! Pourquoi ? Elle avait pourtant essayé d'épargner son compagnon d'arme, pour une fois ! N'était-ce pas suffisant? ...Ahhh. Rien à faire. Cet inconnu ne faisait même plus attention à sa présence, maintenant qu'il était occupé à manger... Ce bras si alléchant ! Les voix meurtrières reprirent possession du cerveau de la jeune fille et Lou n'essaya même pas de les chasser mentalement. La louve tendit l'oreille, laissa ses muscles se gonfler et ses mâchoires se crisper et économiser leurs forces. Prête à mordre. A tout moment. Mais silencieuse et invisible comme toujours, telle un assassin.


"TUer "

"Tuuuuuuuer..."

"TUER"

"TuEEEEEr"

"Tue-le"

"TUE-LEEEEEEEE!"


Lou laissa la cocotte décédée à ses pattes pour se hisser avec une rare et sournoise rapidité. Là, derrière Beelax qui mangeait goulûment les restes d'un bras, les griffes de la femme-loup s'envolèrent sans sommation en direction de sa cible. Elles visèrent non pas le dos ou le corps de Beelax, mais ses pattes et la peau fine de son talon d'Achille. Sous le poids de son attaque, ses tendons avaient été visés avec une rare précision, et une bien rare brutalité. Si l'attaque n'avait pas eu pour volonté de tuer leur victime, la déchirure très profonde au niveau des pattes de Beelax pouvait le priver d'une bonne stabilité sur ses pattes arrières. Ce dernier s'écraserait au sol si tout venait à s'exécuter, sans pouvoir se rattraper.

"Désolée? Tu as mangé en partie mon ancien partenaire de crime...NGGGGGG"
, siffla-t-elle, en sautant désormais sur le loup à terre, maintenant ses pattes antérieures avec les siennes, qui en profitèrent pour griffer sa peau. Leur position avait pour but d'indiquer qu'elle était l'Alpha, et qu'il était l'Omega. C'était une évidence pour la Louve... Voyons! "Mais, par chance, tu vas pouvoir...Aaaapprrrrrendre une culture...Hmpf... "

Un sourire sadique s'esquissa légèrement sur ses babines, mais ses prunelles mordorées, elles, exultaient maintenant d'une joie perverse. Quiconque aurait été témoin de cette scène n'aurait pu discerner si Lou était réellement possédée par la Bête, ou si la Bête était possédée par Lou. Toutefois, la vision qu'elle leur offrait ne rendrait dupe aucun des deux hommes ci-présents : la folie de la jeune fille était sans fin.

"Et c'est l'heurrrrrrre de la PunitioAAAAAAAAAn !"

D'un coup de patte bien senti, la Louve déchiqueta les muscles d'un bras à plusieurs reprises et à plusieurs points précis. La chair se tordit sous ses crocs. Par chance, Lou avait connu les Loups Fous. Cette dernière comptait bien allier sa soif de meurtre avec les folles envies meurtrières de sa bête. Beelax sentirait ainsi ses membres manquer de force, mais pire encore, le trahir dans ses volontés désormais. Esquisser un mouvement trop brusque serait peut-être d'une certaine difficulté avec des plaies aussi béantes.

"....Je vais te dévorer. Mais pas seulement....Je vais te bouffer vivant, jusqu'à l'ossss."
, grogna doucement la bête. "Tu vas ramper...et je vais me faire le plaisir de t'écorcher vif...pendant que tu te vides de ton sang."

C'était une certitude. On ne volait pas sa proie impunément.

"Agh...Tu n'aurais jamais dû nous suivre, ni même intervenir...! Tout simplement parce qu'il y a quelque chose qui nous différencie, toi et moi...Aaaaah... Quelque chose de trop important..Car moi, je ne fais plus qu'un avec la Bête !!! Ça datait déjà d'avant cette possession. Je mourais d'envie de tous vous faire la peau....Hmpf...Et de vous arracher vos sales petites mines inquiètes de vos gueules de résignés. Ohhhhh...Cet endroit est déjà un Enfer....Je fais partie de ceux....AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH! HIhi...", aboya-t-elle sous le coup de ses aveux, mutine.

Sa voix naguère guillerette et enfantine était tordue par les aléas malsains des grognements de la Bête qu'elle était devenue. Sa mâchoire tenta de se refermer sur la truffe de Beelax, puis sur son cou, dans la volonté de déchiqueter sa peau en carrées moyens brouillons mais savants. La peau du Loup Garou oscillait ainsi la fourrure grise du loup et le muscle ensanglanté d'une chair écorchée vive. La férocité de Lou ne faisait pourtant que monter crescendo. Désespérément, ses dents tentèrent d'atteindre la jugulaire de ce dernier, mais la cible se débattait déjà bien. L'esprit tordu et torturé de l'Acrobate fit plus d'un tour : ce serait un gâchis de le tuer aussi rapidement ! Fière de cette résolution, la Louve s'éloigna et se releva, ses petits yeux dorés et lupins se plissant dans un rictus moqueur et sadique en observant de haut le loup prit de douleur. Qu'allait-il faire, ce loup désormais estropié ? Ramper ? Implorer sa pitié ? Oh, elle se ferait un plaisir de le voir gigoter ainsi ! Il fallait bien mélanger les plaisirs dans ce glorieux massacre ! Saisissant sa pelle d'une patte incertaine - sa Bête perdrait vite patience avec une arme d'humain, elle le savait mais ce qu'il restait de l'humaine voulait pimenter son meurtre -, il était clair que l'Adoratrice des Danses noires allaient s'en donner à cœur joie... Et ses paroles claquèrent froidement malgré ses notes sibyllines...

"Il est donc temps de t'achever. A petit feu, confrère loup et traître de nom, j'espère que ton bras t'a contenté, car ce sera le dernieeeeer...rrrr....et il n'y a rien que tu puisses y faire, Garou! J'ai...FAIM. AAAAArrrgh..."

Un ricanement lugubre s'échappa de sa gorge. Un claquement de pelle pourrait résonner dans la salle : Beelax allait s'essuyer un douloureux coup en pleine tête. Puis elle la lâcha. Un home run de Loup bien senti ! Alléchée par le sang qui lui restait encore en gorge, la Louve se retenait corps et âme de ne pas achever directement sa cible, car elle savait que plus elle patientait et souffrirait de la faim, meilleur son massacre serait d'ici quelques minutes ! Cette gourmandise tenaillait son estomac avec une vive douleur ! Ah, doux plaisir ! Douce amertume ! Quel genre de Mal pouvait-il s'agir ?

"Je vais l'écorcher sous tes yeux toute la nuit, Garou. Reste bien éveillé. GGGrah! Et ça sera rien que pour ton bras et ma soif de sang...A moins que tu ne veuilles l'achever au plus vite avec...Ah ? Ou tenter de....AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Hmpf....m'en dissuader ? Oh, mais tu m'as dit qu'on chasserait ensemble ! Est-ce que ce n'est pas le cas, là? NON? NOOOOOOAAAN?"

Lou s'approcha de son collègue malmené, son ombre intimidante tentant d'atteindre au moins le regard de son compère. Une partie d'elle rêvait encore de lui faire la peau, mais l'idée de tuer son autre compère calmait quelque peu ses excès de rage. Malgré tout, une pointe mélancolique et ennuyée émana de la triste forme monstrueuse de la Bleue...

"Garou, je ne me contrôle...Grr...plus...Arrrr...", confessa-t-elle à double sens.

Dans un grommellement à la fois peinée et vengeur, elle tourna des talons le corps à terre du loup qui ne pouvait dorénavant plus marcher. Et ici se dressait l'Assassin, prêt à lui faire la peau. Un mouvement de trop, et ce dernier ne serait plus. Un pas de plus, et la pelle ou ses griffes viendraient trancher sa tête. Toutes les cartes étaient désormais dans les mains de Garou, que ce soit la survie de Beelax, ou même celle de Lou, dans le fond...Car après tout...

Ne lui restait-il pas une cartouche ?

Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4633
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1820

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMer 31 Juil 2019 - 19:27
Les pouvoirs sans limites de Demigra avaient transformé trois individus en véritables monstres sanguinaires ne pouvant pas s'empêcher – ou presque – de dévorer toute chair humaine se trouvant dans un périmètre de cent mètres. En l’occurrence, il se trouvait tout près du duo Lou-Garou. Il s’était transformé sur le chemin pour rejoindre les deux alliés, alors il était fort probable que les autres participants aient aperçu la scène. Il était venu pour finalement s'allier aux deux seuls qui osaient se soulever contre le marionnettiste, et voilà qu’il risquait de les tuer tous les deux. Dans un grognement féroce, il pénétra dans la maison, n’ayant qu’une seule envie : manger. Cette faim qui donnait un mal de ventre atroce et qui t’obligeait à servir ses obligeances. En l’occurrence, elle exigeait de la chair humaine et au fond de lui, Beelax était dégoûté par ses propres pensées. Il espérait que tout cela soit qu’un mauvais rêve, qu’il se réveillerait auprès de Stheno après qu’ils aient éliminé leur ennemi. Il savait que la situation dans laquelle il se trouvait était réelle, il allait vraiment se nourrir de viande provenant d’un corps humain… Sa cible se cachait dans la pièce mais la simple odeur de peur qui émanait d’elle suffisait au monstre pour le repérer. Alors qu’il s’avançait dangereusement vers le seul humain de la demeure, ce dernier eut la brillante idée de faire s’effondrer la commode sur Beelax pour le ralentir, pas pour longtemps… Supportant le poids de l’armoire aisément, il la balança à l’autre bout de la pièce et attrapa l’homme au fusil par la taille avant qu’il n’empoche son arme. Garou paniqua et supplia son prédateur de le lâcher en lui disant de refréner ses pulsions meurtrières, le loup-garou répondit à cela en se morfondant d’excuses mais il ne pouvait pas résister à de la chair fraîche à moins de cinq centimètres de lui… Il ne souhaitait pas le tuer alors il opta pour une idée plus radicale et douloureuse. Resserrant son étreinte pour éviter de laisser filer le tueur de héros, il lui arracha le bras droit en supportant les cris de douleurs du manchot. Satisfait de son nouveau repas, il lâcha le corps en le laissant tomber au sol puis il dévora le bras fraîchement arraché. Alors qu’il finissait son festin, ses sens plus qu’aiguisés lui signalèrent une personne arrivant dans son dos. Prévenu, il se retourna et essaya d’esquiver du mieux qu’il pouvait le coup de griffes visant ses jambes. Il évitait la paralysie mais du sang coulait de ses jambes, le laissant au sol pour le moment, il faisait encore face à la louve dans sa forme finale. Encore sous forme lycanthrope, il griffa Lou au visage lorsqu’elle essaya de croquer sa gorge au niveau de la jugulaire.
Lorsqu’elle s’éloigna pour parler à son ami, quelque chose d’étrange se produisit avec le corps de Beelax : une douleur acerbe parcourut ses muscles ainsi que ses os, il commença à perdre en taille et en volume pour revenir un simple humain. Il récupéra assez vite ses esprits en constatant que la Louve Folle avait choisi de le tuer, contre le gré de son compagnon. Réagissant au quart de tour, le Ganshou prit son arc et le banda, visant la lycanthrope.


"Je suis désolé Garou, je regrette ce que je t’ai fait mais je ne pouvais pas m’en empêcher. Lou connait le même sort et tente d’en finir avec moi, elle n’a pas la même idée que moi. Je ne vais pas me laisser tuer, tu comprends ? Si je ne meurs pas, je marcherai avec toi, on en finira de ce Demigra et on fera en sorte de te trouver des soins. A toi de faire un choix mais ton alliée est incontrôlable et pas décidée à coopérer."

A peine eut-il fini de parler que la louve revint vers lui en essayant de le sonner avec sa pelle mais c’était sans compter sur la réactivité du guerrier. Il plaça son arc au-dessus de sa tête pour stopper la pelle, il paraissait incassable. Ensuite, il recula de quelques mètres, poussant sur ses bras pour prendre une distance de sécurité. Il prit une des flèches qui était à sa disposition et l’encocha dans l’arc. Il visa encore une fois Lou, la flèche pointée vers le cœur. Il banda la flèche, relâcha la pression, envoyant probablement la flèche dans le pauvre cœur de la folie à l’état pur. Louve Folle était une menace pour l’ensemble du groupe, alliés comme ennemis. La flèche était probablement empoisonnée mais il ignorait quel effet offrait ce poison. Pour se protéger, il se cacha derrière l’armoire en prenant en main son canif dans la main de droite et la deuxième flèche dans celle de gauche.

"Garou, il est temps de faire un choix ! Tu veux renverser Demigra ? Tu n’y arriveras pas seul, je t’y aiderai ! Cependant, si elle me tue, tu perdras un allié de choix et elle reviendra humaine donc tu n’auras plus sa puissance comme alliée. Garou, nous vaincrons Demigra, je te fais la promesse de te soutenir coûte que coûte dans cette quête ! Je connais déjà Demigra, ça pourrait être utile. J’imagine que ta fierté ne te permet d’être considéré comme une marionnette ? Alors mon expérience sur Demigra aidera pour le renverser. Au fond de toi, tu sais que je suis un allié de taille, je t'ai fait une promesse…"

Il tentait le tout pour le tout mais peut-être que c’était inutile et que la flèche qu’il avait envoyé avait mis fin aux jours de la Louve Folle. En tout cas, les paroles que venait de prononcer le guerrier étaient sincères et Garou pouvait le ressentir dans son regard ou autre... La fierté de Garou sauvera-t-elle Beelax ? En tout cas, il était muni de deux armes mortelles et Lou restait consciente, foncer tête baissée sur le Ganshou était dangereux, s’en rendra-elle compte ? Le jeu s’intensifiait comme le pouls de Beelax qui ne cessait d’accélérer sous l’adrénaline et le danger… Il ne souhaitait que deux choses : sortir vivant de cette maison et se venger de Demigra après ce qu’il lui avait fait subir ce soir…
Demigra
Demigra
Demon
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 274
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMer 31 Juil 2019 - 21:23
De tout ce petit village, le plus grand massacre avait commencé chez ceux qui s'étaient motivés à lancer les hostilités en premier. Si nous pouvions déjà avoir une certitude, c'est que la maison de Lou n'aura plus la même apparence au petit matin. Les traces de lutte se faisaient plus nombreuses, les meubles étaient abîmés par le début de ce combat pour la survie de chacun et le sang se répondant à chaque instant. Si Garou était l'objet du début de ce massacre, il n'en demeurait pas moins un heureux survivant... jusqu'à maintenant. En y réfléchissant, perdre un bras face à deux-loups-garous, dont une poule sanguinaire, ne relevait pas que du talent mais aussi de la forte volonté de survivre du chasseur de héros qui eut la chance d'obtenir la pitié de Beelax. Par ailleurs, cet alien venait tout juste de devenir le plat et la cible principale de la louve folle qui portait de mieux en mieux son nom. En se repaissant de chaire humaine, il avait finalement apaisé cette bête qu'il pouvait sentir juste en dessous de sa peau. Le fauve qui luttait contre sa volonté jusqu'à maintenant commençait enfin à se calmer.

Lentement mais sûrement, notre ami reprenait doucement forme humaine et ce jusqu'à redevenir nu comme un vers, tel qu'il était au tout début de la journée. En d'autre terme, il n'était plus qu'une question de temps avant que sa forme bestiale ne prenne fin. Peut-être avait-il mal choisi le lieu et l'heure de son repas ? Quoi qu'il en soit, il eut vite fait de se saisir de l'arc qu'il avait emmené avec lui pour s'en servir de bouclier et quelle brillante idée ! Bénie par les divins, celui-ci ne pouvait être brisé. Cette action, bien que téméraire, était ingénieuse puisque cela lui laissait un très court laps de temps pour lancer la contre-attaque. En l'espace d'un instant, celui-ci se saisissait de la seule arme à sa portée puis banda l'arc avant de décocher cette étrange flèche dont l'embout était curieusement coloré d'un liquide rouge rappelait le sang. Malgré la manœuvre maladroite et le manque de précisions de ses grandes pattes, l'intrus n'aura pas mît plus d'une milliseconde pour envoyer sa flèche et toucher sa cible.

A cet instant précis, il comprit enfin que rien ne pouvait l'aider face au sort qui lui était réservé. La flèche eut beau toucher sa cible, aucune douleur ne fut ressentie. Lou ne fut pas blesser par la flèche et celle-ci disparu « magiquement » au moment de l'impacte. Toutefois, même le moins observateur aurait pu remarquer qu'une étrange aura rougeâtre venait d'envelopper la prédatrice. Même si cette dernière ne pouvait constater aucun changement chez elle durant cet instant, elle pouvait elle aussi remarquer cette étrange lumière qui l'entourait quelques secondes avant de disparaître... sans révéler le moindre effet. Était-ce donc ta dernière carte, Beelax ? Il ne te reste plus qu'une flèche désormais. En feras-tu usages ou alors essaieras-tu de prendre tes jambes à ton coup ? Quoi qu'il en soit, les options ne sembles pas nombreuses... si tant est qu'il t'en reste.
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockMer 31 Juil 2019 - 22:03
Ce putain de fusil était lourd, le porter à bout de bras me faisait m'en rendre compte. Positionné sur les marches, à la limite de l'affalement, je faisais face aux deux monstruosités éveillées par le malin. Ces deux là n'étaient autres que des forces supplémentaires à mettre de mon côté, rien de plus... Certainement pas les dangereux prédateurs que le dieu-démon espérait avoir créé. Je pouvais sentir les pulsations de mon coeur au niveau de mes tempes, une fois sortie de ce trou, il allait me falloir reprendre des forces. Et je savais où trouver toute la nourriture disponible. Pour mon foutu bras, et bien on pouvait en effet dire qu'il était foutu. Il n'y était pas allé proprement ce satané corniaud. Mon garrot improvisé permettait à mon corps de fonctionner à peu prêt normalement, le sang n'atteignant plus la plaie. Toutefois, ça allait pourrir cette histoire, d'ici quelques jours j'allais avoir un autre problème à me coltiner. M'enfin, dans l'état actuel des choses, il n'était pas question de voir ne serait-ce que le soleil se lever. Je grimaçais, Lou s'était redressé, et s'attaquait désormais à son compère. Quelle idiote celle-là, plus bornée que jamais. Elle n'écoutait pas, non, son seul et unique désir était de trancher, lacérer, tout ce qui lui tombait sous la patte. Je commençais à douter de sa raison, mais lorsque sa voix s'éleva, si rauque et pourtant reconnaissable, je retrouvais sans mal la timbrée façonneuse de pièges.

De ce que l'autre bête avait pu m'apprendre, ils cherchaient à satisfaire une faim à priori insatiable de viande humaine. Lou n'attaquait donc pas pour se sustenter, mais parce qu'elle était une tarée avide de chair et de sang. Ca ne m'aidait pas, mais si elle était bien la Lou qui m'avait réveillé le premier jour, alors je devais la garder de mon côté. Dans sa folie meurtrière, elle commençait à lacérer le corps de son semblable, s'amusant littéralement avec. Dans le même temps, Lou se révélait, arguant que cette transformation n'était pour elle que le reflet de sa véritable nature. Tu m'en diras tant... C'est ce que je te disais, Lou, nous sommes pareil. Bien que je sois plus monstrueux encore.

Non ce n'est pas de la chasse, Lou, ce n'est pas la bonne proie. Notre proie, à nous, est bien supérieure, plus distinguée, plus digne.

Elle s'était levé, laissant à son adversaire un instant de répit pour s'adresser à moi. Ce n'était pas très sérieux, tout ça. Le voilà qui changeait, là derrière, sous mon regard intrigué. Tandis que je gardais un oeil sur la bête massive qu'était devenue ma partenaire, l'autre, trempant à son tour dans son sang et sa chair, reprenait forme humaine. Qu'est-ce que ça signifiait ? Elle approchait, beaucoup, et je réajustais tant bien que mal mon canon, le positionnant sur mon genou surélevé par l'une des marches. Je ne comptais pas gâcher ma balle, toujours pas, alors retourne sur tes pas et reprends toi Lou. Celle-ci, s'arrêtant à un mètre, pas plus, de ma position, se mit à grogner. Elle me fit part d'une perte de contrôle, est-ce que ça signifiait qu'une Lou à peu prêt coopérative était encore à porté de mes mots ? Elle se retournait, grognant d'avantage dans l'entreprise. Mais sa cible s'était mise à bouger, malgré son état dont je n'avais rien à envier. Avant que Lou ne l'atteigne, il s'adressait à moi, jurant de me rejoindre dans ma rébellion face au démon, tout en avançant que je ne pouvais pas compter sur Lou pour une telle entreprise. Cette dernière venait d'abattre la pelle ramassée à l'instant. Il parvint à ma plus grande surprise à supporter le poids que pouvait représenter l'attaque de Lou, impensable, surtout dans son état. Ce type n'était donc pas un simple humain, lui aussi ? Après tout, il venait de m'arracher un bras. Comment pouvait-il seulement bander son arc, au vu de l'état de ses bras et de leurs muscles ? Son esprit combatif sans doute, toujours était-il qu'il s'apprêtait à tirer sur la bête. Ma bête.

"Imbécile non !"

J'avais un bras en moins, certes, mais contrairement à lui mes jambes étaient encore en parfaite forme. Alors qu'il s'apprêtait à tirer, la Louve fonçant droit sur lui, je pris appuie sur les marches et me propulsa à toute vitesse dans la mêlée. Grognant, j'abattis lourdement mon épaule contre l'échine de Lou, ayant prit assez d'élan pour déstabiliser l'imposante créature. Ainsi, ses pattes se prenant vraisemblablement dans les planches et autres meubles renversés par le violent affrontement, la flèche enfin tirée ne se logea que dans l'épaisseur monstre qui lui servait d'épaule. Me redressant rapidement, je sautais par dessus l'armoire qui servait de couverture à mon auto-proclamé nouvel allié, pour lui pointer mon canon au niveau de la nuque. Ainsi, il tenta à nouveau de me "résonner". Ses arguments étaient bons, cette enflure disait connaître Demigra, ce qui était une chose non-négligeable. Mais ses promesses gratuites et sa vision biaisée de la beauté monstrueuse que représentait Lou m'arracha un rictus mauvais.

"Tu n'y comprends rien, pauvre idiot. Lou est notre porte de sortie, et si tu connais si bien cet enculé, alors tu nous aideras à la lui mettre à l'envers. Mais d'ici là, pas touche, compris ?"

Je me retrouvais maintenant à découvert, faisant face à la bête qui s'était visiblement débarrassée de l'épingle ayant percée son imposante carrure, puisqu'il ne restait plus aucune trace du projectile. Au lieu de la moindre blessure d'ailleurs, je percevais ce qui semblait être le reste d'une énergie écarlate se dissiper petit à petit. Je fronçais les sourcils, mais ne pouvais pas non plus m'attarder sur ce genre de détail. Sortir des escaliers était une erreur, erreur que j'avais dû ignorer pour espérer conserver mes deux plus puissants atouts. Le canon désormais braqué sur Lou, à quelques centimètres seulement de son museau, je devais forcer plus que jamais pour garder mon bras tendu tout en supportant le poids de l'arme. Mes veines en profitaient d'ailleurs pour se gonfler, décorant mon bras restant sur toute sa longueur. Je grimaçais, adressant un sourire frustré à mon imposante camarde tandis que l'humain aux jambes défectueuses rampait derrière moi.

"Au moindre geste, ma chère, et je sacrifie ma seule et unique cartouche. Tu sais que j'y tiens énormément n'est-ce pas ? L'utiliser pour toi serait un gâchis sans nom. Tu vaux bien plus que ça, tout comme ta véritable proie vaut plus que ce minable qui m'a arraché le bras. Je te parle d'une chasse grandiose, comme tu n'en as jamais vécu, chasser du dieu ma belle, chasser du putain de dieu. Il pourrait s'avérer utile dans l'entreprise, donc mieux vaut le garder un peu avec nous tu comprends ? Je sais que tu crève la dalle, je connais ça crois moi. Cette faim qui te tiraille, tu en souffres, tu adores ça, hein ? Ouais, c'est grisant, c'est le pied. Mais dis toi bien que te repaître de la chair de Demigra sera LE festin ultime. Ces imbéciles qui n'y comprennent rien, qui se cloîtrent chez eux en espérant t'échapper, il pourront servir de parfait en-cas. Ce sera bien plus amusant à chasser, tu ne crois pas, en attendant le gros morceau ? Accordes-moi ça, et ensemble, nous montrerons aux dieux tout ce dont notre art est capable. Nous leur montrerons, que le seul vrai dieu, est celui qui nous permet de transgresser leurs piètres règles."

Alors que j'énonçais chacune de mes phrases, mon rictus se transformait petit à petit en un sourire carnassier. Oui, c'était ça, je réalisais enfin ce qui m'amenait ici. Moi, Garou, suis le seul et unique monstre, en ce lieu comme partout ailleurs... Demigra ne le savait certainement pas en m'attirant ici, mais il venait de se condamner.
Louve Folle
Louve Folle
Féminin Age : 22
Date d'inscription : 25/07/2018
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Chaotique Mauvais

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockVen 2 Aoû 2019 - 1:14
Quelle surprise ! Sitôt ses coups de pattes s'acharnent sur sa piètre victime que cette dernière retourna sa veste, saisit l'opportunité de son imminente métamorphose. Envolées, ses chances de paralysie. Lou n'était que traîtrise en combat et si elle le pouvait, cette dernière aurait préféré garder sa discrétion habituelle, son petit corps fin et élancé. Hélas pour elle, Dame Initiative n'était pas de son côté. Si elle réussit à saisir la chair de son adversaire, ce dernier était un véritable singe sur pattes. Impossible d'expliquer comme ce dernier avait pu se ressaisir aussi rapidement suite à sa transformation en homme...

...Quel putain d'échec cuisant.

Ne s'avouant pas vaincu, cette dernière fonça sur l'homme, entreprit un véritable jeu de poings et de coups dignes de la bête la plus féroce qui soit. C'était néanmoins sans compter l'arc de cet odieux intrus qui, en faisant claquer sa langue de serpent, ne pouvait que faire froncer des sourcils la jeune fille devenue monstre. Ridicule ! Pouvait-il seulement manipuler une telle arme dans un espace aussi confiné ? Sûr d'elle, Lou n'entendait pas réagir aux propos de Beelax de cette oreille. Tuer était son seul destin, ce pourquoi on l'avait entraîné depuis son enfance, ce pourquoi elle n'avait jamais connu les plaisirs d'enfant. Mais n'était-ce pas son petit carré de chocolat, dans le fond ?

Oh, désormais c'est surtout mon futur en-cas!


Prête à esquiver la flèche à la dernière minute, l'Acrobate ne vit néanmoins pas les horribles machinations de Démigra la porter pour cible. Une pointe lumineuse et rouge suitante venait de s'évaporer dans les airs, et ses yeux mordorés s'étaient écarquillées par surprise. Où ? Où donc était cette flèche ? Sur elle ? Dans son corps ? Lou ne vit pourtant aucune blessure, et n'en ressentit aucune douleur. Fière de ce constat, l'Acrobate se moqua alors de l'agresseur à pleines dents. Son rictus lui conférait tous les traits d'une enfant sauvage.

"Gréhéhé...Ohhh, tu comptais peut-être jouer au petit angelot ! C'est PATHETIQUE !"


D'un revers de la main et d'un coup de croc féroce, la Lycane tenta de nouveau d'agresser et de flageller vivant celui qui était, au final, la cause de tous ses soucis...Et elle aurait pu continuer longtemps dans cette élan de Folie et de sadisme à l'état pur, cette Louve, si Garou n'avait pas décidé d'y mettre son grain de sel... Son entêtement était ahurissait. Même elle songea un instant à l'insulter d'idiot. Ne percevait-il pas qu'il frôlait la mort à cause de cet homme qui maintenant, braillait bien des bêtises ? On n'agressait pas quelqu'un pour le priver d'un membre en affirmant l'aider...

"GAROU ! GRRRRRRAAAAAAHHHH! PARS ! VA-T-EN ! TU NE PEUX PAS NOUS CONTROLER SOUS PRETEXTE QU'ON SOIT PAREIL... TUUUuuuuuUUUU NE PEUX PAS DiiiiiiIIIiiICTER MaaaaaAAAAAa FAIM ! CE POURQUOI JE VIS TOUJOURS ! Tu ne Sais rien...TU NE SAIS RIEN !!! Pars...", hurla-t-elle ses craintes, ses pattes allant rejoindre ses tempes, lui donnant des airs de créatures maudites à tout jamais. "Ahhhhh....JE T'AI DIT DE FOUTRE LE CAMP !"

Cette dernière n'en pouvait plus. Sa rage refaisait surface. Pour celle qui pensait ne plus ressentir la moindre émotion et qui ne faisait que la feinter, c'était là une sensation nouvelle qui s'emparait d'elle, si intense qu'elle ne put la réprimer. Le désespoir. Mais n'était-ce pas déjà toute sa vie, ce pour quoi elle dansait sans fin ses danses sombres sous la forme d'une lugubre spirale turquoise ? On lui avait volé son enfance, et elle prenait un malin plaisir à en prendre le masque. C'était cela qui les séparait. Et c'était cela qui mettrait peut-être fin aux jours de Garou...

"Je T'AAaaaaAvais...PrEEEéeevenu...Hm."

Ses crocs allèrent se planter dans la chair de Garou et ses griffes, effleurer sa chair, faisant couler le sang de ses plaies. Désormais à terre, avec une Louve au-dessus de lui, le cœur de l'Immaculé battait une chamade que les oreilles de la lycane ne pouvait qu'écouter. Entendre. Comprendre. Mais, contre toute attente, cette dernière ne fit que planter ses chicots en surface. Cette blessure ne serait certainement qu'un picotement bien fade pour le Tueur de héros, en comparaison du bras qu'il venait de perdre...Et, dans sa bâtisse désormais en ruine, le coeur de la Funambule ne faisait que gémir sa peine. Il la descendrait ? Oh, il le pouvait toujours...Qu'est-ce qui la retenait de tuer son partenaire de crime ? Ses promesses de chasse ? Peut-être. Elle l'ignorait. Lou savait néanmoins qu'elle ne savait pas, et elle savait désormais que la seule solution pour elle de ne pas tuer la moindre personne en ces lieux...

...C'était de s'abattre sur une autre maison, et de se focaliser sur cette rage. Et uniquement celle-ci. Tournant des talons, la Louve Folle décampa aussi vite que possible, peu raisonnable mais raisonnée tout de même...
Récap:
 
Beelax
Beelax
Démon du Froid
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4633
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1820

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Unité
Techniques 1/combat : Supernova

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockVen 2 Aoû 2019 - 3:14
La peur… C’était le sentiment qui envahissait Beelax devant la situation qu’il vivait, il était à deux doigts de la mort, menacé par une dégénérée qui se délectait de sa nouvelle forme lycane, contrairement aux deux autres loups. Elle se faisait menaçante et promettait à l’archer d’en finir avec ses jours ici et maintenant. Ses jambes étaient déchiquetées mais il avait évité le pire : la paralysie. Pour se déplacer et se mettre à l’abris, il rampait sur le sol tel un estropié. Il n’était pas encore tiré d’affaire, il fallait survivre à une nouvelle salve d’attaques de la part de la Louve. Cependant, c’était sans compter, à la surprise générale, que le Ganshou perdit sa forme monstrueuse pour redevenir un simple humain, comme le reste des participants. Il devait réagir vite et ne pas rester dans les vapes plus de quelques secondes. Voyant que l’alliée du chasseur revenait vers lui dans l’optique de l’éliminer, il n’avait pas d’autre choix que de compter sur Garou pour lui sauver la vie. Cela semblait ironique qu’il lui demande ça alors qu’il venait de faire de son bras un repas qui lui avait permis de mettre fin au petit manège de Demigra. N’ayant pas tout son temps, il créa des arguments expresses pour convaincre le terrien qu’il avait besoin de lui pour renverser le Dieu-Demon du trône, de part son expérience du Jeu du Diable. La Louve Folle mit fin à ses tentatives d’alliance avec Garou puisqu’elle revenait à la charge en tentant d’abattre sa pelle sur le crâne de l’archer. Ce dernier pouvait remercier ses réflexes et sa réactivité pour placer son arc au-dessus de sa tête et donc stopper l’attaque du Loup Garou.

Désormais, il devait contre-attaquer et il opta pour la solution inconnue : la flèche. Il ne connaissait pas les effets que cela engendrait mais il n’avait pas d’autres solutions pour éviter de voir son corps finir en charpie. Bandant la corde de son arc, il relâcha la pression pour envoyer la flèche en direction de l’alliée folle à lier du tueur de héros. Beelax entendit d’ailleurs ce dernier crier pour empêcher cette action de se produire, mais il était trop tard… Néanmoins, il n’allait pas laisser sa coéquipière mourir si facilement, il prit donc de l’élan pour venir la bousculer. De ce fait, il évitait que la flèche ne vienne se planter dans le petit cœur de sa protégée. Mais de toute façon, il n’y avait pas eu de blessures puisque la flèche avait tout bonnement disparue sans laisser aucune trace. Garou pointait désormais le canon de son fusil sur la nuque du guerrier en écoutant une deuxième fois ses arguments qui étaient, malgré lui, bons. Pour l’instant il était d’avis qu’il fallait garder l’archer muni d’un canif en vie, il leur serait utile dans leur rébellion. Il indiqua toutefois que Lou était leur bon de sortie et qu’il ne devait pas la tuer tant que Demigra était en vie.


"Un bon de sortie tu dis… C’est vrai que vu comme ça. Il faudra donc faire attention à ne pas la laisser sombrer totalement dans la folie ou elle nous tuera tous les deux et on aura tout gagné avec ton bon de sortie."

Le Démon du Froid d’origine craignait que la Louve ne les tue tous les deux, perdant la totalité de ses esprits, se donnant totalement au jeu de Demigra. Il observa son nouvel allié se retourner vers sa véritable coéquipière pour tenter de la raisonner et il le laissa faire, sachant qu’un mot de sa part pouvait ramener les pulsions meurtrières de Lou à son encontre, mettant le chasseur en danger par la même occasion. Cependant, la panique prit place dans l’esprit de Beelax en voyant la Louve Garou enrager face aux paroles du terrien, il ne devait pas mourir ! Elle s’apprêtait à craquer, elle allait le dévorer et le Ganshou le savait bien, comprenant parfaitement sa situation. Comme il le craignait par-dessus tout, Louve Folle se jeta sur son ami pour planter ses crocs dans la chair fraîche du terrien qui avait déjà perdu beaucoup de sang. Se relevant du mieux qu’il pouvait, Beelax s’écria :

"Noooon !"

C’était trop tard, elle se servait déjà dans le sang de Garou pour satisfaire sa soif. S’agrippant aux meubles qui l’entouraient, le guerrier rejoignit le manchot alors que son binôme quittait la pièce, n’étant probablement pas assez rassasiée. Il prit le corps du tueur de héros par la taille et le releva pour qu’il se tienne à la table, restant ainsi debout.

"Putain, c’est la merde. Tu as des soins chez toi ? Il te faut au moins le strict minimum. Sinon, on fera le tour des maisons pour te trouver quelque chose."

L’ancien soldat des Colds se sentait un peu coupable de ce qui lui arrivait, alors faisait le nécessaire pour au moins stopper l’hémorragie et le garder en vie. Garou était autant utile à Beelax qu’il l’était pour lui, ils devaient se garder mutuellement en vie pour espérer détrôner ce fichu Demigra ! Soutenant un peu son compagnon pour pas qu’il ne perd trop de d’énergie, il attendait sa réponse pour faire quoi que ce soit…
Garou
Garou
Terrien
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 26/04/2019
Nombre de messages : 39
Bon ou mauvais ? : Monstrueux !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Manchette | Poing élancé | Analyse
Techniques 3/combat : Coup pour coup | Coup du marteau
Techniques 1/combat : Poing destructeur fluctuant

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" ClockVen 2 Aoû 2019 - 17:09
Allez Lou, bouges-toi de là. Mon canon tremblait devant son museau, non pas que j'étais effrayé, mais parce qu'il semblait peser plusieurs tonnes. Mon regard sadique se plongeait dans le siens, celui d'une bête avide de chair et de sang, dont les prunelles vibraient dans leurs orbites. Elle se retenait, prête à bondir à tout moment malgré la menace. Bordel de merde, il fallait qu'elle m'écoute. C'te balle ne devait pas quitter son emplacement, pas maintenant, pas pour toi. Elle se mit à rugir, folle de rage, folle tout court. Elle disait être complète, ainsi transformé, mais peut-être ce visage qu'elle avait revêtu sous sa forme humain l'avait en un sens "humanisé". La psyché humaine nous avait peut-être été infusée, après tout, en même temps que ces enveloppes corporelles. Nous étions faibles, faible de corps, faible d'esprit. Je plissais les yeux, elle plaçait ses pattes immenses contre ses tempes. Allez.

"Lou putain tu vas m'écouter ?! Demigra est notre seule cible, ces idiots ne sont que des armes à prendre ou à jeter, celui-là est à prendre alors vas voir ailleurs maintenant !"

J'haussais le ton. C'était stupide, je perdais mon sang froid. Une réaction bien humaine, satané Demigra. La bête réagit au quart de tour, laissant s'échapper un grognement rauque avant de me bondir dessus. Le bout de mon canon se posait contre son thorax, il ne tenait qu'à moi d'appuyer sur la détente. C'était elle ou moi... Non, ça, c'était ce que cette enflure de démon me susurrait à l'oreille. Mon doigt était crispé, la bête s'avançait. Je grimaçais en levant le doigt, m'assurant de ne pas laisser partir le coup de feu. Quelle merde. Lou m'écrasait l'instant d'après de tout son poids, mon corps rencontra violemment le sol tandis que je lâchais une énième fois mon outil de persuasion. Rugissant à mon tour, en réponse à ses grognements, je plaçais ma main sur la masse musculaire qui lui servait de cou, tentant tant bien que mal de retenir sa gueule. Ses griffes lacéraient dors et déjà les muscles de mon torse

"Arr'h ! Tu es si faible que ça ?! Tu te satisfais d'être l'outil de Demigra ? Tu n'es qu'une putain d'idio-aaaAAARG'H !"

Bien plus imposante et puissante que je ne l'étais, je ne parvins pas à retenir ses crocs qui plongèrent finalement dans l'épaule qui ne soutenait plus de bras. La douleur était vive, je serrais les dents, manquant de les briser les unes contre les autres... Mais elle s'arrêta. Respirant intensément, je portais mon regard sur la Louve qui venait d'interrompre sa percée à travers ma chair. Elle grogna une dernière fois, desserrant son étreinte, avant de se dresser au dessus de moi, les babines encore rouges de mon sang. Je croisais son regard, et n'y vu qu'une déception profonde. Je lui rendais alors, affalé dans les décombres, dans mon sang, un regard tout aussi froid. L'instant d'après, Lou s'en était allé, créant par son simple passage un renfoncement sur les parois de la porte, désormais dénuée de bâtant. Je ne pouvais soutenir plus longtemps le poids de ma tête, et la laissais cogner contre le sol. J'avais faillit y passer, une fois encore. Pourtant, baignant dans ce bain écarlate, je me mis à ricaner. Je n'étais pas mort, du moins pas encore, et Lou non plus.

"Dans ta gueule, Demigra..."

Mes paroles furent étouffées par le sang qui s'agglomérait au fond de ma gorge, mais je savais qu'il entendait, qu'il comprenait. Je tâchais d'inspirer le plus longtemps possible, manquant encore un fois de perdre connaissance. Si jamais je piquais du nez, c'était la fin. Je regardais le plafond sans bouger, profitant de cet instant de répit aussi bien que je le pouvais. Le type à l'arc avait su ramper jusqu'à moi, mais je restais impassible, continuant de fixer les poutres qui soutenaient le second étage de la bâtisse. Finalement, il me soulevait. Je grimaçais au moment où mes muscles se contractaient, augmentant inévitablement l'afflux sanguin en dehors de mes plaies.

"Tu parles, dans le genre sanguinolent t'as rien à m'envier. J'ai rien chez moi pour nous sauver, va falloir faire avec n'importe quel tissu pour le moment. Le plus important c'est de pas se vider de notre sang, les infections devraient pas nous tuer tout de suite. Ca nous laisse le temps d'aller chercher cette enflure de démon."

Je pointais du doigt le lit et ses draps, lui faisant comprendre qu'ils seront suffisant à panser nos plaies en attendant de trouver mieux. Puis, poussant du mieux que je le pouvais sur mes jambes ainsi que mon bras, je me hissais à porté de mon canon. Je l'attrapais, puis l'équipais de nouveau à l'épaule. J'espérais que Lou ne se fasse pas descendre, mais vu son état actuel je doutais plutôt de la sûreté de nos petits camarades. Il me fallait atteindre ma maison, reprendre des forces, tout en prenant soin de ne rencontrer personne sur le chemin. Ouais, que ce soit les autres malades, l'autre bête qui n'avait pas jugée bon de se joindre à la fête de ses deux semblables, ou encore Lou elle même, tous étaient dangereux. Les ranger de mon côté devra attendre que je me retape un minimum. Avec l'aide de l'ancien lupin, je couvrais mon corps de bandages artisanaux, déchirant les draps pour en faire des bandes épaisses. Je commençais à ressembler à une véritable momie, et rapidement le blanc immaculé se retrouva imbibé de mon sang, virant à un carmin qui ravirait certainement le malin.

"Beelax, c'est ça ? On va bouger, faut passer chez moi quoi qu'il en soit, le ventre vide je tiendrais pas longtemps. Evites de nous faire remarquer, on va faire un détour en longeant la forêt pour éviter les ennuis."

Je me redressais, prenant une nouvelle et grande inspiration, avant de souffler tout aussi intensément. Ok, je tenais debout. Quand était-il de lui ? Loin de moi l'idée de me coltiner un infirme, mais si il peinait à marcher j'allais devoir le traîner avec moi. Après tout, j'avais pas fait tout ça pour le laisser crever là, autant m'en servir jusqu'au bout maintenant. Il semblait disposer d'un certains sens du devoir, d'une sorte de loyauté. Quel bon samaritain. Ca me dégoûtait. Toutefois, en ce cas précis, au milieu de ce jeu grotesque et mortel, c'était un aubaine qu'il me fallait saisir. Peut-être bien que grâce à lui, à Lou, je finirais par rencontrer notre très cher maître de jeu.
Contenu sponsorisé

[EVENT] Maison de "Louve Folle" Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Maison de "Louve Folle"   [EVENT] Maison de "Louve Folle" Clock
 
[EVENT] Maison de "Louve Folle"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je suis folle. Et toi?
» Maison en ruine en carton et bois
» Les Gifs et smileys de la maison du soleil...
» Hello !La grosse folle arrive !
» La Maison Eclipse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Makaioshinkai-